Les Crises Les Crises
10.février.201510.2.2015 // Les Crises

[Merci pour ce moment] Poutine, autiste et gay ? (+ ACTION)

Merci 8
J'envoie

Si je mélange Libération + AFP + « experts américains », ça donne…

Poutine serait atteint d’une forme d’autisme, selon un rapport du Pentagone [05/02/2015]

L’«hypersensible» Poutine pourrait être atteint du syndrome d’Asperger, d’après un rapport de 2008 dévoilé aujourd’hui.

Le président russe Vladimir Poutine serait atteint d’une forme d’autisme, le syndrome d’Asperger, qui l’oblige à exercer un «contrôle maximum» de lui-même lorsqu’il traverse une crise, selon un rapport du Pentagone rédigé en 2008 et publié jeudi. En étudiant les expressions et les mouvements de son visage dans des vidéos, des experts militaires ont conclu que le développement neurologique de Poutine avait été perturbé dans son enfance, donnant l’impression d’un déséquilibre physique et d’être mal à l’aise dans les relations avec les autres.

«Ce sérieux problème de comportement a été identifié par les neurologues comme le syndrome d’Asperger, une forme d’autisme qui affecte toutes ses décisions», affirme l’auteur du rapport, Brenda Connors, de l’Ecole de guerre de la Marine, issu du centre de réflexion interne au Pentagone nommé Office of Net Assessment.

Mais le Pentagone a minimisé l’importance du rapport, révélé mercredi par le quotidien USA Today, qui n’est jamais parvenu jusque sur le bureau du secrétaire à la Défense ou d’autres responsables militaires. «L’Office of Net Assessment n’a jamais transmis ce rapport au secrétaire (à la Défense), et il n’y a pas eu de demandes de responsables au département de la Défense pour l’examiner», a affirmé une porte-parole du Pentagone, Valerie Henderson. En outre, cette hypothèse ne peut être confirmée que par un scanner du cerveau de Poutine, selon le rapport.

«Pendant les crises, pour se stabiliser et équilibrer ses perceptions (…) il doit s’imposer un contrôle maximum», explique Mme Connors, qui a étudié le langage corporel d’autres dirigeants mondiaux. Selon le rapport du Pentagone, le regard toujours fixe de Poutine est la marque d’un défaut neurologique et d’une incapacité à faire face aux signaux extérieurs. Poutine affiche une «hypersensibilité» et «une forte dépendance au combat, aux réactions froides ou donnant l’impression de fuir»au lieu d’un comportement social plus nuancé.

Interrogé sur ce rapport par le site d’information russe Gazeta.ru, le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitry Peskov, a livré cette lapidaire réaction : «cette ineptie ne mérite même pas de commentaire».

Les relations entre la Russie et les Etats-Unis n’ont jamais été aussi tendues depuis la Guerre Froide en raison de la crise ukrainienne qui a débuté il y a un an.

Source : Libération Monde, via l’AFP

P.S. vu sur le web : « le commentaire d’un psychiatre français, chef de service dans un service hospitalier de Lyon et spécialiste d’autisme, donc d’Asperger, “Quand les experts du pentagone font de la psychiatrie de comptoir. L’habileté diplomatique de Poutine, qui suppose une excellente anticipation des intentions de ses adversaires, est tout à fait incompatible avec quelque forme d’autisme que ce soit. »

Pas grave, France Culture SAIT ! (lu en commentaire – merci !)

Ce matin sur France Culture : « Dans la tête de Vladimir Poutine »

Brice Couturier : »Il faut comprendre pourquoi Vlad nous considère comme des ennemis ! »

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4997885

Il y avait aussi, l’inévitable Caroline Fourest…

Ils sont allés jusqu’à évoquer des difficultés de grossesse de sa mère, qui pourrait avoir eu une incidence sur le caractère de Vlad.

Tout ce beau monde a fini par conclure , en plaisantant à peine, qu’il faudrait scanner le cerveau de l’impitoyable Vlad, pour comprendre ce qu’il a dans la tête.

Vers 19mn20s de l’enregistrement, C. Fourest à propos des rapports sur l’autisme de Vlad. :

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4997887

À un moment donné Brice COUTOURIER dit: L’envasion de l’Ukraine par la ROUSSIE en se référant au conflit en Ukraine

Sans oublier qu’il est fait mention dans l’émission d’une 5ième colonne de russes éparpillés dans les pays occidentaux, que Vlad pourrait utiliser comme agents d’influence.

 

N’oubliez pas que ceci se finance avec vos impôts, je vous incite vivement donc à agir, en alertant le CSA : signaler un programme


Et pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?

Vladimir Poutine est gay, affirme une biographie non autorisée [15/12/2013]

Vous connaissiez Vladimir Poutine l’homme fort, viril et impassible, préparez-vous à découvrir l’être fragile, solitaire et tourmenté. Stanislav Belkovsky, spécialiste des sciences politiques russe et éditorialiste dans un tabloïd de Moscou, décrit dans une nouvelle biographie le président Vladimir Poutine comme un orphelin traumatisé aux tendances homosexuelles et à la fortune colossale, rapporte le site en anglais du magazine allemand Der Spiegel.

Belkovsky, qui promet dans le sous-titre de son livre de dire «toute la vérité sur Poutine», affirme que la clé pour comprendre le président russe est son enfance malheureuse. Selon lui, Poutine est né d’un père alcoolique deux ans avant sa date de naissance officielle avant d’être expédié à Leningrad (l’ancien nom de Saint-Pétersbourg) chez ceux qui allaient devenir ses parents officiels, mais le livre n’apporte aucune preuve de cette affirmation.

Autre trait de caractère qui surprendra ceux plus habitués à Poutine l’aventurier sans peur:
«Poutine était un homme politique profondément seul qui a presque dû être forcé à accepter la présidence, a été poussé à prendre des décisions et qui préférait passer son temps libre avec des animaux par peur des hommes.»
Les analyses de Belkovsky ressemblent beaucoup à de la psychologie de comptoir, écrit Der Spiegel, mais une de ses théories intéresse particulièrement les agences de renseignement et autres experts de la Russie, celle selon laquelle le président Russe serait«clairement homosexuel» et les rumeurs lui prêtant une aventure avec l’ancienne gymnaste olympique Alina Kabaeva ne seraient qu’une opération de communication pour dissimuler sa vraie sexualité.

Seule preuve apportée par Belkovsky de l’homosexualité du président russe, la photo ci-dessus prise en 2007 lors d’une «session photo réellement érotique» qui en aurait fait une«icône gay». Le courageux éditorialiste prend bien soin de préciser, pour ses «lecteurs avocats», qu’«être un personnage culte chez les homosexuels ne fait pas forcément de vous un homosexuel». Un porte-parole de Poutine a rejeté les affirmations du livre, les qualifiant de «foutaises».

Le président russe mène depuis plusieurs mois une véritable «guerre contre les homosexuels» dans son pays. Il a récemment fait voter une loi punissant toute forme de «propagande» homosexuelle «auprès des mineurs», qui a entraîné un mouvement de contestation international et des appels au boycott des prochains Jeux olympiques d’hiver de Sotchi, ou encore affirmé qu’«on juge» son ami «Berlusconi parce qu’il vit avec des femmes» et que «s‘il était homosexuel, personne ne s’en prendrait à lui».

Der Spiegel conclut à propos du livre:
«Le livre de Belkovsky ne révèle pas la vérité sur Poutine, mais plutôt le système Poutine: l’information et la désinformation fusionnent de manière naturelle. Les assurances de ceux au pouvoir ne convainquent plus le peuple méfiant depuis longtemps. C’est pourquoi les théories du complot fleurissent, et c’est pourquoi les Russes considèrent que tout ou presque est possible, même ce qui paraît complètement fou.»

Source : Grégoire Fleurot, pour Slate

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Kiwixar // 10.02.2015 à 06h00

« Vlad »

On a l’impression de lire « Oui-Oui part à la guerre », avec la phase de démonisation de l’adversaire commençant par « Chapitre 1 : Oui-Oui appelle l’adversaire par son prénom ».

On avait eu l’exemple avec « Saddam » qui avait eu la mauvaise idée de (1) ne plus vendre son pétrole en dollars (2) avoir des armes de destruction massives (barrer la mention inutile).
Maintenant, on a « Vlad » qui a la mauvaise idée de (1) ne plus vendre son pétrole en dollars (2) avoir des armes de destruction massive (ne barrer aucune mention, elles sont vraies toutes les deux).

Allez, l’euro va finir en salade grecque, et les banques européennes vont exploser en vol. Pour cacher tout ça et repartir de zéro, il faut soit (1) qu’on se mette tous à creuser des trous et à les reboucher pour faire repartir la croissance (2) qu’on se mette tous à faire des trous dans des êtres humains à coups de Famas et de Grad (barrer la mention que ne vont PAS choisir les banquiers). Ah, l’hémisphère nord, c’était beau pourtant.

192 réactions et commentaires - Page 2

  • Lysbethe Levy // 10.02.2015 à 12h49

    Pour une ré-édition des malades qui nous gouvernent, il y a un livre qui a étudié les rapports des hommes avec le pouvoir : http://www.amazon.fr/pon%C3%A9rologie-politique-gen%C3%A8se-appliqu%C3%A9-politiques/dp/2916721126/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1409954742&sr=1-1

    La ponérologie ! Un livre parait-il censuré par Zbigniew Brzezinski et le Vatican car c’est un polonais d’origine qui l’a écrit :

    « Le chaînon manquant. L existence même de cet ouvrage constitue un véritable miracle. Entre un premier manuscrit brûlé pour échapper aux milices communistes, une deuxième version étouffée par le Vatican et la troisième éliminée par Brzezinski en personne, il aura fallu un demi-siècle pour que cette oeuvre capitale soit enfin publiée.

    Ponérologie Politique est un ouvrage de psychologie rédigé par un spécialiste du domaine : Andrew M. Lobaczewski. Sa lecture est donc exigeante mais la connaissance que vous en tirerez a une valeur inestimable. Combien de fois nous sommes-nous demandé pourquoi le monde ne tournait pas rond ? Pourquoi nous allions de guerres en épidémies, de famines en génocides ? Pourquoi tant d injustice et d atrocité continuaient à se produire ?

    Ponérologie Politique offre la réponse à ces questions. Très simplement, un petit pourcentage de la population est dénuée de conscience. Pas de remords, de regrets, de doutes, de peurs, pour ces individus hyper efficaces et animés par le pouvoir et la souffrance de l autre. Inévitablement ils gravissent les échelons des hiérarchies juridiques, politiques, économiques, médiatiques et diffusent alors leur mode de pensée injuste, individualiste, froide dans tous les pans de la société.

    Andrew Lobaczewski décrie avec brio ce virus qui contamine notre société moderne. Son origine, ses modes de réplications, ses terrains de prédilections, ses symptômes et aussi ses remèdes. Une fois que vous disposerez de cette connaissance-là, nombre de situations politiques, médiatiques, juridiques, militaires ou économiques qui autrefois semblaient incohérentes, incomplètes, confuses, illogiques vous paraîtront soudain effroyablement limpides. –Lecteur anonyme

    La réponse à la question : pourquoi le monde est dans un tel chaos ? La lecture d’un tel ouvrage exige de la concentration, mais elle vaut vraiment le coup.

    En effet, Ponérologie Politique explique l’inconcevable : comment une minorité de déviants pathologiques arrivent à s’emparer du pouvoir et à soumettre la majorité, constituée d’êtres humains psychologiquement « normaux » pour reprendre la terminologie de l’auteur.

    Ces déviants sont capables de se reconnaître dans une foule, il leur est donc aisé de « s’unir » et d’oeuvrer « ensemble » à un but commun, but qui est l’opposé de celui des humains normaux ; et ils font tout cela en se cachant derrière un « masque de santé mentale » et de décence, faisant des promesses qu’ils n’ont nullement l’intention de tenir.

    Comme ils n’ont AUCUNE conscience, il leur est facile de commettre les crimes les plus atroces, de raconter les mensonges les plus aberrants, sans ressentir le moindre remords, la moindre responsabilité. Accéder au sommet leur est facile : ils disent ce que les gens veulent entendre ; ce sont d’excellents acteurs dotés d’un grand charisme, d’un charme superficiel qui plaît néanmoins aux foules pensez à Napoléon, Hitler, Mussolini… et plus proche de nous : Sarah Palin, Sarkozy…

    Il y a quelque temps, j’ai lu un article d’un journaliste qui relatait son rendez vous avec un politicien de la Maison Blanche. Cet article m’a donné la chair de poule, car il correspond point par point aux descriptions des déviants pathologiques décrits dans Ponérologie.

    Voici le passage de l’article en question : Ron SUSKIND, ancien reporter au Wall Street Journal et auteur de The Price of Loyalty : George W. Bush, the White House, and the Education of Paul O Neill, a écrit : « Au cours de l été 2002, après avoir écrit un article dans Esquire qui déplut à la Maison Blanche article parlant de l ancienne Chargée de communication de BUSH, Karen HUGHES je rencontrai un conseiller en chef de BUSH.

    Il exprima le mécontentement de la Maison Blanche, puis me dit quelque chose que je ne compris pas totalement sur le moment mais qui, je le crois maintenant, plonge au c ur même de la présidence de BUSH .

    L assistant déclara que les types comme moi faisaient partie de ce que nous appelons la communauté fondée sur la réalité , qu il définit comme les gens qui croient que les solutions émergent de votre observation judicieuse de la réalité discernable . J acquiesçai et murmurai quelque chose à propos des principes des Lumières et de l empirisme. Il me coupa : Le monde ne fonctionne plus réellement ainsi .

    Nous sommes un empire maintenant, et quand nous agissons, nous créons notre propre réalité. Et pendant que vous étudiez cette réalité comme vous le faites, judicieusement nous agissons à nouveau, créant de nouvelles réalités, que vous pouvez étudier aussi, et c est ainsi que les choses se règleront. Nous sommes les acteurs de l Histoire… et vous, vous tous, il ne vous restera qu à étudier ce que nous faisons ». Glaçant, n’est-ce pas ? Et pourtant réel. Voilà pourquoi Ponérologie est peut-être LE livre le plus important que vous lirez jamais. –Lectrice anonyme

    Le livre qui vous explique pourquoi ce monde est dans cet état de guerre et misère. Cet ouvrage est en quelque sorte un voyage à l intérieur de l esprit de ceux qui gouvernent notre monde. Il nous explique en détails pourquoi notre monde est dans un état si pitoyable malgré la bonne volonté des gens. Il nous expose comment des personnes n ayant pas de conscience arrivent à s emparer du pouvoir et à dominer ce monde.

    L auteur nous dévoile les techniques utilisées par les régimes politiques de son époque. Nous pouvons par la suite faire le parallèle avec les gouvernements actuels.

    Des gens sans conscience prêts à tout ! Quelle révélation et quelle opportunité de pouvoir enfin comprendre la réalité qui nous entoure. Grâce à cette nouvelle connaissance, nous pourrons peut-être arriver à changer ce monde. Non seulement c est un livre à lire, mais encore à diffuser tout autour de soi afin que cette connaissance se répande. –Lecteur anonyme , »

    Il semble assez ancien donc mais peut-être utile pour comprendre la personnalité de ceux qui jouent des coudes pour approcher le pouvoir et l’argent ? En tout cas une piste à suivre..!.

      +6

    Alerter
    • Kiwixar // 11.02.2015 à 01h48

      Le conseiller « nous créons notre propre réalité » est Karl Rove.

        +0

      Alerter
    • tepavac // 11.02.2015 à 02h00

      tres intérèssant,merci Lysbhete !

      en réalité c’est le nom qui m’a frappé, je me suis demandé s’il était de la même famille que l’illustre mathématicien en géométrie analytique.
      Merci encore je vais rechercher l’ouvrage.

        +0

      Alerter
  • Jeanne L. // 10.02.2015 à 12h53

    C’est cette « psychologisation » tous azimuts de l’analyse politique, cette réduction à la sexualité et au pipi-caca, moman – popa qui me choque.
    Quand les historiens romains voulaient déconsidérer Jules César il le déclaraient « l’homme de toutes les femmes et la femme de tous les hommes » ,
    Bon, cela ne l’a pas empêché de traverser le Rubicon !
    En tout les cas c’est savoureux que les tenants de la liberté de moeurs et de la liberté sexuelle par tous les bouts si j’ose dire viennent en faire reproche à quelqu’un qui n’a jamais dit quoi que ce soit de cet ordre là.
    On en est à ces « considérations » triviales quand les bombes pleuvent et que les gens partent en exode sur les routes, que les fascismes et nazismes sont au pouvoir en Europe.
    On a envie de leur crier « ne vous occupez pas des fesses de Poutine, occupez vous de prendre en considération les faits et de pousser à la paix ».

      +6

    Alerter
  • Vallois // 10.02.2015 à 13h25

    Il est autiste, gay, et alors? Veulent-ils dire qu’il est différent et que même si cela se trouve il ne pense pas comme eux ? Pour les forces auto-proclamée « progressistes » en quoi cela pose un problème : ils sont en pleine contradiction avec leurs « valeurs » dont ils se font les avocats. Tartuffes !

      +1

    Alerter
  • Guadet // 10.02.2015 à 13h57

    Moi je parie : « Poutine est impuissant »

      +0

    Alerter
    • Guadet // 10.02.2015 à 14h02

      Non, je crois que purefrancophone, Le 10 février 2015 à 09h10, va gagner : « poutine est un pédophile »

        +0

      Alerter
  • philbrasov // 10.02.2015 à 14h00

    C’est chaud a la reunion hollande merkel , poutine et porochenko

    https://s.joomeo.com/54da005101c45

      +1

    Alerter
  • jc giraudon // 10.02.2015 à 14h05

    Insultez mentez il en restera toujours quelque chose pour ceux qui refont le monde derriere un comptoir on va pas tarder d, en payer le prix

      +0

    Alerter
  • Léa // 10.02.2015 à 14h34

    L’ignominie de ces attaques contre Poutine n’est que la manifestation de leur impuissance, le reflet de la vacuité de leur intellect et la mise en scène de leur propre aveulissement.

    Ils sont aussi pathétiques que des gamins de dix ans qui harcèlent un camarade de classe, hésitant à trop s’approcher de peur d’en prendre une.

    Ils ne se rendent même pas compte que « trop c’est trop », cet excès devient contre productif. Il suffit de lire les commentaires.

      +4

    Alerter
  • Aspitoyendefrance // 10.02.2015 à 14h35

    Je sais pas si c’est de la moutonerie.En tout cas ,de faire des amalgames,je peux vous l’assurer ca implique des incidences .

    Le pentagone en plus va s’attirer les foudres de mouvances comme asperger for freedom.Barack Obama a fait une bêtise: les associations vont pas laisser passer ça.

    Ne croyez pas que cet acte sera impunie: c’est presque une déclaration de guerre qui a été faite.

    Vladimir poutine n’est pas autiste: les travaux du Pentagone sont contraire à l’éthique médicale, on ne diagnostique jamais une personne sans protocole précis avec des batteries de tests et aussi une IRM.

      +1

    Alerter
  • Christophe // 10.02.2015 à 14h42

    Cette histoire contient plus de gays qu’on ne le pense

    http://reseauinternational.net/stop-tafta-24-novembre-2013/

      +0

    Alerter
  • Michel Roissy // 10.02.2015 à 14h42

    alors, dans ces conditions, le président de notre présipauté est un furieux érotomane (comme son concurrent « malheureux » DSK, mais ON l’a bien aidé à être malheureux) et, excusez moi mais ce n’est pas avec son physique de jeune premier qu’il « tombe » toutes les « guizesses »…

    Ah, concernant DSK, belle intervention des « femen » pour l’enfoncer encore un peu plus… heu… qui les téléguide ?

    N’oublions pas que jusqu’en 44 les Zunis étaient gouvernés par un président polyo en fauteuil roulant…

    Le président français de 1981 à 1996 avait un cancer « secret »…

    Autres questions, Merkel prend elle des stéroïdes pour ressembler à un pitbull ?

    Sarko est il cocaïnomane pour être aussi agité ?

    Obama est il un « bounty » (black outside, white inside) pour être aussi belliciste ?

    Les questions restent ouvertes…

      +1

    Alerter
  • Rhubarbe // 10.02.2015 à 15h11

    A quand un compte rendu de phrénologie du pentagone pour nous apprendre que Poutine à la « bosse du crime » ?

      +2

    Alerter
  • rakosky // 10.02.2015 à 15h31

    Il va falloir demander notre rattachement àla Fédération de Russie
    Comme République autonome on aurait plus de pouvoir que comme état vassal de l -UE
    En plus l’Armée ,Rouge sur les Champs pour le 14Juillet ça aurait de la gueule
    Hollande au goulag,ça ferait marrer tout le monde

      +3

    Alerter
  • Julien // 10.02.2015 à 15h39

    Stanislav Belkovsky le fameux biographe est le même qui dit qu’il possède 40 milliards de dollars…
    Voila le niveau des « politologues » specialiste de la Russie

      +1

    Alerter
  • Wilemo // 10.02.2015 à 15h45

    Bonjour,
    Si, comme moi, certains commentateurs/lecteurs de ce blog et d’autres, ont des difficultés à aborder les sujets abordés ici (Ukraine, Charlie Hebdo, Démocratie, Médias, …) sans passer pour un dangereux rouge-brun confusionniste, je vous invite à parler de la désintellectualistation des problématiques, à la psychologisation des actes. C’est à dire cette tendance grandissante à trouver une cause explication dans la façon dont les gens pensent et « sont », ce qui est abscons. C’est tout le logique des processus identitaires. Et alors le fait politique se fonde sur un sentiment d’appartenance plutôt que sur les actes des fondés de pouvoir.
    L’explosion des pratiques psychanalytiques (et je suis psy) pourrait en être une illustration (pas une preuve). Le principe thérapeutique consiste à considérer que des choix inconscient guident nos actes conscients, et que leur émergence permet de « reprendre la main ». C’est vrai : il existe un inconscient qui fonde notre conscient. Mais c’est mettre de côté le rapport conscient au collectif, c’est à dire le dégagement de causes explicites aux dominations. Mais les pratiques socio-professionnelles diverses ont souvent tendance à désigner l’individu comme la source de ses propres maux. Les psy cliniques, dont c’est le fond de commerce, ne peuvent stucturellement pas le faire – puisqu’ils en sont convaincus -, et les psy sociaux travaillent pour ceux là même qui souhaitent augmenter leur pourvoir, donc n’ont pas le loisir de développer une position critique opérante (ils peuvent émettre des doutes, mais seule leurs compétences techniques seront prises en compte dans le sens de l’organisation), par leur ethique. et s’ils font preuve d’éthique, alors ils seront moins efficients pour l’organisation donc mis à la marge).

    Quels points communs socio-psychologiques entre un Attali (la microfinance comme palliatif aux multinationales), une Fourest ou un BHL ? Pas une religion, pas une ethnie ou un pays, mais une logique d’individuation. Et pourquoi pas, après tout. Sauf que cette logique, si elle convient parfaitement à ceux qui ont le pouvoir – quel qu’il soit, et quelqu’en soit la puissance-, n’est pas désirable pour ceux qui y sont soumis, sauf à être convoqués par le pouvoir supérieur pour aller dans le sens de ses intérêts.
    Cette proposition est une simple hypothèse, qu’il convient de vérifier au regard de nos amitiés et inimitiés médiatiques. Pour ma part, ça marche à tous les coups, lorsque je me demande « mais pourquoi cette personne m’énerve à ce point ? » Fourest vs Ramadan, Gauche critique vs PS, Droite radicale vs UMP, Société du spectacle (et de l’émotion) vs droit à l’information (et donc devoir des informateurs),…
    Que l’on soit de droite ou de gauche, faire ressortir ce qu’il y a d’humain en nous, c’est faire appel à des processus de construction intellectuels. Faire appel à la raison n’est pas exclure le champ émotionnel, tout au contraire, mais c’est le réserver à la sphère privée.

      +6

    Alerter
  • Vassili Arkhipov // 10.02.2015 à 16h09

    Pendant ce temps, en Ukraine, Chocolatchenko a bien retenu la leçon du 11 janvier: on est tous charlie… quand ça nous arrange !
    Rouslan Kotsaba est écroué pour haute trahison pour avoir publiquement appelé à refuser la mobilisation. Mais personne ne sera Rouslan cette fois ci.

    https://www.youtube.com/watch?v=IfFeqzJ6iXg

      +4

    Alerter
  • Vincent // 10.02.2015 à 16h19

    Le « rapport » indique : « Putin’s behavior
    according to leading autism specialist, psycho- biologist Dr. Stephen Porges of the
    University of Illinois Brain Body Center reveals Putin carries a form of autism »

    Cependant, le Dr. Stephen Porges, au demeurant seul scientifique cité, confirme au Guardian n’avoir jamais indiqué que Vladimir Poutine était atteint du syndrome d’Asperger : “You don’t diagnose based on videotapes,”

    The objective of the exercise, Porges said, was simply to improve diplomacy with Putin, who he said has “difficulty basically feeling calm in complex social settings”, like many large diplomatic functions.

    “The idea was to look at these videos,” Porges said, “and see how can you then structure diplomatic settings.”

    Putin showed behaviors and facial expressions that suggest “little asocial qualities” shared by people with autistic disorders, he said, but also possessed by many people without autistic disorders, including combat veterans, trauma survivors and your everyday awkward neighbor. “It doesn’t mean those people have autism,” Porges said.

    Source : http://www.theguardian.com/world/2015/feb/05/vladimir-putin-aspergers-syndrome-pentagon-studies

      +1

    Alerter
  • Chris // 10.02.2015 à 16h22

    La hyvrnia ukrainienne vient de perdre 50% de sa valeur en 48 heures, malgré le relèvement du taux d’intérêts de 14 à 19.5% :
    http://www.washingtonpost.com/blogs/wonkblog/wp/2015/02/06/ukraines-currency-has-fallen-50-percent-in-two-days/
    Ses réserves ont diminué jusqu’à $ 6,42 milliards , juste assez pour couvrir cinq semaines d’importations. (et son or s’est envolé aux USA dès Yats nommé ministre intérim !). La guerre à l’Est la prive d’1/4 de sa production industrielle… et de son principal client, la Russie.
    Ce pays est en faillite, Bizarre personne n’en parle.
    Rappelons que le FMI avait proposé 15 milliards à conditions que les réformes soient entreprises (entendez pillages économiques par une libéralisation débridée) et surtout à condition que l’intégrité territoriale soit assurée; en d’autres termes que l’Ukr. de l’Est soit matée. Or on est loin du compte malgré tous les efforts CIA/OTAN.

      +4

    Alerter
  • Dissonance // 10.02.2015 à 16h34

    Je désespérais de lire un commentaire comme celui de Gregoire.

    Au lieu de s’arrêter bêtement sur ce mot « d’autisme » et de maugréer sur l’imaginaire péjoratif qui lui est associé, on ferait mieux de se renseigner sur les caractéristiques particulières de ce syndrome d’Asperger qui, certes, structure des personnalités très originales, pas forcément les plus aptes à la vie en société (ce qu’on peut au passage aborder de deux façons au moins: Soit que ces individus soient « malades », soit c’est la société qui l’est), mais s’accompagne également le plus souvent d’un potentiel intellectuel exceptionnel.

    En d’autres termes, il pourrait arriver bien pire à monsieur Poutine que d’être diagnostiqué « Aspie », et d’un certain point de vue ce serait même plutôt une bonne nouvelle pour lui et un gage d’excellence.

      +2

    Alerter
  • GaM // 10.02.2015 à 17h55

    Les américains ne comprennent pas grand’chose à ce qui n’est pas eux. C’est le propre des Impériaux impérieux.
    Du coup il faudrait pathologiser l’autre, ce qui me semble une dérive affolante de notre époque que les chiens de garde ne cessent de vouloir surveiller et punir.
    Surveillez aussi les pas-assez / pas-du-tout Charlie
    Bientôt vous viendra le désir confortable de vouloir les punir.

      +1

    Alerter
  • Michel // 10.02.2015 à 17h57

    un article équilibré sur le drame ukrainien:
    = http://www.lejdd.fr/International/Europe/Ukraine-entre-fuite-et-resignation-717070

    ça devrait être la préoccupation première des occidentaux et russes: arrêter les combats. puis quand ils auront le temps ou le voudront, négocier.

      +0

    Alerter
  • chris // 10.02.2015 à 19h07

    Les rats quittent le navire, Sarkozy est du côté de Poutine au sujet de la Crimée !!! Muahahaha !!!! C’est la débandade chez les otaniens !!!

      +2

    Alerter
    • theuric // 11.02.2015 à 01h01

      Peut-être bien que vous avez raison, les moins sots et idéologiquement formatés quittent le navire.
      Certes, une hirondelle ne fait pas le printemps mais préfigure de peu sa prochaine arrivée.

        +0

      Alerter
  • claude // 10.02.2015 à 19h32

    je me demande bien comment il est possible de faire un diagnostic à 8000 kms de distance. Ils sont quand même forts ces américains !
    Tout cela est très grave.
    Les psychopathes ne sont pas ceux que l’on veut nous faire croire ; il suffit de les regarder et de les écouter.
    Le risque est la livraison d’armes à l’Ukraine qui ne demande que cela. Que va faire Obama poussé par ses conseillers sortis du Bilderberg? Je finis par penser qu’ils veulent une guerre pour cacher le délabrement des états unis.
    Pas rassurant tout cela. On devrait être des millions dans les rues et là ça serait utile.
    Prochain épisode demain.

      +0

    Alerter
  • vérité2015 // 10.02.2015 à 20h33

    J’ai cru tomber de ma chaise en lisant ceci:http://www.attali.com/…/la-russie-doit-etre-notre-alliee

    Rumeurs de paix en Ukraine ?

    http://mobile.agoravox.fr/actualites/international/article/rumeurs-de-paix-en-ukraine-163363

      +3

    Alerter
    • Léa // 10.02.2015 à 20h53

      Il a arrêté la poudre le Jaco 🙂

      Quand est ce qu’ils l’invitent à BFM, I-télé et autres ?

        +2

      Alerter
      • theuric // 10.02.2015 à 21h40

        Monsieur Attali ne dit pas que des sottises et il parle là d’évidence, l’observation d’une simple mappemonde le démontre: la Russie ne peut qu’être l’allié naturel de tous les pays nord-méditerranéens, et sud aussi, d’ailleurs.
        La faiblesse étasunienne est aujourd’hui patente, son délabrement politique aussi.
        Seule Wall Street fait encore illusion, mais ce trompe l’œil montre en vrai la réelle situation économico-bancaire de ce pays par l’infini déséquilibre entre la réalité de son économie et cette montée vertigineuse de ses bourses.
        C’est pourquoi cette paix est probable, mais ses raisons risques d’être plus complexes que nous pourrions en avoir l’impression.
        Tout dépend des causes réelles de la guerre civile ukrainienne et, surtout, quels peuvent en être les instigateurs, connus et inconnus.

          +1

        Alerter
  • chios // 10.02.2015 à 20h37

    Alae, merci pour les articles
    « Le ministre des Affaires étrangères allemand menace Kiev de sanctions économiques. »

    L’Ukraine furieuse, ambassadeur allemand à Kiev convoqué…

    La « sensibilité » de Kiev est extrême.

    En décembre, autre incident quand l’Allemagne dit que l’Ukraine dans l’OTAN, ce n’est pas souhaitable.
    Kiev réplique: « Personne ne peut empêcher Kiev de rejoindre l’OTAN. !!!!

    Pourquoi donc cette menace allemande?
    D’après le commentaire de l’article, il s’agirait de faire « reculer » Kiev vers des positions moins intransigeantes, en fait, accepter le fédéralisme.

    Intenable pour un Porochenko, qui ne cessait de dire que dans ce combat, c’était l’Ukraine qui se battait pour l’Europe toute entière…

    On aimerait savoir ce qui se passe au quatrième étage d’un certain bâtiment à Kiev, ainsi que les bruits de couloirs à l’UE.

    Article traduit du russe, relatant des propos de Steinmeier dans une émission de télé allemande.

    Et tant que j’y suis, j’y vais de mon petit article.
    Etudiants russes et ukrainiens: joutes oratoires sur youtube. 3 videos de 3 min soustitres anglais
    http://www.slate.com/blogs/the_slatest/2015/02/09/ukrainian_and_russian_students_take_their_fight_to_youtube.html

      +1

    Alerter
    • tepavac // 11.02.2015 à 03h02

      merci Chios !
      J’ai le site en direct, mais en russe et ukrainien,
      voici le lien

      https://www.youtube.com/channel/UCbiy3Pe7YnyfikiK8zb4AXw

      Je crois qu’on devrais les aider, notament en les informant que ce n’est pas une guerre de l’occident contre le reste du monde, que partout en europe les peuples sont éxaspéré par cette main mise sur leur souveraineté et les violations continuelles de leur libre choix. mais je reste persuadé, comme je l’ai déjà émis il y a presque un an içi, que c’est tous les étudiants d’europe qui devrais intervenir dans ce débat.

      Après tout c’est de leur destin qu’il s’agit et je crois que le moment est venu pour eux, de le prendre en main.

      Ce n’est pas une guerre de civilisation, ce n’est pas une guerre économique, c’est une guerre de l’esprit, au-dela du religieux, spirituelle, en ce sens que les multiples horizons de nos connaissances nous ont laissé orphelin de guide intéllectuel.

      Il faut bien se l’avouer, nous ne supportons plus ces anciens schémas de confrontation et de guerre, alors que tant de défis vitaux se prèssent devant nous.

        +0

      Alerter
  • Matou // 10.02.2015 à 21h09

    Je l’ai vu sur le Figaro et j’ai explosé de rire.

    Alors j’ai une autre hypothèse issue du livre poker tells de Joe Navarro, un ex-agent spécial du FBI :
    p32 « Petit guide de l’observation réussie »
    Trois lignes plus bas : « 1. Faites de l’observation un mode de vie. Observer n’est pas un acte passif. C’est un acte conscient et délibéré qui réclame beaucoup d’énergie et de concentration pour quiconque souhaite développer ce pouvoir … »

    Avant de lire ce livre je ne voyais rien mais je ne me fatiguais pas en période de crise.

    Dans les situations de crises ou de tension, les comportement non verbaux sont relâchées chez les autres. C’est la qu’il faut se concentrer à fond pour en capturer un max. Je fais le regard fixe et la Poutine face quand je veux observer moi aussi. C’est difficile de se concentrer sur la vision périphérique. Mais non seulement vous grillez les mensonges mais aussi les intentions des personnes autour. Vous pouvez même griller un comportement dans votre dos s’il y a un miroir dans votre vision périphérique.
    Je comprend pourquoi ils ne veulent plus l’inviter à la table.

    Mais c’est un truc de fou en attendant : breaking news, Poutine est un professionnel de l’observation … un rapport de 17 pages la dessus repris par tous les Libé, Figaro …
    17 pages pour noyer le poisson surement.

    A la fin de l’article du Figaro :
    « l’intention du rapport qui était de comprendre la psychologie du dirigeant russe afin de mieux pouvoir négocier avec lui. À ce titre, le rapport recommandait de rencontrer Poutine en face-à-face et de préférence au calme.  »

    Il s’agit plus probablement d’inciter à le rencontrer dans des conditions ou vous avez moins de risque de tout lui révéler par des gestes inconscients, mais sans donner la vrai raison : en groupe sous pression donne des fuites de partout.

      +0

    Alerter
  • theuric // 10.02.2015 à 21h17

    Si nous nous penchons sur les théories psychanalytiques, plus nombreuses que de la seule freudienne, la conclusion de Der Spiegel donne l’étrange impression d’une « projection », soit la tendance à projeter sur autrui ses propres penchants, si nous remplaçons le mot Russie par Occident, nous avons là une description précise de l’état d’esprit des élites occidentales.
    Ce qui, à mon sens, donne une singulière netteté de la perception inconsciente que nos élites ont d’elles-mêmes.

    Si les sociopathes que sont les psychopathes et les pervers narcissiques font ainsi preuve de violence envers leurs semblables, quelle que soit la forme que puisse prendre cette violence, ce ne peut qu’être par peur de leur projection de leur propres émotions et, surtout, de leurs faiblesses.
    Parce que la violence est toujours une preuve de faiblesse.
    C’est pourquoi ils tendent tous à la prise de pouvoir pour éviter toute marque de faiblesse et ne peuvent qu’avoir confiance en leurs semblables, ceux-ci ne faisant pas montre d’une quelconque émotion.
    Or et quoi qu’il en soit, les émotions, bien que cachées au fin fond de l’inconscient, sont toujours présentes, pouvant, à un moment ou à un autre, les envahir, d’où leur tendance à perpétuer leurs actes, ceux-ci ayant pour but de les cacher.
    Ces émotions étant une condition sinéquanone pour toute réflexion profonde, la tendance de ces sociopathes à l’intransigeance doctrinaire est dès lors logique.
    Nous pouvons déduire de tout cela que les personnes qui fuient actuellement leurs confortables conditions sociales, bancaires, spéculatives, ou autres, ne peuvent être, en aucun cas, de tels sociopathes, du-moins que dans une infime minorité, mais sont sûrement des personnalités plus équilibrées, essentiellement guidées par le lucre et le jeu.
    Ne restant plus, aux postes dirigeants, que les plus atteints de cette sociopathie, plus quelques naïfs qui feraient bien de fuir au plus vite leur poste sûrement de plus en plus rémunérateur.
    Nous pouvons conjecturer, dès lors, l’inéluctable effondrement de l’économie-monde.
    Et plus nous en serons proches, plus leurs angoisses seront importantes et plus grandes seront leurs violences.
    Écoutez les discours, ils sont centraux pour nous montrer qui sont ceux qui en souffrent.

    Monsieur Poutine.
    Ses détracteurs, d’où qu’ils proviennent, ne savent pas à qui et à quoi ils s’affrontent.
    Quand bien même s’égarent-ils dans des considérations oiseuses, quasiment injurieuses, notre volière médiatique s’en étalant d’envie, ces gesticulations ne font que nous montrer leur désarroi face à une personnalité qu’ils ne peuvent comprendre et saisir.
    De le dire autiste est idiot, surtout quand nous connaissons sa formation, regardez des vidéos d’anciens du K.G.B. ou d’hommes politiques de l’U.R.S.S., et vous verrez que le contrôle de soit y était, et peut-être encore, est un réflexe normal, voire recherché.

    Les U.S.A.,
    Quand surviennent des époques de fin d’une gouvernance, comme cela se vit lors de la disparition de l’U.R.S.S., la pyramide hiérarchique tend à se rompre et les forces sociales les plus puissantes prennent leur indépendance et se confrontent.
    Je ne suis pas sûr, en effet, que l’état U.S. dirige encore grand chose ou, du-moins, reçoive l’obéissance qui lui soit dû, il est même possible que divers forces internes du pays, armée, services secrets, puissances économiques, banque centrale, pouvoirs politiques…, tirent chacun de son coté, à hue et à dia, sur de nombreux sujets, tels que pourraient l’être l’Ukraine ou le niveau des bourses.
    Cela ne pouvant conduire qu’à une accentuation accélérée de ce délitement.
    Il n’y a, à ce moment là, que deux évolutions possibles:
    -Soit la désagrégation rapide de ce pays dans son entier, de divers manières, guerre civile, disparition du gouvernement avec éclatement de ses états, délabrement économique rapide de ce qu’il reste d’économie viable, etc…
    -Soit un coup d’état.

      +0

    Alerter
    • theuric // 10.02.2015 à 22h08

      Remplacez donc les mots russes et Poutine par occidentaux et, au choix, Obama, Juncker ou Merkel, vous verrez, c’est rigolo:
       » «Le livre de Belkovsky ne révèle pas la vérité sur Poutine, mais plutôt le système Poutine: l’information et la désinformation fusionnent de manière naturelle. Les assurances de ceux au pouvoir ne convainquent plus le peuple méfiant depuis longtemps. C’est pourquoi les théories du complot fleurissent, et c’est pourquoi les Russes considèrent que tout ou presque est possible, même ce qui paraît complètement fou.» « 

        +1

      Alerter
  • Bardamu // 10.02.2015 à 21h22

    Je vous propose pour continuer dans le même genre cette vidéo d’une intervention de Mélenchon au « parlement » européen à propos de la Russie et de la possibilité d’une guerre.
    C’est symptomatique :
    http://www.dailymotion.com/video/x2gusn6_melenchon-mouche-les-partisans-de-la-guerre-avec-la-russie-au-parlement-europeen_news#from=embediframe

      +3

    Alerter
  • mollo // 10.02.2015 à 22h42

    Salut !

    Pour les abonnés à Médiapart le philosophe fait ici aussi redite des mêmes arguments que ceux qu’il donnât dans un article filmé : http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/080215/vladimir-poutine-ame-slave-et-idee-russe

    Bon, franchement j’ai pas le temps de cerveau pour argumenter à propos de la caste des formateurs de bulbe, mais Caro la rouquine (après tout on tutoie bien le président d’une puissance) sur le coup elle m’a fait bondir..et juste bondir..

    Est-ce qu’une bonne âme fournie en calme serein pourrait ici nous poster un blabla pour le médiateur de France Culture, que nos cerveaux fatigués de lecture contradictoire pourraient juste copier-coller, des fois ça marche, même à france culture..

    Je vais être un peu violent, voire abject, mais je ne veux pas contribuer au service public d’information pour entendre de la vermine dégouliner toutes les semaines dans mon petit déjeuner.

    Avec Brice on est habitué, il pose sa question vers 7h55 et les invités peuvent réfléchir 1/4 d’heure pour répliquer, mais Caro branchée en live qui débite ses vérités, sans contre point c’est dramatique.

    Merci d’avance.

      +2

    Alerter
  • Richard // 10.02.2015 à 23h33

    A t’on vraiment besoin de passer autant de temps à gloser sur des sujets aussi inutiles que ce temps consacré à ces psychopathes qui ne doivent leur intervention ici ou là qu’à leur puissance militaire?

    Tout ce qu’ils affirment ne fait que manifester leur inintelligence des sujets qu’ils imposent. Celui-ci ou d’autres. Ne peut-on pas en quelques courtes phrases leur signifier le mépris que nous avons de leurs interventions compulsives?

    Ne peut-on pas leur dire simplement que nous ne voulons pas de leur vision du monde simplement parce qu’elle ne propose jamais ce que pourrait être un monde où les humains pourraient vivre HEUREUX!
    Heureux d’être nés sur Terre, cette planète merveilleuse où la Nature propose un émerveillement permanent et offre toujours, malgré toutes les turpitudes que nous lui infligeons, de nourrir préférentiellement ceux qui la détruisent.
    Cette observation pourrait être appréciée comme un modèle de générosité qui offre tout sans aucune attente de réciprocité. Et pourtant…
    Alors?
    Ne pouvons-nous pas parler de ce que nous pourrions mettre simplement en oeuvre pour COULER le Système?
    Simplement, tenter d’oeuvrer pour une quette de « simplicité volontaire ».
    Est-ce si difficile? A quoi bon discuter des causes économiques puisqu’elles sont toutes la cause de notre dépendance maladive à notre propre mélancolie.

      +0

    Alerter
  • Richard // 10.02.2015 à 23h37

    A t’on vraiment besoin de passer autant de temps à gloser sur des sujets aussi inutiles que ce temps consacré à ces psychopathes qui ne doivent leur intervention ici ou là qu’à leur puissance militaire?

    Tout ce qu’ils affirment ne fait que manifester leur inintelligence des sujets qu’ils imposent. Celui-ci ou d’autres. Ne peut-on pas en quelques courtes phrases leur signifier le mépris que nous avons de leurs interventions compulsives?

    Ne peut-on pas leur dire simplement que nous ne voulons pas de leur vision du monde simplement parce qu’elle ne propose jamais ce que pourrait être un monde où les humains pourraient vivre HEUREUX!
    Heureux d’être nés sur Terre, cette planète merveilleuse où la Nature propose un émerveillement permanent et offre toujours, malgré toutes les turpitudes que nous lui infligeons, de nourrir préférentiellement ceux qui la détruisent.
    Cette observation pourrait être appréciée comme un modèle de générosité qui offre tout sans aucune attente de réciprocité. Et pourtant…
    Alors?
    Ne pouvons-nous pas parler de ce que nous pourrions mettre simplement en oeuvre pour COULER le Système?
    Simplement, tenter d’oeuvrer pour une quête de « simplicité volontaire ».
    Est-ce si difficile? A quoi bon discuter des causes économiques puisqu’elles sont toutes la cause de notre dépendance maladive à notre propre mélancolie.

      +0

    Alerter
  • izarn // 10.02.2015 à 23h42

    Autiste Poutine? En fait nous savons que tous que les autistes dans l’histoire, c’est Obama et son administration, Mac Cain, l’OTAN et tout un tas de brèles en UE: Hollande, Merkel, Cameron etc…Sans parler de Draghi qui voit des reprises partout et ne voit pas que ses plans ne marchent pas. La zone euro est autiste, sauf les grecs.
    Les polonais? Le genre d’autistes hargneux dont il faut se méfier. A Kiev? Il s’agit d’autistes haineux à mettre au cabanon d’urgence!
    Bref la psycho du Pentagone c’est de répondre:
    -C’est celui qui nous le dit qui l’est!
    Ce qui est en fait la définition de l’autisme!

      +1

    Alerter
  • Substance2004 // 11.02.2015 à 00h54

    Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage.

      +1

    Alerter
  • Florent Beau // 11.02.2015 à 02h11

    Alors, heu…….
    Je pense pas réellement que Poutine soit Asperger.
    Si vous voulez un peu en savoir plus sur ce syndrome, pour en avoir une définition (certes un peu grossière mais assez drôle), je vous conseille de regarder le film « Crazy in love » (Mozart and the Whale).
    Vous avez aussi le documentaire « le cerveau d’Hugo » (un exemple d’asperger très poussé), et cet article:
    http://les-tribulations-dune-aspergirl.com/2013/11/28/syndrome-dasperger-idees-recues-sur-labsence-dempathie-la-violence
    qui vous explique un peu en quoi l’on confond un peu tout.

    Je pense pas réellement que Poutine soit comme ça…..
    Poutine, un aspie…… pffff…..
    Et puis je sais pas si c’est un truc qu’on puisse réellement bien définir.

      +0

    Alerter
  • tepavac // 11.02.2015 à 03h36

    il sont entrain de se faire botter, et il semble bien que se soit coordoné avec l’armée régulière Ukrainienne.

    http://fortruss.blogspot.fr/2015/02/debaltsevo-cauldron-on-fire-video.html

      +0

    Alerter
  • Richard // 11.02.2015 à 14h36

    Je me permets de remettre ce commentaire publié hier au soir et disparu aujourd’hui. S’il incommode la MODERATION j’aimerais en connaître les causes, merci.

    A t’on vraiment besoin de passer autant de temps à gloser sur des sujets aussi inutiles que ce temps consacré à ces psychopathes qui ne doivent leur intervention ici ou là qu’à leur puissance militaire?

    Tout ce qu’ils affirment ne fait que manifester leur inintelligence des sujets qu’ils imposent. Celui-ci ou d’autres. Ne peut-on pas en quelques courtes phrases leur signifier le mépris que nous avons de leurs interventions compulsives?

    Ne peut-on pas leur dire simplement que nous ne voulons pas de leur vision du monde simplement parce qu’elle ne propose jamais ce que pourrait être un monde où les humains pourraient vivre HEUREUX!
    Heureux d’être nés sur Terre, cette planète merveilleuse où la Nature propose un émerveillement permanent et offre toujours, malgré toutes les turpitudes que nous lui infligeons, de nourrir préférentiellement ceux qui la détruisent.
    Cette observation pourrait être appréciée comme un modèle de générosité qui offre tout sans aucune attente de réciprocité. Et pourtant…
    Alors?
    Ne pouvons-nous pas parler de ce que nous pourrions mettre simplement en oeuvre pour COULER le Système?
    Simplement, tenter d’oeuvrer pour une quête de “simplicité volontaire”.
    Est-ce si difficile? A quoi bon discuter des causes économiques puisqu’elles sont toutes la cause de notre dépendance maladive à notre propre mélancolie.

      +0

    Alerter
  • bm607 // 16.02.2015 à 21h04

    Ah ça continue :
    http://www.lesechos.fr/monde/europe/0204162640975-poutine-serait-il-lhomme-le-plus-riche-du-monde-1093783.php#
    Poutine a accumulé une fortune de 200 milliards de dollars ; trois fois rien quoi (le PIB de l’Irlande ou de la Finlande, quasiment). Piochés directement dans les caisses de la Russie, bien sûr.

    Autiste, gay, escroc (criminel, c’est déjà fait, en Ukraine c’est lui qui assassine les civils c’est évident).
    Ca va être dur de trouver d’autres qualificatifs à lui coller.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications