Les Crises Les Crises
12.juin.202212.6.2022 // Les Crises

Revue de presse du 12/06/2022

Merci 60
J'envoie

Cette semaine dans la revue, un autre pan du Macron Gate Alstom avec l’évasion fiscale géante de Général Electric, tout en contraste avec Ruffin « le député des gens » ; business as usual côté UE où le Danemark a encore revoté et où le climat est négligé comme en France, où le président promet des choses en discours mais « en même temps » fait le contraire ; des réflexions sur la dette ou encore la notion de pouvoir d’achat et la transition agricole. Merci à nos contributeurs et bonne lecture.

DÉMOCRATIE

Libération va mieux mais a toujours besoin d’argent

"Les pertes du quotidien, qui a investi 1,5 million € pour embaucher et renforcer ses équipes, sont tombées à 8,5 millions €, l’an dernier par rapport à 2020 où les pertes du journal étaient de 12 millions €. Le quotidien a sollicité son ancien propriétaire, P. Drahi, qui a mis en place un montage pour déduire de ses impôts l’argent injecté dans Libé. La trésorerie en caisse permet actuellement de tenir jusqu'à fin 2022 ou début 2023. L’an dernier, le patron du journal a décroché deux emprunts : un prêt garanti par l’État (PGE) de 3,8 millions €, plus un prêt de 387.000 € à 2,53% sur dix ans de l’Ifcic (Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles). Mais ces deux prêts doivent commencer à être remboursés en 2023, et ne suffiront pas."

Source : Capital

Dette publique, menace démocratique ? [Audio]

"La dette publique est devenue un moyen de pression de la part des créanciers sur la conduite des politiques publiques. On l'a bien vu, en Europe, avec le désastre des réformes austéritaires grecques, mais les mêmes croyances et les mêmes tendances sont à l’œuvre partout. Ce soir on revient, avec Benjamin Lemoine qui vient de publier "La démocratie disciplinée par la dette" aux Editions de La Découverte, sur le poids de la dette publique dans les décisions politiques qui concernent l'ensemble du corps social : réformes de l'assurance-chômage, des régimes de retraite, de l'hôpital.... Que fait la dette à la démocratie ? Comment penser un financement démocratique des politiques publiques ?"

Source : Spectre

ENVIRONNEMENT

Traité sur la Charte de l’énergie : le traité qui va tuer l’Accord de Paris

"Alors que le Président de la République, nouvellement réélu, a donné pour mission au gouvernement de mettre en place la planification écologique, ce même gouvernement s’apprête à mettre fin le 24 juin prochain à l’objectif de neutralité carbone de la France et de l’Union Européenne (UE) en prolongeant jusqu’en 2040 la protection des investissements étrangers dans les énergies fossiles, en particulier le gaz, dans le cadre de la ’’modernisation’’ du traité sur la Charte de l’énergie (TCE). Pour sceller cet accord climaticide, un cycle de négociations de rattrapage est prévu cette semaine."

Source : Bon Pote

La liste des sites miniers empoisonnés que l’Etat dissimule

"L’extraction minière a provoqué une pollution durable de la France. L’État en a fait l’inventaire, mais il le cachait jusqu’à présent. Reporterre publie cet inventaire pour toutes les régions, ainsi qu’une carte des territoires empoisonnés par les déchets miniers. En menant l’enquête sur ce qu’on appelle, en jargon administratif, l’« après-mine », c’est-à-dire l’ensemble des problèmes que posent les mines une fois l’extraction terminée, Reporterre a eu la surprise de découvrir l’existence d’un inventaire de plus d’un millier de pages consacré aux anciens sites miniers de la métropole. Il a été réalisé par Géodéris, bureau d’expertise financé par le ministère de la Transition écologique, à la suite de la directive européenne."

Source : Reporterre

EUROPE

Budget climat : l’Europe bien plus avare qu’annoncé

"L’Europe dépense moins pour le climat qu’elle ne l’affirme. C’est l’une des conclusions du rapport spécial de la Cour des comptes européenne, publié le 30 mai. Selon les experts, « la Commission a surestimé les dépenses liées à l’action pour le climat de 72 milliards d’euros au moins ». L’Union européenne (UE) avait affirmé consacrer 20 % de son budget 2014-2020 à des politiques écologiques ; pour la Cour des comptes, seuls 13 % du budget aurait effectivement été utilisés pour des mesures en faveur du climat."

Source : Reporterre

Après un nouveau référendum, le Danemark va adhérer à la politique de défense de l’Union européenne

"Les partis pro-européens danois ont fini par obtenir ce qu’ils voulaient. En effet, lors du référendum promis par Mme Fredreriksen, qui s’est tenu le 1er juin, environ 67% des votants se sont prononcés en faveur de la fin de cette clause d’exemption européenne dans le domaine de la défense. L’argument selon lequel l’Otan ne pouvait être que la seule garante de la sécurité du Danemark, comme l’a avancé Morten Messerschmitt, le chef du Parti populaire danois, n’aura donc pas pesé." [Bis Repetita]

Source : Opex 360

EVASION FISCALE

General Electric : 800 millions d’euros transférés de France vers des paradis fiscaux

"C’est un fiasco industriel qui n’en finit plus. Sept ans après la vente de la branche énergie d’Alstom à General Electric, le bilan de la multinationale américaine en France est désastreux : 5 000 emplois supprimés, dont 1 400 au sein de l’usine de Belfort ; un savoir-faire technologique laissé à l’abandon ; une enquête préliminaire pour « prise illégale d’intérêts » contre Hugh Bailey, le directeur général de GE France… Et désormais, un scandale d’évasion fiscale. Selon notre enquête, qui s’appuie sur des rapports d’audits indépendants et plusieurs documents comptables internes au groupe, la multinationale américaine a mis en place un montage financier opaque entre son antenne française, la General Electric Energy Products France (GEEPF), et des filiales domiciliées en Suisse et dans l’état américain du Delaware."

Source : Disclose

FRANCE

Éolien : l’objectif de la France revu à la baisse

"La transition énergétique de la France devra encore attendre, tout du moins sa composante d’éolien terrestre : « Nous devons continuer le déploiement au même rythme qu’aujourd’hui, c’est-à-dire un rythme qui correspond manifestement à ce que la société française est prête à accepter », a déclaré le 27 mai à l’AFP la nouvelle ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, lors d’un déplacement à Berlin pour une réunion du G7. L’objectif du gouvernement français n’est plus de multiplier par deux en dix ans la capacité actuelle de l’éolien, mais en trente ans."

Source : Reporterre

Parcoursup : une génération "en attente"

"En 2017, le ministère de l’enseignement supérieur remettait à plat le système d’affectation vers l’enseignement supérieur « Admission Post Bac » (ou « APB »), en partie pour répondre à l’émotion suscitée par l’organisation de tirages au sort pour 0,5 % des élèves de lycée dans une poignée de filières en tension et aux critiques sur son manque de transparence."

Source : Nos services publics

L’Insoumis François Ruffin, député « des gens »

"Il cultive son indépendance au sein de son propre mouvement. Et détonne aussi à l’Assemblée nationale avec son franc-parler et ses coups de gueule. Natif d’Amiens, le député François Ruffin, 48 ans, est candidat à sa succession dans la première circonscription de la Somme. Dans les étagères du minuscule local de son journal satirique Fakir, une piaule d’étudiant au fond d’une cour rue du Faubourg-Saint-Denis, à deux pas de la gare du Nord à Paris, il y a, entre autres livres, les deux derniers romans de l’écrivain Nicolas Mathieu. Et sur les murs, des affiches de ses documentaires. Dont le dernier, sur les "métiers du lien"​, "« Debout les femmes »" ."

Source : Ouest France

GÉOPOLITIQUE

Ukraine : entre deux paix ?

"Nous sommes rentrés dans le monde de la guerre. Politique étrangère propose dans un premier dossier un faisceau d’analyses permettant de mieux comprendre les dynamiques militaires et politiques à l’œuvre dans une Europe qui se rêvait hier en paix perpétuelle. L’affrontement direct entre Kiev et Moscou oppose deux systèmes militaires et de défense aux logiques, aux forces, aux faiblesses dissymétriques, que nous découvrons aussi au fil du conflit. Et au-delà du conflit lui-même, peut-on déjà imaginer sur quel continent vivront demain les Européens ? Autrement dit, comment se figeront, s’organiseront une confrontation, une fracture, qui risquent de s’approfondir, de durer ?" [Les articles dont le titres est en bleu sont en téléchargement libre]

Source : Institut français des relations internationales

MATIÈRES PREMIÈRES

La transition énergétique est-elle une aubaine pour l’agriculture ?

"20% de la production d’énergies renouvelables provient de l’agriculture, selon les chiffres établis par l’Agence de l’environnement (Ademe) en 2017. Une part « qui pourrait doubler » table Olivier Dauger, administrateur de la FNSEA en charge des questions climatiques et énergétiques. Que ce soit avec le photovoltaïque, la méthanisation, les agrocarburants ou encore via valorisation des haies, l’agriculture compte bien jouer un rôle dans la transition énergétique. Et la flambée actuelle des prix de l’énergie pourrait être un atout, au risque de contribuer au renchérissement de l’aliment pour bétail. La « bioéconomie » semble avoir de l’avenir : bioplastiques, dentifrices, matériaux verts en tous genres."

Source : Terre-Net

RÉFLEXION

Et si on parlait du « pouvoir de vivre » au lieu du « pouvoir d’achat » ?

"Quand une expression est utilisée à la fois par des publicités Leclerc, un ministre macroniste et la CGT, c’est rarement bon signe : le « pouvoir d’achat » s’invite également dans nos discussions quotidiennes, particulièrement à cette période où les prix s’envolent tandis que les salaires, les traitements et les pensions stagnent. Du journal du PCF l’Humanité au très libéral L’Opinion, l’ensemble de la presse utilise ce terme, sans jamais l’interroger. Pourtant, n’est-elle pas bizarre cette expression ? Il y aurait un pouvoir, celui d’acheter, et ce serait ce pouvoir-là qui serait menacé par la hausse des prix. « Pouvoir d’achat » fait en réalité partie de ces expressions forgées et diffusées par la classe dominante et qui ont l’avantage de faire entrer le débat public dans un cadre étroit et contraint : celui des intérêts des actionnaires et du patronat. Il nous empêche de discuter des points qui comptent vraiment et qui, par conséquent, les dérangent."

Source : Frustration Magazine

ÉCONOMIE

Cinq thèses contenues dans le livre « Le Système dette »

"Ce que je pense avoir apporté à l’analyse avec l’étude des indépendances latino-américaines (contemporaines de l’indépendance grecque), c’est que leur manière de s’endetter signifie qu’ils sont immédiatement subordonnés, en tant que pays indépendants, aux centres impérialistes en particulier la Grande-Bretagne. En d’autres termes, l’Amérique latine s’est libérée de l’empire espagnol et la Grèce de l’empire ottoman pour passer sous la coupe du gouvernement britannique, mais aussi français, car le capital français était très actif avec ses investissements tant en Amérique latine que sur les rives de la Méditerranée (en Grèce, en Tunisie et en Égypte, par exemple)."

Source : CADTM

Les récits à propos de l’inflation

"Les récits, c’est-à-dire les histoires que se racontent les individus pour expliquer le monde, leur offrent une lentille à travers laquelle ils interprètent les données et cherchent à prévoir les évolutions futures. Le prix Nobel d'économie Robert Shiller (2017, 2020) est convaincu que les récits jouent un rôle crucial dans la formation des anticipations des agents économiques et, par conséquent, dans les développements macroéconomiques. Peter Andre, Ingar Haaland, Christopher Roth et Johannes Wohlfart (2022) ont cherché à évaluer la nature, les origines et les conséquences des récits économiques en prenant pour cadre l’un des faits marquants de l’actualité macroéconomique, à savoir l’accélération de l’inflation observée depuis l’année dernière."

Source : Esprits animaux

Commentaire recommandé

Fabrice // 12.06.2022 à 10h29

Libération en ayant trahis ceux qu’il devait défendre soit les travailleurs pour moi ne mérite pas de survivre il n’est plus qu’un journal zombis qui ne vit plus que pour satisfaire ceux qui le font survivre, il est devenu le pire chien de garde que l’on puisse voir. Vae VIctis.

40 réactions et commentaires

  • Fernet Branca // 12.06.2022 à 07h39

    Les agrocarburants pour une transition énergétique écolo/durable/responsable/… ?
    Voir sur site Greenpeace

    La fausse bonne idée des « biocarburants »


    Penser que le recours aux agrocarburants à base d’huile de cuisson règlera le problème climatique du secteur de l’aviation relève donc du fantasme. Sa valorisation par les industriels de l’aéronautique, comme Air France, et de l’énergie, comme Total, est un véritable exercice de greenwashing qui vise à poursuivre la croissance d’un secteur à l’impact environnemental toujours aussi destructeur.
    ..

    https://www.greenpeace.fr/fausse-bonne-idee-agrocarburants/#:~:text=Les%20agrocarburants%20sont%20donc%20des,du%20biodiesel%20et%20du%20bio%C3%A9thanol.

      +7

    Alerter
  • Jean // 12.06.2022 à 08h13

    Sur le « Traité sur la Charte de l’énergie : le traité qui va tuer l’Accord de Paris. »

    Pour résumer l’UE préfère « investir » dans les armes de guerres et rendre celles-ci inévitables plutôt que dans la transition écologique qui appauvrirait les sponsors des décisionnaires. Ce qui n’empêchera pas l’UE de communiquer sur ses efforts, qui seront surtout les nôtres, pour faire en sorte que cette planète demeure habitable. Car, pour l’UE, l’écologie n’est qu’un prétexte pour accroitre son emprise sur les peuples.

      +21

    Alerter
  • antoniob // 12.06.2022 à 08h26

    – Alstom: ou comment les élites françaises sont devenues des caciques de république bananière. Montebourg avait raison et Hollande aurait du annuler cette vente. Autour de Hollande, en plus de lui-même, Macron, Valls.

    – Ruffin: un homme rare. Mélenchon est un intello, Ruffin est presque le seul ou le seul politicien qui fait de la démocratie (le démos)

    – IFRI au sujet de la guerre russo-ukrainienne: cette guerre a seulement trois mois mais déjà lors de la première semaine tous les « spécialistes » tirent des horoscopes et analysent des faits in-analysables, tout en posant eux-mêmes ce que seraient les buts russes. Ainsi l’inénarrable Michel Goya.
    Mais surtout l’IFRI est simplement un de ces organismes servant à modeler des opinions. Le fondateur dirigeant est aussi un co-fondateur de la French-American Foundation, organisatrice du programme des Young Leaders. Hahaha.

      +31

    Alerter
    • 6422amri // 12.06.2022 à 13h21

      L’étude de l’IFRI est très complète et est une source indispensable pour qui veut comprendre les forces et les faiblesses des participants à cette guerre. On peut préférer la propagande russe ou ukrainienne.

      Fils d’un émigré espagnol mort un mois après sa naissance et d’une ouvrière du textile, Michel Goya ne fait pas Saint-Cyr. Il entre dans l’armée comme sous-officier, avant de gravir les échelons jusqu’au grade de lieutenant-colonel. Il participe à de grandes opérations extérieures en Yougoslavie, au Rwanda et en République centrafricaine dans les années 1990, avant de reprendre des études universitaires dans la décennie suivante. Diplômé de l’Ecole de guerre et docteur en histoire, il a été nommé en 2007 conseiller du chef d’état-major de la Défense pour les questions de doctrine.
      Logiquement, il aurait dû prendre sa retraite avec le grade de général, mais Michel Goya n’est pas un « étudiant discipliné » et l’armée n’aime pas les fortes têtes. Alors, place à l’ex-colonel/consultant.

      Déjà en 2007, Michel Goya dénonçait dans un article le coût des armements et prédisait la fin des guerres dominées par la haute technologie occidentale, abordant au passage l’aviation militaire. Dassault Aviation n’a pas apprécié, et l’a fait savoir.

      Sur le Sahel il précise…La France au Sahel est un policier qui tente de s’évader de prison…

       » Pour comprendre ce que la guerre va représenter pour la société russe, il faut imaginer, dans un engagement difficilement justifiable pour elle, le passage du cercueil d’un soldat sur le pont Alexandre-III à Paris, toutes les 15 minutes, 24 heures sur 24. et tous les jours.  » . Une image vaut mille mots.

      Les ukrainiens sont dans une situation identique.

        +2

      Alerter
      • calal // 12.06.2022 à 14h47

        « Pour comprendre ce que la guerre va représenter pour la société russe, il faut imaginer, dans un engagement difficilement justifiable pour elle, le passage du cercueil d’un soldat sur le pont Alexandre-III à Paris, toutes les 15 minutes, 24 heures sur 24. et tous les jours. »

        je crois que vous n’avez pas compris pourquoi poutine parle sans arret de la « grande guerre patriotique ». Beaucoup de russes croient que l’occident veut « balkaniser » leur pays facon « puzzle » et que c’est poutine qui a empeche cela au debut des annees 2000 alors que eltsine allait dans cette direction…Ce sont les peuples occidentaux qui n’ont plus de memoire, l’est se souvient..

          +20

        Alerter
        • David D // 13.06.2022 à 11h36

          C’est même pire que ça, c’est la première fois depuis 1945 qu’une super puissance, les USA après l’Allemagne, lance une guerre aussi spécifiquement raciste. Les russes ont tort parce qu’ils sont russes, on a eu sur les réseaux sociaux le droit d’appel aux meurtres, on a eu la confiscation des avoirs des russes en occident quels qu’ils soient, des interdictions de manifestations sportives et culturelles pour les russes, handicapés compris. Encore ces jours derniers, juin 2022, des articles de journaux français connus citent un personnage de Svoboda commentant Severodonetsk en se contentant de traduire Svoboda par Liberté pour informer. Il s’agit d’une guerre où on attise haine des russes (genre le « A Berlin » de 1870). Enfin, une horreur particulière à cette guerre, c’est que même le camp alimenté en armes leur mort est souhaitée par l’Otan. Le but de cette guerre est de tuer un max de russes et d’ukrainiens de l’est ou aussi de l’ouest en tant que slaves liés à la culture russe volens nolens. Le pilotage de cette guerre par l’Otan est spécifiquement raciste.

            +9

          Alerter
  • calal // 12.06.2022 à 08h27

    « Les récits, c’est-à-dire les histoires que se racontent les individus pour expliquer le monde, leur offrent une lentille à travers laquelle ils interprètent les données et cherchent à prévoir les évolutions futures. Le prix Nobel d’économie Robert Shiller (2017, 2020) est convaincu que les récits jouent un rôle crucial dans la formation des anticipations des agents économiques »

    Et quand les dominants etudient ces domaines,ce n’est pas pour le bien du peuple mais pour mieux pouvoir le tondre…
    Passer du recit « blue pill », le point de vue mis en avant par les medias mainstreams au recit « Red pill », le point de vue dissident, permet une meilleure adaptation au monde reel.

      +11

    Alerter
  • Jean // 12.06.2022 à 08h32

    Sortie le 9 juin 2022 : Figure des Gilets jaunes, militant du RIC, le référendum d’initiative citoyenne, Etienne Chouard est l’invité de Livre Noir. Un entretien sans concessions sur la trahison des classes populaires par la gauche, la démocratie représentative, la souveraineté du peuple.

    https://www.youtube.com/watch?v=5CRI6KA8bgA

      +12

    Alerter
    • vert-de-taire // 13.06.2022 à 16h20

      Merci
      MAIS …

      je boycote yt ggle et al .. dommage.
      une autre ref ?

      Chouard : un vrai démocrate qui se démène pour trouver des modalités de fonctionnement démocratiques
      alors nos mafieux détruisent Chouard.
      Logique parfaite, la démocratie EST leur bête noire.
      Surtout que ça donne à penser.

        +1

      Alerter
    • Samba // 14.06.2022 à 09h38

      Quel dommage qu’un « honnête homme » comme Chouard soit « excommunié » par la dévastatrice bienpensance de la soi-disant gauche adulée par des médias plus rapides à condamner qu’à se remettre en question. Même désastre que l’abandon d’Assange, plus dangereux pour ce dernier cependant. Une des causes de l’abstention des « dégoutés » qui laissent le pouvoir aux « dégoutants …

        +4

      Alerter
    • Ellilou // 18.06.2022 à 17h02

      LA gauche a trahi les classes populaires? Mais quelle gauche? Le PS de Hollande, Fabius, DSK et la clique des vendu(e)s à Macron?
      C’est cette dépolitisation qui nous tue à petits feux. « tous pourris….payés à rien faire….blablabla…. »
      L’alternative à gauche existe: la NUPES et elle est robuste, propose des solutions plutôt que de critiquer et de geindre. Nul n’est obligé d’être d’accord avec cette politique mais au moins reconnaissez qu’elle existe et qu’elle est aussi sincère que réalisable !

        +0

      Alerter
  • Jean // 12.06.2022 à 08h51

    « Dans un mélange d’irréalisme géopolitique, de diplomatie spectacle et d’atlantisme aveugle, l’Union européenne a dégainé l’arme économique pour contrer l’invasion russe en Ukraine. Ces sanctions se sont révélées dommageables pour les Européens.(…). Par exemple, la France est le premier employeur privé en Russie avec près de 160 000 salariés. Près de 500 entreprises françaises opèrent dans le pays de Vladimir Poutine, dont 35 entreprises du CAC 40 (groupe Mulliez avec ses filiales comme Auchan, Leroy Merlin, Décathlon ou encore Total, la Société Générale et Renault…). Ainsi, en cédant aux diktats et aux pressions d’ONG (souvent liées à des gouvernements ou à des grands groupes anglo-saxons), d’associations humanitaires ou même du gouvernement ukrainien, les forçant à quitter la Russie, ce sont les sociétés françaises qui sont de fait elles aussi sanctionnées et cela aura nécessairement des répercussions négatives en France…(…).
    Au final, après quatre mois de guerre, les sanctions énergétiques voulues par les Européens ne sont ni plus ni moins qu’un suicide économique et industriel pour l’Allemagne mais aussi pour tous les États européens qui ont besoin d’une énergie abondante, écologique par pipelines (tout le contraire des méthaniers !) et peu coûteuse. »

    Source : https://www.legrandsoir.info/le-fiasco-de-la-guerre-economique-de-l-occident-contre-la-russie.html

      +31

    Alerter
    • 6422amri // 12.06.2022 à 13h44

      J’ignorais que le gaz était écologique tout comme le pétrole si l’on utilise oleoducs et gazoducs. Pour l’Allemagne, le retrait des achats à la Russie, immédiat, repésenterait 5 % de pib, pas un désastre, pour un pays dont les 2 premiers marchés sont l’EU et l’Asie (La Chine surtout).

      L’économie domestique russe est une variable d’ajustement, idem pour la Chine qui vend 68 milliards de $ par année à ce pays et en achète pour 50 milliards.

      Je peux vous faire une (très) longue liste des sanctions qui vont avoir un effet dévstateur sur l’économie russe, mais je vais m’éviter l’exercice. Je vais mentionner 2 chiffres de la banque centrale russe. L’inflation est maintenant a 22 % ce qui signifie qu’un retraité russe voit sa pension divisée par 2 en quatre années. La recette est connue, produire plus de rouble dans ce cas, ce qui mène à l’hyper-inflation.

      La baisse du PIB pour 2022 est estimé a plus de 15 % et à plus de 8 % pour 2023.

      Les ventes du secteur automobile se sont écroulées de 70 %.

      La Russie était totalement intégrée aux chaînes de distribution modernes – just-in-time – et son industrie de la défense dépendait de plus de 2000 composants majeurs fabriqués par Sagem, Thalès, Bosch, toute l’électronique de pointe, l’opto électronique pour le nouveau char Armata, etc, sans oublier 400 entreprises en Ukraine du secteur de la défense.

      Les emplois ? Avec toutes les autres sociétés qui ont quittè la Russie, ce sont maintenant des chômeurs, avec dans la majorité des cas, peu de perspective d’un emploi rapidement et probablement pas aussi payé. L’incidence sur la rentabilité des entreprises françaises ? Les actionnaires auront moins de dividendes.

        +1

      Alerter
      • Jean // 12.06.2022 à 13h59

        @6422amri,

        L’avenir nous dira laquelle de ces deux visions du Monde est la plus juste. Si l’économie russe s’effondre avant l’économie européenne, vous aurez gain de cause. Mais dans le cas contraire il faudra vous interroger sur ce qui vous a empêché, en dépit de vos capacités, de percevoir l’évidence.

          +15

        Alerter
      • antoniob // 12.06.2022 à 15h10

        > J’ignorais que le gaz était écologique tout comme le pétrole si l’on utilise oleoducs et gazoducs.
        —-

        le gaz de roche liquéfié est polluant à l’extraction, polluant lors du transport par méthaniers, et requière un coût final de regazification.
        C’est la fragmentation qui met en oeuvre des polluants en quantité.
        Exple, Tribune de Genève:
        https://www.tdg.ch/la-tres-lourde-facture-ecologique-du-gaz-americain-156867919454

        pour le reste à l’avenant…

          +8

        Alerter
        • 6422amri // 12.06.2022 à 17h06

          La Russie étant le quatrième contributeur mondial de co2 pour une population de 142 millions d’habitants elle ne laisse sa place a personne dans ce domaine, sans oublier l’immense pollution nucléaire dans l’Arctique russe.

            +1

          Alerter
      • Patrick // 17.06.2022 à 10h54

        « Les ventes du secteur automobile se sont écroulées de 70 %.  »
        d’où venait ces voitures ?
        – du haut de gamme fabriqué en Allemagne .. dommage pour les Allemands
        – du moyen/bas de gamme fabriqué par Renault ? en partie dans les usines que les Russes viennent de racheter pour 1 rouble ?

          +0

        Alerter
  • pseudo // 12.06.2022 à 09h39

    En cette journée d’activité à caractère «  » »démocratique » » », je dirais peu pour aller à l’essentiel.

    Libérez Assange !

    Unban RT !

    https://francais.rt.com/international/99051-plaidoirie-avocat-rt-france-emmanuel-piwnica-audience-tribunal-union-europeenne

      +32

    Alerter
  • Fabrice // 12.06.2022 à 10h29

    Libération en ayant trahis ceux qu’il devait défendre soit les travailleurs pour moi ne mérite pas de survivre il n’est plus qu’un journal zombis qui ne vit plus que pour satisfaire ceux qui le font survivre, il est devenu le pire chien de garde que l’on puisse voir. Vae VIctis.

      +39

    Alerter
    • Snjor // 15.06.2022 à 09h59

      Que l’on nous parle pas de journalisme à propos de militants politiques ; pour quelles raisons, le journal interne à un parti politique devrait-il toucher des subventions ou « survivre »? Que le Parti Socialiste se débrouille…

        +0

      Alerter
  • Lev // 12.06.2022 à 10h50

    À propos du voile écologiste et moralisant d’une classe qui masque son irrépressible envie de domination et de gains, je me demande pourquoi on a construit une fausse grotte Cosquer sur le port de Marseille sans rappeler qu’il y a encore 19000 ans elle se trouvait 100 mètres au dessus du niveau de la mer. Le GIEC s’étend peu sur le sujet. Quelqu’un pour m’expliquer ?

      +4

    Alerter
    • Fabrice // 12.06.2022 à 11h47

      Il y a bien eut des réchauffements de par le passé mais pas à la vitesse que l’on constate actuellement cela s’étalait sur des centaines d’années, l’environnement arrivait à s’adapter mais là cela se compte en dizaines d’années et là pas d’adaptation possible.

      je mets un lien sur qui évoque justement la grotte Cosquer et l’évolution du climat : https://www.youtube.com/watch?v=TuSEAWHdMp0 oui il y a bien eut des températures supérieures mais allez je vous laisse regarder un peu de SVT ne fera pas de mal.

        +3

      Alerter
    • Jean // 12.06.2022 à 13h40

      @Lev,

      Qui veut nier le réel ? Ceux qui s’accrochent désespérément à leurs habitudes. Le problème est qu’ils nous entraineront avec eux dans leur chute. Il n’est plus temps de convaincre, nous avons perdu cette guerre, il ne nous reste qu’à prendre conscience de notre responsabilité personnel dans ce qui va désormais inévitablement nous arriver, pas pour s’apitoyer, mais pour trouver la motivation de réparer ce qui pourra encore l’être.

        +4

      Alerter
    • Bouddha Vert // 12.06.2022 à 21h30

      @Lev, le 14 septembre 2021 vous écriviez:  » Si la grotte Cosquer se trouve à 35 m sous la surface de la Méditerranée, est-ce une conséquence de l’activité humaine ?
      Toutes les civilisations retracent des changements et des désordres climatiques dans leurs mythologies.  »

      Le même jour, Joe a pris le soin de faire de la pédagogie et vous a répondu:
      « Personne n’a jamais dit que sans humain = pas de modification du climat.
      C’est via l’observation des modifications extrêmes du passé qu’on a une idée de ce qu’un changement de température moyenne implique.

      La question n’est pas, est-ce que le climat change ? La question est, à quelle vitesse change le climat ?

      Pour reprendre une image de Jancovici, si vous passez de 100km/h à 0 en freinant, ou si vous passez de 100km/h à 0 en vous prenant un mur, vous verrez que le résultat est le même, pourtant dans le 2ème cas de figure vous n’aurez pas eu le temps de vous adapter.

      Ceux qui consacrent leur vie à l’étude des phénomènes naturels (physique, biologie, climat), surtout quand il y a consensus cherchent à anticiper. Contester leurs conclusions sur la seule base de son « instinct », du « on m’a dit que » ou d’une analyse chiffrée par un expert qui commet volontairement ou involontairement une erreur dans son raisonnement, ça revient à se soustraire du problème, ce qui est le droit de tout le monde, pas besoin de vous documenter dans ce cas. »

      Lev, vous posez des questions mais vous n’écoutez pas les réponses, c’est fâcheux, non?

        +4

      Alerter
      • calal // 14.06.2022 à 09h30

        « Ceux qui consacrent leur vie à l’étude des phénomènes naturels (physique, biologie, climat), surtout quand il y a consensus.  »

        Ceux qui GAGNENT leur vie a l’etude des phenomenes naturels…
        QUI les pait? Si les resultats de leurs recherches indiquaient une autre direction, continueraient ils a recevoir des fonds pour financer leurs travaux?
        L’episode COVID devrait pourtant avoir ouvert des yeux a beaucoup sur l’objectivite et l’etat de la « science » occidentale moderne…
        CANCEL culture: si vous n’allez pas dans le sens de votre hierarchie,vous serez elimine: pas de sous pour les politiciens contre l’ue, pas de sous pour les antivaxx, pas de sous pour les camionneurs canadiens anti trudeau,pas de sous pour les scientifiques anti-rechauffement.
        Et c’est comme cela qu’un groupe fait taire toutes les voies dissidentes qui pourraient l’empecher d’aller dans le mur,vers la grande auto-destruction…

        1914-1945 dernier hiver fin de l’hegemonie de la livre sterling et de l’empire britannique
        2035-2065 prochain hiver et fin de la domination du dollar et de l’empire us…

          +0

        Alerter
        • Bouddha Vert // 14.06.2022 à 11h01

          Vous confondez science fondamentale qui est le bouleau des chercheurs dans les institutions de recherche (CNRS, IAP…) et la science appliquée qui est généralement le travail des ingénieurs dans des entreprises à but lucratif pour des applications désirées.
          Aucune institution étatique ne s’amuserait à museler ses chercheurs pour les empêcher d’élargir la compréhension des phénomènes, physiques, biologiques… dans quel but? être le dernier de la classe?

          Quant à imaginer « qu’un groupe fait taire toutes les voies dissidentes qui pourraient l’empêcher d’aller dans le mur,vers la grande auto-destruction… »
          J’avoue ne même pas imaginer à quel groupe vous faites référence, religieux (messianique?) et orientant l’ensemble des politiques du monde?

          Afin de mieux discerner les subtilités, les nuances entre Science, Recherche, Chercheurs, consensus… Je vous engage à lire le minuscule ouvrage de Etienne Klein « Le goût du vrai »

            +1

          Alerter
          • calal // 14.06.2022 à 14h19

            la science occidentale est tellement previsible que les « conspirationnistes  » anglo-saxons savent deja dans quel domaine il y aura « non-recherche »:
            https://www.dailyherald.com/news/20220613/gwen-casten-daughter-of-us-rep-sean-casten-has-died

            Apres le syndrome du la mort subite du nourrisson,la science occidentale invente le « syndrome de la mort subite du jeune adulte »: circulez y a rien a voir…

              +0

            Alerter
            • Bouddha Vert // 14.06.2022 à 22h48

              La science n’est pas occidentale, elle est mondiale, comprise et partagée par tous les scientifiques quelque soit leur culture.

              Sinon je vous remercie pour le lien vers ce très bel article scientifique du dailyherald (SIC!), je comprends désormais mieux votre positionnement.

                +0

              Alerter
            • Patrick // 17.06.2022 à 10h58

              le « syndrome de la mort subite du jeune adulte »

              Parmi les explications lues dans la prsees :
              – le changement climatique
              – le fait de lacer les baskets ( si , si ! )
              sinon qu’est-ce qui aurait pu se passer ces deux dernières années pour que l’on voit des affichettes avec des messages d’alerte AVC ou Crise cardiaque avec des photos de jeunes ?

                +0

              Alerter
  • pseudo // 12.06.2022 à 19h09

    Écologie, progrès et décroissance : Arthur Keller et Aurélien Barrau.
    Conférence à La Grande Tribune (Polytechnique, CentraleSupélec, ESSEC, HEC…)
    Jun 8, 2022
    https://www.youtube.com/watch?v=EYGvfGyqDDY

      +2

    Alerter
    • pseudo // 14.06.2022 à 12h10

      en vivant dans cette société qui fait de bill gates, bezos, ou jobs, les hommes les plus importants de nos sociétés, nous choisissons de désigner les hommes les plus polluant comme nos lumières. Il ne devrait alors plus subsister aucune surprise quand aux raisons de nos échecs. Disparaître sous l’effet de nos immondices est le résultat logique d’une société qui choisit ses élites sur leurs capacités polluante.

        +2

      Alerter
  • mikatypa // 13.06.2022 à 12h43

    L’inflation est le sujet économique pour qui le discours varie du tout au tout suivant le locuteur.
    Catastrophe économique pour les uns, elle justifie l’augmentation massif du chomage par l’augmentation des taux, comme l’ont montré les 40 dernières années. Ça c’est le point de vue du rentier, créancier qui veut protéger son investissement / épargne.
    L’autre point de vue, qu’on entend très peu, c’est celui de l’actif, jeune, titulaire d’un prêt immobilier, un état propriétaire d’une dette publique astronomique… L’inflation fait diminuer mécaniquement le volume des dettes ! Il se peut qu’elle soit la solution transitoire pour absorber la montagne de dettes publiques et immobilières (taux fixes) qui étouffe les jeunes générations…. au détriment…. des retraités et autres rentiers.

      +0

    Alerter
    • vert-de-taire // 13.06.2022 à 16h34

      Si les salaires et pensions suivent c’est un pb de rentier
      sinon c’est un pb de pauvres ..
      et une cata pour les plus pauvres et miséreux.

      COmme les salaires et pensions ne suivent pas …
      c’est une cata pour tous ..
      Et on a fait des révoltes qui se sont toujours terminées dans le sang
      car la bourgeoisie massacre toujours les gens sans défense en utilisant
      les moyens de l’Etat (par ailleurs honni pour ses fonctionnaires).
      Encore il y a peu les GJ …

        +2

      Alerter
      • Patrick // 17.06.2022 à 11h01

        en France les salaires et les retraites sont au moins 20% trop élevés puisque versés en Euro. ( gros problème de parité de change avec le DM au moment du passage à l’€ , donc perte de compétitivité de la France ).
        L’inflation aurait pu être le moyen de combler cet écart mais manque de chance , l’inflation est au moins aussi importante en Allemagne.
        La sortie de tout ça ne pourra être que le chaos et la misère. Imprimer du pognon n’a jamais résolu les problèmes , bien au contraire.

          +0

        Alerter
  • RGT // 14.06.2022 à 10h37

    « General Electric : 800 millions d’euros transférés de France vers des paradis fiscaux »…

    Je me demande pourquoi le gouvernement français ne tente pas d’utiliser son « extraterritorialité » pour lancer un mandat d’arrêt international contre le CEO de General Electric au titre de fraudeur fiscal ?

    Et que la France décide à titre d’indemnisation et d’amende de saisir TOUS les avoirs de cette entreprise sur le sol français ET €uropéen …

    Comme TOUTES les « élites » (micron compris) ont toutes allègrement participé au dépeçage des « joyaux de famille » de la France pour le plus grand profit de leur SOUVERAIN US ça pourrait leur poser quelques petits problèmes de représailles.

    Vite, précipitons nous pour faire diversion en saisissant TOUS les avoirs russes afin de faire oublier ces petites « distractions » de « nos » élites.

    Mais surtout ne touchons pas à nos « alliés » et « amis » qui ne se gênent pas pour se soulager sur la tête de TOUS les français…

      +5

    Alerter
  • pseudo // 14.06.2022 à 12h07

    https://www.youtube.com/watch?v=0Em-J_3QYu4

    une histoire sourcée au sujet de nos cartes SIM, de véritables petits ordinateurs miniatures capable de bien prouesses.
    Dernier rappel, l’informatique est par définition « made insecure ».

    https://www.youtube.com/watch?v=_hx9S5EclyA
    Même auteur, a sujet du business de la data…

      +1

    Alerter
  • BA // 14.06.2022 à 19h56

    Les professeurs de lycée viennent de découvrir le pot aux roses : les bureaucrates de l’Education Nationale remontent les notes des lycéens qui passent le bac, en douce, discrètement, sans même informer les professeurs de lycée.

    « Ils remontent les notes sans nous le dire, en douce ».

    http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2022/06/14062022Article637907854842500311.aspx

      +4

    Alerter
    • Patrick // 17.06.2022 à 11h03

      Bilan : beaucoup trop de bacheliers avec un niveau beaucoup trop bas et donc trop de monde en fac ( souvent pour des formations inutiles ) et ParcourSup qui tourne en boucle.

        +0

      Alerter
      • Ellilou // 18.06.2022 à 17h17

        C’est pas qu’il y a trop de monde en fac mais qu’il n’y a pas assez de facs (il n’y a que 76 facs publiques) pour tous les gosses. Vous prenez ce difficile problème à l’envers.
        La France a un taux de natalité très bon (par rapport à ses voisins) et je me permets de vous rappeler que la dernière fac construire remonte à….pfff….aux années 1990. En haut lieu, les élites nous dirigeant, doivent bien se douter que des enfants nés à un moment X quelques années après entreprendront des études que ce soit en fac ou ailleurs.
        Depuis Pécresse et ses successeurs se sont acharnés à détruire l’idée même d’accès pour tous les bacheliers pour mettre en place les merveilleux principes de compétitions, d’élitisme et d’accès réduit. On peut trouver ça super mais pas moi, désolée et tous les discours de vieux rabougris « c’était autre chose de mon temps » n’y changeront rien: PARCOURSUP n’est qu’une machine à broyer nos enfants! Et je vous parle en connaissance de cause ma fille est en plein bac et reçoit des refus ou des mises en liste d’attente (3427 sur 4321….) malgré un excellent dossier scolaire (or d’après les critères de la méritocratie magique elle devrait avoir sa place)

          +0

        Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications