Les Crises Les Crises
18.octobre.201618.10.2016 // Les Crises

“Si l’on cesse d’armer les rebelles, nous aurons la paix demain en Syrie”

Merci 5
J'envoie

Source : Philippe Revaz, pour RTS, le 12 octobre 2016.

rts_syrie

Il faut cesser d’armer les rebelles syriens et traiter avec Bachar al-Assad. C’est l’appel lancé mardi sur La Première par l’ex-otage Theo Padnos, retenu deux ans en Syrie par le Front al-Nosra.

Près de deux ans après sa libération, Theo Padnos reste en contact permanent avec ses anciens geôliers en Syrie, notamment via internet (lire encadré). Une relation presque intime à distance, qu’il partage aussi avec le FBI.

Depuis New York, où il s’est confié à la RTS, le journaliste exprime son incompréhension face aux Occidentaux qui envoient des armes à des combattants supposés modérés. “Au moment où ces armes arrivent en Syrie, soit celui qui les reçoit n’est pas vraiment modéré, soit il envoie ces armes à son cousin, qui est un extrémiste. Cela encourage la violence”, explique-t-il.

Pour Theo Padnos il existe peut-être des combattants modérés en Syrie. Encore faut-il les trouver. “Après cinq ans de bombardements, peut-on encore être modéré lorsqu’on a vu sa famille tuée sous les bombes?”, s’interroge l’ex-otage. Selon lui, ce sont les conditions de la guerre qui créent l’extrémisme.

“Le but des rebelles est le djihad éternel”

La solution, pour Theo Padnos, est de coopérer avec le régime syrien, afin de tenter de modérer ses hommes. “Avec eux, on peut discuter, alors qu’avec les djihadistes, c’est impossible”, soutient celui qui devait négocier pour aller aux toilettes.

“Je sais comment les négociations se passent avec eux. Il ne s’intéressent qu’aux armes. Leur but est le djihad éternel. Ils aimeraient que le combat continue jusqu’à ce qu’ils arrivent à Jérusalem ou à Rome. Tandis que le but de Bachar al-Assad est de rester au pouvoir et d’avoir la paix. Même s’il opprime les gens, cela fait une grande différence”, précise-t-il.

Certains rebelles ont été éduqués en Europe et parlent comme de vrais démocrates. Mais sur le terrain, avec nos armes, ils ne vont pas se comporter de façon démocratique.
Theo Padnos, journaliste américain et ex-otage en Syrie.

Un régime sans pitié

Comment soutenir le régime syrien aujourd’hui, alors qu’Alep est bombardée et sa population civile matraquée? L’ex-otage reconnaît que le régime est sans pitié. “Ils aimeraient faire sortir les civils et bombarder ceux qui restent, mais beaucoup refusent de quitter leur maison et ceux qui meurent sont les plus vulnérables: les femmes et les enfants”.

Pour Theo Padnos, il suffirait de cesser de soutenir les rebelles pour que tout s’arrête. “Si Obama, Merkel et Hollande pouvaient convaincre les pays du Golfe d’arrêter d’envoyer des armes aux rebelles, on aura la paix demain en Syrie.”

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

GLEB // 18.10.2016 à 01h16

Imaginons un bref instant que Bachar El Assad arme … je ne sais quelle opposition modérée en France (Chasse et Pêche, NPA ou FN).
1 Armée, cette opposition serait sûrement moins modérée
2 Mais surtout, “quelle ingérence”, lirions-nous, dans nos quotidiens bien-pensants.

Notre presse arrive à nous faire gober, avec un tel naturel, n’importe quelle ineptie, dès lors qu’elle est ornée de beaux rubans, aux couleurs de “démocratie”, “liberté” et autre “valeur à la c …”
Ces mots sont tellement galvaudés, qu’on pourrait les remplacer par “jambon beurre” ou “tomates mozarela” … et que les concepts développés par nos propagandistes, n’en seraient pas plus dénués de sens commun.

22 réactions et commentaires

  • GLEB // 18.10.2016 à 01h16

    Imaginons un bref instant que Bachar El Assad arme … je ne sais quelle opposition modérée en France (Chasse et Pêche, NPA ou FN).
    1 Armée, cette opposition serait sûrement moins modérée
    2 Mais surtout, “quelle ingérence”, lirions-nous, dans nos quotidiens bien-pensants.

    Notre presse arrive à nous faire gober, avec un tel naturel, n’importe quelle ineptie, dès lors qu’elle est ornée de beaux rubans, aux couleurs de “démocratie”, “liberté” et autre “valeur à la c …”
    Ces mots sont tellement galvaudés, qu’on pourrait les remplacer par “jambon beurre” ou “tomates mozarela” … et que les concepts développés par nos propagandistes, n’en seraient pas plus dénués de sens commun.

      +119

    Alerter
    • Xavier // 18.10.2016 à 07h32

      Les “valeurs” sont aux principes ce que l’intérêt particulier est à l’intérêt général…

      Signes d’un temps individualiste et aux raisonnements corrompus par la foi en un “progrès” qui masque la nécessité systémique d’une croissance pour conserver les hiérarchies de dominance…

        +16

      Alerter
  • Caliban // 18.10.2016 à 01h28

    “Si Obama, Merkel et Hollande pouvaient convaincre les pays du Golfe d’arrêter d’envoyer des armes aux rebelles, on aura la paix demain en Syrie.”

    Cela s’appelle un embargo sur l’Arabie Saoudite et le Qatar … C’est beau de rêver mais :
    • un tel embargo ne peut être organisé que par l’ONU, mise hors-jeu par les Etats-Unis (classique) et la France (malheureusement, c’est également devenu classique …)
    • cela supposerait que l’on trouve du gaz et du pétrole ailleurs

    Bref, les calendes grecques. La Syrie aura eu le temps d’être partitionnée façon puzzle. Et ce n’est peut-être pas le pire des scenarii quand on voit comment sont traités les Russes…

      +29

    Alerter
    • benoi31 // 18.10.2016 à 08h16

      Pour le pétrole il y a l’iran et le gaz de schiste (et vu que l’opep est visiblement en train de se mettre d’accord sur la production ca devrait remonter et assurer leur rentabilité)

      Pour l’onu malheureusement, le veto rendent le processus délicat

        +1

      Alerter
  • Pierre // 18.10.2016 à 01h29

    Le but des djihadistes est le djihad éternel, le but des US est de plier la Russie à sa volonté. Pour se faire, en Syrie, le but est de se débarrasser de Bachar El-Assad pour faire passer les gazoducs quataris afin de couper l’accès au marché européen à la Russie et à l’Iran. Le gvt US n’a donc aucune raison de cesser de soutenir (directement ou par proxy) les djihadistes. Voir par exemple le mouvement tactique de laisser reprendre (sans perte pour ISIS) Mossoul par les Irakiens pour concentrer les Islamistes sur l’est Syrien
    http://www.legrandsoir.info/la-principaute-salafiste-isis-a-t-il-ete-paye-pour-quitter-mossoul-pour-prendre-deir-ezzor.html

      +32

    Alerter
  • woiliwoilou // 18.10.2016 à 08h13

    et si on arrêtait de fournir des armes aux pays du golf… la guerre s’arrêterait aussi !!

      +12

    Alerter
  • Dids // 18.10.2016 à 08h31

    Si on arrête de fournir des armes, l’axe occidental fait faillite et perd ses terrains de jeu…

      +11

    Alerter
  • Georges Clounaud // 18.10.2016 à 08h41

    La bataille de Mossoul a commencé :
    http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/offensive-jihadiste-en-irak/bataille-de-mossoul-quelle-est-la-strategie-de-l-armee-irakienne-et-de-la-coalition_1877081.html
    Mais qu’apprend-t-on ? La ville est attaquée, au Nord, à l’est, au sud mais pas à l’ouest. Les daechiens peuvent ainsi quitter la ville par l’ouest – sans être inquiétés -, direction la Syrie et se rendre à… Deir ez Zor, la ville où les troupes loyalistes ont été bombardées par les avions de la coalition.
    L’arnaque continue ! Encore une grosse couleuvre qu’on est sensé avaler sans le moindre questionnement. L’instrumentalisation des islamistes par le “camp du bien”se réalisera jusqu’au bout !

      +52

    Alerter
    • Armata // 18.10.2016 à 19h19

      Je m’interroge…
      Il y a 400 km entre Mossoul et Deir ez Zor, en plein désert.
      Si les daechiens quittent tous Mossoul, ils seront exposés non ?

      Si j’étais l’armée Syrienne, je charge quelques bombardiers et j’attends patiemment…

        +5

      Alerter
      • Pierre // 18.10.2016 à 22h48

        Gageons que les armées de l’air russe et syrienne seront effectivement en alerte. Mais le désert est vaste, difficile à surveiller (puisque par définition c’est le…). Il suffit (me semble-t-il) d’éparpiller les mouvements de troupes pour limiter la “casse”. D’autre part, on parle là d’une région extrêmement excentrée par rapport à l’axe Damas-Alep. Mais j’ai vu sur un blog (que je n’ai plus en tête, malheureusement), que les russes planifiaient la livraison de missiles défensif à la garnison de Deir-ez-zor. À suivre…

          +3

        Alerter
    • pitipitipa // 18.10.2016 à 19h24

      Ils étaient même pas obligés de faire une carte des opérations avec le commentaire : “Alors vous allez me dire pourquoi on ne bloque pas l’ouest ? c’est parce qu’on a constaté des départs de djihadiste vers la syrie”.

      Comme si ils voulaient informer – quand même un peu – ceux qui gobent pas tout et qui cherchent à s’informer. Une étincelle de déontologie journalistique venant de professionnels parfaitement conscients qu’ils font de la propagande pour petits vieux.

        +2

      Alerter
    • John B // 20.10.2016 à 09h55

      C’est à gerber comme ils essaient de faire leur JT à l’américaine …

      Prochaine étape, montrer des sessions de bombardement avec des grosse explosions partout et des échanges de tirs en pleine nuit, pour donner un petit côté “Star War”…

      Pathétique ..

        +1

      Alerter
  • De La Boisserie // 18.10.2016 à 09h57

    Nous ne sommes pas près de changer de ligne diplomatique … Car le système politico-financiaro-médiatique franchouillard nous prépare depuis plusieurs mois à l’élection en mai prochain d’Alain Juppé ! Pas du Alain Juppé gaullien que nous avons connu et même apprécié par sa hauteur de vue, mais du Alain Juppé nouvelle génération, celui qui est passé d’une ambition d’Europe politique continentale – dans la lignée du Général – à un alignement éhonté sur les Etats-Unis et leurs vassaux, celui qui ne regrette rien de la situation qu’il a participé à créer en Lybie et en Syrie, celui qui regarde désormais vers le soleil couchant dans tous les sens de cette figure ….. Il ne désarmera pas les rebelles et continuera de traiter Poutine et la Russie à la manière insupportable et inacceptable des Etats-Unis et de leurs toutous britanniques et polonais !

      +30

    Alerter
    • lvzor // 18.10.2016 à 12h46

      Juppé est au moins depuis 1981 un infiltré américaniste dans le mouvement gaulliste, un “young leader” sélectionné dans la première promotion du programme de la French-american foundation.
      http://www.atlantico.fr/decryptage/gouvernement-hollande-formation-plus-atlantiste-qu-on-pourrait-croire-benjamin-dormann-366638.html
      https://fr.wikipedia.org/wiki/French-American_Foundation

      Pour avoir été sélectionné dès la promotion initiale du programme, il devait sans doute avoir donné des garanties avant…. Alors pour ce qui est du “Juppé gaullien”, c’est dans le genre “Mitterrand homme de gauche”, non? 🙂

        +23

      Alerter
    • Caliban // 18.10.2016 à 22h13

      @Ivzor

      Il suffit de se rappeler février 2012 : Juppé, ministre des Affaires étrangères de Sarkozy, a fermé l’ambassade de France à Damas, rupture diplomatique rendant la discussion impossible.

      Puis sont arrivés le capitaine de pédalo et l’inénarrable actuel Président du conseil constitutionnel. Qui ont continué dans la même stratégie du départ inconditionnel d’Al-Assad.

      Ils sont tous responsables, se tiennent tous autant qu’ils sont tenus par les folies guerrières de l’OTAN. La conclusion me paraît assez évidente : cette indéfectible solidarité dans la bêtise assassine n’a qu’une issue. La porte pour tous.

        +7

      Alerter
  • Jean-Paul B. // 18.10.2016 à 13h26

    Ce journaliste, “ex-otage” du Front Al Nosra (vous savez, les potes de Fabius-Hollande-Merkel et Obama!!!), n’a aucune chance d’être interviewé par nos “grands” médias (subventionnés par les contribuables!!!), car leur activité principale consiste à diffuser la propagande de l’OTAN (sur la Syrie-Libye-Irak-Ukraine-Russie,etc.) et ses propos ne cadrent pas trop avec leur point de vue.
    Heureusement qu’il y a ce Blog pour nous permettre d’entendre son point de vue,
    c’est pourquoi il ne faut surtout pas hésiter à faire suivre le lien de cet article à tous nos contacts.

      +17

    Alerter
  • Jack // 18.10.2016 à 14h05

    Si c’était aussi simple. En Syrie, tout le monde a son propre agenda. Y compris les “meilleurs alliés” du régime, Rusie, Iran et Hezbollah.

    Pour les rebelles modérés, il faut vraiment ne pas les chercher… Aux dernières nouvelles, il y a déjà plus de 14000 combattants arabes au sein des SDF (Syrian Democratic Forces) et ce n’est pas fini.
    Curieux ce silence au sujet des kurdes, comme pour l’abject régime turc d’ailleurs. Depuis que le Sultan s’est incliné devant le Tsar, plus un mot de travers.

      +0

    Alerter
    • Titus // 18.10.2016 à 16h20

      Souvenez vous: les rebelles modérés, Obama a mis 500 millions de dollars sur la table en 2015 pour en former plein; mais voilà, il n’en n’a eu qu’une poignée qui s’est rapidement volatilisée dans le désert (objectif 15000; recrutés et formés 60; en opération du “bon” côté 5). Et maintenant ils pousseraient sur les arbres? Parti comme c’est, vous allez voir bientôt tous les daesh qui quittent peinards Mossoul sous la protection des USA arriver en Syrie avec de beaux diplômes de modérés!

        +10

      Alerter
      • Lysbeth Levy // 18.10.2016 à 17h48

        Breaking the News !La BBC récidive, après avoir dévoilée la vérité sur le Rwanda, voilà qu’elle fait une émission sur les “Whites Helmet” et leurs liens avec les djihadistes :
        https://www.youtube.com/watch?v=kAQmB74eIGo “”START White Helmets defeated – A success for the Independent Media.
        04:12 ‘Intrinsically linked with the intelligence services’ – the Telegraph
        05:34 Pseudo-Humanitarians attempt to raise Funds lost in Nobel Race
        12:45 Boris is a slave to the propaganda narrative of Atlanticist intrigue.
        17:21 Aspects of transnationalist discourse with the promotion of liars…
        21:35 Syria is the staging platform for the creation of the E.U. Military
        27:59 A Reporter of Great Integrity, Murad Gazdiev from inside Syria
        31:23 Golan Heights : CIA, Defectors from ISIS & Israeli Black-Ops…
        39:24 RAND CORPORATION : Driver of Transnationalist Intrigues
        42:15 Situation Report | Yemen in focus, ‘One of the supreme crimes.’
        47:29 British Constitution Group : Networks Establish the Rule of Law

          +5

        Alerter
      • Jack // 18.10.2016 à 20h22

        Titus, pour info. Les SDF sont formées du regroupement des force d’autodéfense kurdes, de différentes milice notamment tribales et de survivants de l’ASL.
        Les guignols salafistes formé par les américains auquel vous faites allusion sont de l’autre côté, dans la “zone tampon” turque qui ne cesse de s’étendre grâce à la bienveillance de vos amis russes…

          +0

        Alerter
        • Pierre // 18.10.2016 à 22h57

          Certes, si on commence à chercher des “bons” et des “méchants” dans une guerre, on n’a pas fini de dérouler le tapis d’arguments pour les uns ou pour les autres… Cela n’empêche pas d’essayer d’appréhender (dans la mesure du possible, bien sûr) les intérêts/agendas des différentes parties en présence. Ne serait-ce que pour ne pas mourir idiot !

            +0

          Alerter
        • Titus // 19.10.2016 à 04h01

          “Titus, pour info” : des infos, on en a eu plein depuis plus de 5 ans, on nous a bien baladés sur les mainstream. À un moment, faut se réveiller et arrêter de boire n’importe quelle soupe. Quand à “vos amis russes”, on n’est pas sur “Sputnik…

            +1

          Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications