1313Source : New York Post, le 17/05/2016

Selon Hillary Clinton, quand elle et son mari ont quitté la Maison-Blanche, il y a quinze ans, ils étaient « sur la paille ». Aujourd’hui, ils possèdent plus de 150 millions de dollars.

Dans le nouveau documentaire « Clinton Cash », il apparaît on ne peut plus clairement que l’ancien couple présidentiel est passé de la pauvreté à une richesse obscène – mais oui, obscène.

Comme le montre le film, les Clinton sont des parrains de la politique qui passent à travers tout, si on les compare, par exemple, à un autre couple du microcosme de Washington, l’ancien gouverneur de la Virginie, Bob McDonnell et sa femme, Maureen.

Les McDonnell ont été condamnés pour avoir accepté plus de 150 000 dollars de cadeaux d’un homme d’affaires, quand le gouverneur était en poste. Les Clinton, quant à eux, ont engrangé 700 fois ce montant, soit 105 millions, alléguant qu’il s’agissait de rémunérations pour des conférences données à l’époque où Hillary occupait une fonction publique.

Pourtant il se pourrait bien que les McDonnell se retrouvent en prison alors que les Clinton, eux, sont de nouveau en route vers la Maison-Blanche.

Le documentaire s’inspire d’un livre de l’ancien membre de l’Association Hoover, Peter Schweizer, et il vient juste d’être présenté au Festival de Cannes. Il va être projeté dans les grandes villes américaines, y compris à Philadelphie, pendant la Convention du parti démocrate qui s’y déroule en juillet.

Le travail de Schweizer a résisté un an à l’examen pointilleux des critiques. Ce sont, en effet, des faits qui nous sont rapportés ici, ce n’est pas une fiction. Et ces faits sont éloquents.

Ce film vous emmène autour du monde, pour retracer la façon dont les Clinton ont personnellement empoché, pour des conférences, des sommes à six chiffres et amassé des milliards de dollars pour leur fondation familiale.

De quelle façon ? En mettant à profit le poste d’Hillary comme Secrétaire d’État et potentielle future présidente.

Elle et son ex-président de mari se sont vendus aux titans, aux dictateurs et à des personnages peu recommandables du Nigéria, du Congo, du Kazakhstan et des Emirats arabes unis, sans oublier Goldman Sachs et la TD Bank.

clinton-cash-poster-e1463538102744

En chemin, les Clinton ont trahi les valeurs dont ils font tant de cas dans la campagne électorale comme les droits de l’homme, le respect de l’environnement et la démocratie.

C’est la raison pour laquelle Schweitzer va projeter ce documentaire à Philadelphie, il veut montrer aux militants sincères la façon dont, pour amasser leur fortune, les Clinton ont utilisé leurs principes progressistes et les ont bafoués.

Ils ont gagné la plus grande partie de leur argent en donnant des conférences. Rien de plus simple : les rémunérations de Bill se sont envolées quand Hillary a été nommée Secrétaire d’État en 2009. Cet élément suggère que les pays et les sociétés qui l’invitaient comptaient avoir plus qu’une conférence de Bill, ils s’attendaient aussi à obtenir ce que sa femme pouvait offrir.

Ainsi, le propriétaire d’un journal nigérien lié au Parti démocratique du peuple au pouvoir, parti qui n’a rien de démocratique d’ailleurs, a-t-il payé à Bill une somme faramineuse de 1,4 million de dollars pour deux conférences en 2011 et 2012. En encaissant leurs chèques, les Clinton ont, bien sûr, ignoré les violations des droits de l’homme commises par le président, Goodluck Jonathan.

La secrétaire Clinton a même fait une visite officielle au Nigeria en 2012 et a félicité Goodluck Jonathan pour ses « efforts de réforme », qui n’ont pas la moindre réalité. Ce pouvoir se voyait ainsi légitimé par les États-Unis à un prix défiant toute concurrence. Et en agissant ainsi, elle fait exactement le contraire de ce que le Comité des Droits de l’homme l’avait implorée de faire.

Encore un exemple des agissements douteux mais lucratifs de ce couple. Ainsi la TD Bank n’a jamais demandé à Bill Clinton de venir faire une conférence pendant les huit années après son départ de la Maison-Blanche. Mais, en 2009, quatre jours après la nomination de Hillary au poste de Secrétaire d’État, Bill a donné la première d’une série de conférences pour lesquelles TD Bank a payé plus de 2 millions de dollars. Une somme ahurissante.

Et vous savez quoi ? La TD Bank était l’actionnaire principal de l’oléoduc Keystone XL, pour lequel il fallait l’aval du Département d’État. Et voilà que Hillary Clinton décide de soutenir la construction de l’oléoduc, pourtant une hérésie pour les écologistes, et qu’elle retarde son rejet par l’administration Obama.

Coïncidence ? Il n’y a pas de preuves irréfutables que les conférences des Clinton soient rétribuées ainsi en échange de promesses. Cependant, selon Schweizer, on a la certitude que d’autres hommes politiques qui se conduiraient de cette façon devraient certainement en subir les fâcheuses conséquences. Certains sont d’ailleurs allés en prison pour bien moins.

Regardez les McDonnell. Leurs avocats soutiennent qu’ils sont innocents parce qu’ils se sont contentés d’ouvrir des portes. Ils n’ont jamais dit expressément : « Donnez-moi de l’argent et je ferai ce que vous voulez. »

Les McDonnell ont fait appel devant la Cour suprême où il se peut que leur condamnation soit cassée. Le président de cette cour, John Roberts, a suggéré, en effet, que les hommes politiques ne devraient pas être condamnés pour corruption à moins qu’on ne puisse fournir la preuve d’une contrepartie.

Cela peut être une bonne norme pour les tribunaux.

Les électeurs cependant sont à même de voir la corruption à l’œuvre dans cette politique d’octroi de marchés aux donateurs. C’est la raison pour laquelle, le jour de l’élection, ils doivent voter contre la Reine des corrompus, Hillary Clinton.

Betsy McCaughey est membre sénior au London Center for Policy Research.

Source : New York Post, le 17/05/2016

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

21 réponses à Premier coup d’œil au documentaire explosif sur “l’argent des Clinton”

Commentaires recommandés

Ardéchoix Le 15 octobre 2016 à 09h41

Ben merde, la seule fois que j’ai été invité à faire une conférence ( sur l’innovation ) dans ma ville .J’ai appris qu’elle était payée 250 euros , j’ai alors demandé que le chèque soit libellé à l’ordre des restos du coeur. Merde j’ai raté ma vie, en plus j’ai pas de rolex ?
Ces personnes croient être les maîtres du monde, ils ne sont en faite que les esclaves de l’argent

  1. kasper Le 15 octobre 2016 à 08h01
    Afficher/Masquer

    a 58 min 18 sec, il fut un temps, avant que je ne connaisse ce blog, ou je n’aurais pas reconnu le petit trident jaune sur l’affiche de ce “militant des droits de l’homme”. Grace a Les Crises, je sais maintenant reconnaitre un neo nazi de Svoboda quand j’en vois un, ca aide bien a remettre une video comme celle ci dans son contexte.

    Ca n’a rien a voir avec les Clinton, mais c’est a ce genre de petits details qu’on se rend compte de l’utilite de votre travail, alors je tenais a dire merci 🙂


  2. Homère d'Allore Le 15 octobre 2016 à 08h44
    Afficher/Masquer

    Petite erreur de traduction , il ne s’agit pas d’un journal nigérien (Niger) mais d’un journal nigérian (Nigéria) qui a donné aux Clinton 1,4 million de dollars pour deux conférences.


  3. Catalina Le 15 octobre 2016 à 09h36
    Afficher/Masquer

    les droits de l’homme ? et quid de ces soldats américains qui se suicident ? killary n’en parle jamais, ce sont pourtant ses propres compatriotes…

    USA: Plus de Soldats US morts par suicide qu’au combat!!!
    http://www.alterinfo.net/USA-Plus-de-Soldats-US-morts-par-suicide-qu-au-combat_a41345.html


  4. Ardéchoix Le 15 octobre 2016 à 09h41
    Afficher/Masquer

    Ben merde, la seule fois que j’ai été invité à faire une conférence ( sur l’innovation ) dans ma ville .J’ai appris qu’elle était payée 250 euros , j’ai alors demandé que le chèque soit libellé à l’ordre des restos du coeur. Merde j’ai raté ma vie, en plus j’ai pas de rolex ?
    Ces personnes croient être les maîtres du monde, ils ne sont en faite que les esclaves de l’argent


  5. Catalina Le 15 octobre 2016 à 09h48
    Afficher/Masquer

    Ben, en regardant cette vidéo je me dis que les Clinton sont de parfaits criminels de guerre, l’ingérence est devenu leur modus vivendi mais comment se fait-il que des mafieux pareils soient encore présentables à l’élection ?
    Normalement, ces gens là devraient être privés de leurs droits civiques en attendant d’$être jugés pour les millions de morts dont ils ont été les organisateurs.


  6. RGT Le 15 octobre 2016 à 10h19
    Afficher/Masquer

    Petite question : Est-ce si différent en France ?

    À voir l’acharnement de la classe politique à s’exciter pour des motifs totalement contraires à l’intérêt réel de la nation et du peuple de notre pays on ne peut que se poser certaines questions.

    Mon ennemi, c’est la finance“…

    Comme pour les Clinton, avec de tels ennemis il n’est plus nécessaire d’avoir des amis.


    • RGT Le 15 octobre 2016 à 10h39
      Afficher/Masquer

      Particulièrement quand on constate la montée en puissance des “copains d’école” des Clinton, les “Young Leaders” au plus haut niveau des rouages de l’état français.

      Je sais que je me répète (Alzheimer sans doute) mais il est toujours nécessaire de faire une petite piqûre de rappel concernant les parasites nuisibles qui infectent notre nation.

      https://frenchamerican.org/youngleadersclasses


  7. Catalina Le 15 octobre 2016 à 10h25
    Afficher/Masquer

    ils ressemblent quand même à s’y méprendre à des pervers narcissiques, les Clinton…

    http://www.perversnarcissique.com/test-pervers-narcissique/


    • Eric83 Le 15 octobre 2016 à 15h05
      Afficher/Masquer

      Merci Catalina pour ce lien. A y regarder de près, beaucoup de dirigeants au plus “haut” niveau politique sont des PN. Ils mentent comme ils respirent, ont un double, triple…etc…langage en fonction de leur auditoire, jouent les victimes avec une mauvaise foi confondante…, n’ont aucun respect ni empathie…

      En France, NS en est la “meilleure” illustration. Il peut se targuer d’arriver devant FH.


      • Catalina Le 16 octobre 2016 à 07h31
        Afficher/Masquer

        Eric83,

        Bonjour,
        Je pense que la palme revient à Macron, mais chut….


    • Nicolas Anton Le 15 octobre 2016 à 17h01
      Afficher/Masquer

      Tout à fait et d’ailleurs c’est ce que pense Boris Cyrulnik ici à propos de nos dirigeants : https://www.youtube.com/watch?v=SbYTaqwxYVs

      Que peut-on faire quels services faut-il alerter les affaires sociales, les pompiers ?
      Si les électeurs sont dans le même état je demande à changer de planète.


  8. Catalina Le 15 octobre 2016 à 10h35
    Afficher/Masquer

    En tous cas, ce qui est flagrant, c’est que REELLEMENT, les Clinton se foutent complètement des êtres humains, leurs morts les indifférent et si en plus ils peuvent se payer dessus…
    Quand une grande puissance est gouvernée par des gens qui tuent sans sourciller, on a du souci à se faire, et on dirait en plus que Hollande veut montrer que lui aussi est capable..
    On est mal.
    ps, j’ai beaucoup de connaissances qui ont versé le l’argent pour Haiti, je pense qu’ils vont être contents d’apprendre que au final leur argent à enrichit Clinton, la va-t’en-guerre pour qui une vie est “inférieure” à son dollar chéri, son précieux.
    🙁 🙁


  9. Maud Le 15 octobre 2016 à 11h36
    Afficher/Masquer

    Le professeur d’Harvard Larry Lessig dénonce “le système” dans lors d’un conférence dans une université la veille du premier débat Trump Clinton”. Larry Lessig bénéficie d’une haute autorité; Il fut sollicité pour entrer à la cour suprème, ce qu’il refusa. (poste très prestigieux à vie Par une démonstration implacable il montre le pouvoir de l’argent, l’oligarchie qui boucle toute possibilité d’évolution aux USA et dans le monde. Conférence en anglais avec traduction médiocre mais qui l’avantage d’exister.

    iframe width=”560″ height=”315″ src=”https://www.youtube.com/embed/8xUFV5qrQyc?rel=0″ frameborder=”0″ allowfullscreen>


  10. Eric Bure Le 15 octobre 2016 à 11h40
    Afficher/Masquer

    La prochaine étape est la Russie.
    On la craint.
    Qui dit que les USA ait une chance de victoire ?
    Ils n’ont écrasé que de petites nations sans défense.


    • Stef1304 Le 15 octobre 2016 à 13h20
      Afficher/Masquer

      Oui, enfin, le problème de la guerre contre la Russie… C’est d’abord au moyen orient, puis en Europe !!! D’ailleurs, les problèmes ont déjà commencé avec l’embargo contre la Russie et les afflux de migrants… Bref, tout ça, participe du grand n’importe quoi ambiant (Wall Street, ultra liberalisme made in UE, desindustrialisation et delocalisation…). Tout ça, on le doit en particulier à la politique Americaniste, depuis la chute du mur et la première administration Clinton.
      Quelle corruption, et surtout quelle médiocrité.

      Et le gouvernement français qui leur a definitivement emboité le pas, depuis notre retour officiel dans l’OTAN (Sarkozy-Hollande). C pitoyable.


  11. Reagere Le 15 octobre 2016 à 15h07
    Afficher/Masquer

    Whoua trop facile !

    Poutine a eu une part de l’uranium US.
    Bah suffit de donner de l’argent à Hillary et c’est plié.

    Trop facile ! J’avoue que je ne comprends pas pourquoi Hillary a tant de haine envers Poutine.
    Après tout c’est elle qui est faible.


  12. Diablo Le 15 octobre 2016 à 19h00
    Afficher/Masquer

    Le premier enseignement de ce documentaire est qu’à sa diffusion il n’ a servi qu’à informer une minorité de gens sans pouvoir réel. Depuis il a été oublié et Hillary reste en tête.

    PS: ceci ne m’empêche pas d’avoir beaucoup de considération pour l’auteur de ce document et pour son courage. Mais c’est déjà une autre histoire.


  13. Olysh Le 16 octobre 2016 à 12h48
    Afficher/Masquer

    Dés les premières minutes ce reportage met les pieds dans le plat : ça ne fait pas des décennies que l’Afrique est exploitée par les occidentaux mais des siècles, c’est pour ça qu’il y a des noirs aux états unis depuis 5 siècles.

    Ensuite si Paul Kagane est devenu autoritaire au contact du pouvoir, c’est aussi le type qui a mis fin au génocide des tutsis du Rwanda (800 000 morts), vidé son pays des génocidaires et redressé son économie.

    Franchement je m’arrête là pour ce documentaire qui sort sur H Clinton en pleine campagne électorale.

    Je déteste autant H Clinton que la propagande electorale. Que dire sur la fortune que Trump a accumulé ? Il a sûrement, comme tous, dû marcher sur un paquet de têtes pour avoir autant d’argent.

    J’aurais préféré un documentaire qui révèle le scandale d’autoriser des millionnaires à se présenter aux élections présidentielles pour qu’ils représentent, une fois élu, une majorité de smicards.


Charte de modérations des commentaires