Les Crises Les Crises
20.juin.202120.6.2021 // Les Crises

Trump et ses partisans tentent d’écarter les Républicains opposés au mensonge de « l’élection volée »

Merci 15
J'envoie

Donald Trump et ses partisans intensifient leurs efforts pour déshonorer – et potentiellement écarter – les membres de leur parti qui sont considérés comme déloyaux envers l’ancien président et ses fausses affirmations alléguant que l’élection de l’année dernière lui a été volée.

Source : AP News, Jill Colvin et Steve Peoples
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Au Capitole, la représentante Liz Cheney du Wyoming, N° 3 républicaine à la Chambre, risque de perdre son poste de direction en raison de son conflit de plus en plus public avec Trump. Dans l’Utah, le sénateur Mitt Romney, un des rares ennemis de Trump au sein du GOP, a eu l’indignité, ce week-end, de rappeler à une foule qui le huait qu’il était autrefois leur porte-drapeau à la présidence. Et au Texas, le seul républicain ouvertement anti-Trump dans une élection partielle pour un siège au Congrès a terminé à une piètre 9e place.

Trump a quitté ses fonctions il y a près de quatre mois avec une réputation fortement entachée après qu’une foule de ses partisans a déclenché une émeute meurtrière au Capitole des États-Unis pour empêcher la certification des résultats de l’élection. Mais les récents développements indiquent qu’il y a un regain de sa vitalité politique qui fait que ceux qui refusent de se rallier à ses mensonges se retrouvent en position défensive.

« C’est paniquant », a déclaré Michael Wood, le candidat républicain au Congrès du Texas qui a assis sa campagne sur la volonté de pousser le GOP au-delà du « culte de la personnalité » que constitue Trump. Au final, il n’a recueilli que 3 % des voix lors de l’élection partielle de samedi, tandis que deux des partisans de Trump, dont l’un qu’il a soutenu, seront présents au second tour.

L’emprise de Trump sur le parti ne peut que se consolider.

En plus de ses flopées de communiqués de presse, on pourrait voir son puissant compte Facebook rétabli si un conseil de surveillance quasi-indépendant lui donne raison. Pendant ce temps, les républicains de Virginie décideront s’ils désignent un partisan déclaré de Trump comme gouverneur lors de l’une des rares élections marquantes du calendrier de cette année. [Youngkin, qui s’adresse plutôt à l’électorat modéré et à l’establishment, représentera le parti républicain aux élections de novembre 2021,NdT]

Un signal important de l’orientation du parti pourrait venir du Capitole, où l’avenir de Cheney est en question.

La députée du Wyoming, la plus éminente républicaine à avoir demandé la destitution de Trump, a insisté sur le fait que le parti devait rejeter le mensonge de l’ancien président qui prétend que l’élection a été en quelque sorte volée. Il n’existe aucune preuve à l’appui des affirmations de Trump dénonçant une fraude électorale massive, et de nombreux audits, des responsables électoraux d’États républicains et le propre procureur général de Trump ont déclaré que l’élection avait été équitable.

Mais Trump s’en tient à son histoire et a publié lundi une « proclamation » dans laquelle il tente de coopter le langage que ses adversaires utilisent pour dénoncer ses mensonges.

« L’élection présidentielle frauduleuse de 2020 sera, à partir de ce jour, connue sous le nom du GRAND MENSONGE ! » a-t-il écrit.

Mme Cheney, qui n’a pas exclu de se présenter elle-même en 2024, a répliqué.

« L’élection présidentielle de 2020 n’a pas été volée. Quiconque prétend qu’elle l’a été répand LE GRAND MENSONGE, tourne le dos à l’État de droit et empoisonne notre système démocratique », a-t-elle tweeté.

Il est clair qu’elle n’a aucune intention de modérer ses critiques, même si elle risque de perdre son poste de direction. [ Elle a depuis été éjectée de l’organigramme du parti, NdT]

Cheney a survécu à une précédente tentative de l’évincer de la direction, mais cela pourrait être différent cette fois-ci. Le leader du GOP Kevin McCarthy l’a soutenue plus tôt cette année, mais il a refusé de la défendre contre la dernière série d’attaques, alors qu’il doit faire face à des conservateurs qui réclament son retrait. On peut voir là un signe des propres calculs de McCarthy, qui s’efforce de rester proche de Trump tout en essayant également de ratisser plus large pour aider son parti à remporter les élections générales.

Si les voix républicaines pro-Trump au Capitole l’emportent largement sur les celles qui le critique, les détracteurs ne devraient cependant pas être ignorés.

En tout, 10 républicains de la Chambre des représentants ont voté pour la destitution de Trump sur les charges d’avoir inspiré l’attaque du 6 janvier contre le Capitole, et sept républicains du Sénat ont voté pour la mise en accusation. Le chef de la minorité du Sénat, Mitch McConnell, a voté pour l’acquittement de Trump, mais publiquement il a fustigé l’ancien président et en privé a encouragé le parti à tourner la page.

Le calcul est différent quand on en vient aux membres de base du Congrès, en particulier ceux qui représentent des régions fortement républicaines, où environ 8 partisans sur 10 approuvent globalement Trump. Parmi les militants du parti et les électeurs de base, ce chiffre serait beaucoup plus élevé.

Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives quant au succès de Trump jusqu’à présent cette année. Certains stratèges républicains expliquent en privé qu’il y a des signes réels qui montrent que la popularité de l’ancien président auprès des électeurs de base et des élus a commencé à s’estomper.

« Il devient moins pertinent chaque jour qui passe, mais parmi ceux qui l’écoutent encore, il est plus pertinent que jamais », a déclaré le vétéran des sondeurs républicains Frank Luntz. « Il continue de peser. Il va compter pendant encore des mois, voire des années, mais au fil du temps, il comptera de moins en moins.»

Pour l’instant, l’ancienne vedette de la télé-réalité semble adorer la situation.

« C’est tellement génial de voir le RINO Mitt Romney chassé de l’estrade sous les huées à la convention républicaine de l’Utah », s’est réjoui Trump dans une série de déclarations jubilatoires lundi, se félicitant des résultats du Texas et des critiques envers Cheney et Romney. « RINO », ça veut dire « Republican in Name Only » (Républicain uniquement de nom).

Dans l’Utah, ce week-end, une salle pleine de républicains avait fait pleuvoir les sifflets contre Romney avant de tenter, sans succès, de le censurer pour avoir soutenu la destitution de Trump.

« Faites preuve de respect », a reproché à la foule le président du parti de l’État. Romney leur a rappelé que toute sa vie il avait été conservateur et qu’il avait été leur candidat à la présidence en 2012 – et il leur a précisé que les républicains ne feraient que se nuire eux-mêmes en s’attaquant mutuellement.

« Si nous divisons notre parti, alors nous serons un parti perdant », a-t-il déclaré.

Au Texas, le candidat perdant au Congrès, Wood, 34 ans, ancien Marine et deux fois décoré de la Purple Heart [La Purple Heart est une médaille militaire américaine, décernée au nom du président des États-Unis, accordée aux soldats blessés ou tués au service de l’armée après le 5 avril 1917, NdT], a exprimé sa sympathie à une poignée d’éminents républicains anti-Trump, dont le représentant Adam Kinzinger, R-Illinois, l’ancien sénateur de l’Arizona Jeff Flake, l’ancien gouverneur de l’Ohio John Kasich et Dick Cheney, qui avaient financièrement contribué à la campagne de Wood et lui avaient offert un soutien moral.

Lundi, il a ajouté qu’il était vraiment urgent que les républicains anti-Trump fassent front commun.

« Il ne peut s’agir de simples individus qui se rebiffent. Nous devons nous organiser et montrer au public que l’on peut être un bon républicain et ne pas adhérer à toutes ces conneries », a déclaré Wood. « Ce n’est pas avec des podcasts et des pamphlets que nous gagnerons ce combat ».

Mike DuHaime, un stratège républicain de premier plan, a déclaré que le parti est toujours aux prises avec son identité post-Trump, mais a soutenu qu’il sera en meilleure position pour l’avenir si il compte dans ses rangs des conservateurs comme Cheney et Romney.

« Il y a des gens qui jouent avec la base de l’électorat, qui est très passionnelle et croit au gros mensonge concernant l’élection. Et il semble que ça soit suffisant pour gagner une primaire pour être membre du Congrès ou Sénateur ou gouverneur, ou peut être même président. Mais, a-t-il prévenu, si nous nous focalisons sur ce seul élément, nous n’aurons pas, lors des élections générales, suffisamment de poids pour regagner la majorité. »

« À un moment donné il va nous falloir mettre cela derrière nous si nous voulons gagner lors d’une élection générale ».

___

Ce reportage a été réalisé par Steve Peoples depuis New York. Lisa Mascaro, rédactrice de l’Associated Press, a contribué à ce rapport.

Source : AP News, Jill Colvin et Steve Peoples – 04-05-2021
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

40 réactions et commentaires

  • Davout // 20.06.2021 à 07h40

    Vous voulez pleurer pour une Cheney?
    Ben faites vous plaisir.
    Les Reps virent surtout les principaux acteurs du pourrissement du mandat. Ça va bien au delà du « vol » de l’élection.
    En France, vu leurs actes, votes et déclarations depuis 2016, tous ces gens là auraient été viré de leur parti depuis longtemps. Quelque soit le parti.
    Par ailleurs, pour info. Trump a reconnu ne pas avoir gagné l’élection.
    Ha, je ne suis pas du tout mais alors pas du tout trumpiste mais je n’aime pas qu’on essaye de me faire prendre des vessies pour des lanternes

    • Kasper // 20.06.2021 à 07h53

      Trump n’a toujours pas lâché le morceau, il a récemment déclaré avoir bon espoir de retourner à la maison blanche avant 2024 (ce qui est absolument exclu par la constitution, même si l’élection était annulée il ne serait pas nommé président). Il reçoit toujours des dons pour « retourner l’élection », et tant qu’il maintient cette fiction l’argent afflue, ce qui explique sans doute pourquoi il ne lâche rien.

      Tant qu’il reste des simplets pour se laisser rouler par le plus grand arnaqueur de l’histoire, il aurait tort de se priver.

      • Linder // 20.06.2021 à 08h39

        « Le plus grand arnaqueur de l’Histoire » ? Ces aussi ce genre de propos complètement excessifs qui rendent les débats stériles …

      • Davout // 20.06.2021 à 09h48

        Des simplets? Quelle profonde bêtise d’insulter ainsi ceux qui ne pensent pas comme vous. C’est aussi ça le fascisme. L’insulte est une violence.

        • Kasper // 20.06.2021 à 10h29

          Apprenez donc a lire: je ne traite pas de simplet les gens qui ne pensent pas comme moi, mais ceux qui donnent encore de l’argent à Trump pour soit disant financer ses recours (qui existent parfaitement contrairement aux mensonges de sauvebois). Ces gens sont des pigeons, ils le méritent.

          Après si vous vous sentez visé… Moi j’y peux rien.

    • Jean-Do // 20.06.2021 à 08h02

      « Trump a reconnu ne pas avoir gagné l’élection » ? Une source crédible et complète s’il vous plaît.

  • Jean-Do // 20.06.2021 à 07h55

    Que Trump soit un psychopathe est une chose mais raconter n’importe quoi à propos « d’une émeute meurtrière au Capitole » ne rend pas sa critique plus crédible. L’article pourrait être plus objectif à propos de ce qui n’est jamais qu’une lutte pour le pouvoir entre l’aile fascisante (genre Le Pen père) et l’aile néo-libérale (genre Macron-MLP en pire) du Parti Républicain.

    • Kasper // 20.06.2021 à 10h34

      Ben… Y a eu une émeute. Et des gens y sont morts. Je sais pas ce qu’il vous faut de plus, c’est une juste description des faits.

      L’auteur n’insinue même pas que Trump l’ai provoquée, c’est une approche très prudente de ce qui s’est effectivement passé ce jour la.

      • Koui // 20.06.2021 à 11h09

        Oui, des gens ont été tués par la police parce qu’ils contestaient une élection, comme en cote d’Ivoire.

        • Kasper // 20.06.2021 à 11h21

          C’est du pur négationnisme, la. Ces gens ne se sont pas contentés de contester une élection: ils ont investi le Capitole, un endroit dont l’accès est gardé et limité. Personne ne les y a forcé.

          Une femme est morte parce qu’un garde lui a tiré dessus, certes, mais après de multiples sommations qu’elle a choisi d’ignorer.

          Par contre un policier a été tué par de très pacifiques manifestants, heurté à la tête avec un extincteur. Donc voila, « émeute meurtrière », check.

          On a tous vu la vidéo du policier écrasé par la foule dans une porte battante, et celui traîné à terre et frappé à coup de hampe de drapeau « thin blue line », un drapeau de soutien… aux forces de l’ordre (comme quoi « simplet » ca reste très gentil pour ces gens la…). Il y a des centaines de vidéos, des milliers de photos de ces émeutes et de ces violences.

          Donc rendez vous service et évitez vous le ridicule de contester leur existence.

          • LibEgaFra // 20.06.2021 à 12h36

            « Une femme est morte parce qu’un garde lui a tiré dessus, certes, mais après de multiples sommations qu’elle a choisi d’ignorer. »

            Le tireur n’était pas menacé. Une porte les séparait. Il existe des armes non létales. Vous justifiez l’inacceptable.

            • Kasper // 21.06.2021 à 02h13

              Le tireur a commis une faute grave, certes (je me demande bien ce que vous auriez fait face à la foule en colère cela dit, c’est toujours facile depuis derrière son écran).

              Mais Ashli Babbitt n’a pas été tuée pour avoir simplement contesté une élection, ce sont les faits.

              Son histoire est particulièrement touchante d’ailleurs. Vétéran, auto entrepreneuse, et pourtant criblée de dettes et au bout du rouleau. Elle était tout ce que Trump prétendait défendre et tout ce qu’il a trahi, et elle est morte, bernée par les mensonges de cet irresponsable.

              Je pense avoir plus de respect pour la mémoire de cette femme que ceux qui essayent de la récupérer pour servir leur biais politiques.

          • Patrick // 21.06.2021 à 09h14

            des vidéos étaient postées en direct sur twitter tout au long de cette affaire.
            on a pu constater :
            – que l’invasion du capitole s’est faite sans violence , les flics ont ouvert les portes
            – que ça tenait plus de la visite organisée que de l’émeute , avec les flics qui servaient de guides dans un certain nombre de cas
            – que le flic qui a tiré quasiment à bout portant sur la femme n’était absolument pas menacé.

            alors arrêtons de qualifier cette farce guignolesque d’émeute ou de violences.

            • Kasper // 21.06.2021 à 09h27

              Bien sur, le policier tué à coup d’extincteur a été tué sans la moindre violence. Presque par camaraderie.

            • Ygmar // 21.06.2021 à 10h30

              Il est toujours compliqué de répondre aux aneries et contre-vérités débités avec un tel volume par les propagateur de la pensée mainstream….Il suffit de lire les post de « Kasper-la pensée fantôme » pour se rendre compte de l’ampleur de la tâche…

              Mais il y a des limites : rapporté en juin un mensonge aussi énorme que le « gentil flic tué à coup d’extincteur » dépasse l’entendement !!!
              https://www.lepoint.fr/monde/attaque-du-capitole-le-policier-est-mort-de-causes-naturelles-19-04-2021-2422900_24.php

              Mimi Marchand a encore de beaux jours devant elle (quand elle sera sortie de prison…)..

            • Kasper // 21.06.2021 à 11h34

              Le policier qui est mort n’est pas celui qui a pris un extincteur sur la tête. Dont acte.

              Il n’empêche qu’il y en a un qui s’est pris un extincteur, ca a été clairement filmé: https://youtu.be/YWOPlNf8-JY

              Et le policier coincé dans la porte ? Et celui qui a été frappé à coup de drapeaux, c’est un bizutage? De la saine camaraderie virile?

              Il faut vraiment avoir honte de rien pour appeler ca pacifique. « ça tenait plus de la visite organisée que de l’émeute », hein… Et les black blocks, les antifas aussi, c’est des boy scouts j’imagine?

  • RGT // 20.06.2021 à 09h11

    Mais que les politicards professionnels s’entre-tuent, je ne les empêcherais surtout pas.

    Tous ces « grands guides spirituels de la nation » ne sont que des opportunistes qui ne pensent qu’à leur carrière et aux avantages et profits qu’ils pourront en retirer au détriment de la population de « moins que riens » qu’ils manipulent afin de faire avancer leurs carrières.

    Et quelque soit le « parti » pour lequel ils se sont « engagés avec ferveur ».
    La seule ferveur qui les motive est l’expression de leur ego surdimensionné mais surtout les profits qu’ils pourront retirer de leur situation.
    Du moins dans les « grands partis » qui peuvent parvenir à se hisser au pouvoir.

    En tout cas ils peuvent toujours se brosser pour que je leur apporte le moindre soutien, même dans le cas de « sursaut républicain » contre la « peste noire ».

    En dehors du Café du Commerce il n’y a plus aucune vraie discussion politique dans les « grandes démocrassies du monde libre » et les seules vraies querelles qui nous sont offertes en pâture ne sont que des intrigues de palais permettant à ces « grands hommes » de « dézinguer » leurs « concurrents » afin d’obtenir une meilleure place.

    Et les gogos applaudissent leur « preux chevalier » en croyant sincèrement qu’il se bat pour défendre leurs « valeurs ».

    Le jour où les humains seront moins stupides les politicards se recycleront dans des matchs de catch pour parvenir à survivre et pour satisfaire leur ego.

    L’humanité est nulle.

    Cette opinion n’engage que moi mais que celui qui ne l’approuve pas m’apporte la preuve irréfutable de mon erreur.

    • Myrkur34 // 22.06.2021 à 10h26

      Bravo Rgt, la mine déconfite des Chenu, Odoul, Bardella dimanche soir est la preuve complète de vos dires. Ils s’y voyaient tellement au pouvoir(pour le pouvoir) que cela se sentait à chacune de leurs déclarations d’avant scrutin dans les dernières semaines. A peine hâbleur, à peine dans l’autosatisfaction permanente…
      C’était vraiment jouissif de voir leur tête d’apparatchik parvenu plan de carrière en pleine débandade en direct. Et bien sûr, ce fût la faute des…………….électeurs. :o)))

      « Mais exprimez donc votre colère dans les urnes », c’est simple , non ? :o))) Purée le sketch en direct de la Marine Le Pen.

      Il n’y avait pas besoin d’avoir fait Hec pour comprendre comme vous le dîtes qu’ils ne bossent que pour leur pomme. Comme tous les autres d’ailleurs, ce n’est pas tous pourris mais tous plan de carrière dans le mille-feuille administratif français.
      Et recyclage dans les grandes entreprises qu’ils ont servies au pouvoir à la moindre défaite ou avocat d’affaires(sic) car leur carrière est précaire, les pauvres, donc ils ont voté une loi qui permet à chaque député d’être avocat sans posséder le moindre diplôme et vendre ainsi leur carnet d’adresse, le vrai « influenceur » quoi, pas les rigolos de YouTube.
      Il faut regarder cela de l’extérieur désormais, ne plus voter à quoi que ce soit, ne plus participer à cette farce électorale où il n’y a pas le vote blanc, ni le mandat impératif et unique.

  • Gaspard des Montagnes // 20.06.2021 à 09h22

    Méfions-nous des mensonges justifiant les défaites : un des plus fameux est « le coup de couteau dans le dos » expliquant l’écroulement de l’armée allemande à l’automne 1918, qui aurait été donné par les communistes et les juifs. Il a permis à Hitler de rassembler les démobilisés autour de son programme nazi dans un contexte de crise économique et sociale profonde.

    Il manque encore quelques ingrédients pour retrouver la même situation, mais il a arrive que l’histoire repasse les plats.

  • gracques // 20.06.2021 à 09h49

    Et ‘meutriere’ quand il y a des morts…
    L’épisode coche les cases non ?.

  • Koui // 20.06.2021 à 10h36

    Je suis content que Trump ait quitté le pouvoir mais pour ce qui est du résultat de l’élection, je ne me prononce pas. Le système électoral américain est tellement mal fait que tous les résultats sont contestables a toutes les élections US. Sinon, renvoyer Cheney la belliciste, c’est évidemment une excellente chose. Et puis, qu’ils se disputent entre extrémistes, c’est plutôt amusant. Trump est vieux et il ne laissera aucun héritage idéologique car sa pensée est très sommaire.

    • Patrick // 21.06.2021 à 09h18

      Trump n’est ni un théoricien ni un idéologue , il est au mieux un symbole , un indice de l’effondrement et de la division de la société US.
      Et l’arrivée de Biden en est un deuxième indice avec des divisions qui ne vont que s’accentuer.

  • Ribouldingue // 20.06.2021 à 13h01

    Tous ces gens ne sont que les représentant de pouvoirs financiers qui ont pris une trop grande puissance ces trente dernières années. On pense habituellement que la séparation des pouvoirs ne concernent que les composantes de l’État mais on voit de nos jours que le pouvoir privé, quand il prend une si grande ampleur, devient le réel problème, il menace alors la stabilité de la société et évidement vide de sa substance toute idée de démocratie en contrôlant les systèmes d’information et les élections.
    Trump défend des intérêts quasi mafieux, les autres différents lobby, aucun n’a d’autre considération politique, leurs conflits n’apporteront rien aux citoyens des États-Unis, ils se feront tondre quel que soit le bord gagnant.

  • Fernet-Branca // 20.06.2021 à 17h08

    On pouvait croire qu’il n’y avait que ces fêlés d’evangélistes pour soutenir Trump mais le clergé catholique s’y met.
    Vu sur le Monde

    Les évêques catholiques américains envisagent de priver Joe Biden de communion

    La frange la plus conservatrice du clergé reproche au président des Etats-Unis son soutien au droit à l’IVG.
    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/06/20/les-eveques-catholiques-americains-envisagent-de-priver-joe-biden-de-communion_6084865_3210.html

    • Kasper // 21.06.2021 à 05h19

      De même qu’il ne faut pas confondre opposition à Trump et soutien à Biden, ne confondons pas opposition à Biden et soutient à Trump.

      Ces évêques sont en charges d’un club privé, et l’accès aux réunions du dimanche matin est soumis à la condition de respecter le règlement intérieur du club. Je désapprouve la position de ces évêques mais, ma foi, c’est leur club privé donc c’est eux qui décident.

    • degorde // 21.06.2021 à 06h16

      Biden a moins besoin de l’Eglise catholique que d’un gérontologue et d’un spécialiste des démences séniles.

  • degorde // 21.06.2021 à 06h14

    Pas de preuve, certes mais depuis quand un président américain perd t il pour un second mandat alors qu’il recueille plus de 15 millions de voix supplémentaires par rapport à sa première élection ?
    Obama avait été réélu avec 4 millions de voix de moins qu’en 2008.
    C’est sans précédent ce qui s’est passé en 2020.
    Quand pour son investiture on est protégé par 20 000 hommes de troupes lourdement armés c’est que peut être le peuple ne vous a pas choisi.
    Tout ceci sont des éléments de réflexion.

    • Patrick // 21.06.2021 à 09h19

      des audits sont en cours dans plusieurs états , on y verra sans doute plus clair d’ici quelques semaines.

      • Kasper // 21.06.2021 à 09h23

        Quand les simplets auront fini de gaspiller les sous du contribuable comme le faisait Mueller…

        • Warza // 25.06.2021 à 10h10

          Vous, vous auriez grand intérêt à présenter vos excuses pour le coup de l’extincteur (car ce n’est pas pareil de se prendre un coup d’extincteur, et de mourir à la suite de ce coup), avant de continuer à répandre vos sornettes.

    • Kasper // 21.06.2021 à 09h22

      « depuis quand un président américain perd t il pour un second mandat alors qu’il recueille plus de 15 millions de voix supplémentaires »

      Depuis que la participation à grimpé de 10 points entre 2016 et 2020, soit 28 millions de votes supplémentaires à peu près équitablement repartis entre Trump (+12 millions, et pas 15) et Biden (+16 millions). Sachant que Clinton avait déjà plus de voix que Trump a la base.

      Au passage on se demandera pourquoi les gens qui auraient truqué l’élection, alors qu’ils étaient capable de le faire sans laisser de trace, se sont embêtés à rajouter 12 millions de voix à Trump… N’est il pas plus raisonnable de penser que le mandat très clivant de Trump à poussé 28 millions d’abstentionnistes des 2 bords à se rendre aux urnes?

      « Obama avait été réélu avec 4 millions de voix de moins qu’en 2008. »

      L’important c’est que Romney en ai fait moins que lui. C’est comme ca que ca marche les élections…

      « Quand pour son investiture on est protégé par 20 000 hommes de troupes lourdement armés… »

      C’est peut être que le Capitole a été pris d’assaut par une minorité agissante 2 semaines avant, dans un pays ou les fusils d’assaut sont en vente libre… Chapeau, de se servir des conséquences des excités trumpistes pour justifier leurs propres mensonges.

      « Tout ceci sont des éléments de réflexion. »

      Tout ceci sont les derniers recours des gens désespérés parce qu’ils ont du finir par admettre qu’ils n’ont aucune preuve.

      • Patrick // 21.06.2021 à 10h48

        « C’est peut être que le Capitole a été pris d’assaut par une minorité agissante 2 semaines avant, dans un pays ou les fusils d’assaut sont en vente libre… »

        une poignée de mecs non armés …
        pas de quoi installer un état de siège avec 20000 hommes pendant des semaines.

    • Le Minotaure // 26.06.2021 à 18h51

      « Pas de preuve, certes mais depuis quand un président américain perd t il pour un second mandat alors qu’il recueille plus de 15 millions de voix supplémentaires par rapport à sa première élection ? » Bah quand la participation est plus forte, tout simplement.

      « Quand pour son investiture on est protégé par 20 000 hommes de troupes lourdement armés c’est que peut être le peuple ne vous a pas choisi. » -> ou alors que le Président en place annonce depuis des mois qu’il ne reconnaîtra pas son éventuelle défaite, qu’il affirme avoir gagné, et que le Capitole est envahi par ses partisans quelques temps avant l’investiture.

  • Kasper // 21.06.2021 à 11h25

    1) ils étaient armés, puisqu’il y en a un qui s’est tué avec son taser… (objet toujours utile à emporter dans une manifestation pacifique. Comme les serre cable qui peuvent servir de menottes…) Vous n’avez aucune idée de combien portaient un pistolet, donc vous parlez sans savoir. Au mieux on peut dire qu’il ne s’en sont pas servis.

    2)il faut vraiment avoir la mauvaise foi chevillée au corps ou avoir perdu pied avec la réalité pour appeler ca une poignée: https://i.insider.com/5ff72ba1d184b30018aad802?width=1000&format=jpeg&auto=webp

  • Step // 22.06.2021 à 08h35

    Des sales types tapent sur des sales types ? Passez moi le pop corn.

  • Sophia // 23.06.2021 à 16h13

    Je ne perdrai pas de temps à relever les nombreux procédés linguistiques de cet article tendant à orienter notre opinion et perception des événements relatés (je ne critique pas les traducteurs du site!).
    Je relève en revanche que, pendant que tout le monde dans cette histoire se satisfait d’accuser le camp d’en face de tous les maux, bien peu de gens proposent de discuter la mise en place d’un système de vote modernisé, fiable et inviolable, seul apte à restaurer la confiance des électeurs des deux camps.
    Conclusion: ces gens ne sont pas sérieux, et se moquent bien de la fiabilité des élections. Inutile de s’attarder.

  • Claude // 25.06.2021 à 13h10

    « Mensonge de l’élections volées »

    Pour le moment, nous n’avons aucune preuve dans un sens ou l’autre.

    En revanche, nous avons des faisceaux d’éléments convergents dans un sens et cerise sur le gâteau, l’aveu d’un récent ministre de l’intérieur français : Castaner : pas le plus malin … en voilà encore une preuve.

    En voulant nous vendre cette semaine le vote électronique, il a expliqué pour nous rassurer qu’on ne fera pas comme aux élections US …

    Ce serait officiel dans les milieux informés mais il ne faudrait pas que ce le soit par la masse des électeurs ?

    ça tourne sur tweeter. Tout le monde mort de rire. Je vous laisse retrouver. Sacré Castaner !

  • carlos // 26.06.2021 à 03h20

    L’election fut bien volee. Dire le contraire est un mensonge.

  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications