Les Crises Les Crises
20.juin.202120.6.2021 // Les Crises

Revue de presse du 20/06/2021

Merci 27
J'envoie

Bonne lecture pour cette revue de presse.

DÉMOCRATIE

Du gars sympa, facho-compatible

"« C'est vrai qu'il est sympa » : ainsi commence le portrait de Jordan Bardella, tête de liste RN aux régionales d'Île-de-France, par Franck Johannès, dans "Le Monde". Sympa, cool, souriant, bosseur, etc. Les réserves du portrait n'apparaissent qu'au 23e paragraphe (sur 32), pour les lecteurs qui auront atteint ce stade. Bardella, est-il rappelé, a été attaché parlementaire du député Jean-François Jalkh, qui soulignait ""le sérieux et la rigueur d'un type comme Faurisson"". Au Conseil régional d'Île-de-France, ""il siège poliment auprès d'Axel Loustau"", lequel, à l'âge de Bardella, était allé à Madrid saluer l'ancien Waffen SS Léon Degrelle."

Source : Arrêt sur images

La différence entre les régimes totalitaires et les démocraties du « monde libre »

"Les régimes totalitaires perpètrent des massacres et des guerres. Les démocraties libres mènent des « interventions humanitaires ». Les régimes totalitaires perpètrent des massacres et des guerres. Les démocraties libres mènent des « interventions humanitaires » Les régimes totalitaires recourent à la torture. Les démocraties libres utilisent des « techniques d’interrogatoire améliorées ». Les régimes totalitaires financent des groupes terroristes pour créer l’instabilité. Les démocraties libres financent des groupes de « rebelles modérés » pour « créer la stabilité ». Dans les régimes totalitaires, des dictateurs malfaisants bombardent leur propre peuple. Dans les démocraties libres, nous le faisons pour eux."

Source : Le Cri des Peuples

ENVIRONNEMENT

Ces oiseaux du quotidien dont la population s’effondre

"Les espèces d’oiseaux, même les plus communes, celles que l’on voit tous les jours, connaissent un fort déclin en France depuis trente ans. Voici le constat du programme de Suivi temporel des oiseaux communs (Stoc), mené par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), la Ligue de protection des oiseaux (LPO) et l’Office français de la biodiversité (OFB), dont les résultats ont été publiés lundi 31 mai. Depuis 1989, plus de 2 000 ornithologues bénévoles ont observé l’évolution du nombre d’oiseaux sur plusieurs territoires donnés. Ils sont retournés aux mêmes endroits, aux mêmes périodes, année après année, notant scrupuleusement tous les volatiles qu’ils apercevaient ou entendaient. Trois décennies plus tard, leur état des lieux est sans appel : sur 123 espèces d’oiseaux les plus communes en France, 43 régressent (soit environ 35 % des espèces étudiées)."

Source : Reporterre

États-Unis : la Californie sévèrement frappée par la sécheresse

"En Californie, où sont cultivés deux tiers des fruits d'Amérique, les arbres sont aujourd'hui arrachés, par manque d'eau. Un crève-cœur pour les agriculteurs, bien que la sécheresse soit également liée à leur culture intensive. Dans le ranch de John Guthrie, en plein centre de la Californie, les terres sont frappées par la sécheresse. "Je n'ai jamais vu cette réserve d'eau asséchée au mois de mai, jamais. Chaque goutte d'eau qui est tombée a été absorbée par le sol." Dans les montagnes de la Sierra Nevada, les vaches cherchent l'ombre, et le fermier a dû vendre un quart de son troupeau, par manque de nourriture."

Source : France TV Info

EUROPE

Brexit : décryptage d’une guerre informationnelle au cœur de l’Europe

"Le 23 juin 2016, les électeurs du Royaume-Uni se prononçaient par référendum à 52% en faveur d’un retrait de l’Union européenne. A la veille de Noël 2020, après quatre ans et demi de négociations et surtout de combats, un accord de commerce et de coopération définissant les termes de ce retrait a finalement été trouvé. Mais à quel prix, pourrait-on se demander. Derrière les discours souverainistes et identitaires, l’enjeu de ce Brexit était bien économique et la guerre fut sans pitié sur le champ informationnel."

Source : Ecole de guerre

FRANCE

En cinq ans, le nombre d'attentats d'extrême droite a triplé en Occident

"L'alerte était lancée par le Counter-Terrorism Committee Executive Directorate (CTED) de l'ONU en avril 2020 : « Les États membres sont préoccupés par la menace croissante de plus en plus transnationale du terrorisme d'extrême droite. » Le pseudo-« loup solitaire » ne constitue pas la norme en matière de terrorisme d'extrême droite. D'authentiques bataillons, à l'image du régiment Azov en Ukraine, aux milices constituées, comme l'armée des brigands en Hongrie, en passant par les organisations clandestines, les acteurs sont multiples et développent pour certains des franchises aux quatre coins de l'Occident, à l'instar de l'organisation terroriste américaine Atomwaffen, désormais active dans plusieurs pays européens. En 2017, le militant d'extrême droite Logan Nisin projetait des attentats contre la communauté musulmane et la population réfugiée, ainsi que d'assassiner C. Castaner et JL Mélenchon. À 21 ans, le jeune homme était déjà passé par l'Action française, les Jeunesses nationalistes et le Front national." [Bon à rappeler...]

Source : Slate

Les régions, puissantes actrices de la transformation écologique

"Organe « loin des gens », faible pouvoir contraignant, leviers d’action complexes… les Régions ne semblent pas être la matrice idéale de la transition écologique. Pourtant, des transports à la biodiversité, elles possèdent les moyens de faire beaucoup ! Reporterre fait le tour d’horizon de leurs pouvoirs mobilisables pour le climat. « Les régions gèrent des aides européennes et nationales significatives, notamment celles de la Politique agricole commune et du plan de relance. Ce sont des milliards d’euros à redistribuer, et elles ont une marge de manœuvre pour flécher ces aides vers des pratiques écologiques. » Depuis 2014, elles attribuent ainsi près de 77 % des aides de l’Union européenne, soit 20,6 milliards d’euros par an."

Source : Reporterre

GÉOPOLITIQUE

Le menu est uniquement américain, l'Europe n'existe pas !

"Sommet de l'OTAN. La réunion de l'alliance atlantique s'ouvre sous les "meilleurs auspices". Outre l'ennemi numéro un, la Chine, et l'ennemi traditionnel, la Russie, on peut aussi penser qu'une nouvelle campagne humanitaire du front des "démocraties libérales" va s'enclencher pour exporter peut-être davantage de déstabilisation, après l'Afghanistan, l'Irak, la Syrie et la Libye. L'Europe n'aime pas ça, mais elle acquiesce."

Source : Il Manifesto - traduction Euro-synergies

Biden arrive à Genève pour rencontrer Vladimir Poutine, « désigné comme la menace »

"Les présidents russe et américain doivent s’entretenir le 16 juin à Genève (Suisse). La première rencontre entre les deux chefs d’Etat depuis l’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche. Gabriel Galice, président du GIPRI (Geneva international peace research institute) était sur place pour commenter les enjeux de cette rencontre et l'arrivée de Joe Biden ce 15 juin." [Tri à faire entre les commentaires de fonds de G. Galice et les dispensables remarques sur le "Live" de l'arrivée de Biden sur le tarmac suisse.]

Source : RT France

LIBERTÉS

Le mythe participatif de la Smart city et de sa surveillance

"La smart city en fait rêver certains. Les ingénieurs qui la convoitent parlent dorénavant d’une « citoyenneté augmentée ». Ce nouveau concept de la ville connectée et sûre aspire à ce que « les civic tech transforment le consommateur capté en citoyen capteur ». Cette citoyenneté augmentée permettrait une plus grande démocratie et ce, grâce aux nouvelles technologies et à leur injection dans l’aménagement urbain. A travers cette obsession des industriels et des collectivités territoriales, c’est l’informatisation de la ville tout entière qui est brandie – sa connectivité, la multiplication des capteurs, l’analyse massive des données – et qui permettrait une émancipation de la population. En réalité, il n’en est rien : les technologies sont imposées à la population et celle-ci ne peut s’y opposer qu’à la marge."

Source : La quadrature du net

RÉFLEXION

Pourquoi le libéralisme économique est intrinsèquement autoritaire

"La crise sanitaire a révélé le caractère autoritaire du gouvernement libéral d’Emmanuel Macron. Cherchant à sauvegarder les fondements du système économique dominant, il a imposé des mesures contraignantes aux individus plutôt qu’aux entreprises. Simple dérive conjoncturelle ou aboutissement d’une logique intrinsèque au libéralisme économique ? Grégoire Chamayou, dans La société ingouvernable, son dernier ouvrage paru en 2018 aux éditions la Fabrique, analyse la genèse du libéralisme autoritaire. Retour sur les thèses qu’il développe."

Source : Le vent se lève

Economie politique. « Qu’est-ce qu’un emploi utile ? »

"Cette question est a priori sans fondement: un emploi n’aurait pas été créé s’il était inutile, et il est tout aussi utile à celui qui l’exerce, puisqu’il lui procure un revenu. Mais l’interrogation devient pertinente dès lors qu’on se situe au niveau de l’ensemble de la société. La question devient alors: qu’est-ce qu’un emploi socialement utile ?" [Novembre 2018]

Source : A l’encontre

Le racisme de l’intelligence

"Loin d’être une dimension secondaire de son œuvre, je pense au contraire que la question du « racisme de l’intelligence » est, en réalité, au cœur de sa sociologie car cette forme de racisme constitue un effet majeur de ce que Bourdieu appelait la « violence symbolique ». Le capital symbolique désigne les ressources dont disposent les individus qui luttent pour obtenir la reconnaissance des autres, afin de leur imposer leur domination par des moyens pacifiques (ce que Bourdieu nomme « la violence douce »). L’efficacité de cette forme de domination tient au fait que tous les êtres humains ont besoin d’obtenir la reconnaissance des autres pour se justifier d’exister comme ils existent. Cette vision « pascalienne » du monde social explique l’importance centrale que joue la question du pouvoir symbolique dans la sociologie de Bourdieu, qu’il présente comme une dimension essentielle de la lutte des classes."

Source : Le blog de Gérard Noiriel

ÉCONOMIE

Taux minimal d’IS mondial à 15% : une machine de guerre et deux rideaux de fumée

"Initialement déclaré à 25%, c'est en fait à 15% que Joe Biden se sera déclaré sur un taux minimal d’imposition des bénéfices des multinationales. 15%. Premier rideau de fumée : le solde de tout compte et pour le coup le compte n’aura jamais été aussi bon pour les multinationales. Second rideau : le débat est centré sur le taux et permet de cacher l’assiette, c’est à dire le bénéfice imposable. Une grande partie du bénéfice échappe à l’impôt principalement pour 3 raisons. La fraude fiscale proprement dite, le fait que chaque pays applique des règles qui exonèrent, ou le soumettent à un taux plus faible, une partie du bénéfice. Enfin, l’optimisation fiscale entre les filiales d’une même multinationale transférant une partie du bénéfice dans des pays à faible fiscalité (paradis fiscaux). Il y a donc un monde entre le taux dit « facial », ce fameux 15%, et la part du bénéfice qui est effectivement imposée, le taux dit « effectif »."

Source : Economie et politique

La réponse économique à la crise profite aux grandes entreprises

"La première réponse de politique économique qui a prévalu dans le monde pour faire face à la crise dérivée de la pandémie de Covid-19 - injecter des liquidités dans les marchés financiers et contracter plus de dettes publiques - a fini par profiter au Grand Capital, les gros actionnaires des grandes entreprises et les fonds d’investissement Fonds d’investissement Les fonds d’investissement (private equity) ont pour objectif d’investir dans des sociétés qu’ils ont sélectionnées selon certains critères. Ils sont le plus souvent spécialisés suivant l’objectif de leur intervention : fonds de capital-risque, fonds de capital développement, fonds de LBO (voir infra) qui correspondent à des stades différents de maturité de l’entreprise. qui ont développé les activités spéculatives. Et, en même temps, cela a semé les graines d’un piège de la dette dont on verra les effets dans les années à venir, dit Eric Toussaint, porte-parole du réseau international du Comité pour l’abolition des dettes illégitimes."

Source : CADTM

Commentaire recommandé

RGT // 20.06.2021 à 08h51

« Ces oiseaux du quotidien dont la population s’effondre »…

Personnellement je possède un jardin très vert et naturel en ville ce qui fait rager de nombreux voisins – même « écolos » – qui préféreraient du béton plus « propre » avec moins de bêtes répugnantes.

Et dans ce jardin vivent de nombreux oiseaux qui n’ont plus que ce petit îlot de verdure à peu près naturel pour survivre et trouver les insectes dont ils se nourrissent.

Mais quand survient la saison des nichées ça devient immédiatement le massacre: On se croirait en Syrie avec tous les matous bien dodus du voisinage qui viennent, tels de « gentils égorgeteurs modérés » massacrer les population des nids.

Chaque année c’est le branle-bas de combat pour placer du grillage et des barbelés autour des nids pour éviter que les matous du voisinage ne viennent massacrer pour le plaisir des oisillons qu’ils ne mangeront même pas (étant déjà trop bien gavés par leurs propriétaires) et qu’ils laissent pourrir sur le sol.

Et quand je tente de les faire partir pour protéger les oisillons je me fais insulter par leurs maîtres qui considèrent qu’il est normal pour un chat de massacrer tous les êtres vivants 10 fois plus petits que lui puis de laisser pourrir leurs cadavres car c’est dans sa « nature de prédateur » de le faire.

Par contre si je me laisse exprimer ma nature de prédateur en massacrant (même pas par plaisir – je déteste ça) les matous afin de préserver leurs victimes je me retrouverai immédiatement devant un tribunal pour cruauté à l’encontre de ces « pôôvres petits choux innocents ».

Encore un exemple du massacre de la nature suite à la bêtise humaine.

Comme si le fait de détruire l’environnement naturel ne suffisait pas, on envoie de plus des milices d’animaux domestiques bien dodus pour traquer les survivants jusque dans les chiottes arbres.

47 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 20.06.2021 à 07h32

    «  »Les régimes totalitaires perpètrent des massacres et des guerres. Les démocraties libres mènent des « interventions humanitaires ». »

    Donc les USA sont un régime totalitaire. Et la Russie une démocratie libre.

    Sans ironie.

    CQFD. Merci.

      +10

    Alerter
    • Cévéyanh // 21.06.2021 à 21h16

      A la lecture de plusieurs de vos commentaires concernant la Russie, est-ce que vous l’idéalisez ? C’est un pays qui a quand même une histoire d’annexions avec des pays, certes, qui l’ont attaqué. Par exemple, au lieu de choisir de ne pas annexer la Crimée (territoire très intéressante pour elle) pour une possible bonne entente future avec l’Ukraine, elle a accepté de l’intégrer à sa fédération. https://fr.wikipedia.org/wiki/Crim%C3%A9e#La_Crim%C3%A9e_russe_depuis_2014

      N’aurait-elle pas pu faire autrement sans en faire son territoire ? Pour certains et certaines personnes, c’est perçu comme une volonté d’agrandir (reprendre ?) son territoire.

        +2

      Alerter
  • LibEgaFra // 20.06.2021 à 07h39

    Les attentats d’extrême droite ont été commis par la France en Afghanistan, en Libye, en Irak, en Syrie, en Ukraine. Il suffit de suivre les déplacements de lévy. Des milliers de morts.

      +6

    Alerter
  • LibEgaFra // 20.06.2021 à 07h46

    « La question devient alors: qu’est-ce qu’un emploi socialement utile ? »

    Capitaliste est un emploi non seulement socialement inutile, mais carrément nuisible basé sur la propriété des moyens de production.

      +11

    Alerter
  • M A R C E L // 20.06.2021 à 07h49

    Et toc; merci ! Pourquoi interdit-on et réprime-t-on la lecture de Mein Kampf et autres ouvrages du même genre ? Parce que si les gens les lisaient ils comprendraient que nous sommes sur la même pente en version « soft ».

      +1

    Alerter
  • douarn // 20.06.2021 à 07h50

    Pardonnez moi Davout mais Slate, que vous fustigez avec les mots qui sont les vôtres et qui vous caractérisent, relaie l’alerte lancée par le Counter-Terrorism Committee Executive Directorate (CTED) de l’ONU.
    « Tirer », comme vous le faites, sur le messager ne fait pas disparaître le message…

    Il y a déjà eut des victimes en Fr : https://blogs.mediapart.fr/vilmauve/blog/310117/le-terrorisme-dextreme-droite

      +4

    Alerter
    • Davout // 20.06.2021 à 09h28

      Pour l’instant, les seules bandes que je vois courir le pays, semer le chaos ou même la terreur avec la bienveillance de la magistrature, sont de différentes natures mais aucune n’est d’extrême droite.

        +2

      Alerter
  • LibEgaFra // 20.06.2021 à 08h04

    « États-Unis : la Californie sévèrement frappée par la sécheresse »

    Et ce n’est pas la première fois.

    Et ce n’est pas seulement la Californie.

    https://droughtmonitor.unl.edu/

    Nevada, Utah, Arizona, N Dakota.

      +7

    Alerter
  • LibEgaFra // 20.06.2021 à 08h20

    A propos du cirque de Genève:

    https://www.youtube.com/watch?v=vrQmygdA0eY

    Sénilité de Biden, pourquoi il n’y a pas eu de conférence de presse commune…

    De toute façon en matière de politique étrangère us ce n’est pas le président qui décide.

      +11

    Alerter
  • RGT // 20.06.2021 à 08h51

    « Ces oiseaux du quotidien dont la population s’effondre »…

    Personnellement je possède un jardin très vert et naturel en ville ce qui fait rager de nombreux voisins – même « écolos » – qui préféreraient du béton plus « propre » avec moins de bêtes répugnantes.

    Et dans ce jardin vivent de nombreux oiseaux qui n’ont plus que ce petit îlot de verdure à peu près naturel pour survivre et trouver les insectes dont ils se nourrissent.

    Mais quand survient la saison des nichées ça devient immédiatement le massacre: On se croirait en Syrie avec tous les matous bien dodus du voisinage qui viennent, tels de « gentils égorgeteurs modérés » massacrer les population des nids.

    Chaque année c’est le branle-bas de combat pour placer du grillage et des barbelés autour des nids pour éviter que les matous du voisinage ne viennent massacrer pour le plaisir des oisillons qu’ils ne mangeront même pas (étant déjà trop bien gavés par leurs propriétaires) et qu’ils laissent pourrir sur le sol.

    Et quand je tente de les faire partir pour protéger les oisillons je me fais insulter par leurs maîtres qui considèrent qu’il est normal pour un chat de massacrer tous les êtres vivants 10 fois plus petits que lui puis de laisser pourrir leurs cadavres car c’est dans sa « nature de prédateur » de le faire.

    Par contre si je me laisse exprimer ma nature de prédateur en massacrant (même pas par plaisir – je déteste ça) les matous afin de préserver leurs victimes je me retrouverai immédiatement devant un tribunal pour cruauté à l’encontre de ces « pôôvres petits choux innocents ».

    Encore un exemple du massacre de la nature suite à la bêtise humaine.

    Comme si le fait de détruire l’environnement naturel ne suffisait pas, on envoie de plus des milices d’animaux domestiques bien dodus pour traquer les survivants jusque dans les chiottes arbres.

      +46

    Alerter
    • Sandrine // 20.06.2021 à 09h38

      Les chats sont bien utiles à la campagne pour lutter contre les rats. Sinon, adieu les stock en sous-sol ( avec le prix du gasoil, faut économiser les passages au supermarché).
      Le chat dans le cerisier, c’est bien utile pour effrayer les oiseaux… déjà qu’avec les gelées du mois de mars, des cerises, il n’y en a pas des masses (d’ailleurs quand je vois leur prix sur les marchés parisiens, je me pose vraiment des questions sur le genre de salaire qu’il faut avoir pour se payer ça…).

        +3

      Alerter
      • Donnot // 20.06.2021 à 15h36

        Les chats des neoruraux envahissent les taillis et les champs détruisant lièvres, lapins, perdreaux plus les derniers passereaux vivants dans les dernières haies . Après le remembrement c’est la nouvelle catastrophe. Gardez vos chats chez vous si vous ne voulez pas vous faire haïr.

          +5

        Alerter
        • Sandrine // 20.06.2021 à 17h05

          Vous êtes sûr que vous ne confondez pas avec les renards? Un chat a déjà du mal à faire le poids face à un raz gris, alors un lièvre… (un lapin en cage peut-être, mais un lièvre). Ou alors c’est un chat transgénique.
          Dans la ferme de mon enfance, il y avait toujours quantité de chats (c’est une espèce qui n’a pas attendu les bobos pour être très prolifique). Les chats avaient mauvaise presse, on leur reprochait leur ingratitude et d’ailleurs on les nourrissaient peu. Ça ne les empêchait pas d’avoir droit de cité sur le rebord de la cheminée… et d’être épargné par le fusil des hommes… ben tiens justement parce qu’il chassent les « nuisibles » comme les oiseaux dans les vergers, par exemple.

            +3

          Alerter
          • Thomas // 21.06.2021 à 14h47

            Les chats dans les campagnes sont mis au même niveau que les renards: ce sont des nuisibles. Et autant le renard a la vie dure, car réellement déclaré nuisible et exterminable à volonté, autant le chat profite de son statut d’animal de compagnie.
            Alors, pour les amis des chats, gardez les à domicile et ne les laissez pas se reproduire partout.
            https://blog.defi-ecologique.com/chats-probleme-biodiversite-rechauffement-climatique/

              +1

            Alerter
            • Sandrine // 22.06.2021 à 23h03

              Il manque une proposition dans votre document pour diminuer l’impact carbone de cet animal : nourrir les chats avec des steaks végétaux . Je ne rigole pas, j’ai vu cette proposition sur le site de L214 (il y avait une nana qui témoignait que , bon ok, son chat préférait la vraie viande mais que le steak de soja, il acceptait aussi)

              Question : y-a-il vraiment plus de chats qu’avant ? Les campagnes pour la stérilisation des chats par la SPA remontent aux XIXe siècle. Ça concernait surtout les villes. À la campagne, la reproduction des chats a toujours été anarchique. Certes, ils vivaient moins longtemps car ils n’étaient pas soignés et plus mal nourris ( quoique les croquettes c’est quand même de la sacré malbouffe… et un chat trop vieux et trop gras ne peut pas atteindre des oiseaux dans des buissons)

              Quand au renard, sa chasse est réglementée, non? Et que je sache le renard n’est pas en voie d’extinction….

              Cet histoire de chat fauteur de réchauffement climatique et réducteur de biodiversité ça sent quand même à plein nez l’écolo Green resset : hi-tech, eradication de l’élevage, transhumanisme et tutti quanti

                +0

              Alerter
            • Sandrine // 22.06.2021 à 23h14

              D’ailleurs vous trahissez une âme bien peu écolo en traitant le renard de nuisible :
              https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Environnement/Le-renard-est-vraiment-animal-nuisible-2017-05-08-1200845378

                +0

              Alerter
        • pat // 21.06.2021 à 21h03

          ça c’est un vrais chasseur !!!!!Les chats des neoruraux envahissent les taillis et les champs détruisant lièvres, lapins, perdreaux plus les derniers passereaux !!!ne seraissent pas les traitements dans les champs ou les viandart de chasseurs qui tire sur tous ce qui bouge

            +0

          Alerter
    • Davout // 20.06.2021 à 09h55

      Vous avez raison. J’ai un adorable matou, gentil en tout point et que nous avons recueilli dans notre petit Eden urbain.
      Un désastre.
      Depuis 20 ans, nous avions nos générations de merles, de mésanges, de pinsons, de chardonnerets et j’en passe.
      La saison du départ des nids est un carnage. Un vrai crêve coeur. Le pire? Il nous ramène fièrement le corps de ses victimes.

        +14

      Alerter
    • LibEgaFra // 20.06.2021 à 12h08

      Vous avez plusieurs solutions:
      -clôturer le jardin;
      -placer les nids hors de portée (mur de maison, branche fine haubanée, etc;
      -dresser un chien;
      -ultrasons (???!);
      -déposer plainte:
      « L’animal dispose d’un propriétaire, responsable, à tout moment et en toutes situations, des actes commis par celui-ci ou dont il est à l’origine. En ce sens l’article 1385 du code civil stipule que « le propriétaire d’un animal, ou celui qui s’en sert, pendant qu’il est à son usage, est responsable du dommage que l’animal a causé, soit que l’animal fût sous sa garde, soit qu’il fût égaré ou échappé ». »

        +6

      Alerter
    • LibEgaFra // 20.06.2021 à 12h19

      « Par contre si je me laisse exprimer ma nature de prédateur en massacrant »

      Pas besoin de « massacrer ».
      Il y a aussi le poison. Bonne chance à vos voisins pour prouver que c’est vous.

      Les oisillons qui sont dans vos nids sont votre propriété. Vous avez le droit de les protéger.

        +2

      Alerter
      • Sandrine // 20.06.2021 à 13h08

        En quoi les oisillons peuvent être considérés comme la propriété de@RGT?

        En outre, écraser un chat sur la route par exemple ne donne lieu à aucune poursuite, donc… RGT pourrait aussi choisir de capturer les chats en question et d’en faire des rôtis pour son usage personnel. Ce serait certainement la solution la plus écologique.

          +3

        Alerter
    • Fernet-Branca // 20.06.2021 à 16h22

      A la campagne aussi les chats chassent les oiseaux dans les jardins, où plus loin dans les cultures.
      Les oiseaux sont très nombreux.
      Les merles sont très agressifs vis à vis des chats.
      J’ai du il y a dix ans en descendre un à la 22, pour faire comprendre aux autres de laisser la paix à la chatte.
      Pour les oiseaux pas d’inquiétude ils sont très nombreux.

        +1

      Alerter
      • Totote // 27.06.2021 à 10h00

        Tout dépend des merles et des chats. La mienne a récupéré un oisillon de merles, les parents faisaient un ramdam pas possible mais ça ne perturbait pas la chatte plus que ça. C’est moi qui ai récupéré le petit et qui l’ai remis dans un coin pour que ces parents continuent de s’en occuper. Les bébés merles sortent du nid une semaine avant de savoir voler vraiment et les parents les nourrissent encore au sol dans une haie ou un buisson quelques temps avant qu’ils puissent s’en aller.
        Malheureusement la chatte l’a retrouvé quelques jours plus tard et elle l’a décapité.
        La seule solution viable c’est de leurs installer des nichoirs anti chats. Avec un rebord. Comme ça on a pas besoin de zigouiller les chats et les oiseaux ont un hôtel grand luxe pour leur nichée. En plus c’est joli et ça occupe de faire un peu de bricolage.
        Certains chats ramènent des lapins. j’en ai vu un de mes yeux. Tout dépend du chat. La mienne ramène surtout des mulots et quand ils la mordent (coincés ils le font) elle les abandonne dans la maison.

          +0

        Alerter
    • emmanueL // 20.06.2021 à 21h32

      Pour vos propriétaires de chat adverses : la nature de leurs prédateurs serait respectée s’ils n’étaient pas déjà nourris et choyés. Profitant de ceci, le combat devient inégal et ils perdent donc tout simplement leur droit « inaliénable » à la chasse…

        +1

      Alerter
    • Incognitototo // 22.06.2021 à 02h37

      Tout pareil RGT… et vous avez oublié les « souvenirs odorants » que ces foutus chats laissent dans les jardins pour marquer leur territoire… Toujours cette foutue « lutte des places »…

      J’ai tout essayé pour les éloigner… mais ils finissent toujours par revenir. J’en suis à me demander si je ne vais pas poser des pièges pour les capturer et ne les rendre à leurs maîtres que contre rançon pour les dégâts qu’ils occasionnent…

      Un pays qui est capable de nourrir plus de 14 millions (!!!) de chats (et 9 millions de chiens) et qui n’est pas foutu d’accueillir les désespérés qui se noient en Méditerranée a un vrai problème psy d’échelle des valeurs.

        +5

      Alerter
  • Myrkur34 // 20.06.2021 à 10h45

    Je viens d’arriver coté habitation dans un petit hameau du Cantal et il y a pas mal de petits oiseaux dont le chardonneret élégant qui est vraiment très élégant et même si j’adore les chats, je les chasse quand j’en vois un car il y en a trop qui viennent du voisinage, sans parler du jardin.
    Dernier chiffre entendu hier par rapport à la polémique sur les éoliennes tueuses d’oiseaux, chaque chat en tuerait 60 chaque année. (J’imagine qu’ils comptent le déficit de naissances dû à cette mortalité des parents…)

    Ps: Pour la petite histoire, j’ai marché hier dans une merde de chat en étendant mon linge. :o)) Et oui le trèfle c’est si moelleux que même plus besoin de creuser un trou.

      +4

    Alerter
  • Avunimes // 20.06.2021 à 11h10

    Quelle est la différence entre l’extrême droite et l’islamisme ? Ne s’agit-il pas de deux branches d’un même arbre ? L’une nourrissant l’autre ?

      +2

    Alerter
    • Fernet-Branca // 20.06.2021 à 11h43

      La comparaison extrême-droite islamisme est une erreur. Cherchez un peu plus loin qui est vraiment fusionnel avec l’extrême droite.

        +4

      Alerter
      • Avunimes // 21.06.2021 à 01h24

        L’extrême droite repose sur un système de valeurs verticale Dieu, le roi, la France.
        L’islamisme repose sur Dieu, la calife, le Khalifa.
        L’extrême droite ainsi défini est utilisé comme dernier ressort par les gens de biens pour écraser toute velléités de partage des richesses. Ils sont utilisés en Allemagne en 1933, au Chili en 1973, en Afghanistan en 1979, dans toutes les républiques progressistes d’Amérique du Sud, au Moyen-Orient, en Asie…
        Et pour les avoir sous la main, le premier allié est la misère, ce qui peut nous mener à dire que Macron prépare le terrain pour L’extrême droite. Les banques seront bien gardés. La finance aura de bonnes opportunités. Il suffit de voir ce qu’on fait les religieux (extrême droite) de la Syrie pour voir le nombre d’opportunités faite sur Le dos des syriens. On pourrait aussi parler de ce pays merveilleux qui semble être un modèle de democratie, Israël. Que de belles affaires réalisées. L’extrême droite n’a rien à proposer hormis la violence. Le dernier exemple mis en avant est Napoléon.

          +7

        Alerter
    • Guise // 22.06.2021 à 02h20

      Avunimes : Pour avoir la réponse, regardez l’intention derrière l’idéologie.

      La réponse à votre question dépend de ça. L’extrême droite a une passion pour l’inégalité et la violence. Est-ce qu’il y a des « islamistes » qui partagent leurs idées ? Ça dépend de quel « islamisme » vous parlez. Si vous parlez de hommes armés qui torturent, violent, s’organisent en bandes armées pour imposer leur idéologie sur un territoire, comme ceux dont le nom d’organisation ressemble à celui d’une poudre lavante « deux en un », oui, il y a un point commun : les adhérents de ces mouvements suivent leur pulsion de violence, et veulent imposer à la société leur point de vue politique morbide : inégalités, violences, assassinats, maltraitances. Donc si vous parlez d’islamisme en ce sens, oui.
      Les armes de Coulibaly lui ont été fournies par un « indic » d’extrême droite, survivaliste et tout le toutim, Claude Hermant (d’après les journaux) : il y a bien un lien : la pulsion de destruction

      Par contre si par « islamisme » vous voulez dire, comme on le voit dans les médias d’extrême droite aux mains des financiers, un Français ou résident en France qui veut exercer sa liberté de religion et qui croit en l’Islam, le quidam musulman, qui peut-être pauvre et relégué dans des ghettos où l’État laisse à l’abandon les infrastructures (écoles, transports, centres en tout genre), alors là, non, il n’y a pas de rapport.

        +1

      Alerter
  • Fernet-Branca // 20.06.2021 à 12h49

    32 paragraphes pour l’article de Franck Johannes dans le Monde… il est temps que les journalistes apprennent à faire plus court. J’ai acheté le Monde Diplomatique papier hier matin. Écrasé par ma semaine de travail et la chaleur, je n’ai commencé à lire que ce dimanche à 11h . Les articles sont bons mais bien souvent trop longs.
    Nous ne sommes plus au XIX ème siècle.
    Quoique à l’époque sans électricité je m’interroge sur la lecture des ouvrages des grands auteurs de ce siècle.
    Bien sûr quelques nantis aristocrates ou grands bourgeois ne travaillant pas pouvaient lire à la lumière du jour.

      +3

    Alerter
    • Philippe T. // 20.06.2021 à 15h30

      Oui vous avez raison, il faut dès à présent se mettre au niveau de compréhension et aux capacités de concentration des citoyens « moyens ». Journalistes faites court: Macron – gentil, gilets jaunes – méchants.

        +7

      Alerter
      • Fernet-Branca // 20.06.2021 à 16h14

        Tout peut s’expliquer un quelques mots.
        « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour les mots pour les mots pour le dire arrivent aisément. »
        Nicolas Boileau.
        Un en tête pour résumer sa pensée en 40 lignes maximum et après un argumentation détaillée pour ceux qui n’y croient pas qui veulent des citations des références, etc.
        Pour le cas des gilets jaunes je crains fort que Franck Johannes ne les classe depuis longtemps dans l’extrême droite.

          +2

        Alerter
        • kriss34 // 20.06.2021 à 20h32

          Si vous citez Boileau, citez-le correctement !

          Un ami des Lettres et des textes à rallonge

            +3

          Alerter
          • Fernet-Branca // 20.06.2021 à 22h35

            J’attends un meilleure citation , désolé je n’ai pas sorti la collection la pléiade des cartons. Pas le temps aujourd’hui ni demain.

              +1

            Alerter
        • Guise // 22.06.2021 à 02h24

          Fernet-Branca, Faire clair, ça ne veut pas dire faire court.

            +0

          Alerter
          • Fernet-Branca // 22.06.2021 à 11h14

            L’attention du lecteur ou de l’auditeur se perd vite.
            Il faut dire l’essentiel rapidement.
            On peut aller un peu plus loin que l’accroche.
            Après on peut éventuellement développer l’argumentation , indiquer ses sources.
            J’ai lu le Monde en version papier pendant 12 ans . Et bien souvent l’article consistait à délayer quelques infos qui auraient pu tenir en trente lignes.

              +0

            Alerter
    • Vercoquin // 21.06.2021 à 04h50

      Je pense qu’il y a une certaine confusion dans votre message.
      « Le Monde » n’a rien à voir avec « Le Monde Diplomatique » que les connaisseurs appellent plutôt « Le Diplo ».

      Lisez VRAIMENT les articles de l’un et de l’autre, vous verrez, c’est flagrant.

        +2

      Alerter
      • Fernet-Branca // 21.06.2021 à 09h56

        J’ai bien compris que l’article de Arrets sur Images parlait du journal Le Monde, moi je parlais du journal Le Monde Diplomatique.
        Ici aussi sur les Crises les articles US traduits sont parfois excessivement longs car conformes aux originaux .
        Il faut des lecteurs très disponibles et peu fatigués pour qu’ils soient lus et compris.
        Ce n’est pas parce que les études vous on fait pratiquer assidûment la dissertation qu’il faut croire que les lecteurs y sont autant exercés.

          +0

        Alerter
        • Orhan // 21.06.2021 à 11h54

          Reprocher la longueur des articles du Monde Diplomatique c’est quand même s’assoir sur tout un travail justement d’analyse ou d’enquête (en fonction des sujets), de recherches, et justement de tenter d’aller au delà des positions binaires sur des sujets. Ce journal traite généralement de sujets complexes qui nécessitent d’aller assez loin dans la réflexion. Sauf exception, les articles ne font jamais plus d’une double-page.
          Alors sûrement que ce degré de réflexion n’est pas assez moderne à l’heure des twitter en 200 caractères, mais bon c’est une bien drôle de vision que vous avez là.

            +2

          Alerter
  • concombre masqué // 20.06.2021 à 16h07

    Sécheresse en Californie .Les pseudo écolo ont encore frapper .Voir l article bien documenté sur sotnet a propos de cette pénurie d eau.https://fr.sott.net/article/37401-Un-agenda-sinistre-derriere-la-crise-de-l-eau-en-Californie-Menace-d-une-crise-alimentaire-imminente.

      +3

    Alerter
    • Patrick // 20.06.2021 à 21h53

      Et comme souvent … c’est la faute au CO2 , très pratique.

      Les Californiens n’ont plus qu’à émigrer vers d’autres états.

        +2

      Alerter
      • LibEgaFra // 21.06.2021 à 00h53

        « Et comme souvent … c’est la faute au CO2 , très pratique. »

        Exactement! Ce peut être une des conséquence du changement climatique.

        Euh, très pratique pour qui?

          +0

        Alerter
        • Patrick // 21.06.2021 à 08h24

          on s’aperçoit surtout que cette sécheresse est avant tout due à une très mauvaise gestion des réserves en eau , voire même à une volonté de saboter complètement une forme d’agriculture.
          C’est très pratique pour certains politiciens de tout mettre sur le dos du CO2 , ça permet de faire avancer des idées à la noix

          La Californie est naturellement un coin très aride , où il a été implanté une agriculture et des activités très gourmandes en eau , sans compter une très forte population là où avant il y avait très peu de monde. Alors forcément si les réserves en eau sont sabotées , ça ne va pas bien se passer.

          Avant de hurler au réchauffement climatique pour tout et n’importe quoi , commençons à regarder comment les ressources sont gérées sur place.

            +7

          Alerter
  • Incognitototo // 22.06.2021 à 02h25

    C’est « drôle » cet article sur « l’emploi utile », je pensais en écrire un… sauf que mon approche serait quelque peu plus « pratique », puisque je partirais simplement de la pyramide de Maslow pour insérer étage par étage les métiers qui correspondent aux besoins des personnes ; en apportant des pondérations à chaque métier en fonction de leur utilité directe ou indirecte ainsi que de la valeur ajoutée qu’ils sont capables d’apporter aux producteurs principaux… D’ailleurs sans même rentrer dans des considérations politiques et/ou économiques (comme le fait cet article), c’est de la bête comptabilité analytique.

    Cependant sans attendre les résultats d’une telle analyse, ce qui est sûr c’est que nous aurions bien besoin d’une nouvelle nuit du 4 août pour abolir tous les privilèges des parasites : rentiers, huissiers, greffiers, intermédiaires commerciaux en tout genre, notaires, banquiers, et cetera… c’est à dire de tous ceux qui se trouvent juste à un endroit du circuit économique ou social qui leur permet de prélever une rente ou un droit ; et de priver en conséquence les vrais producteurs de richesses d’une partie des valeurs ajoutées produites.

    Si on comprend l’enrichissement sans cause comme la perception ou captation injustifiée d’une rémunération ou d’une commission dans la constitution ou production d’une valeur ajoutée, alors cet article est tout à fait inutile pour définir ce qu’est un emploi utile.

      +4

    Alerter
  • BA // 24.06.2021 à 07h36

    Extinctions, pénurie d’eau, exodes … L’alerte apocalyptique du Giec sur le changement climatique.

    « La vie sur Terre peut se remettre d’un changement climatique majeur en évoluant vers de nouvelles espèces et en créant de nouveaux écosystèmes. L’humanité ne le peut pas.» 

    On ne peut pas être plus clair. Dans un futur rapport de près de 4 000 pages, destiné à être publié en février 2022 mais dont le résumé technique a été obtenu ce mercredi en avant-première par l’AFP, les centaines de scientifiques composant le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) alertent sur les conséquences dramatiques du dérèglement climatique.

    https://www.liberation.fr/environnement/climat/extinctions-penurie-deau-exodes-lalerte-apocalyptique-du-giec-sur-le-changement-climatique-20210623_RPQTJBKNRFHEJDO7GMVHRTC5FM/

      +1

    Alerter
  • chris // 24.06.2021 à 17h44

    Slate: En cinq and le nombre d’attentats d’extreme droite a triple…

    Tripler en cinq ans ok, mais quel est le nombre exact ? Facile de tripler si on part de tres bas.
    Le rapport (https://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/GTI-2019web.pdf) que cite Slate indique surtout que « le terrorisme d’extreme droite est une petite fraction du terrorisme total ». Il aurait ete plus utile d’indiquer ce que represente le terrorisme d’extreme droite par rapport aux terrorismes « majoritaires » islamiste et d’extreme-gauche. Est-ce 1%, ou 5%, ou plus ?
    Dans un rapport de 101 pages, citer LA phrase page 44 qui arrange pour illustrer une position ideologique evidente , ce n’est pas du journalisme mais de la propagande grossiere. Tenter de relativiser le terrorisme islamiste en claironnant des verites partielles ne sert personne.
    Le rapport GTI est instructif a parcourir, mais ne perdez pas votre temps avec Slate.

      +4

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications