Les Crises Les Crises
30.mai.202130.5.2021 // Les Crises

Revue de presse du 30/05/21

Merci 28
J'envoie

Avec notamment dans cette revue de presse de l’espionnage : Qu’est ce que le Renseignement ? Qui nous espionne vraiment ? Les USA et les GAFAM. Et qui laisse faire ? Bonne Lecture.

DÉMOCRATIE

« Affrontements entre Israël et Palestine » : 5 techniques de manipulation du langage au service des dominants

"Il y a peu d’exemples aussi frappants du rôle du langage dans la déformation d’une réalité que celle de l’entreprise d’apartheid de l’Etat colonialiste d’Israël, pardon, du « conflit israélo-palestinien ». Que s’est-il passé ces dix derniers jours au Proche-Orient ? Un quartier de Jérusalem est en train d’être vidé de ses habitants palestiniens au profit de colons israéliens, énième épisode d’un État colonial dirigé en ce moment par un gouvernement d’extrême-droite. Les protestations des Palestiniens ont été violemment réprimées par la police israélienne. En représailles, des roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza, cette prison à ciel ouvert coupée du monde par un blocus israélien depuis plus de dix ans, et où la situation des habitants est devenue, aux dires de l’ONU, « invivable ». L’armée israélienne a répliqué par des bombardements, pardon, des « frappes » (plus précises, ciblées et plus « pro »)."

Source : FRUSTRATION MAGAZINE

« Dette Covid » : faites ce que vous voulez, mais remboursez !

"« Économistes égarés » pour François Lenglet (LCI, 8 fév.), « dépensiers ataviques » selon Agnès Verdier-Molinié [1] (Les Échos, 15 fév.), « bisounours de la dette perpétuelle » d’après Franz-Olivier Giesbert (Le Point, 4 mars) : voilà quelques-uns des sobriquets dont nos experts médiatiques affublent les partisans d’un non-remboursement de la dette publique contractée pendant la crise sanitaire."

Source : ACRIMED

BHL « enquête », la défaite du journalisme

"Grand moment de journalisme dans le JDD qui nous offre ce dimanche une « enquête » signée Bernard-Henri Levy sur deux pleines pages. Sujet de l’investigation ? « Le Doge de Paris », l'ancienne bourse transformée en musée privé par François Pinault. Un monument du genre (pas le Doge, l’article…) qui en dit long sur les relations incestueuses entre médias, influence et capitalisme. En matière de journalisme tout court et d'indépendance, on fait difficilement mieux."

Source : BLAST

ENVIRONNEMENT

20 entreprises produisent 55 % des déchets plastiques du monde

"Un nouveau rapport révèle que vingt entreprises sont responsables de 55 % de la production de déchets plastiques à usage unique dans le monde, avec en tête ExxonMobil, Dow et Sinopec. Et 19 % de ces déchets auraient directement été rejetés dans l’environnement. On sait désormais d’où proviennent les touillettes, gobelets, pailles et autres bouteilles d’eau qui polluent les océans et les cours d’eau, et empoisonnent humains et animaux. D’après un rapport intitulé « The Plastic Waste Makers Index », publié le 18 mai par la fondation australienne Minderoo, en collaboration avec des experts de la London School of Economics et le Stockholm Environment Institute, vingt fabricants de polymères ont, en 2019, à eux seuls, représenté 55 % de tous les déchets plastiques à usage unique générés dans le monde. Les cent premiers fabricants en ont représenté 90 %." [La règle des 80/20 s'applique souvent, mais "en même temps", on évite étrangement de s'intéresser à ces 20% là...]

Source : REPORTERRE

EUROPE

Heu?reka : « La crise de l’euro est une crise de la législation européenne »

"Gilles Mitteau, plus connu sous le pseudonyme d’Heu?reka, est un vidéaste vulgarisateur d’économie et de finance. Dans ses documentaires, disponibles sur la plateforme YouTube, comme dans son livre Tout sur l’économie, ou presque (Payot, 2020), il s’attaque à des problèmes en apparence complexes comme la question de la dette souveraine, de la crise des subprimes ou encore de la réforme des retraites. Nous avons voulu nous entretenir avec lui afin de mieux comprendre son parcours et sa vision de l’économie."

Source : Le vent se lève

La Grèce, archétype des aberrations du plan de relance européen

"Sur le papier, le plan de relance européen est magnifique. C’est le cas d’école de la belle copie qui récite à la lettre ce qui peut mettre en pâmoison les économistes de laboratoires : 1. Priorité aux investissements écologiques et digitaux qui préparent l’économie du 21e siècle : 37% des dépenses devront être allouées aux objectifs environnementaux européens, et 20% à la digitalisation de l’économie. 2. Accompagnement de réformes structurelles pour dépoussiérer les économies des archaïsmes du vieil état providence. 3. Passages obligés aussi sur l’importance du capital humain à travers la formation et la santé, etc."

Source : Xerfi Canal

FRANCE

Le médiateur de l’énergie a géré plus de 27.000 litiges en 2020

"«L’ouverture du marché de l’électricité est un échec qui s’avère nuisible pour le bien-être des consommateurs», constatait, il y a 3 mois, l’une des principales associations de consommateurs, la CLCV (Consommation logement et cadre de vie) (https://www.transitionsenergies.com/liberalisation-marche-electricite-echec/). Non seulement, elle affaiblit EDF mais les gains en terme de tarifs sont presque inexistants pour des consommateurs. De plus, des fournisseurs problématiques tels que Total direct énergie, ENI, EKWATEUR, GREENYELLOW appliquent des pratiques commerciales telles que cela devient un piège pour le consommateur. Dans son rapport annuel 2020, publié il y a quelques jours, le médiateur national de l’énergie, Olivier Challan Belval, annonce avoir été alerté sur pas moins de 27.203 litiges. Un chiffre en hausse de 19% par rapport à l’année précédente, après une progression 35% entre 2018 et 2019."

Source : Energie Médiateur

Landes : un incident industriel provoque une pollution autour de l'usine Fertinagro à Misson

"L'incident s'est produit dans la nuit du 16 au 17 mai à Misson (Landes) : une cheminée de l'usine d'engrais Fertinagro a rejeté accidentellement des poussières polluantes dans l’atmosphère et certaines se sont épandues dans les champs aux alentours, provoquant des dégâts dans les cultures, apprend ce mardi 25 mai France Bleu Gascogne. Selon nos informations, au moins 18 hectares de cultures et de végétation ont été pollués."

Source : France Bleu

GÉOPOLITIQUE

Quelles nouvelles leçons sur le renseignement ?

"Quelles sont les idées fausses à bannir concernant les services de renseignement aujourd’hui ? Quelle contradiction entre un renseignement profondément enraciné dans la culture du secret et les démocraties fondées sur le suffrage et la transparence ? Si l’utilisation du renseignement se double bien d’un enjeu moral… comment savoir les limites à ne pas franchir ? Vers un marché commun du renseignement ?"

Source : Diploweb

La Russie et la Chine nous espionnent peut-être. Les USA, sûrement.

"La publication américaine Newsweek a fait état, la semaine dernière, de révélations sur un effort de grande échelle de l’armée américaine pour contrôler et influencer l’internet, y compris les réseaux sociaux. Le reportage est fondé sur une longue enquête qui a duré deux ans, selon Newsweek. Le foisonnement de détails et les multiples entretiens avec des membres du personnel impliqué confèrent certainement à l’information une crédibilité qui mérite une enquête plus approfondie, voire une commission d’enquête du Congrès des USA. De façon symptomatique, le reportage a été largement ignoré par les autres organes de presse américains [et occidentaux, NdT]. L’enquête a découvert l’existence d’une « cyber-armée secrète » au sein des forces armées américaines régulières, qui compte 60 000 personnes et dispose d’un budget opérationnel de 900 millions de dollars par an. Cette cyber-armée opère sur le territoire national et à l’étranger."

Source : Strategic Culture Foundation

LIBERTÉS

Les GAFAM échappent au RGPD, la CNIL complice

"Le 25 mai 2018, le RGPD entrait en application. Nous célébrions l’espoir qu’il renverse le modèle économique des GAFAM, qui font de nos données personnelles une vulgaire monnaie d’échange. Porté·es par notre enthousiasme, nous déposions immédiatement avec 12 000 personnes cinq plaintes devant la CNIL, une contre chacun des GAFAM. Trois ans plus tard, aucune de ces plaintes n’a donné le moindre résultat. Ce total échec résulte d’une multitude d’irrégularités qui, toutes ou presque, révèlent le rôle coupable de la CNIL pour protéger les GAFAM contre le droit."

Source : LA QUADRATURE DU NET

MATIÈRES PREMIÈRES

Les trois chocs des matières premières

"Pétrole, cuivre, minerais de fer, bois de construction, fret maritime, puces électroniques, sucre, maïs, ..., la flambée des matières premières risque d'amputer les marges des industriels et d'enclencher une spirale inflationniste. Après un coup de frein de l'économie mondiale pour cause de confinement, le redémarrage s'est retrouvé contraint par des circuits de production et de transport désorganisés par les mesures sanitaires. A court terme, l'accalmie est probable mais pas forcément durable car deux autres chocs risquent de secouer les marchés de matières premières, dans des proportions pour l'instant imprévisibles. Le second choc est la transition énergétique et ses besoins énormes en métaux. Le troisième choc est la montée des crispations nationalistes, qui pourrait se traduire par des blocages d'exportations."

Source : Les Echos

RÉFLEXION

Thomas Guénolé : « Notre confort matériel se fait au prix de millions de victimes. » (1ère partie)

"Dans son dernier ouvrage, « Le livre noir de la mondialisation » (Plon, 2020), le politologue Thomas Guénolé dresse le bilan humain de la mondialisation, en reconstituant d’une façon extrêmement documentée le nombre de morts du capitalisme mondialisé depuis les années 1990. Douze ans après la crise financière de 2008, la crise de la Covid-19 a agi comme un révélateur de l’échec de ce système économique. Dans cet entretien fleuve en deux parties, il s’agit de proposer une alternative à la mondialisation mais également des pistes plus profondes de dépassement du capitalisme. Cette première partie aborde notamment la possibilité du protectionnisme au sein de l’Union Européenne."

Source : Le Comptoir

Thomas Guénolé : « Pour remplacer le capitalisme, je propose la démocratie directe intégrale » (2e partie)

"Le capitalisme mondialisé provoque, par son consumérisme productiviste un problème considérable de gaspillage de ressources, dont nous n’avons plus les moyens écologiques. C’est également un système qui, quand on lui lâche la bride, met en danger la stabilité des sociétés humaines, en produisant des injustices (et non pas des « inégalités ») de plus en plus fortes, qui conduisent à des logiques de plus en plus conflictuelles, entre des laissés-pour-compte de plus en plus nombreux et des mécanismes de répression de plus en plus violents, comme l’a montré l’épisode des Gilets Jaunes en France. Et comme je l’ai montré dans mon Livre noir de la mondialisation, ce système est tellement défaillant du point de vue de l’allocation des ressources, qu’il génère chaque année des millions de morts. Une simple régulation du capitalisme est donc insuffisante."

Source : Le Comptoir

VUES D’AILLEURS

Guerre totale contre le mouvement social

"Si un peuple sort pour manifester au milieu d’une pandémie, c’est parce que le gouvernement est plus dangereux que le virus. » Sous cette forme ou sous une autre, ce slogan figurait sur d’innombrables pancartes, panneaux et banderoles quand, le 28 avril, dans les rues de Bogotá, Cali, Medellín, Pereira, Manizales, Neiva ou Pasto, des flots de manifestants ont commencé à se déverser. Une indignation majuscule portait les participants : trois jours auparavant, le gouvernement avait annoncé sa nouvelle… « Loi de solidarité durable » (ou « soutenable », selon les traductions). C’était la meilleure, celle-là ! Préparée par le ministre des Finances, un néolibéral orthodoxe, Alberto Carrasquilla, cette réforme fiscale entendait recouvrer 6,3 milliards de dollars afin de réduire un déficit fiscal que la catastrophe sanitaire a considérablement aggravé. Soit. Mais en tapant essentiellement sur les classes moyennes et les milieux populaires. Coup pas trop élégant, on en conviendra."

Source : MEMOIRE DES LUTTES

Commentaire recommandé

Linder // 30.05.2021 à 07h21

L’article sur BHL semble passer sur l’essentiel : l’origine de la fortune de BHL. BHL est un héritié. Son père, André Levy avait une entreprise d’importation de bois. Qui a racheté cette entreprise ? François Pinault (l’homme chez qui est mort Jacques Chirac, puisque Chirac, pourtant pas SDF, se faisait logé gratuitement par François Pinault).

36 réactions et commentaires

  • Linder // 30.05.2021 à 07h21

    L’article sur BHL semble passer sur l’essentiel : l’origine de la fortune de BHL. BHL est un héritié. Son père, André Levy avait une entreprise d’importation de bois. Qui a racheté cette entreprise ? François Pinault (l’homme chez qui est mort Jacques Chirac, puisque Chirac, pourtant pas SDF, se faisait logé gratuitement par François Pinault).

      +21

    Alerter
  • James Whitney // 30.05.2021 à 07h43

    L’article ACRIMED sur la dette en Europe: « 150 économistes qui, dans une tribune au Monde (5 fév.), ont demandé l’annulation des 2 500 milliards d’euros empruntés à la Banque centrale européenne » et la réaction de « tout le monde » sauf ces économistes idiots.

    « Hébergée en continu par les médias, Agnès Verdier-Molinié est elle aussi sur le pied de guerre. « Annuler la dette Covid ? Cela semble si simple ! Sauf que c’est interdit par les traités européens », sermonne- t-elle dans L’Obs (28 janv.) » Les traités européens rejetés par les électeurs français en 2005 et ceux de plusieurs autres pays aussi.

    L’opinion de 150 économistes et 55 % des Français, c’est dérisoire face à l’opinion de tous les experts qui dirigent la France, l’Europe et quasiment tout ailleurs dans le monde.

      +14

    Alerter
    • Patrick // 30.05.2021 à 18h08

      Dites vous bien que vous payerez d’une façon ou d’une autre et que l’annulation de la dette à la banque de France se paiera en inflation ou en perte de vos économies.

        +4

      Alerter
      • Ernesto // 31.05.2021 à 01h12

        Faux: les exemples historiques d’annulations de dettes abondent. Accord de Londres 1953, les alliés passent l’éponge sur la dette colossale de l’Allemagne nazie ce qui permet le »miracle » allemand et sa domination économique de l’UE. 2015: les banques allemandes et françaises, créditrices de la Grèce acceptent un « haircut » de 120 milliards d’euros pour éviter le défaut de paiement et le déclenchement des assurances couvrant les prêteurs. En octobre 2005, le club de Paris accepte d’effacer les deux tiers de la dette du Nigéria (18 milliards de dollars sur 30), en novembre 2004, 80% de la dette de l’Irak est annulée en trois fois (31 milliards sur les 39 dus au club), en 1898, les Etats-Unis « libèrent » Cuba de la colonisation espagnole, l’Espagne exige le remboursement des dettes liées à la colonisation de l’île, Cuba ne versera pas un centime. On peut aussi citer l’Egypte, la Pologne, le Pakistan. En 2005, l’Argentine impose une réduction de sa dette publique grâce à une décote de 75% portant sur 82 milliards de dollars.

        Pour en savoir plus, le Monde diplomatique, manière de voir, numéro 173, octobre-novembre 2020: Faut-il payer la dette?

          +6

        Alerter
        • RGT // 31.05.2021 à 09h26

          Annuler une dette revient à reconnaître que les dettes ne sont pas le summum de l’hérésie imposant de brûler sur un bûcher géant tous ceux qui souhaitent cette annulation.

          Quant à l’affirmation que cette annulation entraînerait dans la misère les plus démunis c’est une belle foutaise car même s’ils ont droit à une tonte (haircut) de leurs économies placées dans leurs « assurances vies » ça leur coûtera finalement moins cher que de payer jusqu’à la fin des temps des sommes largement supérieures au montant qu’ils risquent de perdre.

          N’oublions jamais que la « dette » n’est rien d’autre qu’un substitut pour les impôts qui ne sont plus payés par les plus nantis, et que bien sûr les montants « récoltés » par le biais de la « dette » ne sont pas utilisés pour financer les services publics mais sont bel et bien détournés pour permettre à ceux qui ont réussi à ne plus être victime de « l’injustice fiscale » d’augmenter encore leurs profits et leurs patrimoines.

          Et en cas d’annulation de la dette, ces mêmes ploutocrates se retrouveraient en PLS car ils ne pourraient plus ni récupérer les sommes « disponibles » obtenues par l’exemption fiscale qu’ils « prêtent » à l’état et qui leur sert aussi à faire pression pour accroître leurs profits.

          Annulation de dette, oui, si elle s’accompagne d’un contrôle des changes imposant au parasites de rester sur le territoire qu’ils ont pillé afin qu’ils dédommagent la population pour les injustices subies.

          Avec les gouvernements « démocratiques » occidentaux c’est franchement mal parti.

            +4

          Alerter
          • Patrick // 31.05.2021 à 09h42

            L’annulation de la dette détenue par la banque de France ne mettra pas les ploutocrates en PLS , ils s’en foutent de cette dette.
            L’état étant « propriétaire » de la banque de France , cette dette n’a pas d’importance en tant que telle , mais sa destruction ne peut qu’entraîner la destruction de la monnaie et l’inflation.
            L’inflation c’est l’impôt sur les pauvres.
            Donc , celui qui a des actifs non financiers ( immo, or , .. actions en Aise .. ) perdra un peu mais pas beaucoup. Mais mémé qui a ses économies sur son livret A et sa petite retraite va se retrouver à la rue.

              +0

            Alerter
            • chokk // 31.05.2021 à 12h24

              « L’inflation c’est l’impôt sur les pauvres. » oO
              Celui qui ne possède rien n’est pas victime de l’inflation. Celui qui est endetté apprécie l’inflation. C’est le possédant qui craint l’inflation, c’est pourquoi les milieux aisés ont fait de sa compression l’enjeu majeur, unique des banques centrales européennes à travers la BCE.

                +3

              Alerter
            • Patrick // 31.05.2021 à 13h19

              Si vous n’avez que votre salaire et qu’il ne suit pas l’inflation vous êtes très mal, et c’est ce qui va se produire.
              Si vous avez un patrimoine sous une forme non monétaire, il augmentera en suivant l’inflation.
              Les états aiment l’inflation qui réduit leur endettement, au bout du compte ce sont les moins riches qui paient les dettes.

                +0

              Alerter
            • chokk // 31.05.2021 à 15h16

              Dans un pays porté par sa demande intérieure comme la France, les entreprises auront des problèmes insolubles bien avant les particuliers si les salaires décrochent trop de l’inflation.
              Nos gouvernants actuels sont prompts à laisser tomber les pauvres, mais pas les entreprises. Les dogmes d’hier sauteront s’ils permettent de sauver ces dernières.
              Quant au patrimoine qui augmente en même temps que l’inflation, il me semble que c’est bien plus aléatoire que ça. Par exemple, la valeur d’une obligation s’écroule en même que son risque de défaut diminue, tandis que l’immobilier va augmenter. Me trompe-je ?

                +1

              Alerter
            • Patrick // 31.05.2021 à 16h38

              Ah ben c’est clair que le papier risque de plonger.
              Il faudra mieux acheter du concret ( tiens , Bill Gates est un des plus gros propriétaire foncier des US .. prudent le gars ).

              Pour faire suite à votre remarque, c’est clair que l’inflation va peser sur la demande et sur les résultats des entreprises mais le gouvernement ne peut rien y faire.

                +0

              Alerter
  • Jessim // 30.05.2021 à 08h56

    Les intérêts de la dette française sont artificiellement maintenus à un niveau tolérable ce qui ne devrait pas être le cas depuis au moins 2015. Au-delà de la rembourser la vraie question est déjà comment ne plus s’endetter avec une monnaie non adaptée à notre économie, une balance commerciale négative et un chômage endémique. Les gens se plaignent des effets mais entretiennent les causes qui les engendrent

      +5

    Alerter
    • douarn // 30.05.2021 à 12h06

      Bonjour Jessim

      Beaucoup font votre constat et s’étonne qu’aucune inflexion ne soit donnée à la trajectoire actuelle. La question logique qui vient ensuite est : à qui cette doctrine profite elle donc ?
      Par ailleurs, je me demande bien pourquoi la dette publique rapportée au PIB pose t-elle autant question alors que la dette privée par laquelle arrive souvent les crises (subprime par ex.) est occultée ?

      AInsi les « frugaux » ont une dette publique basse : 33,2 % du PIB au Danemark, en 2019, selon Eurostat, 35,1 % en Suède, 48,6 % aux Pays-Bas et 59,4 % en Finlande. C’est bien moins que la moyenne européenne (77,8 %), qu’en Italie (134,8 %) ou en Fr (~116%).
      Mais la dette privée offre un tableau bien différent. Les ménages des « frugaux » figurent ainsi parmi les plus endettés au monde, en particulier en raison de leurs achats immobiliers. Selon l’OCDE, leur dette dépasse ainsi 280 % du revenu disponible net au Danemark, 240 % aux Pays-Bas, 189 % en Suède et 148 % en Finlande.

      La dette ne devrait elle pas être la somme des dettes publiques et privées? Dès lors, des pays « frugaux » afficheraient une dette totale d’environ (49+240=) 289% du PIB pour les Pays Bas, de 313% du PIB pour le Dk, soit des dettes totales supérieures à celle de la France d’environ (116+150 (entreprises Fr : ~90%, ménages Fr : ~60%)=) 266% du PIB.

      Alors, à qui cette doctrine profite elle donc ? Je suis preneur de tout point de vue pouvant m’éclairer.

        +6

      Alerter
      • Patrick // 30.05.2021 à 18h12

        Pour la dette publique, n’oublions pas ce que la Cour des Comptes appelle le hors bilan .. on peut ajouter 4000 milliards à la dette officielle.
        N’oublions pas aussi notre déficit commercial chronique.
        L’ensemble des dettes et des déficits montre simplement que notre mode de vie et notre modèle social ne sont pas viables.
        Les politiciens ne peuvent pas le dire, pour être réélus ils sont obligés de continuer dans la même direction.

          +2

        Alerter
  • Brigitte // 30.05.2021 à 09h51

    A propos de l’article sur la démocratie directe. Je n’y crois pas dans le monde réel. Encore une utopie qui ne fonctionne qu’au niveau du comptoir. Déjà, si l’on pouvait instaurer une démocratie participative, système hybride qui associe le bon côté des deux, ce serait une révolution. Le RIC et un changement du mode électoral, oui. Le tirage au sort, non.
    Rendre le système plus représentatif par une vraie participation citoyenne, avec le RIC, me parait plus cohérent que de changer les élus de façon aléatoire.
    T. Guénolé discrédite la démocratie représentative car la plupart des « élus » sont improductifs voire des parasites corrompus. C’est vrai que la classe politique créée par le système électoral génère une élite de pouvoir sur laquelle les citoyens ont peu de prise. Il faut changer le rapport de force. Cela devient une nécessité avec l’écologie.
    Si le tirage au sort enlève la compétition directe, il risque de favoriser des luttes d’influence beaucoup plus pernicieuses, rendues possibles par les médias numériques, les GAFA, etc..
    A moins de changer le système économique, cad à l’horizon 2999…, sauf si la nature le fait pour nous, ça ne marchera pas. La gouvernance politique d’une société reflète son système économique. Le poids économique d’un citoyen restera toujours la règle tacite.
    En plus, cela risque de désorganiser la nation et la détruire définitivement, laissant la gouvernance mondiale prendre le contrôle, risque bien trop grand pour être pris.

      +4

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 31.05.2021 à 14h51

      « Rendre le système plus représentatif par une vraie participation citoyenne… »
      Oui, ceci me semble la voie à suivre, mais le RIC n’y suffirait pas.
      En effet, pour se positionner sur une question, quelle qu’elle soit, il faut être correctement informé-e de ses tenants et aboutissements, ce que l’actuelle position des « influenceurs » (nouveau terme oh combien révélateur) de toute sorte ne favorise pas, créant plutôt le désarroi des populations face à un tel embrouillamini.
      Or, à l’âge de voter, ou d’offrir des réponses à des questions qui détermineraient notre avenir, nous sommes déjà considérablement dé-formé-e-s(désinformé-e-s).
      Dans une société qui se veut démocratique, c’est le rôle de l’école publique de former les jeunes, dès l’âge de raison, à s’interroger, à réfléchir, à comprendre leur rapport au monde et aux autres humains, bref à rendre les gens plus intelligent-e-s, au lieu de les abêtir, de les « formater » comme elle le fait dans le but de les rendre productifs et soumis, de les garder sur les rails d’une société abominable, injuste, inégalitaire et hiérarchisée, oppressive.
      Ce rôle essentiel de l’école, pour s’accomplir, doit commencer par la formation des enseignant-e-s, qui ne peuvent définitivement plus être des « maîtres », mais bien les accompagnateurs conscients de leur responsabilité, et aimants, de nos enfants au cours de leurs apprentissages obligatoires.

        +2

      Alerter
      • Grd-mère Michelle // 31.05.2021 à 15h12

        Heu… Il ne devrait pas être possible de « liker » ses propres commentaires (ce que je viens de faire par mégarde, en modifiant mon précédent commentaire).
        D’ailleurs, cette pratique du « like »(le pouce levé pour privilégier les avis de certain-e-s et pas d’autres), caractéristique de l’empire romain, si prisée en nos temps d’egos sur-dimensionnés, n’a guère sa place ici: il me semble qu’elle cède à une mode fort peu compatible avec l’esprit du site.

          +3

        Alerter
        • kriss34 // 01.06.2021 à 08h55

          Je vous like mais je suis ô combien d’accord avec vous. D’ailleurs certains articles ne le permettent pas – certains n’autorisent même pas les commentaires.. hum…

            +1

          Alerter
  • LibEgaFra // 30.05.2021 à 10h32

    « L’enquête a découvert l’existence d’une « cyber-armée secrète » au sein des forces armées américaines régulières, qui compte 60 000 personnes et dispose d’un budget opérationnel de 900 millions de dollars par an. Cette cyber-armée opère sur le territoire national et à l’étranger. » »

    Et sur wikipedia. Israël fait de même.

      +3

    Alerter
  • LibEgaFra // 30.05.2021 à 11h12

    « Thomas Guénolé : « Pour remplacer le capitalisme, je propose la démocratie directe intégrale » (2e partie) »

    A-t-il seulement compris que le pouvoir est d’abord économique et financier et pas politique et que sans démocratie économique et financière, la « démocratie » politique est vaine?

      +7

    Alerter
    • H.Guéguen // 30.05.2021 à 13h35

      Imaginer des dispositifs, les plus libérateurs soient-ils dans leurs principes, ne suffit pas.

      1) Car, que sont les humains ?
      Comment sortir de notre connerie++, très bien organisée et entretenue, ne serait-ce que depuis Jules Ferry ?

      2) Et, que sont les nations ?
      Le pilotage politique en train de s’instaurer – contre toute légalité – n’est sans doute plus ni à l’échelle des États, ni à celle des super-États. A cet égard, la proposition de T.G. arrive sans doute un demi-siècle trop tard.

      Pôvres de nous….

        +0

      Alerter
  • pseudo // 30.05.2021 à 12h04

    pou rigoler un peu

    «Propagande» : Valls fustige la parodie de la télévision catalane sur son retour en France

    https://francais.rt.com/international/87213-propagande-valls-fustige-parodie-television-catalane-sur-retour-france

      +4

    Alerter
    • FPOLE // 30.05.2021 à 15h54

      Tiens Manuel Valls n’est plus Charlie?
      Qu’il ne soit pas très content de cette parodie, on le comprend. Mais qu’il parle de cette télé catalane comme d’une machine de guerre, là, il faut se calmer. Peu de gens connaissaient cette chaîne TV avant ce clip, il est devenu viral sur twitter parce qu’il a fait sourire beaucoup de gens, de tous bords politiques.

        +4

      Alerter
  • Bounef // 30.05.2021 à 14h30

    Face aux prestigieux économistes de BFM Business, JL Mélenchon fait face et fait mieux que se défendre en ce qui concerne le non-remboursement de la dette

    https://www.youtube.com/watch?v=R2Xhzti0_D4

      +6

    Alerter
  • Georges55310 // 30.05.2021 à 16h32

    REVUE DE PRESSE Je pense que de temps en temps il serait bon de prendre la température ailleurs qu’au sein des pays de l’OTAN pour se faire une idée plus précise de l’information. Voilà un petit lien peut être utile sur ce qui est appelé Vidéo de la semaine en Biélorussie qui en tout cas n’est pas habituel chez nous. https://reseauinternational.net/rapport-de-situation-hebdomadaire-du-donbass-et-de-bielorussie-video-29-mai-2021/

      +4

    Alerter
  • Jean // 31.05.2021 à 00h31

    « Pour la première fois, un drone militaire entièrement autonome s’en est pris à des humains, d’après un rapport des Nations unies sur la Libye. Human Rights Watch réclame une législation internationale contre les «robots tueurs».

    La guerre contre les machines vue dans Terminator devient-elle une réalité? C’est ce que laisse croire un passage du rapport de 500 pages de l’Onu sur la situation en Libye, publié en mars dernier. Tout juste un an plus tôt, des drones Kargu-2, fabriqués par la société turque STM, auraient ciblé des humains sans qu’aucun ordre ne soit donné derrière. »

    Source : https://fr.sputniknews.com/sci_tech/202105301045669845-en-libye-des-humains-ont-ete-pourchasses-par-des-drones-de-combat-letaux-autonomes-selon-un-rapport/

      +1

    Alerter
  • zozefine // 31.05.2021 à 10h29

    « Thomas Guénolé : « Pour remplacer le capitalisme, je propose la démocratie directe intégrale » (2e partie) » à propos de la démocratie directe : il n’y a que la démocratie directe qui vaille la peine, c’est clair. mais c’est un fonctionnement, juste un mode de faire, une manière d’organiser une masse de gens pour qu’ils expriment une volonté de la manière la plus juste possible. un vote = une voix (avec la majorité des cantons en suisse) – mais ça n’est jamais un contenu. je ne vois pas comment on peut opposer capitalisme et démocratie directe, la preuve, la suisse, qui est un pays extrêmement démocratique (le seul à mon avis) mais qui est également un pays capitaliste. c’est pas parce qu’on est en démocratie directe qu’on vote des contenus justes. une très large majorité de votants (un fonctionnement) peut voter pour des décisions (des contenus) parfaitement dégueulasses, ou aberrants. quand une majorité de voix et de cantons votent pour l’augmentation du prix du pain, la semaine à 48h ou le maintien de l’armée, vox populi vox dei. mais aussi pour le vote des femmes, la lex furgler, et le refus d’entrer dans l’UE (qui de fait rendrait totalement inopérante la démocratie directe – à mon avis la raison principale et la meilleure d’entrer dans l’UE)

      +0

    Alerter
  • DVA // 31.05.2021 à 12h54

    J’aime bcp aller sur le site d ‘ambassade de Chine et y lire les communiqués de ses conférences de presse.
    Traduit en français qui plus est !
    http://www.amb-chine.fr/fra/

      +0

    Alerter
  • Ernesto // 31.05.2021 à 16h26

    @Patrick (31/05/21 à 13H 19):vous ne faites que confirmer ce qu’on savait depuis très longtemps déjà, le capitalisme favorise les riches au détriment des pauvres. Je rappelle quand même que l’unique mission de la BCE indépendante (au contraire de la réserve fédérale US et de la BC de GB), est la stabilité des prix donc une inflation limitée à 2% max.

    Des dogmes libéraux sont en train de tomber ! La BCE déverse des océans de liquidités sur les marchés et pourtant l’inflation (officielle) ne décolle pas du plancher. La BCE prête aux banques à taux zéro ou négatif, la dette publique ET PRIVEE roule tranquille au point que Patrick Artus (chef économiste), prétend que pour le moment il ne sert à rien de l’annuler.

    Un patrimoine sous forme non monétaire n’augmentera pas en suivant l’inflation puisque celle-ci est pratiquement nulle.

    Je rappelle que c’est le PS avec Jacques Delors qui a entrepris en 1983 ,de « désintoxiquer les français de l’indexation des salaires sur les prix » : avant lui, avec une inflation à plus de 10% l’an, un emprunteur à taux fixe voyait ses remboursements diminuer de moitié en valeur en 5 ans seulement ! Voilà une mesure structurelle favorable au capital qui a fait et continue de faire très mal au pouvoir d’achat de ceux qui n’ont que leur salaire pour vivre.

      +0

    Alerter
    • Patrick // 31.05.2021 à 18h48

      La dette ne sera jamais remboursée.
      Au niveau mondial elle a dépassé les 250.000 milliards de dollars , auquels il faudrait ajouter toutes les saletés qu’il y a dans le shadow banking et les produits dérivés.
      Donc pour l’instant , ça ne sert à rien de tirer des plans sur la comète à propos d’une annulation ou d’un paiement des dettes … c’est foutu.
      En ce qui concerne l’inflation , pour l’instant elle est officiellement nulle .. mais … on voit quand même apparaître des pénuries , des tensions et une augmentation énorme de certaines matières premières ou produits agricoles qui devrait au bout du compte se retrouver dans tous les prix.

      Il y a aussi l’inflation « monétaire » qui pourrait bien se déclencher , les banques centrales ont imprimé des milliers de milliards d’euros et de dollars qui étaient jusque là déverser dans le système financier pour qu’il tienne debout ( et qui contribue à l’augmentation des prix de l’immobilier et des actions ) , mais maintenant tout c’est aussi déversé dans l’économie réelle via toutes les aides  » Covid  » en tout genre , et créer de la monnaie sans créer de richesses/production ça ne s’est jamais bien terminé.

      Donc , démarrage de l’inflation en 2021 ? probable

        +0

      Alerter
      • douarn // 01.06.2021 à 07h05

        Bonjour Patrick
        Je trouve important, dans votre commentaire, que vous ayez accolé le mot « inflation » au mot « officiellement ».
        Pour ce qui est de la Fr, le calcul de l’inflation semble être à visée politique. Se loger, la nourriture est sous estimé. Les gadgets numériques et l’effet qualité, quant à eux, tendent à abaisser le résultat du calcul de l’inflation.

        Selon moi, les plus pauvres dont le panier de course est représenté par les produits de première nécessité font déjà face à l’inflation. Je crois que cela explique que les gilets jaunes se soient retrouvés étranglés par l’augmentation du gazoil.

        Les plus riches dont les produits de première nécessité ne représentent qu’une faible part de leurs achats ne ressentent pas l’inflation.

        Donc démarrage de l’inflation en 2021? oui peut être, mais alors ce serait une inflation qui commencera à être ressentie par les plus aisés et qui risque de décimer les plus pauvres.
        https://www.insee.fr/fr/statistiques/3676741?sommaire=3696937

        (merci pour votre réponse à mon questionnement plus haut)

          +0

        Alerter
      • Ernesto // 02.06.2021 à 00h26

        Chacun sait que l’inflation est un des moyens de résorber une dette, cette solution a été privilégiée maintes fois dans l’histoire. Problème : l’inflation est l’ennemie de la rente et du patrimoine sous forme monétaire, raison pour laquelle, les riches diversifient leur portefeuille (placements en valeur refuge) pour se soustraire à la baisse de la valeur monétaire.

        Les pauvres n’ont pas cette possibilité et la désindexation des salaires sur les prix ajoutée à l’inflation aggrave considérablement la situation pour eux. A qui les capitalistes vont-ils pouvoir vendre leur camelote marchande si les classes moyennes et populaires n’ont plus les moyens de consommer comme avant ?

        Voilà pourquoi, selon moi, les taux des prêts vont encore rester longtemps très bas et l’objectif de maîtriser l’inflation demeurer un impératif premier. Pour éviter le chaos, la BCE théoriquement indépendante va s’employer activement à tenir ces deux nécessités incontournables pour défendre l’intérêt du capital.

          +0

        Alerter
  • Paul // 01.06.2021 à 08h12

    je reprends juste le texte dans la revue de presse
    « »Si un peuple sort pour manifester au milieu d’une pandémie, c’est parce que le gouvernement est plus dangereux que le vi rus. » »

    ah je croyais que c’était en France, en Allemagne, aux pays Bas , Italie Espagne,….
    bref, partout en europe, il est sorti

    Quid de l’intervention du descendant d’un president américain tombé à Dalas qui a eu lieu à Berlin et de la privatisation et marchandisation de la santé et du tout numérique ?
    Un sujet qui devait pourtant interesser les-crises

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications