Les Crises Les Crises
16.mai.202116.5.2021 // Les Crises

Revue de presse du 16/05/2021

Merci 57
J'envoie

Merci à nos contributeurs pour cette revue de presse.

DÉMOCRATIE

Un géant chinois de la génétique prend pied au Canada

"Discrètement, le groupe chinois BGI cible le marché des laboratoires et des hôpitaux canadiens. Sa présence est à peine remarquée ici, alors qu’ailleurs les intentions de ce mystérieux conglomérat soulèvent des questions et des doutes. En toile de fond : la quête de la Chine pour le contrôle des données biologiques de l’humanité."

Source : Radio Canada

ENVIRONNEMENT

Méthane : la bombe climatique qui pourrait être désamorcée

"D’après un rapport scientifique, une réduction de 45 % des émissions mondiales de méthane serait possible d’ici 2030, et permettrait d’atteindre les objectifs climatiques fixés par l’Accord de Paris. En outre, cette réduction aurait des effets bénéfiques sur la santé humaine et les rendements agricoles. Moins connu du grand public que le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) est pourtant un gaz à effet de serre encore plus puissant. Sur un horizon de cent ans, il a un pouvoir de réchauffement de 25 à 30 fois plus important que le CO2. Une étude publiée en juillet 2020 par le Global Carbon Projet (GCP) indiquait que les concentrations de méthane dans l’atmosphère atteignent désormais 1 875 parties par milliard, un taux inégalé depuis au moins 800 000 ans."

Source : Reporterre

FRANCE

France 2 : Anti-syndicalisme primaire au 20 heures

"Décryptage ! C’est ainsi qu’est lancé le sujet du « 20 heures » du 2 mai sur l’attaque contre les militants de la CGT, pendant la manifestation du 1er mai. Le reportage commence par un rappel des faits. Jusque-là, tout va bien. Viennent ensuite les explications sur ces violences. On apprend d’abord que la CGT est victime d’une chute de ses effectifs et donc d’une diminution de son service d’ordre. Comme s’il y avait un rapport entre cette haine envers la CGT et la baisse des adhérents. Un décryptage honnête aurait mis en lumière les raisons de cette désaffection : la désindustrialisation du pays, le chômage de masse. Mais les décryptologues de l’info préfèrent donner la parole à un expert, qui va nous expliquer pourquoi la CGT a été traitée de « collabo » : parce qu’elle aurait une réputation de gardienne de l’ordre."

Source : Acrimed

Régionales en Paca : sur Franceinfo, “Les Informés” rabâchent l’info macroniste

"Dans “Les Informés”, le soir sur Franceinfo, des éditorialistes jouent passionnément aux petits chevaux. Comme leurs confrères de BFMTV, ils réduisent la politique à un jeu électoral puéril, participant à une entreprise de dépolitisation typiquement macroniste. Voire macronolâtrie quand l’économiste Éric Delannoy vante une majorité présidentielle ni de droite ni de gauche, exemplaire dans sa gestion du Covid."

Source : Télérama

Les métropoles et la métropolisation de la France sont un danger pour la République

"La métropolisation est une tendance lourde de nos sociétés. Né aux États-Unis, ce phénomène de concentration de la production de richesses dans de très grandes agglomérations a gagné la France au cours des dernières décennies et l’a profondément transformée. La métropolisation a conduit à une éviction des classes moyennes et populaires des métropoles, renvoyées dans une France périphérique appauvrie. La crise des Gilets jaunes a mis en lumière les dommages démocratiques de cette partition sociale et territoriale. C’est la thèse de Pierre Vermeren, professeur d’histoire contemporaine à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, qui vient de publier dans la collection Le Débat chez Gallimard L’impasse de la métropolisation. L’historien souligne que la conquête électorale des métropoles par l’écologisme politique paraît relever davantage d’un réflexe de fermeture sur soi que d’une prise en compte du problème posé."

Source : Le vent se lève

Cybersécurité : « Les attaques informatiques peuvent créer le chaos », alerte le patron de l’ANSSI

"« On ne sera jamais assez ambitieux parce que nous sommes face à des menaces qui sont extrêmement fortes ». Auditionné par la commission des affaires européennes du Sénat, Guillaume Poupard, patron de l’ANSSI (agence nationale des systèmes de sécurité des systèmes d’information) a listé, ce jeudi, les enjeux en matière de cybersécurité auxquels la France doit faire face."

Source : Public Sénat

Total, atout de l’ingérence française au Mozambique

"Le Mozambique n’est pas un pays qui historiquement a intéressé la France, au-delà de certaines questions de protection d’intérêts français dans la région du canal du Mozambique et l’Océan indien du sud. Cependant, cette situation a commencé à changer à partir de 2010 quand on a découvert des réserves pharamineuses de gaz dans les eaux territoriales mozambicaines : 5 000 milliards de mètres cubes qui ont propulsé le Mozambique à la neuvième place de par ses réserves. Ces découvertes ont très rapidement attiré l’intérêt d’une multitude d’entreprises multinationales du secteur des hydrocarbures, de la logistique, des banques, de la sécurité privée, dont des capitaux français. Parallèlement, l’État français a cherché à accentuer sa « coopération » militaire avec les forces armées mozambicaines afin de protéger les futures installations gazières de la piraterie, de lutter contre « l’immigration illégale » mais aussi renforcer ses positions stratégiques."

Source : CADTM

Perte de l’indépendance stratégique de la France : l’autre pétition des militaires

"Dans une tribune publiée il y a quelques jours, un certain nombre de militaires de haut grade ayant quitté le service actif et regroupés au sein d’un « cercle de réflexion interarmées » déplorent vivement la participation de la France aux exercices militaires de l’OTAN dirigés contre la Russie. Ils y voient la soumission de notre pays à une stratégie américaine dangereuse et la perte de notre indépendance stratégique. Ainsi qu’une « erreur politique confinant à la provocation irresponsable », dont on peut penser qu’elle est dictée à la fois par l’alignement permanent d’Emmanuel Macron sur la politique des États-Unis et sur la confiscation du ministère des affaires étrangères français par le groupe de faucons néoconservateurs installés par Kouchner au Quai d’Orsay."

Source : Vu du Droit

GÉOPOLITIQUE

L’Ukraine, le piège de la sécurité européenne

"Jean-Claude Galli, membre du Comité d’orientation stratégique de Geopragma, revient sur les rapports de force qui s’affrontent dans le Donbass et les enjeux qui alimentent la récente escalade des tensions."

Source : Geopragma

Reconnaissance du génocide arménien par Joe Biden : le dessous des cartes

"Samedi dernier, le génocide arménien a été officiellement reconnu par le Président américain Joe Biden. Il est premier dirigeant américain à franchir le pas. Quelles seront les conséquences pour la Turquie, ses relations avec Washington et sur la politique extérieure agressive d’Erdogan ? Décryptage avec Tigrane Yégavian*, chercheur associé au CF2R et spécialiste du Caucase et des minorités d’Orient."

Source : Fildmédia

Égypte et Éthiopie : jeu à somme Nil ?

"Les tensions montent autour du projet éthiopien du barrage de la Renaissance. Le Caire craint une main mise d’Addis-Abeba sur les eaux du Nil bleu et exige le maintien du statu quo hydraulique et stratégie dans la région. "

Source : Conflits

MATIÈRES PREMIÈRES

Le lithium prendra-t-il la place du pétrole ?

"Electromobilité : un changement radical de la relation homme/voiture est en cours. Le lithium sera-t-il le « carburant » du futur et supplantera-t-il le pétrole ? Entre-temps, la course géopolitique à l'accaparement des précieux éléments naturels a déjà commencé."

Source : Euro-synergies

VUES D’AILLEURS

L’inexorable ascension des drones

"A moins d’avoir vécu coupé du monde ces dix dernières années, plus personne ne s’étonne de la présence des drones, que ce soit auprès des particuliers, des professionnels ou des armées. Ils sont de plus en plus nombreux, et utilisés pour toujours plus de tâches. Relativement économiques – si l’on met à part la catégorie des drones militaires de plusieurs tonnes, – ils sont assez faciles à piloter et leur emploi est bien plus souple qu’un avion ou un hélicoptère piloté. De plus, ils peuvent être utilisés dans des endroits dangereux sans risquer la moindre vie. Le marché civil des drones est en croissance exponentielle depuis une dizaine d’années et devrait dépasser les 8 milliards de dollars par an à l’horizon 2022, tous marchés confondus."

Source : CF2R

ÉCONOMIE

Pénurie des semi-conducteurs, vers une redistribution des cartes ?

"Plus que la Covid-19, c’est la crise des semi-conducteurs qui impacte le plus fortement l’industrie automobile en 2021, ralentissant la production de tous les constructeurs internationaux. Risquant en plus de perdurer encore quelques trimestres, cela met en avant le rôle vital des semi-conducteurs dans l’industrie moderne et pousse les États-Unis et l’Union Européenne à revoir leur stratégie concernant ces matériaux."

Source : Portail de l’IE

Le système de santé High-Tech est-ils durable ?

"Les soins de santé représentent de 2 à 10 % des empreintes carbone nationales dans tous les pays de l’OCDE. Dans l’UE, les dépenses de santé par habitant ont plus que doublé entre 2000 et 2018, soit désormais 9,9 % du PIB. Pourquoi les soins de santé modernes sont-ils si gourmands en ressources ? Tout d’abord, les hôpitaux modernes sont de gros consommateurs d’énergie. Les produits à usage unique sont une autre source de consommation d’énergie et de pollution. Certains médicaments spécialisés produisent également des émissions. Les anesthésiques par inhalation sont de puissants gaz à effet de serre. De nombreux patients ont besoin d’un traitement médical en raison de maladies liées au mode de vie. La société industrielle nous a donné des traitements médicaux, mais nous rend aussi malades. Or, nous ne devons pas une espérance de vie plus longue seulement aux soins de santé."

Source : Jancovici

Commentaire recommandé

LibEgaFra // 16.05.2021 à 07h58

« la quête de la Chine pour le contrôle des données biologiques de l’humanité. »

Donc on accuse (sans preuve?) la Chine de faire ouvertement ce que font les yankees dans de multiples laboratoires secrets à travers la planète, notamment en cherchant à recueillir des données génétiques en Russie…

46 réactions et commentaires

  • Yann // 16.05.2021 à 07h29

    « Moins connu du grand public que le CO2, le méthane est un gaz à effet de serre encore plus puissant. »

    Ouais mais du coup, si on compare les émissions au kilomètre, il vaut mieux se déplacer à dos de vache, ou en voiture?

      +5

    Alerter
    • VVR // 16.05.2021 à 08h08

      La pétrochimie est responsable d’a peu prés autant d’émissions de méthane que l’élevage. Et comme la vache, quand elle est élevée principalement à l’herbe, a un bilan carbone neutre, elle a un avantage certain.

        +9

      Alerter
      • Yann // 16.05.2021 à 08h27

        Ben oui…et si je préfère les américaines pour la tenue de route, mais qu’elles sont élevées au maïs importé du Brésil, et cultivé à coup d’engrais pétrochimiques, je suis plus trop sûr de mon calcul.
        Vous auriez pas le téléphone de Jancovici, par hasard ?

          +4

        Alerter
        • Delespaux // 16.05.2021 à 09h43

          Et si vous mangez des légumineuses pour remplacer la viande, c’est vous qui produisez du méthane 😉

            +3

          Alerter
          • Nico // 16.05.2021 à 10h03

            Exactement. Et il faut rappelez aussi que le méthane contrairement au co2 a une durée de vie très courte dans l’atmosphère de l’ordre de 10 ans de mémoire. Donc le pb est quand même différent, il faut le rappeler aussi

              +1

            Alerter
          • Dominique65 // 16.05.2021 à 10h14

            Erreur, mon ami. Ce ne sont pas les mets de vaches qui émettent la plupart du CH4, mais la rumination. L’homme ne ruminant que ses pensées peut digérer sans risque majeur pour la galaxie des haricots rouges.

              +7

            Alerter
      • Heirani // 17.05.2021 à 00h25

        Elever un bovin « principalement à l’herbe » ne permet pas du tout d’avoir un bilan carbone neutre sur sa production, loin de là même.
        Vous pouvez lire le rapport du FCRN d’Oxford « Grazed and Confused » qui développe ce point et bien d’autres mythes sur le sujet parfaitement.

        Voici la conclusion page 66: « even assuming the maximum mitigation potential, the grazing sector would continue
        to be a net emitter (and it is even more of a net emitter today). « .

          +0

        Alerter
        • Patrick // 18.05.2021 à 10h54

          n’oublions pas que 97% des émissions de CO2 sont d’origine naturelle ( voir rapport AR5 du GIEC ).
          Si nous voulons diminuer les émissions de CO2 , il faut d’abord supprimer la nature.

            +0

          Alerter
  • LibEgaFra // 16.05.2021 à 07h58

    « la quête de la Chine pour le contrôle des données biologiques de l’humanité. »

    Donc on accuse (sans preuve?) la Chine de faire ouvertement ce que font les yankees dans de multiples laboratoires secrets à travers la planète, notamment en cherchant à recueillir des données génétiques en Russie…

      +21

    Alerter
    • vert-de-taire // 16.05.2021 à 10h07

      Idem avec la 5-6-12G.
      La surveillance totalitaire doit rester yankee !

        +5

      Alerter
      • Sandrine // 16.05.2021 à 11h48

        C’est marrant comme les gens restent bloqués sur le logiciel du XXe siècle (le choc des nations, des races, des civilisations, etc.).
        V.Poutine a dit quelque chose comme « celui qui sera le maître de l’I.A. sera le maître du monde ». Sous-entendu : il ne faut pas rester sur le chemin en matière de nouvelles technologies, sinon, malheur aux vaincus.
        Je ne comprends pas pourquoi vous vous offusquez des laboratoires secrets américains dans le Caucase (et ailleurs) mais minimisez l’activité de cette multinationale chinoise au Canada. Des vieux réflexe neo-maoïstes soixante-huitards ?

        Personnellement, je retiens de cette information sur la multinationale chinoise la chose suivante : nous sommes définitivement entrés dans le «meilleur des monde. Le patrimoine génétique de l’humanité est devenu une matière première comme une autre, sur laquelle les capitalistes du monde entier entendent bien mettre la main – en situation de monopole si possible. Peut-être est-ce d’ailleurs dans ce cadre qu’il faut comprendre la crise du Covid.

          +8

        Alerter
        • Pollix // 16.05.2021 à 17h43

          « Le choc des civilisations », « nous sommes les gendarmes du monde… », « l’Histoire est terminée… », le PNAC… c’est bien la doctrine zunienne du siècle dernier en cours aujourd’hui, non? Que Poutine ait constaté qu’il ne fallait pas compter sur une quelconque collaboration pour un monde meilleur avec Rambo, et que le TGV chinois dépasse facilement l’Acela Express n’est pas une surprise pour ceux qui ne sont pas emportés par l’OTAN…

            +10

          Alerter
        • vert-de-taire // 17.05.2021 à 09h37

          @Sandrine:
          pas compris une différenciation que personne ne fait.

          *** nous sommes définitivement entrés dans le «meilleur des monde. ***

          On est d’accord. L’humanité est un élevage de poulets.
          Poulets sachant lire et picorer l’écran branché sur BigBrother.
          L’éleveur est une équipe d’ultra-riches et leurs larbins, élevés dans une étable séparée.

            +3

          Alerter
    • Xuan // 16.05.2021 à 23h37

      Le scenario est identique à celui utilisé pour Huawei. Le Canada avait plongé tête baissée sous la baguette de Trump en faisant arrêter la responsable de Huawei et en demandant son extradition.

        +1

      Alerter
  • pseudo // 16.05.2021 à 08h21

    https://www.publicsenat.fr/article/politique/cybersecurite-les-attaques-informatiques-peuvent-creer-le-chaos-alerte-le-patron

    Cette retranscription est maladroite, ou ce qui c’est dit dans cette réunion est hors de propos.

    Déjà la question de la souveraineté national fondue dans la souveraineté européenne, que dire d’autres que de crier à l’hérésie. Depuis quand la souveraineté est une propriété que deux corps différents peuvent se partager ? IRL, dans la nature, c’est du parasitisme, un corps étranger se greffe sur un autre.

    Ensuite, faut reprendre le P qui commence par « Pour mémoire, en juillet 2020 ». Très clairement ils veulent faire du cloud, faire du cloud c’est disposé de ressources partout dans le monde qu’on peut utiliser facilement et rapidement pour déployer ou transférer de la data. Le « partout dans le monde » est très important car un des avantage clé de cette technologie est de pouvoir protéger l’infrastructure logique des impacts du monde physique par la distribution de l’infra dans l’espace de jeu mondialisé. L’idée d’un cloud « européen », au sens de infra sur sol européen, est un contre sens à ce que la technologie promet. Finalement, ce qui est le plus reprochable à ce P, c’est bien de vouloir mettre du droit ici, là où il faut des solutions technologique. En effet mettre du droit mais ne pas protéger la donné lors de son stockage c’est créer l’illusion de la protection alors que tout est ouvert aux quatre cieux. …

      +5

    Alerter
    • pseudo // 16.05.2021 à 08h21

      … Le défi technologique c’est de pouvoir héberger sa donné anywhere tout en ayant la certitude de sa protection, et surtout, et c’est là que le bat blesse, avec la même performance.

      Le fait que la donnée soit hébergée aux US ou en chine ne devrait pas nous inquiéter si nous avons la certitude que notre système logique est conçue pour se protéger des regards indiscrets. Hors cela n’a strictement rien à voir avec le cloud ou le droit, c’est du développement technologique.

      Dans le P suivant, on fera remarquer à l’intervenant que si, très justement, avoir sa propre certification à un sens, cela s’appel la souveraineté, c’est par ces actes que nous la reconnaissons.

      Sur le dernier P, on notera dans « Interrogé par le sénateur RDSE, Ludovic Haye, ingénieur en cybersécurité de profession, sur la surveillance par algorithme des sites internet (dont la majorité est en protocole HTTPS, donc chiffré et protégé) prévu par la future loi antiterroriste » la maladresse à nommer les choses. Ce n’est pas la « surveillance […] des sites internets » mais bien celle des internautes, qui au demeurant, rappelons le, sont, des citoyens.

      Je ne rentrerais pas dans le détail des méthodes de chiffrement, trop rébarbatif pour le quidam.

      Je terminerais pas dire que darmanin peut bien vouloir accéder aux messageries des individus, qu’il me croit ou non, ce sera juste une bonne raison de plus pour matérialiser la nécessite d’un chiffrage dur pair-à-pair (ie gpg).

        +3

      Alerter
      • vert-de-taire // 16.05.2021 à 11h20

        Il est tout même intéressant de se plaindre du risque de piratage des services de base quand on a tout fait pour en réduire les couts.
        En sous-traitant nos besoins de base à des entreprises dont on SAIT que le profit est la seule priorité.
        Donc on sait qu’il y aura une forme d’esclavage social (c’est pas de chance la guerre de tous contre tous) et une négligence de qualité (c’est pas de chance l’obsolescence programmée, les dévastations et guerres planétaires, ..).
        Une entreprise de transport ne prévoit pas la guerre sans contrat de guerre.
        Une entreprise de flotte ne prévoit pas la guerre.
        Etc …

        Seule la population (via ses représentants) pourrait demander des mesures de défense nationale contre les attaques physiques et cyber.
        Exiger un Internet sûr, non piratable (& libre), exiger des services de base sûrs non piratables, .. sont un choix politique. Il faut une volonté et une responsabilité. Car c’est faisable.

        Quadruple obstacle (formant un tout) :
        • L’irresponsabilité intrinsèque que le régime capitaliste offre aux entreprises et leurs propriétaires est incompatible avec de telles exigences.
        • L’irresponsabilité de nos représentants est incompatible avec de telles exigences.
        • La volonté de surveillance ‘totale’ du vrai pouvoir pour se maintenir a-démocratiquement (un dessin ?)
        • L’opportunité de surveillance ‘totale’ des marchands pour optimiser les profits (maintenant tout le monde le sait)

        La sûreté individuelle et collective est d’avance quadruplement perdue dans un monde que nous laissons aux ultra-riches.

          +10

        Alerter
        • pseudo // 16.05.2021 à 11h32

          je ne sauras mieux le dire. Je m’interroges tout de même si c’est simplement les ultras riche, si c’est juste une dérive, si une autre fin était possible. Je vois une forme d’inéluctabilité dans la guerre de tous contre tous si dès le départ nous nous organisons en sous groupes en compétition pour la survie.

          Mais là il faudrait s’attaquer à des idées terriblement ancrées dans la tête des gens pour les dépasser. Hors le plus dur n’est pas de changer la matérialité du monde mais son immatérialité, de ce qui se passe dans nos petites têtes soumises à des injonctions primitives.

            +1

          Alerter
          • vert-de-taire // 17.05.2021 à 10h59

            *** Je m’interroges tout de même si c’est simplement les ultras riche, si c’est juste une dérive, si une autre fin était possible. ***

            Les ultra-riches en fait oui et non :
            OUI : c’est eux qui décident où investir, donc FAIRE et défaire
            OUI : ils achètent facilement les consciences (incluant les institutions)
            NON : ils ont des outils comme l’armée, Services, .. qui ont des moyens physiques de coercition sur les personnes, donc nécessaire balance entre capacités de coercition et détention de fortunes dominantes (majoritaires dans les entreprises).
            NON : c’est un système. Le capitalisme, bien-que outil des ultra-riches est aussi un système au sens qu’il enferme les acteurs dans un comportement unique : faire du profit ou disparaître. Vouloir en sortir n’est pas possible, ne pas « jouer le jeu » non plus, dévoration disparition immédiate. Les changements pour en arriver là ont été longs (Alain Supiot nous le raconte), les changements pour en sortir seront soit longs, soit catastrophiques : c’est (usuellement) la guerre qui permet de tout casser pour que rien ne change par le besoin ‘virtuel’ de capital avant de disposer des richesses de production, en supposant que les ultra-riches restassent propriétaires de leurs prédations, ils s’enrichissent de la reconstruction cf la plupart des grandes crises et/ou guerres.

              +1

            Alerter
            • vert-de-taire // 17.05.2021 à 10h59

              *** Mais là il faudrait s’attaquer à des idées terriblement ancrées dans la tête des gens pour les dépasser. ***

              Ça c’est la lutte contre l’ingénierie sociale : la fabrication du consentement par la réduction des capacités cognitives, la terrorisation et autres peurs ou chantages. Inutile d’en dire plus, la crise covid a pas mal éveillé les esprits. C’était en cours avec les prises de conscience des dévastations permises par les régimes capitalistes-productivistes (irresponsabilité des acteurs et des décideurs actionnaires et politiques).

              Nous pouvons simplement éviter cette ingénierie sociale en nous coupant de la propagande.
              Nous pouvons préparer l’après en réapprenant à manipuler des concepts tout en réapprenant à dire ensemble ce que nous voulons versus le possible. Vaste programme mais condition indispensable pour sortir du poulailler.
              L’université populaire et autres réunions de réflexion collective en sont les prémisses mais qui a assez de loisirs pour penser société ? Nous ne savons plus articuler 2 idées, construire un modèle. C’est pourquoi je propose de nous concentrer principalement sur un thème : le mode de contrôle du pouvoir afin de le rendre démocratique, i.e. contradictoire, solidaire, viable, régulé, évolutif, …

                +1

              Alerter
    • Paul // 16.05.2021 à 09h37

      oui, ça me fait toujours bien marer de parler de sécurité quand vous mettez vos données dans les nuages….
      Mais vous savez bien qu’il est bien plus simple d’espionner une communication que d’aller visiter un site de stockage ?
      le fait de stocker en europe n’est pas utopique, ça évite d’envoyer aux 4 cieux mais surtout le passage par les boites noires externes.
      Les US pour espionner l’afrique ne pouvaient pas le faire en direct
      par contre pour l’europe, ils ont bien des points d’entrées

        +4

      Alerter
      • pseudo // 16.05.2021 à 11h24

        > Mais vous savez bien qu’il est bien plus simple d’espionner une communication que d’aller visiter un site de stockage ?

        Je suis assez moyennement convaincu de cela dans un monde en récession. Le problème se situe souvent entre la chaise et le clavier, hors la corruption va aller en recrudescence, miser sur vergogne des hommes est un pari dangereux;

        Et puis de manière très pragmatique, entre casser des clefs de chiffrement temporaires qui nécessitent d’exécuter des maths pour lesquels nos puissances de calculs son ridicules et soudoyer des employés, il me semble assez clair que c’est la deuxième option qui offre le plus de certitude. Éventuellement la puissance quantique peut rebattre les cartes en amoindrissant les capacités de chiffrage, mais il ne faut pas désespérer, d’autres algorithmes suivront, plus résistants, face à la masse de leurs usages il faudra beaucoup d’ordinateurs quantique pour décrypter le net.

        Pur aller plus loin on peut lire http://www.cs.unb.ca/~rlu1/paper/ChengLAT17.pdf
        120 IEEE Communications Magazine • February 2017

          +1

        Alerter
      • pseudo // 16.05.2021 à 11h26

        > le fait de stocker en europe n’est pas utopique, ça évite d’envoyer aux 4 cieux

        en effet c’est pas utopique, c’est juste stupide.

        > …. mais surtout le passage par les boites noires externes.

        ça on ne le sait pas à l’avance. https://www.imperva.com/blog/bgp-routing-explained/

          +0

        Alerter
  • pseudo // 16.05.2021 à 08h57

    il n’y a pas de liens vers cette nouvelle, https://www.01net.com/actualites/directive-dsp2-ce-qui-va-changer-pour-vos-achats-en-ligne-a-partir-du-15-mai-2042347.html

    c’est pourtant du flicage généralisé au nom de la sécurité qui est déployée à l’échelle nationale. J’ai connu un autre pays qui me fliquait par mon smartphone, c’était la chine.

      +5

    Alerter
    • Paul // 16.05.2021 à 09h24

      il y a deja plusieurs pistes similaires
      mais ils n’en veulent pas
      si un tel espoir devient officiel, toutes les expérimentations actuelles tombent à l’eau
      a

        +1

      Alerter
  • Paul // 16.05.2021 à 09h30

    un article des plus fondamentaux est celui des attaques informatiques
    Jamais vous n’éradiquerez ce phénomène, certes, crypté à 2Mo de bit, mais nu si l’on a la faille, la clé ou brutus.
    Le monde devient nu
    Alors au même titre que la panne d’électricité et du tout numérique, notre monde va devenir des plus fragile , vulnérable, mais surtout insécuritaire. Quand par bluetooth, on pourra déregler votre pacemakeur ou mettre en panne la voiture, par accident ou mauvaise mise à jour ….

      +1

    Alerter
    • vert-de-taire // 16.05.2021 à 11h30

      Quand on fabrique des dizaines de réacteurs nucléaires ..
      la fragilité de la société à coté c’est une blague.

        +2

      Alerter
  • Brigitte // 16.05.2021 à 09h32

    D’abord sur les métaux et terres rares nécessaires aux EnR. Une société allemande vient de fabriquer un moteur sans aimant, qui serait aussi performant que les alternateurs à aimant permanent qui composent les turbines d’éoliennes. https://www.transitionsenergies.com/moteur-electrique-sans-aimants-durable-performant-tout-changer/
    Ah l’Allemagne, elle nous tient vraiment par les c……
    Enfin, nous on est les champions de l’agriculture n’est-ce pas?
    Transition avec le méthane. Les émissions de CH4 peuvent être réduites en changeant le modèle agricole. La France a t-elle un projet ambitieux à ce niveau-là? heu…oui? non? bref…
    L’ambition est à la France ce que la poudre est à l’escampette….courage fuyons.
    J’enchaine donc sur la tribune des généraux. Il faut entendre la propagande subtile de notre héroïque classe dirigeante: devoir de réserve, tentative de Putsch, vieux barbons d’extrême droite…les français seront-ils assez nigauds pour y croire? rendez-vous dans un mois….
    Plus besoin de soldats, les drones feront le boulot! Sauf que les drones, il ne poussent pas dans les chaumières, avec l’envie de servir son pays. Il faut les acheter…à qui?
    Tiens une entreprise de biotech chinoise s’infiltre au Canada….malheur! une autre pandémie en perspective….vite un vaccin américain contre ça!
    Si on compte le nombre d’entreprises Biotech américaines implantées dans le monde, on peut considérer que l’immunité de masse est bonne. Oui mais le variant chinois est préoccupant….

      +11

    Alerter
    • Dominique65 // 16.05.2021 à 10h50

      « les alternateurs à aimant permanent qui composent les turbines d’éoliennes. »
      Certaines éoliennes, et de moi si en moins. Ça fait une paille, par exemple, qu’aucune éolienne offshore n’en a plus.

        +1

      Alerter
      • vert-de-taire // 16.05.2021 à 11h36

        Mais c’est trop technique d’expliquer une telle trivialité.
        Un moteur sans aimants c’est fou non ?
        Rien que dans mon lave-linge, on en trouve un… même fonctionnement.

        Et puis les moulins à vent c’est mal, c’est un dogme des salauds.
        Pourquoi discuter ?

          +1

        Alerter
        • Brigitte // 16.05.2021 à 14h31

          Discutons justement, c’est bien un des intérêts de ce site, non?
          Il s’agit d’un moteur pour faire fonctionner les voitures électriques. Lisez donc l’article et on en reparle après.
          Quant aux éoliennes, personnellement je n’en veux pas à côté de chez moi (NIMBY) ni sur la côte océane où je vais me ressourcer et caboter en mer. Si je veux aller voir des engins industriels, des grues, des pylônes, etc…je vais dans une zone industrielle, pas en pleine nature.

            +4

          Alerter
          • vert-de-taire // 17.05.2021 à 11h27

            Perso je trouve ces grands moulins assez beaux
            et silencieux à mon ouïe (oui reste les basses fréquences à réduire).
            Moins moches que la tour Eiffel par exemple ou les millions de supports des lignes haute tension.
            Et puis nous en sommes encore aux balbutiements de notre capacité à tirer de l’énergie des flux d’air, on peut espérer mieux mais pas dans un monde de compétition exacerbée qui ne pense que profit et pouvoir.

            Concernant le moteur sans aimant, cela existe déjà dans certaines éoliennes
            peut-être disparues car moins compétitives … monde barbare.
            Le moteur présenté est autre en effet, induction par radio qui permet d’éviter aimant permanent et frotteurs. Vu le rendement annoncé c’est un exploit.
            Mais la question demeure : l’origine de l’électricité, si c’est nucléaire, c’est foutu, car on n’a jamais évité les catastrophes .. et elles tuent des siècles … Un choix de salauds.

              +0

            Alerter
  • ken // 16.05.2021 à 09h44
    • pseudo // 16.05.2021 à 11h46

      j’ai une préférence pour le traitement dans la mesure où je crois, peut être à tord, qu’il y a moins de risques à ce que cela crée une compétition accrue des virus qui mènerait à ce qu’il puisse dépasser cette nouvelle barrière. Hors la vie c’est de dépasser les barrières, du moins, la biosphère que nous détruisons sans vergogne, en est un magnifique exemple. D’un caillou aride, froid et sombre, perdu dans l’univers celle ci est devenu un bijou sans égal à plusieurs milliards de KM (mes excuses aux astronomes je ne maîtrise pas bien ces échelles) à la ronde. Les évidences que nous ne voyons plus devraient nous guider dans nos décisions.

        +1

      Alerter
  • vert-de-taire // 16.05.2021 à 11h59

    *** Perte de l’indépendance stratégique de la France : l’autre pétition des militaires ***

    Mon impression à propos de ces pétitions :

    C’est la préparation de la population à ce qui pourrait advenir sous peu.
    Le pouvoir en place, le vrai, pas les larbins, n’a pas d’autre solution pour continuer de s’imposer.

    L’ingénierie sociale ne fonctionne plus et l’agitation devient dangereuse malgré la censure.
    Les élections deviennent de plus en plus coûteuses et hasardeuses, la financiarisation totalitaire ne parvient plus à générer des profits sûrs et stables – ça coince.

    Il ne reste qu’une option : la guerre. C’est par la guerre, civile et/ou non que la domination des riches peut se régénérer, comme dans le siècle dernier. Deux guerres dévastatrices contraignent à la reconstruction lucrative qui occupent les esprits et remplissent quelques comptes bancaires.
    Pourquoi se priver tant que ça marche ?

    Donc réveiller les militaires et nous y préparer, c’est une option valide.
    Et puis, j’ai cru entendre des bruits de bottes (et de drones) ailleurs … tout un programme ?
    Et puis Macron nous a prévenu (une maladresse probablement).
    Et puis les lois scélérates c’est fait pour …
    C’est mon opinion, elle a qqs arguments.
    J’aimerais avoir tord.

      +6

    Alerter
  • Basile // 16.05.2021 à 12h26

    Otan : il y avait eu aussi une lettre ouverte très intéressante de hauts gradés, adressée au secrétaire général de l’Otan en mars 2021

    « il faut stopper ce train fou avant qu’il ne soit trop tard. »

    https://www.capital.fr/economie-politique/otan-2030-il-faut-stopper-ce-train-fou-avant-quil-ne-soit-trop-tard-1396756

      +8

    Alerter
  • pseudo // 16.05.2021 à 13h25

    https://www.youtube.com/watch?v=Ic5-4SZyd80

    LA VRAIE FRACTURE… & MA VÉRITABLE ALLÉGEANCE 💙🤍❤️
    Tatiana Ventôse
    16 mai 2021

    une très bonne articulation intellectuelle de ce qu’il faut comprendre.

      +5

    Alerter
  • Ozas // 16.05.2021 à 13h25

    *** MATIÈRES PREMIÈRES
    Le lithium prendra-t-il la place du pétrole ? ***

    L’article s’en tient à nous parler de la politique de l’UE face aux grands.

    La question posée est : Comment faire pour fabriquer des voitures électriques ?

    Cette question est tellement évidente que la réponse va de soi : ‘on’ débloque des milliards pour que NOS entreprises s’accordent à fabriquer nos futures voitures.

    ILS se préparent à NOUS endetter pour que nous puissions acheter et utiliser des voitures électriques.
    ILS se préparent à nous endetter pour fabriquer les gigawattheures d’électricité nucléaire dont NOUS aurons besoin pour remplacer le pétrole honni.
    ILS se préparent à nous endetter avec de l’argent fictif, que nous rendrons en vrai argent aux milliardaires.

    Foin+céréales, charbon, pétrole, fin du charbon+nucléaire, fin du pétrole+nucléaire, …

    Chaque nouvelle source d’énergie détermine une formidable industrialisation.
    Entrecoupée de guerres pour aller plus vite …
    Et naturellement, les gens participent pleinement à ces choix, qui, comment, pourquoi …

    Choix de plus de trains, plus de bus, des villes bien aménagées pour réduire les couts, des vélos, du travail pour tous, .. ?
    Euh non, le sacré marché décide (hihihi) et vous, les gueux, gavez les milliardaires.
    C’est beau cette abnégation.
    Au fait,
    merci,
    je n’ai pas besoin de travailler, vous me faites vivre grassement.

      +2

    Alerter
    • Brigitte // 17.05.2021 à 10h10

      Je suis bien d’accord avec vous mais nous sommes une minorité. La véritable révolution écologique n’aura pas lieu. C’est une révolution technologique de plus, que l’on appelle verte, cautionnée par le changement climatique. Elle aura certainement plus d’impacts négatifs sur l’environnement que l’inverse, comme toutes les précédentes. Or, à chaque fois, on nous vend ça comme le produit miracle qui va effacer les problèmes….

        +0

      Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 16.05.2021 à 15h21

    « renvoyées dans une France périphérique appauvrie. » Ha Ha ha appauvrie par rapport a quoi ?Richesse quelles richesses ? On doit pas avoir la meme notion , le vent se lève mais ils savent pas de quel coté ….

      +0

    Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 16.05.2021 à 15h26

    Cybersécurité : « Les attaques informatiques peuvent créer le chaos », alerte le patron de l’ANSSI
    et attends que les hackers mettent en ligne les datas des ministres , des bijoutiers , des flics , avec le traçage gps , la reconnaissance faciale , là on va rigoler ! Eh les hackers , alors qu’est ce que vous foutez ?

      +2

    Alerter
  • Patapon // 16.05.2021 à 16h29

    Le méthane dans l’atmosphère est plus impactant à concentration équivalente mais se dégrade en dix ans, de même la vapeur d’eau est plus impactante mais son cycle est bref, alors que le CO2 est stable, et ne s’évacue qu’en migrant à l’interface avec la végétation ou l’océan, après des siècles. Là est tout le problème.

      +5

    Alerter
  • Patrick // 17.05.2021 à 14h39

    “Les Informés”, le soir sur Franceinfo …
    Télérama se réveille , ça fait bien longtemps que je n’arrive plus à écouter ce genre d’émission, de faux débat sans contradicteur , de discours « officiel » rabâché sans analyse , quel que soit le sujet.
    Et ce n’est pas spécifique à cette émission.

      +2

    Alerter
  • Jean // 18.05.2021 à 01h06

    TOUS SURVEILLÉS : UNE ÉTAPE À ÉTÉ FRANCHIE AVEC LA PANDÉMIE

    https://www.youtube.com/watch?v=iPwJX-V4C78

      +0

    Alerter
  • Pascal pascal // 18.05.2021 à 20h07

    Avec Jancovici
    Jamais rien sur les lobbys militaro industriels …..extremement producteurs de Co2…..
    Un désarmement multilateral extremement puissant…..est une des solutions….

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications