Les Crises Les Crises
9.mai.20219.5.2021 // Les Crises

Revue de presse du 09/05/21

Merci 52
J'envoie

Cette semaine dans la revue, en plein psychodrame confusionniste ou « négationniste » à droite (LR/LaRem/RN), une remise en perspective historique de ce courant dans la rubrique « Réflexion », un point sur l’insécurité et le CAC 40, et des histoires de théorie économique, de gué, de canal ou encore de marine, sans oublier Joe l’éveillé ni notre épidémiologiste national… mais les gardiens du temple et les cookies veillent ! Merci à nos contributeurs et bonne lecture.

CRISE DE L’EMPLOI

La garantie d’emploi au milieu du gué

"L’objectif de garantie d’emploi devrait être un élément-clé d’un projet de transformation sociale. A condition d’en assumer toutes les implications. Le projet de garantie d’emploi (Job Guarantee) est réapparu récemment aux Etats-Unis; il s’inscrit dans une longue tradition ouverte par le New Deal de Roosevelt, puis abandonnée. Il est aujourd’hui porté par des économistes post-keynésiens [2] qui trouvent leur inspiration dans les travaux de l’économiste Hyman Minsky. Ce disciple de Keynes pensait que la relance de la demande ne pourrait suffire à atteindre le plein emploi. Son idée centrale était que l’Etat (au sens large) devait devenir l’«employeur en dernier ressort»."

Source : A l’encontre

DÉMOCRATIE

Le Monde et le « président épidémiologiste » : les récidives d’un communicant-journaliste

"De « Jupiter » au « président épidémiologiste », en passant par le « maître du temps » ou « docteur Macron », éditorialistes et journalistes politiques ne sont jamais à court d’imagination pour glorifier le président et assurer le service après-vente de sa communication. Le Monde en est une belle pépinière, où une grande prêtresse comme Françoise Fressoz – qui écrivait encore il y a quelques jours « Macron se veut un mélange de Turgot, Bonaparte et de Gaulle » – côtoie de plus jeunes plumes. Parmi elles, le « journaliste en charge de l’exécutif » Alexandre Lemarié, dont le métier interroge : journaliste ou communicant ? Pendant plus d’une semaine, le petit monde des experts et des commentateurs politiques s’est emballé : Emmanuel Macron est-il devenu épidémiologiste ?"

Source : ACRIMED

ENVIRONNEMENT

100% du CAC40 a oeuvré contre les propositions de la Convention citoyenne pour le climat

"Le climat ? Oui, si c’est une excuse pour recevoir des aides publiques supplémentaires. Non, si c’est pour véritablement transformer notre système économique. C’est ainsi que l’on pourrait résumer la position générale du CAC40 durant cette année 2020 marquée par la pandémie de Covid-19. Nouvelle publication dans le cadre de notre campagne Allô Bercy ? Pas d’aides publiques aux grandes entreprises sans conditions. Côté pile, les grands groupes français ont continué à clamer haut et fort durant cette année de pandémie leur attachement à la transition et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. (...) Côté face, directement ou à travers leurs lobbys, ces mêmes groupes se sont opposés à ce que ces aides publiques soient conditionnées sur le plan écologique ou climatique."

Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES

EUROPE

Cour de justice de l’Union européenne : le gouvernement des juges pour étendre l’empire du marché ?

"Depuis une quarantaine d’années, l’ordolibéralisme est devenu la doctrine principale de l’Union européenne (UE). Apparu dans les années 1930, ce courant de pensée se fonde sur le droit pour construire un marché régi par les règles de la concurrence « pure et parfaite ». L’UE a profité de la primauté du droit communautaire sur les droits nationaux pour reproduire ce modèle à l’échelle continentale. La Commission et la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), au fil de leurs arrêtés et directives, veillent à ce que les États ne s’écartent pas du vertueux chemin de l’orthodoxie. Cet entrelacs institutionnel, mal connu en raison de sa complexité, a cependant acquis une influence déterminante sur les politiques économiques nationales."

Source : Le vent se lève

EVASION FISCALE

Taxation des multinationales : le diable est dans les détails

"La proposition de l’Administration Biden en matière de taxation des firmes transnationales permet d’espérer un accord à l’OCDE pour enrayer la course au moins-disant fiscal, mais l’efficacité du dispositif dépend des modalités qui seront finalement adoptées. […] Un tel accord nécessite toutefois de contourner plusieurs obstacles politiques. D’une part, l’Administration Biden a besoin de l’accord du Congrès des États-Unis pour appliquer sa réforme, ce qui n’est pas garanti. D’autre part, elle a besoin de l’accord des autres pays pour que sa proposition de réforme du système international de taxation des firmes transnationales soit adoptée à l’échelle mondiale."

Source : CADTM

FRANCE

Il y a bien une « insécurité » qui augmente en France… mais pas celle que vous croyez

"Régulièrement, journaux et magazines nous l’annoncent : l’insécurité serait « LE » sujet de 2022. Du moins, c’est le souhait d’Emmanuel Macron, de Marine Le Pen et de leurs clones. C’était déjà le cas en 2002, en 2007, en 2012 et en 2017. Ce qu’il reste de la gauche pousse généralement des cris d’orfraie : « Quoi ? Encore l’insécurité ! Ca suffit d’imposer des thèmes de droite dans le débat public ! ». Sauf que l’insécurité n’est pas un thème de droite. L’insécurité est un problème central de la vie en société, qui pèse au quotidien sur les personnes. Chez Frustration, nous aimons briser les tabous, car nous n’en pouvons plus du politiquement correct. C’est pourquoi il faut en parler."

Source : Frustration Magazine

Relations entre la presse et les forces de sécurité : un rapport sévère pour l'administration

"Le 3 mai, un rapport de 116 pages a été rendu au Premier ministre Jean Castex qui dresse un état des lieux, ainsi que 32 recommandations, sur les relations entre la presse et les forces de l'ordre. Rédigé par une commission indépendante dirigée par l'ancien contrôleur des prisons Jean-Marie Delarue, ce document ne manque pas d'écorner certains passages controversés du schéma national du maintien de l'ordre (SNMO) publié en septembre 2020 ou de la proposition de loi Sécurité globale présentée un mois plus tard (pour la deuxième fois)."

Source : Russia Today

EDF, la stratégie anti-SUD : la chasse aux syndicats est ouverte

"A EDF, il n’y a pas que les salariés qui ne sont pas les bienvenus, comme Blast l’a révélé dans un premier volet de cette enquête. Depuis que SUD Energie s’est implanté à la fin des années 1990, ses adhérents ne cessent d’être harcelés et discriminés. Le syndicat s’apprête à porter plainte pour entrave au droit syndical. L’affaire remonte au mois de février 2009. C’est Mediapart qui lève le lièvre : d’après le site d’information, EDF aurait espionné plusieurs associations anti-nucléaires, notamment Greenpeace et son directeur des campagnes de l’époque, un certain Yannick Jadot. En 2010, l’électricien et deux de ses salariés sont renvoyés devant le tribunal correctionnel de Nanterre. La sentence tombe un an plus tard : une condamnation pour tout le monde et une amende (1,5 million d’euros) pour l’entreprise."

Source : BLAST

GÉOPOLITIQUE

Le même jour, la Chine a mis en service un sous-marin nucléaire, un croiseur et un navire d’assaut amphibie

"« La Chine construit en quatre ans l’équivalent de la Marine française », avait déclaré, au printemps 2018, l’amiral Christophe Prazuck, alors chef d’état-major de la Marine nationale. Et effectivement, entre 2015 et 2018, le tonnage de la composante navale de l’Armée populaire de libération [APL] avait augmenté de 350.000 tonnes… Ce qui fait que, désormais, elle compte 333 navires, soit 37 de plus que son homologue américaine. Mais cet effort n’est pas seulement quantitatif… il est aussi qualitatif, comme en témoigne la cérémonie organisée à la base navale de Sanya [province de Hainan], le 23 avril, en présence du président Xi Jinping."

Source : Opex 360

Un canal sur le Bosphore et un nouveau pacte avec les États-Unis : le pari d'Erdogan

"Ces dernières semaines n'ont pas été comme les autres pour la Turquie. Elles ont commencé par un raid policier impliquant des amiraux à la retraite, les plus importants du pays, accusés de fomenter un coup d'État, et se sont terminées par le "sofa-gate" d'Ankara, pour se conclure avec les propos de Mario Draghi contre Recep Tayyip Erdogan, défini comme un "dictateur" par le Premier ministre italien. Les trois épisodes semblent complètement indépendants, du moins en apparence. Qu'est-ce qui peut unir dix amiraux accusés d'avoir signé un document faisant craindre un coup d'État avec une conférence de presse du Premier ministre italien au Palazzo Chigi ? Tout indiquerait qu'il s'agit de deux dossiers totalement distincts. Pourtant, il existe un fil conducteur."

Source : Euro-Synergies

LIBERTÉS

Les cookies de Google sont toxiques, le FLOC aussi

"Mis au pied du mur à cause de la révolte mondiale contre la surveillance à base de cookies, Google expérimente depuis peu une nouvelle manière de nous pister, appelée FLOC. Cette fois-ci, c’est depuis son navigateur directement, à savoir Google Chrome. L’EFF a conçu un site web pour vérifier si vous êtes concerné-es et expliquer la technologie : https://amifloced.org/ . Google détruit l’imaginaire du cookie, pourtant une douceur bienvenue aujourd’hui. Une particularité de cette nouvelle technologie, c’est qu’elle traque l’utilisateurice directement depuis son navigateur, au lieu que ce soit le site web qui le fasse. Un conseil immédiat donc : supprimez Google Chrome et Chromium de votre téléphone et ordinateur, et alertez vos ami-es. (Ré-) Essayez Firefox !"

Source : LA QUADRATURE DU NET

Le Chili prépare une loi pour protéger les cerveaux humains de la technologie

"Elon Musk potasse ses implants cérébraux Neuralink, Facebook dévoile un prototype de bracelet pour contrôler un clavier par la pensée... Et le Chili ne compte pas rester les bras ballants face au développement de ces interfaces cerveaux-machines. Le pays est sur le point d’inscrire dans sa constitution un droit des cerveaux ou « neurodroit » et de légiférer sur les neurotechnologies. Le 22 avril, le Sénat a approuvé à l’unanimité le projet de réforme constitutionnelle. Il doit maintenant être approuvé par la Chambre des députés."

Source : L'ADN

MATIÈRES PREMIÈRES

Pour Groupama, réformer l’assurance climatique des agriculteurs, c’est urgent !

"Comme l’a confirmé l’épisode de gel début avril, « le dérèglement climatique ne fait plus de doute et coûte de plus en plus cher à l’agriculteur », a rappelé Jean-Yves Dagès, président de Groupama. Groupama estime les coûts de cet épisode à plus de 100 millions d’euros, principalement sur la viticulture. En 2019, les indemnisations liées au gel ont représenté pour l’assureur 52,3 M€, et 95,5 M€ en 2017, année où cet aléa avait eu des conséquences sévères. L'assureur souhaite se baser notamment sur le rapport du député Descrozaille qui propose un système uniforme entre les filières, une articulation claire entre dispositifs privés et intervention, ainsi que la mise en place d’un pool de réassurance."

Source : Terre-Net

RÉFLEXION

Les droites, histoire d’une hégémonie : entretien avec Gilles Richard (2018)

"Dans son dernier ouvrage, « Histoire des droites en France de 1815 à nos jours » (Perrin, 2017), Gilles Richard, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Rennes 2 et membre de l’UMR CNRS « Arènes », propose une nouvelle grille d’analyse de cette famille politique plurielle, en s’écartant du schéma forgé par René Rémond au milieu du XXe siècle. C’est l’histoire d’une mouvance aujourd’hui hégémonique, qui a fait voler en éclats le traditionnel clivage gauche-droite au profit d’un nouveau clivage entre néolibéraux et nationalistes, qu’expose l’historien."

Source : Chronik

SOCIETÉ

Téléphonie, Boycottons la 5G !

"Ça y est, la 5G, c’est parti! Alors que les fournisseurs d’accès et les industriels communiquent déjà sur l’absolue nécessité des futurs objets connectés liés à cette technologie énergivore, plus de 500 scientifiques appellent les citoyens à dire «non» à tous les produits liés de près ou de loin à la 5G et son monde. L'Anses vient d’annoncer qu’il n’y a «pas de risques nouveaux pour la santé au vu des données disponibles». Mais son rapport indique que les études n’ont pas été menées sur les nouvelles fréquences utilisées par la 5G. Enfin, à l’heure où il reste 7 ans de budget carbone pour rester en dessous de 1,5°C de réchauffement climatique, il paraît déraisonnable de déployer une technologie énergivore, prédatrice en ressources naturelles, ne répondant à aucun de nos besoins fondamentaux et dangereuse pour nos données personnelles. "

Source : Libération

ÉCONOMIE

Après l’affaire Danone : comment les fonds activistes font trembler les PDG

"Ce n’est pas la peau des entreprises qu’ils veulent, mais souvent celle de leurs dirigeants. En mars 2021, ces fonds d’investissement ont réussi à faire tomber le PDG de Danone, Emmanuel Faber. Leur objectif : impulser le changement dans l’entreprise, générer une hausse du cours de l’action et revendre au plus haut... même s’il faut renverser la direction pour ça. Enquête sur ces nouveaux acteurs capables de tout pour arriver à leurs fins. Vidéo."

Source : Les Echos

En finir avec les idées stupides sur l'épargne nationale et l'investissement

"L’épargne finance l’investissement… C’est une des premières lois économique que l’on apprend. Les esprits sont marqués à jamais par cette égalité comptable en économie fermée : Y = C+I. Le revenu issu de la production est soit consommé, soit investi. Ce qui n’est pas consommé, Y-C, l’épargne par définition, est égal à l’investissement I. De là, vient l’idée d’un réservoir dont dépend l’investissement de façon vitale. Plus ce réservoir est plein et plus l’investissement trouvera des ressources pour se financer. C’est sur cette représentation que se greffe celle d’un grand marché des fonds prêtables avec, d’un côté, l’offre de fonds alimentée par l’épargne, notamment des ménages, et de l’autre la demande de financement des entreprises qui puiseraient sur ces encaisses pour financer leurs projets. Entre les deux, le taux d’intérêt, réagirait à la plus ou moins grande rareté des fonds prêtables. Keynes a depuis longtemps déconstruit cette représentation."

Source : XERFI CANAL

Commentaire recommandé

Jean-Do // 09.05.2021 à 12h03

… et le débat sur la vie privée absent à leurs yeux. La 5G c’est la surveillance et l’identification en temps réel du comportement des individus, de leur consommation, de leurs déplacements. Tout ce qui constitue leur identité. Totalitaire ? Allons donc : « c’est pour ton bien » comme disait ironiquement Alice Miller.

Cet internet des objets représente une énorme débauche d’énergie et d’ondes pour le seul but de nous déposséder de notre libre-arbitre afin de nous faire consommer encore davantage dans un monde fini où nous devrions au contraire diminuer notre empreinte pour qu’il puisse encore servir à nos descendants. Mais quel plus-value formidable pour les actionnaires !

49 réactions et commentaires

  • Yann // 09.05.2021 à 08h08

    Si la 5G est utilisée pour faire en sorte que les simples communications vocales soient d’aussi bonne qualité qu’une ligne fixe (voire meilleures), pourquoi pas. Dans ce cas, cela n’implique pas de stockage et de transfert de video haute definition, donc ça ne doit pas être plus énergivore que la 4G.

    Curieusement, ça n’a jamais été évoqué. Les discussions partent toujours sur de l’internet des objets, de la surveillance, des voitures autonomes…

      +1

    Alerter
    • pseudo // 09.05.2021 à 08h36

      si il y a plus de débit, il faut des tuyaux plus gros, donc déjà il y a du changement de matériel, ensuite, tuyau plus gros signifient qu’on a plus de data sur le tuyau, à nombres de flux égaux, il faut plus de cycles cpu pour calculer le même montant de temps de communication sur le réseau. A supposer que tout soit optimiser par l’algorithmie, ces algorithmes ont un coût énergétique pour encoder/decoder la données pour le transfert (ils dépensent des cycles cpu), ce coût n’est pas calculé, donc impossible de connaitre le rapport coût/bénéfice. Qui dit nouvelle normes signifient nouveaux pilotes, nouveaux logicielles, qui nécessitent de développer, tester et publier des mises à jours systèmes, de les télécharger, installer et maintenir, encore des coûts énergétique. Et puis les terminaux, à changer, donc ce sont aussi des coûts. Encore une fois non calculé.

      C’est le grand flou selon moi.

      > Les discussions partent toujours sur de l’internet des objets, de la surveillance, des voitures autonomes…

      Vous oubliez le développement robotique militaire. Il va bien falloir synchroniser le réseau de robots armés en groupe et avec le PC.

        +8

      Alerter
      • Yann // 09.05.2021 à 09h03

        Parole : 8 KBit / s
        MP3 : 128 KBit / s
        Video HD: 1 MBit / s

        Même si les chiffres ne sont pas nécessairement exacts, les ordres de grandeur sont là. Doubler le débit pour avoir une bonne qualité de parole reste bien inférieur à de la vidéo, donc il n’y a pas à « agrandir » le tuyau.
        Accessoirement, si l’utilisation est facturée au Gbit transféré, ça limitera le nombre de videos débiles, qui font le tour de la planète.

          +8

        Alerter
        • Kasper // 10.05.2021 à 01h03

          Ca n’est pas une question de débit. La frequence est superieure, donc il faut plus d’énergie pour transférer les mêmes volumes.

          La transmission vocale est déjà quasi parfaite, est ce que ca vaut le coup pour une amélioration marginale de monter tout un nouveau réseau parallèle d’antennes (parallèle parce qu’un simple mur ou coin d’immeuble suffit à arreter la 5G, donc la 4G est encore la pour longtemps si on veut une couverture totale)

            +2

          Alerter
      • 5g // 09.05.2021 à 14h26

        Vous oubliez le développement robotique militaire. Il va bien falloir synchroniser le réseau de robots armés en groupe et avec le PC.

        Les militaires n’utilisent pas le réseau Internet pour les systèmes d’armes et n’utilisent pas les satellites de Monsieur et Madame tout le monde pour le repérage par GPS (la localisation GPS grand public est TOUJOURS fausse…on ne va pas vous aider a piloter un missile…).

          +0

        Alerter
        • vert-de-taire // 09.05.2021 à 20h46

          Il semble pourtant que la 5G est poussée par le DoD précisément pour faire payer au public le développement d’un réseau temps-réel au sens avec des réservations prioritaires, des garanties de temps de réponse très faible, grand débit, densité, tout ce dont a besoin une armée de robots pilotée.

          L’argument : les militaires n’utilisent pas internet ne signifie pas qu’il n’utiliseront pas la 5G/6G quand elle leur sera convenablement déployée.

          La 5G est d’abord dans la lignée : obsolescence qui permet de maintenir les profits.
          C’est cette innovation perpétuelle alors qu’on meurt encore dans la rue dans tous les pays OCDE. La société n’existe pas, la guerre de tous contre tous et le profits dingues des actionnaires grandissent.
          Mais on vote pour, ne sachant pas voter contre.

            +1

          Alerter
          • RGT // 10.05.2021 à 10h56

            « les militaires n’utilisent pas internet »…

            Partiellement faux, par contre n’oubliez jamais que le réseau TOR a été initialement développé par l’armée US surtout pour ne plus être espionnés par la Russie Chine Syrie Corée du Nord NSA.

            Et que les militaires ont ensuite mis ce protocole dans le domaine public pour que leurs « petites conversations privées » soient noyées dans le flot de données public afin de ne pas se faire repérer.

            Les militaires utilisent aussi Internet et TOUS les réseaux de communications existants simplement pour ne pas prendre le risque que la panne d’un réseau particulier (même militaire et ultra-sécurisé) ne bloque TOUTES les communications et rende tout leurs matériels totalement inutilisables.

            Par contre, ils ne se baladent pas « à poil » sur Internet mais au travers de protocoles sécurisés (dont TOR fait partie, mais pas seulement TOR) afin de ne pas être espionné par les « ennemis » ET surtout par d’autres agences gouvernementales US qui pourraient trouver quelques infos « croustillantes » pour réduire les crédits militaires afin de les récupérer pour leur propre usage.
            La guerre la plus violente se situe bien entre les différents « services » de l’état, que ce soit aux USA ou n’importe où ailleurs.

            Un beau panier de crabes qui s’entre-tuent avec une violence illimitée pour obtenir les crédits les plus importants afin de dominer l’ensemble du pays.

              +1

            Alerter
    • Vincent // 09.05.2021 à 09h59

      En « résumé » la 5G c’est la technologie qui va permettre de mettre en place des « infrastructures nuagiques » (comprendre cloud) reposant sur du non filaire. Cela ouvre tout un panel de possibilité de services (voiture connecté, ville dite connectée, infra informatique d’entreprise externalisée, etc …) qui ne sont pas possibles aujourd’hui car la 4G n’a ni le débit, ni la latence, ni la fiabilité de la 5G.

      La 5G ne se résume donc pas à un système à plus grand débit, mais à une « révolution » où le filaire (***) n’est plus le critère obligatoire pour les services les plus exigeants. Seule la fibre optique restera à mon sens indétronable – pour l’instant.

      Se battre contre la 5G c’est se battre contre un futur modèle de services dont la plupart des grands fournisseurs/éditeurs IT sont déjà près à s’y engouffrer.

      C’est compliqué car les enjeux économiques sont énormes.

        +1

      Alerter
      • pseudo // 09.05.2021 à 11h59

        mais la vaste majorité des villes ne devaient elles pas être raccordée à la fibre ? N’avons nous pas déjà dépensé quelques milliards en ce sens ? Donc en quoi faut il désormais les équiper en transmission aérienne haut débit pour leurs nécessités de tous les jours ? Nonobstant les villages qui ne peuvent être techniquement relié à la fibre, je ne comprends la raison de cet argument. De même pour les infra informatique externalisée (ça peut concerner les administrations). Ce qu’on externalise aujourd’hui c’est essentiellement la captation de métrique (giromètre, thernomètre, etcmètre) et l’envoi de commande depuis le smartphone de mon/ma conjointe vers le god progressiste que j’utilise (restons polis face à la réalité), et il faut à se propos se figurer la chaine d’infrastructure physique nécessaire à cela, des portables, un réseau gsm, du bluetooth, 60 ans d’informatique, un internet, des mines géantes, de l’extraction de ressources intensives, de l’exploitation énergétique polluante et tant d’autres rouages pour ça, juste ça, une carotte au sens propre comme au figuré, dans le derrière. ça devient compliquer de dépeindre certains usages de notre société tant l’expression de son mal être est mal aisant à décrire sans provoquer un certain dégout…

          +5

        Alerter
      • Jean-Do // 09.05.2021 à 12h03

        … et le débat sur la vie privée absent à leurs yeux. La 5G c’est la surveillance et l’identification en temps réel du comportement des individus, de leur consommation, de leurs déplacements. Tout ce qui constitue leur identité. Totalitaire ? Allons donc : « c’est pour ton bien » comme disait ironiquement Alice Miller.

        Cet internet des objets représente une énorme débauche d’énergie et d’ondes pour le seul but de nous déposséder de notre libre-arbitre afin de nous faire consommer encore davantage dans un monde fini où nous devrions au contraire diminuer notre empreinte pour qu’il puisse encore servir à nos descendants. Mais quel plus-value formidable pour les actionnaires !

          +17

        Alerter
        • Grd-mère Michelle // 09.05.2021 à 15h11

          Merci de ces précisions indispensables.
          La fuite en avant de la technologie numérique, tout comme, longtemps avant elle, celle de l’industrialisation généralisée des moyens de production des « biens » (indispensables et/ou superflus), qui a instauré un esclavagisme « moderne » déguisé en « prospérité », tente de gagner les esprits des populations laborieuses, même les plus éclairés(par la flatterie, arme de conditionnement massif).
          N’oublions jamais que, sans notre force de travail et nos choix de consommation, RIEN ne peut être réalisé contre notre volonté: même si les machines tendent à nous remplacer, et aussi à nous transformer, nous rendre soumis-es et obéissant-e-s comme elles.
          Heureusement, de plus en plus de gens deviennent conscient-e-s du problème et tentent d’inventer un autre mode humain de vivre ensemble(de société) plus sobre et plus respectueux de tous les êtres vivants(interdépendants).
          Gare aux addictions en tous genres, qui nous privent de notre liberté de penser!

            +4

          Alerter
      • Jean // 09.05.2021 à 12h21

        @Vincent,

        On peut effectivement désormais concevoir, avec la 5G, un système de surveillance généralisé avec une armée de drones pratiquant la reconnaissance faciale et la verbalisation des contrevenants, le tout centralisé en temps réel et piloté par une IA. C’est une révolution, mais c’est la leur.

          +5

        Alerter
    • mikatypa // 10.05.2021 à 10h26

      La latence est le facteur primordial de la 5G…Indispensable pour les objets pilotés, voitures, drones, etc etc. Et surtout pour les interactions à haute-fréquence des marchés financiers. Résumer la 5G au téléchargement de vidéos est une absurdité à destination du citoyen lambda, bien incapable d’imaginer les réels progrès technologiques à venir… Qui réclamait la 4G à l’époque de la 3G ? Le WiFi à l’époque de l’ordinateur ? même le smartphone !

        +1

      Alerter
  • pseudo // 09.05.2021 à 08h28

    La question de l’insécurité physique recoupe avec une question plus large du sentiment de souveraineté alors même que nos gouvernants nous en dépossèdent de celle ci à vue d’œil.

    Que penser à l’aune de cette vidéo ? https://www.youtube.com/watch?v=sUs8tunZ6MI
    ses détracteurs, à la lecture de la fiche wikipedia, ne sont pas glorieux
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Nina_Rosenwald
    L’organisation Gatestone a attiré l’attention dans divers pays pour avoir publié de fausses nouvelles et être une source de mensonges devenus viraux sur l’Internet et certains réseaux sociaux.

    L’article de frustations est très bien en de nombreux aspects, mas il ne permet pas de se faire une idée plus précise de ce phénomène en particulier qui est celui qui nous occupe tant en réalité..

    Je ne doutes pas de la qualité des informations que l’on pourrait trouver au sujet de cette personne et des réflexions à tenir sur ce thème.

      +1

    Alerter
    • LibEgaFra // 09.05.2021 à 08h50

      Pourquoi relayez-vous le discours de cette si0niste suprémaciste blanche qui prétend défendre le Liban et les chrétiens alors que son pays contribue au massacre des chrétiens en Syrie par son soutien des islamistes?

      Et de quelle « insécurité physique » parlez-vous? Celle des Syriens ou celle des Français? La paille et la poutre encore une fois?

        +5

      Alerter
      • pseudo // 09.05.2021 à 09h35

        Je ne prétends pas savoir précisément ce qu’elle fait de ses journées et ses objectifs secrets.
        je relaie car ceci m’interroge, je trouve notable cette histoire du liban, décrite de la sorte, et le sentiment d’insécurité que vous feignez d’ignorer au nom d’une gradation dans l’horreur, réel ou pas, anime le débat car sous tendus par des faits qui pose la question du parallèle à faire avec ce qi est dépeint dans cette vidéo et ce que nous vivons dans ce pays…..

        Mais voilà, j’avais oublier à quel point il est problématique de mettre le nez dans les affaires des arabes, c’est le bordel et votre commentaire me le rappel tristement.

          +1

        Alerter
      • pseudo // 09.05.2021 à 09h54

        juste une question tout de même, vous dites qu’elle es sionniste. vous le prétendez par association de ses engagements ou parce que c’est une réalité factuelle (qu’elle est israélienne par exemple, ou qu’elle à des liens forts avec cette communauté) ? de la même manière, suprématiste blanche ? voudriez vous bien asseoir votre propos, d’une manière ou d’une autre.

          +4

        Alerter
        • LibEgaFra // 09.05.2021 à 13h12

          « vous le prétendez par association de ses engagements ou parce que c’est une réalité factuelle »

          C’est la meilleure! Vous proposez des liens que vous ne lisez même pas ou quoi?

          « Selon le site Web « Right Web » (Institute for Policy Studies), les dons de Rosenwald aux organisations pro-israéliennes lui ont valu une place d’influenceuse considérable dans les milieux pro-Israël2.

          Nina Rosenwald a siégé au conseil d’administration de nombreuses organisations pro-israéliennes, notamment le Washington Institute for Near East Policy (WINEP), l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) et le Hudson Institute. Elle fut aussi vice-présidente du Jewish Institute for National Security Affairs (JINSA)1.

          En 2003, elle a reçu le prix Louis Brandeis, décerné par l’Organisation si0niste d’Amérique pour son plaidoyer pro-Israël17. « 

            +7

          Alerter
          • pseudo // 09.05.2021 à 18h40

            en l’occurrence non, je me dit qu’il y a tellement à lire sur le sujet du liban que j’ai pas commencé. Du moins, en fait, j’ai commencé par le mettre ici pour voir ce qu’il en sortirait.

              +0

            Alerter
            • LibEgaFra // 11.05.2021 à 00h26

              Donc si j’ai bien compris vous ne lisez pas les liens que vous proposez et quand on vous met sous le nez une partie du contenu de ces liens, vous niez. Comment appelle-t-on ce genre d’attitude?

              Pour moi, cela porte un nom: vous ne respectez pas vos lecteurs.

              En outre vous me demandez de me justifier ce que vous ne faites pas vous-même. Faites ce je dis, ne faites pas ce que je fais…

                +1

              Alerter
      • Patrick // 09.05.2021 à 10h32

        Il y a belle lurette que le Liban n’est plus dirigé par les chrétiens. A l’époque on l’appelait la Suisse du Moyen Orient.. les choses ont bien changé, et les chrétiens ne représentent plus qu’une petite minorité qui a tout intérêt à fuir.

          +5

        Alerter
    • Totote // 12.05.2021 à 08h55

      Non mais qui est Nina Machin ?
      ce n’est pas la femme qui est dans la vidéo. Qui s’appelle BRIGITTE GABRIEL comme c’est mentionné dans le titre de la vidéo…
      C’est volontaire pour discréditer tout le discours ?

        +0

      Alerter
  • LibEgaFra // 09.05.2021 à 08h31

    « Mis au pied du mur à cause de la révolte mondiale contre la surveillance à base de cookies, Google expérimente depuis peu une nouvelle manière de nous pister, appelée FLOC. »

    J’imagine que dans un futur proche, si vous n’êtes pas connecté, vous serez automatiquement suspect d’avoir qqch à vous reprocher.

    Google chrome, direction poubelle si ce n’est déjà fait.

      +9

    Alerter
    • pseudo // 09.05.2021 à 08h52

      FLoC, Federated Learning of Cohorts

      Au moins ils l’amabilité de nommer les choses. Après j’en pense pas grand chose quand je vois la liste des sociétés de captage de cookies qui s’allongent sur les site que je visitent. Vous savez dans la popin qui vous ennuie pour vous demander votre consentement, il y a presque toujours, un bouton partenaires, j’y vais à chaque fois, ils n’ont jamais étaient aussi nombreux qu’aujourd’hui, et sans avoir vérifié, je pense que plus elles sont récentes, plus elles habitent des nations de non droits sur ce sujet particulièrement.

      Il est utopique de croire que l’humanité pourrait se lever d’un seul homme pour refuser une chose en particulier. C’est tautologique. Hors c’est bien cela qu’il faudrait faire, collectivement assécher le flux de data que nous donnons à ces société pour préparer les moyens technologique de notre dystopie en devenir. Au lieu de cela on nous a donné le droit de consentir, de manière répétée, et incessante, tu finiras bien par dire oui.

      https://www.laquadrature.net/2021/04/27/les-cookies-de-google-sont-toxiques-le-floc-aussi/
      > Par ailleurs, les sites web peuvent demander à Chrome de ne pas traquer les utilisateurices quand ils sont visités, au moyen d’une instructions envoyé par le serveur, un header, nommé `Permissions-Policy`.

      Dans ce cas là il suffit d’écrire un petit proxy http(s) à déployer sur le terminal client pour forcer le l’entête http….

        +3

      Alerter
      • LibEgaFra // 09.05.2021 à 15h45

        « Au moins ils l’amabilité de nommer les choses. »

        Justement non.

        « Federated Learning of Cohorts » cela ne veut pas dire ce que c’est. Trois mots à connotation positive quand ce que fait ce programme est l’espionnage systématique de tous les sites visités sans l’accord des utilisateurs.

        Novlangue totale.

        A côté la stasi c’étaient des amateurs.

          +4

        Alerter
        • pseudo // 09.05.2021 à 18h42

          > ce que fait ce programme est l’espionnage systématique de tous les sites visités sans l’accord des utilisateurs.

          non ça j’en doute. Ils vont demander l’autorisation à un moment donné, ils jouent plutôt sur le fait que les gens s’en fichent un peu.

          Les mesures d’espionnage sans consentement existent déjà… ils se sont fait rattrapés il y à peu au sujet du mode incognito qui ne l’était pas vraiment..

            +1

          Alerter
          • Basile // 09.05.2021 à 20h21

            je me demande si ce n’est pas lié à la fin du wifi partagé, qui augmente le traçage
            Free a arrêté son partage depuis plusieurs mois. Orange emboite le pas pour le 1er août.
            Ainsi tout le monde sera obligé d’utiliser une adresse IP qui lui appartient, que ce soit par un ordi fixe ou en en wifi, mais obligatoirement connecté à sa propre box, et non celle d’un inconnu.

              +1

            Alerter
            • vert-de-taire // 09.05.2021 à 22h14

              Il y a une solution simple (fin du partage) :
              partager un abonnement entre citadins proches.
              J’ai vu qu’en ville on ‘voit’ fréquemment une dizaine de wifi simultanément
              ce qui est pur délire de soumission au grand capital que nous gavons par notre apathie à nous faire abêtifier.
              Tout comme maintenir quatre réseaux radio dans 4 compagnies, chacun sur 3 ou plus techno quasi identiques …
              L’optimum du privé se gave sur l’abêtissement du public.

                +2

              Alerter
            • JBB // 09.05.2021 à 22h53

              Le wifi partagé est abandonné car il est obsolète face au développement de la 4g (puis la 5g). D’ailleurs le wifi partagé n’est pas du tout gage d’anonymat.

                +1

              Alerter
          • Grd-mère Michelle // 10.05.2021 à 14h12

            À définir: la notion d’espionnage, qui tend à être de plus en plus confondue avec l’investigation, ce dont souffrent de nombreux journalistes et « lanceurs d’alerte » dans le monde(voir le cas J.Assange).
            Il semble qu’il existe de « bons espions », accrédités, formés, payés(par les contribuables) et d’autres, criminalisés, qui n’ont pas le droit d’exercer leur légitime curiosité, en tout cas pas celui de nous en faire bénéficier.
            Mais… comment en sommes-nous arrivés à admettre la légitimité des divers services secrets et de renseignements, souvent liés aux armées mais pas que, qui aident les pouvoirs en place(officiels ou pas) à tirer les ficelles de leurs sombres desseins(qui nous plongent souvent dans le drame et les malheurs)?

              +0

            Alerter
    • Grd-mère Michelle // 10.05.2021 à 13h46

      « …dans un futur proche, si vous n’êtes pas connecté, vous serez automatiquement suspect d’avoir qqch à vous reprocher. »
      Il me semble que c’est déjà le cas…
      La société du « paraître », on ne peut plus encouragée par des phénomènes comme Facebook, entre autres(et la « télé-réalité ») décourage tout qui souhaite un brin d’intimité, de discrétion au sujet de sa vie privée… Comme si on n’avait plus le droit de garder pour soi ses petits secrets personnels… jusqu’aux plus anodins. Comme si vivre en société imposait de dévoiler le moindre de ses défauts, de ses particularités, même s’ils n’enfreignent pas les règles (imposées par les lois ou la mentalité « bien-pensante »).
      À quand le « certificat de bonne vie et mœurs » pour tou-te-s?
      ATTENTION: le CORONAPASS est en train d’en construire l’outil.

        +1

      Alerter
  • James Whitney // 09.05.2021 à 08h57

    L’article dans Frustration Magazine : « L’insécurité sociale tue des dizaines de milliers de personnes par an, avec la bénédiction du RN et de LREM »

    Et avec la bénédiction des dirigeants français depuis des décennies.

    Pour moi l’espérance de vie est une excellente mesure de la qualité de vie. Une bonne gestion collective de la vie permettra une espérance de vie bien plus de 100 ans pour chacune et chacun.

      +3

    Alerter
    • James Whitney // 09.05.2021 à 12h33

      J’aurais du ajouter que j’ai lu qu’aujourd’hui l’espérance de vie d’un cadre supérieur en France est 13 ans de plus qu’un ouvrier. Scandaleux.

        +3

      Alerter
      • Totote // 12.05.2021 à 08h57

        les membres de la famille royale anglaise vivent en moyenne 3 décennies de plus que les anglais.
        C’était pour mettre les choses en perspectives.

          +0

        Alerter
    • Darras // 09.05.2021 à 13h10

      Je ne vois pas pourquoi on oppose l’insécurité physique qui est très réelle à l’insécurité sociale qui est aussi très réelle.
      Je trouve ça réellement insupportable. Au mieux c’est totalement idiot, aussi idiot qu’opposer l’est au nord ou l’ouest au sud. Au pire, c’est carrément scélérat et ne sert que les idéologues destructeurs du Woke et ceux de l’ordre néolibéral. En général, ces deux sortes là sont financées par les mêmes mandants.
      C’est comme ceux qui opposent fraude sociale des usagers à celle du patronat. Il n’y a pas à opposer, les deux sont à combattre.

        +7

      Alerter
      • Grd-mère Michelle // 10.05.2021 à 14h49

        Pour ma part, je ne comprend pas pourquoi vous décriez systématiquement l’expansionnisme US alors que vous semblez apprécier, tout aussi régulièrement, celui de la Chine…
        De mon point de vue, ils sont à combattre également.

          +0

        Alerter
  • LibEgaFra // 09.05.2021 à 09h06

    « La Chine construit en quatre ans l’équivalent de la Marine française »

    Et bien la Chine va pouvoir vernir contrôler et assurer la liberté de circulation des navires dans le Golfe du Mexique et sur la Manche. De cette manière, les marines anglo-saxonnes auront du travail près de chez elles au lieu d’aller faire des ronds dans l’eau loin de leurs côtes.

      +6

    Alerter
    • Darras // 09.05.2021 à 13h17

      Elle va surtout pouvoir escorter les marchands des pays harcelés par la piraterie impériale US.
      Je ne pense pas qu’un navire US ou larbin osera arraisonner un cargo ou pétrolier iranien, syrien ou vénézuélien s’il est accompagné d’une unité chinoise.
      Un telle force maritime interdit totalement aux USA d’envisager sérieusement tout conflit conventionnel à moins de 2000 km des côtes chinoises.
      Reste le nucléaire… et des tarés l’envisagent sérieusement du côté US. Dieu merci, les Amiraux sont généralement les plus sensés et fermes des officiers généraux US. Ils ont déjà empêché une paire de catastrophes ces 15 dernières années.

        +4

      Alerter
      • Grd-mère Michelle // 12.05.2021 à 13h20

        « Dieu merci, les Amiraux sont généralement les plus sensés et fermes des officiers généraux US. »
        Alors, si « Dieu » (?) est de leur côté (et du vôtre), travaillons donc à ce que les forces militaires continuent à grossir de manière insensée, protégeant ainsi les divers pouvoirs gloutons qui se nourrissent de la passivité quasi désespérée de leurs esclaves?!
        Quitte à maintenir la possibilité de destruction totale de notre biotope à tou-te-s, dominants et dominés, opprimeurs et opprimés, asiatiques, américains, européens et autres… au cas ou l’un ou l’autre Amiral se révèlerait moins « sensé » que d’autres…

        Qui pousse « l’opinion publique » à se moquer du pacifisme? Dieu?
        « Qui est ce dieu vicieux bien planqué dans les cieux?
        Qu’on lui tire la barbe, qu’on lui crève les yeux!
        Qu’on le remballe au néant! » François Béranger sur l’album « Joues pas avec mes nerfs »

          +0

        Alerter
  • pseudo // 09.05.2021 à 09h09

    https://www.liberation.fr/idees-et-debats/tribunes/boycottons-la-5g-20210501_FH4YLLHMUVCTLBT5ZY7QEW5WDU/

    ce dont j’ai du mal à faire sens c’est qu’ils persistent dans ce schéma alors que tout annoncent que le marché de consommateurs globalisé vas péricliter d’ici peu. Le renforcement de la concurrence appauvri les consommateurs par un nivellement par le bas des salaires, l’accentuation de notre pollution appauvri les ressources, l’exploitation de plus en plus intensive de nos ressources les rend plus difficile à exploiter, donc plus cher, bref, tout participe à un effet de tenaille inflation/appauvrissement qui ne permettra pas de maintenir la base de consommateurs disponible nécessaire à assurer les coûts de développement et d’exploitation des sociétés de développement technologique à la source de ce nouveau marché; Et comme on vit un monde mondialisé, les réactions du système vont pouvoir retentir d’un seul homme sur nos sociétés.

      +2

    Alerter
    • Will // 09.05.2021 à 10h59

      Sauf que la production se déporte progressivement sur les produits « luxueux » et à l’export pour les classes aisées internationales. Autrement dit on travaillera pour que les riches consomment une production qui leur sera destinée, puisque leur pouvoir d’achat reste fort : voitures de luxe, sacs à main, tourisme, produits à « haute valeur ajoutée », etc. Pour les esclaves, restera de quoi survivre : bouffe industrielle,vélo, aumône, dispensaires, etc

        +8

      Alerter
      • vert-de-taire // 09.05.2021 à 22h19

        OUI avec un revenu minimum en espérant éviter les révoltes
        pour ceux qui dont le travail s’est déplacé ailleurs.
        Tout un programme de coercition des gueux.

          +1

        Alerter
  • Darras // 09.05.2021 à 09h15

    Libération contre la 5G. Est ce parce que le leader mondial de la 5G est la Chine. 5g, NS2 arrêté, qu’est ce que c’est pratique l’écologie pour servir de petits soldat à Tonton Sam. Libé devrait penser à s’inscrire comme agent étranger. Il n’est pas le seul. Loin de là.

      +9

    Alerter
  • pseudo // 09.05.2021 à 09h25

    https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/trouver-un-titre-205-178376.html

    constat à minima d’une élite qui ne sait pas gérer le problème qu’elle génère autrement que par la fuite en avant.

    too late, too little.

    J’ai le sentiment que cette partie est au désavantage des exploitants agricole, c’est à minima, douteux dans la formulation
    > Dans son rapport, Frédéric Descrozaille préconise également un calcul prenant en compte la baisse de production d’une exploitation, qui compare la moyenne à cinq ans à la moyenne à dix ans pour indemniser ensuite la baisse du potentiel de rendement au titre des calamités agricoles, une baisse de potentiel « que ne peut pas couvrir l’assurance »

      +0

    Alerter
  • pseudo // 09.05.2021 à 10h17

    https://www.ladn.eu/tech-a-suivre/neurodroits-chili-pionnier/

    la seule législation qui vaille est l’interdiction. Toute autre proposition est un travestissement du pouvoir délégué aux représentants pour l’instauration d’une législation de perpétuation dans le développement des technologies prétendument dénoncées par cet acte.

      +2

    Alerter
  • Touriste // 09.05.2021 à 15h18

    « Après l’affaire Danone : comment les fonds activistes font trembler les PDG »

    Bonjour,
    La petite video (ainsi que son titre) des Echos est un pur foutage de gueule habilement et joliment emballé dans un papier-cadeau clinquant : ramassis de plans stock-shots, quelques mêmes archi-utilisés, des morceaux « choisis » issus de l’interview d’une experte (?) et les commentaires creux mais sentencieux d’une voix off doucereuse.
    Ouais… D’abord, le terme « fonds activistes » : le terme « activiste » n’a généralement pas une connotation négative. Puisque ces fonds utilisent des moyens et des arguments à la limite (voire les dépassant) de l’honnêteté, alors pourquoi ne pas utiliser le terme « fonds parasites » ? Parce que ce sont des actionnaires et donc des « IN-VES-TI-SEURS » (sous-entendu hurlé tout le long de la video). Et qu’un investisseur c’est souvent un gentil puisqu’il est sensé préserver et faire se développer l’appareil productif, avec ses profits. Et puis « fonds vautours » est trop défavorablement connoté et tellement « old school »…
    Mais attendez, ça cause de fonds para… activistes qui rachétent des actions (second marché) et donc l’entreprise n’a jamais vu la couleur du pognon (de dingue ?) de ces fonds. Et ils se permettent de murmurer à l’oreille des autres actionnaires de faire ceci ou cela (a main sur le coeur) pour leur plus grand bien (mais aussi et surtout pour leur propre profit). Car il ne s’agit que d’augmenter le cours de l’action; l’entreprise et son avenir peuvent donc partir dans le bruit étouffé d’une discrète chasse d’eau.

      +0

    Alerter
  • vert-de-taire // 09.05.2021 à 19h22

    *** EDF, la stratégie anti-SUD : la chasse aux syndicats est ouverte
    Et l’avocat de s’interroger sur les causes d’un tel sentiment d’impunité de l’entreprise et de ses dirigeants.
    ***

    L’impunité versus les infractions.
    Nos hors-la-loi continuent de dominer – c’est un État de NON-DROIT, encore et toujours.
    Cela fait des décennies que cela dure, on se souviendra de l’espionnage des opposants,
    Armand Faussat (ex CEA parlant des déchets), Stéphane Lhomme, directeur de l’Observatoire du nucléaire, ..

    Que dire d’autre sinon dictature ?

      +1

    Alerter
  • vert-de-taire // 10.05.2021 à 08h28

    ***Les droites, histoire d’une hégémonie : entretien avec Gilles Richard (2018)***

    « On ne peut pas poser la question de la République sociale en 1789, »

    Il faut se pincer pour lire cela. En lisant les batailles entre révolutionnaires (en 1789 et immédiatement après) on comprend autre-chose et puis la loi scélérate Le Chapelier (1791)… interdisant les corporations qui prouve le danger de l’organisation des ouvriers
    donc de surtout empêcher la République (encore ‘monarchique’) sociale.

    Autre ‘aveuglement’ étrange :

    « Pour les gaullistes, ce qui compte d’abord, c’est la grandeur nationale. L’économie est seconde, sans être secondaire »
    NON pas du tout, c’est la souveraineté nationale, laquelle permet seule la Liberté.
    La liberté pour ne pas dépendre des grands qui se font la guerre et qui oppressent tout ce qui résiste.
    Si IL fait la bombe ce n’est pas pour la grandeur nationale mais bien la souveraineté-liberté.
    La grandeur c’est pour faire frémir les crétins, pour inhiber la raison, c’est le Spectacle.

    Ce Gilles Richard réécrit l’histoire à sa botte.

      +3

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications