Les Crises Les Crises
28.mars.202128.3.2021 // Les Crises

Revue de presse du 28/03/2021

Merci 33
J'envoie

Cette semaine dans la revue, la question de l’accès à l’eau et à la nourriture, une loupe posée sur la France en y regroupant quelques articles de catégories variées, et un tour d’horizon international de l’Équateur à la Grande-Bretagne ou de la Turquie à la Chine et Cuba. Merci à nos contributeurs pour ce florilège.

DÉMOCRATIE

Le félon, le socialiste, le banquier et...

"Le 7 février 2021, un peu plus de 13 millions d’Equatoriens se sont rendus aux urnes pour choisir entre 16 candidats à la présidence de la République et élire 137 parlementaires et 5 députés andins. D’emblée, et sans contestation possible, l’économiste socialiste Andrés Arauz (Union pour l’espérance ; UNES), soutenu par l’ex-président et figure de la gauche latino-américaine Rafael Correa, a été déclaré vainqueur du premier tour avec 32,72 % des voix. Annoncé prématurément de quatre manières différentes – un sondage « sortie des urnes », un comptage rapide, une conférence de presse, puis une annonce de résultats encore partiels –, sous l’égide du Conseil national électoral (CNE), le nom du candidat admis au second tour du 11 avril prochain a évolué au fil du temps, provoquant polémiques et confusion." [Article très long, si vous n'êtes pas un vrai passionné ;-) il y a la solution de vous rendre directement au paragraphe "Épilogue provisoire"..!]

Source : MEMOIRE DES LUTTES

ENVIRONNEMENT

La crise climatique bouleverse le débit des rivières du monde entier

"De tels résultats fournissent non seulement un modèle capable d’expliquer pourquoi le débit mondial des rivières a changé au long des quarante dernières années, mais surtout un modèle capable de proposer des prévisions quant aux changements auxquels il faut s’attendre pour les années à venir. Au cours des dernières décennies, le débit des rivières s’est radicalement transformé. En voulant en comprendre les raisons, une équipe de recherche internationale dirigée par l’ETH Zurich a fait une découverte majeure. Le changement climatique est responsable d’un bouleversement sans précédent du cycle de l’eau dans le monde entier, influant sur le débit des rivières, de façon plus forte que la gestion de l’eau et des terres. Selon la région et la période de l’année, la quantité d’eau dans les rivières va donc différer en fonction des variations de température, et entraîner davantage d’inondations ou de sécheresses."

Source : LA RELEVE ET LA PESTE

FRANCE

OTAN 2030 : “Il faut stopper ce train fou avant qu’il ne soit trop tard !”

"Dans une lettre ouverte à Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN, plusieurs hauts gradés de l’Armée regroupés au sein du Cercle de Réflexion Interarmées s’insurgent contre le projet OTAN 2030 qui affaiblit la souveraineté de la France selon eux. En voici le texte intégral."

Source : Capital

Libres propos : Alain Juillet, ancien directeur du renseignement à la DGSE

"La gravité des problèmes que nous traversons devrait nous faire réfléchir à l’avenir de notre pays avec pour corollaire une évaluation objective de notre capacité de remise en cause. Si l’on analyse les trois vagues successives de la crise sanitaire, nous retrouvons les mêmes éléments à chaque étape : une impréparation totale, du pilotage à vue, une organisation dépassée, et une gestion erratique des moyens. Il ne s’agit nullement d’une critique, car la tâche est difficile et l’équipe en place paie pour tous ceux qui l’ont précédé. Le problème c’est qu’à travers cette situation sanitaire, nous ne voyons que la partie émergée de l’iceberg. En réalité, le bateau France prend eau de toutes parts : l’Europe de la défense, notre balance commerciale, notre situation en Afrique ou les tensions judiciaires n’en sont que des exemples parmi d’autres."

Source : France-Irak actualité

Élections locales : assez de manipulations

"Il faut être clair, la gestion de la pandémie sous la présidence d’Emmanuel Macron se réalise dans un cadre juridique qui entretient parfois des rapports très lointains avec les exigences démocratiques. Il y a déjà eu la catastrophe relative aux élections municipales de 2020, dont on a organisé délibérément le premier tour le 15 mars en sachant que le second ne pourrait avoir lieu puisque le premier confinement du 17 mars était déjà décidé. Le deuxième tour fut organisé trois mois plus tard sans qu’une campagne électorale digne de ce nom puisse se dérouler avec les conséquences en matière d’abstention privant le scrutin de toute légitimité."

Source : Vu du droit

Un problème de soudures à l’EPR de Flamanville fait craindre de nouveaux surcoûts

"Nouveau coup dur pour le chantier de l’EPR de Flamanville (Manche). Le 3 mars, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un écart de conception concernant trois piquages du circuit principal du réacteur en construction. Ces défauts pourraient entraîner de nouveaux retards et surcoûts dans la mise en service du réacteur de troisième génération, prévue en 2023."

Source : Reporterre

GÉOPOLITIQUE

Droits humains : le marché de dupes qu'Erdoğan veut conclure avec l'Europe

"Le « plan d'action pour les droits humains » de l'autocrate turc ressemble fort à une manipulation, sur laquelle l'Union européenne pourrait être tentée de fermer les yeux."

Source : Slate

Un Brexit géostratégique

"Le premier Ministre britannique vient de préfacer et de rendre public un rapport officiel sur la politique étrangère et, plus largement, le positionnement stratégique de la Grande-Bretagne. Ce rapport, intitulé « Global Britain in a competitive age », fruit d’un an de réflexions et fort d’une grosse centaine de pages, explicite les grandes orientations de la Grande-Bretagne de l’après-Brexit et la cohérence d’ensemble des initiatives qui sont ou seront prises en matière d’équipement militaire, de diplomatie, de politique commerciale, etc. Le document est de belle facture et, derrière les passages obligés que sont les références aux droits de l’homme, à la lutte contre le changement climatique, aux risques sanitaires, etc. met clairement en avant les grandes orientations du gouvernement britannique."

Source : GEOPRAGMA

INEGALITES

Néolibéralisme : Augmentation de l’écart salarial et cadeaux fiscaux au Capital

"Il n’y a pas l’espace ici pour résumer l’évolution des inégalités de revenu au cours des deux derniers siècles. Limitons-nous à souligner l’évolution depuis 1968 en France. La grève générale de mai 1968 en France et les accords de Grenelle qui ont suivi ont débouché sur une forte augmentation du salaire minimum pendant 15 ans : « C’est ainsi que le pouvoir d’achat du salaire minimum progresse au total de plus de 130 % entre 1968 et 1983, alors que dans le même temps le salaire moyen ne progresse que d’environ 50 %, d’où une très forte compression des inégalités salariales. La rupture avec la période précédente est franche et massive : le pouvoir d’achat du salaire minimum avait progressé d’à peine 25 % entre 1950 et 1968. » Le tournant a lieu en 1982-1983 lorsque le gouvernement du socialiste François Mitterrand prend un virage droitier."

Source : CADTM

MATIÈRES PREMIÈRES

Tempêtes à venir sur la sécurité alimentaire mondiale ?

"La pandémie de Covid-19 a dégradé depuis plusieurs mois la situation alimentaire des personnes les plus vulnérables de la planète. Cette tendance pourrait s’accroître avec la crise économique qui s’amplifie. À plus forte raison, si l’offre agricole dans le monde se contracte, risque potentiel en 2021. Plusieurs questions stratégiques se posent à court et moyen termes."

Source : Iris-France

Au Maghreb, l’eau est à la source des conflits sociaux de demain

"Les conflits autour des ressources en eau se multiplient ces dernières années à travers le Maghreb. Un réchauffement climatique global conjugué à des politiques prédatrices pourrait accentuer les tensions politiques. Dans les années 1980, le plus célèbre des opposants marocains à Hassan II, Abraham Serfaty, écrivait dans une langue marxiste typique : « La politique dite ‘‘des barrages‘‘ symbolise l’extension dans les zones les plus fertiles du pays de la grande propriété terrienne orientée vers la culture de produits d’exportation correspondants aux besoins du marché d’Europe occidentale en produits méditerranéens, dans la droite ligne de la politique agricole coloniale. » À l’époque, l’accès à l’eau ne semblait pas encore être un enjeu politique et social majeur au Maghreb. Des décennies plus tard, le révolutionnaire pétri par la lutte des classes se serait-il étonné de voir le partage et l’usage des ressources en eau dans la région effectivement décrit comme un révélateur majeur de fractures sociales par des analystes peu soupçonnables de sympathies révolutionnaires ?"

Source : MIDDLE EAST EYE

VUES D’AILLEURS

La Chine et Cuba développent un vaccin contre plusieurs souches du Covid-19

"La Chine et Cuba travaillent à l'obtention d'un vaccin, appelé Pan-Corona, efficace contre différentes souches du coronavirus SARS-CoV-2. L'agence de presse Xinhua signale que des scientifiques chinois et des chercheurs du CIGB, le Centre de Génie Génétique et de Biotechnologie de La Havane développent le produit dans une installation ouverte dans la ville de Yongzhou, dans la province du Hunan. Gerardo Guillén, directeur de la recherche biomédicale au CIGB, a déclaré que le projet a vu le jour à la demande de la partie chinoise et reçu l'approbation du ministère cubain des Sciences, de la Technologie et de l’Environnement. Elle repose sur la combinaison des parties du virus conservées et moins exposées aux variations pour générer des anticorps, avec celles visant les réponses cellulaires. «Il s'agit d'une stratégie qui pourrait protéger contre les urgences épidémiologiques des nouvelles souches du coronavirus qui pourraient exister à l'avenir », a-t-il déclaré."

Source : LES 2 RIVES

ÉCONOMIE

La plongée dans un capitalisme hyper-flexible et hyper-sécurisé

"La quête de flexibilité sur le marché du travail est moins assumée aujourd’hui que dans les années 90 ou 2000. Le mot s’est fait plus discret, trop associé à l’idée de précarité dans l’esprit des gens. L’OCDE qui en fut longtemps le chantre, ne le porte plus en étendard. Jusqu’aux ordonnances de 2017 ou la réforme de l’assurance chômage, elle reste certes le fil conducteur des réformes accomplies en France. Où années après années, sous couvert de lois qui préfèrent parler de sécurisation des parcours, de modernisation, les entreprises gagnent en degré de liberté. En dépit de tous cela, la France et de nombreux pays d’Europe continentale, continuent à détonner par rapport aux marchés anglo-saxons, sous l’angle du droit formel du moins et demeurent caractérisés par une forte protection de l’emploi, telle que la mesure l’OCDE à travers ses indicateurs synthétiques. La crise jette un jour nouveau sur cette fameuse rigidité chronique."

Source : XERFI CANAL

ÉTATS-UNIS

Le plan de relance Covid-19 de Biden change-t-il la donne ?

"Le Congrès vient d’adopter le plan de relance Covid de 1 900 milliards de dollars souhaité par Joe Biden. En dépit de quelques reniements de la Maison-Blanche, assimilés logiquement à une forme de trahison par l’aile gauche démocrate, les montants colossaux déployés en direction des plus démunis laissent entrevoir un véritable tournant économique et social ; sinon idéologique. Pour autant, constitue-t-il un changement de paradigme ?"

Source : LE VENT SE LEVE

Commentaire recommandé

nulnestpropheteensonpays // 28.03.2021 à 08h58

La chine , pays de tout les maux , a deux EPR qui ont couté un tiers de moins que ce que coute deja flamanville qui n’est pas fini , nous ,libéraux a grande gueule avons embauché des ouvriers payés avec une fronde , qu’on renvoyait chez eux en cas d’accident , merci Bouygues , un gouffre financier où on jette des pelletées de pognons sans arrêt .Et en plus maintenant on apprend que le boulot est mal fait ( mais ça, en néolibéralisme c’est un euphémisme )! Est ce qu’on va prendre Bouygues et ceux qui lui ont filé le boulot a coup de gifles jusqu’a ce que ces parasites rendent la pognon ?

18 réactions et commentaires

  • Basile // 28.03.2021 à 07h32

    bonjour

    je voudrais dire en passant, que
    – les Français n’ont pas voulu Maastricht, ils l’ont
    – n’ont pas voulu l’heure d’été, ils l’ont

    il y a toujours de bonnes et hautes raisons pour nous imposer le contraire de ce qu’on veut. Aujourd’hui, c’est parait-il le Covid.

      +14

    Alerter
    • lit75 // 28.03.2021 à 08h35

      Ah non, les français ont bien voté par referendum pour le traité de Maastricht en 1992.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_fran%C3%A7ais_sur_le_trait%C3%A9_de_Maastricht

      D’une assez courte majorité, mais d’une majorité quand même. Ce sont les dispositions du « traité constitutionnel » de 2005, rejeté par referendum, qui sont plus ou moins revenues avec le traité de Lisbonne.

        +12

      Alerter
      • Paul // 28.03.2021 à 10h47

        oui, bien sûr mais les français ont refusé la ratification d’une constitution qui nous aurait liéé les mains et les pieds

          +8

        Alerter
      • Paul // 28.03.2021 à 11h03

        Ot an 2030

        agenda
        2030

        même but.

        les crises : des infos sur l’agenda ?

        il en va de la survie et de l’indépendance de la France, mais ça, on n’en parle pas.

          +14

        Alerter
      • Paul // 28.03.2021 à 11h06

        Seul les allemands restent maîtres chez eux et ont compris. Leur équivalent du conseil d’état a anulé le plan

        pas plus d’infos la dessus ?

          +7

        Alerter
        • ellilou // 28.03.2021 à 14h41

          Depuis 1974 et le « So lange » du tribunal constitutionnel fédéral allemand…Ite missa est 😉

            +1

          Alerter
  • pseudo // 28.03.2021 à 08h12

    > http://www.france-irak-actualite.com/2021/03/libres-propos-alain-juillet-ancien-directeur-du-renseignement-a-la-dgse.html

    ça commençait bien, puis ça fait pshit. ça fait pshit parce qu’il identifie bien ce que nous avons fait correctement dans la pandémie, l’imaginer, la théoriser, la planifier, ça dénonce même l’idéologisme qui rend aveugle tout en se permettant même de donner une leçon sur la manière de faire un retex efficace et utile. Le problème c’est que ça ce termine sur l’espoir de trouver un homme intelligent, providentiel diraient certains, et pragmatique.

    à ce rythme là le bateau france aura touché fond, son indépendance avec….

      +7

    Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 28.03.2021 à 08h58

    La chine , pays de tout les maux , a deux EPR qui ont couté un tiers de moins que ce que coute deja flamanville qui n’est pas fini , nous ,libéraux a grande gueule avons embauché des ouvriers payés avec une fronde , qu’on renvoyait chez eux en cas d’accident , merci Bouygues , un gouffre financier où on jette des pelletées de pognons sans arrêt .Et en plus maintenant on apprend que le boulot est mal fait ( mais ça, en néolibéralisme c’est un euphémisme )! Est ce qu’on va prendre Bouygues et ceux qui lui ont filé le boulot a coup de gifles jusqu’a ce que ces parasites rendent la pognon ?

      +28

    Alerter
    • TZYACK // 28.03.2021 à 09h29

      Bouygues BTP avait la réputation d’être un Groupe prédateur de ses sous-traitants en les poussant injustement à la faillite pour ensuite les racheter pour une bouchée de pain. Sur ses chantiers, il était ouvert, avant tout travaux, un registre de constats, contradictoires ou non, pour en réclamer ensuite un maximum d’indemnités injustifiées, mais juridiquement fondées par les clauses pointilleuses et léonines de ses contrats. Cette procédure systématique lui permettait ainsi d’engranger de confortables bénéfices au détriment des importants dépassement de coûts de ses réalisations.
      Rien n’aurait donc changer ?

        +14

      Alerter
    • Paul // 28.03.2021 à 14h28

      quoi, ce bon samaritain français
      condamné à payer 29.950 euro pour avoir eu un millier de travailleurs au noir sur le chantier.
      des gens qui ne comprenaient pas les questions des journalistes

        +5

      Alerter
    • Patrick // 28.03.2021 à 21h03

      Bouygues fait le béton mais pas le réacteur.
      Nous avons perdu le savoir faire dans ce domaine à la suite de la super gestion de Atomic Anne , copine de Mitterrand.
      Il y a déjà eu d’autres problèmes de soudure et de qualité de l’acier chez Framatome , filiale à 75% d’EDF , entreprise appartenant à l’état.. ah ces s..ds de capitalistes 😁

        +6

      Alerter
  • Paul // 28.03.2021 à 11h20

    l’enchaînement par la dette retardé ?

    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/03/26/la-cour-supreme-allemande-suspend-la-ratification-du-plan-de-relance-europeen-en-attendant-de-se-prononcer-sur-un-recours_6074585_3210.html
    « La ratification du plan de relance européen suspendue en Allemagne

    Cette suspension risque de ralentir encore la mise en place de ce fonds doté de 750 … L’instance suprême allemande a décidé que dans l’attente d’une décision sur ce … Lire aussi Plan de relance de l’Union européenne : la bataille de la ratification … les initiateurs du recours devant la cour constitutionnelle allemande. »

      +4

    Alerter
    • Patrick // 28.03.2021 à 21h19

      C’est plutôt bon pour nous.
      C’est avec ce plan que nous allons écoper une dette du double de ce que nous allons toucher … au secours !!

        +5

      Alerter
      • Jean // 30.03.2021 à 12h12

        Patrick,

        Et encore… de ce que nous allons toucher sous conditions… au secours en effets d’autant que ces technocrates ne se contentent pas de nous ruiner, ils veulent maintenant restreindre nos libertés. La guerre que mènent les zélites contres les peuples s’intensifie et si nous sommes beaucoup plus nombreux, ils sont bien mieux organisés et ont une conscience de classe bien plus développé.

          +2

        Alerter
  • BA // 28.03.2021 à 19h22

    En Ile-de-France, les services de réanimation vont trier les patients. Quel patient allons-nous laisser mourir ? Quel patient allons-nous sauver ?

    L’alerte de 41 directeurs de crise de l’AP-HP : « Nous serons contraints de faire un tri des patients »

    Dans le JDD, 41 médecins réanimateurs et urgentistes alertent sur la réalité du terrain, face à la dégradation de la situation sanitaire. Voici leur tribune :

    « L’épidémie de Covid-19 est de nouveau en progression constante dans toutes les Régions, et l’Île-de-France se retrouve malheureusement parmi les Régions en première ligne. Dans les quinze prochains jours, les contaminations ayant déjà eu lieu, nous avons une quasi-certitude sur le nombre de lits de soins critiques qui seront nécessaires et nous savons d’ores et déjà que nos capacités de prise en charge seront dépassées au terme de cette période.

    Il est trop tôt pour que la campagne de vaccination puisse améliorer significativement l’évolution de l’épidémie pendant cette période critique. Nous rappelons, s’il en était besoin, que la vaccination reste l’arme essentielle à moyen et long terme. Tous les indicateurs concordent pour affirmer que les mesures actuelles sont et seront insuffisantes pour inverser rapidement la courbe alarmante des contaminations.

    https://www.lejdd.fr/Societe/Sante/exclusif-lalerte-de-41-medecins-face-a-la-crise-nous-serons-contraints-de-faire-un-tri-des-patients-4034448

      +2

    Alerter
  • Jean // 30.03.2021 à 11h37

    Tempêtes à venir sur la sécurité alimentaire mondiale ?

    « À l’autre bout de la chaîne, des consommateurs secoués par la polycrise de Covid-19. Avec d’abord le défi de la faim qui frappe un habitant sur neuf dans le monde et qui nécessite une mobilisation humanitaire de tous les instants. D’ailleurs en 2020, le prix Nobel de la paix a été attribué au Programme alimentaire mondial (PAM). Son directeur général vient de rappeler que la faim tuait chaque jour bien davantage que le coronavirus et que le meilleur vaccin contre cette tragédie-là s’appelle la nourriture. Combien de personnes, privées de leur mobilité, de leur travail et de leur revenu, plongent en ce moment dans l’insécurité alimentaire ? Un récent rapport estime que plus de 160 millions de personnes sont tombées dans l’extrême pauvreté et la faim en raison du Covid-19[2]. N’oublions pas que la pauvreté génère toujours de la faim ou de la précarité nutritionnelle. Cette réalité universelle vaut pour l’Europe ou la France, où le nombre d’individus fragilisés sur le plan alimentaire s’est accru avec la crise du Covid-19. Environ 2,1 millions de Français ont ainsi bénéficié d’une aide alimentaire[3] depuis le début de l’année 2021 et la moitié avaient commencé à y avoir recours depuis moins d’un an, dont 20% pour la première fois depuis cet hiver 2020/2021. »

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications