Les Crises Les Crises
21.février.202121.2.2021 // Les Crises

Revue de presse du 21/02/2021

Merci 64
J'envoie

Une revue de presse aux horizons variés grâce à nos contributeurs auxquels nous adressons encore un grand merci. Bonne lecture.

DÉMOCRATIE

Le gouvernement technocratique de Draghi est une insulte à la démocratie

"Le président de la République italienne Sergio Mattarella vient de nommer l’ancien directeur de la Banque centrale européenne Mario Draghi pour former un gouvernement “apolitique”. Une décision qui s’inscrit dans une longue série d’administrations technocratiques destinées à imposer des mesures d’austérité impopulaires et pourtant rejetées par les Italiens. Le sociologue Paolo Gerbaudo, déjà interviewé par Le Vent Se Lève, nous livre son analyse sur cette spécificité politique italienne et ses enjeux."

Source : LE VENT SE LEVE

L'affaire Bettencourt, enjeu d'intelligence juridique

"L'affaire Bettencourt peut sembler aujourd'hui un peu lointaine. Mais le temps judiciaire n'est pas celui de la presse et l'arrêt Société éditrice de Mediapart et autres c. France, rendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) le 14 janvier 2021 attire aujourd'hui l'attention. La décision considère en effet comme conforme à la Convention la décision des juges français qui ont enjoint à Médiapart de retirer de son site certains enregistrements. Durant l'année 2009, la presse se fit l'écho d'un conflit entre Madame Bettencourt, principale actionnaire du groupe l'Oréal, aujourd'hui décédée, et sa fille. Celle-ci contestait d'importantes donations faites à François-Marie Banier, un photographe qui, selon elle, abusait de la faiblesse de sa mère. A l'appui de ses accusations, elle avait remis à la justice des enregistrements des conversations tenues au domicile de sa mère, effectués à son insu par son maître d'hôtel.

Source : Liberté, libertés chéries

ENVIRONNEMENT

Pollution marine : la nocivité des micro- et nanoplastiques sous le microscope du CNRS

"Les plastiques pullulent dans nos océans. Si l’impact des macro-déchets est aujourd’hui bien documenté, les chercheurs se penchent aujourd’hui sur les effets des débris micro- et nanométriques. Ce sujet est au cœur des recherches du Groupement de recherche « Polymères & Océans » du CNRS qui a présenté ses axes de travail à l’occasion d’une conférence de presse le 10 février."

Source : Industrie & Technologies

Pourquoi les véhicules électriques n’aiment pas du tout le froid

"Par temps froid, la chimie des batteries est fortement ralentie. Une chute des températures affecte l’autonomie des véhicules électriques, mais aussi les temps de recharge et les performances des systèmes de récupération d’énergie au freinage. C’est pour cela que les cellules des batteries au lithium-ion ont besoin d’être réchauffées. A défaut, le rendement s’effondre de 20% à 50 %, selon les fabricants. Cette situation se dégrade encore plus lorsque le conducteur utilise des accessoires gros consommateurs d’énergie électrique comme le chauffage de l'habitacle. Au final, l’AAA (American Automobile Association) chiffre à 41% la perte moyenne d’autonomie par une température de -6 degrés Celsius avec le chauffage activé."

Source : Transitions Energies

FRANCE

Qui pour encadrer le recours aux consultants privés dans le public ?

"Stratégie vaccinale, définition des plans de relance, économies dans la politique d’achat de l’État… le recours aux cabinets de consultants privés par l’administration n’est pas nouveau. Critiqué officiellement plusieurs fois, rien n'a encore évolué alors que les problèmes sont bien documentés. Début janvier le Canard Enchaîné et Politico révélaient que la logistique vaccinale avait été en partie sous traitée à Mc Kinsey, un cabinet de conseil privé. Déjà sommé de se justifier à ce sujet en janvier, Olivier Véran redit la même chose : en substance, "on l’a fait parce qu’on le faisait déjà avant". Du talent pour vendre leurs services à l’Etat, manifestement oui ces cabinets en ont. Notamment depuis la crise."

Source : La Bulle Economique - France Culture

La ville de Vendôme vend son nom à LVMH pour 10000 euros

"La commune du Loir-et-Cher s’apprête à céder au groupe de luxe le droit d’utiliser sa «marque» pour de futurs bijoux. Un choix qui fait débat. Outre la vente elle-même, c'est le prix symbolique qui fait tiquer des internautes, et l'opposant écologiste à la mairie, Florent Grospart, qui le compare au chiffre d'affaires de LVMH qui a atteint 44,7 milliards d'euros en 2020."

Source : Le Parisien

Rachat d’Alsid par Tenable, une nouvelle perte pour le secteur cyber français

"Le 10 février dernier, Alsid, spécialiste français en sécurisation de l’Active Directory de Microsoft, annonce son rachat par Tenable pour la somme de 98 millions de dollars. Avec ce rachat, la France perd encore un de ses fleurons dans la cybersécurité, un secteur en constant développement."

Source : Portail de l’IE

GÉOPOLITIQUE

Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages. Navalny, Borrell et compagnie.

"Comment ne pas louer l’initiative de Josep Borrell, Haut représentant européen pour les affaires étrangères, et diplomate de haute volée, de se rendre à Moscou vendredi 5 février dernier rencontrer Sergueï Lavrov ? Il s’agissait d’apaiser les tensions nées de l’affaire Navalny, de troquer l’ingérence ouverte pour le dialogue respectueux, d’enjoindre le président russe de ne pas perdre totalement confiance en la capacité d’autonomie de pensée et d’action de l’Europe, et de rechercher les voies d’une coopération fructueuse notamment énergétique avec l’UE."

Source : BOUGER LES LIGNES : BLOG CAROLINE GALACTEROS

Accord nucléaire iranien : l’échec programmé de l’administration Biden

"En adressant des exigences irréalistes à l’Iran et en se livrant à des propos alarmistes au sujet de son programme nucléaire, le Secrétaire d’État Tony Blinken a souligné la véritable intention des États-Unis quant à leur volonté de rejoindre ou non l’accord controversé. Le Président Joe Biden a fait de la réintégration du plan d’action global conjoint (JCPOA, populairement connu sous le nom d’accord nucléaire iranien) l’une des principales priorités de son administration, inversant la direction prise par l’ancien Président Donald Trump qui, en mai 2018, a retiré les États-Unis de l’accord historique conclu en 2015. Cependant, l’écart entre le désir déclaré de Biden et la capacité de son équipe de politique étrangère, dirigée par le Secrétaire d’État Antony Blinken, à le concrétiser, semble insurmontable."

Source : RT - Traduction Le cri des peuples

Retour de bâton : les sanctions de Trump contre le Yémen se retournent contre les USA

"« Nous pensions que l’aide des États-Unis nous permettrait de nourrir nos enfants, et non que les sanctions américaines les feraient mourir de faim », a déclaré à MintPress un père yéménite – qui souhaitait seulement être appelé J. A – de la ville frontalière d’Abs, près de l’Arabie Saoudite. Le seul revenu dont dispose J.A. pour nourrir les vingt membres de sa famille est le mandat bancaire qui arrive à la fin de chaque mois. Il reçoit 500 riyals saoudiens de son fils expatrié en Arabie Saoudite, où il est employé dans une laverie. Mais cet argent ne pourra plus être acheminé au Yémen, car les sociétés de change annulent les transferts de fonds étrangers vers le pays, en raison des sanctions imposées par l’administration Trump sortante."

Source : MintPress - Traduction ENTELEKHEIA

INEGALITES

Panorama d’une Guadeloupe à l’abandon où les services de base ne sont même plus assurés

"Accès à l’eau potable, à des soins de qualité ou à la justice : les services de base font défaut en Guadeloupe. Plutôt qu’une brutale « casse » du secteur public, il s’agit de scandales de corruption qui persistent, alors que l’État ferme les yeux. « On dit souvent, ici, qu’on entre au CHU par la porte principale, et qu’on en ressort par la morgue », lâche cyniquement Cédric. Il est aide-soignant à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. Sur l’île aux belles eaux, les médecins manquent – 354 pour 100 000 habitants, contre 437 à l’échelle nationale – et se concentrent sur Grand-Terre, plus urbaine et touristique. Les malades les plus fortunés privilégient les établissement privés, voire les transferts vers l’hexagone. Les autres, plus précaires, se rendent « à reculons » au Centre hospitalier de Guadeloupe (CHUG), épicentre d’une offre de soins dégradée."

Source : BASTAMAG

LIBERTÉS

La loi « séparatisme » saborde la liberté associative

"Les associations organisant des actions de désobéissance civile, ou soutenant des blocages de chantier tel que celui en cours à Gonesse, seront-elles bientôt considérées comme « agissant contre la République » ? Pourront-elles être plus facilement privées de subventions, voire dissoutes ? La crainte est grande chez les associations de défense de l’environnement. Car le projet de loi « confortant le respect des principes de la République » (surnommé « loi séparatisme ») prévoit, dans ses articles 6 à 12, de renforcer le contrôle des associations. Après en avoir débattu pendant deux semaines, les députés doivent adopter l’ensemble du texte par un vote solennel mardi 16 février."

Source : Reporterre

MATIÈRES PREMIÈRES

Guerre économique sur le gaz

"Les États-Unis sont en train de mener une guerre économique sans merci contre la Russie sur l’approvisionnent en gaz de l’Europe, avec pour cible le projet Northstream 2 et l’Europe comme champ de bataille. Les Américains n’hésitent pas à piétiner la souveraineté européenne en appliquant l’extraterritorialité de leur droit sur le territoire européen, aux entreprises européennes qui participent à ce projet. C’est un gazoduc reliant la Russie (Vyborg) à l’Allemagne (Greifswald) en passant par la mer Baltique traversant les eaux finlandaises, suédoises et danoises. Projet avoisinant 10 milliard d’euros. Il est financé à 51% par Gazprom et le reste entre ENGIE (France), OMV (Autriche), Shell (anglo-néerlandais), Uniper (groupe E.ON - Allemagne) et Wintershall Dea (groupe BASF - Allemagne) allant de 9% à 15%."

Source : Ecole de Guerre Economique

RÉFLEXION

George Orwell et Terry Gilliam - Notre Bibliothèque Verte

"George Orwell (vu de 1984). Que reste-t-il à dire sur 1984, le dernier roman de George Orwell, qui n’ait été dit ? Depuis sa parution en 1949, l’œuvre a été l’objet de tant de disputes interprétatives, tirée d’un côté ou de l’autre en fonction des intérêts de ses exégètes, communistes, socialistes libertaires ou libéraux, qu’on hésite à en rajouter. Sans compter les ébahis de dernière minute. La description du régime dirigé par l’énigmatique Big Brother a été tenue pour « prophétique », à la lumière des révélations d’un Edward Snowden sur les programmes de surveillance de masse aux États-Unis et en Angleterre. Quant aux techniques de destruction de la vérité déployées par le « parti intérieur » et son intellectuel organique O’Brien (double pensée, réécriture du passé, certitude du « 2+2 = 5 »), elles ont permis d’ironiser sur les « faits alternatifs » de l’administration Trump et de commenter avec autorité l’entrée dans l’ère de la « post-vérité »."

Source : Pièce et Main d’œuvre

ÉCONOMIE

Le silence assourdissant des économistes face au basculement du monde

"Depuis 30 ans, l’idée d’une vertu autorégulatrice des marchés guide l’action publique. Les pays avancés n’ont eu de cesse de démonter les barrières et les rigidités qui biaisent les arbitrages privés au plan micro-économique, n’octroyant aux États qu’une fonction correctrice subsidiaire. Avec l’idée que l’harmonie sur le plan macro-économique repose sur l’équilibre simultané et non faussé sur les marchés de produits, du travail et du capital. Pourtant, tout ce que peut tenter de formuler un économiste sur la base des raisonnements en termes d’équilibre vire au fiasco et à l’incongruité. Nous nous raccrochons aux branches avec des explications partielles et, disons-le, insatisfaisantes. Face à un monde où les taux sont à zéro, que nous disent les grandes Tables de la loi de l’équilibre ?"

Source : XERFI CANAL

Commentaire recommandé

LibEgaFra // 21.02.2021 à 12h06

A propos de Navalny: ce qu’il y a de bien avec la presse occidentale, c’est qu’elle n’est pas sectaire. Alors oui quand il s’agit de Le Pen ou d’Orban,elle dénonce l’extrémisme de droite, la xénophobie voire le racisme, mais dès qu’il s’agit de Navalny, miracle, le sectarisme s’est évanoui dans la nature, et ce ne sont que des éloges pour un personnage raciste qui a donné le mode d’emploi pour se débarrasser des Caucasiens et dont l’organisation demande des millions pour ensuite rétrocéder des milliards à ses souteneurs. Bref Navalny est un prostitué.

https://www.les-crises.fr/navalny-l-invention-du-principal-opposant-politique/

« Cette vidéo a été supprimée, car elle ne respectait pas le règlement de YouTube concernant les contenus incitant à la haine. »

Ne jamais faire confiance à youtube. Cette suppression/censure vise à protéger Navalny. Rien d’autre.

Le comble est la décision de la CEDH qui enjoint la Russie de libérer Navalny parce que soit disant sa sécurité n’est pas assurée. Cette CEDH avale tout et se prononce automatiquement pour la présomption de culpabilité de la Russie.

Curieusement nous n’avons jamais entendu la CEDH se prononcer sur la libération d’Assange dont la santé est réellement menacée. En fait non, c’est parfaitement normal.

36 réactions et commentaires

  • Jean // 21.02.2021 à 07h16

    Le Fil d’Actu sur la crise politique italienne.

    ITALIE : LA DÉMOCRATIE PIÉTINÉE AU NOM DE L’EUROPE ?
    https://www.youtube.com/watch?v=_kwag-5gqW0

      +8

    Alerter
    • calal // 21.02.2021 à 08h54

      merci pour le lien et la video tres explicative.
      Wouaouh! je n’avais pas vu que derriere draghi il y avait une coalition de TOUS les leaders politiques italiens,y compris salvini.
      Est ce que l’italie est tellement en crise que objectivement, le rassemblement de tous etait necessaire? j’ai toujours pense qu’en france,tant qu’il y avait plethore de candidats souverainistes ou ecologistes differents,c’etait un signe que les crises n’etaient pas si graves que cela. L’italie a t elle atteint un point tel que ce moment est depasse?

      Il faut vraiment suivre cette crise italienne tant elle risque de prefigurer notre avenir a nous francais. Salvini va t il claquer la porte apres avoir constaté que les promesses ayant conduit a « l’union sacree » n’auront ete comme d’habitude que du vent? Tous ces gens ne sont ils que des parvenus et des vendus? Vont ils etre efficaces et eviter le pire aux italiens? Les italiens sont ils comme la ecrit celine a propos des francais et des peuples en general que des egoistes et des laches prets a tout sacrifier pour sauver leur argent? Sommes nous plus vertueux qu’eux?S’ils echouent et aggravent la situation du peuple pour sauver les riches, un « duce » adviendra t il par apres?
      mama mia…

        +9

      Alerter
    • Somebulles // 21.02.2021 à 11h02

      Une analyse synthétique de Gael Giraud, polytechnicien ancien trader et directeur de AFD, bref pas un complotiste.

      OK il fait beau mais à 18h vous êtes chez vous.
      Nul ne pourra dire qu il ne savait pas.

      https://youtu.be/L_vqi3nYWAs

        +3

      Alerter
      • Incognitototo // 21.02.2021 à 16h00

        Merci, oui, c’est intéressant (et déjà entendu sur les Crises). Cependant, je ne partage pas certaines de ses analyses, notamment sur les « bienfaits » de l’inflation ; qui est une solution qui ne fonctionne plus depuis 1971 et en système économique ouvert (et ce d’autant plus que ceux qui bossent perdent du pouvoir d’achat avec cette soi-disant solution). Mais le plus « embêtant » est qu’il n’évoque jamais des solutions du type (et par exemple) faire payer les riches (à plus de 50 %) et récupérer l’argent de l’évasion fiscale… Bref, c’est un pur économiste qui espère dans des solutions « classiques » économiques, alors que les solutions ne sont que fiscales, sociétales et en remettant en cause le néolibéralisme mondialisé (dans tous ses fondamentaux) qui nous a conduits là où nous en sommes.

          +12

        Alerter
        • RGo // 23.02.2021 à 00h24

          L’inflation est un outil parmi d’autres pour réduire la dette. Si les salaires suivent et que l’inflation est contrôlée c’est une piste à utiliser (en conjonction avec un impôt exceptionnel sur le capital des 1%). Encore faut-il avoir le pouvoir de création monétaire, souveraineté perdue et aux mains des technocrates européens et des banques privées. Après, une inflation de 3 à 4% ne plait pas aux 1% car elle réduit la vitesse à laquelle l’accumulation de leur capital s’opère (de façon psychopathique obsessionnelle à mon sens). Oui il y a d’autres façons plus brutales de résoudre les problèmes mais même en restant un chantre du système débile actuel il y a des solutions.

            +2

          Alerter
          • Incognitototo // 23.02.2021 à 13h03

            Notamment pour un pays comme la France dont la balance commerciale est depuis longtemps déficitaire et sans matières premières convoitées (et donc dépendante des importations pour ses productions), l’inflation est un accélérateur et même une mise à mort de ses capacités d’autonomie économique ; tandis que l’adoption d’une monnaie nationale est un retour à une soumission aux spéculateurs internationaux qui lui dicteront leurs lois. Aussi inflation = baise du pouvoir d’achat de la population et fonte de leur épargne, majoration des coûts des productions industrielles, baisse systémique permanente de la valeur de sa monnaie (alimentant la boucle inflationniste), loyer de l’argent majoré qui obère les possibilités d’investissement, et cetera, et cetera…

            Je vous rappelle en outre qu’à partir de 1971 (avec le passage à la fixation des valeurs des monnaies par les marchés), jamais l’inflation (qui a perduré jusqu’en 1985 entre 5,7 et 14 %)) et le fait d’avoir sa propre monnaie n’ont empêché l’accumulation de dettes publiques, l’augmentation du chômage et la désindustrialisation (avec toutes les conséquences que nous connaissons : casse des services publics, vente et privatisation des actifs publics, perte d’autonomie politique et économique, et cetera).

            Et comme cela n’a pas plus fonctionné après la baisse de l’inflation et adoption de l’euro, ceux qui refusent d’admettre que les leviers monétaires et l’inflation ne sont pas les bons outils pour diriger et modifier une économie sont juste dans le déni des faits.

            Les solutions sont ailleurs…

              +1

            Alerter
    • LibEgaFra // 21.02.2021 à 11h19

      « ITALIE : LA DÉMOCRATIE PIÉTINÉE AU NOM DE L’EUROPE ? »

      Ce qui n’existe pas ne peut pas être piétiné. Il faut sortir de ce discours mensonger. Coluche ne disait-il pas que si les élections changeaient quoi que ce soit, il y aurait longtemps qu’elles auraient été interdites?

        +15

      Alerter
  • Julie // 21.02.2021 à 09h19

    Si une diversion était recherchée c’est réussi! « l’Islamo-gauchisme » menace les élites françaises!!!
    C’est vrai que lire tous les jours que les people ont des tas de cadavres dans leurs placards, c’était pas réjouissant.
    Vite, recadrons le débat sur la diabolisation des électeurs de Mélenchon! Il y a des élections bientôt et depuis que LREM est pour 2/3 LR, on peut bien faire alliance avec les alliés traditionnels de LR! Donc, on courtise le RN en oubliant que les cathos intégristes de droite existent, en plus grande proportion que les improbables « islamo-gauchistes ».
    Certains arrivent même à proposer une définition (qui est en fait celle de la « cancel culture » US, mais comme dans tout bon plagiat, ne pas citer le modèle est une règle.. par ex. à Arte, dont un membre éminent est interviewé ici…https://www.franceinter.fr/emissions/le-mot-de-la-semaine/le-mot-de-la-semaine-21-fevrier-2021) .
    Mais toujours pas de noms… ni idéologue, ni figure inspiratrice.
    Combien de temps est-ce que la nouvelle baudruche va fonctionner?
    Et qui osera faire la genèse de la tradition qui va de la dénonciation de la gauche brune à cet énième avatar du maoïste condamnable? On y trouverait Charlie, mais aussi le clientélisme du PS (et pas que) envers les Frères musulmans.
    A quoi joue Macron?

      +11

    Alerter
    • vert-de-taire // 23.02.2021 à 11h33

      ***A quoi joue Macron? ***
      il connait probablement les vrais sondages.
      et la panique s’empare de ses patrons à l’approche des élections.
      Il leur faut donc agiter les chiffons rouges devant les taureaux
      et les hochets grinçants devant les gueux
      la comédie étasunienne est passée, covid lasse, il fallait combler
      et éloigner le seul sujet : le basculement du régime avatar du capitaliste vers le fascisme afin de maintenir l’élite au pouvoir.

        +1

      Alerter
  • pseudo // 21.02.2021 à 09h21

    > Hitler peut affirmer que ce sont les juifs qui ont commencé la guerre, et s’il survit,
    c’est cela qui deviendra l’histoire officielle. Il ne peut pas dire que deux et deux font cinq parce
    que, ne serait-ce que pour les besoins de la balistique, par exemple, ils doivent obligatoirement
    faire quatre. Mais si ce monde que je redoute devait s’instaurer, un monde partagé entre deux ou
    trois super-États incapables de se conquérir l’un l’autre, deux et deux pourraient faire cinq si le
    führer le décidait

    on en connait qui énonce doctement que les masques ne servent à rien. Que fermer les frontières ne servent à rien. que ce n’est qu’une gripettte quand la chine décide d’enfermer ses habitants à quatre tours.

      +2

    Alerter
    • LibEgaFra // 21.02.2021 à 11h21

       » la chine décide d’enfermer ses habitants »

      Faux. Pas tous ses habitants.

        +3

      Alerter
      • paul // 21.02.2021 à 12h43

        @pseudo
        c’est facile de faire des raccourcis. On confine si ça sert à quelque chose. m’obliger a mùettre un masque pour traverser la rue ou se balader seul sur une plage, vous rigolez ? Le masque sert, oui, dans le métro ou ailleurs dès qu’il y a du monde. Mais à l’extérieur sans personne autour, c’est criminel de dire ça. Mais ne vous inquitez pas, ils sortent des masques pour aller courir…..
        Et le gars à la gripette, celui qui l’a dit, je m’entends tous les jours sur RTL

          +8

        Alerter
        • vert-de-taire // 23.02.2021 à 11h44

          mais qui a parlé de grippette ?

          Le premier ministre lui-même, Edouard Philippe, a justifié la mesure tardive de confinement sur France 2 en disant qu’en janvier « des médecins disaient qu’il s’agissait d’une petite grippe. » Mais qui a dédramatisé en parlant de « grippette » ? A bien y regarder, depuis le début de la crise en janvier, aucun ministre, aucun médecin, ni aucun spécialiste épidémiologiste n’a utilisé ni cette expression, ni « petite grippe. » La Ministre de la Santé, Agnès Buzyn avait parlé le 24 janvier « d’un risque d’introduction faible en France mais pas exclu. »
          https://www.mouv.fr/nation/societe/le-coronavirus-petite-grippe-qui-vraiment-dit-ca-358901

          Il y a onze ans, en pleine crise H1N1, le professeur Bernard Debré ironisait dans le JDD : « Cela reste une grippette ». Le gouvernement en fait-il trop?
          https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ah1n1-une-gripette-63107

            +1

          Alerter
  • Brigitte // 21.02.2021 à 09h50

    Encore un bon cru…mais pas vraiment euphorisant.
    – La reprise en main de l’Italie par l’UE: l’euro-scepticisme à géométrie variable. Mais que font les italiens? ont-ils seulement eu droit à la parole? no ma va tutto bene….
    – Rachat d’Alsid par Tenable…ce n’est plus tenable! heureusement que Montebourg est de retour…
    – pollution marine par le plastique: vivant sur la côte atlantique, je constate que cette pollution évolue. La taille des déchets plastiques diminue. La « laisse de mer » est contaminée massivement par du plastique de taille inférieure au centimètre pour le visible, ce qui évidemment laisse supposer que la partie cachée de l’iceberg se situe au dessous du millimètre. C’est effrayant pour la faune marine. La faute aux nouveaux plastiques recyclables. Il faut vraiment faire du biodégradable sinon rien! Ah mais on est tellement occupé par le réchauffement climatique…que la pollution passe au second plan!
    – l’abandon des services publics en Guadeloupe. Une conséquence de plus du délitement de notre pays.
    – L’utilisation des cabinets privés étrangers pour guider la politique publique. Un pur scandale. Le déshonneur absolu de notre élite, adepte du pantouflage sans frontière.

      +16

    Alerter
    • paul // 21.02.2021 à 12h48

      surtout que le cab Mac machin était le défenseur du vendeur, a aussi finacé une campagne, et a, dans sa direction le fils de, déjà condamné plusieurs fois par la justice française.

      je mettrai bien des sources, mais déjà, si je mets les nom, je sais que le post ne restera pas

        +11

      Alerter
    • Brigitte // 21.02.2021 à 18h50

      Vous n’avez pas bien lu ce que j’ai écrit. Je n’ai jamais incriminé les plastiques biodégradables, bien au contraire puisque j’ai dit qu’ils étaient la seule solution! Par contre, les plastiques recyclables ont des effets pervers. Ils se délitent et aussi il y a beaucoup de micro-déchets issus des centres de recyclage, qui polluent le sol, l’air et l’eau.
      J’ai dit aussi que ce qui est visible, au dessus du centimètre, n’est que la partie émergée de l’iceberg, la quantité non visible à l’oeil nu, au dessous du millimètre, est probablement la plus importante.
      Ceci dit, il faut surtout réduire considérablement les emballages, quels que soient leur biodégradabilité car même biodégradable, un emballage, c’est une monoculture qui détruit la biodiversité. Il faut du vrac autant que possible, donc du local. cqfd

        +0

      Alerter
      • Brigitte // 22.02.2021 à 07h44

        Vous confondez oxodégradables et biodégradables. Le biodégradable c’est ce que vous appelez compostable, c’est exactement la même chose, cad du plastique fait à partir de matière organique végétale.
        Ce n’est pas recyclable et c’est tant mieux car le recyclage a des effets pervers, entraine diverses pollutions. Le recyclage du plastique est vraiment une arnaque écologique.
        Néanmoins le biodégradable (compostable) ne doit pas engendrer trop de monocultures car ce serait un autre effet pervers anti-écologique: la déforestation la pollution des sols par trop de cultures végétales pour l’industrie: le bois, le papier, le plastique et le carburant. Tout ça doit être savamment dosé et en culture raisonné à défaut d’être biologique.

          +0

        Alerter
  • Suzanne // 21.02.2021 à 10h54

    Vendôme et LVMH, cela fait furieusement penser aux Furtifs d’Alain Damasio :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Furtifs

      +3

    Alerter
    • paul // 21.02.2021 à 13h38

      le nom des villes est du domaine public
      Inalienable

      rappelez vous laguiole. Y a moyen de gérer la location du nom avec revalorisation.
      Des habitants peuvent se bouger (l’opposition) même si celà reste difficile ( vaindicte des sympatisants et mobilisation des « pro » par les firmes

        +5

      Alerter
      • Brigitte // 21.02.2021 à 19h42

        Les noms de lieu servent aussi d’ambassadeurs du patrimoine culturel français, quand il s’agit d’un produit du terroir ou d’un produit qui a un lien historique avec un lieu. Le jambon de Bayonne, l’eau de Vichy, les bêtises de Cambrai, le Calisson d’Aix, etc…. C’est aussi le cas du couteau de Laguiole, anciennement fabriqué à Laguiole. Par contre, ce n’est pas le cas des bijoux de LVMH, ou alors il faudrait au moins qu’il fasse fabriquer les bijoux à Vendôme.
        Le fait de vendre un nom de lieu est choquant, surtout une somme dérisoire…On est plus dans le rayonnement du patrimoine culturel mais dans la spoliation de biens publics.

          +6

        Alerter
        • paul // 21.02.2021 à 20h14

          je pense que le nom est plus lié aux bijouteries et à la place vendôme, non ?

            +1

          Alerter
          • Brigitte // 22.02.2021 à 07h58

            Oui tout à fait, c’est la place Vendôme qui est le symbole du luxe, pas la ville du même nom. Mais si LVMH s’installe à Vendôme, alors pourquoi pas utiliser la marque. D’ailleurs, il n’a même pas besoin de l’acheter. Cette transaction a été faite à l’initiative du maire de la dite ville pour une somme symbolique. Qu’est-ce qu’il y a derrière?
            Il faut réconcilier l’industrie et le territoire, donc il faut trouver des recettes qui marchent. C’est ce qu’a fait Yves Rocher à la Gacilly en Bretagne. Il en a fait son village…Idem à Bages, à côté de Pauillac, avec un peu moins de succès. On peut critiquer cette démarche mais tout le monde y trouve son compte. Si Vendôme se voit embellie grâce à LVMH, c’est tout bénéfice….

              +1

            Alerter
  • LibEgaFra // 21.02.2021 à 11h36

    A propos des relations avec la Russie, l’article de Galacteros conclut:

    « Dans cette imposture morale, l’Occident perd non seulement son temps et son crédit, mais aussi son âme. »

    L’occident ne peut pas perdre ce qu’il n’a jamais eu, une âme. Ce ne sont que mensonges et crimes pour piller le reste de la planète à son profit. Encore et encore.

      +11

    Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 21.02.2021 à 11h51

    La Grèce est entrée dans le giron , vite a l’Italie avant que ça parte en live et qu’ils se barrent d’Europe .Moi je ferais plutôt confiance a Draghi pour foutre le pataquès final !

      +2

    Alerter
    • Brigitte // 21.02.2021 à 20h10

      Pas si facile de se barrer de l’UE (et non pas de l’Europe!) quand on est dans l’euro et endetté jusqu’au cou. On y croit et puis au dernier moment, la réalité dépasse la fiction. La ligue de Salvini, c’est un peu le RN Italien. Eurosceptique ma non troppo.
      Il faut sortir de l’euro pour sortir de l’UE. L’un ne va pas sans l’autre. L’UE nous tient par la dette.
      vendetta!

        +5

      Alerter
  • LibEgaFra // 21.02.2021 à 12h06

    A propos de Navalny: ce qu’il y a de bien avec la presse occidentale, c’est qu’elle n’est pas sectaire. Alors oui quand il s’agit de Le Pen ou d’Orban,elle dénonce l’extrémisme de droite, la xénophobie voire le racisme, mais dès qu’il s’agit de Navalny, miracle, le sectarisme s’est évanoui dans la nature, et ce ne sont que des éloges pour un personnage raciste qui a donné le mode d’emploi pour se débarrasser des Caucasiens et dont l’organisation demande des millions pour ensuite rétrocéder des milliards à ses souteneurs. Bref Navalny est un prostitué.

    https://www.les-crises.fr/navalny-l-invention-du-principal-opposant-politique/

    « Cette vidéo a été supprimée, car elle ne respectait pas le règlement de YouTube concernant les contenus incitant à la haine. »

    Ne jamais faire confiance à youtube. Cette suppression/censure vise à protéger Navalny. Rien d’autre.

    Le comble est la décision de la CEDH qui enjoint la Russie de libérer Navalny parce que soit disant sa sécurité n’est pas assurée. Cette CEDH avale tout et se prononce automatiquement pour la présomption de culpabilité de la Russie.

    Curieusement nous n’avons jamais entendu la CEDH se prononcer sur la libération d’Assange dont la santé est réellement menacée. En fait non, c’est parfaitement normal.

      +24

    Alerter
    • raoul // 21.02.2021 à 17h08

      Je partage le point de vue…
      Et, dans la foulée, je pense immédiatement, que cela sera traduit par la caste zélite et sa cour par ‘complotisme’ !!

      C’est curieux, mais maintenant, je me présente systématiquement comme un complotiste (et avec fierté) lorsque je prononce quelque chose qui n’est pas dans l’ordre établi – à faire établir- !!
      Je sens que ce terme ‘complotisme’ va changer bientôt dans la doxa. Il restera alors de vieux relous sur ce sujet.

        +4

      Alerter
  • vert-de-taire // 21.02.2021 à 16h57

    **Le silence assourdissant des économistes face au basculement du monde**

    Ce papier est très bon.
    Il dit que « nous » ne comprenons RIEN au comportement de l’économie actuelle (pire qu’avant).
    ou dit autrement, les « lois économiques » enseignées sont contredites par les faits.
    Tout cela sans que ni les écoles ni les experts ne se retrouvent dans les poubelles.

    Incidemment,
    1) « on » ne sait plus que faire pour relancer la machine.
    et
    2) la seule solution pour éviter l’effondrement immédiat est de violer/briser les lois libérales les plus fondamentales (comme la BCE qui rachète les dettes au lieu de laisser crever les canards boiteux)

    Il me semble que dans ses propos l’auteur semble oublier une composante : nous importons énormément de travail à travers les produits importés. Que cette composante est un facteur externe aux lois économiques, puisque ce travail n’est pas soumis au même marché, ni sont capital .. sans parler de l’endettement qui permet cet achat.

      +5

    Alerter
    • Incognitototo // 21.02.2021 à 18h14

      Oui, il y a pourtant une raison simple à l’incompréhension des économistes : tous les économistes ont raison, dans le seul cadre dans lequel leur démonstration fonctionne… Une démonstration économique n’est vraie qu’en fonction d’un contexte et de paramètres donnés, ainsi que dans un cadre probabiliste, si la moindre valeur est modifiée (que ce soit par des causes endogènes ou exogènes) tout le modèle est à revoir.

      En outre, toutes les grandes théories économiques ont été formalisées pour des systèmes économiques fermés ou semi-fermés. En conséquence, plus aucune n’est en capacité d’appréhender ce qui se passe dans un monde de « libre tout » où, par effet domino et vases communicants, quand on donne, par exemple, 100 € de pouvoir d’achat à un consommateur européen, 60 finissent en Chine ou ailleurs, avec toutes les conséquences en chaîne qui en résultent…

      Il faut lire et relire Maurice Allais qui dès les années 70 démontrait les conséquences désastreuses des mises en concurrence entre pays n’ayant pas atteint le même niveau de développement ; et je suis fort étonné qu’il soit toujours le grand oublié des dires des économistes.

      À l’exception de Maurice Allais, je n’ai jamais lu un économiste qui ait une analyse systémique des problèmes et qui sache ce que les concepts qu’il manie vont produire concrètement et comptablement comme résultats dans la production, l’investissement, le capital, la valeur de la monnaie et le pouvoir d’achat des travailleurs ; un vrai détachement des réalités très spécifique à cette pseudoscience ; où pour le moins de ceux qui s’en gargarisent.

        +8

      Alerter
  • paul // 21.02.2021 à 20h01

    VENDÔME

    sous l’ancien régime cette belle petite ville fut un lieu historique et hautement symbolique et ce n’est pas par pure coïncidence que c’est en cet endroit que devait être assassiné en 1897 l’un des derniers supplicier du groupe révolutionnaire de la ‘’ CONJURATION DES ÉGAUX ‘’…
    En l’an 2021 , un des rois de la république et du tape à l’œil, s’achète un nom de ville dans laquelle quelques centaines de petites mains pourrons trouver emploi , et peut être même y trouver logement dans un des nombreux appartements H L M où l’amiante ne manque pas…

    Mais : …Ssshhhttt …l’état a des partenaires privés qui eux, afin de gérer profitablement
    ces HLM ne se refusent pas a gaillardement a enfreindre la LOI en toute impunité…

      +9

    Alerter
    • Brigitte // 22.02.2021 à 08h10

      Bah, vous voulez le beurre et l’argent du beurre. Relocaliser l’industrie en France sans ouvriers ! l’un ne va pas sans l’autre. Le luxe n’est pas une industrie polluante donc que demande le peuple de Vendôme?
      Il faut trouver la bonne entente entre un territoire et une marque industrielle qui veut s’y implanter. J’ai cité plus haut Yves Rocher et la Gacilly en Bretagne, Bages et le château Lynch Bages à Pauillac, etc..il y en a certainement d’autres que je ne connais pas et cette démarche est à encourager!

        +0

      Alerter
    • vert-de-taire // 23.02.2021 à 11h57

      CONJURATION DES ÉGAUX
      petite correction : pas 1897 mais 1797.

        +1

      Alerter
      • paul // 23.02.2021 à 12h28

        Merci pour la rectif.
        ET ! merci egalement à Brigitte ( avec un j ) pour son Bah ;…
        Je pense  » qu »elle a tout compris » (sarcastiquement parlant)
        Bonne journée.

          +0

        Alerter
  • Jean // 24.02.2021 à 09h45

    Après le COVID-19 : L’Effondrement ?

    https://www.youtube.com/watch?v=xs_a5PQZocY

      +0

    Alerter
  • Jean // 25.02.2021 à 05h58

    Le secrétaire général de l’ONU s’est offusqué, lundi 22 février, des restrictions liées à la crise mondiale du Covid-19. Certains États sont accusés de profiter de l’urgence sanitaire pour attenter aux droits civils et politiques.(…) :

    «Brandissant la pandémie comme prétexte, les autorités de certains pays ont pris des mesures de sécurité sévères et adopté des mesures d’urgence pour réprimer les voix dissonantes, abolir les libertés les plus fondamentales, faire taire les médias indépendants et entraver le travail des organisations non gouvernementales», a martelé Antonio Guterres devant le Conseil des droits de l’homme.(…)

    Il ajoute cette mise en garde :

    «Nos données sont également utilisées pour façonner et manipuler nos perceptions, sans que nous ne nous en rendions compte. Les gouvernements peuvent exploiter ces données pour contrôler le comportement de leurs propres citoyens, bafouant ainsi les droits humains de certaines personnes ou certains groupes.» 

    Source : https://fr.sputniknews.com/international/202102241045269293-selon-lonu-lepidemie-est-un-pretexte-des-etats-pour-porter-atteinte-aux-droits-humains/

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications