Les Crises Les Crises
18.mars.201818.3.2018 // Les Crises

Navalny : l’invention du “principal opposant politique” russe

Merci 681
J'envoie

Cela fait plus d’un an que l’AFP intoxique gravement toute la presse avec comme élément de langage « Alexeï Navalny est le principal opposant à Vladimir Poutine » (Sources 1,2,3,4,5,6) :

Ce serait bien que l’AFP justifie sa position qui consiste à qualifier Navalny de « principal opposant ». En effet, selon les sondages, il semble plutôt que ce dernier recueille entre 2 et 3 % des intentions de vote, loin derrière l’extrême droite et les communistes (sources : Levada plutôt proche de l’opposition, Romir représentant local de Gallup) :

Encore qualifié aujourd’hui de “juriste charismatique” par l’AFP, il faut savoir que Navalny dénonce (à juste titre) la corruption en Russie. Mais il ne cache pas ses penchants extrémistes, comme dans cette vidéo qu’il a réalisée, où il tue un Tchétchène pour vanter le port d’armes.

Lien vers la vidéo

Son fait d’armes majeur fut les manifestations de mars 2017, qualifiées de “manifestations monstres” dans la presse française, alors qu’elles n’ont réuni que quelques milliers de manifestants, majoritairement jeunes, à Moscou, ville qui regroupe 12 millions d’habitants (Source : Le Figaro)

En octobre, il n’a rassemblé qu’un millier de manifestants à Moscou, et 5 000 à Saint-Pétersbourg. RFI a parlé de « succès d’estime », alors que même les journaux d’opposition en Russie parlaient d’échec. (Sources : RFI, Courrier International)

Bref, il est bien triste de voir nos médias soutenir des personnalités aussi douteuses.

Commentaire recommandé

Fabrice // 18.03.2018 à 20h21

Ce qui est inquiétant c’est que tous le monde pense que le départ de Poutine verra l’arrivée d’un plus maleable à la manière de Ieltsine sans imaginer qu’il tomberont peut être, sur un vrai excité qui n’hésitera pas à riposter au moindre accident ce qui aura au final une résultante fatale

Personne en occident ne se rend compte que les russes n’accepteront plus qu’une marionnette soit mis au pouvoir avec comme résultat la destruction de l’état Russe comme il l’ont déjà vécu et préféreront se ruer dans les bras d’un vrai fou furieux qui lui nous amènera à une confrontation sans retenue.

93 réactions et commentaires

  • Fritz // 18.03.2018 à 20h01

    Vu le niveau himalayen de ridicule où nos dirigeants ont réussi à se hisser, j’attends qu’ils contestent les résultats de l’élection présidentielle russe au motif qu’un grand démocrate opposant au régime de Poutine, Aleksei Navalny, a été écarté du scrutin.

    J’ignore la couleur de l’AFP au Décodex. Mais cette Agence Fallacieuse de Propagande doit être influente puisque j’avais déjà entendu sur Franc info l’expression “manifestations monstres” en 2011 je crois, suite à des “fraudes massives” lors des législatives en Russie.

    Des problèmes d’indigestion ? Allez, prenez un peu de vomitif : https://www.huffingtonpost.fr/2018/03/18/election-presidentielle-en-russie-la-carte-des-milliers-de-fraudes-constatees-lors-du-vote_a_23388739/

      +70

    Alerter
    • caliban // 18.03.2018 à 20h11

      Ils auront du mal à contester l’élection de Poutine et sa “popularité”, ni le fait qu’en face de lui c’est le vide absolu.

      Nos médias vont bien insister sur :
      • les fraudes électorales massives (type Floride mais sans faire le parallèle, cela demanderait de la mémoire)
      • le faible taux de participation malgré les incitations frauduleuses (type village de brousse en Guyane française, mais sans faire le parallèle cela demanderait une enquête journalistique)
      • le score énorme de leur championne Ksénia Sobtchak (au-dessus de 0% ce sera un super score)
      • voire l’alcoolisme massif des électeurs, leur illettrisme, la censure de la presse, etc…

      Mais j’ai du mal à croire que cela convainc qui que ce soit. Ils n’ont plus le monopole de la désinformation massive des foules.

        +96

      Alerter
      • dissy // 19.03.2018 à 07h56

        Le taux de participation approche 68% et est supérieur à 2012.Il reste 1% de votes à compter+expats.

          +5

        Alerter
      • Barbier // 19.03.2018 à 15h43

        Quant à mettre Soljenitsyne et Navalny dans la même phrase interrogative, c’est d’un drôle….Navalny est un jeune politicien qui veut être calife à la place du calife si jamais la fin de règne de Poutine se joue au billard. Parlez de moi en bien ou en mal mais parlez de moi, la maxime de base du politicien.e.
        Soljenitsyne proclame et s’est battu de l’intérieur contre un système qu’il désapprouvait, mais ce n’est pas pour cela qu’il a jeté le bébé avec l’eau du bain. De plus les contraintes géographiques et climatiques du pays ont façonné l’âme russe ainsi que la sienne vers un atavisme forcené à la varègue/cosaque/Strogoff/horde et toison d’or, voire quasi-mystique au niveau de la communion avec la nature et de la religion du petit père des peuples.

          +6

        Alerter
    • Fred79 // 18.03.2018 à 20h15

      Et que dire de leur propension à aduler l’extrême droite nationaliste de tous les pays hors U.E et USA.

        +49

      Alerter
      • V_Parlier // 18.03.2018 à 21h00

        En fait ils adulent tout ce qui peut déstabiliser les nations insoumises à l’ordre atlantiste et euro-béat. Même si c’est complètement ridicule: https://www.youtube.com/watch?v=Q3QgyAnftrA . Et leurs “valeurs” ils les rangent vite au placard quand il ne s’agit pas de nous endormir avec.

          +50

        Alerter
        • Seth // 19.03.2018 à 11h04

          Il en va ainsi de la Syrie où l’on parle de l’avancée de “l’armée du régime”, nouvelle manière atlantiste de désigner “l’armée nationale”.

          A mettre en parallèle avec les “manifs monstres” de Navalny.

          Moralité : bien faire attention aux mots qu’on nous serine sur les medias officiels.

            +11

          Alerter
      • vlois // 18.03.2018 à 21h01

        Un peu à la manière des Prescott Bush et Fritz Thyssen, Thomas Watson (IBM), Alfred Sloan (GM – Opel), Henri Ford, etc… jusqu’en 1941 soutenait directement l’effort de guerre allemand nazi et après avec dispenses en passant par l’Espagne. C’est une habitude apparemment chez certaines puissances.
        Apparemment cela ne s’est pas passé comme avec Louis Renault en France de l’autre côté du Rhin après la guerre, je vous laisse réfléchir sur cela.
        Tout comme la puissance collabos chez nous et son combat continuel et ininterrompu depuis le départ de De Gaulle pour reprendre sa revanche et déconstruire le programme du CNR… et sa vassalisation vis-à-vis de l’Allemagne au sein de l’UE. Reprenez les discours de Pétain et de Laval, ils sont ceux des plus européistes.

          +44

        Alerter
    • kasper // 19.03.2018 à 00h05

      l’influence de l’AFP ? c’est pas dur: tous les matins le chroniqueur de france info ouvre sa boite mail, il imprime les mails venant de l’afp dans l’ordre et c’est bon, il a son flash info tout pret.reste a le lire a haute voix dans le temps imparti entre une pub auchan et une pub carglass. et voila! apres il a sa journee pour faire les mots croises.

      et c’est pareil sur toutes les radios et dans tous les journeaux. ou presque.

        +92

      Alerter
    • Placide // 19.03.2018 à 11h23

      L’AFP est une agence de propagande. Anticommuniste en premier lieu. Car la principale est de très loin opposition à Poutine en Russie c’est les communistes.
      De fait, les résultats de toutes les élections, de tous les sondages le démontrent.
      Mais il faut à tout prix pour les médias français cacher ce fait génant. Qui conduirait à devoir expliquer aux français pourquoi à l’opposé de la propagande permanente une large majorité des russes regrettent l’URSS

      https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/russie-russes-majoritaires-a-regretter-lunion-sovietique/

        +2

      Alerter
    • Henri Tanson // 19.03.2018 à 17h45

      AFP, je dirais plutôt : “A foutre à la Poubelle”… Immédiatement !!!

        +8

      Alerter
  • Duracuir // 18.03.2018 à 20h15

    Jour après jour, ces médias me donnent la nausée.

      +51

    Alerter
    • Seth // 19.03.2018 à 11h07

      Ah Soljenitsyne…. Il y a beaucoup à dire sur lui aussi….. ;-[

        +5

      Alerter
  • Gwen // 18.03.2018 à 20h20

    Et aujourd’hui encore on me le citait comme un ennemi politique crédible de Poutine…

      +8

    Alerter
  • Fabrice // 18.03.2018 à 20h21

    Ce qui est inquiétant c’est que tous le monde pense que le départ de Poutine verra l’arrivée d’un plus maleable à la manière de Ieltsine sans imaginer qu’il tomberont peut être, sur un vrai excité qui n’hésitera pas à riposter au moindre accident ce qui aura au final une résultante fatale

    Personne en occident ne se rend compte que les russes n’accepteront plus qu’une marionnette soit mis au pouvoir avec comme résultat la destruction de l’état Russe comme il l’ont déjà vécu et préféreront se ruer dans les bras d’un vrai fou furieux qui lui nous amènera à une confrontation sans retenue.

      +118

    Alerter
    • Danielle VQ // 18.03.2018 à 22h24

      Je suis d’accord avec vous, c’est un risque immense et là, et bien plus personne ne sera là pour en parler. Par contre je pense que nos dirigeants occidentaux (et oui, ils nous dirigent) sont parfaitement au courant du risque et s’imaginent qu’ils s’en tireront (je me demande bien comment) et se fichent complètement des populations et de la planète. Pour le moment ils jouent sur le fait que Vladimir Poutine n’est pas un allumé, mais combien de temps encore pourra-t-il calmer le jeu? Dans les commentaires des sites russes il y a une très nette montée du ras-le-bol des insultes occidentales.

        +42

      Alerter
      • tepavac // 19.03.2018 à 12h48

        ” Dans les commentaires des sites russes il y a une très nette montée du ras-le-bol des insultes occidentales.”

        Bah, c’est le but recherché, bien énerver et exciter les populations, créer des clans opposés et les pousser aussi loin que possible dans une voie à la “maïden”.
        C’est, il me semble, très clair depuis le début.

        Je ne voudrais pas dire, mais il semble bien, que tous ces agissements sont contre les populations Européennes, c’est bien entre elles, que l’on tente de monter les antagonismes.

        Ceux qui agissent en ce sens sont les responsables de cette situation.
        Il ne faut pas l’oublier.

          +4

        Alerter
    • Fritz // 18.03.2018 à 22h38

      Poutine au Kremlin, c’est une chance pour le monde. Si j’étais russe, j’aurais peut-être un avis différent, mais comme je suis français, je vois son rôle de loin : un pragmatique qui dirige la reconstruction de son pays depuis dix-huit ans, et qui fait contrepoids à l’hybris de Occident, avec fermeté mais sans arrogance. Bref, un chef d’État pondéré.

      J’avais été particulièrement impressionné par son discours de Munich (2007), par ses réflexions après le vote des Communes britanniques contre la guerre en Syrie (2013), et par son discours devant l’ONU, juste avant l’intervention russe en Syrie (2015) – « Est-ce que vous vous rendez compte au moins de ce que vous avez fait ? »

        +113

      Alerter
      • Owen // 18.03.2018 à 23h09

        Vous oubliez celui du Bundestag, en septembre 2001, juste après l’effondrement des tours de Manhattan.

        Celui ci me rend vraiment triste, car elle montre retrospectivement toute l’histoire qui a été ratée avec la “Maison Européenne”.

        Discours découpé en 3 vidéos de 8mn.
        https://www.youtube.com/watch?v=ipBiF6KiyLU
        https://www.youtube.com/watch?v=WSGpb2rZI3A
        https://www.youtube.com/watch?v=u1UL8IFxC-w

          +21

        Alerter
      • Ana Vinagre // 19.03.2018 à 08h13

        Excusez moi mais comment pouvez vous sous entendre que les russes ne sont pas en mesure de voter contre Mr Poutine s’il le souhaite. Bizarrement dans notre belle démocratie avec sa fameuse longue histoire on n’a pas pu faire autrement que de voter utile(enfin pour ceux qui l’ont décidé) et dans cette toute jeune démocratie russe le peuple (bien mieux éduqué que le nôtre) n’a pas eu d’autre choix. Je vous conseille d’aller visiter des sites d’informations plus proches de la réalité, en diversifiant vos sources très vite vous allez vous rendre compte du niveau incommensurable de votre aveuglément. C’est douloureux d’accepter de s’être fait abuser durant une si longue période (à l’insu de son plein gré.), mais quelle joie en dépoussiérant notre libre arbitre, non?! Allé bonne journée 🤗 et vous verrez une fois que l’on a regardé derrière le rideau on ne perd pas pour autant le goût pour l’information mais on lui redonne alors le cadre nécessaire pour une cohérence et une légitimité. Recouper l’information ne vaut pas que pour le journaliste, j’aime assez le vieux dicton ” on n’est jamais mieux servi que par soi même !”

          +6

        Alerter
        • Fritz // 19.03.2018 à 18h58

          Merci pour vos conseils. Commencez par relire mon commentaire.
          Et indiquez-moi les sous-entendus.

            +3

          Alerter
    • R.C. // 18.03.2018 à 23h54

      Les charlots qui nous gouvernent (à l’ouest) ont-ils réalisé qu’en deuxième place (assez loin) après Poutine c’est Jirinovsky ?
      Ce n’est ni un tendre, ni un diplomate, et surtout pas un libéral à la sauce bruxelloise. Il propose de résoudre le “problème” ukrainien tout simplement en marchand sur Kiev ! Et en poussant jusqu’à Lvov (c’est là-bas que sont les couveuses et les nids…).
      Inutile de dire que les hallucinations de tous ceux qui croyaient avoir vu des troupes russes en Ukraine deviendraient soudainement très réelles.

        +35

      Alerter
      • Arina // 19.03.2018 à 13h48

        Bonjour, je voudrais juste préciser. Pour l’instant Poutine – 76,69%, Groudinine -11,77%, Jirinovsky-5,65%. Et vous rassurer aussi, Jirinovsky est considéré comme un excentrique en Russie. Le peuple Russe est suffisamment intelligent pour ne pas choisir quelqu’un comme lui.
        Je peut vous le dire, car je fais parti de ce peuple là.

          +19

        Alerter
      • kokkino // 19.03.2018 à 14h27

        Vous avez dû mal lire les résultats: comme l’indique Arina derrière Poutine c’est le communiste avec près de 12%. Jirinovski est loin derrière effectivement avec un peu plus de 5%.

          +8

        Alerter
    • Arthur // 20.03.2018 à 11h35

      Poutine partira, pas Russie Unie et leurs racines qui ont poussées dans le sol depuis bientôt 20 ans… A moins d’un cataclysme politique total, je doute que les choses soient différentes après Poutine.

        +2

      Alerter
    • step // 20.03.2018 à 14h10

      “n’hésitera pas à riposter au moindre accident ce qui aura au final une résultante fatale”: Vous voyez une catastrophe, mais en fait c’est une opportunité.

        +1

      Alerter
  • Duracuir // 18.03.2018 à 20h31

    Croyez vous qu’il y ai un complot médiatique pour nous avoir à l’usure? 🙂

      +12

    Alerter
  • Fritz // 18.03.2018 à 20h40

    Un petit garçon pleure parce qu’il n’a pas pu voir le dictateur :
    https://francais.rt.com/videos/48875-je-voulais-voir-monsieur-poutine
    En 2012, sur un autre continent, une fillette pleurait parce qu’elle en avait assez de voir les deux figures de la grande démocratie bipartisane :
    https://www.youtube.com/watch?v=OjrthOPLAKM

      +11

    Alerter
  • Fritz // 18.03.2018 à 21h00

    Après l’OSDH (Observatoire syrien des droits de l’homme), l’ONFR (Observatoire navalnyen des fraudes en Russie) : https://www.la-croix.com/Monde/Exclu-presidentielle-Russie-Alexei-Navalny-mobilise-observateurs-2018-03-18-1200921725
    https://fr.news.yahoo.com/accusations-fraude-russie-images-surréalistes-150000030.html
    Et si ça ne marche pas… Quel sera le prochain « opposant n° 1 à Poutine » ?

      +13

    Alerter
  • Matthieu // 18.03.2018 à 21h08

    Le grand journaliste Bernard Guetta (ironie), il dit sur France Inter que le principal opposant à Poutine, c’était Boris Nemtsov, et qu’il a été assassiné. Qu’en est-il?

      +10

    Alerter
    • kasper // 19.03.2018 à 00h26

      Nemtsov c’etait encore pire que Navalny niveau notoriete. personne n’en avait entendu parler, meme les journalistes qui ont pourtant repris tous en choeur la chanson du “principal opposant a Poutine” le lendemain de son assassinat. la bonne fee AFP etait passee par la.

      il a certes ete PM sous Eltsine, mais a l’epoque de sa mort il etait maire d’une petite ville sans les moyens d’une ambition nationale.

      Olivier Berruyer avait trouve une analogie pas mal: c’est un peu comme si Jean Pierre Raffarin etait abattu place vendome et que les journeaux russes titraient “meurtre du principal opposant a Macron sous les fenetres de l’Elysee : coincidence ? “

        +50

      Alerter
    • a Syrie, // 19.03.2018 à 14h55

      Il n’a échappé à personne que Guetta est sous influence de substances hallucinogènes depuis longtemps. Par exemple, lorsqu’Obama a accepté le démantèlement des armes chimiques à la place des frappas contre la Syrie, il y a vu une défaite pour Poutine !

        +13

      Alerter
  • Lysbeth Levy // 18.03.2018 à 21h12

    Et oui il fallait bien le dénoncer le charmant “Kennedy russe” selon les médias occidentaux, est un raciste, violent et escroc de surcroit, ennemi de Poutine car celui ci a signé la fin de la partie aux profiteurs, dont cet opposant pro-occidental trusté par l’Usaid, Open society et autres ONG d’ingérence. Bravo d’avoir traduit la vidéo du “Kennedy russe” j’en connais qui ne vont pas s’en remettre, entre les fausses opposantes au “régime russe” “Pussy Riots”, et artistes Pavlenski, c’est le chemin tout tracé pour paver le chemin du méchant Poutine. l’ONG Golos financé par l’Open Society a déjà annoncé des fraudes électorales massives et lancer une vidéo censée dénoncer ces fraudes. La reine des “ménages” Christine Okrent s’est donné beaucoup de mal pour dépeindre le “régime russe” et Poutine “ancien espion du KGB” et ayant empoisonné un ex-espion, qui s’impose avec 4 mandats ! du jamais vu parait il ? Merkel 4 ème mandat et Bush père ancien chef de la CIA ayant fait élire con fiston. Combien sont ils ces responsables politiques de pays a voir le même profil ?..

      +50

    Alerter
    • V_Parlier // 18.03.2018 à 23h39

      Le plus drôle c’est qu’ils avouent eux-mêmes que les caméras qui filment les fraudes ne sont pas celles des dévoués opposants anti-fraude mais bel et bien les caméras officielles installées dans les bureau de vote. Ce qui démontre bien que ceux qui bourrent les urnes sont soit des provocateurs soit des blaireaux agissant de leur propre chef (et en plus ce n’est peut-être même pas en faveur de Poutine!)

        +45

      Alerter
      • Jean-Pierre LAFONT // 19.03.2018 à 21h31

        Je n’ai vu qu’une de ces vidéos de “bourrage des urnes”, sans doute celle qui a le plus circulé. Là on se dit que des responsables d’un bureau de vote qui ne savent pas qu’il y a des caméras de surveillance ou, s’ils le savent, ne les ont pas neutralisées, c’est assez peu crédible. Par contre un tournage en studio imitant un bureau de vote, ça ne revient pas très cher…

          +2

        Alerter
  • Owen // 18.03.2018 à 21h39

    Une vérification des faits claire, effet de contraste imparable entre la fèque niouze et l’information véritable, bien plus convaincante que les articles ténébreux des décodex et désintox. A quand l’Observatoire ?

    Sinon, je suis bien content que Poutine soit élu, bien plus sage que Navalny et les autres opposants qu’on a vu se disputer et en venir aux mains pendant la campagne électorale.

    Ironie.
    Les Russes sont solidaires, ils ont même été emportés par un bel enthousiasme dans certains bureaux de votes…
    Vidéo: https://twitter.com/Snowden/status/975410951494172672

      +4

    Alerter
  • SophieB // 18.03.2018 à 21h52

    Peut-être Nemtsov aurait-il eu le même score que Iavlinski, tous deux ayant eu des responsabilités sous Eltsine, et donc sont associés au chaos des années 90. Iavlinski est candidat aujourd’hui, avec 0,85% des voix au compteur à minuit.

      +14

    Alerter
    • V_Parlier // 18.03.2018 à 23h42

      En effet. Ce n’était absolument pas dans l’intérêt de Poutine d’écarter Nemtsov. Et comme par hasard il a été tué juste après que son “enquête secrète sur l’Ukraine” (qui ne cite clairement aucun témoin) aient déjà été publiée et accessible à tous…mouaip… Ca sent bien la provocation, ça aussi.

        +4

      Alerter
  • AndoN // 18.03.2018 à 22h24

    Navalny n’a jamais bénéficié d’aucun soutien dans la population, même après qu’il eut endossé les habits du justicier luttant contre la corruption. 3% d’opinions favorables, c’est le mieux qu’ont lui ait jamais reconnu. En réalité, personne ne s’interesse à ce que dit Navalny en Russie. Et il n’est pas censuré. Navalny n’est jamais qu’une autre illustration de ces si nombreuses déformations de ce qu’est la Russie aujourd’hui, avec ces défauts et ses qualités, vue par des médias qui ont depuis longtemps perdu absolument le sens de la mesure et du raisonnable. Ce n’est même plus ridicule, juste pitoyable. Puisque l’on soutient en réalité Al Qaida et Daech en Syrie, que l’on passe sous silence les massacres de Mossul ou de Raqqa en 2017, que l’on se fiche du droit international et des chartes de l’ONU, que l’on accuse le président russe d’avoir commandité la tentative d’assassinat d’un agent double qu’il avait pourtant gracié il y a 8 ans, etc.. pourquoi ne pas faire de Navalny un opposant populaire?. Pourquoi se soucier encore du respect du aux personnes que l’on est supposé informer ?. Pourquoi se gêner ?.

    https://antisemitism.org.il/article/81401/un-politicien-russe-lev%C3%A9-un-verre-%C3%A0-la-sant%C3%A9-de-lholocauste

      +26

    Alerter
  • Nanker // 18.03.2018 à 23h01

    “le principal opposant à Poutine, c’était Boris Nemtsov, et qu’il a été assassiné. Qu’en est-il?”

    Rien mais la manip réside dans l’association d’idées que l’auditeur fera malgré lui : “Poutine + opposant = mort de l’opposant DONC Poutine élimine ses opposants”.

    La meilleure des propagandes est celle où le destinataire du message (le manipulé) a l’impression d’être libre de tirer les conclusions mensongères qu’on lui souffle discrètement.

    Sinon niveau propagande… cela n’a pas manqué aujourd’hui (mention spéciale à la couverture ignoble de “France 24” où Navalny occupait presque plus de place que Poutine !?) mais Dominique Derda a sauvé l’honneur du service public en présentant les élections russes de façon très nuancée.

    Sinon pour revenir à Navalny il traîne une réputation tenace d’antisémite… Vraie ou fausse, cela vaudrait peut-être un second billet?

      +12

    Alerter
    • P’tetbenkwui // 18.03.2018 à 23h53

      … et sur Fr5 ils (elles) ont même annoncé que Poutine était un homme fatigué qui ne finirait pas son mandat ! Ils (elles) en savent des choses .

        +8

      Alerter
  • kkun // 18.03.2018 à 23h13

    Les media du pays maladivement occupé qu’est la France ont aussi essayé de refourguer à l’opinion Ksenia Sobtchak comme super opposante à Poutine ; le pitch : progressiste, libérale, démocrate, idole des jeunes (des centres villes branchés…), pro européenne, etc on a compris on connait le truc.

    Un exemple ici, le “service public” :
    https://www.francetvinfo.fr/monde/russie/vladimir-poutine/presidentielle-en-russie-qui-est-ksenia-sobtchak-l-opposante-la-plus-proche-et-dangereuse-de-vladimir-poutine_2661658.html
    Sur BFM et d’autres je ne vous raconte même pas.

    Mais des gens méchants ont fait cette courte vidéo d’elle “dans la vraie vie”, avec ses propos divers, ses attitudes, quelque propos sur ses “projets” politiques aussi :
    https://www.youtube.com/watch?v=Q3QgyAnftrA

    Merci Poutine de nous avoir évité à nous Français (et à vous Russes) et Navalny et Sobtchak que des pseudo élites très dégénérées et irresponsables aux manettes dans les media et ailleurs promeuvent et souhaitent.

      +22

    Alerter
    • Fritz // 19.03.2018 à 00h42

      Non ? Elle est vraiment comme ça ? Enfoncé, Navalny ! C’est elle, la principale opposante à Poutine… J’aimerais voir la tronche de ses électeurs !

      Merci, @kkun, et merci @V_Parlier pour cette vidéo qui m’a mis de bonne humeur.

        +6

      Alerter
      • kkun // 19.03.2018 à 10h44

        Une pièce de plus au dossier “Déontologie tralala” (ie du service public ici) pour l’initiative qui ne saisira PAS NOTAMMENT le CSA car il ne faut plus saisir “ce genre de truc de la raiepublique” et même éventuellement le dire en finesse 🙂

        https://www.france.tv/france-4/un-jour-une-question/434971-c-est-ou-la-russie.html

        C’est adressé à NOS enfants et c’est à partir de 1mns que ça part en vrille de façon nauséabonde qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire paris ment paris ment…!

        :

          +6

        Alerter
        • V_Parlier // 19.03.2018 à 13h31

          Ils ont fait des efforts! Il y a à peine un an on aurait vu dans le dessin animé Poutine avec des dents de vampire qui écrase des syriens dans une marre de sang, etc… Je suis sûr qu’ils ont du se réfréner, que quelqu’un a dit: “non, quand même…”. On l’aurait vu aussi abattre des journalistes, alors que là ils se sont contentés de dire “il contrôle les médias” (bref, c’est presque avoué inconsciemment: il fait juste comme chez nous). On remarquera le nouvel angle d’attaque, le mauvais état des infrastructures de santé et d’éducation… Hmm hmmm.. comment dirai-je: Non seulement ils n’ont pas fait la comparaison avec la fin des années 90 (d’où la Russie est partie) mais de plus en ce moment la France est de moins en moins bien placée pour aborder le sujet. L’évolution se fait plutôt en sens inverse.

            +11

          Alerter
          • kkun // 19.03.2018 à 14h29

            Certains proposent ce genre de choses :

            (sic) “Créer une Haute autorité du pluralisme et de la déontologie journalistique, composée de journalistes et de représentants de la société, chargée de faire appliquer la Charte et de veiller à un pluralisme minimal de l’information et à sa qualité, contrepartie des aides publiques. Elle devrait bien entendu disposer de pouvoirs de sanctions”.

            Mais si l’on a bien mesuré comment la “république” s’arrange quasiment toujours à faire diriger les associations de “représentants de la société” et qui pèsent et qui sont reconnues, par des gens tous dévoués à la “république” et qui en sont très souvent des émanations de ses cercles étroits,

            si l’on a bien mesuré à quel point les journalistes souffrent d’une grave pathologie corporatiste qui en font un club de copains se protégeant l’un l’autre dès qu’ils sont critiqués,

            alors ce genre de proposition n’est pas sérieuse et ne résoudrait rien je le crois.

            Seul un panel de citoyens lambda répondant à quelques critères et ayant temps et moyens de juger me semble à même de pouvoir décider d’éventuelles sanctions concernant ce type de manquements et d’un peu y remédier.

            Non?

            Ps. Bien entendu ceci n’est pas possible tant que la “république” est contrôlée par ceux qui la contrôlent si étroitement et dogmatiquement, gros hic.

              +3

            Alerter
      • Chris // 19.03.2018 à 13h45

        Une “Macronne” version médiatique.
        Les banquiers sont des gens plus retenus et prudents, du moins en public…

          +3

        Alerter
    • Casimir Ioulianov // 19.03.2018 à 14h25

      Juste pour info , regardez qui est le père de la Dame…
      … et qui bossait avec le père de la dame dans les 90’s à Saint Petersbourg ?

        +4

      Alerter
      • kkun // 19.03.2018 à 19h00

        Oui, et quoi, qu’est ce que cela change au sens lourd de mon commentaire sur elle, portée aux nues dans trop de media de France, et sur ce qu’elle a montré qu’elle est comme type de personne voulant être présidente au service des Russes et de la concorde interne et externe à la Russie n’en doutons pas ?!

        Que cherchez vous à démontrer en l’accolant indirectement à Poutine via son père et une collaboration locale à Saint Pétersbourg vielle d’il y a plus de 20 ans ?!
        Qu’il y a complot, c’est ça, que la dame est acoquinée à Poutine… ?
        Ca me semble un peu grandguignolesque votre commentaire, mais si vous avez quelque chose d’un peu intéressant et rigoureux à dire sur cette “concordance” qui semble en dire long pour vous, dites le :-))

          +4

        Alerter
  • P’tetbenkwui // 18.03.2018 à 23h45

    Poutine est ce qu’il est et personne n’ignore qu’on ne peut arriver à la tête d’un état puissant en faisant dans l’angélisme.
    Mais voilà, Poutine a résolument un train d’avance sur beaucoup d’autres chefs d’états, européens notamment, ce qui insupporte ces derniers.

    Sinon gesticuler et se ridiculiser sur la place internationale, ces mêmes gouvernants sont cependant contraints de devoir composer tout en délicatesse avec Poutine. On ne va pas aller énerver celui qui compose le menu même si on n’apprécie pas la sauce slave. Hydrocarbures oblige.

      +13

    Alerter
  • Sébastien // 19.03.2018 à 00h12

    Avec tous les mensonges des journalistes Français, vous espérez encore du changement positif de cette profession? Pure folie!

      +13

    Alerter
  • kasper // 19.03.2018 à 00h36

    entre Navalny, Nemtzov, Sobtchak… le “principal opposant a Poutine” est aussi nombreux que le “dernier hopital d’Alep”…

      +29

    Alerter
  • Kiwixar // 19.03.2018 à 03h30

    “Cela fait plus d’un an que l’AFP intoxique gravement toute la presse”

    Un an. Ce n’est donc pas de l’incompétence style “trop de boulot, je n’ai pas eu le temps de vérifier”. C’est donc bien du storytelling, de l’information sciemment trompeuse, comme tout ce qui a trait à la Russie. Anti-russisme, le seul “racisme autorisé” (vu que le racisme anti-noir, anti-arabe ou anti-juif ne l’est pas), donc les racistes se lâchent. Avec derrière une propagande de guerre de l’Otan, qui va mal finir.

    D’abord : “le CO2 rejeté par les hydrocarbures russes appartiennent à tout le monde via l’atmosphère, donc les hydrocarbures dans le sol aussi”. Puis : “les missiles russes pleins d’ogives nucléaires s’arrêteront à la frontière comme le nuage de Tchernobyl”. Ou pas.

    Pendant la crise de Cuba, l’Otanie était prospère, avait le contrôle des hydrocarbures du Moyen-Orient, était saine financièrement. Aujourd’hui, l’Otanie est aux abois. Il est difficile de concevoir que la situation actuelle est encore plus dangereuse, alors qu’on est déjà passé à un cheveu de l’Armageddon en 1962.

      +22

    Alerter
  • astap66 // 19.03.2018 à 07h14

    Le “principal opposant” à Poutine est, si j’ai bien compris, le représentant du parti communiste, mais il ne semble pas que nos médias le soutiennent…

      +18

    Alerter
  • Vade-mecum // 19.03.2018 à 08h08

    Le monde en très grande forme ce matin !! Suite aux résultats de l’élection russe, un article relais les accusations de fraude électorales et la volonté de navalny de continuer le combat !! Le plus drôle étant que l’ong (golfs, ong russe) qui dénonce les fraudes est financée par…..les etats-unis (ned, usaid) et la commission européenne !! L’ingérence est donc condamnable seulement, et seulement si, elle est russe !!

    http://mobile.lemonde.fr/europe/article/2018/03/18/russie-vladimir-poutine-reelu-president-des-le-premier-tour_5272858_3214.html

      +13

    Alerter
  • AndoN // 19.03.2018 à 08h26

    Il existe des définitions variées voire contradictoires de l’idée de démocratie. L’idée de base reste cependant qu’il existe un lien de cause à effet, qu’on nomme légitimité, entre la masse des votants et celui qui bénéficie de leurs suffrages. En Fédération de Russie le président sortant à obtenu 76% des suffrages avec un taux de participation de 67% soit 51% des votants inscrits. Des fraudes ont été reconnues grâce aux systèmes de surveillance installés par l’Etat dans environ 2000 bureaux de vote sur les 94.000 ouverts (sur un territoire couvert par 11 fuseaux horaires) soit 2% du total de ces bureaux. Nous pouvons en conclure que la réélection du président sortie est légitime et que la démocratie russe fonctionne, du point de vue du critere évoqué ci-dessus.

      +20

    Alerter
    • Seth // 19.03.2018 à 12h49

      Si l’on tenait absolument à discuter cette légitimité, il faudrait mettre ces chiffres en parallèle avec ceux de la France lors de la dernière élection présidentielle.

      On verrait bien alors lequel des deux est le plus “légitime”….

      On peut s’attaque à quelqu’un, aucun doute là dessus, mais encore faut-il éviter une mauvaise foi aussi ouvertement étalée !

        +9

      Alerter
  • AndoN // 19.03.2018 à 08h27

    Le fait que les citoyens russes soient soumis à une propagande visant à leur faire approuver la politique de leur gouvernement ne fait pas de différence avec les autres pays, européens ou non, d’autant que la masse de la population russe a un accés sans contrainte à tout le contenu proposé sur le net. Qui veut se forger sa propre opinion en Russie n’a pas moins de moyens à sa disposition qu’en France. Un observateur étasunien, dépité, observait il y a quelques années que malgré cet accés libre à l’information le citoyen russe préférait obstinément se focaliser sur les chaînes d’information contrôlées par l’Etat. C’est son droit.

      +11

    Alerter
  • AndoN // 19.03.2018 à 08h29

    En face, nous avons d’autres modèles qui s’apparentent plutôt à des “démocratures” adoucies. En France, avec à peine 15% du vote des inscrits M. Macron s’est vu propulsé à la tête du pays. Aux Etats-Unis, il est vain de vouloir se présenter à la présidentielle si l’on ne dispose pas d’un budget de 2 milliards de dollars. C’est un système censitaire donc non démocratique. Au demeurant, aux Etats-Unis, il n’existe pas d’opposition puisque le seul choix proposé aux électeurs est soit de voter démocrates soit de voter républicains qui sont fondamentalement l’émanation du même groupe social, engagés dans la défense des mêmes intérêts. Trump a introduit une nouveauté qui manque un peu de finesse dans ce fonctionnement exclusif mais qui reste à confirmer.

      +17

    Alerter
  • Patrique // 19.03.2018 à 09h36

    L’AFP n’est pas coupable mais victime.
    Victime de ceux qui y écrivent des mensonges et victime de son PDG, Emmanuel Hoog qui les publient.
    En 2017 l’AFP de Hoog a été condamné pour diffamation et condamné pour discrimination. Hoog est toujours en place malgré ces délits graves.

      +6

    Alerter
    • Seth // 19.03.2018 à 12h52

      Sans oublier une méga fèque niouze, l’annonce du décès de Bouygues qui a valu à l’AFP le surnom d’Agence France Presque…..

        +5

      Alerter
  • Nanker // 19.03.2018 à 10h16

    Ce matin sur RFI (radio-ventriloque du Quai d’Orsay et grand vecteur de désinformation s’il en est…) il s’est passé quelque chose d’intéressant. Dans l’émission “Appels sur l’actualité” on invitait les auditeurs à s’exprimer sur la ré-élection de Poutine. Les conversations ont vite pris un tour intéressant car lesdits auditeurs, loin de régurgiter la propagande anti-russe distillée quotidiennement par cette radio, manifestaient au contraire leur soutien au leader russe et une liberté de penser réjouissante!

    Cela a d’ailleurs fortement contrarié l’animateur de l’émission qui lorsqu’il n’entendait pas ce qu’il voulait couper la parole à son interlocuteur et passait à l’auditeur suivant. Hilarant!

    http://www.rfi.fr/emission/appels-actualite

      +17

    Alerter
  • josé // 19.03.2018 à 10h20

    Et le gouvernement français( Le Drian ,brillant le drian) qui refuse de considerer le vote de la Crimée….
    Alors on fait quoi pour la corse,la nouvelle caledonie ,la reunion,saint pierre et miquelon, la guyane,les territoires du pacifique,les antilles, etc…
    Comme disait Audiard:les cons ça osent tout ….

      +13

    Alerter
    • Jeanne L // 19.03.2018 à 11h03

      Et les Russes qui ont été interdits de voter sur le territoire de l’Ukraine, on compte ou pas leur vote potentiel ???

        +11

      Alerter
  • Nanker // 19.03.2018 à 11h16

    ” lorsqu’il n’entendait pas ce qu’il voulait couper la parole”

    Bien sûr il fallait lire : “lorsqu’il n’entendait pas ce qu’il voulait, coupait la parole”. Pardon!

      +3

    Alerter
  • Arcousan09 // 19.03.2018 à 11h50

    La Crimée a voté pour Poutine …. une belle claque à tous nos “experts” en politique …
    Et les médias aux ordres premiers diffuseurs de fake news vont nous bassiner avec la fraude.
    Si l’élu n’est pas en odeur de sainteté auprès des “pacifiques” “démocrates” occidentaux c’est absolument certain: il s’agit d’une fraude et le débat est clos ….

      +6

    Alerter
  • Theoltd // 19.03.2018 à 12h44

    Sur Cnews, juste a l’instant, intervention de Harold Hyman. 5 minutes d’une diarrhée verbale d’une violence inouïe, ou l’on retrouve perle mêle tous les poncifs les plus russophobes accumulés en 3 ans. Meurtre de Nemtsov aux abords du Kremlin, falsifications aux urnes, Affaire Skripal, avec a chaque fois, au mot “Gaz” un gros plan sur Poutine. Un délire pur ou la haine anti russe est pousse a son paroxysme.
    Il se moque totalement des invraisemblances. Par exemple, un jour il dit que les Russes ne veulent plus de l’époque Eltsine, puis le jour d’après, (aujourd’hui) il annonce que Nemtsov, qui vient de l’époque d’Eltsine, aurait fait un gros score. Un moment de debilite pur, sur fond de menaces a peine voilées a l’égard de Poutine.
    Je me demande pourquoi l’Ambassade Russe ne porte pas plainte pour diffamation et appel a la haine.
    La seule chose qui me rassure, et que de tels cris annoncent une perte de contrôle total. Il y’a peu de chances que des auditeurs arrivent a comprendre quoi que ce soit dans ce cri de haine.

      +17

    Alerter
    • Chris // 19.03.2018 à 13h43

      Les 2 minutes de haine (Orwell) qui précèdent la semaine de haine.
      Attendez-vous au pire jusqu’à ce que l’OAIC rende son rapport sur le neurotoxique.

        +6

      Alerter
    • P’tetbenkwui // 19.03.2018 à 16h31

      “Je me demande pourquoi l’Ambassade Russe ne porte pas plainte pour diffamation et appel a la haine”.

      Peur-être parce qu’ils n’ignorent pas qu’une pathologie d’origine indéterminée (sous réserve des résultats d’analyses en cours) frappe de surdité compulsive procureurs et juges ?

        +7

      Alerter
  • Gavrilo // 19.03.2018 à 13h00

    Cette hystérie de la médiacratie contre Poutine est à mettre en relation avec une relance du harcèlement de la part des Etats-Unis et de leurs affidés britanniques.
    Que ce soit le vrai-faux empoisonnement de Salisbury ou une décision assez hallucinante du Sénat américain : http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2018/03/psychodrame-imperial.html
    L’Etat profond n’a pas dit son dernier mot…

      +8

    Alerter
  • Jaaz // 19.03.2018 à 13h12

    Je pensais que le principal opposant était une opposante, la belle, jeune, moderne et “occidentalisée” Xenia Sobtchak, candidate mise en avant notamment par Anne Nivat et nombre de rédactions…
    Décidément les Russes n’y comprennent rien.

      +1

    Alerter
    • vre // 26.03.2018 à 13h52

      ironiquement, je suppose ‘les russes n’y comprennent rien’ en réalité, cette ksenia est un pur produit oligarque, de ceux qui, justement, n’intéressent personne en russie, comme les Nemtsov et Navalny, d’ailleurs. Les occidentaux jugent les russes a travers leurs propres schemas, ce qui est une faute. les russes ont une vision tres différente des occidentaux, en particulier dans les domaines politique et social.L’ultra libéralisme ne leur va pas du tout, y compris a ces soi disant opposants, qui ,en réalité ne sont nullement opposés politiquement au systeme actuellement en place, ils veulent simplement les profits réels ou supposés de la place au palais du Kremlin.

        +2

      Alerter
      • P’tetbenkwui // 26.03.2018 à 17h00

        @ vre

        Voilà une mise au point séduisante qui éclaire sur un détail d’importance. Tous les peuples de la planète n’adoptent pas spontanément la façon de penser occidentale.

          +0

        Alerter
      • Serge // 27.03.2018 à 10h00

        Ou il s’agit tout simplement d’une désinformation habituelle…

          +0

        Alerter
  • Arcousan09 // 19.03.2018 à 13h56

    Sur le site de la Russie Francophone ce titre:

    “Malgré la crise, les investissements bilatéraux franco-russes à la hausse
    par Russie Francophone”

    Alors il faudrait savoir …. La Russie de Poutine est-elle fréquentable ou non ???
    D’un coté les médias aux ordres jouent les vierges effarouchées en fustigeant tout ce qui est russe ou tout ce que font les russes …
    Mais
    Quand il s’agit de gros sous le gouvernement va à la soupe …. photo de la ministre souriante à l’appui

    Serions nous gouvernés par des schizophrènes décompensés ou bien ce qui nous sert de “gouvernement” se moque éperdument des citoyens … en diffusant des tsunamis de fake news

    J’opte pour la deuxième proposition …

      +6

    Alerter
  • Yanka // 19.03.2018 à 15h36

    Navalny “opposant principal à Poutine” pour Finkielkraut aussi !

    (J’ai calé la vidéo sur la séquence) :

    https://youtu.be/fAj8OeQFLmk?t=22m6s

      +3

    Alerter
  • Bernard // 19.03.2018 à 16h47

    je voudrais votre avis sur cette affaire de NOVICHOK. j’ai trouvé ces deux informations (les liens ci-dessous). je ne sais pas quoi penser et je trouve bien étrange tous nos médias à l’unisson au moment des élections en Russie??? Tout est fait pour décrédibiliser le vote russe…

    https://actu.fr/ile-de-france/versailles_78646/dans-yvelines-helena-perroud-poutine-est-populaire-russie-parce-quil-ramene-stabilite_15959153.html
    https://www.craigmurray.org.uk/archives/2018/03/the-novichok-story-is-indeed-another-iraqi-wmd-scam/
    Olivier va peut-être réussir à nous éclairer?

    Bien cordialement

      +1

    Alerter
    • René Fabri // 19.03.2018 à 20h10

      Helena Perroud est une bonne analyste. Je l’ai entendu parler avec sagesse et justesse dans un débat sur la Russie, où elle a vécu quelques années.

      Au sujet de Skripal, l’enquête commence tout juste. Bizarrement, on n’a aucune photo d’eux. Peut-être que le père ou la fille serait en mesure de parler. On a cru qu’ils étaient empoisonnés dans un restaurant italien, mais un policier a lui-même été empoisonné en visitant leur maison. Soit, ils ont reçu un colis piégé, soit un invité particulier. Près de chez eux, se trouvent des laboratoires chimiques. Peut-être qu’un échantillon leur a été donné pour un test ou par erreur. Il faut attendre d’avoir plus d’informations.

        +3

      Alerter
  • Olposoch // 19.03.2018 à 17h46

    C’est marrant la notion de “principal opposant” qui s’applique en opposition à un des rares pays de la planète dont le chef d’état est soutenu par une écrasante majorité, alors qu’en France notre babywannabe peut compter sur un socle de 10 à 20% en étant généreux…
    On peut être un démocrate moderne élu avec 23% des voix vs un dictateur soviétonostalgique élu avec le triple… va comprendre, Charles…
    Notons que le “principal opposant” au gouvernement minoritaire (“the winner takes all”) britannique s’est vu photoshoppé par la télé primetime du régime, les couleurs virées au rouge pour l’incruster sur la place rouge à Moscou, son chapeau bidouillé pour faire plus russe… La Corée du Nord n’avait pas osé, mais si c’est open, pourquoi s’en priver?
    Notons encore que les démocrates occidentaux ne soutiennent pour le coup aucun “principal opposant” en Saoudie, au Qatar ou en Turquie… il est vrai que les “principaux opposants” en Saoudie ont plus de chances de rencontrer un sabre tranchant que le soutien des médias du monde libre.

      +7

    Alerter
  • PANGLOSS // 19.03.2018 à 21h33

    Je n’ai vu qu’une de ces vidéos de “bourrage des urnes”, sans doute celle qui a le plus circulé. Là on se dit que des responsables d’un bureau de vote qui ne savent pas qu’il y a des caméras de surveillance ou, s’ils le savent, ne les ont pas neutralisées, c’est assez peu crédible. Par contre un tournage en studio imitant un bureau de vote, ça ne revient pas très cher…

      +6

    Alerter
  • bluerider // 19.03.2018 à 23h48

    NAVALNY avait carrément appelé au boycott. Donc en plus d’être un facho notoire qui défile avec des néo-nazis (pas cette année), il est aussi vantard qu’un Wauquiez bas de gamme bien de chez nous, et vient logiquement de se ramasser la plus énorme claque de sa vie. Je ne sais pas si les journaleux franchouillards en ont parlé, de cet appel au boycott raté. Résultat : absolument AUCUNE influence sur le taux élevé de participation. Ce qui a minima démontre bien que cette marionnette est une invention rhétorique des médias OTAN. Ce type n’est rien. Que dalle. L’autre indice de l’insignifiance de Navalny est le bon score du PC, avec 11,6%, 2ème résultat de la Présidentielle, ce qui constitue une vraie opposition, même si encore trop minoritaire aux yeux des pays OTAN. Or à ce que je sache, le PC russe n’a pas franchement les mêmes idées que NAVALNY, si ? Ce NAVALNY décidément, compte doublement pour RIEN.

      +4

    Alerter
  • Etiocle // 20.03.2018 à 10h32

    A propos de la fraude électorale en Russie et de Alexeï Navalny principal opposant à Vladimir Poutine, Voir par exemple http://www.leparisien.fr/international/russie-fraudes-agressions-l-opposition-a-poutine-denonce-des-milliers-d-irregularites-19-03-2018-7616580.php
    L’article oublie de rappeler que l’ONG Golos qui a recensé “plus de 2 700 irrégularités” est une organisation non gouvernementale russe fondée en 2000, financée par le gouvernement américain (Wikipedia).
    Les vidéos publiées sur le compte twitter de Navalny montrent “ce qui ressemble fort à des bourrages d’urnes” sans rappeler que, en appelant au boycott du scrutin, le même Navalny affirmait « Le Kremlin voit nos stratégies et invente des méthodes de riposte. Nous devons nous aussi nous adapter et imaginer quelque chose de nouveau » (RFI : http://www.rfi.fr/europe/20171225-russie-alexei-navalny-interdit-candidature-presidentielle-2018) .
    C’est chose faite si l’on considère la qualité de la prise de vue rapportée dans l’article du Parisien : caméra fixe, bien placée en surplomb, sans que l’on sache qui est celui qui bourre les urnes (opposant ou fidèle de Poutine).
    Poutine avait-il réellement besoin et intérêt à bourrer les urnes ?

      +2

    Alerter
  • stef1304 // 20.03.2018 à 12h36

    Le niveau de “nos” médias… est effarant.

      +2

    Alerter
  • Alexis TK27 // 20.03.2018 à 15h38

    Attention, le sous-titrage français de la vidéo est DÉFORMÉ. En effet, le mot “Tchétchène” ne figure nulle part dans la vidéo originale. Non seulement il n’est pas dit, il n’est pas sous-entendu non plus, la légende de la vidéo est “Bezpredel” (“sans-limite”) qui désigne sauvagerie et abus de pouvoir, sans aucun sous-entendu ethnique.

    Je me pose la question de la bonne foi de cette traduction déformée..

    Sur le fond, la comparaison entre des êtres humains et des insectes est de mauvais goût, même des ennemis cruels comme les djihadistes. Reste que tuer des djihadistes est bien ce que font les forces françaises dans les opérations Barkhane et Chammal. Et c’est tout à fait justifié.

      +3

    Alerter
  • Ju // 20.03.2018 à 18h34

    Si 8 000 personnes qui manifestent sur 12 000 000 d’habitants de Moscou c’est une manifestation monstre, alors les 2 000 à 4 000 personnes (sur un peu plus de 2 000 000 d’habitants de Paris) réunies le 14 juillet 2015 à l’initiative du “Mouvement du 14 juillet” et pour la destitution du gouvernement l’était tout autant. Ce qui n’empêchait pas la presse française à l’époque de parler de “putsch qui a fait pchit”, de parler de 300 personnes selon la police (https://www.nouvelobs.com/societe/20150716.OBS2725/le-mouvement-du-14-juillet-un-putsch-qui-a-fait-pschitt.html) et de s’en moquer ouvertement… Toujours ce 2 poids, 2 mesures et un exemple parmi tant d’autres. On minimise d’un côté, on amplifie de l’autre en fonction de ce qui sert ou dessert la propagande d’état…

      +3

    Alerter
  • Serguei // 21.03.2018 à 00h04

    Navalny n’est pas du tout l’opposant principal. C’est un fakeneuws chronique de nos médias…
    https://www.bestrad.pro/elections-en-russie-navalny-et-propagande-de-l-obs-1
    D’autre part, il s’agit d’un raciste pur et dur.
    http://www.alternativelibertaire.org/?Navalny-nationaliste-raciste-et
    Mais un raciste qui se déclare anti-Poutine est très bien vu par nos médias, tout comme les nazis ukrainiens que nos médias ne remarquent même pas car les nazis ukrainiens (lettons et autres) se déclarent pro-européens. Nos médias officiels touchent vraiment le fonds…

      +3

    Alerter
  • Boubanka46 // 23.03.2018 à 13h50

    100% d’accord avec l’article. Nos “média” choisissent leurs opposants préférés et les proclament leaders de l’opposition parler des autres car ils ne sont pas pro-occidentaux. Il en est de même du champion d’échec Kasparov. En France il est présenté comme un des fers de lance de la lutte pour la démocratie. En Russie, il n’est connu que comme un grand champion d’échec de la fin du 20ième siècle.

      +1

    Alerter
    • P’tetbenkwui // 23.03.2018 à 15h30

      Kasparov fut incontestablement un grand champion qui a su faire vibrer en Russie et ailleurs.

      Chez nous, quand l’APP (association de la presse présidentielle) lévite, on hésite entre sensations fortes et sueurs froides :

      « M. le Président, beaucoup ici présents vous connaissent depuis longtemps. Depuis votre entrée dans la lumière comme conseiller du président, puis ministre. Ils ont vu cette force qui a propulsé votre ascension, jusqu’à raconter cette soirée au Louvre, au son de l’Hymne à la joie, cette matinée sur les Champs-Elysées, où l’on fit jouer un air des Daft Punk devant le président des Etats Unis »
      (Elizabeth Pineau / Présidente de l’APP / 3 janvier 2018)

      13/02/2018
      Macron –  Elysée, conférence de presse hors caméra accordée aux seuls journalistes de l’APP – micros et caméras éteints :

      “Je ne suis pas l’enfant naturel de temps calme de la vie politique. Je suis le fruit d’une forme de brutalité de l’Histoire”.

      Échec et mat !

        +1

      Alerter
  • Ines Perret // 28.03.2018 à 15h29

    Il faut que Vladimir Poutine accepte son destin, devenir Tsar…
    Fardeau énorme mais c’est son devoir, pour ne pas dire sa mission divine (comme suggéré par les textes de ND de Fatima)

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications