Les Crises Les Crises
19.avril.201919.4.2019 // Les Crises

Cinquante nuances de calomnie sur Twitter : la Team Macron contre les Gilets jaunes. Par Laurent Dauré

Merci 994
J'envoie

Cinquante nuances de calomnie sur Twitter : la Team Macron (rebaptisée « Team Progressistes ») contre les Gilets jaunes

Nul twitto s’intéressant à la politique n’a pu passer à côté des prouesses de la Team Macron, ce compte semi-officiel créé en janvier 2017 par Pierre Le Texier (aujourd’hui responsable de la communication numérique du parti présidentiel) qui se voue jusqu’à l’absurde à la défense du locataire de l’Élysée et du gouvernement. Renommée en février « Team Progressistes » – une épithète grossièrement usurpée –, cette cellule de propagande et riposte qui serait maintenant gérée par des bénévoles (mais la parole de M. Le Texier est sujette à caution) s’est efforcée dès le début du mouvement des Gilets jaunes de le discréditer, de le salir. Comme ce compte donne le la macroniste sur Twitter, déversant à jet continu des éléments de langage, le pot-pourri de messages proposé ci-dessous permet de se faire une bonne idée des pratiques militantes pro-LREM sur le réseau social. Mépris, amalgame, malhonnêteté, diffamation, incohérence, infox, complotisme, bêtise… Toute la panoplie du parfait petit calomniateur (anonyme de surcroît) est là.

Team Place Beauvau

La Team Macron/Progressistes (TMP par la suite) reprend toujours scrupuleusement les chiffres rabougris du ministère de l’Intérieur et exige que les journalistes fassent de même ; ici, Thomas Misrachi de BFM-TV. Et surtout les zélotes macronistes occultent le très large soutien dont jouit le mouvement des Gilets jaunes dans la population.

Team Mépris

Indémodable mépris de classe… Auquel on peut ajouter une dose de moquerie malsaine face à la situation économique et sociale des dominés. Quand il refuse de « rester à sa place », le peuple devient aux yeux des possédants et de leurs auxiliaires un troupeau irrationnel de gueulards alcoolisés.

Team Malhonnêteté

Au lieu d’accepter un débat rationnel et loyal, les dominants préfèrent débiter des outrances malhonnêtes et disqualifier d’emblée les demandes légitimes du peuple. C’est une caractéristique du pouvoir macroniste (du pouvoir bourgeois, en fait) : il est non seulement moralement mais intellectuellement indécent. Les partisans de l’ordre établi ne reculent devant aucun sophisme, aucune bassesse argumentative, pour préserver celui-ci.

Team Amalgame


L’amalgame constitue l’un des principaux stratagèmes du pouvoir pour vilipender et avilir ceux qui le contestent. Culpabilité par association, proximités imaginaires, généralisations délirantes, caricatures insultantes… Ces petites ignominies dont raffole la TMP permettent de ne pas argumenter rigoureusement tout en revendiquant avec outrecuidance une position morale supérieure. Un système dans lequel les plus méprisables conspuent à l’envi les plus méprisés doit être renversé.

Team Dénoyautage

Laissons la parole à Nicolas Lerner, patron de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), interrogé par Le Parisien (19 février) : « À aucun moment les groupes ultras n’ont réussi à prendre le leadership sur ce mouvement ». Et il ajoute ensuite que ses services suivent « près de 1 000 profils » relevant de « l’ultradroite » et « près de 2 000 profils » pour « l’ultragauche » ; ainsi la catégorie fourre-tout « ultras » (dont les objectifs ne sont évidemment pas identiques) doit représenter moins de 3 % des Gilets jaunes les plus actifs.

Une étude sociologique sur la composition du mouvement jaune fluo, dont Le Monde a rendu compte (26 janvier), estime que « 60 % des interrogés ne se situent pas sur l’échelle gauche-droite » et, parmi les 40 % qui s’y inscrivent, « la gauche domine : 23 % se disent très à gauche, 42 % à gauche, 7 % au centre, 14 % à droite et 14 % très à droite. » Les dénoyauteurs de la TMP ont encore tout faux. Mais rien de surprenant pour des sectateurs macronistes que la réalité n’intéresse pas.

Team Diffamation

Accuser une personne d’un délit sans fournir de preuves, c’est de la diffamation ; accuser des dizaines voire des centaines de milliers de personnes d’un délit sans établir matériellement la réalité des faits, c’est de la diffamation de masse. Or, le racisme, l’antisémitisme et l’homophobie, pour ne citer que ces trois types de discrimination, sont actuellement considérés comme des délits. Quant au qualificatif « fasciste », il relève plutôt de l’injure. Voilà, une large partie des tweets de la TMP à propos des Gilets jaunes oscille entre la diffamation et l’injure.

Il serait utile que les professionnels de la calomnie anti-peuple nous disent une bonne fois pour toutes, par exemple, à partir de quelle proportion d’antisémites – avérés, pas fantasmés – dans un groupe il devient légitime d’étendre la propriété infâme à l’ensemble. 0,01 % ? 0,1 % 1 % ? À écouter certains, on pourrait croire que quelques dizaines de personnes suffisent à contaminer un vaste mouvement populaire. Cela paraît si irrationnel que des éclaircissements chiffrés s’imposent. À moins bien sûr qu’il ne s’agisse uniquement de salir les Gilets jaunes de la façon la plus odieuse possible dans le but de les intimider, de les diviser, de les priver de la solidarité des Français, et ainsi de neutraliser la révolte…

Team Fake news

La TMP a lancé ou relayé plusieurs fake news en bonne et due forme sur le mouvement des Gilets jaunes, par exemple : « Un Gilet jaune a fait un salut nazi sur les Champs-Élysées », « Des Gilets jaunes ont incendié le Musée du Jeu de paume », « Le SMIC va augmenter de 100 euros en 2019 », « Le mouvement des Gilets jaunes n’aurait pas existé sans BFM ». Nous avons passé celles-ci en revue ici même dans un article en deux parties (première, seconde) intitulé « 12 fake news macronistes sur les Gilets jaunes ».

Quant à l’infox sur les « gants plombés » de Christophe Dettinger, voir le démontage effectué par la rubrique « CheckNews » de Libération.fr. Les macronistes sont des gros producteurs de fake news, ce qui ne les empêche pas de claironner que celles-ci représentent un grave danger pour la démocratie et qu’il faut lutter sans relâche contre elles. Ce comportement porte un nom : la duplicité. La « loi relative à la lutte contre les fausses informations » va-t-elle se retourner contre le pouvoir ou le deux poids, deux mesures s’en trouvera-t-il amplifié ? À suivre…

Team Salut nazi

Accro à l’erreur, la TPM efface régulièrement des tweets, elle justifie alors ses biais et son empressement en parlant de « connerie » (1er et 6 décembre), de « méprise » ou de « boulette » (5 décembre). Mais, parfois, elle s’obstine. Ainsi, alors que l’infox est flagrante, nos e-fluophobes, docteurs ès salut nazi, persistent et signent. La bêtise assumée est toujours plus belle.

Au fait, qui a déclaré doctement « La lutte contre les fake news nous concerne tous » ? Eh oui, c’est la Team Hypocrite :

Team Complotisme

Nous avons également traité dans l’article déjà mentionné ces deux scoops conspirationnistes : « Steve Bannon a orchestré le mouvement des Gilets jaunes » (une production originale de la Team Macron) et « Des comptes Twitter liés à la Russie attisent la révolte des Gilets jaunes » (une coproduction médiatico-politique des nostalgiques de la guerre froide). Mais le complotisme de la TMP ne s’est pas limité à ces cas. À propos de « l’interview de Céline sur RT », voir CheckNews.

Mais que fait Rudy Reichstadt ?… Parmi ses nombreuses vertus, le mouvement des Gilets jaunes a permis de montrer de façon éclatante que la vigilance de Conspiracy Watch est passablement sélective.

Team Anxiogène

Pour la TMP, en bon laquais du pouvoir, la violence est de l’entière responsabilité des Gilets jaunes, dépeints en destructeurs haineux. L’exécutif et les « forces de l’ordre » sont immunisés contre toute critique. La violence ne peut venir que de la populace ou d’agents du chaos (et l’affaire Benalla n’est que l’instrumentalisation politique d’un fait divers).

Il ne viendrait évidemment pas à l’idée de macronistes fanatiques qu’il suffirait d’accéder aux demandes du mouvement social pour faire décroître les tensions. Il importe avant tout de faire peur, de générer un climat anxiogène, pour que les Français se détournent des Gilets jaunes et même idéalement se retournent contre eux. Diviser pour régner, éternel stratagème des dominants.

Team Matons

Les brutes macronistes répètent sans cesse le même message : « Total soutien aux forces de l’ordre ». Celles-ci sont par essence dans leur bon droit, leur usage de la force est toujours justifié. Les violences policières, les mutilations et autres blessures graves n’affectent nullement les partisans des éborgneurs. Total soutien au LBD, donc.

L’image du Gilet jaune avec une tronçonneuse… sans chaîne est très symbolique. Même sans arme, le peuple soulevé est dangereux et il faut le réprimer. La TMP n’a pas ménagé ses efforts électroniques pour transformer les Gilets jaunes en méchants de film d’horreur assoiffés de sang et de destruction.

Team Incohérence

Là, on atteint des sommets. Les Gilets jaunes sont des fascistes-racistes-homophobes-antisémites-violents mais… il ne faut pas les opposer à Emmanuel Macron. Le mouvement est complètement noyauté par l’extrême droite, récupéré par des franges extrémistes carburant à la haine et aux fake news, mais… à la question « Vous personnellement, trouvez-vous le mouvement dit des “gilets jaunes”, justifié ou pas justifié ? », la Team Jupiter répondrait qu’il est justifié. Quand le « en même temps » est en surchauffe, le degré d’incohérence est tel qu’il mériterait d’être un objet d’étude pour la science.

Les séides du penseur complexe en chef vont jusqu’à affirmer que le gouvernement a satisfait ou est en train de satisfaire 28 (puis en fait 34…) des 49 « revendications connues » des Gilets jaunes. Alors, que demande le peuple ? Réponse : en finir avec les enfumeurs de haut vol qui ne pensent qu’à le rouler dans la farine pour se maintenir au pouvoir.

Team Cirage

Merci, patron ! Le spectacle de la servilité est toujours pénible, on voudrait libérer les forçats du macronisme de leur aliénation.

De l’art de défendre un ordre injuste

En « dignes » héritiers du versaillisme anti-communards, les cyber-sbires d’Emmanuel Macron assurent – avec le concours diligent des médias dominants – la répression symbolique des Gilets jaunes pendant que les « forces de l’ordre » s’occupent de la répression physique de la révolte fluo. Dans tout ordre injuste, il y a des petites frappes chargées des basses œuvres. Parfois, comme dans le cas Benalla, les canailles sont très proches de l’Élysée. En est-il de même avec les responsables de la Team Macron/Progressistes ?

Quoi qu’il en soit, puisque le président affirme qu’il veut en finir avec l’anonymat sur les réseaux sociaux afin de « lutter contre la haine », on attend que la TMP donne l’exemple en rendant public le nom des « bénévoles » qui s’occupent fièrement du bébé numérique de Pierre Le Texier. Les Gilets jaunes et leurs soutiens – et parmi ceux-ci les avocats… – ont le droit de savoir qui les harcèle et les calomnie avec un tel acharnement.

Laurent Dauré, pour Les-Crises

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Bèbert le Fou // 19.04.2019 à 08h07

Je m’interroge sur l’utilité des tweets de l’équipe Macron. Compte-t-elle convaincre quelques personnes hésitantes qu’il faut se ranger du côté du pouvoir ? Espère-t-elle dénigrer le mouvement des gilets jaunes ? C’est peine perdue.
Au-delà de l’inutilité, de la médiocrité et de la méchanceté, ces tweets révèlent surtout l’imbécillité des macronistes. Mais ça, on le savait déjà.

45 réactions et commentaires

  • Jean // 19.04.2019 à 07h47

    On peut croiser cet article avec les commentaires des abonnées du Le Monde pour retrouver exactement le même mépris, la même ignorance crasse fière d’elle-même jusqu’à la cruauté. Au passage ces commentaires illustres une “enquête” complotiste des décodeurs sur l’infiltration des GJ par des groupuscules extrémistes.

    Derrière la percée des « gilets jaunes », des réseaux pas si « spontanés » et « apolitiques ».

      +41

    Alerter
  • Bèbert le Fou // 19.04.2019 à 08h07

    Je m’interroge sur l’utilité des tweets de l’équipe Macron. Compte-t-elle convaincre quelques personnes hésitantes qu’il faut se ranger du côté du pouvoir ? Espère-t-elle dénigrer le mouvement des gilets jaunes ? C’est peine perdue.
    Au-delà de l’inutilité, de la médiocrité et de la méchanceté, ces tweets révèlent surtout l’imbécillité des macronistes. Mais ça, on le savait déjà.

      +72

    Alerter
    • Sharivan // 19.04.2019 à 09h17

      Je pense que la TMP se donne pour but de radicaliser la base de “l’extrême centre”, jusqu’à la perte totale de sens critique, pour en faire de parfaits portes-parole anti-gilets-jaunes qui distilleront le poison de la calomnie à la machine à café ou dans la file d’attente à la boulangerie, là où le fact checking se limite à “oui, c’est vrai, je l’ai entendu à la télé”

        +36

      Alerter
      • Narm // 19.04.2019 à 09h43

        entre ça et remettre des médailles à tout va ….
        forcement, ça conforte une partie dans leur vision de la france, celle avec un petit F

          +2

        Alerter
    • Kasper // 19.04.2019 à 09h29

      Le but du jeu est surtout de s’auto persuader, et de resserrer les rangs des déjà convertis.

      Avec seulement 10000 foulards rouges à tout péter, on ne peut pas se permettre d’en perdre un seul. Surtout que, vu la moyenne d’âge, le temps ne joue pas pour eux…

        +41

      Alerter
    • SanKuKai // 19.04.2019 à 10h08

      Malheureusement ces tweets ne sont pas tout seuls. Ils donnent le ton, l’ambiance générale concernant les gilets jaunes. Ils font partie de la “caisse de raisonnance” (comme lu sur un commentaire).
      Je ne sais pas trop comment appeler ça mais avec les autres médias, ils participent á définir une forme de troposphère informationnelle dans laquelle nous baignons tous.
      Lá où ceux qui se posent peu de questions (et ils sont encore nombreux) puisent leurs informations. Or on se rend compte qu’il manque des morceaux dans cette bulle.
      Pour exemple, j’ai un ami CSP+, qui n’est pas passif en terme d’information. Il s’informe beaucoup, essentiellement sur le Monde, Libération, “le 1” et est un fan inconditionnel du canard enchainé. Il est vraiment intelligent, a fait l’école des Mines, n’est pas macroniste et se dit objectif.
      En parlant des gilets jaunes il connaissait parfaitement Eric Drouet, connaissait même le pseudo de Maxime Nicolle, mais quand je lui ai parlé de François Boulo, pourtant gilet jaune et CSP+ comme lui, il me répond: c’est qui?

        +14

      Alerter
      • Recits d’Yves // 21.04.2019 à 14h34

        Ce sont des soldats de la com’ en ligne comme d’autres le sont à la tv ou bien dans la presse.
        C’est ce que l’on appelle la Pensée Unique avec comme but affirmé, une volonté manifeste de faire converger les esprits vers des objectifs communs. Ainsi se forment les alliances plus ou moins objectives sur la base de “L’ennemi de mon ami est mon ennemi”.
        Ne pas oublier qu’on nous sommes en temps de Crise et quoi de plus efficace à ceux qui seraient tentés de basculer du coté opposé qu’ils risquent un déclassement social?
        Tant que les gens penseront qu’ils ont à perdre beaucoup, ils renonceront à gagner beaucoup plus.

          +0

        Alerter
    • Véronique // 19.04.2019 à 11h15

      L’utilité, c’est de souder le groupe. Des individus isolés (ou qui se sentent isolés) ne peuvent pas grand-chose. Avec ces tweets, ces articles, une conscience de groupe (de classe) s’installe, s’épanouit, et ça leur donne de la force.

        +8

      Alerter
    • Subotai // 19.04.2019 à 19h49

      Je pense qu’il y a deux choses.
      1 – Un volonté primaire de propagande pro gouvernementale – classique
      1 – Un réflexe, un comportement instinctif de provocation – causé par la peur, l’exaspération et la bêtise (nous pouvons tous l’être dans certaines circonstances:-) )
      Je n’ose pas penser que la provocation ai été volontaire; c’est à dire avec un objectif politique de déclencher des violences justifiant une répression brutale. Ce serait prendre ces gens pour des imbéciles… et puisqu’ils ne le sont pas, c’est de la panique.
      Ce qui amène à penser que Ruffin à raison quand il dit que les Gilets Jaunes ont déjà partie gagnée…
      Les choses ne peuvent plus revenir en arrière. Ce que sera demain sera ce que NOUS en ferons, mais ça ne pourra pas être comme Avant.

        +5

      Alerter
    • Caton l’Ancien // 19.04.2019 à 23h09

      Une conjecture : le but d’une campagne de mensonges de ce type n’est pas que les gens croient à vos mensonges mais que les gens finissent par croire que tout est mensonge et ne fassent plus confiance en rien.

        +1

      Alerter
  • Ardéchoix // 19.04.2019 à 08h39

    La team Macaron ne connaît pas le peuple français, en tout cas pas moi.
    La preuve :
    Mon bon président a dit ” Les français sont un peuple de bâtisseurs”. Une petite précision, la dernière fois que j’ai monté un lit Ikea,eh ben au bout de 5h j’avais réalisé un joli buffet ?

      +16

    Alerter
  • Ardéchoix // 19.04.2019 à 08h54

    Conseil à l’équipe Macron : le prochain discours présidentiel aura lieu par temps pluvieux et sans vent, ou directement d’un canadair.

      +14

    Alerter
  • AgatheNRV // 19.04.2019 à 09h40

    Merci Laurent pour cet article parfaitement étayé, ça donne le tournis cette collecte des plus beaux morceaux de propagande gouvernementale ! Cette diffusion de mensonges s’insinue dans certains esprits. C’est toujours ça de gagné ! Ceci dit, avec leur maîtrise de l’appareil sondage, il semblerait que leurs efforts ne convainquent pas grand monde…

      +18

    Alerter
  • Pierre C // 19.04.2019 à 09h43

    Il y a des choses “en vrai” qui échappe à tout le monde, selon que l’on se trouve dans le camp a, b, c… Les gilets jaunes s’en prennent plein la figure : on a des témoignages directs, une partie d’Internet les défend, etc. Les forces de l’ordre s’en prennent aussi plein les dents, ça a été abondamment couvert par les médias, qui maintenant parlent aussi des bavures. Ils sont couverts par le gouvernement, mais difficile d’avoir leur point de vue à cause du devoir de réserve. Le gouvernement a comme objectif sa survie, qui passe donc par le maintien de l’ordre public. Mauvaise foi et désinformation sont donc des outils puissants relayés par les médias, qui empêchent aux gens de manière générale de savoir où en est la situation. Les médias enfin surfent entre avidité des images et de l’audimat, faire plaisir aux copains souvent bien placés, mais aussi nourrir un sentiment de supériorité morale par rapport aux autres clampins, leur mission étant de les éduquer. Les gilets jaunes ont d’ailleurs remis en question cette supériorité des médias via leurs insultes etc.

    De chacun de ces “camps” et d’autres que je n’envisage même pas, le point de vue, les objectifs, les valeurs et les informations sont différentes.

    J’ai de la famille des forces de l’ordre, mais je suis très sympathisant aux gilets jaunes, encore que je comprends mal l’évolution des dernières semaines. Je vous prie de me croire quand je vous dis que je suis un peu perdu.

    Et vous, de quel point de vue voyez vous les évènements ? Êtes vous comme moi un peu incohérent?

      +3

    Alerter
    • Alfred // 19.04.2019 à 11h35

      Je ne comprend pas votre discours.
      Si vous souhaitiez aller un samedi au chef lieu de votre lieu de résidence pour y rencontrer des Gilets Jaunes pour vous rendre compte par vous même, y irez vous? Non pour quoi? Parce que vous avez peur de revenir mutilé?
      Voila la réponse est simple pour choisir “son camp” ou du moi le “juste camp”, conforme à vos valeurs affichées…
      Il faut du courage physique (pour certain l’inconscience suffit) pour se tenir dans un rassemblement de Gilet Jaune dans une grande ville aujourd’hui. Même si vous êtes disposé à vous disperser à la première sommation (encore faut il l’entendre) ou même avant. Vous risquez simplement de revenir mutilé et de voir votre vie changée à jamais. Même en tant que simple “passant”.
      C’est acceptable en France?
      Je n’ai jamais été contre les forces de l’ordre. Mais si “force doit rester à la loi”, force est de constater que la loi justement a déserté le camp qui est sensé l’incarner (les forces de l’ordre explosées façon puzzle entre diverses loyautés incohérences et sous-clans, mais aussi la magistrature (de même)).
      La seule cohérence pour un démocrate c’est de se jeter dans la rue au premier passant mutilé. Et d’y retourner à chaque fois pacifiquement. Face au nombre en paix et dans la durer l’exécutif ne peut que reculer. La lâcheté et la bêtise (bien humaine) d’une partie des hommes en bleu ne fait que reporter l’échéance de quelques mois.
      Rappelez vous quand même de l’ampleur et de la durée des Poll Tax Riots qui ont fait tomber Tatcher (qui était pourtant venu à bout des mineurs). Nous sommes bien au delà.

        +32

      Alerter
      • Pierre C // 19.04.2019 à 12h09

        Bonjour Alfred,
        je me suis sans doute mal exprimé, par “camp” j’entends aussi le milieu dans lequel on baigne. Untel bien informé auprès du Monde aura des éléments donnés par les médias, mais qui donne peu d’éléments sur la réalité des gilets jaunes, des forces de l’ordre et de la vie secrète du gouvernement.

        Je m’exprime surtout sur la difficulté de comprendre ce qu’il se passe en vrai, et qui soutenir, surtout quand deux “camps” se confrontent et qu’on fait partie des deux. Enfants de policiers, beau-fils de gendarmes, me voilà qui soutient les gilets jaunes contre les bavures… quand d’un côté on me dit “le gouvernement serre la vis et mutile pour faire rentrer les gueux chez eux”, de l’autre “on tape encore et toujours les policiers, dans ce pays on ne peut être que voyou : les voyous ne sont jamais condamnés, les victimes le sont jusqu’au bout”, et enfin quelqu’un arrive et dit “mais enfin, c’est très mal géré tout ça, mais vous ne pensez pas qu’au gouvernement ils sont complètement dépassés et font ce qu’ils peuvent pour éviter un embrasement général ?”, eh bien… je suis simplement perdu. Je ne remets pas en doute ces paroles de mon entourage proche que je sais sincères.Pour un jeune c’est aussi compliqué de se détacher de l’avis de son entourage. Je n’ai envie ni de casser ni d’être cassé par du flic. Et je ne supporte pas de voir des gens qui manifestent casser ou être cassés. J’ai le sentiment qu’on se bat entre nous et que ça n’aboutit à pas grand chose à par faire rire en haut lieu.

          +7

        Alerter
        • Alfred // 19.04.2019 à 13h04

          Je vous rejoins sur votre conclusion et je respecte votre malaise. Pour le reste il me semble important de s’astreindre à trier le bon grain de l’ivraie, le vraisemblable de l’invraisemblable; ainsi par exemple, des trois “paroles/postures” que vous décrivez il me semble que les deux premières sont recevables (et j’entends la seconde qui provient d’un membre des forces de l’ordre (bien qu’on puisse lui opposer les bavures non sanctionnées (voyous pas condamnés?))); par contre la troisième me parait bien faible: ““mais enfin, c’est très mal géré tout ça, mais vous ne pensez pas qu’au gouvernement ils sont complètement dépassés et font ce qu’ils peuvent pour éviter un embrasement général”. C’est foncièrement malhonnête. Pour éviter l’embrassement il suffit de dissoudre l’assemblée et de revenir aux urnes (Macron restant président bien évidement).
          La personne qui tient ce discours voudrai le beurre et l’argent du beurre, est malhonnête et vous prend pour un lapineau.
          Justice totalement impartiale, sanctions immédiates contre les auteurs de bavures comme pour les casseurs, ouverture politique véritable et fin des mensonges et déjà la tension baisse considérablement. Retour aux urnes (les vraies pas les europeennes) et de fait le mouvement des Gilets Jaunes se voit couper l’herbe sous les pieds.

            +16

          Alerter
        • Michael // 19.04.2019 à 16h05

          C’est dans la suggestion qu’au gouvernement, ils sont « dépassés et font ce qu’ils peuvent pour éviter un embrasement général » que se trouve la réponse.

          Si le gouvernement fait ce qu’il peut pour éviter un embrasement général, ce qu’il peut ou ne peut pas faire à cette fin est dicté d’abord par sa volonté d’éviter un retour en arrière sur des politiques que les français ont désavouées depuis longtemps, et qui leur ont été imposées par machinations éléctorales.

          En somme, la marge de manoeuvre du gouvernement se limite à attendre que les choses passent… la meilleure solution serait de prouver sa légitimité en faisant appel à la consultation populaire, par des référendums… mais nos représentants redoutent à juste titre l’échec d’une telle stratégie.

          Je suppose qu’ils attendent les éléctions européennes, ou les abstentionistes seront légion et les rangs macronistes sur-représentés, pour donner l’illusion de la légitimité, plutôt que de véritablement la remettre en question. Une stratégie qui, au mieux, ne fonctionnera pas (après dix ans d’escroquerie éléctorale, celle-ci ne prendra pas), au pire, se retournera contre eux si la FI ou le RN parviennent à les dépasser.

          On en revient au point de départ : le gouvernement peut soit démissionner, soit tenir bon, à l’aide des forces de l’ordre, en espérant que la grogne passera, d’une manière ou d’une autre.

            +8

          Alerter
          • red2 // 19.04.2019 à 17h55

            Enfin aux européennes ils comptent surtout sur la propagande qui fera passer leur 20% de 40% de votant pour une grande victoire. 20% de 40% ça fait 8% de francais inscrits sur les listes électorales qui se déplacent encore pour voter LREM… moins d’un sur 12!
            Après l’opposition politique à la folie néoliberale est dans les choux, même avec notre presse aux ordre qui detruit systématiquement toutes les têtes qui dépassent, elle pourrait faire largement mieux…

              +4

            Alerter
            • Fritz // 19.04.2019 à 19h39

              Raison de plus pour voter aux européennes. Contre Macron.
              Citoyens, camarades, pas d’abstention !

                +15

              Alerter
            • un citoyen // 19.04.2019 à 20h30

              Fritz : Du fait que ces élections seront à un tour selon les règles de la proportionnelle -à la plus forte moyenne-, oui je plussoie car on pourra voter en dehors des deux partis en tête que je ne vais pas réciter, contrairement au second tour des précédentes élections présidentielles où pour voter contre E.Macron il fallait voter RN.

              Pour cette troisième force, profitons-en.

                +3

              Alerter
        • R.C. // 23.04.2019 à 15h09

          @ Pierre C
          « ils sont complètement dépassés et font ce qu’ils peuvent pour éviter un embrasement général »
          C’est vrai que, d’une certaine manière, ils sont dépassés. Mais ça, c’est parce qu’ils ne sont pas à l’écoute et ne cherchent pas les vraies solutions, celles qui risquent de remettre en cause quelques-uns de leurs propres objectifs. Ils veulent – quoi qu’il en coûte – faire passer la politique qu’ils ont programmée !
          Pour ce qui est d’«éviter un embrasement », non. Le gouvernement a délibérément choisi le pourrissement et la surenchère. Castaner, dès les premiers jours a prédit « des morts » ! Alors même que les gens qui étaient sur les rond-points (j’y étais) dès le 17/11 étaient on ne peut plus pacifiques. Des membres du gouvernement (et de LREM) ont osé évoquer « la volonté de tuer » en parlant des manifestations ! Des insinuations ont assimilé les gilets jaunes à des terroristes !
          Le nombres ahurissant de munitions tirées contre les manifestants, des manifestants désarmés, ainsi que le nombre de blessés et d’amputés est très explicite…
          Le pouvoir a choisi la répression et la violence d’état indistincte et injuste contre les citoyens (Zineb Rédouane fermait ses volets, au 4e étage, quand une grenade l’a atteinte au visage et l’a tuée !) et refuse clairement les moyens démocratiques de résoudre la crise

            +0

          Alerter
  • Nicolas // 19.04.2019 à 09h46

    Team progressiste …
    Je sais pas si je dois hurler de rire ou pleurer.
    Tout est comme ça en France aujourd’hui : tout est faux , les mots sont détournés , les informations déformées etc etc …
    Comme si il y avait des progressistes et des régressistes …
    Ben oui moi je suis pour la régression oui oui , j’aime régresser bien sûr , le progrès j’en veux pas évidemment.
    C’est du grand n’importe quoi.
    Et dire que des milliers de gens se laissent emporter dans ce tissus de mensonge où tout est faux , où on répond mais toujours à côté exprès , où tout est fait pour embrouiller les gens , les diviser , les enfumer.
    C’est pitoyables.
    Comme ce que j’ai entendu hier soir : que soit disant les français vont ” en moyenne ” voir leur pouvoir d’achat augmenter de 850 euros / an , que c’est du jamais vu et blablabla.
    Oui mais sans connaitre la distribution de cette ” moyenne ” dans les différentes couches sociales / de revenus , ce chiffre ne veut rien dire.
    Si un milliardaire voit son pouvoir d’achat augmenter de 50000 euros / an et que dans le même temps un smicard précaire voit son pouvoir d’achat régresser de 200 euros / an , sur ce principe on peut tout à fait arriver à 850 / an ” en moyenne “.
    Le plus scandaleux là dedans , c’est que des ” journalistes ” relayent ça sans soucis et avec enthousiasme en plus …
    La voix de son maître quoi , c’est affligeant de prendre autant les gens pour des cons sans se dire que peut être les gens ne sont pas si bêtes que cela.
    Ça porte un nom cela : le mépris.

      +49

    Alerter
    • Narm // 19.04.2019 à 09h55

      d’accord avec tout
      mais pour les 850 ils l’ont dit clairement je ne sais plus sur quel média :
      NE SONT PAS concernés les 20% les plus riche ni les 20% les plus pauvres.
      Tout est dit, faire miroiter à la classe moyenne qu’il faudra voter LoiZoo aux européennes ( Loi, le parti de l’ordre dans ce Zoo médiatique )
      Et elle, ça l’arrange bien de faire une trève “notre dame” puisque la barque est en dérive.

        +18

      Alerter
      • Nicolas // 20.04.2019 à 01h15

        Je n’ai pas entendu ce dont tu parles sur les 20% des plus riches et des plus pauvres.
        Mais je te crois sur parole.
        Néanmoins cela ressemble fort à une fake news pour être un peu cynique ( oui nous aussi les gueux on peut l’être , ce n’est pas l’apanage des nantis – nantis dans le sens parasites et non dans le sens ceux qui ont de l’argent par leur travail dans la vraie vie … ).
        Pourquoi je dis cela ?
        Hé bien parce que les multiples lois de début de mandat de Macron dont la réforme fiscale , la flat tax etc , a donné au 20% les plus riches beaucoup de pouvoir d’achat.
        Contrairement aux 20% les plus pauvres qui se sont vu sucré des APL , aux retraités riches et pauvres cette fois qui se sont vus leurs retraites décorellées de l’inflation officielle ( qui est totalement bidonnée au passage ) et d’autres mesures du même acabit.
        Donc affirmer sans sourciller que cette soit disant hausse ne concernerait que la classe moyenne , là vraiment moi j’ai un énorme doute car ceux qui ont profité le plus des mesures de Macron sont bel et bien les très très très riches de notre pays et personne d’autre qu’eux.
        Alors oui , c’est vrai récemment dans la panique ce gouvernement a acheté en quatrième vitesse la police et les routiers , il est vrai.
        Mais seulement pour éviter de devoir courir comme des lapins pour aller se cacher face à la grogne généralisée.
        Et encore acheter … Avec des miettes , ce qui rend d’autant plus pitoyable la soumission de ces deux professions.

          +3

        Alerter
  • narm // 19.04.2019 à 09h50

    ahh yayailll.

    progressiste ce ramassi de retrograde ?

    Absolument tout est bon dans la com
    parfois je me dis : “non, c’est pas possible, il n’ont pas osé”
    si, si. et là le rappel : “les cons, ça ose tout”

      +16

    Alerter
  • Duracuir // 19.04.2019 à 10h18

    Tout ça reste presque gentil face au matraquage permanent, hallucinant et mensonger perpétré en toute impunité par l’équipe dirigeante du midi libre à longueur d’editos haineux depuis des mois. Servent, Pallat, Marec, Biscaye, et j’en passe. Une véritable honte.

      +19

    Alerter
  • un citoyen // 19.04.2019 à 10h29

    Ah, si on pouvait connaître la composition de cette teammacron, des surprises risqueraient de ne pas manquer.
    De plus, ce n’est plus vraiment le combat contre les fake-news qui semble le plus important (bien qu’il ne soit pas à rejeter), mais par exemple des rappels -si ce n’est pas des cours- de concepts philosophiques de base.
    La preuve …
    (bon, je m’arrête, je vais finir par devenir méprisant à mon tour… misère)

      +4

    Alerter
  • Jules Vallés // 19.04.2019 à 10h30

    A quoi ça sert de ressasser indéfiniment les mêmes constats ? La bourgeoisie ses privilèges et ses chiens de garde ( de tous poils..lol), menteuse, haineuse, méprisante, amalgameuse, orwellienne, adepte du terrorisme sémantique….. Rien de nouveau là dedans, ce serait sans doute plus positif de consacrer son temps de cerveau disponible à la fréquentation directe, “humaine” des GJ les plus proches, pour faire son opinion in situ, non?

      +16

    Alerter
    • Catalina // 19.04.2019 à 20h16

      vous avez raison, y aller, c’est faire sa part. On me disait sans cesse, “oui, mais tout seul, tu peux rien faire ! ”
      Et voilà que nous nous rassemblons, et voilà qu”apparaisssent les “tièdes”, ceux qui attendent le final pour dire ” j’y étais ! “, (en esprit….) ceux qui quoiqu’il se passe diront qu’ils étaient “avec”…
      La cause serait-ce “causer” ?

      Causer

      verbe transitif indirect

      (latin causari, plaider)

        +2

      Alerter
  • Julien // 19.04.2019 à 10h40

    J’aimerai beaucoup avoir en face de moi l’animateur ou animatrice de ce blog d’ados team macron, juste pour lui dire que si ils continuent à autant vomir au visage des Français au travers d’un réflexe de classe bourgeois, car cette haine il n’y a que la bourgeoisie qui l’exprime, ce seront eux les gilets jaunes dans 10 ans. chacun de leur tweet est démontable. Je rêverai vraiment que cette personne se retrouve dans un débat, elle tiendrai pas 5min et finirai dans les poubelles de tweeter.

      +7

    Alerter
  • Tonton Poupou. // 19.04.2019 à 10h56

    Moi qui pensait que des réseaux comme twitter étaient des caniveaux (dans lesquels je n’avais surtout pas de temps à perdre pour aller dedans), je m’aperçois que je me suis trompé. Se ne sont pas des caniveaux ! Se sont des égouts. J’vais vomir un p’tit coup. Après ça ira mieux. En fait les macronistes sont les dignes héritiers des versaillais de la Commune de Paris. Si il fallait une seule preuve elle est là et bien là ! Des versaillais 2.0 !

      +17

    Alerter
  • Le Rouméliote // 19.04.2019 à 11h24

    Un seul mot pour résumer tout ça : à vomir !

      +9

    Alerter
  • Fritz // 19.04.2019 à 11h47

    Félicitation à M. Laurent Dauré. C’est lui qu’on devrait inviter dans les collèges et lycées, pour démonter les bobards et la propagande de haine.
    Hélas, l’Éduc’Nat’ est plutôt branchée sur Conspiracy Watch.

      +16

    Alerter
  • Suzanne // 19.04.2019 à 11h48

    Ma réflexion sur tous ces tweets, c’est que twitter est une arme redoutable et acérée, par sa réduction même.
    La seule défense que je vois contre cette arme terrible du court, ce sont les LIVRES, longs, argumentés, qui développent et prennent leur temps. Achetons-les vite et lisons-les avant qu’on ne les trouve plus dans les librairies.

    Crépuscule, de Juan Branco. Exceptionnel. Si vous n’avez pas l’argent de l’acheter, lisez-le en pdf, ou (rappel) écoutez l’entrevue chez Thinkerview, remarquable :
    https://www.youtube.com/watch?v=yEtmZKE5jhw
    Notre Cause Commune, d’Etienne Chouard. Remarquable aussi.
    Ce pays que tu ne connais pas, de François Ruffin. Magnifiquement écrit.
    Le président des ultra-riches, des Pinçon-Charlot. Pas lu encore.
    Histoire de ta bêtise de François Bégaudeau. J’aime moins, mais là aussi l’entrevue thinkerview est mémorable :
    https://www.youtube.com/watch?v=GPfXLUThC6M
    Où en sommes-nous, d’Emmanuel Todd. Systémique et indispensable.

    etc. (à compléter)

      +18

    Alerter
  • Louis Robert // 19.04.2019 à 13h19

    Tant que nous nous arrêterons sur ces platitudes et perdrons notre temps à les examiner, la france continuera de sombrer.

    La France doit être entièrement reconstruite: nouvel ordre politique et social, nouvelles institutions et le peuple souverain au pouvoir — du peuple, par le peuple, pour le peuple seul.

    Bavardage et divertissement doivent cesser. Nous devons passer aux choses sérieuses, à commencer par faire place nette de toutes ces bandes de vauriens, créatures du néant en bandes organisées qui ne savent plus se désigner que comme des « teams ».

      +5

    Alerter
  • Alexandre Clement // 19.04.2019 à 16h06

    Les mêmes trolls travaillent aussi sur les commentaires du Monde, de l’Obs et de Libération. Ils font du copier-coller. Ce sont sans aucun doute des gens payés pour ce faire. [modéré] Ils ont aussi employé ce principe de la duplication des interventions pour le grand débat. Quand on voit le peu de succès des manifs de foulards rouges, on comprend que derrière ce bastringue, il n’y a que des employés et pas du tout des militants. Le but n’est pa&s du tout de convaincre qui que ce soit, mais plutôt d’occuper les gens : pendant que vous lisez ces inepties macroniennes, vous ne vous occupez pas d’autre chose. C’est également le sens du Grand débat : occuper le terrain sachant qu’on ne convaincra pas

      +12

    Alerter
  • Larousse // 19.04.2019 à 18h50

    @Le Grand Débat,
    dans ma circonscription, tenu par un député “En marche”, j’ai plusieurs fois visité le site de ma Mairie et essayé de voir si le député avait un site pour une information sur ce Grand Débat – date, lieu, cahier… Rien, Nada, Nicht. Pareil sur le site Midi Libre – une annonce promesse et puis plus rien…
    Le Maire n’a strictement rien fait pour faire de la publicité…
    J’ai compris que s’il y en avait un Débat ou eu un – tout a été fait pour que cela se passe en petit comité. Et je pense qu’il n’y a rien eu. Moi je voulais simplement transmettre ma demande de nationalisations de plusieurs grandes entreprises : autoroutes, veolia, etc…
    Macron est un grand manipulateur qui n’en a rien à faire quant à entendre une partie de sa population… donc grève de la consommation, résistance civile pacifique pour faire démissionner sa majorité parlementaire et lui aussi au fond.
    Et qu’il ait encore 20% d’intentions de vote, est tout incompréhensible pour moi, signe d’une défaite de la nation, de sa soumission à l’Allemagne.

      +8

    Alerter
  • rafades // 19.04.2019 à 18h56

    Et il n’y a hélas que les Crises, Bastamag, Acrimed et quelques autres pour dénoncer cela.

    Tous les autres médias qui ont pignon sur rue, sont totalement alignés sur la ligne TPR et pourtant, ils reçoivent notre argent, via les subventions à la presse. C’est consternant. Indécent. Révoltant.

      +11

    Alerter
    • Louis Robert // 20.04.2019 à 15h13

      « C’est consternant. Indécent. Révoltant »?

      Et alors elle fait quoi, la masse des citoyens français? Elle fait quoi?

      Elle est devenue quoi, la france?

        +1

      Alerter
  • Carneade // 19.04.2019 à 22h15

    Ce qui serait encore plus intéressant c’est d’enquêter sur les comptes étranges qui relaient la puissante “pensée” de team Macron/”progressiste”, ou suivent divers opposants pour l’y relayer. Du genre comptes configurés en anglais avec note botometer >4 sur 5 postant des trucs anti-GJ ou pro-Macron à longueur de journée. Souvent avec ‘FPBE’ dans leur nom bien qu’ils ne parlent absolument jamais d’affaires européennes. Pas nécessairement des bots mais au moins de l’astroturfing organisé. Plusieurs pro-gilets jaunes en ont déjà fait des listes (chercher Bolzee GJ), et des posteurs de jeux-vidéo.com les traquent également.

      +5

    Alerter
  • Haricophile // 20.04.2019 à 21h49

    Tout ce qui est en dehors de la secte, c’est le mal. Tout ce qui est dans la secte c’est le bien. C’est tout.

      +2

    Alerter
  • Pierre D // 21.04.2019 à 19h20

    Désolé, vieux, et vieux jeu !!!
    Je ne suis pas sur Twitter, de toute façon qui/quoi suivre ? Pour quel intérêt ?
    Mais la lecture de ces tweets me débecqte.
    Si personne ne les relaie, ils se pignoleraient entre eux, comme des pauvres branleurs qu’ils sont.
    Si révolution il y aura, j’accompagnerai à pied la charrette de ces idiots vers la place de Grève

      +2

    Alerter
  • Narm // 23.04.2019 à 13h48

    bain de foule de macron, benala sur les vidéo
    fake news officielle de plus

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications