Les Crises Les Crises
6.novembre.20206.11.2020
Article LesCrises

Présidentielles US : Fraude électorale dans le Wisconsin ? Analyse d’une Fake News – par Olivier Berruyer

Merci 604
J'envoie

Aujourd’hui, nous allons vous parler des rumeurs de fraude électorale au Wisconsin dans le cadre de la présidentielle américaine. Non pas que la fraude électorale soit strictement impossible aux États-Unis, cette ploutocratie en serait probablement capable (rappelons-nous les élections de 2000 où d’un trait de plume, la Cour Suprême a très certainement privé Al Gore de sa victoire), mais cette histoire-ci s’avère être une grossière manipulation des chiffres

I. L’exemple de la vraie fausse participation

Les infox (fake news) se sont multipliées sur le Wisconsin.

Les choses ont démarré avec cette rumeur, reprise ici par @AlexJungleView : le taux de participation aurait été de… 101 %, en rapportant 3 170 206 votes aux 3 129 000 votants enregistrés !

Si on regarde du côté des inscrits, on retrouve sur ce site gouvernemental les 3 129 000 inscrits du premier tweet :

Mais comme on le voit, c’était le chiffre pour les élections législatives intermédiaires de 2018, qui mobilisent toujours moins que les années de présidentielle.

C’est donc bien un FAKE : on n’obtient 101 % que parce qu’on rapporte les votes de 2020… aux inscrits de 2018…

Une autre version de ce Fake s’est propagagé sur les réseaux sociaux, à partir d’un tweet de Harlan Hill, repris par la famille Trump, qui indiquait que la participation était de 89 %, en hausse de 15 à 18 points par rapport aux années passées :

Rappelons que Hill est membre de l’équipe de campagne de Trump…

Cette autre infox a énormément circulé, et à même traversé l’Atlantique :

Alors pourquoi c’est faux ?

C’est très facile de vérifier :

Le deuxième résultat Google vous envoie sur le site de la commission électorale du Wisconsin, où on retrouve les scores de participation aux présidentielles de 2012, 2008 et 2004 par exemple (proches de ceux indiqués par Hill, mais souvent non identiques) :

Il n’y a cependant pas celle de 2020. On trouve également ce tableau avec la population en âge de voter, y compris en 2020 :

On note que c’est ce chiffre qui est utilisé par la commission pour calculer la participation, à la différence de ce qui se fait en France ; elle est égale au rapport entre les votants et les personnes en âge de voter, et non pas entre les votants et les inscrits. On a bien en 2016 : 3 004 051 / 4 461 068 = 67,34 %.

Or le total des votants en 2020 est d’environ 3 297 000 :

3 297 000 / 4 536 417 = 72,68 %, ce qui est donc une participation en hausse de 5 points par rapport à 2016.

Ces près de 73 % se situent à un niveau compris entre celui de 2004 et de 2012 : rien de bien extraordinaire en cette année de forte mobilisation électorale… (source)

Dès lors, si la participation 2020 est de 73 %, pourquoi Hill indique-t-il dans son tweet une participation de 89 % ?

En réalité, pour arriver à ces chiffres, Hill utilise deux méthodes de calcul différentes, ce qui rend la comparaison malhonnête :

Pour 2016, il reprend les chiffres officiels du Wisconsin, correspondant au rapport des votes de 2016 à la population en âge de voter en 2016

Mais pour 2020, il calcule son chiffre en rapportant les votes de 2020 aux électeurs inscrits en 2020.

La comparaison de Hill constitue donc bien un FAKE : S’il utilise des chiffres justes, il les accole via des méthodes de calcul sans aucun lien pour manipuler l’opinion.

Il utilise sciemment deux définitions différentes de la participation qu’on ne peut dès lors pas comparer.

Beaucoup de personnes se sont étonnées de ce chiffre de 89 % de participation en 2020.

C’est en fait logique, si on connait les règles du Wisconsin (ce qui vaut mieux si on décide de répandre des nouvelles incroyables à son propos). Tout d’abord, les listes électorales sont régulièrement purgées de tous les électeurs s’étant abstenus depuis plus de 4 ans :

Ne restent donc sur les listes électorales que les personnes qui votent très régulièrement – et donc très peu vont décider de s’abstenir en 2020… D’où l’ordre de grandeur élevé du chiffre.

Le second point est la fait qu’il existe dans cet État une procédure d’enregistrement le jour du vote, en particulier pour les jeunes votant pour la première fois :

Et cette procédure est très utilisée : les statistiques montrent qu’elles concernent plus de 10 % des électeurs, soit près de 400 000 par an en moyenne. Sur ces bases, la participation 2020, calculée à l’européenne serait de l’ordre de 80 à 82 %, qui est le niveau des présidentielles en France…

Mais les listes ne comprenant pas les abstentionnistes réguliers, la participation au Wisconsin a été largement inférieure à la participation à la présidentielle en France.

Enfin, le Wisconsin indique clairement que cette procédure d’enregistrement le jour du vote fait qu’il ne calcule pas la participation avec ce chiffre, qui a dès lors peu de sens :

Ceci étant, ce long travail de vérification pouvait être évité en lisant simplement le titre de l’article de vérification présenté dans le premier résultat Google :

II. L’exemple des 138 000 bulletins Biden « magiques »

À moment du dépouillement il s’est passé quelque chose de très étonnant : le score de Biden au Michigan a augmenté en une seule fois de 138 000 voix, sans que Trump en prenne une seule (source) :

C’est Trump qui a retweeté cette affaire (source) :

Alors, la triche est-elle prouvée ?

Eh bien, non, et une recherche de trente secondes donne le fin de mot de l’histoire :

Il y a simplement eu une coquille dans un comté qui a fait rajouter 153 000 voix au lieu de 15 300…

Ceci était simplement donc le premier décompte non officiel, tous les chiffres allant être revérifiés un par un par la suite. Ce contrôle allait être très facile, vu que Biden aurait obtenu environ 320 % des suffrages exprimés dans ce petit comté de 39 500 votants…

La responsable de la coquille indique d’ailleurs ceci :

Eh oui, l’erreur n’a duré que 20 minutes, mais cela a suffi pour que Trump la tweete, et que la planète entière soit contaminée par la désinformation…

Nous ne développons pas plus, et vous renvoyons vers cet article et celui-ci pour d’autres exemples de manipulations.

III. Complotistes vs. complotistes

Il y a deux écueils avec les complots : le premier est d’en voir partout, le second est de n’en voir jamais nulle part, alors que parfois il y en a (charniers de Timisoara, fable des armes de destruction massive en Irak, etc).

Il y a souvent deux caractéristiques dans les complots imaginaires :

1/ la première est qu’ils semblent souvent très peu probables en termes pratiques, d’une complexité inouïe. Bien sûr qu’on peut toujours imaginer un complot des Démocrates, mais se rend-on compte de ce que voudrait dire frauder les urnes aux États-Unis pour inverser le résultat ? Le Wisconsin, c’est 5,8 millions d’habitants, soit un peu plus que le Danemark et 25 % de plus que l’Irlande… Ce sont des milliers de bureaux de vote à manipuler, etc.

Il est cependant vrai qu’une utilisation massive de votes par correspondance, avec parfois de faibles contrôles d’identité, augmente les craintes et la suspicion… Mais cette année, ces masses de bulletins par correspondance sont la conséquence de l’épidémie de covid-19.

2/ mais en plus d’être très peu crédibles, force est de constater qu’ils auraient à l’évidence été réalisés par des débiles profonds, incapables ici de réaliser une fraude menant, par exemple, à un score de participation crédible, ou de ne pas avoir 138 000 faux bulletins apparaissant d’un coup. Mais évidemment, le problème est que, si cela avait été réalisé de main de maître… eh bien personne ne pourrait s’en rendre compte et en discuter.

On arrive donc au final à cette situation très dangereuse pour les institutions, puisque nous revivons, en inversé, la situation d’il y a quatre ans :

  • en 2016, la moitié démocrate de la population américaine a pensé qu’on lui avait volé la victoire à cause d’une machination ourdie par les républicains, aidés par la Russie ;
  • en 2020, la moitié républicaine de la population américaine a pensé qu’on lui avait volé la victoire à cause d’une machination ourdie par les démocrates, aidés par les médias mainstream…

Bref, à l’avenir : tous complotistes ?

IV. La stratégie de Trump

Il est à noter qu’il n’y a pas eu d’écroulement de Trump ni d’énorme vague bleue, les deux camps s’étant très fortement mobilisés.

De ce point de vue, c’est une forme de succès pour Trump, et il est possible que, peut-être, il ait été réélu sans la crise du coronavirus…

Cependant l’échec de Trump semble désormais assez net, ce qui n’est pas une grande surprise. Si les sondeurs avaient surestimé l’écart en voix, les projections par État étaient plutôt bonnes. Voici pour mémoire la carte des projections des sondeurs le veille du vote (source) :

Il faut se rappeler qu’en 2016, Trump n’a gagné que parce qu’il a remporté les États de la « Rust Belt » du Nord-Est :

Son avance de 36 voix sur Clinton n’a été possible que grâce au Wisconsin (10 voix), au Michigan (16 voix) et à la Pennsylvanie (20 voix), tous ces États ouvriers habituellement démocrates l’ayant élu avec moins de 1 % d’avance.

Or, sa situation dans l’opinion étant à l’évidence moins bonne qu’en 2016, on pouvait penser qu’il risquait de perdre.

Dès lors, Trump s’est probablement rendu compte qu’il risquait fort de perdre. Quelle a alors été sa stratégie ?

À l’évidence, il a voulu continuer à faire ce qu’il aime tant : inventer une autre réalité, alternative. S’il a perdu, c’est qu’il n’avait pas perdu, mais que les Démocrates ont triché avec les bulletins de vote par correspondance. Et ceci est préparé depuis de très longs mois ; il a commencé en avril, où il demandait à ses électeurs de ne pas voter par correspondance, mais de se rendre dans les bureaux de vote (source) :

Et cela n’a pas cessé, mai et juin :

Juillet et août :

Septembre et octobre :

Encore plus fort, en août, Trump a publiquement indiqué qu’il n’augmenterait pas le budget de la Poste, au prétexte que cet argent lui servirait à acheminer à temps les bulletins de vote à distance (source) :

Cela explique que de nombreux votes démocrates soient désormais rejetés…

Le chaos soigneusement préparé s’installe pourtant :

Ainsi, après avoir demandé à ses électeurs de ne pas voter par correspondance et de se déplacer, il déclare désormais que seuls les votes sur place étaient « légaux », et il qualifie désormais les votes par correspondance « d’illégaux » car frauduleux… car ils sont à 70 ou 80 % démocrates…

Le 23 octobre dernier, Bernie Sanders avait d’ailleurs assez justement anticipé cette situation électorale :

Alors, pourquoi Trump agit-il ainsi ? Il semble y avoir 3 hypothèses :

  1. c’est juste une pulsion de mauvais perdant ;
  2. Trump espère gagner par les juges ce qu’il n’a pas gagné dans les urnes ;
  3. Trump veut passer pour un martyr auprès de son électorat pour le chauffer à blanc.

La dernière hypothèse est la plus probable, et il est encore trop tôt pour comprendre sa stratégie.

Mais peut-être est-elle finalement assez simple, et l’a-t-il avouée l’année dernière :

Seul le temps nous apportera la réponse…

Mais quoi qu’il en soit, et quoi qu’on pense de la politique de Trump, ce comportement en dit bien long sur notre triste époque où le mensonge devient roi, quel que soit le camp…

V. En conclusion

N’oublions pas un dernier point fondamental, tout simple, que tente de dissimuler toute cette agitation dérisoire :

Donald Trump a obtenu 70 millions de voix, et Joe Biden 74 millions…

Ceci étant, rappelons bien que le système américain reste un système totalement ploutocratique, et qu’il n’a de démocratique que l’apparence : les campagnes des médias contre le candidat qu’ils n’aiment pas et les soutiens financiers déséquilibrés des entreprises et milliardaires y sont une verrue hideuse. Et il est donc désolant que le système américain en déliquescence n’arrive à produire pour sa présidence qu’un menteur forcené et sans honneur et un vieillard demi-sénile vendu toute sa vie à la finance.

Par ailleurs, chacun sait qu’ici, nous avons toujours salué le fait que Trump ait été le premier président depuis des décennies à n’avoir déclenché aucune guerre (même s’il n’a pas arrêté de tourmenter Cuba, le Venezuela, bombardements au Yémen, etc.), et que nous ne considérons pas du tout Joe Biden comme un honnête homme…

Les guerres des six derniers présidents américains

Le fait est que nous avons de nouveau subi une campagne massive des médias français à l’encontre de Trump. Nos concitoyens ne peuvent donc pas comprendre comment il est parvenu à obtenir 48 % des voix dans ses conditions. Lorsque l’on regarde l’état de l’opinion, il n’est pas normal d’aboutir à des résultats aussi tranchés :

Loin d’être la version caricaturale présentée par nos grands médias, Donald Trump est en réalité bien plus que cela. Et Hubert Védrine l’a d’ailleurs très bien résumé :

Et comprenons bien, cette remarque n’est pas politique. Il fut un temps ou les candidats républicains se comportaient avec honneur :

Pour conclure, force est de connaitre une chose : le principal scandale électoral de cette élection, c’est ce système où les Grands électeurs ne sont pas désignés à la proportionnelle dans chaque État…

Bush vs. Gore, la suite


Annexe. Comment QAnon a propulsé la désinformation électorale jusqu’au grand public

Source : Radio Canada, Jeff Yates, Brigitte Noël, Nicholas De Rosa, 04-11-2020

Une fausse nouvelle électorale, créée dans les bas-fonds du web, a été propulsée par le mouvement conspirationniste QAnon, atteignant des dizaines de milliers de personnes en quelques heures seulement. Voici comment.

Cette fausse information relayée par Alexis Cossette-Trudel a été retweetée plus de 800 fois et a recueilli plus de 1300 mentions « J’aime ».
Photo : Capture d’écran

Cet événement a pris forme quelques heures après que le président Donald Trump s’est attribué hâtivement la victoire en prétendant sans fondement que les démocrates tentaient de « voler l’élection ».

Comme il l’a fait plusieurs fois depuis le début de la campagne, le candidat républicain a semé le doute sur l’intégrité du système de vote par la poste dans un discours prononcé au petit matin.

Une lutte serrée se déroulait au Wisconsin, un État clé finalement remporté par le démocrate Joe Biden par une marge de moins de 1 %, selon des résultats officieux rapportés par des médias américains, mercredi. La campagne de Donald Trump a d’ailleurs annoncé qu’elle y demanderait un recomptage des voix.

La principale rumeur qui s’est répandue concernant la fraude électorale dans cet État du Midwest alléguait que le nombre de voix qui y ont été exprimées dépassait le nombre d’électeurs enregistrés. Cette fausse hypothèse a été émise pour la première fois sur un réseau social obscur par un partisan de QAnon avant de se rendre au grand public.

Il s’agit là d’un exemple de blanchiment d’information(Nouvelle fenêtre), un phénomène où la véritable source d’une information est masquée à mesure qu’elle fraie son chemin dans les réseaux sociaux.

7 h

Cette publication sur le réseau social alternatif « Parler » est à l’origine des fausses informations.
Photo : Capture d’écran

Le matin du 4 novembre, un billet publié sur le réseau social alternatif Parler allègue qu’il y a eu fraude électorale dans l’État du Wisconsin. Un internaute nommé The All-in Anon prétend alors que le nombre de votes comptés dépasse le nombre d’électeurs inscrits, ce qui représenterait un taux de participation de 101 %. La publication, qui est accompagnée de la devise du mouvement QAnon, est vue plus de 97 000 fois.

Or, nos vérifications démontrent que ces statistiques sont erronées : sur le site de la Commission électorale du Wisconsin(Nouvelle fenêtre), il est écrit que le nombre réel d’électeurs inscrits en date du 1er novembre est de 3 684 726 et non de 3 129 000, comme indiqué sur cette publication.

On apprend sur ce même site que les résidents du Wisconsin ont la possibilité(Nouvelle fenêtre) de s’inscrire à la liste électorale directement au bureau de vote le jour même du scrutin. Il serait donc possible que le nombre réel d’électeurs inscrits soit supérieur à celui du 1er novembre.

Le chiffre publié sur Parler n’est pas tout fait une invention : il s’agit bel et bien du nombre d’électeurs inscrits au Wisconsin, mais en 2018(Nouvelle fenêtre). Peu importe, la rumeur prend son envol et des dizaines de milliers de personnes voient la publication qui la contient.

8 h 04

La première publication Twitter rapportant ces fausses informations est presque passée inaperçue.
Photo : Capture d’écran

La fausse information apparaît pour la première fois sur Twitter. Un compte avec seulement 541 abonnés partage une capture d’écran de la publication. Le tweet n’obtient que deux retweets et deux mentions J’aime.

8 h 19

La fausse information est apparue pour la première fois sur Facebook à 8 h 19.
Photo : Capture d’écran

Quelques minutes plus tard, cette fausse information fait le saut pour la première fois sur Facebook. Une utilisatrice reprend les statistiques erronées dans une publication où elle allègue, encore une fois, qu’il y a là preuve de fraude électorale. La publication n’atteint pas un large auditoire, mais dans les heures qui suivent, d’autres publications semblables commencent à apparaître.

9 h 57

Ce tweet est rapidement devenu viral.
Photo : Capture d’écran

Premier succès viral de cette fausse nouvelle. Un compte affilié à QAnon avec plus de 33 000 abonnés partage les fausses statistiques en ne mentionnant pas d’où elles proviennent. Le tweet est rapidement relayé plus de 1000 fois.

C’est ce tweet qui deviendra le principal chaînon entre les bas-fonds du web et les réseaux sociaux à grand déploiement. De nombreuses personnes relaieront ce tweet ou en partageront des captures d’écran dans les heures à venir.

10 h 05

Voici la première mention de la fausse information en français.
Photo : Capture d’écran

La fausse nouvelle apparaît pour la première fois en français, dans une salle de clavardage dédiée à QAnon sur l’application chiffrée Telegram. La personne relaie l’information en affirmant l’avoir vue sur Twitter.

10 h 10

La fausse information a été partagée sur 8kun, le site où le personnage central de la théorie du complot QAnon lance ses messages.
Photo : Capture d’écran Qresearch, un forum dédié à QAnon sur le site 8kun, se joint à la fête. Un utilisateur anonyme partage le tweet de WarTimeGirl dans le même forum où Q le personnage central de cette conspiration, publie ses messages adressés à ses fidèles.

Le tweet d’Alexis Cossette-Trudel a énormément circulé.
Photo : Capture d’écran

La rumeur est ensuite relayée par Alexis Cossette-Trudel, influenceur principal de QAnon dans la francophonie. Quelques heures plus tard, l’animateur de Radio-Québec efface discrètement son tweet sans fournir d’explication, mais le dommage est déjà fait : sa traduction de ces fausses informations a été retweetée plus de 800 fois et a recueilli plus de 1300 mentions J’aime.

La rumeur est également reprise par plusieurs internautes francophones qui copient-collent le Tweet d’Alexis Cossette-Trudel.

10 h 23

La page Facebook du Parti républicain du comté de Madison County a également partagé la fausse information.
Photo : Capture d’écran

La page Facebook du Parti républicain du comté de Madison County, en Iowa, partage à son tour une capture d’écran de la publication à l’origine de cette fausse nouvelle.

10 h 25

Cette publication a été retweetée près de 16 000 fois.
Photo : Capture d’écran

Quelques minutes plus tard, les propos sont repris par Millie Weaver, une ancienne collaboratrice du site conspirationniste InfoWars qui compte plus de 243 000 abonnés. Son tweet recueille plus de 30 000 mentions J’aime et génère près de 16 000 retweets, dont un provenant du Canadien Ezra Levant, fondateur du controversé média d’extrême droite The Rebel.

10 h 38

La fausse information a été partagée sur thedonald.win, un forum entièrement voué aux plus fervents partisans de Donald Trump.
Photo : Capture d’écran

Au tour du site thedonald.win, un forum entièrement voué aux plus fervents partisans de Donald Trump, de partager cette statistique. La capture d’écran qui accompagne la publication provient d’un document publié(Nouvelle fenêtre) sur le site d’un organisme universitaire en Floride. Malheureusement, ce document contient la statistique de 2018 sur le nombre d’électeurs enregistrés, ce qui porte à confusion.

En après-midi

La fausse rumeur est devenue internationale.
Photo : Facebook (capture d’écran)

Nous pouvons désormais compter des milliers de tweets mettant de l’avant la fausse nouvelle.

C’est ainsi qu’en l’espace de quelques heures, une fausse information diffusée sur un réseau social peu connu a fait son chemin jusqu’en Suède, en Allemagne et en Grèce.

Avec la collaboration de Marc-André Argentino

Source : Radio Canada, Jeff Yates, Brigitte Noël, Nicholas De Rosa, 04-11-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

168 réactions et commentaires

  • yack2 // 06.11.2020 à 07h56

    Analyse salutaire de détail mais ce ne sont qu’une resucée….Aussi tous ceux qui bêlent Venezuelaaaa, Maduro dictateur , Morales tricheur devraient jeter un oeil sur ce qu’il se passe aux Usa…et y constater la similitude dans les méthodes….Donc, si tu n’es pas sûr de gagner l’élection…mode d’emploi:
    1-Si tu es sûr de perdre: tu boycottes et cries à la fraude.
    2-S’il y a doute, tu prépares le terrain à l’avance et martèles que l’élection sera frauduleuse et tu mets tes troupes de chocs en alerte…
    3-Si tu te sens perdant, tu t’annonces gagnant et cries à la fraude et tu vas comptabiliser toutes les irrégularités inhérentes à chaque élection….exemple France Inter…une affiche dans un bureau, un masque d’un assesseur…etc etc..Voir tu les inventes comme dans l’article…Ou l’OEA en Bolivie
    4-Si tu es déclaré perdant, tu appelles aux manifestations avec en tête de gondole tes troupes de chocs chauffées à blanc….que toutes la presse de droite appellera « manifestants pacifiques »…..même s’ils sont armés et tirent dans le tas.

    Pour l’instant, on en est au point 3….aucun média ne fait le parallèle….Surprise!!! …Si Biden ( qui est aussi une belle ordure) gagne, il devrait demander demander son adhésion à l’ ALBA (avec Cuba, le Venezuela, Nicaragua etc) et sortir en suivant de l’OEA qui organise ce genre de scénario…
    Mais, vous inquiétez pas les bêlements continuerons….mais jamais vous n’entendrez, USaaaaaaaaaaa!

    • Arkhenes // 06.11.2020 à 08h53

      Inexact pour le point 3, très douteux pour le point 4. Le principal espoir pour Trump réside dans une éventuelle décision de la Cour Suprême (qu’il a remaniée) au sujet des bulletins reçus après le jour du vote.
      A ce propos, si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi ils ont été incapables de recevoir ces courriers à temps…

      • yack2 // 06.11.2020 à 10h39

        Pour la poste……Trump à nommé un de ces affidés pour foutre le bordel et sabrer dans les moyens…Mais c’est un hasard……Pour le point 3; inexact….ou?….Pour le point 4 douteux….On se barricade pour ne pas avoir à faire les vitres? On achète des armes en masse pour le tir au pigeon? le doute n’enlève pas l’éventualité, il y a une certitude c’est que les troubles ont commencés….Reste à savoir jusqu’ou cela va aller….

      • Les-crises // 06.11.2020 à 13h00

        Comme indiqué dans l’article, Trump a diminué le budget de la Poste exprès… (c’est bien monté ce plan, non ?)

        • LibEgaFra // 06.11.2020 à 13h14

          N’a-t-il pas voulu même interdire le vote par correspondance ou le limiter?

          En Suisse le vote par correspondance est entrée dans les mœurs et représente bien plus de la moitié des votes.

          Toujours est-il que c’est un plaisir de fin gourmet de voir les deux camps qui ont la même volonté d’hégémonie pour leur pays s’entredéchirer tandis la Russie et la Chine s’allient dans un partenariat économique et militaire avec des objectifs clairs.

          Ce qui est moins compréhensible du moins pour moi c’est le quasi fanatisme pro ou anti-Trump qui sévit en Europe. Trump en quatre ans a augmenté les risques d’une guerre nucléaire davantage que n’importe lequel de ces prédécesseurs.

          • LibEgaFra // 06.11.2020 à 13h16
          • eugeniegrandet // 06.11.2020 à 17h30

            les annonces de partenariat Chine Russie sont souvent des leurres.

            La Chine n’a aucune confiance dans la Russie qui n’arrive que très très difficilement à faire sa part des projets lancés par les deux pays.

            je ne crois pas un seul instant à un developpement sérieux dans ce domaine. Seules les sanctions conduisent la Russie à essayer de se rapprocher de la Chine.

            Mais, avec 1,3 G.habitants au porte d’un pays froid mais vide, la Russie n’est pas prête de se jeter dans la gueule du loup chinois.

            • SanKuKaï // 06.11.2020 à 22h04

              Routes de la soie, projet Belkomour, gazoduc Sila Sibirii II, échanges en yuan/roubles, OCS, etc…
              Tous ces projets “leurres” sont en cours. Ils font bien semblant dans le heartland…

            • LibEgaFra // 07.11.2020 à 08h49

              « les annonces de partenariat Chine Russie sont souvent des leurres. »

              Oui, c’est ce que les propagandistes atlantistes essaient de faire croire. Manifestement vous n’avez pas suivi les dernières déclarations de Lavrov, ni celles de Poutine (cf. Valdaï).

              « je ne crois pas un seul instant »

              Ce que vous croyez n’a aucune importance. Il est plus intéressant de lire l’analyse d’Escobar.

              La Sibérie n’est pas convoitée par les Chinois, mais par les impérialistes yankees.

              « le loup chinois »… quelle insulte limite raciste! Vous ne savez même pas que l’animal symbolique de la Chine est le panda!

            • EugenieGrandet // 09.11.2020 à 18h38

              @Sankukai
              1) La route de la soie est surtout faite pour éviter la Russie. Regardez bien les trajets
              Maritime: c’est évident (route sud)
              Terrestre: il y a un diverticule vers Moscou depuis Istambul mais une fois à Istambul, vous êtes en Europe par le rail. Avec ou sans Moscou.

              2) Gazoduc Sila Siberia: Ce n’est qu’un accord commercial entre voisins. Rien à voir avec une coopération (la Chine paie le gaz russe et la Russie a refusé que les entreprises chinoises participent à la construction coté russe). Et il a pris 2 ans de retard parce que côté Russe, ça n’avançait pas.

              3) OCS: où la Russie et la Chine coopèrent-elles dans le monde en matière de sécurité voire sur le plan économique?

              4) convertibilité: regardez les volumes/montants. Ils sont ridicules. De mémoire, il y avait même un fonds commun de développement. Et l’argent mis à disposition par les deux pays est resté longtemps dans les caisses faute de projet.

              @LibEgaFra Si j’avais dû croire à toutes les annonces faites par les uns et les autres (russes), j’aurais passé mon temps à courir des lièvres en pure perte.
              Au fait, ce que je crois est issu de mon analyse. Qui vaut bien celle d’Escobar.

            • SanKuKaï // 09.11.2020 à 22h07

              Forcément si vous occultez les infrastructures existantes il vous manque la moitié des routes de la soie: https://www.monde-economique.ch/les-promesses-de-la-nouvelle-route-de-la-soie/
              Pour le reste, la Russie et la Chine ont tendance à raisonner sur le temps long ce qui n’est pas votre cas. Vous semblez penser que coopération et intégration rime avec abandon de souveraineté, et je vous confirme que cela n’arrivera pas avec ces 2 pays, ni avec aucun des pays de l’OCS. Vous pouvez nier cette intégration asiatique, ne pas voir c’est votre choix et comme dit LibrFra c’est que fait la propagande occidentale, mais les stratèges Atlantistes eux, ne la sous estiment pas. Je vous recommande fortement le livre de Christian Greiling: Le Grand Jeu.

          • G // 10.11.2020 à 22h25

            Salut,
            En France il est interdit…
            Et pourquoi ? Parceque cela incite à la fraude tout comme le vote électronique totalement invérifiable.

        • Sibtigr // 06.11.2020 à 15h23

          Bonjour, jevous propose d’analyser aussi ttescelles là , et y’en a un sacré nombre (etje ne suis pas trumpiste)
          https://www.trumpfrance.com/single-post/la-liste-des-fraudes-démocrates

          • RMM // 06.11.2020 à 17h27

            Merci pour cette liste, qui reste quand meme a verifier.
            Mais voyez aussi le rapport de la Heritage Foundation que j’ai signale plus haut (https://www.heritage.org/voterfraud/search?state=WI), qui a recense 1.298 cas averes, dont 1,121 condamnations…

        • Paul // 07.11.2020 à 09h18

          « Comme indiqué dans l’article, Trump a diminué le budget de la Poste exprès… (c’est bien monté ce plan, non ?) »

          Si Trump avait touité cela, il se ferait traiter de complotiste et surement signalé par les gaffe à ?
          Je reviens sur les chiffres du wisconcin annoncés en tête d’article.
          « 3129 Total registered »
          C’est bien un total de personnes inscrites sur les listes électorales 2018 ?
          101% est donc bien un fake
          Si l’on considère que 3170206 personnes ont voté en 2020, la liste des inscrits 2020 devrait tourner autour de 3900000 , base statistique pour un taux de participation de 20%
          Vu que vous avez tous les chiffres, quel est le nombre d’inscrit 2020 ?
          Merci pour la réponse

        • Paul // 07.11.2020 à 09h48

          trouvé sur deux sites d’infos france :
          « Mais ces chiffres sont faux. Le Wisconsin avait 3.684.726 votants enregistrés sur ses listes à la date du 1er novembre 2020, selon les statistiques de la Commission des élections de l’Etat.  »

          donc le taux de participation dans cet état passerait à 86% …..

      • Garibaldi2 // 08.11.2020 à 07h38

        Ca veut dire quoi : »recevoir ces courriers à temps »? Dès lors qu’on peut poster son vote le jour même du scrutin, même avec Superman il y a un délai pour apposer le cachet à date et de transport jusqu’au centre de dépouillement !

        • Attendons // 11.11.2020 à 03h48

          Certes mais si un courrier avec un cachet apposé y a 2 semaines arrive aujourd’hui, et qu’il y a dedans, O miracle, une voix pour Biden, sait-on si c’est vraiment un vote pour Biden envoyé avant le jour de l’élection où créé de toutes pièces après l’élection quand après le dépouillement des bulletins physique Trump était à 52% dans tel état ?
          Un faux bulletin Biden par correspondance avec courrier anti-daté fait l’affaire pour faire passer Biden devant…
          Rappellons qu’il y a eu une  »participation record » à cette élection…
          Évidemment, si un certain pourcentage de bulletin ont été rempli après l’élection dans les États mouvants. Ça fait monter la participation.
          Bizarrement, c’est que dans ces swing states que des tonnes de bulletins par correspondance tous pro Biden arrivent au dernier moment !

      • almas13 // 09.11.2020 à 15h34

        La regle varie selon les états : le vote par correspondance peut dans certains cas être posté le jour même de l’élection  »au plus tard » dans certains état on compte d’abord les votes exprimés en présentiel puis juste après les votes par correspondance… certains états précisent même le nombre maximal de jours de dépouillement autorisés (jusqu’à 10 jours) toutes les législations des différents états peuvent être contestées devant la cour suprême fédéral (en dernier recours) une fois ces lois locales validées, les cours locales sont compétentes…..

    • Jean-Do // 06.11.2020 à 09h14

      C’est vrai que c’est du classique mais il fallait quand même faire cette salutaire analyse-ci. Donc merci Olivier ! C’est pour ce genre de chose que nous venons lire Les-Crises.

    • yack2 // 06.11.2020 à 09h54

      Sans compter que s’il y a fraude avérée……Il ne serait pas impossible qu’elle ait été organisée par le camp d’en face…Pour assoir plus sûrement la narrative bien préparée en amont….Mais je délire, sont pas capables de coups aussi tordus….Si?!!!!!

    • Haldrix // 11.11.2020 à 01h58

      Pourquoi ne prenez vous pas « aussi », les pratiques des libéraux dans votre réflexion ? Imaginons que vous trichiez, même à 1 examen, imaginez-vous crier « à la triche » et de le reconnaître ? Évidement que non. Idem si on vous accuse d’avoir triché, allez-vous l’assumer ? Non plus… Sinon pourquoi avoir triché alors ?
      On ne peut évidemment pas compter sur le tricheur pour assumer ses actes. Encore moins à ce niveau de triche. On parle ici de diriger le pays le plus puissant au monde, je vous le rappelle…
      Il est de plus en plus flagrant (voir Veritas Project) que la fraude à été profondément pensée depuis 4 ans. Changement de vote en échange d’argent, modification du vote des vieux en les manipulant, anti datage des bulletins arrivés trop tard, mauvais adressage des bulletins, redirection des votes vers les libéraux en se faisant passer pour des officiels… La liste est plus longue que votre bras et le mien réunis.
      Mais au delà de çà, ce qui vous arrange aujourd’hui, car « vous détestez Trump » pour de bonnes raisons sans aucun doute, signifie de votre part toutefois « accepter » insidieusement, et avec des conséquences sans précédents, cette fraude. Peu importe votre vote, vous « accepterez » que des votes sortis du chapeau modifient totalement la (déjà) fausse démocratie du pays où vous votez! Ne pas sentir qu’accepter la triche de 2020 pour des raisons électorales courts termistes, signifie que lorsque vous en serez la victime, car vous le serez inévitablement, vous n’aurez alors comme seul choix, que celui de fermer votre bouche et de la subir, est 1 très mauvais calcul…

  • Anonymous_civ_Sergent // 06.11.2020 à 07h56

    D’ou l’intérêt pour celà de réformer le système des grands électeurs.

    En revanche ,avec la prolifération des milices armées patriotes liés à trump, rien n’interdit d’envisager que ses partisans veuillent confisquer l’élection.

    Les urnes ont parlé maintenant il ne faut pas se voiler la face: même si biden est étiquetté démocrate, sa politique étrangère continuera de se focaliser sur le pivot asiatique. Et il ne fera pas grand chose contre le deep state…

  • Traroth // 06.11.2020 à 08h10

    On voit déjà que la voie judiciaire ne donnera rien, puisqu’il n’y a pas vraiment de litige. A partir de là, la violence est le dernier moyen qu’il reste à Trump pour « gagner ». Les suprémacistes blancs sont prêts (« Stand back, stand by »…). Va-t-il oser aller jusque là ? S’il triomphait par ce moyen, les États-Unis ne s’en remettraient jamais.

    • Patapon // 06.11.2020 à 15h54

      Ils ne s’en remettront jamais, de toute façon, je veux dire qu’ils ne redeviendront jamais un pays admiré et à la parole légitime. Et ça ne date pas d’hier. Ils perdent peu à peu ce qu’il leur reste de soft power, essaient de sauver le dollar et le lawfare, et misent de plus en plus sur le hardpower, au détriment de tout le reste.

      • RMM // 06.11.2020 à 17h31

        Effectivement, le roi est bien nu…
        Reste a savoir quelle sera la reaction du pouvoir devant les moqueries qu’on voit deja fuser de toutes parts.

  • Fab // 06.11.2020 à 08h15

    Et quand Biden affirme sans trembler face caméra que les démocrates ont mis en place le plus grand système de fraude électorale jamais vu, dois-je considérer que c’est une fake news ?
    Merci de votre éclairage !

    https://twitter.com/i/status/1324246100556025856

    • Thib // 06.11.2020 à 08h48

      Selon les médias, il aurait oublié le mot « contrôle » : « ils ont mis en place le plus grand système de contrôle de fraude électorale ». Bidet perd la boule, il oublie des mots, confonds ses enfants avec sa femme. Il est pas à un mot près dans une phrase. Avouer tout ça face caméra, ça aurait été un peu gros, non ?

      • Patrick // 06.11.2020 à 10h46

        il oublie beaucoup de choses cet homme.
        C’est lamentable de la part des Démocrates d’avoir mis en avant un homme qui devrait couler une retraite tranquille entre deux infirmiers ( pas des infirmières, ça pourrait être risqué )

        • huanzhen // 09.11.2020 à 13h14

          Il est intéressant de noter que l’espérance de vie aux États-Unis est de 77 ans, alors que l’âge moyen des décès par Covid est de 80 ans .Bref statistiquement il est en fin de cycle le Joe.
          C est pas prudent de l exposer ainsi, mais il ferait un super symbole covid

      • Les-crises // 06.11.2020 à 12h57

        Il a aussi dit qu’il était avec son fils mort il y a 4 jours, mais ne pensez pas trop qu’il a ressuscité…

        • RMM // 06.11.2020 à 17h46

          Son cerveau escamotte une partie de ce qu’il comptait dire. Dans le cas de « l’organisation de la fraude, » il a omis « lutte contre ».
          Dans le cas que vous evoquez, lorsque, tenant sa petite-fille par les epaules, il a dit « Voici mon fils beau… » il en omis beaucoup plus encore: « Voici [ma petite-fille, la fille de] mon fils … »
          Notez encore que meme apres que la jeune fille lui ait souffle « grand-daughter », il a encore trouve le moyen de la confondre avec sa cousine…
          Nous sommes donc en presence d’un homme aux facultes bien entamees, et on se demande bien pour quelle raison les democrates l’ont choisi, lui…

          • Pollix // 06.11.2020 à 19h00

            Un Bouteflika US ? C’est à dire un placard doré pour un politicard de métier, qui peut rendre encore quelques services après quelques bons conseils ?

            • RMM // 06.11.2020 à 21h06

              Sans doute. Mais meme dans ce cas, ils auraient pu en trouver un qui paraisse avoir toute sa tete tout en etant « malleable ».

          • Dominique65 // 08.11.2020 à 11h34

            « on se demande bien pour quelle raison les democrates l’ont choisi, lui »

            J’ai ma petite idée. Il est bien plus facile de contrôler un homme corrompu (on peut le faire chanter), surtout s’il est sénile.
            Ma petite idée implique cependant un État profond, qui, foi de presse MSM n’existe que dans la tête des conspirationnistes, dont Eisanhower.

          • Wollaston // 09.11.2020 à 11h47

            Bush fils au pouvoir a été pratique aux lobby pétrole-militaire. Qui pouvait suspecter un imbécile d’être va t’en guerre pour des raisons bassement financière?

    • consterné // 08.11.2020 à 01h40

      Cest un aveu, curieux que les médias ne l’aient pas relevé

  • Thib // 06.11.2020 à 08h33

    Si fraude il y a, elle a été organisée de manière bien plus insidieuse et discrète, avec des méthodes de ce style : https://bit.ly/2U0SCqI

    Mais la vraie fraude a eu lieu bien avant. Quand 95% des médias, tout l’establishment, les instituts de sondage et les experts sont contre un candidat, dont ils ont déjà tout fait pour empêcher l’élection 4 années auparavant, on peut considérer qu’on est dans la fraude de masse, et organisée à la vue de tous. Et même avec tout ça ils galèrent à faire élire leur poulain démocrate sénile, qui ne sait plus distinguer sa femme de sa petite-fille… C’est beau.

    • sergeat // 06.11.2020 à 09h26

      Exact c’est l’inverse chez nous tout les médias sanctifie l’hologramme Macron et son professeur de théâtre.

      • simba // 06.11.2020 à 11h14

        Chez nous il y a eu l’article du parisien, paru avant l’ouverture des bureaux de vote aux européennes, qui a révélé l’énorme fraude aux faux sondages publiés par toute la presse . On a alertés beaucoup de journalistes, dont des soit disant indépendants , des politiques dont ceux lésés par cette fraude , des hauts fonctionnaires ( préfets, services élections de préfectures… ) ….. PERSONNE n’a bougé un sourcil ! Un célèbre insoumi ( dont le parti n’a guère brillé à ce scrutin ) nous a dit que c’était  » une rumeur  » , le gourou des frexiteurs colleurs d’affiche nous a dit que c’était un brouillon en se fichant de nous sur sa webTV privée , le sénateur justicier de l’affaire benallah n’a pas cru bon de répondre , mon dépité a dit qu’il allait demander des explications, on attend toujours ….
        Le lendemain du scrutin Le Parisien publiait tranquillement un article disant que PERSONNE n’avait vu le score de EELV qui plaçait ce parti troisième, alors que c’est bien la place qu’il lui avait accordé dans son article « rumeur, brouillon  » d’avant scrutin .
        Le Parisien avait assez rapidement retiré son article , checknews de libé est venu à la rescousse quelques jours après pour éponger l’affaire en n’expliquant rien du tout .
        Puis l’article a été remis en ligne , peinard, tranquille comme pour narguer le peuple français .
        Probablement l’oeuvre d’un lanceur d’alerte qui aura pris des risques pour rien .
        Les français sont des gens incroyables 🙂 Et la magouille mouille bien plus de monde que certains ne se l’imaginent , les rebelles ne sont pas ceux que l’on croit .

  • pam // 06.11.2020 à 08h40

    explications utiles, mais qui me conduisent à une question, n’étant pas pratiquant de ces réseaux…
    comment on fait à postériori pour retrouver tant de posts sur tant de réseaux ? il faut chercher manuellement partout, ou il y a des moteurs de recherche suffisamment efficaces ?

  • Arkhenes // 06.11.2020 à 08h41

    Joli debunkage pour le premier. Pour le second, je n’ai pas compris. En quoi une coquille qui rajoute un zéro permet à Biden de rafler 100% des >139000 nouvelles voix comptabilisées entre un moment T et un moment T+1, sans qu’aucun autre candidat n’en obtienne une seule?
    J’ajoute ensuite que, pour debunker les accusations de fraudes, il va falloir s’intéresser aux dizaines de vidéos montrant des comportements étranges dans le comptage de voix.
    Merci de vos éclaircissements.

    • Ovni de Mars // 06.11.2020 à 09h02

      Dans les compteurs affichés, il y a eu des sauts brusques aussi du côté de Trump : quelqu’un rentre les voix d’un candidat pour un comté donné puis fait la même chose avec l’autre candidat 5 mns après. Entre temps, il y a eu cet écart important qui est apparu.
      La triche consistant à reporter au centre d’enregistrement d’un État, un nombre de voix extravagant pour un comté donné serait tellement grossière et tellement évidente à repérer qu’elle n’a pas pu être envisagée un seul instant

      • Arkhenes // 06.11.2020 à 09h26

        Je suis d’accord, j’ai effectivement vu des « sauts » du même type de la courbe rouge, en même temps que la courbe bleue, dans la plupart des Etats. Par contre, en ce qui concerne le Michigan et le Wisconsin, je ne vois qu’un « saut » bleu, seul et assez disproportionné. Je ne peux poster l’image ici, mais je vous mets le lien d’un visuel comparatif posté par un groupe pro-trump: https://twitter.com/TrumpFrance/status/1324022494794149889/photo/1

        • almas13 // 09.11.2020 à 15h39

          Une banale erreur de transcription faisant écrire 157310 au lieu de 15371 a été corrigé en 20 mn par la responsable de la communication du comté mis en cause par TRUMP mais celui ci a TWITTE sur la fraude (pas l’erreur) et jamais sur la correction de l’erreur ….

          • Lohr64 // 09.11.2020 à 15h46

            Fraude découverte requalifiée erreur ou glitch informatique. Si pas vue, circulez, il n’y a rien a voir, pas de fraude ici.

            • EugenieGrandet // 09.11.2020 à 18h45

              @Lohr4;
              Un fraude qui aurait entrainé un taux de participation de 300% aurait donc très bien pu passer inaperçue selon vous (« pas vue »)?
              Croyez vous à ce que vous écrivez?

    • Les-crises // 06.11.2020 à 12h56

      Parce que quand vous rentrez les résultats du comté, vous tapez deux chiffres : 9 400 pour Trump et 139 000 pour Biden, d’où la marche…

  • calal // 06.11.2020 à 08h47

    D’un autre cote, on voit la separation entre les metropoles et les « usa peripheriques ». Les centres urbains c’est facile a controler: vous prenez des billets de 20 dollars,vous envoyez vos partisans dans des bidonvilles avec des bulletins de votes par procuration et vous echangez une signature sur une procuration contre un billet de 20.
    Il semble que ce soit pour cela qu’en france,il faille aller au commissariat pour voter par procuration…

    MAis si la strategie de trump est de viser 2024 pour son second et ultime mandat,c’est effectivement bien joué. Car c’est pas le tout de se faire elire,apres il faut agir…Et la les us et le monde vont voir biden et les democrates a nouveau a l’oeuvre…

    • Otb_Green // 06.11.2020 à 09h01

      D’un point de vue tactique, il serait peut être préférable pour le camp Trump de laisser effectivement la victoire aux démocrates pour mieux les achever dans 4 ans au vu des enjeux monstrueux à venir dans les prochaines mois. Je crois que les démocrates n’ont de toute façon pas les moyens de leurs idéaux.

      • red2 // 06.11.2020 à 09h15

        « Je crois que les démocrates n’ont de toute façon pas les moyens de leurs idéaux. »

        Les idéaux de qui Biden ? J’aimerai bien les connaitre… Depuis le début des années 1990 les USA ont eu pendant 16 ans un président démocrate. Quelles a été l’influence de ces mandats sur la politique des USA ? Poids de la finance, inégalités, lobby militaro-industriel, libre échange fou, opérations et politiques extérieures… RAS!

        • Otb_Green // 06.11.2020 à 09h21

          Je suis d’accord. Ce sont des démagogues dont les idéaux dans les discours ne valent rien dans le réel. Je respecte Trump car il n’a pas cette façon de faire qui est commune dans l’époque des bons communicants. L’honnêteté d’un loup qui ne se cache pas est plus humaine que l’hypocrise d’un loup au masque d’agneau.

  • Manu // 06.11.2020 à 08h48

    Je trouve bizarre qu’on puisse s’étonner qu’un système qui met en scène un tel bipartisme qui propose en réalité un non-choix pousse à de telles extrémités.
    Toute ressemblance avec un pays qui pousserait à choisir entre un parti d’extrême droite et un autre « modéré » n’est que pure coïncidence.

    Pour finir, quand on se prend le Russiagate de front, ça n’aide pas à ne pas voir le « mal » partout.

  • Renard // 06.11.2020 à 08h49

    Le système de vote par correspondance a été supprimé en France car laissant trop de possibilités de fraudes.
    En effet il ne garantit pas la confidentialité du vote (vous savez, l’électeur seul dans l’isoloir et dont personne ne tient la main). De plus (même avec contrôle des signatures) il laisse planer le doute sur l’identité de celui qui a voté.
    Si on ajoute à cela la collecte massive par les démocrates des des votes au domicile même des électeurs (confiez nous votre enveloppe, nous la posterons nous-mêmes…), Trump a de bonnes raisons d’estimer qu’il a été floué. Peut-être légalement, mais floué.
    Je me soucie assez peu du nom du vainqueur de l’élection étatsunienne. Elle me fait penser à cet épisode relaté dans « Ô Brother » des frères Cohen (merveilleux cri d’amour à la musique du Sud) : les électeurs y ont le choix entre un gros facho et un vieux pourri.
    Mais je crains que ce mode de vote, Covid oblige, soit réintroduit en France. Soit officiellement, soit via un vote par procuration « facilité ».
    A cela, je suis farouchement opposé.

  • Otb_Green // 06.11.2020 à 08h58

    Quand je vois tous les médias aux ordres face à un seul homme, j’ai quand même envie de douter de la messe démocratique. Pour ma part le progressisme des démocrates est la forme la plus pernicieuse d’un totalitarisme qui ne dit pas son nom.

    • LibEgaFra // 06.11.2020 à 09h22

      Les USA ne sont pas une démocratie, mais une oligarchie ploutocratique. Trump a été élu il y a 4 ans grâce à la fraude dans 4 Etats. Trop bête, cela n’a pas marché cette fois-ci.

      Les républicains sont des tricheurs qui manipulent les cartes électorales: projet redmap.

      https://en.wikipedia.org/wiki/REDMAP

      Cela mériterait un article des-crises.fr.

      • Hippocampe // 06.11.2020 à 11h04

        Ce n’est pas ce que dit Otb Green, il me semble. Les USA ne sont pas une démocratie digne de ce nom, certes, mais il y a pire: le (soi-disant) progressisme des Démocrates; la légalité de leur élection n’amoindrira pas le totalitarisme de leur programme

      • VVR // 06.11.2020 à 11h37

        Pour être honnête, le Gerrymandering est pratiqué depuis fort longtemps, et très régulièrement, par les 2 camps. Le sénateur Gerry qui a donné son nom à la pratique en 1812 est d’ailleur démocrate (à l’époque nommés républicains…). Son travail fait aujourd’huis pale figure devant des merveilles qui utilisent les tronçons d’autoroute pour que ce soit d’un seul tenant.

        Bien sur, quand ce sont les démocrates qui le font c’est une question de justice (selon les medias démocrates). Quand ce sont les républicain c’est une question d’équité (mais uniquement selon les medias républicains).

        On en trouve des traces en france: certain découpage en Ile de france par exemple sont ouvertement destinés à faire perdre le parti communiste.

    • Patrick // 06.11.2020 à 10h51

      C’est ce qui me rend Trump sympa.
      Quand je vois l’acharnement de tous ces gens contre lui ( des gens qui ne veulent pas notre bien ) , je me dis que ce gars est certainement le moins mauvais pour nous.
      Et , fait extraordinaire , il n’a déclenché aucune nouvelle guerre en 4 ans .. c’est vraiment l’homme à abattre 🙂

      • LibEgaFra // 06.11.2020 à 11h33

         » il n’a déclenché aucune nouvelle guerre en 4 ans .. c’est vraiment l’homme à abattre »

        C’est une fable: guerres contre l’Iran, la Syrie, le Venezuela, la Chine, sanctions contre ces pays plus la Russie, etc. Aucune guerre terminée… Retrait de nombreux traités sur les armes, sur le CO2, sur la protection de la nature… Plan pour une attaque « préventive » contre la Russie, nombreux laboratoires militaires autour du globe…

        • Orlov // 06.11.2020 à 11h45

          Trump n’a déclenché aucune guerre. Les faits sont là. Guerre contre la Chine, vous rêvez ou vous tordez la réalité pour qu’elle s’accouple avec vos fantasmes ?

          C’est, comme souligné plus haut, l’immense majorité des medias qui ont déclenché une guerre contre Trump…

          • Sara // 06.11.2020 à 16h26

            Et ce courageux, que dis-je, cet héroîque journaliste de CNN qui a comparé hier Trump à une tortue obèse « obese turtle », « tortue » n’aurait pas suffi?
            https://www.newsweek.com/anderson-cooper-anti-trump-obese-turtle-speech-millions-1545382
            «That is the President of the United States, that is the most powerful person in the world, and we see him like an obese turtle on his back, flailing in the hot sun, realizing his time is over, but he just hasn’t accepted it and he wants to take everybody down with him, including this country.»
            D’ailleurs tous les médias, même FoxNews et un journal comme le Daily Mail, soutiennent Biden, tout en affichant, dans leur plus grande majorité, leurs convictions extrêmement conservatrices. Que doit-on en déduire?

          • LibEgaFra // 07.11.2020 à 20h39

            « Trump n’a déclenché aucune guerre. »

            Il a déclenché des guerres économiques contre tous les pays cités. Les sanctions contre l’Iran font des morts chaque jour. L’assassinat de Soleimani est un crime de guerre. La dénonciation des traités ne nous a jamais autant rapproché d’un conflit nucléaire.

        • Patrick // 06.11.2020 à 13h22

          Toutes des guerres démarrées bien avant.
          Pas de bombardement significatif.
          Pas d’attaques.
          Et n’oublions pas qu’il y a une lutte permanente entre lui et les faiseurs de guerre, il n’est pas libre de faire ce qu’il veut.
          CO2 ? Je le soutient, il a eu raison …

          • LibEgaFra // 07.11.2020 à 20h46

            « Toutes des guerres démarrées bien avant. »
            Mais aucune de terminée.

            « Pas de bombardement significatif. »
            Mossoul et Raqqa détruites.

            « Pas d’attaques. »
            Missiles sur la Syrie, occupation d’une partie de la Syrie, vol du pétrole syrien…

            « Et n’oublions pas qu’il y a une lutte permanente entre lui et les faiseurs de guerre, il n’est pas libre de faire ce qu’il veut. »
            C’est vrai il n’est que le président et il n’a aucun pouvoir.

            « CO2 ? Je le soutient, il a eu raison … »
            Aucune importance, il est viré. De même que « nous mentons, nous trichons, nous volons » Pompeo.

            • Attendons // 11.11.2020 à 04h07

              [modéré]
              Il a fait quelques bombardements mais aucune guerre.
              Il a même dénoncé le Pentagone comme étant une officine qui ne souhaite que la guerre.  »Des globalistes qui veulent la guerre pour donner de l’ argent à toutes ces sociétés qui produisent des armes ». Trump a dit ça en direct devant toute la presse dans le jardin de la Maison Blanche.
              C’ est la conférence de presse du Labor Day de cette année, début septembre et la vidéo est toujours disponible sur la page YouTube de la Maison Blanche.
              C’est le premier président US à dire ça en 200 ans, c’ est exceptionnel, et vous voudriez nous le faire passer pour un vulgaire Bush et vous le détestez, pourquoi, car il est rude avec les journalistes ?
              Ils le méritent, leur mauvaise foi est sans limite.
              [modéré]

        • Unik314r // 10.11.2020 à 11h40

          « Retrait de nombreux traités (…) sur le CO2, sur la protection de la nature… »

          Ce traité est non contraignant. Et de fait, aucune amélioration écologie n’est remarquable depuis les signatures de ces traités, aucun effort de la part des pays signataires n’est fait (à par manger des petits fours pendant leurs sommets).

          En partant de là, il préfère peut être ne pas être un hypocrite: signer un papelard de convenance pour se.donner bonne conscience est une perte de temps et un mensonge, il préfère donc simplement faire ce qu’il a promis qu’il ferai: MAGA.

          Trump s’est fait élire entre autres pour améliorer la vie de ses concitoyens: noirs et hyspaniques ont enfin du boulot, croissance positive (jusqu’à l’arrivée de la covid…), Réduire les impôts, combattre la corruption de l’état profond…

          Au final ils ont enfin un politicien qui fait ce qu’il dit avoir dit pendant sa campagne lol…
          Qu’on soit pro ou anti trump, on ne peut qu’admettre sa « sincérité » et l’efficacité des mesures prises…

          C’est quand même formidable: tout le monde en ce moment râle contre les « progressistes » actuels en leur reprochant leurs mesures liberticides, les abus de décrets, les hausses d’impôts, les manquements à leurs engagements, les débats inutiles et inefficaces, en bref, « les gaucho socialistes » genre LREM, PS, démocrates etc…
          Et là vous avez un gars qui se lève contre eux, mais non, il est méchant. Pourquoi? Bah il est méchant, les médias le disent donc il l’est…
          Je ne comprends pas cette religion.

          • Attendons // 11.11.2020 à 04h12

            Exactement.
            Trump est pro privatisation, c’est le modèle américain. Nous sommes majoritairement contre, ici. Je ne vais donc pas le féliciter pour avoir deregulé encore plus. Je ne veux pas ça pour la France. Mais dans le contexte américain, il a bien géré les choses.
            Tout comme le fracking. Je suis contre, il est pour.
            Mais globalement, et dans le contexte américain, Trump est bien mieux que Biden. Au moins, il est isolationniste arrêté l’ingérence américaine en Europe qui fait avancer l’UE et detruire la France.
            C’est comme sur les armes. Je suis contre. Trump aussi est sûrement contre dans son for intérieur et il ne doit peut-être même pas posséder d’arme.
            Mais comme un grand nombre de ses soutiens en ont, il serait bête qu’il perde la majorité de ses électeurs à cause d’un seul sujet…

      • Subotai // 06.11.2020 à 19h38

        J’ai un peu le même sentiment.
        Même si je considère les « USA » perdue pour l’Humanité (donc sans intérêt, au moins pour un temps), à voir TOUT le monde hurler sur Trump: « Haro sur le baudet! », je me prends à penser à celui de la fable.

  • Tchoo // 06.11.2020 à 09h01

    Cela fait des décennies que les élections présidentielles aux USA sont entachées de suspicion. Rappellez-vous Bush et AlGore.
    Que je sache cela fait presque un an que les 2 camps Trump et Biden déclaré que si ils perdent C’est que les autres ont fraudé.
    La vérité C’est que ce pays est profondément diviser dans un choix entre la peste et le choléra qui doit en satisfaire quelques uns.
    Nous avons ici les mêmes tentatives de nous faire entre dans ce schéma

  • jop // 06.11.2020 à 09h04

    « Eh oui, l’erreur n’a duré que 20 minutes, mais cela a suffi pour que Trump la tweete, et que la planète entière soit contaminée par la désinformation… »

    Il n’y a de désinformation que lorsque l’information est fausse, or, jusqu’à ce que l’erreur soit reconnue et rectifiée, les gens étaient dans leur bon droit de retweeter cette information factuelle qui posait question.
    C’est comme parler de désinformation quand les journalistes relève sur le moment les paroles d’un ministre de l’Intérieur parlant d’attaque contre un hôpital. En revanche, lorsque l’erreur est avérée, c’est effectivement un manque d’honnêteté (notamment pour les journalistes dont c’est le métier) de ne pas propager la correction de son erreur.

    • Patrick // 06.11.2020 à 10h52

      oui, mais est-ce que c’était vraiment une erreur ?
      ou alors c’est devenu une « erreur » parce que ça a été vu ?

      • eugeniegrandet // 06.11.2020 à 17h58

        effectivement un taux de participation de 300% aurait normalement dû passer inaperçu.

        vous avez raison de voir la manipulation partout. elle est partout.
        ce coup là, elle a été détectée mais heureusement toutes les autres réussissent discrètement et c’est pour ça qu’on n’en parle pas.

        quel que soit le vainqueur, il aura manipulé les votes, non ? a moins que ce soit les esprits?

        • Patrick // 08.11.2020 à 13h30

          300%
          Ben oui, c’est le gros problème avec toute forme de fraude , il faut savoir rester cohérent dans les chiffres , sinon ça se voit.

  • Lulu // 06.11.2020 à 09h05

    Oui les votes postaux sont énormément sujets à la fraude, la pression familiale/professionnelle, la perte, etc. Et si ça n’arrangeait pas les democrates, beaucoup auraient dénoncé ce système pire que le vote électronique (si bien organisé). Maintenant c’est trop tard pour réagir, il fallait soit l’interdire et trouver un autre moyen d’éviter les files, soit faire avec. Il a perdu les élections quand il n’a pas pu ou pas vraiment voulu empêcher ce type de vote. Ça crée un précédent dont on se serait bien passé.

  • GL // 06.11.2020 à 09h13

    Je rejoins les commentaires précédent, il est un peu facile de faire porter le chapeau des fake news aux réseaux sociaux (au sens de leurs utilisateurs) et aux électeurs de Trump. Pour moi l’une des raisons principales de la propagation exponentielle de telles informations non vérifiées est due en grande partie à l’extrême partialité des médias et des réseaux sociaux eux même (je parle ici des GAFAs, et non de leurs utilisateurs) sur le traitement de l’information et en particulier de Trump.
    En France, le traitement de Donald Trump depuis son élection et la couverture de cette présidentielle sont d’une partialité qui confine au ridicule ; les commentateurs et les reportages présentent les candidats dans un cadre manichéen infantilisant du bien (Biden) contre le mal (Trump). Dès lors, comment reprocher aux partisans de Trump de se tourner vers les réseaux sociaux avec les écueils que l’on connait. Si la presse « mainstream » faisait correctement son travail, et de façon impartiale, la circulation d’information via les réseaux sociaux n’aurait même plus d’objet.
    A titre illustratif de cette partialité et de sa gravité, la censure de twitter et le silence des médias sur les affaires autour de Hunter Biden ou encore l’ingérence de Joe Biden dans l’UkraineGate (documentée par OB). Les soupçons de fraude semblent par ailleurs suffisamment étayés pour qu’on s’y intéresse sérieusement, en allant un peu plus loin que le debunkage d’une fake news qui reste anecdotique. Je m’interroge également sur le fait qu’un paquet de 15 300 votes contiennent 100% de votes pour Biden.

    • Jean // 06.11.2020 à 11h10

      @GL,

      On peut en déduire que le conspirationnisme est la conséquence du discrédit de la parole officielle et que la vérité est durablement endeuillée lorsque les responsables de ce chaos préfèrent accabler leurs victimes plutôt que de se remettre en question.

    • Sara // 06.11.2020 à 16h34

      Vous avez tout à fait raison pour ce qui est du parti pris des médias français. Hier soir, sur la 5, Montebourg a évoqué ce qu’il y avait eu de positif dans la gouvernance de Trump, ce grand rebelle de Patrick Cohen n’a pas caché son immense désapprobation Savoureux!

  • Charles // 06.11.2020 à 09h15

    « ce système où les Grands électeurs ne sont pas désignés à la proportionnelle dans chaque État »

    Et même si ça l’était, serait-ce pour autant juste ? Sans doute un peu plus, mais…

    Nos propres députés sont élus :

    1) d’abord avec une inégalité des voix selon les découpages des zones électorales

    2) ensuite en éliminant les voix au niveau national qui constituent une tendance mais qui n’arrivent pas à percer selon les règles en vigueur (5 ou 10 % de la population française par exemple, ce n’est pas RIEN)

    3) et surtout avec une prime énorme donnée au parti qui arrive en tête : on lui accorde plus de députés (pour quelle raison démocratique exactement, grand mystère)

    • Anfer // 06.11.2020 à 15h36

      Ca s’appelle le charcutage électorale, une vieille tradition qui remonte à la 3ème république.

      Scrutin uninominal à 2 tours et circonscriptions électorales, un système qui favorise les grands partis avec le vote utile, et sur-represente la campagne par rapport aux villes.

      Mais comme on nous répète depuis 50 ans que la 4ème république avec sa proportionnelle c’était le mal ultime, (a part les britanniques, tous nos voisins européens ont des systèmes à la proportionnelle dans leur chambre basse), alors on reste avec ce système qui favorise les conservateurs.

  • Brigitte // 06.11.2020 à 09h17

    Ah la belle démocratie étasunienne. Notre modèle pour l’éternité. Celui vers lequel nous tendons avec l’Europe Fédérale. Remarquez, plutôt que de compter les morts de la covid ici , mieux vaut compter les vrais/faux bulletins de vote là-bas…
    A propos de covid, je tiens quand même à signaler notre victoire: nous prenons enfin la tête de l’Eurotitanic. Hourra! Notre classe politique en rêvait depuis 50 ans, la Covid l’a fait en 50 jours….Ne soyons pas bégueule, savourons cela à la hauteur de l’évènement, qui ne se reproduira pas avant longtemps sans doute!
    Montrons au monde entier notre beau système de santé, notre belle école républicaine, notre presse libre, notre grand peuple rebelle, tenu en haleine par le match du siècle, Trumpet ou Bidet?
    Faites vos jeux, rien ne va plus….

    • eugeniegrandet // 06.11.2020 à 18h11

      ce qui a fait de ce pays un « modèle » n’est plus depuis la guerre en irak (et ses pseudo armes de destructions massives.)

      Les contre-pouvoirs et les check & balances ont disparu .: une presse autrefois indépendante du politique (mais pas des puissances de l’argent), un état de droit plus respectable que le nôtre même s’il y a aussi des dérives qui est en train de s’étioler.

      Même le vote Trump aurait pu être un signal envoyé aux autres démocraties : « vous êtes élu pour nous servir, pas vous servir ».

      Considérer que n’avoir lancé aucune guerre en fait un « bon » président est un peu court pour son bilan. La pauvreté s’accroît, les riches plus riches, la mortalité de la tranche 45-54 ans de nouveau en croissance (signal faible relevé par E Todd). ne parlons pas de la dette, consubstantielle de l’économie américaine.

  • RC // 06.11.2020 à 09h33

    Le vote par correspondance est la porte ouverte à toutes les fraudes et donc à toutes les suspicions. Cent millions (se dit-il) de votes par correspondance, cela confine au délire. Comment une masse aussi colossale peut-elle être raisonnablement gérée.

    Anyway, avec Trump ce n’était peut-être pas le pied (pour les activistes démocrates corrompus) ; avec Biden c’est la revanche de la corruption ouverte et de l’Etat profond…
    God bless America (et qu’il prenne en grande pitié le reste du monde en prise à la domination étazunienne ; entre autres, l’Ukraine…).

    • Patrick // 06.11.2020 à 10h54

      si Biden est élu , la guerre sans fin pourra reprendre tranquillement.
      Les affaires des marchands de guerre vont être prospères.

  • LibEgaFra // 06.11.2020 à 09h35

    Le système US des élections présidentielles est une fraude en elle-même. C’est un système censitaire et les « grands électeurs peuvent même décider de changer leur vote. Actuellement une voix dans le Nevada a plus de poids qu’une voix dans la Californie voisine.

  • RGT // 06.11.2020 à 09h36

    Quel que soit le résultat de cette « élection démocratique » les seuls perdants seront bel et bien tous ceux qui se sont précipités aux urnes pour soutenir leur poulain.

    Tout comme d’ailleurs dans toutes les « grandes démocrassies », la France ne faisant pas exception.

    Le « Divin Élu » est de toutes façons pieds et poings liés et les seuls qui puissent accéder au privilège d’être éligibles sont TOUS manipulables à volonté par divers groupes de pression allant des banques aux ploutocrates en passant pat les plus puissants lobbies et les « hauts fonctionnaires ».

    Un candidat qui serait totalement indépendant et réellement ancré dans les convictions et les « valeurs » qu’il annonce dans son « programme » n’a aucune chance de pouvoir même espérer atteindre la possibilité de se présenter à la moindre élection, même comme simple balayeur dans un village paumé.

    Je me fous totalement de l’élection US car elle en concerne que les citoyens de ce pays.
    Et de toutes façons, quel que soit l’élu, ça ne changera strictement rien au comportement des « élites » de ce pays qui se considèrent comme les maîtres incontesté de l’univers et mettent en œuvre les moyens les plus nauséabonds pour préserver leur domination.

    Suite à cette élection, et quel que soit le « vainqueur », nous verrons une grande file de « dirigeants démocratiques » se précipiter pour pratiquer une génuflexion et des baise-mains compulsifs afin de s’attirer les faveurs de leur suzerain.

    Le problème n’est pas du tout le mode de scrutin, c’est bel et bien l’obligation de subir le « bon vouloir  » de leurs « élites » sans aucune possibilité de s’y opposer.

    Si le peuple pouvait influencer les décisions gouvernementales les « élus » ne se crêperaient pas le chignon car ils ne pourraient plus partouzer en toute décontraction avec leurs « mécènes » si généreux.

  • Macarel // 06.11.2020 à 10h15

    Les démocraties occidentales sont des ploutocraties, USA en tête.
    Le système censitaire n’existe pas explicitement, mais de façon plus subtile via
    le contrôle des grands médias par des puissances financières qui ne défendent
    pas l’intérêt commun, mais celui de leurs grands actionnaires. Ce sont aussi ces puissances
    financières qui via le lobbying influencent le choix des candidats à présenter au suffrage,
    et en particulier mettent en avant celui qui défendra au mieux leurs intérêts.
    Dans ce contexte, Trump bien que milliardaire est venu perturber cet ordonnancement bien huilé,
    comme un chien dans un jeu de quille. Paradoxalement, le petit peuple (certain diront « les petits blancs »), s’est reconnus en lui, car du moins en apparence, il ne dépend ni de Wall Street, ni de la Silicon Valley.
    Il est perçu ( à tort ou à raison) par ce peuple comme une espèce de self-made man comme les aiment beaucoup d’américains. Et il est apprécié, car il sort du « politiquement correct » si cher à la gauche américaine (les libéraux démocrates). Comme ailleurs, dans le monde occidental, la globalisation de l’économie, a accouché de deux types de populations irréconciliables : les sédentaires scotchés à leur terre (red necks aux USA, gilets jaunes en France) et donc patriotes, et les nomades des grandes villes (bobo intellos, start-uppers de l’économie numérique) qui vivent en sautant d’aéroport, en aéroport, qui ne croisent souvent même plus les premiers, ni ne les connaissent. Du moins avant que le SARS-COV2 ne vienne
    gripper les flux aériens mondiaux.

  • Gribouille // 06.11.2020 à 10h34

    Pour prendre un peu de recul sur les enjeux des élections américaines, une conférence de PY Rougeyron (cercle Aristote) :
    L’Amérique de Trump, entre Nation et Empire
    https://www.youtube.com/watch?v=OL1yKv2hxtQ

  • Macarel // 06.11.2020 à 10h43

    La globalisation a renforcé les pays émergents, ceux d’Asie, la Chine en tête, d’une part.
    D’autre part, elle a disloqué les sociétés occidentales, du fait de grand nombre de perdants
    qu’elle a fait dans ces pays, et corrélativement de l’explosion des inégalités. Seule une minorité
    des sociétés occidentales tirant les marrons du feu, et une encore plus petite minorité s’enrichissant
    de façon éhontée. De ce fait, les sociétés occidentales sont aujourd’hui ingouvernables, et les oligarchies n’ont plus comme « ultime argument » pour se maintenir au pouvoir que le gourdin et la mise en oeuvre de lois toujours plus répressives ( la manipulation médiatique atteignant ses limites). Nous vivons, en occident la fin de l’ère dite des « Lumières ». Il n’est de voir que la façon lamentable dont les autorités en place gèrent la crise sanitaire actuelle. Il n’y a plus aucun appel à l’intelligence des gens, mais il s’agit avant tout de leur faire peur. Signe de pouvoirs qui se savent, au fond, illégitimes, illégitimes pour une grandes partie de la population, voire la majorité de la population. Quel avenir pour des sociétés pareillement fracturées ?

    • Anfer // 06.11.2020 à 16h15

      Les dirigeants chinois ont appliqués avec maestria 2 principes simples…

      « On attire pas les mouches avec du vinaigre »
      « Les capitalistes chercherons à nous vendre la corde avec laquelle nous les pendrons »

      Tant que les milieux financiers gagnent de l’argent en delocalisant, ils le feront.
      Au mépris de toutes considération de type intérêt national ou stratégique, notions qui n’ont pas de sens dans leur vision utopique du grand marché autoregulateur…

  • Alfred // 06.11.2020 à 11h11

    Allez vous « débunker » la « fake news » d’une confession raportée par un grand média?
    https://www.lefigaro.fr/international/aux-etats-unis-les-confessions-d-un-fraudeur-electoral-democrate-alimentent-les-soupcons-20200902

    • LibEgaFra // 06.11.2020 à 11h50

      Ne soyons pas naïfs. Propagande versus contre-propagande. Pourquoi les Républicains seraient-ils les seuls à pouvoir frauder? Le système US est pourri de la base au sommet. Dans n’importe quel autre système électoral, c’est celui qui a le plus de voix qui gagne.

  • Bluerider // 06.11.2020 à 11h20

    La vraie fraude provient des médias à commencer par nos médias français. Ce fut une orgie pornographique antiTrump et proBiden. Il n’y a qu’à prendre le lendemain de l’élection sur F2 et FRANCEINFO ils etaient déboussolés et amendaient leur discours et comportement au cas où.. . Puis hier jeudi on les a vu à nouveau avec cet air rassuré hautain dominant comme ils l’ont toujours lorsque les politiques nationales ou internationales sont en jeu. C’est à vomir. C’est permanent. C’est partout. Et c’est mis en oeuvre de toutes les manières possibles, y compris inconsciente façon zombie: Phrases pleines de sous-entendus, dernier mot après la conclusion d’un invité, air de connivence, contentement perceptible, sélectivité des reportages, exageration de certaines infos et minimisation d’autres voire oubli, lapsus révélateurs à la pelle., bref nous vivons tant en France qu’aux USA sous cloche OTAN et c’est devenu insupportable de fake-medias.

  • Bluerider // 06.11.2020 à 11h32

    Bonne analyse mais qui oublie l’orgie pornographique antiTRUMP dans les medias. La vraie FAKENEWS ce sont les FAKEMEDIAS eux-mêmes. Marshall Mac Luhan a dit  » Le message c’est le medium » lui-meme. Rien n’a changé : La fake news c’est le fake media » lui même. »
    .

  • Sara // 06.11.2020 à 12h19

    Et puis, franchement, ce n’est pas comme si les Démocrates avaient déjà truqué des élections, leurs primaires par exemple:
    http://the-office.com/riggedprimary.htm
    et pour 2016:
    https://www.independent.co.uk/news/world/americas/us-politics/donna-brazile-hillary-clinton-dnc-primary-rigged-bernie-sanders-a8034716.html
    Que de fake news, n’est-ce pas?

    • Anfer // 06.11.2020 à 15h08

      Truquer les votes au congrès d’un parti, ça n’a pas la gravité de le faire dans une élection nationale. Ça relève plus d’une affaire privée.

      En France c’est une tradition, que ça soit au PS ou au RPR/UMP/LR, avec bulletins dans les chaussettes et autres méthodes pittoresques.

      • Sara // 06.11.2020 à 21h31

        En France, les primaires du PS ou du PR, ça dure 15 jours, 3 semaines, ça ne coûte pas grand chose. Aux USA, pour cette année par exemple, le 1er débat télévisé a eu lieu en juin 2019, le premier vote en février 2020 -la petite panne informatique, vous vous souvenez- avec comme vainqueur le célèbre Buttigieg alors que Sanders était donné très largement favori et cela aurait dû durer jusqu’en juillet. Des millions de dollars dépensés. Non, aucun rapport, désolée mais ravie de voir que vous trouvez ces fraudes pittoresques!.

  • cedivan // 06.11.2020 à 12h27

    Biden sera élu à la régulière (façon US…) mais ça va être une catastrophe. Après avoir saboté la présidence Trump pendant 4 ans, sa gauche va lui dicter son agenda et il va avoir à affronter un parti Démocrate très divisé et une chambre divisée elle aussi. Le Sénat sera sans doute Républicain ou tout juste Dems. Et j’attends avec impatience ses rencontres avec Poutine, Xi et cie….

    • Anfer // 06.11.2020 à 15h10

      Biden c’est un filet d’eau tiède, il ne va rien faire, un peu de societal pour occuper les journalistes.

      Mais toucher au système de santé, cher et spectaculairement inefficace, ça pas question.

  • Rémi // 06.11.2020 à 13h18

    Allons sachons raison garder. l’important n’est pas si il y a ou non eu fraude. L’important est que les USA soient paralysés.
    Vu comment la Clinton a faillit nous envoyer en guerre contre les russes j’espére une victoire de trump (Oui c’est un conflit d’intérêt je suis mobilisable).
    Mais bon si les USA peuvent se sauter a la gorge et se paralyser pour encore quatre ans pas la peine de demander davantage.

    NB: Les simples citoyens étant des gens généralement gentils au sens moral du terme j’espére qu’ils éviterons les affres de la guerre civile. Sinon cela risque d’être le prix a payer pour faire rentrer un peux de bon sens dans la tête des américains. Ceci dit le meilleur scénario serait une partition pacifique entre une amérique de l’est (NY & co) une amérique cetrale Trumpienne et une amérique de l’ouest cetrée sur la Californie. Cela mettrait les USA hors jeu laisserait la dette US sur le carreau et contraindrait l’Europe a se réinventer. Peut-être la meilleures chose qui pourait arriver donc la moins probable. (Les américains ne sont pas des Tchéques)

  • rolland // 06.11.2020 à 14h33

    Est-ce que Trump depuis quatre ans n’a pas joué « un rôle » visant à salir et à détruire l’image du président de la république américaine, donc par extenion et cognition son utilité ?
    Est-ce que Biden arrive après lui pour mieux confirmer qu’a gauche comme à droite ils sont à peu près les mêmes ?
    Est-ce que finalement la société américaine – comme la « société mondiale » – ne serait pas mieux gérée par le privé ?
    Pour finir, le privé ne serait-il pas moins cruel avec les sans-dents – gueux, ploucs, goys, baveux, binaires, bonobos, mougeons… – s’il ne faisait qu’un ?
    Bizarrement plus le temps passe en occident et moins les dirigeants sont compétents, moins ils pèsent sur leur organisation nationale……quid de l’organisation mondiale – de l’homme dominant – qui idéologiquement a bien peu évolué depuis la guerre ?

    • rolland // 06.11.2020 à 17h13

      Et si Biden est déjà sénile est-ce qu’il sera tenu responsable de « ses » actes durant son mandat en cas de drame, comme de mauvaises décisions quant à une pandémie covid19 puissance 10, ou bien une nouvelle guerre mondiale ?

  • Philippe T. // 06.11.2020 à 15h14

    Good news: Trump is fired
    Bad news: Biden is elected

    • Myrkur34 // 06.11.2020 à 16h41

      Et à se demander si Kamala Harris (celle qui remplira les blancs de son patron), vu son réel pedigree, n’est pas juste une Hillary Clinton en mode couleur.

  • Juan // 06.11.2020 à 17h14

    Merci pour cette analyse qui rétablit un peu de vérité. Espérons que les commentateurs français « dissidents » de cette élection (qui n’y connaissent visiblement rien au système électoral américain, pas plus qu’ils ne sont capables de mener un enquête au lieu de relayer bêtement le discours officiel de leur camp) auront assez de courage pour avouer leurs erreurs.

  • Fabrice // 06.11.2020 à 19h16

    Ce que je n’arrive pas à comprendre c’est quand on sait que les démocrates étaient pro-esclavagistes alors que les républicains (Lincoln) étaient abolitionnistes (après on peut discuter sur les vrais motifs qui se cachaient dessous mais bon le fait est) on peut s’étonner du spectacle que l’on voit actuellement avec un changement de polarité ou juste comme chez nous des masques qui ne cachent au fond que le partage du pouvoir d’une même catégorie sociale qui joue un jeu de dupe ?

    https://www.franceculture.fr/histoire/a-lorigine-du-parti-democrate-un-parti-esclavagiste

    • Haldrix // 06.11.2020 à 19h44

      D’ailleurs fais le test, demande à ton entourage entre le parti Democrate et le parti Républicain, lequel des deux était pour l’esclavage et lequel à été abolitionniste ? 80% du temps tu auras la mauvaise réponse. C’est la même propagande qui donne les USA LES acteurs décisifs de la WW2, les USA seront toujours devant l’URSS. Il faut des années pour arriver à cela, et çà commence dès la petite école.

    • SanKuKaï // 07.11.2020 à 08h03

      Sudistes, Nordistes, démocrates, républicains, pas sûr que les polarités aient tant changé dans les têtes de la bourgeoisie quelle que soit son étiquette. Pour aller dans le sens de votre jeu de dupes citons un extrait de discours d’A. Lincoln l’abolitionniste en date du 18 septembre 1858 (juste avant la guerre) :
      “ Je vais dire que je ne suis pas, et n’ai jamais été en faveur de donner l’égalité politique aux races noires et blanches. Que je ne suis pas ni n’ai jamais été en faveur de faire des nègres des électeurs ou des jurés. Ni de leur autoriser à être élus ou à avoir des mariages interraciaux avec des blancs ; et je dirai en sus qu’il y a une différence physique entre les races blanches et noires qui, je le crois, interdira pour toujours à ces deux races de vivre ensemble en termes d’égalité sociale et politique. Et puisqu’ils ne peuvent pas vivre ainsi, et tant qu’ils resteront ensemble, il doit y avoir une position de supériorité et d’infériorité, et autant que n’importe quel autre homme, je suis en faveur que la position de supériorité soit assignée à la race blanche.”
      Source: les archives du NewYork Times:
      https://www.nytimes.com/1860/12/28/archives/mr-lincoln-and-negro-equality.html

  • Væ victis // 06.11.2020 à 20h03

    Bonjour Monsieur BERRUYER,

    Sur le Wisconsin, je vais me permettre de vous montrer qu’on peut souligner de forts soupçons de fraude avec les sources et les chiffres que vous utilisez.

    Wisconsin
    November 2016 Elections
    [Total Voted : 3 068 000 / Total registered : 3 323 000]
    = 92,23%

    2020 Nov. Elections [Total voted : 3 297 000 / Nov. 2016 Total registered : 3 323 000]
    = 99,2%
    Mais pour tenir compte de l’évolution de la population de « Registered » dans cet Etat, on va accroître la population « registered » dans la même proportion que la population en âge de voter de 2016 à 2020 : [(4536-4465)/4465 = 1,6%]
    Maintenant, j’ajoute 1,6% à « Nov. 2016 Total registered », ce qui donne une hypothèse crédible de registered de 3 376 000.

    Et enfin, quand je fais mon ratio pour 2020 [Total voted : 3 297 000 / Total registered : 3 376 000]
    j’obtiens = 97,66%

    Ce qui est quand même une augmentation de +5,3% dans la participation des registered de 2016 à 2020.

    Or, rien à ce jour n’est en mesure d’expliquer une telle hausse.

    Est-ce que vous trouvez une erreur de calcul ou un biais dans les hypothèses ?

    Dans la négative, est-ce que cette démonstration n’est pas plus importante que de démontrer que les estimations utilisées pour dénoncer la fraude dans le Wisconsin sont fragiles ?

    Cordialement

    • LibEgaFra // 08.11.2020 à 03h48

      « Est-ce que vous trouvez une erreur de calcul ou un biais dans les hypothèses ? »

      Oh oui! Vous faites une hypothèse et sans la vérifier vous en tirez une conclusion. Si cela peut vous rassurer les « scientifiques » le font constamment, à tort bien entendu.

      Ceci dit les votants enregistrés dans le Wisconsin sont 3.684.726. Et les votants 3.289.158. Et donc quand vous aurez fait le calcul, rien d’anormal. D’après vos chiffres de 2016…

      • Væ victis // 08.11.2020 à 11h45

        Bonjour LibEgaFra

        Merci pour votre commentaire contempteur.

        Vous ne citez pas votre source pour les 3.684.726 Registered en Nov 2020. Ce qui rend votre « saillie » très fragile.

        Ce chiffre vient du site suivant : https://elections.wi.gov/node/7220
        Vous auriez pu prendre la peine de le mentionner (ou de vérifier la source ?)

        Ma source est différente et n’est pas moins officielle. Il s’agit de la source citée par O. BERRUYER : https://www.census.gov/topics/public-sector/voting/data/tables.2016.html

        Or, ces 2 sources donnent pour le dénominateur du ratio révélateur du soupçon de fraude, c’est-à-dire Total Registered en Nov. 2016, un chiffre très très différent.
        VOtre source (Etat du Wisconsin) : 3,619,996
        La source fédérale : 3 323 000
        Soit une différence de 296.996 personnes ou encore 8,9%
        On ne peut donc pas comparer le ratio que je produis en 2016 grâce à la source fédérale, avec le ratio que vous évoquez (sans l’écrire) pour 2020. Les pommes ne sont pas des poires.

        Par conséquent, votre argument est fallacieux, et ma « démonstration » souligne toujours un fort soupçon de fraude.
        Elle peut être erronée mais il faut prendre le temps de le démontrer de manière honnête et en fournissant un minimum d’effort.

        Pour la suite, je remercierai les trolls de ne pas venir nous ennuyer. Si nous sommes sur ce site, c’est pour échanger de manière constructive et non partisane.

        • LibEgaFra // 09.11.2020 à 01h43

          Très Cher Vae Victis,

          Merci beaucoup pour votre long commentaire très intéressant à plus d’un titre. Mes sources et mes arguments sont solides comme le roc. En effet, je note que vous reprenez le chiffre des inscrits que j’ai indiqué et que vous restez muet sur le fait de fonder une conclusion sur une hypothèse non vérifiée. Mais bon, puisque vous m’y contraigniez, je vous propose de démolir votre pseudo-démonstration. En effet, pourquoi ne pas prendre les chiffres de l’élection de 2012? Il se trouve que Biden était le VP d’Obama.

          Alors voyez-vous, Biden a fait mieux qu’Obama, oui, il a fait 1,03% de mieux, alors que dans le même temps le nombre d’inscrits a progressé de 5,21%. Étonnant, non? Surtout que le candidat républicain a progressé lui de 14,29% dans le même temps.

          En 2016 plus de 200.000 démocrates sont restés à la maison plutôt que de voter pour H. Clinton.

          Vous savez si bien vous débrouiller pour trouver les sources que je vous fais confiance pour tout vérifier.

          Très cordialement, votre dévoué.

          PS: très bien votre pseudo!

          • Væ victis // 09.11.2020 à 09h24

            Libégafra,

            Pour mélanger démonstration fondée et ton péremptoire, il faut du talent. Et vous n’avez ni l’une ni l’autre. Laissez cet exercice à O. BERRUYER.

            Vous ne citez aucune source, vous ne définissez pas ce que vous recherchez. Je crois que personne ne vous comprend.

            S’il vous plaît, laissez nous partager et discuter sereinement et surtout avec les précautions de l’humilité.
            Personne n’est omniscient.
            Je reconnais que la situation du confinement peut être déroutante et qu’on se sent seul ; et on sent à vous lire que vous avez besoin d’exister et d’être entendu.

            Bon courage

            • LibEgaFra // 09.11.2020 à 11h46

              Très Cher Vae Victis,

              Je vous remercie beaucoup pour tous vos compliments. Par contre je suis très surpris de votre incompréhension. Ce n’est pas moi qui suis péremptoire, mais les chiffres que l’on peut trouver facilement, par exemple sur wikipedia. Mais je ne vous apprends rien. Je vous ai expliqué que l’anomalie n’est pas en 2020, mais en 2016 par rapport à 2012. Ou que s’il y a une anomalie en 2020 elle est du côté du candidat républicain. Vous avez donc omis pour votre démonstration les résultats de 2012. En conséquence votre « démonstration » se trouve faussée pour ne pas dire invalidée. Vous avez demandé à vos lecteurs de vérifier vos « hypothèses ». Sensible à votre demande, c’est ce que j’ai entrepris et je peux comprendre que vous ne soyez pas trop satisfait du résultat, mais cette vérification sur trois élections présidentielles successives en tenant compte des voix des deux candidats principaux est très claire. Quant à moi je suis persuadé que les lecteurs des-crises auront compris qu’il n’y a pas d’anomalie flagrante en ce qui concerne la participation des électeurs démocrates dans le Wisconsin en 2020, mais que des doutes sont légitimes concernant le niveau des votes républicains.

              Si vous pouviez éviter les sophismes, ce serait à tout à votre honneur. Vous êtes d’autant moins extra-lucide qu’il se trouve que confinement ou non, cela ne change rien pour moi, bien au contraire!

              Sur ce, je reste votre très dévoué, si vous aviez une autre démonstration à proposer.

      • Paul // 08.11.2020 à 13h30

        rien d’anormal Lib ?
        merci je cherchais les chiffres 3684726 alors si on prend le votre.
        89.26 % de vote
        ça me laisse, à minima, songeur
        pas vous ?

        • Væ victis // 08.11.2020 à 15h38

          En fait l’anormalité c’est la forte croissance entre le taux de participation de 2016 et celui de 2020 : +5,3%
          C’est très très étonnant quand on pense que la démographie de cet Etat n’a pas changé fondamentalement entre les 2 dates.

          Il faut garder la même source (même méthodologie de calcul) pour calculer le numérateur d’une part, et le dénominateur d’autre part. Ce que ne fait pas libégafra.

          • LibEgaFra // 09.11.2020 à 02h09

            Très Cher Vae Victis,

            « Ce que ne fait pas libégafra. »

            Cela n’a strictement aucune importance. Vous avez omis la particularité de l’élection de 2016.

            Très cordialement, votre dévoué.

        • LibEgaFra // 09.11.2020 à 01h57

          Moi, non. Les républicains ont fraudé en 2016 dans 4 Etats, vous pensez bien que le démocrates n’allaient pas se faire avoir une seconde fois. Il y a des limites à la naïveté. Je vous rappelle les propos de Pompeo: « We lied, we cheated, we stole. »

          https://duckduckgo.com/?t=ffcm&q=%22We+lied%2C+we+cheated%2C+we+stole.&ia=web

          Si typiquement américain. Demandez aux Amérindiens: aucun traité passé avec eux n’a été respecté par les yankees.

          Pour le Wisconsin, prenez l’élection de 2012 et vous verrez qu’il n’y a pas grand chose à « songer ».

          Le système électoral us est complètement pourri. Il suffit d’inverser le résultat dans 3 ou 4 Etats pour être sûr de l’emporter (cf. 2016). Ils ne vont pas se gêner. Cela devient très drôle quand ils accusent les autres de bourrages d’urnes.

  • SanKuKaï // 06.11.2020 à 22h49

    Ok pour le Wisconsin et c’est vrai que la ficelle paraît un peu grosse mais qu’en est-il du même “saut” de données dans Michigan et en Géorgie?
    Une erreur de saisie, ça arrive, mais 3 erreurs grossières et toujours dans le même sens ça fait pas un peu beaucoup non?
    Source (Ron Paul, en Anglais), http://www.youtube.com/watch?v=Lzum7yzjlbQ&t=7m0s

  • Cyd // 06.11.2020 à 23h32

    « le principal scandale électoral de cette élection, c’est ce système où les Grands électeurs ne sont pas désignés à la proportionnelle dans chaque État… »

    Et donc, par cohérence, vous êtes favorables en France à un système qui donnerait enfin une représentation plus en accord avec son poid électoral au FN/RN

    Parce que d’habitude, les français qui critiquent le système américain, n’y trouve rien à redire lorsqu’en France, ce même principe minore drastiquement les résultats de la famille Le Pen

  • Urko // 07.11.2020 à 10h07

    Le Wisconsin ne semble pas représenter le cas le plus étrange. Michigan, Géorgie et Pennsylvanie en revanche présentent des séries impressionnantes de lots de bulletins par correspondance à 80% voire davantage en faveur de Biden qu’aucun actuaire ni sociologue ne peut regarder sans se poser quelques questions. La Géorgie, où les bulletins continuaient d’arriver hier (!) et qui n’avait plus voté démocrate depuis 1980, où Trump avait cinq points d’avance en 2016, confine à la farce. Cela ne change rien aux qualités ni aux défauts respectifs de Trump et de Biden : le déroulement de ce scrutin dans au moins deux états présente des anomalies tant dans leur mode d’organisation, que chacun sait plus que faillible, que dans les improbables scénarios statistiques qui réjouissent les uns et affligent les autres mais doivent surprendre tout le monde. Cela peut arriver dans un état, mais pas deux, alors trois… Les supporters de Donald vont éprouver la rage, pas de celles qui suivent une simple défaite. La situation politique aux états unis n’avait pas besoin de çà.

    • LibEgaFra // 08.11.2020 à 03h57

      Pas grave. Il y a eu des « anomalies » dans quatre Etats en 2016 en faveur de… Trump…

  • lol // 07.11.2020 à 12h44

    la fraude électorale est tellement évidente. il n ‘ a jamais eu autant de votants et même Trump a plus de voix qu’en 2016. Dans les états charnières gouvernés par les démocrates, les observateurs républicains ont été tenus à l’écart de plusieurs mètres et ne pouvaient pas voir les bulletins. Les gens votent sans pièce d’identité et les bulletins de vote sont déposés dans des boites installées dans la rue sans surveillance. Des sociétés privées payées par les gouvernements des états relèves les bulletins sans aucune surveillance. Tout sonne faux. les USA sont devenus un république bananière. Il y a de quoi craindre pour le futur car c’est encore la première puissance financière, militaire et technologique mais elle est en train de se faire dépasser. Quel sera la réaction de ce système mafieux ?

  • Nanker // 07.11.2020 à 13h18

    « Biden c’est un filet d’eau tiède, il ne va rien faire, un peu de sociétal pour occuper les journalistes »

    Hélas il va rapidement laisser le pouvoir à Kamala, qui elle se dépêchera d’appeler à la Maison Blanche Hillary. Et là prions pour nos pauvres os car Dame Clinton rallumera la guerre froide avec la Russie et la Chine. Ukraine Syrie ça péter de partout.
    Et à l’heure où la cérémonie d’hommage aux trois martyres de Nice vient de s’achever Hillary avait condamné la prise de pouvoir en Egypte par le laïc Al-Sissi et exigé la libration de l’islamiste Morsi.
    Etonnant non?

    • Sara // 07.11.2020 à 15h32

      Effectivement, l’étrange discrétion de cette chère Hillary pendant la campagne n’est pas de bon augure.

  • max // 07.11.2020 à 14h12

    Les dirigeants des USA ont l’habitude des révolutions de couleurs et des changements brutaux de régimes, que lors de cette élection les uns ou/et les autres aient tenté des actions prohibés ne m’étonnerai qu’à moitié.
    Les deux candidats ont fait des scores exceptionnels avec une participation tout aussi exceptionnelle.
    Biden est en fin de vie avec des séquelles de plus en plus évidentes et tenir quatre ans, de plus va être un défi.
    Trump a su se faire détester par des parties de la population que ce soit la covid19, sa misogynie, le climat, sa grossièreté et j’en passe, un peu comme quand en France pour se débarrasser de Sarkozy les électeurs ont voté Hollande.
    Et donc une frange de la population a voté Biden pour être débarrassé de Trump mais il n’y a pas forcément d’amour pour Biden..

  • Otriche // 07.11.2020 à 14h32

    Cette élection rappelle les bons moments de l’élection autrichienne de 2016 où le vote par correspondance était en cause. Ce qui a entraîné l’annulation de l’élection https://www.lemonde.fr/international/article/2016/07/01/l-election-presidentielle-autrichienne-invalidee_4961933_3210.html

  • Lohr64 // 07.11.2020 à 15h32

    Pour ceux que ca pourrait intéresser, je vais partager mon avis Américain.
    Je vis dans l’état très divers (dans le sens très large mélange des ethnies) de Caroline du Nord.
    Nous avions votés en grande majorité, il y a deux ans, en faveur du contrôle d’identité au moment du vote pour les élections a venir (après 2018 donc), le gouverneur de l’état a usé de son droit de veto pour empêcher la loi de passer.
    J’ai eu l’occasion de circuler a travers l’état durant le moi précèdent le 3 Novembre. Une observation simple de l’affichage des supporters dans leur jardins(tradition ici) et on pouvait constater que les affiches pour Trump représentaient une très grande majorité ( 70 a 80%, plus en dehors des villes). Encore une foi, hors des centres urbains, quasiment pas de support pour Biden. Les quelques échanges dont j’ai pu être témoin et sans préjuger des affiliations politiques des intervenants montre que peu de gens comprennent ce qui peut empêcher la publication des résultats pour la Caroline du Nord. la plupart des résultats sont connus et il semble difficile (mais pas impossible)de modifier la donne en faveur de Biden.
    Pour résumer, si vous êtes Américain, vous savez qu’il y a fraude a chaque élection, nous vivons avec parce qu’a l’heure actuelle, nous n’avons pas de solution applicable au problème. Aucun des deux partis n’est prêt a reformer le système.

    • Sara // 07.11.2020 à 20h40

      Oui, bien sûr, ça nous intéresse, merci pour votre témoignage. Ce que vous dites au sujet du veto qu’a mis votre gouverneur à propos de la loi obligeant tout électeur à avoir un document d’identité est quelque chose d’inconcevable pour les Français et les Européens en général. Cela signifierait-il qu’il faut à tout prix empêcher que la fraude devienne plus difficile?

  • Jean Paul B. // 07.11.2020 à 23h59

    [modéré] je souhaite faire entendre un autre « son de cloche » sur les élections étatsuniennes en mettant en lien cette tribune d’Anne Sophie Chazaud publiée ce 7 novembre par RT France.
    https://francais.rt.com/opinions/80525-lost-in-election-amerique-entre-soupcons-fraude-et-censure-anne-sophie-chazaud

  • Darras // 08.11.2020 à 07h37

    Allons, allons, quel intérêt d’ergoter sur un point quand le vote par correspondance est lui même une gigantesque fraude.

  • Agora // 08.11.2020 à 09h27

    · La commission électorale renvoie plus de 99 000 bulletins de vote à Brooklyn . Les fonctionnaires s’inquiètent des nombreux originaux déjà remplis et envoyés https://nypost.com/2020/10/06/board-of-elections-resends-99k-ballots-in-brooklyn-amid-snafu

    · Dans le Wisconsin, Biden a gagné plus de 138.000 votes contre 0 pour Trump en l’espace d’1% de dépouillement https://twitter.com/Mostofsky/status/1323996716157308929

    · À Detroit, dans le Michigan, il y a eu 32519 votes de plus que la population éligible pour voter https://twitter.com/RichValdes/status/1324179767764176896

    · 1,6 million d’électeurs de plus que ceux inscrits dans 19 comtés de Californie, L.A. a 117% d’électeurs inscrits https://www.realclearpolitics.com/articles/2020/01/07/five_states_face_federal_lawsuit_over_inaccurate_voter_registrations__142089.html

    · 23 000 bulletins de vote jetés dans le Wisconsin https://www.apmreports.org/story/2020/07/23/wisconsin-absentee-ballot-rejections

    · Des démocrates se vantent d’avoir triché et nous expliquent comment https://www.lefigaro.fr/international/aux-etats-unis-les-confessions-d-un-fraudeur-electoral-democrate-alimentent-les-soupcons-20200902

    • Haldrix // 09.11.2020 à 02h53

      Ajoutez à votre liste déjà bien complète, les vidéos issues de Veritas Project (postiers anti datant les votes, employés modifiant les votes de personnes âgées, ou encore employés faisant du porte à porte en simulant un job étatique officiel et donc bienveillant, juste là pour aider les habitants du quartier à se décharger du postage « démocratique » de leur vote…
      Pro Trump ?-> ok poubelle…
      En fait je suis plus inquiet non pas pour les USA mais surtout pour notre pays. Macron ayant été adoubé par Obama, je ne doute pas une seconde que cet épisode « démocratique » du vote par correspondance, en inspirera plus d’un chez LREM/ LR/PS. Bientôt, le vote par correspondance obligatoire (cause COVID bien sûr…)

  • Gilles Gomel // 08.11.2020 à 11h37

    Il est amusant de voir les prostituées de la presse essayer de couvrir la fraude électorale pour les démocrates. Voici un exemple tiré de la BBC achetée et payée, dont l’équipe « Reality Check Team » a entrepris de « vérifier les faits » de la « rumeur » d’un dépôt soudain de 138 000 bulletins de vote pour Biden dans le Michigan aux premières heures du matin, alors que personne ne regardait :
    https://www.bbc.com/news/election-us-2020-54811410
    La BBC affirme qu’il s’agissait d’une « erreur de saisie » qui a été corrigée. Cette « erreur de saisie » n’a pas été corrigée, si elle l’a été, jusqu’à ce qu’elle devienne un problème. Comment la BBC sait-elle que le bond soudain des votes pour Biden n’était pas une fraude qui, lorsqu’elle a été révélée, a été expliquée par des fonctionnaires véreux comme étant une « erreur de saisie » ?

    Notez également que la même chose s’est produite dans le Wisconsin voisin à peu près au même moment. Nous avons donc eu deux « erreurs de saisie de données » simultanées dans deux états critiques contestés qui ont effacé l’avance de Trump ? Quelle est la probabilité que cela se produise ?
    (Paul Craig Murray.)

    • Paul // 08.11.2020 à 12h39

      la courbe de progression a-t-elle diminué de la même sorte plus tard pour rectifier ? (pas vu)

      ce qui me surprend c’est que les crises commencent par se focaliser sur une fake news (les 101 % par rapport aux inscrits de 2018)

      Les crises ne se posent pas la question de la participation au Wisconsin ?
      Avec les chiffres annoncés, la participation serait de 85 à 89 % ?

      plus de 3170 k pour 3500/3600 inscrits ?

      on peut avoir la précision ? merci

      • LibEgaFra // 09.11.2020 à 02h17

        Il n’y a rien d’extraordinaire à ce que dans un Etat clé les citoyens se mobilisent.

  • Sara // 08.11.2020 à 15h38

    https://consortiumnews.com/2020/11/06/live-updates-election-2020-biden-wins-presidency/
    Commentaire d’un lecteur (D-MAC):
    « This may be the first election decided by The Pentagon…god help us all. »

    La lucidité des propos tenus, par exemple, dans la video ci-dessous (2015) aurait-elle donc déplu?
    https://www.dailymotion.com/video/x3b1ms0

  • Lohr64 // 08.11.2020 à 18h25

    Biden a ce jour est toujours candidat et pas « président elected » il a été déclaré vainqueur par la presse mais c’est tout sauf officiel. Vous allez avoir de moins en moins accès aux informations venant du coté républicain car comme annoncé pendant la campagne la censure s’accélère sur les media sociaux. Les différentes actions devant les tribunaux ont l’air de porter leur fruits et les décomptes en faveur de Biden sont partout revus a la baisse ( Arizona la moitie de l’avance prétendue a fondue au cours d’un des recomptages). Pas sur que ces actions puissent permettre a Trump de conserver sa place mais ca va sacrement ternir le début d’une présidence Biden qui déjà est équipé d’une assez longue liste de casseroles.
    La cour suprême a ordonné a la Pennsylvanie de maintenir séparés le votes parvenus après la clôture des scrutins au cours des recomptages. Certains lots défient toutes tentatives d’explications a ce jour ( 8 Novembre).
    La réponse d’un Sénateur Républicain a qui on demandait s’il avait assez de preuves de fraude:
    – Bien sur mais a quoi servent toutes ces preuves s’il n’y a aucune volonté de résoudre le problème a la base?

    • Sara // 08.11.2020 à 22h15

      C’est très surprenant ce qui se passe dans le Guardian pour la Caroline du nord, n’est-ce pas?
      https://www.theguardian.com/us-news/ng-interactive/2020/nov/07/us-election-2020-live-results-donald-trump-joe-biden-presidential-votes-pennsylvania-georgia-arizona-nevada
      Pourquoi la Georgie -99% des bulletins comptés- où Biden l’emporte de 0,2% sur Trump est-elle considérée comme gagnée alors que la Caroline du nord -99% des bulletins comptés aussi- où Trump l’emporte de 1,4% sur Biden n’est toujours pas attribuée à Trump?
      Géorgie: Biden 49,5% Trump 49,3%
      Caroline du nord: Trump 50,1% Biden 48,7 %

      • Sara // 08.11.2020 à 22h34

        Au temps pour moi! Je me suis trompée: sur la carte du Guardian, la Géorgie n’est pas encore attribuée à Biden, mais il reste tout de même surprenant que la Caroline du Nord ne soit pas attribuée à Trump avec l’avance qu’il a et 1% seulement de bulletins non encore dépouillés

  • Alex // 08.11.2020 à 21h45

    Biden ne siègera jamais à la Maison Blanche, et Trump va rempiler pour 4 ans.
    La pilule va certainement être dure à avaler pour beaucoup. Mais… DURA LEX, SED LEX

    – Les républicains vont être en colère contre la triche.
    – Les démocrates vont être en colère parce qu’ils seront persuadés qu’on leur vole l’élection, que seuls les médias leur ont attribués. (Ou a-t-on vu que CNN et AP sont légitimes pour désigner le vainqueur d’une élection présidentielle ?)
    – La Presse/TV/Radio éludera la question des preuves de fraudes. Ils amplifieront leur discours Pro-Démocrates, ce qui exaltera les BLM/Antifa et pro-Biden et les persuadera d’être des victimes détentrices d’un glaive vengeur et rancunier. (Et c’est là que je crains les dérapages).
    Je vous laisse lire le message de Alexandria Ocasio-Cortez. (Représentante Démocrate de NY)
    https://twitter.com/aoc/status/1324807776510595078

    • Alex // 08.11.2020 à 21h57

      Le comportement des médias actuellement sur ce sujet est incroyablement dangereux. Il devrait être l’outil de la raison qui explique que l’élection est maintenant dans les mains de la justice, qu’il faut la laisser travailler et que le vainqueur de cette élection ne sera connu qu’après délibérations des juges. Or ils distillent au contraire un venin toxique sur un évènement déterminant pour l’avenir de cette démocratie mais aussi indirectement pour les autres démocraties du monde.
      Des mises en examen et des inculpations vont s’enchainer dès la semaine prochaine. Du sbire qui triche en salle de dépouillement à celui qui orchestre la fraude.
      Vous allez assister à ce que l’on ne pensait possible que dans une superproduction Hollywoodienne.
      On verra à quelle tête de l’hydre « US » ces enquêtes vont-elles mener ?

      Enjoy the show.
      Suivez la Fleur de Lotus 😉

  • LibEgaFra // 09.11.2020 à 02h19

    « Biden ne siègera jamais à la Maison Blanche, et Trump va rempiler pour 4 ans. »

    Qu’est-ce que vous pariez?

  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications