Les Crises Les Crises
6.juin.20186.6.2018 // Les Crises

“L’origine nazie du nom de l’Iran” : les iranologues démontent BHL (3/3)

Merci 18
J'envoie

Aujourd’hui, fin du démontage d’une énorme Fake News de BHL, visant à manipuler l’opinion publique et à attiser les tensions contre l’Iran.

Partie I.

  1. 07/04/18 : BHL chez Ruquier
  2. Extrait du livre de BHL Les cinq rois
  3. Un premier Factchecking par CheckNews de Libération
  4. Éléments d’explication

Partie II.

  1. La Réponse de BHL à CheckNews
  2. Factchecking de la réponse de BHL par O. Berruyer

Partie III.

  1. L’avis des iranologues sur BHL
  2. BHL : Bon Aryen ou Mauvais à tout ?
  3. À vous de jouer !
  4. Épilogue

VII. L’avis des iranologues sur BHL

Pour conclure, et clore définitivement cette polémique, nous avons interrogé certains des plus grands iranologues mondiaux, qui ont accepté de lire l’analyse de BHL et de nous donner leur avis. L’avis d’un des plus grands, Ehsan Yarshater, a déjà été cité précédemment.

7-1 Ali Ansari, professeur d’Histoire du Moyen-Orient à l’Université St. Andrews en Écosse, créateur de l’Institut d’Études Iraniennes

“J’ai écrit à ce sujet dans mon livre, The politics of nationalism in Iran (2012).

En résumé, ses commentaires sont complètement absurdes.

Le nom “Iran” est le nom utilisé par les habitants du pays depuis des siècles, ce qui a été observé par de nombreux voyageurs qui s’y rendaient. Il a ses origines dans l’Iran préislamique sassanide. En 1935, le gouvernement iranien a insisté pour que les gouvernements occidentaux utilisent ce nom dans toute la correspondance internationale au lieu de la dénomination “Perse”, qui était bien sûr le nom occidental pour le pays depuis l’époque des Romains. Bien qu’il y aurait des preuves que cela a été fait avec l’encouragement de l’ambassade iranienne à Berlin, ce n’était ni un changement de nom, ni la première fois que le gouvernement iranien faisait une telle demande. Il avait envoyé des lettres similaires au gouvernement turc en 1924.

Il n’y a pas eu de pacte nazi et, en tout état de cause, rien de tout cela n’a la moindre pertinence par rapport à la République islamique d’Iran actuelle.

Il est affligeant de voir un intellectuel aussi influent promouvoir de telles sottises.” [Professeur Ali Ansari à propos de BHL, 11 mai 2018]

7-2 Arshin Adib-Moghaddam, professeur en Étude Iraniennes à l’Université de Londres

C’est le plus gros morceau de charlatanerie que je n’ai jamais vu, venant de la part de cet homme qu’on pourrait presque qualifier de fanatique et grossier.

Le nom Iran est l’ancienne désignation de cette région pour les Perses qui n’ont jamais utilisé le terme “Perse” (ou Fars) dans leur langue. Cette région a été désignée sous le nom de “Iran Zamin” depuis l’époque de Cyrus le Grand, longtemps avant que le racisme ne se développe dans les laboratoires de la modernité européenne. Lorsque Reza Shah a changé le nom, il ne faisait que suivre cette tradition.

De plus, des ambassadeurs iraniens tels que le “Schindler iranien” Abdol-Hassan Sardari ont activement aidé les Juifs à s’échapper d’Europe (http://www.bbc.co.uk/news/magazine-16190541). L’Iran continue d’accueillir la plus grande communauté juive en dehors d’Israël avec des synagogues, des membres du parlement, des bouchers casher, etc. (https://www.belfercenter.org/publication/iran-netanyahu-and-holocaust)

Je serais heureux de débattre contre cet homme ignorant [de l’histoire Iranienne] dans n’importe quel endroit.” [Professeur Arshin Adib-Moghaddam à propos de BHL, 10 mai 2018]

7-3 Azimi Fakhreddin, professeur d’Histoire iranienne à l’Université du Connecticut

“Le pays est connu sous le nom d'”Iran” par ses habitants depuis près de deux millénaires, si ce n’est plus. Les Européens et d’autres, cependant, l’appelaient “Perse”. En 1935, le gouvernement iranien a officiellement demandé aux gouvernements étrangers de désigner le pays sous le nom d’Iran. Le motif principal de cette décision était le nationalisme anticolonial ainsi que des préoccupations patriotiques. Pour le Reza Shah modernisateur, et de nombreux responsables iraniens, le nom “Perse” avait acquis une association étroite avec les faiblesses passées et les souvenirs désagréables d’assujettissement colonial et d’humiliation depuis le début du XIXe siècle.

Les discours sur l’origine aryenne remontent aux nationalistes iraniens du XIXe siècle. Ces idées visaient en grande partie à s’opposer à l’attitude des impérialistes européens qui considéraient les Iraniens, ainsi que d’autres peuples non-européens, en termes raciaux, et les tenaient pour inférieurs. Toute association présumée entre l’Iran et les notions de généalogie “aryenne” avait pour but de générer une notion de confiance en soi nationale. Elle était destinée à contrer la longue expérience de domination impériale européenne informelle plutôt que de souscrire à une idéologie raciale distincte comparable au nazisme.

Il est tout simplement absurde et ridicule de dire que demander à ce que le pays soit désigné par un nom que les Iraniens eux-mêmes utilisaient depuis deux millénaires, c’était se soumettre au nazisme.[Professeur Azimi Fakhreddin, à propos de BHL, 11 mai 2018]

7-4 Naghmeh Sohrabi, titulaire de la Chaire d’histoire du Moyen Orient à l’Université Brandeis

Rappelons que “l’Université Brandeis est la première université financée par la communauté juive aux États-Unis. […] Bien que petite par la taille, Brandeis est aujourd’hui l’une des universités les mieux cotées aux États-Unis, et l’un des centres de recherche les plus renommés” (Wikipedia).

“Le changement de nom de Perse en Iran s’est effectivement produit en 1935, mais il y a plusieurs questions qui doivent être clarifiées : “Iran” était le nom du pays (et avant cela, le nom du plateau). L’ordre de 1935 était destiné à ce que les pays étrangers appellent l’Iran par le nom qu’il se donnait déjà lui-même. Il ne s’agissait pas d’un changement soudain de la désignation que le pays se donnait pour apaiser l’ambassadeur allemand.

L’Iran a en effet pris le parti de l’Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale jusqu’à son occupation par les alliés en 1941 pour sécuriser ce qu’ils appelaient “le Corridor Persique”. (manifestement, malgré l’ordre de 1935, les pays étrangers l’appelaient encore Perse et l’occupaient encore). Les raisons en sont complexes et sont liées à l’histoire de l’Iran, de la Grande-Bretagne et de la Russie, culminant dans l’accord anglo-russe de 1907 visant à diviser le pays en trois zones bien qu’il s’agisse techniquement d’un État souverain. Il serait difficile d’imaginer qu’un pays souhaiterait prendre le parti de ses occupants.

Enfin, il faut faire attention à ne pas faire des étymologies anhistoriques. Par exemple, si j’examinais le nom “Bernard” et que je disais que ses racines signifient “ours fort” en allemand [NdT : exact, source], j’aurais raison. Mais je me tromperais néanmoins largement si je venais à penser que tous les Bernard sont des ours allemands et forts. De même, si le nom “Iran” signifie bien “terre des Aryens”, seuls les plus ignorants d’entre nous verraient l’idéologie nazie dans ce nom qui existait depuis des siècles bien avant que les Européens ne créent cette idéologie méprisable.

M. Levy affirme dans une interview que A) très peu de gens connaissent l’histoire du changement de nom de l’Iran en 1935 et B) qu’il l’a “découvert quelque part au Kurdistan”. Malheureusement, pour ceux d’entre nous – nombreux – qui recherchent la connaissance dans les livres et les bibliothèques et non “quelque part”, cette histoire, à la fois sa version historiquement exacte et la fausse version découverte par M. Levy, est bien connue.” [Professeur Naghmeh Sohrabi, à propos de BHL, 10 mai 2018]

7-5 Derek Mancini-Lander, professeur d’Histoire de l’Iran à l’Université de Londres

“Il n’y a pas grand-chose à dire sur l’histoire de BHL, si ce n’est qu’elle est sélective et mal informée.

Il ne fait aucun doute que Reza Shah a été influencé par les idées nationalistes émergentes, qui, comme le fascisme, ont construit une rhétorique romantique traitant d’une mythologie glorieuse des origines du peuple aryen. De plus, il n’est pas faux que le Shah, un habile politicien, ait entretenu des liens avec l’Allemagne nazie dans le cadre d’un programme géopolitique visant à contrer les appétits impérialistes de la Grande-Bretagne au sud et de l’URSS au nord.

Cependant, en conclure, sur la base d’une lecture plutôt sélective d’une poignée d’études, que la décision d’appeler l’État-nation connu sous le nom de Perse “Iran” est originaire de Berlin ou signale une fraternité idéologique avec le national-socialisme serait incorrect. Plus ridicules encore sont les affirmations selon lesquelles Muhammad Reza Shah, le fils et successeur de Reza Shah, avait l’intention de revivifier une idéologie nazie, centrée sur les notions nazies de nation aryenne.

En outre, l’affirmation selon laquelle l’islamisme, et en particulier l’islamisme chiite sur laquelle se fonde la République islamique d’Iran, représente une tentative délibérée de perpétuer ce nazisme n’a absolument aucun fondement dans les faits.

BHL n’est apparemment pas un érudit de l’histoire iranienne, ne lit pas le persan et n’a pas lu la littérature savante sur la question.

En bref, le terme “Perse” n’avait été adopté que récemment par la dynastie Kadjar et par la monarchie constitutionnelle de l’époque. “Perse” était le terme que les Européens avaient employé pour décrire le territoire, mais n’était pas utilisé par les habitants du lieu. Il y a beaucoup d’autres termes que les habitants de l’Iran d’aujourd’hui utilisaient pour désigner leur pays ; cependant, au moins depuis le treizième siècle, s’ils voulaient se référer au territoire dans son ensemble, ils utilisaient le terme “Iran”, et non “Perse”. “Perse” provient de la prononciation grecque de la région à l’intérieur de l’Iran connue sous le nom de Pars/Fars. Cette région a également donné son nom à la langue qui y est parlée, le farsi. Mais je mets BHL au défi de produire un seul texte en persan, écrit entre les années 500 et 1900 de notre ère, qui se réfère au territoire en question sous le nom de “Perse”.

Il est complètement faux de dire que Reza Shah a inventé le terme “Iran”, ou qu’il a commencé à l’utiliser sur instruction directe des nazis. Il est également faux de prétendre que le nom “Perse” a été utilisé par les habitants de cette terre depuis l’Antiquité. Ainsi, jusqu’au XIXe siècle, aucun habitant du pays connu aujourd’hui sous le nom d’Iran ne se serait défini comme Persan. Il est tout aussi vrai que peu de gens se seraient définis comme Iraniens, ethniquement ou nationalement. Ce sont deux notions très modernes d’identité nationale qui n’existaient pas jusqu’à tout récemment.” [Professeur Derek Mancini-Lander, à propos de BHL, 10 mai 2018]

7-6 Alan Williams, professeur d’études Iraniennes à l’Université de Manchester

“Les Iraniens se sont toujours appelés “iraniens” et il n’y a pas eu de “changement de nom” en 1935 ou à un autre moment. L’Iran est le nom du pays et de sa culture. Le nom “Perse” vient des traductions grecques et latines de l’iranien Parsa, le nom de la province du sud-ouest où se trouvaient Persépolis et Suse, par exemple, et remonte à une époque où les locuteurs de ces langues grecques et latines étaient les ennemis des anciens achéménides, parthes et sassanides.

Cela s’explique par la présence du centre impérial de ces dynasties iraniennes dans la province de Pars, d’où “Persis” puis “Perse” et enfin “Persan”. Mais en fait, Pars/Fars (cette dernière est la forme arabisée depuis la conquête islamique du VIIe siècle après J.-C.) n’est qu’une province d’Iran, dans le sud-ouest. Il existe de nombreuses autres langues régionales iraniennes, telles que le dari, le lori, le turk du Khorassan, le kurde, etc. Mais le Pars/Fars et la langue parsie/farsie ont eu la préséance à l’intérieur, et “Perse” est restée la dénomination par laquelle le pays et la langue “nationale” étaient connus en Occident. Il y a une analogie avec la manière dont certains dialectes locaux ont gagné en suprématie, par exemple en Angleterre et en France. Personne ne confond Londres avec l’Angleterre.

L’étude de l’histoire est compliquée par le fait que les démagogues et les extrémistes ne se donnent pas la peine de considérer qu’avant l’État-nation moderne, l’identité était un concept plus localisé, et non pas mondialisé.” [Alan Williams, à propos de BHL, 11 mai 2018]

7-7 Un grand iranologue américain

Voici l’avis d’un très grand iranologue, professeur dans une grande université américaine, qui souhaite garder l’anonymat :

“Je sais qui est [BHL] et je suis surpris que qui que ce soit le prenne au sérieux ; il a acquis la réputation de parfois relayer des informations non fiables.”

“La question a été largement débattue et est très bien connue. La politique de changement de nom de 1935 n’a pas été effectuée ” sous les ordres de l’Allemagne “, elle aurait simplement été suggérée à Reza Shah par un diplomate iranien en Allemagne. En outre, il s’agissait d’exiger que les pays étrangers appellent le pays par le nom que son peuple lui avait donné pendant de nombreux siècles, l’Iran, plutôt que par un nom d’origine européenne, la Perse, dont on pensait qu’il avait des connotations de sous-développement et de corruption.

Cette politique ne représentait pas une approbation d’Hitler ou du nazisme, mais elle pouvait être considérée comme faisant partie d’un effort pour renforcer les relations avec une nation, l’Allemagne, qui servirait de “troisième force” pour contrebalancer les pressions de l’influence britannique et russe/soviétique. Elle était destinée à renforcer l’identité d’un nouveau pays progressiste et nationaliste, mais on pourrait soutenir que sur le long terme, elle a eu l’effet contraire, car les événements ont fait que le nom “Iran” a acquis une connotation négative parmi les étrangers. Déjà en 1959, la politique avait été renversée et le gouvernement considérait que l’utilisation du nom Perse (c’est-à-dire par des étrangers ou dans des langues étrangères) était tout aussi acceptable que celle du nom Iran.

Le point crucial est que “Perse” n’est pas et n’a jamais été le nom “traditionnel” du pays, sauf parmi les étrangers ; tout au plus, c’est le nom d’une province (Fars) et non de la nation. L’Iran est littéralement la “terre des Aryens” et ce, depuis plus de deux mille ans. Cela n’a rien à voir avec l’usage national-socialiste du terme, et suggérer le contraire ne sert à rien d’autre que d’essayer de salir le pays de la tache du nazisme.

VIII. BHL : Bon Aryen ou Mauvais à tout ?

Rappelons que, depusi 40 ans, BHL oblige régulièrement les spécialistes à réagir à ses méthodes – nous vous renvoyons sur la page Wikipédia de BHL :

“À l’occasion de la sortie de la Barbarie à visage humain, le philosophe Gilles Deleuze portait un jugement négatif sur l’œuvre du jeune écrivain, qui se serait livré à des rapprochements hâtifs, parfois « ignobles ». Plus généralement, à propos des nouveaux philosophes, Deleuze écrit : « Je crois que leur pensée est nulle. Je vois deux raisons possibles à cette nullité. D’abord ils procèdent par gros concepts, aussi gros que des dents creuses, LA loi, LE pouvoir, LE maître, LE monde, LA rébellion, LA foi, etc. Ils peuvent faire ainsi des mélanges grotesques, des dualismes sommaires, la loi et le rebelle, le pouvoir et l’ange. En même temps, plus le contenu de pensée est faible, plus le penseur prend d’importance, plus le sujet d’énonciation se donne de l’importance par rapport aux énoncés vides. »

La prise de liberté avec la vérité et les faits inspire un reproche formulé par exemple par l’historien Pierre Vidal-Naquet et par le philosophe Cornelius Castoriadis à propos de son livre Le Testament de Dieu, 1978. Dans un article du Nouvel Observateur daté du 9 juillet 1979, Cornelius Castoriadis, admettant sa perplexité devant le « phénomène BHL », écrivait : « Sous quelles conditions sociologiques et anthropologiques, dans un pays de vieille et grande culture, un « auteur » peut-il se permettre d’écrire n’importe quoi, la « critique » le porter aux nues, le public le suivre docilement – et ceux qui dévoilent l’imposture, sans nullement être réduits au silence ou emprisonnés, n’avoir aucun écho effectif ? » Castoriadis ajoutait néanmoins : « Que cette camelote doive passer de mode, c’est certain : elle est, comme tous les produits contemporains, à obsolescence incorporée. »

Le sociologue et philosophe Raymond Aron a consacré dans L’Express un article particulièrement critique envers l’essai L’idéologie française de BHL, paru en 1981. Aron reproche à Lévy d’aborder des questions qui exigent rigueur et subtilité — tel l’antisémitisme en France — en se livrant à une lecture unilatérale de l’histoire française et à des généralisations manquant d’équilibre et de sens du jugement politique. Ces critiques sont également formulées par Pierre Nora, Emmanuel Le Roy Ladurie, Léon Poliakov, Bertrand Poirot-Delpech et Paul Thibaud. Dans son étude sur « le syndrome de Vichy », l’historien Henry Rousso évoque L’idéologie française de Bernard-Henry Lévy, auteur « critiqué (…) pour son incompétence historique, ses amalgames et syllogismes grossiers », comme « un brûlot maladroit, où le ton inquisitorial et péremptoire ne peut faire oublier que Lévy appartient après tout à cette cohorte des ci-devant marxistes, dont la rupture de ban s’est déroulée dans le même vacarme que leurs noces. »

Il est dommage qu’à ce stade, et depuis le temps, BHL n’ait toujours pas compris qu’il est extrêmement improbable que son niveau de compétence puisse aboutir à ce qu’il soit à l’origine d’un vrai scoop, “que très peu de gens savent, et, en tout cas, qu’il n’a lu nulle part”(sic.), et qu’il devrait donc procéder à de sérieuses vérifications – s’il ne veut pas diffuser d’énormes fake news.

IX. À vous de jouer !

Heureusement, Internet nous donne des possibilités dont ne disposaient pas nos prédécesseurs dévoilant ses impostures, et qui se plaignaient de “n’avoir aucun écho effectif”.

Premièrement, l’Observatoire de la Déontologie et du Pluralisme de l’Information (ODPI) a saisi le comité d’éthique de France Télévision pour se plaindre de l’émission de Ruquier, et exiger un correctif à l’antenne. En effet, on comprend bien en quoi la diffusion d’une fausse information de cette ampleur sur une émission de grande écoute, sans qu’aucun correctif n’ait été apportée, et dans un contexte de grande tension au sein de la communauté internationale, constitue un énorme problème auquel il faut remédier au plus vite. La télévision française ne doit pas se faire le relai d’éléments de propagande grotesques.

Deuxièmement, nous vous encourageons à retweeter ce tweet

Troisièmement, nous avons saisi le médiateur de France Télévision, et nous vous incitons à appuyer notre demande en lui écrivant via ce formulaire de contact, en vous inspirant de cette trame :

Monsieur le Médiateur,

Je vous saisis à propos de l’émission “On n’est pas couché” du samedi 7 avril 2018, où a été interviewé longuement et complaisamment Bernard-Henri Lévy, durant une heure.

Il est venu diffuser de fausses informations très graves, comme :

  • « en 1935, la Perse décide de changer de nom et de s’appeler l’Iran sur ordre de l’Allemagne. »
  • « l’Allemagne nazie propose aux Persans “le deal du siècle”. L’Allemagne nazie dit aux Persans : « On va faire, vous les Aryens de l’Est, nous on fera les Aryens de l’Ouest, on va faire une chouette aventure commune, on va dominer le monde ! » Et les Iraniens acceptent le deal, et on a cette espèce de “coup d‘État sémantique” incroyable ! ».
  • « [Les Iraniens] sont les derniers à ne pas s’être dénazifiés. »

Le tout visant évidemment à assimiler l’Iran avec les Nazis.

Ces propos ont été démontés par les sites de Libération et de Les-Crises.fr, qui ont interviewé de nombreux iranologues, ébahis devant de tels propos démontrant l’incompétence de leur auteur. https://www.les-crises.fr/l-origine-nazie-du-nom-de-liran-une-nouvelle-fake-news-de-bhl/

Ces mensonges sont indignes du service public – d’autant que Bernard-Henri Lévy diffuse ce genre de propos erronés, régulièrement démontés, depuis une quarantaine d’années.

Je vous remercie donc de nous indiquer par retour quand l’émission “On n’est pas couché” va corriger à l’antenne les propos erronés, et quels sont les suites que vous entendez donner à cette triste affaire.

Bien cordialement

De même nous vous recommandons de saisir le CSA, tout comme nous l’avons fait. Le lien de saisie est ici, et vous pouvez utiliser la trame précédente.

Nous vous remercions par avance !

X. Épilogue

En exclusivité, nous sommes en mesure de vous dévoiler le probable coeur du prochain livre de BHL :

“Mais comment les Indiens osent-ils glorifier depuis 2000 ans le symbole des nazis ?”

(Pour BHL, la réponse est ici : Svastika)

Un grand merci à Carla, JP, Anne et Paul pour leur fantastique aide !

Commentaire recommandé

Fritz // 06.06.2018 à 06h42

La preuve est faite : BHL est un charlatan qui use de l’amalgame pour attiser les tensions et préparer la guerre.
En conséquence, je crois que pour la première fois, je vais écrire au médiateur de France Télévisions et au CSA en suivant vos recommandations. Cette fois, la coupe est pleine, et l’enjeu est trop grave.

Car il ne faut pas compter sur nos autorités pour saisir le juge et déréférencer le site de BHL, au moment où les godillots de Zupiter concoctent leur loi scélérate sur la « manipulation de l’information ».

De ce côté ci, toutes les manip’ sont permises : rappelez-vous Timisoara, l’Irak, la Bosnie, le Kosovo, la Libye, la Syrie, l’Ukraine, et j’en oublie. BHL reste impuni, car BHL prépare la guerre.

128 réactions et commentaires

  • robert pierron // 06.06.2018 à 06h37

    Il n y a pas qu en Inde mais aussi ds les cimetieres vietnamiens et j ai vu une entree de maison aux Philippines ornee de ce symbole utilisé par les nazis

     12

    Alerter
    • Nicolas // 06.06.2018 à 07h16

      Regardez la carte de n’importe quelle ville du Japon : Plein de lieux de rencontres nazis ! .. où pour une raison qui échappera à BHL les gens semblent surtout préoccupés par la prière.

       16

      Alerter
    • Toff de Aix // 06.06.2018 à 08h13

      Sauf que la croix gammée nazie est orientée à l’inverse de la svastika traditionnelle, ceci expliquant peut-être cela 😉

       5

      Alerter
      • Kiwixar // 06.06.2018 à 08h41

        Orientée dans l’autre sens parce que selon BHL, le Japon se trouve dans un autre hémisphère… Sud? Les éviers se vident bien dans l’autre sens ici (NZ) mais on aimerait bien que le service public télévisé français tire (enfin) la chasse sur ce menteur coupable de propagande de guerre. Le pire des crimes car il les contient tous.

         51

        Alerter
        • Bigtof // 06.06.2018 à 09h58

          Il lui resterait encore Arte dont il est au comité de direction.. Délirant, non ?

           13

          Alerter
        • eunix // 06.06.2018 à 13h49

          “Les éviers se vident bien dans l’autre sens ici (NZ)”

          Fake News !

           6

          Alerter
          • Nicolas // 06.06.2018 à 19h22

            «“Les éviers se vident bien dans l’autre sens ici (NZ)”
            Fake News !»
            sauf si son évier fait une centaine de kilomètres de diamètre, auquel cas l’effet Coriolis sera perceptible.

             4

            Alerter
      • Globule rouge // 06.06.2018 à 11h21

        la svatiska est un symbole tres anciens, repandu dans differentes cultures eurasiennes (voire ailleurs), des celtes aux habitant du japon, un symbole qui a ete utilise par de nombreuses religions, y compris les chretiens, mais aujourd’hui surtout utilise par des courants boudhistes en asie, ou par des indhouistes (ou autre religion en inde).
        Les deux orientations de la svatiska ont existe et continuent d’exister, c’est un motif qui a plus de 10000 ans.

         7

        Alerter
        • elyos421 // 06.06.2018 à 16h03

          le sens giratoire est d’ailleurs souvent corrélé avec le sens rituel des processions.
          a noter que l’on en trouve même aux amériques ( chez les hopis et les aztèques )
          en même temps c’est un signe assez simple pour évoquer une croix tournante.

          je connaissais un vieux monsieur dont la maison familiale construite nettement avant guerre avait un splendide carrelage d’entrée de croix gammées entrelacés. Effet garanti.

           2

          Alerter
          • Nicolas // 06.06.2018 à 19h33

            Il y a des croix gammées pleins les musées, rayon mosaïques romaines. Ah, mais ce sont bien les Romains qui ont inventé le fascisme ! Donc les croix gammées sont bien un symbole fasciste ! Donc il faut bombarder les pays asiatiques où ce symbole reste présent ! Aux armes ! L’art de la philosophie ne vaut que s’il est un art de la guerre !
            … oups, désolé, j’ai eu un spasme botulien, faites pas attention, ça va passer.
            … Il faut détruire les pays qui s’appelle Iran, Syrie et France, ce sont des noms dangereux !
            Oups, désolé, encore un spasme, mais c’est bon là, j’ai pris mon médoc (ça se soigne, tout espoir n’est pas perdu pour Botule !)

             12

            Alerter
      • jhz // 06.06.2018 à 16h32

        Au Japon, les temples sont représentés sur les cartes par une svastika qui est parfois lévogyre, parfois dextrogyre. Je ne sais pas pourquoi.
        En tout cas, ce n’est pas systématiquement l’inverse de la croix gammée.

         3

        Alerter
      • coco l’ asticot // 06.06.2018 à 18h33

        A Toff de Aix

        c’ est de toute évidence, un signe nazi inversé .Ils sont malins, les bougres .

         7

        Alerter
    • triococo // 06.06.2018 à 08h44

      J’en ai vus et photographiés en Indonésie…en juillet passé.

       4

      Alerter
    • faxmax // 06.06.2018 à 11h06

      A côté de l’entrée du musée de la marine de Dunkerque (en pleine rue) il y a une énorme ancre qui arbore une svastika qui est en fait le logo d’une fonderie anglaise d’avant-guerre !

      https://www.monnuage.fr/point-d-interet/ancre-a106548

       4

      Alerter
    • François Lacoste // 06.06.2018 à 22h03

      Pour commencer:
      https://francais.rt.com/international/51191-affaire-babtchenko-bhl-glucksmann-duval-personnalite-rattrapees-verite

      Les commentaires qui ouvrent les réaction a l’étude très sérieuse d’Olivier Berruyer et de sa petite mais si efficace équipe, me paraissent de bien peu d’intérêt…

      Cette étude démontre les manières odieuses de BHL.
      Et on pourrait se demander pourquoi BHL nous fait un tel “caca nerveux” à propos de l’Iran, qui pour l’instant n’a jamais attaqué qui que ce soit y compris la Syrie, un traité de défense liant ces deux pays; https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_guerres_de_l%27Iran.

      Sans doute Israël craint la politique Iranienne de soutient à la Syrie et au Hezbollah (en Syrie et au Liban), ce qui est logique.

      BHL est un soutient indéfectible à Israël (et bien sûr aussi à son armée, “la plus étique du monde”…), mais il est aussi un combattant (propagandiste) très engagé aux côté des israéliens les plus radicaux dans la guerre que ce pays mène pour la conquête de territoires et pour l’hégémonie militaire (déjà acquise) et politique dans cette partie du proche proche orient.
      Dans cette guerre qui dure depuis 70 ans Israël n’es pas seule, elle peut compter sur les USA, l’Angleterre, la France, l’Allemagne et d’autres qui la soutiennent avec plus ou moins d’ardeur selon les circonstances et pour des raisons diverses et variables.

      Dans les années 80 un ambitieux plan de reconfiguration du moyen orient est conçu au USA;
      https://www.monde-diplomatique.fr/2017/09/GALICE/57854
      Il est évidement toujours d’actualité malgré les difficultés qui n’ont pas manqué d’apparaître.

      Dans notre pays, il n’y aurait pas que BHL qui soutienne sans retenu le gouvernement israélien. Merci à Michelle Sibony pour son courageux combat sur le site UJPF pour la liberté de tous.
      https://francais.rt.com/entretiens/51331-michèle-sibony-militante-comment-la-france-ose-t-elle-recevoir-en-grande-pompe-netanyahou

       10

      Alerter
  • Fritz // 06.06.2018 à 06h42

    La preuve est faite : BHL est un charlatan qui use de l’amalgame pour attiser les tensions et préparer la guerre.
    En conséquence, je crois que pour la première fois, je vais écrire au médiateur de France Télévisions et au CSA en suivant vos recommandations. Cette fois, la coupe est pleine, et l’enjeu est trop grave.

    Car il ne faut pas compter sur nos autorités pour saisir le juge et déréférencer le site de BHL, au moment où les godillots de Zupiter concoctent leur loi scélérate sur la « manipulation de l’information ».

    De ce côté ci, toutes les manip’ sont permises : rappelez-vous Timisoara, l’Irak, la Bosnie, le Kosovo, la Libye, la Syrie, l’Ukraine, et j’en oublie. BHL reste impuni, car BHL prépare la guerre.

     94

    Alerter
    • WASTERLAIN // 06.06.2018 à 07h40

      Tout à fait d’accord, moi aussi je vais écrire au médiateur de France Télévision et au CSA !

       23

      Alerter
      • Dominique // 06.06.2018 à 10h53

        « je vais écrire au médiateur de France Télévision »
        Pour moi, c’est fait.

         11

        Alerter
        • Dominique // 06.06.2018 à 11h28

          Et j’ai reçu cette réponse :

          « Bonjour,
          Nous avons relayé votre courriel auprès des équipes ad hoc afin qu’elles en prennent connaissance.
          En effet, conformément à sa mission, la médiation n’exerce aucune responsabilité éditoriale et n’interfère pas en l’occurrence, dans l’élaboration ou le contenu des émissions.
          Elle veille en revanche à transmettre aux responsables de ces programmes les propos des téléspectateurs susceptibles d’optimiser l’adéquation de leurs attentes avec l’offre du groupe.
          Vous remerciant d’avoir pris le temps de nous écrire pour nous faire part de votre intérêt.
          Salutations attentives,
          FA – Médiation des programmes
          France Télévisions »

           6

          Alerter
          • Seth // 06.06.2018 à 18h35

            Donc la médiation s’occupe du courrier des spectateurs épi c’est tout… On se croirait revenu sur le télé 7 jours des années 70.

             7

            Alerter
          • Julien // 07.06.2018 à 04h34

            “Nous avons relayé votre courriel auprès des équipes ad hoc afin qu’elles en prennent connaissance”

            Traduction : votre courriel s’est ajouté à la centaine d’autres traités par le stagiaire.

            “la médiation n’exerce aucune responsabilité éditoriale et n’interfère pas en l’occurrence, dans l’élaboration ou le contenu des émissions”

            Traduction : ne vous affolez pas car de toute façon, votre courriel ne changera rien à ce qu’on diffuse.

            “Elle veille en revanche à transmettre aux responsables de ces programmes les propos des téléspectateurs susceptibles d’optimiser l’adéquation de leurs attentes avec l’offre du groupe.”

            Traduction : mais quand même, le stagiaire récupère certains propos de certains courriels pour faire son mémoire de fin de stage (master média et information) qu’il transmettra à son tuteur.

            Ledit tuteur “optimisera” alors *peut-être* (comment ?) l’offre du groupe aux attentes des maudits consommateurs que vous êtes (seulement si le mémoire du stagiaire obtient une note supérieure à 16/20).

            Uriner dans un violon eut-il été plus utile ?

             4

            Alerter
    • RGT // 06.06.2018 à 08h16

      Je pense que la seule préoccupation qui emplit l’esprit de ce “saint homme” est seulement son ego démesuré et le souhait permanent d’être en tête d’affiche de tous les médias.

      Pour quelle raison ?

      Simplement pour exister et avoir la sensation d’être un “grand homme” incontournable par la “qualité” de ses interventions “salvatrices”.

      Le meilleur moyen de se prémunir contre ce sinistre individu (que finalement je plains sincèrement d’en être arrivé à ce point) consiste simplement à l’ignorer et à considérer ses interventions et ses “œuvres” pour ce qu’elles sont vraiment : Un ramassis de fables montées en épingle par ses soins et relayés par ses “amis” qui viennent l’appuyer pour récupérer un peu de “gloriole” au passage (et sans doute quelques petites contributions sonnantes et trébuchantes).

      Si les émissions de qualité propagande étaient boycottées par la population lobotomisée il ne tarderait pas à sombrer dans les abysses de l’oubli pour notre bienfait à tous.

       41

      Alerter
      • WASTERLAIN // 06.06.2018 à 08h37

        Peut-être, mais on ne peut s’empêcher de constater que sa manière de se mettre en avant correspond toujours à la feuille de route du Grand Moyen Orient des USA et d’Israël, ou encore d’un suivisme systématique, quand il ne la précède pas, de la politique agressive de l’OTAN.
        C’est bien trop souvent le cas pour que ce soit le hasard !
        En outre, quand on voit les conséquences dramatiques de ses élucubrations, comme son lobbying pour une intervention militaire en Lybie, on ne peut se contenter de boycotter les émissions où il intervient. Il est un niveau de passivité qui avec ce genre d’individu est assimilable à de la complaisance, voire de la complicité.
        Médiateur France 2 et CSA, c’est fait !

         75

        Alerter
      • Dominique // 06.06.2018 à 11h26

        « Je pense que la seule préoccupation qui emplit l’esprit de ce “saint homme” est seulement son ego démesuré »
        Pas d’accord. Il est manifestement en mission (qu’il s’est données lui-même). Sinon, comment expliquer qu’il voit des nazis partout sauf en Ukraine, et qu’il ne cherche des poux que sur les gouvernements ressentis comme hostiles par Israël ?

         29

        Alerter
      • Haricophile // 06.06.2018 à 15h51

        Je le plaindrait peut être si le sujet n’avait été que le monde virtuel du spectacle télévisuel, mais hélas cela ne s’est pas arrêté là, des quantités considérables de gens ont souffert dans leur chair des activités de ce sinistre individu qui ne fait pas que parler a la télé.

        Non, je ne plaindrais jamais ces monstres, quand bien même ils “passent bien” a la télé, quand bien même ils se réfugient dans “la responsabilité diluée” (truc bien étudié par le tribunal de Nuremberg…) ! Ou alors il faut commencer par plaindre bien les Landru qui sont responsables de considérablement moins de morts et de misères dans les faits !

         7

        Alerter
    • Fredo // 06.06.2018 à 08h29

      C’est fait aussi…
      Question : le CSA et France télévision ne sont-ils pas déjà noyautés par un courant de pensée à priori favorable à cet horrible petit personnage ?

       39

      Alerter
    • Elena // 06.06.2018 à 19h21

      “BHL est un charlatan qui use de l’amalgame pour attiser les tensions et préparer la guerre.”

      Il saute sur la charogne comme le pire des charognards. Sauf que cette fois-ci la charogne était bien vivante:

      https://francais.rt.com/international/51191-affaire-babtchenko-bhl-glucksmann-duval-personnalite-rattrapees-verite

      Ah, la vérité… Pourquoi s’embarrasser de la vérité?

       3

      Alerter
  • Nicolas // 06.06.2018 à 06h55

    Bravo pour cette énorme enquête ! Espérons que cela permette de réduire la très dangereuse influence de ce charlatan faiseur de guerres.

     33

    Alerter
    • Fabrice // 06.06.2018 à 08h12

      Chaque régime à eu son “penseur” pour justifier “intellectuellement” ses actes, BHL est dans cette tradition en anticipant souvent l’ordre du cor, car il sait anticiper le moment où la chasse est ouverte.

       11

      Alerter
  • jmdest62 // 06.06.2018 à 07h02

    Médiateur France2 et CSA …c’est fait .
    @+

     17

    Alerter
  • DUGUESCLIN // 06.06.2018 à 07h19

    De considérer que des peuples qui auraient des origines aryennes seraient de ce fait des nazis potentiels, est une considération injurieuse et hautement raciste. L’amalgame aryen=nazi, que BHL voudrait induire est sans aucun doute condamnable au même titre que le serait l’amalgame sémite=nazi. Que des dictateurs aient des origines juives ou aryennes ou autres, n’implique pas que tous les juifs et tous les aryens, ou autres, soient condamnés d’avance comme suppôts d’idéologies racistes. Souhaiter une guerre en s’appuyant sur “l’aryanisme” de l’Iran est hautement condamnable.
    La loi contre le racisme devrait s’appliquer aux discriminations injurieuses de BHL.

     48

    Alerter
    • Moussars // 06.06.2018 à 09h58

      Il faut une plainte au pénal contre cet individu !
      Quant à son comportement depuis des décennies, il ne peut s’expliquer seulement par sont ego surdimensionné et un dérangement mental certain.
      Demeure seulement le degré de conscience qu’il a des forces obscures cachées dans les basses fausses de la géopolitique occidentale…

       12

      Alerter
    • Sandrine // 06.06.2018 à 10h30

      Vous avez tout à fait raison de souligner la dimension raciste du propos de BHL (sous couvert de dénonciation du racisme).
      A la limite il ne s’agit qu’une vulgaire reprise du vieux thème de la lutte millénaire entre semites et aryens pour la domination du monde qui faisait les choux gras de la littérature pseudo-scientifique nazie (Il faut lire Chapouteau sur ce sujet, c’est très bien expliqué)…

       15

      Alerter
  • cgrotex // 06.06.2018 à 07h36

    Tout est résumée par Castoriadis , comment cette camelote puisse t’elle avoir du succès!? Et cette question mériterait une enquête.

     17

    Alerter
  • MarcDacier // 06.06.2018 à 07h50

    BHL est fidèle à sa “légende”: bousolle qui indique le Sud – pratique quand on veut s’orienter (c’est le cas de le dire), il suffit de lui tourner le dos!

     21

    Alerter
  • Villegagnons // 06.06.2018 à 07h53

    Belle méthodologie américaine : hier l’administration des preuves textuelles, aujourd’hui l’arrivée des experts…
    Mais cela ne dédouane pas d’un peu de bon sens. Si vous interrogez les bretonisants, par exemple, croyez-vous qu’ils vont vous dire qu’ils ont passé un pacte avec les nazis pour obtenir l’indépendance de la Bretagne ? Bien sûr que non, ils vont vous dire que c’est faux car c’est un épisode obscur de leur culture…
    Croyez-vous enfin que l’élection de l’aryanisme comme doctrine d’Etat en Allemagne n’a pas laissé indifférent les Iraniens ?

     0

    Alerter
    • Fabrice // 06.06.2018 à 08h23

      Adepte de Botul villegagnons ? Les bretons est pour vous qui, des sources, des noms une généralité sur des on dit ou des a priori personnel relèvent de la même méthode que BHL, bref du vent sur lequel on souffle pour voir si des pigeons aideront à transformer en tempête.

       23

      Alerter
      • Villegagnons // 06.06.2018 à 08h47

        BHL a conscience du risque d’un retour du nazisme en Europe puisque nous ne sommes jamais sorti du nazisme dans la pensée européenne. Toute alerte, est, en ce sens, digne de respect ne serait-ce que par respect pour nos morts. La vie des Idées repose sur les cercueils de nos morts.

         0

        Alerter
        • wuwei // 06.06.2018 à 09h12

          “Alerter” n’est pas tordre la réalité par pur esprit de propagande. Que ne dénonce t-il pas avec autant de virulence l’extrême droitisation du gouvernement israélien et le massacre des palestiniens ! Mais lui comme tous ces affidés atlantistes-eurobéat-macronien les Cohn -Bendit, Goupil,… ont tellement l’indignation à géométrie variable qu’ils se sont discrédités depuis longtemps .

           47

          Alerter
          • Villegagnons // 06.06.2018 à 09h56

            S’indigner est la meilleure façon de ne pas penser en effet…L’indignation coupe la raison pour tendre vers la passion, c’est la meilleure façon de demander au peuple de fermer sa gueule. L’indignation fonctionne de paire avec la propagande, ils marchent de concert. Alors on balance des cadavres d’enfants à la télé, et les débats sont clos. Alerter n’est pas demander de s’indigner. C’est ouvrir les yeux sur les risques. La pensée occidentale n’est toujours pas sortie du nazisme.

             0

            Alerter
            • Haricophile // 06.06.2018 à 16h45

              « Alors on balance des cadavres d’enfants à la télé, et les débats sont clos. »

              Quand les cadavres d’enfants existent… cf le pseudo “charnier de Timisoara” ou les pseudo bébés assassinés dans les couveuses du “Koweit”.

              « Tant qu’il y a du cœur on peut faire n’importe quoi » disait Philippe Noiret dans un de ses films ou il jouait un animateur télé qui terrorisait les vieux sur son plateau.

               8

              Alerter
            • lvzor // 07.06.2018 à 09h25

              “La pensée occidentale n’est toujours pas sortie du nazisme.”

              Qu’appelez-vous “la pensée occidentale”? Celle de BHL, qui voit en effet le nazisme partout sauf là où il est? Ou la vôtre?
              Et sur la pensée septentrionale, vous avez une théorie?

               3

              Alerter
        • Sam // 06.06.2018 à 09h35

          Villegagnons, vous dites vraiment n’importe quoi, c’est affligeant.

           35

          Alerter
        • R.C. // 06.06.2018 à 10h28

          @ villegagnons
          BHL a conscience de rien du tout !

          Si vraiment il était inquiet d’un “possible retour du nazisme en Europe”, il aurait réagi à ce qu’il ne peut pas ne pas avoir vu à Maïdan !!
          Les néo-nazis (héritiers de Bandera et de la Division SS Galizien) sont solidement installés en plein coeur de l’Europe, en Ukraine !

          BHL n’a rien vu ? Sa cécité artificielle est le résultat d’une idéologie malhonnête et vomitive.

          Loin d’être une “alerte”, la fumeuse accusation du germano-pratin contre l’Iran est un énième boutefeu délibérément lancé sur la scène hautement inflammable des relations avec le Moyen-Orient.

          Les idées de BHL piétinent les cercueils d’une multitude de morts et sont également la cause directe d’une autre multitude de cercueils…

           38

          Alerter
          • Villegagnons // 06.06.2018 à 11h02

            Oui une grosse poche nazie est en Ukraine. Il faut savoir que linguistiquement l’origine des langues indo-européennes a été géographiquement située au Nord de la Mer Noire, la Crimée actuelle. Linguistiquement la Crimée est le cœur de l’Europe.
            Historiquement aussi, une bonne partie de la diaspora juive planétaire est passée par la Crimée. C’est aussi en Crimée qu’il a été pensé une terre juive par Staline avant la création de l’Etat d’Israël. Il semble bien que la Crimée soit le laboratoire de l’Europe en construction d’autant plus que l’Ukraine est la région d’origine de la Russie actuelle.

             0

            Alerter
            • wuwei // 06.06.2018 à 12h24

              Vous devriez lire d’urgence ” Mais où sont passés les indo-européens, le mythe d’origine de l’occident” de Jean Paul Demoule cela vous éviterez, comme BHL, d’écrire n’importe quoi.
              Mais à l’impossible nul n’est tenu !

               14

              Alerter
            • Villegagnons // 06.06.2018 à 14h21

              Jean-Paul Demoule est archéologue, il se place du point de vue archéologique. De ce point de vue, nulle trace de la racine indo-européenne. Les nazis aussi en ont déterré des cranes, je vous assure. Voici ce que dit Hitler à ce sujet “Alors on trouve un crâne, et tout le monde s’extasie : voilà à quoi ressemblaient nos ancêtres. Qui sait si l’homme de Neandertal n’était pas tout simplement un singe ! […] Quand on nous demande qui sont nos ancêtres, il faut toujours répondre : Les Grecs !” (Hitler, 18 janvier 1942. )
              Mes profs de français et de philosophie me rappelaient toujours cette phrase de Hitler, ce qui a fini par me lasser…

               1

              Alerter
            • weilan // 06.06.2018 à 21h50

              Décidément, vous racontez n’importe quoi ! La Crimée “une terre juive” ?
              L’Oblast autonome juif existe bel et bien en Fédération de Russie et fut créé sous le règne de Staline. Sa capitale est Birobidjan, située sur la ligne du transsibérien.

               3

              Alerter
            • Micmac // 06.06.2018 à 23h33

              Un peu hors sujet, mais Demoule est quand même très, très contesté par à peu près tous les archéologues, les historiens et les linguistes.

              Dire qu’il a existé un proto peuple indo-européen quelque par au sud ouest de l’Oural (ou pas loin) ne fait pas non plus de vous un suprémaciste européen.

              Une très bonne vidéo de l’excellent site Linguisticae :

              https://www.youtube.com/watch?v=Ol6xrVT8k0E

              L’hypothèse de Demoule est discutée vers 7min30.

               0

              Alerter
            • Villegagnons // 07.06.2018 à 10h39

              Le terme “terre” est un problème sémantique de la langue hébraïque. Il n’est pas certain qu’il y ait un terme qui signifie “espace” en hébreu qui ne soit pas temporalisé. A ce sujet, il vaut mieux laisser les linguistiques parler. Mais Birobidjan n’était pas le lieu initial qui avait été pensé, c’est un ricochet spatial ou temporel, on ne sait pas trop.

               0

              Alerter
            • Villegagnons // 07.06.2018 à 11h17

              merci @micmac pour cette vidéo. Du haut de Tchoufout kalé il est impossible de voir Israël même avec des “jumelles”.

               0

              Alerter
        • riton // 06.06.2018 à 10h31

          BHL, l’homme qui voit des nazis partout sauf en Ukraine !

           27

          Alerter
        • Alfred // 06.06.2018 à 10h48

          Vois avez raison villegagnons bhl a pris conscience de la menace nazie sur le Maïdan…
          Vous vous foutez du monde avec la même morgue que ce pitre. Ce dont fait preuve bhl chaque jour de sa vie est justement d’une absence totale de respect pour les morts du passé comme du présent. En particulier il ne montre aucun respect pour les morts de l’Holocauste en les instrumentalisant. Cette homme à atteint le niveau le plus bas de l’abjection et vous le rejoignez. Je vous le dis sans colère et sans haine. Et je ne souhaite pas qu’il disparaisse des écrans ou qu’on le fasse taire. Ni vous d’ailleurs. À votre mépris manifeste pour les morts, les faits, la raison et la vie des idées dont vous vous gargarisez répond notre mépris pour vos sophismes, vos mensonges et votre acharnement à tromper.
          Sans rancune mais sans pardon.

           33

          Alerter
        • Koui // 06.06.2018 à 10h54

          Ne dites pas ” nous ne sommes jamais sorti du nazisme dans la pensée européenne”. Personnellement, je ne suis jamais rentré dans le nazisme et je ne connais aucun nazi. Il y a, certes, un rabâchage permanent d’une histoire mythifiée de la seconde guerre mondiale qui peut susciter des vocations chez des malades mentaux, mais rien qui ressemble à une adhésion populaire à cette idéologie dépassée.

           13

          Alerter
          • Villegagnons // 06.06.2018 à 11h14

            Le nazisme c’est de croire qu’il y a une fondation historique de l’Europe et de préférence en Grèce pour faire plaisir aux élites qui font de la philosophie grecque comme Macron.

             0

            Alerter
            • Barbe // 07.06.2018 à 20h42

              Comment emporter le tout par une toute petite partie?
              comment être injuste (qui plus est, ce qui est normal, en se prétendant juste)?

               1

              Alerter
        • PaleFace // 06.06.2018 à 13h09

          = Mais qui parle de l’Europe hormis vous ?
          – Selon vous BHL mériterait notre respect en dénonçant le nazisme européen ? Il vous faut des lunettes, il ne dénonce rien, il accuse l’Iran d’être le plus grand repaire de nazi au monde
          = Bizarrement je ne vois pas votre idole être en premières lignes du combat contre le nazisme en Europe, notamment en Ukraine (“Je n’ai vu aucun nazi en Ukraine…”)
          = Quelle légitimité peut avoir ce sombre crétin sur ce type de sujet, lui dont la famille a pillé les ressources africaines et qui soutient un régime politique d’extrême droite (donc des gros fachos extremistes quoi)

          En bref, ce sinistre personnage n’aura aucun respect de ma part, et vous non plus.

           20

          Alerter
          • Villegagnons // 06.06.2018 à 15h00

            =L’Europe est le projet initial du Nazisme…
            – Pourquoi alors tous les révisionnistes sont invités en Iran régulièrement alors qu’ils sont chassés de France ?
            = Il se bat actuellement contre le Brexit et cela ne semble pas avoir de rapport avec Israël.
            – Il faut un certificat de bonne conduite à combien de générations pour pouvoir prendre la parole ?
            – Désolé, mais je ne partage rien de la philosophie de BHL car je ne crois pas qu’on puisse y trouver une once de concept à se mettre sous la dent…C’est un journaliste qui lit un plus que les autres, voilà tout.

             0

            Alerter
            • Owen // 06.06.2018 à 18h37

              Hors Israël, l’Iran est le pays qui a la plus forte population juive de tout le Moyen et Proche Orient: 25 000 juifs, 65 synagogues actives, un député juif au Majlis. C’est d’ailleurs un curieux hasard qu’il soit le plus détesté d’Israël…

              Si vous souhaitez la paix, ce n’est pas en agitant les reliques du nazisme, mais en dénonçant les propagandes de guerre qui ont cours en 2018.

               10

              Alerter
            • Villegagnons // 07.06.2018 à 12h11

              cf. ce document de canal plus :
              https://youtu.be/9O0WQ4JpuJo

               0

              Alerter
            • PaleFace // 07.06.2018 à 14h51

              Je résume :
              – BHL défend le projet européen contre le brexit
              – Le projet européen étant un héritage des nazi, BHL est un gros nazi
              OH MON DIEU J’AI TOUT COMPRIS !

              Plus sérieusement, je pense que tous les grands conquérants militaires en quête d’une Europe unifiée au fil des siècles seront contents d’apprendre qu’ils étaient des nazis avant l’heure…

              Je pense que, parmis les lecteurs historiques de ce blog, vous ne trouverez personne pour faire la promotion du nazisme.

              De même, ce site ayant pour vocation de démonter toutes tentatives de manipulation, vous ne trouverez personne pour faire la promotion d’un manipulateur sanguinaire comme BHL, dont les “combats” répondent clairement à un agenda politique partial et belliciste,

              C’était l’essentiel de ce qu’il fallait retenir, mais vous êtes parfaitement en droit de le voir comme un innocent journaliste…

               4

              Alerter
            • Owen // 07.06.2018 à 16h28

              @ Villegagnons

              Oui, d’accord, mais ici on parle de l’Iran.

              Vous parlez de l’Ukraine: BHL a-t-il dénoncé le nazisme présent en Ukraine avec Svoboda et le Secteur Droit ? Quand ?
              Là ? : https://www.youtube.com/watch?v=MDlwxRoF5yo

              Alors pourquoi ne dénonce-t-il pas le nazisme là où il est présent, et en cherche-t-il là où il n’y en pas ?
              Vous soutenez ce genre de comportement ?

               2

              Alerter
            • Subotai // 07.06.2018 à 21h47

              L’Europe est le projet initial des… Dirigeants “Allemands” depuis… le partage de l’Empire de Carolus Magnus entre ces fils. Avec des haut et des bas.
              Saint Empire Romain Germanique.
              Notre “ami” Adolf s’inscrit dans le schéma…
              D’autres l’ont imaginé sous une autre forme: Henri IV, Napoléon 1er entre autres…

               1

              Alerter
            • villegagnons // 09.06.2018 à 10h58

              @ owen Lorsque Nietzsche pense son couple actif/réactif, il a en tête le peuple juif, le peuple juif serait réactif. Ce n’est pas un jugement de valeur, encore moins un propos antisémitique, il ne faut pas sortir le propos du cadre historique. C’est une attaque en règle contre les rabbins (il fait de même contre les prêtres et les imams). Historiquement, les rabbins seraient réactifs et ils présenteraient au monde une image dévoyée des Ecritures. Quel rapport avec l’Iran ? La mise en place du messianisme, dés l’origine talmudique, serait une idéologie rabbinique REACTIVE qui viserait à s’opposer à la théogonie iranienne, une voie de sortie du sens, une herméneutique…L’extension du message a un trop grand écho, ce par quoi l’on comprend qu’il doit bien y avoir, quelque part, une force réactive qui alimente ce mouvement, un autre pôle.

               0

              Alerter
    • Scrib // 06.06.2018 à 09h49

      Alors quoi ?
      On atomise les Iraniens parceque historiquement, cela signifie “terre des Aryans” et que l’allemagne Nazi à pomper ces termes ?
      On éradique la swastika (symbole millénaire) parceque les Nazi on créé la “croix gammé” ?
      On pourrait aussi supprimer les “aigles” des armées romaines de l’antiquité… les Nazis s’en sont aussi emparés !
      D’ailleurs, je remarque aussi une similitude entre le triskèle breton et la croix gammé… vous avez surement raison… les bretons ont été largement inspiré par les nazis (27ieme division SS)

      Non sérieusement… c’est de l’anachronisme affligeant !

       12

      Alerter
      • Dieselito // 07.06.2018 à 22h20

        @ Scrib: à propos du triskell (ou hevoud):
        “au sujet des deux symboles majeurs du nationalisme “breton”, Mordrel est très clair :
        « Un parti national s’est fondé à Rosporden. Il a adopté un drapeau noir et blanc, inspiré du
        blason de nos anciens ducs, arborant un champ d’hermines sans nombre et neuf bandes, cinq
        noires pour les cinq évêchés de la Haute-Bretagne et quatre blanches pour ceux de la Basse. Il
        10a choisi un insigne parmi les symboles magiques des vieux Celtes, le hévoud, qui n’est pas au-
        tre chose qu’une croix gammée, mais qui, au lieu de tourner dans le sens maléfique, tourne à
        droite, dans le sens bénéfique. »
        mod: billet trop long (le lien que vous ajoutez suffit amplement)

        extrait à la page 11 de l’Étude réalisée par réalisée par Pierrik Le Guennec:
        consultable ici : https://lstu.fr/pbthNZXC

         0

        Alerter
  • Toff de Aix // 06.06.2018 à 08h11

    Tire-t-on sur une ambulance ?

    Oui, parfois c’est même salutaire, surtout si ladite ambulance rameute tous les chiens de guerre à chaque coup de klaxon..

    BHL est un imposteur [modéré] qui, au lieu de travailler sur ses sources, préfère s’approprier le boulot des autres et faire le buzz à n’importe quel prix.

    Ce petit bonhomme aurait dû rester à sa place, c’est à dire dans les poubelles de nos contemporains, mais les médias en ont décidé autrement. On va me taxer de complotisme, mais honnêtement :comment est il possible qu’un énergumène de ce calibre puisse avoir une telle tribune médiatique, en quantité et en qualité, s’essayer au cinéma, à la l’écriture, et malgré un bide retentissant à chaque fois revenir comme si de rien n’était, sans aucune question de la part de ses interviewers, des journalistes qui l’accueillent, et ce depuis plus de quarante ans ? Excusez moi, mais ce cas est inédit, dans n’importe quel autre pays au monde ce type aurait été persona non grata depuis des lustres ! Si ce n’est grâce à des complicités actives visant à le maintenir en permanence sous le feu des projecteurs, je ne vois pas ce que c’est…

    PS : saisine du CSA et du médiateur de France 2 effectués, merci pour le modèle de courrier Olivier 😉 !

     51

    Alerter
    • Les-crises // 06.06.2018 à 11h48

      “comment est il possible qu’un énergumène de ce calibre puisse avoir une telle tribune médiatique, en quantité et en qualité”

      Simple :

      Un héritier devenu milliardaire (Le Parisien, 2004) :
      http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-heritier-devenu-milliardaire-27-10-2004-2005406567.php

      « BHL pèse aujourd’hui 150 millions d’euros », reconnaît un de ses proches.

       12

      Alerter
      • Ardéchoix // 06.06.2018 à 14h00

        Le grand-père fait la boîte, le père la fait fructifier, le fils la bouffe.
        Ardéchois philosophe.

         6

        Alerter
        • Donnot // 06.06.2018 à 14h37

          Je crois que la boite de pillage de forêts primaires africaines a fait faillite et Mitterand la fait racheter par Pinaud pour permettre au génial bhl de survivre.

           10

          Alerter
    • bluetonga // 06.06.2018 à 22h07

      Je n’ai jamais trop su quoi penser de ce texte signé Botul : les preuves de l’inexistence de Bernard Henri Levy.

      http://lherbentrelespaves.fr/public/BHL.pdf

      Du solide ou du sordide? Quelqu’un en sait-il davantage?

       1

      Alerter
      • sadsam // 07.06.2018 à 11h03

        @Bluetonga

        Question à creuser effectivement. Mais c’est un texte fort intéressant.

         0

        Alerter
  • Sandrine // 06.06.2018 à 08h18

    La notice de Wikipedia sur « les nouveaux philosophes » donne un éclairage intéressant sur toute cette affaire ; notamment le point de vue de la CIA sur ce mouvement dans les années 80
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Nouveaux_philosophes

     5

    Alerter
  • wuwei // 06.06.2018 à 08h19

    Merci à vous Olivier et à celles et ceux qui ont permis de dévoiler toutes les turpitudes pseudo-intellectuelles de ce pompeux cornichon, et honte aux médias qui osent encore le laisser déverser ses insanités alors qu’il est démasqué depuis longtemps.

     22

    Alerter
  • Charles Michael // 06.06.2018 à 08h44

    SCOOP !!

    L’état de Tamil Nadu 60 millions d’habitants sans compter sa diaspora
    a changé le nom de sa capitale Madras en Chenai.

    Chenai voulant dire Chinois en Tolubistan nous envisageons des frappes humanitaires
    pour enrayer le péril rouge-brun.

     9

    Alerter
  • lecrabe // 06.06.2018 à 08h45

    Bravo pour ce travail fastidieux qui n’aurait jamais dû avoir à être tant BHL ne devrait bénéficier du moindre crédit et de la moindre exposition qui ne peuvent s’expliquer que par l’imposture et l’incurie généralisée de notre époque.

    Je ne sais pas si vos interpellations auprès des autorités médiatiques porteront leur fruit et j’en doute: cela fait plusieurs décennies que BHL devrait se morfondre de honte dans ses luxueux salons et n’importe quel individu, aussi obséquieux soit il, rire à sa vue et ne rêver que de disposer d’une tarte à la crème à son passage.
    Or force est de constater que cet homme n’a aucun amour propre ni aucune dignité qui lui dicterait de se soustraire de lui-même à la sphère publique, il se tient toujours prêt pour l’indigence suivante. Force est de constater que depuis ce nombre incroyable d’année où sa tartufferie a été exposée et dénoncée, il a toujours son rond de serviette dans tous les médias et pas seulement ceux au sein desquels on le laisse encore avoir des responsabilités.

    BHL est l’humeur infecte d’une société malade, ne plus l’entendre ne serait pas gage de guérison, mais au moins pourrait-on espérer limiter la contagion.

     32

    Alerter
  • TC // 06.06.2018 à 08h51

    Qui est-ce qu’il faut entarter, BHL ou bien tous ceux qui lui donne une tribune dans les médias ?

     18

    Alerter
  • Nerouiev // 06.06.2018 à 08h58

    On tombe parfois sur des huitres impossibles à ouvrir, merci OB de nous avoir montré la faille. Ce guide médiatique est enfin tombé, probablement bien informé à l’avance des intentions guerrières de nos dirigeants, il se devait d’anticiper d’en faire l’apologie auprès du peuple ; on pouvait effectivement craindre pour l’Iran.

     5

    Alerter
  • Alain // 06.06.2018 à 09h07

    Bonjour,
    une simple question : pourquoi employer le terme de “fake news” et pas tout simplement de mensonge ?
    Et ce, avec tout le monde, pas seulement avec BHL.

    Cordialement.

     22

    Alerter
  • caliban // 06.06.2018 à 09h13

    Le cœur de la question me semble également être le rapprochement scabreux de l’Iran au IIIe Reich. Pour critiquer cet Etat il eut été bien plus simple et efficace de rappeler qu’il s’agit d’une théocratie.

    M. Lévy n’est pas le seul à user de ce stratagème consistant à flirter avec le point Godwin. On rappellera par exemple la récente et grossière assimilation de Poutine à Hitler de la part du ministre des Affaires étrangères britannique.

    Pourquoi les nazis sont toujours et encore ressuscités des morts ? Ne peut-on y voir une névrose obsessionnelle propre à “l’Occident” ?

     10

    Alerter
    • Sandrine // 06.06.2018 à 10h05

      Je crois que c’est surtout un filon qui marche et qui a le mérite, par effet miroir, de légitimer cette autre idéologie, celle qui nous étouffe, celle qui légitime l’ultra-libéralisme économique : l’antiracisme communautariste, hors sol et mondialiste

       19

      Alerter
    • SimaQian // 06.06.2018 à 10h30

      Surtout que le Nazisme découle d’un siècle de colonisation et de théorie raciale du blanc supérieur, et qu’il trouve ses racine principalement en occident de l’Ouest

      donc je trouve assez gonfler de comparer des dirigeant de pays( qui n’ont pratiquement jamais eu aucun liens idéologique avec le nazisme), aux tarets qui ont prit le pouvoir dans notre côté du monde et qui ont commis les pire atrocité. C’est d’autant plus offensant pour les russes qu’ils ont bien morflé sous les nazi.

      Mais la diplomatie britannique, aujourd’hui comme hier, brille par son caractère odieux envers les pays qui ne servent pas son intérêt. J’ai lu quelque livre sur le 19ème siècle à l’apogée de leur empire coloniale, eh bien y a pas à dire, les diplomate de l’époque savait se montrait aussi irrévérencieux et provocateur que ceux d’aujourd’hui. J’ai toujours l’impression que sur le plan diplomatique, l’angletterre est resté dans une mentalité très 19ème siècle

       8

      Alerter
      • Chris // 06.06.2018 à 12h26

        Pour l’oligarchie britannique et ses petites mains, l’empire reste vivant.
        Mais rassurez-vous, la France n’est pas en reste : il n’est qu’à voir notre attitude face aux populations de nos anciennes colonies !
        Notre émoi face à la colonisation anglo-saxonne relève des mêmes réflexes : lutte et accaparement de territoires, mentaux comme physiques.

         5

        Alerter
    • caliban // 06.06.2018 à 11h53

      @Sandrine

      Pour ma part, je vois dans le rapprochement IIIe Reich / Iran la volonté de la part de M. Lévy
      • d’inventer un péril, raviver le phantasme d’une disparition de l’Etat d’Israël, d’un nouvel holocauste
      • de préparer les esprits à des frappes israéliennes contre l’Iran, il se fait en cela le relais de la propagande de l’Etat israélien

      C’est la promotion de l’irrationnel et la force brutale. Violer l’Histoire ne gêne en rien M. Lévy, c’est pour la bonne cause, la sienne, qui se confond avec celle de l’extrême-droite israélienne. Car il faut dire les choses : ce clown n’est ni républicain (il est communautariste), ni humaniste. Il est d’extrême-droite.

       26

      Alerter
  • RST // 06.06.2018 à 09h26

    Merci Olivier pour ce travail salutaire qui démonte l’infamie de BHL qui a insulté des millions d’iraniens.
    J’ai écrit au CSA et au Médiateur comme demandé et j’encourage mon entourage à faire de même. J’espère que cela aura un impact.

     12

    Alerter
  • Scrib // 06.06.2018 à 09h37

    Je vais me faire l’avocat du diable, avec une bonne dose d’ironie 🙂
    ” improbable que son niveau de compétence puisse aboutir à ce qu’il soit à l’origine d’un vrai scoop, “que très peu de gens savent, et, en tout cas, qu’il n’a lu nulle part”(sic.)”
    … en l’occurrence, BHL à totalement raison… peu de gens savent ce qu’il a “revélé” et il est normal qu’il ne l’ai lu nul part… puisqu’il s’agit d’une pure affabulation de sa part !!

     5

    Alerter
  • SPlissken // 06.06.2018 à 09h54

    Fait en ce qui concerne le CSA

     6

    Alerter
    • joe billy // 07.06.2018 à 16h42

      A la place du CSA je serais inquiet d’avoir Snake aux trousses.
      On t’croyait mort !

       0

      Alerter
  • Jean-François91 // 06.06.2018 à 10h08

    Il ne fait aucun doute que le sinistre personnage est non seulement un charlatan, mais, encore plus grave, un fauteur de guerre.
    Il est toujours salutaire de montrer l’étendue de ses âneries mortifères.

    Mais après des décennies de mensonges, il chaque jour plus atterrant de constater que notre droit à l’information est bafoué par un système médiatique qui se vautre dans le botulisme, les informations tendancieuses et les fausses nouvelles.

     16

    Alerter
  • SimaQian // 06.06.2018 à 10h22

    L’iran est un pays magnifique dont beaucoup de bêtise ont été relayé, par les médias, et aussi par les professeurs d’histoire.

    Je me rappel d’un prof en première Litteraire, qui nous parlait de Hitler et de la seconde guerre mondial. Il nous a dit Hitler réclamait la disparition des juifs, etc. Mais vous voyez aujourd’hui c’est le président de l’Iran qui réclame la disparition des Juifs. (tout cela pour souligner que les idéologie de massacre sont toujours d’actualité)

    Le président de l’époque était Mahmoud Amhadinejad. A l’époque, jeune lycéen, je l’ai cru sans poser de question, et je voyais en Mahmoud un monstre comme Hitler.

    Volonté réel de désinformer, ou ignorance total (ce qui la fout mal pour un prof en Histoire) Mahmoud n’a jamais appeler à la mort des Juifs, mais a dit précisément que l’état d’Israel ne pouvait pas durer, et serait à mener à disparaître à cause de sa politique

    Et voilà comment on va gâcher à toute une génération, tout regard neuf et neutre sur un pays, parce que un prof aura repris un discours dominant et l’aura répéter sans même vérifier les propos.

    Par ailleurs le Mahmoud, tout conservateur qu’il était, et radicalement contre Israel, rencontrait régulièrement des associations juives,
    preuve s’il en fallait qu’il n’est pas plus anti sémite que le Dalaï Lama.

    Dans le fond tout cela est triste, car il y a tant à apprendre sur l’Iran, (ou sur d’autre pays) mais c’est gâcher par une ribambelle de gens foncièrement méchant et malhonnête, détruisant tout désir de curiosité ou de compréhension.

    Et qu’il se rassure ce criminel, les femmes Irannienne se défendent très bien, et lutte pour leur droit, elles n’ont pas besoin d’un chevalier étranger pour les aider.

     21

    Alerter
    • Alfred // 06.06.2018 à 20h24

      Si vous aviez un prof de philo quand amanidedjad était au pouvoir vous êtes jeune et cela fait plaisir de vous voir fréquenter ce blog.

       5

      Alerter
  • Ardéchoix // 06.06.2018 à 10h39

    Si on a bien compris ce “philosophe”, Svoboda est pro-Iranien. Et tout cela avec l’argent de la redevance pincez moi je cauchemarde.

     7

    Alerter
  • Antonio // 06.06.2018 à 10h44

    Bravo pour ce travail de démystification si précis. BHL est un vrai danger public… pour ne pas dire autre choses bien plus vulgaire!

     7

    Alerter
  • Dufifi // 06.06.2018 à 10h44

    Il voit des nazis en Iran et plus largement dans toute la région (Il dit : “Le seul endroit où la dénazification ne s’est pas opérée, c’est le monde chiite, la Perse, et puis le monde sunnite avec les Frères musulmans – le grand-père de Tariq Ramadan, c’était un nazi, pas un nazi par image…”), mais aucun sur la place Maïdan en Ukraine… (http://www.laplumeagratter.fr/2014/03/06/coup-detat-en-ukraine-cachons-donc-ces-neo-nazis-quusa-ue-et-bhl-ne-sauraient-voir/)

    Quelqu’un pourrait-il lui conseiller un bon ophtalmo ?

    Il faudrait l’informer également sur la manière dont la “dénazification” s’est faite, ou plutôt ne s’est faite que très partiellement en Allemagne après la seconde guerre mondiale. Les néo-nazis qui fleurissent dans toute l’Europe ne doivent pas être dans son champ de vision.

    Mais il n’est pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Et comme chacun sait, au pays des borgnes les aveugles sont rois…

     6

    Alerter
  • // 06.06.2018 à 12h14

    Enorme et salutaire travail. Dont il sera rendu compte ce mercredi dans l’émission “l’heure de l’mettre” sur radio campus Lille 106,6 ou sur campuslille.com entre 18h30 et 20 heures. Au contraire du grand charlatan, nous citerons nos sources !

     17

    Alerter
    • Les-crises // 06.06.2018 à 14h26

      Merci ! 🙂

       4

      Alerter
  • ZX // 06.06.2018 à 12h17

    BHL est un philosophe aussi fictif que Botul. Idem pour sa probité ou sa défense des droits de l’homme. L’imposture pluriel prêterait à sourire si elle n’avait pas déjà eu de graves conséquences. Il n’y a de blanc que sa chemise ses mains sont sales du sang libien notamment, dont il partage la co-responsabilité avec un autre menteur mis en examen.

    BHL fake philosophe, vrai fauteur de guerre. Ce n’est pas seulement le CSA qui devrait le remettre à sa place mais d’autres tribunaux.

     12

    Alerter
  • HUGO // 06.06.2018 à 13h12

    Merci à Olivier et toute l’équipe pour cet travail.
    BHL est un sayan à la solde du Mossad

     8

    Alerter
  • Koubala // 06.06.2018 à 13h13

    Je ne vois aucun universitaire français dans la liste des personnes qui ont bien voulu se prononcé dans le cadre de cette enquête. N’y en a t-il pas ? Ou bien n’ont -t-ils pas voulu se mouiller ? Ça en dit long sur la puissance de la bien-pensance dans ce pays, vraiment inquiétant.

     10

    Alerter
    • sadsam // 06.06.2018 à 20h19

      En tous cas les conservateurs du département des manuscripts persans de la BNF (plus de 2.000 volumes, dont certains enluminés) doivent être, je suppose, très reconnaissants à Olivier de son superbe travail de démontage des fariboles de notre grand philosophe.
      Manuscripts dans lesquels les références à l’Iran, aux rois d’Iran, aux héros iraniens sont nombreuses depuis des siècles. Le millénaire de l’achèvement de l’épopée iranienne “Le livre des rois” (Shah Name) a été célébré vers 2010 alors que le millénaire de la naissance de son auteur, Ferdowsi, l’avait été en 1934 avec beaucoup d’éclat international.

      Bhl avait présenté son livre à la BNF en avant-première, avant parution en librairie, devant un parterre de personnalités. Ses commentaires sur l’Iran et la Perse étaient troublants pour toute personne qui avait visité au moins une fois dans sa vie une exposition consacrée aux miniatures persanes. On peut deviner la consternation des érudits.

       2

      Alerter
    • Nicolas // 06.06.2018 à 20h45

      Cf. le site Checknews de Libération :
      “Nous avons pu joindre les historiens Yann Richard, Florence Hellot, Denis Hermann ainsi que le géographe Bernard Hourcade.

      Tous nous ont fait part de leur surprise, voire de leurs ricanements en découvrant l’histoire racontée par Bernard-Henri Lévy sur France 2. Aucun n’estime que le changement de nom de Perse en Iran, qui a bien eu lieu en 1935, n’est lié à un «ordre de l’Allemagne» nazie.”

       6

      Alerter
  • un citoyen // 06.06.2018 à 13h47

    De même qu’Hugo et de beaucoup, bravo pour ce travail à la fois clair et approfondi.
    La question que je me pose : Une philosophie dérivant vers le sophisme peut-elle rester une philosophie ?
    BHL a certes obtenu une agrégation en philo, mais avec ce que l’on découvre … c’est tellement énorme.
    Et surtout, je trouve que ne pas vouloir se remettre en question ou ne pas douter de soi-même est difficilement en phase avec la sagesse (sophia) requise pour prétendre faire de la philosophie.

     5

    Alerter
  • eunix // 06.06.2018 à 13h51

    “longtemps avant que le racisme ne se développe dans les laboratoires de la modernité européenne”

    Sérieusement, y’a jamais eu de racisme avant ou ailleurs ?

     1

    Alerter
  • Albert Charles // 06.06.2018 à 13h58

    C’est peu comme si on traitait de nazis tous les pays où la Svastiska est représentée (en manipulant le fait que les Nazis ont récupéré et transformé cette croix pour en faire leur propre emblème) !
    Les Nazis ont glorifié l’idée d’Europe, mais la Leur (bien sûr): BHL va t-il en déduire que l’Europe est fondamentalement nazie ?
    Et, au fait, les Francs ? Ils n’auraient pas des origines aryennes.. ? Sait-on jamais…
    Et ces mêmes Francs, ils étaient si propres que ça ? Donc, la France portant un nom se référant à des rois pas si nets que ça, c’est pas un peu louche, aussi ?
    Bref. Une chose est sûre et vérifiable: les meilleurs amis de Hitler ont été les dirigeants français et anglais qui, en 1938, ont encouragé les Nazis à envahir l’Europe (lors des Accords de Munich). Ils on fait là quelque chose de beaucoup plus dégoutant que ce que BHL invente à propos des dirigeants Perses.. .

     4

    Alerter
  • Catalina // 06.06.2018 à 14h57

    ‘C’est le plus gros morceau de charlatanerie que je n’ai jamais vu, venant de la part de cet homme qu’on pourrait presque qualifier de fanatique et grossier.’

    On voit que ce monsieur n’est pas un habitué des charlataneries de bhachelle qui pourtant ne fait que ça !
    Incroyable de voir un tel charlot obtenir des tribunes médiatiques.
    Pauvre France, avec des gens comme ça, le monde (pas le torchon) n’a pas fini de se moquer de nous !

     5

    Alerter
  • Usamaandco // 06.06.2018 à 15h07

    Bonjour les amis !
    Il s’est glissé une ch’tite faute, dans le texte que vous écrivîtes à l’intention du CSA.
    J’ai utilisé ce texte car je suis un peu fainéant…
    Dernière phrase: “… et quelLES sont les suites que vous entendez donner à cette triste affaire”.
    Ceci dit, je ne suis pas certain que le stagiaire du CSA qui reçoit tout ça, s’aperçoive de quoi que ce soit.

     4

    Alerter
  • Nanker // 06.06.2018 à 15h22

    Moi je trouve BHL utile : avec lui on connait précisément l’agenda des néo-cons pour la planète sur les 3 années à venir. Il est tellement peu subtil qu’il braille ce que ses maîtres de Washington chuchotent seulement.
    Lisez cette interview d’avril 2018 : Nanard annonce le programme des “réjouissances” que préparent les Faucons ricains à certains pays, Iran ou Russie (qu’il convient de punir pour les succès que Poutine a engrangés en Crimée et en Syrie).
    Et naturellement BHL en met une louchée à Trump , coupable de ne pas être assez perméable aux volontés de l’Etat Profond.
    https://www.ladepeche.fr/article/2018/04/08/2775947-bernard-henri-levy-dictateurs-faut-soyons-implacables.html

    Mais les indignations de Nanard sont sélectives : où sont le coup de menton et le sanglot dans la voix à propos de la RDC (ex-Zaïre) où la guerre menée en sous-main par le Rwanda (qui pompe ce pays comme une sangsue) a fait des centaines de milliers de morts…? Pourtant les Congolais aimeraient bien qu’on vienne les aider.

     9

    Alerter
  • Corinne P’titgoutte // 06.06.2018 à 15h58

    BHL ? On a de plus en plus l’impression que ce guignol est le fruit d’une copulation uchronique entre Paul Déroulède et Margaret Thatcher.
    Merci à OB pour ce travail salutaire.
    Mais, ne faudra t’il pas s’interroger aussi sur Ruquier dont la déontologie médiatique semble aussi problématique que l’honnêteté de BHL ?

     11

    Alerter
  • Khaled // 06.06.2018 à 16h25

    Les buts inavoués de BHL lui font écrire et dire à la télé, et en toute occasion, des aberrations, des bêtises, des contre-vérités et des mensonges avec un savoir faire et des complicités affirmés.
    Si l’homme est fourbe et pas recommandable, la responsabilité des Media est pour le moins aussi grande que la sienne.
    Qui de ceux qui l’invitent et lui donnent le micro avec complaisance et souvent complicité n’est pas capable de faire une vérification de ses propos trop souvent mensongers et sinon de le confondre sur un plateau télé, du moins de lui refuser une diffusion.

     9

    Alerter
  • Nassim // 06.06.2018 à 16h30

    La mansuétude des médias hexagonaux à fait le lit de ce charlatan, soi disant philosophe. Un va t en guerre aux mains ensanglantees des victimes libyennes et ailleurs. Il s’est fait le chantre des feck news. Que la nouvelle loi le met hors d état de nuire

     4

    Alerter
  • faxmax // 06.06.2018 à 18h48

    mouais cher commentateurs… j’ai la désastreuse impression que vous passez votre vie à vous préoccupé de l’importance d’ignoble crétin ma tu vus, de chose qui vous dépasse totalement et sur lesquelles vous n’a pas la moindre influence. Comment pourriez-vous faire mieux qu’un Bhl tellement nullissime mais qui, lui, génère des véritables guerres et tout le patatra qui va avec ?! Je vous pose la question ! Pour moi vous jouez à celui qui sera le plus malin, le plus visionnaire, et c’est un jeu sans fin qui ne produit jamais rien que de l’échec gagnant, de la certitude toujours dépassée par les événements et avec laquelle on s’arrange.

     0

    Alerter
  • Frexit // 06.06.2018 à 18h55

    Aucun intérêt.
    Comment peut-on accorder encore un quelconque crédit à BHL?
    Il y a d’autres sujets plus importants…
    Le site “les crises” perd son temps…

     0

    Alerter
    • Nicolas // 06.06.2018 à 20h06

      On pousse la France à la guerre contre la Syrie, la Russie et l’Iran, et vous trouvez que ça n’a “aucun intérêt” ? Étrange.

       15

      Alerter
      • faxmax // 06.06.2018 à 22h04

        “on” pousse la France à la guerre POUR la Syrie la Russie et l’Iran… question de point de vue en fait… et franchement c’est loin d’être des paradis hein ! faudrait pas l’oublier juste histoire d’être contre l’Otan pénard en France ! On déjà connaît les piteux fans repentis de Mao, Staline etc. etc. ( j’en passe et des meilleurs malheureusement)

         0

        Alerter
        • Le Minotaure // 06.06.2018 à 23h16

          Je ne croit pas que la Syrie, l’Iran et la Russie soient des paradis mais par contre je suis certain que ce seront des enfers si on y fait la guerre.

           6

          Alerter
          • faxmax // 07.06.2018 à 01h32

            Ne venez pas vous plaindre de vous faire espionner par facebook, de vous faire manipulé par les médias alors. finalement c’est toujours mieux qu’une guerre! Comment vous allez faire pour renversé facebook, le Monde, le Figaro.fr etc hein? comment? Pour geindre en coeur y’a toujours du monde, pour le reste c’est toujours plus compliqué.

             0

            Alerter
            • aleksandar // 07.06.2018 à 17h57

              Je suppose qu’a vos yeux la France est un paradis ?
              Et que du haut de votre supériorité de blanc vous avez le droit de décider ce qui est bien pour les syriens, les iraniens, les russes, les chinois etc ?
              Bref en gros de donner des ordres aux 3/4 de l’humanité ?
              La permanence de la mentalité colonialiste dans toute sa splendeur.

               3

              Alerter
            • faxmax // 08.06.2018 à 17h51

              @aleksandar : “Je suppose qu’a vos yeux la France est un paradis ?”
              Posez donc cette question a une large proportion (anonyme) d’iraniens, de syriens, de chinois ou de russes pour voir…

               0

              Alerter
            • faxmax // 08.06.2018 à 18h22

              sans oublier bien sur de leur parler de la secu, de l’assurance chommage, du rsa, de la liberté d’expression quasi totale, de Sarko en GAV etc etc. 😉

               0

              Alerter
  • peyo // 06.06.2018 à 21h38

    Une honte pour le service public, toutes les limites sont franchies.
    Saisissons le CSA et le médiateur, la coupe est pleine.

     5

    Alerter
  • Emmanuel // 06.06.2018 à 22h30

    La lecture des corrections faites par de vrais érudits de l’histoire de l’Iran m’a fait pensé aux corrections apportées par des sommités savantes (dont deux enseignants du Collège de France) à la thèse de doctorat de sociologie de Mme Tessier, l’astrologue…
    Tout cela est affligeant, mais il faut aussi insister sur la participation de France 2 à cette extravagance belliqueuse. Que M. Lévy débite des contre-vérités grosses comme des maisons pour diaboliser un supposé ennemi d’Israël, cela ne devrait étonner personne (au moins en France). Le malheur est que le service public est utilisé pour répandre largement ces conneries monstrueuses via une émission très connue. Quelle est la responsabilité des présentateurs et producteurs dans ce genre de cas ? Elle confine au néant.

     7

    Alerter
  • pmls // 06.06.2018 à 23h01

    Je lis donc qu’au lieu du “pacte”, bidon, entre Iraniens et Allemands, dont parle BHL, il y avait, au contraire, rivalité.
    i.e.: les Iraniens, qui se nomment eux-mêmes Iraniens, et que le monde entier nomment Perses, constatant que les Germains établissent quelques fumeuses théories sur les Aryens et s’approprient le mot, les Iraniens, disais-je, ont voulus simplement signifier que ce mot les définissaient eux, bien plus que les Germains.
    En quelque sorte, les Iraniens ont simplement dit au monde, en 1935: “Les Allemands? Des Aryens? Mais enfin! Les Aryens! C’est notre nom! Depuis toujours! Appelez-nous par notre nom s’il vous plait!”

     4

    Alerter
  • lefredle // 07.06.2018 à 06h48

    Tout droit venu des USA Heather Nauert, adepte de la méthode BHL?
    il faut le lire pour le croire:
    “When you talk about Germany, we have a very strong relationship with the Government of Germany. Looking back in the history books, today is the 71st anniversary of the speech that announced the Marshall Plan. Tomorrow is the anniversary of the D-Day invasion. We obviously have a very long history with the Government of Germany”

    Le débarquement de Normandie est donc la preuve de “relation forte” entre les USA et l’Allemagne…

    https://www.state.gov/r/pa/prs/dpb/2018/06/282957.htm

     3

    Alerter
    • Subotai // 07.06.2018 à 22h02

      Comme disait Coluche, on a bien fait la guerre avec les Allemands; ils la faisaient aussi… 😀
      Ok, je sors…

       2

      Alerter
  • jvidepi // 08.06.2018 à 18h09

    Voilà un excellent travail de fond. Bravo! Il ne faut évidemment pas laisser passer un seul délire de ce petit Marquis entarté qui porte en lui la haine pathologique du non-juif. Ce moineau est certainement le plus grand fabricant d’antisémitisme du monde, ou en tous les cas de France. Si j’étais juif, j’implorerais le CRIF de le faire interner et je le trainerais devant les tribunaux pour dédommagement envers tous les juifs, car en fin de compte c’est à eux qu’il nuit, si on exclut bien sûr les milliers d’Arabes morts au Moyen-Orient sous ses pressions et notamment en Libye.

    Après autant de fausses informations ainsi que l’affaire Botul, la preuve n’est plus à faire que BH-Ouille la Fripouille est un terroriste intellectuel. Le fait qu’il détienne les clés de l’Élysée et de tous les plateaux de télé en dit long sur l’état de déliquescence d’un pays qui jadis faisait l’envie du monde.

     4

    Alerter
  • kkf // 09.06.2018 à 09h44

    Bravo pour ce travail minutieux. Il faut faire en sorte de lui donner le plus de résonance possible. A mon échelle j’en parle autour de moi.

     4

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications