Les Crises Les Crises
19.décembre.201819.12.2018 // Les Crises

Richard Ferrand, Prix Nobel 2018 de la Fake News

Merci 5103
J'envoie

Échange stupéfiant sur Twitter entre Guillaume Barazzone, ancien maire de Genève, et Richard Ferrand, Président de l’Assemblée Nationale :

17/12 : “Honte à vous @RichardFerrand!- ignare – qui venez de déclarer à l’Assemblée nationale sur le droit de référendum helvétique : ”les thèmes soumis sont très souvent le fait de cliques affairistes et de quelques lobbyistes démasqués“. Le peuple suisse appréciera” (sourcearchive)

3 heures plus tard, Richard Ferrand démentait ses accusations, accusant M. Barazzone de diffuser des Fake News :

17/12 “Cher monsieur @BarazzoneG, je démens formellement avoir pensé ou tenu ces propos que vous me prêtez. Quelles sont vos sources ? Évitez svp les #FakeNews !” (sourcearchive)

Le lendemain, M. Barazzone répondait de façon cinglante, en diffusant la vidéo des propos de M. Ferrand, tenus à l’Assemblée Nationale le 16 juillet 2018 :

18/12 “Voici vos propos @RichardFerrand contre la démocratie demi-directe helvétique..@tdgch @ArthurFlash Allez-vous présenter des excuses? Bonne journée.” (sourcearchive)

Voici en effet sa vidéo du 16 juillet 2018 :

confirmée ici et sur le site de l’Assemblée Nationale.

24 heures plus tard, Richard Ferrand n’avait toujours pas présenté ses excuses, pour avoir diffusé cette Fake news sur la fausse Fake news. (son compte est ici)

Par chance, il lui reste encore quelques mois pour diffuser ses mensonges, avant que la loi contre les Fake news qu’il a présentée s’applique…

Commentaire recommandé

Caliban // 19.12.2018 à 07h59

Le peuple français présente ses plus humbles excuses au peuple helvétique.

Décidément, on est obligé de tout faire dans ce pays : de la circulation routière sur les rond-points jusqu’aux relations diplomatiques transalpines 🙂

Et quand les policiers seront réellement en grève, va aussi falloir qu’on s’occupe d’attraper les voleurs ? Chiche Ferrand ?

89 réactions et commentaires

  • Xavier // 19.12.2018 à 07h20

    Démission.

    Honte à ceux qui couvriront ce menteur patenté, qui nous ridiculise diplomatiquement.

    Sinon on apprend ce matin que ministre c’est très intéressant : https://www.francetvinfo.fr/politique/moralisation-de-la-vie-politique/l-ancienne-ministre-de-la-culture-fleur-pellerin-visee-par-des-soupcons-de-prise-illegale-d-interets_3107451.html

      +51

    Alerter
    • RGT // 19.12.2018 à 08h09

      Fleur Pellerin… Promotion 2012 de l’association caritative “French-American Foundation”.

      Rien d’anormal à son comportement donc, elle a été formée dans ce but.

      L’affaire est sans doute sortie car elle a commis l’ignominie de favoriser une entreprise coréenne (pas du nord, il ne faut pas pousser non plus) au lieu d’aider généreusement un membre bienveillant de notre “grand allié”.
      Une haute trahison à l’égard de ses véritables maîtres.

        +47

      Alerter
      • Xavier // 19.12.2018 à 08h13

        Une expression résume bien ce qui est devenu la règle dans cette caste de pseudo élites : le trafic d’influence.

          +25

        Alerter
        • Tatasse // 19.12.2018 à 09h21

          Trafic d’influence ?
          Avant on disait corruption … mais c’était avant … 🙂

            +27

          Alerter
          • gracques // 19.12.2018 à 11h05

            ha non rien a voir , la corruption c’est des valises de billets ou des trucs comme ça , très vulgaire réservé aux pays en voie de développement.
            Nous on est subtils , bien élevés entre gens de bonne compagnie , les billets ? pouah…. par contre un bon boulot plus tard …. ou une campagne de pub par la presse entièrement gratos , une sorte d’ “avance fournisseur” a charge pour le promu ( quoi manu ?) de renvoyer l’ascenseur par quelques douceurs légales et fiscales ça c’est la classe.
            Flore Pèlerin c’est du petit gibier , elle n’aurait jamais du se croire autoriser a jouer dans la cour des grands.

              +22

            Alerter
            • Narm // 19.12.2018 à 13h33

              et après , on fait des con ferrance, comme d’anciens présidents, d’ici ou de l’autre côté de l’océan, ou leur femme qui semble-t-il s’arrache.
              ça paie une conferance

                +5

              Alerter
            • Weston // 19.12.2018 à 14h24

              On a d’ailleurs inventé plein de termes assez bien tournés comme : trafic d’influence, prévarication, lobbying…que de synonymes de corruption.
              J’allais oublier marge arrière.

                +6

              Alerter
            • jdautz // 21.12.2018 à 10h53

              Quelles valises ? Quand on a clearstream et les banksters pour faire circuler de manière fluide et sans frein l’argent du banditisme, de la guerre, de la fraude et de la corruption et l’argent légal dans un même tuyau virtuel incomparablement plus efficace et que l’UE s’interdit de contrôler, inspecter ou réguler de quelque manière que ce soit.

              Les valises c’est un truc d’un autre siècle.

                +0

              Alerter
          • Cyd // 19.12.2018 à 14h16

            Le traffic d’influence c’est quand vous servez d’intermédiaire à de la corruption

            Le corrupteur ne verse pas l’avantage indu au corrompu mais au traffiqueur d’influence

            C’est en quelque sorte du recel de corruption

              +4

            Alerter
            • Xavier // 19.12.2018 à 16h02

              Je me plaçais plus sur le sens en français que sur le sens strictement légal de la chose.
              Cette expression me semble très parlante.
              Tous nos oligarques trafiquent l’influence gagnée dans les salons de la république.
              Être conseiller pour des intérêts privés en utilisant son carnet d’adresses et ses mémos de fonctionnaire c’est insupportable.

                +6

              Alerter
          • Integrity // 19.12.2018 à 19h38

            Transparency International définit la corruption comme « le détournement à des fins privées d’un pouvoir reçu en délégation ». Cette définition, plus large que celle du code pénal, permet d’englober les délits connexes et, plus largement, toutes les atteintes à la probité dans le secteur public (personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public).
            Il s’agit en l’occurrence ici de prise illégale d’intérêt. C’est très fréquent parmi les “Intouchables d’État ” mais c’est la première fois que la Haute autorité signale à la justice une possible situation de prise illégale d’intérêts dans le cadre de son contrôle du “pantouflage” d’ex-responsables publics.
            Vive la France !
            Nos plus plates excuses au Peuple Suisse.

              +2

            Alerter
        • charles // 19.12.2018 à 09h52

          la mafia.

            +7

          Alerter
          • Xavier // 19.12.2018 à 09h54

            Oui… attention car comme en Sicile dans d’autres temps, « Il faut tout changer pour que rien ne change »…

            La séquence politique qui arrive risque fort d’être du théâtre de haut vol.

              +4

            Alerter
      • amoursdesamours // 19.12.2018 à 10h55

        GAFFA : l’objectif de toujours de Fleur Pellerin était de concevoir un modèle alternatif à celui de de la Sillicon Valley d’où la collecte de 200 millions d’euros – après son éviction du gouvernement – pour un fonds privé. En effet, rien d’anormal puisque libérée de sa fonction.
        https://www.lemonde.fr/festival/article/2018/09/27/fleur-pellerin-en-croisade-contre-les-geants-du-web_5361016_4415198.html

          +3

        Alerter
        • Narm // 19.12.2018 à 13h36

          alors , ça n’est pas une espionne ?
          une bonne chose pour contrer les gafas ?
          pour équilibrer le monde, il faut mettre des billes de l’autre côté
          bien entendu, ça doit gêner du monde tout ça

            +0

          Alerter
      • Le Rouméliote // 19.12.2018 à 18h00

        Et Jean-Marc Jancovici, promotion 2002…
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Jancovici

          +1

        Alerter
  • Alfred // 19.12.2018 à 07h29

    Ce qui a contribué à la chute de Ben Ali c’est la prédation au grand jour du clan trabelsi. Ferrand et compagnie (leurs casseroles plus ou moins sonores) sont de la même manière responsables d’avoir mis les gens dans la rue. Il faudrait que les milliardaires adeptes de la mondialisation à outrance comprennent qu’il aurait été plus malin de mettre aux commandes des mormons que des gens qui leur ressemblent en modèle réduit.
    Ces gens n’ont plus aucune légitimité. Aucune. Rien de ce qu’ils ne pourront faire ne sera accepté.

      +40

    Alerter
    • Chris // 19.12.2018 à 12h08

      Ces gens n’ont plus aucune légitimité.
      En ont-ils jamais eu ? La légitimité du fric ?

        +4

      Alerter
      • tepavac // 19.12.2018 à 15h00

        Je ne voudrais pas casser la bonne ambiance, mais il se passe actuellement une lutte généralisée contre tous ceux qui s’oppose au diktat de la direction de la CEE. C’est violent.
        Beaucoup de GJ blessés, parfois mortellement par des inconnus sur nombres de ronds-point, Lycéen ou collégiens accompagnant le mouvement en faisant grève devant leur école, ont été menacés par des bandes hétéroclites de quartier.
        E. Chouard insulté de “rouge-brun”, de complotiste et autres noms d’oiseaux, de même que F. Ruffin, Asselineau, Lassalle, Cheminade et autres porte-paroles d’une partie grandissante de l’opinion sociale. Même la LYCRA s’y met….

        https://twitter.com/ferrerbartomeu/status/1075043412972318722?ref_src=twsrc%5Etfw

        https://twitter.com/Europe1/status/1074992986902147072

        et Médiapart qui n’est pas en reste.
        https://blogs.mediapart.fr/luttonscontrelefn/blog/290115/qui-est-vraiment-etienne-chouard

        Seule satisfaction, la lecture des commentaires qui suivent et qui démontrent que les Français ne sont pas dupe sur ces questions.
        Cependant vu la violence dans les propos de ces stakhanovistes du nouvel ordre mondiale, les mots méprisants et insultant employés à l’encontre de tout contradicteur, ne laisse rien présager de bon.

        Tout ceci sent la poudre.

          +10

        Alerter
        • Weston // 19.12.2018 à 18h40

          D’après la phrase attribuée à Churchill ” les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes antifascistes “. Je crois que là on y est.

            +12

          Alerter
        • Alfred // 19.12.2018 à 18h45

          Le seul fait qui se rapporte à ce que vous dites à ma connaissance est celui ci:
          https://www.infonormandie.com/Gilets-jaunes-une-femme-enceinte-frappee-par-des-inconnus-sur-le-rond-point-des-Vaches-pres-de-Rouen_a22558.html
          Mais on ne sait pas si c’est “personnel” ou lié aux gj.
          Dans tous les cas c’est la le danger qui guette. C’est la manière de faire des régimes autoritaires (cf les “baltaguias” en Egypte et leurs jumeaux partout ailleurs).
          Tout cela est effectivement effrayant, en particulier le penchant autoritaire qui se fait poindre dans la bourgeoisie (” les populismes contre la démocratie” selon eux et donc supression des libertés pour lutter contre les populismes et pour protéger la démocratie… Mais c’est bien sûr !).
          ((Par avance miles excuses mais la généralisation de cette faute fait pleurer mes yeux:” il m’a insulté en le traitant de prétentieux” serait la formule idoine. “Insulté de” est un massacre de notre langue. L’ortograpfe et les fotes ça arrive à tout le monde. Mais ça, “insulté de” c’est autre chose. C’est un abaissement de la langue de la part de gens qui pensent bien faire en suivant un exemple qui se generalise.. c’est comme cela qu’on a obtenu “aujourd’hui” voire “au jour d’aujourd’hui”. “L’usage”…Désolé encore pour le laïus).

            +2

          Alerter
  • anatole27 // 19.12.2018 à 07h48

    le verbatim de l’époque est ici

    http://www.assemblee-nationale.fr/15/cri/2017-2018-extra/20181016.asp#P1370921

    “L’un voudrait que le Président de la République ruine le rôle du Parlement, et voilà un autre éminent collègue qui propose que l’ensemble des débats puissent être préemptés par l’idée même d’un référendum sur la base d’une initiative, etc.”

    Passage sur la suisse

    “En Californie, la très fameuse proposition 13, en 1978, a très rapidement entraîné la dégradation des services publics et autres.”

    Ce qui n’est pas faux car certains disent que la revolution conservatrice commence avec cette proposition.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Proposition_13

    Mais on pourrait très bien imaginer qu’une proposition de referendum mette fin au néo-libéralisme
    ie : taxer les GAFAS à hauteur de ce que payent les PME, on en est très très loin

      +10

    Alerter
    • calal // 19.12.2018 à 17h39

      que les francais votent pour une connerie avec un ric ou qu’un technocrate ou un representant elu avec 60% d’abstention la fasse, ben je prefere qu’elle soit faite avec l’assentiment de tous avec le ric.

      c’est comme le controle de l’emission de la monnaie:quand c’est l’etat qui s’en occupe il merde,quand c’est les banques privees ou centrales qui le font ,elles merdent aussi. donc autant que ce soit l’etat qui fasse les conneries…

        +5

      Alerter
      • jdautz // 21.12.2018 à 11h00

        De toute manière, en UE, quand le populo vote mal a un référendum, on ne tient pas compte du vote et on fait autrement sans vote. On a strictement aucune leçon a donner aux suisses sans se couvrir de honte.

        Donc la discussion sur le référendum me parait vain.

        Il s’agit juste d’amuser la galerie dans notre post-démocratie, ce qui évite de voir d’autre sujets apparaître sur la table durant ce temps. Le fameux “temps de cerveau disponible”.

          +0

        Alerter
    • Integrity // 19.12.2018 à 20h06

      Les GAFA ou même tous les grands groupes qui jouent de l’évasion fiscale avec la complicité de la haute fonction publique. Le manque à gagner lié à l’évasion fiscale et à la corruption en France est suffisamment important pour trouver la solution à la colère des Français. Si de plus on s’attaque à la réduction des dépenses publiques, alors ça devient Byzance. Mais là c’est un nouveau paradigme pour nos politiques qui devaient alors s’attacher à la notion d’intérêt général.

        +5

      Alerter
      • Plouf plouf // 20.12.2018 à 03h16

        Ne pas oublier le M (Microsoft) à GAFAM. Ou comment ajouter des portes dérobées un peu partout (notamment dans l’armée) en obligeant à utiliser du Microsoft (après quelques entrevues privées entre Microsoft-état). Ces domaines sont pourtant habituellement tout en logiciels libres, plus sures parce qu’audités par des centaines d’entité tierces.

          +2

        Alerter
  • Caliban // 19.12.2018 à 07h59

    Le peuple français présente ses plus humbles excuses au peuple helvétique.

    Décidément, on est obligé de tout faire dans ce pays : de la circulation routière sur les rond-points jusqu’aux relations diplomatiques transalpines 🙂

    Et quand les policiers seront réellement en grève, va aussi falloir qu’on s’occupe d’attraper les voleurs ? Chiche Ferrand ?

      +118

    Alerter
    • FARINET // 19.12.2018 à 09h57

      Les excuses d’un Français qui apprécie beaucoup nos voisins.

      Mr Ferrand la Suisse a fait une votation le 10 Juin 2018
      Titre : « Initiative Monnaie Pleine « 
      Question : Qui doit créer notre argent : Les banques Privées ou la Banque Nationale ?
      Objectif : d’empêcher les banques commerciales de créer de la monnaie ex nihilo, ce qui est supposé conduire à un système bancaire plus solide et une meilleure maîtrise de la politique monétaire.
      Dans cette optique, la Banque centrale serait la seule organisation ayant la possibilité de créer de la monnaie, les banques devant se contenter de travailler comme elles le font normalement, mais uniquement avec de la monnaie entièrement sous le contrôle de la Banque centrale.

      Mr Ferrand un peu de sérieux, chez nos cousins helvètes pays des banques, vous pensez vraiment que ce sont ces « cliques affairistes et quelques lobbyistes «  qui ont posé la question.
      Ils n’y a pas qu’eux qui ont voix au Chapitre, ne généralisez notre spécificité nationale.
      La peur de la remise en cause de notre système pour une vraie démocratie, alors qu’elle est bien appliquée en Suisse ne doit pas nécessairement conduire à insulter ce peuple paisible et tranquille.

      Parvenu à la présidence de l’assemblée nationale, dans des conditions un peu houleuses, et pour cause, Mr Ferrand vous avez acquis votre bâton de Maréchal, avec et sans jeu de mots.
      En France, le titre de Maréchal a laissé de profondes blessures par rapport à la démocratie.
      Vous êtes donc arrivé en septembre 2018 aux commandes du navire amiral de « notre république démocratique ».
      Ce vaisseau, censé représenter le peuple républicain, il ne vous a fallu que quelques mois pour le transformer en coquille de noix ballottée par les vents et la houle.
      Heureusement que tous les bretons, qui doivent affronter la marée pour en vivre sont de meilleurs marins.
      Allez Mr Ferrand encore un petit effort et vous allez le couler.

      Encore une fois toutes mes excuses à nos amis Suisses chez qui la Démocratie n’est pas le Cheni comme en France.
      Et pour rester sur une touche océanique, la Suisse sur le Léman (lac de Genève) propice à la pratique hauturière, forme d’excellents marins, qui ont gagné l’America Cup en 2007 .

        +52

      Alerter
      • Chris // 19.12.2018 à 12h15

        Le principal accroc de la monnaie pleine (j’ai milité pour) était que le projet entendait donner la responsabilité à la banque centrale suisse (BNS), sont les cantons sont actionnaires mais l’actionnaire principal est… allemand.
        Or depuis 2003, c’est devenu une banque privée (comme la Fed et BCE) au prétexte de… modernité : interdit de rire ! Autant mettre un renard gardien du poulailler, sauf à la contraindre par autre référendum à redevenir la BNS. Mais mettre sur pied un référendum prend du tout : 3 à 4 ans

          +9

        Alerter
        • FARINET // 19.12.2018 à 15h38

          Oui j’ai même lu, mais je n’ai plus la source, que la BNS pour maintenir la parité CHF $ aux environs de 1 devait acheter des bons du trésor US donc de la pure dette. !! La BNS n’est plus ce qu’elle était ! comme aucune banque d’ailleurs.

            +4

          Alerter
          • calal // 19.12.2018 à 17h42

            a priori il semble qu’ils ont achete plein d’action apple et revendu au bon moment…

              +1

            Alerter
      • Moussars // 19.12.2018 à 18h03

        J’ai l’impression que tout le monde a déjà oublié l’innénarable aventure de ce triste sir et de sa compagne avec la mutuelle de Bretagne sur l’achat de bâtiments dans des conditions et pour un prix.
        Dans un pays démocratique ou en Suisse, les 2 lascards seraient en tôle. Chez nous, le parquet n’a rien trouvé à dire sur un délit caractérisé.
        Quant au modèle suisse, il faut quand même savoir que le référendum n’est plus ce qu’il était :
        lire absolument “Les Spin Doctors du Palais fédéral” aux Editions Xenia de par Judith Barben.

          +10

        Alerter
        • FARINET // 19.12.2018 à 20h16

          Non je n’ai rien oublié Les Mutuelles de Bretagne!!.
          Comme tout homme politique français intègre, même pris la main dans ce qui pourrait sembler être un pot de confiture, il bénéficie de la présomption d innocence, et c’est bien, donc contrairement à beaucoup d’autres pays, il ne démissionne pas, mais en plus il grimpe au perchoir.
          La justice indépendante avance à son train de sénateur normal elle dispose de moins en moins de ressources.
          Le dépaysement de l’affaire fait bien sur partie du package judiciaire pour la sérénité des débats.
          Le PNF a su faire preuve d’une plus grande célérité dans d’autres cas.
          Soyons objectifs, LREM est un peu juste en termes de compétences, on a vu les difficultés et le temps nécessaire pour former un nouveau gouvernement suite aux départs de Hulot et Collomb .
          François de Rugy à l’écologie ça ne s’imposait pas mais ça rime c’est déjà ça.
          Christophe Castaner à l’intérieur ça castagne et ce qu’il fait à l’intérieur se voit à l’extérieur, c’est du bi fidus actif.
          Alors se priver d’une valeur aussi exceptionnelle que Richard Ferrand en ces temps de disette, ce serait dommage pour le bon fonctionnement du pays.
          Il faut de plus bien encadrer toute cette jeunesse inexpérimentée, mais à fort potentiel, cette start-up, qui peuple les bancs de l’Assemblée.
          Tous Issus de la pouponnière du sergent recruteur Jean Paul Delevoye, ancien ministre de Chirac. Comme aurait pu dire De Gaulle, LREM est un Espéranto ou volapük politique intégré, un parti ou beaucoup de ses têtes d affiches sont des convertis, mais qui n’en demeurent pas moins des traîtres vis a vis du parti qu’ils ont quitté.
          Comment voulez vous qu’un rassemblement de cette espèce est une quelconque efficience.

            +14

          Alerter
      • Observatoire des Suicides et Difficultés des (ex) Entrepreneurs et Indépendants – OSDEI // 20.12.2018 à 13h36

        L’erreur de Richard Ferrand est d’avoir nié, pas d’avoir souligné la plaie pour l’humanité que sont les lobbies, suisses ou pas suisses….Il n’a pas d’excuses à donner sur ce point, mais pour avoir l’énorme gaffe ( et se poser la question de qui gère les comptes Twitter de nos petits vieux d’élus , car je me demande encore comment on peut “oublier” ses propres propos….peu importe, cela est de sa responsabilité en effet ) et je ne suis pas fan de lui, d’ailleurs il m’est totalement indifférent, mais je suis française et fière de l’être….donc j’aimerai que nos conationaux cessent de servir de paillassons à tous les pays ( sans vouloir offenser nos voisins Suisses, qui eux savent défendre leurs intérets) qui jettent de l’huile sur notre brasier. On y gagne rien à cracher dans notre soupe, sauf à chercher un poste en Suisse……. Je les invite au lieu de perdre leur temps à critiquer leur pays, de remonter leurs manches et agir au lieu de râler. Et s’ils en savent pas comment faire, notre association et observatoire a des postes à pourvoir….bénévoles bien sur….mais cela ne doit gêner personne, car le temps perdu à dire des bêtises est donné gratuit également, non?…et ne construit rien, il détruit seulement le peu de dignité qu’il nous reste….Brigitte Vitale et non une anonyme…..Là aussi un peu de courage au lieu de se cacher derrière des pseudos ….

          +0

        Alerter
        • Narm // 20.12.2018 à 19h41

          donc il peut raconter n’importe quoi , dans les hauteurs du perchoir, magouiller un peu….

          et on doit fermer son bec (mais surtout la justice ses yeux) pour ne pas entacher la France ?

          Qui salit notre France ?
          qui ?

            +1

          Alerter
    • Kita // 19.12.2018 à 11h10

      Merci Caliban pour ce fou-rire, avec l’humour , tout passe, et vous avez beaucoup d’humour’ je l’ai remarqué ….

        +5

      Alerter
    • Rem // 19.12.2018 à 11h47

      Le peuple n’a PAS à s’excuser car il n’est pas à l’origine de l’insulte.
      C’est à cet escroc et couard de présenter ces excuses.

        +20

      Alerter
    • Kallas // 19.12.2018 à 12h14

      Ha ha ! Merci !

      Pour être Suisse,
      oui les lobbys (pharmas, assurances, banques) existent et font pressions, oui des cliques d’affairistes (milliardaires investie politiquement) existent et font pression, oui la corruption politique ( enveloppe garni, voyage payé) existent.
      Mais les groupes citoyens existent aussi et font pression.
      Le tout créé un équilibre entre les différentes “forces” puisque aucune ne peux réellement prendre l’ascendant bien longtemps.

      Oui encore nous avons nos propres problèmes (grave pour certains) et une propension à se mettre la tête dans le sol pour ne pas voir la misère devant nos portes.

      Mais malgré tous, j’ai toujours le sentiments de vivre dans une démocratie. Ce n’est pas un dirigeant qui décide à ma place, mais mes concitoyens et moi par ma petite voix. Que je sois d’accord avec eux ou non, le majoritaire l’emporte.

      Mais surtout nous venons l’année passé de fêter nos 500 ans de paix éternelle entre la France et la Suisse. Puisse t elle duré toujours. Donc la diplomatie la plus élémentaire veux que l’on ne crache pas sur ses les voisins avec qui on à une entente si ancienne.

      Sidérant

        +40

      Alerter
    • larmec // 19.12.2018 à 15h40
  • Guadet // 19.12.2018 à 08h01

    Très sombre prédiction de ce que donnerait une loi anti fake-news : non seulement museler l’opposition, mais aussi justifier toujours le pouvoir.

      +21

    Alerter
    • xc // 19.12.2018 à 08h11

      En l’occurrence, la fake vient du Pouvoir. C’est donc lui qui aurait été sanctionné.

        +2

      Alerter
      • Xavier // 19.12.2018 à 08h25

        Pas certain car la loi viserait forcément des médias au sens large, pas l’intéressé qui lui ne propage pas une information sur un tiers, mais ment.

        C’est le problème du vocabulaire réducteur : entre l’acception précise de la loi et l’idée que s’en font les citoyens, il y a toujours un monde.
        Les gouvernants ont intégré cette simplification et pendant qu’ils savent les effets réels des lois, il jouent sur leur perception par le peuple, les médias aidant à ce jeu, consciemment ou pas.

        On peut retrouver cette manière de gérer dans énormément de dossiers ces dernières années.

          +14

        Alerter
      • douarn // 19.12.2018 à 12h07

        xc, vous me copierez 1000 fois “aucune fake news ne peut émaner d’un pourvoir en place, seules les oppositions aux pouvoirs en place sont amenées à en proférer” 😀
        http://www.bondamanjak.com/wp-content/uploads/2016/09/o-IRAK-SYRIE-facebook.jpg

          +3

        Alerter
  • Pierre D // 19.12.2018 à 08h25

    Quand on regarde la liste des dernières initiatives populaires fédérales helvétiques adoptées, on se rend compte qu’effectivement Richard Ferrand doit des excuses:

    – 14 février 2012: initiative populaire « Contre l’immigration de masse »
    – 20 avril 2011: initiative populaire « Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants »
    – 15 février 2008: initiative populaire « Pour le renvoi des étrangers criminels »
    – 8 juillet 2008: initiative populaire « Contre la construction de minarets »

    … mais pas à la Suisse, à l’Assemblée Nationale, le programme du Rassemblement National n’est pas un lobby.

    On comprend mieux pourquoi Macron qui se prétend “vrai populiste” ne rejette pas l’idée.

      +10

    Alerter
    • Titine // 19.12.2018 à 09h39

      Vous illustrez à merveille la raison pour laquelle les gens ne font plus confiance et ne veulent plus voter à gauche (ni à droite d’ailleurs). La gauche n’est pas réellement démocratique. Si les gens ne veulent pas d’immigration ils ne veulent pas d’immigration un point c’est tout.
      La politique de la gauche qui consiste à considérer que le peuple est sale et méchant et qu’il n’a pas le droit de décider s’il veut l’ouverture des frontières parce que l’internationalisme ou l’humanisme ou je ne sais quoi derrière quoi se réfugie les bien pensants de gauche interdit de faire ce que la majorité veut ne conduira à rien d’autre qu’à un rejet massif.
      Qui veut donner le pouvoir à un parti qui fera tout le contraire de ce que la majorité veut ? Visiblement ce n’est plus le cas des gilets jaunes, et franchement, je les rejoint sur ce point.
      En plus, je ne vois pas le problème dans le fait d’interdire aux pédophiles de travailler avec les enfants ? Qu’est-ce qui vous dérange ? Vous voudriez peut-être les réinsérer dans les écoles maternelles ?

      Si l’on se fie à ce que vous dîtes, vous êtes la personne qui décide du bon et du bien, et c’est votre manière de voir le monde qui doit être appliquée à tous. On est très loin d’un système démocratique.

        +13

      Alerter
      • Pierre D // 19.12.2018 à 19h12

        @Titine

        Si l’on se fie à ce que vous dîtes, vous êtes la personne qui décide du bon et du bien, et c’est votre manière de voir le monde qui doit être appliquée à tous.

        Désolé que cette liste vous dérange et que vous culpabilisiez, mais c’est au peuple helvétique qu’il faut vous en prendre… et à vous d’assumer!

          +0

        Alerter
        • Titine // 19.12.2018 à 20h42

          Je pense que la démocratie doit être appliquée, et que la majorité, défendant le bien commun (ce qui arrive lorsque la majorité décide) doit être au commande.
          Donc je ne vois pas de quoi je devrais culpabiliser ?

          La liste ne me dérange pas moi. Et si je ne suis pas d’accord avec tout je respecte quand même les décisions prises par les suisses. Il me semble que c’est normal. Je n’ai aucune intention de m’en prendre au peuple helvétique. C’est l’application du concept du peuple souverain.

          C’est vous qu’elle dérange, c’est bien pour ça, que c’est vous qui avez un problème avec la démocratie et qui voulez décider pour tous les autres de ce qu’ils ont droit ou non de voter…
          Tout à fait comme le premier ministre qui veut un référendum mais surtout pas pour tous les sujets ! Quelle horreur si le peuple pouvait donner son avis sur tout !

            +3

          Alerter
          • Pierre D // 19.12.2018 à 21h11

            @Titine ,

            Si elle me dérangeait je ne l’afficherais pas. Au contraire j’aime bien savoir de quoi on parle.

            En attendant c’est vous qui vous vous croyez investi du devoir d’aligner des jugements de valeurs sur mes supposées intentions… et rien d’autre de consistant.

            Par contre je ne partage pas mais pas du tout votre “vision” de “démocratie” à 56% d’abstention. Ceux qui se déplacent sont les plus motivés quelques soient la nature leurs motivations…. même chose pour ceux qui proposent des initiatives dites “populaires”.

              +0

            Alerter
            • Titine // 20.12.2018 à 11h28

              Il me semble que les gens ont le droit de proposer ce qu’ils veulent et que la majorité tranchera. Etes-vous d’accord avec ça ou pas ?

              Vous même n’avez rien à proposer, vous vous contentez d’interdire aux gens la possibilité de se prononcer sur tous les sujets (Oui ou non ?) car vous voulez être la personne qui décidera des questions qu’il est acceptable de poser à la population ou non.
              Rien ne prouve que si le RIC passait l’abstention en France resterait à de tels niveaux.
              Mon propos n’étant pas de prôner le système Suisse comme la panacée mais de faire remarquer que vous ne voulez pas du ric car vous ne souhaitez pas véritablement la démocratie.
              Vous proposez quoi exactement ?
              A priori pas grand chose ? Vous trouvez peut-être que le système actuel est démocratique ?

                +1

              Alerter
    • RV // 19.12.2018 à 10h00

      @ Pierre D // 19.12.2018 à 08h25
      Les Suisses ont été appelés aux urnes 309 fois depuis 1848.
      Un peu moins que 2 fois par an.
      La situation est plus nuancée que ce que vous dites.
      Voici la pages des votations acceptées
      https://www.bk.admin.ch/ch/f/pore/va/vab_2_2_4_2.html

      Par ailleurs le propos n’est pas de porter un jugement de valeur
      sur le choix des citoyens suisses mais plutôt de reconnaitre
      que l’existence du RIC est un moyen de l’expression
      et de la prise de décision desdits citoyens,
      on n’en demande pas plus,
      juste un peu de Démo-Cratie
      pour contrebalancer le pouvoir des représentants.

        +11

      Alerter
      • Pierre D // 19.12.2018 à 11h27

        @RV
        Les chiffres officiels de la confédération sont les suivants:
        • 10.5.1892 : 1re récolte de signatures à l’appui d’une initiative populaire
        • 15.9.1892 : dépôt de la 1re initiative populaire
        • 320 : initiatives ayant abouti, de 1891 à aujourd’hui
        • 206 : initiatives ayant fait l’objet d’une votation
        • 114 : initiatives ayant échoué au stade de la récolte des signatures
        • 94 : initiatives retirées
        • 4 : initiatives déclarées nulles par le Parlement
        • 184 : initiatives rejetées en votation populaire
        • 22 : initiatives acceptées par le peuple et les cantons
        • 9 : initiatives au stade de la récolte des signatures
        https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/dossiers/125-ans-initiatives-populaires.html

        Soit 22 initiatives acceptées sur 206 mises au vote (10%).

        Il n’y a aucun jugement de valeur à lister les dernières votations et à les comparer avec le programme du “1er parti de France.”… ou le 2e?

        … ni à citer le président de la république française

          +7

        Alerter
      • Jean-Do Veuve // 19.12.2018 à 12h04

        Une grosse limitation du référendum en Suisse c’est qu’il faut une double majorité : celle du peuple (normal) ET celle des cantons (moins normal). Et là, le souci est que pour des raisons historiques y a une majorité de (tout) petits cantons campagnards qui votent systématiquement à droite à chaque votation et empêchent toute réforme progressiste de passer. La sur-représentation des zones agricoles frappe encore, comme au Royaume-Uni où, pour rappel, le découpage électoral fait que Tatcher a mené toutes ses réformes anti-sociales avec en réalité le vote de seulement 35% des électeurs.

          +8

        Alerter
        • Tyalo // 19.12.2018 à 14h29

          Cette double majorité est ce qui a permis – et permet encore – à des cantons fort dissemblables, en particulier sur le plan économique, de cohabiter sans susciter des dissensions risquant de mettre en péril l’harmonie confédérale. Cinq cantons (sur 26 cantons et demi-cantons) concentrent à eux seuls la moitié de la population du pays. Imaginez le ressenti des 21 autres États ayant sans cesse l’impression d’être tenus pour quantité négligeable. Je suis citoyen d’un des cinq, et je tiens à ce que mes compatriotes des “petits” cantons (Neuchâtel, au hasard !) puissent me parler la tête haute.

            +10

          Alerter
          • jdf // 19.12.2018 à 17h55

            Les Français, peuple profondément jacobin, ont souvent du mal à comprendre et à apprécier les fondements du fédéralisme ou du confédéralisme. Et parmi ces fondements, celui qui veut qu’un canton (état, province, lander…) à faible population puisse avoir le même poids politique qu’un canton à forte population. C’est affligeant qu’un peuple aussi intelligent et aussi ouvert ait parfois l’esprit aussi borné !

              +6

            Alerter
    • Kita // 19.12.2018 à 11h19

      Vous aussi vous mentez ! Ce ne sont pas les dernières initiatives populaires, vous avez TRIÉ, ce n’est pas honnête.

        +10

      Alerter
  • Paul // 19.12.2018 à 08h51

    Ce brave sire , connu aussi comme ‘’ le robin des bois de Bretagne ‘’, porte étendard de la micronie , grand chevalier , fidèle pourfendeur des injustices envers les manants mutualisés du royaume Manusien.

    Le grand ferrant les petits poissons bretons , ferré à son tour une fois de plus…

    Ps , complotistes s’abstenir , : et si…ce bien brave personnage était victime volontaire de truands plus manipulateurs que lui ; genre ‘’ – il faut que tu dégage avant qu’une décision de justice imminente à ton égard ne souille davantage nos draps pas propres ‘’…

      +35

    Alerter
  • Lysbeth Levy // 19.12.2018 à 08h56

    Bon et bien la France doit détenir le record de “fake-news” au vu des dernières nouvelles annoncées puis revoquées et ré-annoncées sur le Monde : https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/12/18/gilets-jaunes-le-gouvernement-renonce-a-une-partie-des-premieres-mesures-annoncees_5399420_823448.html
    Mais encore le ministre Gabriel Attal qui avait dénoncé des jets d’acide sur des policiers, va t’il être puni par la nouvelle loi sur les fake-news ? https://www.liberation.fr/checknews/2018/12/07/des-policiers-ont-ils-ete-defigures-a-l-acide-comme-l-a-affirme-le-ministre-gabriel-attal_1696425
    C’est tout de même grave tous ces mensonges, et chose étrange le fameux “observatoire” de Rudy R ne l’épingle pas, et pas d’avantage Brice Couturier qui a vu “la main de Moscou” derrière les gilets jaunes. https://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/poutine-est-a-la-manoeuvre-210716 Ah ou suis je bête, les fake-news sont autorisées aux éditocrates, journalistes, pas des citoyens lambda comme nous. …

      +43

    Alerter
    • Moussars // 19.12.2018 à 18h14

      Attal, le second immature de l’exécutif, (le 1er est un certain Jupiter) avait annoncé qu’un proviseur avait été aspergé d’essence et que des jeunes avaient tenté d’y mettre le feu. Ce dernier a démenti formellement…

        +4

      Alerter
      • Plouf plouf // 20.12.2018 à 03h23

        à ce propos, pour l’affaire Benalla, ils avaient raison, il y avait bien des agents russes dans l’histoire. Enfin… Un oligarque/mafieux russe qui (comme les proches de Macron) à fait sa fortune de la vente de bien d’état à prix cassé à la chute de l’URSS, qui financent des proches de Benalla, un certain membre de LREM, Vincent Crase. C’est ce que révèle Médiapart ^^. https://www.youtube.com/watch?v=eCaMqvTbCng

          +1

        Alerter
  • bloodyplus // 19.12.2018 à 09h27

    Quand on sait que le bonhomme est soupçonné d’avoir détourné 400000 € de la collectivité au profit de sa famille dans une impunité totale, que la chose connue de tous on le nomme au perchoir du lieu ou se font les lois. On mesure l’état de décomposition avancée de nos institutions…

      +40

    Alerter
    • W // 19.12.2018 à 13h52

      Dans certains pays, ils ont résolu ce genre de probleme de manière rustique :

      – arrestation du corrompu
      – confiscation de tous les biens personnels (dommage pour la famille, mais elle a aussi profité)
      – ré-éducation dans un camp (voire disparition…. et bon débarras !)

        +17

      Alerter
  • captain_fred // 19.12.2018 à 09h29

    Le site ”Les crises.fr” déniche pour vous les racailles de la république. Merci pour le boulot de réinformation.

      +14

    Alerter
  • Babar // 19.12.2018 à 09h32

    Richard Ferrand est un polyvalent et prometteur homme public, prudent il a débuté en politique locale magouillant l’immobilier de la mutuelle qu’il présidait au profit de sa compagne, mais ce serait légal selon la justice. Maintenant au perchoir de l’Assemblée nationale, il diffuse défèque niouze et nie les faits assez stupidement pour imaginer que personne ne s’en sera aperçu… Un homme en marche à suivre!

      +22

    Alerter
  • Catalina // 19.12.2018 à 09h42

    Suisse : révocation populaire, ric, etc…
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=25&v=vKIE5NqFZL4
    Denis Giraux

      +9

    Alerter
  • Amalric Oriet // 19.12.2018 à 10h21

    Là réside — précisément — les vrais causes du mouvement des Gilets jaunes, bien avant les revendications sur le pouvoir d’achat. Et le pouvoir politique de dénoncer les atteintes insupportables à l’Arc de triomphe, symbole de la République et de la France. Ce à quoi il peut être répondu, en toute tranquillité : « C’est pas nous qui avons commencé… »

      +4

    Alerter
    • gracques // 19.12.2018 à 11h24

      “En même temps” l’arc de triomphe comme symbole de la République …..franchement ….
      bâtis pour commémorer les batailles du sanguinaire Napoleon et dont le seul coté “républicain” c’est d’être la valorisation du “Soldat” dans la première boucherie du siècle passé , pas du citoyen , notez , non du Soldat inconnu promu par la chambre bleu horizon , un comble du “republicanisme” en quelque sorte.
      Mais je note que les GJ n’ont pas salopé la place de la République ou Bastille….. Gloire a eux !

      PS , vous remarquerez la situation géographique des lieux de symbole dans Paris ?

        +11

      Alerter
  • christian gedeon // 19.12.2018 à 10h39

    Ce type là est vraiment catastrophique. Mais au delà de cette nième foucade,j’attire une fois de plus l’attention sur le RIC…la très très longue discussion qui va s’engager sur le RIC est du pain béni pour ce gouvernement. Des centaines voire des milliers d’heures vont être consacrées au RIC. Pendant ce temps les Ascoval,Ford Blanquefort,Mittal Morhange et bien d’autres fermetures vont passer au nième plan. La destruction du tissu industriel français va se poursuivre,les 40 milliards du CICE continueront à être distribués,sans condition d’emploi,l’Etat continuera à emprunter l’argent que la BCE fournit aux banques(!),et la taxation des entreprises du cac restera presque symbolique,et chose dont on ne parle jamais,les sommes faramineuses englouties dans la formation professionnelle dont l’utilisation este un secret d’état( le scandale serait insupportable à gérer)…évidemment ISF et RIC sonnent mieux. Ce sont des initiales capitalisantes pour l’opinion publique et médiatiquement parfaites….c’est plus porteur,pour les deux “camps “. L’enfumage avec un grand E se met en place tranquillement. On va amuser le “bon peuple ” avec des discussions homériques,et les soldes du pays continueront bien tranquillement. Comme on dit de nos jours,je dis çà,je ne dis rien… mais bon,faudra pas venir pleurer au réveil…deux questions: Où passe le pognon de l’Etat? Où est passée la défense de l’emploi sur le terrain?

      +14

    Alerter
  • Nanker // 19.12.2018 à 10h49

    “baltringues”…
    Il faudrait remettre au goût du jour ce joli mot pour qualifier la clique macronesque , parce qu’il lui va comme un gant.
    J’ai honte pour ma démocratie et peur pour mon pays : la nullité de Hollande a engendré le phénomène Macron. Dans la même logique on peut dès maintenant quel monstre naîtra de ce quinquennat déjà mort-né?

      +15

    Alerter
  • Jean-Paul B. // 19.12.2018 à 10h56

    Bonjour,
    quel crédit peut-on encore attribuer aux propos de M. Richard Ferrand quand on connait son passé de responsable des Mutuelles de Bretagne et de ses magouilles pour enrichir sa copine avec l’argent des mutualistes de la région?
    Pour moi au niveau éthique,ce personnage est à classer au même rang que l’ancien Ministre du budget du “Président” Hollande, un certain Cahuzac et ne dépare absolument pas avec le reste de la Macronie!
    Je comprends donc mieux que ce type d’énergumène redoute la création du Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC), car des citoyens excédés par son immoralité et son cynisme pourraient décider de le priver de ses mandat donc de ses ressources!

      +30

    Alerter
  • BILARIOUTE // 19.12.2018 à 11h58

    Tout ceux qui contredisent Monsieur Ferrand sont par définition, des complotistes. Je suis un peu dégoûte qu’il faille quitter la France pour avoir le droit de le contredire.

      +9

    Alerter
  • Claude // 19.12.2018 à 12h02

    Un dicton dit : “Quand on veut monter au cocotier (ou au perchoir), il faut avoir le cul propre…”

    Ferrand toujours enferré dans ses histoires…: “Après être passé entre les mains du parquet de Brest, puis par le pôle financier de Paris, le dossier va finalement atterrir sur le bureau d’un juge d’instruction de Lille.”

    Ce personnage est malheureusement la preuve par le réel du mal dont est atteint nombre d’élus français ou autres…

    http://www.lefigaro.fr/…/01016-20180830ARTFIG00161…

      +18

    Alerter
  • LBSSO // 19.12.2018 à 12h48

    Défaker : l “Hygiène démocratique”.

    ” Le deuxième défi qui est le nôtre, et il est de taille, il est peut-être à mes yeux le plus important si nous ne voulons pas laisser les extrêmes gagner la partie, c’est celui de la responsabilité politique” (…).

    “Chaque année, rendre compte de ce qui a été fait [par le président de la République ] , comme de ce qui n’a pas été fait sur ces engagements fondamentaux, le faire devant une commission, choisie par tirage au sort, de concitoyens aidés, instruits, accompagnés dans ce travail par la Cour des comptes dont c’est la mission, par des experts indépendants dont c’est la fonction, cela me semble une forme d’hygiène démocratique”.
    https://en-marche.fr/articles/discours/meeting-macron-strasbourg-discours

    Discours [ndlr : promesse] d’Emmanuel Macron à Strasbourg, le 4 octobre 2016

      +10

    Alerter
  • Jiojio // 19.12.2018 à 13h46

    Mentir à la face de nos députés à l’assemblée nationale, dans un but intéressé d’aller contre une loi..
    Ça vaut sanction, je propose comme d’habitude
    – interdiction de mandat public ou privé
    – interdiction de poste à responsabilité public ou privé
    Il n’y qu’à taper où ça fait mal, leur enlever toute prétention à un quelconque pouvoir ou influence

      +13

    Alerter
  • Larousse // 19.12.2018 à 14h00

    Mais y aura-t-il un journaliste français capable d’avoir assez de pour évoquer à ce M. R. Ferrand, ses propos.
    Mis à part les “idiots utiles” , le parti LREM est un ramassis d’opportunistes, d’affairistes (style Ben Alla ou Ferrand), d’hypocrites et d’européistes activistes du monde ouvert sans frontières et sans règles nationales et partisan de la fin de la nation française dans un parlement franco-allemand aux ordres de Berlin donc.

      +17

    Alerter
    • Narm // 19.12.2018 à 14h29

      faut envoyer la vidéo à France 3, ils effaceront la bande son 😉

        +13

      Alerter
  • Bouine // 19.12.2018 à 16h36

    Quand c’est pas macron qui insulte les français lors de ses conférences de presse à l’étranger, c’est l’oligarchie qui insulte les étrangers de l’hémicycle…Y en a pas pour corriger l’autre ! Foutue click

      +4

    Alerter
  • Eric83 // 19.12.2018 à 18h06

    ”les thèmes soumis sont très souvent le fait de cliques affairistes et de quelques lobbyistes démasqués“.

    Il est clair que sur ce point, Ferrand en connait un rayon, lui qui a fait voter au groupe LREM la loi sur le secret des affaires qui permet aux magouilleurs de continuer à magouiller à l’abri des investigations journalistiques et même des enquêtes de justice au nom du secret des affaires.
    Quelques exemples édifiants l’ont déjà démontré depuis que la loi a été votée.

      +25

    Alerter
  • Le Rouméliote // 19.12.2018 à 18h08

    Un RIC ? Pourquoi pas ? À condition de pouvoir poser la seule question qui vaille :”Êtes-vous pour que la France déclenche l’article 50 du TUE ?” Bref, que la France sorte de l’UE et de l’euro pour retrouver sa souveraineté et sa liberté ? Le reste ne compte pas : que vaudrait un RIC dans le cadre de la soumission à l’UE ? Rien !

      +9

    Alerter
    • Fritz // 19.12.2018 à 18h12

      On pourrait tourner la question ainsi :
      “Voulez-vous que la France redevienne une république souveraine, en sortant de l’Union européenne ?”

        +15

      Alerter
  • Pierre // 20.12.2018 à 00h55

    @ Olivier,
    la vidéo sur youtube ne contient pas le démontage par Barrazone des mensonges de l’autre zouave à tête d’endive qui est à la tete de l’assemblée soit disant nationale. Elle est donc peu compréhensible, c’est d’ailleurs le commentaire d’un internaute qui ne comprend pas de quoi parle la vidéo.
    Il faudrait garnir la presentation youtube je pense

      +1

    Alerter
  • Roumi // 20.12.2018 à 02h43

    Pour moi cette épisode pose plusieurs problèmes. Deux hypothèse s’offrent à nous. Je commencerais par la moins inquiétante. 1) Ce brave homme n’est pas entré dans l’aire numérique. Il sait très bien ce qu’il a affirmé à l’assemblée nationale mais il n’a pas compris qu’internet permet de le confronter en très peu de temps ses tweets aux enregistrements de ses déclarations. Le plus irrationnel (et ironique) dans ce cas est d’utiliser les nouvelles technologies (Twitter) afin de crier à la fake news, ce qui sera démonté par ces mêmes nouvelles technologies…
    Maintenant l”hypothese alternative
    2) Ce brave homme ne se rappelle pas ce qu’il a pu dire à l’assemblée nationale. Je trouve cette hypothèse plus inquiétante. Car non seulement on pourrait légitimement se demander qui écrit ses discourts, mais aussi à quel point il y adhère, étant incapable de s’en souvenir après quelques jours.
    Dans les deux cas cela révelle le niveau de notre représentativité. Et je ne trouve pas cette épisode si anecdotique sachant les enjeux importants autour du RIC.

      +2

    Alerter
  • W // 20.12.2018 à 09h38

    Richard Ferrand a été membre du parti socialiste de 1980 à 2017…. c’est dire si il a les qualités pour être droit et honnête ! (jamais un mensonge, ni taper dans caisse, si, si !)

    Ensuite, sentant le vent tourner, pendant le naufrage Flamby, il se rallie à Macron. (et je ne parle pas des malversations diverses….).

    Il est finalement élu président de l’Assemblée nationale le 12 septembre 2018…..comme quoi il a fait ses preuves, et a été recompensé par la caste politique !

    Bravo !

    Encore un qu’on ne regrètera pas !

      +10

    Alerter
  • Tell // 21.12.2018 à 02h17

    Ce qu’on ne dit pas assez, c’est que les droits d’initiative et de référendum existent aussi pour les cantons et les communes. Et là elles sont souvent couronnées de succès, surtout les référendums (loi adoptée par le parlement et contestée par des citoyens).
    Par exemple à Genève:
    – initiative contre la chasse;
    – initiative contre une centrale nucléaire;

    Et à Genève toute modification des impôts doit obligatoirement passer en votation.

    Le peuple suisse a refusé par référendum facultatif l’augmentation de la vignette autoroutière de 40 CHF à 100 CHF.

    Une modification de la Constitution doit OBLIGATOIREMENT être soumise au peuple.

    En France, c’est la tyrannie: les gens au pouvoir peuvent faire CE QU’ILS VEULENT sauf mobilisation générale dans la rue.

      +4

    Alerter
  • Tacite // 22.12.2018 à 09h02

    ”Les thèmes soumis sont très souvent le fait de cliques affairistes et de quelques lobbyistes démasqués“. Cela définit mieux encore les thématiques mises en avant par les élites en France et une majorité des lois élaborées par les gouvernements depuis des décennies.
    Je rappelle aussi qu’en Suisse, les surpuissantes cliques affairistes ont débouché sur des référendums concernant Le revenu universel, la politique agricole (souveraineté alimentaire et Pour des denrées alimentaires saines et produites dans des conditions équitables et écologiques), l’énergie (paquet de mesures qui vise à réduire la consommation d’énergie, à améliorer l’efficacité énergétique et à promouvoir les énergies renouvelables. La construction de nouvelles centrales nucléaires sera en outre interdite), la promotion des voies cyclables et des chemins et sentiers pédestres, une monnaie à l’abri des crises.
    Bref, les Suisses ne votent que sur des objets secondaires, stupides, populistes, le tout orchestré par des cliques de centaines de milliers de citoyens qui par leur signature ont souhaité se prononcer sur ces sujets !
    Que Richard Ferrand ne s’intéresse pas au système politique Suisse est une chose, d’étaler son ignorance à son sujet en une autre.
    Quand la France arrivera à la cheville démocratique de la Suisse, on pourra en reparler !

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications