Les Crises Les Crises
13.septembre.201913.9.2019 // Les Crises

Salaire des profs : Oui, François-Xavier Pietri et LCI mentent “les yeux dans les yeux”

Merci 568
J'envoie

Suite de notre billet sur la Chronique économique de François-Xavier Pietri (chef du service économique de TF1) sur LCI le 11 septembre, “Non, les profs ne sont pas mal payés” :

Nous vous remercions tout d’abord pour la large diffusion que vous avez donné à notre travail.

 

Nous avons été stupéfaits de la réaction de M. Pietri le lendemain, 12 septembre, que vous pouvez écouter ici (à partir de 1’52) :

Et là, vous l’entendez dire ceci :

« Je les comprends les profs qui ont réagi.Quand un prof de lycée gagne péniblement 2 000 euros, qu’il voit que la moyenne en France est de 3 400 euros — c’est le chiffre de l’OCDE, on parle de salaire brut —, on comprend qu’il s’indigne. Même émotion pour un prof de collège, qui gagne 2 fois moins que le salaire donné par l’OCDE. Sauf que ces chiffres, ils sont totalement vrais ! On ne donne pas de fake news à LCI. Ils sont calculés par des experts reconnus et qui n’ont aucune sensibilité politique. C’est une moyenne qui tient compte de tout : des primes, des heures sup, des multiples catégories dans l’enseignement, des salaires des agrégés. On prend la masse salariale et on la divise par le nombre d’enseignants. »

I. Mensonge

Il ose dire “on ne donne pas de Fake news sur LCI”, mais on voit bien ici qu’ils n’ont pas donné le chiffre de 3 400 euros (le chiffre exact que nous avons calculé à partir du chiffre en dollars PPA, hier) comme alaire des professeurs de lycée :

Nous vous revoyons également vers l’excellent article de Checknews sur ce sujet, montrant le mensonge de Pietri :

“En résumé : les chiffres donnés par le chroniqueur sont faux, puisqu’ils reposent sur une conversion en euros à partir du taux de change. Or comme nous l’a démontré l’OCDE, cette conversion aurait dû être réalisée à partir du taux de parité de pouvoir d’achat. Rappelons également qu’il s’agit d’une moyenne sur tout le corps enseignant certifié.”

II. Omission

Il indique comme naturel le fait qu’il s’agit du salaire brut, sans d’excuser de ne pas l’avoir fait la veille… Ni de rappeler combien cela fait en net.

III. Mensonge

“Quand un prof de lycée gagne péniblement 2 000 euros, qu’il voit que la moyenne en France est de 3 400 euros”

M. Pietri a de sérieux problèmes avec les chiffres.

Il parle de 3 400 euros, ici il s’agit bien du brut.

Mais où a t il vu un prof de lycée a 2 000 euros ? Selon l’OCDE, le salaire de départ est de 32 492 dollars PPA (cf billet précédent), soit 2 166 euros bruts.

Donc quand un prof gagnant 2 000 euros lui a écrit, c’était évidemment en net, mais il compare ceci sans le dire à la moyenne brute.

Naufrage..

IV. Manipulation non rectifiée

Mais le pire, c’est que le chroniqueur ne revient pas sur le plus gros problème (on aurait pu pardonner l’erreur sur la PPA, l’OCDE n’était pas claire dans son communiqué) : la chronique ne porte pas sur une valeur absolue, mais sur une valeur relative, “les enseignants n’ont pas à se plaindre ils sont plus payés que la moyenne de leurs voisins” (= l’OCDE).

Or comme on l’a dit, il est ridicule de comparer la France a des pays à pouvoir d’achat très faibles (la conversion PPA ne compense pas bien cela). Voici comment la moyenne est calculée, on voit en jaune les pays dont le salaire des profs de lycée est plus faible que chez nous (source : OCDE) :

Le même, trié :

“Nos voisins les Estoniens, Turcs et Chiliens”…

Et voici ce qu’on trouve, quand on enlève les pays en rouge qui n’ont à l’évidence rien à faire au vu de l’objectif poursuivi :

Les enseignants de l’échantillon sont donc payés 14 % de plus que les Français, et les enseignants allemands 58 % de plus.

Mais ceci, n’intéresse pas François-Xavier Pietri et LCI : “Non, ils ne sont ni honnêtes ni probes”.

Épilogue : CSA

N’hésitez pas à saisir (de nouveau) le CSA, afin qu’ils interrogent LCI sur ce manquement déontologique, en cliquant sur ce lien.

Commentaire recommandé

K // 13.09.2019 à 19h18

Et oui, lorsqu’on compare les salaires des grands patrons ou des politiques, on compare leur rémunération à celle de leurs homologues américains, pour souligner à quel point nos cadres dirigeants sont souspayés (nos PDG gagnent 3M$/an lorsque les américains en gagnent 10).
En revanche, lorsqu’on compare les salaires des professeurs ou autres professions productives (donc ni PDG ni politicien) on les compare aux salaires en vigueur en Turquie, Lituanie ou Mexique, pour souligner à quel point les salariés français sont biens lotis.

On redécouvre que la presse détenue par des oligarques prennent toute leur part au combat culturel mené par l’oligarchie.

43 réactions et commentaires

  • RGT // 13.09.2019 à 17h55

    Pour encore gonfler les salaires “monstrueux” des enseignants français ils auraient aussi pu intégrer ceux du Burkina Faso..
    Ça doit bien tourner autour des $5 par mois pour les mieux payés.

    Je pense que l’ensemble de la population serait actuellement dans les rues (du moins les “marcheurs”) pour réclament que les enseignants remboursent à l’état cette différence scandaleuse de salaires.

      +12

    Alerter
    • K // 13.09.2019 à 19h18

      Et oui, lorsqu’on compare les salaires des grands patrons ou des politiques, on compare leur rémunération à celle de leurs homologues américains, pour souligner à quel point nos cadres dirigeants sont souspayés (nos PDG gagnent 3M$/an lorsque les américains en gagnent 10).
      En revanche, lorsqu’on compare les salaires des professeurs ou autres professions productives (donc ni PDG ni politicien) on les compare aux salaires en vigueur en Turquie, Lituanie ou Mexique, pour souligner à quel point les salariés français sont biens lotis.

      On redécouvre que la presse détenue par des oligarques prennent toute leur part au combat culturel mené par l’oligarchie.

        +51

      Alerter
  • alain // 13.09.2019 à 19h25

    Qui c’est qui va la fermer la boite de Pietri

      +20

    Alerter
  • Vladimir K // 13.09.2019 à 19h49

    l’OCDE, peut-elle faire la même étude avec les revenus des journalistes ? Juste par curiosité…

      +20

    Alerter
  • Guadet // 13.09.2019 à 20h59

    C’est grave : il faudrait faire un procès retentissant. Car c’est un exemple parfait de manque total de rigueur, de professionnalisme et de bonne foi. D’abord prendre les chiffres de l’OCDE comme parfaitement neutres, ensuite prendre une moyenne qui ne concerne que les pays de l’OCDE alors qu’ils ne forment pas un groupe homogène et cohérent, mais tirer des leçons d’une comparaison avec le cas français qui ne veut donc rien dire, enfin faire valser les chiffres et leur signification selon l’inspiration du moment.

      +22

    Alerter
  • ben // 13.09.2019 à 21h17

    Et il n’y a pas moyen de trouver son salaire à lui ?

    On n’a pas des stats équivalent pour les journalistes ?
    combien sont payés les journalistes français par rapport aux journalistes chiliens ou à la moyenne de l’OCDE ?

      +28

    Alerter
    • Michel Davesnes // 17.09.2019 à 18h58

      Pas besoin d’aller si loin. Suffit de comparer les salaires des éditocrates, ceux qui blablatent à l’antenne, qui pour la plupart n’ont jamais fait un reportage de leur vie, avec ceux des pigistes et autres soutiers, qui vont, eux, chercher l’info sur le terrain.

        +2

      Alerter
  • Logique // 13.09.2019 à 21h32

    Vous avez oublié de mettre en jaune la Slovénie.

    Je suis surpris par le chiffre de la Suède. A vérifier?

      +0

    Alerter
    • Logique // 13.09.2019 à 21h52

      Dans la liste il manque les données pour l’Espagne, la Suisse, le Luxembourg, la Belgique et le Royaume-Uni. Ce ne sont pas des pays voisins de la France?

        +15

      Alerter
    • Haricophile // 15.09.2019 à 03h02

      Je m’avance peut-être en disant qu’en Suède les écarts salariaux sont bien plus faibles que chez nous, et que la protection sociale est une part importante de leur revenus, le revenu n’est pas la seule chose a prendre en compte, les services publiques et la solidarité sociale font partie du niveau de vie du populo.

      A noter aussi que la Suède a beaucoup moins d’élève par enseignants que la France (toujours selon l’OCDE). Ça serait d’ailleurs amusant de prendre en compte le nombre d’élèves dans le calcul, après tout on calcule le prix d’un avion par passager selon la logique financière…

        +5

      Alerter
  • Louis Robert // 13.09.2019 à 21h47

    À l’ère de la post-vérité, le but poursuivi par le Pouvoir et ses complices n’est pas que les profs soient bien payés, non plus que de voir ses complices rapporter ce qu’il en est vraiment, mais tout simplement de faire CROIRE à la masse des gueux que les profs ne sont pas mal payés… ainsi donc (premier glissement) qu’en fait ils sont suffisamment bien payés… donc, in fine (second glissement), bien payés. CQFD.

    Dès lors que la masse des gueux le croit, ledit Pouvoir s’estime satisfait. Mission accomplie. Chapeau aux complices!

      +21

    Alerter
  • Vercoquin // 14.09.2019 à 00h23

    Ça fait partie de la pédagogie prônée par Micron.
    Ministres, militants LREM, journalistes et autres valets du régime se font un devoir de faire de la pédagogie pour bien faire comprendre au peuple ignare que ce que fait le gouvernement c’est bien.

    Les enseignants et surtout les fonctionnaires ont beaucoup à perdre dans la réforme des retraites qui se profile à l’horizon. De nombreuses grèves et manifs se préparent. On lira avec intérêt cet article:
    https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/il-ny-a-aucune-difficulte-pour-payer-les-retraites-les-vrais-chiffres/
    (Attention, c’est coco).

    On n’a pas fini d’entendre leur pédagogie.
    Quand j’entends PÉ-DA-GO-GIE je comprends PRO-PA-GAN-DEUUUUUUUUUUUUUU.

      +28

    Alerter
    • Louis Robert // 14.09.2019 à 01h05

      Pédagogie? — Comme si les citoyens étaient des enfants…

      Il est plus que temps que la Macronie effectue aussi cette autre transition, andragogique celle-là!

        +5

      Alerter
  • geedorah // 14.09.2019 à 01h07

    les profs ne sont pas mal payé
    et qu’on ne me fasse pas le coup des études, vous pensez que les gens qui ne font pas d’études supp se la coulent douce ou s’en mettent plein les fouilles?
    c’est sur qu’ils ne sont pas riche, mais si être riche est une fin en soi, bah qu’ils aillent se p…..
    ils font parti des gens les mieux payés en france (2/3 des francais gagnent moins de 2k net par mois il me semble) et si certaines csp doivent être augmentés ce ne sont certainement pas les profs qu’il faut aider en premier….
    je proposerais plutôt de baisser les salaires de certains (au pif les médecins 🙂 ), ça aurait du sens… ces gens détruiraient moins la planète à coup de consommaCtion et ça permettrait peut être à d’autre de sortir la tête de l’eau et d’être eux aussi moins “polluant” pour la planète.

    ps: j’dis ça j’dis rien, pour ma part je m’en sors pas trop mal (19k net annuel) et je suis persuadé que l’espèce humaine est irrécupérable

      +5

    Alerter
    • Chris // 14.09.2019 à 09h56

      Je clique sur :
      “je suis persuadé que l’espèce humaine est irrécupérable”.

        +1

      Alerter
      • geedorah // 14.09.2019 à 16h47

        nous sommes des consommateurs avant d’être des citoyens responsables (pas tous et dans des proportions diff selon les individus, mais on connait la tendance…)
        croissance infinie, production de masse, quel avenir pour les hommes dans ces conditions …. et je parle même pas des autres êtres vivants

        y a que le communisme pour sauver la planète et le vivant qui la peuple, mais soyons réaliste, personne n’en veut, sauf qq reveurs

          +2

        Alerter
    • L’aieul // 15.09.2019 à 18h41

      Le problème c’est que jusqu’en 1990 un prof, même débutant, était payé 3 fois plus qu’un ouvrier (débutant aussi) et encore un peu plus de deux fois plus en 2000.
      Aujourd’hui c’est 25% pour un titulaire (0% pour un vacataire qui sont de plus en plus nombreux, on s’oriente vers un 2 vac pour un titulaire au recrutement).

      A l’heure actuelle on considère qu’un mec qui mets des câbles dans des gaines pour un sous traitant de bagnoles est aussi utile à la société que ceux qui enseignent aux générations futures.
      Alors oui on peut argumenter que c’est le cas, mais j’ai quand même un gros doute.

      Quand les éboueurs sont mieux payés que les profs faut pas s’étonner que l’école soit une décharge…

        +9

      Alerter
  • Picton // 14.09.2019 à 06h59

    LIC BFM CNEWS…. Pitoyables comme d’habitude.
    Je viens de faire le signalement au CSA.

      +6

    Alerter
  • astap66 // 14.09.2019 à 07h14

    Bon, j’ai envoyé un message au CSA.
    On verra.
    Mais la réaction de François-Xavier Pietri est édifiante: même confronté à la PREUVE de sa contre vérité manifeste, il continue de nier.
    Parce qu’aujourd’hui, pour ces gens là, il n’y a plus de vérité ou de mensonge mais une idéologie totalement affranchie du réel, qui n’est là que pour justifier le bien fondé du système capitaliste mondialisé généralisé.
    Tout ce qui est de nature à accréditer la thèse que :
    – Les fonctionnaires sont des privilégiés
    – Les pauvres ont trop d’aides sociales
    -Les chomeurs sont trop protégés
    -Le “coût du travail” est un frein à la croissance
    – Le code du travail est trop rigide
    Va être amplifié, monté en épingle…
    J’avais repris sur twitter un journaliste de presse écrite qui affirmait qu’une femme seule au chômage avec deux enfants bénéficiait de 3000 € d’aides sociales. Il s’était contenté d’ajouter les allocations et le RSA, en oubliant les règles de non cumul ou de subsidiarité. Mais il n’a jamais corrigé et est aller raconter d’autres contre-vérités sur les chômeurs.
    C’est assez terrible car ces gens là, lorsque nous seront en dictature “franche” (et pas “molle”, comme aujourd’hui) raconteront que ce n’est pas vrai.

      +23

    Alerter
  • Fritz // 14.09.2019 à 08h22

    Un type qui a le privilège de passer à la télé, et qui parle de « fake news » et de « profs », je ne l’écoute pas.
    Agrégés et certifiés, maîtres auxiliaires et ex-PEGC, nous ne sommes pas des « profs » , mais des professeurs.

    Eh oui, ce terme n’est pas réservé aux grands pontes de la médecine (« le professeur untel »), qui enseignent fort peu au demeurant. Nous, c’est notre quotidien. Les journaleux qui disent « prof » veulent nous infantiliser alors qu’ils n’ont pas étudié pour enseigner.

      +21

    Alerter
  • Vincent // 14.09.2019 à 09h11

    la question n’est pas de savoir si on est payé plus ou moins que les equivalents chez nos voisins, mais de savoir si on est payé en fonction de ses qualités ou pas.
    la qualité de l’enseignement en france est mediocre, pour ne pas dire mauvaise. est ce que le salaire des profs ne reflete pas simplement leur niveau?

    alors il y a l’oeuf et la poule. est ce que les salaires faibles n’attirent pas que les mauvais au risque de faire baisser la qualité de l’enseignement? ou est ce que les salaire faible sont la consequence d’une perte de credibilité due a un faible niveau?

      +3

    Alerter
    • Fritz // 14.09.2019 à 09h14

      Et si « la qualité de l’enseignement en france est mediocre » (la preuve, certains oublient les majuscules et les accents), croyez-vous que cela tienne seulement à la médiocrité des « profs » ?
      Le saccage des programmes par les pédagos du ministère, ça vous dit quelque chose ?

        +17

      Alerter
      • Vincent P. // 14.09.2019 à 13h49

        @ Fritz
        D’accord avec vous pour le saccage des programmes, mais voici, pour l’anecdote:
        Je me souviens d’une partie de Trivial Pursuit vers 2002 pendant laquelle je m’apercevais que ma voisine, jeune institutrice, ignorait ce qu’était le Taj Mahal !!
        Qu’est-ce qu’une institutrice quasi-ignare peut avoir d’intéressant à transmettre à nos enfants ?
        Comment se fait-il qu’elle ait pu être recrutée par l’E.N ? Ou bien : quel est le niveau d’exigence de l’E.N en matière de recrutement ? bien souple et malléable ? bien conforme à la méthodologie, avec sauts de lignes, alinéas, paragraphes et jolies cursives qui ne dépassent pas ?

        Quel professeur s’aperçoit qu’on créée une génération d’acculturés (à l’américaine) qui ne se poseront pas de questions ?
        Comment éveiller un jeune humain pour lequel la création de Youtube est déjà de la préhistoire, à ce qu’est le temps long -par exemple- quand l’enseignement de l’Histoire se borne au si récent second conflit mondial de manière si roborative ? sans parler de la fable à la mode “les Américains ont sauvé le monde, deux fois ” !
        Comment accepter qu’un idéologue fou comme Blanquer puisse impunément mettre fin à la formation à l’esprit critique ?
        Comment parvenez-vous à ne pas péter un câble ?
        Avec tout mon respect.

          +4

        Alerter
        • Fritz // 14.09.2019 à 14h16

          Comment ? Entre des programmes saccagés et mon devoir de professeur, je choisis mon devoir. Et comme je suis agrégé, j’envoie paître tout le monde.

          Je reconnais que les enseignants ne sont pas toujours à la hauteur, mais je reste solidaire. Quant aux élèves, et c’est le plus important, ils ne me déçoivent pas. Ils échappent à cette vulgarité dans laquelle on veut les enfermer. Ces enfants et adolescents sont la nouveauté, c’est grâce à eux que chaque cours est un événement.

            +7

          Alerter
        • Yannis // 16.09.2019 à 05h40

          L’enseignement en France était très bon, il a été démoli et ce n’est pas du fait des profs mais de la gouvernance actuelle, le régime ultracapitaliste dans lequel chacun baigne et se dissout. Mais il est toujours plus excitant de taper sur les profs quand on a mal digéré sa scolarité..

            +2

          Alerter
    • charles // 14.09.2019 à 10h15

      dans tous les cas faire une course au mieux disant sur la base d’un mérite dont les règles d’attribution change avec l’avancée des connaissance, ou des gvts, ne peut être une solution.
      Déjà parce qu’à ce petit jeu du mérite faudrait quand même voir que vous proposez de distribuer des miettes parmi les miettes en titillant les instincts de vénalité.
      Vos professeurs ne vont pas simplement partir dans un autre pays, ils feront carrèment autre chose pour gagner plus.
      Par ailleurs ce système ne permet aucunement de gérer l’appauvrissement généralisé sur niveau des professeurs. Si tout le monde devient moins bon, le meilleur de ceux là sera toujours moins bon que celui d’hier, mais vous le paierez toujours plus cher.
      on peut aussi s’interroger, vous prétendez le niveau est moins bon, la faute aux élèves ? Peut être qu’à force d’être intoxiqué à longueur de journée ils sont devenus suffisement bête pour ne plus pouvoir apprendre..

        +4

      Alerter
  • jmk011 // 14.09.2019 à 09h42

    Heureusement il y a des sites comme les Crises qui rétablissent la réalité des chiffres (ici les salaires des enseignants), et personnellement je n’ecoute plus depuis longtemps les émissions où de faux experts (sauf en manipulation des esprits) débitent à longueur de journée des infos complètement fausses. Cela est vrai dans toutes les matières : politique, économie et finances, etc…
    Nos principaux médias sont à la solde du pouvoir en place, et c’est particulièrement vrai avec Macron. Mais ce dernier n’est que le symbole d’un système politico-economico-financier et c’est ce système qu’il faut, pas seulement changer, mais détruire complètement et définitivement. À toutes les personnes de bonne volonté de le comprendre et de s’y mettre vraiment. Mais n’est-ce pas trop tard ?

      +16

    Alerter
  • Denis // 14.09.2019 à 10h36

    Attendre une information des médias autorisés,
    c’est attendre un effet d’une prière à la Vierge Marie!
    Ce sont des outils de propagande, à prendre comme tels!
    On peut aussi s’en passer facilement.

    Dans notre système, tout salaire est trop élevé pour l’actionnaire.
    Tout salaire est trop faible pour le salarié qui n’en peut plus!

    Le système va s’autodétruire: y’a ka attendre gentiment en sirotant sa petite
    mousse préférée. 🙂

    Attention: canicule en vue, restez à l’ombre.

      +3

    Alerter
    • Astap66 // 14.09.2019 à 11h33

      Oui
      Il va s’autodetruire.
      Mais nous entraînera-t-il dans sa chute ?
      Socialisme ou barbarie ?
      Malheureusement, nous ne pouvons pas nous contenter d’attendre.
      Je pense qu’il faut organiser a nos petits niveaux des poches de résistance et nous fédérer.

        +4

      Alerter
  • Tardieu // 14.09.2019 à 14h19

    Il arrive un moment où à force de s’accommoder de tout ou presque, de tout justifier sous n’importe quel prétexte, on finit par devenir une cible ou une proie facile à abattre, chacun son tour, c’est tout.

    Le capitalisme, c’est chouette, si, si vous y tenez, qui osera dire le contraire franchement, alors ne vous étonnez pas de ce qui vous arrive ou vous pend au nez. Vos gémissements sont indécents à la fin.

    Faudra-t-il attendre que vous n’ayez plus rien à bouffer ou de recevoir des bombes sur la gueule pour réaliser qu’il existe une alternative au capitalisme. Mais laquelle ? Pas le socialisme, puisque vous avez décidé de l’identifier au stalinisme ou au réformisme. Mais alors laquelle ? Si vous en restez là, aucune ! Voulez-vous dire par là qu’il faudrait revoir notre copie ?

    Dites-nous, sérieusement : Qui vous a raconté que le socialisme avait échoué ? Qui a imputé toutes les horreurs du stalinisme au socialisme ? Qui vous a raconté que le réformisme était le socialisme ? Les mêmes qui vous racontent notamment des salades sur la rémunération des enseignants, qui officient dans les médias et les ministères depuis, depuis quand déjà, toujours, sans oublier les manuels scolaires et les récits historiques officiels, etc. C’est la version officielle que vous avez gobé et qui tient lieu aussi de vérité historique, sans rire ! Vous cherchiez pourquoi la civilisation humaine est dans une impasse ou gravement menacée, vous avez là la réponse.

    C’est si logique, que vous ne vous donnerez même pas la peine d’y réfléchir, non ?

      +10

    Alerter
  • Pat // 14.09.2019 à 15h23

    voilà le genre d’article qui renvoie à la naissance de ce blog (que je lis depuis ses débuts)
    démontrer que beaucoup de “beau-parleurs” qui prétendent informer ou instruire sont des ignares ou des menteurs (je ne parle pas des profs mais des faux pédagogues)

    merci beaucoup à ceux qui font un vrai travail de recherche

      +3

    Alerter
  • 2 BELLEVILLE // 14.09.2019 à 15h23

    [modéré]
    La seule information économiquement pertinente aurait été de connaître le prix de revient global de l’heure d’enseignement dispensé (devant les élèves) à l’université, dans le grandes écoles, les classes de prépa, les lycées, les collèges et le primaire.
    Des comparaisons de rémunérations mensuelles sans connaître le temps de travail ne signifient rien.

      +4

    Alerter
  • Yannis // 14.09.2019 à 15h26

    J’avais posté un commentaire disant ceci : c’est bien de se fixer sur les grilles de salaires officielles, mais sur le total des enseignants actifs à L’EN, combien se retrouve au maximum de la rémunération en fin de carrière, combien de profs débuttants maltraités ou mal payés, combien de vacataires. C’est trompeur de s’appuyer sur des moyennes, qui laissent penser que la majorité les profs émargent à plus de 2500 E par mois, plus de 3500 pour les agrégés en fin de carrière.

    Autre remarque : si mes interventions déplaisent à la modération, puisque un commentaire équivalent a été supprimé et qu’un tri assez drastique semble effectué régulièrement, je m’abstiendrai de participer à ce forum. Salutations.

      +7

    Alerter
  • Yannis // 14.09.2019 à 15h31

    Un témoignage direct du malaise chez les enseignants en 2019, en France : https://blogs.mediapart.fr/jenny-zimmer/blog/130919/des-miettes-pour-les-colibris

      +2

    Alerter
    • vert-de-taire // 15.09.2019 à 17h08

      Merci pour cet article qui nous fait bien comprendre la destruction programmée de l’école PUBLIQUE, pour les gueux.

      Comme pour le reste, Nos élus (si si ce sont nos/des élus ! – au sens la majorité parlementaire) veulent privatiser TOUT ce qui peut rapporter qui ne l’est pas encore complètement. Écoles, hôpitaux et autres fonctionnaires ..

      Je ne voudrais froisser personne, il n’y a pas que de mauvais sujet de mécontentent ..

      Ne pensez-vous pas que ce genre de fausse-information est un os à ronger pour faire du bruit et nous détourner des sujets plus déterminants : le (la mise en place des outils propices au saccage du) régime des retraites, la (le maintient de la très mauvaise) qualité du système judiciaire (qui fait ce qu’il peut ma bonne dame), … et surtout hic et nunc : les élections municipales – qui déterminent les sénatoriales qui déterminent les changements de Constitution …
      et changer la Constitution pour la macronie c’est bouleverser encore le régime et le mener vers des chemins … que je n’ose qualifier !

        +1

      Alerter
      • Yannis // 18.09.2019 à 15h46

        Toute info reprise en écho par la presse ressemble maintenant à un os à ronger, pour occuper le consommateur d’infos quotidiennes. Mais au delà, se dessinent des grandes lignes, qu’illustre par exemple cette phrase lapidaire de l’aieul et qui en dit beaucoup : “Quand les éboueurs sont mieux payés que les profs faut pas s’étonner que l’école soit une décharge…”

        De statut de profession centrale de la République, projet de société démocratique, avec le maire, le médecin et autres professions cadres, notables, etc., l’image de l’enseignant du primaire ou du secondaire est devenue complètement ectoplasmique. Et c’est bien une constante actuelle que la destruction de toute forme d’éducation durable (populaire et sur l’ensemble du pays) et de la construction de l’esprit critique. L’abrutissement général de la population, riches comme pauvres d’ailleurs en atteste…

        Votre formation scolaire vous permet possiblement de venir participer à ce forum, ou du moins d’avoir posé les bases de rationalité, de dialectique pour des échanges constructifs… Quand on voit la plongée dans la médiocrité et la vulgarité de certains forums virtuels, anciennement intéressants, Mediapart étant le dernier exemple de ce nivellement par le bas dans la presse, on n’ose imaginer la teneur des futurs fils de conversation en France, si toutefois cela existe encore dans un proche avenir.

          +0

        Alerter
  • Touriste // 14.09.2019 à 15h56

    Bonjour,
    Il y a déjà des bribes de la “loi anti-fake-news” qui ont été votées et ratifiées, non ?
    Si c’est bien le cas, pourquoi les syndicats d’enseignant n’ont pas porté plainte ???

      +2

    Alerter
    • Michel Davesnes // 16.09.2019 à 15h34

      Vous croyez sérieusement en ce genre de loi ? Castaner aurait dû alors être le premier condamné après ses mensonges sur “l’attaque de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière par les Black blocs”. On sait très bien que cette loi sur les fake news est une loi de circonstance pour s’attaquer à Russia Today, un média qui n’est pas exempt de reproches… mais pas plus que nos médias dominants à nous, publics ou privés. Sinon il existe déjà une loi datant de 1881 sur la propagation de fausses nouvelles.

        +1

      Alerter
  • Michel Davesnes // 15.09.2019 à 15h10

    On lira avec intérêt l’article d’ACRIMED sur le sujet :
    https://www.acrimed.org/Salaires-des-profs-le-grand-n-importe-quoi
    J’encourage vivement à porter plainte auprès du CSA, ne serait-ce que pour manifester votre colère et laisser des traces. S’il y a de nombreuses plaintes, elles ne pourront pas être passées sous silence. Par contre, n’espérez pas obtenir une condamnation ou un mea culpa de LCI.

      +1

    Alerter
  • Tardieu // 16.09.2019 à 07h12

    C’est ça, on va écrire au CSA, pourquoi pas à l’OCDE, à l’ONU, à l’UE, au Pape, sans oublier Macron !

    Les médias institutionnels désinforment, falsifient, manipulent, mentent, censurent et j’en passe, quelle découverte ! Et ceux qui nous gouvernent depuis 1958 aussi, sans blague ? Nous voilà bien avancés !

    J’ai constaté qu’en règle générale les commentaires les plus appréciés ou partagés par le plus de lecteurs, pour avisés qu’ils soient en comparaison avec la médiocrité ambiante ou l’ignorance de nos contemporains, rendaient hommage à des articles qui se contentaient de relayer des lieux communs, sans que cela n’eut modifié ou changé quoi que ce soit chez eux, à leurs idées ou à leur comportement, puisqu’ils en sont toujours à s’ébahir devant des constats archi connus ou rabâchés, et finalement en arriver toujours aux mêmes conclusions d’impuissance.

    C’est révélateur, car cela signifie qu’ils n’en ont tiré aucun enseignement ni théorique ni pratique, à part peut-être que le monde étant ce qu’il est, il était urgent de s’en accommoder, leur propre impuissance servant à le justifier et éventuellement à se donner bonne conscience. C’est dommage !

      +0

    Alerter
    • Michel Davesnes // 16.09.2019 à 15h28

      “C’est ça, on va écrire au CSA, pourquoi pas à l’OCDE, à l’ONU, à l’UE, au Pape, sans oublier Macron !”
      Je suppose, M. Tardieu, qu’au nom de la pureté révolutionnaire, si vous vous faites voler par votre employeur ou s’il vous arrive n’importe quoi de fâcheux de la part d’un “ennemi de classe”, vous n’irez pas porter plainte contre la justice bourgeoise, puisqu’on on sait très bien qu’elle est corrompue.

        +2

      Alerter
  • 1842EURenmoyennesur25ansdecarrière // 17.09.2019 à 17h03

    L’OCDE aurait-elle aussi publié des chiffres sur les salaires des “journalistes” ?

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications