Les Crises Les Crises
17.juin.201917.6.2019 // Les Crises

Condamnation de Cécile Vaissié pour diffamation

Merci 511
J'envoie

Pour mémoire, Mme Cécile Vaissié avait porté de très graves accusations contre moi dans son livre “Les réseaux du Kremlin en France” (rien qu’être dans un tel livre, c’est déjà diffamatoire…), essentiellement basées sur les affirmations de Bruno Zéni – source dont on ne rappellera jamais assez la qualité :

Vendredi dernier, le tribunal de Grande Instance de Paris a condamné Cécile Vaissié pour diffamation à mon encontre en des termes accablants, qui soulignent l’ineptie des attaques formulées contre moi. Ce procès était le premier d’une série que j’ai engagée suite à une lourde campagne de dénigrement :

« Concernant l’enquête sérieuse, voire, dans le cas présent, la base factuelle suffisante, ainsi que la prudence dans l’expression, il faut relever :

– que le passage diffamatoire est particulièrement imprudent dans son expression ; […]

– que la liberté de recherche et d’opinion permet certes, dans un livre destiné plutôt au grand public, de rendre compte, en des termes vifs, d’un sujet d’intérêt général, tel l’importance de certains réseaux en France ;

– que, cependant, cette liberté cesse lorsqu’elle dépasse les limites admissibles de la liberté d’expression, en dégénérant en attaques personnelles et imprudentes, sans correspondance avec ce qui est, en fait, réellement reproché à la partie civile.

– Ainsi, pour le passage diffamatoire, l’exception de bonne foi ne sera pas accueillie, faute de base factuelle suffisante en rapport avec l’imputation diffamatoire et faute de prudence dans l’expression, de sorte que le tribunal entrera en voie de condamnation. […]

Sur l’action civile, le tribunal :

Condamne solidairement Marie-Edith ALOUF et Cécile VAISSIÉ à payer à Olivier BERRUYER la somme de DEUX MILLE EUROS (2.000 €) à titre de dommages et intérêts ;

Ordonne, à titre de réparation civile complémentaire, la suppression du passage jugé constitutif de diffamation publique envers particulier, dans le cas où l’ouvrage litigieux venait à être réédité. […] »

Le message est clair : la Justice ne reconnait AUCUNE immunité à ceux qui insultent et discréditent à tort, afin de bâillonner des adversaires pour des motifs politiques.

Je suis très attaché à la Liberté D’Expression, mais celle-ci “cesse lorsqu’elle dépasse les limites admissibles, en dégénérant en attaques personnelles” infondées. Je reste évidemment toujours ouvert à la critique respectueuse, mais chaque diffamation sera poursuivie.

Il est triste de devoir en arriver là pour s’exprimer paisiblement dans la sphère publique.

Enfin, comme annoncé, je publierai l’intégralité des échanges du procès à la rentrée. Et je publierai aussi le compte rendu réalisé par la presse, vous pourrez juger par vous-mêmes de la fidélité…

Merci infiniment à mes lecteurs pour leur soutien indéfectible, sans lequel je n’aurais jamais pu tenir bon.

Olivier Berruyer


P.P.S. : Par ailleurs, pour mémoire, nous restons fidèles à notre état d’esprit de ne soutenir AUCUN gouvernement, et de toujours rester vigilants envers leurs actions :

Soutien à Amnesty sur la situation des Libertés en Russie

et ici

etc…

Commentaire recommandé

Toff de Aix // 17.06.2019 à 07h49

Bonjour Olivier,

Content que cette condamnation confirme où est le droit, et de quel côté se trouve la malhonnêteté. Qu’en pense Politis d’ailleurs, vont-ils publier un long billet sur ce jugement également ?

Plus sérieusement, je trouve que la peine infligée n’est pas à la hauteur du préjudice. Ce torchon s’est vendu (même et sans doute mal, mais il s’en est écoulé quelques exemplaires), et il eût été légitime que TOUS les exemplaires de celui-ci soient rappelés et que les passages en question eussent été expurgés de cette diffamation. Aux frais de l’auteur et/ou de la maison d’édition, bien sûr…

Finalement, l’auteur ne s’ en tire pas trop mal : 2000 euros d’amende seulement(un petit ménage à France inter ou ailleurs, et c’est plié… Gageons que la solidarité interprofessionnelle va jouer à plein, surtout contre “les procès-bâillon intentés par les trolls du kremlin”), et aussi modification des seules futures éditions(vu le succès de vente, sera-t-il un jour réédité ? On peut sérieusement en douter…)

Enfin bon, ne boudons pas notre plaisir, on attend la suite (decodex, l’immonde, toussa…)

63 réactions et commentaires

  • Fabrice // 17.06.2019 à 07h22

    Bravo Olivier la somme est symbolique mais le retrait du passage va faire mal et fera réfléchir certains trop pressés à franchir la ligne rouge entre la liberté d’expression et la diffamation.

      +35

    Alerter
  • Catalina // 17.06.2019 à 07h30

    Olivier ne parle pas des 2500 euros que ces deux femmes devront payer pour payer les frais de justice. a moins-ce que j’ai mal lu…

      +8

    Alerter
    • gaston // 17.06.2019 à 11h02

      en effet ; sinon les 2000 E servent tt juste a payer les frais de justice engagés
      je suis déçu par le montant de cette sanction, dérisoire au regard des enjeux

        +19

      Alerter
  • roseceslamort // 17.06.2019 à 07h41

    est-il vrai comme le souligne lourdement le monde que le tribunal l’a exonéré pour 19 des 20 passages incriminés ?
    https://www.lemonde.fr/international/article/2019/06/14/relaxe-quasi-totale-pour-l-auteure-des-reseaux-du-kremlin-en-france-poursuivie-en-diffamation_5476498_3210.html

      +9

    Alerter
    • Morne Butor // 17.06.2019 à 08h24

      C’est certainement vrai et j’aurais aimé qu’Olivier Berruyer mentionne ce fait qui ne retire rien de la condamnation pour laquelle l’auteur et l’éditeur ont été condamnés. Il serait intéressant de comprendre pourquoi il a gagné et les autres non. J’avais eu l’impression, mais je me trompe peut-être, qu’Olivier Berruyer avait beaucoup mieux argumenté son dossier. Cela lui a sans doute permis de gagner là où les autres ont échoués.

        +16

      Alerter
      • Astroboy // 17.06.2019 à 11h04

        Bien vu. Cette condamnation est une bonne nouvelle mais la relaxe sur les 19 autres passages mérite d’être analysée – or elle n’est même pas mentionnée dans votre article.

          +7

        Alerter
        • Les-crises // 18.06.2019 à 12h47

          Comme je vous l’ai dit, on vous expliquera tout ça à la rentrée 🙂

          Mais c’est assez classique, c’est principalement le passage condamné que je visais dans ma plainte (on rajoute toujours d’autres passages plus “limites” dans ce genre de procédure).

            +7

          Alerter
    • Guadet // 17.06.2019 à 08h46

      C’est vrai que Vaissié, elle aussi, se présente comme victorieuse à la suite du jugement. Il aurait peut-être fallu l’accuser de “fake news” plutôt que de diffamation. 😉
      Il est cependant intéressant que le tribunal pense que traiter quelqu’un de “russophile” n’est pas diffamatoire, et donc que “russophile” n’est pas synonyme de “traître”, ce qui est le contraire de ce que voulait dire le livre.

        +8

      Alerter
      • Lebougre // 17.06.2019 à 19h27

        Bonjour,
        corrigez moi si je me trompe
        fake = trompeur et pas faux ( qui se dit false).
        et du coup, je me demande pourquoi l’emploi des mots anglais et ce que ces mots anglais apportent de plus, à part bien sûr la confusion pour un grand nombre …
        C’était la minute grincheuse ….

          +24

        Alerter
        • Consolo // 20.06.2019 à 20h02

          Bonjour,
          Mais la confusion permet de faire avaler beaucoup de choses… l’air de rien. Non ?

          En tout cas, Merci Olivier de nous tenir au courant et pour cette première victoire, même si on l’aurait aimée plus vive dans la condamnation !

            +0

          Alerter
    • Kasper // 17.06.2019 à 09h21

      C’est a ça qu’on reconnaît la vraie presse de caniveau: Vaissier est condamnée mais ils arrivent quand même à titrer sur sa “relaxe”…

        +31

      Alerter
      • Blabla // 17.06.2019 à 11h15

        Ça me rappelle un certain Rabelais :
        “Sapience (sagesse) n’entre pas en âme malivole (mauvaise), et science sans conscience n’est que ruine de l’âme”

          +9

        Alerter
  • Toff de Aix // 17.06.2019 à 07h49

    Bonjour Olivier,

    Content que cette condamnation confirme où est le droit, et de quel côté se trouve la malhonnêteté. Qu’en pense Politis d’ailleurs, vont-ils publier un long billet sur ce jugement également ?

    Plus sérieusement, je trouve que la peine infligée n’est pas à la hauteur du préjudice. Ce torchon s’est vendu (même et sans doute mal, mais il s’en est écoulé quelques exemplaires), et il eût été légitime que TOUS les exemplaires de celui-ci soient rappelés et que les passages en question eussent été expurgés de cette diffamation. Aux frais de l’auteur et/ou de la maison d’édition, bien sûr…

    Finalement, l’auteur ne s’ en tire pas trop mal : 2000 euros d’amende seulement(un petit ménage à France inter ou ailleurs, et c’est plié… Gageons que la solidarité interprofessionnelle va jouer à plein, surtout contre “les procès-bâillon intentés par les trolls du kremlin”), et aussi modification des seules futures éditions(vu le succès de vente, sera-t-il un jour réédité ? On peut sérieusement en douter…)

    Enfin bon, ne boudons pas notre plaisir, on attend la suite (decodex, l’immonde, toussa…)

      +68

    Alerter
    • christian BERNARD // 17.06.2019 à 09h19

      “il eût été légitime que TOUS les exemplaires de celui-ci soient rappelés “…
      mais comment voulez vous rappeler des livres vendus à des particuliers ou même, essaimés sur de multiples rayons de librairie ?

        +5

      Alerter
      • Toff de Aix // 17.06.2019 à 14h12

        Alors, pourquoi pas une publication de l’éditeur, à ses frais, en première page du monde par exemple, et rappelant le jugement. C’était le sens de mon propos.

          +11

        Alerter
        • quenon // 17.06.2019 à 14h54

          Réservé à OB le jour où il serait condamné pour une simple erreur de frappe 😉

            +8

          Alerter
  • RGT // 17.06.2019 à 07h59

    Bravo à Olivier pour cette grande victoire…

    Mais victoire à la Pyrrhus, seuls les petits “porte-flingues” de seconde zone ont été condamnés.

    Les poursuites des gilets jaunes contre Castrat-nerf pour diffamation seront-elles bientôt engagées et ce dernier sera-t-il condamné à leur verser des dommages et intérêts sur ses fonds propres pour toutes les fadaises honteuses qu’il a proféré durant ces derniers mois ?
    Avec obligation bien sûr de publier des correctifs dans la “presse indépendante” de ses potes milliardaires ?

    J’en doute, en tant que “Sinistre de la Ripoux-blique” il est inattaquable et peut sans problème mentir à visage découvert sans avoir à assumer la moindre sanction.

    Elle sont belles les “lois contre les fèces niouzes” et la “justice indépendante”…

      +26

    Alerter
  • Patrique // 17.06.2019 à 08h02

    Dans le bandeau en haut du Monde il avait été écrit que Vaissié était innocentée. Alors que dans l’article le mensonge du Monde n’était pas reproduit puisqu’ils ont écrit qu’elle était presque innocentée.
    Nouvelle infox du Monde.

      +49

    Alerter
    • kriss34 // 17.06.2019 à 08h54

      Voici la news du Monde (en ligne)
      “Relaxe quasi totale pour l’auteure des « Réseaux du Kremlin en France », poursuivie en diffamation”
      C’est factuellement exact, non?

        +4

      Alerter
      • Blabla // 17.06.2019 à 11h20

        Oui, aussi exact que de dire que l’armée US n’a pas été anéantie par les Viet-Cong, ou pour faire plus proche de nous, que l’auteur du prochain attentat aura échoué à éliminer la population française et que seuls “quelques” individus auront succombé à son acte

          +15

        Alerter
        • kriss34 // 17.06.2019 à 13h30

          Faut se relaxer, là….
          Ce qui est factuellement exact c’est que l’auteur a été partiellement relaxée. En aucun cas “innocentée”.
          Donc sur ce coup-là il n’y a aucune infox du Monde.

          J’ai rien écrit d’autre, apprenez à lire sans haine

            +7

          Alerter
          • Sara // 17.06.2019 à 14h39

            Se quasi relaxer, vous voulez dire…
            L’information est quand même donnée par le Monde de manière très orientée.

              +11

            Alerter
          • Jacques // 17.06.2019 à 18h24

            Je confirme que vous ne connaissez manifestement pas le fonctionnement de la Justice. Jamais un tribunal ne dira que telle personne a été “innocentée” car cela voudrait dire qu’elle est arrivée au procès en étant a priori coupable. La règle est claire : tant que l’on n’a pas été condamné, on est innocent. “Être innocenté” n’a donc strictement aucun sens !

              +7

            Alerter
      • Jacques // 17.06.2019 à 18h14

        Vous ne semblez pas connaitre le fonctionnement de la Justice. Olivier n’a pas déposé 20 plaintes (une pour chaque propos estimé diffamatoire) mais une seule car l’ouvrage est unique. Par conséquent chaque élément fourni par Olivier doit être compris comme une simple illustration (donc 20 illustrations).
        Il ressort de ce procès que la prévenue a été condamnée et n’a, en aucun cas, fait l’objet d’une “relaxe quasi totale”, expression qui, au demeurant, n’aurait strictement aucun sens.
        Vous avez donc tort de dire “C’est factuellement exact, non ?”.
        On peut penser que le Tribunal a voulu dire que tel ou tel élément fourni par Olivier n’était pas en soi diffamatoire mais qu’une vingtaine de mises en cause prenait un caractère diffamatoire de par le nombre. Il s’est appuyé sur la plus grave pour légitimer sa décision contre la prévenue qui, désormais, “s’honore” du label de “condamnée pour diffamation”. Et ce n’est pas diffamatoire que de dire et de répéter cela !

          +12

        Alerter
        • Jacques // 17.06.2019 à 19h03

          Il convient de préciser qu’il est très rare que des adversaires politiques soient condamnés pour diffamation. Le Juge répugne à agir de la sorte car, dans une certaine mesure, cela reviendrait à corseter le débat politique. Il en résulte que lorsqu’une personne est condamnée pour de tels comportements, c’est grave.
          Si j’ai bien compris, la prévenue est allé jusqu’à émettre l’hypothèse que Olivier pourrait être un traitre… Le juge a dit : “Stop ! Ca va trop loin !. Madame la prévenue, vous irez au piquet ! Et, veuillez noter que vous êtes invitée à ne pas recommencer…”. C’est, évidemment, en forme de pastiche, une interprétation personnelle.

            +7

          Alerter
    • raloul // 17.06.2019 à 09h28

      Bonjour

      Non vous n’y êtes pas…

      Condamner c’est innocenter.

      1984 et le concept de novlangue brillamment illustré dans le «journal de référence».
      La réalité dépasse la fiction…

        +27

      Alerter
    • Loxosceles // 17.06.2019 à 10h12

      De même, la France est presque une démocratie, et Macron fait presque attention à son peuple et aux intérêts de son pays.

        +21

      Alerter
  • TotoGuile // 17.06.2019 à 08h55

    Ah justement je voulais savoir ou ça en était, j’ai découvert @Antonym6 sur twitter, un poète…
    https://twitter.com/Antonyn6/status/1139804226484428801

      +2

    Alerter
  • , // 17.06.2019 à 09h10

    Un scoop des Crises, la Justice existerait donc encore en France ?
    Bravo à Olivier, il est vrai qu’au vu du traitement judiciaire des Gilets Jaunes et autres troubles fêtes ces derniers mois, j’était pour le moins dubitatif sur le résultat de ces actions.

      +8

    Alerter
  • Eric83 // 17.06.2019 à 09h17

    C’est une belle victoire qui fera, peut-être, réfléchir à deux fois les “journalistes” et autres écrivains qui se permettaient jusqu’ici de diffamer publiquement ceux qui ne respectent pas la doxa de la “bien-pensance”.
    Les arroseurs arrosés, Mmes Alouf et Vaissié, vont-ils en rester là ou vont-ils faire appel de ce délibéré ?

      +4

    Alerter
  • René Fabri // 17.06.2019 à 09h28

    C’est la bonne nouvelle du début de la semaine.

    Il reste des juges honnêtes.

    Maintenant, nous allons voir s’il reste des médias honnêtes qui vont relayer les conclusions de ce jugement.
    (Aie, je vois déjà un article du Monde qui titre “Relaxe quasi totale pour l’auteure des « Réseaux du Kremlin en France », poursuivie en diffamation”, cependant le corps de l’article semble être correct.)

    Nous allons voir aussi si l’Education Nationale, ou au moins l’université Rennes 2 qui l’emploie, vont prendre en compte ce jugement.

      +11

    Alerter
    • PierreH // 23.06.2019 à 00h08

      Si elle travaille à Rennes 2, qui est une université, elle ne dépend a priori pas de l’éducation nationale mais du ministère de l’enseignement supérieur (de la recherche et de l’innovation).

        +0

      Alerter
  • Corbito // 17.06.2019 à 10h02

    Bonjour Olivier,
    Félicitations pour cette victoire judiciaire même si les tribunaux ne devraient pas être saisis des batailles d’opinion !
    Pourriez-vous publier l’intégralité du jugement ? Ce serait appréciable de lire les motivations du tribunal dans leur ensemble, de voir les termes qu’il a globalement retenus, et les conséquences que pourraient en tirer l’administration dans la mesure où la partie adverse, sauf à interjeter appel, est désormais lestée d’un casier judiciaire.

      +9

    Alerter
  • Michel Le Rouméliote // 17.06.2019 à 10h13

    Bravo pour ce résultat judiciaire ! Ça m’étonnerait que ces dames se pourvoient en appel étant donné le titre du “Monde” : elles n’ont pas été condamnées, ce serait une illusion d’optique ?

      +6

    Alerter
  • Pascal // 17.06.2019 à 10h22

    On n’attend pas d1 source d’informations alternatives qu’elle fasse preuve de sa “bonne foi” en allant au devant des “attentes” de la presse gardienne de l’orthodoxie. Autrement dit nous n’avons nul besoin de lire dans Les Crises des infos que l’on trouve immanquablement dans les colonnes de la presse mainstram, a-fortiori lorsque lesdites Infos viennent alimenter une propagande conçue en des termes géopolitiques.
    Félicitations pour votre succès judiciaire amplement mérité en ce qu’il fait justice à la probité de votre personne

      +7

    Alerter
    • MDacier // 17.06.2019 à 10h44

      D’accord à 100%
      J’espère que OB sera remboursé de ses frais d’avocat et de procédure !

        +2

      Alerter
      • Catalina // 17.06.2019 à 13h30

        les frais sont à la charge de vaissié ( 2500 euros qu’elle doit payer) !!!! que va donc faire Olivier avec tout le pognon qu’on lui a donné ? continuer à porter plainte en diffamation

          +3

        Alerter
        • Dominique65 // 17.06.2019 à 16h00

          « tout le pognon qu’on lui a donné ? »
          Un pognon de dingue, n’est-ce pas ?

            +7

          Alerter
          • Catalina // 17.06.2019 à 22h01

            il n’y avait pas de malice dans mon commentaire, Olivier a plusieurs procès en cours et j’espère qu’il gagnera !!! ensuite, il me semble tout a fait normal et honnête que les gens qui ont donné sachent où va leur argent.

              +3

            Alerter
  • Tonton Poupou. // 17.06.2019 à 11h23

    Toutes mes félicitations Mr Berruyer. Pardonnez le manque d’originalité et d’imagination de ce message. Mais je tenais à vous exprimer mon soutien et ma considération. Continuez votre travail. Et encore bravo.

      +10

    Alerter
  • JM Bourget // 17.06.2019 à 11h25

    Pour avoir assisté aux audiences ce jugement est indigne, l équivalent d un permis de tuer les réputations, du 007.En 55 années de carrière je n ai jamais vu un livre insulter des citoyens sans preuves ni raisons. Bon, si tout cela n est pas diffamatoire je m en vais écrire un bouquin disant que Macron est cannibale.

      +26

    Alerter
    • Patrick LEVACHER // 19.06.2019 à 20h58

      Ce n’est pas diffamatoire puisqu’il mange des pieds et des mains mais surtout des yeux, ceux des Gilets Jaunes.

        +0

      Alerter
  • max // 17.06.2019 à 11h46

    En affublant, a tord que le site Les Crises était pro-Kremlin, Cécile Vaissier sous-entendait que le site, les crises, était un agent de l’étranger avec tous les sous-entendus qui en découlent.
    Cette accusation, sans preuve aucune, risquait d’avoir pour conséquence de fermer l’accès libre des médias TV(s) et Audios au site en question.
    Cecile Vaissier a eu une leçon de journalisme à savoir : quand on fait des accusations, il faut les prouver, le tribunal a estimé que ses accusations étaient sans fondement et qu’elle devait en payer le prix public.

      +8

    Alerter
  • Louis Robert // 17.06.2019 à 12h48

    La montagne semble bien avoir accouché d’une …… (format Minnie).

    « … le tribunal a condamné Mme Vaissié et son éditrice à chacune 500 euros d’amende avec sursis pour un seul des passages poursuivis par le blogueur Olivier Berruyer, qui y était accusé d’avoir une « volonté de déformer les faits, d’attaquer ou de tromper, au moins en ce qui concerne les questions russo-ukrainiennes ». (Le Monde)

    Mais alors il existe, ce « réseau » organisé pro-Kremlin?

    On peut impunément affirmer que vous en êtes, vous accuser même en toute impunité d’appartenir à ce dit réseau?

      +4

    Alerter
    • raloul // 17.06.2019 à 13h16

      Bonjour

      Vous publiez un commentaire sur ce blog??? Bienvenue dans le réseau ☺

        +4

      Alerter
      • Louis Robert // 17.06.2019 à 15h49

        Alors donc, Oh hisse! ??

        “Эй, ухнем!
        Эй, ухнем!
        Ещё разик, ещё да раз!…”

        “Song of the Volga Boatmen” – Leonid Kharitonov & The Red Army Choir (Live)

        https://www.youtube.com/watch?v=0tw3g88JtWA

        Salutations cordiales.

          +1

        Alerter
        • Papagateau // 17.06.2019 à 18h12

          C’est fou : Le russe ne se traduit qu’en anglais.
          En français, ça ne ferait pas assez slave.

            +2

          Alerter
          • Louis Robert // 17.06.2019 à 20h36

            1. Pour le document slave YouTube, il suffit d’appuyer sur les icônes appropriées pour obtenir les sous-titres en anglais, espagnol, français, etc., selon le cas.

            2. Pour le texte intégral de la chanson slave, en russe et en version française, il suffit d’interroger Wikipédia sur le classique mondialement connu «Les Bateliers de la Volga (chanson) »:

            Hé, ho hisse !
            Hé, ho hisse !
            Encore une fois, oui encore une fois.
            Hé, ho hisse !
            Hé, ho hisse !
            Encore une fois, oui encore une fois.
            Nous trainons de gros bouleaux,
            Nous tirons péniblement.
            Ah oui, oui, ah oui !
            Ah oui, oui, ah oui !
            Nous trainons de gros bouleaux.
            Nous marchons à côté des barges,
            Entonnant notre chanson au soleil.
            Ah oui, oui, ah oui !
            Ah oui, oui, ah oui !
            Entonnant notre chanson au soleil.
            Hé, hé, nous halons dur
            En chantant notre chanson au soleil
            Hé, ho hisse !
            Hé, ho hisse !
            Encore une fois, oui encore une fois.
            Eh toi, Volga, rivière maternelle,
            Immense et profonde.
            Ah oui, oui, ah oui !
            Ah oui, oui, ah oui !
            Volga, Volga, rivière maternelle.
            Hé, ho hisse !
            Hé, ho hisse !
            Encore une fois, oui encore une fois
            Hé, ho hisse!
            Hé, ho hisse!

            3. Pour le titre de l’enregistrement slave YouTube, il suffit de demander

            a. à Google traduction:

            “Chant des bateliers de la Volga” – Leonid Kharitonov & le Choeur de l’Armée Rouge (Live),

            b. ou à deepl.com (maintes fois recommandé ici):

            “Chanson des Bateliers de la Volga” – Leonid Kharitonov & The Red Army Choir (En direct)..

            Je vous en prie.

            P. S. Je ne promets pas de répéter cet exercice pour slavophile la fois prochaine…

              +4

            Alerter
            • basile // 18.06.2019 à 18h54

              erreur, ils ne tirent pas de gros bouleaux, ils tirent un frisé. Ce chant est à l’origine un chant de bûcheron pour abattre les arbres. Et cet arbre sur lequel ils tirent, est frisé. C’est à dire qu’il a été décoré avec des rubans (des frisettes) pour une cérémonie païenne du mariage.

              et appeler la Volga une rivière, mort de rire

              https://youtu.be/kQmF31pn_fk

              signé BasileM, pro Kremlin

                +4

              Alerter
  • Alex WIND // 17.06.2019 à 13h25
    • Les-crises // 18.06.2019 à 12h48

      Ce n’est pas le Monde, c’est l’AFP en fait

        +3

      Alerter
  • Pinouille // 17.06.2019 à 14h28

    “Le message est clair : la Justice ne reconnait AUCUNE immunité à ceux qui insultent et discréditent à tort…”
    Tout à fait.

    “… afin de bâillonner des adversaires pour des motifs politiques.”
    Là je suis moins d’accord. Tout d’abord, ce n’est pas ce que dit le jugement. Et il faut noter que chacun des camps qui s’opposent accuse l’autre de vouloir le bâillonner. J’ai la naïveté de penser que ces accusations relèvent de sentiments sincères, de part et d’autre: il est clair qu’OB a été personnellement éprouvé par cette série d’attaques à son encontre, et je me doute qu’il en est de même pour Cécile Vaissié, même si elle a visiblement commencé les hostilités (cela n’empêche).

    Fort de cette victoire, je recommande fortement à OB de faire preuve d’ouverture et de débattre avec Cécile Vaissié, qui n’est pas/plus une adversaire mais une contradictrice. Cela ferait amha un livre ou une vidéo bien plus riche que son dernier “Les réseaux du Kremlin en France”. Car sauf à croire que l’on combat pour LA vérité contre le reste du monde (ce qui définit bien le radicalisme), les idées sont faites pour être débattues.

    Preuve que des personnes qui sont opposées en tout point arrivent à débattre sereinement:
    https://www.franceculture.fr/emissions/repliques/vivons-nous-sous-lempire-du-politiquement-correct

    Avec tout mon soutien non indéfectible.

      +2

    Alerter
    • Catalina // 18.06.2019 à 07h49

      Pinouillle,
      HAHAHAHAHAHAAHA, la pauvre a souffert : ben, elle avait qu’a pas raconter n’importe quoi ! et moi je dis “bien fait” !!!! en plus, je ne suis pas certaine qu’elle soit capable d’écrire un livre, et vu le niveau, puiqu’elle a attiré l’attention sur elle, les gens vont très vite s’en rendre compte…..
      Contradictrice ? mouarfffffffffffffffffffffffffffffffffffff !!!!!!
      J’aurai aimé qu’elle soit condamnée à 10 X plus, pour ce genre de gens, qu’est-ce que 2500 euros ? Son livre dévrait être carrément retiré des rayobs car cela fait honte à nos universitaires, ben oui, pour quoi passe t-on avec des “professeurs” deceniveau, y en a qui doivent bien se marrer !!!

      Cependant, ça me ferait plaisir de la voir “débattre” avec Olivier, on verrait de suite que la pauvre femme ne sait pas grand chose, de fait.

        +2

      Alerter
    • JM Bourget // 19.06.2019 à 12h21

      Le problème est que cette dame n est pas une universitaire sérieuse, ni historienne dj contemporain ni “politologue”. Par comparaison je peux me proclamer expert en physique quantique. C est une militante peu habile propre à la nouvelle pensée unique où la Russie est un pseudopode de l URSS. C est ridicule, mais l indigence de cette dame faisant référence a un colloque qui n a jamais eu lieu suffit à indiquer son niveau d incompetence. Ces deux apres mi passés à la 17 e chambre m a laissé abasourdi: comment un éditeur peut il publier des choses aussi légère, . L auteur et l éditrice ne méritent aucun respect .

        +2

      Alerter
  • Frédéric // 17.06.2019 à 15h08

    J’ajoute mes félicitations à OB pour ce jugement malgré que pour les autres plaignants il n’y ait pas eu de condamnation. Après tout, comme le dit le tribunal pour ces derniers, “présenter ces personnes comme étant « pro-Kremlin » et, pour les blogueurs, reproduisant sur leurs sites des « erreurs » ou des « mensonges » émanant de sources russes, ne portait pas atteinte à leur « honneur » et à leur « considération ». Comme si on ne pouvait pas admirer Poutine en France sans avoir été payé ou drogués. Si je compare la popularité de Poutine et celle de Macron je fais partie des réseaux du Kremlin?

      +7

    Alerter
  • Grim // 17.06.2019 à 15h22

    Bonjour Olivier,

    Content de cette décision et courage à vous, la route est encore longue pour retrouver des médias de masse qui soient de qualité dans ce pays !

      +3

    Alerter
  • Fritz // 17.06.2019 à 18h04

    Une diffamatrice condamnée (n’en déplaise au Monde et à son porte-parole @septique), c’est un bon début.
    Continuons le combat.

      +6

    Alerter
  • Catalina // 17.06.2019 à 22h23

    https://www.youtube.com/watch?v=__BSv7Q4ELg&feature=youtu.be

    Affaire Cécile Vaissié, mise au point de Xavier Moreau 17.06.2019
    Vaissié a également diffamé M Moreau

      +5

    Alerter
  • basile // 18.06.2019 à 18h34

    Olivier aggrave son cas, en commentant l’affaire sur le site de propagande financé par Poutine, destiné à détruire l’UE en publiant de la désinformation continue et soutenue, et où il n’y a pas de vrais journalistes

    https://fr.sputniknews.com/france/201906181041461777-les-reseaux-du-kremlin-en-france-berruyer-fait-condamner-vaissie-pour-diffamation-une-enquete/

      +2

    Alerter
  • Nicole de Nicomaque // 18.06.2019 à 23h20

    Bravo à vous M.Berruyer ! Une bonne nouvelle.

      +1

    Alerter
  • sauvingnin // 19.06.2019 à 07h30

    Honteuse contre attaque médiatique organisée par l’animateur caniche du président ce matin 19 juin dans les matins de France culture.

      +1

    Alerter
  • Consolo // 20.06.2019 à 20h08

    Merci pour ce combat et cette victoire.
    Même si on aurait tous aimé une plus vive condamnation et des excuses de la presse,
    le combat était et est impératif…

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications