Comme je constate régulièrement des diffamations à notre encontre sur les réseaux sociaux, je tenais à faire un rappel non exhaustif des valeurs, principes et positions de ce site.

I. Olivier Berruyer

Diplômé de l’Institut de Science Financière et d’Assurances et de l’EM-Lyon, je suis actuaire, profession chargée de la gestion du risque dans l’assurance et la finance, dont j’ai été membre du quasi “Conseil de l’Ordre” durant 4 ans.

Simple citoyen, j’ai lancé ce blog en 2011 pour partager analyses, informations et indignations, en débattre avec vous – le tout dans un but purement personnel et non lucratif.

Étant sensibilisé à beaucoup de causes, j’appartiens modestement à plusieurs associations de premier plan dans la défense des Droits de l’Homme, de la Lutte contre le racisme et l’antisémitisme, ou pour la Mémoire des génocides.

Une belle récompense pour mon travail a été – en plus du soutien et des encouragements de mes lecteurs – la chance que j’ai eu de rencontrer et d’échanger avec de grands humanistes qui m’ont beaucoup apporté, comme Michel Rocard (par exemple lors d’émouvants échanges sur la Guerre d’Algérie) :

rocard

Mais aussi Stéphane Hessel ou Raymond Aubrac…

II. Principes du site Les-Crises.fr

Le site Les-crises publie des analyses et des articles d’horizons variés afin d’élargir le champ d’information et de réflexion de ses lecteurs, afin de les aider à se faire eux-mêmes leur propre opinion, ce qui est indispensable à un bon exercice de la citoyenneté.

Les publier ne signifie donc nullement qu’ils reflètent systématiquement notre pensée. (Essentiellement pour la géopolitique) Mais simplement que nous les jugeons intéressants pour élargir la compréhension d’un sujet. Nous ne sommes donc engagés que par les articles que nous rédigeons nous-mêmes, pas par ceux repris, et encore moins par l’intégralité des propos ou pensées des auteurs repris qu’ils auraient exprimés par ailleurs…

Merci de nous signaler si un article ou un auteur repris ou un commentaire vous semble poser un problème – une erreur est toujours possible malgré notre vigilance. Nous l’étudierons, et y répondrons ou supprimerons le contenu éventuellement problématique.

 

À la recherche de la Vérité entre la propagande des grands médias (souvent involontaire) aboutissant à la “fabrication du consentement” et les délires conspirationnistes du web que nous combattons (ici ou ici ou ici par exemple), nous faisons en effet tout notre possible pour garantir la meilleure qualité possible aux lecteurs et aux contributeurs qui nous honorent de leur confiance.

Nous effectuons cette tâche modestement, car nous n’avons prétention à détenir aucune certitude, ni, surtout, à vous convaincre de quoi que ce soit – nous ne sommes pas des militants.

 

Il est donc très important pour vous de garder un très grand esprit critique et de lire d’autres sites aux regards différents – ce site n’étant évidemment pas un “site d’information” complet…

Par rapport aux gouvernements :

  1. nous ne soutenons aucun gouvernement à l’étranger par principe. En effet, nous voyons mal comment il pourrait en être autrement. Nous n’avons pas la prétention de connaitre l’intégralité de l’Histoire, la situation contemporaine, et de la culture d’un autre pays – ce qui est pourtant nécessaires à un positionnement politique de cet acabit ;
  2. nous ne soutenons aucun gouvernement en France par principe, car le rôle principal de citoyens engagés n’est pas d’être des mercenaires du Pouvoir, mais au contraire de le contrôler sans cesse, en luttant pied à pied pour qu’il n’abuse pas de sa position.

III. Valeurs du site Les-Crises.fr

Nous essayons principalement sur ce site de :

  • compléter les informations des grands médias et diffuser des opinions intéressantes qui se distinguent de la vision majoritaire “mainstream” qu’on y trouve, afin de permettre aux citoyens d’être correctement informés, et donc de pouvoir exercer librement leurs droits démocratiques ;
  • lutter contre l’extrémisme politique quel qu’il soit et contre tous les discours de haine, et en particulier contre le racisme, l’antisémitisme ou la xénophobie ;
  • promouvoir des valeurs de fraternité et défendre l’application des Droits de l’Homme sur toute la Planète, sans “Deux poids et Deux mesures”. Ainsi, vous trouverez sur ce site une ferme dénonciation du wahhabisme ou des frères musulmans, et surtout de leurs sponsors – à savoir les États sponsors du terrorisme sunnite (Arabie Saoudite, Qatar…), que défendent au contraire nos gouvernements pour des raisons économiques (voir Manuel Valls ici ou ici par exemple) ;
  • lutter contre les théories complotistes compulsives. Mais à l’inverse des ayatollahs du genre, cela passe pour nous par :
    1. une présentation sans concession des “complots réels” passés, ourdis par certains gouvernements, et de leurs crimes (pour la plupart impunis) ;
    2. un encouragement des citoyens au doute scientifique et à la méfiance raisonnable envers les déclarations du Pouvoir ;
    3. mais aussi à ne pas croire des charlatans qui abusent des doutes et des incertitudes, et à ne pas conclure par hypothèse que toute déclaration du Pouvoir est un mensonge. Comme l’a rappelé Arte, “Tous les gouvernements mentent” comme disait le grand journaliste “Izzy” Stone (1907-1989). MAIS ils ne mentent heureusement pas tout le temps… Un démarche hypercritique ne peut qu’éloigner de la Vérité, et non pas en rapprocher.
  • sensibiliser plus en profondeur les lecteurs à de grands enjeux qui nous sont chers (changement climatique, danger nucléaire, pollution, Démocratie réelle…).

Nous avons souhaité résumer notre vision dans cette page dédiée à des citations dans lesquelles nous nous retrouvons particulièrement.

 

Enfin, voici pour terminer quelques illustrations, tiré d’articles récents :

Dénonciation des Frères Musulmans :

Dénonciation du Wahhabisme :

ou ici :

Dénonciation de l’Arabie Saoudite :

ou ici :

ou ici :

Dénonciation des compromissions de nos dirigeants politiques avec des soutiens du terrorisme

ou ici :

ou ici :

ou ici :

Soutien à Amnesty sur la situation des Libertés en Russie

et ici

Avec un conseil valable pour les Russes – et tous les autres citoyens :

Soutien à Amnesty sur les crimes du gouvernement Syrien

et ici

Dénonciation de l’antisémitisme :

avec une présentation de la Shoah en Ukraine, comme ici :

Sur l’Ukraine (et le rôle des États-Unis)

Dénonciation de l’homophobie :

Dénonciation des délires complotistes sur le 11 Septembre :

C’est une énorme série de 10 billets démontant les élucubrations de Meyssan sur le Pentagone, où il n’y a jamais eu le moindre problème.

C’est donc une des études les plus complètes du web francophone, avec des centaines d’images.

Ceci ne nous empêche évidemment pas de dénoncer en parallèle les multiples mensonges du gouvernement Bush, qui a cherché à récupérer ce drame pour son agenda politique – et qui a beaucoup trainé des pieds pour ne pas faire la lumière sur les multiples erreurs de son administration – erreurs qui ont donc involontairement participé à la réalisation de ces attaques.

Soutien à Amnesty et à la LDH sur l’état d’urgence

Précision en lien avec le Vénézuela

Critique de la vision de la Démocratie par Donald Trump

Olivier Berruyer

24 réponses à Réponse à mes détracteurs parisiens

Commentaires recommandés

Raphaël Le 06 décembre 2017 à 05h02

Vous lancez des alertes depuis le cœur géographique du panier de crabes : Courage, vous n’êtes pas seul !

  1. Raphaël Le 06 décembre 2017 à 05h02
    Afficher/Masquer

    Vous lancez des alertes depuis le cœur géographique du panier de crabes : Courage, vous n’êtes pas seul !


  2. Fritz Le 06 décembre 2017 à 07h10
    Afficher/Masquer

    Torquemada-Reichstadt et ses potes ont réponse à tout. Si vous publiez des billets pour dénoncer le wahhabisme, l’antisémitisme, ou pour soutenir Amnesty International, c’est une ruse pour faire passer en douce vos “contenus complotistes”. Et ils vous diront que leur paranoïa du soupçon n’a rien de complotiste.

    Quoi que vous disiez, vous êtes condamné au bûcher. Même si vous faisiez amende honorable.


  3. Merlin Le 06 décembre 2017 à 07h24
    Afficher/Masquer

    Très cher Olivier, ne perdez pas votre si précieux temps, à moins que vous ne vous appuyez sur ce billet à chaque offensive envers vous. Je pense que vous perdriez votre temps à en faire plus.

    “Never argue with stupid people, they will drag you down to their level and then beat you with experience.”
    Mark Twain.

    “Never complain; never explain.”
    Benjamin Disraeli.


    • CitoyensDebout Le 06 décembre 2017 à 08h41
      Afficher/Masquer

      On pourrait même ajouter :
      « Laver la tête d’un âne, c’est gaspiller de l’eau »
      ou encore :
      « _Passer pour un sot aux yeux d’un imbécile est un plaisir de fin gourmet_ »
      😉


  4. Pepin Lecourt Le 06 décembre 2017 à 09h20
    Afficher/Masquer

    En portant à la connaissance du public, des infos, des articles, des analyses, des opinions, d’auteurs qui rompent avec l’unanimisme médiatique mainstream et donc en contribuant à un pluralisme d’infos qui n’existe dans dans les médias dominants, il ne faut pas vous attendre à ce les représentants et habitués de ces médias, les ” nouveaux chiens de garde” comme les appelle Serge Halimi, vous accueillent à bras ouverts, le feraient-ils que pour le coup votre pertinence en prendrait un coup !

    Alors continuez votre chemin sans vous soucier de leurs réactions sauf comme anti-boussole pour la plus grande satisfaction de vos lecteurs intéressés de trouver avec vous ce qu’ils ne trouvent justement pas ailleurs !


  5. DocteurGroDois Le 06 décembre 2017 à 09h37
    Afficher/Masquer

    Petit bémol.

    La plupart des articles sur le Venezuela sur Les Crises sont de la propagande pro-Maduro. Un curieux mélange d’articles de blog ultra partisans ou les points Godwin le disputent aux statistiques glorieuses. Il y a eu à peu près 3 trois articles critiques, dont un de Jacques Sapir.

    Il y a aussi les épaisses tartines d’articles deep-ecolo-déclinisto-décroissanto-pouët-pouët dont la dernière est tombée coté beurre avec la reprise malheureuse d’un article hystérique de Mediapart.

    Je pense que ça dénote plus un biais idéologique de l’équipe qu’une volonté de désinformer, et je continue de soutenir ce blog.


    • step Le 06 décembre 2017 à 12h32
      Afficher/Masquer

      Pour ce qui est du premier point (pro-maduro), il me semble qu’olivier avait déjà répondu, que le boulot des crises n’était pas de faire le travail du monde, et qu’on avait tout ce qui fallait sur ce point de vue là dans plein de journaux parfaitement accessibles, mais tous les discours en rupture avec ce point de vue là étaient impossibles à trouver en français et du coup importants à fournir sur les crises.

      Le principal problème est que les crises ne peut pas être la somme de tout. En etant la somme des no-news, le site passe forcément pour complotiste.

      Après je pense qu’il est marqué en gros dans la colonne de gauche, qu’il faut aussi aller lire ailleurs et se faire violence à 20h.

      Pour ce qui est du biais idéologique, je suis d’accord avec vous, mais c’est le cas de tous les médias. Ce qui fait l’importance des crises, ce n’est pas son absence de biais idéologique, mais le fait qu’il ne soit pas le même que presque partout ailleurs.


      • PierreH Le 06 décembre 2017 à 15h36
        Afficher/Masquer

        Ouais bof du coup… Si les grands journaux publient des trucs nazes, vouloir publier des trucs nazes avec un point de vue extrême opposé est-il vraiment nécessaire ? Est-ce que je dois VRAIMENT me taper la propagande de tous les camps pour me faire une idée juste ? Ou est-ce que ça sert pas surtout à étudier la propagande en elle-même ?
        Oui parce que des analyses qui tentent d’être un peu équilibrées et honnêtes intellectuellement avec elles-même on en trouve, même si c’est pas toujours facile. Parfois on a l’impression sur ce site que pour se faire une “bonne idée” il faut lire les faux chiffres de tout le monde… Peut-être juste pour pouvoir choisir ceux qui nous arrangent ? Désolé je sais que c’est un procès d’intention mais j’ai parfois cette lourde impression…


        • step Le 06 décembre 2017 à 18h26
          Afficher/Masquer

          Est-ce que je dois VRAIMENT me taper la propagande de tous les camps pour me faire une idée juste ?

          Ben sur certains sujets encore fumants en particulier en rapport avec le “grand jeu”, ou les intérêts des firmes, est-il bien possible de faire autrement ?
          (En temps de guerre, la première victime est la vérité).

          Ou est-ce que ça sert pas surtout à étudier la propagande en elle-même ?

          Les deux mon général.

          Peut-être juste pour pouvoir choisir ceux qui nous arrangent ? oui, le biais de confirmation relève de la nature humaine la plus incontournable, mais partout vous trouverez ce mécanisme. Peu d’admirateurs de l’UE doivent lire les crises… On lit ce qui a tendance à nous rassurer sur notre pertinence. D’où la discipline de ne pas s’en contenter.

          Après qu’on puisse utiliser ce site pour sortir des “faux chiffres” pour contrer des “faux chiffres” dans un débat, ce ne serait pas la première fois que cela se verrait. Personnellement j’essaye de ressentir plus que calculer le monde, et du coup les “arguments factuels et les chiffres”, je ne les garde pas vraiment en tête. Le sens de l’histoire par contre..


      • DocteurGroDois Le 06 décembre 2017 à 18h11
        Afficher/Masquer

        @Step & Pepin

        Je n’ai aucun souci à lire ou à écouter un point de vue différent ou qui me déplairait, que d’ailleurs nous avons la liberté de discuter ici.

        Mais sur le Venezuela, par exemple, publier en bloc une douzaine d’articles qui disent la même chose est sans grand intérêt. Et on ne peut pas se faire une opinion juste en opposant deux propagandes.


        • step Le 07 décembre 2017 à 10h55
          Afficher/Masquer

          Le but, n’est pas forcément de se “faire SON opinion” mais de considérer qu’en situation de conflit, il y a souvent plusieurs lectures du réel, basées sur des interprétations subjectives divergeantes. C’est toujours le problème de “Mais pourquoi avait vous attaqué ? Ben, il me menaçait”. Je ne sais pas dans ces circonstances si juger ou faire son opinion changerait quoique ce soit aux confluctualités actuelles.

          Du coup à quoi ça sert ?

          Sans les crises, j’aurai été incapable de :
          1) Dire pourquoi ce gvt tient et qui le soutien et pourquoi.
          2) Comprendre que la plupart des pays qui nationalisent leur matière premiere se prenne les US sur le dos (comme l’iran /ex) et que la main mise “état profond US” sur l’amérique du Sud n’est pas qu’un délire de régime acculé (merci la banane).
          3) Que les protestataires ne sont pas tous des “gentils démocrates pacifistes” (comme en syrie…).
          4) Que l’on est pas, pour l’instant, dans une répression aveugle de type dictatorial, même si on est en présence d’un pouvoir centralisé fort d’un parti, et qu’en tout cas, ce n’est pas nous, français, avec notre monarque républicain qui somme les mieux placer pour critiquer.

          C’est déjà pas si mal.


        • Ribouldingue Le 09 décembre 2017 à 01h00
          Afficher/Masquer

          Dans ces articles il y avait tout un tas de faits qui n’ont jamais été démentis, ils nous permettent donc d’avoir une vision plus complète de la situation. En particulier sur la composition de l’opposition à Maduro qui ne recule ni devant le meurtre ni devant le détournement des produits de première nécessité pour aggraver la situation locale dans une politique du pire. Le fait qu’elle contrôle en plus la majorité des médias ne me parait pas une information à ignorer comme le font certains journaux qui défendent une politique extrême tout en s’en cachant.
          Ces informations ne font pas évidement de Maduro un champion de la morale,ce n’est pas la question.
          Chercher un gentil et un méchant, en politique c’est toujours la pire erreur qu’on peut commettre. Si certains “journalistes” caricaturent les situations c’est avant tout qu’ils méprisent leurs lecteurs et les croient complètement incapables intellectuellement d’avoir un avis nuancé.
          Merci encore à ce blog de nous présenter TOUS les points de vue qui existent sans en rajouter sur la sauce qu’on nous sert déjà ad nauseam dans les vieux médias.


    • Pepin Lecourt Le 06 décembre 2017 à 13h58
      Afficher/Masquer

      Le public doit avoir accès aux article pro-Maduro comme aux pro-Russes car tout simplement il n’y a pas droit dans les autres médias, au lecteur de se faire juge en recoupant ensuite, c’est l’utilité de ” les crises” de donner accès aux articles que les média mainstream écartent car non conforme à l’idéologie dominante, je n’attend pas que “Les Crises” me dise ceci est vrai, cela est faux, mais qu’il nous délivre des points de vus que sans lui nous n’aurions pas, puis à chacun de se faire son opinion !


  6. christian gedeon Le 06 décembre 2017 à 13h05
    Afficher/Masquer

    Vous savez quoi,cher Olivier Berruyer, ne perdez pas votre temps à vous préoccuper de ce microcosme soumis,jaloux et envieux. Ces gens là ne sont personne,et en tous cas pas ceux qui feront l’avenir.


  7. tepavac Le 06 décembre 2017 à 15h58
    Afficher/Masquer

    “les Crises, mouvement politisé” !

    Faire d’une lapalissade une accusation, voilà bien une question qui interpelle sur l’intelligence qu’on nous prête, à nous soit-disant humain.

    Il semble que pour une raison ou une autre, le blog attire une multitude d’esprits, qui, il est vrais s’indignent et s’élèvent contre toutes sortes de comportement asociaux.
    Peu importe le fait dénoncé ou le sujet mis en perspective, c’est un fait!

    C’est un fait d’autan plus avéré, qu’il est quotidiennement discuté par des profiles individuels très divers et lu par tout le spectre humain de la société. Journalistes y compris…

    On doit donc en convenir, ce site met en lumière des points qui intéressent tout le corps sociale, qui en sont discuté, parfois avec trop de cœur, mais s’ils les discutent ces sujets, c’est bien parce que le fait en question heurte “toutes” les convictions.


  8. luci2 Le 06 décembre 2017 à 17h51
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier Berruyer.

    Ne nous quittez pas !!!
    Vos apports ,avec ceux des participants en grande majorité, sont ,à peu près les seuls qui vont fort, juste et très élargi du point de vue sociétal et/ou géopolitique.
    Vous apportez ,avec les contributeurs ,des informations que nous n’obtiendrons nulle part ailleurs.
    …Et, au stade atteint de “dissociété , stade très avancé et prélude à …?? ….”Dieu seul le sait”…
    Merci mille fois pour que nous ne mourrions pas complétement désincarnés à tous égards.


  9. moshedayan Le 06 décembre 2017 à 18h04
    Afficher/Masquer

    Je ne sais vraiment pas si dire “tous les gouvernements … mentent” est exact ; c’est trop simple. Continuez votre travail de mise à disposition d’articles divers.
    Mais je crains que, si la machine de guerres se met plus fortement en route, le rouleau compresseur sera bien trop “écrasant”;


    • step Le 06 décembre 2017 à 18h31
      Afficher/Masquer

      la citation exacte est “tous les gouvernements mentent, mais pas tout le temps”. Et d’un seul coup, c’est beaucoup moins simple:)


      • Un_passant Le 06 décembre 2017 à 20h34
        Afficher/Masquer

        Et en plus elle est parfaitement factuelle, il suffit juste d’attendre entre vingt et cent ans pour en avoir la preuve irréfutable. Par contre même cinquante ou cent ans après, certains continueront de faire les autruches ou une pudique “rétention d’information” (pratique courante qui n’est pas a proprement parler du mensonge, mais vise à avoir le même effet).


      • Seraphim Le 08 décembre 2017 à 03h03
        Afficher/Masquer

        Mais ils ne mentent pas sur les mêmes choses! Tous les mensonges 1) ne sont pas équivalents, 2) ne discréditent pas également leur auteur!!


    • francois Marquet Le 06 décembre 2017 à 22h20
      Afficher/Masquer

      “Croire en l’histoire officielle, c’est croire des criminels sur parole” dixit Simone WEIL


  10. sergio Le 06 décembre 2017 à 19h50
    Afficher/Masquer

    Ces gens vous en veulent parce que vous relatez des faits. Il ne faut pas croire qu’ils ne comprennent pas. Au contraire, ils comprennent trop bien et ça ne leur convient pas; donc ils doivent vous discréditer pour décourager vos lecteurs. Peine perdue. Continuez le bon travail sans vous préoccuper d’eux.


  11. Nicolas Le 07 décembre 2017 à 01h42
    Afficher/Masquer

    Il ne manque plus que la dénonciation des manipulations d’Amnesty, organisation politique qui ne cache pas vraiment ses partis pris…
    ou alors les magouilles et ingérences en tous genres dans les élections de pays tiers, par le pays champion mondial de la catégories, les USA bien sûr : Cf. le célèbre Time “Yanks to the rescue” glorifiant les espions qui ont magouillé l’élection russe de 1996 pour faire passer la réélection d’Eltsine alors que le communiste Ziouganov était vainqueur à coups sûrs… mais ce n’est qu’un exemple sur plus de 80.


  12. Krystyna Hawrot Le 07 décembre 2017 à 16h11
    Afficher/Masquer

    Ce qui ne sont pas contents des articles sur le Vénézuela peuvent aussi prendre un billet d’avion et y aller se faire une opinion soi même. C’est ce que je fais quand les moyens me le permettent et j’essaye de m’en donner les moyens. C’est pas si cher que ca, le voyage et c’est toujours très formateur.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charte de modérations des commentaires