Les Crises Les Crises
25.novembre.201725.11.2017 // Les Crises

RSF Suisse demande d’annuler une conférence sur les casques blancs

Merci 356
J'envoie

Des nouvelles – encore – de la liberté d’expression en Occident

Source : Tribune de Genève, 23/1/2017

Guy Mettan sommé d’annuler une conférence

Genève : RSF demande au président du Club suisse de la presse d’annuler une conférence sur les Casques blancs.

Le Club suisse de la presse doit accueillir mardi une conférence de presse consacrée aux Casques blancs syriens. Un sujet sensible. Plusieurs fois récompensée pour son action sur le terrain au profit des populations civiles, l’ONG reste dans le collimateur des autorités syriennes et de son allié russe. Damas et Moscou n’ont eu de cesse de dénoncer la proximité de cette organisation crée par un ancien officier britannique avec les «rebelles syriens». Sous le titre «They don’t care about us» (Ils ne se soucient pas de nous. Casques blancs, leur véritable agenda), la conférence organisée lundi annonce la couleur. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde.

Dans un courrier adressé jeudi au Club Suisse de la presse (lire ci-contre), Gérard Tschopp et Christiane Dubois, respectivement président et directrice de Reporters sans frontières (RSF) en Suisse, pressent son directeur, Guy Mettan, de renoncer à l’organisation de cette conférence de presse qui, selon eux, porterait «atteinte à l’image du Club suisse de la presse». Ils menacent de s’en retirer si la conférence n’est pas annulée. Ils accusent deux des intervenants – Vanessa Beeley et Marcello Ferranda De Noli, président de Swedish Doctors for Human Rights – d’être au service de «la propagande russe».

RSF, qui figure dans la liste des membres médias du Club suisse la presse, refuse d’être associé à un tel événement. Joint par téléphone, Guy Mettan avoue tomber de sa chaise (lire sa réponse intégrale ci-contre). «Je n’ai jamais vu une chose pareille, soupire le président. Voilà qu’une organisation qui défend la liberté d’informer me demande de censurer une conférence de presse.»

Guy Mettan, qui a souvent été «attaqué» pour ses engagements «prorusse», assure qu’il s’est toujours employé à donner la parole à tout le monde. «D’habitude, les pressions pour faire annuler des conférences de presse viennent de pays qui sont connus pour être des dictatures. La démarche de RSF me stupéfait. C’est prendre les journalistes pour des imbéciles. Comme s’ils n’étaient pas capables de se faire une opinion par eux-mêmes.» (TDG)

La lettre de RSF adressée à Guy Mettan

Genève, le 23 novembre 2017,

Monsieur le Directeur, cher Monsieur,

Nous avons eu connaissance de l’événement organisé par le Club suisse de la Presse le 28 novembre prochain: «They don’t care about us». About white helmets true agenda.» Nous avons également été interpellés sur notre «soutien» à cette conférence, le nom de notre organisation apparaissant dans la liste des membres médias.

Nous nous dissocions totalement de cet événement et ne souhaitons en aucune manière être associés à une conférence qui accueille une soi-disant journaliste, Madame Vanessa Beeley,qui justifie l’utilisation dela torture par lerégime syrien afin de le préserver.Quand bien même elle n’a jamais été publiée dans un média indépendant, il est étonnant qu’elle soit référencée au moins deux cents fois dans les médias russes de propagande (SputnikNews, Russia Today).

De plus, il est pour le moins inacceptable d’inviter Monsieur Marcello Ferranda De Noli, président de Swedish Doctors for Human Rights, une association qui, selon nos informations, agit comme un outil de propagande russe. Il est probable que vous n’avez pas eu connaissance de ces éléments d’information, nous tenons le cas échéant les liens utilesà cet effet.

Quoi qu’il en soit, nous vous invitons à renoncer à ce projet qui portera atteinte à l’image du Club suisse de la Presse. Selon votre décision, nous nous réservons l’opportunité d’étudier de conserver notre carte de membre.

Dans l’attente de vos nouvelles, nous vous adressons, Monsieur le Directeur, cher Monsieur, nos salutations les meilleures,

Gérard Tschopp et Christiane Dubois

La réponse de Guy Mettan à RSF

Chère Madame, Cher Monsieur,

J’ai bien reçu votre courrier qui a retenu toute mon attention.

En ma qualité de membre fondateur de Reporters sans frontières aux côtés de François Gross dans les années 1980, je dois avouer que j’ai été atterré par sa teneur. Je peux comprendre que le fait de donner la parole à des voix dissidentes puisse susciter de la réprobation. Mais de là à exiger l’annulation de cette conférence de presse, il y a un pas dont je n’aurais jamais pensé que vous puissiez le franchir.

D’une part, cela me semble une atteinte grave à la liberté d’expression et en totale contradiction avec la «liberté d’informer et d’être informé partout dans le monde» que RSF prétend défendre dans sa charte et qui figure en toutes lettres sur votre papier à en-tête. Cela reviendrait ensuite à prendre les journalistes et les rédacteurs en chef pour des imbéciles incapables d’analyser les faits et les arguments qu’on leur présente et de se forger une opinion par eux-mêmes.

Par ailleurs, depuis 20 ans que j’exerce mes fonctions au Club suisse de la presse, j’ai toujours été soumis à des pressions afin d’empêcher des gens de s’exprimer. Mais jusqu’ici ces pressions sont toujours venues de régimes autoritaires ou dictatoriaux, tels que la Chine, l’Arabie saoudite, l’Egypte ou le Bahrein. C’est la première fois qu’une organisation de défense des journalistes d’un pays démocratique m’adresse une telle demande. Il va sans dire que je ne peux y donner suite. Ce serait déshonorer un métier qui, je l’espère, est toujours le vôtre.

Plutôt que de pratiquer la censure, je ne peux donc que vous proposer de participer à cette conférence de presse, comme je l’ai d’ailleurs suggéré aux partisans des Casques blancs, et de poser les questions que vous jugerez utiles aux intervenants. Pour ma part, fidèle à l’esprit d’ouverture et de recherche de la vérité qui caractérise le Club suisse de la presse depuis sa fondation, je suis naturellement prêt à accueillir une rencontre de presse avec les organisations qui soutiennent les Casques blancs afin qu’ils puissent faire valoir leur point de vue. Mais ils n’y ont pas donné suite pour l’instant.

Vous me permettrez de ne pas vous répondre en ce qui concerne les attaques personnelles que vous avez adressées à notre consœur Vanessa Beeley et à M. De Noli. Elles sont indignes du journalisme.

Enfin, je vous transmets par courrier séparé quelques-uns des innombrables messages de soutien que je reçois d’un peu partout dans le monde et qui me confortent dans la conviction que la liberté d’expression est désormais davantage menacée chez nous que chez les «autocrates» que vous prétendez dénoncer.

Avec mes messages confraternels

Guy Mettan

Source : Tribune de Genève, 23/1/2017

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fritz // 25.11.2017 à 11h35

Même en Suisse, pays neutre a priori, Reporters sans Frontières combat pour l’Empire. Cette organisation est du même tonneau que Bellingcat, Conspiracy Watch, etc.

En 1999, RSF avait refusé de compter dans son rapport annuel les 16 journalistes et techniciens serbes tués à Belgrade par un bombardement de l’OTAN : l’immeuble de la RTS (radio-télévision serbe) était “une cible légitime” selon Tony Blair, “un formidable outil de propagande” selon Claire Chazal (TF1, Journal du 23 avril 1999).

Rappelons aussi l’ouvrage de Maxime Vivas, La Face cachée de Reporters sans frontières.
http://www.aden.be/index.php?aden=la-face-cachee-de-reporters-sans-frontieres

Et pour ceux qui ont gardé des exemplaires du défunt Plan B, recommandons “le procès de Robert Ménard”, en dernière page du n° 11.

48 réactions et commentaires

  • Fritz // 25.11.2017 à 11h35

    Même en Suisse, pays neutre a priori, Reporters sans Frontières combat pour l’Empire. Cette organisation est du même tonneau que Bellingcat, Conspiracy Watch, etc.

    En 1999, RSF avait refusé de compter dans son rapport annuel les 16 journalistes et techniciens serbes tués à Belgrade par un bombardement de l’OTAN : l’immeuble de la RTS (radio-télévision serbe) était “une cible légitime” selon Tony Blair, “un formidable outil de propagande” selon Claire Chazal (TF1, Journal du 23 avril 1999).

    Rappelons aussi l’ouvrage de Maxime Vivas, La Face cachée de Reporters sans frontières.
    http://www.aden.be/index.php?aden=la-face-cachee-de-reporters-sans-frontieres

    Et pour ceux qui ont gardé des exemplaires du défunt Plan B, recommandons “le procès de Robert Ménard”, en dernière page du n° 11.

      +147

    Alerter
    • basile // 25.11.2017 à 16h04

      ces gens là, sans s’en rendre compte, favorisent ce qu’il appellent le populisme. Contrairement à ce qu’ils pensent, le populisme est une espèce de 6ème sens lentement appris, après avoir été berné après être bernés par tous ces machins idéologues.

      Vu qu’il est difficile de faire la part des choses, il y a des dégâts collatéraux pour les vrais ONG réellement désintéressés.

      Résultat, la France au 77ème rang mondial des dons

      ci dessous, leur campagne partiale et haineuse

      http://www.casimages.com/i/171125040443654446.jpg

        +23

      Alerter
      • Haricophile // 26.11.2017 à 00h56

        Comme ces homme politiques Français qui s’émeuvent de la montée inquiétante et incontrôlable des extrémismes chez les jeunes, par exemple ceux qui manifestent contre la “loi travail” par ordonnance…

        Aux passage être une vraie ONG bien intentionnée ne protège pas toujours de se faire infiltrer et manipuler.

          +4

        Alerter
    • Raphaël // 26.11.2017 à 03h12

      D’ailleurs ce Ménard au CV plus que trouble est maintenant au FN, pour le torpiller de l’intérieur ou parce que le FN est aussi un acteur de l’empire ? Ma question est sincère, ce gars n’est jamais là par hasard.

        +3

      Alerter
      • Patte blanche // 26.11.2017 à 14h57

        Indépendamment des opinions à propos du FN :
        Ménard est un ami du FN mais n’appartient pas au FN.

          +4

        Alerter
      • christian gedeon // 27.11.2017 à 11h54

        Le CV de Ménard n’est trouble en rien,pour ce qui me concerne. Et les bitterois le plébiscitent. Et il n’est pas au FN. Mais juste par curiosité,pouvez vous nous dire en quoi son CV est trouble? Vous l’avez dit. Prouvez le.

          +5

        Alerter
    • christian gedeon // 26.11.2017 à 09h11

      La Serbie? C’est où la Serbie? L’injustice faite à la Yougoslavie et aux Serbes est une tache indélébile. On attend encore l’historien qui racontera vraiment ce qui s’est passé là bas et nous sortira des mensonges énormes qui ont accompagné cette guerre de l’Europe et de l’Allemagne(c’est la même chose) contre les Yougoslaves et les Serbes. Quelqu’un racontera-t-il vraiment ce qui s’est passé sur le “marché de Sarajevo ” ou à Srebrenica? Pas pour le moment,semble-t-il. Et çà s’est passé en Europe “,cette histoire.

        +25

      Alerter
      • Fritz // 26.11.2017 à 10h48

        J’ai pensé écrire un livre là-dessus, et sur les autres guerres occidentales depuis 1990. Dans mes papiers (car je travaille encore sur ce support archaïque), je retrouve, concernant le bombardement du marché de Sarajevo le 5 février 1994, cet article de David BINDER, “Anatomy of a Massacre”, paru dans la revue Foreign Policy (n° 97, hiver 1994-95, pp. 70-78) : il suggère prudemment, et avec de solides arguments, une origine “musulmane” de ce tir meurtrier.

        C’est l’allégation d’une origine serbe qui a permis l’intervention directe de l’OTAN dans la guerre de Bosnie, sa première intervention depuis la signature du Pacte atlantique en 1949.

          +16

        Alerter
      • Catalina // 27.11.2017 à 19h57

        Vent glacial sur Sarajevo

        Vent glacial sur Sarajevo est un témoignage sans concession sur l’ambiguïté de la politique française durant le conflit en ex-Yougoslavie

          +0

        Alerter
    • Doctorix // 27.11.2017 à 00h46

      Les casques blancs?
      Ces gens qui alternaient le port de la trousse de secours pour les caméras et celui de la kalachnikov pour reprendre leur ouvrage, et filmaient les exécutions en compagnie de Daesh?
      Mauvaise idée de les inviter.

        +5

      Alerter
  • Long Jone Silver // 25.11.2017 à 11h36

    Bonjour,
    Je ne sais que dire devant cet article. Nos libertés ne tiennent plus qu’a un fil et la censure est là. Penser autrement que la plus part des moutons va devenir un acte de résistance.
    Nous qui pensons autrement nous avons été traité de complotiste et de naïf. Pro russe et la nouvelle étiquette. Et demain ce serra personne à enfermer pour son bien dans un institut psychiatrique.
    Notre seul arme est le verbe. Comment résister lorsque la plus part des gens partent du constat: Ce n’est pas bien. Mais on ne peut rien y faire il sont trop fort.
    Le système est à bout de souffle. Il abat ses dernières cartes pour garder le pouvoir.

      +66

    Alerter
    • Galvan // 26.11.2017 à 09h23

      « Les Tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux » La Boétie, discours sur la servitude volontaire.
      Le dialogue avec ses proches, et les proches de ses proches est une solution pour de-lobotomiser la société, éteindre la télé et les médias mainstream en est une autre. En fait, il y a plein de solutions, il faut par contre se décider à se lever.

        +12

      Alerter
  • Madudu // 25.11.2017 à 12h10

    Dans les contrées dites “démocratiques” nous sommes désormais sommés de nous refuser à écouter tout ce qui pourrait venir “d’ailleurs”. Nous sommes sommés de nous fermer au reste du monde au prétexte que celui-ci est foncièrement mauvais, manipulé, au service de forces occultes qui contaminent par le contact ou même la proximité (physique ou symbolique, peu importe).

    J’ai lu il y a quelques années un petit livre de Freud, “Totem et Tabou”, dans lequel il décrit très bien ces phénomènes de supposée contagion par contact et proximité qui excluent du groupe ceux qui transgressent certains interdits (les “tabous”).

    Il s’agit là d’un concept vraiment utile je trouve, et opérationnel.

    Il permet notamment de rendre compte de l’absence complète de raisonnement à l’appui des appels au repli sur soi : n’écoutez pas, de regardez pas, n’entrez même pas en contact avec l’étranger, cela vous condamnerait à devenir tabou comme lui. C’est-à-dire que vous serez excommuniés, on vous ignorera, vous n’aurez plus aucun droit à faire valoir et tout ce qui viendra de vous sera prohibé a priori.

    Des “lumières” aux ténèbres, il y a un pas que nous sommes en train de faire.

    Heureusement l’Europe est suffisamment vaste et riche pour que lorsqu’un de ses cotés s’abîme, l’autre se dresse et maintient le flambeau loin au dessus des flots qui voudraient l’engloutir et l’éteindre.

      +43

    Alerter
  • Ouallonsnous ? // 25.11.2017 à 12h15

    Trés habile de demander la suppression d’une conférence sur les “Casques blancs” qui sont de notoriété publique et internationale une émanation du MI6 brtannique “roulant” pour les supplétif de l’UE/OTAN/USA, ceci sous prétexte de propagande pro-russe.
    Reporter sans frontières suisse fait de plus en plus fort, ils sont cornaqués par le propaganda-staffel états-unien !

      +79

    Alerter
  • Lusituationniste // 25.11.2017 à 12h47

    C’est bien connu, les médias russes ne font que de la propagande ! Et tous les autres médias sont des modèles de vertu journalistique… On (et en l’occurrence RSF) nous prend vraiment pour des imbéciles et je suis poli…

      +66

    Alerter
  • Astrolabe // 25.11.2017 à 12h52

    Ayant vécu en Suisse, j’ai écouté systématiquement la radio, surtout lors de mes nombreux déplacements en voiture. Le jour de l’affaire des Pussy Riots a coïncidé avec le massacre des (cinquante ?) mineurs en Afrique du sud: faut-il vous dire que dans une matinée, l’affaire des Pussy Riots a eu droit au flash toutes les demi-heures alors que les mineurs n’ont eu droit qu’à deux “évocations”. C’est ça l’info, même en Suisse. Donc bravo à Guy Mettan de résister à la nouvelle dictature de la pensée.

      +98

    Alerter
    • Catalina // 27.11.2017 à 20h01

      Pour voir travaillé en Suisse, je pense que la Suisse est pro-américaine.

        +2

      Alerter
  • Mr K. // 25.11.2017 à 13h12

    Pour comprendre et voir jusqu’où va l’influence de l’Empire, il suffit maintenant de regarder qui reprend à son compte la fable de l’ingérence russe dans les élections américaines et ses sous-produits.

    Reporters Sans Frontières : validé.

    L’affaire du soi-disant piratage du Comité national démocrate par la Russie et l’invraisemblable campagne contre ce pays qui en a suivi, ont permis de mesurer la collusion quasi mafieuse entre les dirigeants du Parti Démocrate, les grands médias, des grandes entreprises et les principales agences gouvernementales. Bien évidemment, le Parti Républicain n’est pas en reste.

    Une telle entente porte un nom si l’on se fie à la définition qu’en a faite Mussolini : FASCISME.

    C’est bien cela qui est en marche (dans notre pays aussi) dans les pays occidentaux, pas seulement aux USA.

    Rappelons que le soi-disant “Hack” des serveurs du Comité national démocrate par la Russie a été “découvert ” par une société privée (Crowdstrike) employée par ce même CND…

    Il est très curieux que le FBI ait laissé faire ET repris à son compte les conclusions d’une entreprise privée à la fois juge et partie.

      +58

    Alerter
  • Alfred // 25.11.2017 à 14h20

    La réponse de Guy Mettan est savoureuse tant elle est à la fois subtilement cinglante, très polie et “à la bonne distance”. Elle contraste avec la missive des laborieux amoureux de la censure. Rien que ce point superficiel constitue un bon indice de ce qui est “vrai” et “bon”.
    Sur le fond à nous de faire connaître le fait que ces tentatives explicites de censure existent en 2017. Cet exemple (un de plus) est utile pour faire admettre aux ingénus qu’ils vivent dans un monde censuré et non libre.

      +58

    Alerter
    • Fritz // 25.11.2017 à 19h43

      En effet, @Alfred, les censeurs ont la plume laborieuse : “lerégime syrien”, “utilesà cet effet”, “l’opportunité d’étudier de conserver notre carte de membre”…

      Cette langue pâteuse n’est pas un signe de vérité.

        +15

      Alerter
      • basile // 26.11.2017 à 12h50

        non, il n’y a pas de faute, tout au moins dans le premier mot : « lerégime » est un nouveau mot pour désigner les ennemis de la démocratie.

        Parmi les nouveaux mots, on a également « unprochedepoutine ».

          +10

        Alerter
  • Vladimir K // 25.11.2017 à 14h36

    Tout le monde nous dit, et on nous le répète chaque jour, que Trump risque de démarrer une nouvelle guerre mondiale.

    Mais ce n’est pas Trump qui déclenchera cette guerre mondiale, ce sont les médias, qui font tout pour.

      +37

    Alerter
  • Fox 23 // 25.11.2017 à 14h44

    Déjà, sortir la Suisse (soi-disant neutre) du volume de l’OTAN est une erreur. Pour les non convaincus, je possède un certain nombre de photos prises lors d’un Tiger Meet en France prouvant leur présence, donc leur appartenance façon “faux-cul” aux traîneurs de sabres .actuellement en Belgique.

    Quant aux états d’âmes des pseudos ONG sur le théâtre Syrien où leur longue allégeance à la CIA et au MI6 devait participe à tout casser dans ce pays, qu’ils crèvent après le mal qu’ils ont répandu dans cette malheureuse Syrie !

      +34

    Alerter
    • Fritz // 25.11.2017 à 21h10

      La Suisse doit défendre sa neutralité contre des pressions externes et internes. Aidons-la, encourageons-la, plutôt que de l’abandonner à l’OTAN. La neutralité suisse remonte au XVIe siècle, elle existait bien avant l’Organisation des Tartufes de l’Atlantique Nord.

      Votre réaction est étayée, je n’en doute pas, mais par son pessimisme elle me rappelle la proposition malheureuse de Georges Marchais en 1983 : compter la force nucléaire française parmi les forces de l’OTAN, dans le cadre des discussions de Genève, au motif que Mitterrand s’était rapproché du bloc occidental. Certes, mais ce n’était pas une raison pour l’inclure sans le “volume de l’OTAN”. La France en était bel et bien sortie, avant la trahison de Chirac et Sarkozy.

        +4

      Alerter
    • raloul // 27.11.2017 à 18h42

      Bonjour !

      Vous avez raison, la Suisse en tant que membre du «partnership for peace» est un membre de facto de l’OTAN, à très peu de choses près. Et c’est pas par hypocrisie. D’une part nous sommes cernés par l’empire, via l’UE. Et d’autre part, le sujet est extrêmement rarement évoqué par les médias, universités, etc… car s’il y avait référendum à ce sujet, je suis sûr qu’une majorité large se dégagerait pour une sortie du machin.

        +2

      Alerter
  • Nanker // 25.11.2017 à 14h53

    Ce qui les gênent ces deux-là c’est que M. Mettan fasse éclater la vérité trop tôt. Si cette conférence se tenait en 2025, aucun problème : d’ici 8 ans tout le monde aurait oublié cette affaire de casques blancs auxiliaires des égorgeurs syriens.
    Dans nos démocraties “lotophages” on peut dire la vérité mais seulement lorsqu’elle ne dérange plus personne et que les opinions publiques .

    La guerre du Kosovo avait dicté la marche à suivre : on a su, des années après les bombardements “chirurgicaux” de l’OTAN, que les colonnes de méchants terroristes serbes que l’on avait courageusement pulvérisés étaient le plus souvent de pauvres civils (serbes et kosovars) qui tentaient de fuir en emportant ce qu’ils pouvaient.

      +46

    Alerter
    • moshedayan // 26.11.2017 à 20h47

      Tout à fait d’accord avec vous : le démantèlement de la Yougoslavie, les guerres Bosnie et Kosovo ont été un théâtre d’expérimentations appuyée par des actes de guerre ciblés. Ces régions ont été “envahies” par les renseignements occidentaux dès les années 1984-1985, en parallèle avec les événements en Pologne (services américain, anglais et allemand -via aussi les nombreux émigrés…). Les guerres n’ont pas encore permis de collecter toutes les informations à ce sujet, mais un jour un journaliste historien en fera l’exégèse. Hélas, quand cela n’aura plus un grand intérêt ou bien quand l’OTAN aura disparu.
      RSF a acquis depuis cette époque un grade -le discrédit et sa demande auprès de Guy Mettan le confirme.

        +6

      Alerter
  • Christian Gedeon // 25.11.2017 à 15h31

    Tu m’étonnes ! Ils ont le trouillometre à zéro de voir dévoilée la supercherie et les mises en scène des white helmets. Tout leur édifice de propagande mis à jour. Le drame avec les cons,c’est qu’ils osent tout et que c’est à ça qu’on les reconnaît. Dommaaaage.

      +27

    Alerter
  • Duracuir // 25.11.2017 à 17h54

    Je rappelle que l’ancien patron français de RSF, à l’époque chouchou de Bruckner, BHL, Val et compagnie était un certain Menard….

      +11

    Alerter
  • Louis Robert // 25.11.2017 à 19h34

    « Il va sans dire que je ne peux donner suite (à votre demande). Ce serait déshonorer un métier qui, je l’espère, est toujours le vôtre… Vous me permettrez de ne pas vous répondre en ce qui concerne les attaques personnelles que vous avez adressées à notre consœur … et à M. … . Elles sont indignes du journalisme. Enfin, je vous transmets par courrier séparé quelques-uns des innombrables messages de soutien que je reçois d’un peu partout dans le monde et qui me confortent dans la conviction que la liberté d’expression est désormais davantage menacée chez nous que chez les «autocrates» que vous prétendez dénoncer. »

    Comme c’est réconfortant de lire, enfin, un homme de la trempe de celui que chercha jadis en vain Diogène, lampe allumée à la main au soleil de midi!

    Mes hommages, monsieur Mettan.

    ____

    Note — Champ de réflexion élargi. Vision développée approuvée intégralement.

      +21

    Alerter
  • Nicolas // 25.11.2017 à 20h20

    Les Casques Blancs ne sont pas une simple organisation de désinformation. Ils font partie intégrante de groupes djihadistes, qu’ils servent à financer et promouvoir.

      +30

    Alerter
  • rosecestlamort // 25.11.2017 à 20h59

    c’est pas RSF qui est censé s’occuper du classement mondial de la liberté de la presse ?
    Oh the irony…

      +19

    Alerter
  • Lysbeth Levy // 25.11.2017 à 21h34

    Un comble pour la Suisse pays libre d’expression comme la plupart des pays européens ? On en rirait si ce n’était grave d’autant qu’il y a des personnalités en plus de Mr Mettan, Vanessa Belley, journaliste indépendante et le docteur De Noli d’une ONG suédoise, connue pour avoir “débunké” les fameux “djihadistes” des “Casques Blancs” : la vérité fait peur à nos puissants et RSF étant financé par les mêmes milliardaires “bienfaiteurs” que d’autres ONG connues, pas étonnant de leur part. Leurs liens avec la CIA est fort connue comme le dit l’ami Fritz. On tombe bien bas ici en France, en Europe donc en Suisse ça va très mal dans le “monde dit libre” ..

      +18

    Alerter
  • Patte blanche // 25.11.2017 à 23h45

    Décidément, si cela touche maintenant aussi RSF, où va-t-on …

    Pour le souhait de la mise à l’écart de Marcello Ferranda De Noli, président de Swedish Doctors for Human Rights, une association qui, selon leurs informations, agirait comme un outil de propagande russe :
    Ah bon… donc RSF sait complètement toute la vérité en Syrie, alors que la version côté russe, via Sputnik et RT, et celle du camp atlantiste sont à l’opposé. La sagesse serait de dire “on n’en sait rien”, mais non.. ce sont les russes qui ont tort et affirmer le contraire aux infos entendus par les médias occidentaux devient de la propagande …

    L’idée (qui n’est pas une affirmation de ma part) qu’il soit possible que les russes aient raison et que la version atlantiste soit une manipulation doit les terrifier. Une peur compréhensible mais dont la conséquence est alors une limitation à l’esprit critique. Quel dommage pour RSF.

      +14

    Alerter
  • bluerider // 26.11.2017 à 00h04

    Rappel à propos de RSF : en juillet 2008 Richard Labévière, lui aussi invité à cette conférence à Genève dont il est question dans cet article, avait été écarté sans ménagement de RFI (par Ockrent avant même son arrivée à la tête de l’audiovisuel extérieur aux côtés de son mari Kouchner aux affaires étrangères. Duo de choc…) au motif de son interview de Assad à Damas, juste avant sa venue sur les champs élysées… RSF n’avait absolument pas levé le petit doigt…( ni répondu à mon étonnement par mail…. mais bon…) d’autant qu’au même moment sur le site de RSF, s’étalait en grosses lettres leur demande urgente de libérer un autre journaliste de RFI, Moussa Kaka, détenu au Niger depuis plusieurs semaines… l’histoire se répète, sous des atours variés. A quoi servent les lanceurs d’alerte lorsque le pouvoir est à peine égratigné…. en France, la réponse semble très crue… et si Beeley cachait en fait une fatwa du quai d’Orsay concernant Labévière ?

      +8

    Alerter
    • Louis Robert // 26.11.2017 à 12h42

      Mémoire vous adresse un grand merci…

        +2

      Alerter
  • jonn // 26.11.2017 à 05h22

    Quoi d’étonnant. RSF est financé par l’Open Society Institute de George Soros, le Center for a Free Cuba, le ministère américain des affaires étrangères par l’entremise du National Endowment for Democracy, et l’Union européenne.

    RSF “pour la liberté [‘la liberté c’est l’esclavage’] de la presse” est une ONG (Organisation NovlanG) comme une autre.

      +28

    Alerter
  • Marianne // 26.11.2017 à 07h55

    Au passage, ça fait du bien de savoir que monsieur Mettan fait partie des gens honnêtes et clairs qui restent dans ce monde.

      +13

    Alerter
  • WASTERLAIN // 26.11.2017 à 10h50

    Quand je vous disais qu’avec la loi Guessot, le patriot act, l’incorporation de certaines dispositions de la loi d’exception dans le droit commun, etc… on avait mis son doigt dans un engrenage :
    https://fr.sott.net/article/31440-Ridicule-YouTube-censure-des-videos-chretiennes-parce-que-le-contenu-decrit-et-soutient-les-valeurs-de-la-foi-russe
    Et ça ne fait que commencer… …car après l’organisation actuelle de la mort sociale des réfractaires à l’ordre établi, la répression, la vraie, celle que l’on appelle la violence légitime de l’État, suivra…
    Personnellement je vais rechercher à remplacer tous ces supports médiatiques exerçant dans nos démocraties par d’autres moins recommandables… …et utiliser un VPN !

      +6

    Alerter
    • basile // 26.11.2017 à 13h06

      je suis tout à fait d’accord concernant les loi Gayssot. Et je suis convaincu qu’elles n’ont fait que déplacer le racisme.

      La nature humaine ayant besoin d’un bouc émissaire, les esprits primaires se défoulent sans risque sur les slaves. Mais je suis convaincu que c’est une forme de racisme, et ils rejoignent en cela un certain peintre qui les méprisait. Ce qui lui a fait perdre la guerre d’ailleurs.

        +4

      Alerter
  • prunelle // 26.11.2017 à 13h45

    Malgré toutes mes recherches et questionnements des uns et des autres, je n’ai pas réussi à savoir si Guy Mettan gardait cette conférence au programme ou s’il avait fini par céder au chantage et aux menaces habituels de ces chiens de garde de plus en plus enragés apparemment. Quelqu’un ici pourrait m’apporter la réponse que je cherche? Merci beaucoup d’avance!

      +5

    Alerter
    • Alfred // 26.11.2017 à 23h47

      Ben on suppose qu’il fait ce qu’il dit: ” Il va sans dire que je ne peux y donner suite.” (à la demande d’annulation).
      Mais vous avez peu être raison de vérifier derrière.

        +2

      Alerter
  • Philou // 26.11.2017 à 21h43

    Et pendant ce temps-là, un ex-président d’une ex-démocratie occidentale continue consciencieusement, courageusement, d’encourager des humanitaires…
    …ou sont-ce des ex-humanitaires ?

    https://mobile.twitter.com/fhollande/status/927938790848593920/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=https%3A%2F%2Ffr.sputniknews.com%2Finternational%2F201711091033812752-casques-blancs-hollande%2F

      +5

    Alerter
  • WASTERLAIN // 28.11.2017 à 19h56

    Pour ceux qui se demandent si la CF a bien eu lieu :
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=11&v=lC7ZxdFzdzQ

      +4

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications