AVERTISSEMENT : ceci n’est pas un billet sur Tariq Ramadan, l’islam ou Israël, ni sur les problèmes réels dans certaines zones de non-droit (pour lesquelles il y a beaucoup à dire), mais sur la Liberté d’expression et sur le “deux poids, deux mesures”.

Nous avons suffisamment critiqué ici les dérives de l’islamisme, et, surtout, l’énorme soutien à celui-ci par l’Arabie et le Qatar pour ne pas y revenir…

Nous condamnons aussi sans ambiguïté les propos choquants de Tariq Ramadan (comme ceux sur la lapidation).

Nous laissons les commentaires ouverts, mais ceux ne traitant pas de liberté d’expression seront supprimés.

Depuis la rentrée, le pays continue sa route vers toujours plus de tensions ; la population semble sonnée et amorphe depuis l’élection de Macron.

Le recul permanent des libertés publiques se poursuit tranquillement. Macron a jugé l’État d’urgence “plus efficace“, et il l’a donc logiquement rendu permanent : nous vivrons donc désormais sous le régime qui était en vigueur durant la guerre d’Algérie, dans une “société de suspicion“.

Source : Aurel

On a ainsi vu des paroles et comportements incroyables de responsables politiques de premier plan ou de la presse “passer comme une lettre à la Poste”.

Peut-être, comme le souligne ce très bon papier de Luc Vinogradoff Du danger de (trop) s’indigner en ligne, la masse d’informations pleuvant sur les réseaux sociaux fait qu’on n’arrive plus à distinguer l’important de l’accessoire.

Ainsi, la logique de Ben Laden marche comme sur des roulettes : commettre des attentats, pour causer des tensions, puis, un jour, des représailles dans un pays comme le nôtre, ce qui – espère-t-il – mènera au final à des affrontements.

Chronique du temps présent et illustration en images de quelques dérives récentes…

I. Presse : retour vers le passé

Au niveau des médias, face aux questions – légitimes – à propos de l’islamisme, le traitement est tout en subtilité, comme dans ce qu’a fait le Figaro Magazine en octobre 2017 :

valls

avec dressage de liste “de sinistre mémoire” :

valls

Évidemment, par dérision, un pastiche est apparu sur les réseaux sociaux :

valls

Ces deux listes “de proscription” (sans queue ni tête d’ailleurs, amalgamant des gens très différents) sont aussi détestables l’une que l’autre – sont-ce d’ailleurs de possibles futures listes d’ennemis à abattre ?

Il y a à peine un an, on est entré dans un époque d’accusations de “collaboration avec les terroristes” :

parti-collabo

… et on sait bien ce qu’il faut faire aux collabos – surtout dans ce climat actuel, de plus en plus malsain.

On rappellera ces Unes récentes de la presse :

valls

valls

On en trouve d’ailleurs peu sur le thème “L’Islam religion de paix”…

On a vu tenir aussi sans réaction ce genre de propos :

valls

II. Manuel Valls veut censurer l’Iris !

valls

Comme on l’a vu ici – je n’y reviens pas – un ancien Premier Ministre qui parle régulièrement de Défense de la Liberté d’expression demande à censurer l’universitaire Pascal Boniface et son institut, pour cause “d’écrits qui posent problème” :

valls

III. En roue libre

Manuel Valls est en roue libre depuis la rentrée – la lecture de son fil Twitter est d’ailleurs édifiante…

valls

valls

valls

==> Pourquoi passe-t-il son temps à désigner de soi-disant “amis de l’islam” pour en faire des cibles alors ?

valls

valls

==> Hein ?

valls

Une référence….

valls

C’est-à-dire qu’on n’a pas à lui demander pourquoi il va rencontrer l’extrême-droite locale…

Il a d’ailleurs un programme simple et réaliste :”changer l’islam” (merci de prévoir 2 mandats présidentiels quand même…)

valls

 

Sinon, tout va bien :

valls

valls

Du coup, logique, Valls a été ovationné par la majorité hier :

Bonus :

valls

Propos remarquables venant d’un fédéraliste européen qui veut en quelque sorte affaiblir sinon démanteler “l’État-nation France”. Il aurait d’ailleurs pu annuler notre reconnaissance du Kosovo, par cohérence…

Logique et cohérent, c’est donc lui que le gouvernement a choisi de nommer pour s’occuper du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie (donc “démanteler la France”…), il va probablement très bien passer parmi les Kanaks

valls

IV. “Deux poids, deux mesures”

Le directeur de Médiapart Edwy Plenel et Pascal Boniface (avec qui vous aurez noté que j’ai parfois de fortes différences, mais ce n’est pas le sujet ici) sont au cœur de la tourmente Ramadan.

valls

valls

valls

valls

Mais la cohérence, c’était avant… (vidéo salutaire d’Arrêt sur Images)

valls

valls

valls

 

Bref, sinon, Valls retweete Caroline Fourest :

valls

La même Fourest qui indique qu’elle était au courant depuis 2009 :

valls

Elle se justifie cependant en disant que les victimes ne voulaient pas porter plainte (à sa décharge, il est vrai que certains de soutiens de Ramadan ne sont pas des plus pacifiques et tolérants…) :

valls

Enfin, Manuel Valls c’est aussi ça :

valls

“et en même temps” ça (Source) :

valls

et ça :

valls

valls

valls

Dernier point, Manuel Valls semble s’offusquer de certaines inquiétudes quant à son parcours et ses propos – inquiétudes qu’on peut comprendre, non pas tant en raison de l’homme, mais de ses idées, du moins quand on a une connaissance historique des dérives d’une certaine “gauche” durant l’Occupation (eh non, tous les types de Vichy ne venaient pas de l’extrême-droite, comme le rappelle très bien l’historien Simon Epstein dans son livre Un paradoxe français : antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance, dont nous avons longuement parlé ici) (le tout étant de ne pas aller trop loin dans la comparaison, bien évidemment)

Judith Waintraub étant la journaliste du Figaro qui est l’auteure du fameux article sur “L’islamosphère” :

Une référence, donc :

valls

valls

valls

V. Edwy Plenel

Edwy Plenel a été fortement visé par la Une de Charlie Hebdo de cette semaine :

valls

Précision pour le journaliste de France télévision qu’ici il ne s’agit pas “de se moquer” de lui mais de l’accuser d’avoir été au courant de viols et de s’être tu, ou au pire de ne pas avoir voulu chercher à savoir, donc d’être complice. Les mots ont un sens.

(Ceci étant, il est inacceptable que Charlie Hebdo ait encore reçu de menaces physiques pour leur numéro précédent sur Ramadan. )

C’est dans la droite ligne de la dure campagne contre lui des derniers mois :

encel-1

valls

Laurent Bouvet, vous savez, c’est ce prof de science politique de banlieue, qui rabâche sans cesse son concept “d’insécurité culturelle”, qui est proche du truisme. Cette idée a d’ailleurs été brillamment analysée par Christophe Guilluy antérieurement. Ici, un de ses apports au débat :

valls

Et comme il manquait “complotisme” au tableau :

valls

La réponse de Fabrice Arfi est ici.

Au passage, je vous recommande aussi son livre (lire ici):

valls

vous aurez noté le buzz très limité sur ces scandales, qui en dit bien long sur notre société. Idem pour le reportage de Benoît Collombat sur Envoyé spécial sur l’affaire Boulin, “crime d’État” (?)…

VI. Du journalisme-policier

Je termine par une illustration des journalistes fact-checkeurs policiers avec cet article de Pauline Moullot de Libération Désintox sur Plenel – cela montre bien certaines dérives insidieuses :

valls

Grosse demande donc, ça vaut le coup de tartiner la réputation de Plenel – mais ils adorent ça là-bas… (on en reparlera)

Donc après “enquête” :

Eh oui, 3 conférences à débattre avec le type, vous êtes forcément complice si c’est un violeur…

Pour la deuxième partie, je pense qu’un jour les fact-checkeurs de “Décodintox” font finir par sortir une liste de personnes ‘interdites de parole publique” et de reprise sur des blogs, au moins, ce sera plus simple pour tout le monde. Mais attention, comme “on est en Démocratie”, on pourra bien sûr sortir de cette liste après séjour en centre de rééducation psychique et morale, et après autocritique publique – faut avoir des principes… 🙂

Plus sérieusement, grave sujet donc : Plenel a fait 3 conférences avec Ramadan. Du coup, les fact-checkeurs expliquent bien les choses à leur public (en particulier à ceux lobotomisés) :

valls

Journalisme, France, 2017

Dernier point :

valls

Du beau travail d’investigation (et de salissure) – je vous laisse lire l’article complet, c’est édifiant.

Conclusion

Ainsi, diviser les Français, étouffer le débat, limiter la liberté d’expression, intimider (qui aura envie d’être le futur Plenel ou Boniface dans ces conditions ? Quel débat démocratique sans eux ? ), pratiquer la chasse aux sorcières et le maccarthysme, employer des mots qui blessent semble être devenu l’air du temps :

valls

Imaginez la même phrase avec une autre catégorie de population…

Les mots de Macron sont donc bienvenus dans cette période troublée – espérons qu’il restera sur cette ligne, afin d’apaiser les esprits, et de travailler à plus de Fraternité, de Tolérance et de Concorde entre les Français...

Pour terminer je ne peux qu’apporter mon modeste soutien de principe à Pascal Boniface, à l’Iris et à ses chercheurs et étudiants, et à Mediapart et à son équipe. Car quelles que soient les différences qu’on peut avoir sur tel ou tel point (mais ce n’est pas le sujet ici), un tel comportement n’est pas acceptable en Démocratie (ni ailleurs…).

PS (spécial néocons)

Pour gagner du temps de polémique inutile, je rappelle que nous dénonçons évidemment sur ce site le racisme et l’antisémitisme sans la moindre complaisance, tout comme l’extrémisme :

De même, avant qu’on me traite de complaisant :

De même, j’ai aussi largement dénoncé les compromissions de Manuel Valls et de ses prédécesseurs avec les islamistes d’Arabie et du Qatar (et autres coupeurs de têtes moyenâgeux) pour des raisons commerciales… Et vous ?

arabie

arabie

103 réponses à Liberté d’expression en France : tant de croyants, et si peu de pratiquants ! Par Olivier Berruyer

Commentaires recommandés

Yvan Le 13 novembre 2017 à 07h48

Mon intervention sera courte et porte exclusivement sur la liberté d’expression:

La liberté d’expression est morte en France avec la Loi Gayssot-Fabius.

  1. Subotai Le 13 novembre 2017 à 06h19
    Afficher/Masquer

    “”un tel comportement n’est pas acceptable en Démocratie.””
    *********
    Ni ailleurs!
    Et la Démocratie n’a rien à voir de particulier avec le respect de la parole, des humains et des Lois.
    Ce que nous observons s’appelle simplement décadence. Et quelque soit le régime politique, étant donné que ça concerne nécessairement des humains, les comportements de la décadence sont les même…


    • Manuel Le 13 novembre 2017 à 18h58
      Afficher/Masquer

      Autant je ne porteras Manuels Valls, mais ce billet est ridicule dans plusieurs points.

      ” le chauffeur de pierre Biergé [..] malades sexuelles ”

      Source: femme actuelle !!!

      Sérieusement ?! On se moque de qui ? Depuis quand femme actuelle est une source fiable et le chauffeur pour faire un diagnostique psy, on se moque de qui ?!!

      Liberté d’expression, ok, mais là c’est du n’importe quoi quand même. On ne peut pas citer FEMMME ACTUELLE comme sources. Un peu d’éthique !!


      • Kapimo Le 13 novembre 2017 à 20h34
        Afficher/Masquer

        Ca n’est pas du n’importe quoi, on est au contraire en plein dans le sujet: seul un journal périphérique comme femme actuelle à publié les très intéressants propos d’un ancien proche du couple Bergé-YSL. Cela signifie-t-il que les propos sont faux (parce que publiés dans femme actuelle), ou que ces propos pourtant dignes d’intérets sont interdits de publication dans la “grande” presse laquelle serait devenue d’abord un outil de propagande?
        En ce qui me concerne, je pencherai plutôt pour la seconde hypothèse.


        • Manuel Le 13 novembre 2017 à 21h01
          Afficher/Masquer

          Premièrement : Aucune source autre que femme actuelle ? https://francais.rt.com/france/45250-harcelement-pierre-berge-etait-pire-que-weinstein

          Deuxièmement : D’après le titre, tout viendrait de problèmes d’orgies. [modéré] RT souligne plus des problèmes venant d’esclaves sexuelles.

          Troisièmement : Mais si on peut citer Femme actuelle comme source, alors pourquoi pas Picsou magazine ? Déjà que les Le Monde, Figaro et Libération, je les lis avec des pincettes, alors Femme Actuelle. Non, jamais…

          Quatrièmement : Femme actuelle n’est pas un journal


          • tselek Le 15 novembre 2017 à 19h33
            Afficher/Masquer

            Femme Actuelle comme le dit son nom s’adresse aux femmes.
            Elles sont un peu plus sensibilisées que les hommes en ce qui concerne les faits reprochés.
            Pourquoi n’avez vous pas remarqué que désormais la presse féminine est plus respectable que vos références MSM habituelles? D’accord, sur ce sujet particulier. D’accord, en faisant abstraction de RT. N’en reste pas moins un signal d’appel.

            L’article que vous rejetez est en fait basé sur un livre dont la sortie n’a pas vraiment été commentée.


      • Lucas Le 13 novembre 2017 à 23h38
        Afficher/Masquer

        Bonjour,
        Le chauffeur en question a écrit un livre et fait quelques TV au Canada où il vit. C’est édifiant. Il y gagne certes son bout de pain mais tout de même, on a du mal à douter de la véracité de ce qu’il raconte.
        Allez donc vous faire votre propre opinion sur la personne et renseignez vous sur ce qui est de notoriété publique quand à la sexualité d’Yves saint Laurent au préalable, avec lecture de quelques pages de “la vilaine lulu”. Bon courage.


        • Manuel Le 14 novembre 2017 à 16h21
          Afficher/Masquer

          Quel est le rapport entre YSL et Manuel Valls ? C’est HS.

          Généralement je ne m’arrête pas à des titres pour me faire une idée – le fameux esprit critique, c’est plus fort que moi !! C’est ainsi que j’ai partagé le lien de RT (voir plus haut).

          Oui RT est mieux que Femme Actuelle.

          Comme le note Gilles, Valeurs actuelles aussi a sorti l’article. Et même E&R !! Incroyable ?!

          Il y a suffisamment d’éléments pour critiquer M. Valls pour éviter de citer Femme Actuelle ou trouver d’autres sources. Mais je dois sûrement être trop critique.

          Allez je vais me faire un thé…


      • Gilles Le 14 novembre 2017 à 00h59
        Afficher/Masquer

        Ce lien vous convient-il ?

        VIDÉO – Un ex-amant de Saint-Laurent : “DSK et Weinstein étaient des enfants de chœur à côté de Bergé”

        https://www.valeursactuelles.com/societe/video-un-ex-amant-de-saint-laurent-dsk-et-weinstein-etaient-des-enfants-de-choeur-cote-de-berge-90275


      • vladimir Le 15 novembre 2017 à 00h22
        Afficher/Masquer

        Non, la source n’est pas Femme actuelle (qui a été l’un des seuls médias à reprendre cette info… je ne pensais pas dire cela un jour !), mais une télé québecoise qui a interviewé le dit ex-chauffeur et parlé de son livre. Cela ne veut pas dire que ses propos sont exacts et gravés dans le bronze, mais quand on parle de liberté d’expression on ne rabaisse pas un organe de presse, même si ses contenus nous semblent extra-terrestres.


  2. Catalina Le 13 novembre 2017 à 06h28
    Afficher/Masquer

    euh, la nouvelle barbe de valls c’est pour se rapprocher de ces amis wahhabites ? il devrait demander l’adresse de leur barbier !
    ok, je sors !


    • Surya Le 13 novembre 2017 à 07h49
      Afficher/Masquer

      non, c’est sûrement sur les conseils de ses consultants en comm, pour brouiller son ancienne image.


      • Malika Mouaci Le 15 novembre 2017 à 12h11
        Afficher/Masquer

        Pour la petite histoire, les “mauvaises langues” parisiennes surnomment non plus “bobos” tous ces trentenaires quadra et autres qui portent nouvellement la barbe et vivent dans les quartiers du Marais, Bastille, etc., mais “barbus”… Pour ceux qui ne le savent pas, Valls vit dans le quartier Bastille.


  3. Fabrice Le 13 novembre 2017 à 06h59
    Afficher/Masquer

    On en revient toujours à la tendance que je constate (et d’autres) qui donne du poids, et est porté par les médias, au petit groupe dans lequel on retrouve souvent les bhlistes, une communauté qui promeut une pensée unique sur ce qui est opportun et ce qui est voué à l’opprobre et à la vindicte populaire selon leurs accusations ou raccourcis dénoncé ici ! Quand arrivera-t-on à dépasser cette chape de plomb adepte des pires excès dénoncé par Orwell ?


  4. monique Le 13 novembre 2017 à 07h08
    Afficher/Masquer

    cher olivier
    merci pour cette rétrospective….
    c’est quand même intéressant d’observer ce qui se passe!
    que faire???


    • TEROUINARD Le 13 novembre 2017 à 10h45
      Afficher/Masquer

      Bonjour,
      Faire comme le colibri (fable du colibri).
      Il n’y a rien de plus grand.


  5. Vercoquin Le 13 novembre 2017 à 07h10
    Afficher/Masquer

    Edwy Plenel a participé à une conférence en janvier 2015, Tariq Ramadan sur une autre chaise à côté de lui.
    Il est donc complice par proximité orale.

    Edwy Plenel a participé à une conférence en 2014, Tariq Ramadan dans le public.
    Il est donc complice par proximité physique et visuelle.

    Edwy Plenel a participé par vidéo à une conférence de Tariq Ramadan en mars 2015.
    Il est donc complice par proximité visuelle.

    Edwy Plenel a participé à de nombreuses émissions télé, Tariq Ramadan a pu en voir quelques unes.
    Edwy Plenel est donc complice par proximité visuelle.

    Edwy Plenel a participé à de nombreuses émissions radio, Tariq Ramadan a pu en écouter quelques unes.
    Edwy Plenel est donc complice par proximité auditive.

    Edwy Plenel a écrit des articles dans les journaux, Tariq Ramadan a pu en lire certains.
    Edwy Plenel est donc complice par proximité visuelle.

    Comme quoi, quand on cherche des preuves on en trouve.

    (Ceci est de l’humour)


    • Fulsi Le 13 novembre 2017 à 10h59
      Afficher/Masquer

      C’est triste d’en être à préciser que c’est de l’humour.

      Vous avez écrit un commentaire avec le nom de Tar1q R4madan vous êtes donc complice par proximité écrite 😛


    • Valmeysien de Bouvines Le 13 novembre 2017 à 18h38
      Afficher/Masquer

      Vercoquin,

      Lorsqu’un producteur de télévision décide d’organiser un débat entre M. Dupont et Mme Michu, il décide que ces deux personnages représenteront, pendant la durée du débat et dans le cadre de celui-ci, des alternatives possibles.

      Si M. Dupont et Mme Michu acceptent de venir, ils se reconnaissent l’un l’autre comme légitimes à devenir l’une de ces alternatives possibles.

      Imaginons que Mme Michu soit une antisémite notoire. Lorsque M. Dupont accepte de participer à un débat avec elle, il accepte également qu’une antisémite soit une alternative possible, il fait pénétrer l’antisémitisme à l’intérieur des limites de ce qui est dicible publiquement.

      Je suis plutôt favorable à une culture du débat ouvert, mais accepter son adversaire, choisir qui participe aux débats, c’est déjà poser un cadre et ce cadre détermine en partie le contenu des discours. Il n’est donc pas anormal de s’interroger sur la légitimité du cadre même du débat.

      Dans le cas Plenel par contre je ne sais pas.


      • Alfred Le 13 novembre 2017 à 21h54
        Afficher/Masquer

        Votre point de vue suppose que tout le monde pense comme vous. Or il existe de multiples manières de n’être pas d’accord. Ainsi on peut considérer que compte tenu de la puissance des médias il est indispensable d’occuper le terrain et de ne pas laisser à un “ennemi” le champ libre pour exposer ses idées dangereuse sans qu’y soient porté de contradiction. Voyez, en différant à peine de vous on arrive dans cet exemple à un principe et une action diamétralement opposé. Imaginez maintenant lorsqu’il s’agit de personnes ne partageant aucune de vos opinions.


  6. olivier Le 13 novembre 2017 à 07h21
    Afficher/Masquer

    Les listes sur l’islamosphere ont été précédé par les listes sur la fachosphere.

    Meme procédé, largement repris ici sur le cas Zemmour avec de sombres caricatures pour faire pression et ne pas lui permettre de s’exprimer.

    Les 2 poids 2 mesures, une chose a geormetrie variable semble-t-il, ou l’art d’en user quand ça arrange. J’entend deja ici la défense qui consiste a se cacher derrière la justice, comme celle du mur des cons, de dieudonné, ou la dernière tentative qui a fait pschit …

    Bref, on a les gentils et les méchants et la liberté au milieu qu’on interprète un peu comme on peut histoire de pouvoir se regarder dans la glace le matin.


    • basile Le 13 novembre 2017 à 07h32
      Afficher/Masquer

      «…les listes sur la fachosphere ». Yvan Rioufol entre autres.

      la montée des haines a commencé avec l’arrivée de la gauche au pouvoir, aux pleins pouvoirs. Eux qui en étaient exclus depuis si longtemps, ont vu leur arrivée au pouvoir comme un signe des dieux. S’ils étaient appelés par le peuple pour remplacer les précédents, c’était bien parce qu’ils étaient meilleurs (dans leur esprit). D’où une intolérance exacerbée.


      • Christophe V. Le 13 novembre 2017 à 11h44
        Afficher/Masquer

        Basile a écrit: “la montée des haines a commencé avec l’arrivée de la gauche au pouvoir”
        Pour démontrer qu’un phénomène (l’arrivée de la gauche au pouvoir”) est la cause d’un autre phénomène (“la montée des haines”), il ne suffit pas, et heureusement, de constater une concomittance de leur survenue.
        Je pense que l’on pourrait trouver un millier d’évènement qui sont survenus en même temps que la montée des haines (dont il me semble difficile d’établir le point de départ en France en mai 1981) et qui pourrait expliquer de manière plus étayée : il y a des dizaines de disciplines scientifiques qui se sont pencher sur l question : historiens, sociologues, psychologues, . . . Et il ne me semble pas qu’une seule étude établit cette relation comme vous le faites.


        • nie Le 13 novembre 2017 à 22h33
          Afficher/Masquer

          Pour bien comprendre il faut lire la fin : “c’était bien parce qu’ils étaient meilleurs (dans leur esprit). »

          Ici que la clef c’est l’intolérance qui change de braquet en se positionnant dans le camp du bien et en abusant de la morale pour sortir l’autre du débat et ainsi s’epargner l’effort de le contredire. Une sorte de fondamentalisme du bien républicain dont a largement abusé la gauche. Elle a instrumentalisé le FN et même Jospin le reconnais : “l’antifascisme n’etais que thatre, il n’y a jamais eu de menace fasciste ». Pour diviser la droite qui c’est laissée tétaniser dans le champs des idées, redoutant l’anathème. C’etais tactiquement bien joué. Mais c’est aussi jouer sur les peurs, et les haine.

          On ne reconnais plus dans l’autre un adversaire mais un ennemie que l’on déshumanise. Ce n’est pas l’apanage de la gauche mais elle en a largement usée (Sos rascisme, Licra…) Toujours au nom d’un bien supérieur. Bref, une perversion des mots, orwellienne.

          La tolérance est une action morale délicate, car cela consiste à supporter un mal. Non pas l’accepter. Il faut aussi savoir supporter un moindre mal pour en eviter un plus grand.


    • V_Parlier Le 13 novembre 2017 à 22h57
      Afficher/Masquer

      Voir tout ce panier de crabes dans la tourmente, ça soulage un peu, ça les occupe: djihado-trotskystes (*), gauche caviar, fausse “gauche dure” et néolibéraux se rentrent dans le lard. Ils n’ont ainsi plus le temps de faire leur propagande pro-otan / pro-djihad, tant mieux!

      (*) J’emploie ce terme en toute conscience. Ca n’a aucun rapport avec l’affaire Ramadan mais avec les émissions que Plenel faisait sur sa chaîne Youtube où il invitait des participants explicitement engagés dans le “marxisme sunnite révolutionnaire” en Syrie contre les “vrais intégristes orthodoxes russes”. Si je vous retrouve le lien… (ou quelqu’un avant moi)


  7. isidor ducasse Le 13 novembre 2017 à 07h38
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Cela fait longtemps qu’il n’y a plus de liberté tout court.
    Le régime démocratique des candidats choisis, comme en RDA ou il y avait plusieurs partis, trompe les opinions et détourne l’intention des vrais sujets qui rongent la France, qui détruisent le droit du travail.
    Cela fait longtemps que les vrais sujets qui ont des conséquences, économiques et politiques, ne sont plus abordés, et que les sujets clivants, culpabilisants, sont constamment mis en avant.


  8. Yvan Le 13 novembre 2017 à 07h48
    Afficher/Masquer

    Mon intervention sera courte et porte exclusivement sur la liberté d’expression:

    La liberté d’expression est morte en France avec la Loi Gayssot-Fabius.


    • Christophe V. Le 13 novembre 2017 à 11h54
      Afficher/Masquer

      Et il y a eu depuis d’autres tentatives tel l’article 4 de la loi du 23 février 2005 qui enjoignait aux enseignants de faire état du rôle positif de la colonisation française.
      Cet article, adopté dans un premier temps par l’A.N. puis heureusement abrogé ensuite, aurait permis d’inculper de négationniste tout historien niant ce présumé rôle positif.
      Cela de la même manière qu’une loi qui aurait inscrit dans la loi un ” bilan globalement positif en URSS ” (sic G. Marchai en 1970) aurait été tout aussi stupide qu’une loi instituant un <i<"bilan globalement négatif en URSS ", s’agissant là de jugement de valeurs et non de faits, que seul, chacun des individus concernés (résidents des pays coloniaux ou des républiques socialistes soviétiques) pouvait émettre pour son propre compte.


      • koba Le 13 novembre 2017 à 16h04
        Afficher/Masquer

        que seul, chacun des individus concernés (résidents des pays coloniaux ou des républiques socialistes soviétiques) pouvait émettre pour son propre compte.

        les autres n’ont pas le droit d’en juger ? N’étant pas juif, je ne peux émettre de jugement de valeur sur le nazisme ?


    • Valmeysien de Bouvines Le 13 novembre 2017 à 18h18
      Afficher/Masquer

      Yvan,

      Pour ce qui est de la liberté d’expression en France je suis a priori favorable à un fonctionnement “à l’américaine” qui propose une liberté d’expression totale en matière de censure publique.

      Ce faisant, une flopée de lois doivent être abrogées :
      – les lois mémorielles.
      – les lois criminalisant les propos antisémites, racistes, sexistes, homophobes, handiphobes ou que sais-je encore…
      – les lois criminalisant l’apologie du terrorisme.
      – et probablement qu’il faudrait flexibiliser les règles autour de la diffamation et de l’atteinte à la vie privée lorsqu’il s’agit d’informations importantes à connaître pour le public.

      Ca c’est pour la censure publique. Or je ne vois aucun “Charlie” défendre dans le débat public qu’il faudrait abroger une seule de ces lois.

      Pour ce qui est de la censure privée, soit par violence (intimidation, terrorisme etc…) soit par contrainte économique, c’est un autre sujet et je n’ai plus de place.


    • Macarel Le 13 novembre 2017 à 18h50
      Afficher/Masquer

      Il ne devrait pas y avoir, en effet, de “lois mémorielles”. La recherche de la vérité historique est le fait des historiens. Et si certains ou certaines propagent des thèses qui posent problème en regard de la recherche de cette vérité, c’est à la justice de juger ce genre d’affaire.


      • Papagateau Le 15 novembre 2017 à 00h36
        Afficher/Masquer

        Je ne comprends pas :

        Non aux lois mémorielles,
        Mais …
        Oui a la justice mémorielle ?


    • Rosebud Le 13 novembre 2017 à 21h26
      Afficher/Masquer

      Oui votre intervention est courte, pas forcément démonstrative.

      Chomsky apôtre de la liberté d’expression façon US et Gayssot qui pose des limites sont inconciliables… Aux shootés de la liberté d’expression absolue, je signale que pour dire n’importe quoi sans représailles, policières, professionnelles, amicales, politiques, sociales, amoureuses, psychiatriques, familiales, juridiques etc. existe un endroit sur mesure inventé pour ça, il y a un siècle, mais le plus souvent payant…


      • PaleFace Le 13 novembre 2017 à 22h11
        Afficher/Masquer

        J’hésite entre Internet (mais qui n’a pas un siècle) et le confessionnal (similitude archaïque de la thérapie)…


        • Rosebud Le 13 novembre 2017 à 23h03
          Afficher/Masquer

          Ah bon dire n’importe quoi sur l’Internet n’a aucune conséquence répressive ? Il est exclu de dire n’importe quoi à confesse : seulement le produit de l’examen de conscience du pénitent : très loin de la liberté de dire n’importe quoi !


    • karl_vincent Le 14 novembre 2017 à 10h28
      Afficher/Masquer

      Oui c’est certain, qu’il fallait donner la parole a ceux qui a terme finiraient par la retirer a tous…

      coherence, quand tu réclames une liberté de parole a l’anglo-saxonne ou tu peux dire tout et son contraire, surtout l’inadmissible, l’odieux… faire l’apologie du revisionnisme historique.


    • st3fc10 Le 14 novembre 2017 à 17h34
      Afficher/Masquer

      La liberté d’expression est morte en France avec la Loi Gayssot-Fabius, et avant avec la loi Pleven, et maintenant avec la loi de “moralisation publique” punissant d’inéligibilité les élus condamnés par ces précédentes.


  9. Brigitte Le 13 novembre 2017 à 08h43
    Afficher/Masquer

    C’est même la liberté de penser qui est menacée car on ne reconnait plus à celui qui s’exprime le droit d’avoir des idées différentes sur des sujets différents sans être taxé d’appartenir à une sphère….englobant la complexité d’une pensée pour mieux la contenir (je pense entre autres à Finkielkraut ou à Fourest). Ce n’est pas nouveau, avant on était catalogué gauchiste, réac ou facho, à la moindre prise d’opinion sur des sujets sensibles. Ce sont aujourd’hui les préfixes “islamo” et “facho” qui font la loi. Mais que fait la police?


    • Loxosceles Le 13 novembre 2017 à 10h10
      Afficher/Masquer

      Je suis d’accord avec vous, mais citer Fourest alors qu’elle a sa tribune partout dans les “milieux autorisés”, bon… Vous auriez cité Dieudonné, ça aurait été un franc +1. Dieudonné va souvent trop loin, mais quand on y regarde de près, c’est la caractéristique de tous les vrais dissidents… Or la pensée unique nous a habitué à mettre les dissidents de côté, justement car ils brisent les conventions (ce que ne fait certainement pas une Fourest, bien à sa place dans le système).

      Note : tout ceci sans considération quant à savoir si telle ou telle forme de dissidence est juste ou fondée, puisque le principe de la dissidence est précisément de se démarquer de ce qui est habituellement considéré comme juste ou fondé dans les fameux “milieux autorisés”. J’entends par là que la dissidence ne se caractérise pas nécessairement par ce qu’une majorité juge bon (surtout si cette majorité est politiquement manipulée, en ajoutant que la dissidence peut également être manipulée, cf les révolutions de couleur).


      • PierreH Le 13 novembre 2017 à 14h44
        Afficher/Masquer

        Ok, mais alors un “dissident” qui raconte un monceau de bêtises on lui donne la parole partout sinon on est un méchant totalitaire ?? Ca va faire beaucoup de monde remarquez, je sais s’il y aura assez de temps d’antennes pour tout le monde !!


        • Loxosceles Le 13 novembre 2017 à 17h44
          Afficher/Masquer

          Sur quel critère laisseriez-vous les gens s’exprimer ? Est-ce que l’émission d’Hanouna a droit de cité chaque soir et Dieudonné nulle part, pour reprendre le critère du “n’importe quoi/monceau de bêtises”, par exemple ? Le temps d’antenne ne semble poser aucun problème pour beaucoup…


        • Raphaël Le 14 novembre 2017 à 11h46
          Afficher/Masquer

          Ben, si ça s’appelle pas la liberté d’expression, c’est quoi alors ? Si la liberté d’expression c’est dire uniquement ce qui ne vous choque pas, on va pas aller bien loin !


  10. Trawash Le 13 novembre 2017 à 08h52
    Afficher/Masquer

    “Il y a une arme plus terrible que la calomnie, c’est la vérité.” Talleyrand.


    • Jean Le 14 novembre 2017 à 21h20
      Afficher/Masquer

      « En politique, ce qui est cru devient plus important que ce qui est vrai ». Talleyrand


  11. dystoblaise Le 13 novembre 2017 à 09h53
    Afficher/Masquer

    Il faudrait rappeler qu’aujourd’hui les menaces les plus directes pour la liberté d’expression, celles qui font que Philippe Val, Eric Zemmour, Robert Redeker et sans doute bien d’autres doivent vivre sous protection, viennent toutes du même coté.
    La vrai violence est là. Elle pousse beaucoup d’autres à l’autocensure.
    Même ici évoquer les spécificités liberticides et intrinsèquement obscurantiste de l’islam est difficilement admis.


    • Christophe V. Le 13 novembre 2017 à 12h06
      Afficher/Masquer

      Dysto : peux-tu préciser qui cautionne ces menaces sur la liberté d’expression de ces individus ?
      Car, je doute que tu trouveras grand monde ici, et das la rédaction en particulier pour cautionner ces menaces que personne ne nie.
      Si cela est le fait de l’Islam, il faudra m’expliquer comment la France a pu coloniser durant plusieurs siècles des pays à 99% musulman sans avoir à y instituer l’état d’urgence, sans avoir à y protéger les colons, ni même les administrations ou les représentants de l’autorité française, sans avoir à y déplorer des attentats tels que ceux du 13 novembre ou de Charlie.
      D’ailleurs pour ne citer que le cas Algérien le FLN – à l’origine de la plupart des violences avant l’indépendance de l’Algérie (légitimes à mes yeux pour la plupart) était (et reste) un parti laïc.
      Pour finir Il faudrait m’expliquer également pourquoi il n’y a pas de parti se revendiquant de l’Islam (en revanche il y a un parti chrétien en France) ?


      • Leclercq Florent Le 13 novembre 2017 à 12h24
        Afficher/Masquer

        Il y a eu un parti se revendiquant de l islam aux dernieres legislatives mais ils n avaient de bulletin que dans le 93 il me semble
        http://www.udmf.fr
        Ca minspire la meme chose que l udc : laic = pas de position religieuse publique ou bien ?


      • dystoblaise Le 13 novembre 2017 à 15h20
        Afficher/Masquer

        1) C’est un fait que cette menace est la plus grave, la plus effective et insidieuse, jusqu’au monde universitaire ou les études islamiques ne trouvent pas de jeunes chercheurs quand les anciens doivent prendrent des pseudos pour publier.
        La dénonciation de cet état de fait sur ce site est en raison inverse de sa gravité et l’éviction des Zemmour ou Redeker n’a pas suscité de réactions pour défendre la liberté d’expression c’est un euphémisme.
        2) Les Algériens n’existaient pas en tant que tel et n’étaient que 500000 sous le joug des ottomans, c’est l’amélioration de leur conditions de vie qui a permis l’explosion démographique et les revendications subséquentes.
        3)les membres du FLN n’étaient que réthoriquement laïques ce que d’anciens compagnons de routes ont attestés par nombres d’anecdotes depuis, ils cherchaient juste à complaire à leurs sponsors révolutionnaires.


  12. Lysbeth Levy Le 13 novembre 2017 à 10h27
    Afficher/Masquer

    Pour qui ce prennent ces censeurs ? Les néocons ont pris le pouvoir même médiatique ils sont prêts à tout pour faire triompher leurs idées, a travers “l’instrumentalisation” de la laicité, de la religion, et leur activisme effréné “ils” mettent le pays en danger de guerre civile. La phrase “bushiste” du “si vous n’êtes pas avec moi, vous êtes pour les terroristes (islamistes)” gagne du terrain dans les médias, vous êtes sommés de soutenir “une idée”, une personne, un journal comme le sacré CH dont ils ont fait le Graal de la “liberté limitée” d’expression. Article très bien fait qui cerne bien le problème, il s’agit de diviser la population entre “communautés religieuses” et si possible même au prix d’une guerre civile. Ces gens reculent devant rien pour atteindre leurs objectifs. Une des causes de leurs lynchage de P. Boniface c’est aussi son livre : Les intellectuels faussaires” l’IRIS doit répondre de sa présumée complaisance avec la Russie : https://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-monde/20141118.RUE6676/l-iris-sensible-aux-sirenes-de-la-russie-pascal-boniface-repond-a-liberation.html
    La France n’échappe pas au maccarthysme à l’instar des Usa…tout un programme.


    • Pinouille Le 13 novembre 2017 à 17h31
      Afficher/Masquer

      Je n’arrive pas à trouver un point de votre commentaire avec lequel je suis d’accord (peut-être pour P Boniface pour lequel je n’ai pas d’avis).
      Passons sur Manuel Valls, qui fait l’unanimité sur la désespérance de son cas…
      Les “néocons” n’ont pas plus pris le pouvoir que les “islamogauchistes”. Les 2 camps s’affrontent avec une radicalité et une violence exacerbée des 2 côtés par les drames récents, chacun reportant sur l’autre la responsabilité de la crise actuelle. Tout ceci crée le buzz pour la plus grande satisfaction des MSM dont c’est le carburant.
      Prendre à partie des journaux de droite (comme Valeurs Actuelles, excusez du peu, ou le Figaro, ou…) parce qu’ils font leurs choux gras sur la stigmatisation islamiste et appeler cela le 2 poids 2 mesures… Je ne suis plus OB. C’est une construction partisane qui souffle sur les braises.

      Qu’on le veuille ou non, une partie de la population française est inquiète des évolutions qu’elle constate dans le pays: affirmation d’une culture exogène, difficultés à vivre ensemble, actes terroristes, etc… Il me semble plus approprié sur ce site d’essayer de l’étudier intelligemment plutôt que de prendre partie.


      • Lysbeth Levy Le 15 novembre 2017 à 10h54
        Afficher/Masquer

        Comme vous y allez , non il n’y a pas “deux camps” mais bien plusieurs et on est pas obligé de prendre parti que pour l’un ou l’autre. Le pire es qu’on ne peux plus s’exprimer sans se faire “insulter” alors qu’on oublie que Val/Fourest/BHL ont fait une OPA sur l’ancien journal “libertaire” Charlie Hebdo pour le reconvertir en arme de guerre contre une partie de la population française “dite” musulmane”, pour faire avancer l’agenda néoconservateur de la guerre tout azimut : https://anticons.wordpress.com/2013/12/01/de-bhl-a-charlie-hebdo-la-propagande-neoconservatrice-deguisee-en-gauche-progressiste/ Diviser pour régner, cliver, monter les uns contre les autres, vous n’êtes pas obligé d’y participer en “croyant” ce qu’on vous lance dans les médias tous les jours : .http://www.acrimed.org/Les-obsessions-islamiques-de-la-presse-magazine La propagande marche a plein régime au point de vous raconter une histoire remplis de “bons et de méchants”. Gambergeons un peu et sortons des matrices préfabriquées. Quand au Torquemada catalan sont histoire parle un peu pour lui : https://explicithistoire.files.wordpress.com/2015/08/ratier-emmanuel-le-vrai-visage-de-manuel-valls.pdf
        Ah quel héros on a là …


        • de passage Le 15 novembre 2017 à 12h52
          Afficher/Masquer

          “Charlie Hebdo reconverti en arme de guerre contre la population musulmane”
          Vous etes sérieuse là? À ce train là vous allez pouvoir justifier les agressions violentes dont Charlie Hebdo est victime…
          Quant à la question de l’islam en France, je vous recommande “terreur dans l’hexagone” de Gilles Keppel, qui dresse un portrait peu rassurant de certaines banlieues où l’islamisme progresse à grands pas.


  13. aladin0248 Le 13 novembre 2017 à 10h44
    Afficher/Masquer

    Bon, d’accord, on a compris. Il y a ce qu’on a plus le droit de dire du tout, même en privé (sinon prison et amendes lourdes), ce qui est théoriquement permis mais qui ne passe pas le filtre des médias (toléré seulement en privé), et le reste, la bien-pensance qui n’en n’est plus à une contradiction près et donne cette couleur proche du dégueulis à l'”information”. Remède : plus de télé, plus de radio. OK. On se branche donc sur nos médias de ré-information (ceux qui se font dégommer à l’arme lourde par les censeurs politiques), mais on y trouve pas toujours le débat contradictoire libre, sain et nécessaire pour parvenir à des opinions équilibrées (et oui, même ici tout ne passe pas le prudent couperet de la modération). Que faire ?


    • Raphaël Le 14 novembre 2017 à 11h50
      Afficher/Masquer

      Docteur Folamour ou : comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer la bombe.

      La dérision (en restant sérieux bien sûr) est toujours autorisée. Le droit de se taire le sera toujours également (BHL ? connais pas). Une fois ce cadre posé, il reste un monde à reconstruire. Soyez inventif !


  14. Macarel Le 13 novembre 2017 à 10h46
    Afficher/Masquer

    Pendant que les médias tournent en boucle sur ces questions ou sur les faits de sociétés relatifs aux relations hommes-femmes. Le gouvernement fait les poches des classes moyennes et recule sur les questions écologiques.
    C’est une stratégie de diversion, afin que les gens ne s’intéressent pas à des problèmes économiques, sociaux, environnementaux qui rendent leur quotidien difficile.
    Mieux vaut “s’étriper” sur le thème du prétendu islamo-gauchisme, que de s’attaquer sérieusement à tous les fraudeurs du haut de la pyramide sociale, français ou pas, qui affaiblissent la République en ne voulant pas contribuer à hauteur de leur revenus et fortune à la “Chose Publique”, en mettant au frais leurs biftons dans des paradis fiscaux spécialement conçus à cet effet.


    • PierreH Le 13 novembre 2017 à 14h52
      Afficher/Masquer

      Vu ce que racontent certaines nanas, certains côtés des “relations hommes-femmes” comme vous dites ont l’air d’avoir tout à fait trait à leur “quotidien difficile”. Naïvement, il me semblait qu’on pouvait trouver le temps d’en parler sans passer sous silence ce qui vous préoccupe aussi (au demeurant fort légitimement d’après moi !). Cette manie de mettre sur le dos de tel ou tel sujet le fait qu’on ne parle pas de certaines choses m’agace fortement: pensez-vous qu’on ne trouverait pas autre chose à se mettre sous la dent de beaucoup plus inutile si l’on ne parlait de ces sujets que vous percevez comme secondaires ? Si on ne parle pas des problèmes sociaux, économiques et environnementaux c’est parce qu’on ne veut pas, pas à cause d’une campagne sur le harcèlement…


      • Macarel Le 13 novembre 2017 à 18h45
        Afficher/Masquer

        Mon propos n’est pas de nier que certains hommes se comportent mal envers certaines femmes, pas du tout. Mais je constate que le gouvernement actuel donne des gages sur sa gauche par la mise en avant de problèmes “sociétaux”, qu’en parallèle il donne plus que des gages sur sa droite par des mesures qui privilégient les plus riches de notre société.


  15. Maud Le 13 novembre 2017 à 10h56
    Afficher/Masquer

    Liberté d’expression ? En est-on bien sûr ? Les « je suis Charlie » ne le sont plus dès que l’un des leurs est l’objet d’une Une de Charlie Hebdo. (Là une fois de plus Todd avait raison). Ceux qu’on traite abusivement d’islamo-gauchistes, traitent allègrement de fachos ou « brun rouge » tous ceux qui exprimaient un avis différent du leur, même modéré , chacun s’appliquant à mettre de l’huile sur le feu à chaque occasion ; Une haine recuite au sein d’une petite gentry parisienne semble être le fil conducteur d’une information « projecteur » bien loin des préoccupations d’une France profonde qui voit les inégalités se creuser, la misère progresser. Si la liberté d’expression mérite d’être traitée, l’hystériser devient inquiétant, creuse le fossé irrémédiablement empêchant tout débat constructif auquel les deux partis se refusent. Peu de pratiquants, certes, mais autant analyser le problème à fond en confondant les deux camps.


  16. WASTERLAIN Le 13 novembre 2017 à 11h26
    Afficher/Masquer

    Le germe de la censure a pu se développer à cause de la Loi Gaissot qui avait comme but louable d’empêcher la négation du génocide juif. En effet, en criminalisant les propos négationnistes, le législateur a de fait porté atteinte à liberté d’expression qui à mon sens était déjà suffisamment encadrée pour en éviter les dérives comme l’appel au meurtre, à la violence et la diffamation. Elle a par ailleurs eu l’effet contraire en victimisant les racistes de tous poils plutôt qu’en les combattant sur le terrain des faits et du débat contradictoire.
    Elle a en outre ouvert la voie à l’utilisation abusive de son encadrement originel pour censurer des journalistes, artistes, politiciens aux idées douteuses, voire abjectes, mais aussi “originales”, bref tous ceux qui portent une parole publique non conforme à ce qu’on appelle désormais “le politiquement correct” et qui maintenant s’autocensure !
    partie 1/2


  17. WASTERLAIN Le 13 novembre 2017 à 11h30
    Afficher/Masquer

    Pire, elle est maintenant utilisée comme arme pour discréditer des adversaires politiques, voire les abattre. La levée de l’immunité parlementaire de la députée Le Pen et la demande du CRIF d’une loi assimilant l’antisionisme à l’antisémitisme visant plus particulièrement le mouvement BDS en sont les derniers exemples et suffisent largement pour se convaincre de ses effets néfastes. Elle privilégie la répression au discours, l’encombrement de la 17ème chambre correctionnelle de Paris est là pour nous le rappeler.
    Plus grave, elle affecte même des lieux où la parole est sensée être libre comme le présent site ou la simple utilisation de certains mots ou noms suffit à déclencher une “mise en attente de validation” de votre post, voire à sa censure ; j’en ai été victime !
    Bien triste constat pour le pays de Voltaire…
    partie 2/2


    • tepavac Le 13 novembre 2017 à 13h52
      Afficher/Masquer

      ” elle affecte même des lieux où la parole est sensée être libre comme le présent site”

      Votre indignation est compréhensible et partagée Wasterlain, partagée même par O.B, néanmoins, un billet à déjà traité de cette “situation” et qui nous faisait comprendre, que pour éviter d’être “déréférencé” comme certains blog, voir d’en être totalement privé, ou pire de le voir condamné, nous nous devons, parfois, à nos sentiments défendant, être plus subtil dans nos propos.

      Nous avons tous connu ce désagrément, mais vaille que vaille, à la guerre comme à la guerre, la langue de Molière nous le permet dans le pays de Voltaire, de faire sortir de l’ombre la plus ténébreuse, les sentiments les plus intimement lumineux…
      Cdlt


      • Les-crises Le 13 novembre 2017 à 15h46
        Afficher/Masquer

        Merci, on fait ce qu’on peut – et vous notez à quel point c’est déjà très difficile…


      • WASTERLAIN Le 13 novembre 2017 à 16h11
        Afficher/Masquer

        J’en suis bien conscient et c’est bien pour cette raison que je continue d’intervenir sur le site tout en essayant d’être plus subtil (si, si, je vous l’assure !). Malheureusement, ayant quitté l’école à 14 ans j’ai dû me former sur le tas. Si on y ajoute le fait que je suis belge, on comprendra pourquoi je ne manie pas aussi bien la langue de Voltaire que la plupart des intervenants sur le site.
        Mon propos n’est pas de mettre en cause OB, excepté lorsque parfois (rarement) il manifeste sa propre limite à la tolérance vis-à-vis de personnes dont il est interdit de citer le nom. C’est en tout cas mon ressenti, à moins que là aussi il ne s’agisse que de s’autocensurer… …en nous censurant… …Quoi qu’il en soit, c’est un bel exemple des ravages causés sur la possibilité de débattre sereinement de certains sujets tant le climat de censure est prégnant en France !


    • R.C. Le 13 novembre 2017 à 17h42
      Afficher/Masquer

      Je n’ai pas le texte de la loi Gaissot sous les yeux, donc je m’avance au péril de contresens possibles.

      Il me semble que cette interdiction des propos négationnistes est une ânerie parfaite.

      En effet, il est sûrement plus productif et efficace de combattre ce genre de débilités fantasmatiques par des argumentations structurées – et étayées de preuves convainquantes et irréfutables (qui ne manquent, en l’occurrence, pas, Dieu merci). Ça oblige en outre les intellectuels et les philosophes à réfléchir et à penser les grandes (et les petites) questions.

      L’interdiction ne fait que nourrir, quelque part, et renforcer les convictions des négationnistes et des complotistes. Ce qu’il faut viser, c’est la conquête des intelligences et non la répression de la réflexion, celle-ci fut-elle erronée, voire débile…

      En revanche, il va de soi que les appels explicites à la violence, au meurtre et à toutes ces saloperies que les lois anciennes sur les publications visaient doivent continuer d’être interdits et sanctionnés.


  18. Seraphim Le 13 novembre 2017 à 11h43
    Afficher/Masquer

    Le problème de la censure c’est qu’elle existe déjà, de manière volontaire et collaborationniste, dans plus de 90% des médias, y compris universités, institutions diverses, unités de recherche etc..
    Les gens qui la réclament à 100% sont tellement à l’aise dans la fausse diversité des médias majoritaires, qu’ils ne comprennent même pas qu’on puisse dire autre chose. Comme des poissons d’eau douce interloqués de voir un poisson de mer


  19. Lordglencoe Le 13 novembre 2017 à 11h54
    Afficher/Masquer

    Intéressant billet, et un peu de désaccord avec vous ne fait pas de mal 🙂
    En effet je pense que la liberté d’expression est primordial pour toute democratie qui se respecte.
    De plus, nous sommes tous d’accord pour dire que la presse traditionnelle est très médiocre, sous perfusion de l’état, et adepte d’une certaine idéologie.
    Mais sur votre chasse aux sorcières, je serais plus nuancé.
    En effet, Valls, (avec qui je ne partage rien ou presque) a subi lui aussi ce genre d’attaque et de salissure venant de plenel ou d’autre melanchoniste. Alors il fait juste un petit retour des choses (que je déplore malgré tout).
    De plus, mr Plenel est également caricature bon nombre de personne, en faisant ce type d’attaque.
    La presse bien pensante a également jeté l’opprobre sur des personnes comme onfray par exemple, Où il a été taxé d’être islamophobe et ensuite de faire le jeu de daesh.. (cohérence ?).
    Tout cela est a déploré mais je suis pour toutes les libertés d’expressions, sauf qd elles sont Dans la diffamation comme pour plenel ou onfray.


    • Subotai Le 13 novembre 2017 à 18h08
      Afficher/Masquer

      Il serait peut être bon de cesser d’utiliser les expressions de la rhétorique qu’on refuse.
      Cesser par exemple d’utiliser “Liberté d’expression” .
      Ça veut dire quoi, ça?
      Parce que partant de là, c’est accepter l’enfermement de la parole. L’expression est libre par défaut et n’a pas se justifier. Il n’y a que l’individu lui même qui peut la limiter.
      La Loi ne fait que lui indiquer les cas où le dépassement de ces limites le rendrait passible des foudres de la Justice.
      Donc on ne devrait pas défendre “la liberté d’expression” mais combattre les contraintes illégales et l’exercice illégal de la Justice. Il faut arrêter d’accepter de se retrouver en position d’accusé et de devoir se justifier devant des tribunaux d’opinion partisans.
      Aussi averses de plaintes pour diffamation, injure, mise en danger de la vie d’autrui, etc, pour chaque élément d’accusation des censeurs d’opinions.
      Ne jamais répondre à la polémique publique.


  20. Emmanuel Le 13 novembre 2017 à 11h58
    Afficher/Masquer

    Catastrophe des “grands médias”…..auxquels embrayent malheureusement certains politiques. Décadence intellectuelle, diabolisation (pour ne pas penser), couverture des soi-disant grands magazines digne de “minute”, placardés sur les kiosques à journaux et les panneaux publicitaires comme une propagande de caniveau….Résister !


  21. tepavac Le 13 novembre 2017 à 12h16
    Afficher/Masquer

    Avoir pris personnellement en main la révélation des turpitudes médiatiques dans lesquelles se cachent une guerre qui n’ose dire son nom, voilà bien un billet digne de ce site.
    Mais que de surcroît, vous défendiez, publiquement, les victimes d’une réelle “machination” contre, non seulement la vérité mais aussi la morale, c’est un geste qui vous honore cher Olivier.

    Cela vous honore d’autan plus que vous êtes conscient de la dangerosité de cet adversaire au mains ensanglantées, sournois et dont la virulence est sans égale.

    Les lecteurs l’auront peut-être noté, même si cela n’est pas mis en exergue;
    en premier lieu à 2’15” sur la vidéo, l’invraisemblable incohérence de l’accusation d’un jeune freluquet “certains avaient déjà révélé les rumeurs et les histoires…sur T Ramadan”
    ce à quoi et à juste propos F. Arfi rétorque “pourquoi n’ont-ils pas fait cette enquête, pourquoi nous reprocher le silence sur ce que nous ignorions!”
    Évidemment c’est une attaque ad hominem, (https://www.contrepoints.org/2014/04/16/162992-la-difference-entre-attaques-ad-hominem-et-ad-personam) destinée à cacher au public une situation inavouable en empêchant une partie de révéler un méfait.


    • tepavac Le 13 novembre 2017 à 12h16
      Afficher/Masquer

      Quelle est ce méfait inavouable?
      nous le savons tous içi qui depuis quelques années, observons au travers du site, mais pas seulement, toutes les manigances d’un groupe hétéroclite qui agit comme bon lui semble sur toute la planète.
      Ainsi la parution du dernier livre, “Avec les compliments du guide” de F. Arfi et Karl Laske , mais aussi tel, “Dr Saoud et Mister Djihad”, de la position saine de ceux , nombreux qui dénoncent de plus en plus ouvertement la déconstruction d’une entente mondiale au profit de querelles incessantes, voilà ce que ces attaques ad hominem cherchent à cacher.

      Procédé vieux comme le monde, mais qui révèle les instruments des malfaiteurs, leur complices médiatiques, qui la plus part du temps sont ces “idiots utiles”, ou ces opportunistes aux crocs bien acérés.

      Désolé d’avoir “squatté” cette liberté d’expression, mais ainsi que le dit O.B, laisser ce type de manœuvre se développer est plus qu’un risque de dictature, c’est la voie ouverte à des luttes mortelles.


      • Alfred Le 13 novembre 2017 à 12h34
        Afficher/Masquer

        Je pense comme vous que la bande à plenel (individu que je déteste par ailleurs) est victime de mesures de retorsions en lien avec le bon travail de certains de ses membres et la parutions de dossiers et livres récents.
        Cette bande n’est par ailleurs toute blanche et joue parfois le jeu d’autres puissants intérêts.
        Nous assistons donc à la partie visible d’affrontements qui nous dépassent.


  22. sissa Le 13 novembre 2017 à 15h06
    Afficher/Masquer

    Cela fait longtemps qu’on ne sait pas débattre dans ce pays, mais cela ne fait qu’empirer. Il est assez édifiant de regarder l’air sidéré des interlocuteurs de Fabrice Arfi lorsqu’il énonce ce qui devraient être des évidences. C’est cela la France d’aujourd’hui: on n’arrive plus à comprendre que discuter avec quelqu’un est possible même si on est en désaccord avec lui, et qu’on puisse défendre la liberté d’expression d’une personne dont on combat les idées.


  23. Haricophile Le 13 novembre 2017 à 15h43
    Afficher/Masquer

    Ce qui donne un frisson le long de l’échine c’est de penser que le mec qui écrit ça a été ministre de la République.

    Ce qui fait vraiment peur, c’est qu’il n’est pas le seul.

    Est-ce que les produits chimiques, dénoncées et expliqués dans le reportage d’ARTE, qui font régresser le QI des populations, provoquent des désordres mentaux et développent l’agressivité sont toxiques à ce point ? Sommes-nous déjà foutus en tant qu’Humanité ? Nos descendants auront-ils le QI de chimpanzés agressifs plus bas encore que celui de Valls qui ne serait qu’un précurseur de ce qui nous attend ?


  24. dystoblaise Le 13 novembre 2017 à 15h48
    Afficher/Masquer

    Ce site est indispensable et Olivier fait un boulot qui force l’admiration tout autant que son honnêteté.
    Malgré tout il a un point aveugle qui entache sa défense de la liberté d’expression c’est son opinion que les musulmans sont juste des chrétiens avec quelques points de doctrine différents et une sécularisation moins avancé et que ceux qui ne les voient pas comme ça sont des fauteurs de divisions plutôt que les dénonciateurs des divisions.
    J’en tiens compte quand je le lis tous les jours sans faute


  25. Dominique Le 13 novembre 2017 à 17h22
    Afficher/Masquer

    Bonjour à tous.

    Edwy Plenel a déclaré, en parlant de Ramadan :
    « qu’est-ce qu’on dit ? “Ah, il n’est pas clair. Ah, il a un double langage.” Encore une fois, je le lis et je l’écoute et je ne vois pas d’ambiguïté. Et il a fait plein de livres. Qu’est-ce que ça dit ce truc “il est ambigu” ? “Ah l’Arabe, il est un peu fourbe. Ah l’arabe, il a double langage. […] Je ne vois pas où il est ambigu. »

    Olivier, nous dit en préambule : « Nous condamnons aussi sans ambiguïté les propos choquants de Tariq Ramadan (comme ceux sur la lapidation). »

    Je suis comme Plenel. J’ai beaucoup entendu parler de propos ambigus de la part de ramadan sur la lapidation, mais chaque fois qu’un lien était fourni vers une vidéo dans laquelle il s’exprime, celle-ci démonte le contraire : il est absolument opposé à la lapidation, la qualifiant de monstruosité. Peut-être ne suis-je pas tombé sur les bonnes vidéos. Merci dont à Olivier d’étayer son affirmation par au moins un lien.


    • Kapimo Le 13 novembre 2017 à 22h11
      Afficher/Masquer

      Fourbe: qui trompe adroitement
      Plenel dit que Ramadan ne trompe pas, car son langage est clair, et ses écrits sans ambiguïtés. En ce sens, il a tout a fait raison, Ramadan tient me semble-t-il un discours cohérent et non-violent, reconnu par exemple par l’université d’Oxford.
      En même temps, Ramadan est le descendant direct du plus éminent des frères musulmans, hors on reproche aux frères musulmans d’avancer masqués, et d’utiliser sans hésiter le mensonge pour s’implanter publiquement dans les états laïcs en y menant en parallèle (avec dans le passé très souvent l’aide ou la couverture de services étatiques) des actions de déstabilisation terroriste. Les frères musulmans ont une histoire de violence, et il est donc tentant de qualifier d’hypocrite et malhonnête toute personne les présentant explicitement ou implicitement comme compatibles avec la démocratie.
      Dans tous les cas, difficile de savoir ce que pense vraiment Tariq Ramadan.


      • Dominique Le 14 novembre 2017 à 10h23
        Afficher/Masquer

        « on reproche aux frères musulmans d’avancer masqués »
        Oui, mais Ramadan prétend ne pas faire partie des frères musulmans (contrairement à son frère).

        Et puis, ça n’a rien à voir avec la discussion, mais « on » ne reproche pas toujours aux frères musulmans d’avancer masqués : En Syrie, toute la soi-disant élite s’accommode très bien de leur prétendue volonté démocratique.


  26. Ultra-lucide Le 13 novembre 2017 à 18h22
    Afficher/Masquer

    Les euro-mondialistes ultra-libéraux manipulent les marxistes et les islamistes pour imposer leur dictature et provoquer une nième guerre civile ou quasi guerre civile en France.
    C’est trop facile, dans un pays qui n’a pas su sortir ni du communisme culturel ni de la guerre d’Algérie. 1870, 1920, 1936, 1945, 1958, 1968, tout s’est empilé, maintenant on cherche la sortie.
    Enfin, une qui soit rationnelle et différente des précédentes. C’est pas gagné. La France produit beaucoup plus de Plenels que de Arons.


  27. sadsam Le 13 novembre 2017 à 18h46
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier à vous et à l’équipe des Crises de garder le cap et de toujours présenter des dossiers très documentés.

    Personnellement je me demande si ces attaques concertées contre les rares universitaires et journalistes qui tiennent un langage un peu différent sont liées à l’actualité internationale au Proche et au Moyen Orient.

    De Pascal Boniface, je n’avais lu que “Les intellectuels faussaires” mais je vais acheter ses autres livres (en espérant qu’il est encore possible de les trouver en librairie).


  28. koui Le 13 novembre 2017 à 18h53
    Afficher/Masquer

    Le pire, c’est que tout ces censeurs ne se rendent même pas compte de leurs contradictions, et que peu de gens, y compris parmi leurs tête de turcs, ne posent la question de l’incohérence de leur pensée. Merci à ce site de le faire. J’ai l’impression que nous sommes dirigé par une classe politico-médiatique qui ne comprends plus les principes de la démocratie, de la liberté d’expression, du droit, de la république, et de la laïcité. Pourtant, ils n’ont que ces mots à la bouche mais ça sort dans du vomi. Est ce qu’ils dormaient tous pendant les cours de philo? Pourquoi est ce qu’ils ne retournent pas dormir?


  29. some Le 13 novembre 2017 à 20h01
    Afficher/Masquer

    loin de moi l’idée de vouloir décourager les bonnes âmes, mais vous pensez vraiment pouvoir raisonner par la parole des esprits dérangés ? Même dans les milieux sanitaires ils se laissent aller à quelques produits médicamenteux pour calmer le malade. Alors une fois qu’on à posé le diagnostique pourquoi attendre…. désobéissons, foutons les en cellules de fou, ensemble ils s’y plairont, croyons y ! à défaut on se contentera de la paix public, non ? N’y à t’il pas déjà tant à faire pour ne pas se libérer de ce genre de pollution… D’un autre point de vue si l’on devait comptabiliser la consommation énergétique des gens en fonction de leurs utilités sociales, ces gens là, depuis longtemps, auraient disparu de nos ondes. enfin bref… le monde tourne carré et j’en l’estomac retourné, je me réconfortes de mon malheur en me disant que le petit jeune qui se voulait résident à la place du président ne contrôle rien et en souffrira d’autant. c’est trop facile d’être con…


  30. vinel Le 14 novembre 2017 à 00h30
    Afficher/Masquer

    La France se découvre!De l’histoire des deux guerres mondiales avec une se disant France victorieuse à l’histoire de la guerre d’Algérie en passant par l’assassinat du ministre Robert Boulin nous avons pour qui veut le voir,l’expression du pourrissement de la société conduit par nos politiques et tous les profiteurs.
    Mais nous ne savons pratiquement rien des opérations financières qui avant et après l’occupation nazie sont le fond de commerce de nos élites administratives de l’Etat,des industriels et banquiers.
    Ce qui nous est caché et le restera,notre information est détenue par les propriétaires des journaux,tenants de ces actions de l’ombre.
    Ma grand mère ,décédée me disait:si tout les français connaissaient la demi vérité sur notre pays,nous serions majoritairement dans la rue …


  31. Caton l'Ancien Le 14 novembre 2017 à 00h39
    Afficher/Masquer

    Peut-être serait-il temps de dresser une liste de menaces à la liberté d’expression :

    les menaces :
    1) les lois apologie du terrorisme ; certains ajoutent les lois mémorielles, c’est discutable.
    2) la censure via les droits d’auteur : si une vidéo ne “leur” plaît et qu’ “ils” ont la chance d’être le propriétaire intellectuel de 15 sec, ils peuvent via une dénonciation à youtube, démonétiser voire faire supprimer votre vidéo.
    3) la censure par l’achat d’un journal : spécialité de X. Niel
    4) la vengeance par la calomnie, avec l’espoir de réveiller une meute d’internautes hostiles contre vous. On pense à l’ami Rudy.
    5) les pressions sur votre employeur.
    6) les pressions sur vos hébergeurs internet.

    What else ?


  32. DUGUESCLIN Le 14 novembre 2017 à 05h59
    Afficher/Masquer

    La vraie liberté d’expression ne devrait concerner que le débats d’idées et, bien sûr, de façon contradictoire.
    Toutes les idées sont discutables, d’où la nécessaire liberté d’expression.
    Mais quand on occulte le débat d’idées pour le remplacer par le droit de discréditer, de diffamer, de ridiculiser et même de mentir en s’abritant derrière une pseudo-morale non dites, non explicite, pour faire croire que.., cela n’a rien à voir avec le débat d’idées et la liberté de les développer, qui est la seule vraie liberté d’expression.
    Les attaques sur les personnes, sous forme de caricature par exemple, revendiquées comme liberté d’expression, ne le sont pas si leur but est d’empêcher le débat d’idées.


  33. Kilsan Aïtous Le 14 novembre 2017 à 10h06
    Afficher/Masquer

    Nous ne sommes pas en “démocratie” et la “liberté d’expression” (ou non) ne sert le plus souvent que comme arme de guerre. Une certaine caste utilise l’information pour soumettre le peuple.

    “L’art suprême de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combattre”.
    (…) Nous voyons donc que la désinformation fut dès l’origine une technique de guerre, destinée à détruire l’adversaire avec un minimum de forces.

    Quelques bons principes du général Sun Tzu

    – Discréditez tout ce qu’il y a de bien dans le pays adverse.
    – Impliquez les représentants des couches dirigeantes du pays adverse dans des entreprises illégales. Ébranlez leur réputation et livrez les le moment venu au dédain de leurs concitoyens.
    – Répandez la discorde et les querelles entre les citoyens du pays adverse.
    – Excitez les jeunes contre les vieux. Ridiculisez les traditions de vos adversaires.”

    http://arretsurinfo.ch/puissance-et-dangers-de-la-desinformation/


  34. Kilsan Aïtous Le 14 novembre 2017 à 10h12
    Afficher/Masquer

    Ces Valls, Fourest, Plenel, …. ont-ils des convictions personnelles dictées par une conscience désintéressée ? Où sont-ils des relais, des prostitués d’un Système ?

    “Enfin, l’opération de désinformation utilise plusieurs relais pour diffuser le thème choisi. Le message est ensuite amplifié par les caisses de résonances. Les caisses de résonances sont en général de bonne foi, elles croient vraiment au message qu’elles relaient et sont de ce fait d’autant plus convaincantes.”

    Ce qui manque ce sont des débats de fond, pas la censure.


  35. karl_vincent Le 14 novembre 2017 à 10h34
    Afficher/Masquer

    que vous dire si ce n’est que votre theme de “liberté” d’expression est particulièrement posé de maniere imparfaite, du simple fait qu’elle laisse en suspend le fait religieux qui est en coulisse.

    j’ai deux question si vous degniez y repondre… :

    Pensez vous qu’il est possible de pratiquer une religion ” a la carte ” ou pensez vous que de se reclamer d’un culte monotheiste implique de respecter scrupuleusement leur ecris sacrés (question fondamental quant a l’approche de la potentiel evolution de ce probleme) ?

    A partir de quels criteres de quels moments determinez vous que l’on est dans une pratique comptatible socialement ou non de la pratique religieuse ?

    Ces questions sont determinentes dans un pays qui se veut multi-culturels, et les eluder est ce mettre la tete dans le sable.


    • Kilsan Aïtous Le 14 novembre 2017 à 11h48
      Afficher/Masquer

      Les religions sont utilisées et manipulées comme n’importe quelle idéologie. On met “Dieu” à la place de “Droits-de-l’homme”, ou “Démocratie” voilà tout. C’est le “Bien” (nous) contre le “Mal” (eux) d’un Bush comme d’un BenLaden.


  36. rolland Le 14 novembre 2017 à 11h03
    Afficher/Masquer

    Est-ce que quelqu’un se rappelle qui est-ce qui a déclaré il y a quelques semaines que Edwy Plenel, Pascal Boniface et Alain Badiou devaient êtres considéré comme “ennemis de l’état”…….Je ne m’en souvient plus ?
    Merci pour votre réponse éventuelle.


  37. Trawash Le 14 novembre 2017 à 12h34
    Afficher/Masquer

    Selon moi la liberté d’expression c’est d’abord celle des autres ( je paraphrase je ne sais plus qui…sorry ) Si tout le monde était déjà d’accord sur ce point, le débat politique serait plus serein ( je ne parle pas de l auteur de ce blog ou des commentateurs, mais de ce que j’observe autour de moi )


  38. Opp's Le 14 novembre 2017 à 13h56
    Afficher/Masquer

    Quel micmac!
    Reste la volonté , d’un côté comme de l’autre, de pratiquer l’amalgame de façon assez répugnante.

    Bien sûr il n’est pas inutile de connaître les lignes de forces et les connivences qui peuvent exister entre untel et untel , cela permet de mieux décoder discours et stratégies.Mais cela fonctionne surtout comme des outils de simplification, en évitant de penser le fond , et l’arrière plan, des choses.

    J’aurais plutôt tendance à rire de l’incohérence de Vals mais aussi de la naïveté feinte et bonhomme de l’ ecclésiastique Plenel . Les diatribes de Fourest me navrent mais tout autant que les généralités vides de vraies pensées de E. Morin. Tout ce qui comporte une tentative de culpabilisation de la communauté musulmane me révulse , mais tout autant que le discours des nouveaux clercs qui ne veulent pas voir qu’une conception très militante de la religion islamique pose problème.
    En ce qui concerne Ramadan, c’est un faux-cul de première extrêmement habile pour mener son combat en utilisant toutes les failles de l’idéologie humaniste, mais enfin l’exploitation faite par le système des plaintes dont il fait l’objet est assez abjecte (tout comme l’utilisation des mœurs sexuelles de P.Bergé … qui par ailleurs est aux antipodes de mes conceptions) .


  39. Reda Le 14 novembre 2017 à 13h59
    Afficher/Masquer

    Je ne commente quasiment jamais vos articles que je lis assidûment, mais je tenais à remercier Olivier pour ce billet clair et irréfutable.

    Certains débats sont orwellien, comme reprocher à mediapart de ne pas avoir dénoncé quelque chose qu’ils ne savaient pas, et recevoir Caroline fourest qui elle “savait” et bizarrement n’a rien dit!

    Le terme même d’islamo-gauchiste est extrêmement tendancieux, et rappelle les fameuses “heures sombres” de notre histoire avec le célèbre et funeste”judeo-bolchevisme”! Sauf que maintenant, ce sont les judeo-laïcs (si je peux me permettre cette petite pique!) qui profèrent l’anathème complotiste disqualifiant!


  40. R1 Le 14 novembre 2017 à 17h58
    Afficher/Masquer

    Edwy Plenel c’est le gang de l’Anti-France à lui tout seul ! (et M. Valls dans le costume de Superdupont, sauvant notre cher et beau pays meurtri).

    Je ne pensais pas que quitter Le Monde pouvait couter aussi cher…


  41. Cédric Le 14 novembre 2017 à 18h17
    Afficher/Masquer

    “On en trouve d’ailleurs peu sur le thème “L’Islam religion de paix”…”

    bizarre, en effet.


  42. Michel Donceel Le 15 novembre 2017 à 00h41
    Afficher/Masquer

    Wilhelm Reich – ce prodigieux découvreur, honni par tous les libéraux, de droite ou de gauche – avait appelé ce genre de déchaînement la Peste Émotionnelle…C’est à dire le surgissement soudain de cette couche de l’Inconscient où pourrissent les frustrations sexuelles…Car tout cela, est, bien entendu, sexuel et pornographique -ces deux mots ayant de nos jours la même signification…
    Hélas, plus personne ne lit Reich, dont les livre sont désormais introuvables en Français…
    Et les rares qui y font parfois allusion – un certain Daniel-le-Rouge-Délavé, par exemple – n’en ont probablement jamais rien lu, ce qu’ils en disent étant l’exact contraire du message que WR tenta de diffuser pendant trente ans, fuyant tour à tour les Nazis, les Communistes, avant que les libéraux américains ne finissent par avoir sa peau…
    Dommage…Il serait bon que l’on puisse comprendre l’horreur qui se déchaîne de nos jours dans la non-conscience générale.


  43. Lysbeth Levy Le 15 novembre 2017 à 12h41
    Afficher/Masquer

    N’oublions pas que Valls c’est aussi le refus de traiter avec Assad sur un sujet sensible : http://www.theprairie.fr/video-valls-a-refuse-une-liste-de-djihadistes-francais-doit-il-demissionner/
    Quand ce monsieur se permet de donner des leçons de morale justement a propos de terrorisme il devrait méditer ces propres errements sur ce sujet ….C’est confondant comme “on oublie” vite des faits :http://www.theprairie.fr/valls-a-paye-aux-francais-milliers-deuros-sondages-oreilles-caractere-gestuelle/ ou : http://www.theprairie.fr/36-000-euros-la-carte-de-voeux-de-valls/ Tartuffe un jour Tartuffe toujours ?.


  44. Krystyna Hawrot Le 15 novembre 2017 à 14h20
    Afficher/Masquer

    Personnellement je pense qu’il faut séparer les hommes/femmes des écrits et de la parole. Caroline Fouest et Tarik Ramadan étaient tous les deux considérés comme des intellectuels de gauche de 2001 à 2008. Caroline Fourest faisait alors sont magazine lesbien mensuel Pro Choix auquel j’ai collaboré en écrivant en article sur en 2006. Tarik Ramadan participait au Forum Sociaux Européens en 2003 à Paris, 2004 à Londres et 2006 à Athènes. Des associations féministes et laïques comme Femmes Solidaires avaient déjà fortement protesté contre l’extreme gauche trockiste qui l’invitait régulièrement. En cause n’étaient pas les comportements mais les idées: la défense de la charia etc. Depuis les deux personnages sont passés à droite, Ramadan en travaillant pour les think thank bushiste et Caroline Fourest on ne présente plus son atlantisme. Ramadan aurait pu très bien avoir ses idées sans violer. Mais cela dit, si on commence à creuser dans la vie privée de Caroline Fourest;, on trouvera toujours des choses à dire, par exemple qu’elle a exploité des tas de gens dans sa revue sans jamais les payer, qu’elle avait avec sa compagne un magnifique HLM de 3 pièces dans le 12eme alors qu’elle n’avait pas 30 ans… Pitié, discutons donc des idées sinon on trouvera toujours des choses à dire sur X ou Y.


  45. R. Le 15 novembre 2017 à 20h21
    Afficher/Masquer

    Un article qui aurait pu s’arrêter dès la couverture du Figaro magazine.
    Il suffit de se demander ce qui se passerait si on remplaçait “Islamosphère” par “Judéosphère”


  46. _HP_ Le 15 novembre 2017 à 20h31
    Afficher/Masquer

    Une question serait : quel espace médiatique reste-t-il à la liberté d’expression ? Les grands titres de journaux mènent le bal, que ce soit Valeurs actuelles ou Libé, pour éviter de dire les choses importantes en se braquant sur des stupidités “scandaleuses” et multipliant les infos mensongères ou trompeuses, et les médias TV suivent de près, pour ne pas manquer le sujet à la mode.

    Il y a quelques sites web courageux, comme ici, mais très peu de titres imprimés, ou du genre confidentiel, et moins encore d’émissions TV. Ce n’est pourtant pas faute de subsides aux propriétaires, qui seraient certainement mieux employés dans une presse moins orientée.

    A la TV, on voit Macron serrer la pince du prince saoudien lors d’une inauguration de musée, verrait-on, pour mettre les choses dans le contexte comme ce devrait être fait, le prince en question désigné responsable de la guerre au Yemen causant des milliers de civils bombardés, ou du financement de groupe terroristes dont ceux responsables du Bataclan ?
    Non-non, il ne faut parler que d’éventuelles mauvaise conduite sexuelles de l’un ou l’autre. Et que ce soit vrai ou pas n’a aucune importance.
    Du pain (de moins en moins d’ailleurs) et des jeux, de plus en plus, c’est tellement facile d’éviter la contestation politique.


  47. Azza Le 16 novembre 2017 à 11h01
    Afficher/Masquer

    Je ne sais pas si vous avez jette un coup d’oeil aux medias britaniques. En plein scandale Paradise papers, toute l’attention est focalisee sur le fait que les Russes auraient manipule a coup de “Fake Tweets” le vote sur le Brexit.

    Au dela du climat d’intimidation et de chasse aux sorcieres que cela induit, on commence a se demander si au dela de la liberte d’expression, ce n’est pas la liberte d’opinion et du vote qui est dans le collimateur. Je ne serais pas surpris que bientot des voix s’elevent prenant pretexte “l’ingerence Russe” pour annuler purement et simplement le Brexit (ou, l’election de Trump).


  48. Narm Le 16 novembre 2017 à 18h23
    Afficher/Masquer

    je l’avais loupé celle là.

    “”Nous condamnons aussi sans ambiguïté les propos choquants de Tariq Ramadan (comme ceux sur la lapidation).””

    comme l’a souligné un autre commentaire, ce qui me chagrine, c’est de voir dans les crises un tel raccourci.

    alors comme Olivier sait si bien le faire, une petite enquête complète sur ce colportage lapidaire ?

    je ne soutiens pas non plus Ramadan mais c’est quoi ces propos chocants ? Des exemples précis ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charte de modérations des commentaires