Les Crises Les Crises
16.mars.201816.3.2018 // Les Crises

[No News] L’icône de Maïdan, Savchenko, affirme qu’un haut responsable ukrainien “a commandé des snipers dans le centre de Kiev”

Merci 188
J'envoie

Encore un bel exemple d’une no news…

Ceci étant, ces déclarations de Savchenko sont à prendre avec prudence et recul. L’intérêt est de voir que les médias anglo-saxons en parlent, mais presque pas les médias français.

La députée ukrainienne Nadezhda Savchenko, qui a été saluée comme une héroïne pour son rôle dans la campagne militaire du Donbass et son procès en Russie, est maintenant accusée de complot en vue de faire sauter le parlement national à Kiev.

Le bureau du procureur général de Kiev a demandé au parlement, la Verkhovna Rada, de retirer à Savchenko son immunité légale et de permettre son arrestation. Les députés ukrainiens bénéficient normalement d’une protection contre les poursuites judiciaires. Cependant, le procureur général Yury Lutsenko a déposé la demande jeudi après que Savchenko ne s’est pas présentée pour un interrogatoire programmé.

Poroshenko a par la passé décerné à Nadiya Savchenko la plus haute médaille de l’Ukraine. Désormais, son allié, le procureur général, l’accuse d’avoir l’intention d’attaquer le Parlement avec des grenades, de renverser la coupole avec un mortier et de tirer sur tout député survivant.

Lutsenko a menacé de le faire plus tôt cette semaine alors que Savchenko était en visite en Europe en sa qualité de députée. Savchenko a répondu en accusant Lutsenko de couvrir l’implication dans la fusillade mortelle de Maïdan en 2014, qui a dégénéré en un coup d’état armé et a finalement amené le gouvernement ukrainien actuel au pouvoir.

“Lutsenko a appelé à passer à l’offensive à partir du podium. Il a promis des armes. J’ai vu des gens armés arriver dans une camionnette bleue. Ces personnes sont maintenant au Parlement “, a-t-elle dit, ajoutant qu’elle a vu “[l’actuel Président de la Rada Andriy] Parubiy conduisant les tireurs d’élite à l’hôtel “Ukraine”, d’où des coups de feu ont été tirés par la suite.

Elle a ajouté qu’elle a donné son témoignage sur ces événements à des gens qui enquêtaient sur les massacres, mais cela n’a mené nulle part.

Savchenko s’est ensuite corrigée elle-même en disant qu’elle voulait parler d’un autre haut fonctionnaire ukrainien, Sergey Pashinsky, plutôt que du président du Parlement. Parubiy était un “commandant de Maidan” autoproclamé lors des manifestations de masse en Ukraine. Il a été désigné comme un meneur possible par certains critiques qui allèguent que les massacres ont été initiés par les protestataires.

M. Pashinsky, qui était député à l’époque et qui siège toujours au Parlement actuel, a été pris en photo en train d’aider un homme avec un fusil de chasse à s’échapper d’une foule en colère. Certaines personnes croient que Pashinsky faisait partie d’une opération visant à aggraver la violence à Kiev et qu’il s’est précipité pour protéger l’homme en croyant qu’il était l’un des tireurs d’élite responsables du bain de sang.

Les procureurs veulent interroger Savchenko au sujet de liens présumés avec un homme nommé Vladimir Ruban, qui a été arrêté plus tôt alors qu’il tentait de faire entrer clandestinement une importante cache d’armes de la partie de l’Ukraine orientale contrôlée par les rebelles dans un territoire qui reste sous le contrôle de Kiev. Les autorités ukrainiennes affirment que Ruban planifiait un coup d’état armé dans le centre de Kiev.

Les procureurs veulent interroger Savchenko au sujet de liens présumés avec un homme nommé Vladimir Ruban, qui a été arrêté plus tôt alors qu’il tentait de faire entrer clandestinement une importante cache d’armes de la partie de l’Ukraine orientale contrôlée par les rebelles dans un territoire qui reste sous le contrôle de Kiev. Les autorités ukrainiennes affirment que Ruban planifiait un coup d’état armé dans le centre de Kiev.

Répondant à l’accusation, Savchenko n’a pas nié, mais a minimisé les accusations de Lutsentko.

“Ukrainiens, pensez-y un instant. Qui d’entre vous n’a jamais pensé à faire tomber ce gouvernement comme ils nous demandaient de le faire lors des manifestations de Maidan ? Qui n’a pas pensé à faire sauter [l’administration du président] ou [le Parlement] ? Sommes-nous en 1937, à l’époque de Staline, quand penser à de telles choses est un crime ? En parler dans la rue ? Maintenant seule une personne paresseuse ne dit pas ce genre de choses”, a-t-elle déclaré aux journalistes.

Auparavant, Savchenko avait publiquement soutenu Ruban, qui a longtemps servi d’intermédiaire pour les échanges de prisonniers entre les rebelles de l’Est de l’Ukraine et les forces loyales à Kiev. Savchenko, qui était membre du service militaire avant de se hisser au premier plan en Ukraine, a été une ardente partisane de ces échanges. Elle a également préconisé une réduction de la violence dans l’est de l’Ukraine et des pourparlers directs entre Kiev et les rebelles, une mesure que le gouvernement ukrainien rejette fermement.

Savchenko est devenue une personnalité publique après avoir été arrêtée en Russie, où elle était accusée d’être complice de l’assassinat de deux journalistes russes, tués par des tirs de mortier alors qu’ils rendaient compte du conflit ukrainien. Les forces de l’ordre russes ont déclaré que les bombardements visaient délibérément les non-combattants et que Savchenko servait d’observatrice pour les opérateurs de mortier derrière les tueries. Elle a été jugée et condamnée à 22 ans de prison pour ce crime.

Alors qu’elle était en détention provisoire en Russie, Savchenko a été élevée au rang de célébrité en Ukraine et dans les médias occidentaux, où elle a été décrite comme une figure héroïque persécutée par Moscou. Elle a été élue députée in absentia [en son absence, Ndt], nommée membre de la délégation ukrainienne auprès de l’APCE [Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, NdT] et est devenue un symbole de la lutte contre la Russie. Son portrait a été présenté sur une bannière géante dans le hall principal de la Rada avec l’appel à : “Libérer Nadya !

Savchenko a été graciée par le président russe Vladimir Poutine et est retournée en Ukraine en mai 2016. Là-bas, elle s’est révélée être un personnage indépendant et n’a pas suivi le discours dominant sur la situation en Ukraine. En quelques mois, elle s’est aliéné les politiciens qui avaient marqué des points politiques grâce à son image et est devenue une critique féroce du président Petro Porochenko pour sa corruption perçue et son manque de soutien à l’armée ukrainienne. Les critiques l’ont qualifiée d’agent du Kremlin, affirmant qu’elle avait dû être recrutée alors qu’elle était en détention.

Après que les nuages se sont accumulés au-dessus de sa tête avec l’affaire Ruban, la rumeur a circulé qu’elle avait fui à Moscou, ce qui s’est avéré être faux. En réponse aux allégations de complot, elle a déclaré qu’elle coopère avec les autorités européennes pour enquêter sur les allégations de corruption du président ukrainien.

Source : RT.com, 15/03/2018


Vous pouvez consulter également ici le récit identique sur RadioFreeEurope (la voix des USA…)

L’article précise que “sa langue aurait fourché” pour Parubiy :

“However, Savchenko said later that she meant to accuse not Parubiy but Pashinskyy, and publicly apologized to the parliament speaker for “a slip of the tongue.””

et qu’une enquête sérieuse sur le massacre du Maïdan n’aurait jamais lieu, car le gouvernement ne le veut pas :

“She said the deaths on the Maidan will never be thoroughly investigated, asserting that the government that came to power after Yanukovych’s downfall does not want it to happen.”

Vous noterez ici que ces importants détails ne figurent pas dans l’article du Washington Post

Les médias étaient étrangement plus intéressés par son cas quand elle se plaignait de la justice russe :

On attend toujours la réaction de BHL (dont le site la qualifait de “Jeanne d’Arc“) :

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

openmind // 16.03.2018 à 11h38

D’où je parle?
Ma femme est russe et je suis quotidiennement les actualités sur RTR ou autre média russe.
Ce que j’ai vu:
Elle était impliquée dans l’assassinat de deux journalistes russes en Ukraine, soupçonnée d’avoir révélé leur position(des journalistes) pour l’artillerie qui a fait mouche (malheureusement).
Arrêtée puis jugée en Russie, elle a été échangée contre des prisonniers du Donbass.(je fais court)
Accueillie en héroïne par les autorités, elle est élue députée et se révèle être une véritable révolutionnaire et commence à dire des vérités de plus en plus dérangeantes pour le pouvoir en place qui cherche de plus en plus à l’isoler mais avec difficulté vu son statue d’icône de la Révolution du Maïdan.
Elle est une sorte de Jeanne d’Arc ukrainienne, voulant s’émanciper de la Russie mais sans pour autant tomber dans l’imposture et le fascisme, elle va régulièrement dans le Donbass (eh oui!) pour essayer de comprendre ce qui s’y passe vraiment, bref, pas politiquement correct du tout…j’arrête mais je vois que peu d’entre vous savent cela et je me devais de le dire sur ce blog exemplaire dans sa quête de vérité.

28 réactions et commentaires

  • Nicolas // 16.03.2018 à 06h53

    Savtchenko est maintenant sur la base de données d’appel au meurtre “Mirotvorets” (qui a longtemps été hébergée sur un serveur de l’OTAN) pour haute trahison.

      +22

    Alerter
    • Chris // 16.03.2018 à 14h06

      Vu les pratiques en cours, je pense que Savtchenko mourra dans un “accident” et sera enterrée au cours de funérailles nationales organisées par les fesse-mathieu du Gvt. qui lui pardonneront publiquement ses errements dus vraisemblablement aux rigueurs de sa captivité en Russie.
      Même l’UE se fendra d’une oraison funèbre délicatement ajourée et l’enquête sur la corruption sera elle aussi “enterrée” pour servir d’arguments lors de demandes trop gourmandes des Ukrainiens.
      Ainsi va le monde…

        +18

      Alerter
      • medmed // 17.03.2018 à 16h38

        Vous oubliez les russes . L’accident ne peut-être qu’un coup des russes.

          +4

        Alerter
  • Toff de Aix // 16.03.2018 à 07h37

    Désolé mais déjà sans analyser les sacro-saints faits, rien qu’en sachant que cette personne est (fut ?) soutenue par BHL il y a lieu de s’en méfier. Après, il faut dire que la réussite éclatante de la junte au pouvoir dans ce pays, junte mise en place grâce à l’aide désintéressée de l’otan, junte comprenant d’authentiques néo nazis dans ses rangs, cette réussite économique, sociale et militaire extraordinaire, ne peut qu’inciter les ukrainiens à la prudence :le pays est en train de sombrer corps et biens, tous les indicateurs sont dans le rouge, le niveau de vie, la santé, l’économie tout sombre et les ukrainiens ne voient toujours rien venir. Ça n’est qu’une question de temps avant que maidan 2 n’arrive.

    Qu’un personnage aussi controversé que cette Lutsenko veuille en tirer tous les bénéfices n’est même pas étonnant : les ukrainiens préfèrent ils la peste au choléra ?

      +20

    Alerter
  • Eugene // 16.03.2018 à 07h38

    “elle a déclaré qu’elle coopère avec les autorités européennes pour enquêter sur les allégations de corruption du président ukrainien.”

    Elle a visiblement frappé a la mauvaise porte.
    Étrange qu après tout ce qu’elle a vécu, elle n’ait pas réalisé le rôle des autorités européennes lors du MAIDAN.
    je vois deux possibilités :
    – l UE la garde pour mettre la pression sur le roi du chocolat.
    – l UE lui impose le silence.

      +20

    Alerter
  • Tchernine // 16.03.2018 à 08h04

    Le plus drôle dans cette histoire, que LE MINISTRE DE LA JUSTICE de l’Ukropitéki a fait plus fort que la dame Theresa M. et son parlement des rosbifs, il a dit de la tribune de Rada d’avoir des preuves irréfutables (comme Teresa) que Savtchenko a un plan d’attentat contre ledit parlement et ça en trois étapes! D’abord elle explose avec un lance roquette le toit de Rada, ensuite dans le trou du l’explosion elle jetterai des grenades et enfin en rentrant dans l’hémicycle elle achèverai ce qui en reste de députés avec une kalache. Le ministre de justice Monsieur Loutsenko a demandé au parlement d’enlever l’immunité (elle même étant un député) de cette fille et de l’arrêter? Si ça vous parait un peu … comment dire… dément, je vous colle ici un lien de son discours, c’est tout naturellement en ukrainien, mais il y a Google.
    https://24tv.ua/ru/lucenko_vneset_v_radu_predstavlenie_na_arest_savchenko_izvestno_kakoj_terakt_gotovila_nardep_n938582

      +21

    Alerter
    • Chris // 16.03.2018 à 16h38

      Si je n’avais pas connu dans ma jeunesse l’adorable maman d’un petit ami, ukrainienne d’origine rescapée d’un camp de travail allemand, je penserais que la majorité des Ukrainiens sont des fêlés !
      Il est bon que les citoyens de chaque pays créent des liens d’amitié pour contrer les délires paranoïaques de leurs dirigeants.

        +7

      Alerter
  • V_Parlier // 16.03.2018 à 08h15

    L’émission italienne sur les snipers a déjà été complètement occultée, donc ici ce ne sera pas différent. C’est plus intéressant pour les “experts” de chipoter sur les paroles de Poutine au début des troubles en Ukraine.

      +23

    Alerter
  • Robin // 16.03.2018 à 08h52

    Ah décidément… Un analyste amateur a prédit en 2016 cet événement en se basant sur son personnage lors de sa libération. A croire qu’en Ukraine, l’incompétence n’est pas seulement réservée aux personnes au pouvoir…

    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2016/08/une-greve-de-la-faim-dont-vous-n-entendrez-jamais-parler.html

      +15

    Alerter
  • Olposoch // 16.03.2018 à 09h33

    la seule possible explication est qu’elle a eu peur que Poutine la fasse assassiner sur un pont de carte postale avec le Kremlin en arrière plan, ou empoisonnée avec un élément radio-actif typiquement russe, ou encore avec une poudre mystérieuse mais de fabrication russe, parce que Poutine aime bien signer ses meurtres pour que captain obvious n’hésite pas en transmettant leur texte aux médias.
    Ou bien elle veut des places gratuites à la Coupe du Monde.
    L’histoire du Maïdan a été écrite, une autre vérité ne peut pas exister.

      +23

    Alerter
  • moshedayan // 16.03.2018 à 09h42

    Toute cette histoire passera “aux oubliettes” par les médias occidentaux, comme du reste le fond de l’affaire de l’empoisonnement de Skripals, où déjà des éléments prouvent que Moscou, je veux dire -l’administration de Poutine, y compris le FSB, n’est pas impliqué.
    Il s’agit soit d’un réglement de comptes d’anciens corrompus (de Yeltsine) entre eux,
    soit , et c’est plus grave d’une réponse -provocation- des services occidentaux à la fin de non-recevoir de leur “ballon d’essai” : échange de Kaliningrad contre la Crimée, avec une levée des sanctions…
    voire une provocation dangereuse des “barbouzes” ukrainiens, qui sait ?
    Dans la 2e hypothèse, il faut s’attendre à une réponse “double” de la Russie où les Occidentaux y perdront. A savoir, les Ambassades occidentales n’auront plus qu’un rôle de représentation minimum.

      +9

    Alerter
  • Dominique // 16.03.2018 à 10h31

    Bonjour à tous.
    Pour éclairer cet article (que je trouve un peu confus), vous pouvez lire cet article d’une journaliste française qui vit à donetsk https://dnipress.com/fr/posts/arrestation-de-vladimir-rouban-et-convocation-de-nadia-savtchenko-par-le-sbu-reglements-de-comptes-a-ok-corral

      +0

    Alerter
  • openmind // 16.03.2018 à 11h38

    D’où je parle?
    Ma femme est russe et je suis quotidiennement les actualités sur RTR ou autre média russe.
    Ce que j’ai vu:
    Elle était impliquée dans l’assassinat de deux journalistes russes en Ukraine, soupçonnée d’avoir révélé leur position(des journalistes) pour l’artillerie qui a fait mouche (malheureusement).
    Arrêtée puis jugée en Russie, elle a été échangée contre des prisonniers du Donbass.(je fais court)
    Accueillie en héroïne par les autorités, elle est élue députée et se révèle être une véritable révolutionnaire et commence à dire des vérités de plus en plus dérangeantes pour le pouvoir en place qui cherche de plus en plus à l’isoler mais avec difficulté vu son statue d’icône de la Révolution du Maïdan.
    Elle est une sorte de Jeanne d’Arc ukrainienne, voulant s’émanciper de la Russie mais sans pour autant tomber dans l’imposture et le fascisme, elle va régulièrement dans le Donbass (eh oui!) pour essayer de comprendre ce qui s’y passe vraiment, bref, pas politiquement correct du tout…j’arrête mais je vois que peu d’entre vous savent cela et je me devais de le dire sur ce blog exemplaire dans sa quête de vérité.

      +42

    Alerter
    • V_Parlier // 16.03.2018 à 14h02

      En tout cas, même si on ne peut connaitre le réel état d’esprit de Savchenko (repentir ou pas? etc…) sa brouille avec les autorités est l’occasion d’une confirmation assez spectaculaire (en tout cas bien plus importante pour le monde entier que l’assassinat de Skripal).

        +10

      Alerter
  • Athos // 16.03.2018 à 12h05

    Ca sent le début des purges des anciennes gloires du Maïdan qui ont vu et savent trop de choses…

    C’est souvent le propre de soutiens comme BHL d’utiliser et de glorifier certains personnages douteux pour mieux s’en debarasser une fois leurs mefaits accomplis….

      +10

    Alerter
  • Maxhno // 16.03.2018 à 12h07

    Les Ukrainiens ont eu la faiblesse de croire les gentils européens et leur mode de vie, mais la fête est finie et le résultat était prévisible les US et leurs cuistres ont toujours laissé la désolation ou ils sont passés et l’Ukraine n’a pas fait exception.
    Pendant que nos dirigeants osent dire à Poutine qu’il doit faire des efforts pour que la Russie soit respectable, notre pays a déjà commencé à asservir le peuple et les terres Ukrainiennes au profit de petits colons Français qui, planqués derrières des écrans d’ordinateur dirigent des ouvriers payés aux 1/4 du Smic comme s’ils jouaient à Sim-City. ( et en plus ça passe aux 20 h…)
    Il aurait fallu leur dire que les nations ou les hommes les plus respectées dans notre monde primitif sont en pratique les moins respectueux….
    https://www.youtube.com/watch?v=JQgF-hips1I

      +24

    Alerter
    • V_Parlier // 16.03.2018 à 14h06

      J’approuve globalement votre remarque, mais les “petits colons français” ont ce boulot parce-qu’on a délocalisé le leur. Là où je travaille, la tâche d’ingénieur se rapproche de plus en plus de la gestion de ressources délocalisées. Y compris, et là c’est tout nouveau, en Ukraine. (Pour l’instant j’ai relativement réussi à esquiver personnellement ce genre de poste, mais je vais être bientôt une bête rare qui refuse d’évoluer).

        +13

      Alerter
      • Chris // 16.03.2018 à 14h15

        Colonialisme revisité.
        Ça me rappelle furieusement les récits d’un oncle qui passa 6 ans en Indochine (années 50) : peu importe les circonstances, le mode opératoire et résultats restent identiques.

          +10

        Alerter
        • moshedayan // 16.03.2018 à 15h00

          Effectivement, vous avez bien raison. Même s’il n’y a pas de complot, les Allemands et les Français à la remorque (ainsi que les Suédois, les Polonais, les Anglais) -j’entends les dirigeants avaient et ont bien un plan “d’investissements” ou de colonisation de l’Ukraine dans le cadre de l’UE. Changez les mots , et vous voyez la réalité. Comme pour la Yougoslavie…. la clique putschiste des dirigeants ukrainiens actuels devrait avoir le même sort que ceux qui dans l’Histoire trahissent leur pays, leur patrie au sens le plus noble.

            +7

          Alerter
  • josé // 16.03.2018 à 14h33

    Ukraine on fire d’Oliver Stone
    sur planet+ en français
    18 mars 13h05
    22 mars 10h00
    25 mars 00h00
    A voir et a enregistrer tout y ait

      +9

    Alerter
  • Grégory // 16.03.2018 à 15h27

    Fascinant personnage. Le plus drole ce sont tous les atlantisques qui l’ont idéalisée et qui doivent à présent la débiner, tandis que toute la russosphère doit faire l’inverse… Un bon antidote à la vision du monde où tout le monde est “agent” d’un camp. Avec elle soit il y a eu changement de camps, soit les camps lui ont attribué un role dont elle a été assez forte pour s’échapper.

    Un certain génie politique en tous cas. Qui sait, future présidente d’Ukraine?

      +11

    Alerter
    • tepavac // 17.03.2018 à 00h39

      C’est simplement une véritable révolutionnaire, elle s’est battue contre la corruption et la dictature d’un régime sclérosé, et aujourd’hui elle continu ce combat.

      Elle fait partie de ces milliers d’Ukrainien qui ont crut naïvement en des jours meilleurs.

        +6

      Alerter
  • Lysbeth Levy // 16.03.2018 à 15h34

    Et hop nous revoilà dans la vaste blague de la “révolution de la dignité” du Maidan a travers ce personnage, un temps “icône” de la sphère néoconservatrice française : Bernard Henri Levy et Caroline Fourest, qui l’avait défendu aussi avec la hashtag “FreeSavchenko Nadia.” Certains ont suggéré de refaire du “FreeSavchenko” si il s’avère qu’elle se retrouve en prison cette fois par ces anciens amis du pouvoir ukrainien. Un retournement de l’histoire inoui tant les choses ont évolués depuis. Je crois que là la vérité n’est plus très loin d’éclater nos médias vont bien être obligé de s’expliquer sérieusement sur des faits graves de “no news” et “fake-news” La vérité frappe à la porte et il va falloir lui ouvrir, Olivier lui donne cette opportunité en France tant rien ne filtre dans ces chers médias.ni de la part des habituels Vitkine Mendras, Ackermann et cies.. . .

      +10

    Alerter
    • tepavac // 17.03.2018 à 17h17

      Lysbeth Levy, que nous le comprenions ou non, bien des personnes sont victimes de leurs propres rêves, et plongent tête bêche dans le discours mielleux de gens charismatiques.

      Leur reprocher leur propre malheur n’est pas charitable, ni très sociable, et bien que chacun soit responsable de ses actions, il n’en demeure pas moins, que les rêveurs ont vite pris connaissance de la tromperie, et qu’au lieu de paix et de justice, ils ont récolté la violence et encore plus de corruption, et encore davantage de tyrannie, la tyrannie étant le bon vouloir du plus fort.

      J’ai suivi le parcours de cette personne depuis sa libération, elle porte en elle un caractère certain, même si par ailleurs elle est à l’état brute, naturel. Elle est juste tombée du mauvais côté de l’histoire. Sa vie n’est pas finie, elle peut encore rendre l’existence meilleur pour les générations futures.

      Quelles genres de propagandes ces personnes ont subies, depuis combien de temps, dans les écoles, dans les pubs qui nous abreuvent d’images d’un monde idyllique….
      Comment en vouloir à des jeunes alors que les ainés n’ont pas su prévenir ce fléau !
      Nous avons aussi notre responsabilité, celle passée, et la présente.

        +0

      Alerter
  • christian gedeon // 16.03.2018 à 15h34

    Jeanne d’Arc ukrainienne? Jeanne d’Arc a bouté l’anglois hors du doux royaume de France. Elle veut bouter qui? Peut-être que son passage en Russie lui a mis un peu de plomb dans la tête,sans mauvais jeu de mots.

      +4

    Alerter
  • wesson // 16.03.2018 à 17h28

    non mais en Ukraine tout vas super bien.
    Le parlement vient de nommer un directeur de la banque centrale …. 10 mois après la démission de la directrice actuelle. Et le ministre de l’intérieur annonce officiellement qu’il empêchera les citoyens Russes de voter à l’occasion de la présidentielle.

    Là encore des no-news

      +15

    Alerter
  • cetassez // 17.03.2018 à 04h36

    Demain ils vont vous dire que c’est un agent double,une ex maitresse de Vlad et j’en passe.

      +3

    Alerter
  • ANNA // 17.03.2018 à 11h26

    “J’étais heureux de rencontrer Nadezhda Savchenko, une icône de la liberté et de la démocratie pour l’Ukraine” –
    sénateur américain John McCain :

    https://ki.ill.in.ua/m/670×450/24204990.jpg

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications