Les Crises Les Crises
12.mars.201812.3.2018 // Les Crises

Un regard différent sur La Ghouta, par Labévière, Raimbaud et Galice

Merci 490
J'envoie

Billet invités

Un déluge de dénonciations, condamnations, indignations ! Une fois encore « Le boucher de Damas massacre son peuple, gaze sa population ». Derrière cet écran de fumée, le scandale, aux yeux des plaignants, est que l’Etat syrien reconquiert du terrain sur les groupes terroristes, indigènes ou exotiques, appuyés par « les occidentaux » et leurs alliés du Golfe https://www.iveris.eu/list/tribunes_libres/312-reveillonsnous_ils_sont_devenus_fous

Militaires, conseillers spéciaux, humanitaires, journalistes s’entrecroisent, se congratulent, se consolent difficilement les uns les autres.

Le citoyen ordinaire n’aura pas lu le texte du télégramme diplomatique annonçant ces opérations militaro-médiatiques occidentales https://www.les-crises.fr/syrieleaks-un-cable-diplomatique-devoile-la-strategie-occidentale-par-richard-labeviere où le « smart power » combine savamment le « hard power» militaire terroriste et le « soft power » médiatique. La paisible Suisse n’est pas épargnée, au prétexte que l’échec programmé des négociations de Genève doit éclipser les efforts entrepris à Sotchi ou Astana. La directrice d’Amnesty international en Suisse vient dérouler au micro de la RTS le récit controuvé sur les origines de la « révolution syrienne » et sa violente répression, ignorant superbement et le projet de « remodelage (entendre charcutage) du Grand Moyen-Orient » et, après l’Irak et la Libye, sa mise en œuvre en Syrie, révélée – notamment – par Time du 19 décembre 2006 http://content.time.com/time/world/article/0,8599,1571751,00.html , soit cinq ans avant le début supposé des événements. Le témoignage de Roland Dumas, ancien ministre français des Affaires étrangères, ignoré par les tenants de l’histoire officielle, abonde dans le même sens https://www.youtube.com/watch?v=BMheTdcIcFw

Le Temps du 28 février n’est pas en reste, qui titre « L’aide suisse piégée dans les filets de Damas ». Le plus beau est néanmoins le sous-titre validant le propos d’« islamistes modérés » : « Jaish al-islam ? Des enfants de la Ghouta » et, pour enfoncer le clou « On peut ne pas aimer Jaish al-islam, mais ce sont des enfants de la Ghouta, pas des djihadistes importés. » C’est donc une question de goût, comme aimer le Pepsi ou non. Il semblerait que les « importés soient les plus virulents et les plus nombreux mais passons. Les « locaux » sont « parrainés » (financés, formés, endoctrinés…) par les Saoudiens, comme l’indique l’article. Visant à dédouaner l’ingérence extérieure, l’argument reviendrait à vanter les mérites de la Milice pendant l’occupation de la France, entre 1943 et 1945. Ces « gars du pays » servaient de relais efficaces à la Gestapo et à l’appareil répressif allemand. Ils raflaient et torturaient en excellent français. Les terroristes de Bruxelles ou de Paris venant massacrer allègrement leurs voisins sont aussi « des enfants du pays. » Voilà qui est bigrement rassurant pour la suite !

Nos journalistes à l’indignation sélective sont moins diserts sur les massacres à Mossoul ou au Yémen, où la France a vendu à l’Arabie Saoudite des chasseurs et des missiles qui, « à l’insu de son plein gré », massacrent des civils, enfants inclus. On ne les a pas entendu parler dans les mêmes termes de la prise et de la destruction meurtrière de Raqqa par la « coalition » à direction américaine, ni des victimes civiles des bombardements réguliers sur Deir Ezzor, toujours par la même coalition. On découvre depuis quelques jours les bombardements de routine de nos « rebelles modérés » sur Damas et sa banlieue (plus de 2000 tirs recensés depuis deux mois seulement) ciblant écoles et hôpitaux, faisant de nombreux morts et blessés… https://www.cath.ch/newsf/caritas-syrie-les-medias-ne-disent-pas-toute-la-verite-sur-la-realite-syrienne

Une des questions concernant la trêve est le sort réservé aux terroristes survivants. Exfiltrés en cars ou en hélicoptères lors de situations précédentes, ils sont envoyés vers d’autres « théâtres d’opérations » pour continuer leur « job » de déstabilisation, remodelage ou « regime change ». A la Ghouta comme à Alep, les terroristes prennent la population civile en otage.

La Syrie n’est pas le lieu d’un combat entre gentils et méchants, c’est le théâtre décisif d’une confrontation non seulement régionale mais globale, qui pourrait bien dégénérer en guerre mondiale.

 

Gabriel Galice, Président du GIPRI, auteur de Lettres helvètes 2010 – 2014, Editions des Syrtes, 2016

Richard Labévière, journaliste-écrivain, responsable du site http://prochetmoyen-orient.ch , auteur de Terrorisme, face cachée de la mondialisation, Editions pierre-Guillaume de Roux, 2016

Michel Raimbaud, ancien ambassadeur de France, Conférencier, auteur de Tempête sur le Grand Moyen-Orient, Ellipses, 2015/2017

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Nerouiev // 12.03.2018 à 06h35

Le point le plus important est le fait de signaler que la destruction de la Syrie à été une décision fomentée par l’Angleterre et les USA à la recherche d’un troisième complice, la France, bien avant les tout premiers événements. C’est ce que racontait l’approche qu’à eue Roland Dumas en Angleterre et relatée dans deux vidéos YouTube dont une à disparu.

Ce qui suit devient forcément de la mise en scène nécessaire à toute justification, ça ne peut pas être plus clair. Si on y rajoute par la suite la fuite d’un câble d’ambassade décrivant les points gênants à régler, on se demande pourquoi nous n’avons jamais eu une belle synthèse approfondie par les médias mainstream sur les évènements syriens.

32 réactions et commentaires

  • Nerouiev // 12.03.2018 à 06h35

    Le point le plus important est le fait de signaler que la destruction de la Syrie à été une décision fomentée par l’Angleterre et les USA à la recherche d’un troisième complice, la France, bien avant les tout premiers événements. C’est ce que racontait l’approche qu’à eue Roland Dumas en Angleterre et relatée dans deux vidéos YouTube dont une à disparu.

    Ce qui suit devient forcément de la mise en scène nécessaire à toute justification, ça ne peut pas être plus clair. Si on y rajoute par la suite la fuite d’un câble d’ambassade décrivant les points gênants à régler, on se demande pourquoi nous n’avons jamais eu une belle synthèse approfondie par les médias mainstream sur les évènements syriens.

     102

    Alerter
    • Alfred // 12.03.2018 à 07h14

      La prochaine fois que de couards adorateurs de la liberté (journalistes par exemple) vous parlent de démocratie ou d’innocents massacrés, ayez une pensée pour les habitants de la goutha qui ont brandi le drapeau national syrien et sont descendus dans la rue pour manifester et demander le départ des jihadistes AVANT l’arrivee de l’armée syrienne….
      Ces gens toujours sous la coupe et la menace de gens armés n’ont ils pas un courage extraordinaire ? Pensez vous qu’ils l’ont fait sans en payer le prix ?
      Pensez ensuite au journaliste qui n’aura même pas le courage de publier une seule photo de gens manifestement heureux d’être libérés de l’enfer. Ces photos sont pourtant faciles à trouver.

       81

      Alerter
      • tepavac // 12.03.2018 à 09h42

        Alep libéré;
        https://www.youtube.com/watch?v=89rjmVS67wM

        Raqqah libéré;
        https://www.youtube.com/watch?time_continue=195&v=e2UkMfomZng

        La recherche par vidéos donne un résultat sensiblement identique pour les villes de Mossoul, la Ghouta-est et falloudja.

        Il semble que “libérées” par le gvt Syrien ou par les “modérés” de la coalition, les populations ont choisie sous quel cieux il fait mieux vivre….

         12

        Alerter
      • Christian Gedeon // 12.03.2018 à 18h57

        Mon cher Alfred,je viens d’écouter sur France Inter un vrai cingle qui réclame a cors et a cris le bombardement de la Syrie,des no fly zones et plus si affinités,un dénommé Nicolas Tenzer. Grave,t.res grave cet homme la…le Romain Goupil de la Syrie,complètement déchaîné sous l’aiguillon de l’animatrice dont le nom m’échappe. Un véritable appel à la guerre. Hallucinant “service public”!

         12

        Alerter
        • Pascalcs // 13.03.2018 à 00h48
          • tepavac // 13.03.2018 à 05h24

            Hahahah!
            la prétention de cet énergumène est désopilante, je cites;

            -la journaliste; qu’est-ce qui “nous” empêche de terrasser l’aviation d’Assad comme pour la Libye?

            le fat; ” rien!, rien ne “nous” empêche de stopper l’armée d’Assad, l’ONU est illégitime !”

            Hormis que le “démocrate” nicolas tenzer décide pour le “nous”, il faut quand même lui reconnaitre le premier prix “Lino/Audiard….

            Il devrait sortir sa tête des médias msm et redescendre sur terre, et surtout, quelqu’un devrait lui expliquer que ce n’est pas un jeux.

             5

            Alerter
            • Alfred // 13.03.2018 à 09h08

              Ce petit crétin n’est pas le problème. Par contre il serait bon de rappeler à chaque occasion aux journalistes et dirigeants de cette radio le rôle de la radio “mille colines”.
              Il y a un pas qui consiste à passer de “radio Paris” (qui ment…) (c’est le quotidien atlantiste europeistes mondialiste tout venant) à “radio mille Collines” (qui consiste à appeler à la guerre et à la mort). Ces gens ont une responsabilité.

               6

              Alerter
    • Pas expert // 12.03.2018 à 10h07
    • Pegaz // 12.03.2018 à 10h50

      Histoire de coïncidences : C’est bien en Grande-Bretagne que l’on fait cette offre à Roland Dumas quelques mois avant le début du « printemps syrien ».

      L’OSDH officie depuis la Grande-Bretagne (son logo d’avant 2017, @wikipédia, est significatif quant à son « impartialité »)

      Les Casques Blancs, « la défense civile syrienne » qui ne défendent que les syriens « rebelles », est créé par un ancien militaire britannique.

      Le Réseau Syrien des Droits de l’Homme (Syrian Network for Human Rights), moins présent médiatiquement est également enregistré en Grande-Bretagne (une petite enquête à son sujet : De SNHR via ICRtoP (The INTERNATIONAL COALITION FOR THE RESPONSIBILITY TO PROTECT) jusqu’au « World Federalist Movement – Institute for Global Policy » et ses donateurs
      https://arretsurinfo.ch/qui-se-cache-derriere-le-reseau-syrien-des-droits-de-lhomme/

       15

      Alerter
    • Byblos // 12.03.2018 à 16h57

      Tout à fait d’accord avec Neroulev. J’ajouterais cependant que le troisième complice, la France, a répondu à l’appel avec zèle.

       7

      Alerter
  • astap66 // 12.03.2018 à 07h16

    “La Syrie n’est pas le lieu d’un combat entre gentils et méchants, c’est le théâtre décisif d’une confrontation non seulement régionale mais globale, qui pourrait bien dégénérer en guerre mondiale”.

    Tout est dit
    Il est aberrant que ce type de de propos provoque une telle levée de bouclier des médias mainstream, qui se transforment à vue d’oeil en simples outils de propagande

     33

    Alerter
    • tepavac // 12.03.2018 à 19h52

      Me Nikki Haley, vient de déclarer à l’ONU, que les Etats unis, sont “prêt” à “attaquer” de nouveau la Syrie, si l’agression continu contre les gentils rebelles de la Ghouta!

       3

      Alerter
  • Jeanne L // 12.03.2018 à 09h04

    Plus que des “photos” de gens, j’aimerais avoir un minimum d’informations structurées sur la situation réelle, voir des cartes au jour le jour montrant zones de combat et forces en présences: rebelles, armée syrienne,groupes islamistes radicaux, bases militaires.
    Même si je n’ai pas fait de service militaire quand je vois où était la ligne de front le 24 Février et où elle est en ce 11 mars, je comprends les mouvements qui sont en train de se produire, mais pour voir de telles cartes je vais sur des sites russes, dont on me dit qu’ils sont propagandistes. J’aimerais donc avoir de telles cartes sur les différentes régions de Syrie, qu’on me dise d’où filment les “casques” blancs, où sont les russes, l’armée syrienne, à peu près, en gros (c’est déjà parlant) et j’aurais l’impression d’être informée, après je suis d’accord pour analyser, m’indigner,me réjouir ou militer… mais après. Merci aux journalistes s’ils faisaient ce boulot !

     18

    Alerter
  • Pegaz // 12.03.2018 à 09h25

    Concernant les « rebelles » de Jaysh al-Islam (L’armée de l’Islam), également présent à Alep. (Vu la source, ce document est présentable aux moutons, autruches et lemmings)

    Dans le QG déserté par les rebelles, une caverne d’Ali Baba
    http://fr.euronews.com/2016/12/14/dans-le-qg-deserte-par-les-rebelles-une-caverne-d-ali-baba

     6

    Alerter
  • WASTERLAIN Serge // 12.03.2018 à 10h15

    Moi j’ai cette adresse : http://edmaps.com/html/home_page.html
    Il faut cliquer sur “The maps of the month” puis plusieurs fois sur la carte de la ghouta pour l’agrandir et l’avoir à jour. Actuellement au 10/03.

     1

    Alerter
  • Haricophile // 12.03.2018 à 12h50

    Quand on veut se débarrasser de son chien, on l’accuse d’avoir la rage.

    En fin de compte c’est pratique : A chaque fois que les OTANISTES accusent de quelque chose “moral” sur ceux que qu’ils aimeraient détruire, on peut être certain qu’on est en train de parler de leur propres pratiques. Genre trafic des élections, armes chimiques etc.

    D’ailleurs concernant les armes chimiques, c’est intéressant d’étudier leur histoire et leurs usages. L’Indochine et l’Agent Orange en tête bien entendu, mais avant et après aussi. Si elles sont peu utilisée c’est qu’a l’instar de son grand promoteur, W. Churchil qui y a renoncé à contrecœur, on a constaté que ce n’était pas des bonnes armes et que leur emploi se justifie exceptionnellement par rapport aux armes “traditionnelles”. Sauf peut-être pour génocider du “Viet”. J’ai vu d’ailleurs que les très moralistes USA avaient tenté de fabriquer de la peste noire en aérosol, mais qu’ils y ont renoncé… parce qu’ils n’arrivaient pas a fabriquer les grandes quantités nécéssaires.

     2

    Alerter
  • LA ROQUE // 12.03.2018 à 13h36

    Lorsque certains médias Américains se plaignent de la soit disant-ingérence Russes lors des élections,l’article du Time concernant la Syrie ne manque pas de piquant:
    ” le document propose un système secret de «surveillance des élections», dans lequel «des documents accessibles sur Internet seront disponibles pour impression et diffusion par des militants à l’intérieur du pays [Syrie] et des pays voisins». La proposition appelle également à donner subrepticement de l’argent à au moins un politicien syrien qui, selon le document, a l’intention de se présenter aux élections.”Et de poursuivre:
    “Pour donner plus de poids à cette opposition, les États-Unis envisagent sérieusement le système de surveillance des élections proposé dans le document, selon plusieurs responsables.
    Un officiel américain familier avec la proposition a déclaré: “Vous êtes obligés de vous demander si nous essayons maintenant de déstabiliser le gouvernement syrien.”

     3

    Alerter
  • christian gedeon // 12.03.2018 à 15h27

    La bataille de la Ghouta est bientôt terminée,et les agitations mediatico-politiques sont les mêmes que celles de la bataille d’Alep.Ensuite Idleb et l’inévitable confrontation avec la Turquie. mais nous avons toujours notre comique troupier Hollande qui propose une zone d’exclusion aérienne au dessus..de la Ghouta. Il ne doit savoir lire une carte Michelin celui là,et encore moins une carte d’état major.

     10

    Alerter
  • About // 12.03.2018 à 21h04

    La grande évasion : Angus Deaton
    Prix Nobel d’economie 2015 :
    « La mondialisation ma gérée est un danger
    considérable « 
    Nous en sommes les tristes spectateurs tout
    les jours aux quatre coins du globe…

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications