Les Crises Les Crises
15.mars.201815.3.2018 // Les Crises

[Vidéo] Anne Nivat et Xavier Moreau débattent du scrutin russe

Merci 0
J'envoie

Source : Russia Today France, Anne Nivat, Xavier Moreau, 14-03-2018

A l’approche du premier tour de l’élection présidentielle russe du 18 mars, RT France diffuse tous les soirs, à 19h30, un débat sur le sujet. Pour cette second émission, Anne Nivat et Xavier Moreau évoquent les enjeux du scrutin.

Source : Russia Today France, Anne Nivat, Xavier Moreau, 14-03-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

DUGUESCLIN // 15.03.2018 à 06h12

J’ai vu le débat sur RT.
Je vais assez souvent en Russie où j’ai des amis qui me reçoivent et que je reçois en France.
J’aime engager la conversation à Moscou avec des gens qui dans l’ensemble sont très accueillants et chaleureux et aiment mon accent français qui ouvre les portes. Ils sont étonnés de mes propos différents de ceux diffusés par les médias occidentaux.
Les analyses de Xavier Moreau recoupent les miennes. Les opposants au Président n’ont rien à voir avec les “opposants” chez nous. Ils sont dans l’ensemble beaucoup plus radicaux. Ils estiment leur Président trop conciliant vis à vis du camp occidental dominé par les anglo-américains.
Certains pensent que leur Président ne va pas assez vite qu’il n’en fait pas assez, tant dans la politique intérieure qu’extérieure. Il est un peu trop modéré aux yeux des principaux opposants crédibles.
Le modèle occidental a cessé de faire rêver. Les jeunes sont modernes, créatifs, pertinents et fiers d’être russes.
Je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer beaucoup de gens qui correspondent à ceux dont semble parler Madame Nivat.
Plus nous méprisons les russes, plus ils soutiennent leur Président dans lequel ils se reconnaissent..
Mon espace est peut-être trop limité et je vais m’efforcer, désormais, de rencontrer les gens dont parle Madame Nivat.

74 réactions et commentaires

  • DUGUESCLIN // 15.03.2018 à 06h12

    J’ai vu le débat sur RT.
    Je vais assez souvent en Russie où j’ai des amis qui me reçoivent et que je reçois en France.
    J’aime engager la conversation à Moscou avec des gens qui dans l’ensemble sont très accueillants et chaleureux et aiment mon accent français qui ouvre les portes. Ils sont étonnés de mes propos différents de ceux diffusés par les médias occidentaux.
    Les analyses de Xavier Moreau recoupent les miennes. Les opposants au Président n’ont rien à voir avec les “opposants” chez nous. Ils sont dans l’ensemble beaucoup plus radicaux. Ils estiment leur Président trop conciliant vis à vis du camp occidental dominé par les anglo-américains.
    Certains pensent que leur Président ne va pas assez vite qu’il n’en fait pas assez, tant dans la politique intérieure qu’extérieure. Il est un peu trop modéré aux yeux des principaux opposants crédibles.
    Le modèle occidental a cessé de faire rêver. Les jeunes sont modernes, créatifs, pertinents et fiers d’être russes.
    Je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer beaucoup de gens qui correspondent à ceux dont semble parler Madame Nivat.
    Plus nous méprisons les russes, plus ils soutiennent leur Président dans lequel ils se reconnaissent..
    Mon espace est peut-être trop limité et je vais m’efforcer, désormais, de rencontrer les gens dont parle Madame Nivat.

     114

    Alerter
    • Chris // 15.03.2018 à 15h15

      Madame Nivat souffre du syndrome des journaleux et présentateurs des plateaux TV, qui interrompent constamment leurs interlocuteurs : fatiguant !

       29

      Alerter
      • Visor // 15.03.2018 à 22h25

        Elle est pénible en effet car on sent le militantisme agressif qui ne demande qu’à s’exprimer.L’analyse objective n’est pas son fort malgré ce qu’elle affirme

         16

        Alerter
        • Silk // 16.03.2018 à 00h35

          Enfin pour le coup et sans juger aucunement du continent, si on regarde le déroulé du débat et le temps de parole chacun, ainsi que le nombre d’interruption de l’autre, M Moreau était devant …

           1

          Alerter
        • Yenmarre // 16.03.2018 à 22h26

          À ne pas confondre : militantisme et arrogance du milieu journaliste bobo parigot.

           4

          Alerter
      • Boris // 15.03.2018 à 23h53

        Madame Nivat est une excellente journaliste et Xavier Moreau a bien souffert de la comparaison!

         1

        Alerter
        • Catalina // 16.03.2018 à 05h52

          Boris,

          Excellente ? Vous voulez dire pour ses essais de manipulation et ses approximations ?
          Moreau n est pas journaliste, et il vit en Russie, lui.

           5

          Alerter
          • Boris // 16.03.2018 à 14h39

            Désolé, mais Anne Nivat connait parfaitement la Russie et y passe aussi beaucoup de temps.

            Vivre en Russie n’empêche pas d’être approximatif / d’être biaisé idéologiquement.

            Et j’apprécie qu’Anne Nivat vienne parler sur RT, c’est bien.

             2

            Alerter
        • Cédric // 16.03.2018 à 07h51

          excellente par rapport à quoi ? son physique ?

          du même niveau que les mamies qui disaient que Macron devaient compétent car mignon ?

           2

          Alerter
          • Boris // 16.03.2018 à 14h41

            Commentaire vaseux à souhait…

            C’est simplement une journaliste qui connait très bien son sujet et qui, justement, n’est pas mainstream dans le sens où elle dit ce qu’elle voit et pense, et non ce que l’on attend d’elle (story telling habituel).

             0

            Alerter
            • Bruno // 16.03.2018 à 16h49

              – “Madame Nivat est une excellente journaliste”

              – “Anne Nivat connait parfaitement la Russie et y passe aussi beaucoup de temps”

              Paragraphe suivant:

              – “Vivre en Russie n’empêche pas d’être approximatif / d’être biaisé idéologiquement.”

              Comme “y passer beaucoup de temps”?

              Finalement, l’estocade:

              – “C’est simplement une journaliste qui connait très bien son sujet…”

              On a compris, vous êtes fan mais ce ne sont que des opinions, purement subjectives par essence et qui n’engagent que vous. Rien sur le débat ni sur la Russie, sa politique, sa place dans le monde…Rien! Juste quelqu’un qui ne supporte aucune contradiction…

               5

              Alerter
            • Olivier // 22.03.2018 à 13h17

              Pour moi cette femme est au contraire d’une arrogance sans pareil, d’une agressivité manifeste dans les paroles et dans les actes. Franchement désagréable à écouter. Elle n’a à mes yeux aucune crédibilité et je ne risque pas d’acheter son bouquin, pas plus que de regarder ses documentaires. Dans une autre émission, elle parlait de “régime de Poutine”, tout est dit.
              Je préfère grandement passer du temps dans les bouquins de Moreau ou de Zakhar Prilepine : “Ceux du Donbass” par exemple…

               1

              Alerter
        • Raoul C, // 16.03.2018 à 18h18

          Vous êtes vraiment très généreux.

          Je l’ai trouvée insupportable : 1) elle coupe tout le temps, 2) fait la leçon quand quelqu’un donne son avis qu’il sait être pure spéculation (l’affaire de l’ex-espion) mais qui a le mérite d’offrir une piste (à qui profite le crime ?) 3) joue à la plus nuancée pour pinailler et noyer le poisson 4) n’arrête pas de faire sa promo (celle de son reportage, de son livre et même d’un précédent).

          Ici avec X. Moreau elle n’ose pas trop dire que le candidat « libéral » est le principal opposant à Poutine (elle l’a dit hier quand elle paraissait en solo dans C dans l’air, en terrain conquis donc). Elle n’ose pas car Moreau lui rappelle que les jeunes sont en fait les plus patriotes/poutiniens (ce sont les vieux qui votent communistes), que les manifs des libéraux sont très clairsemées et que l’opposition la plus virulente et nombreuse est nettement plus nationaliste, plus intransigeante que Poutine (il faut envahir l’Ukraine, les affamer, etc.) Bref que Poutine est un centriste dans un pays à la géographie politique très différente de la France.

           13

          Alerter
    • Scorpion bleu // 15.03.2018 à 20h47

      Cette semaine le Prix Nobel Mario Vargas Llosa a accusé les USA de sombrer dans la « pauvreté politique et intellectuelle ». Il a dit :
      « Les conséquences sont prévisibles : la Chine et la Russie sont en train de prendre les places que les USA laissent vacantes, et gagnent de l’influence politique et économique. ».
      “L’expression le plus claire de l’appauvrissement intellectuel et de l’hypocrisie est la constante russophobie colportée par les politiciens, chefs militaires, think tank et médias grand public américains et européens. Presque aucune semaine ne s’écoule sans répétition de la rengaine selon laquelle la Russie menace les sociétés occidentales. Le président Vladimir Poutine est dépeint comme une sorte de « génie du mal » déterminé à saboter les fondements de l’Occident – sans qu’une explication plausible de la raison pour laquelle il entretiendrait d’aussi noirs desseins soit jamais donnée. »

       19

      Alerter
  • max // 15.03.2018 à 06h18

    Ce débat, je l’avais précédemment regardé sur RT-TV, qui s’améliore constamment.
    Xavier Moreau me manquait et il ne m’a pas déçu dans ce débat. Il a une liberté de ton qu’il ne pourrait pas avoir en France, son ancienne analyse vidéo sur les iles Kouriles est un must have.
    Comme cela a été dit, les USA interviennent constamment dans les élections en Russie.
    L’une ce celle dont je me souviens est quand Kerry (je crois que c’est lui) avait demandé a Medvedev (alors président sortant) d’empêcher Poutine d’être candidat a sa succession, heureusement Poutine était l’Alpha et Medvedev l’Oméga de la meute.
    Ces élections ce tiennent dans une période de basculement de plus en plus forte.
    Sur la période 2018-2024
    L’Inde remplacera la Chine comme pays le plus peuplé au Monde.
    Les USA vont perdre leur statut de plus grande puissance commerciale au profit de la Chine.
    Les USA vont perdre leur statut de plus grand émetteur de brevets au profit de la Chine.
    Que du bonheur.

     59

    Alerter
  • DUGUESCLIN // 15.03.2018 à 06h40

    J’ajoute que, même ceux qui critiquent leur président Poutine, finissent par le soutenir quand on l’attaque, car c’est la Russie toute entière qui se sent attaquée au travers de lui.
    Les occidentaux ne connaissent pas les russes.
    Ils n’aiment pas la guerre. C’est un des pires drames qu’ils veulent éviter, les mères ne souhaitent pas voir mourir leurs enfants, mais si on veut les envahir, les vaincre, ou les soumettre ils ont la force de la légitimité, ils deviennent héroïques et se battent jusqu’à leur dernière goutte de sang.
    Le monde occidental n’a pas du tout une vision claire de la Russie. Et pourtant ils sont si proches de nous.

     85

    Alerter
    • Mitch // 15.03.2018 à 07h14

      En fait pour faire simple, “le monde occidental” voit les Russes comme des “moujiks”, des péquenots sans aucune culture, limite analphabètes. Et pour connaitre un peu la Russie, même les conversations de bistrot, sont d’un autre niveau qu’en France.

      Les soit disant “principaux opposants” dont on nous rabâche à longueur de journée, ils sont en Russie des “quasi inconnus”, ou alors juste réputés pour leur talents de joueur d’échecs. En politique personne ne leur accorde un quelconque crédit.

      Quand au véritables opposants qui ne se gênent pas pour publier dans certains journaux des tribunes au vitriol contre le pouvoir, si nous en avions des comme ça en France, le FN passerait pour un club de neuneu, limite ringard. Heureusement pour la Russie, les positions de ces opposants ne séduisent qu’une infime partie de la population.

       43

      Alerter
      • ceusette // 15.03.2018 à 12h09

        J’irai plus loin, car crois même que les Français, même (et surtout) éduqués, perçoivent les Russes comme des “Tatars”, voire des “Huns”, quoiqu’il en soit, des sortes de barbares “turco-mongols” (sic. Ce n’est pas mon opinion, et d’ailleurs, j’ai le plus grand respect pour ces peuples!) prêts à envahir, violer, massacrer, piller l’Occident, et sont souvent surpris, quand ils vont en Russie, de constater qu’ils sont habillés à l’européenne, et physiquement, des Européens (il y a bien sûr beaucoup de minorités de tout le continent eurasiatique. Encore une fois, je présente leur vision). De tels préjugés sont franchement étonnants. C’est donc une vision teintée de racisme qu’ils peuvent se permettre contre les Russes, alors qu’ils ne peuvent le faire ouvertement sur d’autres peuples extrême-oriental. Pourtant, la contribution de la Russie à la culture occidentale est MAJEURE. Je l’ai écrit en majuscule, car c’est très important de le rappeler (hélas, on ne devrait pas avoir à le faire)

         17

        Alerter
        • Ben // 15.03.2018 à 13h42

          Je me souviens d’avoir entendu Emmanuel Todd dire que la russophobie est la xénophobie des “élites”. Une manière de trouver un bouc émissaire sur qui cogner, faute de pouvoir s’en prendre aux Arabes, aux Juifs, aux Africains ou autres populations habituellement visée par les racistes ordinaires. Cela me semble crédible. Le “russie-bashing” est particulièrement gratiné sur Arte et France Culture. Trop irrationnel et exagéré pour ne pas être suspect.

           33

          Alerter
          • Scytales // 15.03.2018 à 22h50

            Effectivement, la ligne éditoriale de France Culture est étonnante… d’inculture sur la Russie.

            A l’inverse, sa consœur, France Inter a, je tiens à le souligner car j’ai été agréablement surpris, produit un “Téléphone sonne” sur la Russie intéressant ce jeudi soir 15 mars, avec des invités qui ont tenus des propos plutôt nuancées et parfois originaux, loin en tout cas du manichéisme dans lequel les émissions sur la Russie s’enferment généralement.

             2

            Alerter
          • ai // 15.03.2018 à 23h25

            Très bien dit. On aurait pu rajouter LCP, libération, le monde…

            Je me souviens d’une émission sur france culture où les invités ne trouvaient rien à redire sur les politiques menées dans les pays baltes envers les minorités russophones…alors que transposer dans un autre pays, les mêmes auraient été choqués.

             5

            Alerter
      • Yenmarre // 18.03.2018 à 11h32

        Ben cela fait soixante ans qu’on se farçit la propagande hollywoodienne particulièrement antirusse pour être antisoviétique. Quatre générations de débilités Il faudra au moins autant de temps pour réinitialiser nos “intelligences”. Ne pensez vous pas ?

         0

        Alerter
    • Dominique // 15.03.2018 à 11h11

      « Le monde occidental n’a pas du tout une vision claire de la Russie »
      Personnellement, j’ai du mal à comprendre en quoi la Russie ne fait pas partie du « monde occidental ».

       12

      Alerter
      • Mitch // 15.03.2018 à 11h27

        C’est “l’occident” qui ne veut pas que la Russie ne fasse pas partie de leur “club”.
        “L’occident” ou la la “communauté internationale” = vassal des USA.
        Or la Russie n’en est pas.
        Et de toutes façon, de part son étendue et sa langue, la Russie est un pays “Euro asiatique”.

         17

        Alerter
      • DUGUESCLIN // 15.03.2018 à 15h26

        Dominique,
        En effet il est contradictoire de se dire “européen” et d’exclure la plus grande puissance d’Europe.
        La Russie n’a jamais cessé de tendre la main, non pas aux européistes qui ne défendent pas les intérêts de l’Europe, mais aux autres pays européens qui ont ensemble des liens culturels importants et des intérêts économiques continentaux communs.
        De la Vendée jusqu’à l’Oural nous accommodons toutes sortes de soupes aux choux.

         17

        Alerter
    • Günter Schlüter // 15.03.2018 à 14h12

      Je plussoie.
      Je fréquente des Russes depuis plus de 25 ans. Ils sont très prévisibles, car ils disent ce qu’ils font, et surtout ils font ce qu’ils disent.

      Alors, ils serait plus qu’important que les dirigeants occidentaux interprétent correctement les messages qu’ont émis ces dernières deux semaines Poutine, Lavrov, Schoigou, Gerassimov et autres. Toutes ces interventions étaient très claires: Si vous nous attaquez, vous allez vous voir confrontés à des représailles très très dures.

       23

      Alerter
      • tepavac // 16.03.2018 à 01h14

        Le problème c’est que “nos” politiciens ne comprenne pas ce langage.
        Des années passées à dire des choses sans fond et surtout sans que nul ne s’en révolte, fait croire à cette caste de bonimenteur que tout n’est que du vent, et surtout les paroles électorales.

        Le problème, c’est l’orgueil et la prétention démesurée des “élites” de quelques pays, dont le notre, et qui face à un homme incorruptible, ni par la vénalité ni par la menace, sont dévorés par une jalousie animale.

        En définitive le problème, c’est nous, nous qui en maugréant du bout des lèvres, avons accepté d’être gouverné par des saltimbanques ou des escrocs.

         5

        Alerter
    • Scorpion bleu // 15.03.2018 à 20h52

      Je suis d’accord avec votre analyse. Je vais régulièrement en Russie depuis 1976, pour le travail et à présent les amis.
      Les russes et surtout les jeunes sont lucides sur notre déclin pathétique, ils ne rêvent plus beaucoup à notre Occident ! Seules notre langue française, notre littérature et poésie passées les enchantent toujours.

      Je conseille à Mme Nivat de lire les jeunes écrivains, qui furent des opposants à Poutine dont ils ont finalement compris les enjeux et la méthode. Je pense à Prilepine et aussi à Chargounov.

       12

      Alerter
  • T’chouk // 15.03.2018 à 07h21

    Anne Nivat, un ton un peu moins péremptoire n’enlèverait rien à vos propos. Merci!

     57

    Alerter
    • Catalina // 15.03.2018 à 08h44

      c’est la compagne de Bourdin, je suis allée sur son wiki et je me demande quand elle a trouvé le temps de passer 10 ans en Russie, on dirait plutôtqu’elle y est passé vite fait 10 fois…. je n’ai pas du tout aimé son manque d’éducation et sa suffisance et qu’elle se croit investie “d’expliquer aux Français qui ne comprennent pas…”
      Pas très fine non plus sa défense de la clone-macron-jeune-candidate-russe-sans-aucune-expérience qui parle anglais, bien évidemment….

       52

      Alerter
      • DUGUESCLIN // 15.03.2018 à 15h13

        Xavier Moreau parle russe. Il aurait du lui faire quelques remarques en langue russe, juste pour voir ( entendre).

         24

        Alerter
    • caliban // 15.03.2018 à 09h33

      Elle a un melon incroyable … moi je, moi je …

       33

      Alerter
    • V_Parlier // 15.03.2018 à 15h20

      Anne Nivat s’adapte en fonction de son entourage. Quand elle se trouve dans un débat rempli d’anti-Poutine, elle se lâche bien plus! Ici elle se retient. Je remarque d’ailleurs que sur les médias mainstream ces derniers jours le choix des invités est un peu plus panaché, obligeant les pourfendeurs de la Russie a faire des efforts de subtilité (mais on a toujours 2-3 mensonges qui sont glissées au passage, en parenthèse et rapidement pour que personne n’ait le temps d’y revenir).

       20

      Alerter
      • Ben // 15.03.2018 à 15h44

        Exact. Nivat fait avant tout la promotion de sa personne. Je l’ai entendue bien moins nuancée au sujet de Poutine sur France Culture. Quand il faut cogner comme une brute, elle fait le boulot. Ça lui attire les sympathies qui aident les carrières.

         18

        Alerter
      • Raoul C, // 15.03.2018 à 16h28

        Hier chez Zemmour et Naulleau, elle était assez conciliante avec Zemmour et Sylvain Tesson sur la Russie.

         6

        Alerter
  • Le turk // 15.03.2018 à 07h55

    j’ai regardé ce débat sur RT qui devient de plus en plus mon canal d’info favoris , Xavier Moreau je connaissait déja , ses analyses pertinentes et son objectivité , Anne Nivat, je la découvre, compte tenu de sa visibilité sur différentes chaines qui fait d’elle la référence dans le PAF français concernant la Russie , néanmoins je la trouve partiale dans ses analyses collant le modèle occidental à chaque propos pour critiquer la politique de Poutine, niant le référendum de la Crimée, occultant le coup d’état de Kiev, mettant le doigt sur les mensonges de WP sans jamais faire référence aux mensonges de l’Empire US et consorts , alors Anne Nivat, petit soldat de l’info pour le compte de l’occident , trop visible actuellement pour ne pas etre suspecte.

     63

    Alerter
    • Catalina // 15.03.2018 à 08h48

      c’est la compagne de Bourdin !!!! ceci explique cela ! et
      “Elle collabore à l’International Herald Tribune, au New York Times et au Washington Post.”

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Nivat

       28

      Alerter
      • condamy // 15.03.2018 à 13h22

        mais aussi fille de l’éditeur de l’age d’homme trés fortement russophobe … et habitant en Suisse .

         10

        Alerter
        • Raoul C, // 15.03.2018 à 20h10

          Condamy, je pense que c’est inexact. Son père a été un collaborateur (traducteur), mais pas éditeur.

          L’Âge d’Homme est une maison d’édition fondée en 1966 à Lausanne par l’éditeur d’origine serbe Vladimir Dimitrijević avec l’aide de l’écrivain et éditeur Dominique de Roux.

           4

          Alerter
  • Pierdec // 15.03.2018 à 08h49

    Dommage que Madame Anne Nivat soit si péremptoire dans le débat qu’elle rend, par sa volonté permanente d’affirmer son opinion, désagréable à suivre. D’autant plus que lorsqu’on suit les discussions, on s’aperçoit que son opinion et celle de Xavier Moreau sont relativement proches.
    Merci à Xavier Moreau de sa patience.

     43

    Alerter
    • Le turk // 15.03.2018 à 09h04

      Anne Nivat titulaire d’une bourse d’étude Fulbright ce qui n’est pas un gage d’impartialité
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_Fulbright
      Conjointe de Bourdin ce qui n’en est pas un autre.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Nivat

       31

      Alerter
      • ANNA // 15.03.2018 à 10h22

        Hier, soir sur la 5, Anne Nivat était l’une des invités de Marina Carrère d’Encosse
        http://www.tv-replay.fr/le-monde-en-face/

        et Anne Nivat a raconté qu’elle était en Crimée en 2014 au (moment de la fameuse “annexion”) et elle a vu de ses propres yeux, je cite : “des petits hommes verts”

        Je ne sais pas si Jean-Jacques Bourdin est au courant que sa femme est folle…

         27

        Alerter
        • Catalina // 15.03.2018 à 10h53

          Bonjour Anna,
          Désolée mais il y avait bien des hommes polis vétus de vert, c’était l’armée russe qui loue le port de Sébastopol depuis longtemps et en avait le bail jusqu’en 2042 ; Ce que l’Occident qui pourtant le savait a tout de suite manipulé pour parler d'”invasion” et ce que semble ignorer “la spézialiste” Nivat de la Russie !! ;O)
          “En 2010, après d’âpres négociations, l’Ukraine accepte de prolonger jusqu’en 2042 le bail de la Russie sur le port de Sébastopol. Moscou conserve donc cette base militaire stratégique, où sa flotte de la mer Noire stationne depuis le XVIIIe siècle.”
          https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9bastopol

           17

          Alerter
          • ANNA // 15.03.2018 à 11h38

            Bonjour Catalina

            “Il est difficile de chercher un chat noir dans une pièce sombre, surtout s’il n’est pas là. C’est d’autant plus difficile, si ce chat est intelligent, audacieux et poli.”
            Sergueï Shoïgou

            😀

             12

            Alerter
            • Owen // 15.03.2018 à 12h22

              A tous.

              J’ai vu l’émission donnée en lien par Anna. Ca m’a dévasté. Mais c’est une vieille histoire: je n’ai plus de TV depuis qu’elle a montré, sans gêne aucune, la dissection d’un extra-terrestre, “l’affaire Roswell”, avec Pradel. Il y avait un fou dans la maison: soit la TV, soit moi, j’ai dû choisir.

              Pour les “hommes verts”, je vous recommande ce lien:
              https://www.youtube.com/watch?v=l7TFO7RLFrw

              C’est toute l’histoire, dans le détail, depuis Maïdan jusqu’au referendum en Crimée, avec plein d’anecdotes étonnantes. Un documentaire à partir d’une interview de Vladimir Poutine. Il y a des images d’archives et des reconstitutions, qui ont parfois un air naïf, mais ne pas s’arrêter là-dessus. Et il y a ces petits hommes verts (plus précisément, les “gens polis”).

              Il n’y a qu’une version: celle de Poutine.
              Mais essayez de formuler l’expression, après le visionnage, “c’est un gros fèque niouze” et vous en sentirez toute l’indécence et la vulgarité.

               8

              Alerter
        • Alfred // 15.03.2018 à 11h59

          C’etait déjà un complot des russes: ils savaient très bien qu’en parlant “d’hommes verts polis” leurs adversaires comprendraient “petits hommes verts” (on est polis quand on est petit n’est ce pas, sinon on a pas besoin) et que par voie de conséquence ils feraient appel à leurs meilleurs experts en “ufologie”. Satanés russes.

           11

          Alerter
        • V_Parlier // 15.03.2018 à 15h34

          A cette occasion (où le même genre de débat se reproduit actuellement sur plusieurs chaines) il y a souvent un gros mélange (volontaire) entre la reprise de la Crimée et la supposée invasion du Donbass: Poutine affirmant qu’il respecte les engagements sur le nombre de militaires stationnés en Crimée (*) et qu’il n’a donc pas envoyé de (nouvelles) troupes, constituerait le terrible mensonge qu’on assimile par approximation à: “Il nie que ses troupes ont envahi le Donbass etc…” (alors qu’il n’y avait pas de troupes russes dans le Donbass, rappelons le: https://www.youtube.com/watch?v=Lq1WaRHsiKg ). Et ça, on y a droit à chaque fois, les coup d’Etat restant, lui, très secondaire.

          (*) On peut objecter que c’est se f… de la g… des occidentaux, mais après ce qu’il s’était passé je pense qu’ils le méritaient.

           7

          Alerter
        • Moussars // 15.03.2018 à 21h20

          Sur la 5 hier soir, c’était “1984” puissance 10 !
          C’était tellement énorme que j’ai dû rigoler (nerveusement) une bonne douzaine de fois lors du documentaire…
          Quand au panel “représentatif” des intervenants du débat…

           0

          Alerter
      • Christiane Lapôtre // 15.03.2018 à 12h32

        Ce serait plus agréable si cette Anne Nivat laissait parler Monsieur Moreau, elle l’interrompt constamment. Elle se prend trop au sérieux et a tendance à penser que ce qu’elle dit est la seule vérité. Elle ignore donc que le coup d’état, en Ukraine a été fomenté par les USA; comme journaliste, elle devrait au moins, savoir cela.

         20

        Alerter
        • V_Parlier // 15.03.2018 à 15h39

          Elle sait tout. Elle a passé beaucoup de temps en Russie. Simplement elle parle pour son camp.

           10

          Alerter
  • DUGUESCLIN // 15.03.2018 à 08h54

    Il y a très peu de forces politiques sur lesquelles les mondialistes occidentalistes peuvent s’appuyer en Russie. Les opposants encore relativement actifs sont les nostalgiques de l’époque soviétique qui les sécurisait, mais ne concerne que les anciens qui vouent encore un culte à Staline, et les autres sont des ultra-nationalistes. Ces deux groupes d’opposants, peu nombreux, ne sont pas utilisables par les services étrangers de déstabilisation, car ils sont anti atlantistes.
    Alors même si Madame Nivat espère convaincre, il n’y a pas ou peu de pro-atlantistes qui puissent représenter une force politique susceptible de permettre un changement de gouvernement ou une révolution colorée, soutenue et financée selon les ingérences habituelles que les russes connaissent, des impérialistes américaino-atlantistes..

     32

    Alerter
    • V_Parlier // 15.03.2018 à 15h46

      Ils n’ont que deux choix:
      1) Le corrompu anticorruption ( http://www.youtube.com/watch?v=mt9u8lIe-2Y ) qui serait interdit en France en parlant ainsi dans ses meetings. Mais il est inéligible. Ballot pour cette fois!
      2) L’ex présentatrice de télé-réalité complètement immature et caractérielle qui se présente aux élections mais est la risée de tout le monde. En France on l’appelle “celle qui défie Poutine” (alors qu’on pourrait penser qu’elle lui rend finalement service tellement elle est ridicule et paranoïaque): Ksenia Sobchak. Je ne m’étonne plus qu’une émission lui ait été consacrée (bien que je ne l’aie pas vue, c’était trop tard).

       9

      Alerter
  • Gilles // 15.03.2018 à 08h58

    Cette Dame a une tres haute option d’elle meme et des le depart, cela m’a mis tres mal a l’aise, alors que je ne la connais pas du tout et que je n’en avait jamais entendu parler, donc je n’avais aucun a priori negatif.
    Par la suite d’ailleurs, cela s’est confirme lorsqu’elle a reproche a X Moreau de Donner son opinion, mais immediatement apres, Elle a donne la sienne.
    Pour moi, Elle fait partie de ces gens qui ne supportent pas que les autres aient une opinion differente de la leur, et que leur opinion puisse etre remise en question.
    Cela fait qu’elle donne l image D’une persone tres peremptoire, persuadee que c’est Elle qui detient la verite avec Un grand V.
    Pour une journaliste, je trouve cela tres genant car a l’origine de parti pris et de jugements peu equilibres, ce qui ne me donne pas tres envie de lire son livre.
    Pour quelqu’un qui Vient faire la promotion de son livre, cela demontre une fois encore son absence de comprehension de l’autre.
    C’est dommage, car il y a aussi une partie de vrai dans ce qu’elle explique.

     31

    Alerter
  • Christophe Foulon // 15.03.2018 à 09h05

    Bonjour je vais faire l’idiot du village.
    En quoi Poutine torse nu avec des patins à glace serait-il plus effrayant que VGE à Macr. (J’évite de mettre des noms vous c… )

     5

    Alerter
    • Le turk // 15.03.2018 à 09h33

      il a la descence de ne pas photoshopper ses bourlets comme Sarko… LOL

       9

      Alerter
  • Catalina // 15.03.2018 à 09h10

    d’une manière générale, je pense qu’après le discours de Poutine du 1er mars, on va assister à de nombreux retournements de vestes en UE : la France “attend” les résultats de l’enquête pour la GB…
    “Forts avec les faibles, faibles avec les forts”, je parle bien sûr des gouvernements, pas des médias qui eux s’asservissent au gré du courant imposé par leurs maitres.
    Là, Nivat arrive à point nommé…… comment ? elle dit “si peu de mal” des Russes ? mais depuis quand a t-on le droit de dire si peu de mal . ;O)

     12

    Alerter
  • Fougnard // 15.03.2018 à 09h33

    Pas pu regarder en entier tellement Nivat s’arroge le droit de couper la parole à Moreau, souvent en déformant ces propos.
    Piètre débatteuse à la solde des élites occidentales dont elle pense qu’elle fait partie.

     36

    Alerter
    • Geof’ // 15.03.2018 à 10h42

      c’est parce que Xavier Moreau est trop galant : il ne sait pas gérer une conversation avec une femme extravertie, surtout du genre Nivat…

      Geof’, neo-communiste belge

       18

      Alerter
      • Fritz // 15.03.2018 à 12h09

        Ah, les femmes péremptoires… Je n’ai pas regardé ce débat, mais ce que disent plusieurs commentaires ne risque pas de diminuer ma misogynie…

        Plus sérieusement, la France de Macron vient de s’aligner sur Teresa May pour accuser la Russie. Provoquer l’ours russe, encore et toujours, malgré sa patience… Ça finira mal pour les provocateurs et provocatrices (Merkel s’est alignée elle aussi sur May).

        https://www.huffingtonpost.fr/2018/03/15/ex-espion-empoisonne-la-france-accuse-a-son-tour-la-russie-pas-d-autre-explication-plausible_a_23386333/?utm_hp_ref=fr-international

        “Finalement, Emmanuel Macron n’attend pas les conclusions de l’enquête”.

         18

        Alerter
        • Alfred // 15.03.2018 à 13h22

          Quel âne. La drm ou la dgse sont probablement en mesure de lui apporter de quoi douter… mais il ne s’agit pas de cela. La vérité n’a pas d’importance.
          En attendant dans les marges du grand public on lit quand même beaucoup de critiques du discours british.
          Par exemple :
          https://off-guardian.org/2018/03/15/the-farcical-reality-behind-theresa-mays-novichok-story/amp/?__twitter_impression=true
          Et qu’est ce qu’on lit? Que la formule top secrète connue uniquement des russes de l’agent toxique “novichok” peut se trouver sur Amazon dans ce bouquin du transfuge russe qui l’a fait connaître en occident :
          https://www.amazon.com/State-Secrets-Insiders-Chronicle-Chemical/dp/1432725661

          Autre chose : le machin super hyper hyper toxique à voyagé depuis une base secrète dans une capsule cachée dans la chaussure d’un hooligan russe ou bien ou bien.. mais quel est ce laboratoire anglais de guerre biologique situé à proximité immédiate déjà?

          Sans compter qu’aucun échantillon n’a été fourni à quiconque pour étayer l’accusation.

          Enfin ceux qui ont de la mémoire se souviendront de David Kelly, spécialiste de ces “choses là” et fameux suicidé dont le dossier médical est classé secret pour 70 ans.
          https://amp.theguardian.com/politics/2010/jan/25/david-kelly-suicide-hutton-inquiry?__twitter_impression=true

          Ça en ferait du travail pour des journalistes.

           22

          Alerter
        • Owen // 15.03.2018 à 15h47

          Pourtant, B. Griveaux après lu conseil des ministres d’hier a déclaré: “Nous attendons les conclusions définitives et que les faits soient parfaitement avérés avant de prendre position sur ce type de sujet comme c’est l’habitude de notre diplomatie». «A chaque fois, nous agissons en fonction d’éléments avérés, prouvés et hautement identifiés et authentifiés». «Nous ne faisons pas de politique-fiction sur des sujets aussi graves».

          Une main vigoureuse, comme celle d’Oncle Joe Biden, doit faire subir à Macron ce qu’Obama a expliqué une fois:« On est bien obligé de tordre le bras des pays qui ne font pas ce que nous voulons ».

          Avec les élections russes et la coupe du monde à venir dans le viseur, on rassemble une nouvelle fois les pays de l’UE/OTAN (réarrimer T May avec l’UE, remuscler Merkel devant le Bundestag, éteindre les envies souverainistes de l’Italie…) pour un nouvelle offensive médiatique avec cliquetis de bombes contre la Russie.
          Encore des mois épuisants en perspective.

           14

          Alerter
        • V_Parlier // 15.03.2018 à 15h52

          Macron vient donc de perdre le seul avantage qu’il avait par rapport à Hollande. (Il ne reste plus qu’à ce qu’il nous engage militairement en Syrie?)

           6

          Alerter
          • Owen // 15.03.2018 à 21h37

            C’est à craindre. Il annonce déjà bouder le stand russe du salon du livre avant la suite.
            Il a voulu se donner une plus grande liberté diplomatique, mais comme il n’a pas d’autre vision que l’UE, c’est la nasse qui l’attend de toute façon. Il risque même de payer les premiers coups de canifs qu’il a donnés (Libye, y aller plus mollo avec la Syrie, oser nommer le neoconservatisme, croire pouvoir négocier directement avec Poutine…).
            Et si toute initiative diplomatique lui échappe, il ne lui reste plus que ce pour quoi il a été fait: privatiser au maximum.
            La broyeuse est décidément parfaitement huilée et implacable.

            En passant, gignoliser Mélenchon et détruire “Le Média” (et leur amateurisme n’y arrange pas), ne sont que d’évidentes nécessités pour l’avancement normal de la coercition atlantiste.

             5

            Alerter
  • st3fc10 // 15.03.2018 à 10h29

    Perso j’ai beaucoup pensé aller en Islande pour faire ma ferme crypto. Si elle sont pas totallement interdites en Russie j’irai à St Peterbourg. Ils ont pas le Kirov ni le Mariinski à Reykjavik…

     1

    Alerter
  • WASTERLAIN Serge // 15.03.2018 à 11h10

    Indépendamment de l’opinion que l’on peut avoir sur les deux intervenants, nos journalistes vedettes devraient s’inspirer de ce débat pour organiser les leurs :
    Équilibre des représentants d’opinions différentes (1 de chaque).
    Temps de parole +/- équilibré.
    Pas de longs monologues de la journaliste avant de poser ses questions.
    Pas de parti pris de la journaliste qui n’exprime quasi jamais son opinion.
    Presque pas d’interruption des participants par la journaliste ce qui leur permet de développer leurs idées.

    Conséquence : quelques interruptions de Xavier Moreau par Madame Niva mises à part qui se comporte effectivement comme si elle et elle seule détenait la vérité vraie comme on dit à Bruxelles, débat courtois, agréable à suivre et instructif.
    Petit bémol, seuls deux ‘experts’ débattent, il me semble qu’un représentant politique de l’opposition et de la majorité n’auraient pas été de trop.

    À montrer dans les écoles de journalisme !

     13

    Alerter
  • Galien // 15.03.2018 à 12h48

    Madame Nivat n’était venu que pour vendre son bouquin. La façon de le sortir à tout bout de champs devant la caméra était pathétique. Au moins au début, j’avoue ne pas avoir suivi le débat jusqu’au bout étant d’une nature fragile.

     13

    Alerter
  • Alfred // 15.03.2018 à 16h52

    Puisqu’on est en pleine mise en pression de la cocotte à la mode ukrainienne, voila une nouvelle qui tombe à point: vous vous souvenez de Nadezhda Savchenko? Elle accuse le procureur général d’ukraine d’avoir saboté l’enquete sur les tireurs du maidan.
    https://www.zerohedge.com/news/2018-03-15/maidan-icon-faces-arrest-admitting-ukraine-official-led-snipers-central-kiev

     6

    Alerter
  • Weilan // 15.03.2018 à 21h54

    Pour ceux qui lisent l’Anglais, il y a plusieurs articles sur Consortium News dont celui-ci:

    https://consortiumnews.com/2018/03/13/the-strange-case-of-the-russian-spy-poisoning/

     2

    Alerter
  • LEVACHER Patrick // 16.03.2018 à 01h23

    Je ne comprends pas les pitreries jambiesque de cuir vêtues de madame Jean-Jacques Bourdin Nivat qui fait des poses acrobatiques et suggestives pendant ses propos très critiquables et pénibles avec laquelle elle manie avec brio les contrevérités et utilise avec une très grande parcimonie la vérité. Heureusement que le brillant Xavier Moreau nous apporte quelques lumières et éclaircissements sur le sujet.

     7

    Alerter
  • dissy // 16.03.2018 à 01h46

    Je crois qu’ils ne seront contents que quand ils auront leur guerre(relisez le livre de J P Chevènement)quand l’escalade commence comme en 1914 il devient impossible de l’arrêter.Macron qui soutient ce jeudi Londres par ‘solidarité'(il avait dit le contraire hier)est un homme dangereux.Seul la voix de Raffarin(pas ma tasse de thé d’habitude)s’est élevée pour stopper cette escalade.Je ne serais pas étonné de voir Villepin sortir de sa réserve prochainement.Même Sarkozy est plus raisonnable(le Medef est européiste et otaniste mais une guerre,nos profits une horreur faut stopper ça).Perso je ne suis pas surpris,depuis Maidan on nous prépare lentement à la grande guerre.Seule option pour certains de liquider les montagnes de dettes et dérivés(cachés sous le tapis).

     3

    Alerter
    • step // 16.03.2018 à 13h17

      et résoudre le problème du chômage en passant !

       0

      Alerter
  • Cedric D // 16.03.2018 à 02h25

    le 28 février, interview éco sur la Russie par deux auteurs (Héléna Perroud, consultante en stratégie franco/russe et auteure de “Un Russe nommé Poutine” (Éditions du Rocher) et Vladimir Fédorovski, écrivain, ancien diplomate et auteur de “Au coeur du Kremlin” (Éditions Stock)

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-parole-aux-auteurs-helena-perroud-et-vladimir-fedorovski-2802-1041589.html

     0

    Alerter
  • EnMarche // 16.03.2018 à 09h03

    Cette femme à gauche est infecte: donneuse de leçon, pédante … c’est ahurissant.

     0

    Alerter
  • Grégory // 16.03.2018 à 15h22

    Le retour que j’ai eu de quelqu’un qui a dans l’ensemble peu de biais pour un français et qui a bossé six mois là bas avec des ingénieurs russes :

    – il y a encore de l’intimidation politique. Si on fait campagne pour autre chose que Russie Unie, localement, on se fait péter la voiture, ou sonner chez soit à 3h du mat’, ou taper… mais enfin on ne se fait pas tuer non plus. Des souvenirs d’anciens ça ressemble à des choses qu’on pouvait encore voire en France dans les années 50-60, localement.

    – les jeunes russes sont sans illusion sur la corruption des élites mais veulent la stabilité sans l’ombre d’un doute à leur esprit. Les année Eltsine sont un trauma national immense et quelque part le ciment absolu qui rend Poutine indéboulonnable. Ils veulent donc Poutine, sans culte de personnalité ni illusion, mais parce que “ça marche suffisamment, et c’est déjà beaucoup”

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications