Les Crises Les Crises
13.décembre.202013.12.2020 // Les Crises

Revue de presse du 13/12/2020

Merci 47
J'envoie

Quelques commentateurs se sont émus quant à la présence de l’article de France TV Info concernant le transfert de responsabilité des laboratoires vers les États en cas de problèmes générés par les vaccins anti-Covid, en profitant pour suggérer comme une dérive de ce qui serait notre ligne éditoriale. Nous leur rappelons que la présence d’un article dans la revue de presse ne signifie pas forcément que nous en partageons le contenu, mais que nous le soumettons à votre vigilante réflexion. En l’occurrence les propos journalistiques se révélaient curieusement paradoxaux.
Ceci dit, nous vous remercions du crédit que vous nous accordez peut-être et vous souhaitons une bonne lecture.

DÉMOCRATIE

Magnanville, fake news officielle

"Et revoici, une fois de plus, le double-assassinat de Magnanville ! Comment le terroriste Larossi Abballa s'est-il procuré les adresses du couple de policiers, Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing, qu'il a assassinés chez eux en juin 2016 ? Accusation frontale, intra-police, ce matin sur France Culture : selon un syndicaliste CGT, Anthony Caillé, c'est ""un syndicat de police, un de ceux qui ont commandé au gouvernement le fameux article 24"", qui a perdu une clé USB où se trouvaient les coordonnées des deux policiers assassinés."

Source : Arrêt sur images

Génocide des Tutsis au Rwanda : l'accès aux archives «secret défense» de la France fait débat

"Plusieurs associations ont pris position pour alerter sur une série de restrictions concernant les archives dites sensibles sur le rôle de l'armée française au Rwanda au début des années 1990. Pour certains historiens, l'accès réservé de ces archives à la seule Commission Duclert pose problème, d'autant plus qu'elles traitent d'un sujet douloureux."

Source : RFI

FranceInfo, l’info autrement ?

"Le 31 août 2016, Franceinfo commençait à émettre sur le canal 27 de la TNT. Avec une ambition : celle de proposer « l’info autrement ». La nouvelle chaîne publique d’information en continu reproduit pourtant largement les pratiques et les travers de ses concurrentes du privé. « Tourner le dos à l’hystérisation de l’info » : c’était l’objectif de Franceinfo selon un de ses promoteurs, Michel Field, alors directeur de l’information de France Télévisions. « On préfère louper un scoop que raconter n’importe quoi », assurait quant à elle Delphine Ernotte, présidente du groupe. Patatras : moins de trois semaines après son lancement, le samedi 17 septembre 2016, la chaîne publique d’info en continu annonce une prise d’otage en cours à Paris qui s’avère… une fausse alerte. On ne pouvait imaginer pire démarrage."

Source : ACRIMED

EUROPE

La grande illusion d'une Allemagne solidaire de l'Europe du sud

"Jusqu’à quand l’Europe va-t-elle jouer solidaire ? Dans l’urgence les États membres sont restés soudés. L’Europe du Nord parcimonieuse s’est rangée au quoi qu’il en coûte français et la BCE a fait ce qui était en son pouvoir pour que l’ajustement soit indolore sur les taux d’intérêt. Ce faisant, de crise en crise, l’Allemagne, à l’insu de son plein gré, se transforme en grand hégémon bienveillant d’une communauté solidaire dans l’hyper endettement. Elle n’a jamais voulu cautionner l’idée d’une mutualisation de la dette européenne. Elle a toujours craint que la crédibilité de l’euromark ne soit un pousse au crime pour les pays du sud. Mais la BCE en neutralisant toute fièvre sur les spreads européens, et en refinançant sans limite les pays les plus exposés, crée une mutualisation de fait, où la signature ne crée plus que de faibles écarts entre les pays."

Source : XERFI CANAL

FRANCE

Destiné aux investisseurs chinois, un ancien flyer d'une Safer passe mal

"J.J. Gaudiche, cofondateur de Terrafine, coopérative de portage foncier, a exhumé un prospectus de la Safer Nouvelle-Aquitaine de 2014, écrit en mandarin et promouvant les domaines bordelais auprès des investisseurs chinois. La Safer propose ses services : « Nous sommes des spécialistes pour l'achat et la vente de parts de sociétés pour le vignoble (…) ; nous vous assistons pour évaluer, estimer, apprécier le vignoble que vous souhaitez acheter (…) ; nous vous assisterons pour gérer vos problèmes de création de société (…) ; nous pourrons vous assister pour toutes les démarches administratives auprès de l’administration fiscale et des douanes (…) ; si vous choisissez les services de la Safer, vous pourrez bénéficier d’une fiscalité préférentielle ». Malgré si elle se justifie par « La Safer, société anonyme, sans but lucratif, avec des missions d'intérêt général, sous tutelle des ministères de l’agriculture et des finances, est l’opérateur foncier des politiques publiques du territoire », le flyer passe mal auprès des acteurs du monde agricole."

Source : Terre-Net

Ventes d’armes : en secret, l’exécutif déclare la guerre au Parlement

"Une note classée "Confidentiel défense" dévoile la stratégie du gouvernement pour torpiller les propositions d'un rapport parlementaire sur un contrôle plus démocratique des exportations d'armement. Silence radio. Depuis la publication, le 18 novembre dernier, du rapport parlementaire sur les ventes d’armes françaises, l’exécutif n’a pas réagi. Du moins pas officiellement. Car, en réalité, le gouvernement a préparé la riposte dans le secret des cabinets ministériels. Objectif : torpiller le rapport des députés Jacques Maire (La République en marche, LRM) et Michèle Tabarot (Les Républicains, LR) et les pistes qu’ils suggèrent pour impliquer le Parlement dans le processus de contrôle des exportations d’armement."

Source : DISCLOSE

1905-2020 : le long chemin de la laïcité en France avec Patrick Weil [Audio]

"La laïcité est-elle en danger ? Cent quinze ans après la promulgation de la loi de 1905 entraînant la séparation des Églises et de l’Etat, l’assassinat au mois d’octobre dernier du professeur Samuel Paty remet en cause un principe jusqu’alors intimement lié à l’histoire de France. Aujourd’hui, la laïcité est à l’honneur sur les ondes de France Culture. A l'occasion de la journée de la laïcité qui se déroule en ce jour, discutons de ce dogme juridique immuablement lié à la République française. Alors que le texte de loi sur les principes républicains doit être examiné en Conseil des ministres ce matin, le gouvernement veut redessiner la laïcité, sans cesse au cœur des sujets sociétaux depuis la mise en place de la loi de 1905."

Source : France Culture - Les Matins

Vers la privatisation de l'Office national des forêts ?

"C’est une disposition rédigée, comme bien souvent, dans le style abscons de la prose juridique, qui pourrait passer relativement inaperçue parmi les nombreux articles que compte la loi d’accélération et de simplification de l’action publique (Asap), qui a été promuguée cette semaine. L’article 79 de ce texte autorise le gouvernement à modifier par ordonnance le Code forestier. Objectif : élargir le recours aux contractuels au sein de l’Office national des forêts (ONF), tout en étendant le champ de leurs missions. A priori assez anodines, ces quelques lignes sont en fait de nature à affecter durablement la structure interne de l’organisme en charge de la gestion des forêts publiques."

Source : Alternatives économiques

Le treizième travail d’Hercule : privatiser l’électricité française

"Le gouvernement est actuellement en pleine négociation avec la Commission européenne afin de trouver un compromis d’ici la fin de l’année au sujet de l’épineux dossier de la refonte de la régulation du nucléaire historique et de l’ouverture à la concurrence des concessions hydrauliques. Ce qui est en jeu est tout simplement une scission d’EDF en trois entités distinctes dont la partie la plus rentable serait ouverte aux capitaux privés. Le démantèlement du groupe public, créé en 1946 par le ministre communiste Marcel Paul, marquerait un pas de plus dans l’accomplissement du projet libéral d’une nouvelle privatisation d’un bien commun de première nécessité : l’électricité."

Source : Institut Rousseau

GÉOPOLITIQUE

Hausse de ventes d’armes en 2019, L’Amérique du Sud sort du lot

"L’institut de recherche SIPRI (Stockholm International Peace Research Institute) a publié le 7 décembre son rapport sur l’évolution des ventes d’armes dans le monde sur l’année 2019. L’industrie de l’armement progresse de 8.5% par rapport à l’année précédente, renforçant son développement en Amérique du Sud."

Source : Portail de l’IE

MATIÈRES PREMIÈRES

Pourquoi la Russie commence à se préparer au déclin des hydrocarbures

"Après l'annonce de BP (https://www.lemonde.fr/le-monde-evenements/article/2020/10/15/le-petrole-a-t-il-amorce-un-lent-declin_6056088_4333359.html), c'est au tour de Vladimir Kolychev, le ministre adjoint des Finances russe, de déclarer «le pic de la consommation d’énergies fossiles a peut-être été déjà atteint». Pour la première fois, un membre du gouvernement russe a reconnu que son pays se préparait à un éventuel déclin des énergies fossiles et à une baisse des recettes tirées des exportations de pétrole et de gaz (un tiers des recettes du budget de l’Etat). La Russie est le premier exportateur mondial d’énergie. V. Poutine s’est engagé à plusieurs reprises, sans y parvenir, à réduire la dépendance de son pays aux exportations d’énergies fossiles. Moscou pourrait maintenant bien être contraint de le faire."

Source : Transition Energies

RÉFLEXION

L’insurrection ne viendra pas

"Toutes sortes d’officiels médiatiques s’entendent à dénoncer la « violence » des casseurs qui discréditeraient la dignité des manifestations. Mais à quoi servent les manifestations ? Elles ne servent pas plus qu’une procession religieuse pour infléchir la volonté divine de la finance. Depuis les gilets jaunes, il serait temps de réfléchir et d’arrêter les réflexes d’indignation médiatique."

Source : Mediapart (blog)

Pour réformer le néolibéralisme, il faut repenser l'économie et la débarrasser de la croyance en l'efficacité des marchés

"Devant l’aggravation des fractures sociales, exacerbées dans les crises, le néolibéralisme fait l’objet de critiques de plus en plus fortes. Au plan économique, mais également au plan politique, où il est désigné comme le principal responsable de la montée des populismes et des risques qui en découlent pour la démocratie. Chercher à réduire ces fractures apparaît ainsi comme indispensable, même si cela ouvre un débat sur l’ampleur des réformes à réaliser. Mais encore faut-il se poser la question de la manière de procéder pour y parvenir. Entretien avec l'économiste David Cayla."

Source : NonFiction

SOCIETÉ

Un indicateur de santé humaine et sociale pour la France ?

"Pour en finir avec le rôle prépondérant du PIB et de sa croissance dans les jugements de progrès, dans les travaux prospectifs (voir par exemple cet exercice sophistiqué de l’OCDE sur les perspectives de l’après Covid, totalement obnubilé par le retour à la croissance), et dans les décisions politiques, on a besoin d’une autre vision du « progrès ». Un terme d’ailleurs discutable pour penser le « mieux », pour réfléchir à « une bonne société s’inscrivant dans la durée » (selon les termes de Dominique Méda). On pourrait lui préférer la notion de « bonne santé sociale, humaine et environnementale » dont nous devrions « prendre soin ». Cette idée rejoint assez bien celles défendues par Éloi Laurent sous les termes de « pleine santé ». Parmi les outils intellectuels qui permettraient de consolider cette bifurcation des modes de pensée, et qui faciliteraient sa mise en œuvre concrète, on trouve des indicateurs et des objectifs chiffrés."

Source : DEBOUT! : BLOG DE JEAN GADREY

Les coûts sociétaux de la publicité en ligne

"La page Wikipédia la concernant est éloquente, elle commence ainsi « La publicité est une forme de communication de masse, dont le but est de fixer l’attention d’une cible visée (consommateur, utilisateur, usager, électeur, etc.) afin de l’inciter à adopter un comportement souhaité : achat d’un produit, élection d’une personnalité politique, incitation à l’économie d’énergie, etc. » 1/ Elle ne s’éloigne pas des définitions plus classiques où l’on retrouve toujours le fait « d’inciter », de « promouvoir », « d’exercer sur le public une influence, une action psychologique afin de créer en lui des besoins, des désirs. » 2/ Il est important de poser ces définitions pour sortir des chaussetrappes où la publicité serait entendue, dans son sens étymologique, comme le fait de rendre quelque chose « public », de le faire connaitre et serait assimilée à de la simple communication, voire à de l’information du public. Non, la publicité n’est pas là pour échanger ni pour informer, elle est là pour inciter."

Source : LA QUADRATURE DU NET

Enquête : Le travail de nuit, nouvelle frontière du capitalisme

"En France, le nombre de salariés pratiquant le travail de nuit a doublé en trente ans, dans l’indifférence générale. Cette évolution a été rendue possible par une intensification du travail et des évolutions juridiques qui ont banalisé des horaires de travail pourtant catastrophiques pour la santé. Enquête sur une bombe à retardement sanitaire et sociale."

Source : Frustration Magazine

Commentaire recommandé

calal // 13.12.2020 à 08h14

« Tourner le dos à l’hystérisation de l’info » : c’était l’objectif de Franceinfo selon un de ses promoteurs, Michel Field, alors directeur de l’information de France Télévisions. « On préfère louper un scoop que raconter n’importe quoi », assurait quant à elle Delphine Ernotte, présidente du groupe. Patatras : moins de trois semaines après son lancement, le samedi 17 septembre 2016, la chaîne publique d’info en continu annonce une prise d’otage en cours à Paris qui s’avère… une fausse alerte. On ne pouvait imaginer pire démarrage. »

parfaite illustration des fondements de la psychologie comportementale: ne vous occupez pas de ce que les gens disent,regardez uniquement ce qu’ils font…
« on reconnait un arbre a ses fruits » matt 7.

24 réactions et commentaires

  • pseudo // 13.12.2020 à 08h00

    > https://www.acrimed.org/Franceinfo-l-info-autrement

    ils auraient pu lire ce blog pour s’informer et informer les français, dont ils sont redevable. Mais non, à la critique du contenu ont oppose des logique de séduction par le contenant. L’apparence plutôt que la consistance. Une caricature du salariat contemporain. De la bullshit info, pour du bullshit job habillé par du bullshit raisonnement, pour obtenir du bullshit papier monnaie. De toutes façons, je les entendus pas plus tard qu’hier parler de changement climatique, ils en étaient encore à rabâcher que c’était pour sauver la planète, c’est la pensée flottante que la gravité n’a pas encore atteinte. Dure sera la chute.

      +3

    Alerter
    • Patrick // 13.12.2020 à 14h19

      La précédente ministre de la culture avait bien dit que les médias d’état devaient éduquer les citoyens pour qu’ils pensent bien ( politiquement correct obligatoire).
      Donc ces journaleux font leur boulot , en attendant de pouvoir leur couper les financements , évitons juste de les écouter.

        +3

      Alerter
  • calal // 13.12.2020 à 08h14

    « Tourner le dos à l’hystérisation de l’info » : c’était l’objectif de Franceinfo selon un de ses promoteurs, Michel Field, alors directeur de l’information de France Télévisions. « On préfère louper un scoop que raconter n’importe quoi », assurait quant à elle Delphine Ernotte, présidente du groupe. Patatras : moins de trois semaines après son lancement, le samedi 17 septembre 2016, la chaîne publique d’info en continu annonce une prise d’otage en cours à Paris qui s’avère… une fausse alerte. On ne pouvait imaginer pire démarrage. »

    parfaite illustration des fondements de la psychologie comportementale: ne vous occupez pas de ce que les gens disent,regardez uniquement ce qu’ils font…
    « on reconnait un arbre a ses fruits » matt 7.

      +14

    Alerter
  • pseudo // 13.12.2020 à 08h19

    >> https://www.nonfiction.fr/article-10569-entretien-avec-leconomiste-david-cayla.htm

    >> Ou plutôt, pour l’expliquer il faudrait remettre en cause la « loi de l’offre », c’est-à-dire la loi qui postule que plus un comportement est rémunérateur, plus il sera adopté. Or, questionner la loi de l’offre revient à faire exploser le modèle que les économistes utilisent pour appréhender les marchés.

    c’est pourtant pas bien compliqué. Il suffit de démontrer que ce qui ce passe sur les marchés n’est pas ce qu’il se passe dans la vraie vie. Valider une théorie par l’échantillonnage d’un groupe contextualisé ne permet pas de le généraliser à l’entièreté d’une population, c’est en fait, une erreur grossière en statistique. La théorie de l’offre dans le contexte d’une place boursière n’est pas fausse, les exemples sont nombreux par ailleurs, mais elles n’expliquent pas le comportement, que l’on peut constater, des travailleurs, qui plutôt que de se former à vendre de la drogue, parce que c’est plus rentable, continue à faire le job qu’ils savent sous payer (!) pour des raisons qui n’ont rien de pécuniaires………………………….. bref le monde n’est pas remplit de psychopathe dégénérés avide de pouvoir, ou complètement absorbé par le besoin d’accéder à leurs désirs, et donc de pognon.

      +9

    Alerter
    • Robert Hue Jr // 13.12.2020 à 20h12

      Excellent ! Sauf qu’aucun économiste ne s’est jamais représenté les hommes comme des « psychopathes dégénérés avide de pouvoir ». Ca, ce sont les fantasmes des antilibéraux primaires au sujet du libéralisme. Les libéraux disent, simplement, que les gens agissent rationnellement, suivant leur échelle de valeurs, qui ne comprend pas que des critères économiques. Si le fait de dire « ce passe sur les marchés n’est pas ce qu’il se passe dans la vraie vie » signifie que les gens ne courent pas après le profit 24h/24 dans tous les secteurs de leur vie, c’est une évidence que personne n’a jamais niée. Même sur le marché, d’ailleurs, les gens ne raisonnent pas qu’en terme de profits. Il est exact que vendre de la drogue est plus profitable que faire un travail honnête, mais il se trouve que la plupart des gens (enfin, de moins en moins, visiblement, mais c’est un autre problème) sont attachés aussi, y compris sur le marché, à d’autres valeurs comme la sécurité, la légalité ou la moralité. Donc, ils préfèrent un travail honnête dont l’utilité, compte-tenu de l’ensemble de ces valeurs, est plus haute, à un travail malhonnête, plus rentable mais moins utile globalement. Je n’ai jamais compris ce qu’il y avait de si compliqué là-dedans.

        +1

      Alerter
      • Didier // 13.12.2020 à 21h25

        « Même sur le marché, d’ailleurs, les gens ne raisonnent pas qu’en terme de profits »…

        Quelle aimable plaisanterie. Il suffit de lire les commentaires sur, disons, Boursorama (ou n’importe quel autre site boursier), pour vérifier que la recherche de profit est l’unique motivation des intervenants, et que toute autre considération, éthique, sociale, philosophique ou autre, passe complètement à la trappe. Voir également les réactions des actionnaires lorsque dans une AG, quelqu’un soulève un problème de ce type (largement documenté en vidéos sur le net).

          +6

        Alerter
        • calal // 14.12.2020 à 07h37

          un marche c’est l’agregation de tous les intervenants:il y a donc heterogeneite des comportements. Le marche c’est la liberte ou chaque intervenant jauge comme il le veut et fait ce qui lui plait.
          Le probleme ce n’est pas le marche,ce sont les tricheurs et les regulateurs. Les tricheurs font leur « boulot »,ils essaient de tricher,de monopoliser pour obtenir une rente et empecher la libre concurrence(reduction du choix des autres intervenants) et l’innovation. Mais les regulateurs ne font pas le leur qui est d’empecher les puissants d’abuser de leur position pour fausser les marches…
          https://www.zerohedge.com/geopolitical/leader-german-audit-watchdog-caught-trading-wirecard-shares-collapse

            +4

          Alerter
      • pseudo // 14.12.2020 à 02h22

        a anti libérale, je préfère anti-laisserfaire. L’interventionnisme quand il s’agit d’empêcher quelqu’un de vous tuer ça ne vous émeut pas, pour autant que je puisse prétendre le savoir.

        Non ce n’est pas du fantasme. Une partie de l’humanité est néfaste et elle nous emmène à notre perte. Sinon expliquez nous l’augmentation des inégalités généralisés dans les pays « développés ». Expliquez nous 2008. Expliquez nous lehman. Expliquez nous les bulles.

        C’est de la pensée simplificatrice et bisounours que de prétendre aplatir les différences de l’humain dans la prétendue rationalité de la recherche d’efficience exprimée uniquement en unité monétaire au détriment de tous les autres paramètres.

        Quand à savoir si ma généralisation vaut moins que la votre, dont je ne doutes pas que des cas particuliers l’illustrent brillamment, n’ignorez pas pour autant que par construction ce sont ceux qui sont jugés les plus efficaces, les plus rationnels, les meilleurs (!) **eu égard aux critères du marché et aucuns autres**, qui impriment leurs manières de penser le monde sur la société. Hors cette recherche d’efficacité, dont le résultat se juge à l’aune de dividende sonnant et trébuchant, est implémenté au détriment de tout le reste.

          +4

        Alerter
        • Cévéyanh // 14.12.2020 à 19h39

          A Calal :
          Le libéralisme est applicable lorsque tous les gens ont cette façon de penser que vous définissez : « agissent rationnellement, suivant leur échelle de valeurs, qui ne comprend pas que des critères économiques. » Ce n’est pas le cas. Certaines personnes aveuglées par le pouvoir, par plus de richesses ou le paraître ne sont plus rationnelles. Evidemment, si elles sont nombreuses, cela « tire » la société vers encore moins de rationnalités. Nous arrivons à des gens qui escroquent, qui trichent.

          A pseudo:
          Vous dites : « a anti libérale, je préfère anti-laisserfaire. »
          Malgré les lois, il y aura toujours des contournements si les lois (justes) ne sont pas comprises et acceptées. Ceci arrivera alors toujours. C’est peut-être du fait de l’individualisme dans nos sociétés, que certaines classes ne cotoient plus les personnes d’autres classes (ou d’autres groupes), qu’ils s’enferment alors dans des bulles de pensées (https://bonpote.com/pourquoi-sortir-de-leffet-bulle-et-des-biais-de-confirmation/), qu’ils ont jamais appris à écouter l’autre qui est différent (et sont donc dans l’affrontement, le rejet…).

            +0

          Alerter
  • LEVIATHAN // 13.12.2020 à 08h44

    Les « Blocs », on ne sait pas qui c’est : ils sont masqués (et sans doute hostiles au port du masque pour le temps ordinaire : contre le « fascisme d’Etat »). Du coup, on peut leur prêter les intentions les plus généreuses, en faire des prolos révoltés, de jeunes idéalistes – en aucun cas des casseurs (discours de bourgeois nantis). Ils s’arrogent le droit d’intervenir dans des manifestations qu’ils n’ont pas initiées et de les pourrir. Des milliers de gens s’abstiennent prudemment d’y venir, mais ils s’en fichent tant qu’il reste assez de manifestants pour leur servir de couverture. Statistiquement, c’est un jeu amusant et très sûr : ils sont si rarement arrêtés. S’ils ont des idées politiques qui ne soient pas des justifications à l’usage des gogos, ils agissent comme des bolcheviks : ils se moquent complètement de ce que la majorité pense, veut et ne veut pas, ils manipulent les choses pour établir leur ordre au nom du Bien utopique dont ils sont les seuls autorisés à définir les contours. Mais c’est l’hypothèse la moins probable. Reste les faits : violence et instrumentalisation. De beaux héros romantiques en vérité, de nature à fasciner Mediapart ! Le must, pour ce dernier, serait que les saints migrants se fissent Blocs. Alors, l’ignominie de nos sociétés libérales, hontes de la Galaxie, apparaîtrait dans toute son horreur.

      +7

    Alerter
    • Jean // 13.12.2020 à 16h17

      @LEVIATHAN

      Si «énormément de gens à Paris se sont dispersés à 18h» lorsque la manifestation touchait à sa fin, «des petites crapules qui sont les black blocs» sont quant à elles restées sur les lieux», selon le président de République souveraine, et «ont réussi à flamber une succursale de la Banque de France». Et d’ajouter : «Ces crétins pensent qu’ils ont fait un acte révolutionnaire. Il faut savoir que ces fils à papa, puisque la plupart d’entre eux sont des enfants de bourgeois qui ne finissent jamais en prison, ne sont jamais interpellés ni blessés, n’ont jamais de problème avec la police.» Or, selon Georges Kuzmanovic, «quand vous êtes Gilets jaunes, vous finissez en prison : 12 000 arrestations, 3 000 condamnations, 1 000 personnes envoyées en prison alors qu’elles n’avaient jamais manifesté».

      Source : https://francais.rt.com/france/81239-black-blocs-idiots-utiles-pouvoir-avec-benjamin-cauchy-georges-kuzmanovic

        +6

      Alerter
      • Jean // 13.12.2020 à 16h31

        @Jean

        Ces black-blocs sont des fils à papa en recherchent d’adrénaline… car, politiquement, ils aspirent surtout à ce que rien ne change dans leur vie où même la révolution est un jeu sans conséquences.

          +6

        Alerter
    • SanKuKaï // 15.12.2020 à 02h53

      L’énergie que vous dépensez contre les black blocs est beaucoup plus utile au pouvoir que le plus idiot d’entre eux. Mais au moins cet idiot là ne se trompe pas de cible.

        +1

      Alerter
  • RémyB // 13.12.2020 à 09h16

    bonjour,
    la journée internationale contre la corruption n’a pas fait la une du grand quotidien de l’ouest de la France, c’est pour le moins curieux …

    https://transparency-france.org/actu/journee-internationale-de-lutte-contre-la-corruption-la-lutte-contre-la-corruption-doit-etre-une-priorite-des-pouvoirs-publics/

      +4

    Alerter
  • PYV // 13.12.2020 à 10h49

    La Safer a but non lucratif à des filiales ou association a d’autres organismes à but lucratif ,à qui cela profite il ?

    https://www.lafranceagricole.fr/actualites/safer-la-cour-des-comptes-denonce-des-derives-1,0,88764822.html

      +1

    Alerter
    • Patrick // 13.12.2020 à 14h23

      La Safer ?
      Au mieux inutile , au pire nuisible.
      J’ai eu à faire passer un achat par la Safer , les taxes sont moins lourdes et ça permet à la Safer de vivre puisque c’est elle qui prend les taxes. A part ça, ça met des délais supplémentaires et ça enlève la liberté aux deux parties . A une époque ça a même donné lieu à quelques détournements ( ça, ça doit être résolu)

        +2

      Alerter
      • Didier // 13.12.2020 à 21h26

        … détournements qui n’existent évidemment pas dans les transactions entre acteurs privés, c’est bien connu.

          +2

        Alerter
        • Patrick // 14.12.2020 à 08h03

          Explication des détournements : une agence de la Safer ayant un droit de préemption pouvait parfaitement récupérer un bien et ensuite le revendre à sa guise .. à un copain, à des conditions avantageuses.
          Je pense que le procédé a été « corrigé » .. ou pas selon les régions.

          Donnez des exemples de détournements entre privés.

            +3

          Alerter
  • Jean // 14.12.2020 à 06h19

    Le président chinois Xi Jinping a prononcé samedi un discours par liaison vidéo lors du Sommet ambition climat, qui s’est tenu à l’occasion du cinquième anniversaire de l’accord de Paris sur le climat. Dans ce texte court il définit une philosophie collective et des engagements concrets nationaux (note et traduction de danielle Bleitrach)

    Voici le texte intégral: https://histoireetsociete.com/2020/12/14/texte-integral-discours-de-xi-jinping-au-climate-ambition-summit/

      +2

    Alerter
  • Jean // 14.12.2020 à 06h38

    « Guerre des riches contre les pauvres, elle est à l’image de ces chapelets de bombes largués sur les Coréens, les Vietnamiens, les Cambodgiens, les Laotiens, les Irakiens, les Palestiniens, les Syriens, les Libyens, les Afghans, les Yéménites. Son symbole, c’est le B 52, le napalm, le chasseur F-15, le missile Tomawhak, le drone Predador, toute cette machinerie sophistiquée de la mort administrée à distance, sans risque, sans faux frais pour les exécutants de la punition venue du ciel. C’est aussi la guerre par procuration, l’embargo, le blocus, la guerre économique, la déstabilisation insidieuse, l’action clandestine, les coups d’État fomentés par la CIA, la manipulation de la terreur, les Freedom Fighters du jihad global et du takfir sponsorisé, toutes ces guerres du « monde libre » dont les démocraties sont friandes, sous la conduite d’un empire qui se prend pour la puissance vengeresse. L’Amérique, c’est le Fléau du Bien. »

    Source : https://www.legrandsoir.info/le-fleau-du-bien.html

      +4

    Alerter
  • Jean // 14.12.2020 à 06h50

    Présidentielles 2020 : l’Amérique en route vers le mur ?

    « Pour essayer d’y voir un peu plus clair, il conviendrait d’abord de faire la lumière sur les fraudes invoquées par le président sortant et ses soutiens. Exercice particulièrement ardu, car les informations à ce sujet sont à la fois difficiles à obtenir et très contradictoires. Certaines émanent des grands médias et des grands réseaux sociaux ayant résolument pris le parti de se débarrasser du président sortant, quitte à mettre en place des systèmes de propagande et de censure quasi totalitaires. D’autres proviennent de sources alternatives, plutôt favorables à Donald Trump celles-là, qui déversent dans une confusion totale une masse de faits invérifiables, non hiérarchisés et parfois accompagnés de théories délirantes. Il faut ensuite essayer d’un peu mieux connaître le système constitutionnel américain concernant le choix du président, ses règles, mais également sa philosophie. Et enfin identifier la stratégie judiciaire qui semble avoir été choisie par Donald Trump pour se maintenir au pouvoir. »

    Source : http://www.entelekheia.fr/2020/12/11/presidentielles-2020-lamerique-en-route-vers-le-mur/

      +1

    Alerter
  • Myrkur34 // 14.12.2020 à 10h42

    Dans l’article  » L’insurrection ne viendra pas » concernant Mr Lepaon (ex- secrétaire général de la CGT) et son nouvel emploi comme inspecteur général de la jeunesse et des sports première classe. (Précision wikipédia)
    Voici le lien pour son modeste salaire.

    https://www.emploi-collectivites.fr/grille-indiciaire-etat-inspecteur-general-jeunesse-sports-igjs/0/5763.htm

    Bien sûr, ce genre de personnage vous aura fait la morale toute sa vie car il est bien entendu dans « le camp du bien ». La preuve il a écrit un livre « La vie continue » où il précise avoir songé au suicide suite à son débarquement de la Cgt.
    Finalement il a préféré aller à la soupe.

      +1

    Alerter
  • xavier37 // 14.12.2020 à 18h57

    « En 1892, une loi interdit le travail de nuit des femmes dans l’industrie. Cent ans plus tard, la loi du 9 mai 2001 lève ces restrictions, au nom de l’égalité professionnelle entre hommes et femmes. … Le travail de nuit a des effets nocifs pour la santé, aussi bien pour les hommes que pour les femmes [1]. »
    Sous le gouvernement PS de Mr Jospin.
    Etonnant non?

      +1

    Alerter
    • Patrick // 14.12.2020 à 20h21

      L’égalité c’est l’égalité.. et pis c’est tout.
      Il y a encore beaucoup à faire dans ce domaine , les hommes représentent encore les 3/4 des accidents de travail et les 2/3 des maladies professionnelles.

        +3

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications