Les Crises Les Crises
22.novembre.202022.11.2020 // Les Crises

Revue de presse du 22/11/2020

Merci 43
Je commente
J'envoie

Pendant que l’emmarchisme compte sur la stratégie du choc pour imposer sans vergogne de nouvelles mesures liberticides réellement inquiétantes dans un élan contre lequel Emmanuel Todd mettait en garde dès l’entre-deux tours et au début de cette année (Extrait 1 & Extrait 2), voilà dans cette revue de presse de quoi inciter à la discussion, voire pire si affinités, sur des sujets variés, ce pourquoi je remercie nos fidèles contributeurs.

CRISE DE L’EMPLOI

Éradiquer le chômage et la précarité, c’est possible : le Smic socialisé !

"La transition écologique de nos économies nécessitera des reconversions massives d’emplois. Cela ne sera possible que si tout le monde est certain d’avoir une place dans cette société. Il est donc urgent d’éradiquer le chômage et la précarité en quelques mois. Le Smic socialisé réalise une mutualisation de la valeur de la production et permet de garantir à toutes et à tous, emploi et revenu. Voilà des dizaines d’années que le chômage et la précarité empoisonnent nos sociétés. La seule perspective donnée à la résorption du chômage est encore et toujours la croissance, une croissance aveugle qui détruit notre climat et les écosystèmes. Mais cette croissance se réduit décennie après décennie."

Source : ECONOMIE : LE SITE DE BENOIT BORRITS

CRISE ÉCONOMIQUE

Faillites des pays pauvres : la crise qui vient

"Les pays du G20 annoncent une solution commune pour la restructuration de la dette des pays les plus pauvres dont les finances se sont encore détériorées avec la crise du covid. Insignifiant au regard des besoins dénoncent les ONG. Revue du verre à moitié plein, et à moitié vide."

Source : France Culture - La Bulle économique

DÉMOCRATIE

Au revoir, démocratie chérie

"Il est temps de comprendre qu’avec Emmanuel Macron et sa pratique autoritaire du pouvoir, nous quittons les rives de la démocratie libérale. Les manifestations corporatistes et les belles tribunes n’y changeront rien, pas plus que les bonnes manières de bourgeois bourgeoisant entre eux, comme le disait Jaurès. Les lois d’exception et les lois scélérates de contrôle de la parole et de l’expression libre s’accumulent, poussées par l’agenda sanitaire et sécuritaire. Le droit de manifester est remis en cause par la violence institutionnelle systématique.Pourtant, le langage de duplicité et la novlangue macronienne semblent suffire comme gages de bonne volonté démocratique à nombre d’éditocrates de cour, qui continuent d’aduler “le président progressiste, sans opposition crédible”."

Source : Le Monde Moderne

Le triomphe de la Réaction

"Aujourd’hui, réactionnaires, conservateurs et républicains du parti de l’Ordre s’attaquent aux libertés publiques pour mieux réprimer demain celles et ceux qui contesteront leurs orientations politiques. Eu égard à la situation décrite et à la conjoncture présente, les premiers vont l’emporter aisément. L’obscurité s’étend. Nul doute, elle sera persistante. Le savoir permettra de mieux s’y opposer."

Source : Le blog de Olivier Le Cour Grandmaison

ENVIRONNEMENT

Objectif « Zéro artificialisation nette » : Quels leviers pour protéger les sols ?

"Pourquoi l’artificialisation augmente plus vite que la population en France? Il y a bien sûr le facteur démographique. Mais l’augmentation du nombre de ménages (+ 4,2 millions depuis 1999) n’explique pas à elle seule le grignotage progressif des espaces. La progression de l’artificialisation en France est supérieure à la moyenne européenne avec une artificialisation ayant augmenté de 70 % depuis 1981, alors que celle de la population est de 19 % Conséquences de l'artificialisation ? Destruction de la biodiversité des sols, animale et végétale, des paysages, des habitats naturels. Augmentation des émissions de CO2, ruissellement de l'eau, restriction de la capacité des sols à stocker le carbone. Pollution sonore, pollution de l'eau et de l’air liée aux transports et aux activités industrielles, particules fines sur les feuillages."

Source : France Stratégie

Parkinson : une maladie professionnelle invisible causée par les pesticides

"En France, entre 100 000 et 120 000 personnes sont touchées par la maladie de Parkinson. Parmi elles : des agriculteurs, des agricultrices et des salarié.es du milieu agricole. La plupart ignorent qu’elles peuvent obtenir une reconnaissance en maladie professionnelle.Plusieurs milliers de personnes se voient diagnostiquer, chaque année, une maladie de Parkinson. Autrefois « réservée » aux plus de 70 ans, cette affection neurodégénérative touche désormais des personnes d’une cinquantaine d’années. Nombre d’entre elles ont exercé une activité professionnelle qui les a exposées aux pesticides, dans le milieu agricole surtout. La plupart ignorent qu’elles peuvent obtenir une reconnaissance en maladie professionnelle ; et supportent donc seules les difficultés et les frais qu’imposent cette affection."

Source : BASTAMAG

FRANCE

La doctrine Macron : une conversation avec le Président français

"Alors qu'en cette fin d'année 2020, les crises se font concurrence en France et en Europe, le Président français, dans l'un de ses plus longs entretiens, est revenu avec le Grand Continent sur les principaux éléments de sa nouvelle doctrine en matière internationale."

Source : Le Grand Continent

Emploi, place des femmes, accidents, droits des travailleurs : le vrai bilan social du CAC40

"Beaucoup de suppressions et peu de créations d’emplois, des relations de pouvoir toujours défavorables aux femmes, des données très insuffisantes sur les accidents au travail, et une troublante tendance à l’érosion de la protection des salariés. Le cinquième chapitre de l’édition 2020 de CAC40 : le véritable bilan annuel sur penche sur les (très fragmentaires) informations sociales publiées par les grandes entreprises françaises."

Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES

Comment le CAC40 a changé en vingt ans

" Entre 2000 et 2020, les groupes du CAC40 ont vu leur chiffre d’affaires et leurs profits augmenter sensiblement. Les dividendes, eux, sont littéralement montés en flèche. Seul indicateur à la baisse : les effectifs du CAC40 en France. Ces chiffres confirment certaines des critiques régulièrement adressées aux groupes du CAC40, notamment l’explosion des dividendes, et l’érosion de leurs effectifs en France alors que les effectifs augmentent au niveau mondial, et que le chiffre d’affaires réalisé en France augmente lui aussi, de 28%, entre 2000 et 2020."

Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES

GÉOPOLITIQUE

La Grèce a l’intention de se procurer entre 18 et 24 avions F-35A auprès des États-Unis

"Le 16 novembre, l’hebdomadaire Proto Thema a évoqué l’envoi d’une lettre de demande officielle par le ministère grec de la Défense aux autorités américaines pour l’acquisition de 18 à 24 F-35A. « La décision d’inscrire [la Grèce] dans le programme d’avion de combat F-35 reposera sur divers facteurs tels que le calendrier de livraison des appareils, le plan de remboursement, la configuration des avions et une combinaison possible pour obtenir un total de 18 à 24 exemplaires [neufs ou utilisés par l’US Air Force, si disponibles] », est-il ainsi affirmé dans cette lettre, signée par Theodoros Lagios, le directeur général de l’armement et des investissements du ministère grec de la Défense."

Source : Opex 360

Les euromissiles nucléaires reviennent

"Il y a quelques jours, le 6 novembre, la société Lockheed Martin (celle-là même qui produit les F-35) a signé un premier contrat de 340 millions de dollars avec l’US Army pour la production de missiles à portée intermédiaire, y compris à tête nucléaire, projetés pour être installés en Europe."

Source : ilmanifesto.it

LIBERTÉS

L’esclavage n’a jamais été aussi moderne

"Ils sont 25 millions, à travers le monde, à travailler pour notre bien-être consumériste. Les États européens aiment à se rappeler qu’ils ont « aboli l’esclavage ». Si seulement c’était vrai. Il n’y a jamais eu autant d’esclaves qu’actuellement. Et il n’a jamais autant rapporté. Selon l’Organisation Internationale du Travail (OIT), il s’agit du troisième trafic mondial illicite le plus prolifique après les armes et les drogues. En moyenne, un.e esclave seul.e, rapporte 3.978 dollars par an. La rentabilité annuelle de ces personnes dépasserait les 150 milliards de dollars. L’esclavage n’a probablement jamais été aussi lucratif."

Source : CADTM

Les ordres du sommet : le programme de l'UE pour démanteler le chiffrement de bout en bout

"Aux États-Unis, ces derniers mois, un flux continu de propositions de lois, incitées et encouragées par le discours du FBI et du Département de la Justice, est venu prôner un « accès légal » aux services chiffrés de bout en bout. Ce mouvement de lobbying est récemment passé des États-Unis, où le Congrès est complètement paralysé par la polarisation critique de la société, à l’Union Européenne, où le lobby anti-chiffrement espère pouvoir passer plus facilement. Plusieurs documents qui ont fuité des plus hautes instances de l’UE montrent un plan d’action en ce sens, avec l’apparente intention de présenter une loi anti-chiffrement au parlement européen dès l’année prochaine."

Source : LA QUADRATURE DU NET

MATIÈRES PREMIÈRES

Des « coupures très courtes » d’électricité pourraient avoir lieu cet hiver en France

"Le gestionnaire du Réseau de transport d’électricité (RTE) assure disposer de leviers pour éviter des coupures, mais appelle chacun à adopter des gestes d’économies d’énergie. Une situation moins compliquée que prévu, mais une « extrême vigilance » car « en cas de situations climatiques particulières, combinant froid et absence de vent, des difficultés à approvisionner l’ensemble du territoire sont possibles ». C’est les messages qu'il délivre, dans son analyse du 19/11/2020 sur le passage de l’hiver 2020-2021. A l’origine de ce diagnostic, les conséquences de la crise sanitaire sur le système électrique (maintenance des réacteurs nucléaires suspendues ou décalées)."

Source : Le Monde

RÉFLEXION

Hold Up : Comme d’habitude, complotisme et anticomplisme passent à côté de l’essentiel

"Quelques remarques griffonnées à la va-vite au sujet de ce documentaire qui aura au moins eu le mérite de provoquer des discussions — avec l’aide de Simone Weil, et aussi de Jaime Semprun. Le complot, ça marche ; c’est apparemment un nouveau filon capitaliste. C’est rassurant de se dire qu’on tient l’explication, qu’on comprend, qu’on sait, que tout ce qui se passe relève d’un plan, qu’on n’est pas juste perdus, égarés dans les flots tempétueux, incontrôlés, incontrôlables, dépourvus de sens, d’une civilisation qui, depuis longtemps déjà, n’est plus qu’un insondable maelstrom. Même chose, donc, en ce qui concerne l’anticomplotisme."

Source : LE PARTAGE

Olivier Roy : « Les pouvoirs publics sont complètement à côté de la plaque. La radicalisation se fait ailleurs »

"Politologue et spécialiste de l’islam, Olivier Roy livre sa grille de lecture des derniers attentats en France, signes d’une « islamisation de la radicalité » que le gouvernement français s’entête, de manière contreproductive, à traiter comme une « radicalisation de l’islam ». Si sa voix peine à être entendue dans les hautes sphères de l’État, Olivier Roy, politologue et professeur à l’Institut universitaire européen de Florence (Italie), fait autorité dans la communauté scientifique. Surtout, ses analyses éclairent les ressorts et la complexité de la radicalisation. En 2015, son concept, « l’islamisation de la radicalité », s’opposait à celui de Gilles Kepel de « radicalisation de l’islam »."

Source : MIDDLE EAST EYE

ÉCONOMIE

La productivité stagne, et ce n'est pas une très bonne nouvelle

"Dans sa chronique, Matthieu Montalban revient sur la "trajectoire de ralentissement structurel des gains de productivité" que suivent nos sociétés. Or n'est-ce pas ce qui a permis de réduire le temps de travail et d'augmenter les salaires ?"

Source : La clef des ondes

Commentaire recommandé

Jean // 22.11.2020 à 11h38

Nous sommes en train de passer à une forme d’exercice du pouvoir beaucoup plus autoritaire, dans tout l’occident, et cette action semble concertée. Elle est devenue l’inévitable conséquence de la disproportion des droits et des revenus entre les citoyens d’un même pays. Je pense que les riches ont décidés d’intensifier la guerre qu’ils mènent contre ceux voués à devenir de plus en plus inutiles avec les progrès de l’IA et de la robotique. Car le constat est sans appel : Nous n’avons plus les moyens, écologiques, économiques et politiques, d’entretenir l’illusion démocratique. Un autre monde serait pourtant viable, mais il n’est pas envisagé car il faudrait sinon que les nantis renoncent à leurs privilèges.

38 réactions et commentaires

  • antoniob // 22.11.2020 à 08h28

    – contrôle du net:
    il y a quelques années que l’espace de liberté qu’il était a disparu. Il existe encore mais parmi les utilisateurs avancés, paradoxalement les plus anciens souvent, car alors nous utilisions les outils et protocoles de « bas niveau ». Les « réseaux sociaux » constituent un hold-up tranformant l’internaute en client potentiel parqué dans des fermes. La vie continue à exister en dehors de ce cadre pour une petite population commercialement négligeable pour les gros groupes. Quant au chiffrage il ne peut pas réellement être supprimé là où cela peut constituer un risque réel pour un régime.

    – internet et « démocratie »:
    anecdoctiquement, j’avais arrêté les services euro-américains il y a quelques années. Messageries sur Tencent/QQ et sur Yandex, « nuage » sur Baïdu et Yandex. Si Pavlenski avait hébérgé son site sur Griveaux à Moscou ou Pékin, la police française l’aurait eu « dans l’os » pour la saisie. L’ennemi de mon ennemi est mon ami. Cela préfigure un futur possible.

    – Olivier Roy:
    il semble expliquer le djihadisme amateur comme un dérivé de la déréliction socio-culturelle des banlieux, comme dans le « vieux » film « La Haine ». Oui, mais…

    – euromissiles:
    oui des tas de têtes nucléaire petites et « propres » pour zigouiller chaque ville et village russe et en premier les silos à missiles. Rien de neuf, du réchauffé amélioré. Stratégiquement cela implique que la Russie doit simplement conserver la capacité d’impact rapide, la mobilité et non interceptable pour annihiler les perles européennes: Paris, Londre, Rome, Berlin (bis repetita, haha) et à ce moment là ça ne sert à rien d’avoir été idiot utile des méricains.

  • Linder // 22.11.2020 à 08h36

    Une analyse de l’entretient de Macron avec le magasine « Le Grand Continent » est faite sur RT :

    https://francais.rt.com/opinions/80898-encercler-russie-nouvelle-maladresse-macron

    • LibEgaFra // 22.11.2020 à 10h27

      Il faut absolument lire cet entretien. Que dit le marcheur immobile?

      « Il y a très clairement un jeu chinois, un jeu russe sur ce sujet, qui promeut un relativisme des valeurs et des principes, et un jeu aussi qui essaie de reculturaliser, de remettre dans un dialogue de civilisations, ou dans un conflit de civilisation, ces valeurs, en les opposant à l’aune du religieux par exemple. Tout cela est un instrument qui fragmente l’universalité de ces valeurs. Si on accepte de remettre en cause ces valeurs, qui sont celles des droits de l’homme et du citoyen, et donc d’un universalisme qui repose sur la dignité de la personne humaine et de l’individu libre et raisonnable, alors c’est très grave. Parce que les échelles de valeurs ne sont plus les mêmes, parce que notre mondialisation a été construite sur cet élément : il n’y a rien de plus important que la vie humaine. »

      • LibEgaFra // 22.11.2020 à 10h28

        suite…
        Il suffit alors de voir qui a protégé la vie de ses citoyens par rapport au coronavirus: la Chine, pas la France.
        Il suffit de voir qui agresse et détruit les autres pays (de la Libye à la Syrie en passant par l’Ukraine) pour y semer le chaos, la France, mais ni la Chine, ni la Russie.
        Il suffit de voir qui veut la paix (à l’exemple de la guerre Azerbaïdjan-Arménie), la Russie, mais pas la France.
        Il suffit de voir comment la France a respecté la vie humaine lors de la colonisation et de la décolonisation.
        Il suffit de voir que la France atlantiste n’a plus aucune souveraineté, mais est un Etat vassal de l’impérialisme yankee.
        Il suffit de voir comment les droits humains ont été respectés dans les bombardements de Mossoul et Raqqa auxquels la France a participé.
        Il suffit de voir que les droits humains ne sont plus qu’un slogan justifiant l’impérialisme et le non respect de la vie des autres – style je vais vous tuer, comme ça vous serez libres.
        Il suffit de voir comment la France estropie et mutile ses propres citoyens qui manifestent pacifiquement alors que les casseurs ne sont pratiquement jamais inquiétés.

        • LaVeriteEstPlusComplique // 22.11.2020 à 14h24

          « qui agresse et détruit les autres pays ».

          Heu… c’est donner bcp de force à la France qui serait à elle seule responsable d’une guerre CIVILE.

          Car la guerre en Syrie et en Libye n’est pas du fait de la France mais du fait des peuples qui habitent ses pays qui ne se supportent pas (pas de la même secte islamique que moi, pas de la même tribu, ect….).

          Ces guerres sont avant tout CIVILES !

          La France en Libye ou en Syrie n’a fait à la rigueur qu’aider certains camps locaux (et ce n’est pas la seule à l’avoir fait : toutes les grandes et moyennes puissances l’ont fait !).

          Mais si aujourd’hui la Libye est divisé c’est parceque les « rebelles » étaient divisés entre-eux ! Si la Syrie à eu une guerre c’est parce-que les islamistes n’avaient pas la même vision politique du monde que les kurdes, les loyalistes ou les démocrates (qui eux meme s’affrontaient entre eux !).

          Regardez le nombre de guerre CIVIL (en particulier dans le monde musulman mais pas que) : Algérie, Afghanistan, Pakistan j’en passe et des meilleurs : ces gens là se combattent entre eux pour des motifs qui leur sont propre (souvent car « je veux être le calife de tout les musulmans et ceux qui sont contre moi sont des apostats »).

          Bientôt ce sera de la faute du méchant Occident s’il y a des conflits entre chiite et sunnite et si les Ecoles sunnites on également en leur sein des extrémistes qui ne se supportent pas entre eux !

          Non, le problème des pays en guerre CIVILE ce sont les CIVILS qui n’arrivent pas à vivre en bonne intelligence !

          « Il suffit de voir comment les droits humains ont été respectés dans les bombardements de Mossoul et Raqqa auxquels la France a participé. »

          Aucun camps dans une guerre civile peut arriver à ne faire aucune victime civile collatérale. Ni Bachar, Ni daech, Ni l’ASL, Ni les Kurdes n’ont au cours de la bataille pu être sur de ne blesser ou tuer de civil ! La différence c’est que pour certain il ESSAIENT de ne pas avoir de victime collatérale, là où d’autre PROVOQUENT des victimes. Il y a une différence dans l’intention ce qui n’est pas rien !

          • 78 ans // 22.11.2020 à 16h45

            La simple vérité est que la France n’a aucun droit d’ingérence dans les affaires des pays étrangers. Elle n’a qu’à se mêler de ce qui la regarde… et Dieu sait à quel point, dans une France dépassée par les événements, au cœur de cette débâcle en cours, au bord de l’effondrement systémique qui débute, il y a à faire, en France, assez pour y occuper à plein temps plusieurs générations à venir…

            Ne manquez pas la confirmation spectaculaire durant les prochaines semaines, les mois, voire les années qui viennent! Souffrance extrême au rendez-vous.

          • Véro // 22.11.2020 à 22h19

            Si ce sont des guerres civiles, ça ne concerne pas les puissances étrangères. La France n’avait rien à y faire. Plus précisément, le gouvernement français n’avait pas à utiliser l’argent du contribuable français pour utiliser l’armée française dans un conflit qui ne nous concerne pas.

          • Linder // 23.11.2020 à 05h02

            @ la vérité est plus compliqué
            Il y a des troupes US et turques en Syrie et ce n’est pas une guerre d’invasion ? Des djihadistes viennent de France (et d’ailleurs, mais la France est une lourde contributrice) et cela reste une guerre civile ? Les missiles et les drones israéliens et ce n’est pas une agression étrangère ? D’où viennent les armes des syriens s’opposant au gouvernement ? De pays de l’OTAN ! USA, France (en dépit du droit international qui ne permet l’exportation d’armes de guerres que vers des entités étatiques).
            Et sinon, vous pensez pouvoir juger les intentions ? Et bien l’intention des USA de ne pas tuer des civils et les efforts sincères pour ne pas le faire, cela reste à prouver. Demander vous pourquoi Snowden est en prison.

          • Kasper // 24.11.2020 à 04h16

            « Non, le problème des pays en guerre CIVILE ce sont les CIVILS qui n’arrivent pas à vivre en bonne intelligence ! »

            C’est d’autant plus difficile si des gouvernements fournissent abondamment des armes à un camp, mais aussi forment et formatent ces cadres (Ben Laden, etc), écartant de ce fait définitivement toute velléité de compromis. Et aussi quand les frontière de votre pays ont été décidées arbitrairement par des colons.

          • Cévéyanh // 28.11.2020 à 19h10

            A LaVeriteEstPlusComplique :
            Les pays qui vont soi-disant pour défendre « la démocratie »; « la paix » ou « la liberté » en vendant des armes, en bombardant ou en allant faire la guerre (car des politiques ont beau le dire en langue de bois, ils envoyent tout de même des soldats qui vont tuer sur le terrain que ce soit pour défendre ou attaquer) ne défendent que les intérêts de leur pays ou alliés. La guerre, c’est attaquer ou être attaqué. Il y aura toujours des victimes. La seule manière de pas faire de victime c’est de négocier, discuter. N’ont-ils pas plutôt fait empirer les situations de ces pays ?

            Pourquoi la France ou les Etats-Unis ne sont-ils pas intervenus au Cambodge pendant la guerre civile contre les khmers rouges (alliés des chinois et du président destitué) ? Pourquoi seulement au Vietnam ? Peut-être que ce petit pays n’avait rien à leur apporter économiquement, géopolitiquement contrairement au Vietnam.
            Les khmers rouges (communistes) ont été pourchassé par le président Sihanouk et étaient affaiblis. Puis Sihanouk a été destitué. Il les a aidé ainsi que la Chine pour reprendre le pouvoir. Au final, il n’a pas repris sa place après la fin de la guerre civile et les khmers rouges ont tué 2 millions de cambodgiens pendant ces 4 années et affaiblis le pays. A votre avis, est-ce que ce pays, au final, serait dans la même situation sans la Chine ? Il serait dans une meilleure situation avec l’aide des Etats-Unis ou la France ?

            • Cévéyanh // 29.11.2020 à 11h34

              Je rectifie des erreurs dans ce que j’ai écrit. Sihanouk n’était pas « président » mais « chef d’état » d’un royaume. Les Etats-Unis ont soutenu le camps de la destitution contre les khmers rouges dû au fait de la guerre au Vietnam (qui a « empiété » sur l’est du Cambodge malgré sa volonté de neutralité dans ce conflit). Ils ne pouvaient laisser ce pays aux mains des communistes et avoir une plus grande ligne à attaquer/défendre.
              https://www.youtube.com/watch?v=XWSzPRkCl9o

                +0

              Alerter
          • Cévéyanh // 28.11.2020 à 19h25

            Les alliés ont « gagné » les 2 guerres mondiales. Qu’est-ce qu’ils ont gagné pour chacun des camps ? Des ruines, des familles détruites, des pays détruites, des pleurs, des enfants morts, des orphelins… Personne ne gagne vraiment une guerre. Toutes les parties sont perdantes ! Arrêtons avec les « victimes collatéraux ». Il n’y en a jamais eu : ce sont des victimes de guerre !

      • 78 ans // 22.11.2020 à 13h01

        Prétendre imposer l’hégémonie de valeurs occidentales (que l’Occident est du reste le premier à ne pas respecter…) en les prétendant universelles, ce n’est que fanatisme universaliste hypocrite. Écoutez… se fait entendre le rire inextinguible des dieux d’Homère!

  • James Whitney // 22.11.2020 à 08h38

    « La Grèce a l’intention de se procurer entre 18 et 24 avions F-35A auprès des États-Unis »

    Et des Rafales aussi. On va faire quoi avec ? Pompeo et Trump ont réalisé l’exploit de l’UE en 2015 et les Nazis en 1940. C’est certain que Biden va garder le cap. Pauvre Grèce !

    • Patrick // 22.11.2020 à 12h29

      Les grecs se sentent un peu seuls face à Erdogan, alors forcément ils s’arment.
      Vu l’état actuel des F35, il n’est pas évident que ce soit un bon choix militaire.. les pressions politiques ont certainement joué dans ce choix.

      • cyd // 22.11.2020 à 18h40

        Quand on achète des armes, on n’achète pas tellement un matériel mais une alliance avec un pays, ne serais ce que pour la fourniture des pièces détachées

  • Jean // 22.11.2020 à 09h57

    Le gouvernement du Parti socialiste (PSOE)-Podemos avance des plans pour censurer l’Internet dans toute l’Espagne.
    La «Procédure d’intervention contre la désinformation», approuvée le mois dernier par le Conseil national de sécurité (CSN) et publiée ce mois-ci au Journal officiel de l’État (BOE), permet à l’État de surveiller et de supprimer les contenus sur Internet sous prétexte de lutter contre les «fausses nouvelles» et les «interventions étrangères».(…)
    El País, un quotidien étroitement lié au PSOE au pouvoir, a utilisé de fausses affirmations selon lesquelles l’ingérence russe avait été «prouvée» lors des élections présidentielles américaines de 2016 et du référendum Brexit de 2017 au Royaume-Uni afin de justifier la censure d’Internet en Espagne.(…)
    Même si Podemos tente de donner à ses politiques réactionnaires un vernis progressiste d’opposition aux discours de haine, la cible ultime de ses tentatives de censure de l’Internet est la classe ouvrière. Alors que les troubles s’intensifient en Espagne et sur le plan international en réponse à la gestion meurtrière par les gouvernements de la pandémie de COVID-19 – qui aggrave le chômage, le manque d’accès aux soins de santé et la pauvreté – Podemos intensifie ses efforts pour faire taire l’opposition politique intérieure. Il vise à empêcher le déclenchement de manifestations de masse et de grèves contre sa propre politique meurtrière. »

    Source : https://www.wsws.org/fr/articles/2020/11/19/espa-n19.html

    • Manuel // 22.11.2020 à 11h02

      Une fois de plus les trotskistes soutiennent les fascistes. L’opposition en Espagne ce sont les héritiers du franquisme vox et parti « populaire » alliés au libéraux de cuidadanos.

  • Jean // 22.11.2020 à 10h09

    « Avec le retour de l’équipe Obama aux affaires après la victoire de son nouvel avatar public, Joe Biden, la propagande et la censure, armes de prédilection du Parti démocrate américain, promettent de faire une progression fulgurante dans toute la zone dominée par les USA, dont bien sûr l’Europe de l’Ouest. A une différence près : cette fois, le mot « propagande » est assumé, et même revendiqué par le nouveau responsable de l’information de l’équipe de transition Biden. L’Amérique post-Trump ne se cache plus.
    Nous aurons donc, c’est prévu, encore plus de purges de comptes Facebook et Twitter, de « deplatforming » par Google, de mainmise sur les médias grand public, de « fact-checking » ex cathedra et d’affligeantes crises de paranoïa médiatique de type Russiagate ou « Venezuelaaaaa ! » »

    Source : http://www.entelekheia.fr/2020/11/20/biden-la-propagande-et-la-censure-controle-renforce-de-lopinion-publique-en-vue/

  • Jean // 22.11.2020 à 10h18

    « Membre de la Quadrature du Net, le sociologue Félix Tréguer estime que les crises sont des moments d’accélération des logiques de contrôle. La surveillance totale qui s’est développée sur Internet est en train de proliférer dans notre environnement physique. (…)
    L’extension des systèmes de vidéosurveillance et l’automatisation de l’analyse des flux vidéos est très inquiétante. Avec la multiplication des caméras de vidéosurveillance, les drones et les caméras mobiles portées par les forces de l’ordre, le nombre de capteurs explosent. Et pour gérer ces quantités de données, les responsables publics et les industriels veulent maintenant automatiser l’analyse des flux vidéos en faisant notamment de la reconnaissance faciale. »

    Source : https://reporterre.net/Attentats-Covid-Les-promoteurs-de-la-societe-de-controle-en-profitent

  • RV // 22.11.2020 à 10h57

    Encore un peu de Covid . . . svp !
    https://www.youtube.com/watch?v=TLh9Eeu4rYY
    Samuel Alizon (MIVEGEC, U Montpellier) sur « La modélisation de l’épidémie SARS-CoV-2 »

  • pseudo // 22.11.2020 à 11h07

    > https://legrandcontinent.eu/fr/2020/11/16/macron/

    (il fait des longues phrases…. il faudra tonquer)

    > le fait que nos sociétés s’étaient aussi construites sur le paradigme d’économies ouvertes, d’une économie sociale de marché, comme on disait dans l’après-guerre en Europe, qui est devenue d’ailleurs de moins en moins sociale, de plus en plus ouverte, et qui, après ce consensus, au fond, est entrée dans un dogme où les vérités étaient : réduction de la part de l’État, privatisations, réformes structurelles, ouverture des économies par le commerce, financiarisation de nos économies, avec une logique assez monolithique fondée sur la constitution de profits. Cette ère-là a eu des résultats, ce serait trop facile de la juger avec le regard actuel. Elle a permis de sortir des centaines de millions d’habitants de la planète de la pauvreté, par l’ouverture de nos économies, par la théorie de l’avantage comparatif, beaucoup de pays pauvres en ont profité.

    Ce qu’il semble ignorer, et qui me fait rager, c’est qu’on est dans la société du gâchis et de l’usage unique. Hors si l’ouverture des marchés et leurs financiarisation à bien permis une redistribution des capitaux, créant de l’emploi ici, le détruisant là, la dynamique profonde, la cause et non le moyen, de ces changements, c’est bien le consumérisme poussé à l’absurde …

    • pseudo // 22.11.2020 à 11h08

      …et son corollaire nécessaire, la course aux profits la plus abjecte, dénuée de sens humain, offrant certes un travail, mais perpétuant surtout les conditions humaines de subsistance des plus déplorable. Les enfants exploités d’aujourd’hui ne sont que le reflet des enfants exploités dans les usines anglaises de la première révolution industrielle. Pour regarder plus loin, cette « création » de richesse à surtout donner les moyens aux pires vilains, psychopathes, de nos sociétés occidentales, de s’ériger en personnes d’importance dans nos sociétés occidentales, accentuant de fait notre déliquescence en offrant de mauvais exemple à nos citoyens en devenir.

      ————————-

      Bon il reste que je demande une analyse psychologique de ce mr, car entre ce qu’il dit, et ce qu’il fait, c’est docteur jekyll et mr hide.

  • Jean // 22.11.2020 à 11h38

    Nous sommes en train de passer à une forme d’exercice du pouvoir beaucoup plus autoritaire, dans tout l’occident, et cette action semble concertée. Elle est devenue l’inévitable conséquence de la disproportion des droits et des revenus entre les citoyens d’un même pays. Je pense que les riches ont décidés d’intensifier la guerre qu’ils mènent contre ceux voués à devenir de plus en plus inutiles avec les progrès de l’IA et de la robotique. Car le constat est sans appel : Nous n’avons plus les moyens, écologiques, économiques et politiques, d’entretenir l’illusion démocratique. Un autre monde serait pourtant viable, mais il n’est pas envisagé car il faudrait sinon que les nantis renoncent à leurs privilèges.

    • X // 22.11.2020 à 12h56

      Merci pour vos partages de ce jour.
      Je me permets de prolonger votre réflexion en faisant le parallèle avec l’affaire Hold-up.
      L’idée générale de ce film (abracadabrantesque) est que la crise du Covid est l’étape d’une sorte de coup d’état mondial fomenté de longue date par le clan des transhumanistes.
      L’idée d’un mouvement politique transhumaniste révolutionnaire qui voudrait conquérir la planète n’est pas nouvelle et elle est étudiée depuis longtemps par des penseurs (philosophes, historiens, etc.) très sérieux. En soi, l’existence d’un tel mouvement suscite légitimement des inquiétudes (les discours de gens comme Laurent Alexandre, d’un point de vue éthique et moral, sont, effectivement, comme le rappelle d’ailleurs le film, très inquiétants).
      Or ce film (Hold-up) décrédibilise totalement la légitimité de cette inquiétude, de par sa facture grossière et ses arguments ridicules. Après Hold-up, la seule évocation du transhumanisme comme doctrine politique va vous faire instantanément traiter de stupide complotiste qui fantasme sur des genocides imaginaires…
      La voie en sera d’autant plus libre pour tous ceux qui imaginent une solution ultra-technologique, autoritaire, basée sur l’augmentation et le contrôle de l’esprit humain aux problèmes posés par la crise économique et écologique qui vient….
      Vus sous cet angle les propos de Monique Pinson-Charlot paraissent tout de suite moins délirants… Mais puisqu’on vous a démontré qu’il s’agit de complotisme …

      • Bill // 22.11.2020 à 19h05

        Jean et X, vous passez à côté du fond. Bien sûr que le film parait complotiste. Il balance un peu tout « en masse ». Chaque biais ne fait pas parti d’un complot mais participe à une direction.
        D’une, le nouveau monde dont parlait sarko est une revolution
        Les nantis n’existe plus, on remonte tout d’un echelon. Plus besoin des politicard cléricaux. Le numérique sera le cadre. L’ « humain » n’existera plus.

        quand aux fomenteurs , ils assemblent l’avenir et la plupart des choses sont écrites puis réalisées ( confère Atali ) Voir l’intervention de Soros vis à vis des deux états qui n’ont pas voté le budget EU…
        surveillance généralisé , contrôle, etc, j’espère au moins que vous êtes d’accord avec ça.
        http://consciencesansobjet.blogspot.com/2019/03/ils-ne-sont-pas-corrompus-ils-sont-la.html

        X, donnez un argument au lieu de dire « facture grossière et arguments ridicules »

        Cnews en a parlé et du coup perd des marchés de pub…..

      • Jean // 23.11.2020 à 06h15

        @X,

        Le plus important me semble être de ne pas criminaliser le débat véritablement contradictoire. Cette discussion devrait vous intéresser : http://www.youtube.com/watch?v=iJHNRwmPkUg

  • pseudo // 22.11.2020 à 12h01

    > https://www.laquadrature.net/2020/11/13/republication-en-francais-de-larticle-de-leff-orders-from-the-top-the-eus-timetable-for-dismantling-end-to-end-encryption/

    Moi ça me pose quand même un souci qu’on défende un modèle de communication utilisant le chiffrement bout en bout que l’on sait administré par un tiers sachant pourtant qu’en sécurité informatique toute solution qui nécessite un tiers de confiance doit être considérée comme des plus suspicieuse.

    Et puis ce combat, si il est important car chaque jalons franchis par l’autorité agit comme une cliquet supplémentaire, ne remet pas en cause le chiffrement e2e autonome… Hors ce qu’il faut craindre à l’heure de l’avènement quantique c’est bien cela, que nos maths déraillent face à une puissance de calcul que seuls les états pourront s’offrir.

  • Patrick // 22.11.2020 à 13h37

    C’est très amusant.
    La revue de presse commence par la « transition écologique « et se poursuit avec les coupures électriques, premières conséquences de la fameuse transition.
    On peut se demander vers quoi on transitionne, aucun politicien ou écologiste ne le dit clairement, alors que c’est la première chose à définir.
    Pour l’instant on se contente de vouloir détruire nos sources d’énergie sans se demander quelle serait une société avec 10 fois moins d’énergie. Les coupures et black-out vont nous donner une idée réaliste de la transition.

  • pseudo // 22.11.2020 à 21h55

    Conférence Arthur Keller – Les Grands Enjeux de Notre Temps : Des Défis Systémiques

    Le 21 octobre 2020, Impact CentraleSupélec a invité M. Arthur Keller au sein du cours de Modélisation des Systèmes pour présenter aux étudiants la vision systémique des questions écologiques.

    3h00

    https://www.youtube.com/watch?v=OrDASn1Igv8

  • Jean // 23.11.2020 à 16h06

    Avec la crise sanitaire, le gouvernement semble plus convaincu que jamais que son seul salut est de soutenir toujours davantage les multinationales françaises, avec pour résultat de s’en rendre encore plus dépendants et de les laisser capter davantage les richesses. Cette dépendance est habillée d’engagements verts et éthiques, et présentée comme l’émergence d’une « économie positive », voire d’un nouveau « consensus de Paris ». Ce « véritable bilan annuel » se penche justement sur la réalité des chiffres et des faits, occultée par cet habillage publicitaire. L’exercice montre qu’il y a un fossé béant entre les beaux discours et les actes.

    Source : https://multinationales.org/Vrai-bilan-du-CAC40-quatre-infos-a-retenir-et-une-question

  • clauzip12 // 26.11.2020 à 22h31

    il m’apparait que les nantis et les élites se rapprochent dans leurs objectifs.
    Par conséquent,tout ceux qui ne sont pas dedans sont ,non seulement exclus systématiquement et son soumis par diverses évolutions. Réduction de liberté, une réduction des revenus,suppression d’emplois…
    Quant aux élites et nantis ils s’extraient du droit public en se donnant toujours plus de liberté,droit des affaires,opacité des contrats,destruction des principes républicains tout en donnant l’illusion de le défendre.
    Reste néanmoins la loi du nombre qui n’est pas en leur faveur.
    Afin de détruire cette puissance la division est la méthode principale.
    Soulever des différences sur la religion est un moyen majeur.
    En effet la religion ,les croyances sont un champ hors de la rationalité.Le séparatisme supposé est utilisé à outrance.
    Des lors, aucune réflexion ne peut se situer au niveau de ces acquis personnels et cela d’autant plus, avec la pratique du Coran, qui associe la spiritualité et la constitution de gestion de la vie individuelle et de l’Oumma ,assemblée des croyants.
    Pour finir,l’affaiblissement du peuple utilise la religion musulmane.
    Une guerre de religion voire une guerre civile est une perspective profitable pour la secte des nantis et élites dont le seul territoire est le profit.
    La laïcité ,séparation des églises et de l’État est le verrou qu’ils veulent faire tomber.
    N’oublions pas que Macron à accepté,premier président de la République française de se laisser nommer chanoine d’honneur par la pape.
    Un chanoine est un serviteur d’un évêque ou d’un pape!!

  • Afficher tous les commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charte de modérations des commentaires

Et recevez nos publications