Les Crises Les Crises
29.novembre.202029.11.2020 // Les Crises

Revue de presse du 29/11/2020

Merci 45
J'envoie

Cette semaine notamment dans la revue, côté politique, après une interview d’Emmanuel Macron la fois précédente, au tour de Jean-Luc Mélenchon ; le drôle de jeu de Reporter Sans Frontières ; et sous la rubrique « économie » un spécial « solutions pour la France » mis au débat. Bonne lecture.

DÉMOCRATIE

Loi « Sécurité globale » : BFM-TV et LCI désinforment par omissions

"Le 21 novembre, des dizaines de syndicats de journalistes, sociétés de journalistes rédacteurs, associations et collectifs divers ont organisé des manifestations pour la défense du droit d’informer (entre autres), mis en cause par la loi « Sécurité globale ». Sur BFM-TV et LCI ? Rien… voire pire que rien : sur la chaîne de Bouygues, un « débat » vient se substituer aux reportages, débat confisqué par des communicants unanimement convaincus que rien, dans cette loi, ne menace les libertés publiques."

Source : Acrimed

Article 24 : RSF menace de poursuivre des journalistes

"Sur fond de conflit autour de la lutte contre la proposition de loi Sécurité globale, Reporters sans Frontières et plusieurs journalistes s'écharpent. Au point que RSF menace de saisir les tribunaux. "RSF répondra par les moyens juridiques qui s’imposent !" La menace a le mérite d'être claire. Mercredi 25 novembre, le compte Twitter de Reporters Sans Frontières (RSF), a décidé de riposter à plusieurs journalistes qui critiquaient la position de l'ONG vis-à-vis de la PPL Sécurité globale, dont le fameux article 24. Des critiques émises en termes parfois vifs, comme ceux de Gaspard Glanz, journaliste pour Taranis News, qui accuse RSF de "négocier en rat avec [Jean] Castex, contre la Coordination des journalistes, pour apparaître en sauveurs !" Taha Bouhafs, quant à lui, avait notamment estimé que "RSF fait partie intégrante du pouvoir en place"."

Source : Arrêt sur images

ENVIRONNEMENT

Inondations en Afrique : une nouvelle ère hydroclimatique

"Depuis la fin du mois de juillet, l’ensemble de la région sahélienne est touché par des inondations d’une ampleur inhabituelle, de la côte Atlantique jusqu’à l’Éthiopie et la Somalie. Elles ont frappé indifféremment les villes et les campagnes. C’est dans les premières que les victimes sont les plus nombreuses. Ce qui s’est produit cet été dans certaines régions du Sahel et singulièrement dans celle du cours moyen du fleuve Niger présente cependant toutes les caractéristiques d’une entrée dans une nouvelle ère hydroclimatique."

Source : The conversation

La Turquie, nouvelle destination des déchets plastiques européens

"Depuis que la Chine a interdit l’importation de déchets plastiques, le marché mondial s’est réorganisé. Forte de ses infrastructures de recyclage, la Turquie a capté une partie de l’offre, devenant la première destination des déchets européens. Mais sur place tous ne sont pas recyclés."

Source : REPORTERRE

EUROPE

La Commission européenne favorise les délocalisations : l’exemple de Bridgestone-Béthune

"La multinationale Bridgestone prévoit de fermer son usine de pneumatiques de Béthune. En cause : d’une part la transition environnementale pilotée par Bruxelles, d’autre part les délocalisations vers l’Europe de l’Est, en l’espèce encouragées par des fonds européens La pauvre multinationale a reçu de grasses subventions de l’Union européenne : ses 139,1 millions d’investissements en Pologne ont été financés, à hauteur de 24 millions, par Bruxelles. Plus précisément par le Fonds européen de développement régional (FEDER), dont l’objet est officiellement de favoriser les régions européennes les moins développées."

Source : Ruptures

Accord UE-Mercosur : les patrons veulent une ratification rapide

"Les organisations patronales de l'UE et des pays du Mercosur ont appelé ce jeudi dans une déclaration commune à ratifier rapidement l'accord commercial signé à l'été 2019, mais actuellement au point mort en raison de craintes sur ses conséquences en matière environnementale. «L'accord offre de très bonnes opportunités aux économies et aux sociétés des deux parties et il est d'une importance cruciale non seulement pour des raisons stratégiques et économiques, mais aussi dans une perspective de durabilité», écrivent les cosignataires, dont BusinessEurope du côté de l'UE."

Source : Le Figaro

Europe : la crise exacerbe les divergences Nord/Sud/Peco

"La COVID confirme que le paquebot européen si difficile à manœuvrer, corseté par ses règles et son unanimité paralysante, ne parvient à modifier son cap que dans l’urgence absolue. Cela se vérifie encore une fois. Le plan de relance, même si son adoption définitive bute sur le chantage de la Pologne et de la Hongrie, marque un vrai tournant. Et cette fois-ci, la BCE a tué dans l’œuf les velléités spéculatives des marchés, prévenant par ses annonces une fièvre sur les spreads de taux des pays financièrement les plus vulnérables. Autrement dit, les marchés ne peuvent plus cette fois-ci spéculer de façon auto-réalisatrice sur la défaillance de tel ou tel État. Les gouvernants ne jouent donc pas une partition aggravante des fractures européennes comme en 2008-2010. Mais est-ce suffisant ?"

Source : XERFI CANAL

FRANCE

« On va trouver un pays dévasté en 2022 »

"Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise pour la présidentielle 2022, a répondu aux questions de 20 Minutes, avant un premier meeting organisé en ligne samedi. Le député des Bouches-du-Rhône juge « ridicule » la proposition de « primaire des idées », faite par le patron du PS Olivier Faure. Il critique également la gestion de la crise du coronavirus et dénonce la « responsabilité totale » du gouvernement dans les « violences policières » de cette semaine."

Source : 20 Minutes

Réforme du Code minier : le gouvernement déroule le tapis rouge aux industriels

"Le gouvernement travaille à une réforme du Code minier. Mais, comme l’explique l’auteur de cette tribune, le projet — sur lequel le Conseil national de la transition écologique doit rendre un avis ce lundi — fait fi du droit de l’environnement et de l’information et la participation citoyennes, ouvrant grand la voie à l’industrie extractive."

Source : REPORTERRE

INEGALITES

Spectaculaire progression des inégalités depuis 1985 dans les pays de l’OCDE

"Facebook a bien des défauts, mais il arrive qu’on tombe sur une belle analyse ou un graphique « qui parle ». L’ennui des graphiques « qui parlent », c’est qu’ils ne parlent pas à tout le monde et que, de plus, ils risquent de parler mal, ou faux, sans un peu d’interprétation, de critique ou de complément. J’ai ainsi découvert sur la page de Guillaume Duval ce graphique fondé sur des données de l’OCDE et diffusé en 2020 par le PIIE, le Peterson Institute for International Economics, un gros « Think Tank » installé à Washington. Cet institut retarde sacrément car ce graphique figurait en 2015 dans un rapport de l’OCDE, et c’est pour cela que les données s’arrêtent en 2013 ! Je complèterai, à la fin de ce billet, avec des chiffres plus frais issus de la même source. "

Source : DEBOUT! : BLOG DE JEAN GADREY

LIBERTÉS

GAIA-X, un projet de cloud de moins en moins européen

"Le projet franco-allemand d’un cloud européen est rejoint par 180 sociétés. Parmi ses nouveaux arrivants, on trouve Microsoft, Google, Palantir, Alibaba, Huawei, et bien d’autres. Un projet de cloud européen phagocyté par les géants étrangers."

Source : Portail de l’IE

RÉFLEXION

Emmanuel Macron et l’« État profond »

"Respecter les alliances sans s’aligner sur les États-Unis : la voie diplomatique singulière de la France tracée par le général de Gaulle a été poursuivie jusqu’à la présidence Chirac. Elle fut ensuite abandonnée par MM. Sarkozy et Hollande avec l’arrivée au Quai d’Orsay de diplomates néoconservateurs. M. Macron affirme vouloir renouer avec l’héritage gaullien, notamment vis-à-vis de la Russie, mais sans vraiment s’en donner les moyens."

Source : LE MONDE DIPLOMATIQUE

VUES D’AILLEURS

Guatemala : le peuple se soulève contre le président

"Le Parlement en proie aux flammes dans la capitale à Guatemala City samedi, incendié par des opposants au pouvoir. Des centaines de Guatémaltèques ont manifesté dimanche pour réclamer la démission du président conservateur Alejandro Giammattéi. "Je préfère mourir en tant que rebelle plutôt que vivre en tant qu'esclave" et "Giammattei dehors". Des slogans inscrits sur des banderoles de manifestants réunis face à l'ancien siège du gouvernement, dans le centre historique de la capitale guatémaltèque. Les protestataires réclament le départ du président Giammattei un médecin de 64 ans, au pouvoir depuis janvier. Ils protestent contre l'adoption du budget 2021 qui ne prévoit pas d'augmentation des dépenses sociales."

Source : France TV Info

ÉCONOMIE

Dette publique : qui gardera les gardiens ?

"Ils n’ont pas rongé leur frein bien longtemps, les gardiens obsessionnels de la dette publique. Et ils ne sont pas prêts à accepter que le bel édifice de la dette patiemment bâti et consolidé depuis près de cinquante ans s’effondre d’un coup à cause d’un virus. Rappelons qu’aujourd’hui, 40 % de notre dette publique correspondent au seul remboursement des intérêts que nous acquittons aux marchés financiers. Si nous avions conservé le circuit du Trésor, légué notamment par François Bloch-Lainé, et qui a permis de reconstruire la France d’après-guerre en une génération, au lieu d’inscrire dans le marbre du Traité de Maastricht (qu’il faudra réviser tôt ou tard) l’assujettissement de la souveraineté d’un État aux caprices irrationnels des « marchés », nous n’aurions pas ou peu d’intérêts à payer sur notre dette."

Source : Institut Rousseau

Annuler la dette de la France à la BCE ? Une solution pragmatique

"Même si les oppositions sont encore nombreuses, l’annulation de la dette de la France à la BCE semble être la solution la plus réaliste face à la crise économique actuelle. En 2005, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Lord Mervyn King, assurait que Diego Maradona fonctionnait, sur un terrain de football, comme une banque centrale : par ses feintes, il donnait la direction qu’il souhaitait à ses adversaires telle la politique monétaire aux marchés financiers. Et par ses fourberies – au premier rang desquelles son but baptisé "la main de Dieu" – il basculait, quand il le jugeait nécessaire, dans "l’inattendu, l’anachronisme et le non-respect des règles", à l’image d’une banque centrale quand elle doit tordre les traités qui la régissent pour sauver une économie en crise."

Source : Marianne

Monnaie nationale, investissements massifs, planification : sortir la France de la criser [Jacques Sapir]

"Vous notez dans votre récente étude publiée sur le site de la MSE-MSU que « seule une politique très expansive des investissements publics […] accompagnée par une modification substantielle du cadre institutionnel européen […] serait susceptible d’éviter une décennie perdue pour la France ». Par quels biais l’Etat doit-il investir dans l’économie selon vous ? Comment définiriez-vous une politique d’investissements publics adéquate pour répondre à la crise que nous traversons ? Enfin, comment le cadre institutionnel européen doit-il évoluer ?"

Source : Critique de la raison européenne

Commentaire recommandé

Marianne Marti // 29.11.2020 à 10h01

Il n’y a qu’une solution pour retrouver la France que nous avons toujours aimée, celle qui était l’un des pays les plus intelligent et libre de la planète: sortir de l’OTAN et de l’UE. Je ne comprends pas que cette conclusion qui crève les yeux soit rejetée par presque tout le monde! La France est un des piliers de l’Europe depuis des millénaires et nous n’avons pas besoin d’une clique de banquiers fascistes accrochée à la dérive américaine pour ça. Nous nous créons des peurs imaginaires pour mieux faire l’autruche sur les vrais dangers.

27 réactions et commentaires

  • Jean // 29.11.2020 à 07h06

    « Comme l’a écrit Clare Daly le 25 novembre sur Twitter, l’écrasante majorité des députés européens a en effet rejeté un amendement faisant référence à l’affaire Assange, qu’elle avait proposé d’incorporer à un rapport dédié à la situation des droits fondamentaux au sein de l’UE sur la période 2018-2019. «191 votes pour, 408 contre et 93 abstentions», a fait savoir l’eurodéputée qui appartient au groupe des parlementaires européens de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/NGL).(…)
    «Hier j’ai proposé un choix : tergiverser en surface sur les droits fondamentaux ou mettre en œuvre la charte européenne [des droits fondamentaux]. La position du parlement européen est désormais claire», a commenté l’eurodéputée irlandaise. Fait notable, entre autres parlementaires qui, selon la liste publiée par Clare Daly, se sont opposés à son amendement, figure notamment Nathalie Loiseau, tête de liste de la liste macroniste aux dernières élections européennes. »

    Source : https://francais.rt.com/international/81134-raye-d-rapport-sur-droits-fondamentaux-parlement-europeen-julian-assange-ecrous

      +16

    Alerter
  • Jean // 29.11.2020 à 07h11

    « Alors que l’Union européenne accumule les contrats avec des laboratoires pharmaceutiques occidentaux (Moderna, AstraZeneca, Johnson & Johnson, Sanofi-GSK, Pfizer-BioNTech et CureVac), la Hongrie, par ailleurs engagée dans un bras de fer sur le budget avec Bruxelles, a donc décidé de se démarquer de cette tendance qui prédomine au sein de l’UE.
    Si dans les faits, elle consiste à garder sous la main plusieurs options pour sa campagne de vaccination, l’approche pragmatique de Budapest est loin d’être en phase avec Bruxelles. «Un vaccin ne pourra obtenir une autorisation de commercialisation qu’après une étude approfondie [par le régulateur, l’Agence européenne des médicaments]», avait mis en garde la Commission européenne début novembre. «Des actions seront entreprises» à l’encontre des membres de l’UE qui utiliseraient un produit non approuvé, a même fait savoir l’exécutif européen cité par l’AFP. »

    Source : https://francais.rt.com/international/81150-pied-nez-bruxelles-hongrie-premier-pays-europeen-recevoir-vaccin-russe-spoutnik-v

      +9

    Alerter
    • LibEgaFra // 29.11.2020 à 10h41

      C’est quand même incroyable qu’on ne laisse pas à chacun le droit de CHOISIR son vaccin si et seulement si il souhaite se faire vacciner.

      L’Etat croule tellement sous le pognon que ce sont les vaccins les plus chers qui seront « choisis » par lui et par l’empire européen.

        +7

      Alerter
      • Jean // 29.11.2020 à 11h30

        @LibEgaFra

        => L’Etat croule tellement sous le pognon que ce sont les vaccins les plus chers qui seront « choisis » par lui et par l’empire européen.

        C’est l’objectif de cette « autorisation de commercialisation » dont « l’étude approfondie » ne sera pas rendue publique… j’en fait le pari. La transparence serait pourtant un moyen efficace de lutter contre la corruption, mais nous n’en sommes pas là. Qui parmi les décideurs en France ou dans l’UE parle de lutter contre la corruption ? Nous n’en sommes même pas à l’étape où ils en parlent et font semblant d’agir pour résoudre le problème.

          +9

        Alerter
    • Donnot // 29.11.2020 à 18h11

      Ainsi la Grèce peut acheter des avions américains, plutôt que français,mais l’Europe imposera les vaccins…

        +7

      Alerter
  • CESTCOMME CA // 29.11.2020 à 08h35

    « … le chantage de la Pologne et de la Hongrie »
    Alors que c’est « l’Europe » – comprenez ceux qui, en Europe, parlent en son nom de la même façon que la « communauté internationale », c’est ceux qui parlent en son nom -, l’Europe donc subirait un odieux « chantage » de la part de la Pologne et de le Hongrie. Sauf que c’est elle qui leur fait précisément subir un chantage : conformez-vous à nos diktats sur le Droit sinon vous n’aurez pas d’argent.
    C’est l’Europe mafiosi.
    Et il y en a qui croient sincèrement que Pologne et Hongrie ont pris l’initiative d’un chantage !
    Je suggère à ces deux pays (et d’autres) d’en faire un cependant : que la France ne reçoive pas un sou – un sou qu’elle devra rembourser avec intérêt d’ailleurs – tant qu’elle n’aura pas supprimé l’article 24 et réformé sa police.

      +8

    Alerter
  • RGT // 29.11.2020 à 09h40

    « Le projet franco-allemand d’un cloud européen est rejoint par 180 sociétés. Parmi ses nouveaux arrivants, on trouve Microsoft, Google, Palantir, Alibaba, Huawei, et bien d’autres…. »

    J’avoue que ce sont bien les 3 premiers noms qui me semblent, et de loin, les plus nocifs.

    Une fois ces 3 noms associés au « cloud €uropéen » il n’y aura aucune raison pour les USA d’imposer LEUR « Cloud Act » qui oblige toute entreprise US ou toute entreprise qui utilise des fonds ou des technologies US l’obligation de transmettre TOUTES les données intéressantes contenues dans ce « cloud » aux « services » US pour pouvoir ensuite les examiner en détail afin de planter un couteau dans le dos ou de tordre le bras de personnes qui ne sont PAS sous la juridiction US.

    Tout comme pour les « réseaux asociaux » je conseille vivement à tous les lecteurs de ce blog de fuir les services de cloud afin d’éviter que leurs données personnelles ou cruciales (particulièrement les entreprises) ne soient dévoilées à la terre entière.

    Quant aux larrons chinois, je pense que ce qui les intéresse le plus, c’est simplement de récupérer des infos commerciales et de permettre au gouvernement chinois d’avoir les mêmes informations que la « nation la plus exemplaire de l’univers » afin de pouvoir se défendre contre une nouvelle agression de l’Empire.

    Le meilleur moyen de stocker vos données, c’est tout simplement de les stocker chez vous, dans du matériel qui vous appartient, et qui surtout, dans des « coffres-forts » qui ne sont PAS accessibles de l’extérieur.

    On vous aura prévenu.

      +13

    Alerter
    • TZYACK // 30.11.2020 à 08h08

      De même que Microsoft s’est créé une énorme rente en obligeant les utilisateurs particuliers de ses logiciels à souscrire un abonnement annuel pour les sécuriser et les mettre à jour (69€), l’utilisation personnelle des Clouds deviendra progressivement obligatoire et payante avec un détournement possible de nos data privées à des fins commerciales et autres…

        +0

      Alerter
  • RGT // 29.11.2020 à 09h55

    « M. Macron affirme vouloir renouer avec l’héritage gaullien »…

    Cette affirmation n’engage que les idiots qui le croient, comme d’habitude.

    Il suffira que les USA fassent les « gros yeux » et il détalera comme un lapin puis reviendra ensuite à genoux implorer la clémence de son suzerain.

    Il ne répétera JAMAIS, comme tous les « grands politiciens démocrates », ces propos « indécents » :

    « Vous avez déjà vu un grand pays s’engager à rester couillonner, sous prétexte qu’un traité n’a rien prévu pour le cas où il serait couillonné ? Non.
    Quand on est couillonné, on dit : « Je suis couillonné. Eh bien, voilà, je fous le camp ! »
    Ce sont des histoires de juristes et de diplomates, tout ça. »

    Pas la peine de nommer l’auteur de cette citation, vous aurez bien compris de quels « vieux dictateur grabataire » ils proviennent.

    Les politicards actuels sont des nains (pardon aux « personnes à verticalité contrariée »).

    Ils ne sont pas là pour défendre l’intérêt des populations, ils sont là pour défendre leur propre intérêt et celui de « leurs amis » empêtrés dans des « alliances » dont ils ne peuvent sortir sans se retrouver totalement nus.

    D’où les lois liberticides uniquement destinées à préserver leurs petites fesses du désastre qui surviendrait si la population était réellement au courant de leurs objectifs réels.

      +15

    Alerter
    • Jean // 29.11.2020 à 11h43

      @RGT

      Monsieur Macron, comme tous les individus profondément déstructurés, dit beaucoup de bêtises et il y a tellement mieux à faire que de les écouter.

        +4

      Alerter
  • Marianne Marti // 29.11.2020 à 10h01

    Il n’y a qu’une solution pour retrouver la France que nous avons toujours aimée, celle qui était l’un des pays les plus intelligent et libre de la planète: sortir de l’OTAN et de l’UE. Je ne comprends pas que cette conclusion qui crève les yeux soit rejetée par presque tout le monde! La France est un des piliers de l’Europe depuis des millénaires et nous n’avons pas besoin d’une clique de banquiers fascistes accrochée à la dérive américaine pour ça. Nous nous créons des peurs imaginaires pour mieux faire l’autruche sur les vrais dangers.

      +36

    Alerter
    • Brigitte // 30.11.2020 à 09h54

      Marianne Marti, je vous rejoins tout à fait sur le traitement mais pas sur les causes du mal. Si la France avait été libre et intelligente, elle n’en serait surement pas arrivée là. Je pense au contraire que la France manque d’intelligence collective, son histoire en témoigne, les erreurs de ses monarques depuis Louis XIV, ses errements idéologiques et démocratiques…Malgré des richesses incroyables.
      La psychologie des peuples n’est pas une discipline reconnue, Jung s’y est risqué sans succès.
      Vous parlez de peurs imaginaires, oui sans doute. La France a un imaginaire débordant, ce qui en a fait sa force et sa singularité mais hélas, aussi sa faiblesse. Cet imaginaire collectif vient compenser peut-être un manque de cohésion, d’unité, d’ancrage réel dans le temps et l’espace. Nous sommes maitres dans l’art de prendre des vessies pour des lanternes.
      En tout cas, depuis au moins un siècle, nous nous rétrécissons comme peau de chagrin…
      Pour paraphraser Prévert, nous avions les lumières et les lampistes…qui a vendu la mèche?
      Nous l’avons vendu en échange du fameux pétrole d’abord lampant puis dominant. D’où l’irrésistible formule « nous n’avons pas de pétrole mais des idées « .
      Aujourd’hui, même nos idées sont mortes, nous n’avons plus de génies, ils ont tous pris la porte…. Est-ce la peur du vide qui les poussent vers l’extérieur?
      En échange nous accueillons la misère du monde. La relève n’est pas assurée.

        +0

      Alerter
    • Patrique // 30.11.2020 à 16h59

      Détrompez-vous Marianne Marti, il y a des millions de français qui pensent la même chose ; plusieurs partis politiques, des intellectuels, des diplomates, des universitaires…Le problème c’est que 99% des journalistes sont la propriété du régime en place ; donc ces idées ne sont pas diffusées par les médias contrôlés par le pouvoir et ses amis oligarques.

        +2

      Alerter
  • Jean-Do // 29.11.2020 à 10h13

    Désinformation j’écris ton nom sur FranceTV : les manifestants « protestent contre l’adoption du budget 2021 qui ne prévoit pas d’augmentation des dépenses sociales » est juste du mensonge par omission. En fait, les manifestants reprochent au gouvernement un budget 2021 qui n’est pas équilibré, il va donc creuser le déficit au profit des riches, ET qui, malgré une augmentation de 25%, ne fait pas un seul geste en faveur des plus pauvres. Bien enfoui : il faut attendre l’avant-dernier paragraphe de l’article de FranceTV pour voir rétablir partiellement la vérité. Je vous rappelle que FranceTV vit des nos impôts pour nous mentir à la gueule.

      +14

    Alerter
    • Jean // 29.11.2020 à 11h51

      @Jean-Do

      => il va donc creuser le déficit au profit des riches, ET qui, malgré une augmentation de 25%, ne fait pas un seul geste en faveur des plus pauvres.

      Je pense bien à un geste que Macron fait à destination des plus pauvres mais je doute que la modération accepte que je sois plus explicite.

        +7

      Alerter
  • anarkopsykotik // 29.11.2020 à 13h54

    Tiens, les gens se rendent compte de la nullité de RSF et sa soumissions aux pouvoirs en place. Bien.
    https://www.investigaction.net/fr/25-verites-sur-Reporters-Sans/

    On a oublié les grève générales et manifestations massives en Inde aussi.
    https://www.wsws.org/fr/articles/2020/11/28/inde-n28.html

    En bonus
    https://mkorostoff.github.io/1-pixel-wealth/

      +8

    Alerter
  • Spartacus // 29.11.2020 à 14h15
  • Jean // 29.11.2020 à 16h31

    La République En Marche…

    « Une tribune, lisible sur Franceinfo et signée par plus de 70 journalistes de l’audiovisuel, réalisateurs de documentaires, rédacteurs en chef, directeurs de l’information et producteurs de magazines d’actualité, dénonce des entraves à la liberté d’informer, notamment des tentatives de la part des pouvoirs publics de contrôle des tournages.
    Avant d’autoriser à filmer des policiers dans l’exercice de leur fonction, le service de communication de la police nationale exige désormais un droit de validation du reportage avant diffusion, expliquent-ils. »

    Source : https://fr.sputniknews.com/france/202011291044850988-les-pouvoirs-publics-veulent-soctroyer-un-droit-a-la-censure-les-medias-tirent-la-sonnette-dalarme/

      +3

    Alerter
  • Jean // 29.11.2020 à 16h58

    « Ameer al-Halbi, un photographe syrien collaborateur de l’AFP qui couvrait la Marche des libertés le 28 novembre 2020, a été blessé au visage, a fait savoir sur Twitter le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), Christophe Deloire. Celui-ci a partagé la photo du journaliste, le visage tuméfié et ensanglanté, prise par la photographe de l’AFP Gabrielle Cézard qui se trouvait à ses côtés à l’hôpital Lariboisière. L’homme aurait reçu un coup de matraque lors d’une charge de la police.(…)
    Christophe Deloire affirme qu’Ameer al-Halbi a été «blessé au visage par un coup de matraque» alors qu’il était «identifiable comme journaliste». »

    Source : https://francais.rt.com/france/81243-photographe-syrien-prime-ameer-al-halbi-blesse-lors-de-marche-des-libertes-paris

      +2

    Alerter
    • Jean // 29.11.2020 à 17h04

      J’ai une question à poser à tous les policiers en exercice : Dans quel pays voulez-vous que vos enfants grandissent ?

        +3

      Alerter
  • Cyd // 29.11.2020 à 17h08

    https://www.lefigaro.fr/vox/societe/la-france-a-brade-son-industrie-electrique-a-l-allemagne-20201127

    «La France a bradé son industrie électrique à l’Allemagne»

    FIGAROVOX/TRIBUNE – Les possibles coupures de courant d’énergie sont la conséquence du fait que nous avons pris la décisions de délaisser le secteur nucléaire
    (…)
    Sous le nom du «plan Hercule», EDF va être vendu par départements et la filière nucléaire démantelée dans l’indifférence générale.
    (…)
    L’industrialisation de l’espace maritime mondial est en cours. Rien ne l’arrêtera plus, mais de nombreuses batailles ponctuelles pourront encore être gagnées en France comme celles situées au raz des cotes (Saint-Brieuc, le Tréport etc…) qui sont des véritables «écocides» doublés de scandales financiers et de destructions d’emplois.
    (…)

    « Hiver 2020-2021, une situation inédite qui nécessite une grande vigilance pour éviter des coupures….Mais, si toutes ces mesures s’avéraient insuffisantes, le recours à des coupures ciblées de foyers ne pourrait être totalement exclu. Cela ne correspond toutefois en rien à un risque de black-out sur l’ensemble du pays…»

    Nous revenons à la période de «l’occup’» au moment où le «Ministère de la Réparation» distribuait des carnets de tickets de rationnement. Aujourd’hui grâce au progrès ce sont les citoyens eux-mêmes qui se punissent et se restreignent au nom de l’écologie

      +3

    Alerter
  • Jean // 29.11.2020 à 17h13

    « «Gérald Darmanin ose tout», écrit le quotidien départemental, selon qui son rédacteur en chef a reçu un coup de fil du Renseignement intérieur, souhaitant connaître le nombre de ses journalistes qui manifesteraient contre la loi Sécurité globale.
    «Bonjour, combien de vos journalistes se rendront à Paris samedi à la manifestation contre la loi de sécurité globale ?» : c’est le coup de fil qu’affirme avoir reçu le 25 novembre le rédacteur en chef de la Charente libre. »

    Source : https://francais.rt.com/france/81241-darmanin-ose-tout-combien-journalistes-manifesteront-coup-de-fil-renseignement-charente-libre

      +5

    Alerter
    • Fernet Branca // 30.11.2020 à 00h02

      On parle des matraqués et tabassés mais les journalistes d’investigation devraient chercher côté écoutes téléphoniques, espionnage internet ( sms, mails, sites consultés, commentaires sur les sites et blogs ) . Je pense que le fichage politique doit battre des records à l’ère Macron/Darmanin .

        +3

      Alerter
  • Jean // 29.11.2020 à 17h23

    « Si «énormément de gens à Paris se sont dispersés à 18h» lorsque la manifestation touchait à sa fin, «des petites crapules qui sont les black blocs» sont quant à elles restées sur les lieux», selon le président de République souveraine, et «ont réussi à flamber une succursale de la Banque de France». Et d’ajouter : «Ces crétins pensent qu’ils ont fait un acte révolutionnaire. Il faut savoir que ces fils à papa, puisque la plupart d’entre eux sont des enfants de bourgeois qui ne finissent jamais en prison, ne sont jamais interpellés ni blessés, n’ont jamais de problème avec la police.» Or, selon Georges Kuzmanovic, «quand vous êtes Gilets jaunes, vous finissez en prison : 12 000 arrestations, 3 000 condamnations, 1 000 personnes envoyées en prison alors qu’elles n’avaient jamais manifesté». »

    Source : https://francais.rt.com/france/81239-black-blocs-idiots-utiles-pouvoir-avec-benjamin-cauchy-georges-kuzmanovic

    Nous sommes dans une guerre de classe et les black blocs défendent la leur tout en s’enivrant d’un romantisme pseudo révolutionnaire.

      +6

    Alerter
  • Jean // 29.11.2020 à 21h52

    « L’initiative « Belt and Road » (BRI) et le tout récent « Partenariat régional économique global » (RCEP) concernent plus de deux tiers des pays du monde qui se sont rassemblés autour de la Chine. Une majorité d’entre eux sont des pays à faible revenus (PFR)1. Ceux-ci sont entraînés vers un modèle économique que la Chine a développé sur son propre territoire depuis les réformes de Deng Xiaoping, un modèle où les entreprises nationales ouvrent leur portefeuille aux capitaux étrangers, mais où elle garde son pouvoir décisionnel. Les industries et exploitations minières liées aux technologies vertes, de plus en prolifiques, obéissent aussi à ce modèle qui s’avère bénéfique et même salvateur pour nombre de PFR. La Bolivie qui était le pays le plus pauvre d’Amérique latine, alors qu’il possède les plus grandes réserves de lithium, est un exemple d’une relation win-win établie avec la Chine. Cela ne plaît pas aux pays occidentaux qui ont engagé une guerre froide contre ce pernicieux dragon. Mais la « civilisation écologique » prônée par Xi Jinping menée par une économie de partenariat ne représente-t-elle pas un réel espoir pour la planète ? »

    Source : https://www.legrandsoir.info/chine-bolivie-ecologie-un-espoir-pour-la-planete.html

      +1

    Alerter
  • Jean // 30.11.2020 à 02h34

    La commande de 500 000 doses de remdésivir passée par la Commission européenne pour un traitement jugé inefficace par l’OMS marque un échec majeur de la politique sanitaire de l’UE. Comment le le groupe Gilead a-t-il réussi à vendre son traitement ?

    Source : https://francais.rt.com/international/81252-remdesivir-gilead-aurait-il-cache-informations-commission-europeenne

      +2

    Alerter
  • clauzip // 04.12.2020 à 23h40

    S’agissant de la COVID 19,l’UE ,presque si ce n’est totalement absente lors de la pandémie se donne le droit de menacer les pays qui ne rentrerait pas dans son marché pour la vaccination.
    Ainsi,s’exprime la démarche totalitaire du machin.Que je sache,la subsidiarité initialement lacée comme un des piliers de l »UE n’est pas ou plus en vigueur?
    Tout est dit quand à la souveraineté des États!

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications