Les Crises Les Crises
26.juillet.202026.7.2020 // Les Crises

Revue de presse du 26/07/2020

Merci 49
J'envoie

ENVIRONNEMENT

Démographie et Climat

"Démographie et climat épisode 5 : quel impact carbone pour un enfant en France ? C'est l'heure de s'attaquer à ce fameux graphique de l'AFP."

Source : Twitter : Emmanuel Pont

Selon une étude, les ours polaires pourraient disparaître en 2100

" D'ici la fin du siècle, les ours polaires pourraient disparaître à cause de la fonte progressive de la banquise due au réchauffement climatique. La disparition du carnivore est documentée dans une étude publiée dans Nature Climate Change."

Source : France Inter

FRANCE

Après la crise, choisir la décentralisation? Merci, mais non merci !

"Des présidents de départements se lancent dans une OPA (très) hostile sur les compétences médico-sociales encore conservées par l'État, via ses ARS, sur les champs des personnes âgées et du handicap, et appellent à approfondir la décentralisation. Entre entreprise de dénigrement systématique de l’État et hypocrisie de ces élus, en quoi cette nouvelle décentralisation pourrait être une erreur ?"

Source : Le blog Mediapart de Jérémy Chambraud-Susini

Bernard Arnault véritable maître chez Lagardère

"La lettre que Colette Neuville - juriste et économiste, présidente de l'association de défense des actionnaires minoritaires - adresse à l’Autorité des Marchés Financiers permet de prendre conscience de l’étendue du pouvoir du patron de LVMH sur l’entreprise. Simples actionnaires, Amber, le Qatar et Bolloré sont condamnés à être spectateur." [Plusieurs articles intéressants ici sur le sujet Arnault, Lagardère et compagnie...]

Source : Le blog Mediapart de Schwartzenberg

La Banque de France s’alarme de la hausse de l’endettement des ménages et des entreprises

"Il s’agit d’une conséquence de la crise sanitaire, qui menace de freiner la reprise économique. La Banque de France s’est dit mardi vigilante vis-à-vis de la forte progression de l’endettement des entreprises et des ménages, conséquence de la crise sanitaire, qui menace de freiner la reprise économique. "C’est le risque que nous estimons le plus fort", a commenté Sylvie Goulard, sous-gouverneure de l’institution, qui présentait son rapport trimestriel d’évaluation des menaces pesant sur le système financier français. Cette publication ne décrit pas nécessairement des dangers imminents, mais pointe plutôt le projecteur sur des risques dont la probabilité de matérialisation est élevée et leur impact potentiellement systémique."

Source : Sud Ouest

Rennes : Yann Gaudin, le conseiller Pôle emploi « lanceur d’alerte » a été licencié

"Il exerçait depuis quatorze ans comme conseiller et avait révélé des failles dans l’aide aux demandeurs d’emploi. Il a reçu le courrier ce mardi matin. Datée du vendredi 3 juillet, la lettre rédigée par la direction générale de Pôle emploi lui notifiait son licenciement pour faute grave. Depuis quatre jours, Yann Gaudin ne fait plus partie des effectifs de l’établissement public d’aide aux demandeurs d’emploi. Embauché en 2006 comme conseiller, celui qui se décrit comme un « lanceur d’alerte »​ ne compte pas en rester là. Il va contester son licenciement. « Je m’y attendais et je m’y étais préparé », témoigne le Rennais, joint par 20 Minutes. « L’intention de la direction était claire. Les responsables voulaient faire sortir le lanceur d’alerte. Il ne voulait plus me voir intervenir dans les dossiers »."

Source : 20 Minutes

GÉOPOLITIQUE

Alliances & mésalliances : tableau synoptique du Moyen-Orient

"« Vers l'Orient compliqué, je volais avec des idées simples ». Cette phrase prémonitoire du général De Gaulle, quoique quelque peu sortie de son contexte, résume à merveille la complexité de la scène moyen-orientale. C'est particulièrement vrai aujourd'hui, alors que nous assistons à l'émergence d'un casse-tête d'alliances et de contre-alliances où les acteurs eux-mêmes semblent parfois se perdre... Ce blog a souvent ironisé sur les béantes contradictions de la politique américaine au Moyen-Orient. Les YPG syriens étaient des alliés mais leur alter ego du PKK, à quelques kilomètres de l'autre côté de la frontière, était "terroriste". Pour une fois, Kurdes et Turcs devaient rire ensemble..."

Source : CHRONIQUES DU GRAND JEU

RÉFLEXION

Michéa et l’impasse libertaire

"Dans le panorama des idées contemporaines, l’anarchisme occupe une place singulière. Ultra-minoritaire dans la société, il exerce une influence diffuse dans les sphères universitaires, notamment aux États-Unis, où des auteurs renommés comme Noam Chomsky ou David Graeber ne font pas mystère de leur adhésion à la doctrine. Que cette influence soit intellectuellement bénéfique, qu’elle contribue à mettre en question nombre d’idées reçues, que l’anarchisme constitue à certains égards un antidote respectable au libéral-conservatisme dominant est évident. Son audience s’est également élargie, en Occident, à l’occasion de la crise pandémique, l’État étant suspecté d’enfermer les populations pour asseoir sa domination et d’imposer au pauvre petit individu des restrictions insupportables."

Source : ENTELEKHEIA

SOCIETÉ

Va-t-on vers un exode urbain ?

"La pandémie de Covid-19 a rebattu les cartes autour du mode de vie des citadins. Désormais, certains aspirent à une vie plus rurale, aérée, laissant de côté la densité, la pollution, la disparition des promesses des 30 glorieuses,... Va-t-on assister à une reconquête des territoires et un exode urbain vers des espaces délaissés jusqu’alors ?"

Source : Le temps du débat - France Culture

« Ce qui ressort de la crise en cours, c’est l’idée de revenir à une société moins libérale. »

"L’OCDE a publié ce 10 juin un rapport alarmiste sur les perspectives économiques pour 2020 et 2021. Accroissement des inégalités, chômage, populisme… Sputnik France revient avec Christophe Ramaux, économiste, chercheur au Centre d’économie de la Sorbonne et membre des Économistes atterrés, sur les enjeux de cette récession inédite."

Source : Sputnik

VUES D’AILLEURS

Hong Kong, HSBC : une banque au lourd passé et au présent sulfureux

"Hong Kong est vraiment un cas d’école sur les conditions de la mondialisation impérialiste, une internationale de milliardaires prospérant sur le crime et la drogue et grâce à son monopole sur l’information se prétendant les défenseurs des droits de l’homme et de la liberté. Ici un des protagonistes et non des moindres."

Source : Histoire et société

ÉCONOMIE

Sortir de "l'économie vaudoue" pratiquée par les banques commerciales

"L’idée que les banques centrales puissent, par leur pouvoir de création monétaire, annuler purement et simplement les titres de dette publique qu’elles détiennent, sans conséquence négative sur l’économie, relèverait selon certains économistes de « l’économie vaudoue ». A l’opposé, se trouverait la dure réalité dont ces économistes s’autoproclament les garants et qu’ils rappellent en répétant à l’envi des expressions telles que : « Une dette est une dette »; « Annuler la dette, c’est toujours en transférer le fardeau à d’autres »; « Il n’y a pas d’argent magique»; « Il n’y a pas de repas gratuit » etc. Pourtant, les banques privées pratiquent depuis longtemps cette économie vaudoue."

Source : CHRONIQUES DE L'ANTHROPOCENE

ÉTATS-UNIS

USA : Comment la lutte pour les droits des Noirs est détournée au profit du Parti démocrate

"Le mouvement Black Lives Matter a engrangé des millions sur le dos de la souffrance des Noirs américains. Une militante de Saint-Louis explique que ce mouvement est issu d’une longue tradition de cooptation des mouvements de base par les libéraux de gauche blancs, dans le but de les asservir au programme du Parti démocrate. Le militantisme pour la justice sociale financé par diverses fondations de Black Lives Matter utilise la souffrance des Noirs pour tirer parti de la culpabilité des libéraux blancs, divisant la société américaine pour servir le programme politique des Démocrates, a déclaré à RT la militante de St Louis Nyota Uhura."

Source : ENTELEKHEIA

Nous savions que cela allait arriver : La dernière étape de l’Empire advient ùaintenant

"Les “conservateurs” américains ont incontestablement le blues, leur littérature est édifiante et leurs références (je vous recommande en particulier leur admiration pour le prophétisme spiritualiste de Soljenitsyne) assez drôlatique, la manière dont ce dernier exilé aux États-Unis, loin de les féliciter pour être une terre de démocratie les a engueulés pour ne pas être assez réactionnaires et défenseurs de l’idéal de la civilisation chrétienne. Comment en finir avec l’empire pour retrouver les charmes pionniers de la nation ? Il ne nous reste plus qu’à reprendre l’ouvrage indépassable sur le sujet, celui de l’historien britannique Edward Gibbon dans son fameux Déclin et chute de l’Empire romain."

Source : Histoire et société

Le gouvernement américain affirme qu’un journaliste américain n’a pas le droit de contester sa décision de l’assassiner

"Le gouvernement américain a demandé à la Cour d’appel du district de Columbia de confirmer le rejet de la contestation par le journaliste américain Bilal Abdul Kareem de la décision apparente de son gouvernement de l’assassiner sans lui dire pourquoi, ni lui accorder le droit constitutionnel à une procédure régulière. M. Kareem est un lauréat des prix Edward R. Murrow et Peabody, qui a grandi à Mount Vernon, New York, et était auparavant un comédien de stand-up à New York. Il a fait des reportages sur le conflit en Syrie depuis le début. En 2016, il a échappé de justesse à cinq assassinats, dont deux sur des voitures dans lesquelles il voyageait et deux autres au siège de son agence de presse, On The Ground News."

Source : Le Grand Soir

Commentaire recommandé

Guadet // 26.07.2020 à 07h43

Les critiques contre Michéa sont toujours les mêmes. C’est du niveau de la réplique genre café du Commerce à toute critique du gouvernement : « Tu crois que tu ferais mieux si tu étais aux commandes ». À ma connaissance, Michéa n’a jamais présenté de programme de gouvernement et il est donc malhonnête de l’attaquer à ce niveau là. Mais c’est la manière la plus efficace d’étouffer toute opposition. Et on étourdit l’électeur sous une masse de chiffres compliqués et idiots pour bien le convaincre qu’il n’a pas à remettre en cause la politique telle qu’elle est menée.

15 réactions et commentaires

  • Guadet // 26.07.2020 à 07h43

    Les critiques contre Michéa sont toujours les mêmes. C’est du niveau de la réplique genre café du Commerce à toute critique du gouvernement : « Tu crois que tu ferais mieux si tu étais aux commandes ». À ma connaissance, Michéa n’a jamais présenté de programme de gouvernement et il est donc malhonnête de l’attaquer à ce niveau là. Mais c’est la manière la plus efficace d’étouffer toute opposition. Et on étourdit l’électeur sous une masse de chiffres compliqués et idiots pour bien le convaincre qu’il n’a pas à remettre en cause la politique telle qu’elle est menée.

      +19

    Alerter
    • calal // 26.07.2020 à 08h11

      TINA : vous n’avez pas d’autres choix alors acceptez le…

        +5

      Alerter
    • Calvez // 26.07.2020 à 18h12

      Vous avez entièrement raison. Michéa a déjà répondu dans ses livres et lors d’une conférence à Montpellier. L’animateur l’interrogeait à ce sujet et JCM a parfaitement répondu que ses livres étaient 95% de diagnostic et que les contours de la société à venir et la démarche pour les atteindre étaient réduits à la portion congrue. Il y a effectivement signalé que l’échelon local était un incontournable. Tant que les gens ont leur mot à dire sur leur vie de tous les jours, le capitalisme ne sera pas totalement vainqueur. De plus Michéa a toujours indiqué que la formule « l’universel, c’est le local moins les murs » était une formule dialectique.

        +3

      Alerter
  • Phil_A // 26.07.2020 à 11h53

    Étude CDC de mai dernier sur les masques: https://wwwnc.cdc.gov/eid/article/26/5/19-0994_article
    (Spolier : ça ne sert pas à grand chose)

      +7

    Alerter
  • Eric83 // 26.07.2020 à 12h33

    «Nous sommes en train de dériver vers un totalitarisme qui ne dit pas son nom»

    Vous pensez donc toujours que la contagion et la létalité de la Covid sont similaires à la grippe saisonnière?

    « Vous pensez donc toujours que la contagion et la létalité de la Covid sont similaires à la grippe saisonnière?
    Ce n’est pas que je le pense, c’est aujourd’hui établi. Même le CDC (Center for Disease Control and Prevention) le dit. Ces grands cénacles scientifiques, où les choses se disent à mesure qu’on les découvre, se sont ralliés à ce que j’avais affirmé d’emblée en m’appuyant sur les travaux des meilleurs épidémiologistes qui tenaient déjà ce discours. A nouveau: je n’ai pas la prétention d’avoir inventé ou découvert quoi que ce soit, juste d’être allé chercher les bonnes informations au bon endroit et de les avoir fait connaître »…

    « Le masque est aujourd’hui obligatoire dans les transports publics et les magasins…selon vous, jusqu’où ira-t-on?
    … »Et c’est ma crainte. Il y a une forme de dérive totalitaire qui est en train de se mettre en œuvre, y compris dans notre pays! Que le Conseil fédéral ait cherché à obtenir du Parlement la possibilité de garder des pleins pouvoirs jusqu’en 2022, y compris en pouvant imposer une obligation vaccinale, constitue une transgression majeure de notre système de droit comme de notre système politique ».

    https://www.limpertinentmedia.com/post/nous-sommes-en-train-de-d%C3%A9river-vers-un-totalitarisme-qui-ne-dit-pas-son-nom

      +8

    Alerter
    • fanfan // 26.07.2020 à 23h39

      [modéré] Il n’y a pas de symptômes spécifiques distinctifs pour COVID-19. D’où provient l’ARN pour lequel les tests PCR sont calibrés ? La purification des particules est un préalable indispensable pour prouver l’existence d’un virus, et ainsi prouver que l’ARN de la particule en question provient d’un nouveau virus. Au-delà de l’isolement et de la purification du virus, pour établir un lien causal il aurait été absolument nécessaire de mener une expérience satisfaisant les quatre postulats de Koch. Des tentatives ont été faites pour les respecter et ça n’a pas marché (https://off-guardian.org/2020/06/09/scientists-have-utterly-failed-to-prove-that-the-coronavirus-fulfills-kochs-postulates/).

        +2

      Alerter
      • grumly // 27.07.2020 à 02h51

        La plupart des tests actuels ont plusieurs cibles.
        https://covid-19.sante.gouv.fr/tests
        Je ne suis pas compétent pour commenter le reste, mais je rappelle qu’utiliser le test PCR de façon quantitative alors que le test est qualitatif, c’était la méthode utilisée à Marseille pour mesurer l’évolution de la charge virale.

          +0

        Alerter
      • FranM // 27.07.2020 à 07h13

        Merci pour ces extraits et références. Ce serait bien d’avoir l’avis de l’IHU, vous semblez bien connaître le sujet les avez-vous contacté ou pourriez-vous le faire et nous tenir informé ?

          +1

        Alerter
      • jean-pierre.georges-pichot // 27.07.2020 à 10h43

        Ces incertitudes n’expliqueraient-elles pas le peu d’enthousiasme mis par les pouvoirs publics pour développer effectivement le dépistage ? Puisqu’il suffit, pour justifier le dressage sanitaire des populations, d’affirmer sans preuves que le feu qui couve est en voie de se ranimer ?

          +1

        Alerter
  • FPOLE // 26.07.2020 à 12h59

    « La Banque de France s’alarme de la hausse de l’endettement des ménages et des entreprises »

    Les pays » frugaux » ont expliqué aux « cigales » qu’eux savent bien gérer… sauf si on prend en compte les dettes privées.

    France, pays cigale :
    dette publique avant COVID : 100%
    dette privée avant COVID : 110%
    dette totale avant COVID : 210%

    Hollande, pays frugal :
    dette publique avant COVID : 52%
    dette privée avant COVID : 220%
    dette totale avant COVID : 272%

    Conclusion : ne parlons pas de la dette privée, ça ne va pas dans le sens des « frugaux »

      +13

    Alerter
    • Patrick // 26.07.2020 à 13h13

      Les pays frugaux ont eu raison de résister, ils n’auront pas à payer les dettes des cigales.
      En ce qui concerne les dettes privées, cela ne concerne pas les états, ils n’ont pas à en tenir compte , et surtout pas de subventionner ou payer quoi que ce soit.
      Il faut laisser mourir ce qui doit mourir.

      Les dettes sont le résultat des politiques désastreuses des banques centrales ces 50 dernières années, il n’y a pas de bonne solution pour en sortir.

        +4

      Alerter
      • Patrick // 26.07.2020 à 15h11

        c’était effectivement une grave erreur.
        La Grèce a été « sauvée » par Sarko et Merkel pour les mêmes raisons , alors qu’il aurait fallu laisser les Grecs et les banquiers se débrouiller entre eux ( donc la Grève fait complètement faillite , les banquiers comptent leurs pertes .. et on n’endette pas les autres européens ).

        Bilan : on a « sauvé » les gros à coup d’endettement et d’impression monétaire et on prépare une crise encore plus grave , accrochez vous , ça va secouer !!

          +4

        Alerter
      • Larmec // 26.07.2020 à 15h50

        La crise de 2008 est venue d’ou? De la dette publique? Ah non de la dette privée, de la spéculation immobiliére!

          +10

        Alerter
        • Patrick // 26.07.2020 à 16h52

          oui, et le prochaine crise viendra de …
          – peut-être des banques ( il y en a qq grosses avec des bilans pourris )
          – des banques centrales qui impriment à tour de bras
          – des états qui ont vu leurs dettes enfler ( en 2008, l’endettement des états était beaucoup moins élevé )
          – des dettes privées américaines ( prêts étudiants + prêts à la consommation + immobilier ? )
          – un peu tout ça en même temps ?
          – jeu de dominos généralisé ?

          La crise des subprimes n’était pas dûe à la spéculation , c’était venue d’une ânerie du gouvernement américain qui voulait que même ceux qui n’en avaient pas les moyens puissent acheter leur maison .. donc montages à la c.. et quand les taux d’intérêts ont grimpé –> plantage général, les banquiers qui pensaient au départ pouvoir se rattraper sur les prix des maisons se sont retrouvés avec des trucs qui ne valaient plus rien.

            +5

          Alerter
  • Alfred // 26.07.2020 à 16h26

    L’article du grand soir est hallucinant. Bilal Abdul Kareem est juste un peu « embeded » avec un avatar d »Al qaida et un grand propagandiste des meurtriers de masse. La torture et les exécutions de loyalistes ne l’ont pas spécialement dérangé. Le grand soir se serait il soucié d’un « journaliste » incorporé dans les einzatsgruppen? On est dans la même veine et le même culot que les veuves de daesh qui étaient juste parti en séjour dans le califat (c’est pas si grave) et n’ont rien vu ni rien entendu ni possédé d’esclave etc…
    Le discours n’était pas le même au moment de la chute de Palmyre. A l’époque Rome devait suivre. Maintenant ça chouine.
    Et le grand soir s’épanche. C’est honteux pour eux s’ils n’ont pas creusé assez sur ce gentil journaliste. Et s’il savent c’est pire.
    C’est vrai que c’est moche de faire du « bon boulot » pour les neocons et de se faire jeter façon kleenex par la suite. Mais c’est la façon de faire de ces gens là. Faudrait le savoir. Et LGS idiot utile ou petite main. Tss. Tss.

      +6

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications