Les Crises Les Crises
7.février.20217.2.2021 // Les Crises

Revue de presse du 07/02/2021

Merci 53
J'envoie

L’équipe de la revue de presse souhaite la bienvenue à Christian, qui renforce à partir de cette semaine nos autres contributeurs habituels Marc, Florentin et Jean, ainsi que moi-même… Pour nous rejoindre, il suffit d’un peu de temps et de nous adresser vos coordonnées via le formulaire de contact.
Emmanuel

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

CRISE FINANCIÈRE

Les pays en développement pris dans l’étau de la dette

"La pandémie du coronavirus et les autres aspects de la crise multidimensionnelle du capitalisme mondialisé justifient en soi la suspension du remboursement de la dette. En effet il faut donner la priorité à la protection des populations face aux drames sanitaires, économiques et écologiques. En plus de l’urgence, il est important de prendre la mesure des tendances plus longues qui rendent nécessaire la mise en œuvre de solutions radicales en ce qui concerne la dette des pays en développement. C’est pour cela que nous poursuivons l’analyse des facteurs qui renforcent dans la période présente le caractère insoutenable du remboursement de la dette réclamée aux pays du Sud global."

Source : CADTM

DÉMOCRATIE

Libertés civiles : avec les mesures anti-Covid, la France classée dans les « démocraties défaillantes »

"Les libertés ont reflué dans près de 70 % des pays du monde en 2020 à cause des restrictions provoquées par la lutte contre la pandémie, selon une étude de « The Economist ». La France est à la 24 e place sur 167 pays, après la perte de son statut de « démocratie à part entière »."

Source : Les Echos

Le Conseil d’Etat valide « l’éloignement » des journalistes lors des évacuations de camps de migrants

"Le juge des référés déboute deux journalistes qui se plaignaient de n’avoir pas pu pénétrer à cinq reprises dans les périmètres de sécurité entourant des opérations d’évacuation dans les régions de Calais et de Dunkerque. Les périmètres de sécurité mis en place par la police lors des évacuations de camps de migrants, qui ont pour conséquence de tenir à distance les journalistes, ne portent pas une atteinte excessive à la liberté de la presse, a jugé ce mercredi 3 février le Conseil d’Etat. Le juge des référés, qui statue seul selon une procédure d’urgence, a ainsi débouté deux journalistes qui se plaignaient de n’avoir pas pu, à cinq reprises, pénétrer dans les périmètres de sécurité entourant des opérations d’évacuation dans les régions de Calais et de Dunkerque, les 29 et 30 décembre."

Source : L’Obs

« Silence, des ouvriers meurent » : autour du traitement médiatique des accidents du travail

"Sur le compte Twitter « Accident du travail : silence des ouvriers meurent », Matthieu Lépine, professeur d’histoire-géographie en collège, s’attèle à un recensement des accidents du travail. Réalisé essentiellement à partir de la presse locale, il s’accompagne souvent d’interpellations de la ministre du Travail : Muriel Pénicaud de mai 2017 à juillet 2020, et Élisabeth Borne depuis. Parallèlement, Matthieu Lépine publie sur le blog « Une histoire populaire » des portraits de victimes, des bilans statistiques et ponctuellement, des analyses complémentaires. Enquête, recoupement, spécialisation, mise en perspective : des méthodes qui ne sont pas sans rappeler celles du (bon) journalisme, que revendique d’ailleurs en partie l’auteur contre les défaillances des médias traditionnels."

Source : Acrimed

ENVIRONNEMENT

"Un projet de la démesure" : la Sepanso de Gironde critique le futur parc photovoltaïque de Saucats

"Après l'annonce d'un projet de parc photovoltaïque à Saucats, la Sepanso de la Gironde s'inquiète par la voix de son vice-président Daniel Delestre. L'association de défense de l'environnement fustige le défrichement de 1 000 hectares de pins. Baptisé Horizéo, dans lequel les entreprises Engie et Neoen envisagent un investissement d'un milliard d’euros. Le projet devrait fournir 600 000 habitants en électricité, plus du double de la population de Bordeaux. Ce ne sont pas les mesures compensatoires promises par les promoteurs de compensation des 1 000 hectares qui rassurent Daniel Delestre. "En l’espace de 10 ans, malgré toutes les mesures compensatoires, la Gironde a perdu 1 000 hectares de forêt par an." [Une pétition a été lancée contre le projet]

Source : France Bleu

EUROPE

Mercosur : la France négocie, Macron a menti ?

"Un document de travail, émanant du Ministère du commerce extérieur, a fuité. Selon ce document, la France serait prête à sauver l'accord controversé entre l'Union Européenne et le Mercosur (marché commun qui regroupe plusieurs pays d'Amérique du sud), en échange de contreparties. Pourtant, lors du G7 à Biarritz, puis à nouveau en juin 2020 devant les 150 citoyens de la Convention Citoyenne pour le Climat, le Président de la République, Emmanuel Macron, s'était engagé à refuser cet accord. Contacté par Le Média, Maxime Combes, porte-parole d'Attac, explique ce revirement : "ce document prouve qu'en fait il y a deux discours. Il y a le discours que Paris délivre devant l'opinion publique française qui est de dire que l'accord avec le Mercosur ne convient pas au gouvernement et un deuxième discours que la France tient à Bruxelles, qui n'a jamais été de s'opposer frontalement à l'accord avec le Mercosur"."

Source : Le Média

FRANCE

Yposkesi, la pépite de la biotech française bientôt sous contrôle coréen ?

"Après le manque de soutien de l’Etat français à la start-up Valneva, spécialisée dans les vaccins, c'est au tour de Yposkesi, autre entreprise prometteuse de la biotech française d’être sur le point de passer sous l’actionnariat majoritaire d'un fond étranger SK Holdings (coréen) . En effet, ce dernier est entré en négociations exclusives avec Yposkesi en vue d’acquérir la pépite française: une mauvaise nouvelle à l’heure où les autorités souhaitent conserver la main sur les secteurs stratégiques."

Source : Portail de l’IE

Qui sont les délaissés ?

"Aujourd'hui, 39.9° vous propose de découvrir une émission spéciale grand angle avec notre invité, Thomas Porcher. Un entretien plus long dans lequel cet économiste "atterré", auteur de talent, revient sur cette crise sanitaire, économique et sociétale. Sommes-nous dans une société où règne l'austérité économique ? Que faire de la dette Covid? Comment est-ce que les politiques anciennes et actuelles ont largement creusé les différences entres les différentes classes de la société ? Comment se sortir de cette crise économique sans précédent ?"

Source : Youtube 39,9° Jeanne Baron - Journaliste

GÉOPOLITIQUE

2030, l’avenir que nous prépare l’OTAN

"L’OTAN regarde vers l’avenir. Pour cela le Secrétaire général Jens Stoltenberg a convoqué, le 4 février en vidéoconférence, étudiants et jeunes leaders des pays de l’Alliance pour qu’ils proposent “de nouvelles idées pour l’OTAN 2030”. L’initiative entre dans l’implication croissante d’universités et écoles, avec même un concours sur le thème : “Quelles seront les plus grandes menaces contre la paix et la sécurité en 2030 et comment l’OTAN devra-t-elle s’adapter pour les combattre ?”. Pour traiter le sujet les jeunes ont déjà un livre de textes : “OTAN 2030 : United for a New Era”, le rapport présenté par le groupe de dix experts (Hubert Védrine pour la France, ndt) nommé par le Secrétaire général."

Source : Il Manifesto

La nouvelle géopolitique de l’océan Indien

"La territorialisation maritime est aujourd’hui la plus importante nouvelle frontière au monde et la maritimisation, de l’océan Indien, l’une des plus dynamiques. Il y a lieu de parler d’une « Nouvelle géopolitique de l’océan Indien ». La notion de maritimisation recoupe le progrès technologique qui permet d’exploiter la surface et les profondeurs marines et sous-marines, les investissements afférents, notamment portuaires, littoraux et off-shore ainsi que l’institutionnalisation de ces activités."

Source : The conversation

MATIÈRES PREMIÈRES

Signal d’alarme pour le pétrole : BP et Exxon annoncent 40 milliards de dollars de pertes cumulées en 2020

""Notre secteur a été durement touché. Le transport routier et aérien est en recul, tout comme la demande de pétrole, les prix et les marges", résume Bernard Looney, directeur général de BP, qui entrevoit pourtant "des jours bien meilleurs en 2021". Les majors pétrolières sont dans la tourmente. Le 9 février prochain, Total qui annoncera ses résultats. Chevron a perdu 5,5 milliards de dollars, BP et Exxon, les deux plus grandes majors, ont chacune enregistré plus de 20 milliards de dollars de pertes. Déjà les deux PDG annoncent un renforcement des stratégies de diversification vers des énergies moins carbonés, une réponse aux actionnaires qui demandent une vraie stratégie durable à ces multinationales."

Source : Novethic

RÉFLEXION

Nos idées aussi sont contagieuses

"Cependant que la Crise provoque la révolution technocratique, la révolution technocratique provoque la Crise. Par « crise », on entend ce processus perpétuel et protéiforme, avec ces phases aiguës ou d’accalmie d’une même maladie de civilisation : l’entropie croissante de la société industrielle. Par « révolution technocratique », on entend la prise de pouvoir politique et officielle, de la classe technocratique en tant que telle (scientifiques, ingénieurs, universitaires, cadres, entrepreneurs, professions libérales), l’alliance du savoir, de l’avoir et du pouvoir, des bac+++ et des CSP+++, des lecteurs du Monde et du Figaro."

Source : Pièces et Main d'oeuvre

SOCIETÉ

« Le travail numérisé entraîne un mode de vie aliénant et antiécologique »

"« Tout un nouveau prolétariat se constitue là, mais sans classe, privé de soutien et de perspectives d’émancipation », analyse Fanny Lederlin, autrice des « Dépossédés de l’open space ». Ce « néotravail », soumis aux outils numériques et régi par des techniques de management déshumanisantes, est aliénant et antiécologique."

Source : Reporterre

Trop d'écrans, pas assez d'activité physique : les adolescents en danger

"Les deux-tiers des 11-17 ans ne bougent pas assez. Ce constat édifiant est l'un des enseignements d'une récente étude de l'Anses (l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). Pire encore : presque la moitié de ces jeunes (49%) est exposée à un risque élevé d'inactivité, avec moins de vingt minutes d'activités quotidiennes et plus de quatre heures passés devant les écrans. L'Anses qui souligne qu'"il est extrêmement rare qu’une évaluation des risques montre que les deux tiers de la population étudiée présentent un dépassement des seuils sanitaires, traduisant ainsi une exposition à un niveau de risque élevé pour la santé"."

Source : Grand Reportge - France Culture

L’arnaque des algorithmes d’aide à la prise de décision

"L’arrivée ces derniers temps d’un nouvel outil pour l’administration, l’algorithme, change radicalement la manière dont on peut concevoir la décision administrative. Skip Machine lave plus blanc que blanc ; l’algorithme décide plus efficacement que l’humain. Il en résulte un miracle : la décision administrative algorithmique. Le législateur est intervenu, pour répondre à un certain nombre de craintes. Mais la pratique administrative tend à contourner ces protections grâce à un nouvel outil, l’algorithme d’aide à la prise de décision."

Source : La quadrature du net

VUES D’AILLEURS

Circonflexe et tréma

"Un peu de poésie dans ce monde brutes. Une chronique poétique et nostalgique sur la perte progressive des subtils attributs de la langue française. « […] les claviers d'ordinateurs [sont] trop chargés de symboles et d'arobases pour tolérer longtemps les fantaisies de l'orthographe. Alors, voici, avant qu'ils ne disparaissent, l'histoire de deux compères, deux frères ennemis, deux vestiges hérités du passé : Sire Conflexe et Monsieur Tréma. »"

Source : Slate

Commentaire recommandé

James Whitney // 07.02.2021 à 08h30

Permettez moi de signaler le documentaire « Cash Investigation » d’Elise Lucet
https://www.france.tv/france-2/cash-investigation/2224301-nos-tres-cheres-banques.html diffusé sur France 2 jeudi dernier sur le scandale des frais bancaire. On note que la société de recouvrement Hoist Finance a tenté d’interdire l’émission (en regardant le documentaire on comprend pourquoi), mais finalement la justice a donné raison à Mme Lucet.

35 réactions et commentaires

  • James Whitney // 07.02.2021 à 08h30

    Permettez moi de signaler le documentaire « Cash Investigation » d’Elise Lucet
    https://www.france.tv/france-2/cash-investigation/2224301-nos-tres-cheres-banques.html diffusé sur France 2 jeudi dernier sur le scandale des frais bancaire. On note que la société de recouvrement Hoist Finance a tenté d’interdire l’émission (en regardant le documentaire on comprend pourquoi), mais finalement la justice a donné raison à Mme Lucet.

      +37

    Alerter
    • LibEgaFra // 07.02.2021 à 10h18

      « jeudi dernier sur le scandale des frais bancaire. »

      Normal (pour un banquier s’entend!)… Comme les taux d’intérêts sont à zéro, il faut se payer sur le dos de la bête.

      Nationalisation des banques… quel parti a-t-il cela à son programme?

      Surtout pas le PS dont le mensonge sur « l’adversaire de la finance » a fait long feu.

        +15

      Alerter
      • LibEgaFra // 07.02.2021 à 10h25

        Si en matière bancaire selon le slogan de l’UE la concurrence est « libre et non faussée », pourquoi ne pas transférer son compte dans un autre pays?

          +5

        Alerter
        • SanKuKai // 07.02.2021 à 13h18

          « Pourquoi ne pas transférer son compte dans un autre pays? »
          Pour les gens normaux non, les banques demandent á ce que vous résidiez dans le pays mais ça se fait déjá, il suffit d’appartenir á la classe des très très riches.
          Cette maxime s’applique d’ailleurs á beaucoup de choses.
          Quand on entend nos gouvernants partir sur des envolées lyriques sur
          – « la Liberté » ( par ex: de transfert de capitaux ou autres),
          – « nos Valeurs » ( ex: la Démocratie, tout un chacun peut se présenter aux élections, etc),
          – « nos Interêts » ( au Mali, en Syrie, etc.).
          – etc.
          Pour la majorité des gens qui n’a pas pas de capitaux, ne peut pas se permettre d’arrêter de travaille 5 jours sur 7 (ou plus) pour se présenter á un élection et n’a rien á voir avec le Mali, ces phrases n’ont que peu de sens concret.
          Mais quand vous comprenez qu’ils ne s’adressent pas á nous mais á la classe des très riches (ou grand bourgeois), toutes ces envolées sont parfaitement expimées, fondées et sensées.

            +15

          Alerter
          • Brian64 // 08.02.2021 à 05h11

            Par contre cigarettes et alcool ne circulent pas librement d’un pays à l’autre, là il y a encore des douanes

              +0

            Alerter
      • Jean-Marc B // 07.02.2021 à 14h13

        Seuls les partis à la gauche de la FI veulent exproprier le secteur financier et le placer sous contrôle démocratique. Tous les politiciens professionnels sont soumis au capital en général.

          +2

        Alerter
      • Thomas // 08.02.2021 à 11h44

        La nationalisation n’est pas la solution (cf le Crédit Lyonnais, 50 milliards de francs de l’époque). L’Etat reste globalement un mauvais gestionnaire: qu’il se concentre donc sur ce qu’on lui demande, ce qui serait déjà pas mal, afin d’assurer au mieux la protection de ses citoyens et la fourniture des besoins basiques (santé, transport, éducation, sécurité).
        La réglementation, si elle est simple, bien appliquée et comprise (nécessité pour être démocratique) aurait plus d’intérêt.

          +2

        Alerter
      • Jean passe // 17.02.2021 à 03h36
    • un citoyen // 07.02.2021 à 13h11

      Merci (bien que cette réalité ne soit pas réjouissante).
      Une question que je me pose (entre-autres) à propos des postes revolving (cf grande photo entre des membres du gouvernement et d’autres dans des postes haut placés dans le secteur bancaire, dont certain(e)s ont été dans les deux au fil du temps) : Ce système est on ne peut plus problématique (car lobbying, conflits d’intérêt possibles, …), évidemment, mais il a aussi une force, celle par les revolving-personnes de connaître le milieu réel.
      Certes, il y a une réponse de M. Bruno Lemaire à ce sujet (à propos de la seule femme-revolving sur la photo), celle d’une garantie qui est donnée par une limitation du champs d’action de la personne. Mais je doute que cela soit suffisant (car aucune garantie) et je ne vois pas comment pallier par un autre système autant performant que ‘plus rassurant’. Peut-être faut-il une mise en place de contre-pouvoirs -efficaces- pour protéger les citoyens si on ne peut rien y faire?
      Contre-pouvoirs qui manquent déjà cruellement rien que par la publicité par téléphone qui empiète sur la vie privée de chacun(e) et qui est légale.

        +3

      Alerter
      • Marie Colin // 08.02.2021 à 17h16

        personne n’est obligé de répondre au téléphone ; en ce qui me concerne, je ne décroche pas les appels d’inconnus. S’ils veulent vraiment me contacter, ils me laissent un message pour que je les rappelle…

        pour les SMS, on peut transférer le message au service antispam au 33700, qui nous demande ensuite le n° qui a envoyé le message… j’en avais plusieurs par mois, mais ça fait près de 4 ans que je n’en reçois plus 😉

          +1

        Alerter
        • un citoyen // 08.02.2021 à 20h51

          Je fais comme vous (hormis pour les sms que je ne reçois jamais, n’ayant pas de portable) mais la gêne est déjà occasionnée par le ring du téléphone, qui dure une bonne et longue minute, et qui nous conduit à voir qui a appelé. C’est comme si dans un hôtel, on permettait à des démarcheurs de frapper à la porte plusieurs fois par jour et que cela obligeait le locataire à aller à chaque fois vers cette dernière pour voir qui est derrière.

            +1

          Alerter
      • Grd-mère Michelle // 09.02.2021 à 12h35

        @un citoyen Le principal contre-pouvoir reste la Justice. D’où la nécessité, pour les citoyen-ne-s, de veiller à ce que des moyens suffisants lui soient alloués, et de soutenir les associations qui y ont recours, d’abord en s’y intéressant, et surtout en s’y groupant pour déposer des plaintes qui, individuellement, n’auraient aucune chance d’être traitées.
        Pareil pour « la publicité »: toute publicité n’est pas forcément légale, des règles restrictives existent, et, en association, il est possible de les faire respecter, et même de forcer nos représentant-e-s politiques à les reconsidérer…
        Hier, par exemple, lors d’un débat télévisé en Belgique, un porte-parole d’une association a évoqué la possibilité d’exiger l’interdiction des publicités pour les SUV… et même pour les automobiles en général…
        Dernière publicité écœurante entendue récemment « Roulez SURCLASSÉS en Hyundai! » (pour un SUV « hybride », évidemment); on est loin du vieux slogan décisif des années 60: « Ma voiture, c’est ma liberté », preuve de l’évolution des mentalités(et de la « prospérité »), à l’heure où les gens s’épuisent dans des boulots harassants, inintéressants et souvent nuisibles, pour payer les frais de leur voiture… qui ne leur sert plus qu’à aller travailler…

          +1

        Alerter
        • un citoyen // 09.02.2021 à 13h40

          Grd-mère Michelle : Sur le sujet de la publicité par téléphone en France, il y a bien des associations comme UFC-Quechoisir qui se sont battues pour forcer nos représentants à reconsidérer le choix entrepris (démarchage téléphonique autorisé avec quelques petites contraintes, possibilité pour les citoyens d’utiliser le dispositif « bloctel » pour refuser la pub, qui -si je me souviens bien- est géré par des anciens démarcheurs mandatés par l’Etat).

          Bloctel fût un fiasco (ceux qui y avaient souscrit n’avaient pas ou peu vu le nombre d’appels intempestifs baisser).
          UFC-Quechoisir a eu quelques avancées bien que les pétitions n’aient pas dépassé un million de signatures, cela est encore loin d’être suffisant alors que cela dure depuis des années. Il y a comme quelque-chose en arrière-fond qui ne veut pas que les choses changent. Plus d’info par cet article : https://www.quechoisir.org/presentation-demarchage-telephonique-notre-combat-contre-ce-fleau-n81287/

            +1

          Alerter
  • LibEgaFra // 07.02.2021 à 09h34

    « le défrichement de 1 000 hectares de pins. »

    « Les forêts soutiennent le ciel, si vous coupez la forêt le ciel va vous tombez sur la tête. » Proverbe papou.

    Pour que les entreprises monopolistiques productrices d’énergie continuent à maximiser leurs profits, il faut que cette production soit centralisée dans de gigantesque projets (centrales nucléaires, parcs éoliens, etc.). La décentralisation sur les toits des habitations, le fait de rendre ces habitations autonomes énergétiquement avec panneaux solaires, isolations, pompes à chaleur, éoliennes individuelles, etc. voilà l’horreur économique pour engie et compagnie.

    Tous doivent dépendre d’engie pour le plus grand profit des premiers de cordée. Le service public… quelle horreur!

      +14

    Alerter
    • MS // 07.02.2021 à 10h10

      et entre le défrichement, la suppression de la concentration du carbone par les pins, la fabrication des panneaux photovoltaïques, le béton nécessaire pour les infrastructures etc… quel est le vrai bilan carbone et en combien de temps l’installation sera-t-elle amortie du point de vue écologique ?

        +6

      Alerter
      • douarn // 07.02.2021 à 11h00

        De mémoire, une installation solaire faite en Chine avec du charbon et installée sur un toit français devra fonctionner pendant 30 ans en Fr. Face à une électricité déjà la moins carbonnée d’Europe (source JM Janconvici) ce serait le temps nécessaire pour compenser le CO2 émis par sa fabrication et son installation.
        On ne parle même pas de compenser la réalisation des chemins d’accès, le béton, les cablages, l’électronique, …, du présent projet.
        On ne parle pas de biodiversité, même si la forêt de pins de doit pas être formidable de ce point de vue, il y a probablement plus d’habitats écologiques que sous un panneau solaire.

        Bref ce projet ne me semble pensé que dans une pure logique économique avec force subventions publiques, il ne me semble pas y avoir d’ossature environnementaliste. Et pour faire du mauvais esprit, on notera que les 620.000 habitants de la région qui bénéficieront de cette électricité devront vivre à la bougie à partir de 8h du soir 😉

          +5

        Alerter
        • LibEgaFra // 07.02.2021 à 11h54

          « Face à une électricité déjà la moins carbonnée d’Europe (source JM Janconvici) »

          Ah oui, le commis voyageur du groupe de pression nucléaire. Vous prendrez bien un peu de déchets nucléaires dans le sous-sol de votre commune dans ce cas? Non? Et pourquoi donc, puisque les déchets sont « décarbonnés ».

          Mais pas les routes, les installations, les forages, l’acheminement des déchets, …

          Dans une logique économique,combien coûte le démantèlement d’une centrale nucléaire? Ah zut, personne ne le sait, cela ne s’est jamais fait. Comme toujours: après moi le déluge!

            +9

          Alerter
          • douarn // 07.02.2021 à 12h15

            Je vous prie de m’excuser, je ne savais pas que vous souteniez autant les énergies renouvelables intermittentes, que cette forêt rasée vous laisse de marbre et que vous vous opposiez autant à l’énergie nucléaire de 3e génération. Sur ce point je vous rejoins dans une certaine mesure au vu des réserves d’uranium mondiales qui ne permettrons pas de produire plus de 40.000 t/an d’uranium enrichi à l’horizon 2030 alors que selon l’AIEA il en faudrait environ 100.000t/an :
            http://www.iaea.org/newscenter/pressreleases/2012/prn201219.html
            https://arxiv.org/abs/1106.3617

            Je trouve dommage pour ma part que le programme ASTRID ait été arrêté… arrếté au moment où la branche turbine d’Alstom a été vendu à General Electric… comme quoi…

            Pour etayer mon propos sur le contenu carbone de l’électricité européenne avec une autre source que cet « affreux » Jancovici, voici celle ci : https://www.electricitymap.org/zone/FR (source ipcc 2014)

            Merci de m’avoir lu

              +7

            Alerter
            • déraciné // 07.02.2021 à 22h54

              Bonjour , le projet Astrid a été arrêté en partie car Areva a été plus ou moins dispatcher, car redevenu Framatome sous la tutelle de EDF, celui ci ne souhaitez pas poursuivre le projet, car ‘ non exploitable, non rentable ‘ … déjà au cours du projet la puissance à été divisé par 4 , question de coût … EDF se concentre sur ‘ le grand carénage ‘ pour prolonger la durée du parc existent … Phénix, Super Phénix, Astrid … l’innovation technologique n’est plus l’intérêt du politique … vu la tournure ‘ écologique ‘ des électeurs … pour être ‘ élu ‘ il faut montrer patte ‘ verte ‘ ……..

                +1

              Alerter
            • douarn // 08.02.2021 à 11h06

              Merci de ce complément « déraciné »

              Je partage votre désarrois. Il faut se rendre à l’évidence le niveau intellectuel et le temps politique de nos élites (durée d’un mandat) n’est plus adapté aux besoins de la société.
              C’est à se donner des coups de marteau, il y a 250.000t d’uranium 238 fertile stocké en Fr qui attendent la 4e génération. Pendant ce temps, on s’accroche à faire perdurer l’outil existant sans envisager le risque d’un problème d’approvisionnement en uranium enrichi à l’horizon 2030.
              https://ideesrecuessurlenergie.wordpress.com/2018/02/11/stocks-duranium-en-france-seulement-4-ans/

              « car ‘ non exploitable, non rentable ‘  »
              Mmmmh, pendant ce temps, le réacteur à neutrons rapides BN-600 russe fonctionne depuis 1980. Un nouveau modèle BN-800 est entré en service depuis 2015 en Russie et d’autres sont en projet en Chine. En France, le réacteur Phénix (réacteur expérimental au sodium) a pourtant fonctionné durant 36 ans, de 1973 à 2010 sans souci.
              https://www.sfen.org/sites/default/files/public/atoms/files/03_-_devictor.pdf

                +0

              Alerter
            • vert-de-taire // 08.02.2021 à 19h17

              « En France, le réacteur Phénix (réacteur expérimental au sodium) a pourtant fonctionné durant 36 ans, de 1973 à 2010 sans souci. »

              et son grand frère de même techno (le proto des réacteurs de production) a accumulé les problèmes …

              Le nucléaire est une catastrophe pour le vivant et pour très très longtemps.

              Cela-dit cela ne justifie en RIEN les autres choix financiers..
              La technique n’est un sous-produit d’un pari financier.

                +0

              Alerter
  • LibEgaFra // 07.02.2021 à 10h13

    “Quelles seront les plus grandes menaces contre la paix et la sécurité en 2030 « ?

    La réponse est facile!

    La plus grande menace pour la paix est l’OTAN.

      +26

    Alerter
    • paul // 07.02.2021 à 20h36

      faux, la menace est bien plus proche

      et elle est en marche.

        +1

      Alerter
      • vert-de-taire // 08.02.2021 à 19h19

        Non ce n’est pas faux, l’un n’empêche pas l’autre.
        Disons qu’ils s’entraident..

          +1

        Alerter
        • Jack // 08.02.2021 à 23h07

          l’otan n’est qu’un DES instruments
          quand on dit « én marche » , on pourrait dire « en davos », « en biden », LREM , et tout autre mouvement capitaliste.
          On cherie le terme, ils ne sont pas corrompus, ils sont la corruption.
          Ceci n’est pas un complot mais une grande « entente » pour maintenir l’oppression sous toutes formes

            +0

          Alerter
  • Almire // 07.02.2021 à 10h32

    Dans cette revue de presse, le point de vue allemand sur la gestion de l’approvisionnement en vaccins de l’UE, est une nouvelle illustration de l’inefficacité, de l’impuissance, de cette institution qui se voudrait superpuissance. Et d’imaginer des palabres infinies au sein des commissions de ce temple de la bureaucratie, où tel commissaire essaie de faire valoir ses arguments, Breton tentant de placer Sanofi par exemple . Quel bin’s !
    Merci au traducteurs

      +7

    Alerter
  • André // 07.02.2021 à 10h44

    S’informer, sur Twitter : Accident du travail : silence des ouvriers meurent.
    Recensement des accidents du travail répertoriés chaque jour dans toute la France.
    Face à l’indifférence des médias soyons notre propre média.

    https://twitter.com/DuAccident?ref_src=twsrc%5Egoogle%7Ctwcamp%5Eserp%7Ctwgr%5Eauthor

      +7

    Alerter
  • douarn // 07.02.2021 à 10h46

    Bonjour
    « Mercosur : la France négocie, Macron a menti ? »
    J’aimerais recommander le bouquin de Jean Yves Carfantan, « Le choc alimentaire mondial » ‘edition Albin Michel. Des pages 120 à 130, cet économiste décrit l’effet de tenaille entre des céréales dont le prix s’inscrit tendanciellement à la hausse (biocarburant, accès à une nourriture occidentalisée des pays en phase finale de développement) et la pression à la baisse que génère la montée en puissance des agricultures de pays comme le Brésil sur les cours mondiaux de la viande. Et de conclure page 126, que « les élevages de porcs et de volailles bretons sont condamnés à mort »! à cause du renchérissement des aliments.

    CETA, TAFTA, MERCOSUR, …, semblent s’inscrire dans la logique décisionnelle de court terme de nos élites.

      +7

    Alerter
    • vert-de-taire // 08.02.2021 à 19h22

      C’est la logique du rendement du capital – rien à voir avec une société, avec la politique ..

        +0

      Alerter
  • Brigitte // 07.02.2021 à 12h44

    Concernant le projet démesuré de centrale PPV près de Bordeaux.
    Merci d’avance de signer la pétition organisée par la Sepanso.
    https://www.change.org/p/sepanso-non-à-la-déforestation-de-1000-hectares-de-pins-pour-un-parc-solaire/psf/share?share=1&short_display_name=Brigitte

    C’est très important. Il ne s’agit pas de s’opposer aux EnR, bien au contraire, mais de ne pas se tromper de révolution: écologique ou industrielle. La déforestation, le pillage des ressources naturelles, la destruction de l’environnement, du cadre de vie, ce n’est pas écologique du tout.
    Les EnR ne doivent pas être seulement des énergies décarbonées et renouvelables mais aussi écologiques. Sinon, on va à la catastrophe.
    Comme le dit bien Jancovici, si on veut satisfaire les besoins en électricité actuels avec les EnR il faut accepter de sacrifier l’environnement. Il faut donc poser le problème autrement et trouver des solutions. Or, des solutions, il y en a mais évidemment, elles ne satisfont pas les groupes industriels qui veulent accaparer ces nouveaux marchés. Il faut les stopper net dans leur élan.
    Solutions: EnR déployées en réseau local, de moyenne et petite capacité mais bien réparties sur le territoire. Ne pas miser sur le tout électrique, diversifier les sources d’énergies et les technologies.
    Des PME françaises sont sur ces créneaux: hydroliennes, solaire flottant, stockage de H2, etc…

      +5

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 09.02.2021 à 13h04

      Heu… Chacun-e pourrait aussi imaginer de moins consommer/gaspiller/solliciter « la fée électricité », tout en évitant d’acheter les trucs inutiles, superflus, dont la sur-production et l’utilisation goulues épuisent cette formidable énergie qui nous facilite la vie depuis un siècle et demi(pas très longtemps, en vérité)…
      Pour éviter de « revenir à la bougie »…, tout en prenant la mesure de notre responsabilité.
      Pensée émue pour mon vieil ami disparu, Marc, qui, lorsque je lui rendais visite en Lozère, me grondait avec humour quand j’oubliais d’éteindre la lumière dans la pièce que je quittais, en me disant: « Hé! Je suis pas actionnaire d’EDF! », avant d’aller ramasser dans la forêt les champignons et les escargots qu’il mettait en conserves pour tout l’hiver.
      Bon… Je vais faire ma vaisselle de trois jours(à la main).

        +1

      Alerter
  • Grd-mère Michelle // 07.02.2021 à 13h31

    « Le travail numérisé entraîne un mode de vie aliénant et anti-écologique »
    Ce mode de vie a déjà démarré bien avant la numérisation, dans l’industrialisation à tous crins au service d’un productivisme forcené, dont le but principal est le profit(comme souligné dans l’article).
    Si les machines (motorisées) ont fort soulagé l’humanité dans ses corvées les plus pénibles(surtout quand elles sont répétitives), elles ont aussi quasiment annihilé la satisfaction, le plaisir du travail bien fait, celui de se servir de ses forces et de ses capacités pour réaliser un objet ou un service utile qui sera apprécié par la communauté, ce qui donne un sens immédiat à cette activité, et un sens à la vie de celui/celle qui l’a effectuée.
    La proposition de « confort » et de « facilité », qui nous est parvenue au siècle dernier sous l’impulsion des grands capitaines d’industries, n’avait pas d’autre but que de nous faire dépendre, de nous enchaîner à, des systèmes de production dont l’être humain n’est plus qu’un maillon, de plus en plus superflu, et totalement dépourvu d’initiative (typique des « robots »).
    Qu’on on en vienne à nous persuader de nous faire aider par une « machine intelligente » (et énergivore) pour l’hygiène élémentaire que constitue le brossage quotidien de nos dents est un exemple parmi d’autres de notre soumission à des DICTATS DÉGUISÉS EN PRIVILÈGES.
    Pour mieux comprendre le projet de décroissance, et l’opposition à l’industrialisation/la numérisation généralisées.

      +3

    Alerter
  • BA // 07.02.2021 à 14h00

    Covid-19. Santé publique France estime que des « mesures plus strictes » seront vite nécessaires.

    La diffusion de variants du coronavirus plus transmissibles rend probable la nécessité de « mesures plus strictes » en France « dans un avenir proche », en raison d’un nombre de malades hospitalisés déjà « très élevé », a estimé ce vendredi 5 février un responsable de Santé publique France.

    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-sante-publique-france-estime-que-des-mesures-plus-strictes-seront-vite-necessaires-7144359?

      +3

    Alerter
    • paul // 08.02.2021 à 01h04

      Naomi klein , la fabrique du consentement

      regardez dans l’article ce qu’il y a en bas
      comme dans tous les journeaux télévisés
      « mis en place dans plusieurs pays, COMMENT ça marche »
      quoi de plus naturel

        +2

      Alerter
  • BA // 08.02.2021 à 09h36

    L’information la plus importante de l’année 2021 a été diffusée ce matin, lundi 8 février 2021 :

    « Selon le groupe scientifique du gouvernement britannique, le NERVTAG, qui s’appuie sur plusieurs études, la variante anglaise serait plus mortelle d’entre 30% et 40%. »

    Lisez cet article :

    https://www.lci.fr/sante/coronavirus-pandemie-epidemie-variants-sud-africain-et-bresilien-du-covid-19-la-duree-d-isolement-allongee-en-cas-d-infection-2177750.html

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications