Les Crises Les Crises
6.février.20216.2.2021 // Les Crises

Covid-19 : La faillite occidentale ? Renaud Piarroux – par Thinkerview

Merci 69
J'envoie

Source : Thinkerview, Youtube

Source : Thinkerview, Youtube, 29-01-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

naïf // 06.02.2021 à 11h28

Je le trouve bien « dans la ligne » … Pour l’efficacité du vaccin dans LGS on peut lire « nul ne sait si les produits qui font la une aujourd’hui coupent la chaîne de transmission du virus, alors que c’est la dimension essentielle pour déterminer l’efficacité d’un vaccin. »
Et ailleurs on trouve:
D’après le Britisch Medical Journal. Les données scientifiques récemment mises à disposition par les laboratoires Pfizer et Moderna engendrent de nouvelles préoccupations concernant la fiabilité et la signification des résultats d’efficacité rapportés.
* Si on prend en compte les cas de personnes qui ont présenté des signes de maladie Covid-19 non confirmés par test PCR, l’efficacité du vaccin contre les symptômes du covid-19 serait en réalité située entre 19% et 29%, bien en dessous du seuil d’efficacité de 50% fixé par les régulateurs.
* 371 personnes ont été exclues de l’analyse Pfizer, pour des « écarts importants au protocole » sans que ceux-ci ne soient précisés. 80% des exclus provenait du groupe vaccin. Quelles sont donc ces causes d’exclusion non homogènes dans les 2 groupes ?
* Le taux bien plus élevé d’utilisation de médicaments contre la fièvre et la douleur dans le groupe vaccin sous-entend une levée non officielle de l’insu de la personne vaccinée.
* Les protocoles décrits dans les articles du New England Medical Journal font mention d’un test en simple aveugle « observed-blinded », et pas en double aveugle.
* …
Alors qui croire? Ce Monsieur qui ne fait pas de vague ou ces autres??

10 réactions et commentaires

  • Rond // 06.02.2021 à 08h34

    Merci pour ce mou moment ! En sept minutes, tout est dit « mollement » et la suite ne fait qu’enfoncer le clou. Pathétique, pitoyable, lamentable, déplorable et tellement révélateur de la chienlit, au sens gaullien mais pas que, à l’œuvre sur notre malheureuse planète.
    Bon, 350 personnes supplémentaires auront été informées des méthodes de gestion des crises par l’onu et sa sœur oms. A ce rythme, le « grand soir » n’est pas pour demain, d’autant que depuis, ils continuent à sévir sans que nous sachions. Ca donne une idée de la mouise dans laquelle on patauge. Quant à la Vérité, elle est la première victime de ces gougnafiers, toutes nationalités confondues.
    Chère planète, si nous, les soit disant « humains », t’indisposons, n’hésite pas à nous en informer fermement ! On me dit dans l’oreillette que c’est en cours.

      +11

    Alerter
  • naïf // 06.02.2021 à 11h28

    Je le trouve bien « dans la ligne » … Pour l’efficacité du vaccin dans LGS on peut lire « nul ne sait si les produits qui font la une aujourd’hui coupent la chaîne de transmission du virus, alors que c’est la dimension essentielle pour déterminer l’efficacité d’un vaccin. »
    Et ailleurs on trouve:
    D’après le Britisch Medical Journal. Les données scientifiques récemment mises à disposition par les laboratoires Pfizer et Moderna engendrent de nouvelles préoccupations concernant la fiabilité et la signification des résultats d’efficacité rapportés.
    * Si on prend en compte les cas de personnes qui ont présenté des signes de maladie Covid-19 non confirmés par test PCR, l’efficacité du vaccin contre les symptômes du covid-19 serait en réalité située entre 19% et 29%, bien en dessous du seuil d’efficacité de 50% fixé par les régulateurs.
    * 371 personnes ont été exclues de l’analyse Pfizer, pour des « écarts importants au protocole » sans que ceux-ci ne soient précisés. 80% des exclus provenait du groupe vaccin. Quelles sont donc ces causes d’exclusion non homogènes dans les 2 groupes ?
    * Le taux bien plus élevé d’utilisation de médicaments contre la fièvre et la douleur dans le groupe vaccin sous-entend une levée non officielle de l’insu de la personne vaccinée.
    * Les protocoles décrits dans les articles du New England Medical Journal font mention d’un test en simple aveugle « observed-blinded », et pas en double aveugle.
    * …
    Alors qui croire? Ce Monsieur qui ne fait pas de vague ou ces autres??

      +17

    Alerter
  • Am // 06.02.2021 à 13h47

    demander des comptes à la fin

    croire ce monsieur ?
    il a dit tester, isoler traiter !

    il suffit de l’entendre de 2h17’00 » à la fin pour se faire une idée

      +7

    Alerter
  • michel34 // 06.02.2021 à 16h24

    La faillite occidental peut etre, mais il ne faut pas oublier que l’occident est a l’origine ou presque du bond monumentale de l’humanité en terme de technologie, d’intelect, de medecine etc. ces ~150 derniere années (ou plus evidemment).

    « la faillite occidental » ah!
    Cette grande déprime… humaine en fait ( mais aussi très française sois dit en passant), n’est peut-être que le contrecoup de cette grande épopée.
    Cette longue période d’exaltation qui nous a fait atteindre la possibilité d’un confort inouï (quand il n’est devenue presque absurde) nécessite, je le pense presque, une forme de longue période de digestion salvatrice, de recalibrage existensiel (oui je pousse un peu le bouchon).
    Le problème n’est pas tellement l’évolution technologique etc., ses bien fait ou ses defaults, mais notre évolution à nous, la capacité que l’on a à vivre ou a existé dans le changement ultra-permanent ou dans l’évolution obligatoire, au milieu d’un neant spatial qui nous enferme ou presque.

      +3

    Alerter
    • Sirius 666 // 08.02.2021 à 16h50

      Je partage votre première affirmation : l’Occident est la civilisation (= une culture pratiquant l’impérialisme, c’est-à-dire qui cherche à s’imposer aux autres cultures) qui a créé l’explosion (la démence pourrait dire Heiddeger) technologique,
      Quant au confort (le sacro-saint train de vie), il n’est dû qu’à notre capacité à consommer l’énergie stockée par la nature et cette capacité s’érode chaque année un peu plus. Cette démesure nous a menés dans l’impasse actuelle (cf. Jean Marc Jancovici) et résulte dans la destruction des écosystèmes. C’est un désastre anthropologique (délitement sociétal en cours) et écologique.La démesure est le comportement le plus délétère possible et se paie en effets pervers, indésirables et, évidemment, imprévus. Quand les hommes se prennent pour des Titans, sinon des dieux, ils se comportent en apprentis sorciers, mi-Prométhée, mi-Faust.

        +3

      Alerter
  • Brigitte // 07.02.2021 à 08h38

    Demi-mots, cheveu sur la langue et langue de bois..ça fait beaucoup. Quand il faut s’y reprendre à 3 fois pour dire polypropylène….on perd patience…J’ai arrêté avant la fin. Malgré un titre racoleur comme souvent avec ce média, qui peut tenir jusqu’au bout face à si peu de conviction et d’éloquence?

      +4

    Alerter
    • paul // 07.02.2021 à 20h55

      mais il n’a aucun conflit d’interret.

      Ne pas se poser de question et allons tous nous faire v.a……
      il suffit de l’entendre de 2h17’00 » à la fin pour se faire une idée

        +6

      Alerter
  • Kelek le tricuspide // 08.02.2021 à 09h45

    Certes l’interview est lent à livrer du contenu.Le journaliste pose aussi des questions,parfois,hors sujet pour un épidémiologiste.Ce dernier se cantonne à ce rôle ce qui me semble sage dans ce tumulte grandiloquent médiatique.
    Par définition,je me méfie d’interlocuteur qui maîtrise mieux que moi la langue ou la rhétorique.
    Ce professeur ne développe pas forcément son avis en désignant, en donnant des noms afin peut-être de ne pas envenimer des débats cacophoniques et stériles.
    il confirme tout de même des doutes sur big pharma,les politiques,des collègues,des hypothèses scientifiques et il sait dire qu’il ne sait pas.
    Je ressens ce monsieur inquiet ,circonspect et s’appuyant sur ses connaissances pas plus.
    Quant au cheveu sur la langue;si on s’arrête à cela pour crédibiliser(ou pas) un interlocuteur….hum

      +9

    Alerter
    • Patrick // 10.02.2021 à 16h28

      oui, j’ai senti beaucoup de « retenue » dans tout ce qu’il disait , avec quelques dégagements en touche de temps en temps.
      Autocensure ? pour ne pas déplaire à l’AP-HP ?

      Mais à part ça , il y avait aussi de l’information , même si ça reste à croiser avec d’autres sources . Par le temps qui courent on ne sait plus qui croire et qui écouter .

        +0

      Alerter
  • Liv // 15.02.2021 à 10h29

    Quand j’ai écouté cette vidéo je me suis dit tiens les crises va la diffuser. Cela n’a pas raté.
    Interview très polissée où l’on n’apprend pas grand chose, pas où peu d’arguments. Par contre très tranché en terme d’opinion. C’est difficile d’aller jusqu’au bout…
    Sur la crise que l’on vit depuis maintenant 1 an les-crises.fr n’est vraiment pas à la hauteur de l’événement. Je me répète c’est triste.
    Bel indicateur qui est celui du nombre de commentaires dans les articles aussi… ça baisse ça baisse. Aïe je vais être censuré là…

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications