Les Crises Les Crises
13.février.202113.2.2021 // Les Crises

Bouleversement climatique en Sibérie – ARTE

Merci 82
J'envoie

Source : Arte Découverte

Le changement climatique chamboule la vie des Iakoutes, les habitants de la république autonome de Sakha. Car l’augmentation des températures fait fondre le permafrost qui recouvrait jusque-là le sol. De plus en plus de Iakoutes abandonnent ainsi maisons et villages. La population parviendra-t-elle à s’adapter à ces bouleversements ?

Source : Arte Découverte, 26-01-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

LibEgaFra // 13.02.2021 à 10h26

« Réveillez-vous s’il vous plaît. »

Et concrètement une fois réveillés, on fait quoi? A part crier dans le désert…

Plus aucun transport aérien, par exemple? Moi, ça me va, pour commencer.

Puis on limite le nombre d’enfants par couple à deux. Ça me va aussi.

Mais j’entends déjà les cris d’indignation…

19 réactions et commentaires

  • Rond // 13.02.2021 à 09h03

    Le pergélisol fond. Mais bon sang, d’où cela peut-il bien venir ?
    L’iran, la Syrie, l’Afrique et d’autres, se désertifient. Qui s’en soucie ?
    Les Vanuatu ont les pieds dans l’eau. C’est où ce pays ? Combien sont-ils ?
    A vous de compléter.
    L’indonésie, le Pakistan et d’autres sont d’immenses réservoirs de futur, déjà, migrants climatiques mais on s’en plaindra !
    Pendant ce temps, le sage Jupiter se plaignant des millions de procureurs, observe et réfléchit aux stratégies alambiquées en vue de sa prochaine réélection …
    Une sacrée envie de me tordre de rire … autant que mes vertèbres et ma tristesse me le permettent.
    Réveillez-vous s’il vous plaît.

      +16

    Alerter
    • LibEgaFra // 13.02.2021 à 10h26

      « Réveillez-vous s’il vous plaît. »

      Et concrètement une fois réveillés, on fait quoi? A part crier dans le désert…

      Plus aucun transport aérien, par exemple? Moi, ça me va, pour commencer.

      Puis on limite le nombre d’enfants par couple à deux. Ça me va aussi.

      Mais j’entends déjà les cris d’indignation…

        +21

      Alerter
      • Philippe T. // 13.02.2021 à 11h51

        Bonjour,
        Je ne suis pas particulièrement convaincu de l’efficacité de mesures autoritaires. Et je suis dubitatif sur la sagesse des hommes et des gouvernements.
        Mais admettons qu’on doive en arriver à des mesures autoritaires faute d’accords entre toutes les nations.
        Alors dites-moi à quelle autorité mondiale (existante ou à créer) vous allez déléguer l’application et le contrôle de telles mesures?
        Et quels moyens légaux et matériels allez vous donner (et à qui?) pour la contrainte et la répression éventuelle des Etats et des individus réfractaires et délinquants climatiques?

          +6

        Alerter
    • Rond // 14.02.2021 à 08h57

      Le propos était de soumettre l’épiphénomène de la fonte du pergélisol de Sibérie au débat ; étant entendu que les causes et ses effets pourraient être de dimension planétaire. A l’occasion, une demie seconde de sympathie, voire d’empathie envers les Yakoutes, eut été bienvenue.
      Ça n’a pas été vu, ou peu. Tant pis.

        +2

      Alerter
  • sergeat // 13.02.2021 à 10h17

    « Le changement climatique chamboule la vie des iakoutes… » :sur un territoire équivalent à l’UE vivent un millions de iakoutes,avec des températures qui vont à moins 60 degrés en hivers je ne suis pas sûr que les iakoutes réellement se plaignent malgré ce document à charge sans nier la fonte du permafrost.
    Si ce type de document avait été fait après le réchauffement au néolithique de notre pays je ne pense pas que nos ancêtres se serait plains et encore moins nous .
    De plus ce changement climatique pour les russes ouvre dans certaines régions des territoires immense à l’agriculture.

      +19

    Alerter
    • Subotai // 13.02.2021 à 18h51

      Heu…  » le réchauffement au néolithique de notre pays  » sur 10.000 ans?
      Ils n’ont pas eu le temps de s’en rendre compte.
      Heu… « ouvre dans certaines régions des territoires immense à l’agriculture. »
      Ya pas que les russes sur la planète.
      La géométrie de la sphère est implacable: les surfaces ouvertes à l’agriculture seront inférieures, et de beaucoup, aux surfaces fermés pour cause de sécheresse OU trop d’humidité.

        +5

      Alerter
      • sergeat // 13.02.2021 à 22h32

        Mon discours ne parle que de la Russie et de rien d’autre.Les iakoutes aussi non pas le temps de se rendre compte si les hivers passent de -60 à -58!

          +3

        Alerter
        • Patrick // 14.02.2021 à 13h27

          La découverte de ces animaux et de ces corps montrent que toutes ces terres étaient dégagées de la glace il y a des milliers d’années, que la végétation existait et que les hommes y vivaient.
          Donc , le climat ne fait que revenir à ce qu’il était..
          À nous de nous adapter.

            +6

          Alerter
          • un citoyen // 15.02.2021 à 08h52

            Hmm, dans le cas du permafrost, la glace est « éternel » sous la terre et non ou moins à la surface. A mesure que les sédiments ou autres s’accumulent à la surface, le niveau -moyen- de la glace souterraine augmente en fonction.

            Ces animaux qui ont été retrouvés dans un état bien conservé étaient donc de plus en plus dans la glace au fil du temps. Comme il faut des dizaines, des centaines, voire des milliers d’années pour que des couches successives se forment au dessus de la surface, la qualité de leur conservation indiquerait alors plutôt qu’ils vivaient dans un environnement froid ou très froid.

              +3

            Alerter
    • annette // 13.02.2021 à 19h45

      comparer avec le néolithique est gag este… rien à voir…le méthane qui s’échappe du permafrost est 100 fois plus polluant que le CO2, et surtout incontrôlable, c’est un gaz très inflammable, alors c’est la catastrophe annoncée…Ne pas se voiler la face sur les conséquences : incendies = encore plus de pollution. Des chercheurs russes travaillent sur une stratégie étrange à première vue : (sur quelques centaines d’hectares) remplacement des grands arbres sombres par ceux de toundra afin d’éclaircir le sol pour que ça absorbe moins la chaleur que le sombre…la température baisse dans ces conditions… à suivre

        +3

      Alerter
    • nico // 14.02.2021 à 00h54

      et bien si justement. Qui sont les premiers à avoir donnés de la voix lors de COPs: les inuits. Pourquoi simplement parce que chacun a un mode de vie adapté à son environnement. Pour les Iakoutes c’est les maisons et les routes qui s’effondrent. Des liaisons impraticables (glaces trop fine pour maintenir les liaisons hivernales sur les lacs) et quand le pergélisol disparaît c’est de gigantesques lacs et marécages ou l’on ne risque pas de cultiver quoi que ce soit, Les animaux qu’ils chassent qui disparaissent ou ce déplacent aussi .. Brefs des territoires qui deviennent totalement inutilisables. Donc pour en avoir parlé avec un collègues qui est en contact avec eux, ils se plaignent bien en effet de cette situation et donc même si ça peut paraître paradoxal il sont en première ligne vis à vis du changement climatique puisque c’est les régions boréales qui se réchauffent le plus vite !!

        +7

      Alerter
  • RGT // 13.02.2021 à 10h19

    Les Iakoutes, qui n’avaient rein demandé (comme l’immense majorité des victimes du dérèglement climatique) dégustent férocement mais tout le monde s’en fout car ils ne participent pas à la grande fête de la « croissance ».
    Ils iront aussi rejoindre les flots de réfugiés climatiques de par le monde mais comme leur pays, la Russie, leur offrira des capacités d’accueil suffisantes avec le soutien de la population ils ne viendront pas grossir les rangs des « boat people » qui s’échouent sur nos côtes.

    Ce qui fait que leur souffrances ne seront jamais connues de l’occident, sauf bien sûr s’il est possible de profiter de l’aubaine pour taper une fois de plus sur la Russie bien sûr.

    Le plus grand danger pour les autres consiste « seulement » dans les immenses réserves de méthane stockées dans le pergélisol qui ne demandent qu’à se déverser dans l’atmosphère pour faire « exploser les perfs » du réchauffement climatique…

    Sans compter bien sur les immenses réserves d’hydrates de méthane présentes dans les profondeurs océaniques qui souhaitent aussi participer à la fête.

    Pour mémoire, le méthane est un gaz à effet de serre 25 fois plus puissant que le CO2, ce qui fat que ses « bienfaits » seront à la hauteur des espérances.

    Pas grave, une fois tout ce méthane libéré dans l’atmosphère, les terres des Iakoutes seront enfin rentables car il sera possible d’y faire pousser des palmiers à huile et des bananiers.

    Nous sommes sur la bonne voie. continuez mes chers amis votre orgie énergétique en prenant votre voiture (essence ou charbon électrique) pour acheter votre pain, des fraises en hiver, des fruits exotiques et les derniers gadgets provenant de l’autre côté de la planète et qui finiront à la poubelle dans 2 ans…

      +19

    Alerter
  • pseudo // 13.02.2021 à 11h18

    Ce documentaire n’est que voyeurisme. Un aperçu de la société humaine prise aux proies de ses contradictions. On y suit un ingénieur qui tente de trouver des solutions technique face au réchauffement climatique. Ce documentaire à même l’audace de s’introduire par ces quelques mots: réalité, rebonds, réaction, reportage, regard.
    Dont je comprends qu’il prétend être une ouverture sur le monde, un découvreur de réalité, éclairant la décision de changement. Beau programme, à quelques menus détails. Il assimile le réchauffement climatique à un simple changement situationnel requérant le développement de nouveaux savoirs et technique pour y répondre. Hors ce faisant il élude la possibilité réel et concrète d’un monde à +6°, cette situation terrible qui signerait la fin d’une majeure partie de la diversité terrestre et ce faisant de la complexe chaîne de subsistance que celle ci a déployée, ne devenant alors qu’une banale étude technique de solutionnisme. C’est la paille et la poutre. Ou dit autrement, dieu qui se rit de ceux qui chérissent les causes dont ils déplorent les conséquences.

    Bref, de regard sur le monde, ce documentaire n’est que propagande techniciste pour faire passer la pilule pendant que l’eau boue.

      +12

    Alerter
    • Patrick // 13.02.2021 à 13h05

      Possibilité à +6 ? Oui ou à +2 ou à +13 …?
      On ne sait pas ,alors il faudrait juste commencer à s’adapter.
      Pour les Iakoutes, ça ne peut qu’être positif, ça peut rendre leur environnement plus hospitalier.
      Pour nous , il faudrait commencer à adapter notre environnement, en créant des réserves en eau par exemple, mais les écolos vont être contre tout en hurlant à l’urgence.

        +4

      Alerter
  • Pierre // 14.02.2021 à 13h07

    Le pergélisol ne fond pas, il dégèle!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    La neige fond mais un sol dégèle…..

      +4

    Alerter
  • Fernet Branca // 14.02.2021 à 14h53

    C’est le réchauffement en Nouvelle Zemble , seulement -22 aujourd’hui avant de descendre à -34 en milieu de semaine et revenir à -27 samedi.
    Et seulement -25 la nuit prochaine à Arkangelsk.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications