Les Crises Les Crises
14.mars.202114.3.2021 // Les Crises

Revue de presse du 14/03/2021

Merci 31
J'envoie

CHINE

La Chine va augmenter ses dépenses militaires de 6,8% en 2021

"À partir des chiffres officiels, et alors que la Chine a échappé à la récession économique l’an passé, le budget de l’Armée populaire de libération [APL] va de nouveau augmenter cette année, avec une hausse de 6,8%. Son montant devrait être ainsi porté à au moins 175 milliards d’euros. En 2020, et malgré les incertitudes liées à la pandémie de covid-19, Pékin avait augmenté ses dépenses militaires de 6,6%, l’APL devant alors disposer d’un budget de 1.268 milliards de yuans [163 milliards d’euros]. Même s’il s’agissait de la hausse la plus faible des trente dernières années, cet effort passait pour important au regard du contexte de l’époque."

Source : Opex 360

CRISE ÉCONOMIQUE

Après la pandémie, le FMI met en garde contre une explosion sociale

"Selon les travaux du Fonds de Washington, l’après-coronavirus risque d’être une période de forts troubles sociaux. Une mise en garde que la situation économique semble confirmer, mais qui est largement ignorée par de nombreux dirigeants."

Source : CADTM

ENVIRONNEMENT

En France, la disparition de la biodiversité s’accélère

"Le Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature, le Muséum national d’Histoire naturelle et l’Office français de la biodiversité ont dévoilé mercredi 3 mars, à l’occasion de la journée mondiale de la vie sauvage, le bilan national de 13 années d’études pour identifier les espèces menacées. La situation est alarmante. Depuis 2008, sur 13.842 espèces évaluées, 2.430, soit 17,6%, sont menacées de disparition. 187 espèces ont disparu de France ou sont déjà éteintes au niveau mondial."

Source : Reporterre

Malgré les oppositions, le gouvernement japonais veut relancer le nucléaire

"Dix ans après la catastrophe de Fukushima, le gouvernement japonais a annoncé la relance des réacteurs au nom de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Mais l’énergie nucléaire suscite toujours la méfiance de la population, soutenue par des politiques influents."

Source : Reporterre

Le Conseil d’Etat interdit l’usage de l’huile de palme dans les biocarburants

"Dans un avis rendu le 24 février, le Conseil d’Etat a confirmé que tous les produits à base d’huile de palme sont exclus des biocarburants. Un désaveu pour Total : le pétrolier français avait utilisé une faille juridique pour requalifier en « résidu » l’un des principaux produits à base d’huile de palme utilisé dans sa bioraffinerie de la Mède, les PFAD (Palm Fatty Acid Distillate). Cette décision est une victoire majeure pour les ONG qui avaient saisi la plus haute instance de juridiction du pays et espèrent à présent qu’elle pourra faire jurisprudence au niveau européen."

Source : LA RELEVE ET LA PESTE

EVASION FISCALE

« Des médias détenus par de riches propriétaires sont restés silencieux sur le scandale OpenLux »

"L’enquête internationale OpenLux met une nouvelle fois en lumière l’évasion fiscale pratiquée de manière systématique par les ultra-riches et les multinationales. Elle apporte un éclairage nouveau sur le capitalisme français, pointe Raphaël Pradeau de l’association Attac.Tout d’abord, ce scandale vient rappeler que le Luxembourg est un paradis fiscal de proximité, frontalier de la France et qu’il est nécessaire de se défaire du cliché représentant les paradis fiscaux comme de lointaines îles paradisiaques avec leurs plages et leurs palmiers. Le Luxembourg, mais aussi la City de Londres, Jersey, Monaco ou la Suisse, sont à nos portes."

Source : BASTAMAG

FRANCE

La mise en œuvre rencontre des « difficultés techniques », selon Jean Castex

"Interrogé par le député du Puy-de-Dôme André Chassaigne (Gauche démocrate et républicaine) lors des questions au gouvernement, les retraites agricoles « des anciens exploitants agricoles seront revalorisées à hauteur de 85 % du Smic au plus tard le 1er janvier 2022 », a rappelé Jean Castex le 9 mars. Cependant, M. Castex a évoqué « des difficultés techniques », « notamment parce que la représentation nationale a décidé que cette loi devait entrer en vigueur simultanément en métropole et outre-mer ». La FNSEA dit qu' « Il y a urgence à appliquer cette mesure qui permettra aux chefs d’exploitations à carrière complète d’atteindre un minimum d’environ 1 025 € par mois. Il est injuste qu’un agriculteur à carrière complète touche un minimum basé sur 75 % du Smic alors qu’un salarié bénéficie d’une retraite minimum calculée sur 85 % du Smic. La MSA a de son côté fait savoir qu’elle serait prête à lancer le processus ». "

Source : Terre-Net

GÉOPOLITIQUE

Malgré l’opposition de la France, les pays du Sahel négocient avec les groupes armés

"Alors que la France ne parvient pas à vaincre les groupes armés au Sahel, les gouvernements de la région cherchent par la négociation une solution politique aux violences qui gagnent l’Afrique de l’Ouest. Le 16 février, à l’occasion d’un sommet de deux jours entre les dirigeants d’Afrique de l’Ouest à N’Djaména, au Tchad, le président français Emmanuel Macron est apparu en visioconférence depuis le palais doré de l’Élysée pour donner l’opinion de la France sur l’insurrection endémique dans la région. Après s’être adressé aux chefs d’État du Mali, du Burkina Faso, du Tchad, du Niger et de la Mauritanie, Macron a annoncé aux journalistes que les dirigeants avaient convenu qu’ils ne pouvaient pas négocier avec les commandants de deux des plus importants groupes armés de la région."

Source : MIDDLE EAST EYE

La diaspora, un rôle géopolitique unique. L’exemple de la diaspora turque.

"Pont entre deux pays, éléments d’infiltration, volonté de contrôle ou de mise à distance, les diasporas sont vues à la fois comme des sources de possibilités et de peurs. Tigrane Yégavian a étudié les diasporas turque et azerbaïdjanaise en France dans un rapport publié par le CF2R. Il explique ici leur situation originale."

Source : Conflits

LIBERTÉS

La loi sécurité globale validée en commission au Sénat

"La commission des lois du Sénat a adopté ce matin sa position sur la proposition de loi Sécurité Globale. Il ne faut pas se laisser abuser par les modifications apportées au texte et dont se vanteront sans doute les rapporteurs, MM. Hervé et Daubresse. Le texte adopté ce matin est aussi sécuritaire que celui adopté par l’Assemblée nationale."

Source : LA QUADRATURE DU NET

Pourquoi nos dirigeants prennent plaisir à nous enfermer

"« Écartez-vous, quittez le trottoir immédiatement ! » : un officier de police tance la petite dizaine de personnes rassemblée autour du seul bistrot encore ouvert de la petite ville où je travaille le samedi. Pas de « s’il vous plaît » ou de référence à l’épidémie de Covid. Derrière son mégaphone posé sur la fenêtre ouverte de la voiture de police, le gradé n’a pas besoin de s’expliquer : après tout, la France fonctionne ainsi depuis un an. Le petit groupe – en réalité plusieurs duos et trios qui discutent en profitant du beau soleil de mars – s’exécute en ronchonnant. On y trouve aussi des vendeurs du marché d’à côté, levés à 4h, s’offrant leur seul moment de respiration de la matinée. Quelques personnes âgées, heureuses de se retrouver là après une semaine de solitude. Ou encore des jeunes parents qui font patienter leurs marmots et se racontent leurs dernières galères et maudissent ce couvre-feu qui n’en finit pas."

Source : Frustration Magazine

RÉFLEXION

Assimilation, Raphaël Doan nous éclaire

"Raphaël Doan est un jeune homme très actif. Après être passé par la rue d’Ulm, avoir obtenu l’agrégation de lettres classiques, présenté et réussi le concours de l’ENA, accédé au poste de premier adjoint d’une ville de 16 000 habitants, il a décidé d’écrire des livres historiques pour éclairer des problématiques politiques contemporaines…"

Source : Vu du Droit

Capitaliser sur le divertissement en période de crise ?

"Difficile en temps de confinement ou de couvre-feu d’accomplir pleinement notre nature sociale : les liens, qui manquaient déjà en temps normal, ont été largement amputés depuis près d’un an. L’ennui n’a jamais été aussi fréquent et les comportements ont considérablement évolué. On constate en effet une intensification du divertissement numérique. Gérald Bronner qui a publié récemment Apocalypse cognitive, souligne que le temps de cerveau n’a jamais été aussi grand qu’aujourd’hui, pourtant, nous utilisons la plupart de ce temps à nous distraire, notamment à travers les écrans. Quelle différence y a-t-il entre la culture et le divertissement ? Le temps passé devant les écrans, qui s’accroit en période de confinement, traduit-il une aliénation ? Le divertissement peut-il être la source d’une joie authentique ? À l’heure où ce dernier remplit les temps morts comme les temps libres, retour sur une tentation déjà ancienne, diagnostiquée depuis Pascal jusqu’à Guy Debord."

Source : LE VENT SE LEVE

SOCIETÉ

Si on éduquait les garçons comme des filles, cela coûterait moins cher à l'État

"La plupart des féministes sont d'accord sur un point : leur vrai sujet, ce ne sont pas les femmes, ce sont les hommes. Ou plus exactement les masculinités. Un livre a développé cette idée jusqu'au bout : Le coût de la virilité. L'idée est comprise dans le sous-titre : Ce que la France économiserait si les hommes se comportaient comme les femmes."

Source : Slate

ÉCONOMIE

La déglobalisation c'est faux ; place à l'hyperglobalisation : voilà pourquoi

"Lorsque l’on met bout à bout les arguments qui plaident en faveur d’une « déglobalisation » du monde, la tendance paraît inéluctable. Et la crise sanitaire n’a fait que renforcer un argumentaire qui s’allonge crise après crise. Derrière cette idée, il y a d’abord le constat que la dynamique du commerce mondiale de biens, issue d’une explosion des échanges croisés entre les régions du monde s’est cassée depuis le milieu des années 2000. Il y a ensuite le fait que le géant chinois ne se contente plus d’être un segment à faible valeur ajoutée dans les chaînes de valeur du monde. Le pays que l’on avait cantonné au rôle de pays-atelier, d’assembleur, n’est plus cette plaque tournante alimentant le jeu des importations/réexportations. Il investit aujourd’hui tous les stades de la fabrication et se déplace en gamme, gagnant en autarcie technologique."

Source : Xerfi Canal

Commentaire recommandé

bili // 14.03.2021 à 11h16

« La diaspora, un rôle géopolitique unique. L’exemple de la diaspora turque. »

Il serait fort intéressant de faire une etude similaire sur la « la diaspora »(binationaux) Israélienne et son rôle géopolitique en France, via le CRIF et autre relais…
Cela pourrait donner des explications à la complaisances des politiques face à l extrême droite de Netanyahou.

65 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 14.03.2021 à 07h53

    « En France, la disparition de la biodiversité s’accélère »

    Pas grave, la biodiversité n’a aucune valeur d’échange. (Je provoque bien sûr, mais concrètement, c’est ce qui se passe.)

      +14

    Alerter
    • Darras // 14.03.2021 à 08h34

      Ouf, heureusement qu’on ne fabrique les pales d’éoliennes qu’avec du bois venant d’Amazonie, sinon on détruirait encore plus NOTRE biodiversité francaise. Et là, ça permet aux Verts qui exigent ces éoliennes de critiquer le Brésil pour son indigne déforestation.

        +3

      Alerter
      • contrib // 14.03.2021 à 08h59

        Mais avec du sable et d’autres matériaux dont l’extraction est polluante.

          +2

        Alerter
      • Baybee // 14.03.2021 à 15h59

        oui, et dont le cout écologique pour le traitement des déchets générés (pales, etc) ne sont pas pris en compte …

          +4

        Alerter
        • vert-de-taire // 15.03.2021 à 13h49

          Mais les déchets du nucléaire pas de pb ..
          Mieux ils sont valorisables !
          Des sous avec de la mort concentrée ! encore encore ..

          OUI ! un peu de radioactivité de plus n’est pas tueuse, c’est prouvé – scientifiquement.
          D’ailleurs en France pour le prouver on peut consulter les non statistiques des cancers, les non politiques de non prévention et les non décisions de non secret défense sur tout le nucléaire civil.
          Il suffit de lire les non rapports non secrets qui montrent les non cancers des non polynésiens et des non militaires qui y allaient en vacances et à l’oeil.

          Ces remarques qui comparent ce qui n’est pas comparable sont obscènes.
          Les Verts exigent des éoliennes ? et comme ils sont au pouvoir, c’est connu.
          Versus la déforestation du Brésil .. le rapport ?
          Ces Verts irresponsables et dominant sont notre perdition c’est certain.

          Et les responsables (americano-franco-japono capitalistes cupides) raisonnables des fabricants des centrales nucléaires dans la région sismique la pire du monde sont des gens normaux, raisonnables responsables. D’ailleurs ils indemnisent les victimes c’est connu.
          avec des centaines de milliards ..
          Mais les Verts qui dénoncent cette folie c’est mal.

          Je préfère m’empresser de rire de tout avant de devoir en pleurer.

            +5

          Alerter
  • LibEgaFra // 14.03.2021 à 07h57

    « Difficile en temps de confinement ou de couvre-feu d’accomplir pleinement notre nature sociale : les liens, qui manquaient déjà en temps normal, ont été largement amputés depuis près d’un an. L’ennui n’a jamais été aussi fréquent »

    Oooooh les pauvres chéris privés de la société de la marchandise et du spectacle! Vite, vite, des divertissements, des fois qu’ils se mettraient à réfléchir sur leur exploitation et leurs misères et leur aliénation..

      +17

    Alerter
    • Araok // 14.03.2021 à 09h51

      Il me faut pour tenir le coup
      Une histoire à dormir debout.
      Chantait Guy Béart, du temps que j’étais jeune…
      Tournent tournent rotatives…

        +1

      Alerter
    • Totote // 14.03.2021 à 10h00

      C’est tout à fait ça.
      J’ai une patiente dont le fils est handicapé et qui n’a plus pu aller le voir pendant des mois. Cette dame est retraité. C’était parmi ses seuls interactions sociales et affectives. Elle a maintenant des idées suicidaires. Elle n’ose pas sortir de peur d’attraper le covid.
      L’enfermement permanent pour notre santé c’est merveilleux. Ceux qui s’en plaignent ne peuvent être que des chouineurs qui regrettent leur séance de cinéma hebdomadaire.

        +15

      Alerter
    • Vieux campagnard // 14.03.2021 à 12h39

      Comme si il n’était question que de sorties au cinéma, de concerts etc. La vie sociale c’est aussi la famille, les amis, les nouvelles rencontres. Avez-vous déjà oublié les confinements, les restrictions de déplacement, l’interdiction des visites en EHPAD?

        +13

      Alerter
      • Logique // 14.03.2021 à 17h29

        Une connaissance a une grand-parente âgée de 100 ans et qui est dans une institution. Elle peut la visiter très régulièrement. Aucun problème.

        Ah zut, il faudrait peut-être que je vous précise que cela se passe en Suisse.

        Les Suisses n’ont jamais eu besoin d’ « autorisation dérogatoire de sortie ». Ni de couvre-feu.

        J’aime bien le « dérogatoire ».

          +8

        Alerter
        • Dominique65 // 15.03.2021 à 11h45

          « Une connaissance a une grand-parente âgée de 100 ans et qui est dans une institution […] en Suisse »
          Chez moi, en France, dans le 65, les visites sont encadrées mais autorisées. On n’a pas de problème non plus, sauf si on veut prendre toutes les plages disponibles.

            +0

          Alerter
      • Logique // 14.03.2021 à 17h32

        « Avez-vous déjà oublié les confinements, les restrictions de déplacement, l’interdiction des visites en EHPAD? »

        Non, mais je n’ai pas vu non plus une révolte contre les mesures adoptées.

        Votez mieux la prochaine fois. Je n’ai pas encore compris comment Macron a pu avoir une majorité parlementaire, si ce n’est par une démobilisation d’une grand partie de ceux qui n’ont pas voté pour lui au premier tour.

          +5

        Alerter
        • jp // 14.03.2021 à 19h33

          « je n’ai pas vu non plus une révolte  »

          dans mon quartier, on ne respecte guère le couvre feu ni le confinement; sans faire de grandes déclarations ni trop de bruit.
          Et je suis la 1ère à recevoir la visite de mes proches, confinement ou pas, les trains circulent, sans contrôle policier spécial. Quant aux voisins qui vont les uns chez les autres… y a ni flics ni caméras dans les ascenseurs !

            +3

          Alerter
          • Patrick // 14.03.2021 à 19h42

            Idem dans mon hameau .. on rentre à pied au milieu de la nuit , en se cachant si on voit arriver des phares de voiture.
            Pour le reste de la semaine .. autorisation de l’employeur (moi-même) pour voyager ou et comme je veux…
            Pas besoin de révolte, il suffit d’ignorer

              +6

            Alerter
        • j // 15.03.2021 à 06h09

          >Non, mais je n’ai pas vu non plus une révolte contre les mesures adoptées.
          Vous devez être aveugle parce que des révoltes il y en a depuis plus de deux ans maintenant. Ce que ça a donné c’est des dizaines de mains arrachées et d’yeux crevés.
          Mais c’est sûr que chier sur les autres depuis votre minuscule pays de parasites fiscaux (dans lequel il n’y a pas eu beaucoup de « révoltes » non plus il y a environ 80 ans), c’est moins compliqué.

            +4

          Alerter
  • LibEgaFra // 14.03.2021 à 08h15

    A propos d’assimilation:

    « C’est la stratégie d’Alexandre, c’est la volonté de Rome, »

    Mais où a-t-il été cherché ça? Alexandre, c’est l’effet inverse, il s’est orientalisé, a adopté les coutumes des vaincus, ce que ses lieutenants lui ont reproché.

    Quant à Rome, la tolérance des autres cultes était totale du moment que les peuples soumis payaient le tribut. Et même le Grec remplaçait le Latin en Orient.

    Pas mentionné, il y a aussi ces envahisseurs de la Chine qui se sont assimilés à la culture du pays conquis.

    « En nous permettant de regarder en face le problème crucial qui nous est posé : comment faire pour que la France puisse absorber sans drame, une population à la culture, à la religion et aux mœurs au départ très différents.  »

    Oui, comment? Il n’est pas répondu à cette question.

      +8

    Alerter
    • raoul // 14.03.2021 à 08h59

      Il y a un siècle et plus, les riches vivaient au milieu des pauvres (qui les servaient d’ailleurs). C’étaient les petits rois locaux.
      Maintenant, c’est « ghetto-isation soiale », les riches vivent entre eux, les quartiers s’organisent de plus en plus en fonction du niveau social…
      Les immigrés sans diplôme font parti des plus pauvres, ils se sont (ou ont été) regroupés. Ils ne s’assimilent plus, ils recréent leur environnement ‘naturel’.
      L’intégration a volé en éclat… Les coupables sont les plus riches qui se sont séparés du reste de la population !!! A la prochaine guerre (civile ou patriotique), je ne suis pas sûr que les gueux iront se battre pour eux !

        +16

      Alerter
      • Darras // 14.03.2021 à 16h33

        Que de raccourcis! Que d’oublis!
        Riches mélangés aux pauvres, d’une part, c’est du fantasme. Il y a toujours eu des châteaux, pas vraiment mixte comme truc. Il y a toujours eu des quartiers bourgeois et des quartiers miséreux dans toutes les villes, depuis toujours.
        Le mot banlieue vient du moyen âge et désigne les quartiers hors les remparts où s’entassent les derniers arrivés et subissant les contraintes municipales sans les avantages de celle ci.
        Le seul endroit où on a connu un peu de mixité, et encore, c’était dans les immeubles haussmanniens à Paris.
        Mais là encore, c’est une époque où le système judiciaire était terriblement oppressif pour les pauvres et un regard, un mot ou pire un geste de travers envers un bourgeois déclenchait l’enfer sur terre pour un gueux et sa famille.
        Aujourd’hui, un bourgeois tentant de défendre sa famille d’une agression risque l’enfer judiciaire quant à l’agresseur, il ne risque , de fait, sur le sursis, ou la peine aménageable avec bracelet. Rien donc.
        Et je ne vois pas ce que la vue d’un bourgeois pourrait amener comme bonheur dans le cœur d’un pauvre.
        Fantasme. Mythe. Comme diraient nos maîtres : bullshit.
        Je ne vois pas de quel droit on va obliger des gens à vivre avec d’autres. Je ne vois pas de quel droit on pourrie un quartier où des gens ont payé fort cher pour habiter en paix et en sécurité.
        Quant à la prochaine guerre, le dégénérescence hédoniste et 50 and d’anti-patriotidme nous a rendu totalement impropre à aller la faire. Pour qui que ce soit

          +12

        Alerter
        • ellilou // 15.03.2021 à 14h10

          « Aujourd’hui, un bourgeois tentant de défendre sa famille d’une agression risque l’enfer judiciaire quant à l’agresseur, il ne risque , de fait, sur le sursis, ou la peine aménageable avec bracelet. Rien donc. » Si cette petite rengaine répétée ad nauseam était si vraie expliquez moi pourquoi les prisons françaises sont pleines à craquer? seraient-elles donc pleines de « bourgeois ayant tenté de défendre leurs famille »?
          « Et je ne vois pas ce que la vue d’un bourgeois pourrait amener comme bonheur dans le cœur d’un pauvre. » Si je peux me permettre, les pauvres n’ont que faire de la vue d’un bourgeois, par contre un logement décent, propre, suffisamment grand et sûr ne serait pas si mal… 🙂

            +3

          Alerter
  • LibEgaFra // 14.03.2021 à 08h26

    Cette année, nous sommes en avance sur le 1er avril:

    https://fr.sputniknews.com/sci_tech/202103131045345919-comme-vivre-sur-leverest-lidee-delon-musk-de-coloniser-mars-qualifie-dillusion-dangereuse-par-un/

    On pourrait penser que ce types est un mythomane, en fait c’est une stratégie pour récolter des fonds.

    Pour rappel, l’homme est déjà allé sur Mars et en est même revenu:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Seul_sur_Mars_(film)

      +4

    Alerter
  • bili // 14.03.2021 à 11h16

    « La diaspora, un rôle géopolitique unique. L’exemple de la diaspora turque. »

    Il serait fort intéressant de faire une etude similaire sur la « la diaspora »(binationaux) Israélienne et son rôle géopolitique en France, via le CRIF et autre relais…
    Cela pourrait donner des explications à la complaisances des politiques face à l extrême droite de Netanyahou.

      +36

    Alerter
  • LibEgaFra // 14.03.2021 à 11h34

    Le président et le premier ministre tchèques ont commandé le vaccin russe sous le futile prétexte de sauver des concitoyens.

    https://news-24.fr/il-ne-sagit-pas-de-geopolitique-mais-de-sante-humaine-le-pm-tcheque-signale-que-le-pays-pourrait-utiliser-le-vaccin-russe-spoutnik-v-sans-lapprobation-de-lue/

    https://fr.sputniknews.com/actualite/202102281045284257-le-president-tcheque-a-demande-a-poutine-la-fourniture-du-vaccin-spoutnik-v/

    Idem Slovaquie:

    https://squeekly.com/humming/slovak-pm-sputnik-v/

    Idem Estrosi:

    https://fr.sputniknews.com/sante/202103131045345764-spoutnik-v-estrosi-dit-pouvoir-sen-procurer-pour-les-habitants-de-lametropole-nice-cote-dazur/

    Et donc il est plus important pour l’UE et Macron d’enrichir les laboratoires pharmaceutiques occidentaux (et de prolonger l’épidémie) que de sauver certains de leurs concitoyens. Voilà où mène une politique antirusse primaire qui confine au racisme.

    Pendant ce temps l’Italie s’apprête à produire le vaccin russe.

    https://fr.sputniknews.com/international/202103091045324434-litalie-produira-le-vaccin-spoutnik-v-quelle-que-soit-la-position-de-lema/

      +14

    Alerter
    • LibEgaFra // 14.03.2021 à 11h41

      Conclusion: l’UE est une organisation maffieuse à la botte des USA et prête à s’engager dans une guerre avec la Russie.

      Pour la France, je vous laisse décider.

        +15

      Alerter
    • Karel Rehor // 15.03.2021 à 09h12

      Concernant la République Tchèque, le président Zeman la semaine dernière a demandé la démission du Ministre de la santé Jan Blatný, du Ministre des affaires étrangères Tomáš Petrička et de la directrice de l’Institut du contrôle des médicaments (SÚKL), Irena Storová, tous les trois loyaux à Brussels, parce qu’ils ont tout fait pour entraver l’adoption légale du Sputnik V comme vaccine utilisable dans le pays. Ces personnes jusqu’à présent refusent toujours de démissionner. Donc il n’est toujours pas claire si et quand nous pouvons recevoir le Sputnik V.

        +6

      Alerter
    • RGT // 15.03.2021 à 09h39

      « Pendant ce temps l’Italie s’apprête à produire le vaccin russe. »

      L’Allemagne souhaite aussi produire le vaccin russe, et Angela a jeté un beau pavé dans la mare de la Kommission.

      Finalement, il ne restera plus que la France de Micron pour sa battre afin de préserver les intérêts industriels de Big Pharma et ses brevets.

      Les français sont tombés bien bas…

        +4

      Alerter
      • vert-de-taire // 15.03.2021 à 14h02

        *** Les français sont tombés bien bas… ***

        Oui à commencer par élire ce champion …
        Avant ses dignes prédécesseurs le vibrion et flamby
        Une persévérance pathologique.

          +5

        Alerter
    • ellilou // 15.03.2021 à 14h12

      Et au plus fort de la crise au printemps dernier, les Italiens n’ont pas hésité, eux, à demander l’aide des équipes cubaines 🙂

        +3

      Alerter
  • Incognitototo // 14.03.2021 à 13h11

    L’article de Slate est vraiment intéressant ; c’est vrai que c’est un impensé de constater que les hommes sont très majoritairement ceux qui sont à l’origine des délits et des crimes…

    Par contre, l’analyse des causes de ce constat n’est pas du tout pertinente.

    Mettre sur le compte de la culture de la virilité tous les problèmes est un peu beaucoup réducteur ; d’autant qu’il existe aussi une virilité protectrice, socialisée et respectueuse des autres ; pensons simplement à toutes ces professions qui ne visent qu’à protéger les autres et qui nécessitent une certaine dose de virilité : pompier, police, armée, et cetera.

    Comme dans tous les problèmes psychosociologiques les causes sont donc multifactorielles, et je me demande bien où se situent « les impensés » impensables de Lucile Peytavin pour tout réduire à un problème de « virilité » et en conséquence vouloir « déviriliser » le monde.

      +8

    Alerter
    • Incognitototo // 14.03.2021 à 14h25

      P.-S. : Suggestions de quelques impensés de Lucile Peytavin :
      – ce sont les femmes, nos mères, qui font principalement les hommes que nous devenons,
      – c’est l’absence de transmission des lois (autrement identifié comme le père réel ou symbolique) qui crée des délinquants,
      – et à l’évidence les humains qui sécrètent plus de testostérone que les autres (en général des hommes) ont besoin plus que les autres d’être « cadrés ».
      J’espère que Lucile Peytavin, pour son projet de dévirilisation du monde, n’en déduira pas qu’il faudrait mettre tous les hommes sous anti-androgènes ; quoi que, cela réglerait au moins le problème de la surpopulation… 🙂

        +9

      Alerter
      • ellilou // 15.03.2021 à 14h17

        « – ce sont les femmes, nos mères, qui font principalement les hommes que nous devenons, » l’éducation ne devrait-elle pas être le fait des deux parents? Ca m’énerve tellement d’entendre les mères conspuées ou encensées pour l’éducation qu’elles, et elles seules, ont, ou pas, donnée à leur rejeton 🙂

          +1

        Alerter
        • Incognitototo // 15.03.2021 à 21h00

          Je ne conspue personne (sauf le système), je ne fais que des constats (voir la réponse plus bas en réponse à Guise, du moins si elle revient…). Et j’en ai au moins autant à constater sur la catastrophe que représente le désinvestissement des pères.

          Maintenant si vous vous sentez attaquer personnellement par ce que je dis, je n’y peux rien.

            +2

          Alerter
    • Fernet Branca // 14.03.2021 à 18h47

      Oui mais Joe Biden a l’occasion de la journée internationale des femmes le 8 mars a nommé 2 femmes général 4 étoiles et a fait tout un speech sur des nouvelles combinaisons de vol pour les femmes enceintes dans l’USAF et leur droit de les tester.
      https://m.thebl.com/us-news/biden-says-military-needs-maternity-flight-suits-for-pregnant-soldiers-to-fly-during-combat.html

        +0

      Alerter
      • Incognitototo // 14.03.2021 à 19h28

        Ça n’est pas incompatible avec ce que je relève, tout ce que les mâles font les femelles peuvent le faire aussi, tout aussi bien et tout aussi mal aussi. J’ai toujours trouvé « pénible » les déterministes genrés à base de généralisations abusives.

          +0

        Alerter
        • Guise // 15.03.2021 à 00h50

          Réponse à votre message sur l’article de Titiou Lecoq :
          – vous dites que les mères font les hommes violents. Pardon, mais les mères sont elles-mêmes prises en otage par le patriarcat, qui leur impose, par le biais de la société, à tous les niveaux, et depuis leur naissance, un comportement genré.
          Les mères savent que leurs fils devront se couler dans le moule pour ne pas être harcelés socialement, et que leurs filles doivent apprendre à accepter la hiérarchisation sociale si elles veulent survivre socialement. Les exécutantes ne font qu’exécuter les ordres des dominants sociaux. Un peu facile de taper sur le serviteur, et pas sur le maître.
          – l’absence des pères ferait les délinquants (l’absence de transmission des lois, assimilées à des pères symboliques ?) : beaucoup de délinquants ont des pères, donc quel rapport ? Sans donner les noms de condamnés récents, tout le monde peut vérifier, au moins le cas des hommes politiques condamnés.
          – Vous dites (14/03 à 14h25) qu' »à l’évidence les humains qui sécrètent plus de testostérone que les autres (en général des hommes) ont besoin plus que les autres d’être « cadrés ». » : quel élément vous permet de trancher avec autant de certitude, entre ce qui relève de l’innée et ce qui relève de l’acquis ?
          En plus c’est contradictoire, vous dites dans votre message de 19h28 : « J’ai toujours trouvé « pénible » les déterministes genrés à base de généralisations abusives. » : le naturalisme, c’est un déterminisme aussi (déterminé parce que la nature).

            +2

          Alerter
          • RGT // 15.03.2021 à 10h04

            Il n’y a pas que les « mâles alpha » qui soient violents et tyranniques, loin de là. les « femelle soumises » le sont aussi, et dans la même proportion mais personne n’en parle.

            C’est hélas un trait de caractère de notre propre espèce qui ne peut être combattu que par l’éducation au respect d’autrui (humais mais aussi toutes les autres espèces existantes).

            Et ce trait de caractère pervers est grandement favorisé par l’organisation même de la société dans laquelle nous vivons qui est elle-même totalement guidée par des « valeurs » de domination.

            Si vous en avez marre des guerres, des massacres, des génocides, de la prédation et de la domination ne concentrez pas votre rage contre quelques boucs-émissaires désignés par ceux qui abusent de cette situation.

            Contentez-vous seulement de lutter contre l’organisation même de « nos » sociétés qui ne sont basées QUE sur des rapport de domination, de violence et de coercition.

            Quand le sage montre la lune l’idiot regarde le doigt.

              +4

            Alerter
            • Guise // 16.03.2021 à 03h18

              @RGT D’accord avec votre constat : le patriarcat crée de la violence, qui s’ajoute à la violence du système d’exploitation capitaliste (« ce trait de caractère pervers est grandement favorisé par l’organisation même de la société dans laquelle nous vivons qui est elle-même totalement guidée par des « valeurs » de domination. »).
              Mais pas avec votre affirmation que les femmes violentes le sont dans la même proportion que les hommes. Les chiffres des féminicides, partout dans le monde, prouve que les femmes sont majoritairement victimes de la violence masculine.
              Si vous prenez les chiffres de la violence tournée vers les hommes, là encore, vous verrez que ce sont les hommes qui en sont les auteurs.
              La violence féminine n’équivaut pas à la violence masculine, en terme de conséquences. Je ne dis pas que les femmes n’ont aucune pensée violente, mais elles sont éduquées à ne pas les mettre en pratique, ce qui en limite les conséquences, globalement. Les femmes ne sont pas encouragées à faire des sports de combat par exemple, et je n’ai jamais vu deux femmes automobilistes se battre en pleine rue (alors que des hommes automobilistes, plusieurs fois). Les femmes vont se limiter, le plus souvent, à une violence verbale, qui ne peut pas être comparée aux conséquences d’une violence physique directe.

                +0

              Alerter
            • RGT // 16.03.2021 à 09h02

              @guise :
              « je n’ai jamais vu deux femmes automobilistes se battre en pleine rue »…

              Je ne sais pas où vous habitez mais je l’ai déjà vu et depuis bien longtemps déjà…
              Certes le combat ne se fait pas à grands coups de poings dans la gueule mais toutes griffes dehors et le cœur y est.

              Quand une société prône la « compétition » et la soumission au plus fort entre ses membres à défaut de la coopération et du respect mutuel il ne faut surtout pas s’attendre à des résultats encourageants.

              Et ça commence déjà au jardin d’enfants et dans les crèches…
              Mes fils étaient « babas cool » quand ils étaient tous petits (ils sont toujours pacifiques car je leur ai inculqué que la violence était ignoble).
              Et quand ils revenaient de la crèche avec le visage labouré , la première fois nous pensions qu’ils s’étaient blessés mais quand c’était systématique nous avons mené notre enquête et c’était une bande de fillettes qui terrorisaient la crèche.
              Nous leur avons donné l’autorisation de se DÉFENDRE quand ils étaient agressés et le problème a été résolu.
              « Si on t’agresse, tapes un (tout petit peu) plus fort que celui qui t’agresse pour lui faire comprendre « comment ça fait » et surtout qu’il risque plus que sa victime s’il persévère.

              Je ne prétends pas que les femmes sont plus agressives que les hommes, je me contente de constater que la violence est équitablement partagée quel que soit le sexe de l’individu.

              Dernière chose : Comme nous vivons dans un « patriarcat », une femme agressé portera plus souvent plainte pour agression qu’un homme car ce dernier passera dans tout son entourage pour une « lopette » s’il se fait maltraiter par le « sexe faible » doux et soumis.
              La honte s’abattra sur lui et il sera non seulement victime comme une femme des conséquences de son agression mais de plus il devra subir l’infamie d’être encore plus faible que les « créatures inférieures » fantasmées…

                +0

              Alerter
            • Guise // 20.03.2021 à 00h53

              @RGT
              Pour le « terrain d’observation », c’est la capitale française la plupart du temps. Donc j’ai eu l’occasion d’en voir, des conflits entre automobilistes. Et je vous confirme que je n’ai jamais vu de femmes se battre pour une priorité grillée. J’ai pu assister à plusieurs rixes en revanche quand les deux hurluberlus étaient des hommes.
              Évidemment, une observation pareille n’aurait valeur que d’expérience personnelle si elle était isolée, mais cette observation est en accord avec ce que disent les statistiques sur la criminalité H/F : les hommes sont physiquement plus violents, donc plus condamnés.
              https://www.lemonde.fr/idees/article/2008/05/02/delinquance-le-probleme-c-est-l-homme-par-luc-bronner_1040491_3232.html

              Et encore, la justice ne montre qu’une partie de l’iceberg.

              Je crois que c’est très difficile de dire que les violences sont le fait des femmes autant que des hommes, avec autant de statistiques/études qui vont dans le même sens.

              Je suis d’accord avec vous, la violence est équitablement partagée : mais la société apprend dès l’enfance aux hommes qu’ils sont légitimes à l’exercer sur les autres, et elle apprend à l’inverse aux femmes à l’inhiber. Cette éducation genrée a des conséquences.

                +0

              Alerter
          • Incognitototo // 15.03.2021 à 20h53

            Je vous rappelle que je parle des impensés de Lucile Peytavin pour laquelle la « dévirilisation » serait la solution à tous les problèmes créés par les hommes… ce qui en soi est tellement réducteur que ça en est même ridicule.

            1 – Évidemment, c’est une évidence, les mères sont elles-mêmes victimes d’un système ; ça n’enlève rien au fait que pour les hommes, c’est avant tout elles qui détermineront la nature de leurs futurs rapports avec les femmes et aux lois. Alors qui faut-il éduquer en priorité ? À l’évidence, les mères au moins pour les générations futures.

            2 – Peu importe l’existence d’un père réel ou pas (une femme, une institution, la famille pouvant tout à fait exercer cette fonction) et on peut avoir eu un père sans avoir reçu de limites. L’absence d’intégration des lois est un facteur constant qu’on peut identifier à l’origine de toutes les futures transgressions. Si vous ne voulez pas le savoir, révisez vos classiques de psycho, de sociologies et de criminologie.

            3 – Désolé pour vous, mais nous ne sommes pas égaux d’un point de vue hormonal ni même génétique d’ailleurs. Cela a une incidence sur nos comportements : on sait notamment depuis longtemps que la testostérone est génératrice d’agressivité. Maintenant ce n’est pas parce que c’est une réalité de l’inné que cela doit impliquer des lois différenciées ou excuser que les mâles ne sachent pas se tenir. La culture et l’éducation sont là en principe pour modifier nos déterminismes, sinon nous en serions encore à vivre comme des bêtes.

            Alors après la dévirilisation, c’est quoi le remède pour Lucile Peytavin ? La castration et l’ablation des surrénales pour les hommes ? Et pourquoi pas un monde sans hommes, fantasme ultime de quelques « féministes » délirantes ?
            Ce n’est pas sérieux et il n’y a qu’auprès de personnes qui n’ont aucune vision systémique des problèmes que l’on peut entendre ce genre de certitudes absurdes.

              +1

            Alerter
            • Guise // 15.03.2021 à 23h21

              Vous ne tirez pas les conséquences de vos constats :
              1. vous dites que c’est une évidence que les mères sont victimes d’un système, mais en même temps que ce sont elles la solution pour « changer » ce système : mais ce n’est pas les esclaves seules qui peuvent réussir à se libérer seules du joug patriarcal. Même les esclaves noirs ont été soutenus par une partie des blancs pour leur libération.
              Vous faites aussi comme si les enfants grandissaient avec une influence unique : la société toute entière influence les gamins, la mère, mais aussi le père, d’autres parents, les amis, les camarades, les médias, les livres… la mère n’est pas tout.
              2. Dans ce cas je ne comprends pas votre premier message, il me semblait que vous faisiez un lien entre accoutumance à l’autorité d’un père et acceptation de règles impératives.
              3. sans aucune ironie, merci mais ne soyez pas désolé pour moi, je suis d’accord avec vous : hommes et femmes sont inégaux biologiquement parlant : le covid se charge de le rappeler dramatiquement ces temps-ci.
              Mais pour la question de l’agressivité et la tendance à la transgression, je trouve qu’il est complètement légitime de se demander, quand on voit l’éducation des enfants, si ces comportements transgressifs ne seraient pas socialement valorisés chez les petits garçons (et donc conséquence une fois âgés). être puni pour une bêtise est valorisé par les pairs, et quelque part par les adultes, implicitement. C’est signe de débrouillardise, promesse d’un adulte combatif, surtout dans le système capitaliste où c’est la loi du plus fort qui est valorisée.

                +0

              Alerter
            • Guise // 15.03.2021 à 23h51

              Je termine ici ma réponse un peu longue à Incognitototo :
              Vous semblez craindre ce que Peytavin appelle « dévirilisation », en comparant cela à une castration (physique ?).
              Mais je n’ai lu aucune autrice féministe sérieuse qui tiendrait ce genre de propos. Rassurez-vous donc. Au contraire, les mutilations génitales sont plutôt le fait des idéologies patriarcales (les religions par exemple).
              Quand Peytavin parle de dévirilisation, je pense qu’elle parle de modification des comportements sociaux.
              Si vous avez plus confiance en une analyse faite par un homme plutôt que par une femme comme Peytavin, vous avez Francis Dupui-Déri (par exemple https://www.youtube.com/watch?v=RIilKJiu3BM ). Lui aussi parle de la « virilité » (l’homme au sens patriarcal du terme), mais il parle de « masculinité » plutôt.

              J’en profite pour vous dire qu’un homme peut tout à fait être favorable à l’égalité homme-femme, parce que vivre dans une société remplie d’esclaves n’est pas très épanouissant de manière générale. C’est comme vivre dans une société où on croise des SDF à tous les coins de rue : ça n’est pas drôle. Certes, les sans-abris en souffrent plus. Mais ils sont aussi une menace pour tous les autres : regarde ce qui va t’arriver si tu ne te soumet pas au système d’exploitation salarial capitaliste. Le patriarcat, c’est pareil. D’où la haine des homosexuels : ils transgressent les normes patriarcales, en laissant voir à tous que les rôles genrés sont du « social », et pas du « naturel ».

                +0

              Alerter
            • Incognitototo // 16.03.2021 à 01h56

              Je vois que cela vous intéresse bien plus de parler de moi et de mes supposées contradictions, plutôt que de la « théorie » de Lucile Peytavin. Je vous assure pourtant que cela n’a absolument aucun intérêt, sauf si des motifs personnels sans rapport avec le débat vous animent.

              1 – Et alors ? En quoi constater que les mères sont en grande partie responsables de ce que deviennent les hommes, serait-il incompatible avait la condition qui empêche certaines de faire autrement ? Je vous rappelle que mon propos était juste de montrer à quel point le souhait de Lucile Peytavin de dévirilisation de la société devrait d’abord commencer par une analyse des causes de cette soi-disant virilisation à outrance, origine soi-disant de tous nos maux.
              Vous êtes donc hors sujet.

              2 – Je ne comprends pas moi-même ni ce que vous auriez compris ni ce que vous en déduisez, donc je ne peux pas vous aider.

              3 – Là, vous êtes un peu plus dans le sujet. Il n’est pas question pour moi de nier les constats de Lucile Peytavin, je suis d’accord avec eux et même avec ce que vous dites. Sauf qu’en faire une généralisation, c’est déjà en soi abusif. En déduire que c’est cette valorisation de la virilisation qui serait la cause des problèmes que posent les hommes, c’est absurde, parce que c’est un peu plus compliqué que cela puisque c’est multifactoriel. Et en conclure que si on changeait ce paramètre (elle ne dit pas comment dans l’article), tous nos problèmes se régleraient par magie, c’est être carrément à côté de la plaque.

              Je pense donc que Lucile Peytavin a besoin de rencontrer des hommes virils qui ne sont pas des délinquants, qui savent se tenir, qui ne sont pas démissionnaires pour l’éducation de leurs enfants, qui abordent les femmes comme des égaux (si, si, il en existe beaucoup), pour comprendre qu’elle fait une « fixation » qui fausse son jugement et ses analyses. C’est bien pourquoi je rappelais que sa théorie s’est quelque peu pris les pieds dans le tapis de ses propres impensés.

              Pour le reste, je vous laisse à vos digressions et interprétations sans rapport avec ce que je dis.

                +0

              Alerter
            • Guise // 16.03.2021 à 03h00

              Votre point de vue passe sous silence complet le fait que les enfants sont éduqués par un collectif, la société, et pas uniquement les mères. Mais nous avons déjà fait le tour du sujet.

              « En déduire que c’est cette valorisation de la virilisation qui serait la cause des problèmes que posent les hommes, c’est absurde, parce que c’est un peu plus compliqué que cela puisque c’est multifactoriel.  » Son raisonnement est incomplet ou alors il est absurde ? J’ai encore une fois du mal à comprendre.
              Déjà parce que je ne vois pas en quoi il est absurde : les hommes sont éduqués à la violence, à la transgression, résultat une partie trouvent que la délinquance est une activité virile possible et pas déshonnorante, donc ils coûtent à la société (96% des prisonniers sont des hommes, sans compter leur activité illégale avant leur emprisonnement), donc leur éducation genrée coûte à la société. Je ne vois pas l’absurdité du raisonnement.
              Vous dites aussi que ce raisonnement est lacunaire (ce serait « plus compliqué » et « mutlifactoriel ») : Peytavin ne dit pas que l’éducation genrée des garçons est l’unique cause de leur délinquance. Pour le dire autrement, vous avez recours à un sophisme. Rhétoriquement, c’est la stratégie de l’homme de paille : »Créer un argument épouvantail consiste à formuler un argument facilement réfutable puis à l’attribuer à son opposant. « , au lieu de discuter de l’argument réel.

                +0

              Alerter
            • Incognitototo // 16.03.2021 à 16h11

              Pour information, toutes les écoles psys affirment et démontrent que tout se joue avant 7 ans ; et avant cet âge ce sont bien les parents qui surdéterminent ce que deviendra l’enfant. Aussi, toutes les structures que la société peut apporter par la suite ne seront jamais que des emplâtres sur une jambe de bois.

              Pour le reste inutile de vous répondre, vous persistez à faire du hors sujet à essayer de me faire dire ce que je ne dis pas, à juger mes démonstrations en utilisant des mots qui ne s’y appliquent pas, évidemment sans jamais y répondre sur le fond, et surtout sans jamais dire si oui ou non, vous pensez vraiment que la « virilisation » de la société est la cause de tous nos maux (ce qu’affirme bien Peytavin avec sa pensée réductrice).

              Donc, c’est tout pour moi, ça n’a aucun intérêt de « discuter » avec quelqu’un qui digresse autant et qui est plus attaché à démontrer comment l’autre est mauvais, plutôt qu’à développer des arguments qui tiennent la route.

                +1

              Alerter
      • Patrick // 14.03.2021 à 21h19

        Les dernières manœuvres et simulations montrent que l’armée US serait en difficulté face à la Russie et prendrait une raclée face à la Chine .. et la priorité est de faire des combinaisons de vol pour femmes enceintes.

          +4

        Alerter
  • Incognitototo // 14.03.2021 à 13h20

    « Pourquoi nos dirigeants prennent plaisir à nous enfermer », j’ai une analyse moins déterministe et politique de cette absurdité… Il n’y a pas forcément besoin d’aller chercher une volonté machiavélique et de classe, ils sont peut-être tout simplement très cons.

      +11

    Alerter
    • RGT // 15.03.2021 à 10h07

      Ou cherchent tous les « bons » prétextes pour continuer à dominer la population afin de préserver leurs « petits avantages acquis ».

        +1

      Alerter
  • Paul // 14.03.2021 à 20h02

    oui incognito c’est clair. Mais derrière il y a aussi le pognon, les elections, le business habituel

    je suis surpris de voir l’article sur Frustration

    après avoir géré le peuple par le clergé, aujourd’hui reconnu que notre clergé politique ne nous veut que de bien
    après la télé et les jeux, le matracage terroriste
    aujourd’hui, le matracage sanitaire
    En quoi un président ou un ministre a à s’occuper devant la Tv du transfert de quelques malades d’un point à un autre ?
    j’avais déjà signaler que le transfert de malade est courant en région parisienne.
    Tous les ans, avant la pandemie, les urgences pédiatriques ont maintes fois transféré, les autres urgence aussi.

    le matracage politico/médiatique est bien plus grave que cela
    [modéré]

      +6

    Alerter
  • Wollaston // 14.03.2021 à 22h39

    Éduquer les hommes comme des femmes pour qu’ils coûtent moins cher…
    Et arrêter de financer des speudo chercheurs- euses en speudo science pour transformer le réel en leur vision d’un monde qui nie le vrai, c’est combien ?

      +6

    Alerter
  • thecis // 14.03.2021 à 23h21

    Ça fait longtemps que je considère le bonhomme comme un VRP aspirateur de cash pour financer ses startup (c’est d’ailleurs le business model).

    Mais alors pour la colonisation de mars, le gars est complètement à côté de la plaque. Déjà sur la plan économique, quelle plus-value? Sur le plan physique, je ne crois pas qu’il soit au courant que le noyau de mars ne tourne plus, ce qui implique l’inexistence de champ magnétique permettant de se protéger des particules cosmiques. Alors oui, certaines zones en ont encore, mais c’est parce que des roches ont gardé en mémoire le champ magnétique martien à l’époque où il existait. Bref pas très propice à la colonisation tout ça…

      +0

    Alerter
    • Kasper // 15.03.2021 à 09h49

      Je n’ai jamais compris comment on accorde le moindre crédit à cet hurluberlu. C’est les pires aspects de Steve Jobs en pire: réussir à associer son visage et son nom (son seul prénom, même!) à des projets qui nécessitent des milliers d’ingénieurs et de techniciens bien plus qualifiés que lui.

      Les réussites de space X sont surtout dues à tous les ingénieurs et le savoir faire de la NASA qu’il a pompé et qui le finance largement en payant ses lancements bien au dessus du marché.

      Tout le temps il promet la lune et livre un galet. C’est hallucinant qu’il trouve encore des gens pour le croire. S’il promet 1.000.000 de personnes sur Mars pour 2025, on peut vaguement espérer une mission de 3 personnes en 2080…

        +3

      Alerter
      • vert-de-taire // 15.03.2021 à 15h14

        La logique est pourtant simple :
        La panique du fric errant qui ne trouve plus comment faire des petits quand les taux de placement restent négatifs ou nuls.
        Quand un fricar entend des arguments qu’il ne comprend pas, mais qui font entendre le cri du $, il ne peut pas résister. Les promesses ..

        C’est comme les avions renifleurs, une promesse à milliards faite par des escrocs à des ignares qui se croient des génies. Typique du « J’SUIS PAS UN IMBECILE PUISQUE JE SUIS DOUANIER ». La cupidité, l’arrogance élitaire plus l’ignorance remplace la raison. Rien de nouveau sauf les dimensions et la nature systémique.

        Le riche est comme nous tous, la volonté et le plaisir de croire dominent, le rusé manipule, un temps, ces bacs à douche. On a « cru » que l’éducation serait un remède … Quelle éducation ?
        Nous ne l’avons pas appris.
        Ce sera pour dans qqs siècles, sous la contrainte quand nous serons dominés par des espèces de cloportes.

          +1

        Alerter
  • Jean // 15.03.2021 à 00h58

    L’AFFAIRE ANTICOR EST UN RAPPORT DE FORCE AVEC LE POUVOIR :

    https://www.youtube.com/watch?v=963joWczRz8

      +0

    Alerter
  • jammrek // 15.03.2021 à 10h01

    « Alors que la France ne parvient pas à vaincre les groupes armés au Sahel, les gouvernements de la région cherchent par la négociation une solution politique aux violences qui gagnent l’Afrique de l’Ouest. »

    Quelle horreur ! Et s’il y a la paix, quel prétexte aura-t-on pour maintenir nos troupes en Afrique ? Ils veulent désespérer les marchands d’armes et les pousser au suicide, c’est ça ?
    Heureusement que notre Grand Homme a mis fin à cette abomination.

      +5

    Alerter
    • Jean // 15.03.2021 à 10h39

      @jammrek,

      C’est une guerre pour l’accès aux ressources du continent Africain entre l’occident et la Chine, la présence militaire vise à dissuader toutes tentatives de sécession du pré carré. L’un des grands principes du néolibéralisme, la concurrence déloyale, s’applique ici aussi.

        +1

      Alerter
      • vert-de-taire // 15.03.2021 à 15h39

        Avant la Chine, il y avait les autres européens comme concurrents pour piller librement.
        La concurrence libre et non faussée, une idée de guerriers.

        Ah ! comme l’homme d’affaire du monde libre est grand et généreux et combien il sait utiliser les gouvernants pour se grandir et se rendre encore plus généreux.
        Nous autres gueux ne pouvons pas comprendre.

        On appelle cela le progrès. £e prog®€$ ©€$t £’am€£io®ation d€$ mo¥€n$ d’€n®ichi$$€m€nt pa® tou$ £€$ mo¥€n$, an©i€n$ €t nouv€aux.
        Cela dure depuis qqs temps, le massacre et sa terreur – le terrorisme d’État – restent la base de toute domination durable.
        Pourquoi changer ce qui fonctionne si parfaitement ?
        Salauds de pauvres.

          +2

        Alerter
  • Jean // 15.03.2021 à 10h55

    FAKE STATE : QUAND L’ÉTAT DEVIENT L’ESCLAVE DU MARCHÉ

    https://www.youtube.com/watch?v=EIp2XB7z-Mg

      +0

    Alerter
  • Paul // 15.03.2021 à 13h12

    allez, on va encore passer pour des com.

    mais creusez les infos

    Le va**in serait « un bien public mondial » avaient promis Macron, et l’Union européenne, et l’Assemblée nationale. Et ça a bien failli. Mais B* G**s est intervenu…

    les détails ici
    https://www.youtube.com/watch?v=kmP4xESuEUg

    reste-il encore des naïf ?

    tel norton ou kasper, la rente annuelle à vie.

      +4

    Alerter
  • vert-de-taire // 15.03.2021 à 15h51

    **L’enquête internationale OpenLux met une nouvelle fois en lumière l’évasion fiscale pratiquée de manière systématique par les ultra-riches et les multinationales. **

    Et comme c’est bizarre comme c’est étrange et quelle coïncidence, les milliardaires n’en parlent pas.
    Tout comme l’UE avait promis juré, résolu et fait disparaitre les paradis fiscaux,
    et c’était VRAI, la liste était vide – au moment des Panama papers etc .
    L’absence dans le bruit et ça n’existe plus.
    Le Spectacle comme gouvernement.
    Et on voudrait que je vote pour ces salauds ?
    SI ! le gamin nous le serine, l’UE, la puissance, les libertés et létal de droit …

    plum plum

      +1

    Alerter
  • Jean // 16.03.2021 à 17h28

    L’UE n’est plus à vendre…

    « Ainsi, au premier semestre 2020, la Croatie avait fait sponsoriser sa présidence de l’UE par Citroën, Peugeot et l’entreprise pétrolière croate INA, «fournisseur officiel d’essence» dans le pays, alors que se votait à cette période le Pacte vert pour l’Europe. Un an plus tôt, de janvier à juin 2019, la Roumanie avait reçu des financements de Coca-Cola, Renault et Mercedes-Benz, qui avaient déboursé chacun plus de 40 000 euros pour apparaître comme sponsor officiel et assurer la fourniture de biens et de services. Au premier semestre 2022, après la présidence de la Slovénie de juillet à décembre 2021, ce sera au tour de la France d’assurer cette fonction. Toujours selon Marianne, le financement d’environ 10% de son mandat devrait être assuré par des sponsors. Dont les noms ne sont pas encore connus. »

    Source : https://francais.rt.com/international/84770-mercedes-benz-coca-cola-presidence-ue-sponsorisee-par-marques

      +1

    Alerter
  • Jean // 17.03.2021 à 05h40

    L’Otan veut la guerre et Il faut stopper ce train fou avant qu’il ne soit trop tard !

    « Dans une lettre ouverte à Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN, plusieurs haut gradés de l’Armée regroupés au sein du Cercle de Réflexion Interarmées s’insurgent contre le projet OTAN 2030 qui affaiblit la souveraineté de la France selon eux. Nous la reproduisons ici. »

    Source : https://www.capital.fr/economie-politique/otan-2030-il-faut-stopper-ce-train-fou-avant-quil-ne-soit-trop-tard-1396756

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications