Les Crises Les Crises
19.juin.202119.6.2021 // Les Crises

Économie : Le double discours de Marine Le Pen décrypté

Merci 19
J'envoie

Quand on se penche sur l’histoire et le programme économique du Rassemblement National, comme l’a fait récemment François Ruffin, on constate que même si le parti est spécialiste des changements opportunistes, sa politique économique reste toujours de droite.

Source : Le Média, Youtube

Mais les journalistes interrogent peu les représentants du parti sur ce sujet, l’écrasante majorité du temps d’antenne étant consacré à la sécurité, l’immigration et l’identité. Il faudrait pourtant leur demander comment, outre le roman national, les uniformes, de drapeau, le fromage, ils comptent assurer concrètement l’unité de la nation. Que faire des inégalités ? comment s’y prendre pour que la prospérité des uns ne s’obtienne pas au prix de la misère des autres ? quelle relation entre le salarié et son employeur, le service public et son usager ?

Leurs seules questions critiques des journalistes au sujet de l’économie sont consacrées à la mise en en cause de la “crédibilité” du programme ou de la “compétence” de Marine Le Pen.

C’est peut-être justifié, mais c’est une critique totalement inefficace, car elle rate le vrai problème : dire que Marine Le Pen est incompétente, c’est sous-entendre que son manque de connaissances empêcherait le Rassemblement National d’obtenir de la croissance, de l’efficacité économique. C’est sous-entendre qu’au fond, il n’existe qu’une bonne manière de faire, mais que Marine Le Pen ne fait pas les bons calculs.

Si l’on en reste à ce niveau de critique, Le Pen n’aura pas de mal à se défaire de cette difficulté : il lui suffira de donner l’impression qu’elle a “progressé” dans sa connaissance de la science économique ou de mettre en avant une figure du parti qui maîtrise la macroéconomie ou le fonctionnement des entreprises.

Rester bloqué sur la question de la compétence revient à nier la dimension politique de l’économie. C’est-à-dire la façon dont les choix économiques affectent et avantagent de manière plus ou moins juste tels groupes sociaux au détriment d’autres. Or c’est précisément sur cette dimension que le programme du RN pose problème, notamment par son caractère flou.

Pourquoi le RN entretient-il ce flou ? Parce qu’il veut ratisser large et sait qu’il ne pourra pas satisfaire les aspirations économiques de tout son électorat. Il a donc intérêt à ce qu’on ne lui demande pas ce qu’il fera précisément, car alors il serait obligé de dire quels groupes sociaux il avantagera.

Pour 2022, la stratégie électorale est double : d’une part, amener à soi dès le 1er tour des électeurs plus bourgeois (patrons de PME, retraités aisés), qui votent habituellement pour Les Républicains. D’autre part, rassurer tout le monde, poursuivre la dédiabolisation, pour ne pas déclencher de front républicain au 2nd tour.

– Rassurer les milieux patronaux et financiers, des hauts-fonctionnaires, des patrons de presse qui restent attachés à l’ouverture de la mondialisation et pensent que le RN ne peut pas porter leurs intérêts avec une tribune de Marine Le Pen dans le quotidien patronal L’Opinion où affirme qu’il faut payer la dette publique.

– Rassurer la presse mainstream qui trouvait le programme économique de 2017 trop à gauche en y supprimant les mesures controversées. Le revirement sur la sortie de l’euro est emblématique à ce sujet

– Rassurer et conquérir aussi un électorat plus âgé, possédant du patrimoine et de l’épargne, qui est donc en demande de stabilité monétaire, et ne serait pas prêt à suivre Le Pen dans des aventures comme la sortie de l’euro, mais qui pourrait être séduit par des promesses de réforme sur la fiscalité sur l’héritage.

On pourrait cependant résumer son discours ainsi : “sur l’économie je ferai au moins aussi bien que la droite normale. Vous pouvez donc voter pour vos obsessions sécuritaires et identitaires en toute tranquillité ».

Mais dans l’ensemble, difficile de savoir ce que le RN veut faire exactement, comme le montre ce comparatif du Monde entre les différentes élections : la colonne 2022 est vide.

Cette stratégie s’inscrit dans une longue histoire de louvoiements opportunistes, depuis les débuts ultra-libéraux jusqu’à l’interventionnisme prôné en 2017. Pour 2022, Marine Le Pen reprend un virage libéral. Elle se retrouve alors face à une double difficulté. D’une part la contradiction entre les intérêts du nouvel électorat bourgeois qu’elle veut conquérir et ceux de sa base plus populaire. D’autre part les contractions d’intérêts au sein même de cette base populaire.

source : Le Média, Youtube, 08-06-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Davout // 19.06.2021 à 08h57

Ruffin aurait pu dire aussi que le PS fait aussi toujours économiquement une politique de droite.
Que même Syriza ou Podemos font où on fait des politiques économique de droite
Même Lula et Roussef ont fait des politiques économiques de droite.
Allez, taiaut! Sus à la bête immonde.
Vite, revivifions une gauche faillie, démissionnaire, communautariste et anti laïque par un bon bain de Bella ciao.
Allez, oinions nous d’une bonne pommade magique d’antifachisme, réclamons de martiaux « no pasaran! »et en route vers un 21 avril au carré.
Et si le fait que ces gauches font partie intégrante du corps de la putain qui enfante ça ,vous gêne aux entournures, pas grave, braillez encore plus fort bella ciao et no pasaran. Chantez. Toujours plus fort. Et quand la bise viendra… vous pourrez toujours danser en consolation

56 réactions et commentaires

  • Mooney // 19.06.2021 à 07h25

    Si Marine Le Pen arrive au pouvoir, elle suivra exactement la même politique économique que E. Macron avec les mêmes effets délétères. En complément, elle ajoutera une composante d’ostracisme sur les populations immigrées pour détourner l’attention du peuple.
    En résumé, nous croyions toucher le fond avec Macron, MLP va creuser encore plus profond …
    Aucun changement positif notable ne se produira en France tant que nous ne remettrons pas en cause le fonctionnement de l’UE et l’euro. Dans l’état actuel du verrouillage anti démocratique de l’UE, la seule solution a court terme est de dégager de ce »Machin », comme l’ont fait les Anglais.

      +35

    Alerter
  • Yann // 19.06.2021 à 07h58

    Au fait…c’est « Montjoie Saint-Denis » ou « Montjoye Saint-Denis » , avec un Y ?

      +2

    Alerter
    • Guibal // 19.06.2021 à 08h25

      C’est « mon doigt, Saint-Genis » (Hautes Alpes).

        +1

      Alerter
    • Davout // 19.06.2021 à 09h33

      De toute manière, à l’époque où ça se braillait avant un baston, d’après les linguistes distingués ça se prononçait  » joué » , le « n » aussi se prononçait tout comme le t.
      Mon(e)t’joué! Ça fait déjà plus guerrier.
      Et le Saint Denis se prononçait  » saïn(e)t dénisse  »
      Et là, ça vous fait un vieux cri de guerre trés glaçant et presque barbare.
      C’est sûr que le prononcer avec un « oi » et un « ou » et un  » ain », en escamotant de plus les consonnes n, t s, fait plutôt cri de guerre d’un hooligan de golf 🙂

        +8

      Alerter
      • Yann // 20.06.2021 à 04h14

        Vous êtes sur que vous confondez pas avec le patois berrichon en écriture inclusive ?
        Faudrait clarifier ça avant les élections…

          +2

        Alerter
  • Davout // 19.06.2021 à 08h57

    Ruffin aurait pu dire aussi que le PS fait aussi toujours économiquement une politique de droite.
    Que même Syriza ou Podemos font où on fait des politiques économique de droite
    Même Lula et Roussef ont fait des politiques économiques de droite.
    Allez, taiaut! Sus à la bête immonde.
    Vite, revivifions une gauche faillie, démissionnaire, communautariste et anti laïque par un bon bain de Bella ciao.
    Allez, oinions nous d’une bonne pommade magique d’antifachisme, réclamons de martiaux « no pasaran! »et en route vers un 21 avril au carré.
    Et si le fait que ces gauches font partie intégrante du corps de la putain qui enfante ça ,vous gêne aux entournures, pas grave, braillez encore plus fort bella ciao et no pasaran. Chantez. Toujours plus fort. Et quand la bise viendra… vous pourrez toujours danser en consolation

      +41

    Alerter
    • Brigitte // 19.06.2021 à 09h44

      Davout, comme je partage votre coup de gueule…Le pire c’est qu’ils danseront, oui soyez-en certain, autour de la tombe du pays France….où ce qu’il en reste, c’est à dire la peau et les os, un squelette. Ils danseront les yeux bandés par la bonne conscience de gauche….ou ce qu’il en reste, c’est à dire, une baudruche.

        +11

      Alerter
    • Hong Xiu Quiang // 19.06.2021 à 23h55

      Si je vous dit que je suis très beau et très intelligent vous allez pas me croire.
      Si Hollande (ou Macron) vous dit qu’il est de gauche vous le croyez.
      Vous vous avez juste un « petit » problème avec la réalité et les définitions.
      Le reste en découle, en dégueule devrait-on dire…

        +10

      Alerter
    • Recits d’Yves // 20.06.2021 à 08h40

      Pour le coup, je pense qu’auparavant tout les candidats rêvaient d’une MLP au second tour car certains d’être élus mais que pour la prochaine, c’est beaucoup moins évident.
      Et si le RN au pouvoir était le bon ennemi de la France contre qui se rebeller, voir même se révolter?
      Le RN, parti de droite capitaliste et néolibérale, en fait une (LA?) bonne cible qui fédérerait les énergies populaires contre lui.
      MLP ne pourrait jamais tenir politiquement et alors la France populaire pourrait renverser le cours des choses.

        +2

      Alerter
      • utopiste // 21.06.2021 à 10h49

        Vous faites erreur. Sans état d’âme, le RN mettra en place les réformes ultralibérale, qui lui conviennent, et ses propres réformes racistes. Les médias soutiendrons les secondes, avec peut-être un peu de réticence, pour obtenir les premières. Macron a parfaitement démontrer comment s’asseoir sur l’opinion publique et le RN ne pourrait pas en faire autant ?
        Et si ça va vraiment mal, l’UE mettra la France sous tutelle comme elle l’a fait avec la Grèce. On embastillera éventuellement quelques extrèmistes sans leur laisser la possibilité de s’exprimer et on continuera sur la même trajectoire.
        Quand il y a des élections où on peut espérer jeter un peu de sable fin dans les engrenages libéraux, ceux qui pourraient bénéficier du changement vont à la plage. Il ne faut pas confondre indigné et révolté. On peut fort bien s’indigner en bronzant. Se révolter et agir demande un autre état d’esprit. La décadence, largement soutenue par le système, ne touche pas que les élites.

          +2

        Alerter
    • bogdanB // 21.06.2021 à 16h41

      finalement ça ne veut donc rien dire « politique de droite ». Puisque tout le monde fait la même.

      Si la gauche et l’extrême gauche font cette politique, alors on peut donc dire que c’est une politique de gauche et que E Macron fait une politique de gauche !

        +0

      Alerter
      • ellilou // 21.06.2021 à 17h11

        Non tout le monde ne fait pas la même et ceux, très rares il est vrai (Venezuela, Cuba, Bolivie, Equateur quand Correa était président…), qui tentent de mener une véritable politique de gauche se font étriller par les tenants de la « démocratie » et de la « liberté » (je ne les nomme même pas…) 🙁

          +8

        Alerter
    • Traroth // 23.06.2021 à 03h12

      What about le programme économique du PS ?

      On peut en parler. Quand on aura fini de parler du programme économique du RN.

        +0

      Alerter
  • pucciarelli alain // 19.06.2021 à 09h02

    MLP ne louvoie pas. Elle veut rester dans les traités européens et ferait donc du Macron. Comment parler d’immigration quand on reste dans Schengen?

      +12

    Alerter
  • Brigitte // 19.06.2021 à 09h09

    Je vais employer une métaphore: vous avez une blessure qui saigne abondamment et vous êtes en pleine nature (en France). Vous avez 3 possibilités: faire un garrot de fortune et attendre les secours sans bouger, faire une garrot de fortune et marcher lentement jusqu’à une route pour attendre les secours ou courir vers le village le plus proche la plaie ouverte. Laquelle choisiriez-vous?
    Un rapport avec les élections? comprenne qui pourra….

      +2

    Alerter
  • Kiwixar // 19.06.2021 à 09h52

    La grosse arnaque du système politique occidental « démocratique », c’est que l’électeur vote pour des « packages » soigneusement calibrés pour favoriser outrageusement la bourgeoisie, sur toute l’étendue du spectre politique.

    La bourgeoisie possède les médias et les moyens financiers pour éliminer les gêneurs (corruption, compromission, juridisme, crapuleries). Elle place et promeut ses pions pour être certaine que les « packages » débattus (puis élus) se différencient sur des broutilles de détail ne remettant pas en cause l’aspirateur à richesse des 80% du bas vers les 20% du haut. Elle promeut des épouvantails à l’extrême-gauche.

    La seule manière d’éviter cette arnaque des « packages », c’est le RIC qui permet à l’électeur de voter, sujet par sujet dans tous les domaines qui le concernent, par ordre d’importance. Sus aux nantis crétins et sangsues, place à l’intérêt populaire, à l’avantage de ceux qui font tourner le pays.

      +26

    Alerter
  • Orhan // 19.06.2021 à 09h58

    Quand on voit la hargne (haine) à l’encontre tout ce qui touche plus ou moins lfi, qui ne propose pourtant pas le grand soir en matière économique, on voit que toute proposition alternative à la doxa dominante n’a pas grande chance d’aboutir. J’ai lu dans les commentaires d’un autre article que Allende était un totalitaire et Pinochet juste quelqu’un qui n’était pas allé assez loin dans ses politiques économiques (pauvre de lui tiens).

    Le système étant étroitement contrôlé par des média appartenant à des capitaliste multimillionnaire, pour l’instant il n’y a pas d’echappatoire. Seule la violence sert de soupape, ce qui génère des dépenses supplémentaires dans le budget sécuritaire. Donc les gens soutenant un économie capitaliste et libérale se retrouvent à soutenir l’intervention massive de l’état pour soutenir ce système…cest tout un paradoxe. Quand on rajoute en plus que la police est un des corps les plus syndiqué du pays, la on rigole franchement (mais jaune).

      +28

    Alerter
    • Jean // 19.06.2021 à 12h29

      @Orhan ,

      Les pays qui basculent dans le néolibéralisme doivent obligatoirement se doter d’un régime autoritaire car c’est l’unique manière de maintenir la cohésion d’une société où l’injustice, le déni de démocratie et la négation de l’intérêt général deviennent la norme. Le néolibéralisme a toujours été faible avec les forts et fort avec les faibles et ce n’est pas un hasard si la première expérimentation de cette politique dans le monde réel fut faite au Chili sous Pinochet.

      Je me souviens d’un Bourdieu qui, dans un documentaire de Pierre Carles(1), expliquait que l’argent public qui doit être dépensé pour maintenir la cohésion d’une société injuste est largement supérieur aux dépenses que font les sociétés dans laquelle règne l’équité.
      Il n’y a pas de paradoxe, les valets qui servent la soupe aux puissants de ce monde sont d’autant plus impitoyables avec les citoyens ordinaires qu’ils ont été serviles avec leur maitre. C’est une constante dans l’Histoire car c’est dans la nature humaine de se dédommager ainsi de son propre avilissement.

      (1) « La sociologie est un sport de combat »

        +27

      Alerter
    • Traroth // 23.06.2021 à 03h14

      « pour l’instant il n’y a pas d’echappatoire »

      L’échappatoire ne va pas apparaitre spontanément. Il faut lutter pour qu’une autre politique devienne possible. Ça ne va pas se débloquer tout seul.

        +0

      Alerter
  • Avunimes // 19.06.2021 à 10h01

    Le monde est un village, le fait social habite le monde.
    Qui peut représenter le fait social du travail ? Quel mouvement peu prendre en compte l’universalité du monde du travail et de l’ importance de sa durée dans le temps long de la vie humaine ? Qui parle de l’environnement du travail et de l’organisation démocratique du travail ?
    Nouvelle utopie ou avenir « soutenable », Frédéric Lordon dans son nouveau livre https://www.les-crises.fr/frederic-lordon-face-au-desastre-qui-vient/ )a bien cadré le problème politique de notre prochaine échéance présidentiel. Entre liberalisme de gauche (sociétale et économique, l’un ne va pas sans l’autre) et droite de servage (Dieu, le président, la Patrie), existe une
    troisième voix. Mais l’avenir ne fait-il pas trop peur à certains ou est-il trop manipuler par de vieilles sirènes ? Accroché à une falaise, pétrifié par le vertige, sortir de l’impasse n’est pas une option, grimper ensemble ou sombrer seul est un fait social.

      +3

    Alerter
  • kasper // 19.06.2021 à 10h02

    Je crois que c’est Lordon qui disait « le capital ne se connait aucun ennemi a droite ».

    On l’a vu récemment avec la sortie de Raphael Enthoven: en cas de second tour Melenchon – Le Pen la bourgeoisie a déjà fait son choix.

      +14

    Alerter
    • Davout // 19.06.2021 à 18h03

      Ben a gauche…. Mitterrand, Blair, Schroeder, Zapatero, Tsipras, Lula, Roussef, Kirchner, Bachelet, on peut pas dire que le capital avait là des ennemis…
      Il n’y a PAS de Chavez, Correa ou Morales en Europe
      Et pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de VRAIS damnés natifs en Europe.
      Les populations indiennes d’Amerique meurent chaque jour de misère et de ségrégation. Ça rend combattif. En Europe, poseurs, bavards, rêveurs, gamelleurs, fanfarons, ennemis des peuples natifs et de leurs identités, voilà les champions de la gauche.
      Personne de sérieux ne suivra de telles ersatz de Jaurès ou de Louise Michel, de telles baudruches vides de sens. Tout au plus sont-ils(comme d’habitude) les idiots utiles de la ploutocratie mondialiste et du fachisme islamiste conquérant.

        +11

      Alerter
    • Kasper // 20.06.2021 à 08h02

      « Aucun ennemi à droite » ca ne veut pas dire « tout le monde a gauche en est un ennemi »… Juste que si on veut trouver un adversaire du capital, c’est à gauche qu’il faut chercher.

      Logique 101… 🤦

        +3

      Alerter
  • Clive // 19.06.2021 à 10h08

    C’est ballot tout allait bien dans la demo, plutôt bien appliquée, les faiblesses de cohérence du RN sur la question économique, mais boum la conclusion les français sont xénophobes s’ils ne sont pas pour encourager la venue des migrants, (en particulier ceux qui vivent dans les quartiers ou ces migrants échouent), et donc Le stagirite se déplace à son tour sur le terrain qu’il dénonçait dans la vidéo… réduisant en même temps le sujet à pour ou contre les migrants.
    Quelle réponse à des ouvriers qui voient leurs emplois cédés à des travailleurs détachés dans des conditions indignes, a des gens qui voient des campements sauvages dans leur rue, quel débat démocratique sur l’accueil des migrants, doit-on acceuillir tous ceux qui se présentent aux frontières et leur fournir des papiers, un logement, une formation et un emploi? quelle politique d’intégration? quels financements? quelle réponse aux enseignants en première ligne ? et laisser donc les seules chaines de droite tout info lancer les débats sur un référendum sur l’immigration, parfait pour exciter tout le monde, et la gauche de se lever la main sur le cœur pour lutter contre cette xénophobie, et cacher la cohérence d’un programme économique incompatible avec les traités de l’UE s’il n’est pas ultra-libéral.
    Le racisme/xénophobie comme le complotisme offre une réponse automatique applicable à toute occasion puisque tout le monde est blanc ou non-blanc, donc tout le monde est potentiellement raciste……

      +11

    Alerter
    • Traroth // 23.06.2021 à 03h16

      Non, ce n’est pas du tout la conclusion de la vidéo.

        +1

      Alerter
    • Marion // 25.06.2021 à 10h39

      Tout à fait d’accord, on n’a même pas le droit de poser des questions sur le sujet (et sur d’autres bien sûr), c’en est lassant et ça met en colère. Où est la discussion démocratique, le dialogue constructif? En quel lieu? Encore des étiquettes posées sur les gens de manière abusive.

        +1

      Alerter
  • Thierry Balet // 19.06.2021 à 10h23

    Le RN a vendu son âme il y a déjà bien longtemps, comme les socialistes d’ailleurs. Demander à un parti quel serait sa politique en matière économique & sécuritaire & immigration et j’en passe n’est que de la tergiversation inutile et futile. On reste dans de la politicaillerire franco/francaise. L’UE en outrepassant depuis des années ses prérogatives s’immisce de plus en plus dans la politique des états et donc guide, pour ne pas dire « impose » ses vues.
    Tant que les français n’auront pas compris qui aujourd’hui dirige la France il n’y a rien à espérer des partis qui sont tous européistes jusqu’à la moelle. Frexit et après on comparera les programmes sinon inutile de tergiverser.

      +21

    Alerter
    • Brigitte // 19.06.2021 à 10h40

      Le Frexit ne pourra se faire que sur Referendum, comme pour le Brexit mais ce n’est pas la même chose puisque nous sommes dans l’euro. Ce serait une grande première un pays dans l’euro et pas dans l’UE…Il n’y a que le Kosovo je crois qui est dans cette configuration, mais dans l’attente d’y rentrer au contraire. Donc autant dire que ce n’est pas gagné.
      Quel est le parti aujourd’hui, capable de proposer ce référendum et capable de gagner les élections ?

        +2

      Alerter
      • Marc // 21.06.2021 à 22h37

        @Je crois surtout que ça serait, non-pas «une première» mais plutôt une dernière car le frexit fera exploser l’UE à coup sûr !… Depuis le Brexit, la France est le deuxième contributeur net au budget communautaire…, l’Allemagne, première contributrice, se retrouverait seule à soutenir le budget… C’est juste impensable.

          +3

        Alerter
    • Jean // 19.06.2021 à 12h56

      @Thierry Balet,

      Oui et nos partis politiques en sont réduit à faire du sociétale car les décisions concernant la politique économique, et même désormais notre politique étrangère, ne sont plus de leur ressort. Il faut néanmoins cacher cette réalité au petit peuple alors que l’abstention est déjà le premier parti de France. Tous ceux qui participent à cette mascarade trahissent le peuple et la patrie. L’UE c’est le quatrième Reich et les collabos d’aujourd’hui agissent comme ceux d’hier.

        +8

      Alerter
    • Linder // 19.06.2021 à 13h31

      L’UE outrepasse ses prérogatives ? Malheureusement, je n’en suis pas si certains.
      Les traités TUE et TFUE donnent bien le droit à l’UE, par la commission européenne, de définir la politique économique de la France via les GOPE, et bien d’autres droits (sauf celui de définir la politique de défense puisque ces traités s’interdisent, noir sur blanc, de faire une politique contraire à celle de l’OTAN).
      Quelqu’un qui prétendrait faire une autre politique sans parler des GOPE, et sans dire pourquoi et comment il ne va pas les suivre, ne fera finalement que poursuivre la politique de ses prédécesseurs, quelles qu’aient été ses belles promesses …

        +7

      Alerter
      • Jean // 19.06.2021 à 14h21

        @Linder,

        Notre politique de défense et notre politique étrangère sont dictées par l’OTAN, cad par les USA, et notre politique économique et financière par l’UE cad par l’Allemagne. Est-il légal de priver un Etat de sa souveraineté et un peuple de la démocratie ? La réponse est oui car il suffit d’écrire des lois qui le permettent… mais il va quand même falloir réécrire notre Constitution qui dans ce contexte devient illégale. Aussi, pour que nous restions dans la légalité, je propose que nous réécrivions l’article 2 de notre Constitution de la façon suivante :

        La langue de la République est l’Anglais.
        L’emblème national est le drapeau européen.
        L’hymne national est « l’Ode à la joie ».
        La devise de la République est « Big Brother is watching you ».
        Son principe est : Un gouvernement au service des puissances de l’argent.

        Mais il faudra aussi élire un nouveau peuple car celui de France risque de ne pas être d’accord.

          +17

        Alerter
  • paulo // 19.06.2021 à 11h09

    L’extrême droite au niveau économique ça a toujours été le beurre, l’argent du beurre, et le c.. de la crémière…un peu comme les socialistes …
    MLP et le RN sont devenus politiquement corrects, ont donné les gages qu’il fallait donner à ceux qui les réclamaient , et la route est ouverte en 2022 pour aboutir à ce qu’ils veulent : serrer la vis sécurité/immigration , mais honnêtement peuvent-ils faire pire que LREM/LR ? Pis surtout distribuer les bons postes aux bon potes et récolter les dividendes…comme tout le monde d’ailleurs . Pour le reste ce sera libre marché et business as usual .
    Il faut arrêter avec ce barrage républicain de mes deux et laisser le RN accéder aux commandes , histoire de crever l’abcès une bonne fois pour toutes . Ce n’est qu’à cette condition que la gauche pourra revenir au pouvoir .

      +7

    Alerter
    • Jean-Do // 19.06.2021 à 20h27

      Que restera-t-il de la démocratie après le passage d’Attila & Frédégonde ?

        +1

      Alerter
      • Davout // 19.06.2021 à 22h35

        Que reste-t-il de la démocratie après le passage de Rastignac, zebulon et bébé Rotschild?

          +11

        Alerter
    • utopiste // 21.06.2021 à 11h06

      Peuvent-ils faire pire que LREM/LR ? Oui, bien pire.
      Ne vous laissez pas endormir par leur « passivité » actuelle. On l’appelle extrême droite parce qu’elle est capable des pires extrémités.
      Et ça sera encore dix à vingt ans de plus de perdu pour corriger la trajectoire. On a plus vraiment le temps pour ces âneries.

        +3

      Alerter
  • Anfer // 19.06.2021 à 14h33

    La seule nuance à apporter, c’est que le FN/RN n’a jamais cru dans une politique moins libérale, c’est juste une tactique électorale.

    La seule chose qui ne change pas, c’est les vieilles méthodes de l’extrême droite, le bouc émissaire, la xénophobie, la nostalgie du « cétémieuavant », avec des relents putrides antisémites et nazifiants qui refond surface.

      +10

    Alerter
  • Myrkur34 // 19.06.2021 à 15h13

    https://www.parti-du-vote-blanc.fr/comprendre/vote-blanc-en-france/

    Encore une autre arnaque française pour vider de son sens le vote blanc. Tellement ils ont peur qu’il devienne le 1er parti de France.

      +1

    Alerter
    • Traroth // 23.06.2021 à 03h21

      Ah ouais, ils ont l’air terrifiés.

      Le vote, c’est le seul moment où vous pouvez agir sur le système. Ne croyez surtout pas qu’en ne votant pas, vous faites peur au système. Il ne demande pas mieux que vous laisser tranquillement vous taire, le système !

        +0

      Alerter
  • Incognitototo // 19.06.2021 à 16h26

    « …louvoiements opportunistes », c’est rien de le dire pour le RN. Depuis 46 ans, à l’exception de leur xénophobie constante et leur fixation sécuritaire, on peut trouver dans leurs successifs programmes une chose et son contraire sur absolument tous les autres sujets.

    Je constate que la chanson de Kaa (« Aie confiance… ») que ce parti diffuse maintenant depuis de nombreuses années, ainsi que leur façon d’avancer à visage masqué ont produit des effets même sur les personnes a priori les plus averties. Mais, pour ceux qui savent d’où viennent vraiment les cadres de ce parti et ce qu’ils pensent vraiment, c’est pour le moins inquiétant… et ce d’autant plus qu’avec les successives lois sécuritaires, tout est prêt pour que les 40 à 60 % de fachos qui composent la police et l’armée puissent tirer dans le tas en toute légalité.

      +6

    Alerter
  • calal // 19.06.2021 à 17h27

    N ‘OUBLIEZ PAS D’ALLER VOTER DEMAIN

    Si vous etes content de la direction ou va le pays, vous savez pour qui vous pouvez voter
    Si vous n’etes pas content de la direction ou va le pays, y a grosso merdo deux listes possibles a voter pour exprimer votre mecontentement.

    Si macron et les partis traditionnels prennent une grosse deculottee, Macron devra se calmer la derniere annee de son mandat et vous pourrez eviter d’aller pendant 6 mois dans la rue manifester tous les samedis…

    Et non, une victoire de l’abstention ne fera pas reculer macron…Aller perdre 30 minutes demain dans l’isoloir pour ne pas vous reprendre une annee pourrie dans les dents jusqu’en 2022…

      +10

    Alerter
  • petitjean // 19.06.2021 à 18h15

    article à charge assez lamentable
    [modéré]
    Si le pays est dans l’état que nous savons, ce n’est pas le RN, ex FN, qui en est la cause
    Avec des prélèvements obligatoires à 47 % et un état qui dévore 57% du PIB on se demande pourquoi il y a encore des pauvres en France
    Pour se faire élire il ne faut pas faire peur. Les français majoritairement ne veulent pas quitter et l’UE et l’euro
    Et pour réformer l’UE il vaut mieux être à l’intérieur De toute façon l’UE ne peut pas exister sans la France
    Faire ce procès d’intention au RN est de la pure malhonnêteté intellectuelle.
    Les millions d’emplois industriels perdus en France sont le fait de décisions de l’UE : ça s’appelle la mondialisation de l’économie Les contraintes franco françaises sur nos entreprises les ont aussi fait fuir et ça relève de notre politique nationale
    Et n’oublions pas les abandons de souveraineté de Mitterrand, Chirac, Sarkozy , Hollande et maintenant Macron. Encore une fois où est le RN dans ce désastre ?
    il faut du courage pour réformer et consulter le peuple par référendum pour faire sauter les verrous
    Macron fait la même politique que ses prédécesseurs mais lui en plus il accélère
    Tous les indicateurs fondamentaux sont au rouge
    Et pourtant , avec une dette colossale, avec des millions de chômeurs, avec une jeunesse en déshérence, nous laissons partir nos bac+5 et continuons d’accueillir toute la misère du monde
    C’est intenable jusqu’à l’explosion finale

      +6

    Alerter
    • Anfer // 19.06.2021 à 21h01

      La politique libéral pave la voie à l’extrême droite.

      Pour essayer de masquer l’échec de la politique libéral, la droite qui s’assume, et celle qui ne s’assume pas, détournent l’attention sur des boucs émissaires.

      Le RN n’a pas de programme économique, il est de droite, il n’en a pas besoin.

        +8

      Alerter
      • petitjean // 20.06.2021 à 12h35

        il me semble qu’il faut revoir notre vocabulaire
        les mots « droite » et « gauche » ne veulent plus rien dire

        cette « droite » et cette « gauche » se partagent le pouvoir depuis des décennies avec…….les résultats désastreux que nous savons
        Alors, qu’elle est l’alternative ?
        le vote doit être une réponse : STOP ou ENCORE !………….

          +4

        Alerter
        • Anfer // 20.06.2021 à 18h06

          À part la parenthèse 81-83 et quelques mesures par ci par là, tout le reste est libéral, donc de droite.

          Et essayer l’extrême droite pour nous sortir de l’impasse ou la droite nous à mis, franchement non.

            +4

          Alerter
        • ellilou // 21.06.2021 à 17h19

          Gauche=PS pour vous visiblement! ces gens ne sont plus de gauche depuis belle lurette…

            +0

          Alerter
    • VVR // 20.06.2021 à 02h44

      ”L’etat” ne dévore pas 57% du pib. 40% du pib est redistribués, 10% paye, plutot mal, des fonctionnaires (comprendre prof, flics, infirmiers, le reste etait déjà tres minoritaire et a absorbé toute les reduction d’effectifs depuis 40 ans), le reste sert a payer la dette et des rafales.

      Pour la redistribution, si il y encore des pauvres c’est qu’une fois partagé entre les retraités, les gosses et les chomeurs, ça ne fait pas grand chose. Les etats unis ont resolu le problème en faisant bosser les pauvres dans des jobs a la con jusqu’a 80 ans, ou jusqu’a ce que leur salaire ne couvre plus le cout de leur insuline.

        +9

      Alerter
    • Grim // 25.06.2021 à 15h23

      Encore cette confusion entre dépense et valeur ajoutée…

      Difficile de poser une bonne solution quand on pose un mauvais diagnostic.

        +0

      Alerter
  • Nicolas // 20.06.2021 à 02h09

    Encore une fois on va faire simple
    1-Qui a mis la France en l’air depuis 40 ans ?
    Parti socialiste + communistes + écolos d’un côté
    Droite + centre de l’autre
    Détournements, corruptions, déni de démocratie, mensonges, décisions contre la population etc etc ..
    Ils s’en sortent toujours blanchis, recasés, et ils reviennent toujours même avec les pires casseroles, pire plus ils font de la perds plus ils sont promus !
    2-le vote blanc ou nul c’est pas compté et c’est surtout vite oublié
    3-depuis Chirac 2 service on vote plus pour mais contre quelqu un
    Et depuis Macron ( l’hypercentre c’est a dire la réunion de tous ceux qui nous ont mis dans le mur !carrément il y’a plus de programme et c’est dit ouvertement

    Alors moi je dis qu’il ne reste plus que une seule chose à faire
    Melenchon non merci hein : la république c’est moi, les fachos partout, plus de frontières on est tous frères tout ça tout ça hein non merci
    On voit déjà ce que ça donne un peu partout d’ailleurs
    Moi ce sera le pen et c’est tout
    Et pas par conviction non
    Parce que vote blanc ça sert à rien déjà et parce que voter le pen ça va faire exploser tout ce merdier enfin
    La France sera paralysée et on va enfin dire les vraies choses qui sait
    Moi j’aurai voulu voter Philippe Seguin mais dommage il est mort …
    Et on l a bien empêché de se présenter à son époque
    Merci canal plus de merde qui avait bien fait le boulot pour le discréditer
    Ça ce serait un truc à étudier dans le cadre de la fabrication du consentement ( que j’ai lu )

      +5

    Alerter
    • ouvrier Pcf // 20.06.2021 à 07h16

      un certain Giscard d’Estaing (rien que le nom affiche la classes sociale et les intérêts) ne fut il pas ministre des finances ? n’appliqua til pas une réforme économique ? le même élu président de la République ? la SNCF emprunta sous son règne un prêt pour financer le futur TGV Pour 100 francs elle remboursa 178 francs pour Seguin oui mais il exposa la sortie de lUE ou plutôt la non entrée de Maastricht ou lutte ouvrière et sa travailleuse militante FO qui signa 19 accord salariaux à la BNP) prôna l’abstention en fait pour faire gagner le oui merci Arlette (comme par hasard LO arrive toujours à financer ses listes et ses campagnes électorales )

        +1

      Alerter
    • Hong Xiu Quiang // 20.06.2021 à 21h55

      Mon frère, vous v’là d’accord avec Mao Tse Toung: « on est au bord du gouffre, il est temps de faire un grand bond en avant ».
      J’arrive pas à comprendre ce « je vais voter pire pour avoir mieux ».
      Le mieux est de pas voter du tout. Donner la moindre once de légitimité à la rombière de Montretout, reine des démagos c’est donner du caviar aux cochons.
      On vaut mieux que ça.
      Pour vous « on »= la France. Pour moi, faites excuses, ça se nuance. Si c’est celle de « Liberté, Egalité, Fraternité », on va s’entendre mais comprenez bien: sans distinctions de sexe, de race et de religion sinon ça vaut que dalle, rien, néant. Juste un slogan pour la chair à canon.
      Si ça vous tente, tant pis pour vous. Je bougerai pas un poil pour les Versaillais et les Vichystes.

        +6

      Alerter
  • calal // 20.06.2021 à 08h03

    Si marine le pen et le rn font du macron une fois eventuellement arrive au pouvoir,ce n’est pas grave.
    Car cela levera le doute et les incertitudes, detruira totalement la credibilite du RN et de sa presidente et lors de la prochaine election, ce parti refera des scores a 4 % ,liberant ainsi de la place pour d’autres formations ou individualites.

    L’avantage entre un macron reelu et une marine elue qui ferait du macron, c’est que le doute sera leve…Plus les gens seront conscients que le pouvoir s’est echappe de leurs mains pour aller au niveau europeen, plus vite on pourra changer de direction.

      +4

    Alerter
  • Brigitte // 20.06.2021 à 08h04

    Déjà, si un mouvement de citoyens, de l’ampleur des Gilets Jaunes, s’était déterminé à voter blanc pour faire reconnaitre ce vote et lui donner le pouvoir de blocage en cas de majorité relative au 1er tour. Déjà, ce petit détail changerait beaucoup de choses.
    Avec les élections, on donne une arme au citoyen mais sans les munitions.
    Déjà, une seule balle, celle du bulletin blanc serait comme la roulette russe pour les candidats. Ils seraient morts de trouille….et peut-être seraient-ils plus attentifs à leur électorat.

      +1

    Alerter
    • Anfer // 21.06.2021 à 09h13

      Non, si vous voulez que le vote blanc soit reconnu, votez pour un candidat qui défend cette reconnaissance.

        +3

      Alerter
  • calal // 21.06.2021 à 08h05

    abstention de 70% au premier tour des regionales et des departementales:
    deja les spins doctors retournent la situation en la faveur du pouvoir en pretendant que les electeurs ont des difficultes a voter pour cause de bureau de vote trop lointain et suggerent qu’il faut developper le vote par correspondance,par internet… Tout ce qui peut augmenter la probabilite d’une fraude electorale comme aux us…

    Pouvez vous vous abstenir de payer les impots,tva et csg avec lesquels ils vont payer les salaires des futurs elus? Alors allez dire a qui vous voulez que ce pognon soit donne ou a qui vous ne voulez pas donner ce pognon…

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications