Les Crises Les Crises

Commentaire recommandé

aleksandar // 29.04.2017 à 11h57

M.Gave a fait a l’époque un choix individuel lié a ses convictions.
On n’aime ou ou n’aime pas.
Mais refuser d’écouter son point de vue est du pur dogmatisme.
Imiter ses adversaires ( les médias, les capitalistes, les exploiteurs. les bobos etc) en refusant le débat n’est pas le meilleur moyen de les combattre.
Quand au ” il est parti pour payer moins d’impôt “, c’est un commentaire type Café du Commerce, aucun intérêt.

104 réactions et commentaires

  • Jmk011 // 29.04.2017 à 10h50

    J’ai arrêté la vision au bout de deux minutes, quand M. Gave a déclaré qu’il avait quitté la France dès l’arrivée de la gauche au pouvoir, sous prétexte qu’il y avait des ministres communistes !!

      +34

    Alerter
    • Alberto // 29.04.2017 à 10h53

      J’ai tout de suite compris qu’il n’avait rien à dire d’intéressant, et qu’il fallait traduire “J’ai quitté la France pour ne pas payer d’impôts”. J’ai continué pour les autres participants et j’ai adoré le côté pragmatique de Philippe Béchade : Macron va gagner puisque les bookmakers londoniens ont parié sur lui !

        +9

      Alerter
      • sassy2 // 29.04.2017 à 13h08

        comprendre aussi et surtout:
        parce qu’il pensait qu’il ne pourrait plus prendre de risque en F

        à la fin de l’urss, la seule prise de risque possible était de se barrer

          +5

        Alerter
      • Tuff // 29.04.2017 à 16h19

        Effectivement cet homme n’est plus à une contradiction près. Il affirme être Chrétien et pratiquant “allant à l’église tous les dimanches” mais ne trouve pas de problème à avoir construit son empire et sa fortune sur l’usure, clairement prohibée par Jésus (que soit sur lui la Paix).
        Mis à part ça, les autres intervenants sont au top, surtout les 2 Olivier !

          +20

        Alerter
        • Papagateau // 29.04.2017 à 20h15

          Non, il est simplement dit que celui qui prêtent faire de la charité en prêtant à intérêt est un hypocrite (et c’est pour ce mensonge qu’il ne mérite pas le nom de chrétien).

          Donc interdiction de prêter à intérêt … aux pauvres.
          Luc 6-34.

            +10

          Alerter
          • jacques camredon // 29.04.2017 à 23h34

            Ezéchiel – chapitre 18 – verset 13 :
            “S’il prête à intérêt et tire une usure, ce fils-là vivrait! Il ne vivra pas; il a commis toutes ces abominations; qu’il meure! que son sang retombe sur lui!”

            Ezéchiel – chapitre 22 – verset 12 :
            “Chez toi, l’on reçoit des présents pour répandre le sang: tu exiges un intérêt et une usure, tu dépouilles ton prochain par la violence, et moi, tu m’oublies, dit le Seigneur, l’Éternel”.
            Le Nouveau Testament ne révoque pas l’Ancien.

              +5

            Alerter
            • jacques camredon // 29.04.2017 à 23h52

              St Thomas d’Aquí condamne aussi l’usure:
              « Recevoir un intérêt pour l’usage de l’argent prêté est en soi injuste, car c’est faire payer ce qui n’existe pas ; ce qui constitue évidemment une inégalité contraire à la justice… c’est en quoi consiste l’usure. Et comme l’on est tenu de restituer les biens acquis injustement, de même l’on est tenu de restituer l’argent reçu à titre d’intérêt ».
              Cela explique la forte présence des juifs dans la banque: entre eux les prêts ne portaient aucun intérêt conformément à Ezechiel, mais aux autres, les intérêts s’appliquaient.
              Calvin en revanche permit l’usure et l’on explique ainsi l’essor économique des pays protestants Calvinistes (Angleterre, Hollande, Suisse).

                +7

              Alerter
          • jacques camredon // 29.04.2017 à 23h41

            Ezéchiel – chapitre 18 – verset 13 :
            “S’il prête à intérêt et tire une usure, ce fils-là vivrait! Il ne vivra pas; il a commis toutes ces abominations; qu’il meure! que son sang retombe sur lui!”

            Ezéchiel – chapitre 22 – verset 12 :
            “Chez toi, l’on reçoit des présents pour répandre le sang: tu exiges un intérêt et une usure, tu dépouilles ton prochain par la violence, et moi, tu m’oublies, dit le Seigneur, l’Éternel”.
            Le Nouveau Testament ne révoque pas l’Ancien.

            St Luc ne parle que du prêt, pas du prêt à intérêt. Ce qui ne légitime donc pas l’usure chez lui.

              +2

            Alerter
          • moshedayan // 30.04.2017 à 18h04

            Merci Papagateau. On peut ajouter :
            Que celui qui n’a pas pêché me jette la première pierre.
            Donc pour moi, ce n’est pas un problème de faire fortune. J’ai juste été agacé par sa flèche sur les “100 millions de victimes du communisme”. Vu son âge, je pense qu’il aurait pu avoir le temps de mieux s’informer et de lire au moins les ouvrages de Nicolas Werth qui se sont efforcés d’établir les vrais chiffres sur des archives réelles et pas sur un discours de la Guerre froide.
            http://www.ut-capitole.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID...
            BILAN : l’URSS de Lénine et de Staline : le règne de la terreur : … le problème, explique Nicolas WERTH est que ce chiffre est un « chiffre symbole » (L’Histoire …
            (J’espère que le lien marchera)

            BILAN : l’URSS de Lénine et de Staline : le règne de la terreur : … le problème, explique Nicolas WERTH est que ce chiffre est un « chiffre symbole » (L’Histoire …

              +0

            Alerter
          • Haricophile // 03.05.2017 à 22h35

            “La charité” de riches…. En dehors d’essayer de ne pas payer leur quotte-part, de toute manière en terme de “charité” ils sont en pourcentage de leur richesse au moins 100 fois moins généreux que le smicard moyen. Et encore le smicard moyen prend sur ce qui lui est nécessaire pour vivre alors que eux font la charité sur leur surplus et très rarement sans intention d’économiser sur les taxe ou avec d’autres retours sur investissements parfois odieux.

            Le pire c’est que souvent ces rapiats se prennent pour des gens généreux.

              +1

            Alerter
    • padawan // 29.04.2017 à 10h57

      Contrairement à vous, ça a égayé mon attention.

      Sur la forme, je trouve que ça y est, ce type de vidéo a trouvé son rythme de croisière. Bien monté / cadré etc …

      Sur le fond, j’ai particulièrement apprécié le coté philo / historique qui détricote les ressorts de nos actions.
      Continuez c’est “worth it”.

        +37

      Alerter
    • aleksandar // 29.04.2017 à 11h57

      M.Gave a fait a l’époque un choix individuel lié a ses convictions.
      On n’aime ou ou n’aime pas.
      Mais refuser d’écouter son point de vue est du pur dogmatisme.
      Imiter ses adversaires ( les médias, les capitalistes, les exploiteurs. les bobos etc) en refusant le débat n’est pas le meilleur moyen de les combattre.
      Quand au ” il est parti pour payer moins d’impôt “, c’est un commentaire type Café du Commerce, aucun intérêt.

        +72

      Alerter
      • Eric // 02.05.2017 à 09h09

        Nous n’avons pas dû voir la même émission. J’ai regardé l’émission en entier et à aucun moment les invités refusent de débattre ou d’écouter son point de vue.

          +0

        Alerter
        • Vincent // 02.05.2017 à 16h42

          Nous n’avons pas dû lire les mêmes commentaires. J’ai lu la conversation en entier et à aucun moment aleksandar ne fait référence aux invités 😉

            +0

          Alerter
          • Eric // 02.05.2017 à 21h14

            En effet c’est tout à fait possible. Raison pour laquelle il est toujours préférable de dire à qui l’on s’adresse ou à qui l’on fait allusion, dans un souci de clarté. D’autant que sur le fond, je suis assez d’accord.

              +0

            Alerter
    • izarn // 29.04.2017 à 12h06

      J’ai l’impression que Marine Le Pen est plus à gauche que lui!!!
      Non le mec c’est dit “Avec les cocos j’ai aucune chance de faire du pognon, dont je me tire!”
      Le capitalo, il n’a pas d’idéologie sauf celle du pognon…
      Il se sert des imbéciles diplomés qu’il met avant pour justifier sa posture.
      Le diplomé lui est content, il est célèbre et vient raconter ses conneries sur BFMTV…
      Les réformes de l’état “utiles” sont toujours en rapport de son compte en banque.

        +23

      Alerter
      • izarn // 29.04.2017 à 12h20

        Je devine aisément le subliminal de cet aeropage BFMBizness:
        Le Pen contre Mélenchon?
        Tous à fond la caisse pour Marine!
        Ouf! Ils n’ont pas à le proposer, et meme, on ne leur a pas poser la question!
        Ouf! Soulagés quand meme, hein?
        Vous pourrez continuer jouer aux petits pseudo démocrates…
        A l’hypocrisie de croire que Macron l’est plus que Marine.
        Ouf!

          +7

        Alerter
    • iSubnihilo // 29.04.2017 à 15h18

      En effet un zozo qui nous sert l’Evangile pour expliquer et prôner le darwinisme social ne peut sûrement pas déclencher mon empathie à son égard.
      Il faut dire à ce Monsieur Grave bien sûr de lui et satisfait de sa philo (et en plus dans sa caste versaillaise, dixit le bonhomme) ce qui franchement n’est pas de nature à me le faire apprécier pue le mépris pour les “classes sociales inférieures”.
      Je ne vois pas l’intérêt d’inviter de tels personnages et j’espère bien qu’ils paient leur écot à la fin du repas.

        +13

      Alerter
      • Prae // 29.04.2017 à 20h29

        C’est au contraire très important. Tu as ici un libéral convaincu, et qui avance sans les contradictions habituelles. Le “Demerden Sie Sich”, il le pense. Il faut absolument se confronter à des opinions différentes des siennes, et si elles sont tranchées, tant mieux, on y voit plus clair.

        Quand j’écoute Gave, je sais que je suis face à un libéral acharné. Bon, bah déjà pour analyser les courants libéraux “de l’intérieur”, il est génial à écouter. Et on sent aussi quelque part l’anaylse : il déconstruit très bien les logiques pour les réveler. Je suis totalement en désaccord avec la façon dont il les remet ensemble, mais ça n’en ait pas moins utile.

          +22

        Alerter
        • CALCINE Pierre // 30.04.2017 à 09h59

          Toujours passionnant d’écouter l’ennemi, plus ou moins intelligent. Le point de vue de tous 4 + modérateur, c’est par construction celui de ceux pour lesquels ils travaillent tous les jours. C’est ici le point de vue du groupe dominant, dans le spectre de ses nuances. Mais à aucun moment on ne peut ici questionner le monde, le cadre dans lequel on évolue. Toutes les questions tournent autour de “comment faire avec”, à partir d’une “réalité” qu’aucun ne parvient à penser qu’elle n’est que leur réalité à eux, qu’elle n’est que leur fabrication. Ils vont dans le mur, parce que cette réalité n’étant que rapport de forces, elle peut s’évanouir du jour au lendemain si ces rapports de forces s’inversent ou se modifient brutalement. Révolution ! Dans ces cas-là, les plus honnêtes confesseront s’être “trompés”, aucun ne sera préparé à la suite.

            +5

          Alerter
    • Ph. Convert // 29.04.2017 à 17h46

      Je me permets d’ajouter : .. et il a eu fort raison !
      Mais comment peut-on avaliser cette philosophie mortifère dans le monde
      depuis plus d’un siècle.
      Ca se rapproche du crime contre la raison et les hommes !!!!

        +4

      Alerter
  • Perret // 29.04.2017 à 11h50

    CHARLES me gave ! Pour parler comme lui, il m’a fait perdre du temps profitable en raisonnant comme au café du commerce de la place de la bourse.
    Numéro décevant.

      +14

    Alerter
  • araok // 29.04.2017 à 11h53

    Pas d’accord avec vous, Jmk, ça valait le coup de regarder jusqu’au bout. Des remarques intéressantes mais un sacré pessimisme des participants…

      +12

    Alerter
  • izarn // 29.04.2017 à 12h25

    Comme je le dis plus haut, cet argument c’est de la foutaise.
    Coco=Pas gagner pognon. Coco=No money
    Tarzan comprehendo?

      +8

    Alerter
  • juni palacio // 29.04.2017 à 12h25

    je vous lis depuis quelques années avec intérêt .
    je constate que vous ne dites pas
    pas un mot ou si peu sur le danger le pen
    complicité passive ?
    pourquoi ?
    c’est votre droit de la soutenir
    dans ce cas, dites le franchement

      +1

    Alerter
    • calal // 29.04.2017 à 13h34

      mais vous ne regardez pas la video? premier tour de table avec chacun qui presente son top/flop : on voit bien OB avec une tete longue comme un jour sans pain qui fait la remarque qu’en 2002,les chiraquiens malgre leur joir d’etre au second tour etait modere car le fn y etait aussi.Alors que les macronistes sont dans l’euphorie meme si le FN est au second tour.

      perso je ne partage pas le point de vue d’OB sur ce point.je serai plutot du cote de delamarche qui m’a fait pleurer de rire a propos du pacte republicain quand il a dit qu’il aurait aime avoir un second tour mellanchon/marine pour entendre fillon appeler a voter melanchon contre la bete immonde FN…

        +27

      Alerter
      • DUGUESCLIN // 29.04.2017 à 19h13

        Çà me donne l’impression que le peuple a trouvé en Jean-Luc un “papa” qui va enfin s’occuper de ses enfants.
        De l’autre côté, ce même peuple a trouvé en Marine une “maman” qui va enfin les protéger.
        Mais manque de pot le papa et la maman se déchirent, chacun veut que les enfants prennent parti.
        Nous sommes des enfants de divorcés irréconciliables même quand ils ont beaucoup de visions communes.
        Pendant ce temps, les enfants “gâtés”, les bobos du système, en profitent pour croire en leur prépondérance en soutenant un narcissique, marchand d’illusions.
        Et nous, il ne nous reste plus que les larmes pour pleurer parce qu’on voudrait bien que papa et maman s’entendent juste le temps de donner une bonne fessée aux bobos injustes et prétentieux qui nous méprisent.

          +20

        Alerter
        • madake // 30.04.2017 à 11h20

          @Duguesclin
          Je réprouve ce langage et cet état d’esprit, tels que les médias nous posent le problème.
          Nous sommes majeurs.
          Il faut arrêter de raisonner comme si nous étions des mineurs sans responsabilités.

          Les français ne sont pas des incapables ni au sens propre ni au sens juridique.

          Attendre que survienne un hypothétique femme ou homme providentiel, qui résoudrait tous les problèmes à notre place?
          Il nous éviterait la peine de comprendre les enjeux?
          Avec ce type de raisonnement, les médias déresponsabilisent, et ils dénient à chacun de réfléchir a la situation, et aux problèmes, et surtout d’en comprendre les causes.

            +3

          Alerter
          • Jean Aymard // 30.04.2017 à 16h58

            J’aimerais bien penser comme vous.

            Mais, constatant que 18% des inscrits se sont déplacés pour aller donner leur suffrage à un crétin arrogant, vaniteux et sans idée, simplement parce qu’il a été matraqué pendant un an à la télé, la radio et la presse, c’est à se demander s’ils ont vraiment réfléchit leur vote, ou s’ils se sont laissé embobiner comme la première pucelle électorale venue…

              +1

            Alerter
            • madake // 30.04.2017 à 17h41

              Ces 18% ont voté en fonction des connaissances et des informations qu’on leur a diffusées.
              Vue la connivence médiatique et journalistique dont bénéficie EM, ce résultat est-il vraiment étonnant?

              Pour tout un chacun, quelles sont les chaînes de TV, les journaux, les sites apportant une information pertinente et fouillée?

              Cela aurait il un lien avec le fait que des groupes financiers, dotés d’analystes économiques et financiers très compétents, achètent et possèdent des groupes de médias structurellement déficitaires en permanence?
              Au point qu’une dizaine de personnes seulement possède 80% des médias nationaux.
              Ce n’est donc pas juste pour gagner de l’argent?
              Et ce ne serait donc pas juste de l’altruisme, pour aider la presse? Comme EM qui a “aidé” Le Monde à trouver un financeur?

                +1

              Alerter
          • DUGUESCLIN // 30.04.2017 à 18h33

            Il s’agit, pour moi, d’un humour imagé. Le peuple qui sait ce qui ne lui convient pas, mieux que les technocrates, a besoin d’être pris en considération et d’avoir des relations de confiance avec ses représentants. Le peuple se sent trahi et veut donner sa confiance à ceux qui sont capables de lui rendre sa souveraineté. Malheureusement ceux qui s’intéressent au peuple, avec des programmes proches, sont incapables de s’entendre le temps seulement nécessaire et indispensable, de lui rendre le pouvoir. A défaut les puissances de l’argent continueront à diriger le monde.

              +3

            Alerter
        • Karim Wilmotte // 30.04.2017 à 18h17

          Sauf qu’ils n’ont PAS “beaucoup de visions communes”!

          D’ailleurs, les votes FN sont bien plus proche de ceux d’En Marche.
          Par exemple, le FN avait proposé des amendements à la loi anti-travailleur qui étaient pire que le texte proposé.

          La différence est plutôt l’utilisation évidente de bouc émissaire ainsi que le degré de violence contre le peuple mobilisé.

            +1

          Alerter
    • Jean-Paul.B // 29.04.2017 à 20h40

      Bonjour,
      il faudrait cesser un peu de jouer à Berlin 1933. Donnez-moi plutôt quelques mesures sociales du programme de M. Macron me donnant envie de voter pour lui, moi qui ne suis qu’un retraité moyen avec 1800 euros mensuels après 43 années de cotisations.
      Tant que les “grands” médias et les politiciens tocards ne m’énervent pas trop avec leurs injonctions, je pense que le 7 mai je vais voter blanc… mais resterai-je zen jusque là car nous ne sommes que le 29 avril et en 9 jours beaucoup de choses peuvent arriver?

        +9

      Alerter
      • subnihilo // 29.04.2017 à 21h45

        Je suis exactement dans le même cas que vous Jean-Paul et voir tous ces suppôts des médias BCBG se démener comme des diables dans un bénitier me donne l’envie de gerber.

          +6

        Alerter
  • Sayo // 29.04.2017 à 12h27

    M. Gave dit des choses intéressantes, mais oser demander aux Français de préparer leur retraite en achetant des actions à l’étranger… faut le faire. Un tel niveau de déconnexion avec la réalité force le respect. Beaucoup n’arrivent pas à boucler les fins de mois, alors épargner/acheter des actions !..

    De manière général, ces réunions souffrent d’un entre-soi assez criant, autant sur la forme (jamais de femme d’ailleurs ?) que sur le fond.

      +33

    Alerter
    • sassy2 // 29.04.2017 à 13h04

      il dit que, théoriquement, c’est ce qu’il faudrait faire
      cela a le mérite, de peut être mieux comprendre les choses

      théoriquement des vieux ne peuvent financer des vieux
      une economie en compote ne peut financer une eco en compote

      c’est ce que font les Nippons ,les allemands

        +12

      Alerter
    • calal // 29.04.2017 à 13h39

      theoriquement c’est possible. a la place d’acheter un gadget a la con,on achete une action apple ou une part d’etf. mais dans la pratique,les frais de gestion sont trop eleves et si on est trop juste niveau epargne,il vaut mieux placer sur des comptes d’epargne pour financer les etudes des gosses,l’achat d’un outil de travail ou investir dans quelque chose qui eventuellement fera baisser les depenses futures.
      epargnez epargnez il en restera toujous quelque chose. de la decroissance,la possibilite d’achter un truc technologique super utile dans les 10 ans.

        +6

      Alerter
    • Bruno // 30.04.2017 à 09h45

      Olivier raconte le seul truc censé sur les retraites : on répartit ce qu’il y a à se partager quitte à baisser globalement les retraites.

      Faudrait pas oublier que les retraites n’ont pas été créées pour partir en croisière mais pour sortir les vieux de l’indigence.

      Donc oui, on garde le système par répartition qui ne peut pas faire faillite par construction, mais on interdit dans la constitution qu’il soit en déficite et on ne reverse chaque mois aux retraités que ce qui a pu être collecté le mois précédent.

      Maintenant, ceux qui ne pourront pas se passer de croisière peuvent économiser par ailleurs durant leur vie active, mais cela ne nous regarde pas.

        +10

      Alerter
  • izarn // 29.04.2017 à 12h37

    Delamarche exagère….Si on divise les retraites par répartition par deux, surtout au dessus de 3000 euros c’est jouable!
    Hahahahha!
    Mais ce niveau, ce n’est pas sa tasse de thé….
    Delamarche, un bobo? Il est moins bronzé que l’an dernier. Les vacances à la neige ont été raccourcies?
    Hahahha!
    Delamarche est-il lui aussi un jobard? Si les cours sont élévés à un niveau monumental, cela a-t-il un rapport avec l’économie réelle? Est-ce que le Système enflé à exploser par les QE et les LTRO, ne peut pas se payer le luxe de +10 à la SocGen?
    Ben si! Et ça veut dire quoi?
    Ben rien, sauf qu’on est manipulé. Après la société du spectacle, la finance du spectacle! Que les cours ne sont que propagande sur l’état lamentable du système qui survit grace à la planche à billet…
    Mais bon, vaut mieux oublier le cauchemard. Se faire du mal c’est mauvais pour la santé…
    Vamos a la playa!

      +9

    Alerter
  • RGT // 29.04.2017 à 12h48

    Charles Gave a eu la chance de pouvoir s’expatrier, et ça lui a été profitable.

    Par contre, quelle que soit l’issue du résultat de cette mascarade, 99,9% des français devront rester où aller en Allemagne où dans d’autre pays avec des conditions de vie qui seront abominables.

    Il faudrait AUSSI penser à tous ceux qui n’ont PAS la possibilité de faire autrement.

    Quant à la “prise de risques”, elle est réservée aux rejetons de familles aisées qui ont ainsi pu bénéficier d’un “coup de pouce” de leur caste.

    Regardez simplement les fondateurs des GAFAM.
    Tout le monde sait qu’il s’agit de “petits d’jeuns” partis de rien et issus des ghettos US…

    Ils n’ont pas plus de “talents” personnels que quiconque.

    Ils sont même largement moins bien inventifs que de nombreux “gueux” qui resteront toute leurs vies à ramasser les poubelles où à vider les fosses septiques et qui se feront piller leurs idées par les rapaces des castes supérieures.

    Pour être libre il faut en avoir les moyens dès le départ.
    On ne prête qu’aux riches.

      +33

    Alerter
  • Fritz // 29.04.2017 à 12h50

    @Louis of Constance

    C’est quoi, ce patois ? Écrivez vos commentaires en français.

      +14

    Alerter
  • Astrate // 29.04.2017 à 12h51

    Bonjour à tous,
    j’espère que ce commentaire (lié à l’analyse de la situation dans la vidéo) ne sera pas retiré au vu de sa longueur et de la citation…

    La grande tristesse de cette élection, en tant que jeune, est de voir que en nous enlevant la lecture de “Mon combat” de A.Hitler, on nous a enlevé les moyens de combattre l’environnement qui à permis la monté de l’idéologie nazi…

    Je cite, tiré de la traduction française de mon combat (Le livre est truffé d’exemple très ressemblant avec la situation actuelle…):
    “C’est ainsi que l’on parvenait en quelques semaines
    à sortir de façon magique certains noms du néant, à y
    attacher par une large publicité des espérances inouïes,
    à leur créer enfin une popularité telle qu’un homme de
    véritable valeur ne peut de sa vie en espérer autant ; des
    noms qu’un mois auparavant personne n’avait entendu
    prononcer, étaient lancés partout, alors qu’au même
    moment des faits anciens et bien connus, relatifs à la
    vie de l’État ou à la vie publique, étaient enterrés en
    pleine santé ; parfois même ces noms avaient été
    prononcés à l’occasion de telles turpitudes qu’il
    semblait qu’ils eussent dû plutôt rester associés au
    souvenir d’une bassesse ou d’une coquinerie bien
    déterminées.”

    En lisant ce livre j’ai compris: 1) que A.Hitler fût motivé par de telles observations; 2)que le Conseil National de la Résistance et la V ième République avaient tout mis en place pour éviter à nouveaux une telle situation (Certain les trouvent obsolètes…). Je conseil vivement de lire ce livre, avec bien entendu tout le recul est la retenue nécessaire, afin de comprendre la situation actuel qui est grave…

      +16

    Alerter
  • Victor // 29.04.2017 à 13h19

    Un groupe d’économistes qui parlent d’économie, c’est un gang de marteaux qui dissertent au sujet des clous. L’entre-soi ne permet pas d’éviter les biais cognitifs.
    Nous souffrons des spécialisations et d’entre-soi qui sont devenus la norme, dans tous les domaines de nos sociétés, d’où l’innovation et l’originalité en chute.
    M.Gave veut exonérer le risque. Soit. Et comment hiérarchiser les risques ? Il me semble qu’un type qui ne possède qu’une faible épargne, et qui investi tout, prend plus de risques qu’un type qui possède une épargne conséquente et qui en investi 50%. Comment fait-on ?
    La valeur ajoutée telle qu’elle est répartie, dès le départ, permet-elle de financer un état décent et des systèmes sociaux ? C’est une question qui, si elle n’est pas abordée, confine à l’idéologie régnante.
    L’état et les économistes ont perdu de vue leurs objectifs : ils prêchent jusqu’à la nausée, au lieu de trouver des solutions. C’est consternant.

      +22

    Alerter
    • LS // 29.04.2017 à 22h29

      Oui, l’entre-soi et la spécialisation sans recul sont des problèmes majeurs quand on construit des connaissances.
      J’ajouterais également qu’avant de parler de partage de la valeur ajouté, il faudrait savoir si cette valeur ajouté créée ou désirée est durable d’un point de vue environnemental.

        +4

      Alerter
  • René Fabri // 29.04.2017 à 13h43

    C’est intéressant.

    Par exemple, j’ai appris des choses sur les retraites, la dette de la France, la taxe d’habitation, et sur l’emploi abusif du mot “courage” en politique.

    Par contre, l’idée de taxer les prises de risque ne me plait pas, car tous les risques ne se valent pas (loto, spéculation, recherche scientifique, innovation), et car cela désavantagerait les personnes prudentes. Or, on a besoin de tout pour faire un monde.

    Je préférerais que la fiscalité favorise ceux qui améliorent la balance commerciale de la France, soit en exportant des produits, soit en concurrençant des produits importés. C’est ainsi que l’Asie se développe, et il n’y a pas de raison de ne pas y arriver nous aussi.

      +10

    Alerter
  • calal // 29.04.2017 à 14h28

    Il me semble qu’un type qui ne possède qu’une faible épargne, et qui investi tout, prend plus de risques qu’un type qui possède une épargne conséquente et qui en investi 50%. Comment fait-on ?
    a priori on n’investit pas tout d’une faible epargne. d’autre part si l’on encourage la prise de risque ceux qui n’ont pas de capital sont “recompenses ” par la creation d’emploi et la baisse du chomage,accroissement de la possibilite d’acheter des trucs utiles et de bonne qualite avec du choix.

      +1

    Alerter
    • Victor // 29.04.2017 à 14h46

      “a priori on n’investit pas tout d’une faible epargne”
      Affirmation religieuse qui demande à être démontrée, car les faits indiquent le contraire.

        +2

      Alerter
      • calal // 29.04.2017 à 16h54

        ca depend effectivement de votre matelas et de la confiance que vous vez dans votre banque centrale.

          +0

        Alerter
      • patatufle09 // 30.04.2017 à 16h28

        Et si on s’intéressait d’abord à ceux qui n’ont même plus les moyens d’épargner?

          +2

        Alerter
  • lemoine001 // 29.04.2017 à 14h32

    Charles Gave !!! Je n’avais jamais entendu parler de ce monsieur, tellement démocrate qu’il quitte le pays parce qu’une élection démocratique y a permis l’accession à des postes ministériels de quelques communistes. « Après 100 millions de morts » dit, pour se justifier, cet homme dont les connaissances historiques viennent de Minute ou Rivarol.

    Il n’a pas de patrie : son monde c’est la finance. Ce monsieur est très fier de lui, surtout quand il joue les modestes !

    A quoi sert son activité de « conseil en gestion de portefeuille » : Eh bien à transformer l’allocation du capital (c.à.d en final des ressources) non en un moyen d’assurer la satisfaction des besoins mais en source de profits pour les plus riches. Il fait d’une activité qui devrait être assurée démocratiquement (via un plan) une activité parasitaire qui répand la pauvreté et détruit la planète.

    Qu’il retourne en exil !

      +41

    Alerter
    • calal // 29.04.2017 à 16h52

      pourquoi n’allez vous pas vivre dans un paradis communiste? il en reste quelque uns il me semble. ou alors pourquoi n’en creez vous pas un quelque part en france? vous mettez en commun l’achat d’une ferme et par l’energie du collectivisme,vous prosperez,ralliez de plus en plus de monde…

        +9

      Alerter
      • Yann06 // 29.04.2017 à 17h17

        Toujours la même réponse, “vas donc à Moscou, hé sale coco” comme dans les simpsons, vous êtes une caricature.
        La France, et son système social est issu du CNR, qu’on le veuille ou non, un compromis entre Gaullistes et Communistes et apparentés, on peut être français et de gauche sans vouloir le goulag qui est historiquement russe, alors stop les conneries, la France ne vous appartient pas môssieur calal.
        Vous, barrez vous aux states ou à Londres, ou au Liban pour avoir le vrai libéralisme, et à la fin taisez vous, la situation est suffisamment grave sans avoir les mêmes corbeaux des années 80 pour nous dire quoi faire.
        Votre monde (néo libéral, ultra capitaliste, gestionnaire) jusqu’à la nausée est en train de mourir, par l’effondrement de la monnaie et de plus en plus part le mur écologique.
        Réveillez vous.

          +32

        Alerter
        • calal // 29.04.2017 à 19h17

          moscou n’est plus communiste sans doute parce que les communites russes ne sont pas aussi intelligent que les communistes francais.la preuve: robert hue recemment 😉
          je suis tout a fait d’accord pour me battre pour garder les acquis du cnr.
          si j’etais plus jeune,je crois que je partirai effectivement aux us.
          la situation est suffisament grave: je ne crois plus a cet etat de crise immanente permanent. les choses bougent lentemment et 5 ans ce n’est pas si long.

            +3

          Alerter
        • Nico 13 // 29.04.2017 à 19h48

          De toute façon, je considère que le débat libéral/communiste, capitalisme/pas capitalisme est dépassé.
          Vu l’état de la société française (et du monde dans sa globalité), la question est de savoir si nous voulons continuer dans ce système là (avec toutes les conséquences que ça impose. C’est-à-dire une société de plus en plus fracturée).

          Ou si on imagine autre chose ou l’on dépasse le schéma classique croissance/emploi en tenant compte du changement climatique/pollution et du vieillissement de la population.
          Le vrai débat est là à mon sens.

            +8

          Alerter
        • Jmi // 30.04.2017 à 09h32

          Au CNR ….. tout était dit !!!

          http://souverainement.canalblog.com et suivant

          cordialement

            +1

          Alerter
      • patatufle09 // 29.04.2017 à 18h07

        @ calal: Vous pouvez admettre que le très libéral Charles Gave bien que donnant ses lettres de noblesse à la liberté d’entreprendre en oublie qu’il existe toujours quelqu’un de plus entreprenant que les autres, et la nature du capitalisme étant toujours déflationniste on en arrive aux excès que tout le monde décrie. Le communisme mort, l’idéologie libérale enfle faisant fi de l’interventionnisme des états, contournant les lois, évitant l’impôt, détruisant mère nature, déplaçant les populations pour les pousser à la confrontation ultime. Viendra le moment où tous ces ultra libéraux n’auront d’autres solutions que de se bunkériser pour profiter de leur richesses…quel idéal de vie!!!

          +11

        Alerter
        • calal // 29.04.2017 à 18h31

          et la nature du capitalisme étant toujours déflationniste…
          je sais pas.mon interpretation est que l’accumulation de capital conduit a des positions dominantes dont il est trop tentant d’abuser.et c’est la que l’etat doit intervenir pour casser les monopoles et les cartels.
          l’etat a -t-il fait son boulot ou a t-il ete achete? je m’interroge personnellement.

            +1

          Alerter
        • Catalina // 29.04.2017 à 21h28

          et ils ont déjà leurs bunkers , les “survivalistes” richissimes ont de quoi se planquer et souhaiter la mort de 80% de la population. Il n’y qu’un problème, ils pensent naivement survivre assez longtemps pour que l”hiver nucléaire et ses effets aient disparu. lol

            +5

          Alerter
          • kriss34 // 30.04.2017 à 08h39

            je pense que les bunkers désignent plutôt les résidences sécurisées où se nichent les riches dans les sociétés les plus inégalitaires: le Brésil est frappant à cet égard.

              +1

            Alerter
      • lemoine001 // 29.04.2017 à 19h58

        Il a encore pas eu de régime communiste qui ait pu s’épanouir. Dès la révolution la Russie a dû subir l’intervention étrangère, puis le blocus. Elle a dû s’industrialiser et s’armer à marche forcée pour faire face à la menace. Elle a subi l’agression hitlérienne qui a fait 26 Millions de morts et a détruit toute son économie. Elle a ensuite été constamment sous la menace américaine qui lui a imposée une course effrénée aux armements.

        Cuba subit un blocus depuis soixante ans. Elle a été agressée directement. Elle subit et continue à subir les sabotages et les manœuvres sournoises des USA;

        Quant à la Corée du Nord, elle est sous la pression de son voisin du sud et surtout des USA. Le seul pays qui ait jamais utilisé l’arme atomique et qui ait fait un usage massif des armes chimiques.

        Alors, oui je serais heureux de pouvoir visiter un pays socialiste qui aurait pu se développer en paix et sans menaces. Il serait certainement bien supérieur aux pays qui dilapident leurs richesses et celles qu’ils pillent pour répandre la guerre et la misère.

          +22

        Alerter
        • Marc // 30.04.2017 à 08h49

          Faites quelque km et rendez-vous en wallonie B-)

            +1

          Alerter
  • lemoine001 // 29.04.2017 à 14h53

    A l’armée j’avais un adjudant qui divisait la population en trois catégories : les militaires, les gens biens et les anarchistes. Charles Gave (et un certain « géographe ») les divise en : bobos, domestiques des bobos et laissés pour compte. Dans quelle catégorie se situe-t-il ?

    Son « logos » parait bien indigent ! s’est-il formé au café du commerce ou dans la salle de garde ?

      +10

    Alerter
    • FracoisG // 29.04.2017 à 23h15

      Je suis d’accord avec vos idées communistes, mais jécoute Charles Gave avec intérêt. Vous ne semblez pas l’écouter ni comprendre son point de vue.

        +3

      Alerter
  • Gilles // 29.04.2017 à 15h00

    Vidéo assez indigeste, inintelligible et difficilement supportable avec la présence de Charles Gave.
    Trop de sujets : l’UE, l’Euro, les retraites, l’immobilier, la fiscalité ….. en moins d’une heure.
    Casimir aurait eu de quoi faire son « Gloubi-boulga » !!

    Et Gave solutionnant le problème des retraites en disant que chacun doit se démerder et qu’on devrait placer son argent dans des actions à l’étranger !! du grand n’importe quoi !!

    Ou Delamarche qui propose de travailler jusqu’à 75 ans en argumentant avec une comparaison de deux périodes : période plein emploi, démographie forte, croissance élevée, espérance de vie basse, versus période avec chômage, démographie affaiblie, croissance en baisse, espérance de vie en hausse continue. Ce serait cohérent s’il n’oubliait pas deux ou trois petites choses : cotisations en baisse , inégalité des revenus en hausse permanente, PIB/habitant en croissance etc… https://www.les-crises.fr/historique-pib-france/
    Je lui propose un autre calcul : âge de la retraite fixé tous les 5 ans = espérance de vie-2. Là, c’est sur, les comptes seront équilibrés……

    Un peu déçu par olivier qui laisse dire ce genre de conneries…. Bon c’est pas grave, il faut seulement espérer que M. Gave qui a vécu à l’étranger (de 30 à 78 ans) et qui n’a donc pas participer à l’effort national passe ses vieux jours en bonne santé sans trop coûter aux services de l’état (qu’il exècre).

      +30

    Alerter
    • Ribouldingue // 30.04.2017 à 03h41

      C’est vrai que ce n’était pas l’émission la plus intéressante, dommage j’aime bien ces interventions d’habitude.
      Je crois que la personnalité de Mr Gave est trop affirmée (certains sans doute malintentionnés diront mégalo) pour que le débat soit collectif et donc interessant. Il a ramené pas mal de chose à sa personne et bon, honnêtement un type qui a fuit en 81 par peur des chars soviétiques et qui te parles des évangiles comme solution à la crise ce n’est pas vraiment ce pourquoi on regarde même si c’est certainement une curiosité devenue rare.

        +5

      Alerter
  • lemoine001 // 29.04.2017 à 15h10

    Voilà que ce brave Gave finit par trouver, sans le savoir, que le socialisme «n’est pas complètement idiot ». J’ai bien fait de m’accrocher et d’écouter la suite !!!

    En effet : pourquoi ce qui vaut pour la terre ne vaudrait-il pas pour les autres moyens de production ? Pourquoi ne pas faire des moyens de production en général (ressources naturelles, installations industrielles, outillage, connaissances etc.) des biens appartenant à la collectivité et alloués par elle à des coopératives de travailleurs, des collectivités locales et pour les plus petits à des individus. Le socialisme ce n’est rien d’autre que cela !

      +8

    Alerter
    • Marc // 30.04.2017 à 09h06

      “Le socialisme ce n’est rien d’autre que cela !”

      En théorie.Mais en pratique, voyez ce que ça a donné. Clientèlisme, quasi mafia, redistribution qui s’apparente plus à du vol organisé, état dramatiquement interventionniste etc…

        +2

      Alerter
  • Incognitototo // 29.04.2017 à 15h23

    Ha, c’est beaucoup mieux…

    Des arguments, des confrontations d’idées et un peu moins de clichés et de préjugés. Sur la bonne voie !

    Il faudrait vraiment que “les Crises” fasse un dossier un jour sur tous les problèmes fiscaux, notamment d’assiette. C’est tellement fondamental pour comprendre comment on peut vraiment tout changer.

      +6

    Alerter
  • persona // 29.04.2017 à 15h25

    vous voulez dire : salon, euh, con trie ou haine communiste enterre oeufs gouvernement hisse relevant ? Oui ? Merci, c’est plus clair comme ça.

      +4

    Alerter
  • Q // 29.04.2017 à 16h31

    La suffisance de Gave m’enerve toujours mais son CV est vraiment impressionant.

      +5

    Alerter
    • lemoine001 // 29.04.2017 à 17h20

      La pauvreté de ses analyses et l’indigence des concepts qu’il mobilise me sidèrent !

        +8

      Alerter
      • lemoine001 // 30.04.2017 à 08h35

        Il se trouve que j’ai suivi un cursus complet de formation en matière de finances sous la forme des cours dispensés par l’Institut technique de banques (ITB). Je peux encore juger de la pertinence des outils d’analyse.
        Je ne doute pas en revanche de la capacité de gens comme Charles Gave qui sont entièrement immergés dans le milieu de la finance de prévoir l’évolution des cours et de conseiller les meilleurs placements. Ils disposent d’informations que personnes d’autre n’a. Ils ont des relations que les universitaires les plus “pointus” n’auront jamais. J’avais dans les cours de l’ITB des professeurs de cette espèce. Je me souviens d’un qui expliquait tranquillement que la monnaie venait “qu’un beau jour les hommes se sont rendus compte qu’il serait plus facile d’échanger si on le faisait dans une matière impérissable comme l’or”. Il voyait aussi la monnaie comme une espèce de mètre étalon élastique. Avec cela il était un professionnel reconnu et sûr de sa science spécialisé dans les prêts internationaux. Il était de ceux qui avaient ruiné les économies d’Argentine et du Brésil et qui savaient expliquer savamment comment et pourquoi. Belle science en effet !

          +2

        Alerter
      • R1 // 30.04.2017 à 08h37

        “pauvreté”, “indigence”…. non, Charles Gave est droit dans ses bottes.
        Il est un libéral plus que convaincu ; Madelin ferait presque office de fillette à coté. Et il assume ses positions, avec leurs travers, ce qui est honnête.
        Mais,
        Ce qu’il refuse de comprendre, c’est que le libéralisme n’est qu’une idéologie parmi d’autres, qui favorisera certains au détriment d’autres.

        (bon de base pour moi, le libéralisme c’est l’enseignement de la lâcheté)

          +2

        Alerter
      • Alberto // 30.04.2017 à 08h48

        Marc Chesney, auteur de “De la Grande Guerre à la crise permanente : La montée en puissance de l’aristocratie financière et l’échec de la démocratie”, pourrait-il un jour faire partie des invités ? Cette vidéo (entre autres) présente une analyse éclairante :
        https://www.youtube.com/watch?v=QLfp2I44B4M

          +0

        Alerter
  • DD // 29.04.2017 à 18h39

    Qu”elle idée d’inviter ce gugusse qui part a l etranger parcequ’il y avait des ministres communistes…. Un tantinet poseur et donneur de lecons….
    Je ne savais pas que les communistes Français avaient fait un tel massacre !
    Ou alors, il mélange et compte les systèmes “communistes”….Ah bien. Alors il faut comparer avrc les massacres des pays ayant un regime “capitaliste”.
    Un point ; dans les cent millions, il compte les 25 millions qui sont morts pour notre liberté ?
    Décevant

      +14

    Alerter
  • Nico 13 // 29.04.2017 à 20h12

    + 1
    Comme s’il n’y avait pas eu (et n’y a pas on peut dire) de morts avec le capitalisme.
    Ça n’excuse en rien, bien entendu, les massacres qui ont eu lieu sous les régimes communistes mais que ça soit l’un ou l’autre, des morts il y en a.

    Il n’y a pas eu de morts lors de guerres menées pour avoir accès à certaines ressources ?
    Il n’y a pas de gens qui meurent en Afrique aujourd’hui parce que des multinationales s’accaparent des terres ?
    Combien de personnes meurent chaque année parce que certaines entreprises n’en ont rien à foutre de l’écologie et de rejeter des particules fines ?

      +9

    Alerter
  • Lotophage // 29.04.2017 à 20h32

    Messieurs les “experts” sachez que les retraites sont de la solidarité, pas un placement financier !!
    Elles permettent aux “vieux” :
    De se soigner
    D’aider leurs petits-enfants et enfants
    De participer à la vie des villages (conseillers, maires)
    de faire vivre les associations
    etc.

    Bref, pleins de choses qu’un banquier ou un économiste ne peut pas comprendre !

      +15

    Alerter
  • Macarel // 29.04.2017 à 20h43

    Il est bien ce Charles Gave, ce capitaliste retourné au pays pour ses vieux jours ! Il a plus de sympathie pour les mélenchonistes, qui sont pour lui des “gauchistes romantiques”, que pour les autres, et il les trouve plutôt “rigolos”. En effet, ils sont très “rigolos” ils pensent que le monde pourrait-être autrement qu’il n’est : un peu moins inégalitaire, injuste, et pollué. Pensez-donc ! Ils sont vraiment très “rigolo”, ces braves gens “romantiques” attardés dans ces temps où l’humain compte de moins en moins.

    Ca contraste avec les tirades d’Onfray antilibéral-libertaire proudhonien qui voit dans Mélenchon un Robespierre coupeur de têtes, un jacobin infréquentable pour un girondin comme lui.

    Bon, il y a des limites, il ne faut pas lui parler des communistes.

      +14

    Alerter
  • Nora // 29.04.2017 à 21h23

    Lucide. Terrible. Très instructif.
    On s attendait à obtenir des billes pour le 2d tour. Et on nous démontre que nous sommes “dirigés” par des incompétents avec la complicité des merdia chargés d informer le public. Mieux encore, il ne peut y avoir de pilote dans l avion.
    M. Gave a évoqué 2 points qui me semblent très intéressants :
    – le changement de logos. Il est évident que nous traversons une crise profonde (identité nationale, rapport de domination…)
    – le système actuel implique que nous vivons au dépend des autres.
    Ps : sur la forme un bémol, le fait de se restaurer coupe un peu le lien avec l internaute. Sinon vin, cravate, crabes parfaits.

      +5

    Alerter
  • Catalina // 29.04.2017 à 21h53

    c’est marrant tous ces politiques qui veulent encore retarder les retraites alors qu’eux m^mes se votent des retraites dorés à 50 ans voire moins… je pense que les français devraient exiger autant de temps de cotisation pour ces ” zélus”, ça leur ferait pas de mal de travailler pour de vrai au lieu de profiter de l’état pour le voler. D’ailleurs, pour ma part, j’exige un audit car je suis sûre que nos zéllus on volé les français de manière incommensurable. et que nous aurons, grâce à un audit, des millions d’euros détournés par ceux qui sont garants justement; le renard est dans le poulallier, il serait peut-^zetre temps de le virer, nan ?

      +9

    Alerter
    • Macarel // 29.04.2017 à 23h06

      J’ai noté le passage, où ils évoquent le “bon temps” où l’âge de la retraite était à 65 ans, et où les gens mourraient en moyenne à 69 ans.
      C’était top, il n’y avait que 4 ans en moyenne à financer par tête de pipe, avant l’heureux retraité ne se casse la pipe.
      A cause de ces rigolos de “gauchistes romantiques”, l’âge de la retraite a été abaissé à 60 ans, puis remonté par les pas rigolos “de droite pas romantique” à 62, en attendant de remonter à 65 et plus si affinité. C’est con le progrès, surtout le progrès social, les gens vivent trop longtemps de sorte que l’on ne peut plus financer les caisses de retraite (que ce soit par répartition, ou par capitalisation). Déjà que l’on ne sait plus quoi foutre des plus de 50 ans, et bientôt de de 45 ans.

      On est dans la panade, mais il y a de l’espoir, en élisant des types comme Macron, la casse des services publics, et des systèmes sociaux va s’accélérer à la vitesse grand V, ramenant l’espérance de vie à un âge raisonnable pour les gestionnaires de fonds de pension. Ainsi tout rentrera dans l’ordre. Le progrès social, c’est finalement pas souhaitable, enfin du point de vu du capital…

      Votez Macron si vous voulez que les comptes sociaux se rétablissent, et que l’on en finisse avec le poids des inutiles.

        +15

      Alerter
      • moshedayan // 30.04.2017 à 21h12

        Merci Macarel; moi aussi j’ai remarqué ce passage du débat entre économistes, dont de vrais libéraux. Peut-être que c’est parce que je m’endormais à cause de la fatigue. Mais ayant entendu d’autres débats déjà, j’ai aussi vu ce fait : les Libéraux regrettent en fait le bon vieux temps où l’espérance de vie était moindre. Donc, ils mettent tout en place pour le retrouver. Et remarquez, comme l’a bien vu E. Todd, aux Etats-Unis, ils ont partiellement réussi, puisque chez les “Blancs” ouvriers, électeurs de Trump, l’espérance de vie a diminué depuis les années Bush et Obama. Voilà le programme du capitalisme libéral – casser de l’humain, quand c’est nécessaire pour le taux de profit et les bénéfices nets.

          +1

        Alerter
        • madake // 30.04.2017 à 22h26

          Croyez moi, nous vivons et allons vivre une époque passionnante.
          Déjà, il est avéré que l’espérance de vie en bonne santé diminue, nous vivons donc longtemps, mais somme d’avantage malades… Donc les dépenses de santé augmentent.

          Autre point à prendre en compte, aux USA, l’augmentation des TSA Troubles de la Sphère Autistique, qui touchent 1 enfant sur 68.
          Pour les jeunes garçons, c’est 1 sur 42, les études pour l’Europe et la France sont en cours.
          Cela coûte des centaines de milliards à nos sociétés.

          Et cerise sur le gâteau, le QI a baissé de presque 4 points en France entre 1999 et 2009.
          C’est globalement le cas dans tous les pays d’Europe/USA.
          Vous trouverez ci-dessous le classement sur 80 pays. Je vous laisse découvrir où nous en sommes:
          https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/0211738901390-linquietant-recul-du-quotient-intellectuel-2060740.php

          Différentes causes sont invoquées, mais les Perturbateurs Endocriniens tiennent la corde, cf travaux de B Demeinex.

          https://lejournal.cnrs.fr/billets/perturbateurs-endocriniens-une-menace-pour-notre-qi

          Peut être avons nous trouvé là, une solution de régulation aux problèmes posés par le capitalisme et l’environnement.
          Ca ouvre des perspectives pas forcément naturelles ni pacifiques…
          Rassurons nous, je suis sur que nos deux candidats attentionnés, auront des solutions simples et pas trop compliquées, nous risquerions, en effet, de ne plus les comprendre…

            +0

          Alerter
  • Macarel // 29.04.2017 à 23h41

    Troublant ! Alors que tous les médias “mainstream” n’arrêtent pas de nous dire que MLP=Hitler, qui vocifère, comme le moustachu des années 30 dans ses meetings ?

    Regardez cette courte vidéo :

    https://www.youtube.com/watch?v=FX6e1mRhEPo

      +2

    Alerter
  • Renaud // 30.04.2017 à 03h49

    Bien pris à l´étranger je n´ai pas assez de temps pour regarder tranquillement la vidéo (ce que je ferai plus tard) je n´ai lu encore que quelques commentaires.
    Je repète que la — question décisive — qui nous occupe réside dans la création monétaire et son contrôle par la société productrice et que les banques ne prêtent que l´argent de leurs de leurs déposants. La création monétaire relevant d´une instance organique et non plus politique, mais tournée seulement vers la Démocratie Économique.
    J´ai beaucoup diffusé le contenu de ce lien, je le remets car il traite de la clé incontournable de la vie sociale et économique. Cette clé se trouve lovée dans le système financier situé – en amont – du politique.
    Ce texte a été écrit il y a 67 ans. Il n´a pas pris la moindre ride. Car la structure qu´il dévoile et élucide, quel que soit l´échelle considérée, est toujours la même et désomais complètement mondialisée. Il faut qu´un pays franchisse (enfin!) le Rubicon financier, bancaire et monétaire et on sait que c´est très dangereux tellement les adversités sont perverses et redoutables…
    La lecture de ce texte (pas long) est un gain de temps et un ´´GPS´´ excellent pour se repérer dans le monde contemporain. Voici:

    http://www.fauxmonnayeurs.org/articles.php?lng=fr&pg=2128

      +4

    Alerter
    • Alberto // 30.04.2017 à 07h50

      Très éclairant. La conclusion fait froid dans le dos : pour les banques la guerre a tous les avantages : les biens créés sont détruits. Ainsi la sous-consommation peut être ordonnée au nom du patriotisme et la surproduction liquidée. Et les banques peuvent recommencer à créer artificiellement de la dette !
      Une petite (3’29) vidéo pour ajouter une couche :
      https://www.youtube.com/watch?v=X89r2VECJDY

        +4

      Alerter
  • R1 // 30.04.2017 à 08h28

    Voir Berruyer et Gaves d’accord sur certains points, ça reste épique.

      +0

    Alerter
  • TuYolPol // 30.04.2017 à 09h50

    Quel que soit le bout par lequel on prend le problème de la retraite, une société vit concrètement de la répartition des richesses qu’elle produit. La seule chose qui se capitalise sur 30 ans, ce sont des titres, et le cours des titres au bout de 30 ans dépend des équilibres entre ce qui est produit et ce qui est demandé. Donc, la seule chose qui existe vraiment, dans la réalité, c’est la répartition. Croire que la capitalisation résout des problèmes que la répartition ne résout pas, c’est de la pensée magique, non ?
    Pour moi, le forcing en faveur de la capitalisation obéit à deux objectifs : 1) déplacer le pouvoir vers les instances du capital 2) remplacer les modalités négociées de la répartition (modalités politiques) par les modalités forcées de la capitalisation (modalités techniques)
    Au bout du compte, c’est juste pour mieux se faire baiser.

      +9

    Alerter
    • TuYolPol // 30.04.2017 à 10h51

      En me relisant, je suis tenté de dire que si, bien sûr, la capitalisation semble résoudre UN problème : elle ÉVITE le coût politique de la négociation, dont le capital a horreur. Pour un temps…
      Mais surtout, que de pouvoir accumulé en fonds de pension.

        +3

      Alerter
  • Jmvi // 30.04.2017 à 10h39

    En même temps, c’est vrai que nous presenter Monsieur Gave comme une légende, c’est impressionnant et ça fait peur mais bon après les visages de la finance Doze et Seux, c’est assez logique, sinon j’aime bien Delamarche et Berruyer donc j’écoute !!!

      +1

    Alerter
  • Jmvi // 30.04.2017 à 11h31

    Plus d’assurance retraite, il est vraiment énorme Monsieur Gave !!!

      +1

    Alerter
  • Savonarole // 30.04.2017 à 14h26

    Pour les gens presse, ne pas rater la synthese des 10 dernieres minutes.
    Mais ca serait domage

    La france des 4×20 + 20% qui votent pas.

    Bon courage a Tous le 7 mai

      +0

    Alerter
  • Savonarole // 30.04.2017 à 14h42

    Voir aussi la minute 13
    En italie les elites sont contre l europe ……

      +1

    Alerter
    • Alberto // 30.04.2017 à 18h34

      “En Italie les “élites” sont contre l’Europe. Cette phrase a été lancée sans approfondissement. J’aimerais bien avoir un peu d’information à ce sujet. Pourquoi Matteo Renzi a-t-il fait un référendum ? pourquoi les industriels, les banquiers considèrent-ils l’Europe comme contraire à leurs intérêts ? Quelqu’un pourrait-il étayer cette affirmation ?

        +0

      Alerter
  • Balthazar // 30.04.2017 à 15h36

    Merci pour ce débat entre les econoclastes et Charles Gave.
    J’apprécie les deux.
    Les econoclastes pour leur questionnement.
    Charles Gave pour son experience, sa lucidité, son libéralisme. Son raisonnement n’est pas ” le monde tel que je le veux” mais “le monde tel qu’il est”.

      +2

    Alerter
  • fanfan // 30.04.2017 à 16h47

    Et puis ne pas oublier
    La privatisation programmée de la Sécurité sociale, 30 novembre 2016, Par Laurent Mauduit
    http://dl.rom1v.com/archives/privatisation_secu.pdf

    Le plan secret du Medef pour dynamiter la Sécu, 15 décembre 2010, Par Laurent Mauduit
    http://sudchurouen.free.fr/Actunat/medefsecu.pdf
    ou http://cgtchutoulouse.fr/2010/12/16/le-plan-secret-du-medef-pour-dynamiter-la-secu/

    SMG:
    Doc Medef novembre 2010.pdf (PDF – 1.3 Mo) : http://www.smg-pratiques.info/IMG/pdf/Doc_Medef_novembre_2010.pdf
    SECURITE SOCIALE Synthèse objectif medef nov 2010.pdf (PDF – 367.8 ko) http://www.smg-pratiques.info/IMG/pdf/SECURITE_SOCIALE_Synthese_objectif_medef_nov_2010.pdf

      +0

    Alerter
  • Marco // 30.04.2017 à 21h37

    Bon, ben, partez en retraite a 55 ans ou avant suivant les besoins de l’entreprise.
    Puis engagez vous a mourir dans les 2 ans qui suivent, c’est bon pour la finance et le CAC 40.
    Puis, si vous etes court dans votre budget le 20 du mois, pas de probleme, investissez (a l’etranger) le 10 quand votre compte est encore vert.
    Fabuleux destin!

    Et l’autre qui s’est barre parce qu’il avait peur des communistes (les chars sur les Champs Elysees, le couteau entre les dents, …).
    Les 100 millions de morts du communisme, comme l’aurait dit JM Le Pen.
    Lamentable!
    Bon vent monsieur gave et respectant vos souhaits, j’espere que vous ne couterez pas trop cher a l’etat francais.

    Diacrisis a participe a l’addition du repas?

      +1

    Alerter
  • douarn // 01.05.2017 à 15h38

    Bonjour

    Il y a le capital, le travail et la prise de risque

    C’est à ce genre de saillie que l’on sent que M Gave est un gardien du dogme économique ancien, celui dont les fondations ont été bâties par des gens comme Jean Baptiste Say et qui disait dans “cours d’économie politique” (1840) :

    Les richesses naturelles sont inépuisables car sans cela nous ne les obtiendrions pas gratuitement

    :-\
    M. Gave, un marin pêcheur qui investirait (risque) dans un chalutier (capital) pour pêcher (travail) ne risquerait-il pas de rester à quai s’il n’y avait ni gazoil, ni poissons à pêcher, ni métaux pour réparer (richesses naturelles) et appelerait l’état à son secours comme tous les libéraux en peau de lapin ?
    Lorsque l’éléphant au milieu du salon que sont les ressources naturelles (qualité de l’air, eau, accessibilité énergique, métaux, …) fera l’objet d’un débat central des milieux économiques, peut être pourra t-on enfin changer de logos 😀

      +1

    Alerter
  • Dablemont // 01.05.2017 à 17h40

    Cette vidéo est simplement une insulte aux connaissances en histoire de base : 1945 création de la Sécu alors que la France est ruinée et programme de nationalisations, mais la France ce permet ces dépenses. Aujourd’hui elle ne le pourrait plus? Elle insulte aussi le raisonnement le plus élémentaire: l’existence d’un système de retraite n’est pas une question démographique mais une question de répartition de la richesse créée. Je m’en explique plus longuement là http://leseconoclastes.fr/2017/04/100-econoclastes-n4-entre-deux-tours/
    si on ne me modère pas.
    Evelyne Dablemont citoyenne qui essaye de penser librement!

      +1

    Alerter
  • Bitcoin superpuissant // 03.05.2017 à 19h22

    https://bitcoin.fr/france-culture-bitcoin-blockchain-quand-le-numerique-frappe-monnaie/

    France Culture : « Bitcoin, blockchain, quand le numérique frappe monnaie »

    Jacques Favier, cofondateur et Secrétaire du Cercle du Coin, Alexis Collomb, économiste au CNAM, et Michelle Abraham, avocate au Barreau de Paris étaient aujourd’hui les invités de Florian Delorme dans CulturesMonde sur France Culture :

    A défaut de remplacer les monnaies existantes, quel impact le bitcoin pourrait-il avoir sur le système monétaire et financier ? Qu’est-ce que cette crypto-monnaie nous dit de la façon dont nous produisons et pensons la monnaie actuellement ?

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications