Source : Youtube, Horizon, 11-11-2015

Capture d’écran 2016-09-10 à 00.16.58

Criminalité, délinquance, violence, maladie, immigration, chômage… Il semble qu’on ait toutes les raisons d’avoir peur! Mais d’où vient ce sentiment de danger, d’insécurité? De notre propre expérience?
“Le syndrome du grand méchant monde” est une expression forgée par George Gerbner, expression mettant en avant l’idée que le contenu homogène et répété des images à la télévision augmente notre méfiance, engendre de la peur.
Dans cet épisode, Gull se propose d’étudier cette hypothèse en se recentrant sur les journaux télé et autres reportages.

Nous avons indiqué nos sources et références utilisées dans la vidéo en bas de page de l’article de la video: http://hackingsocialblog.wordpress.co…

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à faire un tour sur le blog du hacking social où vous retrouverez tous nos articles:
http://hackingsocialblog.wordpress.com/

Source : Youtube, Horizon, 11-11-2015

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

61 réponses à [Vidéo] Horizon – La France a peur : le syndrome du grand méchant monde

Commentaires recommandés

rastignac Le 25 septembre 2016 à 10h34

“””les USA sont plus dangereux au quotidiens que les rue françaises””

oui et on en connait la raison ? 🙂

Comparaison n’est pas raison. Quelles rues ? Moi non plus ou j’habite dans ma rue je ne crains rien. Mais ou habite mes gosses ça craint.Enfin ça craignait car ils se sont barrés fissa. reste pour l’un d’entre eux de partir le soir de l’entreprise groupés pour rejoindre la station de métro .Mais si je vous en donne la raison je vais me faire modérer.

Touti va bene, ce n’est qu’un sentiment propagé au départ par les médias et qui s’est étendu au sein de la population…

  1. vincent Le 25 septembre 2016 à 01h51
    Afficher/Masquer

    Une de leur meilleurs vidéo, j’aime beaucoup je passage avec Jack Bauer et les caméras de sécurité.

    “Jack un raz de marée arrive sur vous”
    “Pas de problème patron, j’ai mit des caméras de sécurité autour de moi”

    Ils sont très fort, probablement la meilleurs chaine youtube que j’ai pu voir.


    • clomani Le 25 septembre 2016 à 08h56
      Afficher/Masquer

      Absolument génial… Il faudrait diffuser cette vidéo dans les écoles et faire un cours d’instruction civique – décryptage des media à la suite.


      • Favouille Le 25 septembre 2016 à 09h42
        Afficher/Masquer

        C’est le genre de vidéos – rarissimes – qui nous permettent de nous extraire un peu de la consternation et de la dépression dans laquelle nous plongent les médias mainstream en nous engluant dans leur propagande permanente.
        Un peu de clairvoyance dans un monde de médiocrité (satisfaite ou ronchonne).
        Un remède contre Pujadas et Ruquier.
        Remède qui, on peut le craindre, ne sera consommé que par ceux qui n’en ont pas vraiment besoin et sera négligé par ceux qui ne se savent pas contaminés.


        • vincent Le 25 septembre 2016 à 09h44
          Afficher/Masquer

          Je l’ai envoyé à mes grand parents, qui sont malheureusement adhérant de la théorie de Hobbs, l’homme est un loup pour l’homme, pourtant au regard de l’histoire humaine on peut voir que c’est plus compliqué, et qu’il y a aussi de belle chose


      • vincent Le 25 septembre 2016 à 11h22
        Afficher/Masquer

        Peut être mais celle ci à le mérite d’être drôle et ludique, en plus d’être accessible, enfin c’est aussi plaisant de pouvoir mettre un nom sur un phénomène, à savoir que je savais la TV nocive,mais j’étais incapable d’expliquer pourquoi, cette vidéo le permet;


      • Girault Le 25 septembre 2016 à 11h37
        Afficher/Masquer

        0k on monte la télé au grenier et l’on s’informe autrement. Il n’en reste pas moins que cet autrement est également anxiogène.
        Oui, il y a un gros problème environnemental , oui une certaine science hightech fait froid dans le dos, oui nous sommes dans un contexte géo-politique instable, oui etc… De deux choses l’une : ou bien l’on ne s’informe plus et l’on réduit le monde à notre petit univers bien tranquille c’est ce que font de plus en plus de gens par réflexe de défense, mais quid du bien commun ? Ou bien on est un citoyen conscient et informé des dérives en cours et l’on s’inscrit dans une lutte citoyenne pour un avenir meilleur et dans ce cas, on est bien obligé d’avaler les infos qui font peur. Une solution est peut-être de regarder la vie des générations précédentes et de se dire qu’ils ont su survivre au pire.
        Croire en nous, espérer, être compatissant envers et contre tout. Telles me semblent être les vertus pour lutter contre le lavage de cerveau, quel qu’il soit.


    • Daniel Menuet Le 25 septembre 2016 à 11h34
      Afficher/Masquer

      Excellent reportage d’un site que je ne connaissais pas.
      très bien fait, explications avec exemples pertinents et base scientifique.
      Un reportage à découvrir et à partager en masse.
      quelques petites phrases que j’ai noté en vrac :
      – l’homme se sentant menacé sera enclin a souhaité l’ordre, …se méfiera de ceux qui sont différent de lui,il sera prompt à accepter les inégalités,à perdre ses propres droits
      => quand on perçoit une menace,
      on réduit le champ de vision à cette menace supposée et on cesse de voir le reste
      –l’opinion ne sera pas une opinion personnelle, mais forgée par les médias (répétition d’image, d’émotion, –> la primauté de “l’homme est un loup pour l’homme”
      et ne montre pas la générosité, la solidarité, la découverte ..
      en conclusion,
      l’information emotion est à prohibé,
      préférer les moyens d’informations écrites avec analyse et les longs reportages avec du travail derrière comme ceux qui peuvent exister sur Internet.


  2. marc Le 25 septembre 2016 à 09h34
    Afficher/Masquer

    mais enfin, je peux comprendre ceux qui ont peur d’aller voir un feu d’artifice dans une grande ville…


    • V_Parlier Le 25 septembre 2016 à 16h52
      Afficher/Masquer

      En effet, moi je peux aussi comprendre que certains restent dubitatifs devant une partie des arguments de la vidéo. Si on suit bien la logique qui peut s’étendre à d’autres moyens de diffusion que la télévision, le site “les-crises” pourrait donc être aussi accusé (comme il l’est par des médias dominants) de propager le “syndrome du grand méchant monde”. Les guerres injustes et hypocrites, la mafia financière mondialiste légalisée, et les conséquences de tout cela ne seraient donc que faits anecdotiques alors que tout va bien. Mieux vaudrait donc retourner voir des sketches fun sur Youtube et des émissions débiles de TV pseudo-réalité, si je vais jusqu’au bout…


  3. rastignac Le 25 septembre 2016 à 10h04
    Afficher/Masquer

    08.17: les stats sont en baisse…ben pardi! vous êtes allé déposer sur la main courante dans un commissariat ou une gendarmerie ? Un paquet “d’incivilités ” comme on dit ne sont m^me plus retranscrites, donc on ne va m^me plus déposer, donc les stats baissent c’est mathématique……..et ça cela conforte le sentiment d’abandon et donc d’angoisse et donc de peur..

    Apres je n’ai pas continué la vidéo en me disant que si tout est de cet acabit.. je la reprendrais plus tard


    • vincent Le 25 septembre 2016 à 10h23
      Afficher/Masquer

      Ils se basent sur les statiques officielle, puis expliquent aussi qu’il faut relativiser le sentiment d’insécurité, je pense que comparer à une certaine époque on est moins propice à se faire agresser par des brigand. Et par ailleurs ils disent que les chiffres ne sont pas le seul argument, le second est de dire, qu’il est faux de voir une augmentation significative de la criminalité, elle est aux mieux en baisse, ou stable, et dans le pire une faible hausse, mais rien qui permet d’affirmer qu’on vit dans un pays dangereux, les USA sont plus dangereux au quotidiens que les rue françaises


      • rastignac Le 25 septembre 2016 à 10h34
        Afficher/Masquer

        “””les USA sont plus dangereux au quotidiens que les rue françaises””

        oui et on en connait la raison ? 🙂

        Comparaison n’est pas raison. Quelles rues ? Moi non plus ou j’habite dans ma rue je ne crains rien. Mais ou habite mes gosses ça craint.Enfin ça craignait car ils se sont barrés fissa. reste pour l’un d’entre eux de partir le soir de l’entreprise groupés pour rejoindre la station de métro .Mais si je vous en donne la raison je vais me faire modérer.

        Touti va bene, ce n’est qu’un sentiment propagé au départ par les médias et qui s’est étendu au sein de la population…


    • Pegaz Le 25 septembre 2016 à 10h47
      Afficher/Masquer

      08:17 suite et nuances : « Bien sûre dès qu’on parle de chiffres tout est sujet à interprétations et à contre-argument, on peut en dire tout et son contraire et nous ne souhaitons pas nous reposer sur ce simple argument. Mais on peut constater que les données officielles de ces dernières années n’indiquent en rien une augmentation alarmante et significative de la criminalité en France. [….] par contre le traitement de ce genre d’information en augmentation de 15 % entre 2008 et 2012. »


      • Olivier Le 25 septembre 2016 à 12h16
        Afficher/Masquer

        http://www.cartocrime.net

        http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/11/23/enquetes-de-victimation-les-autres-chiffres-de-la-delinquance_1443721_823448.html

        http://www.sosfemmes.com/violences/documents/enquete_victimisation_OND_Syntheseenqute07.pdf

        “On estime ainsi qu’en 2006, 36,8 % des vols et tentatives de vols subis par les ménages
        ou les personnes de 14 ans et plus ont fait l’objet d’une plainte.”

        “”On devrait reconnaître une bonne fois pour toutes que les enquêtes de victimation sont le meilleur outil pour estimer les conséquences de la délinquance, estime Jean-Jacques Urvoas, responsable du PS pour la sécurité. Les chiffres issus des services de police ne sont pas contestables mais parcellaires : par exemple, quand est subi un cambriolage, tous les Français ne portent pas plainte, or les chiffres de la police listent les plaintes.”


        • sg Le 25 septembre 2016 à 22h00
          Afficher/Masquer

          Oui c’est vrai, comme pour toute statistique il y a une sous représentation par rapport à la réalité, et ici elle est importante.

          Néanmoins les lois statistiques nous permettent d’assumer que cette sous représentation est relativement constante sur une certaine période tant que la méthode d’acquisition est la même (ici la plainte autodeclaree).

          En conséquence, la sous représentation n’invalide pas le fait que le nombre de plaintes ont diminuées dans les faits, alost qu’elle est en augmentation dans les médias. C’est la différence ici qui importe, et qui montre une sur représentation (de classe dans le jargon) des faits divers par rapport à d’autres.

          Le point final est que la représentativité dans les medias n’est pas la représentativité des faits dans la réalité. Autre exemple, la sous représentativité des ethnies dans les médias par rapport à la population, etc…


          • Olivier Le 25 septembre 2016 à 23h11
            Afficher/Masquer

            “tant que la méthode d’acquisition est la même ”
            Il vous manque les variables du pays du réel. C’est ce qui contesté plus haut dans les commentaires : refus des plaintes (les témoignages abondent). Un facteur évolutif. De même les plaintes évoluent au grès des campagnes de sensibilisation (Viol). On peut également, comme les voitures brulées de fin d’année, arrêter le comptage à 6H, plus tard n’étant pas pris en compte. Ou encore refuser de contrôler certains délits pour éviter des émeutes…

            On ajoute que les méthodes ont changées récemment ce qui rend les comparaisons – comme par hasard – pratiquement impossible.

            Mais attention, je ne défend pas la juste représentativité des faits divers dans les médias (ni sur ni sous, je dirais plutôt “édulcorés” ou “falsifiés”). Le voyeurisme et le spectaculaires font vendre et le secteur télévisuel est devenu très concurrentiel ce qui engendre des dérives. Je me borne à critiquer les raccourcis de la vidéo. On peut aussi, principe libéral, dire que pour faire de l’audience, les médias donnent aux gens ce qu’ils veulent entendre, et ils veulent l’entendre parce que c’est ce qu’ils vivent. Prisonniers d’un paradoxe : pédagogie ou/et audimat.

            Et sinon… mathématiquement parlant, sur quelle base chiffrée affirmez vous la sous représentativité des “éthnies” dans les médias ? Je suis curieux.


            • Nicolas Le 26 septembre 2016 à 17h26
              Afficher/Masquer

              Encore plus simple: on enlève les chaises de la salle d’attente d’un commissariat, et hop, c’est magique, la délinquance baisse…
              La vidéo était intéressante, mais ya quand même une une énorme bêtise proférée, à propos de la violence à la TV qui serait cathartique. Cf. ce qu’en dit Desmurget. Il est spécialiste de neuroscience donc comprends un chouilla mieux l’influence de la TV sur le comportement. Il est auteur de TV lobotomie et on peut trouver une conf où il explique les grandes ligne en une heure sur Dailymotion.


    • Tunkasina Le 28 septembre 2016 à 10h34
      Afficher/Masquer

      “Apres je n’ai pas continué la vidéo en me disant que si tout est de cet acabit.. je la reprendrais plus tard”

      –> Le meilleur de la bonne foi.


  4. corto Le 25 septembre 2016 à 10h48
    Afficher/Masquer

    quand Platon 400 ans avant JC déjà nous demandait de nous méfier de la TV avec son allégorie de la caverne https://www.youtube.com/watch?v=2yfePu67xoI on a rien inventé , l’histoire est toujours la même ….


  5. Olivier Le 25 septembre 2016 à 11h00
    Afficher/Masquer

    Attention tout de même. Les journalistes se sentent massivement imprégnés d’une mission pédagogique (Marianne 2001) et on ne souligneras jamais assez leur endogamie politique et culturelle (sondages – écoles de journalisme – 2012). Par exp : le passage sur la canicule peut s’expliquer par la polémique de 2003. La comparaison sur les chiffres de la délinquance est facilement contrable (CF enquête de victimisation de l’ONDRP).

    Certains journalistes avouent s’auto-censurer pour éviter de faire le jeux d’un parti politique (émeute de 2005 / élection de 2002). Cela va jusqu’à passer sous silence les noms des terroristes (2016)…

    En bref, le danger une fois décrypté les techniques de ventes des médias, serait de croire que le réel est tout-doux-tout-gentil et que les problèmes n’existent pas. Il est fort à parier, vu les tendances de nos amis encartés, que ce soit l’inverse. Et c’est d’ailleurs la source de la défiance massive envers cette profession qui rend ce blog si populaire. Car enfin, les médias traditionnels sont en forte baisse et la jeune génération ne les pratiquent plus. Les journaux suffoquent. Et ou vote la jeune génération ?


  6. Olysh Le 25 septembre 2016 à 11h43
    Afficher/Masquer

    D’accord pour la critique de la propagande télévisuelle.

    Mais en ce qui concerne le réchauffement climatique c’est quand même mieux de ne pas le nier.

    Il y a VRAIMENT un gros problème, très peu traité (ou très mal) par les médias télévisuels : l’anthropocène en cours (http://www.pauljorion.com/blog/2016/09/16/le-canari-arctique-ne-chante-plus-lettre-ouverte-a-lattention-de-tous-les-elus-de-france-sans-exception-par-philippe-soubeyrand/).

    Auquel il serait bon de penser malgré que l’idée soit, certes, difficilement acceptable.


    • Tunkasina Le 28 septembre 2016 à 10h38
      Afficher/Masquer

      Justement tiens :
      Les médias nous matraque le crâne avec la délinquance et le terrorisme, mais on y parle toujours du réchauffement avec un gros <> .


  7. RGT Le 25 septembre 2016 à 12h01
    Afficher/Masquer

    Je connais cette chaîne Youtube que je trouve d’excellente qualité pour les sujets étudiés, pour le soin apporté aux explications et sur la réflexion induite (la pub sur les voitures est anthologique).

    Comme je suis téléphobe depuis plus de 40 ans et que je ne lis plus la “Grande Presse d’Information Impartiale” non plus je ne suis pas trop pollué par ces phobies.

    Je me suis très souvent baladé dans la Villeneuve de Grenoble (et dans des quartiers bien plus “chauds”) pour aller voir des amis et je ne me suis jamais senti en danger.
    Par contre, quand je traverse la rue, je trouve que c’est beaucoup plus “chaud”, particulièrement quand j’accompagne des enfants.
    Et je ne ferme jamais une porte à clé.

    Par contre, l’insécurité routière, bien plus importante et mortelle, il ne faut surtout pas en parler car ça fait tourner le “business”.
    Tout comme le tabac, l’alcool, la mal-bouffe (qui selon une étude du ministère de la santé US est bien plus dangereuse que le tabac, l’alcool et les drogues réunies)..

    C’est bien pour ça que je suis “ingérable”…
    Je ne porte attention qu’à ce que je constate par moi-même, pas à ce qu’on veut me montrer.


    • Opps' Le 25 septembre 2016 à 12h15
      Afficher/Masquer

      Et ceux qui sont réellement victime d’ambiance d’insécurisation et d’actes d’intimidation ou de violence se désoleront que vous rejetiez ce qu’ils vivent.
      Et dans le silence des isoloirs ces gens , ni racistes ni violents votant souvent à gauche autrefois , peut-être en effet confortés par le côté anxiogène qui règne (à droite comme à gauche) , excédés par l’inaction de la droite comme de la gauche , se vengeront d’un certain déni de réalité , insulte à leur souffrance.


      • sg Le 25 septembre 2016 à 22h10
        Afficher/Masquer

        Cette vidéo ne nie pas les expériences malheureuses que de nombreuses personnes ont ou vont subir, mais seulement que le sentiment de peur dégagé par de nombreux médias n’est pas proportionnel au risque réel.
        Par exemple, vous avez bien plus de chances de mourir d’un accident du travail ou de tabagisme / alcool que d’un homicide. Pourtant les homicides font bien plus de bruit et je suis certain que, tout comme moi, vous en avez davantage peur.
        https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mortalit%C3%A9_en_France


        • Opps' Le 26 septembre 2016 à 00h17
          Afficher/Masquer

          “le sentiment de peur dégagé par de nombreux médias n’est pas proportionnel au risque réel.” Je ne sais pas trop avec quel outil vous mesurez ça …

          Et si c’était le sentiment d’insécurité qui primait : si on disait , allez tolérance zéro , c’est ce qu’on veut , comme pour les accidents de la route , comme à l’hôpital !

          Et puis , si c’était l’inverse aussi : que les médias ne nous servent que ce qu’on a envie d’entendre , sans quoi on tourne le bouton ? Car le souci premier d’un média c’est quoi ? Adhérer à un obscur complot tiré par les vers du nez , ou bien faire de l’audimat et donc son beurre ?

          Vous parlez de mourir , mais il n’y a pas que cela qui est en cause , il y a toute la vie quotidienne … . Bien sûr quand on étale , statistiquement ça fait fait peu , mais si on se trouve à vivre là où ça merde , la statistique on sen tape , et on a la haine pour ceux qui ne savent que répondre statistiquement , ou bien parler de “ressenti” quand on a vraiment eu peur.

          Il est là le problème , cette non prise en compte de l’autre .
          Et dans même cette construction d’un “autre” à l’intérieur de notre société, qu’on enferme dans sa subjectivité . Non seulement on fait rien de plus pour lui (Il hallucine) , mais on ne fait même pas semblant , non , on va même faire monter quelques sociologues au micro pour le prêche habituel .

          Le sentiment de valeurs communes permettant le vivre -ensemble se délite. Le roman national , autant vrai que faux qui calait notre vision commune sur une couche celtique d’abord romanisée puis corsetée par les francs disparaît pour une vision brouillonne ou la France serait un réceptacle d’une multitude d’influences se valant toutes . Plus aucun support pour dégager et planter des racines un peu costaudes aux valeurs partagées qui ont permis de surmonter bien des difficultés de l’histoire tout en gardant un cap civilisationnel uni et humaniste


          • RGT Le 26 septembre 2016 à 08h31
            Afficher/Masquer

            Le but ultime de la télévision est de vendre du “temps de cerveau disponible à Coca-Cola”.

            En faisant monter la tension votre cerveau devient une “éponge” qui absorbe tout.
            Regardez cette conférence de Michel Desmurget, chercheur en neurosciences cognitives qui explique exactement l’action de la télévision sur votre cerveau. Ça fait froid dans le dos.

            http://www.dailymotion.com/video/xpjec4_tv-lobotomie-la-verite-scientifique-sur-les-effets-de-la-television-conference-michel-desmurget-fsl5_news

            Concernant les “journalistes TV, analyse de Bourdieu (un vilain complotiste) :
            https://www.youtube.com/watch?v=rT_4Gsaixkk

            Donc, l’objectif n’est pas tant “comploteur” mais plutôt de vous rendre réceptif à la pub qui va suivre pour que vous soyez saisi de fièvre acheteuse.

            Le sentiment d’insécurité n’est pas initialement recherché, il n’est qu’un effet collatéral.
            Ensuite il est instrumentalisé pour nous fliquer à outrance par des personnes peu scrupuleuses.

            Je ne nie pas le fait que certaines personnes craignent pour leur sécurité dans certains lieux. Mais 99% du territoire est sans aucun danger.


            • RGT Le 26 septembre 2016 à 08h41
              Afficher/Masquer

              Et cette crainte doit quand-même être relativisée.

              Même la pire “zone de non-droit” en France semblerait un paradis pour les habitants de Libye, de Syrie ou du Donbass.

              La Villeneuve, cité citée par les médias comme le “Verdun” des gangs n’est pas ce que l’on croit.

              D’ailleurs une association de résidents avait porté plainte pour propos mensongers suite à la diffusion de reportages alarmants et très anxiogènes.
              L’info a été “poussée sous le tapis” par les “médias impartiaux” mais les habitants on gagné leur combat et ça n’a jamais été relayé nulle part.

              Ne vous fiez pas à toutes ces infos.
              Les plus oppressés sont bien les bourgeois dodus des “beaux quartiers” qui craignent que des hordes assoiffées de sang ne viennent déterrer leurs cassettes dans leur jardin.

              Ils feraient bien d’arrêter de regarder les films de zombies de Romero.


            • Olivier Le 26 septembre 2016 à 12h55
              Afficher/Masquer

              @RGT Bourdieu, quand on vois le mal qu’il a fait à l’école, ça sera sans moi.

              Pour le reste puisque vous aimez vérifier les choses par vous même, discutez donc sans fard avec des infirmières des pompiers des policiers, des militaires (sentinelles) des médecins des paysans des commerçants des taxis. Les ZUS concernent 5 millions de personnes et ce n’est qu’une partie du problème.

              Vous verrez les 99% fondre comme neige au soleil. Et j’ajouterais qu’1 % c est deja intolérable. Vous semblez vivre dans un monde parallèle, mais c’est normal : vous assumez ne plus vous informer. Vous auriez pus continuer à lire les médias avec un regard critique mais si vous ne les suivez plus depuis 40 ans… Sachant que l’info sur Internet n’a pris sa vitesse de croisière que depuis 5ans … Ca vous laisse un sacré morceaux à rattraper. Lâchez Bourdieu et intéressez vous à vos contemporains et au réel.


    • Olivier Le 25 septembre 2016 à 12h19
      Afficher/Masquer

      ” Je ne porte attention qu’à ce que je constate par moi-même, pas à ce qu’on veut me montrer.”
      Vous limitez votre champ de connaissance à votre expérience personnelle directe et vécue. Vous n’avez donc aucune idée sur celle qui recouvre un champ plus large. Les faits divers sont remplis de gens qui ne les lisent pas. Jouez au loto ! 😀


      • RGT Le 26 septembre 2016 à 18h53
        Afficher/Masquer

        Je ne regarde plus la télévision ni ne lis les journaux.
        Par contre, je suit très prudent quand je les consulte uniquement sur certains faits qui me semblent contraires à l’entendement, avec beaucoup de recul.

        Exemple, tout le cirque qui avait été fait sur la Villeneuve de Grenoble. Ça tombe bien, je passe devant tous les jours en me rendant travailler et j’ai même (ÔÔÔ scandale!!!) des amis qui y vivent.
        Certes il y a quelques loubards qui sont en pleine poussée d’hormones et qui vont piquer des autoradios dans les bagnoles (c’est pourquoi je ne ferme jamais la mienne, il n’y a rien à voler dedans) ou qui trafiquent du chichon, mais on est très loin d’Alep ou de Donetsk…
        Quand je vais voir mes amis je ne me sens pas insécurisé… C’est sans doute pour ça que je ne suis ni agressé ni sauvagement violé par des hordes barbares…

        Ce qui ne veut pas dire que je suis totalement inconscient. Je n’irai jamais me balader en arborant des signes ostentatoires de richesse (je n’en ai pas) et je n’irai jamais chercher des problèmes. Ce qui fait qu’on me fout une paix royale.

        Concernant le Loto, je ne suis pas astreint à payer l’impôt réservé à ceux qui n’ont rien compris aux statistiques 😉 .


        • Olivier Le 26 septembre 2016 à 21h29
          Afficher/Masquer

          loubard, hormone, autoradio, chichon… Une grille de lecture héritée des années 50. 😀 Bon courage !


      • Tunkasina Le 28 septembre 2016 à 10h47
        Afficher/Masquer

        Ouah ce que vous écrivez au dessus…

        “Vous verrez les 99% fondre comme neige au soleil. Et j’ajouterais qu’1 % c est deja intolérable. Vous semblez vivre dans un monde parallèle, mais c’est normal : vous assumez ne plus vous informer.”

        Vous croyez vraiment ce que vous écrivez là ? Vous imaginez vraiment être informé par Pujadas et “Le Monde” ?

        Le monde parallèle, c’est celui décrit par ces médias : Quand on voit les reportages à toutes heures sur “les quartiers chauds de XXX (glissez ici le nom d’une grande ville)”

        Il y a effectivement dans certains quartier très ciblés un problème de délinquance, lié bien évidemment au fait que les gens n’ont rien à faire de la journée, mais non, la sur-représentation de ces dangers dans les médias de la délinquance n’est pas basée sur du réel, sinon, ils passerait 90% du temps à nous parler des risques de cancer et d’accident domestiques !

        De la même façon que dans les campagnes, on entend souvent les gens pester contre les arabes et les noirs qui ne vivent de toute façon pas là (j’ai pas mal voyagé, et j’ai souvent rencontré ça : Les gens votant FN pour des raisons racistes alors qu’ils ne sont jamais confronté à une personne “différente”.)

        C’est complètement dingue que vous attachiez autant d’importance à vous approprier ce bourrage de crâne – vraiment. Vous semblez pourtant apte à écrire des phrases complexes et à réfléchir de façon critique – mais votre propos est inverse.

        Ne seriez vous pas en train de défendre pour la forme une position qui n’est pas la vôtre ?!


  8. Opps' Le 25 septembre 2016 à 12h02
    Afficher/Masquer

    – En fait , tout va très bien madame la Marquise !

    – Ce qui va mal n’est qu’illusion , il suffit de regarder les analyses officielles , plus quelques expériences bidons psy (Ceux qui intéressent au monde sont plus inquiets que ceux qui se bouchent les oreilles)
    – Tout le mal du monde vient des JT de TF1,M6 et BFM et des USA (Le reste des médias n’existant presque pas)
    – Les alertes , par expl, sur les conséquences du dérèglement climatique des JT , sont évidemment un grossier discours de propagande …
    – Les puissants cultivent un discours catastrophiste … (Ce que ne font JAMAIS les écolos, les opposants, la gauche, les intellectuels critiques etc …)

    Bref voilà une vidéo bien simpliste tendance complotiste light qui me parait bien ALARMISTE et CATASTROPHISTE ; la question sera alors : pour qui roule-t-elle ?

    PS/ Qui donc a intérêt à nous faire croire (à nous pauvres babaches) que tout ce qui irait mal , irait bien en fait … et que à cause de cela … tout irait très très mal en fait ?


    • V_Parlier Le 25 septembre 2016 à 17h00
      Afficher/Masquer

      “Qui donc a intérêt à nous faire croire (à nous pauvres babaches) que tout ce qui irait mal , irait bien en fait … et que à cause de cela … tout irait très très mal en fait ?”

      Et d’ailleurs moi j’ai plutôt tendance à percevoir que la TV veut au contraire nous persuader que tout va s’arranger alors qu’il n’en est rien. C’est grave docteur? 😀 Quand on nous montre à outrance et en boucle un unique problème à un seul moment, c’est juste pour faire oublier les autres! En effet je suis aussi très déçu par cette vidéo, alors que les autres de la même chaîne m’avaient plutôt plu dans l’ensemble (même si je n’étais déjà pas à 100% d’accord).


    • Tunkasina Le 28 septembre 2016 à 10h53
      Afficher/Masquer

      Je comprend pas trop.

      Vous êtes en train de défendre le fait que les mass médias dominant aurait une vision parfaitement réaliste du monde qui vous entoure ?

      Alors de quoi vous inquiétez vous ? Souriez, la majorité de vos concitoyens n’en sortent de toute façon jamais !


  9. David D Le 25 septembre 2016 à 12h11
    Afficher/Masquer

    La vidéo est bien faite et agréable à regarder, avec des astuces à choper en étant attentif “les seins à l’air, la France a peur”, le déguisement est scotchant avec la cagoule, les lunettes, l’alter ego du costard noir au blanc gris métallisé, mais tout ne me convainc pas dans l’argumentation. Par exemple, les statistiques sur la peur, de quelle logique relève-t-elle. 39% de non télévores a peur et cela monte à 52% de télévores dans des cas où le risque réel serait de 1%. Pour moi, ça ne veut rien dire. 39% ou 52% de gens peuvent avoir peur d’un endroit sans se dire qu’une personne sur cent va avoir des ennuis, non seulement parce que la conduite prudente diminue le risque, mais si une personne sur cent y passe c’est que le danger est déjà extrême. Je ne comprends pas ces chiffres. Je vois qu’ils citent Bourdieu, Deleuze, des sociologues américains. Ce son des références dont je me méfie. Bourdieu qui explique des lapalissades parfois d’ailleurs…


  10. Pegaz Le 25 septembre 2016 à 12h21
    Afficher/Masquer

    La majorité ne font rien de plus avec ce que l’on appelle « information » que de l’absorber comme n’importe quel produit de consommation. On s’informe pour être au courant ! Peu d’effort à faire, elle est à portée et viens à nous par ses multi-canaux. Les temps de liberté, détente et repos étant limités, la majorité s’en satisfera sans y consacrer plus de temps. A ce consensus informel sur les réalités prédigérées viennent s’additionner les présupposées des fictions. ( Die Hard 5 : Février 2013 – CIA, Russie, Ukraine.)

    Les séries bien plus addictives et de plus en plus en relation avec divers thèmes de société.

    Blindspot : USA, sortie simultanée en Suisse, Belgique et France le 13 septembre 2016 sur TF1, 5,22 millions de téléspectateurs, soit 13,3% de l’audimat

    Loin de chez nous : France, diffusée sur France4, 19 septembre. Episode 1 « Odessa »

    Loin de chez nous est également un chant militaire
    https://www.youtube.com/watch?v=c5w5f-LcHnE


  11. Louis Le 25 septembre 2016 à 12h34
    Afficher/Masquer

    Ce qui m’a le plus choqué dans ce reportage c’est que les Français passent 4h par jour devant la télé.

    Je suis bien content de ne plus en avoir depuis 10 ans.


    • rastignac Le 25 septembre 2016 à 13h59
      Afficher/Masquer

      il faut relativiser. souvent la télé est allumée..en bruit de fond. Les personnes agées ou isolées ont l’impression d’avoir du monde à la maison et s’endorment devant.elles sont souvent incapables de dire ce qu’il y a eu comme émission


      • sg Le 25 septembre 2016 à 22h20
        Afficher/Masquer

        Il faut aussi relativiser car ils ont probablement utilisé le même échantillon que pour l’audimat, et le meme système, si ous lisez sur leur site web vous verrez que l’échantillon est faible (à peu près 1000 personnes) et preselectionnes. Cela explique aussi pourquoi certaines émissions nulles ont un audimat important: l’échantillon ne représente pas bien la population (mais il favorise les grandes chaînes et les émissions de divertissement, donc leurs gros clients).
        En fait l’audimat ne sert probablement qu’un intérêt de manipulation de l’envie, de façon analogue aux hits parades musicaux (voir vidéo de Gull à ce sujet d’ailleurs).


  12. Louis Robert Le 25 septembre 2016 à 14h26
    Afficher/Masquer

    Cette peur exacerbée que créent en nous tout particulièrement les médias officiels (et tous les autres qui leur font écho) ne fait pas de doute et sert de puissants intérêts, à commencer par ceux des médias eux-mêmes. Pourtant, il me semble que cette peur demeure le plus souvent très superficielle, à fleur de peau, et mal orientée, loin des véritables objets de crainte, de leurs causes et de leurs conséquences. Je crains bien davantage ce que ces médias choisissent d’ignorer ou dont ils parlent si peu et si mal.

    Alors que menacent la guerre (nucléaire?) aux frontières de la Russie et de la Chine, le développement, la production et le commerce d’armes toujours plus terrifiantes; alors que sont détruits l’un après l’autre et par nos soins des pays entiers, que les morts et les réfugiés se comptent par millions (ces derniers cheminant y compris sur les routes de l’Europe où les murs barbelés prolifèrent); alors que sévit la colère terroriste vengeresse; alors que s’accélèrent les changements climatiques, la destruction de l’environnement et la disparition des espèces…

    La France a peur? Pas seulement. Et pourquoi pas?


  13. Toff de aix Le 25 septembre 2016 à 15h28
    Afficher/Masquer

    Ça me fait penser à l’argument que j’oppose systématiquement à celui ou celle qui commence à radoter sur “l’insécurité” : éteignez votre télé et sortez faire un tour dans le vrai monde. En général ça énerve, car la remise en question de son mode d’appréhension du réel exige déjà de ne pas trop être dans l’ego et le mental. Pas facile pour la majorité de nos concitoyens.. Le meilleur remède est quand même de balancer sa tévé à la poubelle. Mais même suggérer ça, ou avouer en public que vous n’en avez plus depuis des années, vous fait souvent passer pour un original…voyez ou nous en sommes rendus !


    • rastignac Le 25 septembre 2016 à 16h25
      Afficher/Masquer

      oui je sais c’est fou! Le fait pour moi de ne pas avoir de portable me fait passer pour un aventurier !..
      comment ça? tu prends l’autoroute sans avoir de portable? Ouaaiiii mec!


    • V_Parlier Le 25 septembre 2016 à 17h09
      Afficher/Masquer

      Honnêtement, ce n’est pas à la TV que j’acquiers du ressenti sur l’insécurité, c’est quand j’entends ce que me rapportent mes enfants (16 et 19 ans) de ce qu’ils voient sur le chemin de l’école. C’est quand même bizarre que tant de personne tout à coup ressentent “trop personnellement” l’insécurité, quel phénomène d’hallucination collective…


      • Balthazar Le 25 septembre 2016 à 18h49
        Afficher/Masquer

        Oui, la grande manip du ” Il n’y a pas d’insécurité, il y a un sentiment d’insécurité”. Quel enfumage.
        Les agriculteurs qui se font dépouiller leur bétail, c’est dans leur tête, les vaches font croire à un meurtre pour brouiller les pistes et aller passer du bon temps au Club Med.
        Les cambriolages en très forte hausse, un délire de général de la gendarmerie qui regarde un peu trop W9 avec ces enquêtes exclusives.
        Les urgentistes qui se font démolir par des gens un peu trop énervés, c’est du cinéma pour la serie us Urgences bien sûr.
        Les agressions dans le rer, le bus, ou metro…c’est de la propagande du lobby des constructeurs auto français hehehe.
        Hé ho, ça va mieux…mais Alors comment c’était avant ?
        Comme disait O. Delamarche à tous ces politiques guignols qui racontaient “la crise est derrière nous” : retournez vous, vous l’aurez en pleine face !


        • Balthazar Le 26 septembre 2016 à 10h06
          Afficher/Masquer

          Pour finir, bien sûr que les gens de pouvoir qui possèdent les chaînes TV orientent (essaient en tout cas) le débat vers ce qui les arrangent eux.
          Il est bien plus intéressant pour les Maîtres que la populace ait peur de se faire violer-poignarder-tabasser-détrousser et qu’elle se renferme plutôt que de voir des initiatives Nuit debout ou les Indignés se développer.
          Que 10 familles possèdent autant que 50 % de la population, cela ne gêne pas les médias et du coup, cela ne gène personne. On se préoccupe plus de ne pas finir dans les 20% de pauvres.
          La mise en place d’un modèle social très répandu sur le continent africain (une poignée de nababs protégée par une horde de fonctionnaires qui se gave pendant que les 90% restants cherchent à se procurer leur ration d’eau et de pain pour la journée), c’est maintenant !


        • Tunkasina Le 28 septembre 2016 à 11h00
          Afficher/Masquer

          Nan mais franchement….
          Combien exactement de vol de bétail à l’échelle du pays ?
          Son évolution sur 20 ans ?

          De même pour les cambriolage ?
          Tiens à ce sujet, une recherche google rapide :

          Je tombe sur un article, il titre : ” Délinquance. Les cambriolages en forte hausse “. Puis dans son corps, il précise “+5.1% sur deux mois” a ouais, la vache c’est la folie. Une hausse de maboul sur une période bien large qui permet de prendre du recul…

          Bien entendu, homicide en baisse , vols de voiture en baisse, etc, et bien… Cela ne fait pas le titre, et n’est dit que tard dans l’article.

          Convainquez moi, si vous le voulez, mais sortez moi des chiffres significatif, sur une tendance longue .


      • Tunkasina Le 28 septembre 2016 à 10h56
        Afficher/Masquer

        Ben admettez quand même que vos enfants ne sont pas représentatif de la totalité du pays, franchement.

        Peut être que votre quartier souffre d’insécurité.
        Pour ma part, à Lyon, je ne trouve pas qu’une insécurité galopante rôde, quand bien même je zone parfois aux Minguettes.


  14. Krystyna Hawrot Le 25 septembre 2016 à 20h16
    Afficher/Masquer

    J’ai bien aimé le documentaire. C’est vrai que c’est reposant de ne plus avoir la télé (depuis 2003 et avant je ne regardais qu’occasionnellement). Je ne supporte plus ni le bruit de fond ni le télescopage rapide d’images. Justement je ressens cette angoisse dès que je vois la télé quelque part et j’essaye de l’éviter. Et on ne perd rien puisqu’on a tout sur internet, une meilleure information, interactive et en plus des films en streaming gratuits! C’est vrai que le cinéma me manque parfois, mais je ne supporte plus le rythme des films de plus en plus calqués sur la télé; Cela ne veut pas dire que je ne suis pas informée ou pas consciente, mais c’est vrai aussi que cela me permet de me sentir moins impuissante. Le problème de cette angoisse induite par le télé, est l’impuissance politique acquise.


  15. Spipou Le 25 septembre 2016 à 21h17
    Afficher/Masquer

    Il existe une étude beaucoup plus surprenante, dont le sujet est voisin mais pas tout à fait identique.

    Lorsque l’on a installé la télévision aux Etats-Unis, de nombreux états ont retardé cette installation de plusieurs années afin d’attendre que des normes techniques nationales unifiées soient établies.

    Plus tard, des chercheurs ont étudié les taux de délinquance 20 après la mise en service de la télévision, et se sont aperçus avec stupéfaction qu’ils augmentaient brutalement (j’ai oublié le pourcentage, mais ça devait être de l’ordre de 20% environ) exactement 20 ans après le début de la couverture télévision dans chaque état concerné. Or, surtout dans les années 40 – 50, il est peu probable que les enfants américains d’alors, et encore moins les nourrissons, aient pu regarder des films d’horreur, pornographiques ou faisant l’apologie du crime, ou des reportages sur des catastrophes ! La conclusion, pour le moment et n’ayant pas d’autre hypothèse concluante, est que cela a été provoqué par le simple fait de voir la boîte à images animées à tout moment, indépendamment du contenu des programmes.

    Source : SuperFreakonomics, de Steven D. Levitt et Stephen J. Dubner. Une mine d’informations et de réflexion.


    • sg Le 25 septembre 2016 à 22h29
      Afficher/Masquer

      Sur ce même thème, il y a des études sur l’impact de l’insertion de la tv dans des îles ou population indigènes qui n’y avaient pas accès avant. C’est assez impressionnant de voir les changements, entre autres culturels, importants après l’arrivée de la tv. Je n’ai pas la ref là , mais c’est pas difficile à trouver.


    • bourdeaux Le 26 septembre 2016 à 21h25
      Afficher/Masquer

      « La conclusion, pour le moment et n’ayant pas d’autre hypothèse concluante, est que cela a été provoqué par le simple fait de voir la boîte à images animées à tout moment, indépendamment du contenu des programmes. » Doit-on en conclure que nos chercheurs s’étaient fixé comme objectif d’établir à tout prix une corrélation entre la TV et l’évolution de la délinquance ? Vraiment, ce type d’étude scientifique est à mes yeux de la supercherie. A ce compte-là je me fais embaucher au CNRS et me fais fort de vous établir un lien entre l’apparition de la culture de l’oignon au Guatemala et la mortalité infantile, ou entre la création de Vulcania et les statistiques de crimes sexuels dans la bonne ville de clermont-ferrand…
      Pour finir, je suis sidéré par l’idée de ces brillants chercheurs : « indépendamment du contenu des programmes » ; c’est ça leur trouvaille ? Continuons à diffuser 35 fictions par semaines avec des tueurs bien velus et des flics borderline, y’a pas de souci ça change rien… Et puis mettez aussi secret story, ça lobotomise pas du tout notre jeunesse…heureusement qu’on a des chercheurs, hein ?…


  16. Anarkine Le 25 septembre 2016 à 22h53
    Afficher/Masquer

    Rien à voir avec l’article mais en ce moment (25 septembre à 22h30) un reportage très intéressant sur la 5 intitulé “Intox : Irak, une véritable imposture”.
    Un documentaire vérité qui serait la bienvenue sur Les-crises je pense.


    • Pegaz Le 26 septembre 2016 à 00h04
      Afficher/Masquer

      Il y a également « Guerre, mensonges et vidéo »

      Douze ans après le déclenchement du conflit, François Bringer, journaliste spécialiste des États-Unis, explore la machine de guerre montée par les hauts responsables de l’administration américaine pour légitimer à la fois juridiquement, politiquement et moralement l’intervention en Irak…

      Ce documentaire retrace le cheminement de la stratégie néoconservatrice de l’administration Bush, avec ses retombées économiques et politiques, pour déclencher ce qui ressemble à une guerre d’agression.

      Une coproduction LCP-Assemblée nationale


  17. Olivier Le 26 septembre 2016 à 07h15
    Afficher/Masquer

    Sans vouloir Spamer, j’aimerais soulever un dernier point important.
    Au delà du sujet cause-conséquence, la forte présence des faits divers dans les médias induit un effet délétère : la banalisation de la violence. Un phénomène déjà bien étudié des chez les jeunes et leur rapport aux jeux vidéos.

    Cette banalisation nous conduit a trouver normal des situations qui devraient normalement nous révolter. C’est ainsi que qu’un fait divers nous relatant un get-apen contre des pompiers nous semble quotidien et dans la norme. En revanche, que la population en colère descende sur le lieu du drame pour y manifester de la colère nous heurte et met les médias vent debout sur le sujet (Ajaccio 2015).

    Il y aurais des réflexions intéressantes à mener sur ce sujet. Je me demande pour ma part si cette accoutumance ne contribue pas en quelques sorte à maintenir la sociéte dans une stase, tout en faisant dire à certains, victime de cette accoutumance, que – non – la société n’est pas si violente.


  18. Pinouille Le 26 septembre 2016 à 14h56
    Afficher/Masquer

    Je me suis toujours demandé comment pouvait se dérouler une réunion de rédaction pour cadrer les sujets à aborder au JT. Comment la pression de l’audimat l’emporte pour préférer la diffusion de sujets générateurs de stress et susciter l’émotion primaire, plutôt que d’aborder ces mêmes sujets avec recul, analyse factuelle et pédagogie.

    Lorsqu’un directeur de chaîne privée était questionné sur ses goûts, il répondait aimer l’opéra, la musique classique, les grands philosophes… et avait admis ne pas être lui même le cœur de cible des émissions qu’il diffusait. Je reste persuadé que derrière l’habileté de sa réponse à cette question très orientée se cache le nihilisme dans sa forme la plus pure, voire un mépris certain envers la populace… qu’il contribue activement à maintenir dans son “ignorance”.

    Force est de constater que le choix, même imparfait, existe: Arte, LCP, BFM Business, etc
    Or, les audiences des chaînes indiquent que le choix naturel du peuple se porte sur les programmes des chaînes commerciales.

    Bon je vous quitte, Touche pas à mon poste commence.


    • Tunkasina Le 28 septembre 2016 à 11h06
      Afficher/Masquer

      T’as jamais vu la vidéo de Pujadas qui constate le 11/09 ?

      https://www.youtube.com/watch?v=mnV_b_R8bV8

      Je suis sûr que ce qu’il se passe dans une rédac n’est pas très éloigné ….


  19. christian gedeon Le 27 septembre 2016 à 11h40
    Afficher/Masquer

    Rien de nouveau sous le soleil…avant c’était comme çà ans les rédactions des radios et des journaux…la “télé ” n’est responsable de rien,pas plus que You truc et machin…c’est la fin de l’esprit critique,programmé dès M. Haby et poursuivi sans relâche depuis par les gouvernements successifs,qui porte ses fruits empoisonnés.Quand je vous dis qu’il n’y a ni droite,ni gauche,mais le même but poursuivi depuis la triste fin de M. Pompidou…la bêtification des nouvelles générations.le but évident est d’empêcher les gens de “penser “… de les soumettre à une telle avalanche “d’informations “(sic!) que le vrai et le faux ne soient plus distincts…Mais je suis optimiste,et je suis persuadé que ces tristes manœuvres sont vouées,in fine,à l’échec.


Charte de modérations des commentaires