Source Ecorama, Olivier Berruyer, 18/04/2017

Dollars, monnaie chinoise, taux bas, Fed, Janet Yellen : dans l’entretien qu’il vient de donner au Wall Street Journal, Donald Trump fait un virage à 180 degrés avec tout ce qu’il a pu affirmer pendant sa campagne présidentielle. L’analyse d’Olivier Berruyer, auteur du blog les-crises.fr. Ecorama du 18 avril 2017, présenté par David Jacquot sur Boursorama.com.

Source Ecorama, Olivier Berruyer, 18/04/2017

---

31 réponses à [Vidéo] Quand Donald Trump mange son chapeau…

Commentaires recommandés

Kiwixar Le 19 avril 2017 à 05h00

L’oligarchie occidentale est en train de patiemment mettre en place la post-démocratie : la “gouvernance”. Une dictature oligarchique, mais bien enrobée au niveau marketing (“les peuples infantilisés par leur paresse ne savent pas décider ce qui est bon pour eux”).

Pour cela, il lui faut l’état d’urgence permanent, et quelques décennies de dirigeants bouffons pires les uns que les autres (Narkozy, Hollande, voire Micron), savamment mis en place par les merdias à leur botte (Clinton, W, Obama), ou bien rapidement recadrés comme Trump. Bientôt, ils vont nous dire que finalement la “gouvernance” de type chinoise (une IQcratie), c’est bien mieux que le “régime” russe handicapé par sa Douma, ses médias débatteurs et libres, ses élections avec webcams évitant les fraudes, et sa Constitution similaire à la 5e république française.

  1. Francois Legault Le 19 avril 2017 à 02h32
    Afficher/Masquer

    Il n’y a rien de bon à négocier avec les américains.
    La politique étrangère américaine est tellement prévisible, les membres de l’OTAN sont complices de tous ces crimes.
    Si le tandem Russie / Chine tient bon, le multipolaire sera inévitable pour les USA.


  2. Kiwixar Le 19 avril 2017 à 05h00
    Afficher/Masquer

    L’oligarchie occidentale est en train de patiemment mettre en place la post-démocratie : la “gouvernance”. Une dictature oligarchique, mais bien enrobée au niveau marketing (“les peuples infantilisés par leur paresse ne savent pas décider ce qui est bon pour eux”).

    Pour cela, il lui faut l’état d’urgence permanent, et quelques décennies de dirigeants bouffons pires les uns que les autres (Narkozy, Hollande, voire Micron), savamment mis en place par les merdias à leur botte (Clinton, W, Obama), ou bien rapidement recadrés comme Trump. Bientôt, ils vont nous dire que finalement la “gouvernance” de type chinoise (une IQcratie), c’est bien mieux que le “régime” russe handicapé par sa Douma, ses médias débatteurs et libres, ses élections avec webcams évitant les fraudes, et sa Constitution similaire à la 5e république française.


    • Pierre Fortin Le 22 avril 2017 à 18h27
      Afficher/Masquer

      Dans le même esprit que votre commentaire, il faut écouter l’entrevue de Peter Dale Scott sur ThinkerView : https://thinkerview.com/interviews/interview-de-peter-dale-scott/

      Le vieux et patient chercheur dresse un tableau très étoffé de ce qu’il nomme le “Supra monde” et que vous appelez “oligarchie occidentale”. Il permet de jeter un peu plus de lumière sur ceux qui gouvernent vraiment ce monde qui nous échappe.


  3. kasper Le 19 avril 2017 à 05h39
    Afficher/Masquer

    Désolé pour le hors sujet, mais je voudrais signaler ce texte absolument hallucinant parut comme il se doit dans l’immonde:

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/04/18/25-nobel-d-economie-denoncent-les-programmes-anti-europeens_5112711_3232.html

    25 lauréats du prix de la banque de Suède, rien que ca, pour une liste absolument indigente de lieux communs, sans aucun argument. Aucun risque d’un argumentaire construit d’ailleurs, puisque l’article entier fait 30 lignes… Je suis sur que n’importe quel lecteur assidu de les-crises est en mesure de démonter ce texte point par point et de mettre ses auteurs en PLS, bien alignés.

    A lire absolument, ne serait ce que pour le plaisir de se sentir plus malin que 25 prix nobels 😉


    • Dids Le 19 avril 2017 à 08h11
      Afficher/Masquer

      Nobel : une marque infâme comme une distinction honorifique d’allégeance à la pensée unique : faschocratique , dogmatique , guerrière. Une prime pour les bons et loyaux services rendus et un acompte pour les missions d’évangélisation à suivre pour les masses béates hypnotisées !


    • Eric83 Le 19 avril 2017 à 08h59
      Afficher/Masquer

      La tribune éditée par le Monde est effectivement indigente parce que son but n’est absolument pas de convaincre sur la base d’une argumentation développée.
      Cette tribune repose uniquement sur l’argument d’autorité que représentent les 25 économistes-nobels. Les “sachants” ont parlé, c’est suffisant, circulez…

      Cette tribune du Monde a été relayée dans la foulée par les autres médias MSM comme le Figaro, Challenges, l’Express, Ouest-France…médias défendant bec et ongles une politique européiste/atlantiste.

      Cela soulève donc le problème majeur de l’ingérence US – via cette tribune relayée – dans l’élection présidentielle française car il ne vous aura pas échappé qu’un seul français est signataire de cette tribune et que la quasi totalité des 24 autres signataires sont américains.

      Imagine-t-on 2 secondes une telle tribune dans un grand journal US, lors des élections américaines, avec un seul signataire américain et 24 économistes étrangers ? Bien entendu, non, tous les journaux US et les politiciens de tous bords s’offusqueraient d’une ingérence étrangère.

      Mais en France, cela ne pose manifestement aucun problème, ni aux politiciens, ni aux médias.


    • Libraire Le 19 avril 2017 à 09h48
      Afficher/Masquer

      Ces types n’ont probablement pas lu le livre de leur collègue français Maurice Allais, prix Nobel 1988 qui proposait une Union européenne fondée sur une base démocratique et contre le libre échange mondialiste, ce qui ne peut plus se produire désormais, grâce à leurs traités iniques adoptés en méprisant la démocratie. S’appuyant sur l’anti démocratie ils viendraient donner au peuple français des leçons de démocratie!
      En ne proposant aucun argumentaire véritable, opposable au programme économique proposé, (pourtant il existe biens des points de controverse possible) leur médiocrité primaire est l’occasion de porter à contrario des voix au candidat qu’ils veulent attaquer, il s’agit d’une ingérence inadmissible dans le déroulement des élections françaises par un groupe d’influence étranger. Porté par un journal collabo.


      • kasper Le 19 avril 2017 à 12h34
        Afficher/Masquer

        Stiglitz n’a manifestement pas lu son propre bouquin, publié l’an dernier, ou il proposait d’en finir avec l’Euro ^^

        ( https://www.letemps.ch/economie/2016/09/19/joseph-stiglitz-prone-fin-leuro )

        J’imagine qu’il fut pris d’effroi en découvrant que son livre inspirait l’extrême droite fancaise, et qu’il s’est dépêché de signer la première tribune venue pouyr se dédouaner. Parce que servir de justification a MLP, c’est un coup a finir dabs un decodex, ca madame.

        Comme quoi la police de la pensée par association par la méthode Fourest/Laurent, ca marche.


        • Pierre Tavernier Le 19 avril 2017 à 13h32
          Afficher/Masquer

          Stiglitz conseille d’en finir avec l’Euro, non avec l’Europe. Mais effectivement l’article du Monde présente des raccourcis fâcheux, notamment celui de laisser entendre que son opinion est une vérité universelle car intégralement soutenue par “la communauté des experts”


          • Kiwixar Le 19 avril 2017 à 13h50
            Afficher/Masquer

            Pour sortir de l’euro, un pays est obligé de sortir de l’UE. J’offre un pack de bière belge à l’eurocrate qui a eu l’idée d’inclure cette condition dans les traités.


  4. francois Marquet Le 19 avril 2017 à 09h40
    Afficher/Masquer

    Ah le prix Nobel, bien discrédité après l’attribution de celui de la paix à Obama, 12 jours après son investiture. Même Fox News s’en était ému, c’est dire:
    http://www.foxnews.com/opinion/2009/10/09/tommy-seno-obama-nobel-prize-win.html
    Mais que le seul président américain ayant passé l’intégralité de sa présidence en guerre reçoive un prix portant le nom de l’ l’inventeur de la dynamite ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Dynamite) est plutôt savoureux.


    • Nobbs Le 19 avril 2017 à 11h48
      Afficher/Masquer

      Celui de la Paix est peut-être le plus discutable, de là à discréditer tous les autres, je ne sais pas.

      Je suis impatient de lire l’analyse de M. Berruyer, vu qu’il utilise souvent l’argument des Nobel d’Economie “de tous bords politiques” pour appuyer le non-sens qu’est l’euro.

      La dernière mention en date est, me semble-t-il, la vidéo n°3 des Econoclastes
      (https://www.youtube.com/watch?v=dErHus_miMQ)


  5. LEVACHER Le 19 avril 2017 à 10h17
    Afficher/Masquer
    • Kiwixar Le 19 avril 2017 à 11h58
      Afficher/Masquer

      En appuyant de manière prolongée sur la video, on a un menu contextuel incluant « Audible » ou « Rendre audible ».


  6. Eric83 Le 19 avril 2017 à 10h32
    Afficher/Masquer

    Trump a renié ses principaux engagements de campagne en quelques jours. Ce retournement aussi brutal qu’inattendu, touchant notamment aux domaines géopolitique, politique, économique, monétaire, financier…, est totalement déroutant.

    En écartant l’hypothèse de sénilité précoce avancée par certains “observateurs” et restant dans le champ de la rationalité, je propose une hypothèse sur les raisons du changement de cap de Trump.

    Trump a montré durant toute la campagne électorale sa force de caractère, sa ténacité, son intelligence… pour parvenir à être élu en défendant un programme “anti-système”.

    Dès son arrivée à la MB, il a tenté de mettre en oeuvre deux lois fondamentales concernant l’immigration et le système de santé. Il s’est heurté, y compris chez les Républicains, à une opposition frontale qui l’a fait échouer.
    D’autre part, il a dû batailler depuis son élection – et même bien avant – contre les allégations du “camp du bien” de soutien – voire plus – de la Russie à sa candidature.
    Il fait également face aux néocons va-t-en guerre qui le poussent à toujours plus d’interventions militaires – sachant que son VP lui-même fait partie des néocons. Suite en dessous.


    • Eric83 Le 19 avril 2017 à 11h00
      Afficher/Masquer

      En 3 mois, Trump a pris la mesure des forces contraires colossales qui s’opposent à la conduite de la politique pour laquelle il a été élu et qu’il risquait une procédure “d’impeachment”.
      Trump a également perçu que l’effondrement économique US, inéluctable, s’accélère et que l’effondrement financier frappe à la porte.
      Dans ce contexte, il n’entend nullement porter la responsabilité de l’effondrement US, d’où son volte-face afin de poursuivre la politique néolibérale-néocon conduite par ses prédécesseurs depuis des décennies sous l’autorité du Deep State.
      Le “ménage” qu’il a accepté de faire autour de lui, notamment Flynn et encore plus Bannon son ex-principal conseiller, laisse le champ libre à la politique néolibérale-néocon et donc la responsabilité à cette équipe.


  7. Renaud 2 Le 19 avril 2017 à 11h02
    Afficher/Masquer

    Cette façon de manger son chapeau ressemble plutôt à un homme s’avouant vaincu par des éléments de l’Etat profond. Il a essayé de mener à bout ses réformes, mais la pression de ces éléments et des médias mainstream ont fini par le faire céder. Le fait qu’il donne une interview au Wall Street Journal est ainsi emblématique de ce renoncement à ses promesses de campagne. Au passage, je trouve assez affligeant que ce monsieur de Boursorama appelle ces promesses “post-vérité” et ce retournement de veste “realpolitik”…


  8. PasUneBrebis Le 19 avril 2017 à 11h15
    Afficher/Masquer

    Et l’on découvre que D. Trump est instable, impulsif, incompétent, et l’on découvre qu’un tel énergumène à la tête première puissance est désastreux. Quelle surprise vraiment, c’est sûr qu’on ne l’avait pas vu venir celle là..


    • Kiwixar Le 19 avril 2017 à 12h26
      Afficher/Masquer

      Pour le moment, il a réussi 6 prouesses : (1) il a été nominé pour son parti (2) il a été élu (3) il ne s’est pas fait assassiner comme l’ont été 10% des présidents zuniens (4) il n’a pas été destitué (5) les US ne sont pas en guerre chaude avec la Russie (6) aucun scandale de braguette avec une stagiaire de la Maison-Blanche. Si dans 4 ans, on est dans la même situation concernant le (5), ce sera dejà pas mal comparé à une présidence Hillary.


    • redge Le 19 avril 2017 à 13h54
      Afficher/Masquer

      Soyons prudent: si Mr président Trump était stable et se montrait “compétant” donc très prévisibles: il ne serait plus président (par destitution, bombe, maladie, balle etc..). Donc j’hésite soit ce président est un énergumène dégénéré soit il est se rend imprévisible volontairement pour atteindre ses objectifs prioritaires. Ce qui est sur c’est qu’il ne pourra pas tenir toutes ces promesses de campagne mais ça tous les présidents le font aussi…


  9. RD Le 19 avril 2017 à 11h45
    Afficher/Masquer

    Un président quelqu’il soit n’est qu’une petite partie d’une gigantesque machine. La plupart de ces déclarations sont destinées non pas au peuple ou au monde mais aux différents états profonds, qui seuls ont les clés pour comprendre les messages.


  10. John B Le 19 avril 2017 à 12h03
    Afficher/Masquer

    Le pire c’est que même moi qui me considère comme extrêmement sceptique envers les politique, enfin dans le sens ou je sais très bien qu’ils mentent comme des arracheurs de dents, j’avais quand même un infime espoir … et je m’en veut d’avoir été aussi naïf, même un tout petit peu.

    Comme beaucoup (même ici), j’ai voulu me raccrocher à cet infime espoir, qu’il ferait et se tiendrait à ce qu’il avait annoncé, au moins un peu. Quelle bêtise … mais cela montre bien à quel point on est désespéré, pour en arriver à croire (même avec beaucoup de doutes) qu’un gars comme Trump, sachant ce qu’il est et d’où il vient, serait différent des autres … pourtant je l’ai dis et répété, c’est un candidat à la présidence US et il va dire ce qu’il faut pour se faire élire.

    Y’a vraiment, mais vraiment aucun espoir qu’un quelconque changement vienne des instances officielles et du système actuellement mis en place. Comme disait Coluche “Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit.”

    Le problème avec Trump, c’est qu’avec l’infime espoir, y’avait un très (trop?) gros risque derrière … je redoute sincèrement ce qu’il nous prépare pour l’avenir, ca sent pas bon …


  11. tchoo Le 19 avril 2017 à 12h19
    Afficher/Masquer

    L’etat profond américains à gagné et à retourné TRUMP qui fer la même chose que les autres
    son élection est une immense tromperie pour ceux qui ont cru en son discours
    quand à nous, rien ne change et rien à attendre des zuniens si ce n’est encore plus de chaos, de guerre, de terrorisme et de malheur


  12. serge Le 19 avril 2017 à 15h54
    Afficher/Masquer

    Trump est un milliardaire américain et comme tous ses compatriotes locaux de même niveau n’a pas dû assister depuis longtemps à une soupe populaire ou emprunter un pont dans la Rust Belt. Enfin président, une sorte de bâton de maréchal pour un “winner”, quelques conseillers ont fini par lui dire avec quelques courbes que les US n’allaient pas bien et que les autres pays commençaient franchement à envisager de se passer d’eux. Damned! Je soir mon colt et ma bible et je repars en campagne pour le bien de l’humanité. Rien de plus. Le far west ne s’arrête pas à Los Angeles…


  13. Ubu Le 19 avril 2017 à 16h01
    Afficher/Masquer

    Ce que je trouve intéressant, c’est la vidéo suivante qui concerne le CAC40, où le type de Natixis ne parle que de “4” candidats “prophétiquement” annoncés comme gagnants potentiels….
    La messe est dite !


  14. anne jordan Le 19 avril 2017 à 17h40
    Afficher/Masquer

    OUF !
    O.B. vient de me redonner une bouffée d’optimisme :
    puisqu’il a suffi à Xi Ping de rappeler à Trump que la Corée , c’était la Chine , sans doute Poutine va t il pouvoir convaincre le Donald que la Crimée , c’est la Russie !


  15. MIZZGIR Le 19 avril 2017 à 18h09
    Afficher/Masquer

    Les temps ne sont pas mûrs pour le changement.

    Le “système” est certes piégé dans ses propres contradictions, mais il reste encore assez puissant pour retourner ou au moins désarmer quasi infailliblement ses opposants.

    Je salue le courage de ceux, à supposer qu’ils soient sincères – ce qui n’est probablement pas le cas de tous – qui prétendent le combattre ouvertement, car ils seront impitoyablement démolis, retournés, et devront boire le calice jusqu’à la lie.

    L’oligarchie rapace en profitera même pour leur faire porter la responsabilité de choses dont elle est la seule responsable. Quelle aubaine pour elle !

    Elle n’attend même que ça : que les authentiques forces d’opposition diverses et variées se grillent définitivement en attaquant frontalement beaucoup trop tôt, lui donnant ainsi l’opportunité de les mater pour longtemps.

    Inutile donc de s’étonner de ce qui arrive aujourd’hui à un Trump, et demain à un Mélenchon ou une Le Pen si jamais il ou elle était élu(e).


    • tchoo Le 19 avril 2017 à 22h53
      Afficher/Masquer

      m’enfin
      Trump se rend sans avoir combattu
      prouvant par là qu’il n’était rien
      ce que beaucoup nous supposions
      donc pas de surprise
      comparer l’incomparable de vaut pas démonstration, ni vérité


  16. RGT Le 19 avril 2017 à 22h29
    Afficher/Masquer

    Je ne peux malheureusement pas visionner la vidéo.
    J’ai le message suivant : “Error loading player: No playable sources found”.

    Suis-je le seul dans ce cas ?

    À moins que mon vieux PC de récupération ne soit beaucoup trop vieux (> 10 ans) ?

    Il est temps que je me mette en chasse d’un “nouveau” en faisant les poubelles de mes relations.
    Dommage, il fonctionne à la perfection, il est très rapide avec un Linux “bien affûté” et il est très peu gourmand en énergie.


  17. ThomBilabong Le 20 avril 2017 à 07h03
    Afficher/Masquer

    Aucun son sur cette vidéo . Ni ici ni sur le site Ecorama. Sur iPhone 6, je précise. C’est normal ?
    [Modération : Le son fonctionne sur PC sur Les-Crises.fr et sur Boursorama.]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charte de modérations des commentaires