Les Crises Les Crises
25.mars.201725.3.2017 // Les Crises

[Vidéo] Emmanuel Todd sur Donald Trump chez Taddéi

Merci 6
J'envoie

Source : Youtube, Hier Aujourd’hui Demain, 21-01-2017

Frédéric Taddéi reçoit l’essayiste Emmanuel Todd pour évoquer l’élection de Donald Trump dans l’émission “Hier, aujourd’hui, demain”, le 15/12/2016

Source : Youtube, Hier Aujourd’hui Demain, 21-01-2017

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Papagateau // 25.03.2017 à 03h01

Du sub-liminal qui se voit come le nez au milieu de la figure avec les images projetées sur les cubes.
Pour dire :
– Sur une première image, on voit D. Trump, bouche ouverte, qui se gratte l’arrière du crâne avec le coude levé dans un mouvement à l’allure simiesque.
– Sur une 2ème image, on voit D. Trump la main sur la tête d’une femme décharnée et agenouillée devant lui qui est debout (qu’est-ce que ça vous évoque ?).
– La 3ème image est celle d’A. Merkel avec un dossier à la main (ça fait sérieux) , elle a le corps de profil mais la tête tournée vers nous, et nous regarde avec un soucieux ou attentif.

Je ne pense pas avoir vu d’autre image projeté sur les cubes.
Conclusion : le vrai sujet est le média.

39 réactions et commentaires

  • Papagateau // 25.03.2017 à 03h01

    Du sub-liminal qui se voit come le nez au milieu de la figure avec les images projetées sur les cubes.
    Pour dire :
    – Sur une première image, on voit D. Trump, bouche ouverte, qui se gratte l’arrière du crâne avec le coude levé dans un mouvement à l’allure simiesque.
    – Sur une 2ème image, on voit D. Trump la main sur la tête d’une femme décharnée et agenouillée devant lui qui est debout (qu’est-ce que ça vous évoque ?).
    – La 3ème image est celle d’A. Merkel avec un dossier à la main (ça fait sérieux) , elle a le corps de profil mais la tête tournée vers nous, et nous regarde avec un soucieux ou attentif.

    Je ne pense pas avoir vu d’autre image projeté sur les cubes.
    Conclusion : le vrai sujet est le média.

      +59

    Alerter
    • Papagateau // 25.03.2017 à 03h25

      Tout ça c’est 6 mois après les élections américaines, donc il est élu, c’est fini. Donc pourquoi tant de haine ?
      Il est vrai que c’est aussi un mois avant les élections françaises …
      Du temps de message de quel(s) candidat(s) cela sera-t-il décompté ?

        +23

      Alerter
      • alan bic // 25.03.2017 à 07h26

        ils préparent lhumanité à notre libération par sa destitution programmée

          +7

        Alerter
      • Bourdeaux // 26.03.2017 à 11h54

        Non, l’émission date de décembre dernier.

          +0

        Alerter
  • PaleFace // 25.03.2017 à 03h06

    Autrement résumé : Nous sommes en train de vivre une énième mue civisationnelle, qui est évidemment rejetée par ceux qui bénéficient le largement de l’actuelle.

    C’est ainsi, me semble-t-il, que nous évoluons cycliquement depuis la nuit des temps.

    Reste à en connaître la durée et la portée, et à souhaiter que cette dernière entraînera le moins de souffrance possible..

    Mon pessimisme naturel me dit que l’homme ne sait faire autrement que de s’émanciper dans la souffrance.

    Mon optimisme naturel ne peut qu’espérer que cela soit pour un mieux cette fois encore.

    Un petit point de vue personnel concernant cet entretien : Il existe bien un décalage affligeant entre les visions politiques française et anglo-saxonne, qui n’est effectivement pas à notre avantage.

    Par contre, il me semble que le mécontentement populaire est férocement aligné sur la même séquence temporelle en occident.

    Et il arrive souvent que l’on crie lorsqu’on a le sentiment de ne pas être entendu…

      +20

    Alerter
    • Subotai // 25.03.2017 à 05h11

      “”Par contre, il me semble que le mécontentement populaire est férocement aligné sur la même séquence temporelle en occident.””
      ————–
      Que dire de plus?
      + 10?
      Ils ont voulu la mondialisation, ils l’ont!

        +26

      Alerter
  • Charles-de // 25.03.2017 à 03h08

    Comme les Anglais ont fabriqué avec leurs capitaux le géant qui allait les remplacer (les Etats-Unis), les Etats-Unis ont fabriqué un monstre qui risque fort de les remplacer dans le leadership mondial : la Chine.

      +17

    Alerter
  • Franc-Parleur // 25.03.2017 à 03h44

    Certes François Fillon est parti sur un programme économique Thatchérien. Il prend l’Allemagne comme modèle. Ce n’est pas génial et d’un point de vue social cela fait craindre de la casse. Mais il a déjà mis de l’eau dans son vin, et il en remettra. Du moins défend-t-il une reconquête de l’indépendance de la France et une Europe des nations. Il n’est pas aligné mordicus sur l’OTAN et Bruxelles comme Hamon, Macron et Hollande. Il ne fabrique pas un ennemi Poutine, un ennemi Assad. C’est moins inquiétant pour la paix.
    Même si on ne veut pas quitter l’euro, l’euro ne pourra tenir longtemps.
    Et ce que bidouille Hollande et Macron dans ces élections avec des medias dociles fraîchement acquis par des rachats et un dispositif judiciaire monté de toute pièce (PNF) pour paraît-il moraliser la vie politique, cela n’aide pas les électeurs à faire leur choix l’esprit libre.

      +24

    Alerter
    • RGT // 25.03.2017 à 19h23

      Nous avons depuis toujours 30 ans de retard et le “buzz” actuel des élections le prouve bien.

      Allez, pour en rajouter une couche sur le “Meilleur d’entre tous”, Saint Emmanuel Auréolé par Dieu en personne.

      Petit documentaire sur son parcours par un jeune “Youtuber” talentueux.
      documentaire qui n’est bien sûr pas “fact-checké” à la façon de l’Immonde mais “à l’ancienne” en faisant des recherches longues et patientes dans les documents tout à fait incontestables :

      https://www.youtube.com/watch?v=1xjq2qV5geU

      Les vidéos de “Trouble Fait” sont toujours intéressante et très bien documentées.
      Ce jeune homme mérite qu’on suive avec attention ses explications car elles sont pertinentes.
      et même s’il pourrait parfois lui arriver de se tromper ce ne sera pas pour des raisons partisanes ou obscures.

      Ce que je retiens surtout de ce documentaire, c’est que le “loulou” est surtout un opportuniste chevronné qui ne roule que dans son propre intérêt et qui n’a RIEN À FOUTRE de la vie de “gueux”.
      Tout comme la majorité de ceux qui détiennent ou influencent le pouvoir d’ailleurs.

        +9

      Alerter
  • Enjolras // 25.03.2017 à 04h52

    Autant je souscris à sa critique du libre-échange et à sa critique de l’UE et de l’Allemagne, autant je trouve que Todd est totalement naïf à l’égard de Trump, on le dirait passé de l’anti-américanisme (que je trouvais justifié) à une americolatrie déplacée.

    D’une il présume trop que les discours ce sont les actes. D’autre part, ce n’est pas parce que Clinton a joué sur le vote noir à outrance, qu’il doit balayer d’un revers de main toute la question du racisme américain en tant que sujet de débat politique. Si l’on ne peut que souscrire dans le fait que tout discours économique hétérodoxe a tendu depuis 30 ans à être écarté du débat politique, dans l’autre sens l’économisme politique à outrance est une grave erreur d’analyse.

    Enfin il ne faut jamais oublier que cette grande “démocratie” qu’il admire tant compte 45% d’abstentionnistes pour une élection surmédiatisée. Sans rien dire de cette croyance naïve que les forces de l’argent n’ont pas leur mot à dire, c’est l’antimarxisme primaire de Todd qui ressort, à croire que Trump a les mains totalement libres pour agir. C’est d’autant plus faux que du fait de la masse abstentionniste on ne peut pas présager que Trump puisse s’appuyer sur un puissant mouvement populaire pour imposer à ces puissances d’argent ce qu’il prétend vouloir faire.

      +14

    Alerter
    • millesime // 25.03.2017 à 09h42

      “l’Etat profond” US est à l’oeuvre, leur poulain c’était H.Clinton, de sorte “qu”ils” ne sont pas du tout contents d’avoir perdu, et ils mettrons tout en oeuvre pour soit faire démissionner Trump soit …un accident est si vite arrivé ! souvenons-nous de Kennedy…

        +14

      Alerter
    • Alex // 25.03.2017 à 13h41

      Todd n’a jamais été anti-américain, au contraire il a toujours affirmé se sentir proche des anglo-saxons malgré toutes les critiques qu’il peut formuler à leur encontre. Mais concernant Trump je suis d’accord, on a l’impression qu’il a pris pour argent comptant les promesses et discours de Trump sur l’économie et il écarte soigneusement (volontairement?) ce qui pourrait aller à l’encontre de ses thèses, comme par exemple qu’une des premières mesures de Trump a été de démanteler le si peu de règles qui avaient mises en place après 2008 pour limiter la spéculation financière. Trump n’a peut-être pas tous les défauts du monde (remettre en cause les traités de libre échange est une bonne idée à mon avis) mais ce qui est sûr c’est qu’il est clairement là pour donner plus d’argent au riches (en même temps, c’est sa caste), donc pour accroître les inégalités (qu’il le veuille ou non) et déstabiliser encore plus un système qui ne tourne déjà pas rond. Bien malin celui qui peut déterminer comment tout cela va se terminer.

        +9

      Alerter
      • Mathieu // 27.03.2017 à 12h51

        Parfaitement d’accord avec vous. Autant “l’idée-Trump”, l’idée de remettre les intérêts du peuple américain, et en particulier ceux de la classe moyenne et ouvrière US, au centre de la politique américaine a du sens, autant “l’homme-Trump” semble incapable d’être à la hauteur de son programme. D’abord, on n’est pas persuadé qu’il veuille vraiment faire ce qu’il dit qu’il allait faire (il vient quand même de soutenir la réforme de Ryan sur les soins de santé, qui était clairement au désavantage de ses électeurs), et puis il a l’air complètement incapable de faire de la politique (=de négocier, ne fût-ce qu’avec les élus de son propre camp). Et finalement, si on regarde les gens qu’il a nommé à son gouvernement, on ne voit pas bien comment et pourquoi ces gens vont prendre le parti des classes moyennes et ouvrières contre Wall Street.

        Peut-être qu’il pensait qu’une fois président il aurait réellement le pouvoir de faire ce que bon lui semble, mais ce n’est pas comme cela que fonctionne une démocratie (c’est beaucoup plus compliqué, et heureusement!)

        (Et puis il y a quand même le problème du changement climatique, qui est énorme pour l’humanité, et qu’il considère apparemment comme une fake news.)

        Bref je pense aussi que Todd ne voit que ce qu’il veut bien voir…

          +1

        Alerter
  • LBSSO // 25.03.2017 à 07h12

    E Todd: “D’avance je fais allégeance à Washington”

    Les mots ont un sens:
    “Obligation de fidélité et d’obéissance qui incombe à une personne envers la nation à laquelle elle appartient et le souverain dont elle est sujette.
    Manifestation de soutien, voire de soumission envers quelqu’un, un groupe.”

    Bien sûr , qu’il s’agit d’une boutade provocatrice.Mais au- delà , la pensée d’ET fonctionne comme un aimant dont le monde anglo-saxon ,libéral, constituerait le pôle positif, et l’Allemagne ,autoritaire, le négatif.

    Non ! La France n’est pas une paille de fer issue des mines du Minnesota ou de Fritz Thyssen .

      +17

    Alerter
    • Fritz // 25.03.2017 à 07h16

      Tiens, cette boutade de Todd n’a pas été relevée.

      Les médias seraient restés moins silencieux s’il avait dit :
      “D’avance, je fais allégeance à Moscou”.

        +25

      Alerter
      • François Lacoste // 25.03.2017 à 07h58

        Monsieur Todd ne change pas d’opinion, parce qu’il n’en a pas vraiment.
        Ainsi il se découvre un goût immodéré pour l’atlantisme qui fait plaisir à voir, en tout cas si l’on est soit même immodérément atlantiste…
        Mais n’est-ce pas un goût de même nature qu’il eut pour François Hollande en sont temps?

        Cela dit son raisonnement est intéressant sur la nature de l’élection aux USA.

        Quand à l’homme Trump, qui n’intéresse pas E. Todd, l’histoire enseigne que le représentant des peuple, (n’en déplaise aux européistes irréductibles), est essentiel à la cohésion des peuples partout et toujours…En bien ou en mal c’est une autre histoire, ou plus exactement c’est l’Histoire.

          +3

        Alerter
        • Alfred // 25.03.2017 à 08h43

          Il n’a jamais changé d’opinion et a toujours été atlantiste. Il est fort logique qu’il est soutenu l’Atlantique du moment à l’époque. C’est juste un atlantiste brillant. Ça existe encore les gens brillants.

            +8

          Alerter
        • LBSSO // 25.03.2017 à 08h45

          ET explique que la France est issue de deux traditions :une libérale , mise en avant ,une autre autoritaire,hiérarchisée moins revendiquée (issue du catholicisme).
          Selon lui, notre pays doit se rapprocher du modèle libéral anglo-saxon et non celui autoritaire de l’Allemagne afin que la 2de tradition ne l’emporte sur la 1iere.

          C’est la raison profonde,je souligne profonde, pour laquelle il ne veut pas de l’euro :il craint que la fraction autoritaire française ne trouve une alliée en une Allemagne,qui ne l’est pas moins,et qui domine l’Europe.La France pourrait alors basculer (si ce n’est déjà le cas ?) à nouveau dans un régime autoritaire .

          ET n’a pas un goût immodéré pour l’atlantisme mais pour la démocratie libérale.

          Ma “réflexion” consiste à affirmer que cette question doit être tranchée par le peuple français .Nous pouvons très bien renvoyer dos à dos américains,russes,chinois et allemands et refaire de la diplomatie.C’est également une de nos traditions.

            +10

          Alerter
          • Alfred // 25.03.2017 à 09h13

            100% d’accord avec votre conclusion. Pour ce qui est de l’atlantisme de Todd vous avez peut être raison mais vous avouerez qu’il faut vraiment être un petit homme blanc au bon niveau de vie et surtout épargné par les bombes pour trouver la “tradition libérale” extraordinaire. En vérité elle est profondément raciste, à la manière de la démocratie athénienne antique: nous citoyens et que crèvent les barbares. Deux millénaires après ça me paraît indéfendable.

              +6

            Alerter
            • LBSSO // 25.03.2017 à 10h23

              Comment ET articule “démocratie libérale”et “racisme”aux USA ?

              1- le système familial anglais/américain est inégalitaire.
              2- la société américaine a un fondement racial.
              3-paradoxe : à l origine ,les US créent une démocratie libérale.
              4- mais comme cette société repose sur des fondements inégalitaires (structure familiale du point 1) elle a reporté “ce besoin,cet état” d’inégalité sur les minorités (indiennes,noires).
              5- L’égalité est donc à l’origine entre blancs.Ces derniers sont égaux entre eux mais les noirs ne sont pas leurs égaux.
              6-ElectionTrump:certains blancs se rendent compte que ce pacte d’égalité entre soi ,entre blancs est rompu (taux mortalité 45 ans blancs) en raison d’une mondialisation qui profite à une classe éduquée
              7-L’avènement de la question égalitaire ,sur fond de lutte des classes ,constitue pour ET ” un regain démocratique” face aux classes impérialistes.
              Regain dont d’autres traditions sont incapables ou presque selon lui.

                +7

              Alerter
            • Subotai // 25.03.2017 à 19h02

              Tout à faire d’accord avec la synthèse de LBSSO.

              @Alfred – Sinon la démocratie ne peut fonctionner et n’a jamais fonctionné qu’entre pair.
              Le problème n’est pas la démocratie, le problème est la définition du “pair”
              La Constitution la donne pourtant: le “Citoyen”
              Ce qu’il faut admettre c’est que certains citoyens, à cause de l’évolution de la société, ne reconnaissent pas la citoyenneté des autres.
              Notez aussi que le vivre ensemble est partout dans le monde une gageure toujours renouvelée. Et pas d’aujourd’hui…

                +2

              Alerter
            • scorpionbleu // 26.03.2017 à 20h31

              Quel est la tradition ? le peuple ? qui n’est pas raciste ? C’est presque un réflexe. Après on domine son instinct par la raison…

                +0

              Alerter
  • tchooo // 25.03.2017 à 08h18

    Tout est très bien bon sans le constat. Dans la prospective politique un peu moins et dans la clairvoyance sur les hommes politiques plutôt nul. Il le dit lui même, et il a cru en Hollande….

      +1

    Alerter
  • calal // 25.03.2017 à 08h34

    pour todd,les difficultes que rencontre actuellement trump pour mettre en oeuvre son programme est la preuve que les garde fous democratiques aux etats unis fonctionnent. on pourrait donc penser que les memes contre pouvoirs qui garantissent le bon fonctionnement de notre democratie empecheraient de la meme facon marine d’outrepasser ses droits en cas d’election.

    toujours dans le registre du repect de la democratie, il explique le caractere de plus en plus autoritaire de l’union europeenne par le poids croissant de l’allemagne dans cette organisation ,alors que l’allemagne n’est pas un pays avec une tradition democratique bien etablie .
    des arguments interressants comme d’habitude.

      +6

    Alerter
  • Cédric // 25.03.2017 à 10h24

    ” les garde fous democratiques aux etats unis fonctionnent.”

    quand on empêche un président élu d’appliquer son programme, pour lequel il a été élu , je n’appelle pas ça un garde-fou démocratique moi …

      +10

    Alerter
    • interlibre // 25.03.2017 à 11h49

      Je suis d’accord avec vous. C’est pas comme si il avait voulu changer la constitution US pour s’accorder les pleins pouvoirs… Il a voulu modifier une loi que beaucoup d’analystes trouvent inadapté et même son camp ne l’a pas suivi, ils vont donc se garder l’obamacare et ils verront bien le résultat.

        +4

      Alerter
  • Ynes // 25.03.2017 à 10h51

    D’après ce qu’il dit dans cet entretien, il fait ”allégeance”. Autrement dit préconise-t-il un suivisme économique, intellectuel et social ? C’est ôter à chaque société, française ou autre, la possibilité d’être créatrice, de trouver sa voie et être forte de propositions. Autrement dit encore il ”réfléchit pour suivre” ?
    Le bon sens, à mon humble avis, voudrait qu’une société consolide ses fondations et en même temps consolide ses ”murs mitoyens” ou les bonnes relations avec ses voisins. S’il y a des axes stratégiques à consolider, cela ira d’abord aux ”murs mitoyens”. Repenser les relations bilatérales, dans le sens du ”dans quel monde on voudrait vivre” définit une maturité politique, économique et sociale. Ce n’est pas l’économie qui fait la politique, c’est l’inverse. L’économie selon Trump, efface énormément d’autres axes vitaux pour l’humanité, et l’environnement est le plus parlant. M. Todd semble oublier cette ”catastrophe” trumpienne en étant heureux de aire allégeance à une économie aveugle ”de plastique”. Dommage

      +0

    Alerter
    • Ubu // 25.03.2017 à 17h31

      Je suis tout à fait d’accord avec vous à propos du terme “allégeance”, qui induit d’emblée une position servile, et traduit un renoncement intellectuel à penser la possibilité d’ouvrir d’autres voies que celles imposées par les pays dominants. Je ne connais pas assez bien le travail de M.Todd, mais pour moi, cette simple réflexion en fin d’entrevue fait un peu retomber comme un soufflé, tout ce qu’il a pu dire auparavant…
      Par contre, de l’économie et de la politique, je ne dirais pas que l’un fait l’autre, mais plutôt que la politique est censée orienter l’économie, et que le sujet et bien plus complexe que ça puisque la culture intervient également.

        +0

      Alerter
      • Ynes // 25.03.2017 à 18h13

        Oui, il est vrai que c’est très complexe et merci de nuancer mon propos. Ce que j’essaie de souligner est que l’acte politique, suite à une prise de conscience et au vu des résultats obtenus en matière ”économique” pourrait infléchir en amont les tendances. Il y a quand même un libre choix concernant dans quel monde on voudrait vivre. J’y suis confronté parfois dans un secteur de l’économie très contingenté et assez dérisoire en volume.

          +0

        Alerter
  • Renaud // 25.03.2017 à 11h28

    À la fin de l’entretien avec E. Todd (chapeau Emmanuel Todd! Vrai et passionnant comme le plus souvent!) il y a le bêtisier préélectoral pro Clinton. On pourrait y rajouter celui de la grande papesse du journalisme Christine Ockrent quelques semaines avant l’élection présidentielle américaine :
    (surtout les 2,5 premières minutes)
    http://www.businessbourse.com/2016/11/12/christine-ockrent-je-suis-convaincue-quhillary-clinton-va-devenir-le-45eme-president-des-etats-unis/

      +3

    Alerter
  • peyo // 25.03.2017 à 11h57

    Un peu de recul sur l’amour US de Todd.
    Exemple :

    Jailhouse Nation’: 10 chiffres incroyables sur le système carcéral américain

    Bien que seulement 1 personne sur 20 dans le monde réside aux Etats-Unis, 1 prisonnier sur 4 de la planète est enfermé dans une cellule américaine. Au total, 2,3 millions de personnes sont incarcérées aux Etats-Unis.
    Depuis 1970, la population carcérale américaine a augmenté de 700%. Il y a maintenant 14 fois plus de détenus dans les prisons américaines qu’au Japon, 9 fois plus qu’en Allemagne et 5 fois plus que dans les prisons britanniques.

    le lien : https://fr.express.live/2015/06/22/jailhouse-nation-10-chiffres-incroyables-sur-le-systeme-carceral-americain-exp-214183/

      +5

    Alerter
    • Amsterdammer // 25.03.2017 à 12h22

      Un autre aspect à souligner du système carcéral US, c’est la main-d’oeuvre très très bon marché que celui-ci fournit aux zentreprises. C’est un marché très lucratif, pensez : pour améliorer leur ordinaire très basique, les prisonniers doivent travailler dans des ateliers pour le compte de divers entreprises.

      Idéal : pas de droit de grève, salaires dérisoires. L’esclavage des usines d’Asie du Sud-Est, mais en Occident.

      D’autant que le durcissement des politiques pénales, notamment du temps de William Clinton [jamais compris comment il a pu garder pareille popularité chez les électeurs afro-américains, celui-là…] a eu pour effet de considérablement accroître les peines très longues / à vie, augmentant d’autant le vivier à esclaves dans lequel le capitalisme US peut puiser.

        +7

      Alerter
    • Amsterdammer // 25.03.2017 à 12h22

      Dernier point, et non des moindres : la population carcérale US étant, pour l’essentiel, composée de noirs, vertigineuse est la réflexion que la société américaine a réussit à rétablir partiellement l’esclavage des noirs, un siècle et demi après son abolition.

        +12

      Alerter
  • condamy // 25.03.2017 à 15h38

    Il y aurait beaucoup à dire sur la “démocratie ” américaine ,c’est oublier un peu vite la ségrégation raciale ( toujours en vigueur mais moins apparente ) ,la corruption notoire tant au congrès qu’a la chambre ,que le candidat favori des républicains n’était pas Trump mais des candidats d’extrème droite d’ou “l alliance temporaire ” entre un bon nombre d’élus républicains et les démocrates dans leur totalité avec comme conséquence l’incapacité de gouverner le pays le plus puissant du monde et les risques possibles de guerre civile;beaucoup,beaucoup ,beaucoup …

      +0

    Alerter
  • Andrea // 25.03.2017 à 17h10

    Todd sur le Mur > Mexique de Trump, qui a “scandalisé” les Bisonours en EU..

    Détails: Bush, loi 2006, pour un mur de …mille kilomètres. Une politique “bi-partisane” de longue date. A ce jour, 930 kms. (wiki) ont été construit. (Frontière = 3,000 kms, entre les sections murées il y a surveillance, etc.) H. Clinton était aussi pro-mur, déportations, et blame le Mexique, etc. https://youtu.be/Ezaw-g6TIQI — Elle change de discours suivant l’audience, parlant de discrimination, de haine à d’autres occs…

    Docs. sur l’immigration Mex > USA (ang.) – 2 bons ou OK:

    https://youtu.be/e94K30251MI

    https://youtu.be/TU5uOAG71Tw

    Les stats. d’enfants seuls (traffic?), de morts, esclaves sexuels, etc. sont hallucinants, personne! ne les cite. Voir +, les prisons pour immigrés illegaux, un scandale horrifiant… ‘le mur’ n’est certes pas une ‘solution’ (amha, dans l’idéal) mais il y a à cette frontière une catastrophe humanitaire d’une ampleur sidérante, complètement occultée.

      +1

    Alerter
  • yann 35 // 25.03.2017 à 22h44

    plus loin dans la même émission, l’entretien avec le philosophe Alain Denault sur “la médiocratie” m’a beaucoup plu …
    https://www.youtube.com/watch?v=EBwfop1OuzI
    il parle entre autres avec justesse, je trouve, des “experts” et dans son propos j’ai pu voir se dessiner de façon subliminale la figure de Macron comme “médiocrate expert” !

      +0

    Alerter
  • bob // 26.03.2017 à 09h48

    la toute dernière séquence de la vidéo est interessante.elle montre toute la béatitude imbécile qui a touché le monde occidental pour un président obama qui n’était au fond qu’un showman, un type qui fait des sketch, qui va montré sa coolitude qui lui tient lieu de politique. un fake président en quelque sorte. on avait déja vu ça avec bill clinton d’ailleurs

      +0

    Alerter
  • scorpionbleu // 26.03.2017 à 10h28

    La perspicacité, la lucidité, la conscience de Todd et son courage sont rares, même s’il peut paraitre parfois émotif et brouillon , il reste sur sa ligne et travaille les indices.
    Merci Monsieur Todd.

      +0

    Alerter
  • Ubu // 26.03.2017 à 14h58

    Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer ce qui amène E. Todd à dire que les américains ont inventer la démocratie, puis en précisant plus loin, démocratie moderne ?
    J’avoue que je suis un peu perplexe d’entendre ça.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications