Les Crises Les Crises
26.octobre.201626.10.2016 // Les Crises

[Fantastique] France, terrorisme et diplomatie en carton, par Pierre Conesa

Merci 0
J'envoie

Une fantastique interview de Pierre Conesa, par notre partenaire Thinkerview…

Pour mémoire Pierre Conesa est agrégé d’histoire et ancien élève de l’École nationale d’administration (ENA – comme quoi, le tout est de repérer ceux qui ne choisissent ni politique, ni finance…), Pierre Conesa est ensuite haut fonctionnaire du ministère de la Défense, où il a notamment été directeur adjoint de la délégation des Affaires stratégiques jusqu’à sa retraite en 2012. Il vient de publier Docteur Saoud et Mister Djihad : la diplomatie religieuse de l’Arabie saoudite.

Édifiant (même si je ne partage pas quelques petits points…).

Source : Youtube, Thinkerview, 25-10-2016

ft

Interview de Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire du Ministère de la Défense.
Vidéo enregistrée le 7 octobre 2016.

SUJETS :
Arabie Saoudite, Qatar, Quai d’Orsay, Diplomatie, Droit de l’homme, Salafisme, Terrorisme, Attentats, Schizophrénie diplomatique, OTAN, Irak, Yémen, flux de migrants, Syrie, Alep, Russie, Djihad, Afghanistan, Iran, UK, USA, Etat d’urgence, renseignement de terrain.

Source : Youtube, Thinkerview, 25-10-2016

Commentaire recommandé

Caracole // 26.10.2016 à 10h49

“Cette bêtise” quand est-elle dans la vidéo ? Je l’ai regardée, et je n’ai pas vu une seule définition théologique s’intéressant à l’origine du salafisme… La seule chose qui nous intéresse, c’est le principe de réalité comme il le dit, donc la définition politique du salafisme.

S’intéresser au fait que telle doctrine dit qu’il faut se référer aux 3 premières ou aux 17 premières générations de musulman, ou à l’âne du frère d’un compagnon du prophète on s’en fout. Encore une fois, comme il le dit, c’est une dérive bien française de s’intéresser aux d’idées, encore plus quand elles ne servent a rien concrètement.

32 réactions et commentaires

  • Surya // 26.10.2016 à 08h39

    Interessant , dommage qu’ils disent une énorme bêtise sur la définition du salafisme, le salafisme c’est la doctrine qui dispose que pour être un bon musulman, il faut prendre comme modèle les 3 premières générations de musulmans (les compagnons du prophète et les 2 qui ont suivi, ça correspond donc au califat rachidoun)

    hadith de bukhari / muslim / Ahmad

    Les meilleurs gens sont ma génération, puis ceux qui les suivent, puis ceux qui les suivent, puis il viendra des gens dont le témoignage précédera leurs serment, et leur serment précédera leur témoignage

      +6

    Alerter
    • Caracole // 26.10.2016 à 10h49

      “Cette bêtise” quand est-elle dans la vidéo ? Je l’ai regardée, et je n’ai pas vu une seule définition théologique s’intéressant à l’origine du salafisme… La seule chose qui nous intéresse, c’est le principe de réalité comme il le dit, donc la définition politique du salafisme.

      S’intéresser au fait que telle doctrine dit qu’il faut se référer aux 3 premières ou aux 17 premières générations de musulman, ou à l’âne du frère d’un compagnon du prophète on s’en fout. Encore une fois, comme il le dit, c’est une dérive bien française de s’intéresser aux d’idées, encore plus quand elles ne servent a rien concrètement.

        +20

      Alerter
      • Surya // 26.10.2016 à 22h16

        Pourtant c’est à 8:59 dans la vidéo. Mais bon c’est vrai que “s’intéresser aux d’idées” c’est une “déviance”

          +5

        Alerter
    • mohamed // 26.10.2016 à 13h10

      Franchement pinailler sur des définitions religieuses on s’en fout, ce qui nous importe c’est le programme idéologique et politique des salafo wahabis et autres fréres musulmans que l’oligarchie US veut placer au pouvoir chez les musulmans
      et c’est :
      l’imposition PAR LA FORCE de leur doctrine aux musulmans et l’excomunication et la peine de mort pour ceux qui refusent.
      bon, aprés chacun le sait, pour discuter avec les adeptes d’une religion ou secte on doit rentrer dans leur systeme de pensée ce qu’a dieu ne plaise

        +19

      Alerter
      • Surya // 26.10.2016 à 14h04

        J’ai pas bien compris en quoi leur doctrine religieuse serait imposée par la force aux musulmans puisqu’elle fait elle même partie de l’islam. Sinon le takfir ça fait partie de l’islam aussi.

          +2

        Alerter
        • silk // 26.10.2016 à 22h39

          Il vient de le dire : par la peine de mort ou la répression par exemple.
          C’est l’interprétation de l’islam qui en est faite en Arabie Saoudite.
          C’est déjà une interprétation que de déclarer que l’interprétation n’a pas lieu d’être et qu’il faut appliquer les textes (qui sont d’ailleurs interprétés : pour preuves les différentes traductions n’aboutissant pas au même sens).
          Donc d’un côté on a l’imposition d’une telle idéologie par la force (oui oui, excommunication, peine de mort, chiite hérétiques, c’est une imposition par la force).
          Le 2eme biais pour arriver à imposer cette vision et pratique de l’islam passe par les “bonnes œuvre” : exemple le fait d’offrir des bourses pour étudier (leur version de l’islam) avec l’obligation de prêcher par la suite.

          Si vous ne voyez pas ces 2 élèments et considérez pas qu’il s’agit de l’usage de la force quand on décapite …

          Mon propos est simplifié pour rester dans la limite des commentaires.

            +3

          Alerter
        • Maxalex // 27.10.2016 à 20h37

          Ah vous trouvez que les musulmans (ceux qui pratiquent pour eux même, tranquilles et silencieusement comme ma mémé le faisait en allant à l’Eglise et récitant ses chapelets de prières ) sont épargnés ?

            +0

          Alerter
  • gracques // 26.10.2016 à 09h25

    Il ne parle pas de doctrine , mais de realité politique !

      +5

    Alerter
  • AUSSEUR Robert // 26.10.2016 à 09h44

    Ah ! j’en suis resté à =” tuez les tous , dieu reconnaitra les siens !” ……Pour le reste , je men remet aux règles collectives librement élaborées et acceptées , sans règle de domination des uns sur les autres …..Ce qui est loin d’être le cas , de nos jours = Le fric tien lieu de forces des uns (es) sur les autres ! ….Au nom du fric = tous les excès sont commis ……L’espérance de vie réglée , pour celles et ceux qui possèdent le pouvoir = le fric faisant plus qu’aider ! = Nous sommes retombés bien bas , sur le plan sociétal

      +5

    Alerter
    • Rémi // 26.10.2016 à 21h15

      Tuez les tous dieu reconnaîtra les siens est un apport de la France qui n’était encore ni fille ainée de l’église ni patrie des droits de l’homme.
      C’est lors de la prise de Bézier pendant la croisade des albigeois que cette phrase aurait été prononcée.
      J’espére que les EI and co aurons l’amabilité de régler les droits.
      Par ce que pour l’invention de la police politique (Aussi pendant la croisade des albigeois avec l’inquisition) nous n’avons rien reçu des communistes russes et des nazis,
      J’espére que les saoudiens seront plus généreux.

        +0

      Alerter
  • Kaemo // 26.10.2016 à 11h08

    Olivier, vous dites ne pas partager certaines des positions de Pierre Conesa. Serait il possible que vous partagiez votre opinion?

      +4

    Alerter
    • silk // 26.10.2016 à 22h46

      Moi aussi je me suis posé la question, je vois plusieurs points où Conessa fait l’impasse, comme l’ingérence claire des pays occidentaux dès le début du conflit en Syrie afin de virer Assad, ce qui a débouché sur une guerre terrible qui aura duré bientôt 6 ans.
      Tout comme la focalisation sur une guerre chiite/sunnite
      Mais il me semble qu’Olivier ne donne presque jamais son avis personnel (hors petits commentaires d’1 phrase par ci par là). Il met juste à disposition des lecteurs des textes qui ne sont que peu ou pas du tout publiés en France et ainsi nous permet de réfléchir, d’avoir differents angles de réflexion.
      Peut-être ne veut-il tout simplement pas influencer le lecteur ?
      (Mais moi aussi j’aurai bien aimé savoir 😉

        +3

      Alerter
  • Manant2 // 26.10.2016 à 13h07

    Quelques remarques:
    – Sur le salafisme, le mot fondamentaliste serait plus approprié;)
    – Sur Daech, il y a un trou. Il est présenté comme redoutable. Mais que penser des témoignages surune responsabilité US dans la constitution de cet “État”,en relation avec un plan de Nouveau Moyen Orient divisé en entités ethniques et confessionnelles?
    – S’agissant de la France qualifiée de “moyenne impuissance” Conessa tire le rideau sur la dimension européenne, qui n’est pas rien.
    – Sur les “révolutions arabes portés par les Frères musulmans”, silence sur l’instrumentalisation des FM par les USA et la G-B.
    – Enfin, la “logique de guerre régionale” très pertinente, est faussée par son interprétation en tant que guerre entre sunnites-chîites. L’Arabie saoudite met cet aspect en avant pour masquer le fait qu’il s’agit d’une guerre régionale née du vide de puissance lié au “pivot vers l’Asie” des USA; vide que veulent combler des puissances régionales comme l’Iran, la Turquie, Israel, l’Égypte…
    Cela dit, c’est une analyse excellente sur le problème posé par le fondamentalisme en France et en Europe et un rappel pertinent du caractère globalement intégrateur de la France.

      +12

    Alerter
    • Renaud 2 // 26.10.2016 à 13h53

      D’accord avec votre commentaire. Je rajouterais simplement la mise sous silence des enjeux énergétiques concernant la Syrie. La décision d’Assad de choisir le passage du pipeline venant d’Iran plutôt que venant d’Arabie Saoudite (pour alimenter l’Europe) a été l’étincelle pour déclencher cette guerre.

        +10

      Alerter
      • Chris // 26.10.2016 à 19h35

        La Syrie (et l’Irak) ne fait pas seulement partie d’un réseau d’acheminement énergétique adoubé par les US, mais un des maillons des routes de la Soie que la Chine veut ressusciter, version 21e siècle.
        http://www.atlantico.fr/decryptage/syrie-guerre-aussi-menee-pour-gaz-2063797.html

          +2

        Alerter
        • Renaud 2 // 26.10.2016 à 21h24

          Vous avez raison. C’est d’ailleurs une des raisons du déclenchement de la crise ukrainienne. Route de la soie coupée au Nord et au Sud. Mission accomplie pour Zbigniew et ses amis.

            +4

          Alerter
          • Catalina // 27.10.2016 à 11h22

            Et alors que l’Ukraine elle-même en aurait profité, elle s’est carrément coupé le pied. Quel pays défendant son intérêt aurait fait un truc pareil, ? saborder toute possibilité d’avoir une économie enrichie par cette route de la soie ? un pays fou ou un pays otage ?

              +2

            Alerter
    • Vincent // 28.10.2016 à 12h18

      Au fait, le sujet est celui du domaine d’expertise de monsieur Conessa : l’Arabie Saoudite, sa politique nationale et internationale. Ce n’est pas une vidéo sur tous les enjeux du Moyen Orient, de l’islamisme, etc.
      Ça fait du bien d’avoir des vidéos plus spécifique, comme celle-ci.

        +0

      Alerter
  • fanfan // 26.10.2016 à 13h47

    Suite à la Mission d’information de l’Assemblée Nationale sur les moyens de Daech créée par la conférence des présidents le 1er décembre 2015,
    voici le Rapport d’information fait au nom de la mission d’information sur les moyens de Daech n°3964 déposé le 13 juillet 2016 :

    Tome I – Rapport : http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i3964-tI.asp

    Tome II – Comptes rendus des auditions : http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i3964-tII.asp

      +4

    Alerter
    • fanfan // 26.10.2016 à 15h59

      Mathieu Guidère, professeur d’islamologie et de géopolitique arabe à l’université de Toulouse 2, a produit un schéma éclairant qui situe historiquement la doctrine de Daech parmi les autres traditions juridiques islamiques et invite à caractériser le phénomène Daech…
      Tome I > I UNE ULTIME MUTATION DE LA NÉBULEUSE DJIHADISTE. > A. UNE TENDANCE VIOLENTE DE L’ISLAM POLITIQUE (p.13) >
      LES GRANDES ÉCOLES JURIDIQUES ISLAMIQUES – Source : Mathieu Guidère (2016) : http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i3964-ti-2.gif

        +1

      Alerter
      • alfred // 26.10.2016 à 20h06

        Mathieu guidere … hum hum. J ai souvenir de quelques liens avec le quatar. Soit dit en passant.

          +0

        Alerter
    • Dids // 27.10.2016 à 09h55

      Daesh/Isis/CIA … Juste un petit problème d’orthographe pour définir les crypto-riches aux commandes.

        +0

      Alerter
  • RGT // 26.10.2016 à 13h54

    Toutes les idéologies sont bonnes pour ceux qui en vivent dans l’abondance générée par ces idéologies.

    Les saoudiens financent les réseaux salafistes et surtout wahhabites avec quelques miettes de la fortune qu’ils continuent d’amasser à titre personnel grâce à ce système si parfait.

    Si demain ils pouvaient récupérer encore plus de fric je suis certain qu’ils seraient disposés à convertir tous les musulmans au pastafarisme.

    Et il en va de même pour ceux qui sont à la tête de toutes les religions, de tous les “Grands Idéaux” etc…

    Juste une question de pouvoir et surtout de pognon.

    Ensuite, les “fidèles”, les “militants” et autres “sympathisants” ne sont que de la valetaille à leur service et des variables d’ajustement bien utiles pour asseoir leur domination.

    Demandez leur donc d’échanger leur place avec un SDF ou un “attentat-suicidiste” au nom de leur “Idéal” et vous verrez quelle sera leur réponse.

    C’est bien la véritable question : Pourquoi les êtres humains se laissent manipuler par des types dont la cupidité est sans limites ?

      +11

    Alerter
  • Chris // 26.10.2016 à 14h18

    Revigorant !
    Un reportage excellent qui met en évidences nos incohérences et les réactions incapacitantes de notre classe politique inculte sans aucune vision politique : la France est bateau ivre qui finira comme le Titanic.
    Il a raison d’insister sur les conséquences dramatiques de notre obsession des idées au dépens des réalités du terrain. En ce domaine, notre politique et diplomatie rejoignent totalement les narratives des néocons étasuniens.

      +7

    Alerter
  • Bordron Georges // 26.10.2016 à 19h00

    Pourquoi les photos qu’on trouve sur facebook, de la famine qui règne actuellement au Yemen, avec des petits enfants squelettiques, n’apparaissent-telles pas sur les chaînes de télé de ces jours?
    Parce cela ne dénonce pas les bons responsables?

      +12

    Alerter
  • Julie // 26.10.2016 à 19h34

    Je comprends pas le flou de la question sur les voitures aux bonbonnes de gaz. De ce que j’ai entendu, c’était à Notre Dame, un serveur a appelé la police à 14h dès qu’il a vu la voiture, les warnings, et une bonbonne sur le siège passager, les flics sont venus à 20h. C’est bien cela qu’il s’est passé ou bien il y a d’autres versions?

      +2

    Alerter
  • Ouas // 26.10.2016 à 20h50

    “Puisque rappelez-vous on est allé pour constituer un état moderne en Afghanistan”. Mdr

      +1

    Alerter
  • Onthokai // 26.10.2016 à 22h05

    sans partage pas de justice
    sans justice pas de paix
    sans paix nous n’iront pas loin.

      +1

    Alerter
  • Nanker // 26.10.2016 à 22h57

    En complément cette émission du 9 septembre :
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-discussions-du-soir/la-guerre-et-la-paix

    “Régis Debray reçoit Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense, spécialiste des questions stratégiques internationales.
    Qui est l’ennemi ? Comment et pourquoi se fabrique-t-on des ennemis ? Quels sont les mécanismes du chaos ? Quel est le rapport entre affrontement militaire et stratégie politique ? Retour sur le conflit syrien et la diplomatie religieuse en Arabie saoudite”

    Conesa qui aime à rappeler que l’Arabie Saoudite est un Daech qui a réussi… Ambiance!
    Et “bizarrement” depuis que Fabius a quitté le Quai on entend M. Conesa bien plus souvent sur les médias de service public.

      +3

    Alerter
  • juliettedesesprits // 27.10.2016 à 08h40

    Je suis en train de lire son livre “Docteur Saoud and Mr Djihâd, la diplomatie religieuse de l Arabie Saoudite”.Comme le dit Hubert Vedrine dans la préface “Pierre Conessa étudie bien sur les rouages internes du “saoudo-wahhabisme “mais c est la dimension extérieure le”soft power idéologique planétaire ” qui l intéresse le plus… Ce faisant il comble la une lacune de l analyse politique sur un mode d action qui a profondément bouleversé les relations internationales puisqu à notre connaissance , il n existe aucun livre en anglais ou en français sur ce sujet.
    C est spécialement utile pour la France , devenue , entre autres du du fait d une laïcité ancienne et stricte , le pays le moins capable de comprendre la persistance profonde des phénomènes religieux et qui s est longtemps contentée de généralités superficielles sur l islam, les sunnites et les chiites, le dialogue des cultures, etc…”
    Un livre passionnant qui montre comment le réseau tentaculaire du salafisme se développe dans le tiers monde et en Occident grâce aussi à la complicité ou au laisser faire de l Occident.

      +5

    Alerter
  • Nanker // 29.10.2016 à 22h43

    Conesa encore (avec d’autres intervenants tout aussi intéressants que lui) :
    http://www.rfi.fr/emission/20161029-arabie-saoudite-geopolitique-mondiale-place

    Emission où l’on apprend que l’on a commencé à ramper devant les Saoudiens dès les années 80 (et l’échec du socialisme à la française du duo Mitterrand/Mauroy).

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications