Nous avons déjà parlé du CETA ce week-end.

Le parlement Wallon tient toujours courageusement tête à l’UE, demandant des avancées dans le traité :

ceta-22

Je vous recommande l’excellent article sur ce sujet du grand Romaric Godin, sur le site de La Tribune.

Il est assez probable qu’il finisse par céder (cela reste des politiciens, et la pression est colossale) – il faudra alors voir ce qui aura été obtenu.

On passera ensuite à la ratification des 28 pays, ça va être drôle – surtout aux Pays-Bas avec le referendum d’initiative populaire…

En attendant, je reprends cet article très important, qui en dit long :

ceta-26

ceta-27

CETA : selon Verhofstadt, l’Europe pourrait contourner le « non » wallon

Selon lui, le Conseil commerce du 11 novembre pourrait considérer le Ceta comme relevant de la compétence exclusive de l’UE.

Le chef de file des libéraux et démocrates au Parlement européen, Guy Verhofstadt (Open VLD/ADLE), a estimé mardi que le Conseil commerce du 11 novembre prochain pourrait revenir sur la proposition de la Commission européenne de faire du CETA un ’accord non-mixte’, pour le considérer comme relevant de la compétence exclusive de l’UE.

«Il est clair qu’il n’y aura pas de sommet avec le Canada le 27 octobre, c’est impossible. Soyons donc prêts dans les prochaines semaines avec l’accord de tous les parlements, tant nationaux que régionaux. (…) Si ce n’est pas le cas, il y a une autre piste», a commenté l’ancien Premier ministre belge au Parlement européen.

Le Conseil pourrait décider « facilement »
Si le blocage de la signature du traité par certaines entités fédérées belges persistait, Guy Verhofstadt pense que le Conseil pourrait «facilement» décider que le CETA est un accord purement européen. Cela constituerait une «très bonne décision» et un « pas en avant dans l’intégration européenne », selon le libéral.

«Ce que montre cette question du CETA, c’est que nous devons revenir à des négociations commerciales qui soient uniquement de compétence européenne», a-t-il ajouté.

C’est encore une très belle illustration : un “pas en avant dans l’intégration européenne”, c’est une zone de plus qui échappera au contrôle démocratique. Les représentants des oligarques négocient des accords au bénéfice des multinationales des oligarques, validées ensuite par les députés affidées aux oligarques. Normal.

D’ailleurs, l’information est bien sortie en Belgique, mais seule RT en a parlé en France le 25/10 :

ceta-25

 

 

En attendant, un soutien populaire est important.

J’ai signé pour ma part cette pétition qui marche très fort :

magnette

C’est ici :

À suivre…

89 réponses à [Pétition] Soutien à la Wallonie contre le CETA

Commentaires recommandés

Spectre Le 26 octobre 2016 à 01h43

Le Plan B est déjà sorti…

Le chef de file des libéraux et démocrates au Parlement européen, Guy Verhofstadt (Open VLD/ADLE), a estimé mardi que le Conseil commerce du 11 novembre prochain pourrait revenir sur la proposition de la Commission européenne de faire du CETA un ’accord non-mixte’, pour le considérer comme relevant de la compétence exclusive de l’UE.

http://www.lesoir.be/1351357/article/actualite/union-europeenne/2016-10-25/ceta-selon-verhofstadt-l-europe-pourrait-contourner-non-wallon

« Ce que montre cette question du CETA, c’est que nous devons revenir à des négociations commerciales qui soient uniquement de compétence européenne », a-t-il ajouté.

Traduisons le Verhofstadt dans le texte : même la démocratie représentative, pourtant bien docile, est devenue de trop ; seule la pure tyrannie technocratique répond aux critères du Bien…

  1. Chesnel sylvain Le 26 octobre 2016 à 01h23
    Afficher/Masquer

    M Holande sarko valls juppé regardez, inspirez vous un dirigeant qui a une vision ça ressemble plus à cet homme qu à vous. Vous lui arrivez pas a la cheville vous êtes au manette d une entité qui a beaucoup plus de poids que la wallonie seulement vous restez médiocre tant que vous ne retiendrez pas sa leçon. Et quelle est elle sa leçon, elle est pourtant simple la force ne dépend pas de la taille de l entité dirigée mais ce qui donne de la force c est une vision et surtout s appuyer sur les aspirations de son peuple pour les mettre en place au mieux dans le réel plutot que d enchainer un flot inintérompu de faux débats pour camoufler les vrais


    • fanfan Le 26 octobre 2016 à 04h40
      Afficher/Masquer

      Retranscription intégrale : “Les raisons d’un refus, la volonté d’un avenir” par POUR (pour écrire la liberté) : https://www.pour.press/les-raisons-dun-refus-la-volonte-dun-avenir/


    • fanfan Le 26 octobre 2016 à 05h01
      Afficher/Masquer

      – AECG : les enseignements du Canada
      Ce document a pour objet de servir d’avertissement aux Européens qui se soucient de la santé de leur peuple, de la résilience de leurs communautés, du destin de leurs services publics et de la protection de leurs ressources naturelles.
      https://www.youtube.com/watch?v=YYm9z9jEk1g

      – Les déportés du libre échange Marie-Monique Robin,
      l’exemple de l’ALENA
      https://www.youtube.com/watch?v=tG89P8II0cA


      • Eric83 Le 26 octobre 2016 à 09h19
        Afficher/Masquer

        La marionnette du Système, Verhofstadt, doit être victime d’amnésie sélective et ne se rappelle pas qu’en juin dernier, des peuples ont voté pour le Brexit.
        Verhofstadt ne doit pas non plus observer ce qui passe aux US où Trump pourrait déjouer tous les “pronostics” et autres “sondages” qui donnent Killary gagnante.

        Il est à noter que Trump veut abolir le traité ALENA quand Verhofstadt est prêt à obtenir la signature du CETA par tous les moyens, même les plus anti-démocratiques.
        L’un a bien compris que la colère des “deplorables” ou des “sans-dents” va crescendo contre les “zélites”, le néolibéralisme et la destruction des Etats, l’autre manifestement pas.

        Verhofstadt ferait bien de lire et méditer le petit article de Mickael Moore ci-dessous pour comprendre ce qui se joue aux US et va bientôt se jouer dans les pays de l’UE :

        http://www.zerohedge.com/news/2016-10-25/michael-moore-trumps-election-will-be-biggest-fuck-you-ever-recorded-human-history


        • Karim Wilmotte Le 26 octobre 2016 à 13h47
          Afficher/Masquer

          Verhofstadt, son surnom était… “Baby Tatcher”.
          Parfois, un surnom vaut mieux qu’un long discours.


    • Rémi Le 26 octobre 2016 à 20h58
      Afficher/Masquer

      Non La lecon est que Villepin qui s’est opposé aux américains a été liquidé et que Macron sera président parce que nos oligarques en ont decidés ainsi.
      Nous n’avons pas de grands hommes politiques mais des fonctionnaires médiocres qui font de la politique.


  2. Spectre Le 26 octobre 2016 à 01h43
    Afficher/Masquer

    Le Plan B est déjà sorti…

    Le chef de file des libéraux et démocrates au Parlement européen, Guy Verhofstadt (Open VLD/ADLE), a estimé mardi que le Conseil commerce du 11 novembre prochain pourrait revenir sur la proposition de la Commission européenne de faire du CETA un ’accord non-mixte’, pour le considérer comme relevant de la compétence exclusive de l’UE.

    http://www.lesoir.be/1351357/article/actualite/union-europeenne/2016-10-25/ceta-selon-verhofstadt-l-europe-pourrait-contourner-non-wallon

    « Ce que montre cette question du CETA, c’est que nous devons revenir à des négociations commerciales qui soient uniquement de compétence européenne », a-t-il ajouté.

    Traduisons le Verhofstadt dans le texte : même la démocratie représentative, pourtant bien docile, est devenue de trop ; seule la pure tyrannie technocratique répond aux critères du Bien…


    • jp Le 26 octobre 2016 à 05h44
      Afficher/Masquer

      La devise de l’Europe est devenue officiellement “Il ne peut y avoir de choix démocratique
      contre les traités européens” ne jamais oublier cette déclaration du “parrain”.
      Verhofstad est le perroquet de Juncker.


    • fanfan Le 26 octobre 2016 à 09h01
      Afficher/Masquer

      L’Union Européenne est donc bien un fascisme (de moins en moins mou et de plus en plus dur) !


      • vlois Le 26 octobre 2016 à 23h10
        Afficher/Masquer

        C’est une course contre la montre, le peuples se reveillent lentement car la réalité vécue est de plus en plus distante de celle qui est racontée. Le remède des oligarques, après la démocratie libérale et d’opinion (malléable), l’asservissement par la force.


  3. tepavac Le 26 octobre 2016 à 02h23
    Afficher/Masquer

    Sûr qu’ils se battront jusqu’au dernier Européen pour garder leur place dans ce machin.


  4. cetassez Le 26 octobre 2016 à 02h25
    Afficher/Masquer

    Plus des deux tiers des francophones interrogés dans le cadre d’un sondage mené par Ivox à la demande de RTL-TVI soutiennent l’action du ministre-président wallon Paul Magnette dans sa volonté d’obtenir des corrections dans le texte du CETA. 72,6% des personnes interrogées approuvent son action, tandis que 11,7% se sont déclarées opposées.

    http://www.lesoir.be/1351740/article/actualite/belgique/2016-10-25/ceta-plus-70-des-francophones-soutiennent-paul-magnette-video

    Le Français Hamon (PS) défend les «positions courageuses» de Magnette et «flingue» Hollande

    Le socialiste Benoît Hamon a défendu mardi les «positions courageuses» des Wallons sur l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada (CETA), déplorant que François Hollande cherche à les «faire entrer dans le cadre» comme il l’avait fait avec Alexis Tsipras.

    http://www.lanouvellegazette.be/1703882/article/2016-10-25/le-francais-hamon-ps-defend-les-positions-courageuses-de-magnette-et-flingue-hol


  5. cetassez Le 26 octobre 2016 à 02h34
    Afficher/Masquer

    Ceta: la réunion de concertation intrabelge a pris fin sans accord.

    http://www.lesoir.be/1351834/article/actualite/belgique/2016-10-25/ceta-reunion-concertation-intrabelge-pris-fin-sans-accord

    Très intéressant comme témoignage:
    Je suis patron et contre le Ceta.

    Walter Feltrin, administrateur délégué ABM-TECNA est opposé au traité. Pour lui, les promesses de bénéfices juteux pour les PME ne sont que poudre aux yeux.

    http://plus.lesoir.be/70258/sections/les-chroniques-et-cartes-blanches

    Et tiens qui voila ‘par hasard’ sans doute?
    Budget: la Commission européenne demande à la Belgique des précisions.
    Moscovici l’incompétent débarque avec d’autres menaces.
    http://www.lesoir.be/1351813/article/economie/2016-10-25/budget-commission-europeenne-demande-belgique-des-precisions


  6. Charles Le 26 octobre 2016 à 02h38
    Afficher/Masquer

    La position du gouvernement de Wallonie est une victoire des mouvements sociaux qui dénoncent à travers toute l’Europe, au Canada et aux Etats-Unis, depuis des années, le TTIP et le CETA.

    Le 19 septembre, 15.000 personnes manifestaient par exemple à Bruxelles, en semaine, en fin d’après-midi, sans arrêts de travail…

    Cette mobilisation et les conditions de sa poursuite sont bien décrites ici: http://wp.me/p5oNrG-sIO


    • Karim Wilmotte Le 26 octobre 2016 à 13h50
      Afficher/Masquer

      Certes… mais en négatif, c’est là aussi qu’on voit l’importance d’avoir une représentation dans les institutions.

      Les manifestations et mouvements contre la politique du gouvernement ont été bien plus importants… et le manque de relais politique dans la majorité (l’absence quasi totale de relais) pose de réel problème.


  7. Nerouiev Le 26 octobre 2016 à 05h46
    Afficher/Masquer

    Connaître la position exacte de tous nos candidats à la présidentielle 2017 concernant le CETA, permettrait facilement de faire un choix envers celui qui enfin s’interressera au devenir du peuple de base. Le commerce est un besoin du peuple et non l’inverse.


    • jp Le 26 octobre 2016 à 06h39
      Afficher/Masquer

      je connais la position de 2 candidats : Mélanchon et LePen, ça ne nous avance guère.


      • jp Le 26 octobre 2016 à 08h02
        Afficher/Masquer

        ne ne faite pas dire ce que ne j’ai pas dit. Je n’ai JAMAIS voté à droite de toute ma vie, et je mets Hollande dans la droite.


      • Jmk011 Le 26 octobre 2016 à 08h35
        Afficher/Masquer

        En plus de Melenchon (et non Melanchon) et Le Pen, il y a aussi entre autres N. Dupont-Aignan, ce qui “nous avance” un peu plus, sans compter les 175 économistes qui ont signé un manifeste anti Euro, montrant ainsi leur profonde hostilité au CETA et au TAFTA (cf le dernier livre de J. Sapir : “l’euro contre la France, l’euro contre l’Europe”), ce qui commence à faire pas mal de monde !!


      • maurel Le 26 octobre 2016 à 09h13
        Afficher/Masquer
        • Dahool Le 26 octobre 2016 à 10h17
          Afficher/Masquer

          Bonjour

          Lors de cet interview, Melenchon parle de Fabius et de son célèbre “al nosra fait du bon boulot”.
          Qu’a répondu Bourdin ?
          Rien.

          Du coup, j’ai compris qui il était. Wouaf, wouaf…


    • Jérôme Le 26 octobre 2016 à 06h56
      Afficher/Masquer

      Il y a quand même un souci… les candidats vont tout simplement mentir en se positionnant contre le CETA, jusqu’au jour où le candidat deviendra un élu, alors à ce moment il renoncera à ses promesses.
      Les promesses des politiciens français sont gravées dans le sable, elles sont gravées dans la roche pour le peuple français… mais le vent de la nouvelle démocratie à la française passera encore une fois…


    • Alain Le 26 octobre 2016 à 07h05
      Afficher/Masquer

      Comme le candidat Hollande qui s’était prononcé pour une renégociation du traité organisant l’austérité alors que le président Hollande l’a signé en l’état? Les promesses électorales n’engagent que ceux qui y croient …


      • jp Le 26 octobre 2016 à 07h56
        Afficher/Masquer

        c’est évident. Xertains paraissent plus sincères dans leurs convictions que d’autres. Mais Hollande m’est tout de suite apparu comme un nul sans aucune pensée ni aucune conviction.

        Le discours de Paul Magnette apparait novateur, car il parle politique au sens noble du mot (et ses “arrières” sont les accords commerciaux qu’il négocie avec le Japon).

        Le CETA passera mais avec des modifications qui le rendra moins violent pour la Wallonie.

        La Bulgarie et la Roumanie se sont un peu rebellées pour obtenir des visas de la part du Canada, donc ils signeront mais après avoir obtenu le peu qu’ils demandaient.

        http://www.romandie.com/news/CETA–Roumanie-et-Bulgarie-levent-leurs-reserves-apres-un-accord-sur-les-visas-avec-le-Canada/746586.rom


  8. cetassez Le 26 octobre 2016 à 06h51
    Afficher/Masquer

    Le Parlement wallon est le seul en Europe à s’être penché sur le Ceta.

    A la question de savoir si d’autres parlements en Europe avaient fourni un tel travail, Arnaud Zacharie est sûr de lui : c’est non. “En France, il y a un mois de cela, la direction du PS a démissionné cinq députés et les a remplacés le temps d’un vote en commission des affaires européennes. Ils ont ensuite été réintégrés.” Une manœuvre qui a permis d’écarter cinq députés prêts à voter une résolution similaire à celle votée en Wallonie en faveur du “non” et signée par 49 députés français de différentes tendances.

    La chancellerie fédérale autrichienne émettait des réserves

    http://www.lalibre.be/actu/belgique/le-parlement-wallon-est-le-seul-en-europe-a-s-etre-penche-sur-le-ceta-580faf9ecd70fdfb1a57b906


    • Philippe, le belge Le 26 octobre 2016 à 09h13
      Afficher/Masquer

      J’ai entendu à la RTBF hier un parlementaire wallon affirmer, analyse à l’appui, que les parlementaires wallons à eux seuls ont discuté du CETA autant que l’ensemble des parlementaires de tous les autres pays européens réunis…
      Je n’ai pas vérifié l’info


      • Olivier Berruyer Le 26 octobre 2016 à 10h04
        Afficher/Masquer

        c’est bien probable


  9. Alain Le 26 octobre 2016 à 07h01
    Afficher/Masquer

    La région de Bruxelles Capitale a également refusé le CETA et c’est donc 2 régions sur 3 qui ont refusé le traité. Croire que la Belgique pourrait voter au conseil la ficelle de Verhofstadt est quelque peu curieux de la part d’un politicien belge: ce serait ouvrir une nouvelle crise communautaire en Belgique qui pourrait déboucher sur l’inconnu.

    De toute façon la Cour Européenne doit se prononcer sur cette question de l’exclusivité ou non de la compétence de la commission mais il est difficile de prétendre que les tribunaux d’arbitrage en relève effectivement.

    Le plan B serait plutôt se scinder ce qui relève purement des compétences de la commission qui serait signé par cette dernière sans passer par les parlements nationaux et régionaux de ce qui n’en relève pas. Cela diminuerait la toxicité de l’accord mais ne le rendrait pas sans danger


    • gracques Le 26 octobre 2016 à 07h33
      Afficher/Masquer

      Il y a juste un petit truc …. c’est que à écouter le discours de Magnétte celui ci indiqué qu’en outre la cours constitutionnelle ou suprême , en Allemagne à jugée la procédure d’arbitrage non conforme à la constitution allemande…. donc c’est mort pour le CETA en l’état.
      Et en outre c’est l’exemple même du genre de problème soulève par Magnétte quand il critique la procédure employée pour ‘negocier’ ce genre de traite. En secret et on met les représentants des états devant le fait accomplis sans tenir compte de leurs réalité…. cela ne peut pas marcher.


    • FracoisG Le 26 octobre 2016 à 07h49
      Afficher/Masquer

      Le plan b serait d’une gravité extrême pour la démocratie.


      • Catalina Le 26 octobre 2016 à 08h32
        Afficher/Masquer

        comme en 2005 voulez-vous dire ?
        Apparemment, l’atteinte à notre choix n’a pas fait de vagues…..


      • lvzor Le 26 octobre 2016 à 23h33
        Afficher/Masquer

        Quelle démocratie? Vous en voyez encore? Où donc? Dans l’état d’urgence perennisé? Dans le 49.3? Dans le soutien accru à daech? Dans la “princesse” saoudienne qui fait tabasser un artisan et rentre tranquillement chez elle? Dans la limitation du temps de parole des “petits candidats” pour la prochaine élection tandis que les primaires font l’essentiel de l’info? Dans la mise en garde à vue d’enfants de 8 ans qui ne sont pas Charlie? Dans le fait d’être gouvernés par des gens qui ne pèsent pas 15% d’opinions favorables, qui veulent nous convaincre que ceux qui ont 75%, 80 ou 90% de soutien de leur peuple sont d’horribles dictateurs et qui entreprennent de déclencher une guerre mondiale contre eux?

        …Vous voulez quelques milliers d’autres exemples pour voir enfin qu’il ne reste rien de ce qu’on pourrait appeler démocratie?


    • Homère d'Allore Le 26 octobre 2016 à 12h53
      Afficher/Masquer

      Bruxelles Capitale contre le Berlaymont !

      Il doit y avoir de l’ambiance dans certains “lieux de convivialité” fréquentés par les politiciens belges…
      Gageons que certains scandales (meutre de la champignonniere, Dutroux…) vont très vite revenir au devant de la scène médiatique belge. Mêlés de faux et de vrai mais permettant la mise sur la touche des récalcitrants.


    • Karim Wilmotte Le 26 octobre 2016 à 13h53
      Afficher/Masquer

      Et la communauté germanophone (+- 100 000 germanophones de Wallonie) a voté contre hier.

      La communauté germanophone est une “quasi” région (transfert de compétence de la région Wallonne vers la communauté germanophone).


  10. Jérôme Le 26 octobre 2016 à 07h03
    Afficher/Masquer

    Comme le dit Michel ONFRAY, Brexit or not Brexit? La question n’est pas là, la question est de savoir comment l’Union Européenne va s’organiser pour passer outre le référendum, outre l’avis du peuple… Alors le CETA, c’est vite vu… que pèse l’intérêt du peuple vis-à-vis des intérêts économiques de l’oligarchie?


  11. Ovuef2r Le 26 octobre 2016 à 07h20
    Afficher/Masquer

    Le commentaire du président wallon était succulent : on me reproche de m’isoler diplomatiquement mais si je votais pour alors je m’isolerai de mes concitoyens et, en démocrate, je préfère être fidèle à ceux qui m’ont donné leur mandat. (cité de mémoire).
    Helas, comme rappelé plus haut, il ne peut y avoir de décision démocratique contre un traité européen est l’avis de Claude Junker “In bersabee veritas”.


  12. gracques Le 26 octobre 2016 à 07h28
    Afficher/Masquer

    Alter mondialiste …. c’est de droite?
    Les manifestants de Seattle et Gênes dans les années 90 étaient de droite ?
    Attac est de droite ? Le PG ? NPA et autres mouvements…. Les socialistes belges nous montrent qu’ils sont de droite en refusant ce traité ?
    le PS , libératon et le Monde sont de ‘gauche’ ? Lisez madame ANCELIN et son bouquin ‘le monde libre’
    dans un an le PS fera 5% et la gauche ne sera pas morte comme elle n’est pas morte en 1969.


    • Jmk011 Le 26 octobre 2016 à 08h51
      Afficher/Masquer

      Vous confondez mondialisation et alter mondialisme : le 1er terme désigne un état de fait, une situation qui correspond à l’évolution du monde et du monde capitaliste en particulier, situation qui ne profite qu’aux 1% et se montre néfaste envers les 99% restants. L’alter mondialisme est une doctrine se voulant de gauche et appelant justement à un autre monde comme son nom l’indique. Les altermondialistes pensent qu’un autre monde est possible, mais en abandonnant la mondialisation telle qu’elle se présente aujourd’hui.


      • Raoul Le 26 octobre 2016 à 10h20
        Afficher/Masquer

        Initialement, les altermondialistes s’étaient appelés les antimondialistes. Mais comme « anti » ne faisait pas très positif, ils ont changé de nom. Il s’agissait aussi, bien sûr, de montrer qu’on n’était pas contre une union des peuples dans un processus de mondialisation différent.

        Je pense que ce changement de nom a été une erreur car il a légitimé la mondialisation et la perte de souveraineté des états, ces derniers étant pourtant peut-être le seul espoir de résister au rouleau compresseur de la mondialisation. Et certains mouvements altermondialistes en sont parfaitement conscients.

        Quant à la gauche officielle (socialistes, communistes, écologistes), encore une fois, elle est en train de passer à côté de l’Histoire et de collaborer avec ceux qu’elle devrait combattre.


  13. Fritz Le 26 octobre 2016 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Beaucoup de commentaires désabusés, du genre : “de toute façon, c’est foutu, le CETA va passer, Magnette finira par s’incliner”.
    C’est désolant, même si je comprends : moi aussi j’ai été échaudé, je me suis fait syriser.

    Là nous avons un exemple de résistance au Système, et on s’en fiche ? Ils ne sont pas si nombreux, ces exemples, vous savez… Pas assez nombreux pour les négliger.

    Le Système n’est pas invincible : “ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux”.
    Il ne s’agit même pas de prendre le maquis, mais de soutenir la décision légale du parlement wallon, contre les voyous à la Verhofstadt.

    Cela permettra au moins de démasquer les tyrans de l’UE.


    • Karim Wilmotte Le 26 octobre 2016 à 13h55
      Afficher/Masquer

      L’objectif affiché n’est PAS de bloquer le CETA mais de le bloquer avec ce contenu là.


    • Anne Le 26 octobre 2016 à 18h29
      Afficher/Masquer

      @ Fritz qui s’est fait “syriser”

      Monsieur Magnette est d’une autre trempe que Syriza…
      Je trouve que son refus exprimé et motivé avec une grande clarté devant le parlement wallon, comme on a pu le voir relayé dimanche sur ce site est remarquable, (vidéo également sur you tube et sa transcription sur le site de Paul Jorion.)

      M. Magnette insiste sur l’appui des associations et syndicats et organisations diverses d’une Wallonie à la démocratie dynamique et vivante qui réclame la transparence à propos de ces traités négociés dans le secret et dans le dos des peuples.

      Différence patente avec Syriza, et Tsipras et Varouflakis qui ne sont qu’un mélange d’opportunisme, de lâcheté et de tromperie vis à vis des gens qui les ont élus, comme on a malheureusement pu le voir….


  14. Logic Le 26 octobre 2016 à 08h37
    Afficher/Masquer

    A lire aussi un article de Sapir. Le Ceta étant le cheval de Troie du Tafta il est essentiel qu’il ne passe pas, sinon c’est la fin de ce qui reste de démocratie.


    • madake Le 26 octobre 2016 à 23h53
      Afficher/Masquer

      N’oubliez pas les règles du bonneteau, ce n’est pas un duo dont il s’agit, vous oubliez un acteur indispensable qui fait partie du trio malfaisant.
      Le CETA est censé ouvrir le bal, ensuite on agite le TTIP/TAFTA, la tension monte, et hop on évoque le TISA.
      Au passage qui est capable de donner les sigles exact et le périmètre de chacun?
      Personne? Tant pis, car pendant que vous recherchez les acronymes, le jeu continue, et on fait avancer le CETA. Il existe au moins 7 sigles pour 3 traités, qui égarent la compréhension.
      C’est une stratégie à 3 pions, dont la victoire d’un seul, est décisive pour les autres.
      Le malheur, c’est que les règles du jeu sont pipées, et que le traité refusé, sera représenté, encore et encore, jusqu’à ce que l’un passe.
      A ce moment là, l’argumentation, toute légitime qu’elle soit, s’écroule…
      Pourquoi refuser le TAFTA, si le CETA a été accepté? Ne me dites pas que vous êtes aussi contre le TISA???
      C’est gagnant dans tous les cas de figure… si l’on ne met pas le hola!!

      Pour que le mal triomphe, il suffit de l’inaction des hommes de bien…


  15. Foussignargues Le 26 octobre 2016 à 08h43
    Afficher/Masquer

    Trois remarques :
    1/Comment la Wallonie a-t-elle pu devenir ce caillou dans la chaussure de l’UE néolibérale ? La réponse est que, depuis trois ans, nous avons organisé une mobilisation très large et NON sectaire : populaire, quoi. Altermondialistes, syndicats, mutuelles, mais aussi agriculteurs, PME, associations de consommateurs, etc. A mon avis, cette unité est la voie de l’avenir.
    2/Il faut aussi tirer les leçons du rapport dialectique entretenu avec le monde politique : nos manif et autres actions sont en même temps pression ET soutien. C’est parce qu’ils sont conscients de notre mobilisation que nos femmes et nos hommes politiques tiennent la position.
    3/Nous avons besoin de soutien. Pour rappel, si le CETA passe, l’essentiel du TTIP/TAFTA passe aussi. (tribunaux d’arbitrage pour les multinationales américaines, via leurs succursales canadiennes, par exemple)

    NB : je suis militant wallon (malgré mon pseudo)


    • Fritz Le 26 octobre 2016 à 08h57
      Afficher/Masquer

      Bravo. Vous nous montrez la voie.
      Les Français feraient bien de réviser leur attitude envers la Belgique.
      Les Wallons se sont intéressés au TAFTA et au CETA, nous nous sommes passionnés pour le burkini. Nous sommes une grande nation intellectuelle.


      • Cantal Le 26 octobre 2016 à 11h06
        Afficher/Masquer

        Le burkini c’était une stratégie d’éblouissement des masses pour masquer le CETA tapi dans l’ombre. Il ne faut pas en vouloir aux éblouis, mais plutôt au éblouisseurs…


    • Kikool_ch Le 26 octobre 2016 à 09h53
      Afficher/Masquer

      Merci et bravo pour votre mouvement !

      Comme le dit Fritz, grâce aux diversions du gouvernement et des medias aux ordres, nous avons quelques sujets de prédilection (à forte valeur ajoutée intellectuelle) à côté desquels le CETA est d’un ennui…

      Pétition de soutien signée 🙂


    • Xfiles72 Le 26 octobre 2016 à 11h25
      Afficher/Masquer

      Matthias Fekl Secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur a dit sur RMC il y a quelques jours quelque chose comme ” Voyons Monsieur Bourdin vous pensez vraiment qu’un grand pays comme les Etats-Unis s’abaisserait à passer par le Canada pour profiter du CETA…”.

      Ça ose tout c’est extraordinaire….


      • lvzor Le 26 octobre 2016 à 23h43
        Afficher/Masquer

        Vous pensez vraiment qu’un grand peuple comme le peuple français s’abaisserait à écouter les propos d’un négligeable petit bonhomme comme ce Fekl?


    • Fritz Le 26 octobre 2016 à 11h33
      Afficher/Masquer

      Matthias qui ?

      En attendant que je me renseigne, voici la position de M. Magnette face aux pressions qui s’aggravent :
      http://www.lesoir.be/1351569/article/actualite/union-europeenne/2016-10-25/magnette-sur-ceta-en-cas-nouvel-ultimatum-nous-cesserons-negociations


  16. Jmk011 Le 26 octobre 2016 à 09h06
    Afficher/Masquer

    Le belge (anti wallon !!) Verhofstadt rejoint ainsi le camp Juncker selon lequel les traités européens sont au-dessus de la démocratie, donc s’imposent aux peuples européens même si ces derniers ne sont pas d’accord !! Quand va-t-on enfin comprendre que le CETA, le TAFTA, l’UE et son outil l’Euro sont des machines infernales au service exclusif du Capital, et qu’il faut en sortir de toute urgence ?


  17. Patrick Andre Le 26 octobre 2016 à 09h12
    Afficher/Masquer

    C’est une sorte de 49,3 à la sauce européenne


    • Kikool_ch Le 26 octobre 2016 à 09h54
      Afficher/Masquer

      Oui, mais sans limitations, tant qu’à changer les règles du jeu, autant y aller à fond.


    • Vareniky Le 26 octobre 2016 à 10h23
      Afficher/Masquer

      Même pas, car le 43.3 permet la motion de censure pour s’opposer au texte.
      Là c’est le choix entre oui ou oui.


  18. Catalina Le 26 octobre 2016 à 09h54
    Afficher/Masquer

    Never more,
    Il n’y a rien d’étonnant, en effet, depuis des années, les anglo-saxons influencent les politiques de l’ue, c’est juste de la corruption en fait. La gente politique n’est pas élue par le peuple, en effet, ce sont les candidats pro-us qui se retrouvent en haut, bizarre non dans un pays où les citoyens croient que leur vote compte….?
    Entre les young leaders, complètement acquis à la mondialisation, les autre soudoyés ou tenus, nous n’avons pas de politique indépendante mais plutôt une chose qui ressemble à s’y méprendre à la mafia.


    • Xfiles72 Le 26 octobre 2016 à 11h32
      Afficher/Masquer

      Oracle d’un sage chinois d’après les écrits de MAX DORISMOND :

      “Si vous voulez détruire un pays, inutile de lui faire une guerre sanglante qui pourrait durer des décennies et coûter cher en vies humaines. Il suffit de détruire son système d’éducation et d’y généraliser la corruption. Ensuite, il faut attendre vingt-ans et vous aurez un pays constitué d’ignorants et dirigé par des voleurs. Il vous sera très facile de les vaincre.”


  19. Catalina Le 26 octobre 2016 à 09h58
    Afficher/Masquer

    Clause du TTIP interdisant de porter plainte contre les USA… mais pas contre tous les autres pays !

    http://monde.taibaweb.com/blog/2016/10/23/clause-du-ttip-interdisant-de-porter-plainte-contre-les-usa-mais-pas-contre-tous-les-autres-pays/


  20. Kikool_ch Le 26 octobre 2016 à 10h04
    Afficher/Masquer

    Et tout ça pour une perspective de croissance annuelle entre 0.003% et 0.08% en Europe…. En tenant pour acquis que la théorie néoclassique a toujours de beaux jours devant elle, ce n’est pas gagné !

    http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2016-10-14-Rejet-du-Ceta-accroc-libre-echange

    http://www.humanite.fr/videos/ceta-ca-ne-passe-pas-618931


  21. Dahool Le 26 octobre 2016 à 10h10
    Afficher/Masquer
  22. Vareniky Le 26 octobre 2016 à 10h20
    Afficher/Masquer

    Les journalistes “officiels” pose inlassablement la question, comment un parlement d’une poignée de Wallons peuvent bloquer la décision pour 500 millions de personnes. Mais la réponse en claire, en France, par exemple, la représentation nationale n’a pas encore été consultée.
    Ce n’est donc pas une poignée contre le reste du monde, mais les premiers devant le reste du monde.


    • Yann Le 26 octobre 2016 à 19h49
      Afficher/Masquer

      Surtout que c’est aller un peu vite en besogne.
      Sont ils si sûrs que les 500 000 000 d’européens (moins une grosse partie des Wallons qui soutiennent leur ministre président, moins les souverainistes de droite ou de gauche de tout les pays de l’UE , moins les gens qui s’en moquent et n’ont donc pas d’avis…et j’ai envie de rajouter les enfants que nos chers journaleux subventionnés doivent compter dans le tas, pour qui tout ça c’est du charabia) adhèrent avec émerveillement et impatience au CETA?
      C’est gens sont fous furieux ou d’une confondante naïveté.


      • lvzor Le 26 octobre 2016 à 23h49
        Afficher/Masquer

        Bien sûr, et c’est comme pour le TCE, qui, comme chacun sait, a été voté à une écrasante et enthousiaste majorité partout où il a été soumis à référendum.


  23. Louis Robert Le 26 octobre 2016 à 10h37
    Afficher/Masquer

    Une “Europe” déterminée à gouverner contre la volonté des peuples européens, et qui le plus souvent y parvient, n’a pas d’avenir. Tôt ou tard elle crèvera.


  24. fanfan Le 26 octobre 2016 à 10h55
    Afficher/Masquer

    Blog de Jean Gadrey > CETA : le Canada comme cheval de Troie des multinationales étatsuniennes en Europe.
    – Voici quelques extraits d’une bonne analyse, très concrète, des enjeux du CETA, par un spécialiste de la finance, Michel Crinetz, ancien contrôleur à l’Autorité de Contrôle Prudentiel, membre du collectif Roosevelt. On y trouve dans la deuxième partie une réflexion qu’on trouve rarement ailleurs sur le fait que pour les services financiers, c’est encore pire que pour le reste, qui est pourtant gratiné… L’article d’origine est ici : http://tinyurl.com/ze5ukv5.
    – Et avant ces extraits, un lien cetatafta.pdf (http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/files/cetatafta.pdf) vers une page de synthèse (un “crash test”) comparant le TAFTA (avec les Etats-Unis) et le CETA (avec le Canada en apparence, mais en fait surtout avec les multinationales made in USA). Une démonstration imparable face à une propagande qui voudrait nous faire croire qu’en effet le TAFTA n’est pas bien mais que le CETA est super…
    Lien : http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2016/10/17/ceta-le-canada-comme-cheval-de-troie-des-multinationales-etatsuniennes-en-europe/


    • fanfan Le 26 octobre 2016 à 10h57
      Afficher/Masquer

      EXTRAITS DE L’ARTICLE DE MICHEL CRINETZ :
      Le dogme suprême des traités européens est la concurrence libre et non faussée, chez nous et avec le monde entier. Avec son corollaire financier, la libre circulation des capitaux, auxquels, pour mieux les attirer, il faut accorder tous les droits. Tous les droits sur nous et sur nos États…
      … L’Union signe donc de nombreux traités de libre investissement avec toutes sortes de pays de tailles diverses, et, maintenant, avec le Canada (CETA).
      Elle voudrait faire de même avec les États-Unis (TAFTA), mais ces derniers font des difficultés, ne voulant pas renoncer à leur protectionnisme. Du reste, UNE FOIS LE CETA SIGNE, ILS N’AURONT PLUS BESOIN DU TAFTA, et même M. Trump n’y verra que des avantages : tous les droits pour les Américains, aucun pour les Européens aux États-Unis. Du jamais vu…
      En effet, CETA donnera tous les droits aux multinationales américaines en Europe, via leurs filiales canadiennes, et aucun aux multinationales européennes aux États-Unis, qui ne sont pas signataires de ce traité.


      • fanfan Le 26 octobre 2016 à 11h09
        Afficher/Masquer

        … ALORS, ON FAIT QUOI ?
        La Commission exige la mise en œuvre immédiate de l’accord, provisoire, dit-elle, sans attendre toutes les approbations nécessaires. Pour les parties douanières et réglementaires, il lui suffit d’une majorité qualifiée, qu’elle obtiendra. Pour les arbitrages sur les dédommagements, qui touchent au « droit sacré de la propriété », il lui faut l’unanimité.
        Arriverons-nous à l’empêcher, comme vient de le voter le Parlement wallon ? Les dirigeants concernés s’emploient déjà à inverser la décision wallone, ce que notre premier ministre vient aussi de demander lors de sa visite au Canada.
        Ou détournerons-nous le regard juste au moment opportun, comme vient de le faire le 5 octobre le groupe socialiste en « démissionnant » pour une seule journée cinq de ses députés de la commission des affaires européennes pour empêcher le blocage par le Parlement français de l’application provisoire du traité ?


      • fanfan Le 26 octobre 2016 à 11h12
        Afficher/Masquer

        Sinon, nous n’aurons bientôt plus les moyens de payer pour rester souverains, de payer pour rester une démocratie…
        Pour l’éviter, manifestez et harcelez vos représentants élus pour qu’ils préservent ce qu’il reste de notre démocratie !

        Cet article a été posté le Lundi 17 octobre 2016 dans la catégorie Les derniers articles : http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2016/10/17/ceta-le-canada-comme-cheval-de-troie-des-multinationales-etatsuniennes-en-europe/


  25. RGT Le 26 octobre 2016 à 11h22
    Afficher/Masquer

    Il faudrait peut-être mobiliser vos relations !!!

    La pétition de Fakir n’a pour l’instant reçu que 6 974 soutiens

    Il en manque 526 pour atteindre 7 500, alors bougez-vous, ne serait-ce que pour avoir le plaisir de souffleter nos “Grands Hommes Politiques”…


  26. DUSSOUY Gérard Le 26 octobre 2016 à 13h45
    Afficher/Masquer

    La Wallonie montre l’exemple.
    Dressé sur ses ergots, le coq wallon refuse, seul et sans doute pour un court moment, de signer le CETA (traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada) lors du sommet entre les deux entités qui se tiendra le 27/10/2016. Sans doute cèdera-t-il sous les pressions venues de toutes parts, et du gouvernement belge en premier lieu. Mais l’honneur wallon sera sauf.
    Et pas seulement, car la Wallonie démontre ces jours-ci, en résistant comme elle le fait, que bien des choses sont possibles à l’intérieur même de l’UE, et cela sans prendre le chemin sans avenir de la fuite, celui du repli national ou régional. Elle prouve en effet qu’une région (au moins dans le cadre des Etats fédéraux) et, à fortiori, qu’un Etat de l’Union, peuvent, l’une comme l’autre, bloquer une décision dite communautaire ; et, de la sorte, elle affirme que le local peut agir sur le global.
    C’est une affaire à méditer, car la démonstration est faite qu’avec une volonté politique et une stratégie d’ensemble, plusieurs collectivités locales entraînées par des mouvements citoyens peuvent changer le cours de l’histoire de l’Union européenne. A partir d’une vision globale, qui mettrait en phase tous les défis que doivent surmonter les peuples européens, on sait maintenant qu’il existe des moyens politiques d’agir. Mais, c’est d’abord une question d’organisation à l’échelle de l’Union.
    Gérard Dussouy
    Professeur émérite à l’université de Bordeaux


    • Fritz Le 26 octobre 2016 à 14h23
      Afficher/Masquer

      Certes, mais épargnez-nous les insinuations de “repli national ou régional” ou de “fuite” (comme le Brexit, je suppose). Tsipras aussi a refusé ces tentations du repli et de la fuite : et nous savons tous comment cela s’est terminé.

      Regardez la moue du traître, au parlement européen, quand Nigel Farage l’invite à choisir la voie de la liberté (à 0’47, à 1’55) :
      https://www.youtube.com/watch?v=6nYzQXIs-BA

      Le traître venait pourtant de recevoir l’appui massif du peuple grec (61 % au référendum du 5 juillet 2015).


  27. emm69 Le 26 octobre 2016 à 14h00
    Afficher/Masquer

    Quel est l’intérêt d’une telle pétition où il est écrit que les traités européens ” on en fera du papier pour se torcher ” (sic) ? Cela ne sert qu’à amuser quelques personnes et décrédibiliser la cause. Il y a mieux à faire.


  28. Daniel Meert Le 26 octobre 2016 à 14h36
    Afficher/Masquer

    Extrait de : https://lilianeheldkhawam.com/2016/10/24/ces-traites-de-libre-echange-que-les-peuples-veulent-stopper-liliane-held-khawam/ :
    “Nous apprenons que « l’Autriche, la Slovénie, la Pologne et l’Allemagne n’ont pas encore donné leur feu vert, a relevé Michel Cermak, chargé de recherche au CNCD 11.11.11 sur les questions commerciales. Il réfute ainsi l’isolement de la Wallonie dont font état la Commission européenne et le gouvernement fédéral. » M Cermak fait remarquer plus loin que « C’est une technique connue de négociation de faire croire qu’un opposant est isolé ». La décision de la Cour constitutionnelle de Karlsruhe, qui a conditionné jeudi la signature du CETA par l’Allemagne à la garantie que le pays pourra par la suite quitter l’accord (ce qui n’est pas prévu dans le texte actuel), pourrait reporter les échéances.« “


  29. Arcousan09 Le 26 octobre 2016 à 15h19
    Afficher/Masquer

    Si elle y tient tant que cela à son CETA cette “Europe là” c’est qu’il y a une énorme et kolossale arnaque à la clé, une belle arnaque de derrière les fagots et que ceux qui doivent pouvoir se gaver ne vont pas céder comme ça et qu’une belle entorse aux règlements ou à la démocratie ne va pas les gêner outre mesure.

    Le fric ça se respecte les citoyens: NON !!!!!

    Et si le citoyen n’est pas respecté “ON” lui expliquera, avec l’aide des médias aux ordres, que c’est pour son bien et pour son avenir ……

    Croire au Père Noël …………………….


  30. Alain Le 26 octobre 2016 à 15h27
    Afficher/Masquer

    Pour passer outre le véto wallon en y joignant les votes de députés presse-bouton? En France des députés ont été écartés provisoirement pour éviter un vote négatif, ne polluez pas la démocratie wallonne avec les pratiques de la “démocratie” française


  31. Macarel Le 26 octobre 2016 à 16h56
    Afficher/Masquer

    La démocratie n’est pas compatible avec le monde des affaires. Elle entrave l’activité économique des grandes firmes industrielles et financières.
    Tout ceci n’est que l’épilogue du processus économique néo-libéral mis en oeuvre depuis la fin des années 70.
    La Chine est l’exemple à suivre, c’est celui que suit l’UE. Une dictature, qui gère une économie libéralisée.
    En 2017, il ne servira à rien d’aller voter. Les grandes firmes sont les grands féodaux des temps modernes, les simples gens ne sont que des serfs taillables et corvéables à merci.


  32. cetassez Le 27 octobre 2016 à 06h36
    Afficher/Masquer

    CETA: Justin Trudeau n’ira pas au sommet UE-Canada, faute d’accord.

    Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a reporté son déplacement prévu jeudi à Bruxelles pour la signature du traité de libre-échange entre le Canada et l’UE (CETA). Ce texte est bloqué par l’incapacité des Belges à se mettre d’accord sur une position commune.

    http://www.romandie.com/news/CETA-Justin-Trudeau-nira-pas-au-sommet-UECanada-faute-daccord/747995.rom

    Tout ce que les Wallons et Bruxellois ont deja obtenu(dont le principal la possibilité de sortir du CETA)

    http://www.rtbf.be/info/dossier/ceta-la-wallonie-defie-l-europe-et-le-canada/detail_le-projet-de-declaration-belge-pour-le-ceta-ce-que-les-wallons-ont-obtenu?id=9440527

    Comme quoi il suffisait de demander…Hollande à nouveau ridiculisé.


  33. Mérovée Le 27 octobre 2016 à 11h18
    Afficher/Masquer

    bravo aux Wallons ! soutient à ce refus complet. L’Europe oui mais uniquement l’Europe pas un sous continent nord américain.
    On peut être “ami” sans être “soumis”

    j’adhère à la non ratification de cette accords inique.


  34. pierre Le 27 octobre 2016 à 12h46
    Afficher/Masquer

    D’après RT un accord aurait été trouvé en Belgique, permettant la signature du traité:

    https://francais.rt.com/international/28147-ceta-accord-entre-parties-belges-trouve

    Magnette n’aura pas “résisté” trop longtemps, déception….


    • Boris Le 27 octobre 2016 à 14h02
      Afficher/Masquer

      Attendons de voir ce sur quoi porte l’accord…


    • Boris Le 27 octobre 2016 à 14h45
      Afficher/Masquer

      Déclaration du Royaume de Belgique relative aux conditions de pleins pouvoirs par l’Etat fédéral et les Entités fédérées pour la signature du CETA :

      [Modération : le document proposé en lien s’intitule “Les pays des Balkans à la recherche d’une alternative” et ne traite pas du CETA]


      • Boris Le 27 octobre 2016 à 15h26
        Afficher/Masquer

        Me serais-je trompé dans mon copié collé ?!? [Modération : erreur de ma part, pan sur mon bec]

        Je retente :
        http://ds.static.rtbf.be/article/pdf/declaration-be-fr-nl-271016-9h00-clean-watermark-1477566706.pdf

        A noter le point B.3 qui précise :
        Sauf décision contraire de leurs Parlements respectifs, la Région wallonne, la Communauté française, la Communauté germanophone, la Commission communautaire francophone et la Région de Bruxelles-Capitale n’entendent pas ratifier le CETA sur la base du système de règlement des différends entre investisseurs et Parties, prévu au chapitre 8 du CETA, tel qu’il existe au jour de la signature du CETA


    • Fritz Le 27 octobre 2016 à 14h52
      Afficher/Masquer

      Et si on lançait une pétition contre les politiciens qui nous syrizent ?


  35. Dommage Le 27 octobre 2016 à 14h57
    Afficher/Masquer

    Autre lien sur l’accord, qui en dit un peu plus… Un peu.
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/10/27/ceta-les-belges-trouvent-un-accord-entre-eux-sur-le-traite-de-libre-echange-ue-canada_5021405_3234.html

    Une phrase que j’aime bien:
    “Il est aussi prévu que les tribunaux d’arbitrage (censés trancher les conflits entre multinationales et Etats) ne soient pas mis en place dans le cadre de l’application provisoire de l’accord (qui devrait intervenir entre le feu vert du Parlement européen et celui des différents Parlements nationaux).”
    Ce qui signifie quoi? Que la clause est toujours là mais qu’elle ne sera pas appliquée tout de suite?? Ohlala quel soulagement…

    Tiens un autre lien que j’aime bien, sûrement déjà vu ici mais bon:
    https://www.youtube.com/watch?v=YYm9z9jEk1g


  36. Narm Le 28 octobre 2016 à 20h03
    Afficher/Masquer

    Alors ?

    Les quelques pages négociées par la Wallonie s’appliqueront-elles uniquement à la Wallonie ?
    ( doit de quitter l’accord, OGM, etc …)


  37. Karim Wilmotte Le 29 octobre 2016 à 01h11
    Afficher/Masquer

    Jennar:
    “Jamais un document de ce statut n’a été aussi loin dans la remise en cause d’avancées néo-libérales observées dans les négociations en cours.”

    https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/281016/accord-belge-sur-le-ceta-quelles-lecons-pour-les-sociaux-democrates

    Poncelet:
    “Dans tous ces domaines, le gouvernement wallon semble avoir obtenu[1] de sérieuses garanties pour les autorités publiques à pouvoir réguler (y compris en renationalisant des secteurs privatisés) en fonction de l’intérêt général.”

    http://www.no-transat.be/newsletters/2016/10/28#_ftn1


Charte de modérations des commentaires