23
Déc
2016

Je ne sais pas ce qui a pris à LCI la semaine passée (plaintes de ses téléspectateurs ?), mais elle a organisé un débat avec des personnes remettant en cause la vision mainstream sur les médias, dans un très intéressant débat :

Pourtant loin d’être parfait. J’ai noté par exemple :

  • le coup de “la Russie qui s’étend” : je rappelle que la Syrie est une alliée historique de l’URSS puis de la Russie. Pays où on a donc essayé de fomenter une Révolution pour chasser le Président et la faire changer de camp. Qui “s’étend” alors ?
  • le coup du “grrr, l’Occident n’intervient pas” : vu le soutien armé aux islamistes depuis 5 ans, on est assez “pas intervenus” à mon sens…
  • “Assad est responsable de 300 000 morts” : où tu génères et alimente une guerre civile, et tu dis que le Président légitime en est responsable parce qu’il n’est pas parti… On rappelle que 100 000 appelés du contingent sont morts…

Je vous laisse réagir aux autres points…

alep-seule

36 réponses à Débat passionnant sur Alep

Commentaires recommandés

EchoGmt7 Le 23 décembre 2016 à 05h13

On perçoit çà et là quelques lambeaux de vérité admis à contrecœur et du bout des lèvres.

Mais sur les responsabilités fondamentales de ce carnage, je ne vois aucune évolution notable.

Tentative pathétique de sauver la face d’un journalisme félon.

  1. EchoGmt7 Le 23 décembre 2016 à 05h13
    Afficher/Masquer

    On perçoit çà et là quelques lambeaux de vérité admis à contrecœur et du bout des lèvres.

    Mais sur les responsabilités fondamentales de ce carnage, je ne vois aucune évolution notable.

    Tentative pathétique de sauver la face d’un journalisme félon.


    • Nerouiev Le 23 décembre 2016 à 07h26
      Afficher/Masquer

      Moi aussi je suis déçu par ce reportage et je le trouve même dangereux pour l’établissement de la réalité profonde. Pas un pour dire que Bashar el Assad à dû défendre son pays contre une politique qui voulait le remplacer pour imposer ses intérêts en utilisant les fanatiques du groupe islamiste dans un plan machiavélique conçu à l’avancé. Nos alliés ont bombardé autour de 40 000 civils français pour combattre les troupes d’Hitler. C’était normal.
      Une petite vérité à fait jour ici mais elle risque de bloquer le fond profond de la vérité, celle des intentions. Trump l’a mieux compris. La vérité ne se mesure pas que par les dégâts mais aussi par la joie qui en découle.


      • Georges Legel Le 23 décembre 2016 à 10h57
        Afficher/Masquer

        Bon texte mais c’est 40 000 victimes. Le nombre des bombardés est très supérieur. Mon père et moi avons été pris par un bombardement des Américains sur une caserne que les Allemands avaient quitté précipitamment une semaine plus tôt quand les Américains arrivaient à Reims et que nous habitions entre Belleville et Verdun sans qu’une seule bombe ne ce soit approché à moins de 600 mètres de la dite caserne mais notre maison à plus d’un km était entourée de cratères.
        J’en profite pour mentionner une faute sur le texte. La Syrie ne peut pas être l’alliée de la Syrie. L’auteur a sans doute voulu écrire la Russie qui est devenue république indépendante à l’effondrement de l’union soviétique en 1993 comme tous les autres pays de l’URSS.


    • jean pierre de cornulier Le 23 décembre 2016 à 18h01
      Afficher/Masquer

      Parfaitement d’accord. Ce qui prouve que quand ils veulent, ils peuvent. La désinformation est un choix.


  2. caliban Le 23 décembre 2016 à 05h26
    Afficher/Masquer

    Emission très instructive. Avec un passage assez “amusant” sur le “complotisme chic” promu par Calvi à propos de la reprise de Palmyre par les barbus.

    Il diffuse un reportage au sujet de Palmyre qui notamment indique que l’armée syrienne s’est enfuie en laissant de l’armement. A l’issue du reportage (54’00), l’emperruqué relève une phrase qu’il qualifie de “phrase clé de ce reportage” : “Si Bachar EL Assad avait voulu soutenir l’Etat islamique il ne s’y serait pas pris autrement”.

    Je n’avais pas compris au départ, dans le reportage, pourquoi le commentateur supputait une collusion entre le gouvernement syrien et les barbus de Palmyre. Je comprenais encore moins pourquoi Calvi jugeait clé cette phrase mystérieuse.

    Et visiblement je n’étais pas le seul. L’intervenant qui répond ne traite pas la phrase clé, il n’a pas compris la question. Alors notre complotiste en blanche chemise revient à la charge : 60’04. Tordant !


    • Fritz Le 23 décembre 2016 à 06h10
      Afficher/Masquer

      Toujours cette volonté de nier la réalité islamiste de la rébellion, en opposant “Daech” aux “rebelles”, et en maintenant le silence sur les affiliations des rebelles hors Daech.
      Pourtant, lorsqu’il a tué l’ambassadeur russe de neuf coups de pistolet, Mevlüt Altintas s’est écrié “Allahu Akbar” avant de hurler : “N’oubliez pas Alep, n’oubliez pas la Syrie”.


  3. dervan Le 23 décembre 2016 à 07h05
    Afficher/Masquer

    Effectivement le journaliste ( et les reportages) sensé éclairer nos lanternes, donne une image saisissante du manque de professionnalisme ou d’ honnêteté intellectuelle : imaginez un prof de philo en train de dire, ” je ne comprends pas , on ne m’ avait pas dit celà jusqu’ à présent, le seul livre que j’ ai lu n’ en fait pas mention” et donc je n’ avais pas vu le problème sous cet angle… désinformation ou incompétence crasse?


  4. kaki Le 23 décembre 2016 à 07h47
    Afficher/Masquer

    les états occidentaux soutraitent la main d oeuvre, les commanditaires ont juste changés de technique, ils sont passés au lean management et ca les médias ont du mal, des temps de vache maigre attende la propagande


  5. Lysbeth Levy Le 23 décembre 2016 à 07h56
    Afficher/Masquer

    Ah c’est un festival en ce moment, même si “C”est dans l’air”a fait des progrès la “pressetituée” elle nous étonnera toujours : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20161221.OBS2982/la-poutinisation-du-monde-est-en-marche.html Bah oui le grand “Poutine”, le grand méchant loup du siècle a fait des siennes, l’orgueil occidental en a pris un coups là ! Il faut les comprendre depuis 1991 et la chute de l’Urss, les Usa et leurs valets européens sont en roue libre, rien ne leur résistait dans la façon coloniale de traiter les régimes africains, et arabes par la suite avec Bush et son 9/11 ! Il faut prendre la mesure que pour la première fois l’ancien “ennemi naturel” “rouge-bolcho” redevenu ” capitaliste-normal” est à nouveau sur la scène pour contrarier les copains et les coquins dans leurs basses oeuvres de morts.http://www.rtl.be/info/monde/international/conflit-en-syrie-un-responsable-rebelle-qualifie-la-reprise-d-alep-par-le-regime-de-grande-perte–877461.aspx
    Un terroriste ami parle : Yasser al-Youssef, un responsable du bureau politique du groupe rebelle Nourredine al-Zinki. “Pour la révolution, c’est une période de recul et un tournant difficile”, a-t-il déclaré à l’AFP.” celui dont l’équipe a décapité un garçon de 12 ans peux parler en toute liberté !


  6. LBSSO Le 23 décembre 2016 à 07h57
    Afficher/Masquer

    F Pichon sur les origines non confessionnelles du soulèvement: une analyse “marxisante” quoiqu’il s’en défende en souriant comme pour s’excuser.
    ( 9mn et 44mn : indiqué sur la ligne bleue de défilement du temps)

    Assad a mené une tentative de libéralisation de l’économie .Souvenez vous: son invitation au défilé du 14 07 2008 ,les reportages dans les magazines sur son épouse.Elle a profité aux élites urbaines et laissé aux marges une population rurale.D’où est partie l’insurrection selon F Pichon.

    “Ce mécanisme” consécutif à une mondialisation non maîtrisée était bien connu du grand public pour les “Etats faillis” ,en Afrique notamment mais a surpris dans le cadre d’un Etat fort comme la Syrie.
    Pourtant.
    L’Etat égyptien par exemple n’a pas su durant sa phase de mondialisation des 70/ 80’s s’attacher sa classe moyenne qui le considérait comme corrompu et affairiste favorisant aussi un terreau pour une révolte.

    Est-on “révisionniste” en mettant ainsi en perspective ?


    • Lysbeth Levy Le 23 décembre 2016 à 09h01
      Afficher/Masquer

      Les mots “révisionniste” “complotisme” ou “conspirationniste” sont tout indiqués là pour discréditer une “personne dissidente” tant ces mots sont connotés négativement par rapport à l’Histoire et la Shoah, thème unique de génocide alors que l’Histoire n’est qu’une suite de génocides toujours pires et dont on ne parle pas. Congo et autres pays oubliés dans la mécanique de “l’agit-prop”. Mais certains ont le droit de faire le lien entre “printemps arabes” et ressources essentielles “gaz ou pétrole” sans avoir “ces mots” infâmants a porter sur le dos ; http://www.politiques-energetiques.com/ou-nous-mene-larabie-saoudite-debat-avec-frederic-encel-et-david-rigoulet-roze
      Bien qu’Encel lui soit le parfait journaliste intégré au monde politique pro-israelien de plus et néocon.


      • LBSSO Le 23 décembre 2016 à 13h42
        Afficher/Masquer

        oui Lysbeth Levy ,un autre exemple. F Lordon avait indiqué dans un article du Monde Diplomatique :
        Suite à l’affaire DSK,M Cambadélis avait dit “je ne crois pas au complot mais…”; J Attali avait parlé de “manipulation” et un député socilaiste (F Londe) expliquait qu’il ne “s’agissait pas d’un complot mais d’un coup monté”

        publié sur ce blog : https://www.les-crises.fr/conspirationnisme-lordon/


  7. UnKnown Le 23 décembre 2016 à 09h31
    Afficher/Masquer

    Moi ça ne m’étonne pas tant que ça de la part de LCI, on a déjà Vincent Hervouët et ses analyses au vitriol de la géopolitique mondiale (bien que trop courtes) dans la rubrique “Ainsi va le Monde”.


  8. Masson Le 23 décembre 2016 à 10h49
    Afficher/Masquer

    Pas de journalistes à Alep Est pendant le siège
    Ceux qui ont essayé d’y pénétrer se sont retrouvés dans une cave ou dans un coffre de voiture ( selon Europe1)
    Habituellement , lorsqu’une cause est juste , les combattants laissent les journalistes faire leur travail : visiblement à Alep , les rebelles avaient quelquechose à cacher , non ?


  9. Pastounak Le 23 décembre 2016 à 11h07
    Afficher/Masquer

    En fait, il est tout simplement inquiétant d’affirmer que dans la plupart des émissions télévisées, les intervenants et les présentateurs ne savent pas de quoi ils parlent.


    • Tonton Poupou Le 23 décembre 2016 à 13h00
      Afficher/Masquer

      eh bé ! changement de météo !
      Pour une fois on a eu un débat qui commence à être intelligent à propos de la Syrie après plus de 5 ans de torrent de propagande ! (mais je tiens tout de suite à rassurer la doxasphère : nous reviendront rapidement à la “normale”)
      PS : Nikon, Mc Do, Skoda et tout spécialement Swarosky vous remercie pour vos minutes de cerveau disponible .


  10. Milsabor Le 23 décembre 2016 à 12h57
    Afficher/Masquer

    Lu dans Ouest-France de ce jour un article de JF Kahn dénonçant l’alliance objective d’Assad avec les djihadistes pour éliminer l’authentique opposition laïque démocratique en Syrie et d’accuser l’Occident d’avoir favorisé Assad en aidant les djihadistes ! JFK nous avait habitué à plus de discernement dans ses analyses par le passé.


    • caliban Le 23 décembre 2016 à 14h03
      Afficher/Masquer

      C’est ce que M. Pichon qualifie de “complotisme chic”, qui est une déclinaison salonnarde des théories du complot, visiblement très en cour dans les rédactions parisiennes.

      Affirmer – ou du moins suggérer fortement que Assad a volontairement lâché Palmyre aux barbus afin de leur livrer des armes et faire chialer l’Occident sur un chef d’oeuvre archéologique en péril, relève du pur délire.

      Mais c’est un délire qui en dit long sur la situation inconfortable des journalistes actuellement. Ils donnent l’impression d’être à court de munitions pour maintenir la ligne de front de leur propagande médiatique.


  11. Tonton Poupou Le 23 décembre 2016 à 13h08
    Afficher/Masquer

    il est assez cocasse croustillant et terriblement révélateur d’entendre l’animateur d’un début de débat intelligent à propos de la Syrie sur un grand médias français de le qualifier de “premier débat révisionniste” !!!!!!!! on attend la condamnation de la doxasphère politico médiatique des prochains “déviationnistes”. Après le “révisionnisme” quoi de plus normal !!!!! n’est ce pas ?


  12. David D Le 23 décembre 2016 à 15h44
    Afficher/Masquer

    Calvi n’est pas impressionnant qu’à une seule reprise, notez quand il dit “c’est comme ça la guerre, certains sont bombardés, pendant que les autres boivent du champagne dans le quartier à côté”. C’était tellement inattendu et ça a mis une telle torpeur que les gens réagissent beaucoup plus tard à cette saillie, mollement, mais peut-être qu’ils étaient toujours sous le choc, abasourdis. Après, intervenants et Calvi nous assurent sans arrêt de la brutalité des frappes. Je veux bien qu’Assad ait eu la répression lourde, mais ici réassurer a une fonction : éliminer le contrepoids des correctifs et nuances. La journaliste de La Croix, dès le début, elle est dans “nous ne soutenons aucun camp, Assad est un monstre, un dictateur, il n’y a ni bons ni mauvais” (sic). A côté, le militaire tape tant qu’il peut sur Poutine et invente un joli récit sur la Tour Eiffel. Enfin, le discours: “c’est pas grave, les médias ont pris parti pour un camp en se coupant d’une analyse plus nuancée. C’est tout.


  13. Libor Le 23 décembre 2016 à 15h54
    Afficher/Masquer

    Très intéressant. Yves Calvi remonte un cran dans mon estime (bon il était tout en bas donc ne pas s’affoler).

    Le général fait bien transparaître la logique qui prévaut dans les milieux militaires. “Il faillait frapper Assad en 2013” et on aurait alors limité la violence. En fait les occidentaux auraient en effet probablement découragé ainsi la Russie d’intervenir mais quant à faire moins de morts au final ça n’offrait absolument aucune garantie.

    Cette logique de guerre agressive appliquée hors de nos frontières et travestie de soit disant buts humanitaires a vraiment été le moteur d’extension des conflits de ces dernières années (Afghanistan, Irak, Libye,…) . La Syrie d’aujourd’hui n’est que la conséquence des actions en Irak, L’action en Libye a déséquilibré toute l’Afrique du nord. Je pense que Obama, taxé de faible avait en fait bien compris qu’il fallait arréter la fuite en avant alors que les petits soldats Hollande et compagnie voulaient continuer seuls à étendre le chaos sous couvert de droits de l’homme.alors que l’europe peine déjà à en gérer les conséquences sur le plan intérieur.


    • LS Le 23 décembre 2016 à 20h09
      Afficher/Masquer

      Il était déjà trop tard en 2013. L’ASL Laïc avait déjà disparu du terrain et les frères musulmans était déjà en train de prendre le contrôle de ce qui restait.
      Il y aurait alors eu les salafistes et/ou les frères musulmans au pouvoir, soutenus par la partie pauvre de la population sunnite. J’ai comme qui dirait des doutes sur ce qu’aurait été le devenir des minorités et des sunnites “occidentalisés”.
      En ce qui concerne les causes de la situation actuelle, c’est, je pense, un peu plus compliqué. Les manipulations, en Syrie, fait par la Turquie, l’AS et les USA, la montée des inégalités sociales en Syrie (mondialisation), la grosse sécheresse qu’elle a connue avant les “printemps arabe” ainsi que les erreurs politiques d’Assad n’y sont pas étranger non plus.
      Quand à la Volte face d’Obama, je ne sais si elle due à sa clairvoyance ou si c’est une reculade devant la fermeté des Russes. Il y a quand même eu des échanges de missiles/anti-missiles.


  14. David D Le 23 décembre 2016 à 16h09
    Afficher/Masquer

    Un autre truc marrant de Calvi, après un speech de Pichon pour dédouaner les journalistes, speech qui contient en lui-même sa contradiction avec l’argument maladroit d’un afflux d’images non gérées. Bref, Calvi sort que la communauté internationale n’a pas su empêcher Assad de reprendre Alep, ni protéger les civils. Dit ainsi, les civils sont un objectif second sinon autre. Or, comment Calvi peut-il trouver normal d’empêcher Assad de reprendre une ville du pays qu’il gouverne ? Vous répondrez avec un plan thèse-antithèse-synthèse.


  15. Theoltd Le 23 décembre 2016 à 16h48
    Afficher/Masquer

    Je me souviens de Calvi lors de l’affaire (encore une) sur les supporters Russes a Marseille. Il avait passé un reportage tronqué, montrant un Anglais ensanglanté disant: ce sont des monstres, ils sont d’une brutalité inouie” ou quelque chose approchant. Et Calvi avait tout de suite embraye en disant que l’Anglais parlait des russes évidement. Seulement, la video a été disponible intégralement sur youtube, et l’Anglais parlait des …. français!
    J’avais été proprement sidère par une telle grossière mauvaise foi.
    Depuis, je pense que si les journalistes avaient des permis a points, Calvi aurait perdu le sien depuis belle lurette. La, il essaye juste de grapiller un pauvre point, que je ne lui accorde meme pas, tant tout sent le faux.


    • Arcousan09 Le 24 décembre 2016 à 17h18
      Afficher/Masquer

      Il pleut: Les Russes
      Il y a un séisme: Les Russes
      il gèle: Les Russes
      Grève à air France: Les Russes
      Trump élu: Les Russes
      Hollande battu: Les Russes
      Grippe aviaire: Les Russes

      cela va s’arrêter quand ce délire collectif soigneuesement entretenu par TOUS les médias aux ordres ???


  16. madake Le 23 décembre 2016 à 18h20
    Afficher/Masquer

    C’est la contradiction assez évidente sur le cui bono, que personne ne veut soulever, mais il faut être d’une plus grande stupidité que celle du gouvernement syrien, pour précisément lancer une attaque au gaz sur sa population au moment où vous invitez ceux qui constatent les infractions. Un peu comme si les voleurs invitaient un car de police à une attaque de banque.
    Vous noterez l’attitude du Gal Desbordes quand cette question est évoquée.
    Lorsqu’on luis parle de gaz, il répond “Je n’en sais rien!” il évoque ensuite que toute déclaration en temps de guerre est partisane, et défend les intérêts de celui qui l’annonce… Cette question du gaz éminemment polémique, et remise en question par S. Hersch, les analyses, les services britanniques…, sont sans doute ce qui a amené Obama, à demander l’avis du congrès, dont il pouvait se passer, et ainsi, ne pas “pouvoir” intervenir.
    Il est vrai que si des preuves médiatisées infirment la thèse officielle qui incrimine le gouvernement, ça aurait un air particulièrement toxique (!!!) d’intervenir militairement sous un faux prétexte…
    Ouhou les armes de destruction massive de Saddam, vous êtes où???


  17. josé Le 23 décembre 2016 à 19h29
    Afficher/Masquer

    CALVI?
    Son parti pris m’a dégouté à vie de son émission de l’après-midi sur la 5
    Il n’a qu’à prendre sa carte à n’importe quel parti de de droite et se présenter aux élections; un peu comme Dominique REYNIE qui était sur tous les plateaux de CALVI….


  18. Speedeo Le 23 décembre 2016 à 23h49
    Afficher/Masquer

    Quand le presentateur parle de revisionisme des qu on sort de la version officielle c est tres inquietant…..


  19. FracoisG Le 24 décembre 2016 à 03h03
    Afficher/Masquer

    La Belgique a été secouée par “l’affaire de la famille d’Allep” qui demande refuge mais pour qui le ministre Franken a refusé visa.
    Une petite enquête approfondie serait amusante.
    Le ministre s’est fait montrer du doigt par les médias bien pensants parce qu’il se mettait hors la loi dans un état de droit et je vous passe toute la symphonie de bruit qui accompagne ce genre d’affaire.
    Pourquoi une enquête? Parce que il serait bien possible que le ministre en question soit au courant que la famille qui demande l’asile soit djihadiste, raison pour laquelle il veut l’envoyer au Liban. …
    A aucun moment, le ministre n’ose quelque allusion à cette éventualité – car politiquement suicidaire et unioneuropéennement interdite – ce qui devrait nous mettre la puce à l’oreille.
    Si le journalisme existat encore, cette enquête eut été menée depuis belle lurette et l’identité des demandeurs d’asile connue. Mon petit doigt me dit qu’on a préféré laisser fermé le petit pot qui pue.


  20. pierro Le 25 décembre 2016 à 01h10
    Afficher/Masquer

    Ici la chaîne de Martin Bouygues qui passe une émission sur Alep montrant l’échec de la politique extérieur française puisque calquer sur les américains. Qui témoigne de la nécessité de réorganiser les relations internationles et diplomatique de la France notamment par rapport a la Russie.
    Ce que semble avoir dit François Fillon candidat suppose gagner la présidentielle selon les sondages devant le pen (calvi le rappelle en début d’émission ). Fin de l’émission avec un gars qui nous explique que la primaire a gauche est un renouveau politique avec des supers candidats. Même calvi qui est naze le fait passer pour une brelle . ( un gros coup de chapeau a ce type D ailleurs. Essayer de vendre la primaire du ps dans la situation actuelle il faut en avoir une grosse paire et ne pas avoir d’amour propre). En tout cas un Jolie coup de marketing bien huilé bravo les journalistes. Emballé c’est pesé. Quand la malheur des uns fait le bonheur des autres. Vive la France vive le capitalisme.


  21. Vltava Le 25 décembre 2016 à 13h20
    Afficher/Masquer

    Bonjour! Au sujet d’Alep,de la Syrie,voici ce que j’ai pu voir.Aller sur sa page pour lire tout.
    Said Hilal Alcharifi (Facebook-Syrien)- 23 décembre 20h44
    Les terroristes continuent à sévir……


  22. Anne Jordan Le 25 décembre 2016 à 18h47
    Afficher/Masquer

    Merci , @Vltava
    Said Hilal Alcharifi
    excellent reportage de Charlotte d’Ornellas qui se termine par un ” Joyeux Noël ” sans ironie ni aigreur.. merci aux Aleppins , et puisse leur joie de vivre ne jamais faiblir !


  23. Anne Jordan Le 25 décembre 2016 à 18h48
    Afficher/Masquer

    J’ai oublié de signaler que la vidéo , en ce 25 décembre a disparu des écrans !


  24. Lysbeth Levy Le 25 décembre 2016 à 20h01
    Afficher/Masquer

    Le débat sur les “fausses nouvelles” ayant lieu aux Usa, et trouve chez nous aussi un écho de la part de ceux qui voudraient bien censurer les “sites alternatifs” ou dissidents et mêmes les personnes ayant un avis divergeant. La vérité sur Alep et la Syrie en général démontre la faiblesse du discours dominant face à Internet qui a quelque peu changé la donne : http://arretsurinfo.ch/fausses-nouvelles-par-omission-bientot-interdit-de-les-denoncer/ Un rappel de ce que sont les médias dominants menacés par leur totale orientation biaisée face aux médias alternatifs qui ont la côte : http://arretsurinfo.ch/le-vrai-role-des-medias-de-masse/


Charte de modérations des commentaires