Témoignage d’un lecteur du blog Les-crises

Mon cri du coeur pour Alep

Ces derniers jours, la quantité d’informations sur la situation en Syrie et à Alep a été telle qu’elle a saturé mon esprit. Je peux dire sans hésitations que cela ne me fait pas me sentir serein. Avant tout, je crois que j’ai ressenti une certaine impatience à voir le calvaire des populations d’Alep se terminer. L’impatience que l’horreur prenne fin, oui, c’est cela que j’ai d’abord ressenti. Malheureusement, j’ai aussi ressenti une très forte amertume a l’égard du traitement de l’information par nos médias. Cette amertume a malheureusement pris le dessus sur l’empathie que je ressens a l’égard des populations qui souffrent de la guerre à Alep Est… et Ouest…

A chaque fois que je regardais les informations télévisées, ou lisais des articles de journaux, je n’ai pu m’empêcher de me concentrer sur l’effort d’équilibre fait par les journalistes… Et le résultat est sans appel… Il n’y en a quasiment aucun. Si, lors de 2 ou 3 JT de France 2, des citoyens qui avaient fui Alep-Est lors de l’offensive loyaliste témoignaient du fait que les rebelles leur avaient tiré dessus pour les empêcher de partir. Un article parmi des dizaines de RFI a aussi fait mention de cela. C’est à peu près tout.

Récemment, nous avons vu des témoignages d’habitants d’Alep qui laissaient leur messages d’adieu avant l’offensive finale. Que les choses soient claires : oui, ca m’a touché, oui ca m’a atteint, oui ca m’a revolté. On regarde et on est ému, on a envie de chialer ! Mais je suis désolé de le dire : ceci est le niveau 0 de l’information. Ce sont des données brutes, sans filtrage, sans analyse. Ces infos laissent place a notre émotion, jamais à notre réflexion. Apres avoir regardé cela, on ne peut que penser que Bachar est le plus sanguinaire de tous les tyrans.

Mais n’existe t il pas de témoignages de résidents d’Alep Ouest, quand une bombe rebelle tombe sur un marché ? N’existe-il-pas de longs témoignages de résidents qui se sont échappés d’Alep Est et ont été confrontes aux exactions de certains rebelles ? N’existe-t-il pas de témoignages d’enfants qui ont vu toute leur famille abattue par les rebelles lorsqu’ils ont essayé de quitter la zone Est. Ces personnes n’ont elles pas aussi une voix ? N’ont-elles pas aussi besoin qu’on les entende. Ces témoignages existent pourtant, mais sont beaucoup moins relayés…

Avant que l’on ne m’accuse d’être un suppôt de Poutine, laissez moi s’il vous plait développer le fond de ma pensée… Au lycée, en cours de français, lorsque l’on faisait des dissertations, on nous a toujours appris le sacrosaint thèse, antithèse, synthèse… En tant que citoyen, je ne demande aux journalistes que de faire l’effort de réaliser ce que l’on demande a un gamin de 15 ans… thèse, antithèse, synthèse. Simple, non ? Et en tant que citoyen, je ne peux que vous encourager, vous ma famille et mes amis, à ne pas vous satisfaire d’un journaliste qui ne se contente que d’écrire la thèse. Lisez simplement n’importe quel article du Monde, de Libération, du Nouvel Observateur sur la Syrie… que vous soyez d’accord ou non avec moi sur le fond, vous constaterez que seule la thèse existe : Bachar massacre son peuple sans honte. La Russie et l’Iran sont ses complices, ils ont le sang de milliers d’innocents sur les mains… Point. Fin de l’article. Ca, c’est la thèse.

L’antithèse pourrait être : Les rebelles, armés et financés en grande partie par les occidentaux, et les monarchies du Golfe, ont bombardé sans arrêt Alep Ouest jusqu’à la fin, y compris au chlore. D’accord, sans avion et avec les moyens du bord. Mais touchant à chaque fois (oui, à chaque fois), des victimes civiles, qui, elles aussi se comptent par centaines depuis 4 semaines.

Les rebelles ne sont pas une coalition homogène. Certains sont plus modérés que d’autres, et un grand nombre sont islamistes. Les plus modérés se sont rendus au gouvernement, par centaines voire milliers, depuis le début de l’offensive gouvernementale il y a 4 semaines. Une partie des rebelles a aussi du sang sur les mains car ils ont empêché des civils de partir ; par la force. Enfin, de nombreuses personnes à Alep Est sont heureuses et soulagées de voir le gouvernement revenir. On peut rajouter de nombreux faits, tant à la thèse qu’à l’antithèse, mais je m’arrête la. Alors que je pense que les poils de nombreuses personnes se sont hérissés à la lecture de ces dernières phrases, s’il vous plait, gardez bien en mémoire qu’il s’agit ici de l’antithèse. S’il vous plait, prenez le temps de lire la synthèse ci dessous.

Synthèse : Il n’y a pas de journalistes occidentaux sur place. Ni à Alep Ouest, ni à Alep Est. Il n’y a pas d’organisations neutres a Alep Est, telles que la Croix Rouge, le Croissant Rouge, médecins sans frontières, etc. L’OSDH et les casques blancs sont tous financés par des pays occidentaux. De ce fait, toutes les sources d’informations sur Alep sont biaisées. Toutes.

La situation à Alep et en Syrie est extrêmement compliquée, les populations des 2 cotés de la ville souffrent, mais la population d’Alep Est a payé a souffert du support matériel de la Russie, aux moyens nettement plus importants de l’armée régulière syrienne, et parce qu’ils se sont retrouvés au milieu d’une zone de conflit. Le gouvernement et les rebelles, dans leur acharnement à gagner cette bataille, militaire et médiatique, sont coresponsables de cette situation déplorable.

Le gouvernement a gagné la bataille militaire, les rebelles la bataille médiatique, et ce au prix de milliers de vies humaines. La Russie et l’Iran ont aussi leur responsabilités dans la situation. Tout comme la France, les Etats-Unis, et l’Occident en général. Il a été écrit récemment que les occidentaux ne faisaient rien pour soulager le calvaire des populations d’Alep. Mais en réalité, n’en avons nous pas déjà trop fait ? Dans quelle mesure les efforts diplomatiques des occidentaux pour stopper l’offensive a Alep ont été faits pour le bien des populations ?

Et dans quelle mesure ont ils été faits pour empêcher la victoire du gouvernement syrien? Je vous pose la question, je ne prétends pas avoir la réponse. Qui a armé les rebelles, qui les a financés, et qui sont ces rebelles? Parmi eux, qui défend la liberté, et qui défend un agenda fondamentaliste ? Méritaient-ils qu’on les arme ? Et en les armant et en les encourageant, a-t-on ou non, créé plus de souffrance pour le peuple syrien que l’on ne souhaitait lui en enlever. Est ce que cela en valait la peine ? La France n’a t’elle pas coupé une grande partie de ses liens diplomatiques avec la Syrie et n’a t’elle pas soutenu ouvertement les rebelles, ce faisant, perdant tout levier d’influence auprès du gouvernement syrien pour pouvoir, au moins tenter de peser ? Quelle est notre responsabilité, à nous, pays occidentaux dans le drame d’Alep ? Non pas par rapport à ce que nous n’avons pas fait… Mais par rapport à ce que nous avons fait ?
Enfin, alors que nous nous indignons des pertes humaines d’un seul coté, alors que journalistes comme gouvernements s’émeuvent et prennent partie (la dessus, j’ajoute mon opinion personnelle : dire que Bachar El Assad est seul responsable du massacre de son peuple, c’est la même erreur que de dire que seule l’Allemagne fut responsable de la 1ere guerre mondiale, lors du traité de Versailles. Les Allemands nous en voulu au point d’amener Hitler ou pouvoir… vous connaissez la suite.)… Donc, n’avons nous rien appris de l’histoire, ou de notre récente aventure libyenne ? Pourquoi nous obstinons nous à ne pas voir les points communs avec ce qu’il s’est passé en Lybie, tant dans le traitement journalistique que diplomatique du problème?
Enfin, puisque j’ai toujours aimé l’histoire… récemment, on a pu lire des comparaisons d’Alep avec Guernica (1937) et Srebenica. Pourquoi les journalistes ne comparent-ils pas Alep à Caen et Brest en 1944 ? A Naha en 1945 ? A Bagdad en 1991, en 2003 ? Elles aussi victimes de la guerre, et avec, soit dit en passant, un nombre bien plus élevé de victimes. Et bien la réponse est simple: parce que pour Brest, Caen, Naha et Bagdad, ce sont les gentils qui ont bombardé sans relâche et tués des civils afin de prendre la ville ou de gagner la guerre. Il est nettement plus facile d’accuser un régime de barbarie si on ne convoque de l’histoire que le coté qui nous arrange…

C’est triste à dire, mais pour tenter d’être informé de ce qui se passe du coté des syriens qui soutiennent le gouvernement, je suis obligé d’aller sur RT , le site d’info russe. Je ne devrais pas avoir à le faire, je suis en droit d’attendre des médias français ou occidentaux qu’ils fassent ce boulot en toute impartialité. C’est leur devoir. Au lieu de ca, je lis des informations biaisées dans un sens sur les sites français, et biaisées dans l’autre sens, sur le site russe. Sur la base de cela, je dois me faire ma propre analyse (le boulot de journaliste à l’origine). Et ma propre opinion. On dit toujours des médias russes qu’ils constituent de la propagande. Mais on est en droit de se demander dans quelle mesure nos propres médias ne font ils pas aussi une certaine forme de propagande ? Si vous êtes révoltés par cette question, s’il vous plait, allez voir le site de RT, et dites moi en quoi ce que fait RT est différent de ce que font nos medias ? La tristesse dans tout cela, c’est qu’une différence existe: eux aux moins sont sur place, les nôtres écrivent depuis leur bureau à Paris…

Voila, c’est fini. Je suis désolé de dire qu’il est très probable que je ne fasse aucune réponse à vos commentaires, qui sont cependant les bienvenus. Je ne répondrais pas, non pas parce que je n’accorde pas d’importance à ce que vous pourriez me dire (vous savez ce que c’est important à mes yeux)… mais car je suis fatigué, et, ayant exprimé, de manière fort peu limpide malheureusement, mon opinion, je souhaite me reposer et reprendre le cours de ma vie. Enfin, s’il vous plait, gardez à l’esprit que je ne cherche pas à vous convaincre que mon opinion est la bonne. Personne ne détient la vérité et moi pas plus qu’un autre. Mais je ne peux que vous encourager à être exigeants et extrêmement critiques envers nos médias. C’est notre devoir de citoyen. S’il vous plait, si vous ne le faites pas déjà, essayez de recouper les informations, essayez de diversifier vos sources d ‘information, essayez de voir ce qu’il se passe de « l’autre coté », challengez vos propres certitudes…

Pour ceux qui ont supporté la lecture de mon « article », je vous remercie beaucoup. J’espère que vous vous portez bien et je vous aime.
Peace.
VM

attention_manipulation15-672x358

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

103 réponses à Réaction d’un français “lambda” sur la situation à Alep et son traitement médiatique…

Commentaires recommandés

blue rider Le 20 décembre 2016 à 00h45

Avant “l’insurrection armée” fabriquée par nos services secrets OTAN, entendait-on parler de la Syrie ? Non. Et tout autour de la Syrie, Israél qui massacre entre 1000 et 2000 palestiniens tous les 4 ans ( dont 500 enfants la dernière fois) a-t-elle fait l’objet d’une pression médiatique monstrueuse ? NON. L’Arabie Saoudite, l’autre “voisin sympa” de la Syrie, qui massacre 11 000 yemenites et tranche 200 têtes par an sur des parkings, est-il lui aussi sous pression ? NON. On donne même la légion d’honneur à un de ses ministres futur héritier “du trône”… Y-avait-il des centaines de journalistes fonctionnaires militaires enfermés en Syrie avant la guerre ? Non. En Turquie, désormais, il y en a des milliers. et que fait-on face aux dérapages “droitdelhommistes” en Turquie ? A part vociférer “un peu”.. RIEN. En Syrie, il y a des députés femmes. La présidente du Parlement est une femme. Et tout autour ? RIEN. QUE DALLE. Même pas un permis de conduire en A.S. … pourtant la France ne dit RIEN. etc. En être arrivé aussi BAS dans l’échelle du “2 poids 2 mesures” signe la débâcle de nos médias, la démission de nos diplomates, le renoncement de nos éditocrates… la France a mal à sa vérité. Elle est OUT, et à part les pays sous parapluie OTAN comme hélàs nous, les 180 autres pays à l’ONU nous regardent avec commisération et n’en pensent pas moins.

  1. Vikalaraj Le 20 décembre 2016 à 00h38
    Afficher/Masquer

    « On croyait jusqu’à présent que la formulation des mythes chrétiens dans l’Empire romain n’avait été possible que parce que l’imprimerie n’était pas encore inventée.
    C’est tout le contraire.
    La presse quotidienne et le télégraphe qui répand ses inventions en un clin d’œil dans tout le globe fabriquent plus de mythes en un jour qu’on ne pouvait en fabriquer autrefois en un siècle (et ces veaux de bourgeois les gobent et les diffusent). »
    Karl Marx, Lettre à Kugelmann du 27 juillet 1871


  2. blue rider Le 20 décembre 2016 à 00h45
    Afficher/Masquer

    Avant “l’insurrection armée” fabriquée par nos services secrets OTAN, entendait-on parler de la Syrie ? Non. Et tout autour de la Syrie, Israél qui massacre entre 1000 et 2000 palestiniens tous les 4 ans ( dont 500 enfants la dernière fois) a-t-elle fait l’objet d’une pression médiatique monstrueuse ? NON. L’Arabie Saoudite, l’autre “voisin sympa” de la Syrie, qui massacre 11 000 yemenites et tranche 200 têtes par an sur des parkings, est-il lui aussi sous pression ? NON. On donne même la légion d’honneur à un de ses ministres futur héritier “du trône”… Y-avait-il des centaines de journalistes fonctionnaires militaires enfermés en Syrie avant la guerre ? Non. En Turquie, désormais, il y en a des milliers. et que fait-on face aux dérapages “droitdelhommistes” en Turquie ? A part vociférer “un peu”.. RIEN. En Syrie, il y a des députés femmes. La présidente du Parlement est une femme. Et tout autour ? RIEN. QUE DALLE. Même pas un permis de conduire en A.S. … pourtant la France ne dit RIEN. etc. En être arrivé aussi BAS dans l’échelle du “2 poids 2 mesures” signe la débâcle de nos médias, la démission de nos diplomates, le renoncement de nos éditocrates… la France a mal à sa vérité. Elle est OUT, et à part les pays sous parapluie OTAN comme hélàs nous, les 180 autres pays à l’ONU nous regardent avec commisération et n’en pensent pas moins.


    • Abdelhak Le 20 décembre 2016 à 08h05
      Afficher/Masquer

      encore un regard néo-colonial, oui la tunisie aussi y avait des femmes et pourtant on l’a virè et les syriens finiront par virer Assad. La démocratie finira par arriver dans le monde arabe que vous le vouliez ou non, et j’inclue les saoudiens qui finiront par tomber. Mais je vois votre soutiens aux dictateurs, qui lui dure depuis 70 ans partout dans le moyen-orient, et le résultat est la visible, mais vous parlez encore encore en colon que c’est mieux ainsi. Vous oubliez les 500000 morts, et les morts dans les prisons depuis 40 ans sous les Assad. Je vous invite a lire cela avant de visu vendre la syrie matin, midi et soir : http://aboudjaffar.blog.lemonde.fr


      • Alfred ou Le 20 décembre 2016 à 08h30
        Afficher/Masquer

        En citant”abudjaffar” vous passez un peu pour un “colonisé” par des intérêts qui vous dépassent à mes yeux.
        Votre “il yavait des femmes et pourtant on l’a” viré concernant la Tunisie (que je connais pas trop mal) me laisse penser que derrière le “decolonise” se cache davantage un militant de islam politique qu’un musulman syndicaliste de l’UGTT.
        Je fais partie de ceux qui pensent que la démocratie est pour tout le monde (mais qu’elle peut se perdre très vite) mais surtout qu’elle est utilisée en ce moment encore plus que par le passé comme cache-sexe de projets haineux.
        On ne fait pas le bonheur des peuples à leur place dans un sens comme dans l’autre.
        Et pour finir oui mon i teret perso nel est bien qu’il y ait un baas au pouvoir et pas un frère ou un allumé téléguidé depuis le golfe.
        Mais mon problème n’est pas vous. C’est le pouvoir dans mon pays (qui est peut être aussi le votre).


      • amer Le 20 décembre 2016 à 17h15
        Afficher/Masquer

        Tenez Abdelhak, les pleurnicheries d’aboudjaffar sur un blog de lemonde ne peuvent qu’émouvoir ceux qui ignorent la vérité sur la situation de la Syrie depuis des décennies; si vous voulez connaitre la version réelle sur les événement en Syrie, lisez celui-ci :

        http://www.madaniya.info/2014/09/01/revolte-hama-1982-repetition-generale-du-soulevement-syrien-2011/

        Ce n’est pas en se donnant un surnom pompeux Abdelhak, Serviteur du vrai, que vous allez convaincre ceux qui font la part de choses après avoir trompé les ignorants que vous avez envoyé à la mort et avec lesquels vous avez détruit des pays comme la Libye avec la complicité de vos maîtres occidentaux et monarchies du Golfe. A ce propos vous devez savoir que votre plan ne fonctionnera pas et je vous renvoie au verset 30 de la Sourate Anfal, et peur-être comprendrez-vous que vous êtes du mauvais côté…Votre plan tombera à l’eau en vous emportant vous et vos soutiens….


      • Lysbeth Levy Le 20 décembre 2016 à 18h32
        Afficher/Masquer

        Votre Abou Djaffar alias Jacques Raillane est un ancien agent de la DGSE il n’a aucune crédibilité : https://www.reddit.com/r/france/comments/3tax6a/lancien_analyste_antiterroriste_%C3%A0_la_dgse_abou/ Un ancien des sales coups dans les pays coloniaux ou arabes, africains [modéré]


      • Srečko Le 20 décembre 2016 à 21h29
        Afficher/Masquer

        De quel modèle democratique parlez vous?
        Le modèle français est un pastiche de démocratie.
        Le modèle omnipotent des américains est une fumisterie, renforcée à grand coup de bible… Quelle gageure que de vouloir transposer à d’autres un régime politique parcequ’il nous semble être le seul qui vaille, alors même que nous n’avons rien à leur apprendre.
        Demandez aux irakiens s’ils ne vivaient pas mieux avant que les américains ne fourrent leur nez dans leurs affaires…
        Ces pays ont besoin de régime fort.
        Et tout doucement, à force de pensée humaniste, c’est d’un régime fort dont nous aurons besoin ici. Et pas de bobos bien pensant.


    • Macarel Le 20 décembre 2016 à 09h12
      Afficher/Masquer

      Vous oubliez Le Maréchal Al Sissi à qui nous avons vendu les fameux Mistrals, que nous ne voulions pas livrer à l’infréquentable Poutine.
      Al Sissi qui préside un “Etat Egyptien en pleine déréliction, rongé par la corruption et l’arbitraire. La police de M. Al Sissi torture chaque année, souvent jusqu’à la mort , des milliers de démocrates, d’étudiants, de syndicalistes – hommes et femmes. Arrêtés en pleine rue, d’autres disparraissent sans laisser de traces.”

      Ce passage est extrait d’un article signé Jean Ziegler, dans le monde diplomatique de ce mois-ci.

      Pourtant, Al Sissi n’est l’objet d’aucune campagne de dénigrement de la part de la machine de propagande euro-atlantiste.

      Ce qui prouve s’il en était besoin, qu’il y a les bons tyrans, ceux qui ne se mettent pas en travers des plans géo-stratégiques des oligarchies euro-atlantistes, et les mauvais tyrans ceux qui contrarient ces mêmes plans. Si Hassad, avait accepté de jouer le jeu qui était attendu de lui par les oligarchies euro-atlantistes sur l’échiquier du Moyen-Orient, le peuple syrien n’aurait pas eu à connaître 6 ans d’une guerre civile abominable. Et il est ignoble de la part des médias propagandistes de quelque bord qu’ils soient d’exploiter la misère humaine, pour justifier les actions mêmes qui ont conduit à cette misère. Actions dont les vrais motifs sont soigneusement occultés.


      • scrongneugneu Le 20 décembre 2016 à 18h47
        Afficher/Masquer

        L’Egypte n’est pas un pays riche du point de vue des ressources énergétiques mais comme la Syrie et la Turquie c’est un pays essentiel pour la fourniture du pétrole Saoudien ( par le Canal de Suez ), ces pays sont des “robinets” potentiels sur le chemin entre les producteurs de ressources énergétiques et les consommateurs ( nous ).
        Ce n’est pas notre intérêt de nous fâcher avec l’Egypte ( d’ailleurs très sponsorisée par les US depuis des années ) et d’y créer le chaos, donc Al Sissi fera ce qu’il voudra tant qu’il sera à la tête d’un pays stratégique.
        Pour Assad, à la tête d’un autre potentiel “robinet” il fallait le soumettre au occidentaux ou le faire partir… cinq ans plus tard il est toujours là… et peut être soumis… mais au Russes.


    • amemar Le 20 décembre 2016 à 10h02
      Afficher/Masquer

      Nous ne faisons rien parce qu’ils sont riches. Et les autres ne nous regardent même plus avec commisération, mais de plus en plus avec haine. Et malheureusement pour nous et nos enfants, il faut reconnaître qu’ils ont de moins en moins tort.


      • Catalina Le 20 décembre 2016 à 10h53
        Afficher/Masquer

        Je me demande depuis un certain temps si les usa ne veulent pas “palestiner la Syrie”, c’est à dire, installer des gens à eux et ensuite coloniser petit à petit avec force meurtres et exactions et vol de territoires par la force comme le fait Israël.


    • LA ROQUE Le 20 décembre 2016 à 18h59
      Afficher/Masquer

      Bravo Blue Rider

      Belle synthèse à comparer avec les journaux qui sont arrosés de subventions.


  3. Louis Le 20 décembre 2016 à 00h51
    Afficher/Masquer

    Vachement informé votre français lambda.

    Discutez un peu dans la rue et vous allez tomber sur les fesses. La propagande d’état marche au poil !


    • goerg Le 20 décembre 2016 à 10h53
      Afficher/Masquer

      Effectivement ce n’est pas un français lambda mais un français premier de sa classe.


    • Les-crises Le 20 décembre 2016 à 11h16
      Afficher/Masquer

      “La propagande d’état marche au poil !”

      C’est évident. Mais cela ne sert plus à rien, vu que notre pays ne compte plus. Ca augmente juste la haine des citoyens contre l’étranger et leurs dirigeants.


      • Alfred Le 20 décembre 2016 à 12h27
        Afficher/Masquer

        J’ai “plussé” car à priori ma réaction est la meme que la vôtre. Mais en y repensant je me demande si nous comptons si peu. L’energie et les ressources déployés dans la mise en place des “white helmet” et autres al bana me semble comme un hommage au pouvoir cache de l’opinion occidentale si seulement elle se réveillait.. c’est pourquoi votre combat est tout sauf vain ou pour la gloire. Il est chaque jour utile et victorieux.


        • Catalina Le 20 décembre 2016 à 12h46
          Afficher/Masquer

          ““white helmet” et autres al bana me semble comme un hommage au pouvoir cache de l’opinion occidentale” ???
          Les white elmets sont des outils de l’occident, payés par sorros, une fois dhjiadistes, une fois “humanitaires”, je ne comprends pas votre commentaire.
          Les mises en scène des white elmets ont pourtant été décryptées.


          • Alfred Le 20 décembre 2016 à 14h57
            Afficher/Masquer

            Je veux dire que si il a été jugé nécessaire de mettre en place ce cirque c’est que le jus de cerveau de “l’opinion publique occidentale” n’est pas si inoffensif que cela.
            S’il est besoin de tromper le peuple c’est qu’il peut être fort. Quel est le besoin de tromper des esclaves ou des prisonniers: aucun puisqu’ils sont déjà réduit à merci.
            Le fait d’en être réduit à la fabrication industrielle d’images choc-qui-vont bien montre que l’opinion de la ménagère de moins de cinquante ans n’est pas si anodine même si on est parfois ca se voit qu’on s’assoit dessus (comme en 2005).
            En gros avec 500000 personnes dans les rues contre cette guerre pendant un mois dans les grandes capitales européenne la guerre s’arrête. (Et deux millions si c’est “seulement”les brics les malaisins ou les chinois).
            Voilà ce qu’il faut éviter (en caricaturant) et voilà pourquoi le cirque existe.


  4. Chris Le 20 décembre 2016 à 01h01
    Afficher/Masquer

    Puisqu’on en vient à parler des médias, j’ai aussi fait mon commentaire sur le Forum du Figaro, suite à l’article de Galacteros. Il a été refusé, comme quelques autres très factuels :
    “Nos médias ont pris les Français pour des ânes en insultant leur intelligence cognitive.
    Ils ont fait une erreur monumentale : les ânes ont une excellente mémoire. Je gage que leurs lecteurs aussi.
    Tous ces gens que vous avez sciemment trompé ne vous pardonneront pas de sitôt de les avoir ridi(co)culisé.
    Quant à ceux qui ne s’y sont pas laissé prendre pour avoir cherché l’information ailleurs, cela ne fera que renforcer leur vigilance.
    Il coulera beaucoup d’eau sous les ponts avant que ne nous reprenne le : “ça doit être vrai, puisque c’est écrit dans le journal !”.
    Les temps changent. Les gens sont plus éduqués et quand ils détectent des dissonances et contradictions, ils s’informent ailleurs… pour le pire comme pour le meilleur : là, intervient leur intelligence et degré de culture.


  5. Chris Le 20 décembre 2016 à 01h02
    Afficher/Masquer

    (suite)
    D’ailleurs, un célèbre politologue, Brzezinski se plaignait de cette évolution lors d’une conférence au Québec en février 2014 : “on ne peut plus “tordre” l’opinion publique comme avant, malgré “l’ingénierie sociale” (joli mot pour qualifier les méthodes manipulatrices des groupes sociaux) auquel les populations sont soumises depuis des décennies.
    Les Russes firent cette expérience bien avant nous : ils avaient parfaitement appris à décoder le langage de la Pravda et s’en gaussait sous le manteau.


  6. BrunO Le 20 décembre 2016 à 01h03
    Afficher/Masquer

    Merci VM!
    Il y a plus de trente ans, je lisais Le Monde presque tous les jours et en deux heures j’avais le sentiment d’être assez bien informé sur l’état du monde. Aujourd’hui, je passe deux heures par jour à zapper de site en site sur internet sur un seul sujet (Alep, par exemple) pour ne parvenir qu’au constat que je n’en sais pas davantage. Le journalisme, dans sa tâche de recueil et d’analyse a été anéanti : c’est désormais à chaque individu de faire le boulot à la place des médias. Heureusement, avec Les Crises, on gagne un peu de temps, un peu seulement, et que de sommeil et de loisirs sacrifiés !


    • François Lacoste Le 20 décembre 2016 à 09h15
      Afficher/Masquer

      Pour ces journalistes dont on ne sait plus si la médiocrité l’emporte sur la propagande, c’est thèse, antithèse, fouthèse!
      Et comme disait une personne chère de ma connaissance devant un acte ou un travail haïssable, “du comme ça j’en fais touts les matins”.
      En tous cas, tout cela me plonge dans une immense tristesse.


  7. jef Le 20 décembre 2016 à 01h05
    Afficher/Masquer

    Nous sommes tous incertains en ce qui concerne les faits. Enfin, les lecteurs de ce blog et de quelques autres. En effet, que savons-nous exactement de ce qui se passe à Alep ou ailleurs? Peu de choses rigoureusement prouvées. Mais justement cela nous donne des certitudes morales (au sens de Descartes) absolues. Sur la propagande que nous subissons par exemple. Sur la malfaisance d’un Fabius ou d’un François Hollande…


  8. FETO Le 20 décembre 2016 à 01h06
    Afficher/Masquer

    Je vois rarement mentionner le fait que le gouvernement syrien fait l’objet de sanctions depuis 2011. Le peu que j’ai trouve sur le sujet ne parle que de gel de compte des dirigeants, un embargo sur les armes (mais pas pour les “rebelles modérés”) ,,, Ce qui serait plutôt bénin, quoique, sur les civils. Mais il y a aussi quelques informations qui tendraient a prouver que es sanctions sont beaucoup plus féroces et toucheraient a la livraison de médicaments, de matériel médical, nourriture, essence .., et qui frapperaient durement, depuis très longtemps, les civils que pour lesquels on ne ferait soit-disant rien. Si c’est le cas, si ces sanctions ont une telle étendue, alors il serait totalement faux d’oser affirmer que l’on ne fait rien concernant les civils, au contraire: on fait tout ce qui est en notre pouvoir pour les faire souffrir, lentement, et de manière abjecte.

    Voila, par exemple ce que j’ai trouve:
    – un article de The Intercept: https://theintercept.com/2016/09/28/u-s-sanctions-are-punishing-ordinary-syrians-and-crippling-aid-work-u-n-report-reveals/
    – qui référence un document non validé et enfuit dans les profondeurs de l’administration de l’ONU: https://theintercept.com/document/2016/09/28/humanitarian-impact-of-syria-related-unilateral-restrictive-measures/


  9. kesse Le 20 décembre 2016 à 01h53
    Afficher/Masquer

    Je touve le ton general de l’article un peu deprime … Et, je comprend ce sentiment. La censure de l’opinion imposee par la classe mediatique et l’impressionq ue le champs des issus politiques est bouche est tres anxiogene.

    Pour une part, je pense que les gens le savent … et que c’est meme une raison de la posture de desinteret vis a vis de la politique (qui devient progressivement le “premier parti” de France).

    La question est: A quel moment l’opinion bascule? A quel moment une majorite dormante de citoyens decide de dire que c’est trop, qu’il n’est plus possible d’aller plus loin dans la negation des principes de democratie?

    Car, c’est mon impression … le revirement peut-etre soudain …


    • Catalina Le 20 décembre 2016 à 09h04
      Afficher/Masquer

      Kesse,

      Hypothèse : Quand ils n’ont plus de jeux et plus de pain ?


      • Charlton Le 22 décembre 2016 à 01h20
        Afficher/Masquer

        Exact. Le 2e étage de la pyramide de Maslow est déjà bien attaqué. Quand on arrivera au premier, là ça va se réveiller.


    • 4KBlademaster Le 20 décembre 2016 à 10h20
      Afficher/Masquer

      L’opinion n’est pas encore prête à basculer, pour l’instant ils sont occupés avec leurs cadeaux de Noël.

      Prenons l’exemple de mes collègues de bureau : Tous ont fait des grandes études et ont de beaux CV qui soulignent leur compétence foudroyante. Leur métier (audit bancaire et/ou gestion des risques d’une banque) requiert d’eux un sens critique aiguisé. C’est la base fondamentale du métier d’auditeur qui consiste justement à douter de toutes les informations que l’on vous présente, de recouper l’information et de documenter les constats.

      Et bien figurez vous qu’ils excellent dans cette approche lorsqu’il s’agit du travail mais que dans leur vie de tous les jours ils sont comme endormis et acceptent sans sourciller toutes les rumeurs.

      La source du problème est multiple, entre autre : 1/ Le confort matériel et la position relativement dominante (même si nous ne sommes que des laquais) leur interdit pour l’instant toute remise en question.
      2/ Le niveau culturel : certains n’ont pour seule source d’information et de divertissement que la télé (I-Télé, Hanounna, Cauchemard en Cuisine, etc.).


      • gotoul Le 20 décembre 2016 à 12h08
        Afficher/Masquer

        Il y a quelques années, un scientifique américain se plaignait de certains de ses collègues astronomes qui étudiaient des galaxies situées à des millions d’années-lumière la semaine et qui le dimanche se recueillaient dans leurs églises créationnistes.


  10. Kim Le 20 décembre 2016 à 02h29
    Afficher/Masquer

    Je ne peux que souscrire à cet article. Depuis quelques jours l’hystérie concernant le sujet délicat de la Syrie me hérisse le poil. Ce qui m’agace, le plus, c’est l’incertitude des faits et la propagande autour qui rend le tout insipide. Comme beaucoup d’autres, j’ai parcouru pas mal de pages, suis allé sur Youtube. Concernant ces fameux syriens disant “au revoir” il y a une vidéo intéressante qui m’a fait beaucoup réfléchir.

    Si le site Les Crises me le permet, je poste le lien ci-dessous. Vous vous ferez votre propre idée.
    https://www.youtube.com/watch?v=jVavSHSAN48

    Pour finir, je vous invite à (re)lire Naomi Klein “la stratégie du choc”, cela décrypte la place privilégiée des médias à l’émotionnel pour mieux manipuler les populations.


  11. Fritz Le 20 décembre 2016 à 02h39
    Afficher/Masquer

    Je me demande si la désinformation éhontée sur la Syrie ne touche pas à sa fin. Elle n’a pas rempli ses objectifs, contrairement au Kosovo (1999) ou à la Libye (2011). Sans parler du drame que vivent les Syriens de toutes tendances, l’histoire de cette guerre est celle d’un échec : le mensonge occidental a été tenu en échec.

    Une première depuis 27 ans (la “chute” du Mur et le “charnier” de Timisoara).
    Maintenant que Trump est bien désigné président des États-Unis, une page se tourne…


  12. silk Le 20 décembre 2016 à 02h54
    Afficher/Masquer

    Un très beau témoignage.
    C’est exactement ce que je pense.
    L’analyse du traitement journaliste est très bien décrite.
    Mais un français lambda ne connaît pas ces informations.
    Quoiqu’avec l’article du monde diplo de décembre sur “qui sont les rebelles syriens ?” ca donne déjà une autre version (qui n’apparaissait pas avant).
    À voir jusqu’au ça ira.
    De toute façon la parade est déjà trouvée (MDP a anticipé) : la radicalisation c’est la faute d’Assad qui a attaqué les rebelles modérés. A force de les bombarder ils se sont radicalisés.
    Et aussi parce qu’on n’a pas soutenu assez et a temps les bons rebelles (qui sont devenu djihadistes ou islamistes du jour au lendemain selon eux). Si on avait soutenu financièrement, militairement (soutien en arme) ou mieux encore, en intervenant directement, ce ne serait jamais arrivé.
    Ils oublient évidement le rapport de la DIA de 2012 disant que la rébellion est sous la coupe d’islamistes et d’extrémistes, évidemment …


    • Xfiles72 Le 20 décembre 2016 à 11h23
      Afficher/Masquer

      Sur les sites mediamainstream, nous voyons fleurir des commentaires de certains “intervenants”(surement de gentils gobelins) qui mettent l’accent sur : “Assad a libéré les pires terroristes de prison et cela c’est retourné contre lui….”. Ils amorcent la parade!


      • Catalina Le 20 décembre 2016 à 12h20
        Afficher/Masquer

        Assad a libéré environ mil personnes, rien à voir avec les milliers de mercenaires et fous de dieu vus sur le terrain. J’ai vu que de faux profils(en fait des robots) sont employés de plus en plus partout sur les réseaux sociaux avec un slogan qui change au fur et à mesure des évènements mais toujours le slogan ‘ assad boucher”, alors que de fait, il est responsable de moins de morts que nos alliés zuniens qui eu sont coupables d’environ 20 millions de morts depuis la dernière guerre. le régime us est un boucher sanguinaire, de fait.


  13. blue rider Le 20 décembre 2016 à 03h10
    Afficher/Masquer

    2 indices que cette horrible guerre par proxies touche à sa fin : le Qatar qui est autorisé par Poutine à prendre 20% du capital de ROSNEFT, et TOTAL autorisé par Rouhani à investir 8 milliards de dollars dans l’exploitation des champs gaziers de southpars. L’Arabie saoudite, cheval favori de Hollande, semble out car au bord de la révolte, et son silence a été acheté par la remontée des cours du pétrole… en coulisses, la France n’a RIEN fait pendant que la Russie était sur TOUS LES FRONTS. Nous entretenons le ministère des affaires étrangères le plus coûteux d’Europe, pour une politique débile, caricaturale, sans aucune marges de manoeuvre, sans aucune écoute de l’autre, sans aucune liberté laissée aux médias tellement sa nullité est visible et ne peut être compensée que par de l’autoritarisme menaçant et le cadenassage renforcé du capital des médias pourtant déjà soumis depuis les purges de fin 2007 ( au moment où Kouchner a dit sur RTL “le pire, monsieur, c’est la guerre !” J’étais au volant… je m’en souviens encore, révulsé. A l’époque, le clan Bush voulait vraiment attaquer l’Iran, et il avait été contré par les generaux du pentagone et des agences qui avaient publié leur rapport conjoint des 14 agences “NIE 2007” qui déclarait : “pas de bombe en Iran” (celui-là, il faut l’encadrer et brûler des cierges devant), autre preuve de la pusillanimité des raisons qui nous font faire la guerre de ce côté-ci du rideau de fer médiatique et idéologique de l’OTAN..


    • Julie Le 20 décembre 2016 à 13h12
      Afficher/Masquer

      sur la porosité médias/diplomatie française un magnifique exemple ce matin avec la matinale de france culture en direct de Moscou; questions idiotes des donneurs de leçons qui s’étonnent du patriotisme de la jeunesse (qui ont vu des centaines de milliers de leurs aînés partir en “occident” et ne sont plus dupes du rêve qui leur était promis) et le comparent à l’état de la société sous les Soviets (pourquoi, tout le monde était dupe? c’est comme les “villages assiégés pro-régimes” dont ils se moquent car à majorité shiite.. et encore.. sont-ils allés vérifier?)
      https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/le-systeme-poutine


  14. Grégory Le 20 décembre 2016 à 03h36
    Afficher/Masquer

    Il y a une façon bien plus simple de décrire le problème.

    Tous les titres parlent d'”Alep” alors que pour ce qu’ils veulent dire, il est au moins certains qu’ils veulent dire “Alep Est”. Ce n’est pas “Alep” qui “tombe”, c’est “Alep Est”. Mais alors, il y a une “Alep Ouest” ? Est elle “tombée” déjà au main du gouvernement ? Euh, non, elle a toujours été aux mains du gouvernement, depuis avant la guerre. Mais alors, en bon Français, on ne peut pas dire qu’Alep Est est “tombée” si elle a retrouvé son état initial. Et au fait, quand on parle de victimes, sont elles toutes à Alep Est…etc. C’est tout le story telling qui tombe à l’eau si le mot omis est remis à sa place.

    Il suffit de rappeller ça aux gens pour qu’ils prennent la mesure du mensonge délibéré des médias. Même en étant anti Bashar etc. cette omission est injustifiable par quelque bout qu’on la prenne.


  15. BEOTIEN Le 20 décembre 2016 à 05h56
    Afficher/Masquer

    “le sacrosaint thèse, antithèse, synthèse…”

    Pour ce faire sur ce sujet il faudrait remonter à la colonisation (voire à ce qui l’a initiée), donc courir le risque de se faire accuser d”excuser le terroristes… en ce moment ! Lynchage assuré !

    Ce qui soit dit en passant est une des explications de ce que nous reprochons à nos média. Car avant de chercher à sa piètre qualité les pressions de ses actionnaires il faut tenir compte que celle-ci s’exerce d’abord en terme de… vente. Ce qui impose émotionnel et son pendant, l’indicible.

    “Il y a plus de trente ans, je lisais Le Monde presque tous les jours et en deux heures j’avais le sentiment d’être assez bien informé sur l’état du monde. Aujourd’hui, je passe deux heures par jour à zapper de site en site…”

    Las, las, las… exercice d’autant plus pénible que l’immense majorité des sites qui ne partagent pas le consensus de la “grande presse” sont encore plus orientés, voire carrément propagandistes quand pas complotistes.


    • Catalina Le 20 décembre 2016 à 09h09
      Afficher/Masquer

      ” l’immense majorité des sites qui ne partagent pas le consensus de la “grande presse” sont encore plus orientés, voire carrément propagandistes quand pas complotistes.”
      ben, c’est votre point de vue mais il me semble erroné, j’en connais au moins quatre qui ne font pas de propagande.


    • lvzor Le 21 décembre 2016 à 12h24
      Afficher/Masquer

      A ma connaissance, quand les sites complotistes ont répété à l’envi que Poutine avait hacké les sites démocrates pour faire gagner Trump, les medias mainstream n’ont guère sourcillé.

      (on me dit dans l’oreillette que c’est parce que ce sont les mêmes… incroyable, non? 😀 )


  16. La France tranquille. Le 20 décembre 2016 à 07h26
    Afficher/Masquer

    De même pour moi, pour être informé sur la Syrie, je consulte les sites : RT, Sputnik, les crises, chroniques du grand jeu, agoravox tv, upr. Je ne consulte le figaro que pour savoir jusqu’où va la propagande occidentale…


    • 4KBlademaster Le 20 décembre 2016 à 10h27
      Afficher/Masquer

      Le figaro a retourné sa veste à temps. Il apparaît depuis un moment déjà comme beaucoup plus nuancé. Le journal qui se distingue de la pire des manières dans le délire pro-guerres et ultra-libéral s’appelle “Le Monde”.


    • aleksandar Le 20 décembre 2016 à 21h34
      Afficher/Masquer

      Un sondage lancé par le Figaro auprès de ses lecteurs montre que 58% des répondants pensent que Assad doit rester au pouvoir.
      Comme quoi, pas si bêtes les Français


  17. Malbrouck Le 20 décembre 2016 à 07h42
    Afficher/Masquer

    Bonjour ,
    Bon je sais je vais affleurer le point Godwin ,
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin

    mais pour le besoin de la démonstration :
    “(thèse antithèse , synthèse”
    “impérialisme contre impérialisme”
    “qui sont les bons qui sont les méchants”
    (et donc qu’est ce que c’est qu’un dictateur ?)

    Et enfin convaincu que disserter uniquement sous l’éclairage de la morale ,ou de la politique ,ou de l’idéologie , ou d’un prosélytisme c’est tourner en rond …

    Bref :

    Nous sommes , métaphore, en plein dans les combats de la prise de Berlin (1945 )

    Quelle analyse trouverions nous aujourd’hui dans les médias , quels débats aurions nous ?


  18. Caroline Porteu Le 20 décembre 2016 à 08h05
    Afficher/Masquer

    Les médias “mainstream” sont en train d’organiser eux mêmes leur propre auto destruction avec cette propagande éhontée .. Les nouveaux moyens de communication permettent à ceux qui veulent s’en donner la peine d’avoir une vision globale bien plus aigue et de mettre en évidence les mensonges répétés servis à longueur de temps , en diversifiant les sources d’information .
    Twitter est un outil génial pour cela , il permet en ayant sélectionné quelques sites d’avoir en moins de 15 mn une vision planétaire de la manière dont est traitée une information : US, Chine, Russie, France, Médias Alternatifs .. Il arrive même qu’on ait dans le même quart d’heure deux visions à l ‘opposé du même évènement . Cela permet de se forger sa propre perception.


    • Julie Le 20 décembre 2016 à 13h22
      Afficher/Masquer

      twitter outil génial , oui mais…
      hier l’Allemagne a haussé le ton contre les appels au meurtre et le fait que facebook fait du fric avec de fausses infos
      j’irai plus loin: il est inadmissible que ces sites aient des vidéos de meurtres accessibles à tous et tout le temps;
      qu’il existe des lieux anonymes sur le net, ok, mais on peut canaliser: si j’ai qqch à dire je peux l’envoyer de façon anonyme à un blog sur le sujet
      mais qu’on laisse uploader des images non vérifiées et dangereuses pour la santé mentale des gens fragiles (enfants, psychotiques..) est inadmissible et ne devrait pas être possible sauf en tant que personne “vérifiée” (et pas la pseudo-vérif de twitter, bien sûr)
      c’est l’équivalent pour l’info du commerce haute fréquence, avec des conséquences tout aussi graves.


      • Chris Le 20 décembre 2016 à 14h38
        Afficher/Masquer

        C’est que les images, c’est très dangereux. Les US l’apprirent à leurs dépens au Vietnam.
        Depuis, les rares images diffusées sont bien calibrées et reviennent en boucle.
        Combien d’images avez-vous sur la Syrie en guerre depuis 6 ans ? Quasi rien.


  19. BOMPARD Le 20 décembre 2016 à 08h16
    Afficher/Masquer

    Jamais une guerre ne ressemble à une bataille de polochon !! Il est évident que certains rebelles commettent des actes insoutenables. Pendant la résistance en France, nous n’avons pas été exemplaire, mais nous résistions. Dans la plupart des commentaires sue ce blog, il y a une fascination pour la violence de Poutine. C’est pas très rassurant. Mais dans un pays démocratique comme le notre il faut s’y habituer, d’autant que Fillon et Le pen encense cette homme qui veut redonner la gloire militaire à son pays…car son économie est bien faible, un PIB équivalent à celui de l’Italie, un alcoolisme massive avec une espérance de vie qui baisse pour les hommes.
    La dignité de l’homme et de la femme passe-t-elle par par la force physique et le cynisme?
    Bonne journée et regardons du côté de Berlin maintenant .


    • Jeanne L Le 20 décembre 2016 à 09h21
      Afficher/Masquer

      Pour ma part ce n’est pas la “violence” de Poutine qui me fascine.
      C’est au contraire la capacité tout à fait remarquable de la “diplomatie” russe qui me fait réfléchir et qui par comparaison avec l’incapacité actuelle de la diplomatie française me semble tout à fait positive.
      Lavrov est quelqu’un qui sous ses dehors de “Gai luron” mène une politique vraiment intéressante que moi je ne qualifie pas de politique de la “force” mais au contraire une politique “multi-polaire” c’est à dire une politique qui s’appuyant sur des points simplement “possibles” de discussions (et pas de prétendus accords déjà tout faits de “morale”) permet de trouver des éléments sur lesquels se fonder, s’appuyer pour” aboutir” (et non pour partir de) à des accords.
      De ce point de vue la discussion que l’assassinat de l’ambassadeur à essayé de faire capoter (pièce maîtresse dans les discussions si j’ai bien suivi) qui doit se mener avec Turquie, Iran et Russie me paraît beaucoup plus fondamentale que l’exposé des rancoeurs et des ressentiments fussent-ils justement indignés.
      L’incapacité de la Presse à nous faire voir ces enjeux est , me semble-t-l, encore plus grave que son manque d’objectivité dans les RECITS .
      Bien que ce manque de balance dans la reportage des faits fonde cette incapacité d’analyse.


    • Catalina Le 20 décembre 2016 à 09h22
      Afficher/Masquer

      ” violence de Poutine” ????
      Et bien, si je la mets en parallèle avec la France, je trouve notre gouvernement asservi à l’ue bien plus violent, combien de suicides depuis 2005,? combien de personnes sous le seuil de pauvreté,? je pense qu’on est mal placés pour parler de la violence de Poutine et au cas ou vous l’ignoreriez, il n’y a pas de 49;3 en Russie !!

      “car son économie est bien faible, un PIB équivalent à celui de l’Italie, un alcoolisme massive avec une espérance de vie qui baisse pour les hommes.”

      évidemment, si vous prenez le pib qui ne représente absolument pas l’état du pays…
      La Russie contrairement aux pays occidentaux est très peu endettée, elle a des ressources. Quand à ” l’alcoolisme massive”, ( c’est massif, bon….)c’était sans doute vrai en 1991 mais ça a changé quand à l’espérance de vie, elle a augmentée et vous racontez des âneries.
      http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/02/07/pour-la-premiere-fois-l-esperance-de-vie-en-russie-depasse-les-70-ans_1640013_3214.html
      Bref, votre commentaire est comme les mainstream, ça raconte mais ça ne repose sur rien, vous auriez du mettre au conditionnel ! ;O)


      • BOMPARD Le 20 décembre 2016 à 11h25
        Afficher/Masquer

        Alcohol and mortality in Russia: prospective observational study of 151 000 adults

        http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(13)62247-3/fulltext


        • Catalina Le 20 décembre 2016 à 12h32
          Afficher/Masquer

          The Lancet est une revue scientifique médicale britannique, je me permets donc d’émettre des doutes, une officine asservie aux anglo-saxons ? donnez moi une étude russe et peut-être pourrais-je commencer à vous croire.
          Et chez nous, Bompard, on ne boit pas. : L’alcool, deuxième cause de mortalité évitable en France

          http://www.lemonde.fr/sante/article/2013/05/08/panorama-de-la-consommation-d-alcool-en-france_3173037_1651302.html
          Bon, ok c’est “” l’immonde” donc pas forcément fiable mais l’étude est française, elle.
          êtes-vous allé en Russie, perso, j’y suis restée un mois et…je n’ai vu personne ivre, de plus, s’il y a vodka, il y a FORCEMENT à manger. On sert un doigt de vodka, on le boit cul-sec ou on en garde pour le repas, je n’ai vu qu’une seule fois un deuxième verre servit et c’était exceptionnel, pour fêter mon départ. L’alcoolisme en Russie n’est pas plus grave qu’en France.


        • Kikool_ch Le 20 décembre 2016 à 13h43
          Afficher/Masquer

          Sans vouloir remettre en cause les résultats de cette étude, je voudrais souligner que son échantillon n’est peut-être pas représentatif de la population russe qui se situe avant tout dans la partie occidentale de la Russie.

          Or cet échantillon se localise uniquement en Sibérie… Le froid, tout ça… Désolé, le cliché est trop beau.

          Je ne prétendrais pas qu’une étude sur l’alcoolisme faite dans le Finistère (ou autres, ne me jetez pas la pierre, j’y suis né) entre les années 1999-2008 est représentative de l’alcoolisme et ses conséquences sur la mortalité en France.

          Les conclusions sont sans appel : “This large prospective study strongly reinforces other evidence that vodka is a major cause of the high risk of premature death in Russian adults.”

          Oui, bon, ailleurs c’est le pastis… On pourrait aussi prendre le Var en exemple pour généraliser.

          Bonne journée !


    • aleksandar Le 20 décembre 2016 à 21h38
      Afficher/Masquer

      Vous avez le lien de la scène ou Poutine déclare qu’il veut ” rendre a son pays sa gloire militaire ” ?
      Le reste est a un tel point un copié-collé de la propagande russophobe que cela ne mérite pas de réponse.


    • lvzor Le 21 décembre 2016 à 12h31
      Afficher/Masquer

      “un alcoolisme massive (sic, hips) …”

      Quand je vois que des alcooliques invétérés (si l’on vous en croit) soutiennent Poutine et aussi selon les grands médias ont voté le Brexit, tandis que des gens à jeun ont élu Sarkozy puis Hollande, je me resers un canon.


  20. MD 29 Le 20 décembre 2016 à 08h16
    Afficher/Masquer

    Juste : MERCI, VM, d’avoir pris le temps d’exprimer si bien ce que je ressens.


  21. Macarel Le 20 décembre 2016 à 08h51
    Afficher/Masquer

    Quel est le vrai crime de Vladimir Poutine, pour la nomenklatura euro-atlantiste ?

    Ce crime, c’est qu’il a remis en selle la Russie sur l’échiquier géopolitique mondial.
    Son crime c’est d’avoir remis au goût du jour le patriotisme dans son pays.

    En effet, les idéologues euro-atlantistes confondent sciemment dans leurs discours, patriotisme et nationalisme. Le patriotisme, c’est la défense de la nation dans ce qu’elle a d’historique, de culturelle, en ce qu’elle est une communauté de destin d’un groupe humain.
    Ils le confondent à dessein, car leur projet (on le constate tous les jours en Europe), est la mort des nations, et l’avènement d’un grand marché mondial où les individus sont des atomes hors sol. Atomes que le capital peut exploiter à sa guise, dans la grande arène mondiale.

    C’est pour cela que tous les médias euro-atlantistes donnent préférentiellement la parole à tous les néo-nationalistes qui fleurissent dans les nations détruites par les politiques néolibérales.
    En fait, malgré leurs cris d’orfraie, ils adorent les partis populistes d’extrême-droite, car ils leurs servent de repoussoir, lors des campagnes électorales qu’ils pensent gagner ainsi à bon compte. Malheureusement c’est un jeu dangereux : l’élection de Trump en témoigne.


  22. Alfred ou Le 20 décembre 2016 à 08h59
    Afficher/Masquer

    Peut être que ce que le sieur lambda veut dire c’est que les russes ont bien de la chance d’avoir novaia gazetta et que l’on cherche en vain son équivalent en France…


  23. Catalina Le 20 décembre 2016 à 09h02
    Afficher/Masquer

    Julya ,
    Bonjour,

    Facile de faire du mainstream en sortant une info comme ça mais en cherchant un peu, rien ne prouve que c’est le gouvernement qui a assassiné ces journalistes, l’une est tuée à coup de marteau, une autre est tuée à Grosny( donc pas en Russie), etc….
    Bref, vous nous resservez les manipulations médiatiques sans même vous donner la peine d’amener des liens, facile, vous essayer de jouer sur l’émotion mais sans preuves, ça ne marche pas, essayer donc la télé et les mainstream, peut-être pourrez-vous faire carrière.


  24. Tonton Poupou Le 20 décembre 2016 à 09h07
    Afficher/Masquer

    La superstructure (les médias) organise l’aliénation que détermine l’infrastructure (le paradigme).
    Boycottez les médias collabos.
    Boycottez les Radios Télévisions d’états et privées.
    Boycottez les journaux qui appartiennent tous à des richissimes propriétaires.
    Les trois petits singes :
    1° Ne rien voir.
    2° Ne rien entendre.
    3° Ne rien dire.
    Nous vivons 1984 dans le Meilleur des mondes.


  25. Albert Le 20 décembre 2016 à 09h38
    Afficher/Masquer

    Pour ma part je voterai pour le candidat qui s’engage à supprimer le système de subvention à la presse. Même si nous ne lisons plus depuis longtemps ces officines de guerre, nous payons des impôts pour elles.


    • Tonton Poupou Le 20 décembre 2016 à 10h51
      Afficher/Masquer

      Pensez aussi à la taxe audiovisuelle. Vous payez pour être plusieurs fois par jour de l’année intoxiqué à longueur de “journaux” télés et radios………… et entre deux “écrans de publicité”.
      Bande de petits veinards !


    • Catalina Le 20 décembre 2016 à 11h00
      Afficher/Masquer

      pour ma part, je ne voterai certainement pas, je ne suis pas une souris.
      ref; Mouseland.
      Si les petits candidats avaient le droit à la parole, à la médiatisation, peut-être changerais-je d’avis mais le plafond de verre en béton armé empêche cela et nous propose un parti unique, comme en Ex union-soviétique, non merci, trop peu pour moi.


    • SanKuKai Le 20 décembre 2016 à 13h35
      Afficher/Masquer

      Dans ce cas, le seul moyen sera de hacker l’assemblée nationale aux legislatives 2017. Et de voter par vous meme via “Ma Voix”. Explications:
      https://www.youtube.com/watch?v=wJgrpyUslYs


      • LS Le 20 décembre 2016 à 15h04
        Afficher/Masquer

        Merci SanKuKai, c’est une proposition vraiment intéressante, même si je ne partage pas totalement l’idéalisme démocratique. Et ici il s’agit du vrai sens du mot démocratie, pas des succédanés existants aujourd’hui (y compris en Suisse).


      • Alfred Le 20 décembre 2016 à 15h07
        Afficher/Masquer

        Ça a l’air intéressant mais les gens qui font ça ne sont pas capables de pondre un texte pour expliquer leur démarche?. Je suis fatigué de cette prétendue modernité qui consiste à poster des vidéos non pas en complément mais en lieu et place d’un texte. Premièrement ça empêche d’accéder à l’information si on ne veut pas.gener ses voisin. Deuxièmement la pensee est plus élaborée lorsqu’elle est fixée par l’écriture.


        • Catalina Le 20 décembre 2016 à 16h51
          Afficher/Masquer

          j’adore qu’en France ce concept porte un nom anglais…..lol, Sorros, sort de ce corps !!


  26. yack2 Le 20 décembre 2016 à 09h51
    Afficher/Masquer

    Je suis impressionné par tous ceux qui sont sûrs de leurs opinions……Voici quelques temps que j’essaie de me faire la mienne sur la Syrie…..Je dois être un peu nigaud car à ce jour j’en suis bien incapable……Les tombereau de mensonges déversés quotidiennement par tous les canaux me laissent sans voix……..Mais pas sans inquiétudes…Si on se réfère à l’histoire 1914 ou 1940….Il semble que pas à pas nous allions presque en chantant vers une innommable boucherie…..La manière habituelle de résolution de crise du capitalisme mondial….


    • Tonton Poupou Le 20 décembre 2016 à 10h56
      Afficher/Masquer

      Je vais tout de suite vous rassurer. Si votre prophétie se réalise. Elle sera la dernière. Je ne parle pas de la prophétie mais de la boucherie. n’est ce pas ?


  27. Catalina Le 20 décembre 2016 à 11h03
    Afficher/Masquer

    Tonton Poutou,

    Soyez rassuré, il n’y aura pas de guerre nucléaire, nos zamis américians ont bien trop besoin de nos terres, de notre eau pas encore trop pollués, ils veulent juste nous envahir alors, ils ne bousilleront pas ce qui est devenu vital pour eux. Leur mode de vie à la con fait qu’ils gaspillent, qu’ils polluent, à tel point que bientôt aux usa vous n’aurez plus de source d’eau non contaminée, et l’eau, c’est vital.mais je pense qu’il y aura la guerre et ce depuis 2014, il me semble tout à fait possible que les pays sur-sur-endettés comme les usa n’ont trouvé que le “reset guerrier” pour gommer leurs infamies financières.


    • Tonton Poupou Le 20 décembre 2016 à 12h12
      Afficher/Masquer

      catalina
      détrompez vous. l’arme nucléaire est à la fois tactique et stratégique.
      Tactique sur un terrain opérationnel militaire “restreint”.
      Stratégique sur une grande échelle pour saper “l’arrière”.
      Les américains à deux reprises nous ont donné un aperçu du Stratégique.
      Demandez aux habitants d’Hiroshima et de Nagasaki. Ils pourront vous éclairer.


      • Catalina Le 20 décembre 2016 à 12h36
        Afficher/Masquer

        oui, mais à l’époque, les usa n’étaient pas pollués comme aujourd’hui.
        Je ne crois pas qu’il y ait un “terrain opérationnel militaire restreint”, en parlant du nucléaire, le vent lui, n’a pas de frontières et les sources d’eau, idem.


        • TuYolPol Le 20 décembre 2016 à 13h07
          Afficher/Masquer

          Les américains ? Ceux qui ont le pouvoir, les 0,001%, n’ont pas besoin de plus de terres et de plus de pauvres que ceux nécessaires à la reproduction de leur domination : quelques ressources industrielles et technologiques, une police, une armée. Si le coup d’après était un cataclysme, les dominants s’imposeraient tout autant, sinon davantage, et il n’est pas impossible que ce soit tout ce qui importe. Et un tyrannosaurus economicus ne se projette qu’en termes de domination.
          Après, s’il ne reste plus assez de pauvres, il suffit d’en fabriquer. C’est en fabriquant plus de pauvres que survit le riche.


          • Catalina Le 20 décembre 2016 à 16h55
            Afficher/Masquer

            oui, c’est évident, le très riche en général ne possède aucune autonomie, il ne sait pas planter des légumes, irriguer, il ne sait rien faire à part compter, il dépend totalement e ceux qui eux, sont autonomes, de fait, ces très riches sont de vrais parasites inutiles.Mais nous, on est pas des serial killers et malgré leurs pauvres compétences, on les intègrerait, mais nous sommes des gens sains, pas des malades assoiffés de destruction et de pouvoir.


  28. Les-crises Le 20 décembre 2016 à 11h13
    Afficher/Masquer

    “Je commencerai à écouter ce “lambda” quand Berruyer citera des sites russes critiques”

    Il y a plein de sites russes critiques vu que la Russie est aussi une Démocratie. Leurs contenus sont dans tous les médias mainstream, payés pour ça, dont je ne vais pas refaire le travail (je n’en ai pas les moyens).

    Vous avez très mal compris le principe de ce site : vous n’y trouverez pas “toute la vérité”, vous y trouverez ce dont les médias ne parlent pas.

    A vous de vous faire votre opinion ensuite , en consultant plein d’autres sites.


    • JC Le 20 décembre 2016 à 15h03
      Afficher/Masquer

      Mais oui… C’est impossible, j’y passe déjà tout mon temps libre et en fait ça ne sert à rien. Rien que Les-Crises ça prend beaucoup de temps à lire, et tout ça pour quoi, se sentir mieux informé que les autres, et après ?… Alors aller en plus fouiller partout ailleurs, faut d’abord inventer une machine à arrêter le temps. Le problème se résout facilement pour ma part, je choisis mes sources et mon camp, j’assume, et je n’enquête que pour avoir des détails factuels sur un sujet qui m’intéresse, pas pour écouter une diversité d’opinions. Dans chaque politique il y a forcément des mécontents ou des victimes de toute façon.

      La Russie n’est pas plus une démocratie que la France, et il n’y a pas de rapport entre le fait que le peuple pourrait avoir le pouvoir, et le fait que la presse soit plurielle (si on prend le pouvoir demain, on pourrait bien interdire à toute la presse existante de s’exprimer et les mettre tous en taule, par décision démocratique).


      • Catalina Le 20 décembre 2016 à 16h45
        Afficher/Masquer

        ben si, il y a un rapport, des gens correctement informés savent ce qu’il se passe, si on disait aux gens la vérité, que les usa et leurs toutous”alliés”font des guerres d’agression pour s’approprier les richesses, les gens se diraient, ” pourquoi pas nous ?” et ils organiseraient une défense, là, on stigmatise des pays “arabes”, avec des mensonges quotidiens et assenés des milliers de fois par jour, comment voulez-vous que les gens s’organisent pour se défendre ?


        • JC Le 20 décembre 2016 à 17h13
          Afficher/Masquer

          Tu parles de “se défendre”, c’est bien parce que la démocratie n’existe pas, sinon on débattrait, déciderait, légiférerait, voterait, ordonnerait, réviserait… On aurait pas à supplier des maîtres “s’il vous plait, regardez on est des millions !”

          Un petit rappel ? https://www.youtube.com/watch?v=pEN-oIUPqqA

          De plus, un État non démocratique (y compris une dictature, un royaume…) peut également décider de laisser une presse pluraliste, à ses risques et périls bien entendu. Ce que font d’ailleurs nos ploutocraties. Donc non, il n’y a pas de rapport entre “qui” et “quoi”, entre “qui” a le pouvoir et ce qu’il en fait.


          • Catalina Le 20 décembre 2016 à 22h21
            Afficher/Masquer

            une presse pluraliste en France ? ah ? laquelle ?


  29. Nicolas D. Le 20 décembre 2016 à 11h58
    Afficher/Masquer

    En Russie, la télévision est bien contrôlée. On pourrait la comparer à la télévision française sous de Gaulle ou Pompidou (ou avec les chaînes de Berlusconi). En revanche, vous avez des journaux et des sites très critiques avec le gouvernement. Au passage, il y a une grosse différence entre les Russes et les Français : les premiers ont appris avec le communisme à prendre de la distance avec ce que disent les médias.

    Pouvez-vous développer sur les 6 journalistes de Novaia Gazette assassinés ?


  30. Nicolas D. Le 20 décembre 2016 à 12h05
    Afficher/Masquer

    Je suis assez étonné de voir le nombre de Français qui n’adhèrent pas au discours mainstream sur la Syrie. Qui s’étonnent effectivement d’avoir pu ignorer l’existence d’Alep-ouest jusqu’à ces dernières semaines, de ne jamais avoir un son de cloche provenant de cette partie de la ville (ou de Tartous, Damas et ailleurs), de ne pas avoir une vision globale de l’aide occidentale (financière et en armes). Bref, beaucoup de monde voit bien que la presse n’a pas fait le service minimum en termes d’objectivité pour nous faire comprendre ce qui se passait, aveuglée qu’elle était par son soutien à l’opposition.

    Je pense que cette lucidité est beaucoup plus forte cette fois que sur l’Ukraine ou la Yougoslavie pour reprendre deux crises similaires en terme de couverture médiatique.


  31. Juju Le 20 décembre 2016 à 12h06
    Afficher/Masquer

    « Je suis citoyen des États-Unis et j’ai une part de responsabilité dans ce que fait mon pays. J’aimerais le voir agir selon des critères moraux respectables. Cela n’a pas grande valeur morale de critiquer les crimes de quelqu’un d’autre – même s’il est nécessaire de le faire, et de dire la vérité. Je n’ai aucune influence sur la politique du Soudan, mais j’en ai, jusqu’à un certain point, sur la politique des États-Unis » [Noam Chomsky, The Guardian, 20 janvier 2001]

    Le but ici n’ est de valider telle ou telle propagande, tel ou tel état, le but ici est citoyen, récupérer de l’ information auprès de sources différentes et se poser des questions sur la politique extérieure française, sur ce qui est fait en notre nom.


  32. Julie Le 20 décembre 2016 à 12h36
    Afficher/Masquer

    Mais enfin, si il y a des journalistes occidentaux à Alep Ouest, quand ils veulent bien y aller
    il y a eu plusieurs reportages sur radio france lorsque l’armée syrienne est entrée dans les quartiers libérés, a trouvé 4 ambulances quasi neuves dans la cour d’un bâtiment squatté par une officine djihadiste (d’ailleurs les photos montrent qu’ils s’étaient plus ou moins organisés en échoppes, avec le nom à l’entrée)
    désolée que les sites de radio france soit trop mauvais, mais il suffit d’écouter les bulletins d’infos de france inter, france culture à 7h et 8h pour les jours en question et on trouve


  33. LS Le 20 décembre 2016 à 13h01
    Afficher/Masquer

    Votre “cri du cœur” a tendance à s’arrêter à l’expression d’une indignation ou d’une fatigue. C’est respectable parce que cela commence par là, le dire. Cependant votre cri décrit les effets sans proposer de causes, ou les nommer. Un peu comme si une victime se contentait de demander à son bourreau d’arrêter mais sans lutter.

    Ceci dit, je reconnais que les choses ne sont pas claires en Syrie et que les articles dans les médias en général et les commentaires sur ce site, ont des tendances manichéennes.
    Je pense, par exemple, qu’il existe des fractures sociales et ethnoculturelles au sein de la communauté nationale syrienne, par exemple décrites par E.Todd pour ces dernières, qui structurent la guerre actuelle. Tout n’est pas dû qu’a des tentatives de déstabilisations occidentales ou salafistes. Je vois dans l’opposition armée à l’état syrien des similitudes, de type anti-système, avec l’opposition “démocratique” du vote Brexit ou Trump.


    • TuYolPol Le 20 décembre 2016 à 13h52
      Afficher/Masquer

      Mais quelle que soit la complexité du conflit Syrien, on parle précisément du manichéisme infantilisant du discours officiel, qui se vautre dans une polarisation exclusive, visible, exaspérante, et incompréhensible avec des critères de bonne foi. Un discours culpabilisant, moralisateur et outrancier, où se reconnaissent toutes les caractéristiques de la propagande. Il faut d’abord poser cela, aller plus loin, évoquer les causes, c’est entrer dans l’arène de la polémique et oublier ce premier constat.
      Pour ma part, ma perception de, au choix, la docilité, l’étroitesse de vue, la dépendance, la médiocrité, du personnel choisi pour représenter ce qu’on appelle l’information, me donne le vertige. Je parle en termes statistiques, bien sûr il y a des exceptions. Et cela m’a fait perdre définitivement toute confiance, et m’a posé dans l’oreille un filtre permanent et envahissant de défiance. C’est un cri du coeur, un désarroi, un sentiment très désagréable d’être pris pour de la bidoche, et ce n’est pas près de s’éteindre.


      • LS Le 20 décembre 2016 à 14h31
        Afficher/Masquer

        Oui, je suis d’accord et je généralise peut être abusivement ce qui a marché pour moi, c’est à dire l’exposition argumentée d’une autre réalité par le site d’Olivier dans l’affaire ukrainienne qui m’a fait prendre conscience des biais idéologiques et manipulateurs de nos médias. Je remercie d’ailleurs Olivier pour cela.
        Sans ces arguments, et donc sans s’exposer à la polémique, je ne suis pas sûr que le message d’Olivier sur la compromission de nos médias puisse porter autant. Évidement, cela demande que l’argument ne soit pas manichéen et tienne le choc face à la critique.


  34. Raoul Le 20 décembre 2016 à 13h30
    Afficher/Masquer

    Il me semble que ce français lambda recherche l’impossible. Une thèse et une antithèse comme s’il n’existait que deux lectures possibles des événements de Syrie ? Il devrait plutôt chercher à connaître les intérêts des divers protagonistes dans cette guerre. Et vouloir comprendre une situation aussi complexe à partir des seuls événements est une mission vouée à l’échec, surtout lorsque les dits événements nous sont présentés mêlés à une bouillie compassionnelle destinée à éteindre nos facultés de réflexion.

    Aucune compréhension n’est en fait possible sans connaissance du contexte géopolitique et des enjeux et cette connaissance n’est pas fournie dans les médias traditionnels. Le Monde diplomatique à une certaine époque (peut-être encore, je ne le lis plus), de nombreux sites dont les Crises, le Grand Jeu ou Dedefensa (parmi d’autres), aident à cette compréhension. Et il faut oublier les médias traditionnels, sauf pour se faire une idée de la camelote qu’ils cherchent à nous vendre.


  35. Lysbeth Levy Le 20 décembre 2016 à 15h57
    Afficher/Masquer

    Oui mais de plus en plus le château de carte de la propagande s’effondre devant de nombreuses révélations comme sur Saddam Hussein l’ex-nouvel Hitler de l’Irak et ces ADM inexistantes : http://cameroonvoice.com/news/article-news-28232.html Irak Lybie, Yougoslavie, tous ces pays ramenés à “l’ad hitlérium” (rappel de génocide ou shoah) sytématiquement devrait désormais nous “faire réagir” face a une énième resucée de la “narrative”.


  36. Xfiles72 Le 20 décembre 2016 à 16h38
    Afficher/Masquer

    “Réaction d’un français lambda”
    Je trouverai intéressant de faire un argumentaire simple sous forme pourquoi pas de questions/réponses pour sensibiliser et essayer de faire comprendre à notre entourage en reprenant les énormités de la propagande atlantiste, par exemple:
    – Comment 400 000 personnes sois-disant bombardé par les Russes peuvent tenir sur 2km²?
    – Pourquoi dit-on que le régime envahit Alep-Est alors qu’initialement cette ville est sous le contrôle du dit régime?
    -Comment des “rebelles” peuvent tenir depuis 6 ans devant une armée étatique, s’ils se sont pas financé par un tiers?
    Je n’ai pas les qualités pour faire ce genre de rhétorique , j’essaie d’alerter mes proches sur la situation mais n’étant pas un expert, je me retrouve souvent à courts d’arguments du fait de sa complexité. Quelque chose de simple et compréhensible par la plupart mettant en avant les incohérence des médias Mainstream.


  37. Lysbeth Levy Le 20 décembre 2016 à 17h11
    Afficher/Masquer

    Encore une dénonciation de la propagande de la part d’un médiapartiste : https://blogs.mediapart.fr/patrickv/blog/201216/propagande-y-en-marre-2 Certains voient clair en parlant du poids des tenants du Cercle de l’Oratoire, non seulement pour la chasse aux sorcières contre les indépendants, et les créateurs de propagande sur le net et dans les médias : https://blogs.mediapart.fr/mfka/blog/201216/cercleoratoire et un autre denonce le cycle sans fin de la guerre au terrorisme qui n’existe pas mais masque mal les intérêts euro-anglo-saxon et multinationales pétrolière, gazières.


  38. Alexanic Le 20 décembre 2016 à 18h25
    Afficher/Masquer

    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20161219.OBS2838/2016-marque-la-fin-d-un-monde.html
    Article très révélateur de notre presse nationale, un fond de vérité (le basculement du monde, le saut dans l’inconnu) et surtout une propagande de guerre poussée à l’extrême, ici Pierre Haski nous réussit une Clinton en comparant Poutine à Hitler.
    Bonne soirée, je vais me nettoyer les yeux à la javel.


  39. bili Le 20 décembre 2016 à 21h19
    Afficher/Masquer

    Depuis quand la politique étrangère d un état, se fait sur des considérations morale…
    Faut être un grand naïf pour croire à ça et à ce que raconte les journaux…


  40. amer Le 20 décembre 2016 à 22h00
    Afficher/Masquer

    Je viens de retrouver une petite vidéo faite sur les prétendus rebelles “modérés” de l’ASL et leur chef; à voir absolument : après ça vous ne pouvez pas dire que vous ne saviez pas

    https://www.youtube.com/watch?v=puP7nKTNwrg


  41. Fred Le 20 décembre 2016 à 23h08
    Afficher/Masquer

    Si tous les français lambda réfléchissaient et agissaient ainsi, nous serions sûrement en démocratie


  42. Alain Le 20 décembre 2016 à 23h25
    Afficher/Masquer

    la femme d’un pote est russe.
    comme tout ceux vivant sous propagande anti-poutine elle n’aime pas poutine.
    mais les russes de Russie l’aiment bien… il maintient un minimum de social en faisant payer un peu a tous la facture.

    a part lui, les autres sont les communistes… alors quand on me parle des libéraux en russie (je le suis) je n’y crois pas… pour le moment ils veulent un état de droit, une économie qui tourne…
    pas top, mais ils ont connu pire et ne voient rien de mieux.


    • Lysbeth Levy Le 21 décembre 2016 à 20h21
      Afficher/Masquer

      Encore de la propagande Roy Gutmann israelien est connu pour désinformer sous la casquette du journaliste témoin au bon moment mais là c’est un peu gros, et il faut lire les commentaires pour voir que personne n’est dupe..Même John Landis ne le crois pas quand il sort un truc aussi énorme ..L’avis de Régis Debray lors des guerres de l’ex-Yougoslavie ou pour la première fois la technique moderne de propagande a fait ses preuves : http://mediologie.org/cahiers-de-mediologie/08_croyances/debray.pdf La preuve que l’on doit toujours se montrer critique en période de paix comme en période de guerre.


  43. daniel Le 21 décembre 2016 à 11h41
    Afficher/Masquer

    Erdogan. Il est déchainé. Il a détruit la démocratie Turque.
    Il a envahi une partie de la Syrie avec des prétexte que son action sur le terrain démontre la fausseté.
    Il a engagé une lutte ouverte contre la presse, la TV et Internet. Il ferme, il prend le contrôle et surtout il met en prison.
    Il arrête les députés d’un parti opposé. Il les fait passer en justice. Une Justice aux ordres et délirante: 360 ans de prison réclamé contre la co-présidente de ce parti et 6 condamnations à mort pour son autre co-président.
    Il arrête en masse les co-maires des villes Kurdes et les remplace par des “trustee” qui démolissent systématiquement le filet social assuré par ces municipalités et stoppent les travaux des logements sociaux. Ils renvoient le personnel municipal.
    Il détruit, brule et rase les centres-ville et les abandonne aux promoteurs immobiliers sans respect pour les titres de propriété. Il brule les bidonvilles ou camp de réfugiés qui s’érigent au pourtour de ces villes. Dans les campagnes, les cultures et les forêts sont brulées. Le cheptel est tué, le village est évacué et détruit. 3 millions de Kurdes ont été délogés, rendus migrants intérieurs indésirables.
    On en est à 4000 morts, chiffre incertain, les coupables déchargés d’accusation.
    Pourquoi ce silence sur des crimes graves et répétés à notre porte ?


Charte de modérations des commentaires