Les Crises Les Crises
14.décembre.201614.12.2016 // Les Crises

ALEP. Comme à Grozny, la stratégie russe est simple : c’est la destruction totale

Merci 8
J'envoie

Pour l’Histoire, une master class “Propagande de guerre”…

Rappel du principe n° 1 : rester très prudent tant qu’on ne vous aura pas montré des preuves convaincantes des accusations avancées.

Source : Le Nouvel Obs, Renaud Février, 13-12-2016

Alep en passe de tomber, les témoins dénoncent des massacres

alep-3

La fin dans l’horreur ? Alors qu’Alep est sur le point de tomber totalement aux mains du régime, après quatre semaines d’une offensive dévastatrice contre les rebelles, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon s’est alarmé des informations y faisant état d’atrocités récentes contre des civils.

Des propos qui diffèrent largement des images officielles de la télévision d’Etat, montrant des scènes de liesse à Alep. Sur ces images, on voit des gens crier “Allah, Syrie et Bachar” et brandir des portraits de Bachar al-Assad et des drapeaux syriens. Il s’agirait en réalité de scènes filmées du côté ouest d’Alep, aux mains du régime. Une zone où des tirs de célébration ont été entendus par des journalistes de l’AFP.

Massacres de civils

A l’est de la ville, la situation serait autrement plus atroce. De nombreux témoins ont ainsi fait part de massacres de civils, notamment à l’arme blanche.

capture-decran-2016-12-13-a-19-21-42

OB : la source d’information du XXIe siècle : TWITTER !!!! 100 % crédible

“Les forces du régime sont en train d’exécuter par balles des civils dans le quartier de Ferdous dans les secteurs assiégés d’Alep”, affirme auprès de RFI un autre habitant d’Alep, militant de l’opposition à Bachar al-Assad.

“Parmi ces civils, il y a des femmes et des enfants. Les civils sont pris au piège. Ils subissent les bombardements et sont dans le viseur des tireurs embusqués. Ils sont en train de commettre un génocide. Ils tirent sur tout ce qui bouge et ne font aucune distinction entre un adulte et un enfant.

OB : Si “le témoin” le dit…

Des familles s’entassent dans les rues de ce qu’il reste encore des quartiers d’Alep-Est contrôlés par l’opposition. Et il y a aussi des dizaines de tirs d’obus. Les aviations russe et syrienne sont omniprésentes au-dessus de nos têtes… C’est la fin ici dans la zone assiégée.”

D’autres témoignages font également état de civils brûlés vifs.

OB : bizarre, aucun empalement ?

L’ONU affirme de son côté que les forces syriennes pro-gouvernementales ont tué au moins 82 civils, dont des femmes et des enfants, dans des quartiers d’Alep-Est.

Lors d’une conférence de presse à Genève, le porte-parole du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme, Rupert Colville, a indiqué que ces victimes, parmi lesquelles figuraient 11 femmes et 13 enfants, avaient été tuées “probablement au cours des dernières 48 heures” dans quatre différents quartiers d’Alep.

OB : je rappelle

obs-4

Mais enfin ce n’est pas parce qu’on ne sait rien qu’on va se taire…

Des adieux déchirants

Les derniers messages des témoins présents sur place, notamment la jeune Bana, ressemblent à de déchirants adieux.

capture-decran-2016-12-13-a-19-23-35

“La bataille d’Alep touche à sa fin”, a affirmé à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). De leur ancien bastion d’Alep-Est qu’ils contrôlaient depuis 2012, les insurgés ne tiendraient plus que deux principaux quartiers, Soukkari et Al-Machad, en plus d’une poignée de petits secteurs.

Dans le quartier d’Al-Machad, toujours sous contrôle rebelle, des témoins ont affirmé à l’AFP que de nombreux civils s’entassaient dans un même secteur faute d’abris. Des femmes et des enfants dorment dans la rue adossés à leurs valises. Les gens ont faim et sont à la recherche de pain, selon ces témoins.

Renaud Février

Source : Le Nouvel Obs, Renaud Février, 13-12-2016


La propagande en chef du Monde – BHL inside ?

Alep, tombeau du droit international, de l’ONU, du minimum de décence et d’humanité

OB : C’est tout ?

lemonde-alep-4

Editorial. Bachar Al-Assad, la Russie et l’Iran sont les grands vainqueurs de la bataille d’Alep. Détruite, la ville risque d’être l’objet d’une sordide épuration politico-confessionnelle.

Editorial du « Monde ».

L’ordre poutino-assadien règne à Alep. Le principal fief de la rébellion était, mardi 13 décembre, en passe de tomber sous les coups de boutoir des avions russes et syriens, le déluge d’obus de l’armée ainsi que les assauts des multiples milices chiites – des Libanais du Hezbollah aux Afghans en passant par les Irakiens – encadrées par des officiers iraniens et russes. Jamais l’armée syrienne n’aurait pu, seule, venir à bout des insurgés d’Alep, qui ont ­contrôlé la moitié orientale de la ville pendant plus de quatre années.

OB : Sérieusement ? Ils veulent nous faire croire que des “rebelles” arrivent à repousser l’armée de leur pays sans aide extérieure ?

Cette victoire n’est pas seulement celle, incontestable, de Vladimir Poutine, elle est celle de la République islamique d’Iran, qui poursuit une politique d’implantation dans le monde arabe lourde de conséquences et de tensions à venir.

OB alors que l’Arabie Saoudite = Paix et Dmocratie

Bachar Al-Assad est l’autre grand vainqueur d’Alep. Nul n’imaginait, il y a un an et demi seulement, qu’il puisse reprendre l’initiative sur le terrain militaire. Nul n’imaginait même, cet été, alors que le siège du réduit insurgé débutait, que le sort d’Alep serait scellé en moins de six mois. Mais de quelle victoire s’agit-il ?

Une ville dévastée

Si Moscou et Téhéran se moquent d’établir leur férule sur un champ de ruines, le régime, lui, récupère une ville exsangue. Ce qui fut, il n’y a pas si longtemps, la capitale économique de la Syrie n’est plus qu’un cimetière dévasté et déserté. Les quartiers ouest, régulièrement bombardés par les ­rebelles, restent quasi intacts, mais la zone industrielle d’Alep l’industrieuse, pillée par la rébellion, n’est plus – tout comme les vieux souks, brûlés dans les combats.

Les faubourgs populaires sont vides et l’on se demande qui va reconstruire Alep, tant le régime est plus soucieux de chasser la majorité sunnite, suspecte de sympathie pour les rebelles, que de convier les réfugiés à revenir au pays. Alep risque de subir le sort d’Homs, dont les quartiers détruits restent désertés et où l’on incite des ré­fugiés afghans chiites venus d’Iran à venir s’installer pour prendre la place des ­Syriens qui ont fui la guerre. La chute d’Alep, qui ne s’est accompagnée d’aucun plan de protection des civils, va être suivie d’une épu­ration politico-confessionnelle du type de celles observées dans les années 1990 en ex-Yougoslavie. Déjà, on parle de camps de regroupement pour les femmes et les enfants, et de disparitions en masse des hommes de moins de 40 ans. Terrible réminiscence.

Les Occidentaux en spectateurs effarés

Mais alors que l’enjeu de sécurité – sans même parler de morale – est aussi grand qu’en ex-Yougoslavie pour les Occidentaux, ceux-ci sont restés, cette fois-ci, spectateurs effarés du drame.

Sérieusement, il faudrait qu’ils lisent leur journal…

lm1

lm2

“Spectateur” donc… – les armes livrées ne tuant jamais de civils, on est bien d’accord…

Alep aura été l’un des tombeaux du droit international, de l’ONU, du minimum de décence et d’humanité. La grande majorité des habitants d’Alep-Est ont vécu (et péri) sous les bombes, dans les privations et à la merci des exactions de la rébellion, plutôt que de subir la torture et la dictature du régime Assad. C’est dire ce qui attend les survivants et l’ampleur du rejet du régime syrien dans une bonne partie de la population.

Tout comme la chute de Srebrenica a été un tournant dans la guerre de Yougoslavie, la dernière ignominie qui a fini par réveiller la communauté internationale, celle d’Alep marquera un tournant aussi. Mais il n’y a rien de bon à en attendre. Et ceux qui jugent utile de s’en accommoder risquent de subir pendant longtemps les conséquences de l’ordre ignominieux qui vient de triompher à Alep.

Source : Le Monde, 13/12/2016

Moi, ils me font de la peine ces gens là…

Tout comme les lecteurs, qui vivent au pays de Peter Pan dans leur tête…

lemonde-alep-3

lemonde-alep-2


ALEP. Comme à Grozny, la stratégie russe est simple : c’est la destruction totale

Source : Le Nouvel Obs, Jean-Baptiste Naudet, 13-12-2016

Dans la Vieille ville d'Alep, le 8 décembre 2016. (GEORGE OURFALIAN/AFP)

Dans la Vieille ville d’Alep, le 8 décembre 2016. (GEORGE OURFALIAN/AFP)

À quelques “détails” près (les Russes appellent cela des “variants”, comme aux échecs), la stratégie militaire de Moscou à Alep et en Syrie en général découle de la doctrine militaire soviétique qui plonge elle même ses racines dans le premier grand conflit moderne : la première guerre mondiale.

Pour faire simple, comme à Verdun puis à Stalingrad ou à Berlin, on écrase d’abord l’adversaire, – quelque soit le prix humain -, sous une pluie de bombes et d’obus, sous des “orages d’acier” superbement décrits par l’écrivain allemand Ernst Jünger, avant de lancer l’infanterie à l’assaut terrestre pour le “nettoyage” final.

Certes, après avoir réduit durant la guerre de Tchétchénie Grozny en ruines à l’artillerie et l’aviation par ces bombardements massifs et aveugles dans les années 1990, en Syrie, 20 ans plus tard, les Russes font mine de mener une guerre 2.0, “high tech”, un conflit du 21e siècle. Moscou a déployé quelque 36 avions-bombardiers et une vingtaine d’hélicoptères d’attaque, parfois de dernière génération, qui effectueraient, en moyenne, une quarantaine de sorties par jour pour un coût de quelque 4 millions de dollars par jour. La Russie a aussi envoyé des conseillers militaires sur le terrain.

OB : Ce n’est pas au Vietnam ou en Irak qu’on aura vu ça…

De bonnes vieilles bombes soviétiques

Certains experts s’émerveillent. Ils soulignent que le conflit syrien montre à quel point la modernisation à marche forcée de l’armée russe, entreprise par Vladimir Poutine, est un succès. Ils en veulent notamment pour preuve les tirs de missiles de croisière “Kaliber” (à 1,2 million de dollars pièce), lancés sur les rebelles en Syrie depuis la flotte russe de la Mer Caspienne (le jour de l’anniversaire de Poutine). Mais ils oublient de préciser qu’il semble que la plupart de ces missiles aient manqué leurs cibles, quatre d’entre eux atterrissant même en… Iran !

Même si la Russie se vante de mener en Syrie une guerre de haute précision, techniquement au moins équivalente à une campagne américaine, dans la réalité très peu d’armes de haute valeur sont utilisées. Imitant les Etats-Unis, la Russie a diffusé des images vidéos et satellites de ses frappes aériennes soi-disant “chirurgicales”, mené une campagne sur Twitter et Facebook.

Mais si l’on excepte les frappes de missiles de croisière, la plupart des projectiles lâchés en Syrie par les Russes sont de bonnes vieilles bombes soviétiques, non-guidées, dont Moscou possède d’immenses stocks. A part pour les photos de propagande diffusées dans la presse, la Russie ne disposerait que de très peu de bombes guidées au laser ou par satellite (système Glonass, le GPS russe), selon des sources militaires russes. Et, selon ces mêmes sources, beaucoup de ces bombes “intelligentes” seraient de plus défectueuses.

Bombardement massif et indiscriminé

A Moscou même, le Centre d’analyse de stratégie et de tactiques, un think thank russe, a lui critiqué ouvertement la Russie pour son échec “étrange et inacceptable” concernant le développement des bombes guidées au laser et des missiles air-sol de précision ainsi que les systèmes de guidage.

De fait, la stratégie russe repose plus sur l’usage de la terreur globale, la destruction totale par le bombardement massif et indiscriminé que sur l’élimination ciblée de l’ennemi. Bien entendu, à Alep aujourd’hui comme à Grozny hier, cette stratégie aveugle entraîne de fortes pertes civiles, qui laissent le Kremlin relativement indifférent. Comme vient de le dire benoîtement le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, au sujet de ces morts innocents : “C’est la guerre”. Accusée de crimes de guerre, voire de crimes contre l’humanité, la Russie se sent forte de son impunité. Non seulement elle n’a pas signé le Statut de Rome de la Cour pénale internationale, mais elle est en mesure de bloquer toute saisine de cette Cour par son droit de veto au Conseil de sécurité de l’ONU.

Cependant pour contrer les protestations, calmer l’indignation des Occidentaux face aux massacres commis à Alep et ailleurs en Syrie, Moscou fait parfois la concession d’accorder un cessez-le-feu. En y ajoutant un marché de dupe. Après avoir acculé la population civile et les combattants dans un réduit, la Russie propose, outre un cessez-le-feu, l’ouverture de corridors humanitaires pour évacuer la population civile.

Quant aux combattants, ils sont invités soit à rendre les armes, soit à être évacuer vers un autre territoire rebelle. Cette variante à l’écrasement total a un double avantage : non seulement elle fait cesser les accusations de massacres mais elle permet de s’emparer du terrain en évitant les lourdes pertes causée par une ultime résistance désespérée.

Jean-Baptiste Naudet

Source : Le Nouvel Obs, Jean-Baptiste Naudet, 13-12-2016


Rappel :

Le bilan était jusqu’à présent d’au moins 413 civils tués à Alep-Est depuis le début de l’offensive du régime le 15 novembre, selon l’OSDH.

Les insurgés répliquent en envoyant des tirs de roquettes vers les quartiers gouvernementaux, où au moins 139 civils ont péri depuis le début de l’opération.
Pour comparer :
La Normandie a été une des régions françaises les plus durement éprouvées par la Seconde Guerre mondiale. Caen, Saint-Lô, Le Havre, sont des champs de ruinesn. 3. De nombreux villages ont été rasés. L’âpreté et la durée des combats, l’utilisation massive des bombardements aériens par les Alliés pour déloger les troupes allemandes de leurs positions retranchées et couper les voies de communication vont faire de nombreuses victimes civiles. Le bilan, estimé à plus de 50 000 victimes civiles normandes, dont 20 000 dans le Calvados, 9 890 en Seine-Maritime, 14 800 dans la Manche, 4 200 dans l’Orne et un peu moins de 3 000 dans l’Eure15, est revu à la baisse à la suite d’un recensement précis réalisé dans les années 1990 qui aboutit au chiffre de 20 000 victimes, dont 8 000 dans le Calvados, 4 850 en Seine-Maritime, 4 000 dans la Manche, 2 200 dans l’Orne et 900 dans l’Eure16. Des centaines de milliers de sans-abri ne seront pas relogés avant plusieurs années et la majorité des infrastructures est détruite. Henri Amouroux dans son ouvrage La Grande histoire des Français sous l’Occupation, apporte sa vision sur les séquelles de la bataille de Normandie17 :
« Pour beaucoup de Français, aujourd’hui, les morts de la Libération ont péri dans les maquis, dans les prisons allemandes, dans les camps, dans les rang de la 2e D.B. ou dans ceux de l’armée de De Lattre. Les Français, ceux de Normandie surtout, longtemps sous le feu, lorsqu’ils n’étaient pas pris entre deux feux, n’occupent qu’une modeste place dans l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Leurs souffrances et les horreurs des camps, ont été effacées par les joies de la Libération. Et l’image de la grasse, de la riante Normandie, l’a toujours emporté sur la réalité de la Normandie assassinée. »

affiches-bombes-500pix

Alep, Fillon… Ce qu’il faut retenir du discours de Cazeneuve

Source : Le Nouvel Obs, 13-12-2016

Le Premier ministre Bernard Cazeneuve, lors de son discours de politique générale, à l'Assemblée, le 13 décembre. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Le Premier ministre Bernard Cazeneuve, lors de son discours de politique générale, à l’Assemblée, le 13 décembre. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Dans un discours de politique générale offensif, le nouveau Premier ministre a défendu pied à pied le bilan du quinquennat. Et dénoncé le programme libéral du candidat de la droite François Fillon.

Les “massacres” d’Alep

Le Premier ministre a commencé par dénoncer les “innombrables atrocités” et les “massacres” commis par le régime syrien contre des civils à Alep “avec l’appui” de la Russie. Et menacé :

“Ceux qui les ont perpétrés auront à rendre compte, devant la communauté internationale, des crimes dont ils sont les auteurs.”

“Ces atrocités, qui peuvent être constitutives de crimes de guerre, voire de crimes contre l’humanité, sont accomplies avec un cynisme et une cruauté inouïs”, a ensuite fustigé le nouveau Premier ministre.

OB : SÉ-RI-EU-SE-MENT ?

“Jamais nous n’accepterons, au nom d’un prétendu réalisme, de nous allier aujourd’hui avec les responsables du martyre d’Alep.”

Façon à peine voilée de pointer le candidat de la droite François Fillon, favorable à un rapprochement avec Moscou sur le dossier syrien.

cch

Source : Le Nouvel Obs, 13-12-2016

Bref, encore une déchéance diplomatique, qui entraine la France de “Puissance moyenne” vers “Puissance ridicule et négligeable”…


Tout en finesse :
enfants-alep
obs-alep

geno-1

geno-2

geno-3


PRÉCISION : Rappelons que le but de ce site est de publier des analyses et des articles d’horizons variés afin d’élargir le champ d’information et de réflexion de ses lecteurs, dans le but de les aider à se faire eux-mêmes leur propre opinion. Les publier ne signifie nullement qu’ils reflètent systématiquement notre pensée, mais simplement que les arguments avancés sont suffisamment sérieux pour être entendus ou bien qu’ils permettent de savoir ce qui se diffuse sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas parce que les grands médias prennent parti que nous devons en faire autant, bien au contraire. Nous ne « soutenons » donc en rien le gouvernement syrien mais cherchons à comprendre et à réfléchir à la meilleure défense de nos intérêts. Nous demandons que tous les crimes survenus en Syrie soient punis, en condamnant les auteurs mais aussi tous ceux qui les ont soutenus directement ou indirectement depuis l’étranger. Enfin, nous vous recommandons de vous informer avec esprit critique auprès de multiples sources.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie nullement que nous "soutenons" Bachar al-Assad. Par principe, nous ne "soutenons" aucun gouvernement nulle part sur la planète. Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu'il ne franchit aucune ligne jaune. Mais nous sommes évidemment également attachés à lutter contre le deux poids 2 mesures, et à présenter tous les faits. Au final, notre vision est que le peuple syrien puisse choisir librement et démocratiquement son avenir, sans ingérences extérieures, et nous condamnons toutes les atteintes aux Droits de l'Homme des deux camps...

Commentaire recommandé

RolandT // 14.12.2016 à 03h50

Ont-ils sorti les bébés des couveuses pour les mélanger aux fioles d’armes destruction massive afin de les présenter à l’ONU avec les morceaux de trafic d’organes de Timisoara violés par des serbes ?

142 réactions et commentaires

  • Rimbus // 14.12.2016 à 03h21

    Ah il manque Raphaël Glucksmann dans le monde :
    “Après les bombardements massifs et indiscriminés de l’aviation de Vladimir Poutine et Bachar Al-Assad, les milices du régime finissent le « travail » à l’arme blanche, rue par rue, maison par maison. Et la communauté internationale regarde, hébétée, inutile, incapable d’imposer un cessez-le-feu ou d’organiser l’évacuation des civils pris au piège.”

    Pas de chance, il y a un cessez-le feu, les civils vont être évacués et les milices du régime ne pourront donc pas finir le travail maison par maison à l’arme blanche (pour économiser les balles ?).

    Attendons un peu pour voir de quoi il retourne, les purges après les libérations sont assez vraisemblables, c’est le contraire qui serait étonnant.

    Néanmoins, je suis quand même impressionné par ce luxe de détails dans la mise en œuvre d’un génocide dont tout le monde parle parce que quelqu’un a entendu parler d’un témoin qui connait un homme qui l’a vu de ses yeux.

    De toute façon, si ce n’est pas vrai, personne n’ira critiquer le petit Glucksmann, hein ? Quelqu’un qui dit que la guerre c’est moche et que les dictateurs sont méchants force le respect.

      +71

    Alerter
    • Pascalcs // 14.12.2016 à 04h03

      Un moyen comme un autre pour éviter les questions embarrassantes sur ce qui se passe à Mossoul et dont on n’entend pratiquement rien…

        +46

      Alerter
      • wesson // 14.12.2016 à 14h27

        A Mossul on est pas prêt d’avoir le décompte des morts.

        De mémoire, l’ONU fournissait ce décompte mais comme le “compteur” tournait trop vite (et surtout qu’ils en étaient à presque 3000 morts à comparer au 400 d’Alep Est selon l’OSDH), ils ont pris la seule décision qui vaille: ne plus donner aucun chiffre.

        De cette manière, on peut dormir tranquille: a Mossul nos bombes ne font pas de morts civiles !

          +11

        Alerter
    • Alfred // 14.12.2016 à 05h12

      Le petit gluksman? Terrrrrrible reminissance comme dirait l’autre. Ah oui il me rappelle celui qui bouge encore sous le tomberau de ridicule sous lequel il s’est enfoui.
      Le monde? Le nouvel obs? Le Figaro? The horror. The horror. The horror…

      Sinon les criminels aguerri sont évacués (certains avec leur famille) vers ildib: 1- pour libérer l’armée syrienne qui doit aller vers Palmyre et autres et donc se prive du plaisir génocidaire. 2- à la grande colère et incompréhension des victimes civiles aleppines qui réclament justice voire vengeance contre leurs ex tourmenteurs rebelles. 3- sans la moindre inquiétude (?) en Europe où ils finiront par etre accueillis par la grâce de pervers secondés par des naïfs (et bien qu’ils aient pris le goût du sang). Les procès en Europe contre les égorgeurs, tirtiinnaires et criminels de guerre ex-rebelles se comptent sur les doigts d’une seule main…

        +26

      Alerter
      • mazepa.anathema // 14.12.2016 à 09h50

        Strasbourg le 3/12 Mtr Mountyan l’avocat de journaliste Kotsaba expose la situation en Ukraine. En partie sur la réforme de police . Mme Eka Sgouladze épouse de Glucksmanne a été le fameuse réformateur http://www.liveleak.com/view?i=c2b_1481361497

          +5

        Alerter
    • sergeat // 14.12.2016 à 09h04

      Le Glucksmann devrait envoyer ses copains du bataillon Azov pour aider la rébellion modéré
      ,je pense que ce monsieur va remplacer Botul(trop grillé) dans la propagande du BIEN.

        +38

      Alerter
    • mazepa.anathema // 14.12.2016 à 09h27

      Vu glucksmann sur TMC cette semaine. Il a rien dit au sujet de sa femme Eka Sgouladze et sa réforme de la police en Ukraine.

        +20

      Alerter
    • Eric83 // 14.12.2016 à 09h35

      La propagande MSM anti-Assad va devoir changer de version car la libération d’Alep va libérer la parole des premiers concernés par ce qui s’est passé depuis des années à Alep, les civils Syriens.

      En attendant les retournements de vestes des propagandistes MSM, voici un article digne de ce nom, objectif, qui n’encense ni ne diabolise le gouvernement Assad et pointe les responsabilités des gouvernements occidentaux dans cette guerre.

      http://www.belfasttelegraph.co.uk/opinion/columnists/robert-fisk/aleppo-syria-politicians-experts-and-journalists-will-have-to-reboot-their-stories-35290751.html

        +13

      Alerter
  • Thomas13 // 14.12.2016 à 03h38

    A noter que le point fondateur de la propagande antirusse, puis russophobe, est la guerre de Tchétchénie, justement.

    Probablement provoquée à dessein par les américains qui pilotaient encore leurs djihadistes d’Afganistan, la guerre de Tchétchénie a été particulièrement horrible pour les russes qui ont subi des dizaines d’attentats.

    On a le droit de penser ce que l’on veut sur le droit des Tchétchènes à l’indépendance et sur le fait de savoir s’ils la voulaient ou non.

    Mais vous ne trouverez pas un russe pour défendre les Tchétchenes. Par contre, tous les médias Français les présentaient comme victimes des méchants russes.

    Imaginez que tous les mèdias russes expliquent que nous avons bien mérité les attentats en France et que cela nous apprendras à nous mêler de ce qui ne nous regarde pas …

    Pourtant, tous les russes, eux, ont été solidaires avec nous après Nos attentats. Car ils se sentent proches de nous.
    Ils ne savent pas ce que nos médias disent sur eux pour l’instant.

    Ainsi de suite jusqu’à Alep, en passant par Sotchi, Sebastopol et Odessa.

      +67

    Alerter
    • yann // 14.12.2016 à 11h04

      Ce n’est pas nouveau, c’était déjà la même propagande lors de la première guerre du Golfe et lors de la guerre de Yougoslavie où les méchants Serbes étaient responsables de tout alors que les torts étaient largement partagés entre toutes les parties. Dans notre système médiatique moderne, vous ne pouvez pas faire la guerre sans un casus belli honorable d’apparat. Dire je vais envahir un pays pour favoriser tel ou tel intérêt ce n’est pas possible. Donc on invente tout un tas de substituts aux intérêts réels. Ce sont les Américains qui ont inventé la propagande moderne et depuis tous le monde les a imités. On peut espérer cependant qu’à terme avec les nouveaux médias à l’organisation moins verticale comme internet ce type de propagande fonctionnera de moins en moins bien. Au final nos ancêtres faisaient la guerre de façon un peu moins cynique, ils assumaient leur part d’ombre même si la France a créé son empire sous le prétexte de civiliser les barbares personne n’y croyait réellement. La guerre nourrit par une compassion d’apparat dégoulinante, je crois qu’on a jamais inventé de justification guerrière plus laide dans l’histoire humaine.

        +20

      Alerter
    • patrick // 14.12.2016 à 21h11

      “Ils ne savent pas ce que nos médias disent sur eux pour l’instant.”

      si , justement ,les gros titres anti-russes sont largement publiés et commentés , c’est la meilleure propagande pour le gouvernement Russe :” regardez ce qu’ils disent de nous !”

        +9

      Alerter
  • bobrah // 14.12.2016 à 03h40

    Ils sont devenus tellement prévisibles …
    Allez faire un tour sur twitter, Ca sent les robots, l’intelligence artificiel qui inondent les écrans (avec toujours le même tour sensé nous faire pleurer les tripes, enfants bébés dans les décombres, un gentil rebelle bien propre et bien habillé et surtout photogénique …)

    Le coup de ceux qui vont mourir mais ont le temps de twitter… Mérite un Oscar

    Ca sera intéressant de suivre que vont devenir ces centaines de comptes twitter dans quelque jours/semaines.

    Je suis sur, il y a un moyen de coder quelque chose pour traquer ces comptes.

    Le résultat va être drôle.

    Ces zero sociaux ne sont qu’un sorte de bruit ou nuage cosmique, ca occupe tout mais c’est vide.

      +22

    Alerter
    • Inna // 14.12.2016 à 17h04

      C’est deja fait – je veux dire “traquer le compte” – celuu-ci de Bana’ IP de son ordi se trouve ou a Pensylvanie ou a Visconcin (je ne me rappele pas exact, mais c’a ete bien clair a les Etat Unis.

        +3

      Alerter
      • Azza // 15.12.2016 à 07h11

        L’addresse IP dont vous parlez ne serait elle pas celle d’un noeud de sortie du reseau TOR ?

          +0

        Alerter
  • RolandT // 14.12.2016 à 03h50

    Ont-ils sorti les bébés des couveuses pour les mélanger aux fioles d’armes destruction massive afin de les présenter à l’ONU avec les morceaux de trafic d’organes de Timisoara violés par des serbes ?

      +97

    Alerter
    • tepavac // 14.12.2016 à 05h43

      A l’ONU, il semble qu’une plainte collective des habitants d’Alep soit en cours contre ceux qui ont fourni assistance aux bandes armées ayant détruit leur ville. Depuis un an des enquêteurs Russes accumulent des preuves matérielles et des témoignages.

      Hormis une guerre mondiale, je ne vois pas ce qui pourrais sauver les instigateurs de toutes ces destructions et crime de masse depuis vingt ans.

      Il n’y a pas un état dans la communauté occidentale, où il n’y a pas un groupement politico-social et intellectuelle pour dénoncer la folie qui s’est emparée de nos gouvernements.
      Sans être incrédule, mais quand même, je n’arrive toujours pas à concevoir comment quelqu’un puisse penser faire le Bien en accumulant autant de malfaisance.

        +48

      Alerter
    • Anton // 14.12.2016 à 08h13

      Coupable négligence: vous ne parlez pas des crimes du Kaiser, qui mange des enfants et coupe les seins des femmes.

      Pas de faux semblants, soutenez-vous le Kaiser?

        +9

      Alerter
      • Le Wallon // 14.12.2016 à 09h29

        Anton : en tant que wallon je peux vous dire qu’il n’y a jamais, je dis bien ja-mais, de femmes ayant eu les seins coupés durant la Première Guerre mondiale ou d’enfants assassinés par les troupes allemandes. Guillaume II est vierge de ces crimes ! Ces “affirmations” sont de la pure propagande venue du gouvernement français.

        Par contre, il y a eu 25.000 civils fusillés durant l’avance de l’Armée impériale car les soldats allemands vivaient dans la hantise de l’embuscade par des corps-francs (ils se souvenaient des récits que leur faisaient leurs parents ou grands-parents de la guerre franco-prusienne de1870-1871 durant laquelle le gouvernement impérial français avait distribué des armes à toute la population française pour résister à l’invasion de son territoire, ce qui était une folie) et connaissaient une tension telle qu’au moindre “petit grain de sable” la population civile était rassemblée dans le village et ceux qui étaient en âge de porter les armes étaient fusillés. Le gouvernement belge avait, d’ailleurs, demandé à la population de se tenir calme.

          +13

        Alerter
  • silk // 14.12.2016 à 04h31

    Pour comparer :

    “Le 1er décembre, la Mission des Nations unies en Irak a donné un premier bilan des combats à Mossoul. Ainsi, pour le seul mois de novembre, les forces irakiennes ont eu 1.959 tués dans leurs rangs ainsi que 450 blessés. Ces chiffres, qui incluent également les pertes subies par les policiers au combat, les combattants kurdes (peshmergas) et les milices paramilitaires pro-gouvernementales, sont trois fois plus élevés que ceux constatés en octobre (672 tués).

    En outre, 926 civils ont aussi perdu la vie en Irak en novembre, dont 332 dans la région de Mossoul (province de Ninive). « Le nombre de victimes est stupéfiant et compte une proportion significative de civils », a commenté Jan Kubis, l’envoyé spécial des Nations unies en Irak.”

    http://www.opex360.com/2016/12/02/lonu-confirme-les-lourdes-pertes-subies-par-les-forces-irakiennes-mossoul/#20HzDTV6sueG8B0Z.99

      +14

    Alerter
    • tepavac // 14.12.2016 à 06h02

      Pour comparer:

      30 000 tué par homicide et par an aux États unis en temps de paix, ~3000 par mois.
      Alep 413 civils tués sur la même période en temps de guerre.

      Quant aux soit disant tuerie à l’arme blanche, les seuls à privilégier cet acte barbare c’est ceux que l’on voit sur youtube et chez les séoudes.
      Il y à, malheureusement fort à penser que des civils pris en otage soient assassinés de cette façon pour terroriser et tétaniser les populations restantes.

        +26

      Alerter
      • Albert // 14.12.2016 à 13h42

        correction: C’est 16000 homicides aux US….
        30000 c’est un chiffre de propagande qui inclue les suicides

          +6

        Alerter
        • Karim Wilmotte // 14.12.2016 à 22h12

          30 000, ce n’est pas juste le nombre de mort pas arme à feu?

            +1

          Alerter
          • tepavac // 15.12.2016 à 00h01

            Si d’après HR Clinton lors du débat avec Trump sur le second amendement, de mémoire seulement

              +2

            Alerter
            • Albert // 18.12.2016 à 11h17

              Oui, en incluant les suicides (et les homicides par armes blanches, certes très minoritaires, il n’est donc pas question de limiter la vente des couteaux, machettes)
              Sources wikipedia

                +0

              Alerter
  • Nerouiev // 14.12.2016 à 05h29

    Il a loupé le coche en oubliant de rappeler en plus l’abattage du vol MH17 par la Russie et pour lequel tous étaient convaincus puisque Kerry l’avait dit le jour même. Ou alors il n’a pas osé.

      +12

    Alerter
  • Subotai // 14.12.2016 à 05h59

    A chaque affirmation de la méchanceté intrinsèque des Russes, des Iraniens et de Bachard al Assad (notez bien pas de l’Armée nationale syrienne ~100.000 pertes depuis le début du conflit) j’avais envie de crier.
    Fallujah,Fallujah,Fallujah,Fallujah,Fallujah,Fallujah,Fallujah,Fallujah,Fallujah,Fallujah..!!!!

    Alors pour ceux qui twouitte, à chaque twouit de propagande, je vous invite à répondre “Fallujah!”

      +28

    Alerter
    • Fritz // 14.12.2016 à 10h19

      Vous avez raison, @Subotai. Je me rappelle distinctement qu’à l’automne 2004, pour justifier les bombardements au phosphore sur Fallujah, nos radios répétaient : “ces frappes visent le groupe terroriste d’Abou Moussab al-Zarqawi, lié à al-Qaida”.

        +12

      Alerter
      • tepavac // 15.12.2016 à 00h31

        illustration sur Bagdad, avec cnn en live;

        Bagdad, Bagdad, c’est pas une ville avec des civiles en pagaille.
        On les appelaient comment sur cette vidéo, des lapins;ouverture de la chasse, essai grandeurs nature….
        Ah oui, “schock & awe”
        https://www.youtube.com/watch?v=4Qq3L6EY3zg

          +3

        Alerter
    • Fritz // 14.12.2016 à 12h46

      Le gag du jour :
      http://www.europe1.fr/societe/la-tour-eiffel-sera-eteinte-mercredi-soir-en-soutien-a-alep-2926607
      Ce soir, les Parisiennes et les Parisiens sont invités à verser une larme citoyenne.

        +24

      Alerter
  • luci2 // 14.12.2016 à 06h42

    70 ans d’Horreur.
    MAIS ,cette “horreur” a pris fin en 1989.
    La Russie Impérialiste de toujours est ,après un quart de siècle de convulsions diverses-dont Grozny-
    en passe de devenir ,de nouveau, une Puissance à l’américaine :
    Puissance à prétention hégémonique du genre de Toutes ces Puissances “Riches” .

    Le développement des “coups” de l’actuel dirigeant, M. Poutine, auraient pu être canalisées SI l’autre actuel “rival” US , qui n’en croit pas ses grandes oreilles (C.I.A and C°…) , avait, avec les “siens” -otanusiens- , eu l’intelligence prudente de composer avec ce Peuple Russe ,et ce plutôt
    que de le clouer au pilori.

      +4

    Alerter
  • Ovuef2r // 14.12.2016 à 06h42

    Et, toujours, la cause de tout ça est la faiblesse d’Obama qui n’a pas réagi après le massacre au gaz sarin en 2013. Ce mensonge mille fois répété est devenu une réalité incontestable. D’ailleurs même Carla Del Ponte fut désavouée quand elle osât prétendre qu’il était probablement d’origine rebelle. 3 ans après, après les révélations du Massachusetts Institute of Technology, celle de l’ancienne procureur de la CPI, cellles de Seymour Hersh (toujours bien informé), il n’y a qu’un méchant, avec de nombreux amis, face à de malheureux pacifiques démocrates désarmés et seuls au monde..

      +28

    Alerter
  • amemar // 14.12.2016 à 07h32

    Les guerres c’est toujours atroce. Quand on ne veut pas de morts on ne fait pas la guerre, on ne les encourage pas, on ne vend pas d’armes. Quand une guerre démarre on ne contrôle plus rien. Alors venir pleurnicher sur les pauvres civils massacrés, il faut y penser avant de mettre le feux aux poudres.Un peu de décence ne nuirait pas à ces soi disant journalistes.

      +37

    Alerter
    • tepavac // 15.12.2016 à 00h43

      “Lorsque le sabre est tiré, toutes les conséquences de cet acte sont de la totale responsabilité de l”auteur.
      Nemo auditur propriam turpitudinem allegans

        +5

      Alerter
  • cetassez // 14.12.2016 à 08h09

    Tiens BHL a disparu?En vacances?Peur?A Mossoul avec daech?A Palmyre?

      +27

    Alerter
  • Cédric // 14.12.2016 à 08h29

    Cazeneuve a échoué en temps que ministre du budget
    Cazeneuve a échoué en temps que ministre de l’intérieur ( s’il avait une conscience…mais ces gens n’en ont pas )

    Cazeneuve est donc récompensé et accède au poste de 1er ministre, avec une bonne dose d’âneries pour son premier discours. belle fin de mandat.

      +41

    Alerter
  • Philippe Huysmans // 14.12.2016 à 08h30

    Le ridicule ne tue plus, c’est sûr, sinon il y aurait nettement plus de pertes dans les rédactions et les chancelleries européennes qu’à Alep.

    Petite remarque : pas toujours aisé à lire, les articles ressemblent au vieux plaid de ma grand-mère, en tissu écossais. On a parfois du mal à savoir ce qui est cité, ce qui en est la critique. C’est un peu gênant pour la lecture et c’est d’autant plus emm… que le fond est excellent.

      +19

    Alerter
  • bluetonga // 14.12.2016 à 08h35

    Les chiens de garde aboient, la caravane passe.

    Nos roquets peuvent bien s’égosiller à la grille de leur establishment, la réalité n’en poursuit pas moins son cours implacable. Comme le précise le frontispice du site, les faits sont têtus.

    Les médias peuvent bien livrer leur baroud d’honneur et balancer des tonnes de fumée sur les événements en cours, leur crédit s’effrite irrémédiablement. Ils ont tellement galvaudé le sérieux et la valeur de leurs informations qu’ils n’ont désormais plus aucun poids dans la balance. Ils sont incapables de mobiliser les foules, incapables de façonner les opinions. Ils se sont irrémédiablement discrédités. Ils sont devenu inutiles, tant pour leurs employeurs que pour leurs clients.

    Cette propagande, c’est comme la morphine pour une douleur chronique, il en faut de plus en plus et elle agit de moins en moins.

      +37

    Alerter
    • tepavac // 15.12.2016 à 00h53

      “Nos roquets peuvent bien s’égosiller….”
      On dirait un gag, bien dramatique, à chaque “cessez-le-feu” ils leurs disent de pas se rendre et les autres reprennent le harcèlement mortel autour d’eux.

        +0

      Alerter
  • koikoi_koi // 14.12.2016 à 08h40

    A voir et a revoir sans modération; le 13 décembre à l’ONU, la déculotté intersidérale qu’une journaliste indépendante inflige à un journaliste (propagandiste malgré lui) avachi sur sa chaise et l’air suffisant:

    https://www.youtube.com/watch?v=0DZSPy5KkWg

    PS: J’aimerai pas être à sa place

      +24

    Alerter
  • Malbrouck // 14.12.2016 à 08h45

    Bonjour ,
    Désolé mais quand on titre un article comme ça :
    “ALEP. Comme à Grozny, la stratégie russe est simple : c’est la destruction totale…”
    On peut s’attendre çà toutes les interprétations .
    Surtout aux vues de la taille des caractères utilisés qui semblent vouloir avancer une vérité qui se doit de se graver dans les esprits .
    Le second degré doit être utilisé avec discernement .

      +4

    Alerter
  • Ardéchoix // 14.12.2016 à 08h50

    “la doctrine militaire soviétique, pour faire simple, comme à Stalingrad on écrase d’abord l’adversaire avant de lancer l’infanterie à l’assaut terrestre pour le nettoyage final.”
    D’après monsieur Naudet les russes se bombardent eux-même avant d’envoyer l’infanterie, y sont trop forts, je comprend leur supériorité aux échecs. Mais bon, si c’est pour faire simple, je comprend . 😉

      +7

    Alerter
  • judith // 14.12.2016 à 08h54

    j’ai vu je ne sais plus où , 2 “témoignage d’adieu”, de supposés habitants d’alep, Est, le premier , c’était une femme, très sophistiquée, portant de jolies lunettes de soleil,pas du tout le genre acculée , et “prête à mourir”, devant un mur blanc, donc sans possibilité de la situer, et l’autre, un homme dans un appartement sensé être dans la zone bombardée, chouette appart, magnifique lustre en verroterie, et superbes tentures aux fenêtres..ça m’a laissée perplexe..^^
    d’autre part, hier, il restait 2 km² pour les rebelles, et soit disant encore 120 000 personnes dans ce réduit, sauf que sur les images des “témoins”, pas un chat dans les rues en ruine, pourtant , où étaient ils donc?

      +20

    Alerter
  • Goldoni // 14.12.2016 à 09h02

    Les médias mainstream au début évoquaient Alep sans dire que l’immense majorité de la ville était contrôlé (1.5 million d’habitants) par le gouvernement légitime (celui qui siège à l’ONU). Puis, il a bien fallu dire que les “rebelles”, modérés bien sûr, contrôlaient seulement Alep-Est soit disaient-ils 250 à 300 mille habitants. En vérité, bien moins, 110 à 140 mille selon les dernières estimations. Le nombre de ces rebelles variant de 3000 à 8000 -selon les estimations fluctuantes de S. de Mistura- représentant onusien très partisan, qui évaluait Al Nostra à 300 combattants après moult changements de noms pour complaire à la stratégie occidentale.
    Cette population pour une part adhérait à l’idéologie djihadistes, une autre part n’avait nul endroit où aller et enfin nombreux étaient retenus de force par ces gens si modérés.
    Les derniers rebelles Al Nostra, Al Zinki… retenaient encore 3 à 4000 personnes hier matin. Ces derniers jours beaucoup sont partis avec les populations qui quittaient la ville par les couloirs protégés. Des contrôles ont permis d’en contrôler, d’en arrêter … Qui rendront des comptes pour leurs crimes. Des règlements de compte sommaire, évidemment, inévitables pour qui sait la barbarie des affrontements depuis 5 ans.
    Finalement en vie humaine la libération d’Alep coûtera moins que celle de Mossul, si bien gérée par les armes sophistiquées des occidentaux.

      +25

    Alerter
    • sergeat // 14.12.2016 à 09h30

      Alep comme à Grozny,j’ajouterai Mossoul comme à Disneyland.

        +9

      Alerter
  • Deres // 14.12.2016 à 09h29

    Noter bien qu’il existe des vidéos (russes bien entendu, d’Anna News) où l’on voit les soldats syriens trier les civils pour effectivement mettre de côté les hommes de moins de 40 ans. La vidéo n’est pas encore traduite mais le sera surement bientôt. Le but est évidemment de les interroger pour trouver les combattants rebelles se cachant parmi les civils. Après un interrogatoire sommaire, une petite fraction d’entre eux est arrêté et emmené dans une camionnette vers un destin inconnu.

    Je constate surtout que j’ai vu exactement la même vidéo mais en Irak sur la libération de villages autour de Mossoul. Mais en Irak, les assaillants sont de notre côté donc on parle de jsutice, aps d’épuration …

      +19

    Alerter
  • Kikool_ch // 14.12.2016 à 09h38

    J’ai été choqué à la lecture de cet édito de l’immonde.
    Cependant l’auteur a négligé son titre, Alep c’est aussi le tombeau du journalisme.

    Pourquoi à chaque fois qu’un article traite de façon honteusement partisane la guerre en Syrie, la crise en Ukraine, la Russie, peut-on lire “Avec AFP” à la suite du texte ?
    Est-il normal qu’une agence de presse nationale se fasse surnommer “Agence Fausse Presse” ou “Agence Française de la Propagande” dans beaucoup de commentaires ?

    Quand la presse en général pour cause de vaches maigres en est réduite à utiliser des stagiaires, des pigistes qui font des copier/coller “Avec agence”, ne serions-nous pas en droit d’exiger un minimum de respect de la charte de Munich de la part de cette “agence de presse” ?

    Il est vrai que quand ils font appel à des “spécialistes” (du CNRS entre autres) ce n’est pas forcément différent 😉

    Bonne journée !

      +27

    Alerter
    • Armata // 14.12.2016 à 10h37

      Ne soyez pas choqué, au contraire, faites comme moi et ne lisez que les commentaires de ces torchons.
      Les réactions des lecteurs sont aujourd’hui beaucoup plus intéressantes que les articles en eux-mêmes, la cassure est flagrante et, quelque part, c’est assez récomfortant.

      Cordialement.

        +27

      Alerter
      • Alfred // 14.12.2016 à 14h03

        C’est clair. La guerre de Syrie laissera une marque plus profonde qu’il n’y paraît et structurante dans le paysage politique français et européen (à la maniere du référendum de 2005 en pire): sur ce sujet dans quasiment tous les journaux et pour.quasiment tous les articles les auteurs (et à travers eux les pouvoirs en place, politiques comme économiques) se font étriller par leurs lecteurs.
        La cassure est énorme et la confiance perdue n’est pas près d’être regagnée.
        Les media s classiques sont morts et ce n’est pas internet qui les a tué:ils se sont fait harakiri. Bravo.

          +18

        Alerter
      • tepavac // 15.12.2016 à 01h06
    • jacqurocant // 14.12.2016 à 13h21

      Vous pouvez ajouter “selon l’OSDH” et la boucle sera bouclée. Depuis 4 ans tous les articles de l’ensemble de nos grands médias concernant la Syrie sont référencés “AFP sourcés OSDH”. OSDH qui au fil du temps est devenu de plus en plus précis dans son comptage des victimes (des bonnes victimes) jusqu’à atteindre des expressions ciselées de la sorte “…au moins 84 morts”, “…des tirs ont faits prés de 76 morts, dont 9 enfants de moins de 10 ans”, “…on dénombre plus de 375001 victimes depuis 2011″…… Vérifiez les articles du Monde, de Libé et vous verrez l’évolution incroyable de cette “ONG” basée à Londres. Impossible de trouver un nombre arrondi (..0 ou à …5) de victimes.

        +2

      Alerter
  • de Bernardy // 14.12.2016 à 10h09

    On ne fait pas d’omelette sans casser les oeufs, c’est bien connu !

      +0

    Alerter
  • toub // 14.12.2016 à 10h19

    Pour mettre en regard des 413 morts identifiés par l’OSDH depuis le début des opérations à Alep, dispose-t-on d’un bilan un tant soit peu impartials des morts depuis le début de l’attaque US à Mossoul ? Je n’ai rien trouvé pour le moment

      +7

    Alerter
    • Olivier Berruyer // 14.12.2016 à 12h07

      “Étonnement”, il n’y a en effet pas “D’Observatoire Irakiens des droits de l’Homme”, ni de casques blancs financés par l’Occident à coups de dizaines de millions…

        +26

      Alerter
      • sergeat // 14.12.2016 à 17h04

        Pour les casques blancs le premier chèque us/uk serait de 100 millions de dollars.

          +5

        Alerter
      • sergeat // 14.12.2016 à 17h11

        Pour “l’observatoire syrien des droits de l’homme”le responsable vit en UK et possède 2 magasins de vêtements,c’est pour cette raison qu’il ne fait des interviews que dans des 5 étoiles et surtout à Genève.Cela rapporte de vendre des Tshirts.

          +8

        Alerter
      • jacqurocant // 14.12.2016 à 17h19

        Effectivement, l’OSDH a fortement progressé dans le comptage des tués, blessés, en fonction de l’âge et du sexe. Il arrive à dénombrer à l’unité prés ce qui relève de l’exploit technique eu égard à la situation. Mais nos médias s’en repaissent. Tous leurs articles sont référencés AFP sourcés OSDH avec des phrases qui frisent la correctionnelle: “…prés de 412 morts à Alep dont 11 enfants de moins de 9 ans”, ” ….Colville, a fait état mardi «d’informations indiquant que des forces progouvernementales avaient tué au moins 82 civils, dont 11 femmes et 13 enfants» Aujourd’hui après que le cessez le feu fût violé. (le Figaro)….

          +9

        Alerter
    • Chris // 14.12.2016 à 12h56

      Si. Sur Mossoul, quelqu’un a posté l’article suivant :
      2 déc. 2016 – Irak, l’ONU confirme les lourdes pertes subies par les forces irakiennes
      http://www.opex360.com/2016/12/02/lonu-confirme-les-lourdes-pertes-subies-par-les-forces-irakiennes-mossoul/#20HzDTV6sueG8B0Z.99
      Les pertes sont nettement supérieures et provisoire.
      Les commentaires sont autant intéressant que l’article lui-même.

        +5

      Alerter
      • Alfred // 14.12.2016 à 14h05

        Les photos des restes d’ambuscades de l’ei sur les colonnes irakiennes dans mosul même laissent penser à une succession de désastres (des dizaines et des dizaines de véhicules calcinés)

          +4

        Alerter
        • tepavac // 15.12.2016 à 01h13

          attaque aérienne de la coalition, 200 mort et cent blesses graves;
          une erreur, encore une….

            +1

          Alerter
    • jpcd // 15.12.2016 à 12h31

      Un bilan par une agence de l’ONU, reprise par La Croix indiquait, il y a une semaine, 600 morts civils… Et aussi 500.000 personnes privées d’eau courante. Et encore des avertissements de Amnesty (ou HRW?) contre l’usage de munitions au phosphore en zones habitées…

      https://twitter.com/jpcdelorme/status/806288960817430528

        +2

      Alerter
  • corine // 14.12.2016 à 10h20

    Il serait judicieux de se demander pour quelle raison les “journalistes” font de la propagande sans vergogne. Qui servent ils ? Qui est derrière toutes ces guerres ? se poser la question c’est parfois y répondre.

      +11

    Alerter
    • Catalina // 14.12.2016 à 10h53

      Corine,

      ça n’empêchera pas la propagande.
      Quelques pistes,

      -pour l’argent
      -pour l’entre soi-parce qu’ils se croient supérieurs
      -Par envie de la caste qu’ils aimeraient rejoindre
      et enfin ” pire que le maitre est son serviteur”.
      Et je pense que le recrutement se fait sur des gens qui n’ont pas de personnalité, influençables à merci, corruptibles à merci,des idiots utiles quoi.

        +12

      Alerter
      • lvzor // 17.12.2016 à 12h47

        “Et je pense que le recrutement se fait sur des gens qui n’ont pas de personnalité, influençables à merci, corruptibles à merci,des idiots utiles quoi.”
        N’oublions pas qu’il y a aussi bon nombre d’ordures absolues, qui retourneront sans vergogne leur veste si le vent tourne et continueront dans l’ignominie. La production de papons n’est pas interrompue.

          +0

        Alerter
    • jacqurocant // 14.12.2016 à 13h29

      Serait-ce pour conditionner l’opinion publique et espérer une grande manif pour faire pression sur l’élection de Trump? Quant à la France c’est mettre Fillon, Macron, et d’autres en état de revoir leurs propositions de retrouver des liens corrects avec la Russie et faire avec B.Al Assad? Ce qui est sûr est que cette propagande de guerre est incroyablement ténue et sur-jouée dans sa durée. Le pathos qui est mis en scène dépasse tout ce que j’ai connu jusque là. J’ai plus de 60 ans.

        +10

      Alerter
  • Goldoni // 14.12.2016 à 10h23

    La plus grande boucherie de ces dernières décennies ce fut la première guerre d’Irak. Probablement un million de morts dont 500000 enfants. Madeleine Albright (Secrétaire d’État US, représentante US à l’ONU) interrogée à ce propos a froidement répondu que c’était le prix à payer pour les objectifs US. La messe est dite….

      +23

    Alerter
  • Catalina // 14.12.2016 à 10h33

    “Alors qu’Alep est sur le point de tomber totalement aux mains du régime, ”

    Non, mais m’enfin ? depuis quand un gouvernement élu n’a t-il pas le droit de défendre ses villes des fous terroristes ? c’est quoi, ces éléments de langage, n’importe quoi, on pourrait croire que ce sont les Syriens qui attaquent les dhjiadistes chez eux, mais les dhjiadistes ont ENVAHI Alep et les virer est plus que légitime. Alep est bien une ville Syrienne et si elle est tombée dans des mains illégitimes se sont celles des terroristes. !

      +27

    Alerter
    • jubaka // 14.12.2016 à 11h04

      Un gouvernement élu? La propagande est vraiment de tous les bords …

        +3

      Alerter
      • Catalina // 14.12.2016 à 11h41

        jubaka,

        Ah mais c’est bien sûr, les élections de 2014 étaient ‘ truquées” lol il n’y a qu’en Occident que les éléctions sont fiables , arf, arf !
        Tant de mauvaise foi frise le ridicule.

          +20

        Alerter
        • Alfred // 14.12.2016 à 14h12

          Franchement, je vous le dis ouvertement t je suis pro-bashar mais “gouvernement élu” il faut un peu arrêter. “Élu” par les hiérarques du parti certes d’une certaine maniere.
          De la même maniere que macron à été “élu” par certains pour nous servir de nouveau ouioui-les possédants. On appelle ça choisi. Le reste de la tambouille électorale est du folklore local comme les tapis et la baguette sous le bras.

            +3

          Alerter
          • Catalina // 14.12.2016 à 23h23

            Bonsoir Alfred,

            Merci pour votre commentaire, je me rends compte que j’ai raccourci un peu beaucoup….et vous prie de m’en excuser. J’aimerai toutefois apporter quelques précisions.
            Pensez à la Syrie, dirigée par un homme qui a pris le pouvoir suite à un coup d’état, Hafez el-Assad, on peut pas faire plus illégitime, j’en conviens. De là, on passe à M Bachar, qui n’était pas du tout destiné à être le “régnant” en Syrie et qui est advenu par défaut. de là – et ce n’est pas un saut de puce – on passe à des élections, bien-sûr que de notre point de vue, la légitimité est contestable mais replacez cela dans le contexte, perso, j’y vois un effort énormissime pour faire progresser les choses même si de notre point de vue ce n’est que manigance. C’est un progrès que je trouve pour ma part notable. Ensuite, allez regardez les élections législatives en Avril 2016. Ce n’est que mon point de vue et je plaçais ” légalement” dans ce contexte.

              +3

            Alerter
  • Deres // 14.12.2016 à 10h34

    J’ai bien peur que ce qui soit vraiment en danger soit la démocratie dans les pays occidentaux. On commence à voir que la nomenklatura n’accepte plus les votes libres du peuple. A partir du moment où le peuple ne vote pas comme les médias sous contrôle le demande, nos “élites” ne veulent plus de la démocratie mais tombe les masques.

    C’est bien le sujet actuel avec la chasse au sorcières des médias alternatifs, des lanceurs d’alertes et l’excuse des “influences russes” pour dénoncer les résultats qui ne vont aps dans le sens souhaité.

      +20

    Alerter
  • christian gedeon // 14.12.2016 à 10h54

    La destruction d’Alep Est est une tragédie et Bachar el Assad est un autocrate brutal….OK! Une fois qu’on a dit çà,et versé les larmes de crocodile dont Filiu et Labévière nous abreuvent,avec d’autres(France inter a été inénarrable ce matin! et franchement ridicule!),on fait quoi?Loin de moi de me réjouir des inévitables conséquences de la chute d’Alep. Et il ne faut pas se voiler les yeux,rétorsions,il y aura…ne serait qu’à cause de la loi d’airain du tha’r,de la vengeance familiale ou clanique qui est une obligation “d’honneur ” dans tout le MO et pas que.Mais vouloir nous vendre la reconquête d’Alep est comme la lutte des très méchants bacharistes,contre les très gentils rebelles modérés est une escroquerie,une terrible escroquerie…j’ai vraiment honte pour tous ces “journalistes et autres analystes” qui mentent comme des arracheurs de dents,sans aucune vergogne…

      +12

    Alerter
  • Catalina // 14.12.2016 à 10h55

    Deres, on a commencé à voir il y a plus de 10 ans avec 2005…..et puis, il n’y jamais eu de démocratie mais des républiques, il faut arrêter avec ” la démocratie occidentale”, elle n’a jamais existé.

      +7

    Alerter
    • Deres // 14.12.2016 à 16h38

      Jusqu’à présent, la contestation des résultats des élections était chez nous très limité. C’est en train de changer. Cela me fait un peu penser à la judiciarisation de nombreux appels d’offre où les perdants font systématiquement appel du résultat. Ou des affaires dec orruption surgissent dans els semaiens qui suivent. Cela arrive beaucoup dans les pays anglo-saxons et encore plus pour les gros contrats dont les militaires. En Inde, certains contrats ont 10 ou 15 ans de retard suite à deux ou trois annulations successives d’appels d’offre.

        +2

      Alerter
      • RV // 14.12.2016 à 22h52

        je ne sais pas ce qu’a voulu dire Catalina, mais je supputes qu’opposer République et Démocratie n’est pas anodin et concerne un sujet autrement plus fondamental que la contestation de résultat d’élection.
        La démocratie c’est quand les citoyens écrivent les lois et les votent. Ce que nous nommons “Démocraties” ne sont en fait que des “Gouvernements représentatifs”. Nomme une chose par son contraire participe de la guerre idéologique, c’est le b-a ba de la propagande et de l’embrigadement.
        Comment voulez-vous faire advenir la “Démocratie” si le langage dominant prétend qu’elle est déjà là ?

          +1

        Alerter
  • jubaka // 14.12.2016 à 11h09

    C’est bien de dénoncer la propagande mais il faut faire attention à ne pas souscrire à tout ce que raconte la propagande de l’autre côté.
    Dans tous les conflits la propagande est une arme importante, chaque camp l’utilise à foison pour justifier son action et pointer les errements, la barbarie des autres.

    Prendre pour argent comptant ce qui est écrit dans le monde, le figaro, l’obs … est aussi stupide que de se référer sans prise de distance à ce que raconte Sputnick ou RT.

    Ici vous glosez, à juste titre parfois, sur la propagande occidentale mais en acceptant sans nuance la version de la Russie et de ses alliés.

      +3

    Alerter
    • shaolin // 14.12.2016 à 11h26

      Merci, on sent le glissement clairement… RT devient une référence, alors que RT est à la Russie, ce que Le Monde est à la France… Quand je lis RT, je me dis d’abord: “Alors, qu’est ce que les russes veulent que je pense d’eux? de leur position?” Pareil pour le Monde…
      Après je pense que les gens sont aussi très déçus de la politique menée par leur pays, et la nature a horreur du vide comme on dit…

        +4

      Alerter
      • Catalina // 14.12.2016 à 11h34

        et bien je ne suis pas d’accord du tout, d’ailleurs rt est une chaine, un journal d’état et l’imonde appartient à un particulier Lagardère, il faudrait peut-être que vous pensiez journal russe plutôt que journal poutinien, Poutine ne possède pas RT, c’est la Russie qui le possède.
        et puis “vous sentez” le glissement ( lequel), votre ” on” est un peu facile et manipulatoire.

          +13

        Alerter
        • shaolin // 14.12.2016 à 13h22

          Bonjour Catalina, alors oui “je” sens le glissement… J’ai du mal à croire qu’un journal, détenu par le privé ou le public, soit indépendant, ne sois soumis à aucune forme de domination ou d’autocensure…
          D’ailleurs je n’ai pas parlé de Poutine, mais des russes; comme si la critique de RT entrainait une réponse systématique !! voire, pour être un peu méchant, pavlovienne!
          Quoi qu’il en soit, dans RT, je ne trouve jamais de critiques dures de la Russie ou de ses alliés… sans évoquer les problèmes intérieurs qui ne semblent pas exister en Russie…
          Si on s’en tient, de plus, à la critique des médias selon Chomsky (un des pilier de ce site, merci pour ça d’ailleurs!), je ne vois pas en quoi RT serait exclu de cette analyse… Juste parce qu’il n’est pas occidental? et donc, par contingence, qu’il ne porte pas en lui les germes du consentement fabriqué?
          La mondialisation, c’est aussi la mondialisation des points de vue, et c’est très bien! Mais entre le Monde et RT, pour moi, la vérité se situe au milieu…

            +4

          Alerter
          • Alfred // 14.12.2016 à 14h19

            Ce raisonnement est faux. Le juste n’est pas au juste milieu entre deux extrêmes [Modéré].

              +2

            Alerter
            • shaolin // 14.12.2016 à 18h53

              Merci Alfred.
              Ne pouvait-on pas le prendre comme une allégorie aussi?

              Ou faut il se perdre dans la satisfaction des égos?

                +0

              Alerter
          • Catalina // 14.12.2016 à 23h31

            Shaolin,

            Quoi qu’il en soit, dans tous les journaux français,, je ne trouve jamais de critiques dures de la France ou de ses alliés… sans évoquer les problèmes intérieurs qui ne semblent pas exister en France…

            ;O)

            Ah, je vois que vous temporisez, au “milieu” plutôt qu'”identique”.
            🙂

              +1

            Alerter
          • Asian // 15.12.2016 à 01h54

            “Quoi qu’il en soit, dans RT, je ne trouve jamais de critiques dures de la Russie ou de ses alliés… sans évoquer les problèmes intérieurs qui ne semblent pas exister en Russie…”

            RT et Sputnik en français ou en anglais sont des médias destinés au public étranger, ils traitent essentiellement des sujets internationaux. Sur RT Russie vous pouvez lire un peu de tout, ou sinon vous avez des médias en russe tout court, je vous prie de croire que vous serez servis car les problèmes ne manquent pas en Russie. La question est de savoir si cela vous intéresse vraiment de lire sur les babouchkas russes qui ont des fins de mois difficiles ou bien sur les affaires de corruption qui n’en finissent pas. Je pense qu’en tant que Français vous voulez surtout comprendre la vision russe sur telle ou telle question internationale, n’est-ce pas?

              +3

            Alerter
            • Shaolin // 15.12.2016 à 22h11

              Bonjour asian… Pas seulement la politique étrangère. Ca m’intéresse de savoir ce qu’il se passe à l’intérieur.
              Si vous avez qlq liens fiables, hétéroclites, en français ou anglais, je suis preneur.

                +0

              Alerter
          • tepavac // 15.12.2016 à 01h55

            ” comme si la critique de RT entrainait une réponse systématique…”

            Cela s’appelle un échange de point de vu, ou d’opinion.

            La Russie, il n’y a que vous pour en parler, ce qui nous occupe c’est notre Nation et ses relations avec le reste de nos semblables sur la planète.

            Quant à l’analyse de RT, et bien faite la pour qu’on puisse l’apprécier.

            Enfin,inutile d’être offensant.

              +1

            Alerter
            • Shaolin // 15.12.2016 à 22h14

              Alors j’aurais dû préciser que je parlais de la personne qui m’a répondu. Je critique RT, et elle me parle de Poutine, que ci, que ca… Alors oui, réponse tellement s côté de la plaque que j’ai pensé à un réflexe pavlovien… J’ai l’impression de devoir me défendre d’être critique et prudent avec un média…. Sur un site qui se veut disciple de Chomsky! Étrange sensation…

                +1

              Alerter
        • RV // 14.12.2016 à 22h54

          on pourrait en dire tout autant de la télévision d’Etat française

            +0

          Alerter
    • UnJournaliste // 14.12.2016 à 13h39

      En fait, c’est assez étonnant de discuter de la propagande dans les médias avec des russes. Ces derniers, au moins pour les plus de 25 ans, qui ont connu l’union soviétique, sont bien conscients de la propagande des chaines d’état (1 kanal, RTR et autres); ce qui ne les empêche pas de les regarder, on est d’accord. Je pense que beaucoup ont la même expérience que moi, si tu ose dire la même chose à des français sur les médias français, nos interlocuteurs deviennent rapidement agressifs en répétant “liberté de la presse” et tout ce bourrage de crane servi depuis notre tendre enfance. Il y a un vrai choc social que beaucoup ne sont pas prêts à affronter; alors qu’on s’en porte finalement bien mieux une fois le cap passé.

        +5

      Alerter
      • Deres // 14.12.2016 à 16h45

        Le pire c’est que je trouve que la lecture du Monde est particulièrement anxiogène. C’est difficile à exprimer, mais j’ai l’impression qu’il ne contient que des avis de gens qui se plaignent, qui décrivent des problèmes et des choses qui ne marchent pas en France et dans le monde. Tout est dans la critique, rien dans le constructif. Quand on lit dans son ensemble, la planète va mourir à cause du changement climatique, l’humanité n’est que massacre, corruption et autres luxures, la politique n’est que pitrerie et avidité, le progrès technique est toujours plein de danger, etc. C’est vraiment un journal conservateur et aigri derrière sa prétention de ligne neutre et modéré. Pour eux, analyser c’est juste critiquer. L’intelligence, ce n’est pas juste voir les défauts mais aussi les bon côtés.

          +3

        Alerter
      • RV // 14.12.2016 à 22h59

        il serait temps de remplacer l’élément de langage “liberté de la presse”
        (de même qu’on parlait de “radio libre” et “d’école libre” alors que ce n’étaient ou ne sont que des “radios privées” ou des “écoles privées”)
        par l’expression “liberté d’informer” . . .

          +2

        Alerter
  • shaolin // 14.12.2016 à 11h19

    N’oublions pas qu’on parle de la Syrie, et n’oublions pas de qui on parle: les massacres indistincts de “rebelles” et de civils, c’est pas nouveau dans cette région: Hama 1982… Que la presse en fasse des tonnes, qui s’en étonnera sur ce site? Par contre, gardons nous d’idéaliser le régime syrien, un Assad “démocratiquement élu”, je le répète, tous les vrais partis d’opposition sont interdits pendant les élections; les prisons “secrètes” sont remplies d’opposants dont la vie ne tient à rien, les tortures de Guantánamo c’est le club med à côté…Alors, très bien, je comprends qu’on soit outré, dégouté, qu’on vomisse la politique occidentale pendant le conflit syrien, que les valeurs qu’on porte (dûes à la culture occidentale en grosse partie) soient trahies (et encore, personne n’était ravi au début de voir des gens se lever contre un dictateur, et donc voir la France se positionner pour la révolte?), mais j’ai l’impression que beaucoup ici remontent le prestiqe d’un Assad car déçu de leur camp…Aucune agressivité chez moi, je suis pour que l’état syrien se maintienne, c’est la solution la plus cohérente avec ma vision du monde; mais je ne pourrai pas mettre Assad sur un piedestal, un mec qui a libéré moult djihadistes pour qu’ils pourrissent la révolte. Stratégiquement très malin, moralement… et d’avance je suis d’accord, la morale en temps de guerre, tout ça, tout ça…

      +6

    Alerter
    • Chris // 14.12.2016 à 13h05

      “mais je ne pourrai pas mettre Assad sur un piédestal, un mec qui a libéré moult djihadistes pour qu’ils pourrissent la révolte”
      Vous faites allusion à ça ?
      15 nov. 2011 – http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/11/15/97001-20111115FILWWW00575-syrie-liberation-de-1180-detenus.php
      Il me semble que les Occidentaux attendaient ce geste, non ?
      Ou parlez-vous d’autre chose ? Il y a tellement de manipulations médiatiques, que parfois, il est difficile de départager le grain de l’ivraie.

        +3

      Alerter
      • shaolin // 14.12.2016 à 13h34

        Bonjour Chris, oui je parle de ça, et d’autres… Effectivement, le régime a libéré beaucoup de monde pendant la révolte, et ironiquement, c’était des demandes claires de l’opposition et des occidentaux… Mais dans le “package” il y avait pléthore de djihadistes proclamés, et si on se place d’un point de vue stratégique, c’est plutôt brillant: alors que la révolte gronde dans beaucoup d’endroit du pays, que le régime commence à être déplacé et que la répression n’a pas de résultats efficaces, on lâche dans un pays en plein tumulte des hordes de djihadistes violents! On connait la suite, appuyés par certains états du golfe, la révolte populaire devient minoritaire par rapport aux djihad… Un blanc seing pour pouvoir dézinguer à tout va, et en plus, porter l’étendard de rempart au djihad. Hélas (d’un point de vue stratégique), comme ça arrive parfois, le monstre échappe à tout contrôle… Il va falloir se pencher sérieusement sur l’histoire de la Syrie, qui n’a pas été toujours une terre anti djihadiste! Je ne crois pas que l’histoire se répète, mais elle laisse des traces, cherchez ce qui s’est passé à Hama en 1982, c’est pas joil….

          +5

        Alerter
        • Alfred // 14.12.2016 à 14h29

          Au sujet du massacre de Hama en 82 le renseignement israelien à évalué les chiffres bien en dessous de ce qui est.courrament avance par.les.occidentaux, tout en reconnaissant que le mouvement des frères.musulmans à.l’epoque avait été totalement décapité. (Pour info la rébellion à l’époque était partie trop.tot , déclancher en avance en raison des.avancees.du renseignent syrien).

            +4

          Alerter
        • Catalina // 14.12.2016 à 23h43

          Shaolin,

          Vous avez l’air bien renseigné, dommage que vous ne donniez jamais de preuve.

          “Mais dans le “package” il y avait pléthore de djihadistes proclamés”

          “les tortures de Guantánamo c’est le club med à côté…” vous y étiez ? comment le savez-vous ?

          Quand je vous lis, une chose me saute aux yeux, c’est l’inversion, vous êtes fort, c’est vrai mais faut pas abuser, hein.
          Avec vous on passe de mil détenus libérés à des hordes, vous êtes pas en famille avec F, dès fois ?

            +3

          Alerter
          • Shaolin // 15.12.2016 à 22h03

            Bon… Qu’on se comprenne bien, je suis déçu de la politique française depuis qu’il est sûr que la rébellion contre Assad fut prise en main par le djihad armé. C’est clair?
            Maintenant Assad est un dictateur, avec beaucoup de sang sur les mains… DEJA AVANT la révolte. Sont ce bien des français, qui se réclament mieux porter les valeurs de la France que leurs représentants qui tressent des louanges à un dictateur? Depuis quand les infos d’un régime dictatorial sont à prendre au pied de la lettre? et cette manie de faire des gens qui essayent de nuancer des propos, des espèces de collabo, n’est ce pas catalina?

              +0

            Alerter
      • Seraphim // 15.12.2016 à 02h12

        Même en admettant que 100% de ces libérés aient été tous djihadistes, on se demande comment ils sont devenus 4000 rien qu’à Alep. ..sans compter Palmyre, Idlib, Dera etc..Surtout on peut se demander comment ils sont devenus libyens, qataris, afghans, tchétchènes, ouigours, turcs à l’occasion, tout ça rien qu’en sortant de prison…et armés en plus. Enfin, disons que ni le Figaro ni les autres médias ne se le demandent!

          +7

        Alerter
    • tepavac // 15.12.2016 à 02h06

      Vous vous en défendez, pourtant vous nous accusez d’idolâtrer B el Assad.
      Je tien a vous faire remarquer que ce sont les populations Syrienne qui plébiscitent largement cette personnes. Nous ne faisons qu’en prendre acte comme d’un élément factuel.

        +3

      Alerter
      • Shaolin // 15.12.2016 à 22h07

        Bonjour tepavac, perso, j’ai deja du mal, dans une “démocratie”, à admettre le suffrage universel comme un moyen optimum pour désigner qlq un… Franchement, dans une dictature……….. J’ai l’impression que les gens ici n’ont pas compris ce qu’impliquait une dictature…

          +0

        Alerter
        • Alfred // 15.12.2016 à 23h27

          De votre côté vous négligez un peu trop ce qui fait partie des “charmes” d’une dictature par rapport au chaos: on peut quitter sa maison sans craindre pour sa femme et ses enfants tant que le régime ne vous a pas dans le nez. Le besoin de sécurité est un besoin primaire et universel et il prime sur les considérations morales ou religieuses au bout d’un certain temps. Il n’est pas certain qu’assad et le baas soient les seuls responsables du fait que la révolution n’est pas apporté bonheur et félicité.

            +1

          Alerter
          • Shaolin // 16.12.2016 à 09h33

            Bonjour Alfred, c’est la qu’on se sépare, j’ai du mal à trouver un charme au fait de devoir se faire discret dans son pays. Quoi qu’on en dise, en France, on vit aussi en sécurité, bien plus qu’en Syrie d’avant guerre. Ça ne doit pas faire de nous des donneurs de leçon, mais on peut peut être s’éviter d’idéaliser un régime dictatorial. Ça me peine de voir que la plupart des gens soient tellement écœurés par les politiques occidentales qu’ils voient dans Assad ou Poutine des sortes de nouveaux modèles… Tout n’est pas à balayer d’un revers de main, mais quand même…

              +0

            Alerter
            • tepavac // 16.12.2016 à 13h25

              Bonjour Shaolin ” J’ai l’impression que les gens ici n’ont pas compris ce qu’impliquait une dictature…”

              on a peut-être pas compris ce qu’était la dictature, mais on comprend très bien ce qu’est de devoir vivre au milieu de terroriste. et les Syriens, les Irakiens, les Égyptiens, Somaliens….
              eux le savent encore mieux que vous.
              En résumé, vos prises de positions manquent de profondeur et de hauteur

                +0

              Alerter
  • toub // 14.12.2016 à 11h24

    Dans le genre propagande, il y a cet article aussi : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/12/13/les-forces-francaises-ont-tue-au-moins-2-500-combattants-de-l-ei-en-irak-et-syrie_5048081_3218.html
    D’un coup, les morts civils provoqués par les frappes US, française, … ne sont plus des massacres mais des “incidents”. Pratique

      +7

    Alerter
  • Catalina // 14.12.2016 à 11h29

    jubaka,

    Ben oui, vous avez raison mais la propagande de nos journaux a atteint des limites de manipulation inqualifiables, et oui, rt est plus fiable car on y lit des choses qui sont aussi rapportées depuis les autres pays, donc, bien plus fiable qu’une commande de l’AFP. Vous n’avez pas remarqué que le journalisme en France c’est une nouvelle à sensation diffusée par TOUS les journaux ? avec un petit changement ici où la, en Russie, et quoique vous en disiez, il existe de rais débats à la télé, pas des plateaux remplis de pseudos experts bien rémunérés qui en savent en fait moins que moi sur l’état du monde.et puis, le journalisme français qui aujourd’hui s’autorise le conditionnel n’est pas du journalisme, c’est tante Irma mais en moins bien, ” il y aurait eu 40 viols, patatitapatata, et les gens lisent ça, et l’info n’est jamais vérifiée et c’est de la manipulation, un journal doit donner des infos et pas ‘ c’est possible que, et si, ….et il y aurait eu”, il y a eu ou non,? s’il n’y a pas eu, alors, on n’écrit pas un article !

      +8

    Alerter
    • UnJournaliste // 14.12.2016 à 13h57

      Le “il semble que la plupart de ces missiles aient manqué leurs cibles” est à ce point magnifique. On sent bien que le commentaire ne repose absolument sur rien, si ce n’est une discussion de bistrot. D’ailleurs, qui peut croire qu’un missile à 1 million de dollars, fraichement conçu par le top des ingénieurs du pays, puisse aller s’abattre à plusieurs centaines de kilomètres d’une cible. On nous prends pour qui?

        +9

      Alerter
  • lon // 14.12.2016 à 11h38

    ” la doctrine militaire soviétique ” , tu parles, c’est la doctrine militaire de tout le monde , on arrose l’adversaire avant l’assaut d’infanterie c’est le béaba de l’école de guerre , les américains les premiers qui rasaient tout village d’où partait un coup de feu en 45 avant d’envoyer les fantassins dans les ruines .

    La chute d’Alep-Est aura au moins eu ce mérite de faire éclore chez nos journaleux officiels des dons réels d’écriture “héroïque” , digne des plus belles heures de la 1ère guerre mondiale , en effet
    Au hasard et dans le désordre : des “orages d’acier”, Alep “un cimetière dévasté et déserté” , “l’un des tombeaux du droit international ” , ” un cynisme et une cruauté inouïs ” , et je passe sur les éructations de Glücksmann .
    C’est tellement beau c’en est à pleurer .

      +14

    Alerter
  • Catalina // 14.12.2016 à 11h44

    “l’un des tombeaux du droit international ” AH ouais ? mais quand la ” coalition” vient tuer des Syriens contre le droit international, ils bavent quoi les presstitués ?

      +6

    Alerter
  • Catalina // 14.12.2016 à 11h46

    je suis persuadée que l’Occident avait déjà vendu la peau de la Syrie avant de l’avoir tuée, là, ils ne savent plus comment faire pour honorer leurs profits espérés, leurs magouilles, c’est la panique, et les cabots journalistisques, plus vendus que jamais, aboient à l’unisson, ben oui, ‘ pire que le maitre, son serviteur”.

      +4

    Alerter
    • lon // 14.12.2016 à 12h27

      Ils n’ont pas le choix, politiques comme journalistes, ils en rajoutent dans le pathos car comment autrement justifier leur soutien aux rebelles depuis toutes ces années, entre les livraisons d’armes et les déclarations de Fabius ? Alors on crie au massacre et on convoque l’ONU dans une énième pantalonnade pour sauver ce qui reste à sauver d’une face bien mal en point .

        +10

      Alerter
  • charlus // 14.12.2016 à 12h19

    Je ne vois pas ce qu’apporte à la dénonciation justifiée de la propagande actuelle l’illustration tirée d’une autre propagande, celle de Vichy. Il me semble que c’est une erreur et qu’il faudrait retirer ça.

      +0

    Alerter
    • Alfred // 14.12.2016 à 14h23

      La propagande de de Vichy etait sur ce point basée sur des faits réels. On ne peut pas “retirer” de l’histoire les victimes civiles françaises des bombardements alliés qui ont contribué à.liberer.la France. Encore une fois si le diable dit la vérité cela enlève rien à cette vérité.

        +7

      Alerter
      • Fritz // 14.12.2016 à 18h18

        Eddy Florentin a écrit là-dessus un livre de référence :
        “Quand les Alliés bombardaient la France” (Perrin, 1997, 470 p.).

        67 000 Français tués, plus de 90 000 immeubles détruits. 594 000 tonnes de bombes, soit 22 % du tonnage déversé par les Anglo-Américains sur l’ensemble de l’Europe.

        Quant à l’affiche de propagande de Vichy, des spécialistes universitaires concèdent qu’elle fait partie des plus réussies de ce triste régime.

          +3

        Alerter
  • sergio // 14.12.2016 à 12h34

    Mais où sont passés les djihadistes et autres Al Nostra? Ils seraient partis avant la chute d’Alep pour ne laisser sur place que les rebelles ? Quel serait l’intérêt pour les Russes de massacrer délibérément femmes et enfants au moment où ils sont vainqueurs à Alep? Masochisme? Pour se faire détester du monde entier, parce qu’ils aiment ça?
    Il faudrait arrêter de subventionner les journaux privés; ils seraient obligés de redevenir crédibles pour une simple question de survie.

      +5

    Alerter
    • Ardéchoix // 14.12.2016 à 20h12

      Peut on parler de survie quand il y a mort cérébrale . Les merdias devrait faire une pre-découpe tous les 12 cms, cela donnerait une certaine utilité

        +3

      Alerter
      • lvzor // 18.12.2016 à 09h41

        “Les merdias devrait faire une pre-découpe tous les 12 cms, cela donnerait une certaine utilité”

        Malheureusement l’encre est toxique

          +0

        Alerter
  • Diana Sultan // 14.12.2016 à 12h37

    Les Crises: mais à quel jeu jouez-vous donc? Je suis en contact téléphonique (quand les lignes fonctionnent) en Syrie, à Alep. Comment accepter la propagande Occidentale sans tenir compte du ressenti des syriens? de tous les Alepins? Comment juger quand on ne connait pas la langue arabe et qu’on ne comprend pas,à la vue des vidéos tournées sur place que la population indigène est fatiguée mais qu’elle préfère mille fois être sous la protection du gouvernement syrien que de la clique de bandits et de fous qui leur ont promis une “liberté” qui n’était autre qu’un tissu de mensonges et de barbarie?

      +8

    Alerter
    • Surya // 14.12.2016 à 15h56

      on se demande si vous avez lu l’article en fait.

        +10

      Alerter
    • jacqurocant // 14.12.2016 à 17h31

      ??????????? Et bien dites le, envoyez nous des témoignages ! relisez l’article et ce qu’il dénonce. On souhaite, on veut des témoignages représentatifs de la population.

        +10

      Alerter
  • JT // 14.12.2016 à 15h26

    A voir absolument, notamment à partir de 27’17 :

    https://www.youtube.com/watch?v=ebE3GJfGhfA

    Une journaliste indépendante canadienne présente une autre version de ce qui se passe en Syrie.

      +1

    Alerter
  • JerryLeeL // 14.12.2016 à 15h27

    Et pendant ce temps-là au Yémen : “Yemen’s Prime Minister Abdulaziz bin Habtoor has openly said that Britain is guilty of war crimes because of its arms sales to Saudi Arabia who mercilessly massacring Yemeni civilians”

    Source : https://www.almasdarnews.com/article/yemens-prime-minister-britain-guilty-war-crimes/

    (c’est vrai qu’Al Masdar News est un média libanais plutôt pro-Assad)
    (c’est vrai aussi que les anglais sont nos alliés…)

      +4

    Alerter
  • 4Kblademaster // 14.12.2016 à 15h56

    “Si l’on considère comment tous les grands événements politiques, de nos jours encore, se glissent de façon furtive et voilée sur la scène, comment ils sont recouverts par des épisodes insignifiants à côté desquels ils paraissent mesquins, comment ils ne montrent leurs effets en profondeur et ne font trembler le sol que longtemps après s’être produits, quelle signification peut-on accorder à la presse, telle qu’elle est maintenant, avec ce souffle qu’elle prodigue quotidiennement à crier, à étourdir, à exciter, à effrayer ? Est-elle plus que la fausse alerte permanente qui détourne les oreilles et les sens dans la mauvaise direction?”

    F.Nietzsche

    Du même : “Encore un siècle de journalisme, et tous les mots pueront…”

    Nous y sommes cher ami !

      +8

    Alerter
  • Arcousan09 // 14.12.2016 à 16h13

    Et dire que tous ces “journalistes”, “philosophes”, et autres “faiseurs d’opinion” auto proclamés qui nous bassinent les oreilles à chaque journal écrit, radio ou télé

    n’utilisent que et uniquement le conditionnel

    le conditionnel
    ce qui signifie en bon français de France que ce qui est annoncé est annoncé SANS preuves aucunes

    Bachar AURAIT utilisé l’arme chimique …
    Il y AURAIT des viols, égorgements, massacres surtout et en particulier d’enfants

    Si cela n’est pas une manipulation de grande envergure afin de justifier ce qui n’est pas justifiable, je demande que l’on m’explique ….
    C’est de la propagande à la Goebbels …….

      +10

    Alerter
  • Tots // 14.12.2016 à 17h05

    Les mouches ont dèjà changé d’âne :

    http://www.courrierinternational.com/depeche/des-groupes-rebelles-bloqueraient-les-civils-alep-est-selon-lonu.afp.com.20161214.doc.j4396.xml

    Dans l’article, le vocable “Terroristes” utilisés par l’AFP pour désigner des “Rebelles”, ça sent bon les marchés à conquérir pour la reconstruction…

      +7

    Alerter
  • Paradium // 14.12.2016 à 17h28

    A Grozny tout a été rasé intégralement par l’armée russe!. Pas une pierre n’est restée debout (en réalité seule une petite partie de la ville a été touchée par les combats mais peu importe).

    Grozny aujourd’hui. Certes c’est une vidéo de propagande du clan Kadyrov, mais quand même…. La Russie a investi beaucoup d’argent dans la reconstruction et le développement de la ville.
    https://www.youtube.com/watch?v=su3Oh-7mAS8

      +3

    Alerter
  • openmind // 14.12.2016 à 18h58

    Juste pour le deux poids deux mesures, admirez ce titre sur l’attaque terroriste pour occuper Palmyre ce week-end….si on s’arrête au titre….

    http://www.boursorama.com/actualites/avec-la-conquete-surprise-de-palmyre-l-ei-sort-renforce-d4ef53e081f7e2986665d412f3cdf24f

      +3

    Alerter
  • SanKuKai // 14.12.2016 à 19h12

    Alep, tombeau de la presse et de la diplomatie Française…

      +12

    Alerter
  • patrice // 14.12.2016 à 19h18

    olivier berruyer, s’il vous plait, le sourçage du “no evidence”!!!

      +0

    Alerter
  • moshedayan // 14.12.2016 à 19h45

    Alep, tombeau de la presse et de la diplomatie françaises, j’approuve à 100 %
    Quant aux commentaires du Monde sur Grozny, on ne peut qu’en rire : avec d’autres “européistes” donneurs de leçon, ils enragent parce qu’ils savent que, même si ce n’est pas parfait et sans problème, Grozny a été reconstruit et une bonne partie de la population tchétchène accepte positivement la politique de Ramzan Kadyrov qui, sans être aussi un idéal, a compris l’intérêt de la reconstruction pacifique de son pays au côté de la Russie. Souhaitons que des “hommes de bonne volonté” contribuent à reconstruire la Syrie et en particulier Alep (sans ou avec Bachar Al-Assad, en tous cas sans les “Européistes” et en étant débarrasser des “islamistes”)

      +6

    Alerter
  • georges glise // 14.12.2016 à 20h52

    tous les médias main street sans exception disent qu’alep est est occupé par des rebelles, la soi-disant armée syrienne libre, qui n’a jamais existé sur le terrain, alors qu’en réalité, ces “rebelles ne sont rien d’autre que des djihadistes! bacharn comme castro et poutine, est un dictateur sanguinaire, comme l’étaientit saddam et khadafi, alors que les monarques du golfe sont des anges bienveillants et bienfaisants! voilà le bourrage de crâne qu’on nous serine à longueur de journée.

      +4

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications