Source : Patrick Martin, WSWS, 6 août 2014

Un document extraordinaire publié le 31 juillet à propos du calendrier prévisionnel militaire des États-Unis enjoint le Pentagone de se préparer à déclencher jusqu’à une demie douzaine de guerres simultanément, y compris des guerres dans lesquelles les adversaires possèdent des armes nucléaires.

Ce n’est pas les USA qui se battent ils utilisent des tiers

Ce document, intitulé « Ensuring a Strong Defense for the Future » (« Assurer une défense forte pour le futur »), a été rédigé par le National Defense Panel, un groupe d’anciens hauts responsables civils et militaires, missionnés par le Congrès pour fournir un regard critique sur le calendrier prévisionnel officiel du Pentagone publié cette année, le plan quadriennal de défense 2014.

Le National Defense Panel est coprésidé par William Perry, secrétaire à la Défense sous la présidence Clinton, et par le général John Abizaid, ex-chef du Commandement central des États-Unis. Parmi ses membres, il comprend quatre autres généraux à la retraite, ainsi que Michele Flournoy, anciennement secrétaire adjoint à la Défense sous Obama, et Eric Edelman, un éminent néo-conservateur et sous-secrétaire à la Défense dans le gouvernement de George W. Bush.

Il s’agit donc d’un groupe bipartisan [Républicains + Démocrates], qui représente l’intégralité du spectre politique des dirigeants officiels de Washington en matière de sécurité. Son rapport a été publié sous les auspices d’une agence financée par le gouvernement des États-Unis qui se consacre à l’étude des conflits, et dont le nom, choisi avec une logique orwellienne irréprochable, est l’US Institute of Peace [Institut américain de la paix].

Ce document nous prévient des dangers auxquels les États-Unis vont devoir faire face, en parlant en premier lieu de la puissante expansion de la Chine et de la Russie, avant de mentionner la Corée du Nord, l’Iran, l’Irak, la Syrie, le Moyen-Orient tout entier, puis l’Afrique. La Chine et la Russie ont donc été promues à la première place des cibles potentielles d’une intervention militaire des États-Unis, devant les trois pays mis en avant par George W. Bush dans son fameux discours de 2002 sur « l’Axe du mal ».

Le document précise que pendant les deux décennies précédentes, depuis l’effondrement de l’URSS en 1991, la doctrine militaire des États-Unis a exigé la capacité de pouvoir financer deux conflits militaires majeurs simultanément. Ensuite, il y est demandé un changement radical de cette doctrine :

« Étant donné que, dans le contexte actuel, les menaces s’intensifient, nous croyons qu’un nouveau format renforcé des forces armées, plus complet – un format qui soit différent du format double conflit (NdT : le “two-war construct” est un terme faisant référence à une doctrine militaire classique aux États-Unis et qui prévoit que ses forces armées doivent être dimensionnées de manière à être capables de mener simultanément deux conflits majeurs), mais au moins aussi puissant − est approprié. »

Par la suite, cette idée est davantage détaillée :

« Nous croyons […] qu’une capacité à faire la guerre partout est la condition sine qua non pour être une superpuissance et s’avère donc essentielle à la crédibilité de la stratégie globale de l’Amérique en matière de sécurité nationale. Dans le contexte actuel de menaces, les États-Unis pourraient, selon toute vraisemblance, être amenés à mener des actions préventives ou à combattre dans plusieurs régions sur des périodes qui se superposent : dans la péninsule coréenne, dans les mers de Chine orientale et méridionale, au Moyen-Orient, en Asie du Sud, et pourquoi pas en Europe. Les États-Unis sont également confrontés à la possibilité d’avoir à faire face à des adversaires dotés de l’arme nucléaire. De surcroît, l’expansion d’Al-Qaïda et de ses émanations dans de nouvelles parties de l’Afrique et du Moyen-Orient implique que l’armée américaine doive pouvoir assumer des opérations antiterroristes au niveau mondial et défendre le territoire américain tout en étant engagée dans des conflits régionaux hors de nos frontières. » (Souligné par nous.)

Cette liste suggère que les États-Unis doivent être préparés à mener de front cinq ou six guerres majeures. Ce n’est rien moins que la demande à l’impérialisme américain de se préparer à gérer une guerre mondiale qui pourrait menacer l’humanité d’extinction.

La mise en avant de la Chine et de la Russie comme cibles potentielles d’une action militaire américaine est de très mauvais augure quant à ses implications, puisque ces deux pays possèdent respectivement le deuxième et le troisième arsenal nucléaire de la planète, derrière les États-Unis eux-mêmes.

Le rapport soutient la position de l’administration Obama, qui prône un « rééquilibrage » des forces militaires américaines pour affronter la Chine, décrivant cette initiative stratégique comme un effort pour réaffirmer « la primauté de la région Asie-Pacifique parmi les intérêts de sécurité des États-Unis.»

En ce qui concerne la possibilité pour qu’une telle guerre se produise, il convient de souligner que le Comité de défense nationale (National Defense Panel) discute actuellement des déclencheurs possibles pour un conflit majeur, en particulier en Extrême-Orient. Les termes utilisés ont beau être pleins de jargon, les perspectives n’en font pas moins froid dans le dos :

« La prolifération de systèmes de plus en plus autonomes et ne nécessitant pas d’intervention humaine, en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient par exemple, aura un impact préjudiciable sur le maintien de la stabilité durant une crise ou sur la gestion de l’escalade si un conflit éclate. Ajoutés à la multiplication d’outils cyber-offensifs et défensifs ainsi que de défense anti-spatiale, ces systèmes affecteront sérieusement le rapport entre force militaire offensive et défensive dans des régions-clés, augmentant ainsi le risque qu’une crise dégénère rapidement en conflit – avant que les politiques et commandements militaires ne puissent réagir à temps ».

En clair, une grande guerre peut éclater, sans intervention humaine, à travers l’interaction de drones et de systèmes de réponse automatisés de part et d’autre.

Le rapport ne remet pas ouvertement en cause les forces militaires composées de volontaires, mais il met l’accent sur leur coût croissant, et appelle à une « réforme raisonnable des soldes et des avantages sociaux » pour les rendre plus abordables. La logique des pressions combinées de la hausse des coûts et des déploiements militaires croissants est inexorable, cependant cela signifie que la classe dirigeante américaine devra à plus ou moins court terme se diriger vers une certaine forme de conscription, même au-delà du projet économique actuel dans lequel les plus pauvres des travailleurs sont enrôlés comme « volontaires » de manière disproportionnée.

Le rapport de défense exprime des préoccupations sur le fait que les contraintes financières pesant sur l’impérialisme américain, et notamment des limitations imposées volontairement telles que la « saisie conservatoire » d’une partie sélectionnée des dépenses militaires imposées par le Budget Control Act (« Loi de contrôle budgétaire ») de 2011, sabrent dans les préparatifs de guerre du Pentagone.

Les auteurs se plaignent de manière répétée des limitations pesant sur les dépenses militaires états-uniennes à cause du fardeau des programmes sociaux domestiques, montrant du doigt « le large fossé grandissant entre les sommes collectées pour financer les programmes, d’une part, en particulier pour la Sécurité sociale et les principaux programmes de santé, et les sommes effectivement dépensées, d’autre part ».

Ils déclarent :

« L’Amérique doit remettre de l’ordre dans sa maison fiscale afin de financer simultanément des dépenses militaires robustes. Une limitation drastique des coûts de santé se doit d’être appliquée à la fois à l’intérieur du Département [c’est-à-dire pour les soldats et leurs familles] et plus généralement à travers tous les programmes gouvernementaux. »

Répétons-le : il s’agit d’un rapport bipartisan. Les démocrates tout comme les républicains, libéraux [NdT : au sens américain = « de gauche »] et conservateurs, ont soutenu sa demande de coupes dans les programmes sociaux dont dépendent les travailleurs pour mettre des trillions à disposition de l’appétit insatiable du complexe militaire américain.

Le caractère bipartisan de ce document témoigne de l’unité de toutes les composantes de la classe dirigeante américaine sur le recours à une violence sans précédent pour sauvegarder sa richesse et sa domination sur de vastes parties du monde. Cela confirme que le combat contre une guerre impérialiste peut être mené si, et seulement si, la classe ouvrière se libère du système politique existant aux États-Unis, et construit un mouvement politique de masse indépendant, fondé sur un programme révolutionnaire socialiste et internationaliste.

Patrick Martin, traduction collective par les lecteurs du site www.les-crises.fr

222 réponses à Les plans de Washington pour une guerre mondiale, par Patrick Martin

  1. Pascalcs Le 17 septembre 2014 à 04h41
    Afficher/Masquer

    Un élément de plus prouvant que les US se sentent de plus en plus menacés dans leurs positions. Le financement de plans d’une folle absurdité repose sur l’absolue nécessité de maintenir la prééminence du $ sur l’économie mondiale. On voit bien que la fronde grandissante des BRICs vis à vis du système $ commence à créer quelques inquiétudes, une bonne raison pour commencer à détruire la Russie et son régime actuel pour l’amener dans la ligne de coque état zunienne. Nous ne sommes qu’au début de l’agressivité des USA et des conséquences néfastes du poison distillé et instillé au quotidien par les  néocons américains dans les milieux influents Washingtoniens. Comme toujours, la populace ne vaut pas plus que de la chair à canon pour ces auto-proclamés Übermensch. 


    • ioniosis Le 17 septembre 2014 à 07h47
      Afficher/Masquer

      les us se sentent trés menacés par les brics , qui vont supprimés les petro-dollars ,

      au profit du yuan . en fait la source réelle de la nuisance mondiale , la FED , où

      banque fédérale des états unis ., qui a couvert d’une chape de plomb les institutions américaines,

      qu’elle dirige actuellement , à qui profitent les guerres pour sauver le billet vert ?
      car au delà de l’habillage médiatique , et de l’agitation internationale politique ,c’est bien de cela qu’il s’agit. le nombre de morts ? peu importe , la démocratie ? voilà bien longtemps que ce concept à été vidé de son contenu et de son sens . à qui profite les crimes de guerre ? mais à la FED; au détriment du peuple américain d’ailleurs.
      http://www.youtube.com/watch?v=aQgu5Xwpclo


      • Eric Le 17 septembre 2014 à 17h12
        Afficher/Masquer

        Le problème c’est que les US ont toujours été plus menaçants que menacés en réalité. Et quand je dis menaçants, c’est un doux euphémisme car ils ont toujours été belliqueux et sont objectivement en guerre quasi-continuelle. Ce pays a pris depuis un moment déjà un virage particulièrement dangereux pour la stabilité mondiale.


      • opex180 Le 17 septembre 2014 à 23h21
        Afficher/Masquer

        La FED qui appartient à qui ? puisque c’est un cartel de banquiers privés !


      • Jean HUCK Le 20 septembre 2014 à 14h00
        Afficher/Masquer

        Cher Ioniosis, un petit mot au passage: la FED n’EST PAS une institution gouvernementale.

        C’est UNE BANQUE PRIVEE fondée en 1913 par un consortium de Banques privées. Le nom ou la raison sociale des fondateurs ou des actuels propriétaires est tenu secret…

        ELLE A SON SIEGE A LONDRES.

        Etonnant, non?
        Amitiés. JH.


        • Surya Le 20 septembre 2014 à 14h36
          Afficher/Masquer

          Il faut mettre à jour vos infos sur la FED, on est plus en 1913


          • Jean-Paul Le 28 septembre 2014 à 19h27
            Afficher/Masquer

            Si vous n’apportez pas plus de précision, votre réponse n’en est pas une.


            • Surya Le 28 septembre 2014 à 21h50
              Afficher/Masquer

              Je vous laisse lire le site internet de la fed, toutes les infos sont dessus, notamment sur le fait que chaque banque, pour avoir le droit d’exercer, doit être actionnaire de la fed


    • Wooloo Le 17 septembre 2014 à 09h38
      Afficher/Masquer

      Les plans c’est bien mais comme souvent les risques proviennent des grains de sables… Je vous ressors un article qui relativement passé sous silence un peu partout (notamment en France et sauf erreur de ma part, je n’ai rien lu sur les-crises) et qui pourrait bien remettre en cause ce genre de plans (ce coack américain a d’ailleurs peut-être déjà eu un impact en Ukraine) :

      http://lesmoutonsenrages.fr/2014/09/14/luss-donald-cook-en-mer-noire-sest-fait-debranche/

      http://www.secuobs.com/news/24042014-aegis.shtml


      • jp Le 17 septembre 2014 à 10h16
        Afficher/Masquer

        je suis au courant de ce qui est arrivé : “L’USS Donald Cook s’est fait déconnecter en Mer Noire”, j’avoue que ça m’a fait bien rire.


        • franckmilan Le 17 septembre 2014 à 10h58
          Afficher/Masquer

          oui mais quel intérêt ont les russes à montrer ce qu’ils savent faire ??


          • jacqueline Le 17 septembre 2014 à 11h05
            Afficher/Masquer

            C ‘est de la dissuasion, et ça évite un conflit.


            • VladP Le 17 septembre 2014 à 13h21
              Afficher/Masquer

              …Et il est très probable que ça a marché!
              Si les russes n’avaient pas montré aux ricains qu’ils pouvaient se carrer leur tout dernier système de radar aegis dans le fion, nous serions déjà en guerre!


            • Van Le 18 septembre 2014 à 01h16
              Afficher/Masquer

              d’ailleurs les usa ont flippé a fond il menace la syrie de pas rentrer dans une bataille aérienne de ses mig contre les f16 americain au court de l’opération antiterroriste , d’ailleurs ca doit etre hasardeux les mercenaires terroriste ont buter cette semaines tout les prisonnier pilote aviateur de l’aviation syrienne ya même eu un assassina du général major de l’aviation syrienne ya 2 jours , quand ca flippe ca flippe .


          • Daniel Le 17 septembre 2014 à 11h27
            Afficher/Masquer

            Bonjour!

            selon quelques bonnes sources, les rases-mottes du Su-24 sur les deux navires américain et canadien n’était pas une provocation comme le veut le Pentagone, mais plutôt un test grandeur nature. L’aviation russe avait déjà testé le système “Jibiny” chez eux mais il fallait encore le tester contre le système Aegis utilisé par les US sur le vif. Et ils l’ont fait avec 100% de réussite, parait-il.

            Mais, selon quelques publications sur la défense, les russes disposent d’autres systèmes anti-missiles aussi avancés que le “Jibiny” (le Himalaya, par ex). Nous sommes déjà dans une logique de guerre, donc place à la propagande.


        • Chris Le 17 septembre 2014 à 13h34
          Afficher/Masquer

          Et le 12 septembre, le Toronto, navire canadien en Mer Noire a connu le même sort avec les protestations des Canadiens.
          « L’avion Su-24 a bloqué les fonctionnalités du système américain Aegis à l’aide de son dispositif de guerre électronique (Jibiny). La frégate canadienne Toronto est incomparable par ses propriétés avec le destroyer américain, elle est beaucoup moins puissante, et il est donc plus facile de mettre hors service son équipement militaire. Je n’exclus pas que l’appareil russe ait pu employer la même méthode de tactique de guerre électronique ».
          J’aime beaucoup la numérologie russe : le 12 avril et maintenant le 12 septembre… Piqûre de rappel ?


          • Slavyanka Le 19 septembre 2014 à 23h30
            Afficher/Masquer

            “J’aime beaucoup la numérologie russe : le 12 avril et maintenant le 12 septembre”

            Et le 12 avril, d’ailleurs célébré comme la journée de l’Espace en Russie, le Su-24 a survolé le destroyer Donald Cook 12 fois. 😉


      • Christophe Le 17 septembre 2014 à 10h16
        Afficher/Masquer

        Oui, on en a parlé, mais évidemment pas dans la presse française, ni “main-stream”
        En revanche,il semble bien que cela a passablement refroidi les ardeurs des bellicistes US, de même d’ailleurs que la découverte de l’efficacité des nouveaux missiles sol-Air Russes en Syrie aurait découragé les armées occidentales de bombarder la Syrie..


        • jacqueline Le 17 septembre 2014 à 10h57
          Afficher/Masquer

          Pendant le conflit avec la Syrie quand les USA annonçaient une frappe imminente, ils ont tiré un missile pour prévenir. Missile intercepté par un missile russe.

          Ca fait deux fois en peu de temps qu’ils ramassent leurs billes avec leur systèmes de guidage de missiles.

          La troisième fois, révélée par un général de l’ OTAN ces derniers jours, c’est depuis le début de la guerre du Donbass, le brouillage des radios de l’ armée ukrainienne.

          Je n’en ai pas la confirmation, mais l’ Iran leur aurait détourné un drone.

          Ce qui s’appelle sous estimer l’adversaire. Un retard à rattraper qui va demander du temps et beaucoup d’argent.

          Qu’ils fassent des plans est une chose, mais vu le mal qu’ils ont à faire voler leur F35 , faut pas trop s’angoisser.


          • Alae Le 17 septembre 2014 à 12h40
            Afficher/Masquer

            Le F35 et l’USS Donald Cook ne sont pas les seuls fers à repasser état-uniens.
            Le 10 septembre dernier, une unité américaine d’hélicoptères de combat s’est posée en Pologne… pour demander son chemin. Les pilotes s’étaient carrément perdus!
            http://www.zerohedge.com/news/2014-09-10/us-chopper-squadron-invades-poland-accidentally


            • chios Le 17 septembre 2014 à 13h19
              Afficher/Masquer

              C’est pourquoi il faut d’urgence des fonds!


            • jacqueline Le 17 septembre 2014 à 13h35
              Afficher/Masquer

              Oui, mais les surcoûts dépassent l’imaginable. Ca signifie que les américains ne savent plus faire simple et efficace.


            • Chris Le 17 septembre 2014 à 13h45
              Afficher/Masquer

              A noter que les commentaires sur Bloomberg sont plus pertinents que sur Zerohedge. L’un d’eux remarque : comment se fait-il que 6 GPS tombent en panne, simultanément ? 700 milliards investis pour cette camelote ?


            • VladP Le 17 septembre 2014 à 13h56
              Afficher/Masquer

              Il est de notoriété publique que l’industrie de la défense américaine n’est pas (ou n’est plus, depuis la chute de l’Union Soviétique) de faire des armes efficaces, mais de capter le plus possible de l’argent publique.
              Ainsi, tous projets, même si à la base ils sont crédibles, passent à la moulinette du libéralisme le plus débridé:
              1) Les bureaux d’ingénieurs sont mandatés à la suite d’appel d’offres “au moins cher”.
              2) Ils ont, pour 1er mandat, de réduire au maximum les frais de fabrication du projet en cours.
              3) La fabrication de chaque éléments est donnée aux sous-traitants les moins chers sur appels d’offres.
              4) Autant pour l’informatique et la programmation.
              5) Puis pour l’assemblage et la finition.
              6) Puis le projet est vendu à l’État le plus cher possible. Peu importe sa finalité et son efficacité réelle sur le terrain.
              7) Ces “armements de dernières générations” sont confiés à des armées privées dont le seul mérite est de revenir moins cher que des armées nationales.
              8) Ou à des armées “de métier” qui ne choisissent la carrière militaire que parce qu’ils sont chômeurs ou “sous-qualifiés” dans le civil.
              Le résultat est ce que l’on peut observer sur les théâtres d’opération.
              Depuis le croiseur, en passant par le bombardier et jusqu’au gilet pare-balles, avec des pingouins qui ne savent pas se situer sur une carte en mission avec des hélicoptères, et des “armées” de mercenaires recrutés dans les prisons et les hôpitaux psychiatriques qui savent massacrer, violer, piller les populations civiles, mais qui sont écrasées ou fuient devant le 1er vrai soldat.
              Si les ricains pensent pouvoir un jour dominer le monde sur cette base, ils se fourrent le doigt dans “l’œil” jusqu’au coude!
              La fin de l’Union Soviétique a, en réalité, été le meilleurs moyen de débarrasser la planète de ces crapules, car cela leur a fait croire que “leurs méthodes étaient invincibles” et “qu’ils n’avaient plus d’ennemis”!
              – “Nous sommes venus. Nous avons vu. Il est mort!”
              Ils ont dès lors appliqué CHEZ EUX leur politique de gestion de manière totalement débridée. Sans contrôle, sans contre-pouvoir et sans freins.
              Le résultat prévisible, c’est que la planète ne tardera plus à tirer la chasse sur leur hégémonie merdique et qu’ils vont finir, non pas dans les poubelles, mais dans les fosses septiques de l’Histoire, entraînés par leur propre suffisance.
              Comme s’il n’était pas évident qu’avec cette politique, on ne pouvait que se donner des “alliés” de circonstances, susceptibles de vous lâcher à tous moments, et surtout, des ennemis et des rancœurs tenaces.


            • patrick Le 17 septembre 2014 à 14h27
              Afficher/Masquer

              depuis ce jour l’armée de l’air Russe est clouée au sol.
              les pilotes rigolent tellement qu’ils sont incapables de piloter


          • Krokodilo Le 17 septembre 2014 à 13h33
            Afficher/Masquer

            Du coup, la dernière saison de la série “24h” est remarquablement d’actualité, puisqu’il s’agit principalement du détournement de drones américains par des terroristes, et des risques globaux de cyberguerre.


          • VladP Le 17 septembre 2014 à 19h24
            Afficher/Masquer

            Et puis c’est surement aussi pour ça que les habitants des environs de lviv, en ukraine, voie des chars de la panzer division allemande passer alors que berlin nie absolument que des blindés allemand se trouvent en ukraine: ils se seront aussi sans doute perdus à cause de leurs gps en panne! 🙂 🙂 🙂


          • VladP Le 17 septembre 2014 à 20h14
            Afficher/Masquer

            Il semble aussi que ces derniers jours (j’ai lu ça sur le net hier, je crois), dans une interview au ministre russe de la défense, un journaliste a demandé ce qu’il pensait du fait que l’otan créait cette unité d’intervention rapide de 10 000 hommes basée aux frontières de la Russie, soit dans les pays baltes et en pologne, le russe aurait répondu avec un hausement d’épaules: si ça les amuse, ils peuvent bien faire 2, 3, 4 ou 5 unités de tout ce qu’ils veulent de rapide: en cas d’attaque massive de notre territoire, c’est typiquement le genre de problème que nous sommes en mesure de régler avec un seul missile.


      • Wooloo Le 17 septembre 2014 à 16h54
        Afficher/Masquer

        justement j’ai tjs quelques réserves sur les articles du réseau voltaire par contre si quelqu’un à la source originelle de cet article, je suis preneur…


        • zebulon Le 18 septembre 2014 à 03h50
          Afficher/Masquer

          les articles du réseau voltaire s’apprécient à l’usage
          curieusement ils résistent très bien au temps qui passe
          effectivement il y a un décalage horaire de six à 12 mois d’avance sur la presse française
          donc c’est difficilement utilisable dans les salon parisiens
          mais bon briller en société n’est pas une fin en soi.

          il s’agit plutôt de survivre.


        • jp Le 18 septembre 2014 à 06h16
          Afficher/Masquer

          en remontant par wikipedia en anglais, je trouve la source
          c’est nbc, effectivement plus solide que reseau voltaire

          “Russian Fighter Jet Buzzed U.S. Ship: Officials

          A Russian attack warplane engaged in “provocative action” when it repeatedly buzzed a U.S. Navy guided missile destroyer in the western Black Sea on Saturday, U.S. military officials tell NBC News.

          According to officials, in a 90-minute encounter, the Russian SU-24 fighter jet made a dozen low passes — ranging from sea level to several thousand feet — near the USS Donald Cook.

          The crew aboard the Donald Cook made several attempts to radio the Russian warplane asking the pilot what were his intentions and sending warnings to remain at a safe distance, but the Russian pilot never responded.

          The Donald Cook only responded to the Russian jet with radio warnings, and “did not go to battle stations.”

          Military officials say it appears the plane was not armed with any aerial bombs, but the actions were still in violation of several international protocols.

          While military officials consider the incident “provocative and unprofessional,” they say the encounter ended without incident.
          — Jim Miklaszewski and Courtney Kube

          First published April 14th 2014, 5:43 pm


        • jp Le 18 septembre 2014 à 06h42
          Afficher/Masquer

          sur wikipedia en anglais :

          “On 8 April 2014, U.S. military officials confirmed the deployment of Donald Cook to the Black Sea as part of the latest U.S. military effort to demonstrate support for Eastern European allies concerned about Russia’s troop buildup along its border with Ukraine.[4] On 12 April 2014, the USS Donald Cook was “buzzed”, 12 times by a Russian Su-24 bomber jet. According to U.S. military officials the crew aboard the Donald Cook made several attempts to radio the Russian warplane asking the pilot what his intentions were and sending warnings to remain at a safe distance, but the Russian pilot did not respond.”

          source de wikipedia : http://www.nbcnews.com/storyline/ukraine-crisis/russian-fighter-jet-buzzed-u-s-ship-officials-n79971

          ça vous parait plus crédible venant de nbc ?


      • Wooloo Le 18 septembre 2014 à 01h14
        Afficher/Masquer

        Tous les détails sont ici (en russe sous titrable ) :

        https://www.youtube.com/watch?v=EEJUxDzGmJU


  2. Serge Le 17 septembre 2014 à 04h53
    Afficher/Masquer

    Pas le sujet du billet,mais je viens de voir ça sur Nationspresse :non y’a pas de nazis ds les rangs de l’armée de Kiev .Le signe SS sur l’épaule,c’est juste pour rire !!!

    http://www.youtube.com/watch?v=AEWR3FZqojU


  3. C Balogh Le 17 septembre 2014 à 05h47
    Afficher/Masquer

    http://www.dailymotion.com/video/x25kp8r_j-ose-dire-qu-on-a-eu-tort_news

    Débat de Nicolas Dupont-Aigant – Cécile Vaissié,

    J’ose dire qu’on a eu tort

    Cécile Vaissié brille par son inculture.
    On en est là, exposer des ânes en lieu et place d’expert, HIHAN!


    • DUGUESGLIN Le 17 septembre 2014 à 06h33
      Afficher/Masquer

      Excellent Dupont-Aignan. Très désagréable Cécile Vaissié qui ne propose rien pour la paix en Europe. Elle soutient des actions inutiles pour obtenir QUOI?
      L’escalade qui peut mener à la guerre est malheureusement soutenue par des va-t-en-guerre qui font le jeu de la volonté de domination du monde par les USA. mais à quel prix? La destruction du monde? Des millions et des millions d’être humains massacrés qui ne souhaitent pas la guerre?
      En gros le “deal” c’est : ou vous vous soumettez ou vous êtes responsables de millions de morts.
      C’est une inversion de la responsabilité. Les insoumis deviennent les coupables.


    • perceval78 Le 17 septembre 2014 à 09h27
      Afficher/Masquer

      salut @balogh, il n’est pas inintéressant de lire cet article de radio free europe ou on cite abondemment Cecile Vaissié et quand je dis abondemment…

      Radio Free europe qui est financé par …

      L’article se termine par une phrase méprisante de Cecile Vaissié.

      “American soft power is exerted through companies, Coca-Cola, McDonalds at every street corner, U.S. clothes – in short, by things that are not managed by the U.S. government,” says Vaissie. “Russia’s soft power goes through communication and propaganda rather than by what really makes a country powerful: firms and products. All we have from Russia is gas and vodka.”
      =
      http://www.rferl.org/content/russia-soft-power-france/25433946.html
      =
      Messieurs le Ricains, pas de problème, gardez votre coca, vos chewing gum et tuttu quanti, pour ma part je me repasse pour me détendre Anna Karenine (avec Sophie Marceau !!!) avec la musique de Rachmaninov, soft power dites vous ?
      =
      http://www.youtube.com/watch?v=t889G6PwOT4
      =


      • Nihil Le 17 septembre 2014 à 14h27
        Afficher/Masquer

        Et c’est parce que la France a Vaissié, Mandras et béchamel qu’elle n’est pas non plus une douce puissance, douce puissance de mon enfance (Trénet, …pas carlabrunie)
        🙂


      • sadsam Le 17 septembre 2014 à 14h28
        Afficher/Masquer

        @Perceval,

        j’avais raté votre réponse, en faisant la mienne.

        Et pourquoi tous ces profs de russe ne nous parlent-ils pas de la littérature russe d’aujourd’hui, il y a des auteurs très intéressants.

        Je connais mal mais j’ai apprécié qlq romans de Guelassimov, Kotcherguine, Kabakov.

        A t elle étudié l’économie ou les relations internationales ou la stratégie ?


      • zebulon Le 18 septembre 2014 à 04h20
        Afficher/Masquer

        effectivement çà détend de la propagande pro russe mdr
        et si on est vraiment stressé, il y un lien vers radiosvoboda
        http://www.radiosvoboda.org


    • sadsam Le 17 septembre 2014 à 14h21
      Afficher/Masquer

      @Merci CB….

      Je suis effondré et je n’ai pas réussi à tenir jusqu’au bout.

      Encore une universitaire dont je n’avais jamais entendu parler : pendant l’émission elle a l’air d’une caricature d’universitaire, jouée par Zouc ou Amélie Nothomb. Mais elle c’est au premier degré.

      Et toutes les générations qu’elle va ravager ! Y a-t-il une université en France où les études russes existent vraiment ?

      Je ne sais pas si qlq a déjà décortiqué son CV sur le site mais cela vaudrait la peine. Elle n’a même pas l’air de savoir que l’est de l’Ukraine est russophone depuis 2 ou 3 siècles.
      Et cette vulgarité suffisante…


    • ioniosis Le 17 septembre 2014 à 14h25
      Afficher/Masquer

      cécile vaissié montre comment le département de propagande américain , section europe,

      conditionne ses agents provocateurs , quand a dupont-aignant , il a eu les réponses et la maitrise ,

      nécéssaire face aux provocations , dans lesquelles voulait le faire sombrer la vestale des américains !


    • Andrea Le 17 septembre 2014 à 19h40
      Afficher/Masquer

      C’est racler des fonds du tiroir pour trouver une imbécile qui défend – probablement elle ne sait pas très bien elle-même – mais bon, anti Poutine, un atlantisme mal assumé. Honte à la télé francaise, pour ces faux débats, enguelades, nul.


    • adrien Le 18 septembre 2014 à 12h14
      Afficher/Masquer

      Cécile Vaissié, comme Marie Mandras, grâce à une auréole universitaire, est invitée dans tous les médias quand il s’agit de critiquer la Russie. Violemment anti-Poutinienne, elle a défendu l’oligarque Khodorkovski, les Pussy Rots, et même Boris Eltsine ! Après sa violente critique d’un film russe (l’Ile), le blogueur Juan Asensio l’avait parfaitement circonscrite :
      ” Les anti-soviétiques de la 25 ème heure,ceux de la trempe de Cécile Vaissié, détestent dans l’ex URSS non pas un pouvoir, mais un peuple qu’ils trouvent arriéré, religieux et barbare. Ils n’aimeront la Russie que quand elle sera entrée dans l’OTAN…..”

      http://fenetressurcour.blogspot.com/2009/04/le-canard-vaissie-lassaut-de-lile.html


  4. Bruno Le 17 septembre 2014 à 06h42
    Afficher/Masquer

    C’est un peu mon “dada” et je vais redire ce que j’avais déjà écrit il y a quelques semaines (mille z’excuses).

    C’est parce qu’ils sont de plus en plus menacés que les Etats Unis sont de plus en plus inquiétants. Ils acquièrent progressivement le niveau de diplomatie du serpent auquel on a marché sur la queue, j’ai nommé le niveau zéro. Ils ne se laisseront pas faire car leur mission divine le leur interdit. La sauvegarde des privilèges des 0.1% de très riches américains qui dominent 300 millions de leurs concitoyens également.
    Pour espérer conserver ces privilèges qu’ils camouflent sous l’appellation ronflante et rassembleuse d’ « american way of life » ils sont prêts, en toute tranquillité, à détruire 1 ou 2 milliard de terriens. A cet égard, les 3000 morts du World Trade Center valaient bien 500 000 irakiens.

    Cependant, ils ont aussi une opinion publique… Suivra-t-elle jusqu’au bout tous les délires de sa bourgeoisie ?


  5. C Balogh Le 17 septembre 2014 à 06h50
    Afficher/Masquer

    Le problème avec les usa, c’est qu’ils ne peuvent pas vivre sans ennemi.
    Leur parano est apparemment incurable.
    Et même, que feront-ils si un jour ils gouvernent le monde et qu’ils n’ont plus d’ennemi?
    Puisqu’ils ne savent pas faire autre chose qu’être agressifs et criminels?


    • dupontg Le 17 septembre 2014 à 07h13
      Afficher/Masquer

      revoir le discours d’Eisenhower…
      un general qui savait de quoi il parlait..
      sans doute le dernier president US qui etait autre chose qu’une potiche.
      http://www.youtube.com/watch?v=IUsXFf2v4j4


      • Günter Schlüter Le 17 septembre 2014 à 07h39
        Afficher/Masquer

        Ler dernier président des États-Unis d’Amérique qui n’était pas une potiche était John Fitzgerald Kennedy: cela lui a valu deux balles.


        • ioniosis Le 17 septembre 2014 à 14h31
          Afficher/Masquer

          vouloir toucher au pouvoir des banques aux étâts unis coûte cher .


        • Van Le 18 septembre 2014 à 01h43
          Afficher/Masquer

          catholique , anti cia , anti nucléaire israélien , anti ségrégation , anti Wall Street , ca faisait beaucoup d’ennemi pour un si grand homme ( un vrais président ) .


    • Krystyna Hawrot Le 17 septembre 2014 à 12h09
      Afficher/Masquer

      Je pense qu’il est possible que le peuple américain vive sans parano. Pour cela il suffirait d’augmenter son niveau d’instruction qui est déplorable – je parle des écoles pour le peuple bien sur. Si on arrivait à hisser le niveau moyen d’instruction des citoyens américains à celui – disons de Tunisiens ou Bulgares, on obtiendrait des millions de personnes qui s’intéresseront enfin à la vrai politique, au monde, aurait enfin une connaissance de la géographie, de la géopolitique et enfin serait en mesure de critiquer la folie de leur classe politique et bourgeoise. Et cela baisserait le niveau de racisme et de religiosité messianique et stupide. Il ne faut pas oublier que les classes populaires américaines n’ont accès à aucune culture hormis le cinéma du super héros et la conso dans les mall. Pas de vacances pour les enfants (les enfants ca travaille dès 16 ans pendant les vacances, les autres trainent sur les hideux terrains de basket en béton si bien mis en scène dans les films), pas de centres aérés publiques, pas de vie associative autre que religieuse… Avis à la gauche américaine, il faut éduquer le peuple et lutter pour une éducation et une culture publique laique et obligatoire!!!


    • Nihil Le 17 septembre 2014 à 20h37
      Afficher/Masquer

      Threat to America est le fondement de toute la politique zunienne
      Tout est menaces quand ça vient des “autres”, que ce soit en affaires, en droit, en sport, en bouffe, en art, … et même en politiques
      Menaces intérieures, minorités majoritaires, tout ce qui n’est pas WASP ou assimilé (assis, minet ! ?) et qui “gagne” moins de 100.000 $ par semaine
      L’enfer c’est les autres et Dieu reconnaîtra les miens.


  6. Sébastien Le 17 septembre 2014 à 07h37
    Afficher/Masquer

    Franchement, on peut analyser ce rapport phrase par phrase mais on peut aussi en venir très rapidement à la conclusion: excusez-moi de vous demander pardon mais on a vraiment à faire à un pays de tarés.
    Pays de la “liberté” et du “libéralisme” (le premier qui rit va à Guantanamo) veut pulvériser ses concurrents potentiels pour rester premier du classement! Outre la triche évidente de cette méthode, je dénote un manque d’assurance énorme ou un aveu de faiblesse. Quand on n’est pas capable, on intimide ses petits camarades par la violence.
    Tiens, imaginez que Auchan prennent des parts de marchés à Carrefour. Ce dernier menace de destruction les magasins concurrents et soudoie ses clients. A côté Leclerc réfléchit à une alliance avec le futur gagnant tous en favorisant en même temps ses deux compères pour qu’ils s’auto-détruisent.
    Coluche en aurait fait un classique: attendez que je vous en raconte une bien bonne. C’est l’histoire d’un mec….Ou presque.
    1) Je favorise le développement de la Chine.
    2) Je la menace si elle prend trop d’importance.
    3) Je décide de faire la guerre “parce que je le vaux bien”.
    4) J’invente les raisons pour me justifier, au cas où.
    5) 1000 milliards de Dollars de budget pour s’envoyer en l’air, c’est vraiment trop peu. Font chier ces pauvres!


    • perceval78 Le 17 septembre 2014 à 08h15
      Afficher/Masquer

      Une video datée du 4 Septembre qui nous présente ces plans
      =
      http://www.youtube.com/watch?v=UIDWCfR4LQc
      =


      • Nihil Le 17 septembre 2014 à 14h34
        Afficher/Masquer

        Dès que j’ai entendu la présentatrice dire “….Institute of Peace, it’s my pleasure to introduce….”, j’ai coupé, je ne supporte pas. Lire ces énormités crasses demande déjà du courage, et un peu de morbidité mal assumée, les écouter sagement est au-dessus de mes capacités nerveuses du moment.
        Et mon cher Yvelin, n’insistez pas, c’est niet !
        🙂


        • perceval78 Le 17 septembre 2014 à 15h27
          Afficher/Masquer

          cher @nihil, un président du conseil s’adresse aux néo-cons de l’époque
          =
          http://www.youtube.com/watch?v=Dq8CyzMJNWY
          =


          • Nihil Le 17 septembre 2014 à 17h20
            Afficher/Masquer

            Je ne suis pas fana de science-fiction….
            Ah, c’est du passé? …
            …du présent ?
            Ah c’est un rêve, dommage.
            Un régal, et dédicacé par le Gallois, c’est une jouissance !
            Protégeons les poissons-volants, c’est notre avenir.

            🙂


        • sadsam Le 17 septembre 2014 à 19h11
          Afficher/Masquer

          Moi aussi j’ai coupé mais j’ai eu le temps de voir encore la robe et la coiffure. Le “dress code” de toutes ces jeunes femmes qui gravitent dans ces milieux est presque l’uniforme des hôtesses de l’air.


          • Andrea Le 17 septembre 2014 à 20h14
            Afficher/Masquer

            En France, les jeunes femmes (dans ces positions) ont des vagues postes dans les médias, TV, Paris Match, etc. parfois universités, think tanks, et ont un habillement ‘perso’, un espèce d’invidualisme, un simulacre d’opinions qui découlent de leur connaissances, position politique, histoire, etc.

            Elles chouchent avec les politiciens, et des hommes au pouvoir (big biz, corporations) elles sont soit-disant ‘indépendantes’, mais au fait des serviles servantes de figures ayant du pouvoir, elles sont la troisième garde, en position très subalterne. La chute peut être gravissime.

            Aux US, on les place dans des positions de pouvoir, avec de titres, des très bon jobs hyper-bien payés, etc., et on les envoie au premier plan. Pourvu qu’elles soient peu informées, manipulées (le mensonge se voit) et 100% fidèles, on les chou-chou-te. On ne les punit pas non plus pour des défaillances / erreurs, on remplace, c’est tout. Donc il y a un ‘profil’, un look, une démarche, et un ‘uniforme’ qui est de rigeur. Exactement comme dans les grandes corporations (Hewlett, J. P Morgan, etc.)


  7. Patrick Luder Le 17 septembre 2014 à 07h56
    Afficher/Masquer

    Dans un monde évolué et moderne, de grands combats devraient être menés sur tous les fronts : combats contre les inégalités, combats pour une démocratie citoyenne, combats contre l’hyper-production destructrice d’emplois, combats contre la perte de la biodiversité et la préservation des ressources naturelles, etc. Les guerres armées sont arriérées et complètement dépassées, autant d’un point de vue idéologique que pratique … les USA ont certes détruit physiquement bien trop de pays et de gouvernements, les USA ont réussis à semer le chaos et la désolation, mais ils n’ont fait que renforcer les mouvements extrémistes et les guérillas populaires. Les guerres menées par les USA et leurs chiens de gardes ne sont justifiées que par le soutiens à un monde dénaturé dont plus personne ne veut, les guerres menées par les USA et leurs chiens de gardes ne sont justifiées que par la poursuite d’un système financier complètement pourris et au bord de l’effondrement, les guerres menées par les USA et leurs chiens de gardes ne sont justifiées que par la mise sous cloche de la pensée citoyenne commune, les guerres menées par les USA et leurs chiens de gardes ne absolument nécessaires pour maintenir en place un mode de civilisation en pleine décadence. Les guerres menées par les USA et leurs chiens de gardes n’est possible que par le financement à blanc fait d’une monnaie sans valeur mais pour laquelle la majorité des personnes seraient prêts à vendre père et mère …


    • ioniosis Le 17 septembre 2014 à 14h51
      Afficher/Masquer

      la problématique des chiens de gardes de l’union européenne , c’est qu’ils se suicident

      économiquement , en traitant la russie comme une ennemie suivant la volonté de leur maître

      américain ., car se priver économiquement d’une partie du continent européen en en faisant une zone de guerre coùteuse pour nos économies dejà exangues ,
      en espérant à la place un bout d’os à ronger pour services rendus à l’us navy , l’us air force , l’otan
      en suivant l’endoctrinement du fascisme bleu étoilé de bruxelles ouvrant les bras à un gouvernement de kiev infesté de néo-nazis? d’ailleurs un gouvernement illégitime.

      une seule question, mais où est passé l’intêrêt de notre pays, la FRANCE ?
      certainement pas avec l’otan , ni bruxelles , ni washington !


  8. Judabrutus Le 17 septembre 2014 à 08h11
    Afficher/Masquer

    Vous permettrez à un vieux romantique de se pâmer d’aise. Au delà du contenu du billet qui vient confirmer ce que tout le monde subodorait, à savoir que les stratèges US s’ affolent jusqu’au délire “matamoresque” sous la pression d’un cours de l’histoire dont ils sentent qu’ils ne le maitrisent pas, j’avoue que c’est la dernière phrase du billet qui me reconcilie avec l’optimisme. Enfin, il semblerait que l’on se dispose à ré- ouvrir Marx et Lenine ! Les néocons n’ont rien inventé, et surtout pas le libéralisme impérialiste, autant se tourner vers ceux qui ont mis au point une stratégie de résistance qui , en son temps , a fait ses preuves face à la maladie infantile ( et peut être …sénile) du capitalisme. Il me paraît évident que la seule réponse appropriée à une tel déploiement d’hostilité assumée à l’égard du “reste du monde” est d’ordre internationaliste , populaire ( je n’ose dire “prolétarien “puisqu’il paraît que le prolétariat n’existe plus) et naturellement d’inspiration socialiste . J’observe que bien des confettis orphelins de l’ancienne URSS ont conservé les plus beaux des symboles du communisme ( la faucille et le marteau) , et que d’autre part, les enragés de Maidan se sont empressés, dans leur éphémère reconquête de Novorossia, de déboulonner les statues de Lenine. Je ne puis m’empêcher de penser qu’il n’y a, dans ces coïncidences, rien de fortuit. Je ne balaie pas d’un revers de manche toutes les objections, légitimes, que l’on avancera : Staline, les purges, la Hongrie, Prague, je dis seulement mon intime conviction qu’au niveau des tendances lourdes de l’Histoire, la seule force qui ait pu défier sérieusement la marche impérialiste des choses a été celle-ci, que ce soit en Europe, en Asie, ou en Amérique latine.


    • RV Le 17 septembre 2014 à 09h27
      Afficher/Masquer

      En effet, en prenant de la hauteur, on ressent tout à fait cela …


    • Alae Le 17 septembre 2014 à 11h44
      Afficher/Masquer

      @Judabrutus,

      “Enfin, il semblerait que l’on se dispose à ré- ouvrir Marx et Lénine !”

      Oh que oui. Depuis un petit moment déjà, je me surprends à considérer avec nostalgie ce vieux Vladimir Ilitch. Et je ne suis pas la seule. Les gars de Novorossia se sont apparemment dégrouillés de dépoussiérer leur collec’ d’écrits cocos de la bonne cuvée. Contre l’impérialisme néolibéral, la tentation de ressortir les classiques est trop forte.
      Après, il ne s’agit pas de reprendre l’intégralité de la doctrine, mais de piocher les éléments susceptibles de fournir des armes contre la nouvelle bête immonde (et je pèse mes mots). A mesure de mes lectures, j’ai d’ailleurs de plus en plus l’impression que la vision de Poutine reprend pas mal de points-clé du communisme, dont un étatisme fort et une société cohésive axée sur les intérêts de la majorité. Force est de constater qu’économiquement, ça marche.
      Le capitalisme néolibéral est d’essence prédatrice, clivante et désordonnée. Une seule solution évidente, le museler et le tenir en laisse très courte.

      @NatKaz (à 08h31)

      “Non les US ne sont pas paranos”.

      C’est vite dit. Le revers de la médaille exceptionnaliste est la paranoïa. Si vous remontez à des notions américaines fondatrices telles que la “Manifest destiny”, il est clair que les Américains se sentent sincèrement investis d’une mission messianique civilisatrice, et qu’ils considèrent leur hégémonie comme allant de soi. Dans ces conditions, tout développement significatif d’un autre pays est vécu comme une “menace” à l’ordre divin tel que décrété par les USA. Leur rhétorique reprend d’ailleurs le mot “menace” (threat) dans quasiment TOUS les discours de leurs représentants. Si ce n’est pas un aveu de paranoïa…
      Et pour les aspects positifs de “la lutte américaine contre l’expansionnisme soviétique”, la lecture d’historiens comme Anthony Sutton a de quoi refroidir n’importe quel enthousiasme. Après la période dont parle Sutton (je vous laisse découvrir), nous avons eu le Vietnam et toute une série d’autres guerres, de coups d’état (Pinochet, par exemple), d’assassinats, de gouvernement fantoches installés à coups de bombes, etc, le tout pour asseoir “les intérêts américains”, souvent contre des menaces communistes fantômes, et au prix de millions de morts (liste complète des exactions américaines, de la fin de la Seconde guerre mondiale jusqu’en 2000, dans les livres Killing Hope et America’s deadliest export: Democracy de l’historien William Blum).
      Effectivement, chapeau.


      • Nihil Le 17 septembre 2014 à 14h41
        Afficher/Masquer

        @alae
        Tout à fait partagé, y compris le concept de Betty Monde
        🙂


    • Krystyna Hawrot Le 17 septembre 2014 à 12h16
      Afficher/Masquer

      Justement Lénine n’est pas Staline ni Brzeniew. Et la plus grande réussite de l’URSS c’est l traité de Brest-Litovsk en mars 1918 – libérer la prison des peuples, la Russie des tsars! Cela a duré pour certains..; Pologne, pays baltes… d’autres plus brièvement (Caucase). Mais ce n’est pas la faute de Lénine!


      • Perekop Le 17 septembre 2014 à 14h00
        Afficher/Masquer

        Oh la la, ce qu’il faut parfois endurer de la part de certains d’entre vous, au nom de notre solidarité à tous avec la cause du Donbass !
        Lénine, franchement… créateur du Goulag (non, ce n’est pas Staline qui a ouvert les camps), ayant couvert les atrocités sans nom des Bolcheviks pendant la guerre civile, sans oublier le courageux assassinat de la famille impériale – enfants et serviteurs compris.
        ET, pour faire bonne mesure, rappelons aussi qu’il a réussi son coup, tout de même, grâce à l’argent et au soutien des banques américaines et du Kaiser réunis. Tiens donc, les mêmes qu’aujourd’hui, quoi.
        Si c’est ça votre héros, ben, on n’est vraiment pas d’accord !


        • languedoc 30 Le 17 septembre 2014 à 22h17
          Afficher/Masquer

          Je comprends, je compatis, mais que ne ferions nous pas pour le Donbass?
          Je pense que l’ immense espoir suscité par la révolution d’Octobre, ne s’est pas tout à fait éteint dans le coeur de certains, malgré la révélation du goulag.
          Toutes les révolutions sont violentes. Si les bolcheviks ont tué tous les membres de la famille impériale de tirs à bout portant, chez nous, les révolutionnaires de 1789, ont coupé la tête de Louis XVI et de Marie Antoinette, c’est pas mieux.


          • jacqueline Le 17 septembre 2014 à 22h32
            Afficher/Masquer

            Il n’était probablement pas nécessaire de couper la tête à Louis XVI et à Marie Antoinette, comme de tuer le tsar et sa famille, ils étaient légitimes.

            Par contre les fachos de kiev n’ont aucune légitimité, autre que celle d’être tout droit sortis de l’enfer.


        • Slavyanka Le 20 septembre 2014 à 00h08
          Afficher/Masquer

          Apparemment la révolution bolchevique de 1917 c’était déjà une espèce de révolution de couleur fomentée notamment par les américains pour renverser le tsar Nicolas II et affaiblir la puissance russe ? Ma pauvre patrie ! Et le grand-père Lénine dont on avait fait un saint bienveillant pour les écoliers soviétiques, il ne ‘était pas du tout…


      • Ray Le 17 septembre 2014 à 16h54
        Afficher/Masquer

        @Krystyna Hawrot
        Il va falloir se calmer. Soutenir les civils pilonnés dans le Donbass, et dénoncer l’agressivité folle des tarés au pouvoir aux US ne nous oblige pas à une réhabilitation des horreurs de Staline et Lénine.
        Merci d’avance.


        • Cédric Le 17 septembre 2014 à 23h26
          Afficher/Masquer

          je me régale à lire les commentaires, autant que de lire les articles. Vous débattez toujours, il y a plusieurs opinions contradictoires, mais toujours avec respect.

          Même si je passe pour quelqu’un de cultivé à mon boulot, je me rends compte que je ne sais / savais pas grand chose , et je vous en remercie, tous 🙂


  9. NatKaz Le 17 septembre 2014 à 08h31
    Afficher/Masquer

    Merci pour ce texte qui en soi ne surprend pas les fidèle lecteurs de ce blog.

    Non les US ne sont pas paranos. Oui, ils affichent aujourd’hui, sans trop se cacher, leur approche impérialiste du monde, et ce, pour poursuivre leur domination économique.
    Un peu de recul historique et un résumé simplificateur nous montre que jusqu’à la fin de la guerre froide, cette domination était perçue comme bienfaitrice, car elle luttait contre l’expansionnisme soviétique, et en ces temps de croissance soutenue, permettait aux populations reconnaissantes, de bénéficier des bienfaits de l’économie de marché.
    Depuis 25 ans, l’image fédératrice des US de Roosevelt ou autre Kennedy, s’est ternie, et ne reste que celle du mâle dominateur qui s’impose aux soumis de l’ONU et autres OTAN, afin de maintenir son hégémonie dollar dans le monde.
    La crise de 2007 et ses répliques jusqu’à ce jour, font apparaitre une économie fragilisée, impactant significativement les populations, y compris Américaine qui, indéniablement s’appauvrit pour 99% d’entre eux. Résultat, une course en avant pour maintenir coûte que coûte, y compris via ces affolants scenarii de catastrophe nucléaire, cette indispensable hégémonie économique, qui permet de perfuser le travailleur US, et maintenir le statu quo politique sur le sol Américain. Et là, nous, nous pouvons être parano, car l’histoire est jalonnée de puissants qui se voyant faillir, avant la chute inéluctable, sont capables de décision suicidaire, entrainant leurs ex soutiens avec eux.

    Qu’espérer ? Que les peuples se réveillent ? Pour ne pas finir en égoïste désabusé, cynique, et penser à nos enfants, il faut y croire, à condition que l’information existe face à la propagande, car c’est la seule issue pour porter au pouvoir des politiques qui pourront essayer de faire contre poids. J’espère qu’aux US, cet article est relayé par d’autres que ce site Trotskiste, malheureusement repoussoir pour l’Américain moyen. A notre échelle francophone, ‘les-crises.fr’ y contribue significativement, et encore merci à tous ceux qui y œuvrent. A chacun maintenant non seulement de participer, de le soutenir, et de diffuser nos convictions.


  10. max Le 17 septembre 2014 à 08h33
    Afficher/Masquer

    Les crises, pour les USA s’accélèrent, il suffit de lire l’article de Jacques Sapir, pour s’en convaincre.
    http://www.marianne.net/russe-europe/La-Russie-se-tourne-vers-l-Est_a828.html
    Auquel il faut rajouter ce qui pour moi est un simple constat.
    Les dirigeants des USA, n’ont plus besoin de leurs citoyens, pour continuer à vouloir dominer le monde.
    Deux simples exemples :
    Apple, cette firme fait faire tous le processus de fabrication de ses Smartphones, tablettes et autres accessoires en Asie, il en va de même pour le reste de l’industrie des USA.
    Les USA ont déplacé la très grande partie de leurs industries en Asie………………. a porté des missiles chinois.
    Le 2 eme exemple est la situation intérieure des USA.
    Les dirigeants des USA se retrouvent, de par leurs choix industriels avec des centaines de millions de personnes dont ils n’ont plus l’utilité, puisque leur PIB provient de plus en plus de produits, Made in America, fabriqué a l’étranger, qui font que le travail a la place des citoyens des USA, et les salaires et les études sont transférés a l’étranger.
    La population des USA, devient de plus en plus un cout pour les dirigeants des USA, considéré de plus en plus comme des nuisibles.
    Les dirigeants des USA ne permettront pas l’émergence de pôles, industriels et financier autres que le leurs.

    Une guerre, même nucléaire, les gêneraient de moins en moins.


    • NatKaz Le 17 septembre 2014 à 10h13
      Afficher/Masquer

      Merci Max pour ce lien sur le blog de Jacques Sapir.
      Il ne me serait pas venu à l’idée de m’intéresser aux contributions de Marianne, mais cette analyse politico économique fouillée (demande un peu de concentration pour ceux qui ne parlent pas économie couramment comme moi), vaut la peine pour qui s’intéresse aux enjeux de la Russie, et souhaite muscler ses discussions par des arguments factuels.


  11. FL Le 17 septembre 2014 à 08h34
    Afficher/Masquer

    Il s’agit donc d’ “…un groupe d’anciens hauts responsables civils et militaires, missionné par le Congrès…”.

    Par conséquent, ce n’est pas une annonce gouvernementale et encore moins l’équivalent pour nous, d’une loi cadre militaire.

    Par contre, c’est l’expression de puissants groupes, bien représentés au sénat des Etats-Unis, aux intérêts divers et multiples mais compatibles.
    C’est la variante réactualisée de la “guerre des étoiles” chère à G. W. Bush et a ses amis d’alors.
    On ne peut s’empêcher de faire un lien avec la réalité économique et énergétique de ce pays ainsi qu’avec les incertitudes climatiques et démographiques mondiales.

    Ajoutons à cela quelques concepts plus ou moins troubles appelés en renfort selon les circonstances tel que la religion, l’élitisme, le civilisationniste, le malthusianisme etc. chers à ces crânes d’œuf alors en effet, on peut les créditer de souhaiter le pire et tout faire pour y parvenir.


  12. la russe Le 17 septembre 2014 à 08h40
    Afficher/Masquer

    Suis je peut-être hors sujet mais: pour lutter contre le virus d’ebola Obama envoie 3000 militaires en Afrique de l’Ouest.
    http://www.leparisien.fr/international/fievre-ebola-obama-envoie-3000-militaires-en-afrique-de-l-ouest-16-09-2014-4138887.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F


    • perceval78 Le 17 septembre 2014 à 09h32
      Afficher/Masquer

      Vous avez pas de peau les gars, je crois qu’ils ont déja recyclé Carl Bildt, en effet le USIP vient d’inaugurer au moi de Mai la branche europe de l’USIP, qui comptera 7 pays, Carl Bildt en est l’instigateur
      =
      http://www.usip.org/olivebranch/new-european-institute-of-peace-prepares-debut
      =


      • perceval78 Le 17 septembre 2014 à 09h36
        Afficher/Masquer

        les 6 pays fondateurs seraient : Suède,Belgique,Hongry,Pologne,Suisse,Luxembourg

        le site de l’EIP (E pour european)
        =
        http://www.eip.org/
        =
        Les videos de lancement
        =
        http://tvnewsroom.consilium.europa.eu/event/launch-of-the-european-institute-of-peace/press-conference-part-1655196226939139
        =


        • perceval78 Le 17 septembre 2014 à 09h46
          Afficher/Masquer

          Flute apparemment ils étaient 9, sur cette image qui ressemble à la scene des apotres, on reconnait Carl Bildt,Radek SIkorski et … Federika Mogherini, celle qui est sensément pro-russe !!!
          =
          https://twitter.com/BelgiumMFA/status/465866220794023936/photo/1
          =


          • sadsam Le 17 septembre 2014 à 14h38
            Afficher/Masquer

            IP : ‘Institute of Peace” pour ceux qui n’ont pas le temps d’ouvrir les liens.

            Perceval, il y a des jours où je souhaiterais que vous nous laissiez dans notre ignorance.

            Y a-t-il eu du nouveau pour la firme de PR et le client bien précis cité dans les journaux ?


            • perceval78 Le 17 septembre 2014 à 15h43
              Afficher/Masquer

              es ce vraiment de la connaissance @sadsam ?

              « Méfiez-vous des fausses connaissances, c’est plus dangereux que l’ignorance. » GB Shaw .


    • Lysbethe Levy Le 17 septembre 2014 à 10h41
      Afficher/Masquer

      Non pas du tout hors sujet la russe, au contraire c’est très éclairant sur l’extension d’AFRICOM voulue par les trilatéralistes, bloquer la Chine partout en Afrique pour qu’elle cherche ailleurs les ressources nécessaires à son développement : en Sibérie et Russie bien sur …Faites confiance à Zbiggie il a tout prévu pour un futur proche ..

      .C’est bien la première fois que Ebola est si étendu, si peu combattu et au final quand on se demande qu’est-ce que cela cache et bien voilà la réponse est là ..Merci ..


    • adrien Le 17 septembre 2014 à 11h27
      Afficher/Masquer

      Non, pas du tout hors sujet le russe :

      http://www.geopolintel.fr/article866.html


    • tchoo Le 17 septembre 2014 à 22h37
      Afficher/Masquer

      Me suis aussi interroger sur la relation entre un virus et une poignée de militaire


  13. caroline Porteu Le 17 septembre 2014 à 08h42
    Afficher/Masquer

    Les USA ne peuvent avoir cette stratégie que si ils sont suivis, de l’intérieur déjà et à l’extérieur.
    Il devient d’autant plus important de faire comprendre à tous les politiques , et en particulier les nôtres que les peuples ne les suivront pas là dessus .

    Il est important d’expliquer , sources à l’appui , et de diffuser au maximum ces documents .. Il est important de dire et de hurler partout que puisque les américains sont dirigés par des fous qui ont pris le contrôle de l’asile, tant qu’ils laisseront ces fous là décider , il faut exclure de nos vies quotidiennes tout ce qui est américain ..

    C’est par le portefeuille qu’on les fera reprendre conscience .. Si le monde se détourne de leurs produits , de leurs entreprises, de leurs services , alors , ils vont se mettre à réfléchir .. Réfléchissez à tout ce que vous utilisez et consommez quotidiennement et commencez à exclure le maximum de choses ..
    C’est d’ailleurs ce que les Chinois et les Russes viennent de commencer à faire avec presque toutes les entreprises américaines, services, technologies, finances ..


    • NatKaz Le 17 septembre 2014 à 09h26
      Afficher/Masquer

      Caroline, je suis complètement d’accord avec vous. C’est déjà mon cas pour beaucoup de produits.
      Cela semble dérisoire, mais une approche consumériste militante est un vrai pouvoir pour le citoyen lambda, et cela commence dès l’enfance, sans oublier l’immédiate génération de consommateurs, nos ados boboisés embrigadés par des stratégies marketing redoutables : Samsung plutôt qu’Apple, Parc Asterix plutôt que Disneyland, pizza ou kebab plutôt que Mc Do, etc. Apprenons leur qu’à Abercrombie, Nike, ou Facebook, les alternatives existent ! Avant d’éclairer le public et nos proches, l’éducation politique ET économique doit faire partie de nos responsabilités de parents.
      Une goutte dans la mer ? Peut-être, mais ne dit-on pas que les petits ruisseaux font les grandes rivières, et de quoi sont formés les petits ruisseaux ?


      • Krokodilo Le 17 septembre 2014 à 13h40
        Afficher/Masquer

        Au vu d’un reportage il y a qq mois sur les Kebab, je dirais même paninis ou pan-bagnats, sandwicheries plutôt que kebab et MacDo ! Pizza à la rigueur avec de bons produits. Mes enfants n’ont jamais mis les pieds dans un MacDo, je leur ai simplement fait goûter leurs mauvais frites pleines d’air et le faux pain, et un steak haché de qualité pour voir la différence, je pense que ça ne leur manque pas.


    • Nerouiev Le 17 septembre 2014 à 10h17
      Afficher/Masquer

      Bien vu @Caroline. Puisque le but est une société de consommation qui leur profite, le mieux est de délaisser leurs produits d’autant qu’une bonne partie sont des gadgets inutiles dont on nous a forcé la main. Malheureusement beaucoup des outils de communication sont sous leur contrôle même fabriqués ailleurs. La Russie est en passe de produire ses propres ordinateurs, souhaitons qu’on puisse y accéder bientôt.


      • NatKaz Le 17 septembre 2014 à 10h47
        Afficher/Masquer

        Noureiev, la production est déjà diversifiée grâce à l’Asie.
        Les urgences sont plus sur le contrôle US de la technologie, des moyens de paiement et sur la diffusion de l’information.
        Il est impératif de s’affranchir des .com, qui peuvent fermer du jour au lendemain, parce qu’ils déplaisent à la politique américaine (exemples du site d’un anglais résident à Malaga et ayant développé un business du tourisme avec Cuba), du système Swift qui trace au bénéfice des US seuls les mouvements de capitaux (facile de taper sur le portefeuille de l’ ” ennemi” et de protéger l’ “ami”), sans parler des cartes bancaires Visa et Master (jusqu’à son ouverture récente, la Birmanie ne pouvait avoir accès aux cartes bancaires).
        Bref, la feuille de route est chargée !


    • Lt Anderson Le 17 septembre 2014 à 10h52
      Afficher/Masquer

      “Les USA ne peuvent avoir cette stratégie que si ils sont suivis, de l’intérieur déjà et à l’extérieur.”
      D’où la nécessité de crier à l’ours, faute de loup.


    • Perekop Le 17 septembre 2014 à 13h41
      Afficher/Masquer

      Les services sanitaires de Moscou viennent de trouver des mouches chez Burger King… yop la boum, c’est parti.


    • Chris Le 17 septembre 2014 à 15h24
      Afficher/Masquer

      Vous avez raison Caroline. C’est ma démarche depuis… 1972 après avoir lu le Rapport Meadows, lequel m’a ouvert les yeux sur les dangers de la croissance. A l’époque, les personnes tentées par cet exercice étaient qualifiées d'”Aussteiger” en allemand (à l’image de ceux qui descendent d’un train) et commodément confondues avec les hippies.
      Pas facile de départager l’essentiel du superflu quand on est jeune et matraqué médiatiquement par la théologie du consumérisme : le désir et l’avoir sans cesse renouvelés s’appuyant sur les appartenances et compétitions de groupes.
      Perso, je ne comprends pas l’engouement des djeunes pour la course et l’affichage des marques qu’ils portent. Il faudrait me payer pour ça !!!


    • cm_brg Le 17 septembre 2014 à 19h56
      Afficher/Masquer

      Une idée qui je suis depuis déjà 3 mois.C’est la seule façon….je pense même renoncer à Google et utiliser Qwant..


  14. jacqueline Le 17 septembre 2014 à 09h06
    Afficher/Masquer

    Présentation vidéo du nouveau livre de Laurent Obertone : La France Big brother :

    “Laurent Obertone annonce pour la rentrée de janvier un nouvel ouvrage explosif. «Une enquête sur les journalistes qui ont kidnappé l’opinion, une carte de la France de la manipulation médiatique», indique-t-on dans son entourage. L’auteur promet des révélations sur certains journalistes en vue dans ce livre intitulé La France Big Brother.”

    http://www.dailymotion.com/video/x262ndv_la-nouvelle-enquete-de-laurent-obertone_news

    Ca risque de décoiffer.


    • erde Le 17 septembre 2014 à 13h20
      Afficher/Masquer

      “Ca risque de décoiffer.”

      Surtout que l’on peut déjà réserver son exemplaire sur amazone…..chercher l’erreur….


      • sadsam Le 17 septembre 2014 à 19h28
        Afficher/Masquer

        @Rectif

        Antigone de Anouilh ? Cette oeuvre est-elle dans les programmes scolaires ?

        Et 50 exercices d’autohypnose !


  15. moi Le 17 septembre 2014 à 09h07
    Afficher/Masquer

    Les Etats-Unis savent qu’ils ne survivront pas au XXIe siècle. Ils combattrons et détruiront jusqu’au dernier de leur souffle pour défendre ce qu’ils croient être la vérité. Un animal blessé est toujours très agressif. S’il est trop mal en point, il perd la raison et tente le tout pour le tout. Les états-unis sont en train de se suicider. La meilleure chose à faire est de s’en éloigner et de ne pas les suivre. Mais cela demande un certain niveau d’intelligence que des marionnettes ne peuvent pas avoir.


    • rectif Le 17 septembre 2014 à 16h24
      Afficher/Masquer

      Parfaitement bien résumé. Mais je rajouterai : il faut détruire l’oligarchie américaine pour l’intérêt des Américains eux-mêmes, qui sont et seront les premiers à souffrir d’un état totalitaire de type orwellien.


  16. jp Le 17 septembre 2014 à 09h11
    Afficher/Masquer

    http://www.express.be/joker/fr/platdujour/71-des-jeunes-americains-sont-inaptes-pour-le-service-militaire/207673.htm

    Une enquête menée par l’armée américaine a montré que plus de 71% des jeunes américains ne pouvaient pas être enrôlés dans l’armée en raison d’un certain nombre de facteurs tels que leur éducation, leur état de santé, ou leur comportement.

    Donc, si 71% de la jeunesse américaine ne peut pas être sélectionnée, cela signifie que les Etats Unis n’ont simplement pas la main d’œuvre pour implémenter leur politique étrangère. Et qu’ils recourent donc de plus en plus à des sociétés sous-traitantes, qui apportent plus de problèmes que de solutions ».

    Des sociétés privées de mercenaires comme Academi (nouveau nom de Blackwater) ?
    Sans motivations autres que l’argent ?


    • C Balogh Le 17 septembre 2014 à 10h43
      Afficher/Masquer

      Bonjour,
      Sur une vidéo que j’ai mise mais qui a été modérée, on apprend que plus de 90% des soldats sont sous l’emprise de psychotropes…….
      Des psychotropes qui devraient être interdits à la vente car trop d’effets secondaires de type agressivité contre soi ou contre autrui, indifférence totale aux autres….etc…..


      • Chris Le 17 septembre 2014 à 15h28
        Afficher/Masquer

        Se mettre dans la tête que ces soldats sont déjà “morts”.


    • erde Le 17 septembre 2014 à 13h25
      Afficher/Masquer

      Ce n’est pas nouveau et l’OTAN n’est là que pour fournir de la chair à canon aux Américains comme c’est le cas pour l’armée régulière en Ukraine.
      Les ravages du macdo et du coca ont définitivement rendu la jeunesse américaine obèse et les stratèges américains s’appuient depuis fort longtemps déjà sur les autres pour faire la guerre.
      Exemple : ISIL , al quaeda , aqmi…etc etc la liste est longue.


  17. Scrib Le 17 septembre 2014 à 09h21
    Afficher/Masquer

    Il y a quand même un truc qui me chiffonne dans tout ça …
    Que les US soit de nature expantionniste, certes,
    Qu’ils souhaitent, déclencher des conflits majeurs, avec pour objectif le maintiens du $, la suprématie commerciale etc… j’ai un léger doute :
    -1/ Ils ne se doutent pas qu’a un moment, ca va se voir ? que les peuples leur en voudront… et risque de se retourné contre eux ?
    -2/ A quoi sert de déclencher un conflits majeurs, provoquer moultes morts, raser (pour pas dire irradier) des pays… ? Plus personne = pas de marché, pas de clients, plus personne à domnier…
    -3/ s’ont-ils vraiment fou au point de vouloir cibler la Chine ?? +1 Milliards d’habitants, ca fait combien de combattants ?et même l’Asie en générale… la production industrielle mondiale est quasiment la bas… Ils vont juste effondré leurs ressources, leurs productions, précipitant le monde 50-60 ans ou plus en arrière…

    Bref, vouloi dominer le monde sous-entends qu’il reste des choses à dominer… Meme les plus mégalo doivent bien le savoir…

    Récolter un max d’argent c’est une chose… mais si il n’y a plus rien à acheter, ou plus personne pour produire (ou créer, développer, etc…) leurs enrichissements sera en berne et il pourront crever avec des millions entre leurs bras… que personne ne voudra car on se battra pour une tomate et pas pour une valise de billet

    Quand les gens se réveilleront, ils prendront conscience que les “libérateurs de 44” sont es agresseurs de “14” (ou après) … du moins je l’espère…

    Scribalement Vôtre


    • caroline Porteu Le 17 septembre 2014 à 10h17
      Afficher/Masquer

      Pensez à Néron et à son incendie de Rome .


      • jules Le 17 septembre 2014 à 14h45
        Afficher/Masquer

        Y faut confondre Néron dans la vraie vie avec Ustinov chez LeRoy ou Laughton chez le toujours très modéré Cecil B. DeMille. À part peut-être quelques chrétiens par-ci, par-là, le rondouillard fiston d’Agrippine n’a pas dû brûler grand-chose.


        • jacqueline Le 17 septembre 2014 à 14h49
          Afficher/Masquer

          Si Obama et ses complices veulent mettre le feu à New York, à San Franciso, los Angeles qu’ils y aillent . On leur enverra de l’essence.


        • Bardamu Le 17 septembre 2014 à 20h16
          Afficher/Masquer

          Au mieux Néron a profité de l’incendie de Rome en laissant faire.
          Cela a tout de même donné un joli nom à un logiciel historique de gravure de CD… Rom.


    • Wayan Le 17 septembre 2014 à 11h11
      Afficher/Masquer

      Un megalo est, par definition, quelqu’un qui a perdu le sens des realites sinon on l’appelle un ambitieux.
      Un ambitieux a la reussite devant lui, un megalo l’echec.
      Pendant le 20eme siecle les USA ont ete pousse pat leur ambition, depuis le debut du 21eme celle ci s’est transforme en megalomanie et, par definition, ils en sont inconscients, d’eux memes comme de la realite du monde.
      Entre ambition et megalomanie existe un schisme, celui de la conscience, de soi et des autres.
      D’ou leur folie naissante, allant en s’aggravant au fur et a mesure de leurs echecs.


    • Sumbawa Le 17 septembre 2014 à 12h35
      Afficher/Masquer

      je formulerai également une critique concernant le Titre de l’article ” Les plans de Washington pour une guerre Mondiale”
      On parle de guerre multi front et non Mondiale.
      je critique surtout c’est le coté racoleur du titre qui me gêne car c’est le même genre qu’utilise la presse mainstream.
      j’aurais suggéré ” Politique de défense US mondiale pour la défense de la défense de leur hégémonie”.

      après pour répondre, je dirait que nous sommes à la fin du période ou l’occident a dominé le monde depuis 500 ans ( espagnols/portuguais, puis france, puis angleterre et enfin USA, que 500 c’est long et que la chute de l’empire romain à coté, ce n’était rien.

      Les USA sont N°1 et hyperpuissance, leur souci est comment le rester.
      Après c’est la stratégie du diviser pour mieux régner, afin de garder le $ comme monnaie de réserve mondiale. c’est la coercition qui fait que le dollar peut se maintenir.
      Un affrontement directe avec la Chine, non. Mais guerre économique clairement et on est déjà dedans + nuisance US au Tibet, Xinjiang.


    • chios Le 17 septembre 2014 à 13h45
      Afficher/Masquer

      Puisqu’on est dans la prospective, j’aimerais poser une question sans doute stupide:
      Y a-t-il un rapport entre guerre et dette?
      Un pays E est endetté vis à vis d’un pays C.
      Le pays E attaque le pays C et obtient la victoire.
      Cela peut-il effacer les dettes de E envers C?

      On donne, comme scenario alternatif pour expliquer la montée en puissance des hostilités, (le scenario le plus commun étant la résistance à la dedollarisation), que le poids des dettes est tel, qu’il n’y a que deux sorties, la guerre ou l’inflation…


      • bigglop Le 17 septembre 2014 à 16h57
        Afficher/Masquer

        Réponse à @Chios
        Après la 2ème guerre d’Irak, les USA devant l’importance de la dette irakienne, ont utilisé le concept de la “dette odieuse” pour la transférer à d’autres dont la France qui avait refusé de participer à la coalition.
        Pratiquement personne en France n’a parlé de cette punition, ni Chirac, ni de Villepin.
        Pour approfondir l’article du CADTM
        http://cadtm.org/La-dette-odieuse-de-l-Irak


        • chios Le 17 septembre 2014 à 18h19
          Afficher/Masquer

          Merci,Bigglop, je vais lire à tête reposée.

          Si je comprends bien, on se renvoie la patate chaude, mais aucun “principe d’annulation” en cas de victoire?


        • Van Le 18 septembre 2014 à 02h07
          Afficher/Masquer

          le truc vraiment odieux cest d’un coté vendre les même armes hors de prix a crédit a lirak et a liran ( et donc entretenir la guerre ) après faire un embargo sachant que ca aggravera cette dette puis accepter d’effacer cette dette contre des contrat pétrolier juteux .


      • Upwind Le 19 septembre 2014 à 19h21
        Afficher/Masquer

        Oui, dette et guerre sont historiquement liées : voir le livre de David Graeber, Dette, 5000 ans d’histoire.

        http://books.google.fr/books?id=UZD2AAAAQBAJ&printsec=frontcover&dq=David+Graeber&hl=fr#v=onepage&q=David%20Graeber&f=false


    • Chris Le 17 septembre 2014 à 15h36
      Afficher/Masquer

      les peuples leur en voudront… et risquent de se retourner contre eux ?
      Vu le matraquage que nous subissons, j’en doute. Il n’est qu’à entendre et/ou lire les commentaires de la majorité. Par ailleurs, vous oubliez le syndrome de Stockholm. L’exemple du Japon est flagrant : 500000 Japonais atomisés en 3 secondes, sans compter 300000 autres qui ont agonisé durant des mois, voire années sous les yeux attentifs des médecins militaires américains qui avaient instauré un véritable black out autour des zones incriminées. Ils sont, avec l’Allemagne, les meilleurs alliés des USA.


  18. Suricat Le 17 septembre 2014 à 09h48
    Afficher/Masquer

    “enjoint le Pentagone de se préparer à déclencher jusqu’à une demie douzaine de guerres simultanément”

    Cette accroche est proprement scandaleuse !

    Autant j’apprécie énormément les-crises.fr pour les dénonciations du discours dominant, preuves à l’appui.
    Autant, rapporter des documents sulfureux comme celui-ci sans en dénoncer une accroche aussi scandaleuse, fait parti de la désinformation dont nous sommes tous victime.

    Il serait logique de dénoncer cette accroche qui laisse entendre que le document indique que les USA devraient “déclencher” une demie douzaine de guerres, alors qu’il incite les USA à se préparer militairement au cas ou ceux-ci devraient intervenir dans des conflits qui pourraient se multiplier dans un environnement de plus en plus conflictuel.

    En effet, la raréfaction des ressources et les dispositifs militaires automatisés sont des sources de conflit nouvelles. Il est donc tout à fait logique de s’armer en conséquence. Que ce soit au détriment de la sécurité sociale des citoyen est une chose déplorable, mais cela ne justifie pas une accroche aussi scandaleuse.

    Suricat.


    • NatKaz Le 17 septembre 2014 à 10h29
      Afficher/Masquer

      Suricat,

      Vous avez raison d’être vigilent sur le ton des articles, et de leur titre. C’est la condition indispensable à maintenir autant que faire se peut l’objectivité, et donc la crédibilité de ce site et de ses contributeurs.
      Cependant, j’avoue ne pas avoir été choqué par ce titre provocateur/racoleur.
      En effet, au regard des conflits du 21e siècle (et je ne parle pas de la fin du 20e), qui en est à l’origine, que ce soit au premier plan ou au second plan en soutenant une politique belligérante ? Irak ? Lybie ? Syrie ? Ukraine ? Palestine ? Nous parlons bien d’actions initiatrices et non de réactions à une agression militariste.
      Les faits sont têtus comme dirait Olivier, et on peut comprendre que les lecteurs de ce blog soient parfois partisans. Ceci dit, restons vigilants afin de muscler notre esprit critique capable de s’opposer à nos tendances partisanes 🙂


      • chios Le 17 septembre 2014 à 11h43
        Afficher/Masquer

        Voici de la “propagande russe” pure et dure…
        Why does the U.S. need a big war in Europe
        https://www.youtube.com/watch?v=N7PpdYil-7Y

        on y exagère, on y cache, on y ment…
        mais l’important c’est
        quel est le message?

        La propagande est-elle scandaleuse?


        • NatKaz Le 17 septembre 2014 à 13h07
          Afficher/Masquer

          De la belle propagande efficace.
          Propagande, car ne se cache pas pour utiliser les grosses ficelles de bandes annonce US pour garder l’attention des décérébrés, en particulier la génération ‘YouTube’ : court et impactant (images, musique, voix)
          Efficace car … c’est pas faux.

          J’espère seulement que la diplomatie sera tout aussi efficace pour contrer l’escalade belliqueuse, car nous pouvons parier qu’à l’instar du ‘Patriot Act’, ce type de propagande risque de ne plus être accessible sur YouTube ou autre site .com.
          Pour mémoire les videos de l’excessif, mais néanmoins pertinent analyste polémiste US Gerald Celente n’ont plus droit qu’à 15′ par video … en attendant le bannissement.
          D’ailleurs il est intéressant de se rappeler que ce blog est hébergé par WordPress.com, donc sous contrôle US.


      • Suricat Le 17 septembre 2014 à 13h02
        Afficher/Masquer

        Les faits passés ne doivent pas préjuger des faits futurs.
        Surtout, l’accroche est un mensonge. Ce site passe beaucoup de temps à critiquer les mensonges que l’on voit dans la presse. Un grand merci au passage à Olivier.

        Pour qu’un site dénonçant les mensonges soit pris au sérieux, il ne doit pas lui-même diffuser des mensonges. Encore moins de la propagande…


    • Jean-Charles Le 17 septembre 2014 à 10h58
      Afficher/Masquer

      @Suricat

      Ecoutez M. Wesley Clark, général en chef 4 étoiles, des forces armées en Europe de 1997 à 2000, expliquer en 2007, comment il a appris quelques semaines après les évènements du 11 septembre 2001, la décision prise par les hauts dignitaires américains, d’effectuer 7 guerres en 5 ans.

      D’autres vidéos peuvent être visionnées…..

      http://www.youtube.com/watch?v=U6y8Bp55ucs

      Edifiant!


    • chios Le 17 septembre 2014 à 12h12
      Afficher/Masquer

      Ceux qui ont écrit ce document sont des lobbyistes qui réagissent au “séquestre” mis en place il y a un certain temps déjà et qui prévoit, (c’est déjà en place, je crois)des coupures automatiques dans les budgets, à défaut d’un accord démocrates républicains, (incapables de régler leurs querelles idéologiques). Il y a de même déjà eu une menace de défaut….
      Le Pentagone est paniqué et réagit avec ce “rapport”, qui est plutôt un plaidoyer pour l’allocation de fonds.

      On ne peut pourtant nier qu’on entend beaucoup de cris de guerre ces jours-ci aux States….
      Et que comme dit le pape, on est déjà dans dans une guerre mondiale en pièces détachées.
      Il semble que ce matin, wallstreet s’attaque aux banques russes….


    • Charles Michael Le 17 septembre 2014 à 13h24
      Afficher/Masquer

      Juste une remarque sur le titre qui semble poser problèmes à certains:

      “enjoint le Pentagone de se préparer à déclencher jusqu’à une demie douzaine de guerres simultanément”

      la réalité est que les USA sont aujourd’hui engagés dans au moins une demie douzaine de guerres:
      – Ukraine
      – Afghanistan
      – Somalie
      – Irak-Syrie
      – Yemen
      – Colombie et Mexique guerre à la drogue
      – pipe-line Nabusco contre South Stream
      – guerre du renseignement absolument mondialisée

      Je mentionnerai guerre économique et culturelle avec volonté hégémonique aussi sur Internet et réseau sociaux, comme moyens annexes et damage control.


      • Nihil Le 17 septembre 2014 à 15h09
        Afficher/Masquer

        J’en conclus, comme évoqué par d’autres ici, que le rapport vise, entre autres, à obtenir pour le Pentagone et autres armées diverses les moyens financiers de perpétuer les conflits existants, au minimum, et plus si pas d’affinités….


      • Suricat Le 17 septembre 2014 à 15h53
        Afficher/Masquer

        – Les USA sont engagés dans plusieurs guerres
        – Les USA sont certes à l’origine directe ou indirecte du déclenchement de ces guerres

        – Mais si le document explique qu’il faut se préparer dans le cas ou les USA pourrait à l’avenir être engagé dans plusieurs guerres, c’est très différent de dire qu’il faudrait enjoindre les USA à “déclencher de nouvelles guerres”.

        La réalité et les faits sont déjà assez tristes et immondes. Faire de la propagande inverse, c’est donner raison à ceux qui critiquent des sites comme celui-ci.


    • tchoo Le 17 septembre 2014 à 22h46
      Afficher/Masquer

      C’est ton interprétation
      tu es libre de l’avoir
      mais ce n’est pas celle que je retiens de ma lecture
      faut peut être relire et ne pas s’attacher que au titre


  19. Nerouiev Le 17 septembre 2014 à 09h48
    Afficher/Masquer

    C’est assez bizarre d’avoir un comportement aussi belliciste et d’être d’aussi mauvais militaires. A part ramener de l’instabilité ils ne sont pas trop performants. j’en déduis que leur seul but est de créer de l’instabilité pour pouvoir garder la tête hors de l’eau, ce ne sont des en fait que des emmerdeurs. Ils vont finir par s’en prendre une qu’ils n’auront pas vue venir.


    • Chris Le 17 septembre 2014 à 16h07
      Afficher/Masquer

      MacNamara avait commandé un rapport sur la guerre du Vietnam, dont la conclusion était grosso modo : “l’important pour les USA n’est pas de gagner la guerre, mais de détruire suffisamment les pays compétiteurs pour les écarter durant au moins 20 ans !”
      Je n’ai malheureusement pas retrouvé les références de cette étude qui fut publiée par un institut économique suisse-allemand.


      • Nihil Le 17 septembre 2014 à 21h17
        Afficher/Masquer

        @Chris
        J’ai aussi conservé cette phrase en mémoire, du moins sa teneur. Je n’en ai pas (encore)retrouvé la trace.
        Par contre, en fouillant je suis tombé sur ce document (qui n’est pas triste, …enfin si), émanant de feu (!) le Project for a New American Century – néo cons pur porc salaud –

        http://www.informationclearinghouse.info/pdf/RebuildingAmericasDefenses.pdf

        Un Himalaya d’horreurs.


  20. perceval78 Le 17 septembre 2014 à 09h57
    Afficher/Masquer

    Article interessante d’une chercheuse de Nanterre Ioulia Shukan
    sur les réfugiés du Donbass
    =
    https://carnetsdeterrain.wordpress.com/2014/09/16/une-rancoeur-sourde-monte-en-ukraine-vis-a-vis-des-deplaces-de-guerre/
    =


  21. georges dubuis Le 17 septembre 2014 à 10h06
    Afficher/Masquer

    Ceci est bien une énième scène de Dr Stangelove, ministère de l’attaque. /


  22. Ardéchoix Le 17 septembre 2014 à 10h11
    Afficher/Masquer

    http://www.youtube.com/watch?v=LcEEiDYQue8
    Mardi 16 septembre 2014 devant le Parlement à Kiev, le député ukrainien Vitaly Zhuravsky a été jeté dans une poubelle, la tête la première, par une foule en colère suite à une volonté du politicien, accompagné d’autres élus, d’accorder une amnistie aux rebelles pro-Russes. Il a ensuite été retenu dans la benne, recevant un pneu et du liquide sur le corps. En Janvier dernier, cet ancien membre du Parti du président déchu Viktor Lanoukovitch avait aussi participé à la rédaction d’un projet de loi visant à réprimer les manifestants anti-gouvernementaux, ainsi qu’à un autre projet de loi controversé criminalisant la diffamation.


  23. caroline Porteu Le 17 septembre 2014 à 11h10
    Afficher/Masquer

    A signaler : un article limpide concernant la position actuelle de la Turquie dans ces “plans” américains .
    http://bit.ly/1pj5JKn


  24. perceval78 Le 17 septembre 2014 à 11h48
    Afficher/Masquer

    Pour illustrer l’article d’hier sur la guerre 14 qui revient, une analyse (Pdf) qu’on trouve ici au format web
    =
    http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:ewMdfkikG8MJ:www.defense.gouv.fr/content/download/257790/3126653/file/NRS%2520UKRAINE.pdf+&cd=14&hl=fr&ct=clnk&gl=fr
    =
    le genre de phrase que j’aime pas entendre:

    Comme en 14 : chacun sait que la sortie de crise ne peut qu’être exécrable, mais on y va… Il est vrai que les décisions de crise doivent peu au but initial et
    beaucoup à la perception de l’autre : d’où les enchaînements erratiques, mal maîtrisables. L’Ukraine ? Dans le meilleur des cas elle devra se résoudre à une
    « transition » longue et surveillée, à une souveraineté élimée ; dans le pire… La Russie ? Elle devrait savourer vite son splendide isolement : elle a perdu
    l’Ukraine, et pour un temps les relations ouvertes développées avec l’Ouest depuis 20 ans. La suffocation nationaliste d’une économie plombée suffira-t-elle
    à son bonheur ? Les Européens ? Ils ont conforté l’image de division, de velléité et d’impuissance qui leur colle à la peau. L’Otan, l’Osce, toutes deux censées
    à divers degrés assurer la sécurité collective du continent ? Entre roulements d’épaule et silences, quel fut leur rôle dans la crise ? Quant aux Etats-Unis,
    leur aile est protectrice mais, une fois de plus, lointaine…

    En gros on va a foutu dans la merde et vous allez devoir assumer … comme en 14 donc …


    • chios Le 17 septembre 2014 à 16h18
      Afficher/Masquer

      J’ai juste jeté un coup d’oeil.
      Si on veut s’amuser à “polémiquer”, c’est un texte de choix…

      EXemple:
      Décrivant le gouvernement de Janukovitch….

      “Le repli des régions russophones de l’Ukraine sur la langue russe – relayé par le Parti des régions – entretient la prolétarisation, faute de réflexion sur la cohabitation de l’ukrainien, un ascenseur social, avec le russe, langue locale. ”

      Voilà une façon bien particulière de voir les choses, pour un esprit neutre, qui observe, ce qui devrait être le point de vue de quelqu’un qui se prétend “chercheur”. “russe, langue locale”
      Bien que “ukrainien, ascenseur social”, oui, il doit y avoir du vrai, on aimerait lui demander, et pourquoi donc?

      Et ce texte est intitulé
      Note de recherche stratégique
      La crise ukrainienne vue par les chercheurs.


      • perceval78 Le 17 septembre 2014 à 17h20
        Afficher/Masquer

        et ce texte est stocké au ministère de la defense, donc on va imaginer par extension qu’il a peut être déteint sur nos responsables décideurs.


        • chios Le 17 septembre 2014 à 18h32
          Afficher/Masquer

          Je crois que ce sont ces gens là qui sont la source de l'”opinion” dans les milieux autorisés.
          “La recherche” ça vous en bouche un coin, et pourtant, leur production ne répond en rien à quelque critère “académique”, c’est du n’importe quoi, je suppose que l”argument d’autorité” fonctionne encore….On répète ce que disent les autres, surtout, ne pas se distinguer….
          Le tout est de savoir qui promeut ces personnes…j’imagine que étudiant, ils ont été sélectionnés? mais je crois que le critère, c’est une vague adéquation à l’ambiance du moment?


          • Alae Le 17 septembre 2014 à 21h37
            Afficher/Masquer

            chios, le critère N°1 est effectivement l’adéquation aux critères du moment et, j’imagine, l’habileté à l’enrober de façon à peu près crédible. D’auto-validations en auto-confirmations, en passant par les diverses flatteries courtisanes d’usage dans ces milieux, les rapports de comités théodules subventionnés et les communiqués d’experts mandatés par des proches des cercles de pouvoir, ils en arrivent à des bulles sans plus de rapport avec la réalité que moi avec le pape.
            A Sciences-Po and co, par exemple, on apprend à penser dans le bon sens.
            Vous devriez voir leurs résumés sociologiques, des articles de 15 pages qui mélangent doses massives de bien-pensance et faux questionnements sur des questions archi-secondaires. C’est d’un lisse et d’un rasoir à peine croyables.
            Et je n’ose même pas imaginer le CNRS (de triste réputation sur ce site).


  25. Moi Le 17 septembre 2014 à 11h53
    Afficher/Masquer

    Etude stratégique classique pour un Empire mondial.
    Ceux qui voient là un signe de faiblesse des USA nient simplement la réalité. Les stratèges militaires américains discutent comment faire pour maintenir leur hégémonie et se sentent capables de mener plusieurs conflits en même temps, y compris contre des puissances nucléaires et certains disent “ils se sentent acculés”. Eh ben…


    • perceval78 Le 17 septembre 2014 à 12h23
      Afficher/Masquer

      Non je ne suis désolé @moi, parler tranquillement de guerre nucléaire relève de Pathologie mentale
      =
      https://www.youtube.com/watch?v=vuP6KbIsNK4
      =


      • Saabaïdii Le 17 septembre 2014 à 12h49
        Afficher/Masquer

        Bonjour,

        Hélas, tout à fait d’accord avec vous.
        Evoquer la guerre sous toutes ses formes, comme premier recours à quelque problématique que ce soit, relève de pathologies actives.
        Peut-être se trouvera-t-il des amateurs de cinéma asiatique :
        “Pluie Noire” de Shōhei Imamura (1989) d’après le roman de Masuji Ibuse.


    • caroline Porteu Le 17 septembre 2014 à 12h26
      Afficher/Masquer

      N’oublions par leurs bras armés que sont les institutions mondiales comme le FMI

      Une extraordinaire lettre de Christine Lagarde expliquant aux Ukrainiens que la souveraineté monétaire n’est pas du goût de l’UE et encore moins de Washington ..
      L’Ukraine n’a pas encore eu le temps de céder son pouvoir régalien , mais vu la lettre de Lagarde, cela ne devrait pas tarder .

      http://reseauinternational.net/lettre-du-fmi-arseniy-yatseniuk-signee-christine-lagarde/

      Notez bien la phrase :

      nous sommes très préoccupés par une émission prématurée par votre Banque des volumes additionnels d’argent. Nous estimons que cela va à l’encontre des exigences actuelles du marché. De telles mesures non seulement augmentent l’inflation, mais aussi sabotent la relation commerciale entre l’Ukraine et l’UE. Si de telles actions inconsidérées étaient poursuivies, le FMI sera contraint à revoir le calendrier de la mise à disposition des tranches suivantes et d’apporter des modifications dans le programme de crédit de sorte à diminuer les sommes allouées.


      • Nihil Le 17 septembre 2014 à 15h17
        Afficher/Masquer

        Hep vous là-bas, le binoclard au fond….Oui, vous…C’est comment déjà ? Ah oui, Arsène. Vous avez pas lu le règlement ? Si ? ben alors, faîtes ce qu’on vous dit et n’essayez pas des coups en douce, sinon j’en parle au Censeur. Je vous remets ce billet que vous me ramènerez signé par M et Mme Bandera – que je connais bien d’ailleurs, alors méfiez-vous).


        • chios Le 17 septembre 2014 à 18h44
          Afficher/Masquer

          Ou alors, Christine Lagarde, chef du FMI, n’est pas contente des incartades de Yats, qui est la marionette de Washington DC, et par conséquent, envoie un message au Congrès, que l’Ukraine, ça suffit maintenant, ils vont nous ruiner…

          Ils refusent (le congrès) d’approuver des “réformes” au FMI, qui modifieraient le poids des pays “émergents” dans la part qu’ils prennent au FMI, et donc potentiellement, pourraient annuler le veto des Etats Unis sur cette institution.
          Ceci se passait en début d’année.


  26. caroline Porteu Le 17 septembre 2014 à 12h35
    Afficher/Masquer

    Mon précédent commentaire étant encore en attente de modération
    Le lien initial de la lettre de Lagarde est celui des actualités de Novorossia ..
    Vous aprrécierez dans la lettre originale ce qui a été souligné en rouge .

    http://fr.novorossia.today/au-coeur-de-l-actualit/rien-dire.html#.VBiHh21cTBo.facebook

    Le contrôle monétaire est aussi une arme stratégique , ce que Lagarde vient incontestablement de rappeler un peu sèchement à Yatseniouk


    • Nihil Le 17 septembre 2014 à 17h30
      Afficher/Masquer

      Un peu sèchement ? Euphémisme, elle est dan le registre de la menace sévère en langage fleuri presque fané : tu corriges ou on paie pas.


  27. Moi Le 17 septembre 2014 à 13h06
    Afficher/Masquer

    Ouille, mauvaise comparaison car c’est probablement une légende. Le grand incendie de Rome était le plus probablement d’origine accidentelle. Et Néron n’était pas fou du tout, il était juste contre
    l’aristocratie romaine qui lui a ensuite fait une réputation d’enfer.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_incendie_de_Rome#L.27accusation_port.C3.A9e_envers_N.C3.A9ron, cf le chapitre “Responsabilité de Néron”


  28. perceval78 Le 17 septembre 2014 à 13h18
    Afficher/Masquer

    Un autre article stratégique de l’apres sommet de l’ OTAN écrit par un francais pour des francais
    =
    http://ultimaratio-blog.org/fr/archives/6719
    =


  29. Nihil Le 17 septembre 2014 à 13h27
    Afficher/Masquer

    Introduction du rapport:
    “In the first half of the 20th century alone, the world experienced two devastating world wars, the rise of the Soviet Union as a totalitarian menace, and the advent of the nuclear age. This grim history and the threats to America and her interests following World War II prompted America’s leaders to employ our extraordinary economic, diplomatic and military power to establish and support the current rules-based international order that has greatly furthered global peace and prosperity and ushered in an era of post-war affluence for the American people. This order is not self-sustaining; it requires active, robust American engagement and sustained contributions by our allies. To be sure, other nations have benefited and will continue to benefit. But make no mistake, America provides this international leadership because it greatly enhances America’s own security and prosperity. (8-9)1 There is clearly a cost to this kind of leadership, but nowhere near what America paid in the first half of the 20th century when conflict was allowed to fester and grow until it rose to the level of general war. Indeed, our policy of active global engagement has been so beneficial and is so ingrained that those who would retreat from it have a heavy burden of proof to present an alternative that would better serve the security interests and wellbeing of the United States of America.”

    Résumé traduit :

    L’extraordinaire puissance économique, diplomatique et militaire des Etats-Unis a imposé l’ordre international qui a conduit à la paix et à la prospérité ainsi qu’à l’aisance des “américains”.
    Si les US assurent ce leadership c’est d’abord pour leurs propres sécurité et confort.
    Ceux qui ne souhaitent pas contribuer aux efforts “américains” doivent prouver qu’ils ont mieux à offrir pour les intérêts sécuritaires et le bien-être des USA.

    Qu’en termes charmants ces choses-là sont mises…

    Rompez !


  30. Grognard Le 17 septembre 2014 à 13h37
    Afficher/Masquer

    Tout cela est bel et bon.
    Il n’en reste pas moins que l’argent reste le nerf de la guerre.

    Je pense donc qu’une des meilleures réponses possibles c’est ce que l’on nomme la dédolarisation.

    A quel rythme se produit-elle?
    Certains pays notamment les BRICS vendent-ils leurs bons du trésor US et à quel rythme?

    Cela peut bien entendu avoir un impact sur leurs économies respectives ; impact sans doute moindre que ce que l’on peut nommer l’effort de guerre.

    Enfin si une quantité des bons du trésor US était mise sur le marché, cela devrait aussi inciter d’autres pays à se désengager de cette monnaie.

    Je ne suis pas un expert en la matière loin de là.
    C’est sans doute pour ce motif que je me demande pourquoi de mouvement de dédolarisation n’est pas plus rapide et plus massif.


    • ioniosis Le 17 septembre 2014 à 20h34
      Afficher/Masquer

      @ grognard ,parce que les accords des brics sont récents et que la mise en place des systèmes financiers demande un peu de temps.


  31. flashball Le 17 septembre 2014 à 13h39
    Afficher/Masquer

    coquille dans la traduction
    “La mise en avant de la Chine et de la Russie comme cibles potentielles d’une action militaire américaine est de très mauvais augure quant à ses implications, puisque ces deux pays possèdent —respectivement— le deuxième et le troisième arsenal nucléaire de la planète, derrière les États-Unis eux-mêmes.”
    La Russie est la deuxième puissance nucléaire au Monde, La Chine possède peu, contrairement à la Russie de missiles capables d’atteindre les USA, sans parler de l’absence de bombardiers stratégiques et préstrategiques porteurs de l’arme nucléaire en Chine ainsi qu’une flotte de SNLE embryonnaire, dans le texte original il n’est nullement question du respectivement.


  32. Krokodilo Le 17 septembre 2014 à 13h41
    Afficher/Masquer

    Un article en anglais sur le même sujet, la modernisation militaire de la Russie et de la Chine et les implications pour les USA et l’équilibre du monde :
    http://www.thefiscaltimes.com/Articles/2014/09/16/Here-s-Proof-We-re-Losing-Arms-Race-Russia-and-China


  33. erde Le 17 septembre 2014 à 13h56
    Afficher/Masquer

    “’Ukraine s’ouvre pour Monsanto, les accaparements de terres et les OGM par Joyce Nelson ”

    Que voilà une information supplémentaire concernant la main mise des USA prédateurs sur tout ce qui touche au commerce et en particulier les manoeuvres de la fameuse “Monsanto”.
    Ce n’est pas un hasard si l’on retrouve cette multinationnale partout où sa va mal sur la planète.
    Après le complexe militaro industriel, les multinationales du pétrole et du gaz, la suite logique est l’industrie agro alimentaire qui désire sa part du gâteau.

    “Joyce Nelson

    11 septembre 2014
    A lire de toute urgence . Ignoré par la couverture médiatique grand public, le prêt de la Banque mondiale et le FMI a ouvert l’Ukraine à grandes percées entrepreneuriale , écrit Joyce Nelson. Les Conditions de prêt obligent le pays profondément endettés à à ouvrir aux cultures OGM et de lever l’interdiction sur la propriété foncière du secteur privé. Les Sociétés américaines jubilent devant la « mine d’or » qui les attend.Et pendant ce temps-là le groupe vert au Parlement européen vote pour le contrat d’association qui permet cela… José Bové et Eva Joly en tête… ”

    article complet sur
    http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/09/17/lukraine-souvre-pour-monsanto-les-accaparements-de-terres-et-les-ogm-par-joyce-nelson/


    • ioniosis Le 17 septembre 2014 à 16h17
      Afficher/Masquer

      le député européen FARAGE interpelle le parlement européen ,au sujet de la russie et l’ukraine.

      http://www.youtube.com/watch?v=lQzw1E6hdzM


      • NatKaz Le 17 septembre 2014 à 16h48
        Afficher/Masquer

        Merci Ioniosis,
        Plus j’écoute Farage, plus j’envie l’Angleterre capable de produire ce type d’animal politique.
        Son positionnement souverainiste allié à son côté tribun, qui laisse peu de place à la langue de bois, emmènent de plus en plus d’électeurs derrière lui. En comparaison, Mélanchon ou Le Pen n’ont pas encore atteint son efficacité de crédibilité fédératrice.
        Je n’ai pas creusé son programme, en particulier sa crédibilité économique, mais j’avoue qu’à ce jour, il semble représenter une illustration encourageante de ce qu’est capable de produire la démocratie en réponse aux maux politiques et économiques qui nous accablent.
        Je serai intéressée par des arguments contradictoires ou pas venant de contributeurs plus éclairés que moi à ce sujet.


        • jacqueline Le 17 septembre 2014 à 18h46
          Afficher/Masquer

          J’aime bien ses coups de gueule.

          Mais il est très libéral, ce qui convient à l’ Angleterre.


    • chios Le 17 septembre 2014 à 17h15
      Afficher/Masquer

      Olivier nous avait demandé, il y a bien longtemps, de lire des parties de l’accord d’association Ukraine, UE
      J’ avais fait un effort et lu quelques pages à l’époque et mis ça dans un dossier Ukraine, que j’avais intitulé ” Deep trade”, qui est l’équivalent mondialiste, pour moi, de “Deep state” des Empires, employés surtout pour la Turquie et les States, mais d’autres ne doivent pas être indemnes…

      Voici un copié collé de mes notes, un extrait de ce texte de 1200 pages

      development of and support for renewable energies in an economic and environmentally
      sound manner, as well as alternative fuels, including sustainable biofuel production, and
      cooperation on regulatory issues, certification and standardisation as well as on technological
      and commercial development; p.3

      EU/UA/en
      414
      2.
      The Parties will encourage and promote the exchange of experience on space policy,
      administration and legal aspects, as well as on industrial restructuring and the commercialisation of space technologies

      Cooperation could also cover the exchange of experience on the management of space
      research and science institutions, as well as the development of an environment conducive to
      research and the application of new technologies and adequate protection of the relevant
      intellectual, industrial and commercial property rights

      enhancement of cooperation at regional and international level, notably in the Black Sea
      context, and within multilateral organisations such as the United Nations Educational,
      Scientific and Cultural Organisation (UNESCO), the Organisation for Economic Cooperation
      and Development (OECD) and the Group of 8 (G8), as well as in the context of multilateral
      agreements such as the UN Framework Convention on Climate Change (UNFCCC) of 1992

      cooperation could include, inter alia, the training of journalists and other professionals from
      both the printed and electronic media, as well as support to the media (public and private), so as to reinforce their independence, professionalism and links with other
      European media in compliance with European standards, including standards of the Council of Europe.

      promoting modern and sustainable agricultural production, respectful of the environment and
      of animal welfare, including extension of the use of organic production methods and the use
      of biotechnologies, inter alia through the implementation of best practices in those fields;

      Quand j’ai lu cette aberration, la juxtaposition de
      “organic production methods”
      “use of biotechnologies” ne nous voilons pas la face, il s’agit, ea de organismes génetiquement modifiés, cad OGM
      Et les “best practices” implementation, n’est ce pas la même chose que le TINA?

      J’ai arrêté… pour des raisons d’équilibre psychique, dans les 1200 pages de ce traité, on a de quoi…QUOI???

      Il faudrait savoir, la Turquie a aussi signé ce traité, et je crois que ça ne leur a pas fait de tort, bien que depuis, ils ont trouvé d’autres voies de réalisation.

      Pourquoi toute cette dramatisation, cet engagement de l'”Europe”, au chevet de l’Ukraine?

      Des terres arables…les meilleures
      ET l’appropriation de ce know how russe, qui a d’autres carastéristiques, fiabilité, c’est solide , pas d’obsolescence, chez nous on répare, quand ça ne marche plus, bien sûr, la peinture n’est pas impec, mais ça marche et on répare et ça peut servir encore et encore…

      Une autre vision du monde, et l’UE veut s’en emparer.

      J’aurais dû mettre certains mots en gras, mais,chacun mettra les siens.


    • anne jordan Le 17 septembre 2014 à 19h16
      Afficher/Masquer

      oui , mais:
      http://fr.novorossia.today/au-coeur-de-l-actualit/rien-dire.html#.VBiHh21cTBo.facebook

      le FMI , n’a plus l’air trop enthousiaste pour mettre la main au porte monnaie , et Yats se fait taper sur les doigts.
      est ce un signe de désengagement ?


  34. zebulon Le 17 septembre 2014 à 14h21
    Afficher/Masquer

    je ne sais pas si on va échapper à la fin du monde
    mais en attendant on va pouvoir se détendre en écoutant les cassettes des interviews
    de macron economie

    le live d’europe 1 vers 8h 25 http://www.europe1.fr/direct-audio

    il va falloir faire appel à l’entraide de transcription pour comprendre les macronomics
    c’est du lourd :

    “on va continuer la réforme”
    “j’ai envie d’aider à avancer”
    “je vais ouvrir des fenêtres là où il en manque”
    “j’ai pas la réponse à tout”
    “il faut être transparent, il faut être clair”
    “y a pas une grande réforme, y a une série de petites réformes”

    “une loi pour créer de l’activité, pour le début de l’année prochaine” ( ou de l’autre :))

    “on ne fera rien qui ne soit perceptible par les gens”

    “je vais pas m’engager sur quelque chose qui ne dépend pas de moi”

    “le problème de la France , c’est d’abord elle même”

    “ensemble on fera de grandes choses”

    “on peut tout aborder”

    “y a pas de posture facile”

    “il va falloir être fort, être décidé et y aller”

    -*-*-*-*-*—————————————–
    21 jours, sans faire de vélo au touquet ( pas au fouquet’s)
    on est pas rendu… si on pédale pas
    -*-*-*-*-*—————————————–

    Et rien sur la confiance, étonnant


    • Nihil Le 17 septembre 2014 à 15h20
      Afficher/Masquer

      Sacré programme ! On est mieux informés du coup, si, si !
      Ma journée en est irradiée.
      Merci Zébulon.
      🙂


      • zebulon Le 17 septembre 2014 à 15h48
        Afficher/Masquer

        çà c’était le matin
        et l’après midi à l’assemblée les excuses en live
        http://www.franceinfo.fr/player ( flash 15h32)
        ” je ne m’excuserai jamais assez ..” de macronnerie
        http://www.europe1.fr/direct-audio ( flash de 15h)
        Alors contents les gad, on passe l’éponge ou le permis , faut voir.


        • perceval78 Le 17 septembre 2014 à 16h04
          Afficher/Masquer

          la video est la, il va falloir qu’il grandisse très vite le petit garcon, car sinon ca va être très dur, la politique est un art et on a le talent ou on l’a pas, a un poste aussi exposé ca peut faire très mal très vite, l’opposition fourbi déja ses armes
          =
          http://www.youtube.com/watch?v=8tNsalPz-p8
          =


    • zebulon Le 17 septembre 2014 à 17h24
      Afficher/Masquer

      “Ne pas désespérez billancourt”

      plutôt que de mentir toujours, et de mentir mal, nos apparatchiks de comptoir
      feraient bien de se mettre à bosser sérieusement et à parler moins souvent entre eux.

      les conversations avec le ripeur de leur quartier risquent de tourner court.

      En attendant prenez votre feuille d’impôts sur le revenu et son montant et trouvez le coefficient permettant de couvrir les frais de l’assistance annuelle d’un sénateur soit 86000 euros.

      diviser le par votre quotient familial

      déduisez en le nombre de contribuables de votre catégories qui devront contribuer pour assurer ce seul poste budgétaire,

      Allez au boulot , l’heure est grave, les réunions à 500 pour se faire confiance et s’excuser des aneries racontées sur europe 1, c’est pas déductible des journées parlementaires


    • Ardèchoix Le 17 septembre 2014 à 18h19
      Afficher/Masquer

      @zebulon
      Quand la voiture est sur le toit, j’ai moyennement confiance au conducteur .


  35. Romuald Le 17 septembre 2014 à 14h22
    Afficher/Masquer

    « Assurer une défense forte pour le futur » de la part du Pentagone assure la ruine complète de l’Europe. Des morts par millions (ou dizaines de) comme le laisse entendre Gorbatchev.
    Cela est confirmé par un autre auteur qui propose une solution avec l’ONU de Genève. Lisez “Carte sur table” :

    « Pour le futur du monde : ce que les hommes ne feront pas, Nous l’imposerons.
    L’humanité est malade de son système. Et si Nous laissons faire, il n’y a pas un homme qui en réchappera.
    Les monstres sont partout, ont tout phagocyté, si bien que les Justes et les Bons ne peuvent vaincre l’hydre sans Notre Aide. L’appeler de tous leurs vœux, de tout leur Être, est « Nous faire agir » rapidement et voir affluer l’Énergie du Changement.
    C’est cela que Nous attendons des hommes capables de Nous entendre.
    Plus vous serez nombreux plus vite Nous inverserons le processus et Réparerons les dégâts faits à la Terre et à l’humanité. Encouragez vos frères. C’est en groupe que le succès se fera.
    Vous joindre à Nous est Servir la Cause Juste, le Ralliement sur le Billat est la clé de la Victoire. C’est votre seule Chance du futur : … Le 17.09.2014 »

    « Oui, c’est la guerre bactériologique : la guerre pour que règne l’innommable. Il faut ouvrir les yeux et y remédier. »

    « CDF est ONG politique, éducative, spirituelle et apportant son soutien à L’ONU Genève qui l’a reconnue ONGs cette année 2014. »


  36. David D Le 17 septembre 2014 à 14h47
    Afficher/Masquer

    Désolé, je ne lis pas, je fais tellement mieux, ils devraient me prendre aux Etats-Unis Allo Nabila The USAnited King Kong ici Nabila BHL, je propose que nous puissance 1 nous entrions en guerre avec les puissances 2 à 127 pour les calmer un peu dans la compétition Nous les attaquerions tous en même temps
    Il faut se préparer à une attaque contre un ensemble de pays qui peuvent faire sauter quinze fois la planète, je propose de faire un concours national pour que quelqu’un nous propose son plan
    Nous pouvons raisonnablement sacrifier les populations et même les infrastructures de la côte est et de la côte ouest des Etats-Unis
    **
    Bon, allez, j’ai mieux à lire.


  37. Incognitototo Le 17 septembre 2014 à 14h53
    Afficher/Masquer

    Mais non, assez de catastrophisme, le Conseil de sécurité permanent de l’ONU ne laissera jamais faire ça… gloups… ce sont les mêmes qui décident de notre sécurité qui sont les plus susceptibles d’être des agresseurs… Y a vraiment un bug profond dans la façon dont est “organisé” ce Monde. 🙁

    Bon, faut que je retourne à la construction de mes caches…


    • jacqueline Le 17 septembre 2014 à 14h58
      Afficher/Masquer

      On est pas loin des six : Afghanistan, Irak, Ukraine, Libye, Syrie


  38. jacqueline Le 17 septembre 2014 à 15h06
    Afficher/Masquer

    Après les ” sans dents” , voici les “illettrés” ;

    C ‘est Macron qui vient de lâcher ça à propos des employés des abattoirs Gad !!!!!

    Une connerie par semaine depuis l’élection de Hollande.

    Il essaye de se rattraper en ce moment, mais le mal est fait.


    • perceval78 Le 17 septembre 2014 à 15h56
      Afficher/Masquer

      j’avais vu l’info @jacqueline mais j’avais pas fait le lien avec les sans dents et c’est vrai que quand on y pense c’est pas génial comme gaffe
      =
      http://www.letelegramme.fr/economie/chomage-macron-et-les-salariees-illettrees-de-gad-17-09-2014-10344556.php
      =


      • jacqueline Le 17 septembre 2014 à 16h06
        Afficher/Masquer

        Un député Mariton vient de lui répondre, pour lui montrer qu’il ne connait pas la réalité du terrain : Parmi les employées chez gad, beaucoup ont le bac , mais n’ont pas trouvé d’autre emploi.

        C ‘est la double peine !


        • perceval78 Le 17 septembre 2014 à 16h29
          Afficher/Masquer

          Franchement j’ai eu pitié de lui

          1) ca m’a fait penser aux jeunes officiers qu’on avait envoyé au front en 14 et qui se sont fait laminés le premier jour

          2) ne devrait on pas l’arrêter pour incitation à la révolution ?


          • Nihil Le 17 septembre 2014 à 17h38
            Afficher/Masquer

            “Quand les andouilles seront ministres c’est pas un strapontin qu’t’auras….”
            tiré de notre série Honteusement plagié de…


          • Van Le 18 septembre 2014 à 03h17
            Afficher/Masquer

            il me rappel une hôtesse de l’air qui explique les mesure de sécurité , ou bien un arbitre de ligue 1 .


    • Ardèchoix Le 17 septembre 2014 à 18h43
      Afficher/Masquer

      Sans dents et illettrés , bon tant qu’il dit pas alcooliques . Ou “les français sont des poivrots ” voilà qui est classe , va y Macron tu tiens le bon bout .


  39. Alain Audet Le 17 septembre 2014 à 15h18
    Afficher/Masquer

    Preuve supplémentaire qu’il se prépare quelque chose:

    Les usines d’armement militaire tournent à plein régime en Amérique du Nord si bien qu’il y a pénurie de munition pour le chasseur sportif partout sur le continent.

    ”Radio-canada”


  40. NiFuNiFa Le 17 septembre 2014 à 15h37
    Afficher/Masquer

    “La logique des pressions combinées de la hausse des coûts et des déploiements militaires croissants est inexorable, cependant cela signifie que la classe dirigeante américaine devra à plus ou moins court terme se diriger vers une certaine forme de conscription, même au-delà du projet économique actuel dans lequel les plus pauvres des travailleurs sont enrôlés comme « volontaires » de manière disproportionnée.”

    J’ai bien relevé le “de manière disproportionnée” à propos de l’enrôlement des travailleurs pauvres, il serait intéressant d’avoir la distribution des CSP au sein de l’armée US en comparaison de la distribution de ces CSP au sein de la société tout court.

    Ça m’a remis une petite chanson en tête :

    System Of A Down – BYOB (Bring Your Own Bombs)

    https://www.youtube.com/watch?v=zUzd9KyIDrM

    Why do they always send the poor?

    Barbarisms by Barbaras
    With pointed heels.
    Victorious victories kneel
    a brand new spanking deals
    Marching forward hypocritic and hypnotic computers
    You depend on our protection yet you feed us lies from the tablecloth

    Everybody’s going to the party, have a real good time
    Dancing in the desert blowing up the sunshine

    Kneeling roses disappearing into Moses’ dry mouth
    Breaking into Fort Knox stealing our intentions
    Hangars sitting dripped in oil, crying, “Freedom!”
    Handed to obsoletion still you feed us lies from the tablecloth

    Everybody’s going to the party, have a real good time
    Dancing in the desert blowing up the sunshine
    Everybody’s going to the party, have a real good time
    Dancing in the desert blowing up the sunshine

    Blast off, it’s party time
    And we dont live in a fascist nation
    Blast off, it’s party time
    And where the fuck are you?

    Where the fuck are you?
    Where the fuck are you?

    Why don’t presidents fight the war?
    Why do they always send the poor?
    Why don’t presidents fight the war?
    Why do they always send the poor?
    Why do they always send the poor?
    Why do they always send the poor?
    Why do they always send the poor?

    Kneeling roses disappearing into Moses’ dry mouth
    Breaking into Fort Knox stealing our intentions
    Hangars sitting dripped in oil, crying, “Freedom!”
    Handed to obsoletion still you feed us lies from the tablecloth

    Everybody’s going to the party, have a real good time
    Dancing in the desert blowing up the sunshine
    Everybody’s going to the party, have a real good time
    Dancing in the desert blowing up the sun

    Where the fuck are you?
    Where the fuck are you?

    Why don’t presidents fight the war?
    Why do they always send the poor?
    Why don’t presidents fight the war?
    Why do they always send the poor?
    Why do they always send the poor?
    Why do they always send the poor?

    Why do they always send the poor?
    Why do they always send the poor?
    Why do they always send the poor?
    They always send the poor
    They always send the poor


    • pikpuss Le 17 septembre 2014 à 20h56
      Afficher/Masquer

      Engager des travailleurs pauvres dans l’armée, en promettant à ceux qui n’ont pas la nationalité américaine de devenir citoyen peut en tenter plus d’un… mais on n’est plus en 44 pour achever le travail fait par des Russes qui avaient déjà sacrifié des millions d’hommes. En face il y a des millions de véritables combattants pétri de haine religieuse ou ethnique, voire des deux. Les élites américaines devraient effectivement sacrifier, pour la première fois de leur histoire, des millions voire des dizaines de millions d’hommes… Le peuple américain gavé de consommation et de divertissements débiles, n’a absolument pas le ressort culturel et patriotique pour consentir à un tel sacrifice. Quant à leur technologie militaire, avec ce qu’il vient de se passer en Mer Noire ( événement qui a un retentissement énorme au sein des élites militaires américaines ), elle ne pourra que se retourner contre le peuple américain mais ne pourra conquérir l’autre moitié de la planète dont les élites veulent justement s’affranchir de la tutelle américaine. Il reste à parier que les élites européennes seront balayées dans la foulée. Un président qui n’a plus que 15% d’opinions favorables ne peut plus s’appuyer sur rien. Il reste à souhaiter que nos dirigeants ne sombrent pas dans la folie pour se maintenir au pouvoir au prix d’une guerre qui nous anéantirait tous. C’est tout ce qu’il leur reste.


      • Perekop Le 18 septembre 2014 à 00h03
        Afficher/Masquer

        13%, pas 15 % Cela baisse presque de jour en jour ! On a du mal à suivre. Quo non descendam, pour paraphraser l’autre. Et c’est un président pareil, Ectoplasmus des Pays-Bas, qui se permet, en notre nom, de condamner la Russie et d’ignorer les milices nazies qui défilent à Kiev.


  41. zarnunsen Le 17 septembre 2014 à 15h53
    Afficher/Masquer

    Il peut être utile de lire ce que dit le rapport P 55 dans la partie consacrée à la posture stratégique des USA, cette partie resitue la stratégie militaire dans le cadre de ce qu’ils est convenu d’appeler la grande politique ou la stratégie générale.

    “The growing gap between the strategic objectives the U.S. military is expected to achieve and the resources required to do so is causing risk to accumulate toward unacceptable levels. There are many tools the United States uses to reduce risk and execute its foreign and national security policy. Among these are “soft” power tools, including diplomacy, economic and trade relations, foreign aid, humanitarian assistance, and partnerships with other nations for common goals. All of these are important, but they cannot be fully effective unless they operate in concert with a robust capability to deter or defeat aggression against the United States or its allies abroad.”


  42. fergile Le 17 septembre 2014 à 16h01
    Afficher/Masquer

    Ainsi la seule solution serait un “programme révolutionnaire socialiste et internationaliste”?
    L’auteur propose donc exactement le même programme que celui auquel il est censé s’opposer.
    Il faudra bien un jour constater que le marxisme est l’ennemi du genre humain et que l’internationale socialiste est, avec les trois monothéismes d’Abraham, la pire idéologie jamais imposée sur cette terre.


    • anne jordan Le 17 septembre 2014 à 18h50
      Afficher/Masquer

      que voulez vous dire , @fergile ?
      l’auteur de cette phrase typiquement marxiste n’est pas , que je sache , l’auteur du plan diabolique présenté !
      à moins que vous sous entendiez que l’internationalisme révolutionnaire est , lui aussi , en train de vouloir noyer la planète sous les bombes … ?


  43. chatard Le 17 septembre 2014 à 16h11
    Afficher/Masquer

    Quel est le mobile d’un comportement aussi belliqueux? Je ne crois pas un instant à une menace terroriste et au choc des civilisations. Il reste:

    – la volonté de s’accaparer les ressources naturelles dont le stock est décroissant.
    – choisir la guerre pour “effacer” une dette colossale et relancer une économie à bout de souffle. Chaque crise du capitalisme américain va aboutir à une guerre ama.


    • Ardèchoix Le 17 septembre 2014 à 18h30
      Afficher/Masquer

      @chatard
      Entendu sur le doc “la guerre en couleurs” à la fin de la guerre 39 45 . L’usine Ford qui fabriquait les bombardiers , en sortait un toutes les heures, taille de l’usine 2kms.


    • bric-a-brac Le 17 septembre 2014 à 18h31
      Afficher/Masquer

      certainement un peu des deux, ce n’est pas avec le gaz de schiste des US qu’ils vont relancer la croissance dans leur pays

      Pour la dette, il n’y a que la guerre qui permet d’effacer la dette pour celui qui est vainqueur
      Donc, une chance sur deux

      Pour le reste, après tous les commentaires lus sur cet article, je pense que tout le monde a compris enfin sur ce blog, que le nouvel ordre mondial a pris un coup dans l’aile.

      On a bien toute les guerres qui sont déclenchées pour régionaliser les pays souverains, comme prévu depuis plus de cent ans. En Europe, c’est à peu près facile, on a que des glandus à la botte de l’OTAN, FMI, USA, ONU
      Mais dans les pays d’orient, c’est compliqué et dans les pays eurasiens, c’est encore plus compliqué.

      Ils sont de plus en plus pressé parce que maintenant, ils viennent de comprendre que les médias traditionnels n’ont presque plus de pouvoir sur le peuple d’internaute dans le monde entier


      • Chris Le 17 septembre 2014 à 20h16
        Afficher/Masquer

        Sans compter le prochain budget US à voter…


  44. CNR.sans.S Le 17 septembre 2014 à 16h12
    Afficher/Masquer

    Si les plans de Washington vous n’aimez pas alors boycottez un maximum les USA !


    • ioniosis Le 17 septembre 2014 à 16h26
      Afficher/Masquer

      oui et a l’europe aussi , certains français résistent , sylvain baron , du journal poil à gratter, en est

      une figure de proue .

      /www.youtube.com/watch?v=2LeDlExjMxk


  45. David D Le 17 septembre 2014 à 18h08
    Afficher/Masquer

    Le présent billet et le précédent me font réagir
    Un certain nombre d’articles compare la situation actuelle en Ukraine à d’autres antérieures, soit la guerre froide, soit l’une des deux Guerres Mondiales
    Ici, un rapport prétend traiter de l’avenir de l’organisation militaire américaine

    Dans le cas des comparaisons, tout est faussé
    Ce qui est comparé, c’est qu’un pays est en conflit avec un autre On dira qu’on retrouve dans la comparaison l’opposition entre l’ouest et l’est, etc
    Mais très souvent la seule solidité de la comparaison, c’est qu’un pays est en conflit avec un autre, et peu importe que l’un soit à droite, l’autre soit à gauche sur la carte, ou que l’un soit au-dessus, l’autre en-dessous, puisque ce n’est qu’une conséquence matérielle du fait qu’il y a un conflit
    Evidemment, l’intérêt de telles comparaisons, c’est de caractériser les protagonistes Le belligérant qui est à l’ouest est toujours tels qu’en lui-même, on peut voir ses erreurs du passé, et pareil pour le belligérant qui est à l’est
    Toutefois, au plan militaire, celui des batailles à envisager, déjà là les comparaisons ne tiennent pas
    L’Ukraine, théâtre des opérations, cela ne ressemble à aucune guerre antérieure
    Lors de la Seconde Guerre Mondiale, même en se concentrant sur les seules batailles entre allemands et soviétiques au sud avec des points chauds à Kiev, Kharkov et Stalingrad, tout cela ne saurait se comparer imperturbablement en trouvant des équivalences en veux-tu en voilà, ni au plan des intérêts stratégiques économiques dans le conflit
    Dans une guerre, n’en déplaise à Clausewitz, il faut aussi se pencher sur les raisons d’un pays de faire la guerre ou sur la réputation qu’entraîne un pays après soi Lors des deux guerres mondiales, nous avons le cas de pays qui passent d’un camp à un autre, l’Italie ou la Finlande par exemple
    Il faut aussi considérer soit au plan d’un pays, soit au plan d’une armée, que leurs triomphes n’ont de sens que si les victoires apportent un avantage réel et que si la réussite concerne l’ensemble des armées ou des pays alliés dans un conflit
    Bref, je pourrais multiplier les considérations, mais on ne peut pas plaquer l’analyse d’un conflit passé sur celle d’un conflit actuel L’appréciation ne se fait pas à l’aide d’un état-major en chambre à la Clausewitz, elle se fait à l’aide d’une appréciation la plus pointue possible des données concrètes et avec une volonté de bien se représenter toutes les données du problème, de ne négliger aucune partie
    On peut vaguement comparer les erreurs d’appréciations logistiques de Napoléon et de l’armée allemande en 40-45 sur le front russe, ce qui au passage montre que les analyses à la Clausewitz négligent la réalité opérationnelle de la guerre, mais les comparaisons ne vont pas très loin
    Et avant de passer au plan politique, j’en viens à ce rapport du présent billet
    Le texte Ensuring a strong defense for the future (dont je n’ai lu que de minces extraits) n’est qu’une illustration parmi d’autres de propos généraux assez pauvres Au lieu de faire la guerre à un seul pays, faire la guerre à plusieurs, ça ne veut rien dire En 40-45, les allemands faisaient la guerre sur plusieurs fronts, à l’ouest, à l’est, en Méditerranée
    Il n’y a rien de nouveau sous le soleil, si ce n’est que après les documentaires historiques où très souvent on entend des phrases du genre “si l’Allemagne avait fait ceci, elle gagnait la guerre” on voit qu’à Washington certains joueurs de jeux de tanks en ligne rêvent de mener une aussi belle guerre contre le monde à la nouvelle échelle américaine
    Mais ce rapport n’est qu’un tissu de phrases creuses Au lieu de la guerre un contre un, il y a aussi la guerre un contre deux, mais comme nous pensons vite nous envisageons déjà la guerre un contre quinze
    Il faut bien se pénétrer de la vacuité de ces phrases si on peut dire, car effectivement c’est édifiant
    Et en même temps c’est révélateur d’un paradoxe, car ce rapport prône finalement l’intérêt de la réflexion stratégique optimale Il faut tenir compte des enjeux opérationnels, de ce qu’il est possible ou non de faire, mais tout cela est servi dans une bouillie de phrases creuses qui ne cherchent pas vraiment à fixer des limites On a simplement l’affirmation pas très futée qu’on peut tout faire jusqu’à du un pays nucléaire contre quinze pays nucléaires, mais on ne dit pas comment
    C’est un tel flagrant amateurisme qui n’a sans doute pas vu venir la résistance armée du Donbass soudainement armé de chars et capable de contenir l’armée ukrainienne
    L’arrogance de ces rapports américains nient les orientations stratégiques qu’ils affichent contradictoirement
    Le problème des penseurs militaires américains, c’est que justement ils ne sont ni professionnels, ni stratégiques
    Qui plus est, un pays qui a la puissance nucléaire, le problème se définit comme suit Il peut s’agir d’un petit pays facile à mater sur le terrain, mais on ne pourra jamais le vaincre totalement, car si les choses vont trop loin pour ce pays, il ne sera pas possible de l’empêcher de faire un dégât suprême avec l’arme atomique
    Désolé pour l’Amérique, mais il n’y a pas d’analyse en-dehors de ce cadre

    Au plan politique, les comparaisons avec le passé ou de tels effets d’annonce sur les dangers potentiels de pays dans le monde sont également inévitablement erronés
    D’abord, tout le monde y pense Politiquement, les pays évoluent et le pays dangereux d’hier peut devenir le pays raisonnable d’aujourd’hui, et vice versa
    Mais, il y a une autre considération à avoir, celle du danger d’être aveuglé par nos conceptions a priori
    Dans les conflits du passé, les cours d’Histoire que nous avons reçus ne sont pas désintéressés et même quand ils sont désintéressés ils ressassent des informations erronées de personnes intéressées
    Ni les militaires, ni les historiens, ni les pays, ni les dictatures, ni les démocraties, ni les américains, ni les nazis, ni les communistes ne sont sincères quand ils racontent la guerre qu’ils ont vécu, car déjà ils ont des choses à justifier. Ensuite, même s’ils peuvent se vouloir scrupuleusement honnêtes, ils analysent le conflit à l’aune de ce qu’ils observent à partir de leur camp, qu’ils le soutiennent ou non Les raisonnements des parties neutres ou adverses sont réadaptés à ce qu’ils considèrent comme l’essentiel du conflit, car c’est à leurs yeux ce qui a fait qu’ils se sont retrouvés dedans
    Après, il y a les idéologies et les postures intellectuelles, puis les projections a posteriori de gens du vingt-et-unième siècle dont les préoccupations doivent à tout prix réinterpréter l’Histoire
    Bref, il faut en revenir aux fondamentaux sur la situation actuelle, et rester le plus concret possible Ce sera mieux que tout ce réservoir de comparaisons avec ce qu’on pense du passé et que tout ce ramassis de spéculations sur les possibles du futur


  46. yt75 Le 17 septembre 2014 à 18h55
    Afficher/Masquer

    Merci pour ce document, pas eu le temps de tout lire, mais en cherchant sur “energy” et “oil”, on trouve :

    “Growing U.S. energy self-sufficiency: The dramatic increase in oil and natural gas
    production in the United States could potentially provide the United States with a
    strategic competitive advantage within the next decade. The United States will import
    less and potentially become a net exporter of energy resources by 2030. Regardless of
    how much or how little oil the United States imports in the future, America will retain a
    strong interest in the continued stability of the global oil market since the global economy
    itself remains dependent on oil prices. For this reason, regardless of growing U.S. energy
    self-sufficiency, it will still be necessary for U.S. military forces to help ensure that
    global energy flows across and between regions are secure and uninterrupted to prevent
    large-scale supply disruptions with global energy price effects and to assure our allies and
    partners who remain dependent on these sustained energy flows.”

    et :

    Toujours le même refrain pour noyer le poisson …
    Rappelons que les US sont toujours importateurs numéro 1 de pétrole (et toujours importateur net de gaz).
    Même si de fait il fore comme des fous (autour de 60% des équipements de forage –mondiaux–, opèrent aux US).

    Un billet récent de Matt Mushalik :
    http://crudeoilpeak.info/us-shale-oil-growth-covers-up-production-drop-in-rest-of-world?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=us-shale-oil-growth-covers-up-production-drop-in-rest-of-world

    Et pour rappel les dernières (ou presque) prévisions de Laherrère :
    http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopic.php?t=28903&p=348020

    Il serait vraiment extrêmement URGENT de réaliser que le “pic de production” (cad le maximum de débit) US a eu lieu en 1970 (fin de l’année) , voir en fin de post :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/06/bataille-et-lenergie/

    Le degré de somnambulisme de l’époque à ce sujet est vraiment impressionnant.


    • languedoc 30 Le 17 septembre 2014 à 23h08
      Afficher/Masquer

      Mais les Russes disent, que les événements d’Ukraine ont été provoqués pour les évincer du Marché européen, afin que les étasuniens prennent leur place. Les EU ont-ils oui ou non du pétrole et du gaz à vendre à l’Europe et, peuvent-ils en vendre suffisamment pour remplacer les russes? J’avoue que je n’y comprends plus rien.


      • yt75 Le 18 septembre 2014 à 07h49
        Afficher/Masquer

        Non, ils n’en ont pas, et cela même selon les chiffres de leurs agences officielles.
        Pétrole : ils sont importateurs numéro 1, certes il y a le boom du pétrole de schiste (qui commence à sérieusement s’essouffler), mais :
        – les US sont toujours en dessous de leur prod de 1970
        – Il s’agit de pétrole beaucoup plus cher à extraire (le prix du baril actuel est à peine suffisant), beaucoup de dettes, des caractéristiques bullesques.
        – Pour le gaz ils sont presque à l’équilibre, mais là aussi le boom du schiste s’essouffle et caractéristiques financières difficiles.

        Mais pour les producteurs, ouvrir à l’export ne peut être que bénéfique pour faire monter le prix sur le marché US domestique.

        Voir par exemple :
        http://ourfiniteworld.com/2014/03/31/the-absurdity-of-us-natural-gas-exports/

        Par contre les US (et majors pétrole et gaz) sont clairement intéressée à ce que la Russie soit “ouverte” pour pouvoir opérer et exporter les technos associées (ce qui est déjà plus ou moins le cas).

        Mais la Russie n’est pas un “puis sans fond non plus” : à son max de prod de pétrole actuellement a priori, maximum pour le gaz autour de 2020 ou 30.


  47. anne jordan Le 17 septembre 2014 à 19h10
    Afficher/Masquer

    1 pourquoi mon post sur la remontrance du FMI à Yatseniouk a t il été supprimé ?
    c’est pourtant en lien avec la confusion ambiante :
    http://fr.novorossia.today/au-coeur-de-l-actualit/rien-dire.html#.VBiHh21cTBo.facebook
    et il est savoureux de lire la prose de Lagarde , s’adressant au quémandeur …
    2 pourquoi ne puis je ouvrir l’article de ” les Crises ” sur les ” Hommes venus du Nord ” ?
    il y a deux heures que j’essaye, en vain …
    suis je la seule ?


    • anne jordan Le 17 septembre 2014 à 22h31
      Afficher/Masquer

      ok , cher modérateur ! j’avoue avoir survolé trop vite les commentaires !
      mea culpa… mais pour l’article des ” CRISES ” dont mon serveur refuse la lecture ? ‘(page Web introuvable ????)


  48. interlibre Le 17 septembre 2014 à 19h15
    Afficher/Masquer

    Les US sont ce qu’ils sont mais croire une seconde que leurs plans pourraient se dérouler tel que décrit, j’y crois pas du tout. Cela fait aussi parti de la folie des dirigeants mégalos de s’imaginer infaillible.
    Pour faire cela il faudrait que les US deviennent ouvertement fasciste dans leur pays et commencer à emprisonner et faire disparaître (de manière industrielle) les voix qui ne manqueraient pas de s’élever contre une tel bêtise. Avec le nombre d’armes par habitants il faudrait déjà éviter une guerre civile. Sans compter que pour faire leurs petites guéguerres il faut des ressources qu’ils n’ont pas sur leur territoire. Sans compter sur la pleutrerie des dirigeants des pays “alliés” avec eux. La menace la plus proche pour un dirigeant qui trahit son peuple ca reste justement le peuple qui pourrait le raccourcir très rapidement, plus rapidement que la CIA ou un organisme non identifié…Sans compter l’économie mondiale qui fonctionne aussi bien que l’Astrologie. De plus je vois mal les dirigeants du monde faire les autistes si ils commencent à utiliser des armes nucléaires.
    Bref, je pense que le système s’écroulera avant qu’ils aient les moyens de mettre en place leurs délires.


    • Grognard Le 17 septembre 2014 à 22h09
      Afficher/Masquer

      ” en raison des coûts croissants, les armes de pointe conçues par la défense nationale peuvent à un certain niveau entraîner un effondrement économique. Les Etats-Unis peuvent suivre l’Union Soviétique et mordre la poussière à leur tour en finançant une coûteuse révolution dans les affaires militaires.

      Les auteurs citent à l’appui les sommes extraordinaires investies dans le programme de bombardier furtif B-2, les montants encore supérieurs dépensés pour le programme de chasseur furtif F-22. Le fardeau financier pèse lourdement sur les Etats-Unis, et même davantage sur d’autres pays. Seule une nation aussi riche que les Etats-Unis peut se permettre des armes extrêmement chères pour les utiliser ensuite sur des cibles peu coûteuses, déclarent-ils. Mais même les Etats-Unis ont leurs limites. L’effondrement de l’empire soviétique n’a pas déclenché un vacarme bruyant, mais plutôt le sifflement d’une fuite d’air. Cela pourrait être la destinée ultime des Etats-Unis.”

      Extrait d’une “fiche de lecture” de: La guerre au-delà des règles.
      Par les colonels Qiao Liang et Wang Xianghui.

      Texte original: Ming Zhang, “War Without Rules”, Bulletin of the Atomic Scientists, November/December 1999
      Traduction et réécriture: Cap Ludovic Monnerat

      http://www.checkpoint-online.ch/


    • erde Le 17 septembre 2014 à 23h26
      Afficher/Masquer

      http://www.crashdebug.fr/index.php/dossiers/2496-fema-600-camps-de-concentration-aux-etats-unis

      “Pour faire cela il faudrait que les US deviennent ouvertement fasciste dans leur pays et commencer à emprisonner et faire disparaître (de manière industrielle) les voix qui ne manqueraient pas de s’élever contre une tel bêtise. ”

      Ils n’en sont pas loin du fascisme y a qu’à voir le lien ci-dessus


  49. RARE Le 17 septembre 2014 à 19h56
    Afficher/Masquer

    Je crois qu’il convient de raison garder comme disait un ancien président. Ce que nous avons là est un document de travail pas une volonté gouvernementale. Ensuite, il semble bien que les USA aient pris finalement un retard considérable sur la Russie en matière militaire (d’après même certains liens donnés plus haut). Conséquence: le complexe militaro-industriel pousse des hauts cris pour avoir un budget beaucoup plus élevé. On en vient à se demander si les différents problèmes “terroristes” n’ont pas été créés ou au moins “catalysés” par les groupes de pressions américains, CIA en tête, indépendamment du pouvoir politique, dans ce même but, c’est-à-dire pour conduire à des décisions financières avantageuses, le reste étant du pipeau pour emporter la décision (notamment la 3° guerre mondiale que les USA ne peuvent de toute façon pas actuellement gagner de façon conventionnelle). Ca expliquerait ainsi d’une part la création d’un méchant bien pratique (la Russie, l’Ukraine n’étant qu’un élément déclencheur perdant ensuite tout intérêt pour l’occident: si c’est cela elle est bien à plaindre, et la position russe s’expliquerait alors parfaitement) et le le sens unique (politiquement aberrant mais financièrement explicable) du comportement des dirigeants américains (on peut comprendre leur panique si des experts américains leur disent que militairement les USA sont en perdition et qu’il faut des fonds considérables pour améliorer l’armement et combattre tous ces méchants qui les entourent et qui en veulent à la vertu de l’Amérique: la preuve avec l’EI, la Syrie, l’Iran, mon c. oh pardon ça m’a échappé).


  50. Chris Le 17 septembre 2014 à 20h37
    Afficher/Masquer

    Voilà qui pourrait justifier le silence des Malais à la parution du rapport sur le crash du MH-17 :
    http://www.wsws.org/en/articles/2014/09/16/mala-s16.html
    “Malaysia offerts its facilites for us spy planes”
    Silence et coopération militaire contre un renflouement de sa compagnie nationale ?



Charte de modérations des commentaires