(Billet du 24 février 2016) Retour sur le patrimoine d’Emmanuel Macron. La presse refuse à l’évidence de traiter ce problème sérieusement.

Cette nouvelle analyse fait suite à ce premier billet, fondé à l’époque sur les révélations du Canard Enchaîné du 1er juin 2016 – M. Macron refusant toujours de répondre aux questions précises. J’ai donc développé dans ce billet plus précisément les choses, tout en sachant que, si les ordres de grandeur sont très clairs, il reste des détails à préciser pour préciser cette étude, que seul M. Macron peut donner.

Je rappelle enfin que ce blog est apolitique, et ne vise personne en particulier. Il cherche simplement à jouer un rôle de vigie citoyenne et à organiser du débat participatif pour faire avancer la recherche de la Vérité.

Série : Le Phénomène Macron…

Sommaire

0. Résumé pour ceux qui ne veulent pas tout lire 🙂

Ce billet est très dense et complet. Il montre au passage la différence de traitement qu’il est possible de faire dans l’analyse des deux déclarations de patrimoine de vingt lignes de M. Macron, selon que l’on souhaite être exhaustif (comme ici) ou selon qu’on soit un grand titre de presse.

Si vous ne voulez pas tout lire, je résume mes principales questions à M. Macron ici :

  1. M. Macron, vous avez gagné (surtout chez Rothschild) ≈ 2,7 millions d’euros bruts entre 2011 et 2013, soit ≈ 1,4 million d’euros nets après impôts. Vous déclarez un patrimoine quasi nul en 2014. Cela signifierait une dilapidation d’environ 1 SMIC PAR JOUR durant 3 ans. Votre porte-parole a indiqué que vous aviez « pas mal dépensé ». Pourriez-vous vous expliquer, et justifier la réalité et la composition de ces dépenses ? (Question 2)
  2. M. Macron, en 2007, à 30 ans, vous décidez d’acheter un appartement. Vous gagnez alors environ 40 000 € par an, et n’avez guère d’apport personnel. Vous choisissez un appartement de 83 m² à Paris à 890 000 €, soit un investissement de plus de 1 000 000 € avec travaux et frais de notaire. En théorie, cela signifie donc aux taux d’intérêts de 2007 plus de 40 000 € de simple charge d’intérêts par an. Pourquoi un tel choix aussi disproportionné avec vos revenus ? (Question 4)
  3. M. Macron, pour financer votre achat, vous empruntez en 2007 selon vos déclarations au JDD 550 000 € à votre ami multimillionnaire, le regretté Henry Hermand, et 400 000 € au Crédit Mutuel. Le tout avec 40 000 € de revenus annuels. Comment les avez-vous convaincus – surtout la Banque – que vous auriez un jour assez d’argent pour les rembourser ? Saviez-vous  donc que vous deviendriez associé-gérant chez Rothschild 5 ans plus tard ? (Question 5)
  4. M. Macron, sans le prêt de 550 000 € sans intérêts à débourser (seulement en 2022) de votre ami multimillionnaire, le regretté Henry Hermand, vous n’auriez jamais pu acheter votre appartement en 2007. Êtes-vous intervenu à l’Élysée ou à Bercy sur des affaires le concernant lui ou son secteur d’activité (immobilier, start-up, presse…) ? (Question 6) 
  5. M. Macron, vous déclarez avoir acheté en 2007 votre appartement 960 000 € avec travaux. Vous avez estimé vous-même votre appartement 935 000 € en 2014. Comme le souligne le Canard enchaîné, les prix ont augmenté de 33 % dans votre quartier durant ces 7 ans. Vous avez indiqué au Canard enchaîné avoir “acheté cher“. “Acheter cher”, ici, ce serait donc avoir payé au moins 250 000 € de trop pour un appartement qui n’était en plus pas du tout dans vos moyens de l’époque.  Pourriez-vous donc nous expliquer pourquoi vous êtes un des très rares Parisiens en moins-value dans cette période ? (Question 9)
  6. M. Macron, vous passez chez Rothschild d’une rémunération en rythme annuel de 137 000 € en 2009 à 2 600 000 € en 2012. Une telle progression salariale est-elle fréquente ? Puisque vous avez apparemment dilapidé presque tout cet argent en 3 ans, pourquoi avoir quitté Rothschild en 2012 ? Êtes-vous censé y revenir si vous perdez en avril ? (Question 11)
  7. On lit sur le site du magazine Capital (06/11/2014) que vous auriez appelé en 2013 la rapporteure PS du projet de loi  de séparation des banques « plusieurs fois pour lui demander de retirer deux amendements non favorables à [vos] amis banquiers. Elle avait fait la sourde oreille. » Pouvez-vous nous confirmer ces faits et vous en expliquer ? Pouvez-vous nous confirmer qu’ils n’ont aucun lien avec la question précédente ?  (Questions 12 et 25)
  8. Selon vos déclarations au JDD, vous gagnez 1 500 000 € après impôts chez Rothschild essentiellement en 2011-12. Il semble bien que mi-2012, vous empruntiez 200 000 € de plus au Crédit mutuel. Est-ce vrai ? Pourquoi augmenter votre endettement bancaire dans ces conditions, surtout d’un tel montant ?  (Question 13)
  9. M. Macron, malgré vos plantureux revenus, vous empruntez au Crédit Mutuel le 23/11/2011 “350 000 € pour des travaux dans la résidence secondaire” – qui appartient à votre épouse. À quoi correspondent ces gigantesques travaux ? N’est-ce pas un peu excessif, surtout quand on a apparemment déjà du mal à se désendetter ? (Question 16)
  10. M. Macron, un LDD de 40 000 €, c’est une possibilité réservée aux anciens ministres ? Pour les autres personnes, c’est normalement limité à 12 000 €, non ? (hors intérêts capitalisés) Est-ce une erreur de saisie dans votre déclaration ? (Question 18)
  11. D’après le site du tribunal de commerce, votre association de financement aurait un code d’activité NAF 6622Z, qui est celui des Agents et courtiers d’assurance. Est-ce une simple erreur de plus ? (Question 23)
  12. M. Macron, vous avez certifié avoir acheté : 1/ 40 000 € 2/ une Volkswagen EOS en 2005 (à 28 ans) 3/ d’occasion 4/ que vous avez estimée à 6 000 € en 2014. Or 1/ la VW EOS n’est commercialisée qu’à partir de 2006 2/ mi-2006, le modèle le plus cher neuf vaut 36 000 € 3/ la plupart des modèles de 2006 valent 10 à 12 k€ en 2014 4/ 40 000 € semblent être supérieurs à votre rémunération annuelle 2005. D’où vient le souci ? Estimez-vous important qu’un ministre remplisse avec soin les 20 lignes de sa déclaration pour que les citoyens puissent exercer un contrôle démocratique ?

Question bonus : M. Macron, que pensez-vous de cette déclaration de Charles de Gaulle ? « Mon seul adversaire, celui de la France, n’a jamais cessé d’être l’Argent. » [Charles de Gaulle, 11 décembre 1969, discussion avec André Malraux, cité dans Les chênes qu’on abat, Gallimard)

================================================

AVERTISSEMENT: On prendra donc les analyses avec prudence. Il s’agit simplement d’aiguillonner les journalistes pour qu’ils creusent eux-mêmes ces questions, et enquêtent enfin sérieusement sur ce sujet qu’ils laissent de côté depuis 8 mois. 

Je compléterai / modifierai au mieux, en fonction des retours que fera M. Macron ce qui n’est qu’un premier jet, afin que les lecteurs spécialistes puissent réagir et nous aider à améliorer l’étude – objet même de cet espace d’échange participatif qui ne prétend détenir aucune vérité.

Les conclusions à ce stade sont simples :

  • primo, il se confirme qu’Emmanuel Macron a bien consommé (et pas pas seulement dépensé – bref l’argent a été “claqué”, ou donné) en moyenne un SMIC par jour durant 3 ans. Ce qui est parfaitement légal au demeurant ; il ne s’agit pas de remettre en question l’honnêteté de M. Macron, mais simplement de comprendre comment a géré ses propres affaires quelqu’un qui demande à gérer le pays ;
  • de nombreuses autres questions, importantes, se posent sur ses choix financiers, et méritent des réponses d’Emmanuel Macron, afin de comprendre sa relation à l’argent. J’en pose 25 pour illustrer, sans prétendre être exhaustif.

Bref, aux journalistes d’agir, désormais.

I. Retour sur notre analyse du Patrimoine Macron l’été 2016

Par ailleurs, M. Macron a évidemment droit au respect de sa vie privée en général, mais les informations tendant à éclairer ses motivations, son rapport à l’argent, ses capacités de gestion, ses relations, son éthique, son caractère ne peuvent être balayées d’un revers de la main, quand on brigue la magistrature suprême. Savoir si une personne qui veut gérer le pays a bien géré sa vie n’est pas anecdotique pour moi. Le reste – y compris les sales rumeurs personnelles qui sont sorties sur M. Macron -, elles, doivent être balayées. Dernier point, oui on parle d’argent privé et pas d’argent public ; mais encore faut-il que l’argent privé l’ait été légalement (je n’ai aucun doute sur ce point concernant M. Macron) mais aussi éthiquement (c’est-à-dire qu’il doit être ni plus ni moins la simple contrepartie du travail fourni durant la période rémunérée).

Petit rappel pour commencer. Le 1er juin 2016, l’indispensable Canard Enchaîné faisait les révélations suivantes (Source) :

Bref :


Par conséquent, très étonné par le refus de M. Macron de répondre aux questions du Canard enchaîné (ce n’est jamais très bon signe), et, plus encore, par le manque de curiosité de la presse, j’ai décidé d’analyser le patrimoine d’Emmanuel Macron, et d’en faire un billet ; devant tant de cachotteries, je le fais évidemment très sérieusement, mais j’utilise un ton un peu gouailleur.  L’article se diffuse un peu en juin, avant de “buzzer” très fortement en janvier-février, et d’atteindre le record de 180 000 vues.

Comme c’est une analyse finalement assez simple (regardez vous-même à quoi ressemble la déclaration de patrimoine – 19 lignes !), cela montre déjà qu’il y a un souci avec les médias, car il leur aurait été assez facile de faire la même chose – d’autant que certains ont prétendu avoir enquêté sérieusement.

La conclusion du billet précédent est qu’il me semblait y avoir un problème avec le patrimoine de M. Macron, ou plutôt qu’il était hors normes : il avait gagné vraiment beaucoup d’argent chez Rothschild mais en 2014 avait un patrimoine rachitique, voire, selon mes premières estimations, légèrement négatif – en tout cas disons vraiment faible – ayant apparemment un peu plus de dettes que d’actifs.

La difficulté de l’estimation était qu’on ne connaissait pas sa part dans l’appartement commun avec son épouse et qu’il avait un prêt apparemment in fine (voir plus bas) dont il n’avait pas indiqué les intérêts qui seraient versés à terme (tout en bas, “intérêts capitalisés”).

macron

On se demande d’ailleurs pourquoi la HATVP autorise à ne pas indiquer le montant estimatif de ces intérêts. Il est vrai que pour les autres prêts, amortissables annuellement, on considère que ce sont des charges de l’année, et cela ne figure pas comme une dette dans un calcul de patrimoine. Mais ici, si on a bien affaire à un prêt in fine (amortissable plus ou moins régulièrement – qui a d’ailleurs été prorogé), le montant qui s’accumule est tel qu’il faut le connaitre pour apprécier le patrimoine réel…

Remarque méthodologique : j’avais estimé le cumul final de ces intérêts à 159 000 € environ jusqu’au terme de 2022 avec un taux d’intérêt que j’estimais à 3 % ; on a appris ce mois-ci que le taux était en fait de 3,5 %, ce qui aurait alors abouti à 189 000 € au final. Mais le prêt a été remboursé en 2016. On pourrait bien entendu faire les choses différemment – les lecteurs comptables l’auront noté -, plusieurs méthodes sont défendables. Mais je retiens celle de la prise en compte de l’estimation rétroactive des intérêts finalement dus maintenant qu’on connait la fin de l’histoire (si tous les intérêts ont bien été payés à la fin). Cela permet pour moi de percevoir au mieux l’évolution réelle du patrimoine de M. Macron, et elle semble très bien coller à la réalité maintenant que ce prêt a été soldé. On arrive à 130 000 € environ.

On voit que ce n’est pas rien du tout. Mais ce point est à confirmer, il y a très peu d’informations dessus.

Un autre point m’avait beaucoup étonné : le fait que M. Macron soit vraiment un énarque Inspecteur Général des Finances (IGF) “anti-système” – situation qu’à l’époque, il ne le revendiquait alors pas encore. Car il n’est pas commun de voir une personne de ce profil refuser d’entrer dans la logique bancaire actuelle et de ne pas leur demander un prêt. 🙂 Je plaisante.

Mais, plus sérieusement, l’important est que ce prêt dont on parle de 550 000 € a été souscrit auprès… d’un ami multimillionnaire de M. Macron –  sans  aucun remboursement les premières années ! Et comme on l’a vu, il refusait alors fermement d’en dévoiler l’identité au Canard enchaîné – ce qui me semblait très gênant quand on est ministre de l’Économie. Comme je l’ai écrit en juin :

macron

Voilà où nous en étions l’été 2016. Poursuivons l’analyse aujourd’hui, Emmanuel Macron n’étant plus ministre.

II. Henry Hermand, le multimillionnaire bienfaiteur d’Emmanuel Macron

Mon billet de juin commençait par ces mots assez clairs :

macron

Eh bien, finalement, rien ne se passa, aucun journaliste n’étudia alors ce sujet.

Cependant, en aout 2016, on a appris incidemment, noyé dans un article de BFM, l’identité de la “banque très privée” de M. Macron : il s’agissait d’Henry Hermand, son “parrain” en politique :

macron

Henry Hermand est la 288e fortune française…

macron

…avec 220 millions d’euros. On apprend aussi dans l’article à propos de M. Hermand (92 ans) que :

  • “Il se dit même que l’ancien ministre ne prendrait aucune décision importante sans consulter le nonagénaire, qui ne cesse de chanter les louanges de son protégé.” ;
  • “Je lui apporte mon expérience, des années de vie politique. Je suis un peu l’homme de l’ombre”, reconnaît Henry Hermand, celui qui “évite de trop parler de (lui)” et “donne des idées” ;
  • “Je lui ai fait rencontrer des milieux d’affaires, on a eu des réunions en Angleterre et il y aura des contacts directs entre Emmanuel Macron et la présidence des États-Unis” ;
  • Le mentor prête même ses bureaux à “En Marche”.

En fait, c’était même carrément son témoin de mariage en 2007.

À part cette information étrangement sortie des limbes, rien d’autre ne s’est passé….

…jusqu’à ce que mon article “buzze” un peu fin janvier, et oblige la presse à enfin s’intéresser un peu à ce sujet non anecdotique.

Mais avant de regarder ceci, nous allons nous pencher de nouveau sur le patrimoine d’Emmanuel Macron, disposant de nouvelles informations.

III. Le patrimoine d’Emmanuel Macron

La réglementation actuelle, votée après l’affaire Cahuzac, est une très belle avancée au niveau de la transparence, reconnaissons-le – sans elle, ce billet n’existerait pas.

Mais beaucoup de chausse-trappes sont laissées pour rendre difficile le contrôle réel du patrimoine des élus.

L’idée de base est simple :

  • on regarde le patrimoine du ministre à son entrée au gouvernement ;
  • on regarde les revenus du ministre avant et pendant sa participation au gouvernement ;
  • on regarde le patrimoine du ministre à sa sortie du gouvernement ;
  • et on analyse pour voir si tout est normal.

On note que c’est un contrôle vraiment minimal, il est peu probable que beaucoup de choses se passent en 2 ou 3 ans au gouvernement, mais c’est un début.

C’est plutôt tout au long de la carrière politique des élus qu’il faut faire ce suivi – et on en est loin. C’est d’ailleurs une vraie bonne question pour la présidentielle, à poser aux candidats – avec d’autres.

Alors comme M. Macron a quitté le gouvernement, sa déclaration de sortie vient d’être publiée sur le site de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Politique, où je me suis rendu :

Passons sur l’arrivée sur le site, j’imagine payé classiquement les yeux de la tête à une agence de com’ afin d’avoir une page d’accueil qui fait mal à la tête quand on arrive dessus (oubliez le fond vidéo en page d’accueil les amis 😉 ), mais où ne trouve pas facilement voire du tout ce qu’on vient chercher. Parce que si on trouve ensuite très facilement la très récente déclaration de sortie de M. Macron, déposée le 26 janvier 2017 :

le PETIT souci est qu’on ne trouve plus les anciennes déclarations de revenus et de situation patrimoniale à l’entrée au gouvernement en 2014 ! (ou alors, ils les ont très bien cachées, ce qui revient au même).

Elles sont là, avec la dernière ici : 2014 revenus / 2014 Patrimoine Entrée / 2016 Patrimoine Sortie.

Ah oui, je remercie aussi la HATVP pour son humour :

macron

“Pour faciliter les choses, on ne vous donne pas de données Excel, mais des pdf à ressaisir à la main” => Merci pour ce moment, la HATVP !

J’ai un un petit message personnel à la HATVP – des fois qu’ils veulent améliorer le modèle sachant qu’il y en aura plein à remplir dans 2 mois… 🙂  Passez donc la liste si vous voulez gagner du temps.

Je peux même leur en suggérer d’autres, de ma main, vu le temps perdu inutilement

  • “Toi aussi cherche des heures les anciennes déclarations !”
  • “On a changé le format entre 2014 et 2016, ça ne vous gêne pas au moins ?”
  • “On a rajouté aussi les comptes financiers des conjoints sans trop le dire. Et on ne vous donne aucune information sur leur patrimoine, donc c’est super utile pour comprendre les évolutions de patrimoine de l’élu.”
  • “Ah, et les comptes des conjoints on les a bien mélangés avec les comptes de l’élu – vous ferez bien attention de ne pas vous planter, comme on a planqué leurs noms, une erreur est si vite arrivée…”
  • “On ne vous met pas les conditions des prêts (type, taux d’intérêt, conditions de remboursement, garanties…), c’est accessoire pour comprendre un patrimoine, non ?”
  • “On ne vous met pas les quote-part des couples pour les biens communs, c’est accessoire pour comprendre un patrimoine, non ?”
  • “On ne vous dit pas si les emprunts sont conjoints ou pas, ni les quote-parts dans le premier cas”
  • “C’est quoi des intérêts capitalisés sur un emprunt in fine ?”
  • “Bien sûr, tous les revenus indiqués sont bruts, on en vous donne pas les revenus nets après tous les impôts, c’est accessoire pour comprendre l’évolution d’un patrimoine entre deux dates, non ?”
  • “Et on ne met pas le total de chaque poste de patrimoine, ce serait trop simple, faites-le avec votre calculatrice…”
  • “Et bien sûr, on ne met pas le total général du patrimoine du ministre à la fin – vu que c’est le but même de cet exercice de transparence – ce serait trop simple, faites-le avec votre calculatrice…”

=> “Merci pour ce moment” de recherche pénible, chers élus et la HATVP !

Mais revenons à notre mouton. Il y a une évolution majeure sur le patrimoine de M. Macron entre 2014 et 2016 : il a revendu son appartement et donc soldé ses emprunts – ce qui simplifie considérablement l’analyse de son patrimoine, merci à lui.  🙂

Je rappelle en effet qu’il est assez difficile d’y voir clair sur le patrimoine immobilier ; l’appartement parisien a été acquis en commun avec son épouse, mais il semble bien que ce soit lui qui ait souscrit personnellement la plupart des emprunts (ce qui parait logique vu les faibles revenus de son épouse par rapport à lui). Ce serait à confirmer, la déclaration HATVP est très peu claire. Je fais donc à ce stade une hypothèse, qu’il faudra confirmer : l’appartement a été acquis par une quote-part de 90 % Macron 10 % sa femme ; et que les dettes sont bien 100 % à M. Macron. Au final, on verra que cette hypothèse change peu de choses au final – l’appartement ayant été depuis revendu.

macron

Je vais vous faire gagner du temps, nous n’allons pas entrer de nouveau dans les détails. Je vous propose l’exercice que la HATVP devrait faire si la Transparence était vraiment son but. On arrive à ceci :

macron

N.B. : je rappelle qu’il y a 2 inconnues sur 2014 : primo la quote-part de M. Macron sur son appartement et secundo le montant des intérêts du prêt in fine qu’il a payés à M. Hermand en 2016. Ces estimations me semblent logiques, raisonnables et prudentes ; elles sont à confirmer. Cependant, comme nous disposons d’une vision réelle et sans aucune hypothèse majeure pour le patrimoine en 2016, les hypothèses sur 2014 ont donc peu d’impact pour l’analyse.

On peut synthétiser le patrimoine ainsi :

macron

ou ainsi :

macron

Il y a plein de questions qui se posent en analysant la déclaration de M. Macron. Mais de très loin, de très très loin, la principale est la disproportion de son patrimoine quasi inexistant avec les revenus pharaoniques qu’il a encaissés et que voilà :

macron

C’est à dire avec ceci : près de 3,4 millions d’euros bruts gagnés entre 2009 et 2016 (en rouge les gains chez Rothschild, en bleu hors Rothschild) !

macron

Ce qui représente environ 1 800 000 euros nets après impôts sur la période de 8 ans ici présentée.

Et c’est encore plus flagrant quand on regarde seulement 2011-2013, années de l’explosion des revenus chez Rothschild :

macron

Par prudence, au vu des hypothèses prises, on indique seulement “proche de 0” pour son patrimoine, plutôt que “négatif”

Comme on a sa déclaration de patrimoine de 2014, on constate qu’il a donc consommé environ 2,6 millions d’euros bruts, donc environ 1,4 million d’euros nets en 3 ans, ramenant son patrimoine net à presque rien (largement négatif pour moi).

Cela représente donc environ 1 250 € consommés par jour, soit plus d’un SMIC consommé par jour.

C’est d’ailleurs indiqué dans la presse, mais non dit clairement – on en reparlera dans le prochain billet :

macron

(Ou alors qu’il s’explique enfin clairement)

Et c’est là que c’est très étonnant : Emmanuel Macron semble donc avoir consommé plus d’un SMIC par jour pendant 2 à 3 ans ?

Et on parle bien ici de consommation, pas de simples dépenses : le patrimoine doit baisser.

Ce n’est pas si dur de dépenser 1 SMIC par jour : par exemple, il “suffit” d’acheter une voiture à 30 000 € par mois – ou un yacht ou des tonnes de bijoux à sa femme… Mais dans ces cas, si l’argent est bien dépensé, il n’est PAS consommé. En début de mois, il y avait 30 000 € sur un compte en banque, à la fin, il n’y sont plus, mais on a dans son patrimoine une voiture à 30 000 € : le patrimoine n’a pas baissé.

Dans le cas de M. Macron, il faut vraiment le “perdre”, bref le “claquer” : manger du caviar tous les jours, acheter et jeter un costume tous les jours, tout donner aux bonnes œuvres, perdre au poker – je ne sais pas… Mais j’avoue que j’aimerais bien savoir car cela dépasse un peu mon entendement – c’est simplement ce que je demande depuis 8 mois...

Et on voit que c’est la bonne piste – on y reviendra, mais son porte-parole a indiqué ça cette semaine :

macron

Il serait intéressant d’en savoir plus ce “train de vie”…

Train de vie, qui, en plus d’être franchement hallucinant (ok pour un prince saoudien qui parcourt le monde, mais là on parle d’un banquier d’affaires et d’un secrétaire général adjoint de la présidence de la République, activités peu connues pour leur temps libre), a la singulière particularité (contrairement à un prince saoudien… 🙂 ) de le conduire à un patrimoine négatif – bref, techniquement, Macron était “ruiné” mi-2016 ! (au sens “avoir plus de dettes que d’argent”)

Donc la presse devrait cesser de s’intéresser à “pourquoi il ne paye pas d’ISF”, car il y a probablement pas mal de SDF plus “riches” que lui en 2016 (il leur suffit de pas avoir trop de dettes…), vu qu’il possède nettement moins que rien… 🙂

Mais cette question, centrale, est loin d’être la seule. Comme on le verra, en voici d’autres…

IV. 20 questions à Emmanuel Macron sur son patrimoine (Spécial Journalistes)

Le journalisme d’investigation sombre chaque jour de plus en plus, transformé en “journalisme CTRL+F” type “Panama papers” livrés à domicile, ou simple “tweetage” sans fin. On constate donc qu’il ne semble ni vouloir ni même avoir encore les maigres capacités d’investigation nécessaires à analyser correctement le patrimoine de M. Macron, et à le questionner. Je n’aurais pas dû lui faire confiance en juin. 😉

Je vais donc rédiger les questions que je souhaiterais poser à M. Macron sur son patrimoine – que je poste aux bons soins d’Internet, dès fois qu’un vrai journaliste ce soit perdu sur ce blog… 😉

Question n°1 : M. Macron, pouvez-vous nous confirmer que vous n’avez rien oublié de déclarer ? Je ne remets pas du tout en cause votre probité, mais vous comprendrez qu’on puisse se poser des questions au vu de l’analyse de vos déclarations. Je pense plutôt à des investissements légaux particuliers (par ex. investissements productifs, je ne sais pas) qu’on pourrait même imaginer, étrangement, pouvoir ne pas être déclarés à la HATVP (c’est une simple hypothèse ; mais dans ce cas, il y aurait un souci avec les règles de déclaration). Je ne crois pas du tout à un souci de type “compte à l’étranger” car, dans ce cas, on ne révèle évidemment pas les revenus gargantuesques au fisc – qui s’est d’ailleurs penché sur vos déclarations… J’ai aussi bien noté votre :

macron

Question n°2 : M. Macron, pourriez-vous me confirmer les ordres de grandeur de mon étude précédente svp ? Avez-vous donc bien aujourd’hui un patrimoine nul après avoir gagné plus de 1,8 million d’euros après impôts ? Confirmez-vous que vous avez bien tout consommé ? Quelles étaient vos dépenses mensuelles moyennes en 2011 et 2012 ? Pourrais-je avoir simplement votre solde total de trésorerie mensuel “dépenses/recettes” durant cette époque ? Comment consomme-t-on autant d’argent aussi vite ? Quels ont été vos 10 plus gros postes de consommation (restaurants, habillement, voyages, cadeaux, dons aux œuvres, boites de nuit, poker, etc. — je ne sais pas —) cumulés sur la période ? Quand avez-vous trouvé le temps de tant dépenser – Rothschild puis l’Élysée laissant normalement très peu de temps libre ? Vos revenus ayant chuté, avez-vous facilement pu mettre fin à une telle frénésie de dépenses ? Pourriez-vous nous prouver la réalité de telles dépenses qui n’ont laissé aucune trace dans votre patrimoine ? Accepteriez-vous de mandater une très haute personnalité du Commissariat aux Comptes français, et lui confier l’intégralité de vos comptes, afin qu’il en fasse une synthèse (dans les 2 ou 3 semaines) ?

J’ai ensuite plusieurs questions concernant votre appartement et votre endettement. Mais avant une question simple, par curiosité :

Question n°3 : M. Macron, on apprend dans la presse que vous avez contracté un prêt familial de 50 000 € étant jeune. À quelle date, auprès de qui et dans quel but ? Vos deux parents sont médecins, vous avez fait Sciences Po dont les frais de scolarité (au vu de leur situation) + les frais de vie parisienne pourraient correspondre à ce montant. Ensuite, vous êtes devenu fonctionnaire “salarié” en entrant à l’ENA. Me confirmez-vous que ce prêt a servi uniquement à payer vos études ? À Sciences-Po uniquement ? Mais je comprends mal : les droits d’inscription croissent avec les revenus des parents ; ceux-ci ne vous ont pas aidé ? Mais alors pourquoi être resté rattaché à eux, et ne pas avoir demandé des droits réduits, voire une bourse ? Ou ce prêt n’a-t-il alors rien à voir avec vos études – pour l’apport pour votre appartement par exemple ? Pour votre voiture ? Je demande, car on constate aisément une nette tendance au surendettement et aux dépenses apparemment frénétiques de votre part (enfin, si en on croit vos déclarations), et je me demande quand tout ceci a commencé.

Question n°4 : M. Macron, en 2007, à 30 ans, jeune marié, vous décidez d’acheter un appartement – avec, apparemment, une faible quote-part de votre épouse, qui gagne peu. Vous gagnez alors environ 40 000 € par an (Source : AFP) :

Vous choisissez un appartement de 85 m² à Paris, que vous payez 890 000 €  et y faites alors 70 000 € de travaux (réalisés à l’achat j’imagine, vu le montant élevé ?), portant l’investissement à 960 000 € (hors droit de mutation – 60 000 € de plus environ).  Bref, on est donc à plus de 1 000 000 € d’euros d’investissement, le tout avec très peu d’apport personnel, un emprunt d’au moins 900 000 € (voire 950 000 € – et on ne sait pas si votre femme en a fait un en plus de son côté) et un couple gagnant a priori moins de 90 000 € par an. Or, à l’époque, les taux d’intérêt sont non négligeables :

macron

Dans votre situation, dans l’absolu, et avec assurance, s’il fallait tout emprunter classiquement, vous auriez eu un taux d’intérêt autour de 4,5 %, soit, pour vos 950 k€ empruntés, une simple charge d’intérêts la première année de plus de 40 000 €, soit environ 60 000 € avec de l’amortissement, soit autour de 70 % de taux d’endettement du ménage – délirant… Qu’est-ce qui vous a fait penser que cet investissement était dans vos moyens ? Vos proches ont-ils tenté de vous en dissuader ?

Question n°5 : M. Macron, vous avez donc beaucoup de chance, votre “banque très privée” Henry Hermand vient vous aider, et vous prête 550 000 € sur 10 ans, sorte de prêt in fine, avec intérêts a priori payables à la fin. [Rappel sur un prêt in fine de 550 000 € : vous empruntez 550 000 € ; ne payez strictement rien pendant 10 ans ; et au bout de 10 ans vous devez rembourser d’un coup les 550 000 € + tous les intérêts capitalisés depuis l’origine, ce qui est énorme. Pratique mais… dangereux, il faut être sûr d’avoir l’argent à la fin, et donc, en l’espèce, être sûr et certain d’avoir une énorme progression de revenus…]. Pourriez-vous tout d’abord nous en fournir le plan d’amortissement théorique à l’origine, et réel maintenant qu’il est soldé ?

macron

Au vu de votre situation financière de très jeune fonctionnaire en 2007, comment diable avez-vous convaincu M. Hermand que vous seriez millionnaire en 2011-2012, après une progression de carrière inouïe chez Rotshchild (et donc que vous étiez un Mozart de la banque privée – où vous n’aviez encore jamais mis les pieds…) – et que vous pourriez donc lui rembourser ces sommes extravagantes empruntées ? Quel était d’ailleurs, en gros, votre patrimoine net en 2007 ? Était-il déjà négatif ? Mais avez-vous déjà eu un patrimoine net positif ?

Je dis ça, car des lecteurs pourraient se demander si votre carrière n’avait pas été prédéfinie bien en amont, comme un plan écrit à l’avance pour les 15 ans à venir. Comme nous luttons ici contre le conspirationnisme, je ne peux y croire. Pourriez-vous cependant nous indiquer la vérité ? Pourquoi et comment croyiez-vous tellement “en votre avenir” ? (Source : JDD 12/02)

macron

On croit rêver qu’un journaliste écrive ça sans se poser de questions…

Qu’avez-vous expliqué à M. Hermand ? Accepteriez-vous de refaire l’exercice pour moi : “Nous sommes en 2007, vous n’avez pas un sou, vous venez d’emprunter 400 000 € (apparemment) au Crédit Mutuel, et vous devez me convaincre de vous prêter 550 000 € à me rembourser dans 10 ans ; comment me convainquez-vous ?”

Question n°6 : M. Macron, durant votre période à l’Élysée puis au gouvernement, avez-vous eu à traiter de sujets touchant de près ou de loin à une des très nombreuses activités de M. Hermand ? Pourquoi avoir refusé de révéler son nom au Canard enchaîné en mai 2016 ? Ne trouvez-vous pas gênant, qu’un Ministre de l’Économie doive autant d’argent à un multimillionnaire – tout respectable qu’il fût ?

Question n°7 : M. Macron, Votre projet immobilier était totalement impossible sans l’énorme aide de M. Hermand. Avez-vous songé, plutôt qu’à accepter de telles largesses, à vous rabattre sur, soit une location, soit un appartement bien plus modeste ? Avez-vous envisagé un achat en petite couronne, comme la plupart des primo-accédants de 30 ans ?

Question n°8 : M. Macron, M. Hermand était votre témoin de mariage, on peut comprendre son aide et ses largesses. Il a complété votre emprunt auprès du Crédit Mutuel pour votre appartement, qui était de 350 000 € ou plutôt 400 000 € – les sources divergent (JDD pourtant à 1 semaine d’écart 12/02 et 19/02 ?) Pourriez-vous nous en fournir le plan d’amortissement ?

macron

JDD 12/02/16 : Prêt a priori personnel de M. Macron : 350 + 550 = 900 k€

macron

JDD 19/02/16 : Prêt a priori personnel de M. Macron : 950 k€ (on va y arriver…)

Ma question est très simple : mais comment diable avez-vous pu convaincre le Crédit Mutuel de financer un tel projet “Folie des grandeurs” vu vos revenus à l’époque (sachant que, à moins d’être devin, vous ne pouviez savoir vous-même que vous seriez millionnaire 5 ans plus tard), qui faisait exploser l’endettement de votre couple ? Je veux bien que vous croyiez “en votre avenir” – mais comment la banque a-t-elle pu y croire elle aussi, sur quelles bases ? Vous êtes-vous adressé classiquement à votre agence bancaire, ou avez-vous demandé un appui quelconque, par exemple via votre réseau de l’Inspection des Finances ou d’Henri Hermand ?

Le Crédit Mutuel n’a-t-il pas tiqué ? Que vous-a-t-il conseillé ? Comment a-t-il pu accepter un tel risque ? Quelles étaient vos garanties pour un projet aussi démesuré, sans apport personnel réel ou presque ? Quel était votre cautionnement ? M. Hermand s’est-il porté garant pour vous ? Si oui, sur toute la somme ?

Comment ont-ils pu savoir au Crédit Mutuel que vous gagneriez des millions 5 ans plus tard chez Rotshchild après une progression de carrière inouïe ? Mais quel est votre secret M. Macron ?

Question n°9 : M. Macron, vous avez estimé vous-même votre appartement 935 000 € en 2014. Comme le souligne le Canard enchaîné, les prix ont augmenté de 33 % dans votre quartier en 7 ans.

macron

macron

Sa valeur était donc normalement d’environ 935 000 / 1,33 ≈ 700 000 € en 2007. Vous y avez certes fait 70 000 € de travaux à l’achat, dont disons 50 000 € de non somptuaires et valorisables dans le prix. Cela signifie que le prix d’achat réel de votre appartement a été de 890 000 + 50 000 = 940 000 €. Vous auriez donc, selon ce premier calcul, payé 34 % trop cher.

2e calcul : basons-nous sur un prix de vente constaté de 980 000 € en 2016. Selon l’INSEE, les prix parisiens n’ont pas augmenté entre mi-2014 et mi-2016 , votre appartement aurait donc pris 33 % depuis 2007, ce qui le mettrait alors à l’époque à 980 000 / 1,33 ≈ 735 000 €, soit 28 % trop cher.

Vous reconnaissez vous même dans le Canard : J’ai acheté cher“. Cher” représente ici environ +30 %, soit 220 000 € de trop.

La question est donc simple, M. Macron : la situation financière de votre couple ne vous permettait clairement pas, normalement, d’acheter un 85 m² dans Paris sans apport personnel réel. Pourquoi diable alors surpayer un appartement plus de 200 000 € ? Qu’avait donc de si spécial cet appartement ? Où est l’erreur de raisonnement – car il doit forcément y en avoir une, non ?

Question n°10 : M. Macron, comment avez-vous trouvé votre appartement en 2007 ? Êtes-vous passé par une agence ? Si oui, laquelle ? Pourriez-vous l’autoriser à répondre à mes questions, afin d’avoir son estimation du bien à l’époque ? Connaissiez-vous le vendeur ? M. Hermand connaissait-il le vendeur ? Un de vos proches connaissait-il cet heureux vendeur avant la vente ? Avez-vous eu à traiter d’autres affaires avec le vendeur durant votre passage à l’Élysée ou à Bercy ?

Question n°11 : M. Macron, observons votre progression de carrière (la partie gauche du tableau surtout) :

macron

2008 arrivée ; 2009 : Directeur ; 2010 Gérant ; 2011 : associé-Gérant et donc, 2012 l’Élysée. Est-ce une progression normale chez Rothschild ? Y a-t-il beaucoup de précédents ? Pouvez-vous en citer ?

Après, il est vrai que votre ancien patron chez Rothschild, François Henrot, en expose bien certaines raisons, c’est à ne pas manquer… 🙂

Question n°12 : M. Macron, vous êtes un homme cultivé et brillant, il n’y a pas de doute.  Votre situation patrimoniale montre clairement que vous n’êtes pas un homme d’argent – mais bien au contraire, un homme de dettes. Chez Rothschild, vous gagnez 1,4 million d’euros en 2011 et 1 million d’euros en 2012. Vous avez presque tout dépensé immédiatement – je parierais presque qu’il y a plusieurs mois où vous consommez même 2 SMIC par jour en moyenne, vous offrant un train de vie de nabab. Vous y avez déjà répondu, mais j’aimerais, bien plus de précisions : pourquoi avez-vous tout quitté en 2012 pour aller gagner une misère à l’Élysée ? Vous n’aimez pas l’argent, vous avez le sens de l’État, toutçatoutça, oui, je sais.

Mais on parle de 1,4 million d’euro en 2011 chez Rothschild.

Et 1 million d’euros en 2012 – attention, seulement du 1er janvier 2012 au 15 mai 2012, jour de votre nomination.

Et vous avez tout laissé tomber, cessant du jour au lendemain votre consommation débridée ?

Mais quel était votre plan de carrière alors ? Revenir chez Rothschild en 2017 en cas de défaite de Hollande ? D’ailleurs, y retournerez-vous si vous perdez en mai ? Le trajet Rothschild-Élysée-Rothschild  est-il une piste (la Commission de déontologie de la fonction publique étant clairement en coma dépassé depuis des années – cf. cette émission de France Culture sur ce scandale) ?

Durant votre période à l’Élysée puis au gouvernement, avez-vous eu à traiter de sujets touchant de près ou de loin à une des très nombreuses activités de la banque Rothschild – et donc à l’organisation du secteur bancaire ? Par exemple, quelle était votre position lors des débats sur le projet de loi mort-né de scission des banques – analyse de Finance Watch ici ?

Question n°13 : M. Macron, passons à l’époque Rothschild et aux impacts que l’afflux d’argent a eus sur votre patrimoine. Vous gagnez donc près de 1,5 million d’euros en 3 ans à partir de 2010. C’est bienvenu puisque vous démarrez la période avec environ 1 030 000 € de dettes (l’effet magique du prêt in fine avec les intérêts qui courent… + 50 000 € de dette familiale). Que faites-vous alors au niveau de vos dettes ? On n’a pas le détail, on en est donc réduit à quelques suppositions (à confirmer ou à infirmer, merci d’avance) :

macron

On note 3 évolutions importantes dans cette période 2011-2012 :

  • le prêt “Banque très privée Hermand” est remboursé en partie pour 350 000 € (je vois mal comment vous auriez commencé à rembourser avant, mais vous nous direz) ; ne restent en 2014 que 200 000 € à rembourser. Il a en revanche été prorogé de 5 ans pour le solde de 100 000 € et les intérêts ;
  • le prêt immobilier de la résidence principale est “refinancé” à hauteur de… 600 000 € sur 20 ans. Comme il était a priori de 400 000 € en 2007 (cf. JDD v2), il devait rester en 2012 un capital restant dû d’environ 330 000 € . L’encours de cet emprunt a donc été augmenté de 270 000 € ; 
  • un nouvel emprunt est effectué pour 350 000 € pour des “travaux dans la résidence secondaire”.

Or : -350 + 270 + 350 = + 270

Ainsi, M. Macron, quand, endetté à hauteur de 1 million d’euros, vous gagnez 1,5 million d’euros – selon les déclarations de votre porte-parole (cf. JDD) :

macron

vous arrivez donc à presque tout consommer votre nouveau capital, et à emprunter près de 300 000 euros de plus… Est-ce exact ? Trouvez-vous ceci normal ? Pouvez-vous nous expliquer votre addiction à la dette ?

Question n°14 : M. Macron, pourquoi rembourser 300 000 € à M. Hermand, et pas la totalité pour vous libérer de cette contrainte et rembourser votre ami qui a bloqué pour vous un demi-million sans intérêt pendant 10 ans (intérêts payables à la fin) ? Pourquoi avoir demandé à prolonger le prêt 5 ans de plus pour le solde d’intérêt et de 100 000 € ?

Question n°15 : M. Macron, pourquoi avoir refinancé en 2012 votre ancien crédit (de 400 000 ou 350 000 € à l’origine ?) en le passant à 600 000 €, alors que vous crouliez sous l’argent ? Pourquoi ne pas avoir remboursé tous vos prêts avant 2016 ? Y a-t-il un lien avec la faillite de votre “banque très privée” après 92 ans de lucrative activité – je veux dire avec le fait que M. Hermand, grand résistant, soit malheureusement décédé fin 2016 ? (je vous présente mes condoléances)

Question n°16 : M. Macron, malgré vos plantureux revenus de 2011 chez Rothschild, vous empruntez au Crédit Mutuel le 23/11/2011 “350 000 € pour des travaux dans la résidence secondaire” – qui appartient à votre épouse. À quoi correspondent ces gigantesques travaux ? C’était à ce point un taudis ? N’est-ce pas un peu excessif, surtout quand on a apparemment déjà du mal à se désendetter ? Est-ce parce que, là-encore, vous avez “acheté cher” à vos artisans ? (Voir les informations ici et ).

La maison secondaire des Macron

Question n°17 : M. Macron, comment avez-vous trouvé un acquéreur pour votre appartement en 2016 ? Êtes-vous passé par une agence ? Si oui, laquelle ? Pourriez-vous l’autoriser à répondre à mes questions, afin d’avoir son estimation du bien ? L’acheteur a acheté 980 000 € en 2016 un bien que vous estimiez à 935 000 € en 2014, les prix n’ayant pas bougé. Soit 5 % plus cher. Connaissiez-vous l’acheteur auparavant ? M. Hermand connaissait-il l’acheteur ? Un de vos proches connaissait-il l’acheteur ? Avez-vous eu à intervenir sur des dossiers de l’acheteur durant votre période à l’Élysée ou à Bercy ?

Question n°18 : M. Macron, comment faites-vous pour avoir un Livret de Développement Durable de 40 000 € – alors que les LDD sont limités à 12 000 € (hors intérêts capitalisés, mais ils ne peuvent évidemment atteindre ce chiffre) (Source) ?

macron

Je pense que c’est simplement un livret bancaire classique, mais enfin, il n’y a que 18 lignes remplies dans votre déclaration de 2016 : cela aurait été respectueux de les renseigner avec soin…

Question n°19 : M. Macron, vous aviez en 2014 une voiture que vous indiquez avoir “achetée d’occasion” à 28 ans, en 2005, 40 000 € :

Il se trouve que 40 000 € correspondent normalement à votre niveau de salaire annuel de l’époque (Source : JDD 12/02 – je le remets) :

macron

Comment avez-vous financé son achat ? Est-ce à ça qu’ont servi les fameux 50 000 € de “prêt familial” ? Une telle dépense somptuaire vous semble-t-elle normale ? Là encore, saviez-vous à 28 ans que vous seriez millionnaire 7 ans plus tard ? Si oui, comment ? Si non, comment expliquer un tel achat ?

Question n°20 : M. Macron, pourquoi avoir récemment revendu votre voiture ? Pourquoi n’en avez-vous plus pour votre campagne ? Dommage, c’était une jolie “Voiture du peuple” (Volks-wagen) de “gauche” – achetée cependant 40 000 € d’occasion (sic.) (sources ici et ) :

macron

Question n°21 – et dernière, en bonus, puisque liée au journal le Monde : M. Macron, changeons de sujet, éloignons-nous de votre patrimoine. Cette incroyable histoire racontée par le grand journaliste Adrien de Tricornot est-elle vraie ? Avez-vous rencontré un des acheteurs potentiels du Monde (tiens, tiens…) en 2010 en douce alors que vous conseilliez bénévolement la société des journalistes (cf aussi Mediapart) ?

macron

macron

Voilà !


V. Questions de plus suite à Mise-à-jour participative n°1

EDIT 26/02 : MERCI aux lecteurs. Toute la force de ce blog est justement de s’enrichir mutuellement. Au vu des riches retours, j’ai d’autres questions à M. Macron.

Compléments à la question n°17

Petite incise – amusante – , sur la  vente de l’appartement. En octobre 2015, la presse indique que M. Macron a mis son appartement de 83 m² du XVe arrondissement en vente, pour “acheter plus petit” (Source) :

macron

Il semble bien en effet que M. Macron n’ait aucune détestation pour les riches… Quant à “préserver le même train de vie”, comment dire… ?

macron

Oh, oui, qui pourrait penser à la “folie des grandeurs” : il quitte un 83 m² pour acheter “plus petit”… (Source)

En septembre 2016, on apprend (Source) :

macron

Finalement, c’est vrai qu’on est plus à l’aise dans 150 m² “plut petit” que 83 m²… Mais bon, c’est vrai que 200 €, c’est beaucoup pour les petites gens comme vous…

Par ailleurs, comme, en octobre 2015, un autre article à la plume toute pujadassique (Source) posait la question de la plus-value :

macron

La réponse est simple : presque AUCUNE ! Emmanuel Macron est quand même un des très rares Parisiens à avoir acheté un appartement de 83 m² en 2007, et à l’avoir revendu en 2016 presque sans plus-value (et en perte nette si on compte les frais de notaires et les travaux…)

macron

=> Moins-value sur l’opération immobilière complète…

macron

=> En 9 ans, hors plus-ou-moins-value, il aurait été plus intéressant à M. Macron de louer que d’acheter. Je précise pour les lecteurs, ne faites pas l’erreur de Macron, n’investissez pas sur un coup de tête ! Les prix sont très élevés, les perspectives de plus-values sont faibles, vous voyez qu’en 10 ans on ne rentabilise déjà l’investissement – il faut donc être sûr de rester 10/15 ans dans l’appartement pour acheter…

Réponse à la question n°17

Le sujet m’ayant intrigué, j’ai du coup enquêté ce week-end.

J’étais embêté avec les 980 k€ de prix de vente de son appartement, vraiment très élevé :

macron

Mais ne connaissant pas le quartier exact du XVe, tout était possible.

J’ai donc cherché et, finalement, très facilement trouvé l’ancienne adresse de M. Macron (sérieusement, M. Macron, il ne faut pas laisser ses cordonnées personnelles et téléphoniques dans l’annuaire sur Internet quand on est ministre, c’est dangereux – pensez vraiment à la liste rouge (je ne mets évidemment pas le lien…). Et bien entendu, pensez aussi à sécuriser aussi votre site Internet sérieusement.).

Si je ne me trompe pas, votre ancien appartement est donc celui-ci, tout en haut, non ? (enfin, un des deux… Corrigez-moi svp. J’ai vérifié et validé l’adresse mais je ne sais pas si c’est la bonne photo)
macron

Mignon, mais ce n’est pas Versailles non plus… C’était bien là ou pas ?

macron

Bon, j’avoue très sympa donc, un duplex de 62m² avec une dépendance au dessus et la grande terrasse ? Ca augmente donc le prix, c’est normal.

Voici l’estimation faite ce jour par le décidément très efficace Meilleursagents.com :

macron

Ainsi, le prix de vente de votre appartement est donc apparemment normal – on va laisser le jeune couple qui vous l’a acheté tranquille alors. 🙂

C’est donc bien le prix d’achat en 2007 et lui seul qui n’était absolument pas normal – ainsi que votre estimation de 2014 à 935 k€, 7 à 8 % trop basse je dirais. Tsss.

Mais du coup, vous (ou un de vos proches) le connaissiez ou pas l’ingénieur qui vous l’a vendu ? Car au prix de 890 k€ en 2007, il a vraiment eu du bol de tomber sur un Inspecteur Général des Finances comme vous dites-moi…

Question n°22  : Revenons à l’ancienne voiture de M. Macron. Pas pour faire une fixation, mais il me semble intéressant de voir quels ont été les choix à 28 ans d’une personne qui veut diriger le pays à 40… La déclaration :

macron

Une Volkwagen EOS achetée 40 000 € d’occasion en 2005, valant 6 000 € en 2014 donc, hmmm ?

1/ Date de début de production de cette voiture : mi-2006 (source : Wikipedia, LaCentrale)

macron

macron

2/ Prix maximum neuve catalogue mi-2006 (hors options, certes…) neuve : 36 000 € (source : Catalogue Constructeur Volkswagen 08/2006)

macron

3/ Prix de revente de l’occasion en 2014 (source : La Centrale en 2014) : autour de 10 000 à 14 000 €. À moins d’être cabossée, elle valait vraiment vraisemblablement plus de 6 000 €. M. Macron pourrait-il nous dire à combien il l’a revendue ?

macron

On disait donc “Une Volkswagen EOS achetée 40 000 € d’occasion en 2005, valant 6 000 € en 2014”. Kamoulox !

M. Macron, pouvez-vous expliquer ceci ? Quelle était le modèle de votre EOS et ses options ? Vous semblez avoir négocié la voiture comme votre appartement, finalement. Mais M. Macron, avez-vous déjà fait une bonne affaire financière dans votre vie ? C’est apparemment fort agréable de faire des affaires avec vous – une vraie poule aux oeufs d’or en somme…

Question n°23  : D’après le site du Tribunal de Commerce (archive), votre association de financement a un code d’activité NAF 6622Z, qui est celui des Agents et courtiers d’assurance. Sérieusement ?

macron

Par exemple, celle de Mélenchon en comparaison :

ou Sarkozy 2012 :

Bref :

Question n°24  : M. Macron, j’ai appris que votre association de financement est présidée par Christian Dargnat, ex-directeur général de BNP Paribas Asset Management – ouf, j’ai eu peur que cela manque de banquiers par chez vous 🙂 .

macron

Votre QG de campagne vient de s’installer dans 1 000 m² dans le XVe.

macron

Je n’ai pas trouvé le tout nouveau propriétaire à qui vous louez votre QG, l’immeuble ayant été vendu fin 2016 par… BNP.

macron

Ma question est simplement : y-a-t-il un lien, un soutien de la BNP durant votre compagne ?

Question n°25  – en lien avec la question 12 : Le magazine Capital de novembre 2014 rapporte ceci :

“Le nouveau ministre est un redoutable séducteur. «Je me souviens d’un dîner à l’Elysée durant lequel il a mis les équipes de Merkel dans sa poche, et en allemand s’il vous plaît», se souvient Laurence Parisot, l’ex-présidente du Medef. Mais il sait aussi mettre la pression. La députée socialiste des Hautes-Alpes, Karine Berger, en témoigne. Lors du vote sur la loi de séparation des banques de dépôt et d’investissement en début de mandat, le jeune secrétaire général adjoint de l’Elysée avait appelé l’élue plusieurs fois pour lui demander de retirer deux amendements non favorables à ses amis banquiers. Elle avait fait la sourde oreille. Passer en force : Pigasse aussi sait faire…

macron

M. Macron, que cela vous inspire-t-il ?

À suivre…


VI. Et comme il vaut mieux en rire…

Monsieur Macron, je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire – et je compte sur vous pour les réponses… (Sources  : L’Express et Paris Match)

macron

macron

Tu m’étonnes qu’il ne veuille pas qu’on s’intéresse à ses déclarations de patrimoine… Et ce sont les mêmes qui sont dans des gouvernements qui t’expliquent que, pas de souci, le gouvernement doit pouvoir t’espionner parce que “Quand on n’a rien à cacher… etc.”

J’imagine que la presse va se ruer sur tout ça, et on aura des réponses cette semaine :

macron

Je vous recommande de lire maintenant le billet sur l’analyse de la couverture médiatique de cette affaire ici…

Pour conclure, je préfère en rire, et vous laisse avec ceci – comme l’a dit un commentateur : “Trois petits tours et puits sans fonds !” (merci JB) 🙂

macron

Qui perd gagne en effet…

P.S. je dédie ce billet au journal Le Mondeet surtout à Jérôme Fenoglio, aux Décodeurs, à Samuel Laurent, à Adrien Sénécat (vous comprenez pourquoi j’avais mieux à faire qu’à répondre à vos enfantillages obscènes sur Twitter, je travaille moi…) -, et à la clique de Néo-conservateurs français, principalement Rudy Reichsdatd et Nicolas Tenzer.

Il ne m’a pas échappé que leur stupéfiant acharnement diffamatoire à mon encontre – et dont ils répondront – a commencé très peu de temps après ma première analyse du patrimoine de leur candidat Macron.

C’est probablement du hasard (ça arrive), bien entendu, mais j’avoue que cela m’a clairement fait suspecter que j’avais peut-être dû approcher d’un  gros loup, et qu’il fallait que je m’y replonge très sérieusement.

C’est donc fait.

Qu’ils en soient remerciés, car, vraiment, sans eux, ce billet n’aurait pas existé (bien joué, j’avais décidé de ne pas m’occuper des présidentiables !). 🙂
P.P.S. Soutenez-nous sur Twitter en vous abonnant à @OBerruyer – il y a encore des choses croustillantes à venir ce week-end et la semaine prochaine…

P.P.S : désolé pour les coquilles, elles seront corrigées ce soir… C’est beaucoup de boulot pour une personne seule.

 

229 réponses à Macron a bien claqué un Smic par jour pendant 3 ans ! (+ 25 questions à lui poser sur des bizarreries sur son patrimoine) (1/5)

Commentaires recommandés

Bourdeaux Le 24 février 2017 à 17h16

Euh, dites donc Olivier, je vous trouve sévère avec les journalistes, là…Parce qu’à la première lecture de ce gros boulot (je ne vous félicite pas, ça doit commencer à vous lasser, à force…), j’ai d’abord été surpris qu’aucun inspecteur des impôts, dont c’est le métier, n’ait plongé le nez dans ce GAG. Sérieusement, monsieur tout-le-monde envoie une déclaration pareille, il a un contrôle fiscal illico, des huissiers qui débarquent, de flics qui ouvrent les matelas, fouillent le chien, jusqu’à ce qu’ils trouvent ! …Non?

  1. bluetonga Le 24 février 2017 à 16h51
    Afficher/Masquer

    Non, mais, Olivier! Du journalisme d’investigation! Sur le futur président!

    Vous regrettez votre gommette rouge ou quoi?


    • bluetonga Le 24 février 2017 à 18h04
      Afficher/Masquer

      Sinon pour faire écho à vos réflexions, un texte de Charles Sannat sur le sujet (qu’il affectionne) :

      https://www.insolentiae.com/saint-macron-evidemment-ah-ah-ah-ah-ah-ledito-de-charles-sannat/


      • Eric83 Le 25 février 2017 à 09h15
        Afficher/Masquer

        Charles Sannat indique qu’il a été menacé de procès par l’équipe de Macron. Les attaques contre le site d’OB sont également intervenues après un article sur Macron. Bienvenue en “démocratie”.

        Macron est exceptionnel nous dit Mr Henrot de Rotschild. L’information essentielle, pour les citoyens, c’est que Macron est un manipulateur.
        Vidéo d”un meeting de Macron ou la manipulation et de la foule et des médias est clairement décortiquée.
        https://www.youtube.com/watch?v=E9t08A3TylA&feature=youtu.be


        • Surya Le 25 février 2017 à 10h28
          Afficher/Masquer

          C’est un bien mauvais procès fait aux équipes de macron que le décorticage de l’ambiance de ces meetings, s’il est bon de rappeler que ce genre de méthodes existe, ça reste un standard de la communication et il n’y a rien de nouveau sous le soleil.


          • GAUTHERON Lucas Le 26 février 2017 à 10h23
            Afficher/Masquer

            Jamais vu ça dans un meeting… les fans téléguidés c’est nouveau… après je suis plus Front de gauche qu’adopte des grands partis à mi chemin entre agence de communication et think tank libéraux


            • PierreH Le 27 février 2017 à 15h12
              Afficher/Masquer

              Ca me semble tout à fait classique aussi, la vidéo ne m’a pas fait tiquer, et je ne suis pas sur que le Front de Gauche organise les choses commes d’autres partis politiques pour être honnête.


        • Jay SWD Le 01 mars 2017 à 01h33
          Afficher/Masquer

          @Eric83,cette vidéo est amusante,mais la réalité est bien plus impressionnante,
          Macron fait un coming out scénique,ça pourrait d’ailleurs ètre le slogan de sa campagne:

          “FUCK DA SYSTEM,VOTE MACRON! ! “,Amusez-vous biens,amis Criseux,et diffusez large! ! !

          https://www.youtube.com/watch?v=sdNsMeeR038

          Bon,évidemment félicitations à OB,mais ça c’est comme d’hab,l’exceptionnel devient routine,ici ! !


        • Pol Le 02 mars 2017 à 20h42
          Afficher/Masquer

          Cette histoire finira mal. Les gens associés à Macron ne plaisantent pas. Olivier et son blog pèsent trop lourds en étant modérés: pas bon du tout. Olivier va avoir de gros ennuis. A l’heure qu’il est une officine s’occupe de passer sa vie en revue afin de trouver des angles d’attaques.
          Nous, lecteur, nous consommons son travail comme des friandises.
          Il faut aider et soutenir Olivier.


        • ... Le 07 mars 2017 à 13h14
          Afficher/Masquer

          Et alors ? Si il considère être diffamé il a bien le droit de porter plainte. Si vous n’avez rien à vous reprocher, vous n’avez pas peur d’une plainte, n’est ce pas ?

          Concernant ses meetings, ils font tous pareil et alors ? Illégal ?


    • Mag Le 01 mars 2017 à 09h08
      Afficher/Masquer

      Il es t dommage que vous ne fassiez pas le même style d articles sur Fillon et l argent public……….


      • Les-crises Le 01 mars 2017 à 09h54
        Afficher/Masquer

        La presse payée avec nos impôts s’en charge parfaitement, n’ayez crainte, vous ne louperez aucune information sur lui…


    • ber075 Le 04 mars 2017 à 10h05
      Afficher/Masquer

      Et ce que j’aimerais devenir la question n° 26:
      Macron a cumulé le statut de fonctionnaire secretaire adjoint de l’elysée
      et celui d’associé-gérant d’une société en commandite simple (Rothschild)
      entre le 15-05-2012 et le 20-07-2012 (vérifiable sur societe.com).
      De plus la majorité de ses revenus 2012 n’ont pu etre perçu qu’aprés le 15/5/2012 car la majorité de ses revenus
      2012 étaient contractuellement, comme dans le cas de tous les associés gérants de Rothschild basés sur le résultat de la banque en 2012..


    • ber075 Le 05 mars 2017 à 15h52
      Afficher/Masquer

      Auto-réponse..
      Oui apparemment “post” un peu rapide: sa résidence du Touquet est à sa femme,
      et le pret est pour les travaux de la résidence..Mais bizzare quand même de faire un pret de 350000 Euros sur un bien dont il n’est officiellement pas propriétaire..


      • ber075 Le 05 mars 2017 à 16h25
        Afficher/Masquer

        A nouveau auto-réponse, lu sur un autre site:
        “Le seul fait qu’il ait contracté, lui, l’emprunt pour les travaux, est la preuve qu’il est associé de fait de la SCI qui détient la maison (si SCI il y a mais c’est logiquement le meilleur montage). Dans les jugements de divorce, les juges regardent qui a effectivement apporté l argent pour acheter une maison ou faire des travaux, sans tenir compte de la répartition des actions de la SCI. Si c’est lui qui ajoute 1 million de valeur à la maison avec des travaux, c’est à mettre à son actif patrimonial…”..
        En résumé il a ** au moins 350000Euros de patrimoine** correspondant à la valeur majorée de la résidence du Touquet après travaux, contrairement à ce qu’indique sa déclaration sur le site de la Haute autorité sur la transparence..


        • ber075 Le 05 mars 2017 à 17h17
          Afficher/Masquer

          et a nouveau.. auto-réponse.
          Comme les revenus fonciers de Mme Macron ont augmenté de 20000Euros entre 2014 et 2015, sur la declaration de la haute autorité il est probable que sa femme ait fait l’acquisition en 2014 d’un bien immobilier financé pour une bonne partie par Monsieur, même s’il n’en est pas officiellement propriétaire..
          Je pense pas en effet que Mme macron ait passé une annonce sur Airbnb pour sa résidence du Touquet..


  2. Caracole Le 24 février 2017 à 17h01
    Afficher/Masquer

    Macron… Il me fera toujours penser au principal protagoniste d’Un héros de notre temps…
    Comme écrivit Lermontov, sur son héros Petchorine (soit Macron); il est juste l’agrégat de la pleine expression des vices de notre temps.


  3. araok Le 24 février 2017 à 17h04
    Afficher/Masquer

    Ah! je comprends mieux l’acharnement du Monde à l’endroit de votre blog.
    Hé, bien, bon courage! La messe n’était pas encore dite mais l’inquisition avait commencé préventivement.


  4. Doucic Le 24 février 2017 à 17h04
    Afficher/Masquer

    “d’autant que certains ont prétendu avoir enquêté sérieusement.”
    Sources svp?


  5. Ovni de Mars Le 24 février 2017 à 17h13
    Afficher/Masquer

    Il faut un Decomacron ! un label rouge pour les média complotistes qui publieront un article à partir des informations données ici , un label vert pour les media qui parleront de la “jeunesse” et de la “nouveauté” de Macron


  6. Un_passant Le 24 février 2017 à 17h15
    Afficher/Masquer

    Compte-tenu de la réputation du milieu des traders, peut-être que les rumeurs des soirées “fines” et comment dire… édulcorées, ne sont pas qu’un mythe et qu’il a été tenté d’y goûter?

    Encore que se faire un 3 étoiles michelin tous les soirs avec les grands crus, ça convient bien à ce genre de budget, il doit même pouvoir encore doubler ou tripler la note s’il choisit bien les bouteilles.

    Mais… une telle frénésie dépensière, pour un Ministre de l’Economie, ça tâche.


    • Candy Le 25 février 2017 à 14h09
      Afficher/Masquer

      En effet, mais en plus il ne faut pas oublier que grâce à ses fonctions M. Macron avait, je crois, le privilège de se faire nourrir gratuitement par les cantines de l’Élysée, non ? (pendant son passage au Secrétariat adjoint de l’Élysée) Quand on sait que la principale dépense de consommation d’un ménage est la nourriture…


  7. Bourdeaux Le 24 février 2017 à 17h16
    Afficher/Masquer

    Euh, dites donc Olivier, je vous trouve sévère avec les journalistes, là…Parce qu’à la première lecture de ce gros boulot (je ne vous félicite pas, ça doit commencer à vous lasser, à force…), j’ai d’abord été surpris qu’aucun inspecteur des impôts, dont c’est le métier, n’ait plongé le nez dans ce GAG. Sérieusement, monsieur tout-le-monde envoie une déclaration pareille, il a un contrôle fiscal illico, des huissiers qui débarquent, de flics qui ouvrent les matelas, fouillent le chien, jusqu’à ce qu’ils trouvent ! …Non?


    • Un_passant Le 24 février 2017 à 17h38
      Afficher/Masquer

      Tout à fait, ainsi que les concurrents politiques désavoués; comme une certaine personnalité des années 80 poursuivie pour avoir organisé son insolvabilité.


      • fanfan Le 24 février 2017 à 21h54
        Afficher/Masquer

        Vous pouvez préciser ? Celle dont le juge d’instruction demande la levée du secret défense ?


        • Un_passant Le 25 février 2017 à 10h34
          Afficher/Masquer

          Non, je parle d’une affaire en deux volets. L’une c’est insolvabilité organisée et obligation de vendre un magnifique voilier, l’autre c’est manœuvre suspecte de la banque. Et du fait de la décision de la gauche de revenir dessus, ça va conduire à un nouveau procès dans les dix ans à venir, qu’il pourrait bien gagner, pour ce que je sais de l’affaire, et qui pourrait bien coûter encore plus cher au contribuable (ça pourrait tripler la somme).


          • Un_autre_passant Le 02 mars 2017 à 23h08
            Afficher/Masquer

            Sauf que notre assemblée nationale a fait ce qui était en son pouvoir ce mois-ci pour assurer, à l’avenir, la perrénité d’une telle affaire dans nécessitant ces délais pour sa résolution


    • André Le 27 février 2017 à 07h07
      Afficher/Masquer

      Ah oui! Mais là on est en France, faudrait pas l’oublier quand même…


    • Sycophante Le 06 mars 2017 à 15h27
      Afficher/Masquer

      Sauf que les dossier fiscaux des ministres ou du président de la république ne sont jamais contrôlés car ils sont inaccessibles (sans doute enfermés dans le bureau de ministre du budget à Bercy) – même pour simple consultation – par tous les inspecteurs des impôts ! Et il est aussi interdit aux inspecteurs des impôts de consulter les déclarations informatisées de la plupart des élus importants, ministres et évidemment celui du président de la république car il existe un système de traçabilité qui permet de repérer et sanctionner les contrevenants qui transgresseraient l’interdiction !


  8. L'illustre inconnu Le 24 février 2017 à 17h36
    Afficher/Masquer

    J’aime bien aussi le “Voilà – de rien.” sur l’HATVP.
    Excellent billet, à ne pas lire au bureau pour cause de crise de fou rire peu discrète 🙂


  9. Bourdeaux Le 24 février 2017 à 17h39
    Afficher/Masquer

    Emmanuel macron, trois p’tits tours et puits sans fonds…


  10. georges glise Le 24 février 2017 à 17h44
    Afficher/Masquer

    pompidou a également été fondé de pouvoir chez rothschild; a-t-on une idée de sa fortune, qui n’a fait l’objet d’aucune déclaration, puisqu’il n’y avait pas de déclaration à l’époque où il est devenu président (1969)


  11. kenetbarbie Le 24 février 2017 à 17h46
    Afficher/Masquer

    Il va me falloir quelques jours pour comprendre les prets in fine et tous ces savants calculs…☺
    En revanche, les attaques ad hominem et les anathèmes des trosko-neocons sont presque attendrissants voire louches de transparence.
    On se croirait à une réunion d’agitprop contre Devaquet en 1986.
    Je précise qu’un tel travail me culpabiliserait si je ne tentais d’en approfondir la compréhension.


    • Surya Le 24 février 2017 à 18h27
      Afficher/Masquer

      un prêt amortissable c’est le crédit classique, vous remboursez tous les mois un montant qui couvre des intérêts et du capital, un prêt in fine c’est un prêt où vous remboursez la totalité du prêt à l’échéance.


    • RGT Le 27 février 2017 à 09h32
      Afficher/Masquer

      Si tous les français suivaient son exemple, la majorité d’entre eux auraient donc un patrimoine négatif (les prêts à rembourser étant bien souvent plus élevés que la valeur du patrimoine si on compte les intérêts) et devant donc avoir droit à des dégrèvements fiscaux.

      C’est étrange, quand je me suis retrouvé en difficulté (chômage) et que je suis allé voir un inspecteur des impôts pour obtenir un dégrèvement, l’inspecteur a refusé ma demande et m’a conseillé de revendre mon logement…
      Manque de bol, l’immobilier avait chuté et il avait perdu 30 à 40% de sa valeur.

      L’inspecteur n’en avait rien à faire que je sois astreint à payer pendant des années un crédit pour RIEN en plus d’un loyer, c’était MON problème.

      J’ai donc dû emprunter à ma famille, les banques refusant de le faire (pour pouvoir faire saisir mon logement ?) afin de payer mes impôts.

      C’est vraiment 2 poids et 2 mesures, un clampin de base ne pouvant pas bénéficier des mêmes “droits” qu’un type qui a des “relations bien placées”.

      Nous sommes tous égaux devant la Loi (et le fisc)…
      Il y a seulement quelques individus qui sont juste un peu “plus égaux” que les autres, le reste n’étant que de la jalousie et de la médisance.

      Nota : Je peux “déterrer” les archives de cette sombre époque si certains veulent des preuves.


      • Jourdon Le 27 février 2017 à 10h11
        Afficher/Masquer

        RGT , je vous crois , et puisque les trois mots ” je vous crois ” ont été refusés pour être accepté comme commentaire ou réponse à un commentaire ” votre message semble trop court pour exprimer une idée construite ” , à vous et aux autres lecteurs/lectrices un SCOOP: une thèse a été écrite qui montre que la fameuse “fin-du-monde” qui revenait à la mode régulièrement: pourrait bien avoir lieu le 1er février 2019. Ce jour là l’horloge de la Cathédrale de LYON s’arretterra de battre, comme en avait décidé l’évêque de LYON à la fin du Moyen Âge en prévision de la fin du monde. Quel rapport avec le Post d’OB: eh bien un pari statistique gagnant pourrait être “laisser-glisser” les PERSPECTIVE$$$ d-un système d’information vers cette date conçue alors comme un minima-mathématique de l’espace conceptuel dans lequel on insère les données programmant la construction dudit système d’information. voir la suite ; – )


  12. Fritz Le 24 février 2017 à 17h52
    Afficher/Masquer

    Excellent. Félicitations, M. Berruyer. Vous avez écrit l’article qui aurait dû figurer sur plusieurs pages du Canard enchaîné, avant ou après les révélations sur Pénélope Fillon. Le silence des médias est un aveu de complicité.

    Faites attention, quand même. En ciblant le candidat préféré de l’oligarchie, vous devenez un danger public. Les calomnies et les insinuations vont redoubler !


    • chb Le 27 février 2017 à 11h49
      Afficher/Masquer

      “vous devenez un danger public”
      Oui, d’autant qu’il y a malheureusement confusion entre danger pour le peuple et danger pour les gouvernants. Entre intérêt de la République et intérêt des responsables, voire intérêt de l’instrument répressif (…pour qui Théo posait-il problème ?).
      O.B. devient aussi un danger pour lui-même s’il recourt (par peur, selon Slobodan Despot qui le regrette) à l’autocensure. Moi, je serais volontiers LabelRougien, mais chacun son choix, hein.


  13. Benjamin S Le 24 février 2017 à 17h54
    Afficher/Masquer

    Investigation fournie et indispensable. Merci Olivier et à ceux qui y ont contribué.
    Cependant afficher le soutien de Michel Rocard dans un article critique à l’égard de E.Macron est malvenu, car pour continuer dans les questions : quels liens politiques unissent Michel Rocard et E.Macron ? Ils semblent se connaitre depuis longtemps : pourquoi Michel Rocard était au mariage de E.Macron ? pourquoi Macron se réfère-t-il à lui dans sa campagne ?
    Il faudrait aussi revoir l’oeuvre politique de Michel Rocard sous un oeil un peu plus critique sans doute.
    Ceci n’annule pas le travail dont vous nous honorez dans ce billet. Encore une fois merci à vous.
    Amicalement


    • Benjamin S Le 24 février 2017 à 18h04
      Afficher/Masquer

      TIens, tiens, tiens…
      Sur Libération :
      “Macron, qui avait invité Rocard à son mariage en 2007, peut même pousser jusqu’au parallèle entre son «ni à droite ni à gauche» et «l’ouverture» du gouvernement Rocard, même si ce dernier a toujours revendiqué son appartenance «socialiste». Les deux hommes partagent le même argentier : l’industriel Henry Hermand, «bienfaiteur de la deuxième gauche» qui a financé les activités politiques de Rocard avant de répondre aux besoins de Macron.”

      Source : http://www.liberation.fr/france/2016/07/03/emmanuel-macron-l-inspire-pas-adoube_1463793


      • Ender Le 25 février 2017 à 18h52
        Afficher/Masquer

        A propos du “ni de gauche, ni de droite”, petite note de (presque) humour d’un brillant ophtalmo (qui exerce à la Fondation Rothschild 🙂

        https://www.gatinel.com/recherche-formation/misc/emmanuel-macron-premier-candidat-quantique/

        Ps: un grand bravo Olivier pour votre travail


      • step Le 27 février 2017 à 15h45
        Afficher/Masquer

        il y a des affairistes qui sont aussi de fins analystes de la situation. Danton, fouché, talleyrand, et bien d’autres ont su “profiter du pouvoir” quand ils en ont eu l’occasion, tout en livrant des analyses et réflexions perspicaces. Certains ont même réussi à finir dans leur lit.. d’autres non.


  14. Jmk011 Le 24 février 2017 à 18h02
    Afficher/Masquer

    Personnellement je ne vois pas trop l’intérêt porté au patrimoine de M. Macron : cet homme est visiblement riche et a des copains très riches aussi et très gentils avec lui. Tout cela ne me dérangerait pas du tout si l’interessé prônait une politique favorable au peuple français, ce qui n’est évidemment pas le cas.
    Donc M. Macron est riche est prône une politique pour les riches, quoi de plus normal ?

    Ce qui me semble important n’est pas tant son patrimoine mais ses idées et son influence sur une part importante de la population, 20% ou plus lui faisant confiance selon les sondages. C’est bien ça qui me rend perplexe, le Français “moyen” faisant confiance à un multi millionnaire pour résoudre ses problèmes quotidiens alors que son projet n’a vraiment rien de populaire !!


    • Surya Le 24 février 2017 à 18h29
      Afficher/Masquer

      l’intérêt porté au patrimoine ? Si le mec est déjà pas capable de gérer son propre pognon, comment croyez-vous qu’il va gérer le pays ?


      • madake Le 25 février 2017 à 00h53
        Afficher/Masquer

        1) d’une part, il l’a déjà géré le pays, ministre de quoi déjà??

        2) s’il était aussi mauvais dans sa gestion, ça ne semble pas avoir affecté son ascension quasi stratosphérique chez Rotschild…

        3) Manifestement, sa gestion n’a pas l’air d’inquiéter ses débiteurs, qui jusqu’ici lui accordent toute confiance, et aucun huissier n’est venu saisir le costume…

        Sans doute voient-ils en lui quelque chose que nous ne voyons pas…

        Comment disent les banquiers déjà?
        On ne prête qu’aux…


      • Subotai Le 02 mars 2017 à 21h55
        Afficher/Masquer

        Toujours la même confusion.
        Le Président de la République détient l’Imperium. Il ne gère pas la France.

        Cette tache revient au Premier Ministre et au Gouvernement.
        C’est bien pour cela que Macron détenant l’Imperium est une vaste rigolade.

        Vous savez quoi, à part Méluche, le seul qui aurait les couilles et le talent c’est Valls. Je ne parle pas de projet politique je parle de capacité.
        Tout les autres ont des caractères et des capacités d’hommes de paille – Des boutiquiers comme disait Mitterrand.


    • Bernard Le 24 février 2017 à 19h11
      Afficher/Masquer

      Quel intérêt ? Bien peu de choses en somme :

      – comme l’a dit Surya, si la déclaration est exacte, alors il ne sait pas gérer son argent, donc un pays…
      – si la déclaration est fausse, ce qui est rendu imaginable par le côté ubuesque et son refus d’en répondre : c’est un menteur et un fraudeur
      – vous dites que tout s’explique par le fait qu’il a des amis riches. Cela lui a visiblement ouvert des portes fermées au commun des mortels (aucun particulier n’aurait eu le droit au prêt bancaire qu’il a contracté lors de l’achat de son appartement). Donc corruption. Oh, je n’ai aucun doute sur le fait que la corruption existe dans ce pays (et dans tous au monde, et par tous les temps). Mais ça signifie qu’il se satisfait de cet état de fait et a choisi d’en profiter plutôt que de le combattre


    • Caton l'Ancien Le 25 février 2017 à 00h34
      Afficher/Masquer

      “Personnellement je ne vois pas trop l’intérêt porté au patrimoine de M. Macron.”

      Ce patrimoine (s’il est exact) prouve que Macron était, est et sera l’obligé d’un certain nombre de puissants. Ayant en tête les documentaires des Pinçon-Charlot, dont des extraits ont été commentés récemment chez Arrêt sur images, une question à poser est “Pourquoi Hermand prête-il de l’argent à Macron ?” : c’est une des façons dont ces gens se tissent des réseaux (j’ai pistonné ton fils, j’ai prêté un million à ta soeur, quand tu seras puissant, tu te souviendras que ça s’est fait grace à moi et tu me renverra l’ascenseur d’une façon ou d’une autre).

      En lisant ce patrimoine, on sait quel sera le programme politique de Macron. Oh, pas forcément le détail mais la ligne directrice est là. Bon, ok, c’était devinable aussi mais on sait que Macron est tenu par les bourses : comprendre même s’il constatait l’échec de ses idées, il serait obligé, du fait de sa situation, à persister.


    • patatufle09 Le 25 février 2017 à 06h15
      Afficher/Masquer

      Vous faites erreur. Olivier met le doigt sur la déclaration de patrimoine de Macron qui comporte à cet égard beaucoup d’incohérences, et non sur son patrimoine. Macron est peut être riche mais cela ne doit pas gêner. Faut-il être pauvre pour gouverner? Il faut d’abord de l’honnêteté. Qualité au combien précieuse pour cette élection devant un jury populaire très remonté. Fillon et Lepen traînent leur casserole parlementaire et Macron voudrait se poser en chevalier Blanc. Au vu du programme social libéral de ce dernier, la révolution en marche n’est plus qu’ une simple promenade en déambulateur histoire de faire selon l’expression de Lordont quelques tours de chariotes supplémentaires.


    • Homère d'Allore Le 25 février 2017 à 09h01
      Afficher/Masquer

      “Cet homme est visiblement riche”

      Ben non. Tout le problème est là.

      En revanche, il a des amis riches auxquels il est très très très redevable.
      Et ça pose le problème de son indépendance dans le cas de son accès à la magistrature suprême.


    • Vincent Le 25 février 2017 à 14h53
      Afficher/Masquer

      Ce n’est pas un problème qu’il soit riche : Au contraire. Je préfère être dirigé par quelqu’un de suffisamment brillant pour être capable de gagner sa vie.

      Ce qui peut poser problème, en revanche, c’est :
      – quelqu’un qui a un gros patrimoine sans qu’on puisse expliquer d’où il vient,
      – à l’inverse, quelqu’un qui réussit à faire disparaître son patrimoine, et qui fait des opérations qui sembleraient impossibles à n’importe quelle personne normale.

      Dans les 2 cas, c’est louche, et ça peut vouloir dire qu’il y a quelque chose derrière que le peuple n’a pas trop intérêt à savoir…


    • Silk Le 26 février 2017 à 09h44
      Afficher/Masquer

      En fait mettre en parallèle sa politique et sa comptabilité obscure (car dire qu’il est nul en affaire est le côté pile, le côté face c’est qu’il y a un truc louche) permet aussi de mieux faire comprendre qu’il va enrichir les riches et que l’auto-entreprenariat est une arnaque complète.


  15. ceyal Le 24 février 2017 à 18h25
    Afficher/Masquer

    Comment faisait-il pour craquer un Smic par jour sachant que tant chez Rotschild que comme Ministre, il travaillait de 7H du matin à 21H et n’avait donc pas le temps de “faire” les boutiques ?


  16. lola Le 24 février 2017 à 18h48
    Afficher/Masquer

    Question 18: Rien n’interdit d’avoir un livret avec un avoir supérieur à 12000€. Seuls les intérêts sont plafonnés, ils ne peuvent porter que sur 12000€ ( la source est une pub nécessairement réductrice).
    Conclusions: Macron est un bien mauvais banquier, il laisse dormir sans intérêts 28 000€…
    et OB devrait peut être rectifier la question.


    • Didier Le 24 février 2017 à 19h11
      Afficher/Masquer

      Non. Il n’est pas possible d’abonder un Livret de Développement Durable (LDD) à plus de 12 000 €. Son encours réel peut dépasser cette somme, mais uniquement par le jeu des intérêts capitalisés. Et je vous laisse calculer combien de temps il faut détenir un tel livret pour que les intérêts cumulés s’élèvent à 28 000 €…


      • Timothée Le 25 février 2017 à 20h51
        Afficher/Masquer

        D’apres le credit mutuel, tu as un livret fidelite qui pourrait etre compatible à la somme de 40000€ annoncée!
        https://www.creditmutuel.fr/cmmabn/fr/info/solutions_produits/epargne/livret-developpement-durable/caracteristiques.html


        • Silk Le 26 février 2017 à 09h56
          Afficher/Masquer

          Si on lit la pub :
          Important
          “En cas de versement excédant le plafond de 12 000 € du Livret de Développement Durable, un Livret Fidélité est ouvert automatiquement. Le plafond de ce Livret Fidélité est de 37 000 €.”

          Pour arriver à 40000€, à moins qui soit titulaire d’un “eurocompte”, son taux d’intérêt est de 0.75% (1% avec eurocompte). Je vous laisse faire le calcul : il faudrait qu’il ait déposé les 37000€ il y a 11 ans pour qu’il arrive à 40000€.
          Mais il y a 11 ans, le jeune Macron ne devait pas avoir ce LDD (ça existait il y a 11 ans ?) et en tout cas, il aurait fallu qu’il dépose cette somme il y a 11 ans …


  17. Alberto Le 24 février 2017 à 18h56
    Afficher/Masquer

    Un versement ne peut pas avoir pour conséquence de porter le montant inscrit sur le livret au-delà de 12 000 € (ou de 24 000 pour un couple). Les 16 000 au-delà du plafond sont donc obligatoirement dus aux intérêts (à 0,75% ou un peu plus il y a peu, cela reste curieux).


    • Surya Le 24 février 2017 à 19h28
      Afficher/Masquer

      le plafond du LDD n’a été porté à 12k€ qu’en 2012, avant c’était le codevi plafonné à 6k€. Le LDD est bien à macron et pas au couple.


    • Gilles Le 24 février 2017 à 20h06
      Afficher/Masquer

      Ce n’est pas “curieux”, c’est impossible.


      • Surya Le 24 février 2017 à 20h30
        Afficher/Masquer

        même chose pour le LDD de sa femme qui émarge à 20k€


  18. jim Le 24 février 2017 à 18h57
    Afficher/Masquer

    JE ME PERMETS 2 choses :

    1.
    Bravo Olivier, un des seuls journalistes en activité de ce pays (et il n’a pas carte!).

    2.
    “La réglementation actuelle, votée après l’affaire Cahuzac, est une très belle avancée au niveau de la transparence, reconnaissons-le – sans elle, ce billet n’existerait pas”
    +
    récent
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/02/17/01016-20170217ARTFIG00290-les-delais-de-prescription-doubles-pour-les-crimes-et-delits.php
    +
    30 ans de législations et de non législations, de protection des amis, etc, de la part des politiciens et des “assemblées”
    +
    30 ans de choses allant dans le sens contraire de la démocratie et de la transparence réelle de la part des politiciens et des “assemblées”
    +
    de la part de Olivier certaines flatteries inappropriées, certains oublis gênats, un passé et présent militant nimportenawak
    =
    Dis cher Olivier, c’est quand que tu prends un peu de la hauteur de vue, et que tu tires les conclusions…?


  19. Le Rouméliote Le 24 février 2017 à 19h08
    Afficher/Masquer

    Bravo pour ce travail remarquable ! Juste quelques petites précisions sur la Volkswagen Eos : Macron ne peut pas l’avoir achetée en 2005, puisqu’elle est sortie au salon 2006, donc sous le millésime 2007. Comment acheter, même en 2007 cette voiture d’occasion ? Et qui plus est 40.000 € ! En 2007 l’Eos coûtait entre 27 140 € (modèle 1.6 FSI) et 34 070 € (modèle 2.0 TDI FAP Carat). En plus, il s’est fait arnaquer ou ça fait cher la pose des plaques d’immatriculation !). Même ce point de détail est foireux dans son patrimoine.
    Et pour rire : Wolkswagen, en allemand ça ferait “la voiture du nuage”, Volkswagen, c’est bien la voiture du peuple. Quant à Adrien de Tricornot, c’est le père de Tiphaine qui officie sur France 2 ? Ma fille cherche du boulot, mais je ne suis pas journaliste…


    • Factsory Le 24 février 2017 à 21h07
      Afficher/Masquer

      J’abonde dans le sens de La Rouméliote. Les tarifs au 1er août 2006 de l’EOS sont accessibles ici : https://web.archive.org/web/20061124162435/http://www.volkswagen.fr/documentation/download.php?mod=27&cat=23
      Le modèle le plus cher est la EOS Carat 2.0T 16S FSI 200 à 36 000€ sur le catalogue. En ayant la main lourde sur les options on peut ajouter 8000 ou 9000€…
      Mais pour une voiture *neuve* !

      Et concernant les voitures d’occasion. Pareil, regardons les prix de l’époque : https://web.archive.org/web/20070826061220/http://www.lacentrale.fr/occasion-voiture-modele-volkswagen-eos.html
      La plus chère que j’ai trouvée était à 36 300€ https://web.archive.org/web/20080104092747/http://www.lacentrale.fr/occasion-details-voiture-volkswagen-eos-5039372.html (mais pas encore vendue début 2008).
      Donc là aussi Macron aurait payé cher, pour quelqu’un ne roulant pas sur l’or à l’époque ça intrigue.


      • groucho Le 24 février 2017 à 22h13
        Afficher/Masquer

        Macron ou pas, et dieu sait qu’il me déplaît profondément, il ne faut pas pousser. 2006, c’est il y a plus de 10 ans ! Quand il dit qu’il l’a achetée 40000€, c’est l’ordre de grandeur et en tant que tel, c’est probablement vrai. Que ça fasse 1000€ de plus ou de moins, quelle importance ? De toutes façons, fauché ou pas, il n’est pas du genre à s’acheter une Fiat 500…


        • Factsory Le 25 février 2017 à 08h35
          Afficher/Masquer

          Je suis d’accord que l’ordre de grandeur est le bon. D’ailleurs je n’ai pas dit qu’il était impossible qu’il ait acheté la voiture 40 000€. Mais pour que cela soit possible il faut vraiment taper dans les véhicules les plus chers, sans négocier. Un peu comme pour son appartement où il a payé « cher » par rapport aux prix du marché. Pourquoi ?

          Dans une déclaration de transparence on s’attend à un peu mieux qu’un ordre de grandeur quand même, non ? On n’est pas censé garder des traces de son achat (question naïve, je ne connais pas la réponse) ?

          Quant à la côte à 6000€ pour son véhicule en 2014, c’est une blague. Si on prend la côte *actuelle* d’une EOS haut de gamme on arrive à du 9000€ (en mettant 300 000km au compteur) : http://www.lacentrale.fr/cote-auto-volkswagen-eos-2.0+tsi+200+carat+dsg6-2007.html
          Et quand on regarde les modèles d’occasion en août 2014, on ne voit pas vraiment de modèle EOS à 6000€, au mieux à 10000€ : https://web.archive.org/web/20140724115124/http://www.lacentrale.fr/occasion-voiture-modele-volkswagen-eos.html


      • Age Le 24 février 2017 à 22h53
        Afficher/Masquer

        Il l’a peut être faite Tuner ?
        2x1000W, caisson de basse, néons, becquet, kit NOS, détecteur de radar, piscine arrière, tête de cheval et flammes peintes sur la carrosserie, etc ça peut monter a combien ?
        xD


        • step Le 27 février 2017 à 15h52
          Afficher/Masquer

          Tu veux dire une voiture jacky-macron ? Ce serait amusant. Par contre si pour lui c’est des lumières, pour nous ce devrait être une alarme. La cricrise de la voiture flamby avec toutes les options qu’on claque sur un coup de tête, c’est la crise de la cinquantaine, quand on a du jeu dans les rouages. Il est en avance sur son temps, ce macron…


      • EAUX TROUBLES Le 25 février 2017 à 11h31
        Afficher/Masquer

        On trouve sur :

        http://www.caradisiac.com/fiches-techniques/modele–volkswagen-eos/2006/

        le modèle le plus cher : 3.2 V6 250 CARAT DSG6 à 39 260 E.

        le moins cher : 1.6 16S FSI 115 CONCEPT à 24 990 E

        15 000 E de différence tout de même, donc on ne pourra réellement juger qu’en connaissant le modèle acheté.

        Pour le modèle le plus cher, la côte donnée par http://www.lacentrale.fr/cote-auto-volkswagen-eos-3.2+v6+250+carat+dsg-2007.html est de 9 889 € avec 200 000 km au compteur.

        Mais peut-être l’a-t-il revendue en très mauvais état, cabossée…qui sait ?!
        Ou à une de ses connaissances, ca se fait de temps en temps…

        En tout cas, cette histoire d’EOS n’est pas claire.


        • Le Rouméliote Le 25 février 2017 à 20h02
          Afficher/Masquer

          Mais l’Eos Carat v6 3.2 a été mise sur le marché plus tard, fin 2007 (Source : L’Automobile Magazine Hors Série, Toutes les voitures du monde, 2006/2007,
          page 309).


  20. Le Rouméliote Le 24 février 2017 à 19h10
    Afficher/Masquer

    Mes sources sur l’Eos : L’Automobile Magazine Hors Série, Toutes les voitures du monde, 2006/2007, pages 309 et 334.


  21. Steph Le 24 février 2017 à 19h36
    Afficher/Masquer

    Faites attention de ne pas avoir un accident ou de vous suicider, s attaquer au candidat du systeme, faut etre solidement burne, quand meme ! un lecteur qui apprecie votre travail sur la recherche de la Verite. Mes respects !


  22. Brujitafr Le 24 février 2017 à 19h38
    Afficher/Masquer

    Macron ou comment le vide peut envahir l’espace politique
    http://www.brujitafr.fr/2017/02/macron-ou-comment-le-vide-peut-envahir-l-espace-politique.html

    Tiens !! Enfin, de partout, finalement, les voix commencent à se lever contre l’insupportable escroquerie politique, intellectuelle, démocratique que représente la candidature fabriquée de toutes pièces de Macron.
    C’est une bonne chose car notre pays et notre peuple méritent infiniment mieux que cela. Je vais donc relayer régulièrement la parole de celles et ceux qui pensent que Macron est une illusion plus ou moins dangereuse pour notre pays et notre système démocratique.


    • Fritz Le 24 février 2017 à 20h24
      Afficher/Masquer

      Vous avez raison de vouloir éclairer nos concitoyens. Il faut crever cette baudruche : Macron 2017, c’est encore pire que Balladur 1995.


  23. Duracuir Le 24 février 2017 à 19h41
    Afficher/Masquer

    Encore une fois, Olivier me bluffe complètement.

    Olivier, tu avais tort sur un point. Ta générosité naturelle t’as fait dire que les journalistes étaient souvent bons.
    Non, Olivier, ils ne sont pas bons, ils sont d’un niveau culturel lamentable pour une profession intellectuelle et leur moralité est détestable.


    • Hydropote des 100dents Le 24 février 2017 à 21h17
      Afficher/Masquer

      Bonjour,

      Je suis moi-même actuaire et je lis souvent le blog de notre ami O.B. (mais ne le commente pas).

      Je tenais à le féliciter pour son billet plutôt didactique qui permet de soulever de très bonnes questions.

      Ps: Ayant des connexions avec le Crédit Mutuel j’essaierai de glaner des infos à l’occasion pour en savoir plus sur le prêt contracté.

      Bonne soirée.


      • Dids Le 27 février 2017 à 11h26
        Afficher/Masquer

        Avec sa déclaration sur l’honneur concernant patrimoine et prêts connexes au principal hypothécaire … Que Mac’ronds retourne à ses mag’ouilles en passant par la case justice et sans RER (rothchilds-elysees-rothchilds) 🙂


  24. Crapaud Rouge Le 24 février 2017 à 20h02
    Afficher/Masquer

    D’après les reportages sur les ultra-riches, c’est très facile de claquer 1250 euros par jour. Une nuit dans un palace c’est environ 800 euros, pour un bon repas il faut en compter 100, et les bonnes bouteilles montent facilement à 1000. Macron est peut-être un joyeux fêtard qui arrosait beaucoup : ce genre de personne préfère s’endetter plutôt que réduire les dépenses dont son image dépend.


    • TuYolPol Le 25 février 2017 à 00h30
      Afficher/Masquer

      Ah bon, alors c’est rassurant. Heureusement que ce magot n’a pas été escamoté, ou qu’il n’a pas servi a s’acheter quelques influences et amitiés au bras très long. Non vraiment là je suis rassuré. On peut voter les yeux fermés. Voilà quelqu’un qui saura prendre ses distances avec la ploutocratie, et donner au pays un élan démocratique, écologiste et entrepreneurial. Une révolution en perspective. Un type désintéressé par l’argent, seulement un peu immature mais ça lui passera. Tout va bien.


    • Candy Le 25 février 2017 à 14h22
      Afficher/Masquer

      Oui, mais Macron était fonctionnaire à l’Élysée puis Ministre ! Je crois que lorsqu’on est à l’Élysée on a la nourriture de la “cantine” de L’Élysée. Puis à Bercy il est logé, nourrit aussi je crois. C’est encore plus intriguant. À mois qu’il n’est dépensé son magot uniquement sur 2011-2012 ?!


      • step Le 27 février 2017 à 15h56
        Afficher/Masquer

        Très bonne remarque, j’allais la faire. Une fois en exercice, ce garçon a été largement pris en charge par les deniers de l’état, continuer au même rythme de dépense une fois en exercice, me parait difficilement concevable. Mais que donc c’est-il passé en 2011-2012 ??


  25. Jean-Philippe Quoniam Le 24 février 2017 à 20h07
    Afficher/Masquer

    Ce boulot… J’ai commencé à lire en diagonale et puis je me suis engueulé, tout seul devant mon écran : vu le travail accompli, la moindre des choses était de lire l’intégralité. Un grand merci pour ce que vous faîtes sur ce site.


  26. stef1304 Le 24 février 2017 à 20h30
    Afficher/Masquer

    J’adore quand Olivier Berruyer se fâche, oups pardon, s’intéresse au candidat Macron.
    Au moins maintenant, les “déconneurs” du journal Le Monde ont un motif clair et précis de vouloir vous censurer avant l’élection présidentielle.
    Bravo Olivier.
    Merci de votre intégrité…


  27. Charles Le 24 février 2017 à 20h55
    Afficher/Masquer

    Coquilles
    1 500 000 million d’euros
    Bigre !

    Et aussi 1,4 millions d’euros (2x) et 1,8 millions d’euros


  28. isary Le 24 février 2017 à 21h04
    Afficher/Masquer

    ne touchez surtout pas à la “coquille” de votre P.S:”Je défie au journal LeMonde”au lieu de “je dédie au journal LeMonde”Comme on dit en psy:”Défie”,c’est votre vrai self!

    Vous les défiez effectivement,avec une avalanche de documents et de questions toutes plus précises les une que les autres….;Ils ne vont pas aimer,ils n’ont pas l’ habitude.

    Bien à vous et courage!


  29. Charles Le 24 février 2017 à 21h22
    Afficher/Masquer

    Ça, c’est de l’excellentissime travail d’investigation! Bravo et merci! Et nous attendons la suite.

    PS: je suis “complotiste” et je pense qu’il y a un complot pour imposer macron. Francecul-ture a encore bavé cet après-midi sur les “complotistes”, qui n’auraient pas d’esprit critique. Je ne savais pas qu’avaler les mensonges les plus flagrants quand on est un scientifique signifiait avoir un “esprit critique”. Ces “esprits critiques” qui n’hésitent pas à tout amalgamer pour justifier leur haine de ceux qui ne s’alignent pas sur le ministère de la vérité.


  30. Sirius Le 24 février 2017 à 21h45
    Afficher/Masquer

    Cher Olivier,
    Billet très intéressant qui demande effectivement des réponses !
    Je me demande si ce genre de billet ne nécessiterait pas plutôt un ton neutre ?
    Le ton est très satirique et laisse transparaître un parti pris.
    Le texte semble avoir été écrit au fil de la plume et dans un certain état d’exaltation. Du coup il devient difficile d’imaginer que l’accusé ne soit pas coupable.
    Pourquoi ne pas utiliser un ton neutre et poser des questions froidement sans emphase ?
    Vous êtes parfois à la limite de la moquerie, et le seul moyen de vous en sortir indemne face à ceux que vous “attaquez” est d’avoir raison.


    • Le Rouméliote Le 25 février 2017 à 20h07
      Afficher/Masquer

      Au contraire, un peu d’humour n’a jamais fait de mal et, de plus, Micron nous prend assez pour une bande d’imbéciles pour qu’Olivier puisse lui envoyer un revers.


  31. Age Le 24 février 2017 à 22h35
    Afficher/Masquer

    Etonnant : pour un mec qui a claqué plus d’1 SMIC par jours pendant 3 ans, je n’ai pas noté qu’il ait pris beaucoup de poids, il doit avoir une physiologie exceptionnelle !
    Ou alors il a du faire péter 2 ou 3 SMICS en appareils de muscu, mais idem j’ai pas l’impression qu’il ai pris du biscoto…
    Sinon peut être qu’il s’est payé un très très bon diététicien, mais ça donnerait une idée assez curieuse (peut être post-moderne ?) de la “vie de boème”… 😮


  32. Lolo Le 24 février 2017 à 23h07
    Afficher/Masquer

    M. Berruyer, excellent travail !

    Que pensez-vous du patrimoine de M. Fillon, estimé à 750 k€ pour une maison de plus de 1000 m² habitable, des dépendances, une chapelle, 12 ha de terrain, …
    On nous prendrait pas encore pour des jambons ?
    J’espère que quelqu’un comme vous pourra se saisir de ce cas aussi.
    http://www.vsd.fr/actualite/fillon-5-choses-a-savoir-sur-la-maison-du-candidat-lr-a-la-presidentielle-19875


    • yann 35 Le 25 février 2017 à 00h38
      Afficher/Masquer

      quand on voit l’offre sur les pays de Loire, exemple :
      http://proprietes.lefigaro.fr/annonces/chateau-achat-pays+de+loire-france/
      cette estimation ne semble pas déraisonnable. Le prix de ce genre de “produit” dépend surtout du fait de trouver un client … Par contre, les coûts d’entretien justifient bien que Mme Fillon ait été contrainte de travailler pour avoir le temps de faire du cheval !


  33. kinimodo Le 24 février 2017 à 23h23
    Afficher/Masquer

    Un truc me chiffonne concernant l’ASSOCIATION DE FINANCEMENT DE LA CAMPAGNE PRESIDENTIELLE D’EMMANUEL MACRON – AFCPEM
    Elle est inscrite dans la Catégorie Assurance avec un Code APE (NAF) de l’entreprise 6622Z correspondant aux Activités des agents et courtiers d’assurances, alors que sa forme juridique est une association déclarée !?
    Est ce une pratique normale vu qu’il existe un code NAF spécifique pour les associations?
    http://www.societe.com/societe/ass-financ-camp-pres-emmanuel-macron-827879966.html


  34. groucho Le 24 février 2017 à 23h56
    Afficher/Masquer

    Qui soutient Macron ?
    Entre autres la banque Rothschild, l’institut Montaigne et toute la faune qui y zone…
    Mais ce n’est pas mieux pour Fillon : http://www.polemixetlavoixoff.com/de-francois-fillon-prete-nom/
    Et probablement pas mieux non plus pour Hamon et Le Pen…
    Globalement le grand capital. Et il n’est pas exclu, au vu des précédents historiques, que les mêmes soutiennent plusieurs candidats à la fois. Ils en ont largement les moyens. On parle de montants misérables de 1250€ de dépenses quotidiennes, mais c’est oublier qu’une Mme Bettencourt, pour ne citer qu’elle, a des revenus de l’ordre du million d’euros par jour (oui, par jour !). Ça donne à réfléchir…


  35. Arnaud Le 25 février 2017 à 00h13
    Afficher/Masquer

    Messieurs Fillon, Sarkozy, Macron, Cahuzac, Balkany… Victor Hugo avait un petit mot à vous dire…

    Bon appétit, messieurs ! –
    Ô ministres intègres !
    Conseillers vertueux ! Voilà votre façon
    De servir, serviteurs qui pillez la maison !
    Donc vous n’avez pas honte et vous choisissez l’heure,
    L’heure sombre où la France agonisante pleure !
    Donc vous n’avez ici pas d’autres intérêts
    Que remplir votre poche et vous enfuir après !
    Soyez flétris, devant votre pays qui tombe,
    Fossoyeurs qui venez le voler dans sa tombe !
    – Mais voyez, regardez, ayez quelque pudeur.
    La France et sa vertu, la France et sa grandeur,
    Tout s’en va. – … – Du ponant jusques à l’orient,
    L’Europe, qui vous hait, vous regarde en riant.
    Quel remède à cela ? – l’état est indigent,
    L’état est épuisé de troupes et d’argent.
    Et vous osez ! … – messieurs, en vingt ans, songez-y,
    Le peuple, – j’en ai fait le compte, et c’est ainsi ! –
    Portant sa charge énorme et sous laquelle il ploie,
    Pour vous, pour vos plaisirs, pour vos filles de joie,
    Le peuple misérable, et qu’on pressure encor,
    À sué quatre cent trente millions d’or !
    Et ce n’est pas assez ! Et vous voulez, mes maîtres ! … –
    Ah ! J’ai honte pour vous !

    (Totor m’excusera d’avoir trahi ses mots en remplaçant Espagne par France… mais du strict point de vue de la versification, ça collait. Je me suis dit que c’était trop beau).


  36. corbito Le 25 février 2017 à 00h37
    Afficher/Masquer

    Gros boulot d’analyse et de synthèse. Toutefois, je crains qu’une des prémisses ne soit fausse. Voici ce qu’écrit Olivier :
    “l’appartement parisien a été acquis en commun avec son épouse, mais il semble bien que ce soit lui qui ait souscrit personnellement la plupart des emprunts (ce qui parait logique vu les faibles revenus de son épouse par rapport à lui). ”
    C’est une vision des Trente Glorieuses que de lire la situation des personnes dans leurs revenus. Depuis, on n’est que rarement riche de son travail ; on l’est plus fréquemment de son patrimoine dynastique. Or Mme Macron n’est pas à plaindre de ce point de vue, et la presse people – la seule qui semble enquêter sérieusement de nos jours – donne de nombreux détails sur l’aisance que procure la fabrication de bons macarons en Picardie. Il est fort possible que les flux financiers à l’intérieur du couple soient moins univoques que le suppose Olivier.
    => http://www.popstorymag.com/love-story


  37. Candy Le 25 février 2017 à 00h58
    Afficher/Masquer

    Excellent billet ! C’est drôle en plus.

    C’est quand même incroyable de consommer 1,4 millions d’euros en 3 ans. D’autant plus que ce Monsieur a dépensé 80% de l’enveloppe annuelle de « frais de mandat » du Ministère de l’Économie lors de son court passage dans celui-ci, là aussi il faudrait creuser, puisqu’il y a des suspicions de financement de son parti avec cette enveloppe.

    Sinon, je n’aime pas faire ça, mais comme j’ai relevé quelques « coquilles », je me permets de vous proposer de les corriger :

    « dès fois qu’un vrai journaliste SE soit perdu sur ce blog… »
    « Tout respectable qu’il FÛT »
    « P.S. je defie » Je dédie ?
    Et enfin, mais bon là c’est ma proposition bonus à moi après la question bonus de l’article 🙂
    « – et surtout à […] je travaille moi…) – » (le dernier tiret doit être semi-cadratin comme le premier, et non un trait d’union comme actuellement)

    Voilà, je suis désolé pour cette impertinence !


  38. Louis Robert Le 25 février 2017 à 01h04
    Afficher/Masquer

    Au téléjournal, TV5 vient de présenter Macron “en bon moine bouddhiste”… Alors là, plus de doute possible, nous sommes en présence du boddhisatva de la présidentielle! Il ne nous reste plus qu’à nous mettre en marche.


  39. Jef Le 25 février 2017 à 03h08
    Afficher/Masquer

    La meilleure défense, c’est – la chose est bien connue- l’attaque
    .
    Oui, à cent pour cent, pour les procès que vous préparez!
    Oui, à cent pour cent, pour la démystification du Système et de son principal et non pas unique champion: E. Macron. Donc du Monde et autres feuilles stipendiées.

    Là, non seulement vous rendez coup pour coup mais vous allez vraiment leur foutre les chocottes!


  40. Kiwixar Le 25 février 2017 à 04h16
    Afficher/Masquer

    Excellent (et lourd) dossier, et très bonnes questions. Pour l’oligarchie, Macron-président, c’est l’assurance que le jubilé/défaut de la Dette de la France ne se posera pas, et que les Français seront saignés comme les Grecs.

    Je ne pense pas que ce soit un bon calcul : Macron a une « bonne tête de vainqueur » qui se fera attraper à Varennes, tellement il suinte de mépris pour les gueux (« t’as qu’a bosser si tu veux te payer un costard »). Il est donc un risque pour l’oligarchie (et les créanciers en général) en ces temps révolutionnaires. Faut-il qu’ils soient déconnectés de la réalité pour ne pas voir le danger, et penser que les Français se laisseront crever comme les Grecs et essorer comme les Chypriotes… et que les forces de l’ordre les protégeront.


  41. Grognard Le 25 février 2017 à 07h36
    Afficher/Masquer

    Cette fois le résultat pourrait être tout autre.

    Pour le moment nous ignorons quels seront les candidats.
    Hors c’est de première importance ; comme au tarot bien que les cartes et les règles sont identiques jouer à trois, quatre ou cinq change la donne.

    Ce dont nous sommes certains c’est que LR ne peut pas ne pas présenter de candidat.
    Que celui-ci se prenne “une veste” et au second tour son électorat se divisera en trois tiers inégaux qui pourraient bien fausser les pronostics attendu qu’une part de cet électorat voudra présenter la facture au poulain du clan jugé responsable.

    Ensuite il y a une tendance lourde dans le corps électoral: faire payer le système.
    Agiter l’épouvantail produira un effet moindre ; celles et ceux chargés de l’agiter étant frappés d’un discrédit grandissant.


  42. Rémi Le 25 février 2017 à 08h01
    Afficher/Masquer

    Le SMIC est à 1100 euros net par mois. Souvent dans les médias et par les politiques, le chiffre brut de 1450 euros est avancé comme du net, car personne ne mentionne que cela est du brut.
    Ici, Olivier Berruyer, dont on connait l’engagement pour une hausse des salaires et dont les positions sont pro-augmentation du SMIC, évoque le chiffre de 1250 euros.
    C’est 1100 euros, et cela est bien peu.C’est pour cela qu’il faut etre précis, sur ce point.


  43. CHRISTIAN94 Le 25 février 2017 à 08h17
    Afficher/Masquer

    Pour moi cet article n’est pas bon : trop de questionnements inutiles et de calculs biaisés. Un SMIC par jour cela ne veut rien dire ! C’est la quantité qui se fout de la qualité ; vieille argumentation pseudo mathématiquement rationnel ! Y-a-t-il une faute de droit ? réponse : Non . Y-a-t-il une faute morale ? Réponse = NON.
    Il faut donc que vous arrêtiez de faire ces articles pseudo journalistique beuzzeur. ! A défaut, vous donnerez raison au MONDE qui ne vous prend pas au sérieux !..
    Réformons-nous !
    Cordialement


    • Kiwixar Le 25 février 2017 à 08h56
      Afficher/Masquer

      Il peut y avoir une faute de droit si Macron a transféré son patrimoine à l’étranger sans le déclarer. S’il a un compte à Singapour, déclaré au Fisc, c’est légal, mais les Français ont le droit de le savoir (pourquoi un candidat à la présidentielle aurait-il TOUT son patrimoine à l’étranger). Si le compte n’est pas déclaré, c’est illégal, cas Cahuzac. En plus d’être malhonnête, Macron serait exposé au chantage de puissances étrangères, ou apatrides (oligarchie financière). Macron doit donc expliquer où est parti son argent, car il est très très douteux qu’il ait tout dépensé.

      Le but des déclarations de patrimoine n’est pas de trouver des preuves, mais de trouver des bizarreries incitant les medias ou le fisc à creuser. Il y a de grosses bizarreries dans le patrimoine de Macron. Il faut creuser, comme pour Fillon.


      • TuYolPol Le 27 février 2017 à 17h49
        Afficher/Masquer

        Bien sûr, il a tout FLAMBÉ, parce qu’il était un peu IMMATURE et pas trop regardant, et ça n’a AUCUN RAPPORT avec le soutien tout-à-fait BANAL et discret des gens parfaitement HONNÊTES qui n’ont aucun INTÉRÊT à influencer l’élection.
        J’y crois j’y crois j’y crois j’y crois !


    • Nicolas Le 25 février 2017 à 11h14
      Afficher/Masquer

      Voici enfin le fameux 20% de Français qui souhaitent que Micron devienne président. Je commençais à croire que ces sondages étaient bidon, merci de me rassurer. C’est vrai que Micron a parfaitement le droit de claquer 36k€ par mois, il pourrait se chauffer en brûlant des billets s’il veut (mais ça pollue). Il y a sûrement une très bonne explication, mais s’il veut être élu i va falloir la donner parce que sa façon de gérer son patrimoine est très surprenante, et sans explication certains seraient tentés de croire qu’il gèrera le pays de façon aussi calamiteuse qu’il a gèré son propre argent ou le ministère de l’économie.


    • Alfred Le 27 février 2017 à 09h12
      Afficher/Masquer

      Surtout n’oubliez que les chars russes sont à nos portes. Fuyez donc en Amérique ou en nouvelle Zélande tant qu’il est encore tant… Et cherchez donc par la même occasion un point de chute déjà “réformé” selon votre goût. (Reformer en soi cela ne veut rien dire: voilà bien le vide intersideral d’un supporter du premier candidat qui arrive à mentir avant de sortir un programme !)


  44. Ded Le 25 février 2017 à 08h18
    Afficher/Masquer

    Pour un banquier, il est remarquable de constater qu’il a, soit arrêté de boursicoter ou, qu’il a perdu de l’argent.
    Entre 2014 et 2016 ses valeurs boursières passent de 74 k€ à 55 k€ et son PEA de 52 k€ à 0 €.
    Si les banquiers n’osent plus se risquer en bourse, où va t’on !


  45. Philippe Le 25 février 2017 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Au sujet du ldd il s’agit peut-être d’une conséquence d’une dénomination commerciale. A vérifier mais il me semble que le credit mutuel et le cic proposent ce qu’ils appellent des livrets+. Les sommes entre le plafond du livret réglementé et 100000€ constituent en fait un livret bancaire différent mais sur votre relevé vous avez une seule ligne «ldd».


    • Surya Le 25 février 2017 à 10h34
      Afficher/Masquer

      La déclaration d’Emmanuel Macron serait donc erronée dans les dénominations de ses comptes ?


      • Philippe Le 25 février 2017 à 14h52
        Afficher/Masquer

        Dans le cas d’un homme politique il faudrait qu’il refasse le travail de séparation en 2 lignes distinctes effectivement mais je ne crois pas qu’il y ait volonté de tromperie.
        La confusion initiale est réalisée par la banque. Cette astuce permet de vendre systématiquement 2 produits en 1 en adossant un livret bancaire dont le taux et la fiscalité sont différents du livret réglementé.
        Si vous alimentez par un virement permanent votre LDD vous passez sans même vous en rendre compte du livret réglementé au livret complémentaire. Commercialement c’est assez malin. Cherchez livret ldd sup dans votre moteur de recherche préféré si vous voulez vérifier.


        • Surya Le 25 février 2017 à 17h24
          Afficher/Masquer

          Sur le relevé de compte il devrait y avoir 2 lignes différentes.


          • Philippe Le 25 février 2017 à 17h34
            Afficher/Masquer

            Non vu que l’astuce est justement de présenter ça comme un produit unique (un seul compte) combinant un livret réglementé et un livret complémentaire sous la dénomination générale “livret ldd sup”. Il suffit d’1 minute pour retrouver le produit avec une recherche sur internet.


            • Surya Le 25 février 2017 à 23h06
              Afficher/Masquer

              Vous croyez pas si bien dire, il y a bien deux produits différents : https://www.creditmutuel.fr/cmmabn/fr/info/solutions_produits/epargne/livret-developpement-durable/caracteristiques.html

              De toute manière s’il s’agit bien d’un “LDD Sup” la dénomination du compte dans la déclaration est fausse, ce n’est pas un “LDD”


            • Philippe Le 26 février 2017 à 00h08
              Afficher/Masquer

              Idéalement il aurait fallu que Macron précise mais la confusion vient au départ d’une volonté de la banque qui vous vend 2 produits en 1.
              Je me suis renseigné et au CIC ce qui s’affiche c’est juste “livret de développement durable” dans la liste des comptes lorsqu’on dispose d’un LDD plus. Il faut accéder à un autre onglet pour avoir le détail du contrat mentionnant qu’il s’agit en fait d’un produit combiné.
              Bref si l’idée sous-entendue est que Macron aurait pu charger son LDD afin de ne pas payer d’IR sur la partie supérieure au plafond je n’y crois pas une seconde. De toute façon la banque gère automatiquement le fait qu’il s’agit d’un produit combiné avec les conséquences adéquates au niveau fiscal.


  46. Crapaud Rouge Le 25 février 2017 à 08h46
    Afficher/Masquer

    Mon avis sur ce billet : une dissection au laser des finances du sieur Macron. L’intéressé va-t-il répondre ? Les médias vont-ils reprendre ? C’est peu probable. Il n’y a pas vraiment matière à scandale, seulement au doute.


    • s Le 25 février 2017 à 11h35
      Afficher/Masquer

      Au fait, pourquoi le Canard enchaîné n’a-t-il pas poussé plus loin ses investigations ?


  47. kenetbarbie Le 25 février 2017 à 09h14
    Afficher/Masquer

    L’Allemagne se porte mieux que nous. Dumping social à coups de migrants, maintenant ukrainiens,syriens, polonais,lettons etc. L’immobilier est toujours abordable, je crois.
    Face à elle, nos coûts militaires, notre smic, la manne immobilière apparemment détenue en grande partie par nos assurances et banques, tout cela nous mène à un climat social effrayant.
    Shengen nous est de moins en moins supportable, l’euro nous pèse apparemment plus qu’il ne nous aide, la paix entre l’Allemagne et la France reste un bien appréciable dans ce monde chaotique, même si les incendies se rapprochent.
    Corrigez mes approximations!
    En tous j’aimerais, avant de voter, savoir ce que chaque candidat propose face à cette situation : quel bilan tirent-ils eux-mêmes très précisément, chiffres à l’appui ? Quelles solutions avec quelles conséquences?
    Je ne compte pas sur le gouvernement pour un diagnostic sincère, pas plus que sur une presse aux mains de groupes industriels ou financiers particuliers.
    Un blog comme celui-ci pourrait permettre cette analyse nécessaire ainsi que de confronter les solutions possibles, sans pathos ni ecrans de fumée pseudo-moraux etc.


    • peyo Le 25 février 2017 à 19h40
      Afficher/Masquer

      Les Allemands ont monté de nombreuses usines neuves dernier cri dans tous les pays où ça ne coûte pas grand chose. Un coup de camion, de l’assemblage et hop : made in germany. D’autres le font aussi mais seuls les cartels sont à fond dans la combine.


  48. Stephane Le 25 février 2017 à 09h25
    Afficher/Masquer

    Tout cela soulève quand même une énorme question : mais de quoi vit-il aujourd’hui ?

    M. Macron fait le tour des médias pour expliquer qu’il est le seul candidat à ne pas être payé par de l’argent public pour faire sa campagne, j’aimerais bien savoir comment il vit depuis plus de 6 mois sans aucun revenu et avec un patrimoine négatif au départ…


    • armand83 Le 07 mars 2017 à 17h47
      Afficher/Masquer

      Un ancien ministre a droit à 6 mois d’indemnité si je ne m’abuse et il est marié…


  49. calal Le 25 février 2017 à 09h26
    Afficher/Masquer

    merci ob pour ce billet. quand on se dit en tant qu’opinion personnelle que macron est la pour etre sur que la france soit a jour dans ses remboursements d’emprunts, on se demande si l’on est pas paranoiaque. la vous apportez des faits qui nous confortent dans la qualite de notre jugement. merci pour ce moment…


  50. Christophe Foulon Le 25 février 2017 à 09h38
    Afficher/Masquer

    Merci M. Berruyer et les personnes qui vous ont aidés.

    Au lieu de partir dans un délire conspi ou autre terme novlangue inventé en permanence par ces médias, je vais vous faire une réponse de paysan. Ni conspi, ni tous pourri, ni quoi que ce soit.

    Si ce M. Macron, bardé de diplôme de nos bonnes écoles, travaillant pour nos meilleurs banques n’est pas foutu d’avoir un patrimoine correct et qu’au final il est raide comme les blés et endetté jusqu’à l’os, comment croire qu’il a les capacités de remettre notre France sur les bon rails ?
    Si il était si fort il serait riche, manque de bol il est pauvre, j’en déduis que ce gars n’est pas le président qu’il nous faut, les hasbeen on en sort.

    Les faits sont têtus… et moi aussi.

    Vive le bon sens paysan, la meilleure arme contre les fakenews, ou nonews.


    • Sud Le 25 février 2017 à 11h59
      Afficher/Masquer

      @Christophe Foulon

      Pour compléter la rudesse du bon sens paysan on pourrait aussi s’intéresser sur l’hypothèse d’une opération Cahuzaquienne poussée au niveau supérieur de la stupidité : avoir tout placé à l’étranger sans le déclarer ? Cahuzac ne l’a pas osé, quelqu’un d’autre, encore plus stupide l’aurait-il fait…


    • AL2015 Le 27 février 2017 à 06h07
      Afficher/Masquer

      (desole pour l’absence d’accent sur mon clavier)

      Je crois que votre bon sens paysan est hors sujet ici. Ce n’est pas la question. Comme ce n’est pas la question egalement de savoir si Macron a tente ou non de se soustraire a l’ISF…

      Ces questions se ne poseraient que si la declaration etait coherente !!! Tout le travail d’Olivier a ete justement de relever toutes les incoherences d’une telle declaration, ce que n’a pas fait a l’evidence la HATPV.

      Tout ceci montre que les des sont pipes. La verite n’est qu’un detail dans toute cette histoire.

      Le personage de Macron ne semble pas en mesure d’expliquer lui-meme toutes ces incoherences et botte en touche. Cela tend a penser qu’il s’agit d’un collectif qui a bricole une declaration vite faite. Macron est juste la tete de gondole d’un groupe (parmi d’autres) visant un cout d’etat electoral.



Charte de modérations des commentaires