Du grand Didier Porte :

=====================================================

Rappel en effet de la cerise sur le gâteux avec Philippe Tesson de janvier 2015 :

«D’où vient le problème de l’atteinte à la laïcité, sinon des musulmans ? On le dit, ça ? Eh bien moi, je le dis ! Je rêve ou quoi ? C’est ça notre problème actuellement, c’est les musulmans qui mettent en cause la laïcité ! C’est les musulmans qui amènent la merde en France aujourd’hui !»

Pour ceux qui n’ont pas connu René Coty, je précise que Philippe Tesson est un journaliste, ancien rédacteur en chef du journal Combat de 1960 à 1974 puis du Quotidien de Paris qu’il fonda.

=====================================================

=====================================================

Qui rappelait le dérapage de janvier 2014 sur Dieudonné :

«Il n’y a pas de pitié pour ça. Ce type, sa mort par exécution par un peloton de soldats me réjouirait profondément. Je peux aller jusque-là», dit-il, avant d’ajouter : «Pour moi, c’est une bête immonde, donc on le supprime et c’est tout». «Je signe et je persiste» ajoute-t-il quelques secondes plus tard, voyant que ses interlocuteurs n’admettent pas de tels propos. «N’allons pas jusque-là parce que nous sommes contre la peine de mort» lance alors un invité. «Ah ben voilà, le coupe Tesson, il y a toujours quelque chose qui nous empêche d’aller jusqu’au bout».

Qu’avait fait la radio ?

Le podcast de l’émission entière a rapidement été supprimé sur le site de Radio Classique, comme vous pouvez le voir ci-dessous. Joint par le Figaro, le service de communication de Radio Classique s’est justifié : «Si nous n’avons pas mis le podcast en ligne, c’est que la radio ne souhaitait pas donner de l’écho à ces propos qui ont pu être mal interprétés».

Mais finalement, ce n’est pas grave, il suffit de le réinviter :

Il aura fallu attendre ce mercredi 15 janvier pour que le célèbre journaliste de 84 ans modère ses propos sur Europe 1, évoquant une «formule de style».

Source : Le Parisien

=====================================================

Et en 2015, après ce “dérapage”,  on l’exclut des médias ?

Ben non, on le réinvite… Sur France Inter là, où il admet un “dérapage” (rooo) mais bon, ne change pas grand chose au fond :

=====================================================

Je termine donc par l’excellent éditorial de Daniel Schneidermann :

Tesson : la solution du chiffon

Par Daniel Schneidermann le 22/01/2015 – 09h15 – le neuf-quinze

Tous les cerveaux malades ne sont pas condamnés à l’indignité médiatique. Après sa tirade islamophobe sur Europe 1, et alors que le parquet vient d’ouvrir une enquête, le chroniqueur octogénaire Philippe Tesson est l’invité de Léa Salamé, sur France Inter. Il est tancé fermement, sermonné, rappelé à l’ordre. “Qu’est ce qui vous a pris ? Vous avez dit que les musulmans foutent la merde en France !” Ah non. Attention. Ne pas déformer. Ne pas trahir sa pensée. “Je n’ai pas dit qu’ils foutent la merde, j’ai dit qu’ils amènent la merde”. Et vous le maintenez ? Tesson sort les rames, pour une opération traduction, à destination des chastes oreilles des auditeurs de France Inter : “s’il y a des désordres aujourd’hui en France, il y a quand même davantage de musulmans que de chrétiens qui amènent ces problèmes, non ?” En effet. Ca change tout.

Pour sa défense, Tesson explique que les temps ont changé. Au siècle dernier, période bénie, avant que les serres du politiquement correct s’abattent sur la délicieuse liberté française, on pouvait parler clair, dru, joyeux, exprimer sa pensée telle qu’elle jaillissait de nos cerveaux vigoureux, dire tout haut ce qu’on pensait tout bas. Aujourd’hui, hélas…

“Qu’est-ce qui vous a pris ?” Quoi qu’il fasse, quoi qu’il dise, Tesson fait partie de la famille. On ne va tout de même pas encabaner papy, aujourd’hui, à son âge. La saillie islamophobe est certes inacceptable, mérite rappel à l’ordre, réprimande, tape sur les doigts, tout ce qu’on voudra, mais tout de même moins que l’apologie des frères Kouachi sous l’emprise de l’alcool. “Une boulette”, dit Joffrin, pour excuser Tesson.

Ces circonstances atténuantes ne sont donc applicables qu’aux éditorialistes multicartes, honorablement connus du milieu. Pas la moindre indulgence, en revanche, pour la collection de semi-débiles, sur qui pleuvent les condamnations à de la prison ferme, depuis deux semaines. “Ils ont tué charlie, moi j’ai bien rigolé. Si je n’avais pas de père ni de mère, j’irais m’entrainer en Syrie”, par un déficient mental, bénéficiaire de l’allocation adulte handicapé, à Bourgoin-Jallieu (Isère) : six mois ferme. A Paris : “quand je vois des bombes qui explosent et des policiers qui crèvent, je rigole”. Peu importe s’il s’autoproclame fils de Ben Laden, avec lourds antécédents psychiatriques : trois mois ferme. Sur Facebook : “on a bien tapé, mettez la djellabah, on ne vas pas se rendre, il y a d’autres frères à Marseille” : trois mois ferme. Etc etc. Et aucune invitation de repêchage à France Inter.

Ne me faites pas dire ce que je ne dis pas : ceci n’est pas un appel à l’incarcération de Philippe Tesson. J’aurais trop peur qu’il se radicalise en prison. Mais le code pénal, dans sa grande sagesse, a prévu des peines de substitution, que les tribunaux ont d’ailleurs parfois (mais trop peu) appliquées ces derniers jours. Vive l’éducation ! Il n’est jamais trop tard pour les solutions éducatives ! De même que les semi-débiles à la kalachnikov en carton pâte pourraient, avec profit, effectuer quelques menus travaux au bénéfice d’associations de victimes du terrorisme, de même on pourrait envoyer le semi-débile Tesson, avec son seau et son chiffon, nettoyer les tags islamophobes, qui se multiplient sur les mosquées. Et tout serait pardonné.

18 réponses à Nouveau dérapage antisémite de Dieudonné ?, par Didier Porte

  1. kain Le 07 février 2015 à 02h50
    Afficher/Masquer

    Quand Schneiderman à la fin de la vidéo dit : “… pourquoi ces limites sont-elles différentes dans différentes parties du monde… ?” n’est vraiment pas l’essentiel du débat. Cette question n’a aucun sens.

    Je pense plutôt que la question devrait être : pourquoi ces limites sont-elles différentes dans un même pays ?

    Pourquoi dans un pays, une république, se revendiquant patrie des droits de l’homme, la censure administrative fait-elle son grand retour au 21e siècle ?

    Pourquoi la Justice participe-t-elle à cette mascarade en se pliant aux injonctions du pouvoir exécutif ?

    Ces questions doivent être posées, par des professionnels aux personnes concernées et l’entité publique des citoyens se doit d’interroger ses représentants sur ces questions… il n’est pourtant pas compliqué de contacter un député, un élu local pour ouvrir un débat.

    Quant au problème de la laïcité en France, il faudrait déjà que la Ministre de l’Education n’invite pas la religion au sein de l’école en y imposant une minute de silence (de mémoire, la minute de silence a été “créée” pour commémorer le sacrifice des combattants de la 1ere guerre mondiale…) à des enfants complètement dépassés par les évènements… bref, la folie continue… à se demander si l’être humain arrivera un jour à dépasser le stade du moyen-âge -_-


    • JBL1960 Le 07 février 2015 à 15h16
      Afficher/Masquer

      Excellente analyse, Kain, vous avez tout dit.
      Je suis ulcérée, physiquement et moralement, devant “cet esprit du 11 janvier” dixit Hollandouille.
      Si je ne suis pas charlie, je détecte un certain nombre de charlots depuis lors et rien ne me réjouie, rien, face à la tournure des choses. Ce dont, je suis sûre, c’est que je suis triste… J’espère que nous trouverons en chacun de nous la force de résister à cette dictature qui vient afin de créer, ensemble, un nouveau paradigme. C’est tout le mal que je nous souhaite. Espérons, qu’on nous en laissera le temps et que les psychopathes aux manettes n’appuieront pas sur le bouton. Bon, c’est mal barré, surtout si l’on a revu récemment “La stratégie du choc” de Naomie Klein ! Peut-être A+


  2. Ludo Le 07 février 2015 à 02h52
    Afficher/Masquer

    Ce 2 poids 2 mesures est tellement flagrant et nauséabond… c’est dangereux. Beaucoup plus qu’un humoriste qui pousse la provocation dans ses limites à mon avis.

    Surtout quand on sait que ce dernier en est arrivé là justement à cause de ce 2 poids 2 mesures…


    • Ded Le 07 février 2015 à 07h30
      Afficher/Masquer

      Effectivement, les institutions : justice, police, gouvernement, sont en train de déraper…


  3. VladimirK Le 07 février 2015 à 03h45
    Afficher/Masquer

    Très belle intervention…

    J’ai l’impression que la France est en train de devenir un pays dirigé par des cons


    • Joanna Le 07 février 2015 à 06h36
      Afficher/Masquer

      “Comme disait mon grand-pére tous les ans il y a de plus en plus de cons, mais cette année j’ai l’impression que les cons de l’année prochaine sont déja là.” (P. Timsit)


      • André Le 07 février 2015 à 11h28
        Afficher/Masquer

        Non, ce n’est pas de Timsit mais de Coluche…


  4. odjo Le 07 février 2015 à 05h55
    Afficher/Masquer

    Trop bon que cette video .


  5. Jean Le 07 février 2015 à 07h49
    Afficher/Masquer

    Philippe Tesson est invité quasi quotidiennement, depuis des années, par G Durand sur Radio Classique,
    a exécrer sa haine, de tout ce qui est à gauche du Figaro (champ large!).
    La manipulation de l’opinion, qui conduit à la dictature, passe évidemment par le contrôle des médias.


    • lvzor Le 07 février 2015 à 10h31
      Afficher/Masquer

      Ce qui est curieux c’est que tout le monde semble oublier qu’il était le patron de Combat, un quotidien très à gauche dans les ’60-’70… Son parcours est typique des politiques et des médiocrates de notre époque : on se fait un nom en défendant le peuple, puis une carrière en l’opprimant.


      • Roscanvel Le 07 février 2015 à 15h15
        Afficher/Masquer

        Qu’est-ce que vous appelez “très à gauche dans les années 60/70”? Je n’ai pas souvenir de “Combat” très à gauche. A moins que ce soit au 2ième degré.


        • lvzor Le 07 février 2015 à 23h02
          Afficher/Masquer

          “Combat”, sous-titré “De la Résistance à la Révolution”
          http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/enseigner/supports_documentaires/journaux/combat_1945_05_03A.jpg

          Wikipedia :

          “En 1947… Le journal est repris par le journaliste Claude Bourdet et l’homme d’affaires franco-tunisien, Henri Smadja. Fidèle à ses origines, la ligne éditoriale du journal cherchera à être le lieu d’expression de ceux qui persistent à croire qu’on peut créer en France un mouvement populaire de gauche non communiste. En juillet 1948, Victor Fay, un militant marxiste, prend la direction de Combat…
          (…)
          En 1960, Henri Smadja nomme rédacteur en chef le jeune Philippe Tesson.”

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Combat_%28journal%29


  6. Rose du sud Le 07 février 2015 à 09h40
    Afficher/Masquer

    le début du commentaire est juste.
    mais au lieu de dire “on y va tout droit” comme Boris Cyrulnik je préfère dire; Il faut absolument soutenir tous les arabes de France. Ce que je fais participant à une association de palestiniens et en achetant dans les boutiques tenus par des beurs arabes nés en France.


  7. Laurent Le 07 février 2015 à 09h43
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Je vous mets un lien sur BHL, afin de tempérer un peu l’islamophobie dont il serait porteur.

    http://www.denistouret.net/textes/BHL.html

    Je n’apprécie pas particulièrement le bonhomme, je fais surtout cela pour apporter un peu de contradiction salutaire à ce qu’on dit de lui dans de nombreux commentaires.


  8. Ardèchoix Le 07 février 2015 à 10h22
    Afficher/Masquer

    Quand je regarde cette vidéo , je ne peux m’empêcher de faire un certain parallèle avec nos gouvernants .
    http://www.youtube.com/watch?v=It2aZp4c-4U


  9. JBL1960 Le 07 février 2015 à 15h29
    Afficher/Masquer

    Le CSA aussi, c’est 2 poids 2 mesures, non ?
    Rappelez-vous la Saint-Criq répondant, doctement, aux fausses interrogations de la Lucet, sur ceux qui ne sont pas Charlie et qu’il faut “Repérer, traiter, intégrer ou réintégrer dans la République, toussa toussa”… Et là, je pense aux Tsiganes mais surtout aux homosexuels de la seconde guerre mondiale. Ce pays est gouverné par des charlots !


  10. openmind Le 07 février 2015 à 19h41
    Afficher/Masquer

    elle date cette vidéo…..je la connais depuis longtemps….bref bonne séance à tous ceux qui ne m’auraient pas déjà vu.


  11. Tatsuya Le 09 février 2015 à 00h08
    Afficher/Masquer

    A un certain âge il faut penser à se retirer…
    Ça me rappelle Dassault et ses déclarations néolibérales extrêmes.


Charte de modérations des commentaires