Ils sont mignons chez ELLE : ils ont voulu faire de la géopolitique (bien sentimentale, bien entendu).

Alors le 14 novembre, zou, reportage sur les combattantes en Ukraine :

franc

Bon, déjà j’adore le sous-titre : “à la guerre contre les séparatistes russes, les Ukrainiennes sont sur tous les fronts“.

Enfin, c’est quand même énorme :

  • les séparatistes ne sont même plus prorusses, ils sont désormais carrément russes – alors que je rappelle qu’ils sont aussi Ukrainiens que ceux de Kiev, mais bon…
  • on parle de “Les Ukrainiennes”, sous-entendant qu’elles pensent toutes la même chose
  • et surtout, on dit que “Les Ukrainiennes combattent les Russes”, et donc qu’il n’y a pas d’Ukrainiennes dans les rangs des séparatistes !!!!

Cela aurait été bien de parler d’elle par exemple, comme on l’a fait cet été (sans même parler du scoop dont elle parle 1 mois avant l’attaque du MH-17) :
foll

Cela aurait montré la réalité de la guerre civile, et le drame que cela représente… Mais non, pas de journalisme de qualité dans ce pays…

Alors voici la suite :

C’est mignon…

Enfin bon, sauf que le web Russe a reconnu cette Vita : il s’agit de Vita Zaverukha, qui a un joli FaceBook :

C’est bien la même :

(drapeau conféré US en arrière plan, symbole raciste)

On rigole bien entre amis :

Elle publie des trucs sympas :

Ah, l’amour…

“L’Ukraine sans les Juifs”… Ça ne gêne pas trop BHL apparemment ce genre de combattante de la liberté…

Autre déclaration sympa sur sa page :

« La trêve ne fait que compliquer et prolonger la guerre. J’aime mon pays. Mais je me suis mise à détester les gens qui y vivent. Qu’on fasse le génocide de la population russe ! […] Je fais la propagande du nazisme, de la terreur et du génocide. En même temps, je ne suis pas quelqu’un de mauvais. Tout se justifie par « La guerre au nom de la paix ». Si je partais avant de terminer l’affaire, uniquement dans ce cas mes actions ne pourront pas être justifiées. On ne juge pas les vainqueurs. »

Un de ses followers :

Bon, du coup ELLE a avoué le 29/12 (bien obligé…) :

“Suite à la publication le 14 novembre dernier dans notre magazine d’un reportage intitulé « Les femmes ukrainiennes s’engagent », traitant du rôle de femmes au parcours très divers dans le conflit à l’est de l’Ukraine, nous avons appris, fin décembre, qu’une des jeunes femmes, interviewée et photographiée, était une activiste d’extrême-droite, diffusant sur les réseaux sociaux des photographies faisant l’apologie du néo-nazisme.

Lors du reportage, la jeune femme incriminée, combattante du Bataillon Aidar, rencontrée le 2 octobre dernier, sur la ligne de front près de la ville de Lougansk, aucun élément, aucun signe extérieur distinctif, aucune parole dans l’interview, ne laissait comprendre ce jour-là que cette jeune femme était néo-nazie.

En effet, le reportage s’est partiellement déroulé auprès d’une unité du Bataillon Aidar, une formation paramilitaire nationaliste d’environ 600 membres, rattachée au ministère de la Défense ukrainien, qui comprend dans ses rangs des combattants d’origine et d’obédience politique très diverses.

La rédaction de ELLE ainsi que les deux journalistes ayant réalisé le reportage, ont été choqués d’apprendre, à posteriori, le véritable profil idéologique de cette jeune femme, et condamnent bien entendu toute idéologie prônant la xénophobie, l’antisémitisme ou l’apologie du nazisme

La Rédaction”

 Seule RTL a relayé ceci lundi…

Alors, euh, “aucun élément” ?
  1. Je rappelle qu’en Ukraine, on a une région qui s’est “autonomisée”, mais qui ne menace en rien le reste du pays. C’est évidement déplaisant, et de nombreux Ukrainiens n’approuvent pas ceci, mais de là à aller se battre sur le terrain en risquant sa vie, il y a quand même un sacré pas à franchir !!! Et quand on le franchit, on est quand même plus proche de l’extrême droite que de Jean Jaurès me semble-t-il… Surtout que ces bataillons sont réputés pour être du coup des repaires d’extrémistes (cf l’affaire ZDF qui, 1 mois avant le reportage, avait entrainé beaucoup de soucis en raison des images de nazis dans le bataillon Azov)
  2. La fille dit juste : “La guerre […] se terminera quand les Russes auront quitté l’Ukraine”. Je rappelle qu’il y a 30 % d’Ukrainiens “russes ethniques” dans cette région et qu’ils sont chez eux. Si elle avait dit La guerre […] se terminera quand les Juifs auront quitté l’Ukraine”, on l’aurait classée comment ?
  3. Elle dit juste “J’espère bien” avoir tué de nombreuses personnes : une Humaniste !
Chapeau les artistes !

Allez, à suivre en 2015 !

EDIT : finalement, à suivre en effet dans ce billet (à paraitre)

158 réponses à Quand ELLE fait de la pub pour les néonazi(e)s… (ELLE 1/3)

Commentaires recommandés

Kiwixar Le 31 décembre 2014 à 05h02

– apologie de crime contre l’Humanité
– incitation à la haine raciale
– négationnisme…

Il y a de quoi attaquer ELLE en justice.

  1. Ray Le 31 décembre 2014 à 02h32
    Afficher/Masquer

    ELLE avait l’air de “savoir” qu’elle faisait partie du bataillon Aidar ?
    Que ne seraient-ils pas renseignés sur ce bataillon connu pour sa composition et dont Amnesty International avait publié un rapport en septembre dernier, dénonçant ses crimes de guerre ?
    Quelle blague….


    • vérité2014 Le 31 décembre 2014 à 03h02
      Afficher/Masquer

      Visiblement ‘google est mon ami’,ils ne connaissent pas chez ELLE…c’est un minimum.

      Aidar:

      link to google.fr

      Environ 610 000 résultats..


      • boduos Le 31 décembre 2014 à 03h43
        Afficher/Masquer

        “Elle” : actionnaire principal,groupe lagardère,marchand d’armes,….
        pourquoi le groupe “Matra” fut le seul marchand d’armes non nationalisé en 1981?
        Matra,maitre d’œuvre du métro lillois (1978-1982) faisait la coordination et le planning des travaux (3M de frs de l’époque de travaux par jour) recevait de Londres des fax de ses propres plans d’une société propriété d’ apparatchiks socialistes de Lille dont le député Catesson condamné par la suite pour trafic de légion d’honneur.
        rien de nouveau sous le soleil sauf en pire.
        Déjà la presse du système n’en parla pas.


    • vladimirK Le 31 décembre 2014 à 06h47
      Afficher/Masquer

      Le plus grave, c’est qu’Elle admette que rien ne laissait comprendre que les journalistes interrogeaient des néo-nazis… mais juste pour lever un doute, n’est ce pas là le travail de journalistes de se renseigner ?

      À quelle qualité d’infos et surtout à quel sérieux peuvent-ils prétendre s’ils ne savent même pas qui ils suivent, s’ils interrogent n’importe qui de passage dans la rue ? En d’autres termes, ils auraient très bien pu interroger des touristes de passage ou même Victoria Nulle-And et dire qu’il s’agissait de gentilles activistes qui défendent l’Ukraine.

      Et puis qu’est-ce qui leur a pris de faire ce genre de reportage ? Le Figaro Mémère, j’aurais compris, le Nouvel Obs, Marianne et même National Geographic et pourquoi pas Géo (pour expliquer le concept assez compliqué qu’est l’Ukraine), certainement, mais Elle… pourquoi pas Cosmo ?

      Vous allez voir que bientôt l’Équipe et Châtelaine vont s’y mettre.


      • vladimirK Le 31 décembre 2014 à 07h11
        Afficher/Masquer

        L’info a été reprise aussi par Ouest France link to ouest-france.fr et Jean-Marc Morandini sur Europe1 link to jeanmarcmorandini.com


      • Alae Le 31 décembre 2014 à 13h11
        Afficher/Masquer

        @vladimirK et @Van
        “Et puis qu’est-ce qui leur a pris de faire ce genre de reportage ? ”

        En tant qu’hommes, vous êtes excusé de ne pas l’avoir su, mais depuis ses débuts, le féminisme est l’un des axes éditoriaux de Elle et, dans ce cadre, il passe régulièrement des articles sur telle ou telle femme exemplaire. Au cours de ces vingt dernières années, le magazine a basculé dans une apologie conditionnelle des femmes soumise à la plus pure tendance UE-post-moderne-bobo-décérébrée : mieux vaut être du côté des Femen ou de Caroline Fourest, par exemple, que d’une dirigeante d’entreprise russe.
        link to rt.com

        Quand on manque à ce point de sens de la nuance, arrive ce qui est arrivé. C’était inévitable.


  2. Krystyna Hawrot Le 31 décembre 2014 à 02h34
    Afficher/Masquer

    Elle dit aussi “quand leur gouvernement (des Russes) tombera”…; Faut vraiment être con pour pas voir que Aidar c’est des néonazis!!


  3. Krystyna Hawrot Le 31 décembre 2014 à 02h41
    Afficher/Masquer

    A voir la magnifique photo N° 27 de sa page Vk: “Ukraina bez Zydow” soit “l’Ukraine sans Juifs” – une étoile de David barrée sur le drapeau ukrainien. J’ai peine à croire que les journalistes ne sont pas allées voir cela?!!


    • Loui JULIA Le 31 décembre 2014 à 09h52
      Afficher/Masquer

      Surtout que c’est complètement stupide: Celui qui finance Aïdar, c’est Igor Kolomoïski, l’oligarque juif aus trois nationalités: il est ukrainien, israëlien et chypriote. Et vit normalement en Suisse.
      Vous trouverez tous les rensignements sur lui dans un article de lescrises.fr


      • Florent Le 02 janvier 2015 à 15h32
        Afficher/Masquer

        LOL, c’est ça qui est marrant avec les fanatiques, c’est qu’ils ne comprennent jamais qu’ils défendent la cause qu’ils croient combattre.


  4. vérité2014 Le 31 décembre 2014 à 02h53
    Afficher/Masquer

    L’égérie ukrainienne du magazine ELLE était une criminelle de guerre.

    link to theorisk.wordpress.com


  5. Citoyen Le 31 décembre 2014 à 03h00
    Afficher/Masquer

    Sur twitter, Robin Monotti@robinmonotti signale et rapelle qu’ELLE France a DÉJÀ mis en héroine… la femen présente à Odessa le 2 mai se réjouissant du meurtre, viol, assassinat et incendie des corps… – photo sur son tweet

    More @ELLEfrance heroines
    (Left: Femen In Elle, Right at Odessa massacre)
    via @JohnDelacour
    link to elle.fr

    Comme c’est un journal féminin (et non féministe comme elles le prétendent), il est logique qu’elles prétendent à la si classique “étourderie” des femmes, n’est-ce-pas?

    Elles ne savent, elles ne cherchent pas à s’informer, tout est oh futile, pas sérieux et puis on s’excuse. Des femmes gentilles, quoi, savaient pas ces nunuches. Elles ne savent même pas qu’ils

    Des petites filles sincères et oh si écervelées… entre la pintade et la dinde farcie, la coconne-qui-a-besoin-d’un-homme-qui-l’habille-et-la-protège-du-monde-et-d’elle-même, voyons… (un bon vieux classique du patriarcat INTÉGRÉ comme mode de fonctionnement).

    L’avenir de la femme, c’est le combat armé nazi… non? ( sarcasme et ironie..) On recrute et on valorise, l’air de rien, Cela continue, tous médias faisant la pub. du nazisme, au fascisme…etc…

    Le nazisme, le fascisme, c’est glamour ….
    En plus, elles sont à égalité avec les hommes, non?
    (Ironie sarcastique encore)

    Cela recommence…comme en 40.


    • Nerouiev Le 31 décembre 2014 à 11h42
      Afficher/Masquer

      Idem pour les Pussy Riot : link to elle.fr


  6. wesson Le 31 décembre 2014 à 03h02
    Afficher/Masquer

    C’est pas réjouissant mais franchement j’ai un peu abandonné sur les médias. Il n’y en as pas un seul pour rattraper l’autre, ils sont en train de nous la vendre, leur guerre à livrer contre les Russes. Et si il faut pour cela faire des articles glamours sur les néo-nazes, j’ai bien peur que ça ne soit que le premier d’une longue série.

    Ils sont prêt à nous transformer n’importe quel intrigant, n’importe quel extrémiste en messager de la paix pourvu qu’ils soit contre Poutine. Il n’y a qu’à voir d’ailleurs ce soir comment Navalny est traité par les médias occidentaux: grand héros de la liberté et de la lutte anti-corruption, alors que ce mec est quand même une crapule et surtout un gros raciste, dont le programme politique est “il y en a marre de payer pour le caucase”, et qui se fait donner la claque sur Twitter par 60% de fake

    (link to pbs.twimg.com)

    Je crois que le seul espoir réside dans ce que Emmanuel Todd a constaté: Les gouvernants nous mènent à la guerre tout en sacrifiant les budgets militaires, et l’Europe n’as plus assez de jeunes motivés pour aller se battre.

    Mais franchement, je crois que en 2015, il faudra bien que quelque chose cède quelque part !


    • bluetonga Le 31 décembre 2014 à 15h06
      Afficher/Masquer

      Nos médias ne font pas l’opinion, ils entérinent consciencieusement celle de nos “élites”. Il suffit de lire les commentaires sur la plupart des fils des journaux msm en ligne pour voir que les lecteurs sceptiques ou informés alternativement forment au moins la moitié du lectorat (ou en tout cas, la moitié des gens qui interviennent dans les fils des commentaires). Le divorce entre la presse et le citoyen est tellement évident que serait un vrai drame pour nos journaux mainstream s’ils devaient encore compter sur leur lecteurs pour survivre. Dieu merci, ils sont subsidiés, et les agences de presse font pratiquement tout le boulot de propagande à leur place. Ce n’est qu’en démocratie que les journalistes sont utiles, nous on a passé ce cap.

      J’écris ça, et en même temps, je me dis que les politiques se dégonflent rapidement. Par exemple, quand le parlement britannique a refusé de s’engager en Syrie, et que Obama a senti le vent tourner, ils se sont défilés aussi sec. En considérant l’hypothèse selon laquelle l’opinion publique est encore capable d’inverser la vapeur, il est un fait que la trahison des médias est devenue un problème majeur. Mais ce n’est pas tant la désinformation systématique et grossière de nos néo-pravdas qui pose problème (n’importe quel quidam un peu fute fute et polyglotte trouve facilement son bonheur ailleurs) que l’immense force d’inertie de la masse des gens qui n’en ont rien à caler et qui se laissent intoxiquer par perfusion molle. A cet égard, l’article décérébré de Elle n’a aucune prétention politique. Il se contente de montrer quelques passionaria sexy (pas de boudin dans les pages de Elle, ça fait tache) avec un discours passe-partout assorti. La bonne et brave revue aliénante pour les louves des temps modernes (les femelles des loups s’entend, jeunes cadres dynamiques aux dents pointues et étincelantes) incite toujours la femme occidentale à se libérer en épousant soigneusement les contours du moule préparé pour elle : l’audace des bas résille assortie au confort du prêt-penser.

      La rédaction de Elle se fout probablement de la situation en Ukraine comme de la bretelle de son premier sous-tif. L’idée n’est pas d’informer, de fouiller dans la matière sombre de la réalité. Il s’agit de divertir en attendant son tour chez le coiffeur. Que les petites Vita, Ludmilla et consort jouent aux souris grises, c’est bien égal, vu que ces histoires de nazis ça remonte à une époque où leurs lectrices n’étaient même pas nées, et que de toute façon, les Russes sont les méchants. Où est le drame? La rédaction de Elle s’excuse parce que pourquoi pas, mais au fond, qui ça intéresse tout ça? C’était un article frivole, sans plus. Treillis glamour et slogans guerriers. Frissons volés.

      La guerre ne se décide pas dans l’opinion. Elle ne s’est jamais décidée dans l’opinion. Il y a le discours officiel et l’ambiance médiatique, et il y a les tractations en coulisse. Wall Street tangue, Washington s’agite, Bruxelles pérore, l’Union Européenne s’enlise, et l’Ukraine sombre. D’accord. Mais une chose est sûre : aucun occidental ne désire mourir pour l’Ukraine, sexy ou pas. Si demain l’UE se décide enfin à larguer les USA et à rétropédaler frénétiquement, Elle nous fera un sujet sur les novorussiennes sexy. The show must go on.


      • Hélène-Barbara Le 31 décembre 2014 à 19h48
        Afficher/Masquer

        Je rejoins entièrement votre constat à propos du divorce entre la presse et son lectorat.
        Maintenant, lorsque l’opinion publique ne se laisse plus prendre, reste la question de savoir à quel point une crise, un conflit, un terrorisme, une manipulation – cochez les cases – devra être concrètement amplifié pour qu’enfin notre résistance capitule et rejoigne l’adhésion attendue.
        Car les images de boucherie finiront toujours par nous convaincre.


        • Citoyen Le 02 janvier 2015 à 04h43
          Afficher/Masquer

          Très bien-lucide, ce que vous dites.

          Ils ont les moyens (financiers, économiques, compétents, astucieux, médiatiques – les médias sont les outils et gardes de l’ordre social aussi) de faire monter la sauce, s’ils le veulent, quand ils le voudront et par les moyens qu’ils choisiront.

          Aucun doute.
          Le choix politique étant fait depuis au moins 5 ans (le fascisme, déjà rampant et surtout promu – 10 caractéristiques sont déjà présentes dans le fonctionnement de nos sociétés..), celui du fascisme, ils en font la promotion, de plus en plus visible (télé-fn-zemmour-bhl-finkielkraut-etc,etc..) car ils l’ont décidé et choisi.
          Pour TOUTE l’Europe. TOUTE.


          • Hélène-Barbara Le 07 janvier 2015 à 20h11
            Afficher/Masquer

            Je parlais surtout d’une amplification qui ne craint pas le massacre. Comme celle d’aujourd’hui. Le massacre à Charlie Hebdo. Une partie de moi ne peut pas écarter que peut-être, bientôt, ceci nous servira de tremplin pour approuver une intervention militaire en Syrie. En Libye.
            Parfois, pour parfaire le dressage, il ne manque plus que l’horreur.


  7. Thalie Le 31 décembre 2014 à 04h04
    Afficher/Masquer

    Vidéo ci-dessus avec les commentaires de Anatoly Shariy, sous-titrée en français
    “La petite frappe néo-nazie, l’héroïne du magazine “Elle”, dans toute sa splendeur”:
    link to youtube.com


    • Ratchadamri Le 31 décembre 2014 à 14h55
      Afficher/Masquer

      Là où il faudrait plutôt pleurer sur cette jeunesse ukrainienne qui a complètement perdu la notion du respect des autres et la notion du respect de la vie humaine (car la Maison des Syndicats à Odessa à été brûlée par le même type de “jeunes”), la presse française choisi de leur faire de la pub, pour les encourager, je suppose.


    • V_Parlier Le 31 décembre 2014 à 17h33
      Afficher/Masquer

      Thalie, encore une fois nous avons eu la même idée le même jour. 😉
      En effet le pire est l’analyse que notre gratin politico-médiatique fait de tout cela, en ayant l’air bien propre et civilisé contre les “dictatures” soigneusement sélectionnées par nos maîtres à penser. Et après, pour soigner son image on cherche des fascistes un peu partout parmi ses opposants politiques. Ca fait bien…


      • Thalie Le 31 décembre 2014 à 19h01
        Afficher/Masquer

        C’était trop gros pour passer à côté. Je vous propose qu’on se prévienne l’un l’autre lorsqu’on travaille sur quelque chose. Ça nous fera gagner du temps. Et si on s’attaquait au “chargement 200” (Grouz 200)? L’ukranisme est basé sur la haine attisée par le mensonge relayé par la presse internationale.Chaque mensonge dévoilé est un pas vers une prise de conscience collective.


        • V_Parlier Le 04 janvier 2015 à 19h27
          Afficher/Masquer

          A propos de Grouz 200 je pense que vous êtes plus avancée que moi car je n’ai pas du tout travaillé là-dessus. De mon côté je pense que je vais me pencher sur la dernière vague de persécutions des médias jugés trop pro-russes en Ukraine, comme c’est même reconnu par RFI, malgré le titre très aligné: link to rfi.fr .


  8. Kiwixar Le 31 décembre 2014 à 05h02
    Afficher/Masquer

    – apologie de crime contre l’Humanité
    – incitation à la haine raciale
    – négationnisme…

    Il y a de quoi attaquer ELLE en justice.


    • V_Parlier Le 31 décembre 2014 à 17h20
      Afficher/Masquer

      Pourquoi voudriez vous que çà change cette fois?
      Quand on voit les autres journaux soutenir les mêmes tout en scandant depuis des années que la haine raciale et le négationnisme, ce n’est pas bien, on se dit que seul compte ce qu’on prétend défendre et non ce qu’on défend réellement. Il en est ainsi dans le monde politico-médiatique.


      • Kiwixar Le 31 décembre 2014 à 21h01
        Afficher/Masquer

        Ca va changer parce que les esprits progressent (il suffit de lire le % de commentaires anti-Système sur les sites de la presse mainstream) et que la gronde générale peut se manifester de manières bien différentes. Les ELLE et les Fourest vivent dans le monde d’avant, le monde des ronds-de-jambe où les serveurs crétins croient qu’ils sont assis à la table du banquet.

        Ils vont bientôt être abandonnés en rase campagne et se retrouver sans maillot de bain quand la marée va se retirer, et ils pourront faire coucou aux yachts au large, personne ne leur enverra un dinghy. Des sortes de lapins tétanisés par les phares de la voiture de la colère populaire, d’une population qui se rend de plus en plus compte que les merdias et les politiques leur mentent sur tout, tout le temps, et que l’euro et l’UERSS est une arnaque des nantis. Tant que le chômeur c’est l’autre et que l’essence est pas trop chère (de quoi faire l’aller-retour travail-banlieue), la masse critique n’est pas atteinte. Mais on n’en est plus très loin.

        Les fins de mois commencent à devenir difficiles… surtout les 25 derniers jours…

        La gronde générale peut se manifester de différentes manières, par le biais de blogs alternatifs remarquables, de monteurs videos de talent, mais aussi, pourquoi pas, d’individus qui décideraient de créer des VRAIES associations ou ligues anti-racistes ou anti-nazies, compensant les abjections deux-poids-deux-mesures des machins existants. Ces nouvelles ligues anti-nazies pourraient bien vouloir commencer leur action en s’attaquant à la propagande pro-nazie et négationniste de cet article de ELLE.

        Le changement de vent permettrait de faire réflechir toute la profession. Les banquiers internationaux quitteront la France dans leur jet… Ces journalistes iront se planquer où, quand les fourches commenceront à danser?


        • Grognard Le 02 janvier 2015 à 21h03
          Afficher/Masquer

          Je partage assez votre analyse.
          A travers les réseaux sociaux on découvre beaucoup de talents et de créativité.

          Comment fédérer tous ces talents sans pour autant gommer leur spécificité?

          Par contre “le % de commentaires anti-Système” comme vous l’écrivez, représente la partie basse du % des messages allant dans ce sens, ainsi que ceux qui sont les plus soft.
          De l’aveu même d’un certain C. Barbier lors d’une émission C du courant d’air; il y a déjà quelques années.


    • Balthazar Le 01 janvier 2015 à 11h18
      Afficher/Masquer

      Effectivement Kiwixar, je pense que le “devoir” de vérité que ce blog exprime devra à l’avenir passer à un stade “judiciaire” car leurs pratiques :” Oh c’était une nazie qui veut exterminer les juifs ! (Brrr…pas bien ça ) Moi je croyais que c’était une jeune avocate-secrétaire-infirmière… qui massacrait du bon ruskov (Mmmm…bien ça)” je trouve cela pénalement criminel.
      A part ça, bonne année à tous .


  9. vince Le 31 décembre 2014 à 05h05
    Afficher/Masquer

    “les ukrainiennes sont sur tous les fronts”… dixit ELLE

    cette revue grotesque est très bien informée !

    en effet, ces beautés ont même inventé la prostitution patriotique au bénéfice de l’armée :

    link to youtube.com


  10. Van Le 31 décembre 2014 à 05h25
    Afficher/Masquer

    incroyable , et moi qui croyais que ces magazine féminin parlait que de mode , faire l’apologie de criminels qui bombarde et tuer d’autre ukrainiens cest ignoble .
    les rédacteurs et rédactrices de ce torchon devrait être trainé en justice et être virés .
    ce magazine pourraient parler de lhéroïsme des femmes qui ont bravé la mort a Odessa quitte a ce faire bruler vif , ou bien celles qui se sont faite exploser avec leur enfant dans leur bras dans les arrêt de bus par le bombardement aérien de porochenko .
    tout cela n’est pas etonant au fond ce magazine veux pervertir et abrutir les femmes sur une psychologie complexée et superficielle et réactionnaire .


  11. robin Le 31 décembre 2014 à 05h38
    Afficher/Masquer

    Il faut lire cet article. C’est dur de le lire jusqu’à la fin, ça demande du self control, de la persévérance, ça peut vous griller quelques neurones, mais il faut le lire. Pour ne citer Qu’une des nombreuses perles, on y apprend que ianoukovitch était un “autocrate”. la définition d’autocrate: personne que exerce un pouvoir personnel et sans partage, et/ou sans autre légitimité que celle qu’il s’est donnée. Curieux pour un président élu à la régulière.


    • robin Le 31 décembre 2014 à 06h36
      Afficher/Masquer

      Et je rajouterais que Elle a la preuve de l’implication directe de l’armée russe dans le conflit! c’est un scoop! faut le dire à l’ONU! en effet, on apprend que les “missiles russes” volent aux alentours!
      Sérieusement, n’y a-t-il pas moyen de faire circuler une pétition, ou quelque chose du genre pour que certains articles soient retirés? Parce que envoyer un mail à Elle c’est bien gentil mais c’est comme pisser dans un violon. Retenons quand même qu’ils ont eu le courage de reconnaitre leur erreur, ce n’est pas le cas de certains journaux “plus sérieux”. Dommage qu’on ne leur ait fait que le seul reproche d’avoir interviewé une néo-nazie, parce que c’est presque le moins grave que je vois dans cet article (si on veut au moins c’est informatif de connaître leur état-d’esprit).


  12. DUGUESGLIN Le 31 décembre 2014 à 06h25
    Afficher/Masquer

    C’est tout de même incroyable qu’en France, patrie des droits de l’homme, les responsables politiques dans l’ensemble puissent rester silencieux face à ce qui se passe réellement en Ukraine.
    Le parti socialiste et l’UMP, les deux partis de l’alternance, restent silencieux. C’est inqualifiable.
    Seuls les partis dit “extrémistes” le Front de Gauche de Mélenchon et le Front National de Marine Le Pen dénoncent avec vigueur la montée du nazisme en Ukraine.
    Il me semble que le gouvernement devrait s’exprimer à propos de ce “reportage” de ELLE.
    Il faudrait commencer par interroger directement Harlem Desir, Taubira, Najat Belkacem, qui sont les champions de la lutte contre le racisme, et soutiens actifs du féminisme.
    Que dit le premier ministre Valls, qui s’est montré aussi efficace contre Mbala Mbala Dieudonné, peut-il faire condamné en urgence le journal ELLE?
    Il me semble que ces “responsables” au gouvernement devraient être interrogés directement par les associations anti-racistes et par les députés, afin qu’ils se prononcent clairement à propos de leur soutien à un gouvernement pro-nazi en Ukraine. Et surtout ne pas les lâcher. Exiger des réponses claires.
    Il en va de la réputation de la France.


    • le Prolo du Biolo Le 31 décembre 2014 à 09h53
      Afficher/Masquer

      “Seuls les partis dits extrémistes”

      Effectivement on ne voit pas trop ce qu’il y a d’extrémiste à faire partie par exemple du Front de Gauche. Parce-qu’il défend une autre conception de la vie économique et politique que la doxa libérale en vogue ?

      Il est pourtant tout aussi extrémiste, en tout cas tout aussi catastrophique …, de continuer comme les UMP-PS à défendre cette politique “d’austérité” économique et de démocratie d’apparence, même en prenant des airs patelins et “raisonnables”, qui ne bénéficie qu’à une minorité de financiers et de privilégiés, qui coupe la parole aux gens et en met des dizaines de milliers à la rue.

      Suivre une autre voie, être différent, est-ce être extrémiste ?

      En bref, je crois qu’on est toujours l’extrémiste de quelqu’un … mais que cette notion est en fait “extrêmement” vide …


      • DUGUESGLIN Le 31 décembre 2014 à 11h16
        Afficher/Masquer

        @ Le Prolo du Biolo

        Je suis tout à fait d’accord. C’est pour cela que j’ai écrit “les partis dits extrémistes”.


        • le Prolo du Biolo Le 31 décembre 2014 à 18h30
          Afficher/Masquer

          Duguesclin, je l’avais bien compris comme ça.


  13. jules Le 31 décembre 2014 à 06h39
    Afficher/Masquer

    Derrière Vita, sur la photo casquée avec le « Stonewall Jackson Flag » (qui n’est pas un symbole raciste, SVP, mais de résistance), on peut voir un poster du groupe allemand Scorpions.

    On rappellera donc à Vita qu’ils furent parmi les premiers à jouer en concert de l’autre côté du rideau de fer. De 1988, à Saint-Pétersbourg, jusqu’au 12 et 13 août 1989, au Moscow Music Peace Festival. (Un concert qui se terminera par le « Give Peace a Chance » du Plastic Ono Band, hymne néonazi bien connu…)

    Tu es une pauvre petite sotte, Vita.


    • le Prolo du Biolo Le 31 décembre 2014 à 09h57
      Afficher/Masquer

      La connerie et la haine prospèrent toujours sur l’a-culture et la méconnaissance de l’Histoire …


  14. David Le 31 décembre 2014 à 06h42
    Afficher/Masquer

    vidéo + complet et sous-titre – link to youtube.com


  15. christiangedeon Le 31 décembre 2014 à 07h05
    Afficher/Masquer

    En même temps,c’est Elle quoi? Quand on a dit çà,on a tout dit…


    • Papagateau Le 31 décembre 2014 à 22h57
      Afficher/Masquer

      Sauf que pour un certain public, ce sera le seul article “de fond” qu’ils / elles auront.
      Car ils/elles entendent le journal de 20h que d’une oreille.
      Le pire, c’est qu’ils/elles vont y trouver la confirmation de l’un chez l’autre.
      Deux sources d’infos en accord, donc c’est “sûr-et-certain”.
      Vous pouvez passer une heure à convaincre votre voisine, pendant ce temps la “Elle” et l’AFP en ont convaincue 1 million.
      La démocratie du temps de parole n’est pas encore là.


  16. arthur78 Le 31 décembre 2014 à 07h33
    Afficher/Masquer

    On notera, non sans un certain plaisir sadique , que le Président-Directeur général du Magazine est Denis Olivennes

    link to elle.fr

    French American Foundation 1996, la même promotion que … notre président … vous savez celui qui ne peut pas livrer les Mistrals aux monstres russes … ah ah oh oh , je me maaarrrre, allooo allloooo quoiiii …

    link to frenchamerican.org


    • arthur78 Le 31 décembre 2014 à 07h42
      Afficher/Masquer

      On s’étonnera quand même d’un dernier tweet de Denis Olivennes

      Denis Olivennes @Olivennes · Dec 8
      La table Europe 1 au diner de la FIDH. #ForFreedom
      link to pbs.twimg.com

      FIDH : federation internationale des droits de l’homme

      Pistes de défense pour les avocats du Journal ELLE, vous remarquerez qu’ils parlent des Hommes pas des femmes.

      En fait Denis Olivennes doit être un agent double travaillant pour la CIA travaillant en mission d’ immersion dans les milieux néo nazis ukrainiens, whoaaaf c’est hyper dangeureux ca … respect …


      • arthur78 Le 31 décembre 2014 à 07h45
        Afficher/Masquer

        Si denis Olivennes avait été intelligent il aurait du se renseigner auprès de Anne Nivat qui était elle aussi au repas de la FIDH, c’est une spécialiste des mondes Russes

        link to pbs.twimg.com

        link to ozap.com

        En retrait depuis le début du débat,Anne Nivat, nouvelle chroniqueuse de l’émission, et spécialiste de la Russie, a tenu à intrevenir. “Ca m’amuse beaucoup de voir des éditorialistes français s’écharper et avoir beaucoup de passion sur la Russie ! (…) On parle d’évènements très complexes qui sont en train de se développer à l’instant même où nous parlons. Et je trouve ça un peu ridicule d’avoir des idées hyper franches et arrêtées comme vous venez de le montrer”, a-t-elle ironisé. Puis, s’en prenant directement à Caroline Fourest, la journaliste a lancé avec un grand sourire : “Il est plus facile pour les médias français de taper sur Poutine que d’essayer de comprendre dans les nuances une situation complexe. (…) Je vous mets au défi d’aller faire du reportage en Russie, en Ukraine et en Crimée !”


    • arthur78 Le 31 décembre 2014 à 10h32
      Afficher/Masquer

      denis olivennes est aussi president directeur général d’europe1 qui s’est signalé par son objectivité sur l’ukraine


  17. purefrancophone Le 31 décembre 2014 à 08h11
    Afficher/Masquer

    Que ELLE fasse ce genre d’article ne me choque pas plus que çà ; ce n’est pas un journal d’informations comme on doit l’entendre entre lecteurs cherchant de vraies infos .
    Les “journalistes” de ce magazine sont plus habitués aux paillettes , au people , aux collections de couturier qu’à un Etat en guerre .Mais il est intéressant de voir l’association journaliste-reportage-pas de recherche sur les personnes interviewées!!!

    Et petit rappel ; pourquoi se gêner de faire un article sur une représentante “nazie” puisque la France n’a pas signé la résolution contre l’apologie du nazisme ?
    CQFD !!!
    Petit rappel :”L’Assemblée générale des Nations unies a adopté jeudi une résolution condamnant la glorification du nazisme et proposée par la Russie.
    Le texte intitulé “Lutte contre la glorification du nazisme, néonazisme et toutes autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et d’intolérance qui y sont associées” a été adopté par 133 voix pour, 10 contre et 42 abstentions.
    Parmi les pays ayant voté contre la résolution figurent notamment l’Allemagne, l’Australie, le Canada, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, Israël et la République tchèque. “


    • arthur78 Le 31 décembre 2014 à 08h23
      Afficher/Masquer

      erreur @purefrancophone, le photographe qui a fait les photos est un photographe de guerre pas de mode.


      • purefrancophone Le 31 décembre 2014 à 09h09
        Afficher/Masquer

        arthur78;
        Ce photographe vend ses clichés aux journaux qui les achètent .Il prend ses clichés sur le terrain , c’est ce qu’il voit .Ensuite les journaux et magazine en font ce qu’ils veulent .
        Il vend ses clichés , il n’écrit pas l’article qui les accompagne Je ne mets pas en doute son professionnalisme en tant que photographe !! .
        C’était le but de mon message .


        • purefrancophone Le 31 décembre 2014 à 09h25
          Afficher/Masquer

          arthur78;
          Ces mêmes photos auraient pu servir pour un article démontrant qu’il y a bien des nazis en Ukraine !!!!!


          • arthur78 Le 31 décembre 2014 à 11h35
            Afficher/Masquer

            Excuse moi @purefrancophone, mais sur les photos de ELLE il n’y a aucun insigne nazi, aucune croix gammée, donc les photos n’auraient rien prouvé …


        • arthur78 Le 31 décembre 2014 à 10h13
          Afficher/Masquer

          Le photographe prend parti : oui il y a de la caricature en Ukraine , elle est faite par les russes …

          link to bfmtv.com

          Oui, on les appelait “les petits hommes verts” par plaisanterie mais on savait que c’était des Russes et puis on a vu tout de suite les blindés arriver. On savait que c’était des professionnels et non des citoyens. C’était inquiétant. Mais les gens en Crimée, eux, se sentaient rassurés. Ils étaient nombreux à être très satisfaits de la prise de pouvoir par les Russes. Il faut bien se dire que dans leur tête, ceux qui avaient pris le pouvoir à Kiev étaient des fascistes et des nazis. On était face à une propagande et une caricature telles qu’ils s’attendaient à voir des hordes
          de gens de Pravi Sektor (parti d’extrême droite, ndlr) débarquer en Crimée et commettre des massacres.

          Parmi les photographes qui couvrent le conflit, il y en a beaucoup qui connaissent très bien le pays, beaucoup sont ukrainiens. Ils sont très bons,
          et ce travail, c’est un véritable engagement de leur part. C’est ce que dit Maxim Dondyuk (un autre photographe primé à Visa pour l’image, ndlr),
          quand il photographie là-bas, il n’est plus journaliste, il est militant.


    • HELLEBORA Le 31 décembre 2014 à 11h03
      Afficher/Masquer

      Pardon pour ce que certains interpréteront sans doute comme de la naïveté mais je ne comprends pas pourquoi autant de pays se sont abstenus…
      link to sans-langue-de-bois.eklablog.fr


      • Chris Le 31 décembre 2014 à 15h33
        Afficher/Masquer

        Suivisme américaniste. Complices et moutonniers et/ou le résultat de la politique étrangère qui relève de l’OTAN selon le Traité de Lisbonne que nous a enfilé Sarkosy l’Américain, mais Hollande et les autres ne valent pas mieux.
        Vous devez vous mettre dans la tête que l’Europe est une colonie américaine, occupée par ses bases/troupes depuis 70 ans !


    • Alae Le 31 décembre 2014 à 11h20
      Afficher/Masquer

      @ purefrancophone
      “Parmi les pays ayant voté contre la résolution figurent notamment l’Allemagne, l’Australie, le Canada, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, Israël et la République tchèque.”

      Vous avez de fausses infos. Pays ayant voté contre : USA, Canada, Ukraine.
      L’UE s’est abstenue, fait gravissime.
      Israël a, bien entendu, voté POUR.
      link to un.org


      • purefrancophone Le 31 décembre 2014 à 15h02
        Afficher/Masquer

        Alae , vous avez raison , la France c’est abstenue , ce qui est pire !!!!
        Dans ce genre de résolution un pays qui se dit “grande démocratie” se devait de voter contre !!!!


      • Homère d'Allore Le 31 décembre 2014 à 18h07
        Afficher/Masquer

        De nombreux participants aux commentaires avaient d’ailleurs écrit à leurs députés pour connaître leur position sur ce vote français.
        Je ne sais pas si certains ont reçu une réponse.
        Avec le mien, Jean-Patrick Gille, de la première circonscription d’Indre-et-Loire, PS, c’est silence radio malgré un courriel de relance.


        • Alae Le 31 décembre 2014 à 19h52
          Afficher/Masquer

          @Homère
          Je n’ai pas obtenu de réponse non plus à mes mails à plusieurs députés.


  18. arthur78 Le 31 décembre 2014 à 08h17
    Afficher/Masquer

    On remarquera que celui qui a fait les photos pour le magazine ELLE: Guillaume Herbaut est en ukraine depuis plus de 10 ans , que ce n’est pas un photographe de mode, qu’il a eu un prix pour ses reportages au donbass

    link to instituteartist.com

    link to atelier.rfi.fr

    link to bfmtv.com

    link to l-instant.parismatch.com

    link to telerama.fr

    link to ouest-france.fr

    link to fr.euronews.com

    link to stefburlot.tumblr.com

    link to telegraph.co.uk

    FisheyeMagazine ?@Fisheyelemag Sep 10
    Reportage Visa d’Or 2014 de Guillaume Herbaut en Ukraine à découvrir dans #Fisheye8 en kiosque
    ajd #visapourlimage
    link to pbs.twimg.com

    PerspectivesUkr and 3 others follow
    INSTITUTE ?@instituteartist Sep 7
    Congrats to Guillaume Herbaut for winning the Visa d’Or Feature in Perpignan for his coverage of Ukraine for Paris M…http://lnkd.in/bjzvvWA

    FEMEN ?@FEMEN_Movement Jun 18
    THE NEW AMAZONS (Project Guillaume Herbaut). Marianna / Kiev 2011
    link to facebook.com


  19. Bruno Le 31 décembre 2014 à 08h35
    Afficher/Masquer

    Fashion ou fascist victims ?
    Ça mérite une petite investigation pour en savoir davantage sur la fabrication de ce reportage : qui l’a commandé ? Qui a fourni les contacts sur place ? Qui accompagnait sur place les “journalistes” ? Bon, comme on n’a pas les moyens (ni le droit: protection des sources) de faire cette enquête, je propose qu’on recherche dans d’autres média ue ou us : il y a de bonnes chances qu’on retrouve le même topo dans un autre magazine. Parce que perso, ça m’étonnerait que deux fashion victims aient pris le métro Pont de Levallois direction Kiev sur un simple coup de tête.


  20. christophe Le 31 décembre 2014 à 08h58
    Afficher/Masquer

    Pour les prochaines années, je souhaite de sévères poursuites judiciaires aux dirigeants européens.


  21. valles Le 31 décembre 2014 à 09h24
    Afficher/Masquer

    Si Adolf était encore vivant, surrement qu’il encore toutes ses chances en Europe.

    A force de s’Americaniser on a oublier qu’il fallait ce méfier des discours pronant l’idéologie du peuple intrinsequement superieur.
    Encore un paradoxe Français digne de la Kabbale, ou l’on est capable de s’indigner depuis 70 ans des méfaits de 39-45 tout en mettant a la couverture de son magazine une belle blonde qui sent bon le pays d’aryenne.


  22. DUGUESGLIN Le 31 décembre 2014 à 09h52
    Afficher/Masquer

    Je ne crois pas en l’innocence de ELLE. Mais si c’est malgré tout le cas, alors faute d’être des professionnels soucieux de vérifier les sources et de savoir de qui et de quoi ils parlent, ils doivent se taire.
    Quand on ne sait pas on se tait.
    Pour ces raisons je ne crois pas en l’innocence de ce magazine. C’est facile de distiller des infos tendancieuses et s’excuser discrètement après. Le mal est fait et les moyens pour réparer doivent être proportionnés à la faute.
    La condamnation reste valable, l’excuse ne fait que l’atténuer mais ne la supprime pas.
    Si le titre rectificatif de ELLE est de dire:

    “L’armée républicaine ukrainienne du Donbass, résiste à la junte nazi ukrainienne armée et soutenue par le nouveau gouvernement de Kiev”,

    alors là, bien sûr, je dirais que la réparation est proportionnelle à la faute.
    Et quand dans ses commentaires ELLE préciserait que l’UE ne peut soutenir des mouvements nazis en Europe, alors, là aussi, je dirais que le mal est réparé.
    Mais pour le moment ce n’est pas le cas.


  23. le Prolo du Biolo Le 31 décembre 2014 à 10h10
    Afficher/Masquer

    En tout cas il faut reconnaitre qu’Elena de Sloviansk, c’est d’un autre niveau que cette petite conne manifestement encore en pleine crise de puberté.

    link to youtube.com


  24. arthur78 Le 31 décembre 2014 à 10h56
    Afficher/Masquer

    On notera aussi que Rebecca Harms vice presidente des verts europeens avec Daniel Cohn Bendit s’est empressé d’aller rendre visite à Vira Savtchenko, qui est cette Vira ? c’est la première femme qui apparait sur le reportage de ELLE .

    link to en.odfoundation.eu

    Rebecca HarmsCompte certifié @RebHarms
    Vera Savchenko braucht Hilfe für Schwester Nadja,in #Russland inhaftierte Hubschrauberpilotin

    Cohn Bendit et Rebecca Harms se sont signalés par leur agressivité anti russe en allemagne.
    ils ont en particulier déposé une motion débile pour que shroeder soit réprimandé au parlement sous prétexte qu’il avait affiché son soutien à Poutine

    link to heise.de


    • arthur78 Le 31 décembre 2014 à 15h52
      Afficher/Masquer

      d’ailleurs si c’est bien stephane siohan (a vérifier) qui a écrit cet article dans ELLE, on notera qu’il a déjà entendu parler de la soeur de Vira –> Nadia

      Stéphane Siohan ‏@stefsiohan 25 oct.
      A good overview on @itele (in French) about the Nadia Savchenko case by my collegue @elenavolochine Watch it here. link to itele.fr


      • arthur78 Le 31 décembre 2014 à 17h54
        Afficher/Masquer

        A lire cet article interessant sur Stephane SIohan

        link to jactiv.ouest-france.fr

        Bon c’est lui qui a ecrit l’article, il prevoit d’en ecrire un autre , ce sera interessant qu’Ollivier suive l’affaire

        Stéphane Siohan ?@stefsiohan 20 nov.
        Cette semaine dans ELLE (@ELLEfrance) notre reportage sur “les femmes dans la guerre en #Ukraine” avec @gherbaut pic.twitter.com/BWix9OgN4G

        Stephane ?@the_missing_boy 30 déc.
        @stefsiohan Ce serait intéressant de réécrire un article sur cette Vita Zaveruha,sa trajectoire..Ya vraiment matière
        link to m.vk.com

        Stéphane Siohan ?@stefsiohan 30 déc.
        @the_missing_boy vous faites pas si bien dire, c’est au programme. Vous avez lu le premier article quant à vous ?


    • Citoyen Le 02 janvier 2015 à 05h05
      Afficher/Masquer

      Très active à Bruxelles aussi.
      Influence et pression pour débats organisés à divers échelons comme par ex. dans une représentation d’un Land allemand à Bruxelles en décembre (il y a environ 300 bureaux de régions, communautés ou Land à Bruxelles auprès de l’UE, en plus des Représentations diplomatiques de chaque Etat membre, et des Missions de tous les autres pays du monde auprès de l’UE) sur “Comment contrer la propagande russe sur l’Ukraine” (sous-entendu, de l’autre côté, il n’y a pas de propagande, il n’y a que la vérité).

      Dans toutes les Institutions UE majeures (Commission, Conseil et bien sûr Parlement Européen), on est t r è s actifs sur la propagande dite russe. TRÈS. On élabore contre-propagande, débats, sujets permanents. TRES ACTIFS.

      Nous n’avons pas affaire à des idiots, ils suivent tous les blogs, tweet et autres médias constamment. Voyant le peu de succès de leur propagande, ils sont TRES actifs pour l’améliorer.

      Il semblerait que l’objectif de guerre soit déjà attribué – depuis longtemps – et qu’ils doivent absolument trouver tous les moyens – ordres du maître -. pour la faire passer. Un échec n’est pas autorisé.


  25. bradest Le 31 décembre 2014 à 11h07
    Afficher/Masquer

    Dans le même style de journalisme bidon, au printemps dernier, Télérama avait publié un reportage à la gloire des manifestants de Maïdan, assez hallucinant. Un (ou une, je ne sais plus) “envoyé spécial”, des contacts sur place, et un résultat à sens unique transformant par exemple les militants néo-nazis de secteur droit en gentils protecteurs des gentils manifestants. A vomir.


  26. Jonathan Fayard Le 31 décembre 2014 à 11h08
    Afficher/Masquer

    Les magazines à orientation sexuelle… Ils ont toujours prôné des modèles stricts qui délitent les relations homme-femme, font la promotion du consumérisme le plus gras et à présent ils font de la pub pour les nazis… Logique en fait.
    Dans le dossier “Ukraine” je vais parler d’un jeu vidéo, je sais c’est pas banal, mais vu le sujet du post ça m’a fait penser à guerre civile + média et du coup je conseille ce jeu : “This war of mine”.
    Je rassure tout le monde ici je ne me fais pas un rond sur ce jeu, non je profite juste du fait que l’un de mes médias préférés, le jeu vidéo, devienne “mainstream” pour en parler avec l’importance due à n’importe quelle production culturelle.
    Ce jeu vidéo vous fait incarner un groupe de civiles tentant de survivre durant un conflit ce faisant il décrit plus la misère et la violence qu’est la guerre que bien des médias occidentaux, à l’exception des crises.fr et de rares passeurs d’info consciencieux. Aussi je le recommande, non pas par voyeurisme et volonté de “s’éclater” en jouant à la guerre, mécanisme beaucoup trop usité par les éditeurs de jeux et les producteurs de films, mais vraiment pour voir la guerre autrement qu’à travers des yeux de soldats et comprendre pourquoi, selon moi, cette “prolongation de la politique par d’autres moyens” n’est jamais une solution viable.


  27. Alae Le 31 décembre 2014 à 11h16
    Afficher/Masquer

    Bien entendu, Elle savait pertinemment que cette harpie est une néonazie. Il ne faut que quelques secondes, sur Internet, pour comprendre ce qu’est le bataillon Aidar.
    Le magazine Elle a simplement cru que ça passerait inaperçu.
    Raté.


  28. François Marquet Le 31 décembre 2014 à 11h23
    Afficher/Masquer

    Pauvre Elle. Pris la main dans le sac!
    Il me semble plus moral de s’intéresser à des résistants qu’à des bataillons punitifs comme Aidar. Je rappelle que le Dombass, c’est 25 fois Guernica!!!
    Les héroïnes romantiques et exemplaires ne manquent pourtant pas, plutôt côté Novorossia, comme celle-ci :
    link to m.youtube.com
    On aurais aimé la voir dans Elle…


  29. Jonathan Fayard Le 31 décembre 2014 à 11h29
    Afficher/Masquer

    C’est presque anecdotique mais la référence Jean Jaurès comme opposé de l’extrême droite…
    Quelques citations du bonhomme:

    Dans les villes, ce qui exaspère le gros de la population française contre les Juifs, c’est que, par l’usure, par l’infatigable activité commerciale et par l’abus des influences politiques, ils accaparent peu à peu la fortune, le commerce, les emplois lucratifs, les fonctions administratives, la puissance publique . (…) En France, l’influence politique des Juifs est énorme mais elle est, si je puis dire, indirecte. Elle ne s’exerce pas par la puissance du nombre, mais par la puissance de l’argent. Ils tiennent une grande partie de de la presse, les grandes institutions financières, et, quand ils n’ont pu agir sur les électeurs, ils agissent sur les élus. Ici, ils ont, en plus d’un point, la double force de l’argent et du nombre.”
    (cité par Michel Winock, La France et les Juifs, Ed. Seuil, 2004)

    “Nous savons bien que la race juive, concentrée, passionnée, subtile, toujours dévorée par une sorte de fièvre du gain quand ce n’est pas par la force du prophétisme, nous savons bien qu’elle manie avec une particulière habileté le mécanisme capitaliste, mécanisme de rapine, de mensonge, de corset, d’extorsion”.
    ( Discours de J. Jaurès au Tivoli en 1898 ; cité par B. Poignant, Ouest-France 13 décembre 2005 )

    ” …Quand nous prenons possession d’un pays, nous devons amener avec nous la gloire de la France, et soyez sûrs qu’on lui fera bon accueil, car elle est pure autant que grande, toute pénétrée de justice et de bonté. Nous pouvons dire à ces peuples, sans les tromper, que jamais nous n’avons fait de mal à leurs frères volontairement : que les premiers nous avons étendu aux hommes de couleur la liberté des Blancs, et aboli l’esclavage […]; que là enfin où la France est établie, on l’aime, que là où elle n’a fait que passer, on la regrette; que partout où sa lumière resplendit, elle est bienfaisante; que là où elle ne brille plus, elle a laissé derrière elle un long et doux crépuscule où les regards et les coeurs restent attachés. ”
    ” … L’Alliance a bien raison de songer avant tout à la diffusion de notre langue : nos colonies ne seront françaises d’intelligence et de cœur que quand elle comprendront un peu le français. (…) Pour la France surtout, la langue est l’instrument nécessaire de la colonisation. (…)
    Il faut que les écoles françaises multipliées, où nous appellerons l’indigène, viennent au secours des colons français, dans leur œuvre difficile de conquête morale et d’assimilation. (…)
    Sur un million de Kabyles et d’Arabes, un centième à peine est passé dans nos écoles qui sont trop rares ; le reste nous ignore tout à fait et n’est français que par la conquête. Or quelle doit être notre ambition ? Que les Arabes et les kabyles, commandés par des officiers français, servent à la garde et à la police de l’Algérie, de telle sorte qu’une bonne partie de l’armée d’Afrique puisse en cas de péril aller à une autre frontière : qu’ils entrent peu à peu dans nos mœurs politiques et participent à l’administration de rares affaires, enfin qu’ils deviennent le plus possible des producteurs. Mais si nous n’enseignons pas le français aux plus intelligents d’entre eux, comment pourrons-nous les subordonner à nos officiers (…) ? ”
    ( Discours pour l’Alliance française, Albi, 1884, Cité par Raoul Girardet : Le nationalisme français, , Ed. Seuil, 1983)

    Toutes ces citations viennent du site http://www.contreculture.org (rien à voir avec la machine à fric d’un certain polémiste en mal de carrière cinématographique…)
    Ce site qui reprend beaucoup des déclarations moins connues des “grands hommes”.


    • Jacques Le 31 décembre 2014 à 12h13
      Afficher/Masquer

      des citations tirées de leur contexte, pas très honnête, comme procédé…


      • Jonathan Fayard Le 31 décembre 2014 à 13h23
        Afficher/Masquer

        Le contexte?

        Après l’extermination et l’asservissement par des forces coloniales des peuples natifs d’Amérique du nord, des Incas, des Aztèques, etc.
        Après l’abolition de l’esclavage et la Révolution française.
        Après les persécutions multiples sur les juifs et en plein dans l’affaire Dreyfus.

        Non clairement, hormis l’antiquité et une grosse beuverie malsaine entre collègues j’aurais du mal à voir un “contexte” où ce genre de discours peut apparaitre comme légitime de la part d’un dirigeant politique soit-disant humaniste.

        Si, en fait il suffit de considérer les juifs comme en dehors de l’humanité et les peuples colonisés comme de gentils sauvages…. oh mais c’est donc ça.


        • robin Le 31 décembre 2014 à 13h59
          Afficher/Masquer

          pour les passages que vous citez je suis d’accord le contexte importe peu. Mais je connais ce site, il est quand même à prendre avec des pincettes, notamment sur Robespierre c’est du grand n’importe quoi. Citations tronquées, hors contexte et mauvaise compréhension du vocabulaire de l’époque. Le dossier sur Robespierre est à jeter aux ordures, je n’ai pas regardé le reste mais ça incite à la prudence avec ce site. Juste un conseil pas un reproche bien sûr, il y a certainement un peu de bon dans ce site.


          • pierre9459 Le 31 décembre 2014 à 22h01
            Afficher/Masquer

            C’est vrai que concernant Robespierre (je viens de lire), c’est du grand n’importe quoi. Mais sur ce que déclarait Jaurès, c’est à nuancer un peu moins je le crains.
            Il n’empêche que l’oeuvre de cet homme ne peut se résumer qu’à deux ou trois dérapages de pensée. Enfin, je crois que dans cette époque, nombreux étaient les gens qui avaient une telle vue sur les juifs et ce n’est pas fini.
            Sujet à prendre avec énormément de pincettes du fait de ce qui s’est passé lors de la seconde guerre mondiale. Hors de ce cataclysme sur cette population (entre autres), nous pourrions sans peine disserter sur la faculté artistique ou financière des juifs comme il est de bon ton chez nous de trouver par exemple les auvergnats sur ce même registre !


    • pierre9459 Le 31 décembre 2014 à 21h54
      Afficher/Masquer

      Même si ça pique, il fallait avoir l’honnêteté de le citer. Merci


  30. Homère d'Allore Le 31 décembre 2014 à 11h37
    Afficher/Masquer

    Pauvre fille. Elle me fait penser au “Chien Blanc” de Romain Gary.
    Puisse t’elle désapprendre la haine…

    Quant à Elle, ce torchon pour dindes évaporées ne me surprend pas.
    Les centres de décision de la Mode étant désormais à New-York, à l’instar de l’Art contemporain, il est logique que, outre les futilités habituelles, l’idéologie de l’Empire puisse veiller à faire sourdre sa propagande par ce canal.


  31. sadsam Le 31 décembre 2014 à 11h47
    Afficher/Masquer

    En fait il est plutôt étonnant que “Elle” soit revenu sur l’affaire.

    La première interview était bien dans la ligne rédactionnelle de cet hebdomadaire.

    Vous souvenez-vous de l’affaire de cette libyenne soit disant violée par les soldats de Khadhafi et au secours de laquelle avaient volé tous les journalistes occidentaux parqués dans leur hôtel à Tripoli ? “Elle” en avait fait l’un de ses chevaux de bataille. Je n’ai pas retrouvé l’article de “Elle” mais voici celui de Slate.
    link to slateafrique.com

    Et vous souvenez vous aussi de l’équipée de la petite Afghane “Latifa” en mai 2001 ? Elle remercie quand même le journal “Elle” à la fin de son témoignage “Visage volé. Avoir 20 ans à Kaboul” (Editions Anne Carrière, 2001).

    A propos quelqu’un a-t-il vu que l’appel du prince Dimitri Shakhovskoï et d’autres descendants de l’immigration russe blanche, repris sur Les Crises, ait été évoqué dans nos chers journaux ? et par l’AFP au moins ?


    • Krystyna Hawrot Le 31 décembre 2014 à 14h50
      Afficher/Masquer

      Une fille de 17 ans qui est enrôlée (ou s’enrôle) dans une armée – c’est l’utilisation d’enfants soldats. Et cela est interdit. Ou est l’ONU?


      • Chris Le 31 décembre 2014 à 15h49
        Afficher/Masquer

        J’ai connu des gamins de 16 ans, enrôlés dans la résistance française. Rare, mais personne n’y trouvait à redire : ils faisaient leur devoir avec l’assentiment de la famille. Certains y sont restés.


        • purefrancophone Le 31 décembre 2014 à 17h28
          Afficher/Masquer

          Exact .
          Mon père a commencé ses petites actions en 1940 , il avait 13 ans !!!!!
          Bien que ce n’était pas en accord avec ses parents , il avait la chance d’être de petite taille à cet âge , et de passer inaperçu dans les fourrés et les haies .Ayant une bonne connaissance du terrain et de ce que la nature pouvait lui offrir , ces connaissances lui ont permis de se cacher et de tenir longtemps sans se faire remarquer , tout en relevant des indices précieux pour la résistance .
          En 1944 il a menti sur son âge pour pouvoir s’engager dans l’armée et faire partie de ses milliers d’hommes qui ont aidé à la libération de notre pays .
          Lui et beaucoup d’autres ont été reconnu par la France comme ancien combattant .
          Une fierté d’avoir fait son devoir .Rien de plus , rien de moins .

          C’est certainement en raison de son parcours que nous , ses enfants , n’acceptons pas de voir ce qui se passe en France , ni dans d’autres pays .
          Il nous a fait des cours d’histoire , qu’aucun professeur de collège ou de lycée serai capable de faire aujourd’hui .


  32. Jacques Le 31 décembre 2014 à 11h47
    Afficher/Masquer

    Merci de ce travail de ré-information. La presse française prise la main dans le sac, une fois de plus.


  33. Ratchadamri Le 31 décembre 2014 à 12h14
    Afficher/Masquer

    Le journaliste qui a écrit cet article (Stephan Siohan), a une page LinkedIn, d’où on apprend qu’il bosse surtout pour Figaro, mais aussi pour Le Monde. Comme quoi… Peut importe les sensibilités politiques affichées par tel ou tel journal, les sources sont les mêmes, donc au fond … Tous les mêmes…
    Ce n’est pas la première fois qu’Elle publie un article très antirusse. Il y a quelques années ils ont publié un article humiliant très au premier degrès, sur une “école de séduction” en Russie, où on apprend aux femmes se comporter d’une manière soumise vis-à-vis des hommes (l’article montrait une sorte de séminaire de développement personnel bas de gamme qui témoignait surtout d’un problème sociologique, économique et démographique complexe, mais le sujet a été traité sans éléments de contexte, sans recul, sans compassion, sans empathie, sans respect envers le deséspoire de ces femmes qui étaient condamnées à rester célibataires passées 30 ans). J’ai très clairement perçu à ce moment là que le magasine Elle n’aimaient pas ces femmes, qui d’ailleurs n’avaient pas de convictions politiques, pas de revendications. Juste des femmes sur l’éspace post-soviètique avec leurs misères. J’été abonnée pendant 10 ans, et 3-4 fois j’avais envie de me désabonner en écrivant une lettre méchante à Valérie Toranian. C’est maintenant une chose faite.


    • sadsam Le 31 décembre 2014 à 13h53
      Afficher/Masquer

      @merci Ratchamdari !

      Malgré son énorme nombre de piges, je ne connaissais pas encore le nom de ce Stephan Siohan. Il va falloir le suivre.

      Grâce à la guerre, il pourra bientôt s’acheter un appartement dans l’île Saint Louis ou une belle maison dans le Sud Ouest, si ce n’est déjà fait.

      Je me demandais par quel biais les journalistes de “Elle” avaient eu accès à cette valeureuse combattante du bataillon “Azov”.

      Pour la ligne de “Elle”, c’est depuis très longtemps, même quand cet hebdo était encore beaucoup lu dans nos entourages. Depuis ce matin, j’ai repensé à des articles glauques sur l’URSS juste avant les JO de Moscou dans les années 1970, sur la Chine, sur l’Iran, sur l’Afghanistan : articles simplement méprisants pour les femmes et pour les conditions de vie de la population en général dans des pays pauvres, mais dotés de cultures millénaires, et dans lesquels même des gens très simples pouvaient réciter par coeur des pages et des pages de leurs poètes classiques, au moins encore dans les années 1970-80 ; et si l’on regarde les pages de consultation de Youtube, cet engouement n’a pas disparu.

      J’essayerai de vous poster un peu plus tard, un exemple parmi des centaines, les poèmes d’Omar Khayyam (1048-1131) interprétés par Ahmed Shamlu et Mohammed -Reza Shajarian. A écouter aussi si possible avec sous les yeux la belle petite édition bilingue de Gilbert Lazard publiée chez Gallimard. Et pour la poésie chinoise, il faut suivre les conseils de Jacques Pimpaneau, édité chez Philippe Picquier. A leur époque, l’université française existait et les Français étaient immédiatement bien accueillis à l’étranger, justement à cause de ces Henri Massé, Henri Corbin, sans compter les historiens, géographes et arabisants.

      Pour “Elle”, il faut parcourir les brèves de la page internationale. Rien n’est écrit là par hasard.


      • Chris Le 31 décembre 2014 à 15h57
        Afficher/Masquer

        Vous avez raison de souligner l’irrespect, voire au mieux la condescendance envers les cultures extra-européennes, alors que, vivant dans une organisation sociale, géographique et économique différente, ces gens montrés comme des bêtes de cirque, sont en réalité, courageux, magnifiques de dignité et de sens du devoir.
        Ils sont pour moi une leçon d’humilité et d’humanité, des qualités en voie d’extinction chez nous.


    • arthur78 Le 31 décembre 2014 à 15h46
      Afficher/Masquer

      evidemment il faut tout recontextualiser, mais stephane siohan voit des nazis a cuba , dans l’armée francaise , en france , mais il les voit pas à kiev que voulez vous que je vous dise …

      Stéphane Siohan ?@stefsiohan 17 oct. 2012
      KUBA – Fidel Castro aurait recruté d’anciens officiers nazis durant la crise des missiles –
      link to bigbrowser.blog.lemonde.fr?p=27969bigbrowser.blog.lemonde.fr

      Stéphane Siohan ?@stefsiohan 2 mars
      @FredElNacional les neo-nazis ne sont qu’une minorité agissante, bordel croyez moi je me les coltine depuis 3 mois.

      Stéphane Siohan ?@stefsiohan 3 mars
      Dans les même déclas repris par Rossia 24, Mélenchon parle de l’influence des “Néo-Nazis” et de l’infiltration des Américains ds la Rév° ukr

      Stéphane Siohan ?@stefsiohan 3 nov. Ukraine
      @guitouflinois @wavetossed il y a pas si longtemps, il y avait aussi des insignes nazis dans l’armée française
      link to huffingtonpost.fr

      Stéphane Siohan ?@stefsiohan 3 nov. Ukraine
      @guitouflinois @wavetossed Mais le mythe de Kiev aux Néo-nazis est une fable, et je pèse mes mots

      On lui conseillera quand même de ne pas trop prendre ses sources au département d’état car il n’est pas vraiment fiable dans le contexte ukrainien…

      Stéphane Siohan ?@stefsiohan 15 juil.
      Ambassadeur US en Ukraine @GeoffPyatt tweete que #Russie a transféré aux rebelles prorusses de #Donetsk équipement et armement de l’ex-URSS


      • arthur78 Le 31 décembre 2014 à 15h57
        Afficher/Masquer

        mort de rire … non seulement il n’y a pas de nazis en ukraine mais quand il y en a c’est des RUSSOPHONES, impressionnant …

        Stéphane Siohan ‏@stefsiohan 13 août
        @xabu44 et pr info, le principal bataillon nationaliste radical d’extrême-droite pro-Kiev (Azov) est composé majoritairement de russophones


      • Ivan Le 31 décembre 2014 à 22h56
        Afficher/Masquer

        C’est les avantages de la propagande, on peut créer n’importe quelle ineptie et la faire gober aux gens, c’est le «2+2=5» d’Orwell. C’est magique, bien mieux que Mesmer !
        «une minorité agissante» quand même 1/4 des postes clés au gouvernement si je ne m’abuse !

        Je ne me lasserai jamais de voir ces gens qui crient au retour de la Bête immonde quand ils voient trois beaufs encagoulés se dire «identitaires» en France, mais voient ça comme un progrés social d’avoir une armée composée de gens comme cette charmante dame qui se disent néo-nazis mais uniquement «parce que la raison du plus fort est la meilleure, j’ai des croix gammées mais en fait je suis choupinoute hihihi !»


        • Citoyen Le 02 janvier 2015 à 04h02
          Afficher/Masquer

          Et voilà, RFI à la rescousse de la revue “glamour”
          link to rfi.fr

          ELLE, magazine de femmes, donc écervelées et étourdies et INNOCENTES (Vierge Marie.. Mon Dieu, doux Jésus) comme des éternelles petites filles INNOCENTES que toutes les femmes sont, voyons… “s’est fait BERNER” (c’est pas gentil, ça)

          Oh les malheureuses…ces femmes victimes des autres femmes.. (hop, retour sur le modèle ancestral sous-jacent des femmes rivales entre elles… conservatisme nous voilà. La Domination Masculine et son modèle de fonctionnement joue à plein)

          On détaille, ensuite on a recours à une femme sérieuse pour expliquer. Bien.

          Cela se termine EVIDEMMENT par “propagande russe”… (oh comme c’est étonnant, non?)
          Dernier paragraphe – conclusion
          “Cette intrusion d’une néo-nazie dans les pages de l’hebdomadaire glamour joue en effet parfaitement le jeu de la propagande… pro-Russe. Sur la toile, des centaines de blogs, réseaux sociaux et pages Internet fustigent le journal et relaient toutes les casseroles de la jeune femme. « L’affaire est trop belle, confirme Catherine Dugoin. Après avoir répété à l’envi que les fidèles de Kiev étaient des nazis en puissance, leurs adversaires ont ici la preuve idéale de leurs assertions. » Et toujours pas de place pour la nuance”

          (au passage, être glamour ce n’est pas DU TOUT être féministe, c’est être BOURGEOISE, à laquelle la petite-bourgeoise fera tout pour ressembler, avec toute la cohorte de malheurs dignes d’EMMA BOVARY., en suivant TOUTES les injonctions corporelles, sexuelles, vestimentaires, etc… qu’on lui ordonne… oh mais de façon si .. “glamour” papier glacé, c’est si gentil…
          Il s’agit bien d’une revue ANTI-Féministe, par son conservatisme bourgeois et ses injonctions permanentes, ses modèles… etc.. RIEN DE NEUF depuis les premières revues féminines d’il y a deux siècles, où la ménagère adorait les froufrous, et surtout pas la Révolution…Ces revues dressent les femmes jusque dans leur lit.. libres nulle part…Les femmes sont pour elles des utérus à la place du cerveau, ou des porte-manteaux se rêvant aventurières par procuration.. On est encore au bon vieux 19è siècle de Zola.. entre gourgandine, demi-femme du monde, rêveuse déçue, et surtout objet conformiste à contrôler-dresser-surveiller-qui doit s’auto-configurer..)

          Ces revues sont une véritable g u e r r e contre les femmes. Insupportable.. leur arme du glamour sert à enfermer les femmes dans ce rôle ancestral de décervelée heureuse (se bourrant de cachets et tranquilisants car leur mari n’est pas comme dans la Revue.. il est méchant…)
          (Bien sûr, un homme est censé supporter une cruche-dinde-truffe rêveuse qui étale et exhibe ses problèmes de slip, chaudière, voiture, mariage – sacro-saint mariage-couple-enfants… pas de subversion, contrôlons…- sinon il est méchant.. jamais intelligent)

          (j’ai repéré quelques adresses twitters dignes du 19è siècle en version moderne évidemment…à tomber à la renverse.. du genre qui s’écroule si on ne les suit pas, qui demandent à des mecs leur avis sur tout et se plaignent de tout et surtout des autres femmes qui pourraient être rivales.. et ça marche encore et toujours.
          Sous xanax et tranquilisants dès qu’elles renversent leur tasse de café … le drame du jour… Pas besoin de propagande fasciste, elles sont l’incarnation-même de l’arriération conservatrice traditionnelle et elles feront de bonnes “femelles” en chasse.. excellents outils et instruments du fascisme)

          link to rfi.fr


        • Citoyen Le 02 janvier 2015 à 04h19
          Afficher/Masquer

          Et puis, c’est pas grave, car toutes les femmes, “on” est toutes des coupines, hihi…
          D’ailleurs, “on” pleurniche ensemble…”on” se dit toutes les confidences entre “coupines” comme des ados…
          Non, on ne grandira pas…

          Enfin, y a encore les marchés aux bestiaux que sont les concours de beauté, c’est moi-la-plus-belle-Miss-qui-se-fait-reluquer-par-des-baveurs, si les revues glamour Emma Bovary ne suffisent pas…

          Allo, les féministes? Allo, j’entends rien?

          Raaaaaaaaaaah… y a des balles-baffent qui se perdent…


  34. Vallois Le 31 décembre 2014 à 12h51
    Afficher/Masquer

    Les journalistes devraient être logiquement exclus de la profession, voir leurs cartes de presse détruites, parce c’est une faute de déontologie et un manque flagrant de professionnalisme. Ils entrainent la profession dans la boue et devraient revenir au base.
    C’est trop grave, et je pense que ces tartuffes de Elle qui font l’apologie du nazisme à l’insu de leur plein gré, devraient aller plus loin et joindre les mots à l’action. Que font les moralistes et associatifs contre la Rédaction de Elle ? Ah oui, le double standard !

    Faut-il envoyer un courrier à Elle pour réclamer plus ?


  35. arthur78 Le 31 décembre 2014 à 13h16
    Afficher/Masquer

    En attendant certains font de la pub pour l’article de l’ELLE, j’avais déjà noté les connections entre le Mozambique et l’Ukraine

    link to ucrania-mozambique.blogspot.fr

    Guillaume Herbaut a fait un reportage sur les femens , il a également fait d’autres reportages sur des guerrières ukrainiennes : les amazones d’asgarda

    link to prospectmagazine.co.uk

    Elles se disent sans lien avec les Femens

    The only real connection is that their activities were documented by the same French photojournalist, Guillaume Herbaut, whose photographs alerted the world to their presence when they were published in 2010.

    Un journal anglais a publié un article sur elles

    link to telegraph.co.uk

    et un journal américain

    link to pri.org

    On remarquera parmi les donateurs de ce journal : Carnegie corporation,National Endowment for Arts,National Endowment for Humanities

    link to pri.org

    Quel est l’interet de tout ca : faire du fric je pense …


  36. sadsam Le 31 décembre 2014 à 14h16
    Afficher/Masquer

    Voici comme promis un poème de Khayyam interprété par Shamlu et Shajarian. Je ne sais pas si “Elle” avait rendu compte de la sortie de leur CD dans les pages culturelles.
    Désolé, le sous titrage est en allemand mais ceux qui auront aimé pourront retrouver toutes leurs interprétations sur Youtube
    link to youtube.com

    Ce poème est d’actualité pour un 31 décembre mais à vrai dire tous les poèmes de Khayyam le sont. Même si l’on n’est pas persan.

    Bonne année à tous, avec une reconnaissance particulière à Olivier mais aussi un grand merci à tous les contributeurs de ce site. Notamment à celui qui m’avait conseillé cet été de lire les livres de Sutton ; je l’ai fait récemment, ses livres sont en libre accès en anglais et en russe sur internet. Cette lecture a été un choc pour moi, bien que j’avais déjà vu certaines petites choses dans ma vie. Honte à moi, j’ai oublié le nom de ce sage conseiller et je n’ai pas le courage de remonter les archives du site. Mais il se reconnaîtra.


    • chios Le 31 décembre 2014 à 15h50
      Afficher/Masquer

      Merci, Sadsam,
      Et parce que la fête d’aujourd’hui, c’est ou c’était, la fête des enfants,
      link to youtube.com
      link to youtube.com

      Je n’ose trop dire “bonne année”, seulement un espoir que la tolérance et le bon sens se feront une place dans les “affaires du monde”….dans le respect de tout un chacun.


  37. Jean de la défense Le 31 décembre 2014 à 15h19
    Afficher/Masquer

    Ou comment fabriquer du lieu commun, dont ces revues se font une spécialité.

    Lorsqu’on la feuillette chez le dentiste, le coiffeur, on est “rassuré”, par le lieu commun, qui a précisément cette fonction anti-stress, anxiolytique, … anesthésique sûrement. On ne sent plus la roulette après. Comment une information passe du sujet d’analyse, de débat politique, à celui de lieu commun, c’est la question et c’est le savoir-faire de ces magazines.


  38. nouche Le 31 décembre 2014 à 17h06
    Afficher/Masquer

    cette personne faisait partie des evenements d’Odessa, elle fabriquait des molotovs


    • pierre9459 Le 31 décembre 2014 à 22h06
      Afficher/Masquer

      Un lien s’il vous plait …sinon ça ne sert à rien d’affirmer ça.


      • nouche Le 01 janvier 2015 à 23h25
        Afficher/Masquer

        je me souviens bien qu elle apparaissait deja dans les enquetes menees par des russes sur les lanceuses de molotov, il a des photos que l’on n’oublie pas.
        exemple, rapidement retrouve en quelques minutes, vous pouvez toujours approfondir, il y avait plus de contenus de memoire
        link to oppps.ru


  39. purefrancophone Le 31 décembre 2014 à 17h18
    Afficher/Masquer

    J’avais mis ce lien il y a quelques semaines sur la guerre du Donbass

    link to youtu.be

    Voici la seconde partie .

    link to youtu.be


    • V_Parlier Le 31 décembre 2014 à 18h02
      Afficher/Masquer

      Ah, le Donbass. S’il devait compter sur l’aide humanitaire européenne pour fêter Noël…
      C’est plus facile d’accuser régulièrement les convois russes d’apporter des armes (que de notre côté nous fournissions à l’adversaire sans complexes et avec fierté).

      Une calomnie de plus analysée par Anatoli Shariy:
      link to youtube.com


      • purefrancophone Le 31 décembre 2014 à 18h09
        Afficher/Masquer

        v_Parlier ;
        Il est intéressant que cet homme donne SA version !!!!

        Les gens du Donbass ne se nourrissent donc as de balles , de douilles et autres débris de bombes ?????

        OUI , plutôt que de critiquer on s’honorerait d’aider cette population avec des vivres et des vêtements chauds , du matériel médicales et chirurgicales !!!!!!


  40. purefrancophone Le 31 décembre 2014 à 18h02
    Afficher/Masquer

    Pour qui veut comprendre l’âme Russe
    link to youtu.be

    Cette gamine dans elle n’a pas compris çà encore !!!


  41. Olposoch Le 31 décembre 2014 à 18h50
    Afficher/Masquer

    Semblerait que la blonde de la page de droite a été identifiée sous un autre nom…

    ici:
    link to vk.com
    link to twitter.com


    • Olposoch Le 31 décembre 2014 à 19h47
      Afficher/Masquer

      …qui pour Noël poste une photo de son sapin ultra- nationaliste et un Santa en nazi qui fait le salut hitlérien…


      • Ratchadamri Le 31 décembre 2014 à 20h57
        Afficher/Masquer

        Est-ce que ELLE va se re-excuser ? : -)


    • Olivier Berruyer Le 01 janvier 2015 à 11h01
      Afficher/Masquer

      énorme ! 🙂

      quelqu’un pourrait regarder en détail son profil vk svp et me signaler les trucs importants (avec copies d’écran) ?


      • robin Le 02 janvier 2015 à 11h03
        Afficher/Masquer

        j’ai essayé de prendre les captures d’écran et de les uploader sur un hébergeur, mais mon ordi plante à chaque fois que je fais quelque chose d’un peu gourmand en performances. En résumé, on a bien affaire à une autre petite nazillone, qui partage des statuts des ultras ukrainiens, des photos de père noel nazi (en souhaitant “joyeux noel à tous les fascistes”), etc…

        après il faudrait qu’un ukrainophone y jette un regard, ne comprenant pas la langue je traduis avec google et il est difficile de saisir l’ironie s’il y en a. Malheuresement je crois bien que c’est tout ce qu’il y a de plus premier degré.


        • Julien Le 03 janvier 2015 à 01h43
          Afficher/Masquer

          Pas besoin de parler ukrainien ^^ julienboulot c’est moi et je ne parle ni russe ni ukrainien
          Elle fait parti du bataillon Azov qu’on ne présente plus basée à Mariupol et sympathisante ( si pas adhérente à Secteur droit )
          Elle a des amis avec des photos de profil purement SS et fait parti de groupe d’ultra nationaliste ukrainien.

          Mais son profil nazillon est moins flagrant que sa copine mais bon la c’etait du lourd l’autre.


  42. HELLEBORA Le 31 décembre 2014 à 19h03
    Afficher/Masquer

    En attendant, Le Monde diplo n’est pas dans les petits papiers de qui il faut, alors ceinture !
    link to facebook.com


    • arthur78 Le 31 décembre 2014 à 22h21
      Afficher/Masquer

      le magazine ELLE est beaucoup mieux traité puisqu’il a touché 2 615 160 euros en 2013 (33eme position), il est vrai qu’ils sont beaucoup plus serieux que le monde diplo,

      link to lemonde.fr


  43. Serge Le 31 décembre 2014 à 19h24
    Afficher/Masquer

    J’avais vu çà déjà hier sur d’autres sites .C’est très emblématique de l’état d’esprit consanguin de ceux qui font l’opinion .


  44. Ivan Le 31 décembre 2014 à 22h44
    Afficher/Masquer

    «aucun élément, aucun signe extérieur distinctif, aucune parole dans l’interview, ne laissait comprendre ce jour-là que cette jeune femme était néo-nazie»

    Rah je sais, vous imaginez, si avant d’interviewer des gens on allait voir qui ils étaient, ce qu’ils pensaient et ce qu’ils avaient fait dans leur vie ? Ces pauvres journalistes, qui ont déjà des crampes à force de taper ce que la demi-douzaine de trusts contrôlant les grands médias leur ordonne, quand c’est pas carrément la CIA (voir Udo Ulfkotte) faisaient en plus le métier pour lequel ils sont grâcement payés ?

    Bon, dans un demi-torchon comme ELLE, c’est encore pardonnable, mais quand on voit ce même genre de laxisme journalistique et de raccourcis propagandistes dans les journaux dits «sérieux» (Le Monde, le Figaro, Libération…) là ça devient vraiment inquiétant.


  45. Serge Le 01 janvier 2015 à 03h59
    Afficher/Masquer

    Je viens de visionner la vidéo d’Anatoly Shary sur le blog de Bertrand Gaideclin .L’intrusion de cette cinglée avec un commando masqué dans une entreprise de Vinnitsa ,en prétendant que celle-ci est russe .
    Voir comment elle peut terrifier les agents de sécurité et le chef de la police en sortant sa carte militaire du bataillon AYDAR .

    link to youtube.com

    Je suis terrifé moi-même en voyant comment une petite frappe féminine hystérique ,qui serait seulement chez nous,membre d’un groupe de délinquants ,ou d’une secte marginale ,peut dans une société en décomposition ,et dans certaines conditions particulières ,avoir cette puissance de terreur luciférienne .

    PS.Je ne comprends pas pourquoi Olivier n’ajoute pas cette vidéo à l’article ,car c’est édifiant .


    • HELLEBORA Le 01 janvier 2015 à 14h36
      Afficher/Masquer

      Quand j’ai vu pour la première fois cette vidéo (qui est très aisément accessible), elle n’était pas encore traduite-analysée et je me demandais bien ce qu’elle racontait cette blondasse avec son petit air narquois, son décolleté alors que ses acolytes sont cagoulés et qu’il ne fait pas 25° que je sache, son coup de sac quand elle est à bout de provocs… Grâce au commentaire qui a ensuite été apporté (cf. vidéo commentée : link to soutien-rebellion-donbass.blogspot.fr), j’ai compris de quoi il retournait.
      Pour moi, la crédibilité de ELLE passerait par un contre-reportage auprès de combattantes du côté Dombass. Le reste = je pisse dans un violon

      Esprit d’escalier et puisque malheureusement nos médias s’illustrent pitoyablement, je me demandais ce qu’il en est du mensuel MARIE CLAIRE qui souvent, par le passé a fait des reportages au bout du monde avec un angle droits de la femme (au cas où qqn lirait le magazine en question…).


  46. Serge Le 01 janvier 2015 à 04h35
    Afficher/Masquer

    Je suis arrivé un peu tard sur ce billet mais voici sa page personnelle VK:

    link to vk.com


    • burno Le 01 janvier 2015 à 15h45
      Afficher/Masquer

      pas bien d utiliser le facebook russe quand on est russophobe ; il vaut mieux se servir du facebook ricain normal ; évidemment , si elle attend un facebook ukrainien , elle risque d attendre un moment …
      rien de très original sur sa page hormis son admiration pas du tout voilée pour adolf …


  47. BA Le 01 janvier 2015 à 09h14
    Afficher/Masquer

    Jeudi 1er janvier 2015 :

    Mort de Robert Chambeiron, dernier survivant du Conseil national de la Résistance.

    Robert Chambeiron, ancien parlementaire, compagnon de Jean Moulin et dernier survivant du Conseil national de la Résistance (CNR), est mort à 99 ans. C’est l’ancien ministre Jean-Pierre Chevènement qui l’a annoncé, mercredi 31 décembre.

    Entré en 1936, en même temps que Jean Moulin, au cabinet de Pierre Cot, ministre de l’air du gouvernement Blum, M. Chambeiron, resté en contact étroit avec Jean Moulin pendant la guerre, avait pris une part active dans les négociations qui avaient abouti à la fondation du Conseil national de la Résistance (CNR), dont il était devenu secrétaire général adjoint.

    Né le 22 mai 1915 à Paris, député radical puis progressiste sous la IVe République (1945-1951 et 1956-1958) puis député européen communiste entre 1979 et 1989, il s’était rapproché de Jean-Pierre Chevènement, dont il avait présidé le Comité national de soutien à la candidature à la présidentielle de 2007, avant que ce dernier ne renonce.

    M. Chevènement a « salué sa mémoire » mercredi soir. « On ne peut mieux le faire qu’en rappelant ces mots qui étaient les siens : “le CNR a été un véritable lieu de rassemblement dans l’intérêt national […] Il fallait que la France fût au bord du gouffre pour qu’une telle union puisse avoir lieu” », a déclaré l’ancien sénateur du Territoire-de-Belfort. « Ce qui était vrai en 1944 le reste aujourd’hui », a-t-il ajouté.

    link to lemonde.fr


    • Homère d'Allore Le 01 janvier 2015 à 11h29
      Afficher/Masquer

      Merci, BA, de cette triste mais néanmoins exemplaire nouvelle.

      Et merci à Jean-Pierre Chevènement pour l’hommage rendu à cet homme.
      Je préfère d’ailleurs que le Young leader de L’Elysée n’ait pas sali sa mémoire hier soir dans son discours “d’audace”. Si il l’avait évoqué pour justifier sa politique, je crois que je n’aurais pas pu résister à la pulsion de briser mon écran !


  48. Franz S. Le 01 janvier 2015 à 11h03
    Afficher/Masquer

    En fait l’argument de Elle c’est: on s’est trompé parce que notre histoire s’intégrait pourtant parfaitement dans le récit médiatique en vigueur au sujet de l’Ukraine.

    Chaque sujet d’actualité est spontanément scénarisé en récit médiatique par les journalistes, pour eux leur travail consiste á déceler et piocher dans la réalité ce qui est en accord avec ce récit, ignorer le reste.

    Cette affaire l’illustre très bien.


    • Ras Le 02 janvier 2015 à 11h53
      Afficher/Masquer

      Oui il s’agit d’une tendance globale de toutes les rédactions. Scénariser les faits pour les rendre distrayant, écrire une histoire avec ses drames, ses héros, ses méchants, puis la raconter aux lecteurs pour lui faire passer le temps…

      Il éxiste bien entendu de vrais articles d’investigation, neutre, précis, embrassant toutes la complexité du sujet et le point de vue de tous les acteurs visible ou invisible, mais ces articles ne sont pas lu, et reste trop rare.

      L’abrutissement de la masse est la base d’une société de consommation…


    • V_Parlier Le 03 janvier 2015 à 16h32
      Afficher/Masquer

      J’irai jusqu’à dire que le bruit que les médias alignés vont faire à propos de cette “erreur” aura pour but de la faire passer pour un cas particulier et de couper court à toute réaction et à toute prise de conscience. C’est un peu comme quand une entreprise qui commercialise un produit dangereux s’empresse de pousser à la rédaction de normes (où les seuls experts compétents viennent de chez elle) avant que les autres se réveillent pour remettre en cause les hypothèses non justifiées. Après, plus possible de remettre en cause son honnêteté!
      Même scénario ici pour ceux qui ont fait pire que ELLE il y a quelques mois, à la télévision (un petit repost pour les nouveaux): link to youtube.com .


  49. MICHEL R Le 01 janvier 2015 à 14h11
    Afficher/Masquer

    quel sacré tr


  50. MICHEL R Le 01 janvier 2015 à 14h12
    Afficher/Masquer

    sacré travail d’investigation,BRAVO OLIVIER


    • Olenok Le 13 janvier 2015 à 00h22
      Afficher/Masquer

      Bonjour.
      Je suis Ukrainienne. Je vis en France depuis quelques années mais toute ma famille, mes proches et mes amis sont en Ukraine, disséminés dans toutes les régions : à Kiev, près de Donetsk, en Crimée, en Ukraine centrale. J’ai régulièrement des informations “de là bas”, des avis de différentes générations, des actualités et des analyses diffusées dans les médias ukrainiens, français, russes… Je suis Ukrainienne qui a 2 langues maternelles : ukrainien et russe. J’ai fait mon école en russe et mon université en ukrainien, comme des milliers d’Ukrainiens. Ma mère est russe qui parle parfaitement ukrainien et mon père est ukrainien qui a travaillé partout en ex-URSS et qui parle un ukrainien avec un terrible accent russe 😉 Ma famille n’a rien d’exceptionnel dans sa composition ni dans notre “linguistique”. C’est juste pour dresser un petit portrait des mélanges et des contextes complexes mais bien réels.

      Votre article manque beaucoup d’analyse et de compréhension des réalités ukrainiennes. J’écris rarement les commentaires mais là je ne pouvais pas ne pas réagir.
      Je laisse les spécialistes des médias débattre sur ELLE, son positionnement et ses arrières pensées.
      Je veux réagir plutôt par rapport au ton global de vos commentaires. Vous faites beaucoup d’amalgames et vous généralisez trop facilement. Dans chaque société il y a des groupuscules extrémistes (nazi, islamophobe, antisémite, raciste…). On peut facilement dresser les portraits de ce type dans chaque pays, même dans les pays réputés ultra-démocratiques comme la France. Je ne défends en aucun cas les idées néo-nazi que la jeune fille mentionnée dans votre article, porte et divulgue. C’est honteux, peu importe la nationalité de celui qui proclame cette idéologie.
      Les réalités (je dis bien “les réalités” au pluriel) en Ukraine sont beaucoup plus complexes et moins radicales que vous ne le souhaitez présenter. Par ex, les partis d’extrême droite (comme Svoboda ou Pravyi Sektor) représentent 0 % de voix au parlement actuel (élections d’oct 2014) tandis que Svoboda avait 10% au parlement élu en 2012. Alors comment expliquez vous que ces néo-nazis d’Ukrainiens n’ont pas souhaité réélire ces partis ? …
      Avant d’écrire les articles de ce type sur un pays avec des jugements forts que vous portez en les extrapolant à partir de quelques cas isolés, il faut tout d’abord comprendre ce pays, son histoire et aussi sa langue. Je vous donne juste un exemple. En français il n’y a qu’un mot “Russe” pour désigner : “russe = qch relatif à la Russie” et “russe = citoyen russe”. Dans les langues ukrainienne et russe, nous avons 2 adjectifs distincts pour ces notions : pour comprendre mieux , je vous donne un exemple en français où on a bien 2 mots : “finlandais” (qch relatif à Finlande) et “Finnois” (population). Donc, quand je dis “Russe” en français c’est restrictif et ça porte à confusion. Moi aussi, je veux que les Russes quittent les régions de l’Est ! sauf qu’en connaissant la subtilité de la traduction en français, je rajoute toujours une désignation à ce qualificatif : je veux que les militaires et les mercenaires Russes quittent l’Ukraine.
      J’aurais encore beaucoup de précisions à apporter pour une meilleur compréhension du contexte ukrainien et pour la prise de recul afin d’éviter les avis tranchés comme je lis dans beaucoup de commentaires.
      L’Ukraine a payé un très lourd tribut à la 2ème Guerre mondiale. C’est gravé dans notre mémoire collective. Ce n’est pas parce qu’il y avait des groupuscules pro nazis en Ukraine, tout comme en France et en Russie (et qui se réveillent, malheureusement, un peu dans toutes les sociétés européennes…) qu’il faut faire l’amalgame avec toute la société ukrainienne et avec tous les Ukrainiens.
      Les Ukrainiens ne sont pas dupes, ils ne sont pas aveugles concernant la situation actuelle. En 30 ans, nous avons vécus énormément de bouleversements (chute de l’URSS, de nombreuses banqueroutes, Tchernobyl, plusieurs révolutions…) Ca laisse des traces et ça fait grandir les gens individuellement et la société plus globalement. Depuis la chute d’URSS, la plus forte motivation de tous les changements (politiques, idéologiques, culturels…) dans la majorité des ex-républiques, c’est le business et / ou le détournement d’argent public… Avec du recul que j’ai pu prendre en vivant en France, je crois que l’Ukraine doit attendre le changement de plusieurs générations pour atteindre l’objectif de devenir un pays “démocratique”, dans l’esprit et non seulement dans la parole. Je peux vous assurer que la majorité des Ukrainiens, simples citoyens, est sur une bonne voie. Même si ces amas de pus comme les extrémistes de tout horizon, se dressent encore sur notre chemin. Je crois en ma nation qui a su garder sa particularité et son unité d’esprit, à défaut d’avoir l’unité territoriale et étatique depuis des siècles.

      Cordialement,
      Olena


      • Babbelghem Le 24 janvier 2015 à 06h08
        Afficher/Masquer

        Pour que les militaires russes quittent l’Ukraine, il faudrait d’abord qu’ils y soient entrés.
        D’après plusieurs journalistes étrangers et l’OSCE, pas un seul militaire russe n’a été vu dans le Donbass, à part ceux invités par Poroshenko, et, qui bien sûr ne combattent pas.
        Quand vous écrivez que les réalités sont plus complexes et moins radicales, Svoboda et Pravyi Sektor n’étant pas représentés au parlement, vous faites semblant d’ignorer tout le pouvoir donné à ces voyous sur les champs de bataille et dans les villes tenues par Kiev.
        Voyez les horreurs commises par DEUX terroristes en France (Charlie Hebdo) en quelques jours et observons chaque jour ce que des milliers de terroristes de Pravyi Sektor, bataillon Azov et Aidar entre autres commettent en termes d’assassinats de civils, de viols, d’intimidation etc… etc…



Charte de modérations des commentaires