Les Crises Les Crises
27.décembre.201427.12.2014 // Les Crises

[Reprise] Déclaration des descendants de l’émigration blanche à l’heure de la tragédie Ukrainienne

Merci 1
J'envoie

Encore un document pas inintéressant pas vu dans nos médias… C’est une déclarations des descendants d’émigrés anti-communistes des années 1920 – en rapport avec l’image Poutine = Russie = URSS = Communistes = Staline

Solidaires de la Russie à l’heure de la tragédie Ukrainienne

Depuis bientôt un an, les événements d’Ukraine interpellent chacun de nous, descendants de l’émigration blanche, d’autant plus que nos origines nous donnent accès à une information diversifiée, contrairement à la majorité des gens qui nous entourent. La connaissance d’un passé proche, celui de la Russie d’avant 1917, nous donne la possibilité, et le devoir, de dénoncer les falsifications historiques patentes qui ont conduit au drame actuel en Ukraine.

Devant l’aggravation des tensions, dans le Donbass comme dans les relations internationales, une conclusion s’impose : l’hostilité agressive déployée aujourd’hui contre la Russie n’a rien de rationnel. La politique du « deux poids, deux mesures » a dépassé toutes les bornes. La Russie est accusée de tous les crimes, sans preuve, coupable a priori, tandis que d’autres pays bénéficient d’une indulgence particulièrement révoltante, au regard des droits de l’homme notamment.

Nous ne renonçons en rien à la défense des valeurs transmises par nos familles contraintes à l’exil après la révolution de 1917, ni à la dénonciation des crimes des bolcheviks et de leurs successeurs, ni à la promotion de la vérité historique sur ces années terribles. Mais ce n’est pas une raison pour admettre les calomnies qui se déversent, jour après jour, sur la Russie actuelle, ses dirigeants et son président, sanctionnés et vilipendés contre tout bon sens. Ce processus extravagant – autodestructeur pour les pays européens – donne des arguments sérieux à tous ceux qui y voient une volonté occidentale de contrecarrer le développement de la Russie, bien plus que de résoudre la crise ukrainienne. Attaquer systématiquement tout ce qui touche à la notion de « monde russe » est particulièrement ridicule : il s’agit d’une réalité historique, géographique, linguistique, culturelle et spirituelle, d’une haute civilisation qui a beaucoup donné au monde et dont nous sommes fiers.

Nous ne pouvons pas non plus tolérer le honteux silence officiel et médiatique des pays européens sur les terribles bombardements de populations et d’infrastructures civiles effectués par l’armée ukrainienne dans le Donbass, soutenue par des milices arborant une symbolique nazie. Ce silence, pour les autorités de Kiev, équivaut à un véritable permis d’exterminer. Depuis des mois, des enfants et des vieillards meurent ou sont gravement blessés, des prisonniers sont torturés. Voilà maintenant que le gouvernement de Kiev a décrété un blocus intégral (gaz, électricité, trains, administrations et hôpitaux, retraites, salaires, médicaments…) pour mieux anéantir une région dont il proclame pourtant qu’elle fait partie intégrante de son territoire. Et comment ne pas dénoncer les violences commises par les partisans de Kiev contre l’Eglise orthodoxe russe en Ukraine – des prêtres menacés, contraints à la fuite ou même tués, une cinquantaine d’églises bombardées (vingt entièrement détruites), des fidèles persécutés. Où sont les valeurs européennes dans tout cela ?

Malgré leur rejet total de l’Union soviétique, nos parents et grands-parents ont été bouleversés par les souffrances du peuple russe lors de la Deuxième guerre mondiale. A notre tour, nous refusons l’indifférence et le silence – devant l’extermination programmée des populations du Donbass, la russophobie délirante, l’hypocrisie de procédés totalement contraires aux intérêts d’une Europe qui nous est chère. Nous voulons espérer que les pays qui ont accueilli nos familles retrouveront bientôt la voie de la raison et de l’objectivité.

Paris, le 26 novembre 2014
Dimitri et Tamara SCHAKHOVSKOY

La déclaration « Solidaires de la Russie » a été rédigée par Dimitri et Tamara Schakhovskoy, avec la participation du groupe de réflexion Russky Most*. Depuis le 26 novembre 2014, cette initiative a reçu l’approbation de plus d’une centaine de descendants représentatifs de l’émigration blanche, appartenant à ses différentes associations, dans des pays et des continents différents. Quelques autres personnes – ayant ou non un lien particulier avec la Russie – ont souhaité, elles aussi, manifester leur soutien. La liste des signataires s’allonge chaque jour et reste ouverte sur solidairesdelarussie@gmail.com.

* Russky Most a été créé en février 2011 par un groupe de descendants de l’émigration blanche, désireux d’approfondir les réflexions nées de leur participation à la « croisière-pèlerinage de Bizerte à Sébastopol ». Organisé en juillet 2010 par plusieurs associations russes (Fonds André le Premier appelé, Fondation pour la Gloire nationale russe, Le Monde Russe, etc), ce voyage commémorait l’Exode de Crimée de l’Armée Wrangel en 1920 et a été l’occasion de débats aussi vifs que riches d’enseignements. On en trouvera quelques échos sur le site www.russkymost.net.

****************************************************************************************

LISTE DES SIGNATAIRES:

LL.AA.SS. le Prince et la Princesse Georges Yourievsky (Seengen, Suisse)
Vera Albertini (Sainte-Geneviève-des Bois, France)
Olga Andreoli, née Troubnikoff (Meudon, France)
Arkady Arianoff (Bruxelles, Belgique)
Michel Avierino (Neuilly-sur-Seine, France)
Vladimir et Yolande Bariatinsky (Schiltigheim, France)
Marie-France Beglan (Walton-on-Thames, Grande-Bretagne)
Alexis et Claude Beresnikoff (Roman, France)
Nicolas et Ghislaine Bieliavsky (Roly, Belgique)
Alexandre Bobrikoff (Asnières-sur-Seine, France)
Nicolas Bobrinsky (Darmstadt, Allemagne)
Alexandre Boldireff (Gallardon, France)
Irène de Boreicha (Lausanne, Suisse)
Véra Boutleroff (Paris, France)
Sophie Brun de Saint-Hippolyte (Asnières-sur-Seine, France)
Roger Carmigniano (Paris, France)
Pierre Cheremetieff (Paris, France)
Tatiana Chirikova (Saint-Maurice, Suisse)
Philippe Crévieaux (Rixensart,Belgique)
Constantin Davidoff (Paris, France)
Dimitri Dourdine Mak (Bruxelles, Belgique)
Alexander Drutskoy Sokolinsky (Bruxelles, Belgique)
André Feodoroff (Fontenay-aux-Roses, France)
Tatiana Feodoroff (Chatenay-Malabry, France)
Pierre de Fermor (Nice, France)
Julia Filatova (Saintes, Belgique)
Xenia Finnsson (Versailles, France)
Vera Finnsson (Paris, France)
Nestor et Marie Genko, née Starosselsky (Le Pecq, France)
Vladimir Givoloup (Ault, France)
Nadine Goloubinoff (Versailles, France)
Gérard Gorokhoff (Paris, France)
Jean Goutchkoff (Genève, Suisse)
Michel Grabar (Paris, France)
Nicolas Grekoff (Paris, France)
Alexis Grigorieff ( Paris, France)
Marie de Haut de Sigy, née de Saint-Hippolyte (Issy-les-Moulineaux, France)
Anne Henderson-Stewart, née de Pahlen (Londres, Grande-Bretagne)
André Henderson-Stewart (Londres, Grande-Bretagne)
Nicolas Ignatiew (La Rochelle, France)
Marie Ivanov, née Tatistcheff (Paris, France)
Tatiana Kameneff (Vélizy-Villacoublay, France)
Serge Kapnist (Paris, France)
Véronique Kapnist, née Lycett (Vélizy, France)
Hélène Knupffer, née Yaguello (Londres, Grande-Bretagne
Rostislav Kolla-Moussine Pouchkine (Vélizy-Villacoublay, France)
Alexandre et Janine Koltchak (Paris, France)
Ivan Kourdukoff (Nice, France)
Vladimir Kozyreff (Chaumont-Gistoux, Belgique)
Yvan Kriloff (Bruxelles, Belgique)
Oleg Lavroff (Chatenay-Malabry, France)
Jean Lazareff (Paris, France)
Anne Louis-Kisselevsky (Rueil-Malmaison, France)
Serge Loutchaninoff (Texas, Etats-Unis d’Amérique)
Georges Marschalk (Paris, France)
Georges et Nadia Matcheret, née Wolkonsky (Paris, France)
André Matzneff (Courbevoie, France)
Alexandre et Anne Miller de la Cerda, née Tolstoï (Biarritz, France)
Anna Miloradovitch (Montréal, Canada)
Marie Mourait, née Troubnikoff (Paris, France)
Constantin et Suzanne Mourousy (Paris, France)
Xenia Muratova (Paris, France)
Peter Naryshkine (Capetown, Afrique du sud)
Tatiana Oussof (Paris, France)
Serge de Pahlen (Allaman, Suisse)
Irina Pahlen (Wezembeek Oppen, Belgique)
Serge Pascault (Paris, France)
Galina Perchitchev (Sceaux, France)
Efim Pernikoff (Mareil-Marly, France)
Rostislav et Xenia Pervychine, née Machtalere (Meudon, France)
Alexandre V. et Hélène V. Plotto (Fontenay-sous-Bois, France)
Dmitri Possylkine (Saintes, Belgique)
Alexandre et Marie-Madeleine Pouchkine, née Dournovo (Bruxelles, Belgique)
Marina Poulet, née Pervychine (Chaville, France)
Johanna Pridun (Paris, France)
Stéphane Pridun (Paris, France)
René-Marie et Marianne Rampelberg, née Parfenoff (Paris, France)
Séraphin et Hélène Rehbinder, née Pochitaloff (Mies, Suisse)
Serge et Hélène Rehbinder (Antony, France)
Daria Reine, née Rozova (Paris, France)
Alexandra de Rennenkampf, née Nefedoff (Meudon, France)
Nathalie von Rosenschild (Yerres, France)
Elisabeth Roussel, née Stephanovitch (Paris, France)
Alexis et Nathalie Rutschkowsky, née Babkoff (Paris, France)
Paul Safiannikoff (Bruxelles, Belgique)
Pierre de Saint-Hippolyte (Paris, France)
Dimitri et Tamara Schakhovskoy, née Thorgevsky (Paris, France)
Irène Schidlovsky, née Golovine (Bougival, France)
Marina Schidlovsky (Meudon, France)
André Schorochoff (Bruxelles, Belgique)
Catherine Soulatzky (Boulogne-Billancourt, France)
André Stenbock Fermor (Paris, France)
Xenia Stenbock Fermor (Albenga, Italie)
Antoine Succar (Sacharoff) (Paris, France)
Jean et Denise Swetchine (Châtenay-Malabry, France)
Alexandre Terentiev (Marly-le-Roi, France)
Colette Tolstoï (Paris, France)
Dimitri Tolstoï (Paris, France)
Marina Tolstoy (Bruxelles, Belgique)
Tatiana Toungouzova (Paris, France)
Dr Sergey Trotzky (Salzburg, Autriche)
Catherine von Tsurikoff, née Ignatieff (Bad Homburg, Allemagne)
Michel Vinogradoff (Bourg-en-Bresse, France)
Olga Wienand, née Rosine (Esher, Grande-Bretagne)
Michel et Chantal Worontzoff Weliaminoff (Concarneau, France)
Nicolas Yanoff (Boulogne-Billancourt, France)

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Anne // 27.12.2014 à 11h54

Bonjour Arthur,
Vous êtes à côté de la plaque, il ne s’agit pas d’un quelconque réseau, mais de descendants de Russes chassés par la dictature communiste et ses massacres.
Lorsque ils ont dû émigrer, chassés de leur pays, c’était une question de vie ou de mort.
Ils ont dû courageusement recommencer une autre vie dans divers pays, et beaucoup en France, sans moyens matériels, mais la plupart de ces familles étaient formées d’hommes et de femmes très cultivés et très attachés à la culture russe, leur culture millénaire.
Ils se sont adaptés à force de courage, d’intelligence , de dur travail, aux pays dans lesquels ils ont trouvé refuge ; leurs valeurs familiales et morales, souvent aussi leur foi orthodoxe furent un soutien profond pour la plupart d’entre eux, ils ont transmis ces valeurs à leurs descendants.
Ils ont fait souche en France et dans d’autres pays, servant loyalement ces pays dans l’adversité, en particulier lorsqu’en 1940 il a fallu défendre la France. Beaucoup, par leur seul courage et talents personnels ont réussi à devenir des scientifiques, des écrivains, des ingénieurs ….etc etc….de grande valeur.

Ils ont été solidaires du peuple russe attaqué par les nazis, ils le disent eux mêmes très clairement dans le dernier paragraphe de leur déclaration.

Ils n’ont jamais été insensibles au sort des Russes restés en Russie sous la dictature communiste.
En 1941, lorsque les nazis ont voulu détruire le peuple russe, (les nazis considéraient les Russes comme des sous-hommes faisant partie d’une sous-race), les Russes de l’émigration blanche, je cite “nos parents et grands parents ont été bouleversés par le sort du peuple russe”.
Beaucoup des émigrés russes des années 20 sont morts avant de voir leur pays libéré de la dictature communiste, mais la plupart pensaient que la Russie millénaire sa culture ses valeurs et son peuple survivraient au bolchévisme, seraient libérés du totalitarisme communiste.

Ils se sentent solidaires des Russes d’aujourd’hui dont ils comprennent la langue, et de la Russie qu’ils voient renaître, après les dictatures communistes, et le pillage par les financiers étrangers et les oligarques de la période Eltsine.
Ils ne voient pas les Russes actuels comme les descendants des révolutionnaires qui ont détruit leurs familles et assassinés bien des leurs, ils les voient comme des victimes d’une terrible tragédie, dont ils font partie aussi, et sont sensibles à ce qui leur arrive.
Beaucoup partagent la même spiritualité orthodoxe que de très nombreux Russes de la Russie actuelle.
Leurs valeurs humanistes s’opposent à l’injustice envers la Russie, accusée de tous les maux de façon irrationnelle et injuste, et aux crimes dont sont victimes les populations russes du Dombass.

Ils se sentent le devoir de ne pas rester silencieux devant des crimes dont ils ont la possibilité d’être mieux informés, par leur connaissance de la langue russe et par leur double culture, ils se sentent le devoir de dénoncer la folie des politiques anti russes de nos gouvernements.

C’est une déclaration courageuse: la dénonciation de crimes et d’injustices, et d’une manipulation de l’opinion mal informée : lorsque des médias mainstream diabolisent la Russie et dénoncent le président Poutine comme un Hitler, un Staline un dictateur….ils disent : holà attention !!!! vous racontez n’importe quoi, et nous sommes bien placés pour dénoncer vos mensonges… Il y a des crimes affreux qui sont perpétués dans le Dombass, et ce n’est pas la Russie qui en est responsable.

85 réactions et commentaires

  • Pegaz // 27.12.2014 à 07h01

    comment signer ?

      +5

    Alerter
    • Babbelghem // 27.12.2014 à 07h32

      C’est une déclaration des descendants d’émigrés anti-communistes des années 1920.

      Je suppose qu’il faut en faire partie.

        +1

      Alerter
    • Marie Genko // 27.12.2014 à 11h43

      @Pegaz,

      Réponse à votre question dans le texte ci-dessus!
      Et je vous copie ci-dessous le nécessaire pour vous éviter la recherche:

      La liste des signataires s’allonge chaque jour et reste ouverte sur:

      solidairesdelarussie@gmail.com.

        +2

      Alerter
      • Perekop // 27.12.2014 à 15h53

        On me prie de faire passer le message suivant aux personnes souhaitant soutenir l’initiative :

        Si vous voulez signer, merci d’indiquer :

        1) NOM PRENOM VILLE ET PAYS DE RESIDENCE (et pour les personnes d’origine russe, si possible, le patronyme), je soutiens l’initiative “Solidaires de la Russie” ;

        2) la formule : “j’accepte que mon nom soit publié”

        Merci pour la personne collée devant l’écran, avec des dizaines et des dizaines de messages “incomplets” venant de tous les coins du monde !

          +7

        Alerter
        • Vltava-Moskova18 // 28.12.2014 à 03h16

          Je pense que je vais y répondre en souvenir de mon gd-père Vladimir,de ses parent,de ses cousins.Tous morts apatrides en France et en Belgique.
          Des êtres d’un esprit qui était progressiste.

            +3

          Alerter
    • champoiseau // 27.12.2014 à 23h39

      Bonjour,
      Une française fière de la Russie et qui a honte de la france d’aujourd’hui qui n’est pas la vraie France. On parle toujours de la “Sainte Russie”, est-ce elle qui va sauver le monde avec l’aide de Dieu et de la Vierge Marie. Russes de France je vous assure de tout mon soutien et de mes prières.Et je ne suis pas la seule à le faire en France.Nous sommes noyés dans les mensonges d’état orchestrés par cet obama et ses valets. Ma mère, Madeleine de Kernavanois du Bois David, me racontait ses rencontres et soirées avec de nombreux russes blancs, à Paris. Elle était passionnée par la Russie comme je le suis aussi.
      Que Dieu bénisse la Russie et sauve la France.
      M.C.

        +16

      Alerter
      • Vltava-Moskova18 // 28.12.2014 à 03h06

        Ma famille paternelle à partir de mon gd-père Vladimir faisait partie de cette petite noblesse russe.Une partie a quitté St-Peterbourg pour la France en 1910.Une autre partie est venue en France,puis aussi en Belgique dans les années 20.Mais je suppose de nationalité russe acquise car notre Nom était Von HIL….(pas tout le Nom par discrètion).Mes cousins en Belgique ont fait transformé le von en de et mon gd-père pour avoir la paix a fait supprimer le von.Résultat sans le de ou le von ,on retrouve le même Nom de tortionnaires nazis jugés à Nuremberg.
        En France ils vivaient entoute simplicité,travaillaient comme tout le monde.Et ce qui pourrait étonner d’un esprit très progressistes.Comme ils sont morts apatrides,ils n’ont jamais pu retourner en Russie.En revanche j’y suis allée plusieurs fois.Et j’y ai des Amis qui me sont très chers.

          +4

        Alerter
    • GESTKOFF Marie // 28.12.2014 à 16h04

      Etant descendante des Russes dits “blancs”, je demande à être inscrite sur la liste des signataires.

        +2

      Alerter
      • Perekop // 30.12.2014 à 01h03

        voir plus haut svp !!!
        “On me prie de faire passer le message suivant aux personnes souhaitant soutenir l’initiative :

        Si vous voulez signer, merci d’indiquer :

        1) NOM PRENOM VILLE ET PAYS DE RESIDENCE (et pour les personnes d’origine russe, si possible, le nom patronymique, отчество), je soutiens l’initiative “Solidaires de la Russie” ;

        2) la formule : “j’accepte que mon nom soit publié”

        Merci pour la personne collée devant l’écran, avec des dizaines et des dizaines de messages “incomplets” venant de tous les coins du monde !

          +0

        Alerter
  • DUGUESGLIN // 27.12.2014 à 07h34

    Encore une fois le silence assourdissant des médias. Pourquoi??

    Nous avons déjà la réponse, mais continuons à le dire et le redire.

    Halte à la domination sanglante de la haute finance internationale oligarchique qui veut s’approprier le monde et n’hésite pas pour y parvenir à sacrifier les petits peuples, comme celui du Donbass.

    Comble de cynisme ceux qui n’ont pas d’autres choix que celui de prendre les armes pour échapper à l’extermination, sont accusés de terrorisme.

    Halte aux bellicisme des USA qui s’attaquent à tout pays qui veut garder le contrôle de son économie et de ses ressources. Halte aux guerres et massacres provoquées par les “suprémacistes” qui ne reculent devant aucun crime pour dominer la planète.

    Honte à nos dirigeants bureaucrates carriéristes européistes qui se font complices par cupidité et veulerie de tous ces crimes.

    Honte aux propagandistes qui n’ont de journalistes que le nom et qui, éhontés, continuent à se regarder dans leur miroir.

    Encore et encore il nous faut parler, dénoncer, il en va de la démocratie et des droits de l’homme, les vrais, contre les “droitdelhommistes” menteurs qui nous volent nos valeurs.

      +50

    Alerter
  • vladimirK // 27.12.2014 à 07h37

    Antoine Arjakovsky n’a pas signé ? Ah, suis-je bête…

      +6

    Alerter
  • Louis Malle // 27.12.2014 à 07h41

    On voit tout de suite les vieilles graphies françaises en -ieff et -off… avec Bruxelles comme deuxième lieu d’exil après Harbin.

      +4

    Alerter
  • dmitry // 27.12.2014 à 07h58

    pour le moment, les massacres à Donbass sont arrêtés, mais l’amertume me reste. Je crois que les russes n’oublierons jamais ce qui s’est passé en Ukraine.

      +26

    Alerter
  • Nerouiev // 27.12.2014 à 08h10

    Ce serait bien qu’il y ait un soutien associé à cette déclaration pour lutter contre la désinformation médiatique.

      +27

    Alerter
  • arthur78 // 27.12.2014 à 08h19

    Vous êtes sur qu’ils ne font pas partie d’un réseau russe ces personnes ?… je serais a la place d’un homme politique francais j’adopterais un rationnel simple et peu risqué, tant que : Khodorkovsky, Navalny et Kasparov n’auront pas dit STOP on continue… ou du moins on laisse les américains continuer, on ne sait jamais, il faut pas trop se mouiller…

      +4

    Alerter
    • Anne // 27.12.2014 à 11h54

      Bonjour Arthur,
      Vous êtes à côté de la plaque, il ne s’agit pas d’un quelconque réseau, mais de descendants de Russes chassés par la dictature communiste et ses massacres.
      Lorsque ils ont dû émigrer, chassés de leur pays, c’était une question de vie ou de mort.
      Ils ont dû courageusement recommencer une autre vie dans divers pays, et beaucoup en France, sans moyens matériels, mais la plupart de ces familles étaient formées d’hommes et de femmes très cultivés et très attachés à la culture russe, leur culture millénaire.
      Ils se sont adaptés à force de courage, d’intelligence , de dur travail, aux pays dans lesquels ils ont trouvé refuge ; leurs valeurs familiales et morales, souvent aussi leur foi orthodoxe furent un soutien profond pour la plupart d’entre eux, ils ont transmis ces valeurs à leurs descendants.
      Ils ont fait souche en France et dans d’autres pays, servant loyalement ces pays dans l’adversité, en particulier lorsqu’en 1940 il a fallu défendre la France. Beaucoup, par leur seul courage et talents personnels ont réussi à devenir des scientifiques, des écrivains, des ingénieurs ….etc etc….de grande valeur.

      Ils ont été solidaires du peuple russe attaqué par les nazis, ils le disent eux mêmes très clairement dans le dernier paragraphe de leur déclaration.

      Ils n’ont jamais été insensibles au sort des Russes restés en Russie sous la dictature communiste.
      En 1941, lorsque les nazis ont voulu détruire le peuple russe, (les nazis considéraient les Russes comme des sous-hommes faisant partie d’une sous-race), les Russes de l’émigration blanche, je cite “nos parents et grands parents ont été bouleversés par le sort du peuple russe”.
      Beaucoup des émigrés russes des années 20 sont morts avant de voir leur pays libéré de la dictature communiste, mais la plupart pensaient que la Russie millénaire sa culture ses valeurs et son peuple survivraient au bolchévisme, seraient libérés du totalitarisme communiste.

      Ils se sentent solidaires des Russes d’aujourd’hui dont ils comprennent la langue, et de la Russie qu’ils voient renaître, après les dictatures communistes, et le pillage par les financiers étrangers et les oligarques de la période Eltsine.
      Ils ne voient pas les Russes actuels comme les descendants des révolutionnaires qui ont détruit leurs familles et assassinés bien des leurs, ils les voient comme des victimes d’une terrible tragédie, dont ils font partie aussi, et sont sensibles à ce qui leur arrive.
      Beaucoup partagent la même spiritualité orthodoxe que de très nombreux Russes de la Russie actuelle.
      Leurs valeurs humanistes s’opposent à l’injustice envers la Russie, accusée de tous les maux de façon irrationnelle et injuste, et aux crimes dont sont victimes les populations russes du Dombass.

      Ils se sentent le devoir de ne pas rester silencieux devant des crimes dont ils ont la possibilité d’être mieux informés, par leur connaissance de la langue russe et par leur double culture, ils se sentent le devoir de dénoncer la folie des politiques anti russes de nos gouvernements.

      C’est une déclaration courageuse: la dénonciation de crimes et d’injustices, et d’une manipulation de l’opinion mal informée : lorsque des médias mainstream diabolisent la Russie et dénoncent le président Poutine comme un Hitler, un Staline un dictateur….ils disent : holà attention !!!! vous racontez n’importe quoi, et nous sommes bien placés pour dénoncer vos mensonges… Il y a des crimes affreux qui sont perpétués dans le Dombass, et ce n’est pas la Russie qui en est responsable.

        +59

      Alerter
      • arthur78 // 27.12.2014 à 13h02

        c’était de la dérision de ma part @Anne, évidemment leur appel est d’autant plus significatif qu’ils ont certainement souffert plus que d’autres de la révolution …

          +9

        Alerter
        • Anne // 27.12.2014 à 14h37

          @ Arthur,
          J’ai bien relu votre post, et en effet c’était de la dérision, j’aurais dû comprendre…. Excusez moi.
          C’est vrai que tous les gens qui essaient d’être simplement équitables avec la position russe, sont taxés de ” réseau pro russe” … “réseau de Poutine” et j’en passe…
          Comme si simplement refuser le bourrage de crâne faisait de nous des vendus…
          Ceux qui jugent ainsi voient le monde à leur image…

            +14

          Alerter
      • L. A. // 29.12.2014 à 11h12

        Bonjour Anne
        Si vous pouviez une bonne fois pour toute écrire “dictature stalinienne” au lieu de “dictature communiste” vous épargneriez tous ceux qui, étant communistes, n’ont jamais été staliniens. Merci pour eux.
        Quant à la période révolutionnaire à proprement parler, il ne faudrait quand même pas oublier qu’elle est née sous une dictature tsariste multiséculaire que les massacres de son propre peuple n’avait jamais rebutée. Mais sans doute ce peuple-là, qui n’avait guère les moyens d’émigrer, n’avait-il ni courage, ni intelligence, ni dur travail, ni valeurs familiales et morales, ni talents personnels, contrairement à ceux dont vous vous glorifiez…
        L. A.

          +5

        Alerter
        • Homère d’Allore // 29.12.2014 à 13h47

          @Anne
          Je pense que c’est une bonne proposition qui va dans l’apaisement des polémiques rencontrées sur le blog.

            +0

          Alerter
    • wuwei // 27.12.2014 à 12h22

      L’un des signataires, descendant du Star Nicolas II et dont le père fut un des premiers à rejoindre de Gaulle à Londres, a été mon officier dans la “Royale”. Alors je doute fort de son allégeance à Poutine .

        +11

      Alerter
      • Anne // 27.12.2014 à 12h53

        En effet, ce n’est pas une question. ” d’allégeance ” à qui que ce soit, tout est dans le texte qu’ils ont signé,
        ils dénoncent les calomnies je cite : ” contre la Russie et son président, sanctionnés et vilipendés contre tout bons sens…”

        C’est un appel à la cesser cette hystérie anti russe, aux mensonges, à faire cesser le martyr du peuple du Dombass, à traiter la Russie avec équité et dignité.

          +25

        Alerter
      • Hélène Clément-Pitiot // 29.12.2014 à 16h09

        moi aussi “allégeance” me choque ici, c’est du discours “pré-mâché” de la “presse collabo”…qui elle connait elle l’allégeance à travers bien des époques de notre histoire parce qu’elle la pratiquer au quotidien…et nous fait honte!

        Sans “allégeance” on peut tout simplement avoir de la sympathie pour un président qui a sorti son peuple de l’asservissement des années 90, asservissement et pillage au bénéfice de l’oligarchie mondialiste apatride…. si vous l’aviez oublié, il est bon de vous le précisez car la presse elle, ne s’en rappelle plus!

        On peut aussi avoir beaucoup de regret (de l’ allégeance?) de voir nombre de nos présidents successifs qui ne cessent d’entrainer notre pays dans la soumission à des intérêts étrangers pour favoriser cette même oligarchie apatride ; celle-là même que E. Primakov et VV Poutine se sont efforcés de renvoyer dans la sphère d’influence originelle EU-US! Le monde est multipolaire et nous pourrions refuser aussi cette vassalisation à laquelle on condamne notre pays et nos enfants.

        Les grecs ont fait un pas aujourd’hui pour nous montrer à nouveau le chemin de la démocratie….! Des élections devront élire un nouveau parlement ; le candidat président imposé par l’UE n’a pu recevoir assez de votes au parlement…lors des 3 scrutins successifs! Refusants millions d’Euros et postes de ministres, des députés grecs ont fait revivre l’espoir de leur pays et aussi celui de l’Europe…un exemple à suivre de dignité et de courage…!

          +4

        Alerter
  • Homère d’Allore // 27.12.2014 à 11h12

    Si on m’avait dit qu’un jour, je serai d’accord à 99% avec des gens se réclamant de Wrangel, Denikine et Ungern, je ne l’aurais pas cru !
    Et pourtant…
    Le vent de L’Histoire a tourné.

      +37

    Alerter
    • Perekop // 27.12.2014 à 11h59

      Cher Homère d’Allores ! Merci pour ce billet !
      Dites-vous bien que le contraire est tout aussi vrai…
      Si on m’avait dit que je serais “d’accord à 99%” (un peu moins, quand même, vous êtes généreux) avec des gens qui en sont encore à glorifier Robespierre, Saint-Just, les massacres de Vendée et Lénine, je ne l’aurais jamais cru non plus. (Je ne dis pas ça pour vous, mais je me souviens de l’avoir lu plusieurs fois ici, sous divers noms).
      Et pourtant, c’est bien ce qui se produit ici…
      Merci à Olivier qui nous permet de nous rencontrer !

        +27

      Alerter
      • Spipou // 27.12.2014 à 23h55

        Je partage, Perekop !

        Cette déclaration réconcilie, je pense, les anti-communistes primaires comme moi avec ceux qui tendaient à un peu trop glorifier l’URSS à mon gout, et me fait oublier nos affrontements sur ces pages.

          +6

        Alerter
      • Emmanuel Grenier // 28.12.2014 à 12h29

        Toutes proportions gardées, je retrouve ici un goût de la France libre, où les monarchistes côtoyaient les anarchistes, les lecteurs de Péguy et ceux de Jaurès… et ça me plait! Effectivement, merci Olivier d’avoir créé ce lieu de rencontre et d’informations.

          +7

        Alerter
    • Anne // 27.12.2014 à 11h59

      Homère, vous avez beau être “marxiste” vous semblez être un type bien, je l’ai souvent pensé en “plussant” beaucoup de vos commentaires.

        +5

      Alerter
      • Homère d’Allore // 27.12.2014 à 12h16

        @Anne
        Je vous retourne le compliment, Anne. Vous êtes quelqu’un de bien à la lecture de vos commentaires.
        @Perekop
        Vous pouvez m’associez à Robespierre, j’y vois un honneur. Et à Vladimir Ilitch aussi.
        Vous remarquerez que l’Armée Rouge avait proposé à Ungern de la rejoindre contre amnistie. Celui-ci avait bien sûr refusé et avait été immédiatement fusillé mais Blücher l’avait félicité et déclaré “L’adversité n’empêche pas l’estime”.
        En revanche, face à nos désormais adversaires communs de L’Empire, il n’y a aucune estime à leur accorder.

          +21

        Alerter
        • DUGUESGLIN // 27.12.2014 à 12h33

          Oui, bien sûr, Robespierre et la Convention c’était la la terreur. Des massacres incroyables et immondes.
          Le petit peuple de Vendée appelés “brigands” a subit les horreurs des colonnes infernales du général Turreau. Massacres, viols, tortures immondes, noyades et d’autres crimes que je n’ai pas le courage de citer. Un populicide perpétué par les gardes nationaux qui arrachaient les enfants de brigands dans le ventre de leur mère.
          C’était une débauche de cruauté.
          La convention avait voté l’extermination totale de la Vendée.
          Les similitudes avec le Donbass sont possibles. Au Donbass on les appelle terroristes, en Vendée on les appelait brigands.

            +14

          Alerter
          • Homère d’Allore // 27.12.2014 à 13h25

            @Duguesglin.
            On peut, bien sûr, s’envoyer des tas de cadavres à la figure.
            Je pourrais vous citer les massacres de l’Ancien Régime comme celui des Camisards au début du XVIII ème ( où, là aussi, il n’y eu pas de quartier avec les civils) et bien d’autres encore.

            Mais ce n’est pas le propos de l’heure.

            Anne et Perekop, qui me paraissent partager certaines de vos idées, ont, eux, compris que ces questions étaient
            ( provisoirement ?) à considérer comme non clivantes par rapport à l’action principale: la lutte contre L’Empire.

            Sachez que cette démarche me demande aussi parfois un effort, mais je la considère comme nécessaire.

            Je vais citer le Spartacus de Koestler:

            “- Concluras-tu cette alliance ?
            Mais déjà, Spartacus était dehors. D’une voix forte et qui semblait pourtant lointaine à Fulvius, il lui répondit qu’il pourrait annoncer aux esclaves révoltés qu’il s’allierait aux ennemis de Rome, à tous, aux Pirates de Cilicie, à Sertorius et aux émigrés d’Espagne et même au grand roi Mithridate.
            Fulvius sortit à son tour, il vit l’Impérator des esclaves s’éloigner à qui les sentinelles présentaient les armes.
            (…)
            Spartacus était immobile sur sa couche, le corps baigné de sueur, les valets de Fannius qui lui servaient de gardes apportèrent une corne pleine de vin du Vésuve. Ils se retirèrent tout de suite et éconduisirent tous les visiteurs.
            Fulvius lui-même fut éconduit.
            -Que fait L’Impérator ? demanda t-il.
            -L’Impérator se soûle, répondirent les valets.”

              +8

            Alerter
            • DUGUESGLIN // 27.12.2014 à 15h17

              @Homère Bien sur que non il n’y a pas de clivage quand au combat que nous partageons contre l'”empire oligarchique”
              En ce qui concerne la révolution française, elle avait ses propres justifications, mais elle était soutenue par la grosse bourgeoisie commerçante. Elle a fait sortir de prison des voyous et les a armé. Heureusement par la suite les fondements de la république, après l’épisode bonapartiste et la restauration, l’ont emporté. La révolution française a eu ses Porochenko et ses Liachko.
              Nous ne sommes pas tout blanc.
              En tout cas notre combat actuel est commun, lutter contre l’empire et son oligarchie.

                +8

              Alerter
            • DUGUESGLIN // 27.12.2014 à 15h52

              @ Homère.
              Mon combat est contre toutes les formes de dictatures et les exactions qui les accompagnent. Contre le fait que l’on soumette les peuples par la force et la terreur. Aucune exaction ne peut être justifiée au nom d’une idéologie. Qu’elle soit capitaliste, marxiste ou nazi, je n’accepte aucune dictature qui veut soumettre le peuple souverain avec des arrestations arbitraires, des exécutions sommaires, des faux procès, des massacres, et les tricheries, les mensonges et la haine.
              Je m’oppose à tous ceux qui veulent dominer le monde qui le détruisent pour imposer leur idéologie, aussi convaincante qu’elle puisse être.
              Mais je soutiens tous ceux qui sont pour la paix, l’amour des hommes, le respect de l’autre, des cultures, de tout ce qui est source d’enrichissement et de progrès.
              Je suis à l’écoute de Celui qui enseignait, l’amour, la paix, la bonté, le pardon et la compassion. Celui qui, plutôt que de sacrifier les hommes dans une révolution sanglante, a préféré être sacrifié à leur place.

                +14

              Alerter
          • theuric // 27.12.2014 à 14h37

            Ressasser continuellement les traits historiques ne fait en rien avancer un débat.
            Il y avait, ainsi des communistes qui, dans le milieu des années 80 fustigeaient encore les versaillais qui massacrèrent les communards.
            Bien auparavant, déjà, je trouvais cet anachronisme déplacé.
            L’Histoire permet de comprendre la société de laquelle nous sommes issu, sa dynamique, ses forces et ses faiblesses, et non pas d’y apposer je ne sais quel tourment passé à ceux du présent qui, le plus souvent, n’ont plus rien en commun, d’autant plus lorsque de seules idéologies sont en jeu.
            Ce que je nomme “l’économisme dogmatique”, soit la prépondérance de la pensée économique sur toute autre considération sociale et politique, est en train de se dissoudre devant nos yeux.
            Or, ce sont tous les partis politiques officiels, dits de gouvernement, du Parti Communiste au Front national, en passant par le Parti Socialiste, l’Union des Démocrates et Indépendants et l’Union pour un Mouvement Populaire, ainsi que quelques groupes minoritaires aux extrêmes, les radicaux de tous poils n’ayant plus aucun sens et les Verts qui, en France par exemple, progressivement, se délitent, en raison de la disparition déjà largement entamée de cette doctrine pivot qu’est l’économisme dogmatique.
            Dès lors, ce sont les mouvements anciens, délaissés vers la fin du XIX° et début du XX° siècle, soit le républicanisme et le bonapartisme (bien que ce dernier ait été peu de temps revivifié lorsque De Gaulle était au pouvoir) ainsi que l’anarchie teintée d’écologie, qui renaissent, c’est cette conversation entre @Anne et @Homère D’Allor qui, entre autre, nous le montre et démontre.
            Pour appuyer cela, il me suffit de vous demander de comparer le parti Socialiste de Louise Michel ou de Jean Jaurès avec celui d’aujourd’hui et de confronter de la même manière l’U.M.P. de maintenant avec le R.P.F. du Général De Gaulle.
            Toutefois, nous devons tout autant prendre garde à ne pas oublier que les événements passés, surtout de grandes ampleurs, laissent des traces indélébiles dans l’inconscient des peuples, ce que j’appelle l’inconscient social.
            Cette revivification de ces mouvements anciens est accompagnée d’un retour sur des bases sociologiques antérieures que je situe dans les alentours de la même période, soit la fin XIX° début XX° siècle, sensible en Russie, comme il peut en être du réveil religieux dans ce pays.
            Nous percevons une évolution semblable dans la nation française, non pas encore religieuse, bien que des signes avant-coureurs puisse le laisser paraître, mais artistique, où nous pouvons écouter de plus en plus de refrains passés avec une tendance croissante à l’antériorité, jusqu’à, maintenant, le goût renouvelé pour les musiques classiques.
            Ce recul apparent parce que seulement momentané, nécessaire en raison des blocages dus aux immenses contradictions qu’a pu générer l’économisme dogmatique et au vide sociétal et idéologique que son effondrement actuel crée va nous permettre, collectivement, de réveiller une vitalité qui, depuis des décennies, était en berne.

              +4

            Alerter
          • PL // 28.12.2014 à 01h28

            Malgré tous mes efforts je ne vois pas ce qu’il peut y avoir de commun entre la vendée et le donbass. Mais j’avoue que je ne connais pas bien la vendée.

              +0

            Alerter
            • Vincent // 30.12.2014 à 10h52

              Le parallèle est assez simple :
              – une base populaire régionale
              – qui refuse d’accepter la légitimité d’un nouvel ordre politique central (qui lui est presque étranger) né dans la violence,
              – le fait d’être diabolisé avant de se voir condamner dans les discours comme dans les faits à l’extermination.
              La langue, la culture et les slogans ne sont pas les mêmes. La situation concrète et les ennemis si (oligarchie qui cache ses intérêts par de l’idéologie de comptoir et la violence).

                +1

              Alerter
  • Daniel // 27.12.2014 à 11h15

    Un précieux document, historique, effectivement.
    La “diaspora” des tsaristes russes – les authentiques, pas les fallacieux – dont la plupart se trouve en France, en Belgique et en Suisse, contrairement au discours atlantiste de nos médias aveuglément soumis à la doctrine des néocons américains, ces tsaristes soutiennent la position de la Russie et par conséquent celle de Vladimir Poutine.
    Et on ne voit un seul mot dans la désormais dégradante presse française, quoique on bien peut s’imaginer qu’un tel document aurait pu être envoyé aux rédactions. Nos braves journalistes auraient pu, eux au moins, y réfléchir avant de se courber comme de vavasseurs aux dépêches selon les consignes de Washington, cette capitale tout à fait étrangère aux vrais traditions et intérêts des peuples d’Europe.

    Un document historique, Olivier, un grand merci pour le partage.

      +14

    Alerter
  • Louve Bleue // 27.12.2014 à 12h30

    Encore un mot : le christianisme vient du proche orient, il y avait des religions en Europe avant cela. Et depuis plus d’un siècle le bouddhisme ( je ne suis pas exhaustive et ne cherche pas à l’être) progresse. On ne peut pas fixer à tout jamais la spiritualité d’un continent humain. Le passé chrétien ne doit pas figer l’Europe. Il y a un avenir heureux et serein pour tous si on veut bien ne pas se crisper dans le passé. Tout change tout le temps. Faisons que cela soit favorable et harmonieux.

      +8

    Alerter
    • Randy C. Kay // 27.12.2014 à 17h56

      J’ai fait une petite réponse à votre avis Louve Bleue, mais apparemment le “modérateur” a dû la supprimer. Je vais essayer d’être un peu plus vague cette fois ci, peut être que la réponse passera. Je disais, en d’autres termes, qu’il y avait une autre religion qui progresse aussi, et que le siècle prochain, l’Europe sera de cette religion. Ooops, j’espère ne pas avoir froisser quelqu’un(e).

        +5

      Alerter
      • Vasco // 27.12.2014 à 23h43

        La démographie est implacable.
        Les Européens (et d’une manière générale les occidentaux) ont oublié ce qu’est une famille nombreuse et une famille unie.

          +3

        Alerter
        • Spipou // 28.12.2014 à 00h00

          Bof… La démographie chez tout le monde et dans tous les pays tend à rejoindre très rapidement celle des gens/pays “riches”. Il y a de très nombreux documents sur internet qui en attestent. Alors je ne me ferais pas trop de soucis là-dessus, mais je m’en ferais plus du fait du prosélytisme militant, et du fanatisme des nouveaux convertis…

            +2

          Alerter
          • Randy C. Kay // 28.12.2014 à 09h20

            Y a pas à dire, la prose c’est beau!

              +0

            Alerter
    • christiangedeon // 29.12.2014 à 12h33

      Le passé ? chrétien? déjà? parce que vous croyez que le christianisme européen est déjà le “passé”? drôle de présomption. Vous vous voyez comment? En adoratrice du Dieu Phone ? En syncrétiste? en adepte du voile? mais vous auriez vraiment tort d’enterrer déjà la christianisme..il n’est pas mort…il bouge même de plus en plus depuis que le pape François est là…et qu’il essaye de rapprocher autant que faire se peut catholicisme et orthodoxie..ne vendez donc pas la peu de l’ours….

        +1

      Alerter
  • VIANNEY AF LC1 // 27.12.2014 à 12h39

    Salut Gerard , je vois que tu as signe, je cherchais ton nom. Mon soutien a la Russie éternelle et au peuple russe. Cordialement.

      +2

    Alerter
  • Julian // 27.12.2014 à 12h52

    Les signataires ne font rien d’autre que de reconnaitre ” l’intérêt supérieur de la patrie”.

    C’est fort.

    C’est digne.

    Et même émouvant.

      +7

    Alerter
  • Alain // 27.12.2014 à 13h03

    @Arthur 78
    Difficile de faire de l’ironie face à la stupidité des analyses qu’on nous sert quotidiennement dans les médias. La prochaine fois, même si cela ne se fait pas, mettez un 😉

      +5

    Alerter
  • Vodolei // 27.12.2014 à 14h49

    Je tiens simplement à vous remercier de diffuser cette déclaration avec laquelle je suis en parfait accord

      +4

    Alerter
  • Vodolei // 27.12.2014 à 15h08

    Après réflexion toutefois , méfions nous du nationalisme
    Jean Jaurès “disait le nationalisme c’est la guerre ” il faut s’en souvenir

      +4

    Alerter
    • theuric // 27.12.2014 à 15h24

      Un couteau n’est en soit ni bon, ni mauvais, mais le prendre par la lame est une absurdité.
      Il en est du nationalisme comme de toute chose.
      La tâche la plus ardue qui sera bientôt nôtre sera de rester, non pas vigilant, la vigilance ne sert plus à rien lorsque nous nous endormons, mais conscient des puissantes forces inconscientes qui nous assailliront quand l’empire étasunien ne sera plus.
      Parce que la rétrogression, dont j’ai parlé plus haut, sera inéluctablement accompagné de puissants emportements collectifs contre lesquels nous seront bien en peine de nous protéger pour que nous puissions conserver notre entier libre-arbitre.

        +9

      Alerter
    • madake // 27.12.2014 à 15h26

      C’est ce qui le distingue du patriotisme..

        +0

      Alerter
      • Homère d’Allore // 27.12.2014 à 15h33

        “Le patriotisme, c’est l’amour des siens, le nationalisme, c’est la haine des autres”
        Romain Gary

          +16

        Alerter
    • Homère d’Allore // 27.12.2014 à 16h32

      Je me méfie toujours des métaphores biologiques associant un peuple à un organisme.
      Ça permet ensuite de désigner des virus ou autres bactéries à éradiquer. Le résultat, on le connaît tous.
      Aucun nationalisme ou suprématisme ( suprémacisme dit Grasset) n’est tolérable.
      Je ne le confonds pas avec le patriotisme. Pour revenir brièvement à la Révolution Française, la Patrie ne se voyait pas supérieure aux autres peuples et souhaitait l’émancipation de ceux-ci.

        +7

      Alerter
  • Marie Genko // 27.12.2014 à 16h33

    @Louve bleue,

    Le gouvernement russe actuel défend un monde multipolaire face à une hégémonie des USA.

    Il protège aussi les religions présentes en Russie, dont le Bouddhisme.

    Simplement l’Orthodoxie est considérée comme la source de la civilisation russe et elle est protégée entant que telle.
    Dommage que le catholicisme, qui subit de continuelles attaques de nos médias, ne soit pas considéré comme le socle de la civilisation française. Simplement parce que cela est vrai.

    Ceci posé, les religions sont peuplées d’hommes et elles sont par conséquent le miroir de nos imperfections!
    Ce qui ne veut pas dire pour les Bouddhistes que Bouddha n’a pas voulu essayer de parfaire l’humanité.
    Et ce qui ne veut pas dire pour les Chrétiens que le Christ ne nous a pas apporté la Bonne Nouvelle!

      +8

    Alerter
    • PL // 28.12.2014 à 01h04

      C’est sans doute pour ça que Tolstoi a été excommunié. Il ne doit pas faire partie de la “civilisation russe”.

        +3

      Alerter
    • Frédéric // 28.12.2014 à 13h18

      Vous me permettrez, je l’espère, cette petite rectification : à l’origine, le Bouddhisme est une philosophie (comme le confucianisme et le taoïsme). Il l’est resté pour une majorité de ses «fidèles».

        +1

      Alerter
  • Roscanvel // 27.12.2014 à 16h34

    ” L’âme russe” souvent évoquée dans la littérature apparaît dans toute sa grandeur avec cet appel. Poutine, lui-même, lors de ces dernières conférences de presse sollicite ce sentiment national. Mais nos amis “russes blancs” ne m’en voudront pas si je leur rappelle le grand discours de Staline, le 7 Novembre 1941, jour anniversaire de Novembre 1917. Les troupes nazies encerclent Léningrad, sont à quelques kilomètres de Moscou. Les historiens parlent du “discours de Staline sur la Sainte Russie”. Bien sûr, il parle de Lénine, mais il évoque surtout les grands ancêtres qui ont construit la Russie: Nevski, Donkoî, Minime et Pojarski, Souvorov et Koutouzov. Staline faisait silence sur le Parti, en lançant un appel à l’unité patriotique. (livre “Les guerres de Staline” de Geoffrey Roberts.)

      +9

    Alerter
    • Anne // 27.12.2014 à 19h37

      Le sanglant et criminel dictateur Staline s’est cru perdu avec l’invasion allemande, les millions de prisonniers russes, et les soldats qui ne voulaient pas défendre la dictature communiste.
      Staline, pour que les Russes acceptent de se battre à dû leur donner des gages : réouverture des églises qui n’avaient pas été détruites, le discours dont vous parlez, l’appel aux grands ancêtres…. Pour se battre contre les nazis, les Russes étaient portés par l’esprit de leur civilisation millénaire et de leur nation, et absolument pas pour sauver le régime communiste !
      Les Russes se sont donc battus comme des lions, pensant qu’après la guerre la dictature inhumaine prendrait fin.
      Or avec Yalta et l’abandon au dictateur Staline de toute l’Europe de l’Est, les occidentaux américano anglais, ont renforcé le communisme pour plusieurs décennies, et prolongé la dictature et l’oppression du peuple russe qui allaient avec ce régime inhumain….

        +5

      Alerter
      • PL // 28.12.2014 à 00h51

        Les forces qui veulent bien défendre la paix ne sont pas nombreuses en ce moment, aussi l’union est nécessaire et il faut s’employer à ratisser large. Mais franchement j’en ai un peu marre de lire toutes vos sornettes.
        Le donbass est une des régions les plus soviétisées de l’ex-urss. La nostalgie soviétique y est forte. Mais vous n’avez probablement jamais mis les pieds là-bas.
        Le gouvernement russe (entre autres) a fortement fait pression pour que les communistes ne puissent pas se présenter aux élections, puisque de l’avis-même de plusieurs ministres russes, “ils risquaient fort de l’emporter”.
        Pour ma part j’en ai rien à cirer qu’ils soient communistes ou monarchistes, qu’ils croient en dieu ou qu’ils n’y croient pas. Je ne soutiens que la paix, et dans ce malheur les responsables et les victimes sont très clairs.
        Alors “modérez-vous” vous-même svp, car je suis sûr que vous faites fuir de nombreux lecteurs à force de radoter tout le temps les mêmes histoires.

          +4

        Alerter
        • Vincent // 30.12.2014 à 11h20

          Pour ma part j’ai apprécié le commentaire de Anne qui est une contextualisation du discours de Staline évoqué par Roscanvel. Ça m’a rappelé ce que j’avais lu d’un général communiste Espagnol (dont j’ai oublié le nom) sur son impression de l’URSS où il avait été extradé pendant le seconde guerre mondiale.
          Je ne souhaite vraiment pas qu’elle s’autocensure pour ne pas choquer les quelques rares lecteurs qui ignoreraient que Staline était un dictateur.

            +2

          Alerter
  • Serge // 27.12.2014 à 16h58

    Je passe sur la censure incompréhensible que j’ai subi hier sur le réchaufisme climatique …
    Je suis venu sur ce site essentiellement à cause de la crise ukrainienne qui est bien plus grave et plus importante ,car une grande partie du sort du monde se joue au travers de celle-ci .
    Pas besoin d’ête flippé et parano pour,dénoncer la russophobie , les crimes en Ukraine et lutter contre l’empire oligarchique atlantiste .
    Au contraire !

      +4

    Alerter
    • Surya // 27.12.2014 à 20h38

      “réchauffisme” ? Vous êtes mur pour contrepoints et agoravox 😀

        +1

      Alerter
  • Les Barniques // 27.12.2014 à 17h06

    À quand la déclaration de solidarité de l’émigration ukrainienne envers les gens du Donbass ?
    Une telle déclaration serait un acte de paix véritable et aurait un poids réel dans le processus de réconciliation nationale.
    Aux Ukrainiens encore sur place, on ne demanderait pas de poser un tel geste, sachant de quoi ils seraient victimes. Mais ceux qui ont quitté le pays il y a trois ou quatre génération, ceux-là pourraient bien se commettre un peu.

      +4

    Alerter
    • Anne // 27.12.2014 à 19h16

      L’Ukraine et la Russie étaient le même pays, le même peuple, beaucoup de familles avaient du sang ukrainien comme du sang russe, l’émigration ukrainienne fait partie de l’émigration russe, et il n’y avait aucune distinction entre l’émigration ukrainienne et l’émigration russe.
      Je serais très surprise qu’un grand nombre parmi les signataires n’aient pas des liens de famille avec lUkraine.

      Vous faites une distinction qui n’existait pas jusqu’à une date très récente.

      Kiev était le cœur historique de la Russie.

      C’est un même peuple, à l’exception des Galiciens et des gens le l’Ouest de l’Ukraine qui n’étaient pas Russes mais sujets Autrichiens… ennemis pendant la première guerre mondiale et aussi pendant la seconde puisqu’ils se sont ralliés aux nazis, traces que vous trouvez aujourd’hui avec ces nazis banderistes…

      Olivier a suffisamment expliqué tout cela, sur ce blog.

      Jusqu’à l’effondrement de l’URSS les Ukrainiens étaient des russes, c’était le même peuple, comme les angevins pour les Français, c’est cela qui rend ce problème si douloureux, si déchirant pour les Russes.

        +14

      Alerter
      • PL // 28.12.2014 à 01h00

        Les ukrainiens sont ce qu’ils veulent être eux-mêmes, qu’on leur foutte la paix.

          +3

        Alerter
      • Vincent // 30.12.2014 à 11h33

        C’est moins tranché que ça tout de même. Si on parle de deux Ukraine c’est dans un soucis de simplification.
        L’histoire de l’Est de la Pologne + Lituanie et de l’Ouest de l’empire Russe a été très mouvementée, tout comme les frontières. Sans parler de l’influence de l’Estonie, de la Suède, de la Hongrie, des colonies grecques ou allemandes, etc.
        L’Ukraine est l’héritière d’un vaste territoire sans cesse disputé au cours des ages. A domination culturelle Russes, mais pas uniquement et loin de là.

          +1

        Alerter
    • incognito // 27.12.2014 à 20h02

      Je ne pense pas qu’ils le feront. Les émigrés ukrainiens sont nombreux au Canada et le fait que le Canada soit particulièrement actif dans le soutien au régime de Kiev n’est pas étranger à cela (électoralisme quand tu nous tiens). De plus il y a de réelles fractures historiques entre l’Ukraine et la Russie et c’est précisément la perversité du camp occidental de s’appuyer sur ces fractures pour y faire avancer son projet de domination oligarchique.

        +5

      Alerter
  • sadsam // 27.12.2014 à 19h13

    Merci Olivier de nous avoir permis de prendre connaissance de ce très beau texte où tout est dit en cinq paragraphes et où chaque mot est juste.

    Est-il possible vraiment qu’aucun journal français n’ait jugé intéressant de le reprendre, compte tenu également de la personnalité des signataires ?

    En tous cas il faut le faire circuler, pour donner du courage à ceux qui pensent la même chose mais qui n’osent pas le dire, qu’ils soient d’origine russe ou non.

      +6

    Alerter
  • Roscanvel // 27.12.2014 à 20h22

    @ Homère d’Allore
    @ Perekop
    Excusez-moi de rentrer dans votre discussion…..Robespierre, St-Just, la Vendée, etc…et se retrouver sur une position commune et en être heureux.
    Je suis Robespierriste, et alors!!!!puisque je suis d’accord avec @Perekop.
    Plus je consulte la liste des signataires, et plus je me dis: ” à l’âge que tu as, tu te retrouves à approuver des personnes que tout sépare de ta situation sociale. S’il avait fallu parier, je n’aurais pas mis 1 kopek sur la possibilité d’une position commune. En retraite, ouvrier fils d’ouvrier avec comme seul diplôme le certificat d’études, je suis un vieux communiste. Les Russes blancs vont m’en vouloir, mais je suis aussi un peu stalinien( sinon beaucoup). Ce n’est pas une confession, c’est un constat!!!
    Je ne suis pas un poutinien admiratif. Mais depuis plusieurs décennies, la stratégie des pays occidentaux, les USA à la manoeuvre, est claire, surtout depuis la fin de l’URSS. Je ne suis pas non plus un fan de la théorie du complot, mais depuis le 11 septembre, les USA n’ont eu de cesse de se trouver des “méchants”, méchants qu’ils ont souvent fabriqués eux-même. Leur dernier “méchant”, c’est Poutine. Mais celui-là n’a pas été fabriqué. C’est même un produit de l’ancienne URSS. Mais ce n’est pas Poutine, en tant que personne qui est au bout du canon….Non, c’est parce que la politique internationale de la Russie s’oppose à l’hégémonie mondiale revendiquée par les USA qu’il faut la réduire. La Chine étant, elle aussi au bout du fusil, sinon l’objectif prioritaire.

      +10

    Alerter
    • theuric // 28.12.2014 à 01h10

      Quand à moi, mon histoire est un petit peu plus compliquée, même à résumer.
      Votre position est également due à une transformation majeur des sociétés mondiales, ce qui n’en enlève rien.
      je sais, je sais, mes idées sont pour le moins iconoclastes et pour tout dire sortant de l’ordinaire, mais peut-être serait-il bon que vous y songiez maintenant avant que ce ne soient les événements qui vous y poussent.
      Étrange époque que nous vivons, en vérité, avec tout un tas de bifurcations anciennes venant à se percuter, dans un sens comme dans un autre, boum, une avancée technologique foudroyante aujourd’hui quasiment bloquée sur place, boum, une délétère impression d’une mole avancée de l’histoire et, dans le même temps, de son accélération constante, splaf et boum, une impression, d’un délitement continu d’une union-Européenne sans que nous n’en percevions vraiment les effets, glou, glou, et, surtout, une désintégration constante de l’économie mondiale et des États-Unis-d’Amérique, vououoummm splaf.
      Sans rire, il va bien falloir savoir où nous allons.
      Non?

        +1

      Alerter
    • christiangedeon // 29.12.2014 à 14h07

      Stalinien,donc…donc aussi pro américain style empire,en quelque sorte…Staline est un deus ex machina américain…vous ne vous en étiez pas rendu compte? dommage…les américains lui ont donné la moitié de l’Europe alors qu’ils auraient proprement pu l’écraser militairement…avec la bombe A entre autres…brave petit soldat de l’empire..;comme Robespierre avait été un brave petit soldat de la bourgeoisie…franchement,quand je lis des trucs pareils,je suis partagé entre être atterré,et avoir franchement envie de me marrer… Robespierriste et Stalinien….donc bourgeois et pro américain,en quelque sorte…et surtout anti russe….vous savez certainement,compte tenu de vos certitudes que Staline détestait les russes…non? dommage…Staline était anti russe…viscéralement…

        +1

      Alerter
  • zelda // 27.12.2014 à 22h59

    Je n’aime pas du tout les discussions avec des arguments qui me semblent odieux, à savoir quel tel massacre pour telle cause justifierait tel choix politique actuel, plutôt que tel autre…

      +1

    Alerter
    • Spipou // 28.12.2014 à 00h06

      ??? Où ça, cette discussion ?

        +1

      Alerter
  • Spipou // 28.12.2014 à 00h11

    Je suis allé faire un petit tour sur ce site, Russky Most. Passionnant, il est maintenant dans mes favoris, dans le dossier “histoire”.

    Vous n’allez tout de même pas demander aux journalistes de la grande presse d’aller chercher des informations ou des analyses dans un site que presque personne ne connaît, et qui a été fondé par une princesse, un comte et un prince ? :p

      +3

    Alerter
  • Homère d’Allore // 28.12.2014 à 14h44

    Allez, puisque l’on a évoqué Saint Just, je ne résiste pas à vous transmettre le lien du Comité Valmy concernant une petite fête organisée par Alain Minc il y a trois ans.

    http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve565

    La “loi des suspects” du 17 septembre 1793 ne mériterait elle pas une remise au goût du jour ?
    Je trouve qu’il y a de quoi remplir une bonne charrette !

      +4

    Alerter
  • Marie Genko // 28.12.2014 à 18h57

    Si nous voulons rester honnêtes, il me semble que chacun d’entre nous devrait réfléchir aux grands systèmes, ou aux grandes idéologies qui ont conduit l’humanité et qui nous font encore rêver…
    Pour Homère d’Allore ce sera certainement Karl Marx et le système communiste, pour d’autres ce sera l’idéal républicain tel qu’il exista à Athènes et pour d’autres enfin la monarchie….
    Ne serait-il pas intéressant de tirer les leçons des échecs et des outrances des systèmes politiques qui nous ont conduit là où nous sommes aujourd’hui…?
    Pour survivre sur notre planète surpeuplée, il me semble important d’éviter les erreurs et les outrances du Passé afin de construire sur des bases saines l’avenir des nos enfants

      +3

    Alerter
  • Vodolei // 29.12.2014 à 01h09

    Ce qui n’inquiète un peu c’est qu’en voulant atteindre le site russiskimost lors d’une tentative je n’y suis par parvenu mais j’ai été dirigé vers le site de l’ ambassade de de Russie avec une page blanche le autre fois cela ne s’est pas produit , est que le site en question utilise celui de l’ambassade de Russie ?
    Par ailleurs en dehors du site les crises il recommande aussi un site FN : realpolitik
    Cela me gêne un peu même si je suis toujours d’accord avec cette déclaration avec de même état d’âme qu’ Homére dallor

      +1

    Alerter
    • Perekop // 29.12.2014 à 11h10

      Vous avez dû mal taper.. j’ai des amis dans ce groupe et je peux vous assurer que l’ambassade de Russie n’a absolument rien à voir avec Russky Most. Encore faut-il bien demander, justement,
      Russky Most et non russiskimost !!
      Quant au site Real Politik, il est lié à Aymeric Chauprade, qui se trouve être maintenant au FN, mais ce qui compte en l’occurrence, c’est de savourer les analyses percutantes de Xavier Moreau sur la “république bananière d’Ukraine” … rien que pour ce titre délicieux, il mérite qu’on le lise, et peu importe où il publie.
      N’ayez crainte, certains se sont empressés de reprocher à l’équipe de Russky Most d’avoir “fait de la pub au FN”, je connais leur réponse : “c’est par honnêteté intellectuelle qu’on a signalé ça, vous auriez préféré qu’on ne le dise pas et que des lecteurs nous reprochent de les avoir pris en traîtres ?” Ma foi, ça me paraît correct comme raisonnement.
      Et vous oubliez l’essentiel : avant de citer Xavier Moreau, qui c’est qui occupe la première place dans ce petit article ? Hein, qui c’est ? Ben, Olivier Berruyer !!!

        +1

      Alerter
      • Vodolei // 29.12.2014 à 16h33

        Eh bien je CONFIRME mon témoignage , j’ai fait un copier coller , et par deux fois il m’a été signalé que la page était inaccessible et dans la barre d’adresse était inscrit ambassade de Russie , ce qui m’a beaucoup surpris , j’ai consulté par la suite de nombreuses fois ce site sans problème , je n’ai pas d’explication , seulement de l’étonnement .
        En tant que fils de combattant de l’armée Wrangel j’ai demande à signer cette déclaration , nous n’avons pas a juger les acteurs de cette terrible époque mais plutôt essayer de les comprendre , lire le Don paisible de M.Cholokov ,ou l

          +1

        Alerter
        • Vodolei // 29.12.2014 à 17h02

          Ou la garde blanche de Boulgakov
          Sur ce site en dehors de cette déclaration que je trouve très juste, il y’a d’autres prises position plus discutable, pourquoi s’acharner a détruire le mausolée de Lénine , bien que je n’ai pas de sympathie particulière pour ce monument , ce serait aussi stupide que la destruction faite par les ukrainiens de Galicie de la statue de Koutousoff , et encore plus grave de celle du soldat soviétique , ça c’est bien grâce aux soviétiques que la guerre contre les nazi a changé de sens, après la victoire terriblement sacrificielle de Stalingrad , enfin ça me gêne que l’on face référence à un journaliste qui publie sur un site du FN quand bien même ce qu’il dit s’accorde avec nos opinions ,
          Et c’est la le problème que notre révolte contre la russo phobie ambiante ne trouve que peu d’écho dans la presse hormis celle de l’extrême droite à l’exception bien entendu de cet excellent site “les crises” auquel je rend hommage et aussi du monde diplomatique l’un des rares journaux libres d’opinion

            +3

          Alerter
        • Vincent // 30.12.2014 à 11h44

          En effet les deux liens hypertexte présents dans l’article pointent vers l’ambassade de Russie (http : // ambassade-de-russie.fr/index.php?subid=125&option=com_acymailing&ctrl=url&urlid=59&mailid=63) et non vers le site http://www.russkymost.net.

          D’où viennent ces coquilles ? C’est vraiment bizarre.

          Ceci dit vu l’apparence du site (une fois qu’on tape sa véritable adresse), il s’agit du site d’une association vraiment pas aidée (au moins techniquement) par une ambassade.

            +0

          Alerter
  • christiangedeon // 29.12.2014 à 13h37

    Que dire? Si “l’empire “est aujourd’hui aussi puissant,c’est qu’il n’a jamais abandonné “la volonté de puissance”(Ernst Von Salomon). Tout le reste n’est que littérature,que vent…”L’Europe ” pourtant et de loin première puissance économique du monde,a abandonné cette volonté…depuis la fin de la seconde guerre mondiale…en trois guerres suspectes et une révolution,l’Europe géant géopolitique incontesté,est devenue un nain politique…et militaire.Les efforts désespérés du Général n’y ont rien fait. L’Empire n’est devenu l’Empire que parce qu’on l’a laissé devenir l’Empire..j’allais dire merde alors! C’est en nous même qu’il faut rechercher nos faiblesses et nos lignes de faille….Quant à la Russie,pour la quelle j’ai une profonde affection,elle est aussi responsable de la situation actuelle que le reste de l’Europe..;son intervention stupide,puis son retrait honteux d’Afghanistan,sa première guerre ridiculement perdue contre les séparatistes tchétchènes,son invraisemblable abandon de la Serbie,et last but not least son attitude incompréhensible en Lybie,ont participé,et pas qu’un peu,à l’arrogance toute naturelle en somme de l’Empire…comment peut on respecter un adversaire qui se déculotte aussi facilement…parce que la Russie s’est bel et bien déculottée dans ces matières. Pourrie de l’intérieur,phagocytée par les oligarques soutenus par les apparatchiks,devenue tout entière vulgaire et soumise au dollar….jusqu’à la tentative en cours de Vladimir Poutine de la remettre en ordre de marche….l’Empire n’est puissant que parce que ses adversaires sont faibles et pusillanimes,et corrompus jusqu’à la moëlle,”occidentaux”…Jules César avait été stupéfait par la facilité avec laquelle il avait divisé ses ennemis..nul doute que ceux qui gouvernent dans l’ombre le complexe ultralibéral à base américaine ne pensent la même chose… quand je pense à l’admiration que le monde entier (ou presque) a porté à Gorbatchov…et à sa femme Raïssa,j’en suis encore malade…de type là est responsable à lui seul des malheurs qui frappent l’Europe ,le MO et l’Afrique du Nord,sans parler de l’Afghanistan et du Pakistan…ces deux là auraient dû subir le sort malheureux des Ceauscescu ou à tout le moins être traduits devant le CPI….ils ont tellement de sang sur les mains,eux qui se pavane nt de palace en palce et de conférence en conférence…tout çà pour dire en fait,que si l’Empire est fort,c’est parce que nous sommes faibles,et inconsistants…hugh!

      +0

    Alerter
  • christiangedeon // 29.12.2014 à 13h55

    Quant aux Tsars…outre l’intense stupidité de certains d’entre eux,dont l’entourage a encouragé la poursuite d’une politique rétrograde et inhumaine,je reste persuadé que l’assassinat d’Alexandre II grand tsar réformateur,a été manipulé par la “noblesse russe” effrayée des audaces de ce tsar hors du commun et visionnaire… le III s’est révélé d’une stupidité sans bornes,et d’une cruauté sans limites…ne dit on pas qu’Ivan le Terrible était son modèle…c’est cet individu idiot et sans pitié qui a en réalité causé la chute des tsars…quand je pense qu’un pont de Paris porte son nom! Un pareil crétin! la malheureux Nicolas,Dieu ait son âme et la garde en paix,lui qui a essayé de faire progresser la Russie est tombé victime de la guerre et du complot germanique…su Alexandre III n’avait pas existé….la face du monde eut été différente..mais comme dans les tragédies grecques,il y a toujours un être foncièrement mauvais et stupide pour mener une dynastie à sa perte…pour les Romanov,çà a été ce pur crétin…Pauvre Nicolas qui a payé l’addition d’un malade!

      +0

    Alerter
  • Hélène Clément-Pitiot // 29.12.2014 à 15h20

    Résistance et rassemblement blanc, rouge, orange et noir….  que passe la versatilité servile de nos élites qui ont nommé “terroristes” puis enfin héros les combattants de la France libre et ceux du Normandie Niemen…ce passé sombre nous redevient si proche dans les pratiques ambiantes …mais le courage pour les combattre encore et toujours, c’est le voeux pour cette année 2015 à chacun de nous.

    Par cet appel au réveil patriotique “Solidaires de la Russie à l’heure de la tragédie Ukrainienne” des mains se tendent… et le poème d’ Alexandre Bloch, les Scythes trouve un auditoire contemporain plus vaste encore (ci-dessous en français et en russe)

    Merci à Jacques Sapir de nous avoir fait passer ce texte et merci à un petit français de l’école russe 1231 de nous avoir trouvé le texte illico dans sa langue originelle.

    Les Scythes
    (ici la traduction française anonyme parue dans la Revue de Genève n°15, 1921)

    Vous êtes des millions.
    Et nous sommes innombrables comme les nues ténébreuses.
    
Essayez seulement de lutter avec nous !

    Oui, nous sommes des Scythes, des Asiatiques
    
Aux yeux de biais et insatiables !
    À vous, les siècles. À nous, l’heure unique.

    Valets dociles,
    
Nous avons tenu le bouclier entre les deux races ennemies

    Des Mongols et de l’Europe.
    Durant des siècles, votre antique haut-fourneau forgeait,
    
Étouffant les tonnerres de l’avalanche.

    C’était un conte bizarre pour vous que l’effondrement

    De Lisbonne et de Messine !
    Durant des siècles vous avez regardé à l’Orient,

    Thésaurisant et refondant nos perles.

    Et, nous raillant, vous n’attendiez que l’heure

    De diriger sur nous les gueules de vos canons.

    L’heure est venue. Le malheur bat de l’aile,
    
Et chaque jour augmente l’offense.

    Et le temps viendra où il ne restera pas même de trace

    De vos Pœstums, peut-être !
    Ô vieux monde ! Avant que tu ne meures,

    Pendant que tu languis encore, attaché à ta souffrance,

    Arrête-toi, sage comme Œdipe,

    Devant le Sphinx et son énigme ancienne !
    La Russie est un Sphinx.
    Heureuse et attristée à la fois,
    
Et couverte de son sang noir,
    
Elle regarde, regarde à toi

    Avec haine et avec amour !
    Oui, aimer comme peut aimer notre sang,

    Personne de vous, depuis longtemps, n’en est capable.

    Vous avez oublié que dans l’univers il y a l’amour

    Qui peut brûler et détruire !
    Nous aimons tout — et l’ardeur des froides mathématiques,
    
Et l’inspiration des visions divines.

    Nous comprenons tout — et la subtile raison gauloise,
    
Et le sombre génie germain.
    Nous gardons le souvenir de tout — de l’enfer des rues parisiennes
    
Et des fraîcheurs de Venise,
    
De l’arôme lointain des bois de citronniers
    
Et des masses fumeuses dans Cologne…
    Nous aimons la chair, et son goût, et sa couleur,
    
Et de la chair, l’odeur suffocante et mortelle…

    C’est malgré nous s’il craque, votre squelette,
    
Dans nos pattes si lourdes et si tendres !
    Nous sommes habitués à tenir sur le mors
Les étalons trop vifs,
    
Pour d’un coup briser leur puissante croupe,
    
Et nous matons les femmes qui désobéissent…
Venez à nous !
    Sortez des horreurs de la guerre
Pour tomber dans nos bras !

    Tant qu’il est temps encore — remettez la vieille épée au fourreau,

    Camarades ! Nous serons frères !
    Mais si vous refusez, — nous n’avons rien à perdre.

    Et nous aussi nous pouvons être perfides.

    Durant des siècles vous serez maudits

    Par vos enfants et les enfants de vos enfants, tous malades !
    Partout, nous nous retirerons
    
Dans l’épaisseur de nos forêts.

    À la séduisante Europe
    
Nous montrerons notre gueule asiatique.
    Arrivez, tant que vous êtes, sur l’Oural !

    Nous viderons la place pour la bataille

    Entre les machines d’acier qu’anime le calcul intégral,

    Et la horde sauvage des Mongols !
    Mais nous, dès maintenant, nous ne sommes plus votre bouclier,

    Dès aujourd’hui, nous abandonnons la lutte ;

    Nous regarderons de nos yeux étroits

    Grouiller le combat à mort.
    Nous ne bougerons pas, quand le Hun bestial
    
Fouillera dans les poches des cadavres,
Incendiera vos villes, logera ses chevaux dans vos églises,
Et fera rôtir la chair des frères blancs…
    Une dernière fois ! — prends garde, vieux monde !

    Au festin fraternel du travail et de la paix,
    
Au clair festin fraternel, — une dernière fois,

    Te convie ma lyre barbare !

      +2

    Alerter
  • observateur engagé // 02.01.2015 à 14h57

    La liste est elle complète ? vous me voyez déçu que le prince L…..v, mécène connu et mari d’une cousine germaine de ma mère , n’y figure pas…

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications