Les Crises Les Crises
15.juillet.201615.7.2016 // Les Crises

13 secondes sur Bagdad dans son JT: les choix de David Pujadas souvent contestés, par Audrey Kucinskas

Merci 0
J'envoie

Là, il va bien se rattraper je pense…

Pour mémoire, pour ceux qui pensent que c’est juste une histoire de distance :

  • Paris Bagdad : 3 860 kilomètres
  • Paris-Orlando : 7 225 kilomètres

#Hypocrisie

Source : L’Express, Audrey Kucinskas,

Le 4 juillet dans son JT, David Pujadas n’a accordé que 13 secondes aux attentats à Bagdad qui ont fait 213 morts. Ce n’est pas la première fois que le journaliste est critiqué pour sa ligne éditoriale.

La hiérarchisation de l’information en question: le 4 juillet, David Pujadas a ouvert son 20 heures sur la victoire des Bleus contre l’Islande 5 buts à 2.

Le journaliste a ensuite évoqué la privatisation des aéroports de Nice et Lyon, la hausse des offres d’emploi à Cholet, l’université d’été du PS, la présence de Manuel Valls en Corse, les conditions de détention de Salah Abdeslam, le Brexit, les bouchons de Rotterdam, puis le bacen 1968 et pour finir, la production de cuir en Inde.

L’attentat de Bagdad du 3 juillet, qui a fait 213 morts, n’a eu droit qu’à 13 secondes du journaliste. “En bref, encore le deuil à Bagdad, le terrible attentat suicide a fait hier 213 morts, 200 blessés, un deuil national de trois jours est décrété, l’attentat est revendiqué, vous le savez, par le groupe Etat Islamique.”

13 secondes pour Bagdad, 14 minutes pour Orlando

Une courte déclaration qui a attristé de nombreux téléspectateurs.

Capture d’écran 2016-07-08 à 12.26.46

Capture d’écran 2016-07-08 à 12.27.00

Comme le souligne le site puremedias.com, le traitement de cet événement est d’autant plus surprenant que David Pujadas s’était intéressé à l’attentat d’Orlando, le 13 juin, durant plus de 14 minutes.

Sur TF1, alors que l’attentat de Bagdad n’a pas été évoqué le 3 juillet à 13 heures, Anne-Claire Coudray y a consacré 1 minute 44 dans son édition de 20 heures, après avoir passé plus de 20 minutes sur l’Euro 2016.

Quant à Gilles Bouleau, il a consacré 4 minutes à l’événement dans son journal de 20 heures du 4 juillet. Un reportage sur la lutte contre Daech en Syrie, avec l’aviation française a été diffusé.

L’information traitée dans le JT de 13 heures le dimanche

France 2, que L’Express a contactée, ne souhaite pas faire de commentaire, mais rappelle que l’information a été traitée dans le JT de 13 heures du 3 juillet par Laurent Delahousse, ainsi que dans ses journaux de France 3 et dans Télé Matin.

Olivier Siou, rédacteur en chef adjoint à France 2 a lui-même répondu sur Twitter, s’insurgeant que l’on “s’emballe” à propos de cette histoire.

Capture d’écran 2016-07-08 à 12.27.37

Le journaliste réaffirme que l’information a bien été traitée en temps voulu.

Capture d’écran 2016-07-08 à 12.27.54

Bruno Masure a traité David Pujadas de “crétin”

Les choix éditoriaux de David Pujadas font néanmoins régulièrement débat.

Le 3 juillet 2013, le journaliste ouvre son journal sur l’abdication du roi des Belges Albert II, plutôt que sur la destitution du président égyptien Morsi, par l’état-major de l’armée.

Bruno Masure, lui-même ancien présentateur du JT de France 2 de 1990 à 1997, n’épargne pas Pujadas sur Twitter.

Capture d’écran 2016-07-08 à 12.28.08

Au Figaro, il s’explique plus longuement: “Ce qui se passe en Égypte est 500 000 fois plus important que ce qui se passe en Belgique. TF1 a évidemment ouvert son journal sur l’Égypte, Gilles Bouleau fait son travail, et France 2 nous a fait un numéro incroyable sur la Belgique, s’insurge le journaliste. C’est strictement n’importe quoi”.

L’interview polémique d’el-Assad

Si David Pujadas est légèrement critiqué pour son boycott du livre de Valérie Trierweiler Merci pour ce moment, il est bien plus lourdement décrié pour son interview du président de la Syrie Bachar el-Assad, en 2015.

François Lamy, ancien ministre délégué à la Ville, juge que cela “n’honore pas le service public.”

“Ce n’est pas le rôle de la télévision française d’interroger un dictateur dont on sait qu’il est responsable du massacre d’une grande partie de sa population civile”, a-t-il déploré le 21 avril sur RFI.

Elisabeth Guigou, ex-ministre de l’Emploi, n’apprécie pas non plus.

Capture d’écran 2016-07-08 à 12.28.31

Pujadas répond à la polémique dans L’Obs: “En général, je suis assez sévère avec moi-même. Mais l’entretien avec Bachar el-Assad est peut-être celui dont je suis le plus fier. […] Je lui ai mis sous les yeux les documents qui prouvent qu’il utilise des armes chimiques contre son peuple, a rappelé le journaliste. Ce n’était pas une interview parfaite mais je pense que c’était une bonne interview.”

Plus d’une minute sur le Bangladesh

David Pujadas, et ses 13 secondes sur un attentat ayant provoqué plus de 200 morts, une lourde erreur éditoriale?

Le lendemain, il consacre un peu plus d’une minute aux victimes de l’attentat de Dacca au Bangladesh, survenu le 1er juillet, qui a fait 20 morts.

Du mieux.

Source : L’Express, Audrey Kucinskas,

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

DUGUESCLIN // 15.07.2016 à 06h37

Pourquoi une telle différence de l’information entre l’attentat d’Orlando et celui de Bagdad?
Parce que dans l’esprit “occidentaliste” attaquer une boite gay c’est s’en prendre à la haute civilisation de prétendue liberté dite “occidentale”, ce qui est un acte de barbarie inqualifiable. Mais dans un pays qui n’a pas cette haute civilisation, donc dans un pays barbare dans le sens romain du terme, il ne s’agit que d’une simple routine dans un pays de sauvages. Nous en sommes au niveau de cette vision américaine qui disait “le seul bon indien est un indien mort”.
Mais un homme qu’il soit dans un pays “barbares” ou non a des sentiments, une famille, des amis, sa valeur n’est pas moindre que celle d’un pays prétendu civilisé. Voilà ce qui est choquant et inhumain, c’est cette différence non dites entre les hommes et les sous-hommes.

25 réactions et commentaires

  • dupontg // 15.07.2016 à 04h15

    d’apres madame guigou les barils d’explosif seraient donc plus dangereux et meurtriers que les bombes de haute technicité fabriquées par giat industrie…..
    on se demande bien pourquoi payer des fortunes alors que des techniques du moyen age seraient si destructrices et redoutables..
    A moins bien sur d’une confusion avec des armes thermobariques..
    heureusement que le ridicule ne tue plus..
    sans doute que dans la meme ligne les armes chimiques sont un melange d’acide chlorhydrique et d’eau de javel..
    decidement beaucoup d’incompetence dans les hautes spheres

      +36

    Alerter
    • Louis JULIA // 15.07.2016 à 04h22

      Ces sphères ne sont hautes que par le niveau de rémunération des individus qui en font partie, ainsi que par le très haut niveau de sécurité de l’emploi que leur assurent les copinages et recasages en tous genres.

        +35

      Alerter
      • dupontg // 15.07.2016 à 04h25

        malheureusement aussi par le pouvoir dont ils disposent et leur capacité de nuisance

          +25

        Alerter
    • Jean-Luc // 15.07.2016 à 18h19

      Ne vous en déplaise, il s’agit bien de barils explosifs qui sont largués depuis les hélicoptères de l’armée d’Assad, directement sur les positions des rebelles. Ce ne sont pas les civils qui sont visés mais les victimes collatérales doivent être nombreuses. C’est la guerre…

        +1

      Alerter
      • dupontg // 15.07.2016 à 20h44

        les bombes thermobariques ne sont pas des tonneaux de poudre..
        ce sont des bombes destinées à detruire des batiments par effet de souffle..
        ça ne tue ni plus ni moins que n’importe quelle autre bombe mais ça n’a rien à voir avec un “baril” de poudre…..
        et c’est pas Assad qui a inventé ce genre d’arme..
        ça se vend chez nous

          +7

        Alerter
        • Jean-Luc // 17.07.2016 à 00h09

          Je viens de retourner voir le reportage ou j’avais vu ça et il semble bien que c’est vous qui ayez raison, les “barils” en question semblent n’être le fruit que d’un sous-titrage approximatif.

          https://www.youtube.com/watch?v=4mtyMKi3xFg

          Je réfute cependant le commentaire expliquant qu’il ne s’agit là que pure propagande utilisée par les ennemis d’Assad. Il a été forcé d’en arriver à de telles extremités face à l’extremisme du camp adverse, voilà tout

            +0

          Alerter
      • Lisbeth Levy // 16.07.2016 à 09h07

        Excusez moi, mais ça c’est de la pure propagande de notre part (UE, Usa, Uk) pour justifier d’attaquer Assad et le faire dégager sur de faux prétextes, comme les fameux “gaz” qu’Obama (le bounty Wasp) qui a utilisé les crimes de “ces mercenaires” qu’il a financé, armé, entrainé qui eux par contre ont bien utilisé toutes sortes d’armes a uranium appauvri, phosphore, voir Dim. Franchement il faut réfléchir que ce sont les mêmes menteries pour la Serbie,; l’Irak ou les cancers augmentent a cause de l’uranium appauvri aux effets tératogènes; comme l’agent orange qui tue encore au Viet-Nam. Et on ne parle pas d’Israel ou là toutes sortes d’armes sont utilisées lors des raids sur Gaza? Véritable laboratoire d’essais “in vivo” et encore là on ne dit rien puisque nous sommes “alliés”.de force. Ca aussi c’est de la suprématie euro-centré d’obliger un président, un pays entier, que nous détruisons volontairement pour en changer les frontières. De quel droit Assad devrait il partir ? De quel droit Poutine devrait-il partir aussi ? Qui décide pour les autres pays le modèle sociale ou économique dans lesquels ils doivent vivre ? L’Europe, les Usa, Uk posent leurs conditions au reste du monde.

          +9

        Alerter
  • Jesuisnicelololol // 15.07.2016 à 04h33

    La distance joue évidemment mais il y a aussi un profond mépris de la part de nos élites envers ceux qui n’ont pas de pouvoir d’achat, ne sont pas mondialistes ou ne sont pas anglo saxons. Ces gens là ne sont pas membres du club très select ou on a droit à un “Je suis Charlie” (vous avez d’ailleurs des points bonus avec une carte du Parti Socialiste). Sont donc ignorés en vrac:

    les africains
    les asiatiques
    les maghrébins et les populations du moyen orient
    les agriculteurs français
    les russes
    les sud américains
    moi
    vous ! si si toi ! surtout toi en fait !

      +45

    Alerter
  • bm607 // 15.07.2016 à 04h46

    Petite anecdote récente sur la qualité journalistique de pujadas.
    Le 15/6 dans le cadre des manifs anti loi travail il recevait Martinez, j’ai regardé, je voulais écouter ce qu’il disait. A la fin de l’interview, petit reportage sur le nombre de manifestants annoncé par la CGT.

    Pour ridiculiser ce nombre, les journaleux :
    – ont mesuré sur internet la superficie du parcours,
    – ont divisé la surface par le nombre de manifestants annoncé par la CGT,
    – ont trouvé 5 manifestants au m²,
    – sur des images “choisies” par eux on voyait que par endroits c’était très nettement moins dense.
    Ils ont même fait un joli carré au sol d’1 m² avec des bandes blanches et mis 5 personnes dedans, pour ceux qui ne les croiraient pas, très joli, très visuel.

    Martinez encore présent a juste fait remarquer que quand la tête de manif était arrivée, il y avait des manifestants qui n’étaient pas encore partis au départ. Ceux qui ont fait des manifs connaissent bien ce phénomène assez pénible.
    Le calcul n’avait donc rigoureusement aucun sens.
    pujadas n’a rien dit de plus suite à cette remarque.

    Donc :
    1 – soit les journalistes sont vendus au gouvernement, pour appuyer ses dires,
    2 – soit ils sont incompétents, n’ayant jamais participé à une manif et jugeant que du journalisme devant son ordi avec internet et Go…e maps et une belle mise en scène c’est suffisant pour abreuver les gogos qui regardent encore le JT de 20 h,
    3 – soit les deux.

    A vous de choisir.

      +35

    Alerter
    • Greg // 15.07.2016 à 11h19

      la même chose avait été faite à Canal + pour ridiculiser LMPT sur la manif du 24/03/13 …

        +4

      Alerter
    • Spectre // 15.07.2016 à 13h32

      Vous noterez d’ailleurs qu’ils n’ont pas fait la même simulation pour les chiffres de la préfecture, qui étaient 12,5 fois inférieurs : 0,4 manifestant au mètre carré, ça ne les fait bizarrement pas tiquer…

        +12

      Alerter
  • DUGUESCLIN // 15.07.2016 à 06h37

    Pourquoi une telle différence de l’information entre l’attentat d’Orlando et celui de Bagdad?
    Parce que dans l’esprit “occidentaliste” attaquer une boite gay c’est s’en prendre à la haute civilisation de prétendue liberté dite “occidentale”, ce qui est un acte de barbarie inqualifiable. Mais dans un pays qui n’a pas cette haute civilisation, donc dans un pays barbare dans le sens romain du terme, il ne s’agit que d’une simple routine dans un pays de sauvages. Nous en sommes au niveau de cette vision américaine qui disait “le seul bon indien est un indien mort”.
    Mais un homme qu’il soit dans un pays “barbares” ou non a des sentiments, une famille, des amis, sa valeur n’est pas moindre que celle d’un pays prétendu civilisé. Voilà ce qui est choquant et inhumain, c’est cette différence non dites entre les hommes et les sous-hommes.

      +63

    Alerter
    • albert // 15.07.2016 à 11h13

      «dans l’esprit “occidentaliste” attaquer une boite gay c’est s’en prendre à la haute civilisation de prétendue liberté dite […]»
      oui, sauf que non justement ; qu’il se soit agit d’un endroit gay a été plutôt occulté, renseignez vous :
      http://www.acrimed.org/Tuerie-d-Orlando-quand-l-homophobie-ne-fait-pas
      vous voyez, c’est réprouvé, ça devrait vous rassurer ..

      «Voilà ce qui est choquant et inhumain»
      si c’est choquant effectivement, c’est au contraire plutôt très très humain :
      voyez comment ‘raisonne’ notre bon pèpère sarkozy ..
      “Quand je suis en Asie, si vous saviez comme je me sens Européen… Quand je suis en Angleterre, si vous saviez comme je me sens Français… Et quand je suis dans les territoires et les provinces de France, si vous saviez comme je me sens Parisien !”
      les occidentaux se sentant plus proches d’autres occidentaux, c’est regrettable, mais c’est comme ça.
      Que les journalistes fassent pas leur boulot parce que ‘nous’ serions comme ça majoritairement, c’est lamentable, mais c’est pas nouveau.

        +8

      Alerter
      • Berns // 16.07.2016 à 07h35

        oui, sauf que le tueur était gai aussi, non ?

        le caractère homophobe est-il alors imputable ou plutôt un acte de folie d’un homme sur un de ses lieu de fréquentation ? (tapez “orlando le tueur était gay” dans un moteur de recherche)
        et le “il aurait prêté allégeance selon…” : ça c’est du journalisme …. ( celui de nice serait passé par la case prison, nous aurions eu droit au “radicalisé en prison”

        le premier rôle du journaliste est de s’informer, vérifier, puis transmettre des faits.
        On m’a fait remarquer hier que sur deux journaux télévisé de grande écoute l’accent à été mis à chaque fois : ” l’homme est un Tunisien de 31 ans ”
        d’autres infos le présente comme un franco-tunisien né en France. Vous y voyez la nuance ?
        c’est comme la “destruction” de l’hopital necker par les manifestants, pour la majorité des français ça doit être ce qui s’est bien passé. journalistes aux ordres, paresseux, …. ils en sont dangereux.

          +4

        Alerter
  • vincent // 15.07.2016 à 08h01

    Et alors à propos des documents qu’il a présenté à Assad, ce sont de véritables informations ou pas ? On aimerait qu’il ait autant de culot avec nos dirigeant à nous.

      +20

    Alerter
  • Arcousan09 // 15.07.2016 à 08h30

    Cessez donc de baptiser “information” cette entreprise de manipulation des cervelles par de zélés “journalistes” qui ne font que relayer les éléments de langage imposés par le pouvoir politique.
    Valable pour journaux, hebdos, radio, télé

      +35

    Alerter
  • Chris // 15.07.2016 à 11h24

    Comme de plus en plus de Français, je zappe toutes les émissions et articles à caractère politique ou pseudo politique au même titre que le marketing publicitaire du prêt à jeter.
    Je me contente des nouvelles brutes des agences de presse dont je vérifie la teneur et croise les informations avec les infos diffusées sur les sites alternatifs.
    Simple réflexe de santé mentale.

      +13

    Alerter
    • Günter Schlüter // 15.07.2016 à 12h57

      Je fais cela depuis des années en trois langues, français et allemand (langues maternelles) et en anglais.
      Et je connais très bien la presse et le travail de journaliste, j’ai travaillé 10 ans dans le secteur et à l’international (je suis effondré devant cette incompétence généralisée qui , de nos jours, est si évidente dans la presse soit-disant “démocratique”).

        +18

      Alerter
      • Berns // 16.07.2016 à 07h41

        Presse, politique, travail , l’incompétence est un signe des temps

        il découle de la “responsabilité” mais aujourd’hui , plus personne n’est responsable.

        Et l’on a de plus en plus d’irresponsable. (ça n’est pas un simple contraire)
        Il semble qu’on les fabrique.

          +3

        Alerter
  • woiliwoilou // 15.07.2016 à 12h23

    mais dans quel monde vivons-nous ?

    Nous sommes en plein effondrement…
    le peuple doit se prendre en main dès maintenant pour préparer le choc avec l’Iceberg
    ainsi le moment venu, il n’aura plus à subir le joug de ses élites

      +6

    Alerter
  • Antoine // 15.07.2016 à 18h49

    Cette interview du Président Bachar el-Assad est intéressante. Je ne vois pas trop ce que l’on pourrait reprocher à Pujadas. Il pose ses questions piquantes et laisse répondre son interlocuteur. Il aurait peu être pu relancer un peu plus sur les déclarations d’el Assad.

    Je m’interroge, pourquoi les dictateurs et présidents – diabolisés dans nos médias (Assad, Poutine …) – semblent plus modérés, plus analytiques et plus convaincants dans leurs interviews que nos hommes politiques ?

      +12

    Alerter
    • Médiacrate // 15.07.2016 à 22h35

      Quand ont réfléchit un temps soit peu à la montée du radicalisme il faut se poser quand mêmes la
      question de l’intervention des puissances impérialistes ,au moyen orient en commençant par l’Irak
      en 1991 en passant par la Libye et maintenant la Syrie ,les révolutions des fleurs si encensés par nos élites politico médiatiques ont données de bien piètres résultats pour le bonheur des peuples ,
      il est temps de passer à un peu plus de réalisme, ou je me trompe ces interventions étaient réalistes dans un but de prédation là on comprend alors la raison de nos agissements et les lendemains catastrophiques de ceux ci..

        +5

      Alerter
      • Berns // 16.07.2016 à 07h54

        parceque sur ces points vous vous posez encore des questions ?

        la colonisation s’appelle aujourd’hui corruption
        la colonisation s’est “aller sauver des peuples”
        tout comme la guerre froide, qui n’a sans doute jamais cessé, mais changée de forme. Elle est même chaude aujourd’hui.

        “dans un but de prédation” , si ça n’était pas clair en 91, ça l’était surement en 2002, la Lybie, c’est ce qui a ouvert les yeux définitivement.

          +7

        Alerter
  • Lisbeth Levy // 16.07.2016 à 08h45

    La hiérarchie des peuples basé sur la suprématie occidentale (blanche) domine, il faut demander aux africains, lire leurs journaux, aux nord africains, pour s’appercevoir combien nous sommes d’une morgue et d’un orgueil insondable. Nos morts valent plus que les leurs même si en nombre ils nous dépassent les médias perpétue le système coloniale qu’on le veuille ou non on pense en colons. La domination des anglo-saxons et européens sur le reste du monde alors que nous ne représentons pas la majorité si on pense aux Chinois, Indiens, nous absorbons plus de 80 % des richesses mondiales et ce sont nos médias qui couvrent 85 % environs de l’information sur la planète. Je conseillerais de lire des médias africains par exemple ou chinois, arabes, et là on s’apperçoit bien qu’ils nous jugent tels que nous sommes : orgueilleux, dominateurs, condescendants envers tous ces peuples qui pourtant font autant partie de la race humaine que nous. Franchement c’est désolant de vivre dans ce minuscule microcosme euro-centré alors que l’on devrait s’ouvrir au monde et accepter les “autres” les entendre, avoir leur avis, leurs demandes d’indépendance réelle sur le terrain, sachant que les anciennes “colonies” européennes continue de jouer un rôle trop important dans leur vies à eux.

      +10

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications