Suite de ce premier billet.

I. L’article du Monde du 6 mai 2016

1-1

Deux ans de prison pour un internaute russe qui avait écrit « la Crimée, c’est l’Ukraine »

Source : Le Monde, 6 mai 2016 |Par Benoît Vitkine

Le procureur avait requis trois ans et demi de prison, mais les juges d’un tribunal de Tver, à une centaine de kilomètres au nord de Moscou, ont fait preuve de « clémence »… Pour la simple republication d’un message sur le réseau social Vkontakte, un internaute russe a été condamné, jeudi 5 mai, à une peine de deux ans et demi de prison.

1-2

Le sujet du message d’Andreï Boubeïev était particulièrement sensible : « La Crimée, c’est l’Ukraine », avait été posté à l’origine par un utilisateur du très populaire réseau social russe, Boris Stomakhine, un militant de gauche radicale lui-même en prison.

Le tribunal du district de Zavoljskiï a estimé que la republication de ce message constituait un appel public à l’extrémisme et une activité visant à la violation de l’intégrité territoriale de la Russie. M. Boubeïev, ingénieur de son état, a refusé de plaider coupable, se disant persécuté pour ses opinions.

La répression des opinions divergentes s’est accrue ces derniers mois en Russie, singulièrement depuis l’annexion de la Crimée, territoire ukrainien, en mars 2014. Elle touche aussi bien la sphère « réelle », avec par exemple la condamnation récente à trois ans de camp d’un homme accusé d’avoir violé les règles de manifestation, que les réseaux sociaux.

Depuis le mois de février, un internaute est ainsi poursuivi par la justice, après avoir passé un mois en hôpital psychiatrique, pour avoir nié l’existence de Dieu, une affirmation pouvant relever de « l’insulte aux sentiments des croyants ».

Benoît Vitkine – le Monde 6 mai 2016

II. Les réactions

Fichtre, c’est sûr que quand on lit ça, on comprend les réactions des lecteurs :

1-3

1-4

1-5

Mais sont-elles réellement justifiées ? – attention, il s’agit du Monde

III. L’analyse du cas Boubeïev

Nous avons précédemment vu que Viktor Krasnov, dont l’affaire est évoquée dans le dernier paragraphe, n’est pas poursuivi, contrairement à ce qu’affirme Benoît Vitkine, simplement « pour avoir nié l’existence de Dieu » – l’athéisme est évidemment constitutionnellement protégé en Russie.

Passons à Andreï Boubeïev, que Le Monde présente ici comme une nouvelle victime de la répression de « l’infâme Poutine ».

Pour en savoir plus, nous allons jeter un œil du côté de l’ONG russe OVD Info – plébiscitée par Deutsche Welle même Mikhail Khodorkovsy – ONG que l’on ne pourra ainsi pas soupçonner de soutenir Vladimir Poutine.

Selon cette ONG, Andreï Boubeïev était déjà condamné à 10 mois en colonie pénitentiaire à sécurité réduite avoir reposté certains messages dans les réseaux sociaux et pour possession de munitions de guerre. Il est donc en état de récidive, et a été condamné cette fois à deux ans et trois mois de colonie toujours à sécurité réduite (Source).

Premier point, en comparaison, rappelons qu’en France la possession de munitions de guerre (catégorie A2) par des personnes non-autorisées est punissable d’une peine d’emprisonnement de 5 ans et de 75 000 euros d’amende. (Source : Code pénal français, articles L311-2 et L317-8).

Deuxième point, il convient de définir qu’une colonie est un centre d’enfermement beaucoup moins sévère qu’une prison. Il s’agit d’une sorte de hameau fermé avec des baraquements, sans gardiens armés, avec des déplacements libres au sein de la colonie en dehors du couvre-feu, avec des établissements mixtes (hommes et femmes), sans uniforme pour les détenus, et où la famille peut visiter à n’importe quel moment (voire même parfois s’installer avec le détenu…), avec possibilité de garder de l’argent liquide… C’est dans ce genre d’établissements que l’on envoie les automobilistes récidivistes qui roulent sans permis, ou sous le coup de l’alcool, ou ceux qui n’ont pas payé leurs PV… Il faut en revanche beaucoup travailler. (Source)

Voici un exemple :

Après, ce n’est évidemment pas un club de vacances, mais ce n’est pas la prison de la Santé non plus… Et il faut le préciser, quand on a le souci d’une information honnête…

Mais, et troisième point, ce que l’article de Monsieur Vitkine ne dit pas, c’est que « la Crimée, c’est l’Ukraine » n’était pas simplement un message reposté de Boris Stomakhine, mais le titre d’un pamphlet, et un lien direct vers ce pamphlet. C’est celui-ci : http://stomahin.info/articl/krym.htm

Ce pamphlet appelle au démantèlement de la Russie. Il souhaite par exemple que la Sibérie devienne indépendante puis adhère aux États-Unis d’Amérique, que Sakhaline rejoigne le Japon, que l’Extrême-Orient rejoigne la Chine… Et il souhaite la reconnaissance de l’Émirat du Caucase.

L’Émirat du Caucase est une organisation terroriste fondée en 2007 qui aurait tué 1800 personnes et blessés 2700 policiers dans les 5 premières années de son existence. Son bilan exact est difficile à préciser, mais il va très au-delà du triste bilan des attentats du 13 novembre 2015. Le terrorisme islamique a causé en Russie la mort de 986 personnes en 2013 et de 525 personnes en 2014. Le 24 juin 2015, une partie du groupe a annoncé prêter allégeance à l’État islamique et celui-ci l’a acceptée.

Selon le texte diffusé par Andreï Boubeïev :

« outre la lutte pour la reconnaissance de l’Emirat du Caucase, qu’il est du devoir de toute personne honnête possédant la nationalité russe de soutenir»

Toute personne parlant du cas d’Andreï Boubeïev devrait mentionner ce soutien à une organisation terroriste, tombant en France sous le coup de l’apologie publique du terrorisme, condamné par l’article L421-2-5 du Code pénal à sept ans d’emprisonnement et à 100 000 € d’amende…

Plus loin, le texte ultra-violent auquel Le Monde ne trouve apparement rien à redire parle des Tatars de Crimée :

« Il était clair que la prise de Crimée par la Russie serait une catastrophe pour les Tatars de Crimée, le prologue de leur nouveau génocide. »

Rappelons que, sans être dans une situation idéale, les Tatars de Crimée ont reçu en 2 ans de Russie plus qu’ils n’avaient reçu en 23 ans d’Ukraine indépendante, période pendant laquelle leur spécificité était largement niée. La langue Tatar de Crimée est la langue d’enseignement de 15 écoles de Crimée, de 23 classes d’autres écoles, et est une matière optionnelle ailleurs. Les Tatars de Crimée ont le droit de demander une réduction de 50 % sur l’eau, le gaz et l’électricité, ainsi qu’un complément de retraite, et un séjour annuel gratuit au sanatorium. La construction d’une mosquée attendue pendant 15 ans a commencée, et d’autres travaux ont commencé à améliorer la vie des Tatars de Crimée. Toutes ces mesures font que les Tatars de Crimée sont désormais très largement favorables à la Russie, et démentent très clairement les affirmations concernant une répression contre eux.

2/ Un sondage de février 2015 demandait un an après ce que les habitants de Crimée voteraient à un nouveau référendum :

1-6

Il y a bien moins de Tatars russophobes en un an (et en 2008, seuls 14 % voulaient quitter l’Ukraine). Un autre d’Open Democracy indiquait à la même époque :

Capture d’écran 2016-05-25 à 22.26.38

Le pamphlet continue :

«la menace faite au Medjlis par le Parquet moscovite d’une possible (et c’est sûr que cela va se produire bientôt) interdiction sur tout le territoire de la Fédération comme “organisation extrémiste” »

Cela s’est effectivement produit. Le Medjlis ou « Assemblée des Tatars de Crimée » n’a, contrairement à son titre ronflant, « aucun fondement juridique », comme l’a rappelé en septembre 2014 le chef de la République de Crimée, Sergueï Aksionov.

Ceux qui doutent du caractère criminel du Medjlis pourront notamment écouter l’interview d’un Tatar de Crimée qui a été tabassé par des hommes de Djemilev (suffisamment pour l’envoyer 2 mois à l’hôpital), qui ont ensuite brûlé sa maison. Ce témoin parle également de meurtre commis par les hommes de Djemilev :

https://www.youtube.com/watch?v=_4rlegQ9GwE&feature=youtu.be .

Ce témoignage est également intéressant parce qu’il explique que lorsque la Crimée est devenue russe, les habitants de Simféropol n’avaient pas peur des « Petits hommes Verts » armés, parce que ce qui les inquiétait étaient les nationalistes ukrainiens, et particulièrement ceux du « Secteur Droit ».

Revenons au grand projet promu par ce « militant de gauche radicale » :

« Il faut – idéalement – que la Russie vive vaincue par la guerre, détruite par le moyen de la guerre et rayée à jamais de la carte du monde

Nous y voilà. Ce que Le Monde fait passer pour la simple expression d’une opinion politique est en réalité un appel à la guerre et au massacre.

Cherchons à comprendre plus précisément de quelle façon M. Stomakhine « militant de gauche radicale » selon l’article de M. Vitkine, compte dépecer la Russie, et quelle est la guerre à laquelle il appelle.

 

Il est évident que les habitants de la Sibérie ne souhaitent pas rejoindre les États-Unis d’Amérique, ceux de Sakhaline ne souhaitent pas devenir sujets de l’Empereur du Japon etc., donc la proposition de M. Stomakhine ne saurait être démocratique.

Le moyen de l’anéantissement de la Russie est indiqué dans son texte « Apologie de la guerre civile », dans lequel il explique

« Il faut tuer les Russes, et seulement les tuer […] Ne pas tuer les Moskals ne serait possible que dans le cas où eux-mêmes se mettraient à tuer massivement et sans pitié tous leurs “soudards”, ces flics, agents du FSB, procureurs, “juges”, gardiens de prison du Service fédéral d’exécution des peines, etc…etc…»

Ce texte est d’une violence inouïe.

A chacun de voir si un auteur appelant au massacre de dizaines de millions de personnes peut être qualifié de simple « militant de gauche radicale», un Besancenot à la russe.

Boris Stomakhine a publié 289 textes critiquant la Russie avec force, et appelant au meurtre.

Notons que beaucoup d’entre eux ont été écrits depuis la colonie où il est enfermé (à régime de sécurité strict pour son cas).

Il a notamment été condamné pour ses textes célébrant les attentats de Volgograd, qui ont fait 34 morts et une centaine de blessés.

« De tout cœur je salue l’explosion de la gare de chemin de fer de Volgograd le 29 décembre 2013 et je félicite les organisateurs pour ce succès»

Boris Stomakhine a écrit plusieurs textes encourageant le chef terroriste Chamil Boubaïev. Boris Stomakhine appelle même les Juifs de Russie à commettre les mêmes actes terroristes que Chamil Boubaïev.

IV. La liberté d’opinion sur le Crimée en Russie

Revenons à l’idée que la Crimée serait ukrainienne, et que le journaliste indique qu’elle serait suffisante pour aller en prison.

Passons sur le fait abondamment expliqué dans ce blog qu’une écrasante majorité de la population (y compris désormais une très nette majorité de Tatar de Crimée, qui sont 5 fois moins nombreux que les Russes ethniques) préfèrent que la Crimée fasse partie de la Russie plutôt que de l’Ukraine.

De nombreux Russes ont exprimé l’opinion que la Crimée devrait appartenir à l’Ukraine. On peut par exemple citer le chanteur populaire Segueï Lazarev. Il n’a non seulement pas été arrêté, mais à même représenté la Russie à l’Eurovision ! (Source : Livejournal)

  1. Pour mémoire, il s’agit de l’ancienne Stalingrad. La ville se situe plus de 800 km au Nord de Grozny, largement en dehors du district fédéral du Nord Caucase.

Le chanteur russe Andreï Makarevich a écrit une chanson jugeant sévèrement les actions russes en Crimée. Il n’a pas été arrêté et cette chanson est même visible sur le site du plus gros journal de Moscou (À voir sur Mk.ru)

Une longue liste de célébrités russes s’affichant contre l’annexion de l’Ukraine est donnée par le site ukrainien DSNews

Parmi les 33 personnes citées, aucune n’a été emprisonnée ni inquiétée. Contrairement à ce qu’affirme Le Monde, on a bien évidemment le droit en Russie d’exprimer librement cette opinion politique sans être inquiété. Mais il y a une différence entre l’expression d’une opinion politique et l’appel public au génocide…

Certains médias, cependant, ne semblent pas faire cette différence. Par exemple le média de Guerre Froide Radio Free Europe « informe » sur l’une des condamnations de Boris Stomakhine (7 ans de colonie, que RFERL transforme en 7 ans de prison) en ces termes :

« Ces accusations ont été portées après que des articles qu’il a écrits, critiquant la politique de Moscou dans le Nord Caucase ont été publiés par le site kavkazcenter.com, qui est associé à la rébellion islamique. »

Effectivement, c’est vrai. Ils « oublient » simplement de mentionner cette « petite » histoire de glorification des terroristes et d’appels au meurtre…

Ils disent ça aussi :

1-7

1-8

Boris Stomakhine, le héros de Radio Free Europe

Radio Free Europe, officine américaine financée par le Congrès, indique donc qu’il aurait été condamné « pour des articles Internet critiquant ce qu’il appelait les politiques impériales de Poutine. Il a été jugé coupable d’appels au terrorisme. » Présentation fallacieuse, dans un article intitulé « Les voix de la Russie Libre », qui laisse donc croire qu’il a été condamné pour avoir simplement réalisé une critique de la politique de Poutine…

Après, il est vrai que les États-Unis d’Amérique ont une vision extrêmement large de la liberté d’expression, du fait de leur Histoire. Pour rester dans les appels au génocide, rappelons que le Département d’État américain s’était opposé au brouillage de la Radio 1000 collines au nom de la liberté d’expression. Mais cette vision n’est pas celle de beaucoup de pays sur la planète…

Quoiqu’il en soit, on pourra en conclusion s’étonner, comme hélas souvent, du traitement partial des informations par le journal Le Monde, qui ne présente pas ici des faits importants, et titre « Deux ans de prison pour un internaute russe qui avait écrit « la Crimée, c’est l’Ukraine » » au lieu de « Deux ans de colonie pour un russe récidiviste qui a soutenu des propos faisant l’apologie du terrorisme ».

Cette présentation volontairement biaisée alimente donc une russophobie toujours dangereuse, comme l’était la germanophobie médiatique d’il y a un siècle…

P.S. Merci à Nicolas, Vladimir et aux traducteurs pour leur aide fondamentale pour cet article. OB

P.P.S. : le concours est ouvert pour le prochain article de Benoit Vitkine :

  • “Un Russe condamné à trois ans de prison pour ne pas avoir regardé Poutine à la télévision”
  • “Torturé par les sbires de Poutine pour avoir sauvé un enfant de la noyade”
  • “Enfermé dans un camp de concentration en Russie pour avoir ne pas être allé à la messe” ?

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

46 réponses à L’information vue par Benoit Vitkine, du Monde (2/2)

Commentaires recommandés

Silk Le 31 mai 2016 à 02h36

Un superbe travail : dommage que certaines vidéos soient en VO.
Sinon wikipedia donne aussi le ton sur Stomachkhine :

“Les opinions politiques de Stomakhine ont une tendance extrémiste; notamment, il soutient le séparatisme tchétchène et dans certains discours se prononce pour la destruction de la Russie comme État et des Russes comme nation.”
Rien que cela, appel a la destruction de la Nation c’est quelques annees de tôles.
Alors soutenir le terrorisme ouvertement.

Concernant le Monde, si cela n’est pas étonnant (cf traitement de la question ukrainienne), démonter leur propagande avec des arguments est toujours bénéfique 🙂
Cela devrait intéresser ACRIMED.

  1. Silk Le 31 mai 2016 à 02h36
    Afficher/Masquer

    Un superbe travail : dommage que certaines vidéos soient en VO.
    Sinon wikipedia donne aussi le ton sur Stomachkhine :

    “Les opinions politiques de Stomakhine ont une tendance extrémiste; notamment, il soutient le séparatisme tchétchène et dans certains discours se prononce pour la destruction de la Russie comme État et des Russes comme nation.”
    Rien que cela, appel a la destruction de la Nation c’est quelques annees de tôles.
    Alors soutenir le terrorisme ouvertement.

    Concernant le Monde, si cela n’est pas étonnant (cf traitement de la question ukrainienne), démonter leur propagande avec des arguments est toujours bénéfique 🙂
    Cela devrait intéresser ACRIMED.


    • Ailleret Le 31 mai 2016 à 22h24
      Afficher/Masquer

      Hélas, Acrimed est timoré, voire muet concernant cette russophobie médiatique qui nous prépare une guerre fraîche et joyeuse. Peur de paraître favorable à Poutine ? En 2003, Acrimed avait publié des analyses intéressantes au sujet de la guerre d’Irak. Depuis 2011, Acrimed n’a rien fait pour décrypter les mensonges médiatiques sur la Libye et la Syrie.

      Les héritiers de Bourdieu ont leurs limites.


      • Ailleret Le 01 juin 2016 à 01h32
        Afficher/Masquer

        Mea culpa : Acrimed a publié un article de fond sur la russophobie médiatique au moment de la crise ukrainienne.

        http://www.acrimed.org/Ukraine-informations-faussees-et-commentaires-a-sens-unique


        • silk Le 03 juin 2016 à 00h25
          Afficher/Masquer

          ACRIMED fait du bon taf et il faut les soutenir de maniere générale.
          Je vais leur soumettre ce texte, je verrai leur réaction.
          Mais c’est qu’il est dommage (et dommageable) qu’ils aient limité leurs critiques aux sujets de société ne prenant plus parti sur l’international ou si peu …
          Alors que justement ça devrait être leur coeur de travail et sans prendre parti, c’est le domaine où la critique des médias sur leur traitement complètement biaisé de l’information trouve le plus d’exemple pour illustrer la propagande dans les journaux.
          Ils ont déjà démontré la propagande, par exemple avec la Palestine mais je suppose que pour la russie, ils ont peur de s’exposer à des critiques alors que pourtant il y a exactement un grand boulevard à utiliser dans la dénonciation de propagande sans prendre aucun parti.


  2. dupontg Le 31 mai 2016 à 03h07
    Afficher/Masquer

    et pourtant le Monde a fait des efforts depuis 2014….

    “Pour “assurer l’équilibre économique”, continuer à produire “une information de qualité” ou se “donner les moyens d’innover”, les quotidiens Le Parisien, Libération et Le Monde augmentent leur prix de vente de 5 à 20 centimes en ce début 2014,”


    • V_Parlier Le 31 mai 2016 à 21h02
      Afficher/Masquer

      J’espère que de moins en moins de gens lisent ce torchon calomnieux sans scrupules qu’est Le Monde. De mon côté c’est sur les-crises que j’apprends régulièrement leurs méfaits, mais au moins ça m’est utile pour savoir ce que je vais éventuellement entendre de la part de lecteurs du Monde qui se croient avisés…


  3. houasnia Le 31 mai 2016 à 06h33
    Afficher/Masquer

    La propagande,il s’agit de cela en faite contre poutine et la russie est tellement grossière que cela en devient risible. C’est sur que la russie de Eltsine était la russie idéale pour nous.Dès qu’un président ou un pays ne se soumet pas à nos intérêts,à la géopolitique américaine la Propagandastaffel se met en route. Nos médias reprennent en coeur les dépêches et informations sans vouloir ou pouvoir vérifier.D’ailleurs je me demande pourquoi autant de médias, ils disent tous la même chose et le journalisme s’en trouve de moins en moins crédible.Je vais m’arrêter là avant de me faire accuser de complotisme ou d’avoir un cerveau malade. .


    • tocquelin Le 31 mai 2016 à 07h45
      Afficher/Masquer

      on peut dire la mème chose pour le Moyen Orient,et en particulier pour la Syrie avec la reprise systématique des “info” de l’officine de propagande OSDH basée à Londres


      • Chris Le 31 mai 2016 à 11h43
        Afficher/Masquer

        Contrôle de l’information
        http://oumma.com/15756/syrie-fabrication-de-violence-sectarisme-medias
        Les Etats-Unis et l´Union européenne, c’est à dire le bloc atlantiste, contrôlent 90% de l´information de la planète et sur les 300 principales agences de presse, 144 ont leur siège aux Etats-Unis, 80 en Europe et 49 au Japon.
        Les pays pauvres, où vit 75% de l´humanité, possèdent 30% des médias du monde.
        Toutes les grands chaines transfrontières arabes sont, toutes, adossées à des bases militaires atlantistes : Al Jazera à la base du Centcom à Doha, la saoudienne Al Arabia de Doubaï, à la base aéronavale française d’Abou Dhabi, enfin la nouvelle chaine du Prince al Walid Ben Talal, «Al-Arab», à la base navale américaine de Manama (Bahreïn).


  4. DUGUESCLIN Le 31 mai 2016 à 06h39
    Afficher/Masquer

    Le camp atlantiste avait annoncé qu’il allait multiplier les efforts pour contrer ce qu’il appelle la propagande russe.
    Le moindre exalté ou fanatique, comme il en existe chez nous, va être recherché et utilisé pour convaincre l’opinion publique occidentale que la Russie est opprimée par un pouvoir totalitaire.
    Je vais deux fois par an en Russie et les russes sont des gens comme nous qui ne souhaitent pas la guerre et ne comprennent pas cette propagande contre eux. Ils attendent que leur président soit plus ferme et ne laisse pas insulter la Russie. Ils ont accès à tous les médias et ont accès à la propagande occidentale en langue russe par internet et les médias qui multiplie ses efforts pour dénigrer leur président ce qui fait l’effet inverse. La télévision ouvre des débats aux américanistes et pro maïdaniste, qui ont tous les moyens pour s’exprimer de sorte que les russes connaissent les arguments contradictoires. Ce n’est pas le cas chez nous.


    • V_Parlier Le 31 mai 2016 à 21h14
      Afficher/Masquer

      Je confirme tout à fait ce que vous dites, revenant pour la 12e fois de Russie après ce dernier séjour de 15 jours. J’ai visité presque 10 villes très différentes. Non seulement tout était dynamique, sans aucun signe de cette terrible crise que nous serions censés avoir infligée aux russes, mais je dirais même que mon impression était encore meilleure que les précédentes. A Saint-Pétersbourg c’était la fête de la ville: Une foule incroyable (bon, faut aimer la foule…), tous joyeux, ils sortent, vont au resto, aux spectacles, etc… Avec cette foule gigantesque il n’y avait même pas de policiers dans les rues, mais il n’y a pas eu de baston générale comme en France! Du bruit, certes, mais du bruit joyeux. A la campagne comme à la ville, ça construit de partout, beaucoup de routes sont refaites. Et très peu de russes savent à quel point nos journaux racontent toutes ces stupidités sur leur pays. Même les sympathisants de partis d’opposition sont sidérés de ce qu’on leur rapportait!


      • Antoine Le 01 juin 2016 à 22h47
        Afficher/Masquer

        J’ajoute que pour être allé à St Petersbourg en 2008 puis de nouveau en 2015. J’ai été sidéré par le changement à commencer par son aéroport miteux en 2008, à la pointe de la modernité en 2015, les énormes efforts de restauration réalisés sur le patrimoine pourtant d’une richesse exceptionnelle et donc demandant des efforts colossaux : pour un pays régulièrement accusé d’alimenter la corruption, on peut constater qu’il a subsisté des moyens considérables pour cet effort bien éloigné des objectifs militaristes. Notre pays dont le patrimoine se dégrade à grande vitesse alors qu’il est censé être au 5ème ou 6ème rang économique pourrait se demander ou passent les “immenses” moyens qu’il devrait pouvoir y consacrer…


  5. DUGUESCLIN Le 31 mai 2016 à 06h58
    Afficher/Masquer

    Les journalistes du journal “le Monde”devraient avoir honte d’une propagande aussi mensongère et aussi haineuse. Les débats télévisuels en Russie sont ouverts à toutes les opinions ce qui montre qu’il n’y a pas de censure. De sorte que l’opinion publique russe se fait sur des vrais débats. En effet il est difficile pour les occidentalistes de convaincre car plus ils s’expriment plus leur mauvaise foi apparaît. La non censure en Russie est plus efficace que la propagande. Les propagandistes du “monde” devraient aller en Russie, ils auront tout le loisir de s’exprimer et ne seront pas censurés, au contraire ils seront encouragés et leurs mensonges seront convaincants, mais dans le sens inverse. Alors messieurs les propagandistes, n’hésitez pas, faites votre travail, allez en Russie vous serez encouragés, écoutés et mériterez un peu votre titre de journaliste.


  6. Pink Le 31 mai 2016 à 07h41
    Afficher/Masquer

    Le Monde qui avait combattu la guerre du Vietnam est devenu un repère de néoconservateurs stipendiés avec un BHL au conseil de surveillance. Il y a un autre Vitkine à Arte qui fait partie du Cercle de l’Oratoire. Je ne sais s’ils ont un lien de parenté mais ils travaillent pour la même cause.
    Ces va-t-en guerre ont micro ouvert partout et il y aura bien d’autres morts en Europe avant qu’il en soit autrement.
    Je trouve la population bien passive à ce sujet alors qu’ elle est directement menacée par leurs agissements.


  7. Georges Clounaud Le 31 mai 2016 à 07h56
    Afficher/Masquer

    Nous devrions nous intéresser davantage aux “messages informatifs” diffusés par Radio Free Europe, organe de propagande US qui n’a peur de rien et surtout pas du ridicule.
    Exemple :
    http://www.rferl.org/content/ukraine-tycoon-takes-russia-to-court-over-seized-crimea-assets/27476944.html
    Où l’on apprend que de gentils oligarques comme Igor Kolomoyski ont été honteusement spoliés par la Russie après l’annexion de la Crimée….
    Passées les bornes, il n’y a plus de limites…


    • V_Parlier Le 31 mai 2016 à 21h19
      Afficher/Masquer

      Ca oui, prendre Kolomoïsky en exemple il fallait oser.
      Tant qu’ils y sont ils devraient prendre Farion, Yarosh ou les tortionnaires du bataillon Tornado…


  8. Bruno Kord Le 31 mai 2016 à 08h17
    Afficher/Masquer

    Félicitations pour ces deux billets.

    Malheureusement, la propagande anti-russe propagée par les média fait son effet. Questionnez autour de vous : les idées les plus délirantes sur la Russie sont reprises et toute tentative de discussion tourne vite à l’accusation d’apologie de Poutine.
    Il y a encore beaucoup de travail à faire pour espérer qu’un peu de vérité perce ce marécage de mensonges


    • Crapaud Rouge Le 31 mai 2016 à 09h29
      Afficher/Masquer

      Ce type de propagande est un puits sans fond. Le “marécage de mensonges” s’assèchera de lui-même quand les US décideront de pactiser avec la Russie.


      • moshedayan Le 31 mai 2016 à 17h49
        Afficher/Masquer

        Oui d’accord tout à fait, mais il faudra que la CIA demande d’urgence le licenciement (ou l’éjection à “grand coups de pompe”) d’une centaine de journalistes français et la fermeture du Monde. Qui pleurera ? Qui sablera le champagne ? (doit-on penser que l’on est “au temps béni des – d’une colonie ? France otanienne ?) ou Faudra-t-il que le Monde retourne sa veste et réclame à tue-tête le démantèlement de la France en provinces de l’UERSS ??!!


  9. Georges Clounaud Le 31 mai 2016 à 08h19
    Afficher/Masquer

    Par ailleurs, j’invite les lecteurs de ce blog maitrisant le russe à s’intéresser à cette triste affaire :

    http://www.rferl.org/content/how-my-friend-vlad-kolesnikov-was-driven-to-death-in-putin-russia/27451872.html

    En cliquant sur ce lien, vous avez la version de la “journaliste” de Radio Free Europe mais dans sa grande bonté elle donne le lien de médias russes qui n’ont pas tout à fait la même version des faits
    – la journaliste : nous sommes en présence d’un courageux “jeune opposant” à la Russie de Putin qui prend fait et cause pour l’Ukraine multipliant les actions de provocation à Moscou.
    – médias russes : un ado en pleine crise, accro aux réseaux sociaux et qui a été poussé dans sa rébellion par ses amis de l’ouest
    Forcement dans la Russie de 2015 ça se passe mal pour lui et finalement ce jeune Vlad kolesnikov se suicide.
    Radio Free Europe aurait bien voulu en faire un symbole de l’ignominie de la Russie de Putin mais la mayonnaise semble ne pas avoir marché…


    • Georges Clounaud Le 31 mai 2016 à 08h30
      Afficher/Masquer

      Je veux rester prudent et je peux me tromper mais dans cette histoire j’ai vraiment l’impression que Radio Free Europe et cette “journaliste” Claire Bigg ont cherché à nous dépeindre ce jeune Vlad Kolesnikov comme un “martyr” du régime poutinien. N’ont-ils pas abusé de la détresse d’un ado en crise ?
      Point important dans cette histoire : le jeune Vlad a perdu beaucoup de poids après que ses amis mormons américains lui ai prodigué un remède miracle – cette histoire est vraiment hallucinante! – coupe-faim à l’origine de ce suicide ? On connait les effets secondaire du Mysimba par exemple. Inutile de vous dire que Claire Bigg ne s’est jamais posée la question (ou alors pas sur Radio Free Europe).


  10. olivier77 Le 31 mai 2016 à 09h37
    Afficher/Masquer

    Les aveuglés du Monde ne viendront pas voir ici le début d’une remise en question du moutonnisme dont ils font preuve. Courage mes amis pour s’isoler de toute cette crasse et un grand Merci à l’équipe des Crises de remettre un peu de pensée critique.


  11. Benoit Laine Le 31 mai 2016 à 09h41
    Afficher/Masquer

    Juste une petite remarque concernant la très large compréhension du concept de liberté d’expression par les Etats-Unis et la référence à “Radio 1000 Collines” : les américains ne se sont pas gènés pour bombarder les locaux de la radio-télévision serbe et tuer de nombreux journalistes en prétextant qu’elle était une pièce maîtresse de la “machine de guerre de Milosevic” en distillant sa “propagande”.

    Comme quoi… on adapte toujours ses valeurs à ses objectifs stratégiques.


  12. Kaemo Le 31 mai 2016 à 11h38
    Afficher/Masquer

    [MODERATION: utilisez plutôt le formulaire de contact svp]


  13. Johann Le 31 mai 2016 à 11h55
    Afficher/Masquer

    Je pense qu’elle va se faire laminer par Trump, comme celui-ci a laminé Jeb Bush. Elle a tellement de casseroles que l’autre va se faire un plaisir de les faire briller.


  14. Kiwixar Le 31 mai 2016 à 11h57
    Afficher/Masquer

    Cette propagande de guerre xénophobe est honteuse

    Il est clair pour moi que l’Otanie va essayer de mettre la faillite financière-bancaire de l’Occident sur le dos de la Russie, en tentant de faire coïncider des grossssses faillites bancaires (Deutsche Bank) et bail-ins avec tonte des déposant, avec un gros incident Otan/Russie (Kaliningrad).


    • jim Le 31 mai 2016 à 12h38
      Afficher/Masquer

      On ne peut pas faire grand chose pour le moment autre que de tenir à jour des listes de noms… Comme en 40.


  15. ANNA Le 31 mai 2016 à 12h22
    Afficher/Masquer

    Une journaliste russe de “Russia Today” qui tentait de filmer la manif contre la loi de travail a Paris, s’est fait agresser, d’abord par un banderiste ukrainien, qui a montré une pancarte a la gloire de l’Ukraine (que font les banderistes ukrainiens dans une manif de CGT a Paris ?) Ensuite par les manifestants français :

    http://www.youtube.com/watch?v=UAkJGlGX9Mc


    • vincent Le 31 mai 2016 à 12h51
      Afficher/Masquer

      Ils devraient être plus discret, gros micro vert et casque, c’est un peu une invite à l’agression. Mais bon je pense que cela aurait été pareil avec des journaliste occidentaux à Kiev


      • Lt Anderson Le 01 juin 2016 à 09h31
        Afficher/Masquer

        Ben si elle avait été plus discrète elle aurait été prise pour une espionne à la solde de Poutine, ou une de ces mythiques “trolls russes payés par Poutine”.
        A commentaire idiot réplique idiote.


  16. geedorah Le 31 mai 2016 à 13h20
    Afficher/Masquer

    ce qui serait marrant c’est que quelqu’un lui envoi un tweet (il doit bien en avoir un, tout journaliste sérieux en à un, c’est important les commentaires à chaud quand tu es journaliste XD) sur le ton de l’humour pour lui mettre le nez dans sa m…. et lui poster le lien vers cet article en même temps…
    certaines personnes le suivant seraient peut être dégoutées de ce genre de propagande et commenceraient à:
    se poser des questions sur “le monde”
    commencer à traîner sur ce site (et peut être d’autres), qui est quand même catalogué complotiste
    et ainsi remettre en question la soupe servit par les médias mainstream

    mais c’est peu probable, et encore moins pour la remise en question
    bonne journée


  17. KEL Le 31 mai 2016 à 13h46
    Afficher/Masquer

    Ce triste sir a déjà été épinglé par de Defensa. (source:http://www.dedefensa.org/article/la-presse-francaise-de-latlantisme-au-pavlovisme-iv)


  18. Lisbeth Levy Le 31 mai 2016 à 15h09
    Afficher/Masquer

    RFL ou Radio Free qui fomente des “crises”, manipule des personnes de pays “ennemis” en les faisant passer pour des héros, dissidents, en prétendant défendre des causes diverses, écologique : Forêt de Khimki, les homosexuels, d’artistes peu convaincants (pussy riots) n’est qu’un moyen de “soft-power” pour diaboliser cet ennemi, l’accuser faussement de crimes quasi imaginaires, voir de morts “suspectes”.

    Toutes ces histoires sont reprises automatiquement par la presse “mainstream” a grand fracas de buzz, alors que cet organisme a une longue histoire de propagande contre l’Urss et les pays de l’Est puis tous les pays récalcitrants du monde. L’histoire et archives de RFL/VOA :
    http://www.rferl.org/info/history/133.html les archives déclassifiées sur le passé, car depuis 1950 comme l’OTAN cet organisme aurait dû disparaitre avec la chute de l’Urss et du Pacte de Varsovie. https://www.wilsoncenter.org/publication/e-dossier-no-32-radio-free-europe-and-radio-liberty…De la pure agit-prop !


  19. Homère d'Allore Le 31 mai 2016 à 15h38
    Afficher/Masquer

    Je suis particulièrement surpris du silence de M. Vitkine sur le blog d’Olivier.

    Ce journaliste du Monde est pris (deux fois) en flagrant délit de désinformation de ses lecteurs et il ne daigne pas répondre ou donner un semblant d’explication aux motivations de la rédaction de ses articles.

    Qu’on ne pense pas qu’il ne soit pas au courant. Le blog les-crises.fr est lu, y compris par des journalistes du Monde qui l’ont très probablement mis au parfum.
    La moindre des choses serait de venir se défendre dans les commentaires. Mais, peut-être est-ce indéfendable ?


    • jim Le 31 mai 2016 à 16h14
      Afficher/Masquer

      Ce “journaliste” est fiché. Jusque sur Google.

      Olivier, faudrait faire un effort -;) sur les titres, rapport au référencement, histoire que toute la qualité de ce “collaborateur d’un monde en marche vers le totalitarisme” soit identifiée immédiatement par les quidam, dès les résultats de recherche sur son nom et celui du Monde.

      Prudemment car pays et “justice” pourris à la moelle sur ce type de problèmes : politique, media, géopolitique, etc.


  20. Phil Bou Le 31 mai 2016 à 16h14
    Afficher/Masquer
  21. Sumbawa Le 31 mai 2016 à 20h30
    Afficher/Masquer

    J’avais établi ce théorème .
    Plus le pays est loin et inconnu, plus les journalistes raconteront n’importe quoi.


  22. Asian Le 31 mai 2016 à 20h44
    Afficher/Masquer

    Un grand MERCI de la part d’une Russe pour cette enquête journalistique passionnante!
    En effet, on n’est pas obligé d’être poutinophile pour être Russe, ou russophobe pour être Français!
    Les hommes politiques changent mais l’amitié franco-russe reste.
    J’invite tous les amis de la Russie, les passionnés d’histoire, les amateurs d’aviation de collection à venir au meeting aérien de Compiègne les 11 et 12 juin prochains, car le spectacle a pour thème principal le Normandie-Niemen avec la participation d’une délégation de 50 à 60 figurants russes. Il ne s’agit pas d’un événement politique mais d’une rencontre entre amis de longue date. ?

    http://www.cercledesmachinesvolantes.com/compiegne-aero-classic-2016-prenez-vos-dates/


  23. Pampita Le 31 mai 2016 à 20h46
    Afficher/Masquer

    L’imMonde n’en est pas à son coup d’essai. Déjà De Gaulle l’accusait d’être à la solde de la CIA dans les années 60 !
    Le système impérial US et ses dépendances (UE, OTAN, presse occidentale, establishment politique) est à bout. Plus il se rapproche de sa fin programmée plus il hystérise : http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2016/05/les-petites-truanderies-du-systeme.html


  24. SCC Le 31 mai 2016 à 20h52
    Afficher/Masquer

    Excellent travail de démolition dans les règles
    Comment faire pour que ce type d’analyse et de travail journalistique se retrouvent en pleine lumière à la place de la désinformation servie à toutes les sauces par les grands médias?


  25. JT Le 31 mai 2016 à 23h15
    Afficher/Masquer

    Bonjour et merci pour ce travail de décryptage. Si vous souhaitez également travailler sur les Pussy Riots, je vous recommande cet article, largement plus subtil que ce que l’on lit habituellement.

    http://www.atlantico.fr/decryptage/occident-est-trop-complaisant-avec-pussy-riot-alexandre-latsa-456305.html


    • Lisbeth Levy Le 01 juin 2016 à 10h59
      Afficher/Masquer

      Les “pussy riots” sont des “activistes” ayant fait un stage en Occident (CANVAS) tout comme le mouvement OTPOR intervenu en Serbie, puis dans les pays arabes ou là “ils forment” des “activistes” qui vont jouer un rôle dans le départ d’un “nouveau Maidan” en leur faisant croire que la liberté, prospérité sont au bout de ce changement de régime qui finit par un bain de sang et ne change rien sur le fond et la forme :
      http://bdc.aege.fr/public/Le_Nouvel_Ordre_du_Monde_Arabe.pdf

      En utilisant les réseaux sociaux et les mainstream “les printemps arabes” n’ont fait que changer de “pion” à la tête de leurs pays respectifs. Wikileaks aussi profite davantage aux “changement de régime”, Assange étant vu de plus en plus comme peu crédible.

      Les pays d’Afrique centrale sont aussi manipulés par les ONG américaines et leur doctrine des droits de l’homme savamment détournés : http://actucameroun.com/2016/04/17/les-dessous-du-rapport-de-freedom-house-contre-le-cameroun/


  26. aikongo Le 03 juin 2016 à 12h56
    Afficher/Masquer

    Comme tout journaliste de salon, viktine semble avoir des difficultés avec les vrais reportages, genre ceux ou l’on va sur le terrain pour faire des recherches et se confronter avec la réalité…

    https://blogs.mediapart.fr/paul-moreira/blog/300116/ukraine-les-masques-de-la-revolution-reponse-aux-critiques


  27. Svinka Le 04 juin 2016 à 13h09
    Afficher/Masquer

    Il y a quelque chose que M. Benoit Vitkine aurait certainement peur de faire.

    Aller a la rencontre de la communauté française vivant en Russie.
    Les quelques centaines d’expatries vivant au jour le jour dans ce pays, et pour beaucoup parfaitement intégrés.


  28. Lisbeth Levy Le 04 juin 2016 à 19h56
    Afficher/Masquer

    Pas hors sujet, mais le discours d’une “seule voix” celle d’un NI Jean Lassalle contre l’OTAN :
    https://www.youtube.com/watch?v=TIMRY7MmgzM Dommage trop court mais bon si il faut “une voix” contre, au moins qu’on l’entende dans ce silence assourdissant !


Charte de modérations des commentaires