I. L’article du Monde du 2 mars 2016

2-1

« Dieu n’existe pas », ou comment un internaute russe athée se retrouve au tribunal

Source : Le Monde, 2 mars 2016, par Benoît Vitkine

A l’automne 2014, sur le réseau social russe VKontakte, la page des habitants de la région de Stavropol, dans le sud du pays, est en ébullition. Pendant deux mois, en octobre et novembre 2015, s’y déroule une discussion passionnée comme le Web russe en a le secret : la religion, le sens de la vie, Dieu…

Derrière son écran, Viktor Krasnov, un internaute de 38 ans qui écrit sous le pseudonyme de Kolosov, défend des positions peu… orthodoxes. Pour lui, la Bible n’est qu’un « recueil de contes juifs ». A l’un de ses contradicteurs, il finit par lâcher : « Dieu n’existe pas ! »

Pour ces deux répliques, Krasnov est aujourd’hui poursuivi par un tribunal local de Stavropol. Son procès, qui s’est ouvert le 4 février en toute discrétion, fait suite à une plainte déposée par deux des participants au débat de l’automne 2014, tous deux étudiants en droit et qui se sont sentis« offensés en tant qu’orthodoxes ». […]

II. Les réactions

Fichtre, c’est sûr que quand on lit ça, on comprend les réactions des lecteurs :

2-2

Mais sont-elles réellement justifiées ? – attention, il s’agit du Monde

III. L’analyse du cas Krasnov

Selon l’article de Benoît Vitkine, on peut se retrouver au tribunal simplement pour avoir affirmé que « Dieu n’existe pas » et que « la Bible n’est qu’un « recueil de contes juifs ».

Rappelons qu’il y avait en Russie en 2012 environ 18,6 millions de personnes se déclarant athées. En lisant Le Monde, on doit donc penser que 13% de la population russe a l’interdiction de donner leur opinion sur la religion. La réalité est un peu plus compliquée…

Commençons par clarifier un point en consultant la Constitution de la Fédération de Russie : la Russie est un état laïc (article 14) où la discrimination selon la religion (entre autres) est interdite (article 19) et qui garantit la liberté de croyance et de culte, ou d’incroyance (article 28). L’article 29 complète en garantissant que personne n’est forcé de rejeter ses convictions (29-2)… et en interdisant de propager la haine à caractère religieux (29-1). Cette limite à la liberté d’expression fait écho à l’article 13, qui interdit les organisations ayant pour but de semer la discorde religieuse (ou ethnique etc).

Ces limites à la liberté d’expression peuvent sembler intolérables, mais elles ressemblent beaucoup à celles que l’on trouve dans le droit français. La Russie est un pays d’une grande diversité culturelles, ethnique et religieuse, et les Russes ne considèrent pas que la liberté d’expression doive être plus importante que la nécessité de préserver la paix au sein du pays.

Dès ce petit rappel de la Constitution russe, une chose est certaine : En Russie il est impossible d’attaquer en justice une personne simplement parce qu’elle a exprimé son athéisme. Ce que laisse à penser le titre et l’article de Benoît Vitkine. Lorsqu’il écrit « À l’un de ses contradicteurs, il finit par lâcher : « Dieu n’existe pas ! », il laisse penser que cette phrase constituait le point culminant de la discussion.

L’article de Benoît Vitkine omet de mentionner que Viktor Krasnov (dont le pseudonyme sur le réseau VK est Viktor Kolosov) a beaucoup de temps libre (formation d’infirmier, il est forgeron, mais loin d’être à temps complet) et publie énormément sur VK : on peut trouver sur sa page plus de 7 000 images, dont une part importante exprime son athéisme, parfois avec un humour qui peut faire penser à Pierre Desproges ou George Carlin, parfois avec férocité, ou vulgarité. Écrire « Dieu n’existe pas ! » ne constitue donc pas pour Viktor Krasnov le point culminant d’une discussion isolée, mais une évidence martelée presque quotidiennement sur le réseau VK.

Petit florilège de ses publications concernant la religion, parmi au moins une centaine d’autres (vraisemblablement plutôt 300). D’autres publications font références au satanisme et à une misogynie certaine.

Par exemple :

2-4

2-5

2-6

Une des très nombreuses références au satanisme :

2-7

L’art du blasphème : c’est donc un art, l’objectif est bien de choquer

2-8

Le procès ne l’a en tous cas pas découragé, ceci date du 5 mars 2016 – en moins trash :

2-9

Ceci peut faire d’ailleurs faire penser à George Carlin (« Religion is bullshit »)

https://www.youtube.com/watch?v=8r-e2NDSTuE

Pour finir cet échantillon :

Capture d’écran 2016-05-25 à 21.55.17

Sans doute – tout comme un militantisme athée qui s’affranchit de toutes les limites du savoir-vivre ensemble et de la fraternité ?

Bon, on y trouve aussi d’autres trucs “sympas pour un journaliste du Monde”, genre :

hitler

“Merkell : Nous devons trouver des énergies alternatives
Hitler : J’ai une petite idée”

Bref, toutes ces publications n’aident probablement pas le cas de Viktor Krasnov, mais le procès est centré sur deux discussions sur un forum dédié aux habitants de Volgograd.

La première, le 11 octobre 2014, a commencé comme une discussion sur le rôle de l’homme et de la femme dans la famille. Un certain Dmitriy Bournyachev a écrit « Je veux cependant que vous sachiez ceci: Christ est le chef de tout homme, l’homme est le chef de la femme, et Dieu est le chef de Christ. »

Ce à quoi Viktor Krasnov a répondu “Dmitriy, d’où tu sors cette foutaise ? De Domostroï ?” (livre du XVIème siècle sur les règles de vie domestique)

Dmitriy a alors précisé qu’il s’agissait du premier épitre au Corinthien (précisément, il s’agit du chapitre 11, verset 3)

Ce à quoi Viktor a répondu “Ah OK d’accord…”

Toutes les réponses de Dmitriy sont effacées. Un certain Aleksandr Kravtsov s’est joint à la discussion, reprochant à Viktor Krasnov ses insultes. Au court de cette discussion, Viktor Krasnov a écrit entre autres « si t’es pas content, fais moi un procès ».

Dans cette discussion, Viktor Krasnov a aussi écrit, le 11 octobre 2014 :

« Si je dis que le recueil de contes juifs sous le nom de Bible, c’est de la foutaise complète, c’est que c’est comme ça ! Au moins pour moi ! »

Cette phrase a 104 “likes”, et c’est la plus violente qui n’a pas été effacée. Qui n’a certes pas de quoi fouetter un chat (enfin sauf en Arabie Saoudite…)

mais également :

Alexandre, je conchie sur les maculatures croyantes [signifie que la Bible est un tas de papier inutile] et sur les sentiments des croyants. Une erreur sur le mot « sentiments » rapproche le mot sentiment du mot russe obscène qui désigne le pénis.

Cette phrase a été effacée mais on peut la retrouver à travers le cache de Google.

Sur le même forum, a eu lieu le 31 octobre une discussion sur la fête de Halloween.

Viktor Krasnov laisse libre court, de façon assez crue, à l’expression de son athéisme, avec un soupçon d’antisémitisme :

« C’est pas le comble de la stupidité de vénérer un juif crevé, qu’on a crucifié parce qu’il ne croyait pas en dieu ? »

« Evgeniya, et quand tout le monde s’entasse dans les églises à Pâques et à Noël, c’est pas de l’instinct grégaire ? Les brebis du Christ, put… »

« Ouais, qu’est-ce qu’on en a à foutre de tes célébrations de youpins orthodoxes ? [jeu de mot orthodoxe / tordu] La fête de Pissah [déformation volontaire de « Pâques »], la naissance et la crucifixion d’un juif ! On a besoin de célébrer ces “fêtes” ? Sûrement pas ! »

« Et moi en réponse j’écrirai à propos de votre fête russe traditionnnelle Pissah et de l’anniv d’un youpin que vous fêtez dans tout le pays en mangeant sa chair et en buvant son sang! ))) »

Cela change un peu la vision des choses…

Une fois l’affaire du procès lancée, d’autres athées n’ont pas particulièrement senti l’oppression censée régner en Russie, et ont ajouté leur opinion à la discussion. Par exemple :

« Putain mais vous avez pété les plombs, abrutis de croyants ! Je soutiens Viktor Krasnov avec ses propres mots : Il n’y a pas de dieu! Ce dieu auquel croient les débiles, n’existe pas dans la nature! Ce en quoi ils croient, c’est leur propre obscurantisme ! Connards et vermines ! »

« Dieu n’existe pas, les croyants sont fous !!! »

On remarque deux différences entre Viktor Krasnov et les auteurs de ces deux messages. D’une part, il s’agit vraisemblablement pour eux de messages isolés, alors que Viktor Krasnov passe énormément de temps à se moquer des croyants. Et surtout, il a eu la malchance de tomber sur les mauvaises personnes.

Viktor Krasnov est attaqué au titre de l’article 148-1 du code pénal, qui punit l’expression du mépris des sentiments religieux avec l’intention d’insulter les sentiments religieux. Il n’est pas attaqué pour avoir simplement écrit que Dieu n’existe pas mais pour les quelques phrases indiquées ci-dessus, et peut-être d’autres qui nous auraient échappées, et qui contiennent des insultes.

Les soutiens de Viktor Krasnov parlent très peu de ces phrases (Benoît Vitkine les connaît pourtant puisqu’il mentionne en passant les « fêtes de youpins »). Il est donc clair que la loi ne punit pas l’expression d’une opinion mais vise à appliquer l’article 29-1 de la Constitution, c’est à dire empêcher la propagation de la haine religieuse. Tout le débat du procès, qui en est à sa douzième audience selon Viktor Krasnov (la treizième aura lieu le 30 mai), consiste donc à déterminer l’intention de Viktor Krasnov.

Il est donc parfaitement inexact de dire que Viktor Krasnov s’est retrouvé au tribunal simplement pour avoir dit que Dieu n’existe pas, ce qui est pourtant ce que de nombreux médias laissent entendre, à commencer par Le Monde.

La punition maximale que risque Viktor Krasnov est une privation de liberté d’un an (en colonie, pas en prison – nous y reviendrons). En pratique, la peine la plus sévère qui a été donnée au titre de cette loi est, selon le journal Argumenty i Fakty (qui a plus enquêté que Benoît Vitkine), 200 heures de travaux d’intérêt général.

Il est à noter que le député à l’origine de cette loi a apporté son soutien à Viktor Krasnov en expliquant que punir l’expression de l’athéisme ne correspondait pas du tout à l’esprit de la loi, ainsi qu’un groupe de communistes, qui ont réagi en contribuant à la création d’une organisation de défense des athées. En outre, il ne paie pas son avocat, grâce à l’association AGORA. Encore une fois, cette masse de soutiens semble contredire l’atmosphère répressive décrite.

On peut effectivement regretter que l’ordinateur et le smartphone de Viktor Krasnov aient été confisqués et pas encore rendus, cela semble très excessif.

Cela étant, Viktor Krasnov a passé un mois enfermé dans un institut psychiatrique pour être finalement évalué sain d’esprit (donc légalement responsable), et la police est venue le réveiller très tôt pour cette histoire qui n’avait pourtant rien d’urgent, tout cela au nom de la lutte contre l’extrémisme ; une critique honnête aurait donc pu porter sur l’usage judiciaire de la psychiatrie en Russie, et l’usage trop large du terme « extrémiste » fait par les autorités russes.

Revenons-en aux « victimes » de Viktor Krasnov. Il s’agit de 2 étudiants en droit de Volgograd. Viktor Krasnov affirme qu’ensuite Dmitriy l’a ensuite menacé. Nous l’avons contacté (eh oui, on enquête un peu, nous…), et il nous a envoyé cette capture d’écran qui corrobore son affirmation

Capture d’écran 2016-05-25 à 21.56.54

« écoute, connard »

Krasnov « Qui t’es ? »

« Je suis celui qui t’ouvrira ton petit crâne, athée de mes deux, t’as une semaine pour te barrer de la ville, si je te trouve je mets tes tripes à l’air tête de nœud »

On constate donc que Viktor Krasnov est tombé sur des personnes plus agressives que lui, qui se trouvent en plus, pour son malheur, être étudiants en droit. Ces deux personnes ne souhaitent en outre pas participer au procès, alors que l’un est à Volgograd (l’autre fait son service militaire).

Viktor Krasnov a donc eu la malchance de tomber sur des personnages peu recommandables, qui en dépit de leur jeune âge et de leur manque d’éducation affirment parler au nom de tous les orthodoxes.

Nous constatons ainsi que ce procès très inhabituel a aussi à voir avec la personnalité des plaignants, qui cherchent volontairement à pourrir la vie de quelqu’un, pour de mauvaises raisons.

La Russie n’a pas inventé les querelles de voisinages, ni les procès abusifs qui vont parfois avec.

Espérons en conclusion que cette histoire de clochemerle n’ira pas très loin pour Viktor Krasnov – ce qui est d’ailleurs fort probable.

En réalité, la jurisprudence indique qu’il est très improbable que Viktor Krasnov soit condamné à plus que des travaux d’intérêt général, s’il est condamné. Notons encore que Viktor Krasnov estime lui-même ne pas avoir violé la loi et semble assez confiant sur l’issue du procès. Il affirme avoir déjà reçu des offres de réfugié politique de la part de l’Allemagne et de la Norvège, qu’il a refusé. Il nous a précisé que s’il est condamné, et que cette condamnation soit le fruit de pression du pouvoir, il acceptera probablement une des ces offres de statut de réfugié politique. Pour l’instant ces pressions sont loin d’être avérées et Viktor Krasnov continue d’exprimer librement son athéisme.

Peut-être que la Russie n’est simplement pas la dictature répressive que les médias occidentaux ont tendance à décrire, mais cherche simplement le bon équilibre entre les libertés individuelles et la paix sociale.

IV. De la pénalisation du blasphème

Concernant plus spécifiquement les poursuites judiciaires à l’encontre des athées insultants des croyants, on peut noter (en remerciant Anatoliy Shariy qui a consacré une vidéo sous-titrée en anglais sur le cas Krasnov) :

-Il y a quelques années, un britannique risquait une peine de prison de 7 ans pour avoir pratiqué son athéisme militant dans la salle de prière de l’aéroport John Lennon de Liverpool. Les documents qu’il a apporté à la salle de prière contenaient un caractère pornographique, et l’accusé n’a exprimé aucun remord. Il a été condamné à 100 heures de travaux d’intérêt général et 250 livres d’amendes, proche de la peine maximale énoncée à ce jour en Russie.

-le cas d’un adolescent américain de 14 ans a risqué la prison pour avoir publié sur Facebook une photo dans laquelle il simule une fellation par une statue représentant Jésus. Il a écopé de 350 heures travaux d’intérêt généraux et d’une interdiction de 6 mois d’utiliser les réseaux sociaux. Sa période de probation lui impose en outre un couvre-feu à 22 heures et des tests anti-drogues. C’est à dire qu’au pays-de-la-liberté, un adolescent de 14 ans a été condamné pour insulte au croyants à une peine plus lourde que la plus lourde peine attribuée en Russie pour le même délit. Notre recherche ne nous a pas permis de trouver l’article dans lequel Le Monde exprimait son horreur face à la répression religieuse aux États-Unis d’Amérique. Un adolescent de 14 ans ne devrait-il pourtant pas être traité avec plus d’indulgence qu’un adulte ?

Et bien sûr, à l’époque où Monsieur Vitkine publiait son article sur le cas de Viktor Krasnov, un citoyen saoudien était condamné à 10 ans de prison et 2000 coups de fouet pour avoir exprimé son athéisme sur Twitter.

Pas pour avoir dit que le Coran était de la foutaise, ni qu’il le conchie, ni que les musulmans sont tous stupides, simplement pour avoir exprimé son athéisme. Répétons pour bien comprendre la différence qu’après avoir dit que la bible est de la foutaise, que les chrétiens sont tous stupides, qu’il conchie la bible… Viktor Krasnov risque dans le pire des cas un an de colonie. Une colonie pénitentiaire est un ensemble de régimes de privation de liberté moins sévère que la prison, qui est réservée aux criminels violents (cette séparation permet de ne pas transformer de petits délinquants en criminels endurcis).

Évidemment des exemples dans les pays musulmans, il y en a au kilomètre… (Source)

Mention spéciale à la Turquie, deux ans de prison pour avoir reproduit la caricature de Mahomet diffusée par Charlie Hebdo après l’attentat du 7 janvier 2015 (Source : France 24)

Affaire en cours : 64 jeunes Italiens de Plaisance (Picenza) risquent une amende (et, théoriquement, la prison) pour une affaire de blasphème (Source : Ouest-France). Rappelons quelques articles du Code pénal italien :

  • 402 : Quiconque vilipende publiquement la religion de l’État est punie d’une réclusion pouvant aller jusqu’à un an.
  • 403: 1000€ à 5000€ d’amende pour quiconque vilipende publiquement une confession religieuse en vilipendant ceux qui la pratiquent. C’est exactement le cas de Viktor Krasnov.
  • L’amende est de 2000€ à 6000€ si l’on vilipende un ministre du culte. Viktor Krasnov fait allègrement les deux…
  • 404: 1000€ à 5000€ si l’on vilipende les objets du culte, jusqu’à deux ans de prison si on les détruit
  • 405: jusqu’à 2 ans de prison pour ceux qui perturbent un service religieux, de 1 an à 3 ans s’il y a violence ou menace.

En Autriche, 480€ d’amendes pour avoir dit que Mahomet était un pédophile. (Source)

Le blasphème est aussi puni en Finlande, Pologne, Grèce, Irlande, Malte, Chypre, Allemagne. (Source)

Et en France ? N’est-il plus possible d’être poursuivi pour des insultes publiques envers divers groupes de personnes sont elles absolument devenues normales, au pays des donneurs de leçons ? Pas forcément. Souvenons nous que des supporters du PSG avaient écopés d’amendes de quelques centaines d’euros et d’interdictions de stades pour avoir déployés une banderole disant « pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenus chez les ch’tis ».

Photo pqr/Le Parisien/JB. Quentin - Paris 29/03/2008 - Stade de France, finale de la coupe de la Ligue PSG / Lens

Photo pqr/Le Parisien/JB. Quentin – Paris 29/03/2008 – Stade de France, finale de la coupe de la Ligue PSG / Lens

Pour ce qui fut considéré comme une provocation à la haine, ils risquaient jusqu’à 15 000 euros d’amende et un an de prison en vertu de la loi sur la presse de 1881 :

“Ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement.” (Légifrance)

3 000€ d’amende ont été requis contre une femme ayant dit que l’islam est une saloperie et un danger pour la France. (Source : Le Figaro)

10 000 € d’amende requis contre Zemmour pour provocation à la haine contre les musulmans. (Source : Midi Libre). Quand Krasnov crie sa haine des chrétiens, il ne fait pas un peu du Zemmour ?

Dans le département français de Mayotte, en 2014, 9 mois de prison dont 3 mois fermes pour avoir placé une tête de cochon devant une mosquée (Source : Libération), avant d’être relaxé en appel un an plus tard.

Il reste donc admis, en France, que des personnes offensées par une injure publique puissent porter plainte et obtenir une condamnation des responsables. C’est bien le cas dans « l’affaire Krasnov ».

En conclusion, il est donc intéressant de se demander pourquoi cette histoire 30au fin fond de la Russie, même pas jugée en première instance, a droit à un article du Monde, avec un titre pareil, alimentant la russophobie…

L’article suivant (de demain) permettra de mieux comprendre la logique à l’œuvre…

P.S. Merci à Nicolas, Vladimir et aux traducteurs pour leur aide fondamentale pour cet article. OB

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

52 réponses à L’information vue par Benoit Vitkine, du Monde (1/2)

Commentaires recommandés

DUGUESCLIN Le 30 mai 2016 à 05h53

Le monde est de plus en plus écœurant dans le domaine de la partialité et de son racisme christianophobe et russophobe dans un but purement politique au service de l’empire du “bien”. Il ne se risquerait pas à avoir la même partialité vis à vis d’autres religions, ethnies, états ou peuplades s’ils sont dans le camp des dominants et de leurs vassaux

  1. DUGUESCLIN Le 30 mai 2016 à 05h53
    Afficher/Masquer

    Le monde est de plus en plus écœurant dans le domaine de la partialité et de son racisme christianophobe et russophobe dans un but purement politique au service de l’empire du “bien”. Il ne se risquerait pas à avoir la même partialité vis à vis d’autres religions, ethnies, états ou peuplades s’ils sont dans le camp des dominants et de leurs vassaux


  2. Cybersapien Le 30 mai 2016 à 06h01
    Afficher/Masquer

    La religion du journal “Le Monde” est l’anti-soviétisme primaire.
    Ce qui est le cas de beaucoup de journaux en France.


    • LS Le 31 mai 2016 à 13h23
      Afficher/Masquer

      Oui mais l’antisoviétisme même primaire ne me dérange pas. Anti ou pro, “soviétique” se réfère à une opinion politique.
      En l’occurrence, il s’agit d’une russophobie primaire qui exprime la haine d’une culture plus qu’une haine d’une opinion politique.
      Cette haine des autres cultures, que l’on retrouve également derrière la notion de valeur universelle, est un invariant de la civilisation occidentale même si cette intolérance semble être partagée par bon nombre de civilisations.


  3. Nerouiev Le 30 mai 2016 à 06h23
    Afficher/Masquer

    Il restait tout un pan de population athée à convaincre de russophobie, Le Monde s’en est chargé. En fouillant bien ils ont fini par trouver un procès qu”il est facile de déformer dans une langue peu pratiquée par une grande majorité de gens et donc d’accepter sans pouvoir contrer. Affirmer des choses sans les comparer à d’autres États, notamment Occidentaux, n’est ni plus ni moins que de la propagande. Le Monde n’a pas l’air de se soucier de ménager un discours plus modéré pour éventuellement préserver un quelconque avenir ; ceci renforce le fait d’une propagande pure et simple.


    • Pierre Magne Le 30 mai 2016 à 09h53
      Afficher/Masquer

      Le délit de blasphème existe aussi en France en Alsace ! Alors pourquoi aller chercher en Russie ?

      Il y avait l’anticommunisme primaire, il y a maintenant la russophobie primaire !


  4. geoffrey Le 30 mai 2016 à 07h32
    Afficher/Masquer

    bonjour, bonsoir,
    je suis effaré et dans une certaine mesure effrayé de voir revenir le crime de blasphème en mode quasi-privé : ce jeune adolescent français interpellé à la police pour avoir posté sur réseau sociaux (quasi-privé) une caricature ironisant sur charlie hebdo victime des attentats ???
    [Modéré] Marti, on est revenu au moyen-âge ! et le pire, c’est que la masse citoyenne est tellement bête, qu’elle ne comprend même pas ce que signifie la liberté d’expression – c’est qqch qui se pratique, pas qui s’adore. il y aussi les crimes de “troubles à l’ordre intimo-public”, çàd que qqun ému par mon propos, se sentant affecté (choqué, triste, en colère…) bardaf : je finis en prison !? une sorte de crime de terrorisme émotionnel…
    dans quel monde allons-nous vivre ? 1984 ?
    Geoffrey, communiste belge et inquiet


    • DUGUESCLIN Le 30 mai 2016 à 07h45
      Afficher/Masquer

      Il faut dire que le délit de blasphème envers des religions est inacceptable, mais le délit de blasphème envers la “religion” athéiste est condamnable et condamnée.


    • Perret Le 30 mai 2016 à 08h10
      Afficher/Masquer

      La caricature mise en ligne par ce gamin aurait fait rire Cavanna. Mais, en l’occurence, il ne s’agit pas de blasphème. D’ailleurs cette notion ne peut exister que dans un pays dont l’Etat reconnait une religion (les 2/3 des pays, et c’est le droit des citoyens de le vouloir ou pas), pas dans des pays laïcs où cela devient une notion subjective. C’est l’insulte qui est alors qualifiée juridiquement.


    • Annouchka Le 30 mai 2016 à 08h39
      Afficher/Masquer

      @Geoffrey, Vous avez raison. On a remplacé le délit de blasphème par la notion d’offense aux croyants. Au fond, ça revient au même, mais c’est beaucoup plus pervers parce que c’est une façon d’instrumentaliser un droit de l’homme pour opprimer les hommes…
      Comme vous dites, quelqu’un se déclare”ému par mon propos” et cela suffit à lui donner le droit de demander à me faire taire. Exit la raison, exit le contrat social qui devrait garantir à tous un traitement équitable. C’est le règne de l’inconscient, des émotions et des pulsions.


  5. Lisbeth Levy Le 30 mai 2016 à 08h13
    Afficher/Masquer

    C’est incroyable, car dans le temps l’URSS était “athée” quasi officiellement et ce fait lui était reproché par l’Occident !! RFL ou la Voix de l’Amérique en faisaient des articles sur ce crime d’athéisme d”état soviétique, les sectes étaient interdites, surtout les américaines, mais parvenaient parfois à rentrer ou elles étaient suspendu par le pouvoir soviétique.

    Hors depuis que la Russie à renouée avec la religion pour tous, les propagandistes, la Voix de l’Amérique reproche a la Russie d’être trop orthodoxe ou trop religieuse, ou d’interdire les sectes (ce qui n’est pas plus mal selon moi et l’UNADFI ) trop dictatoriales.
    Reagan, et les autres présidents américains se plaisaient à leur reprocher l’athéisme, et de nos jours c’est l’inverse. En vérité oui la religion a toujours eu trop de pouvoir partout, mais en Russie moins qu’aux Usa ou là, Darwin, la biologie sont attaqués par des obscurantistes qui veulent imposer leur point de vu a tous.


    • vincent Le 30 mai 2016 à 12h07
      Afficher/Masquer

      D’autant que pour combattre cette terrible chose qu’est l’athéisme, ils ont engagé des fondamentaliste musulman, dixit le prince Bendar. “Oui on était pote avec Ben, car ils combattaient les russes athée, et l’athéisme c’est pas bien”

      Maintenant on accuse la russie d’être fondamentaliste,

      Impressionnant la mauvaise foi humaine.


      • Lisbeth Levy Le 30 mai 2016 à 12h40
        Afficher/Masquer

        Oui quoique fasse ce pays, dans la ligne de mire des Usa, en quête d’un démembrement de cet immense nation, la Russie aura toujours tort !! La VOA ou Voix de l’Amérique, RFL/RF sont fait pour harceler en émettant de la propagande, avec des journalistes engagés pour jouer aux dissidents persécutés.
        Tous les pays que les Usa veulent abattre, contrôler, ou changer le régime sont dans la même situation voir le cas de l’Azerbaidjan avec sa journaliste “dissidente” financée par les responsables “Mac Cain”, par exemple, c’est cousu de fil blanc ces “histoires” (comme les Pussy Riots)…http://www.bbg.gov/blog/2016/05/25/ismayilova-freed-from-prison-but-intent-on-justice/ :
        “”About RFE/RL
        RFE/RL is a private, independent international news organization whose programs — radio, Internet, television, and mobile — reach influential audiences in 23 countries, including Russia, Ukraine, Iran, Afghanistan, Pakistan, the republics of Central Asia and the Caucasus. It is funded by the U.S. Congress through the Broadcasting Board of Governors (BBG)””.


        • Andrae Le 30 mai 2016 à 16h35
          Afficher/Masquer

          Le but était de montrer jusqu’ou vont les manipulations. Le titre est factuellement correct, et le lecteur lie automatiquement les deux événements. Mais ils sont en relation temporelle triviale, il n’y a pas de lien de causalité entre eux (l’accusation n’a rien à faire avec Poutine / YouTube, mais concerne une querelle locale entre un juge et une députée.)

          Cet article a soulevé un vague d’insultes et de protestations sur des sites comme Reddit.

          (4% de la population des USA y va pour les nouvelles du jour.)


  6. Bruno Kord Le 30 mai 2016 à 08h37
    Afficher/Masquer

    Félicitations pour cette enquête et cette analyse.


  7. J Le 30 mai 2016 à 08h53
    Afficher/Masquer

    Autant qu’on sache il n’a pas été incarcéré, mais il est quand même nécessaire de réagir et gueuler avant qu’on en arrive là. Y a-t-il une pétition, que je la signe ?
    (au passage “Krasnov” = “Durouge”, est-ce que ça n’aurait pas aggravé subliminalement son cas ?)

    Cela posé et il convenait de le poser, la priorité en matière de liberté de conscience, aujourd’hui, est quand même ailleurs. http://daruc.pagesperso-orange.fr/divers/islamex.htm


  8. Mazepa.Anathema Le 30 mai 2016 à 08h58
    Afficher/Masquer

    Bravo pour ce travail formidable . Comme disait personnage de Boulgakov professeur Preobragenski à son élève doctorant Barmentale : – sur tout il ne faut pas lire les journaux soviétiques avant le repas, ça nuit à la santé … Le Monde à nos jours se trouve au même niveau grâce aux personnages superficiels comme Vitkine et Smolare .

    P.S. Sharij a sorti une nouvelle interrogation – https:/www.youtubecom/watch? v=q Ve9F3 ab8O8&feature=em-uploademail – faux acte terroriste – meurtre d’un père de famille et complicité des médias ukrainiens


  9. Theoltd Le 30 mai 2016 à 09h00
    Afficher/Masquer

    Comme on prepare une guerre contre la Russie, alors chaque element permettant de la justifier un jour doit être mis en avant. Et cette guerre, ces souffrances a venir, ce sont les gens comme Benoit Vitkine qui en seront responsables. Il faut bien comprendre que ce ne sont pas des journalistes, mais des soldats, qui aident à provoquer le conflit.


    • Andrae Le 30 mai 2016 à 10h37
      Afficher/Masquer

      J’ai une belle perle! Titre: Kursk politician is charged with libel after criticizing Putin on YouTube – (Libel = diffamation.) Cet article a paru dans plein d’aggregateurs de news aux USA.

      Une lecture dévoile:

      1. Olga Li (députée, Kursk) a mis sur YT une vidéo critiquant Poutine.

      2. Elle est accusée pour un article de journal écrit il y a un an critiquant un juge local pour des prises de décisions non conformes au droit. Suite à une plainte du juge.

      3. Elle n’a pas encore recu une notification formelle d’accusation, mais l’attend tout bientôt.

      4. Son cas a été renvoyé “pour une analyse linguistique.” Voulant dire, on comprend, pour déterminer si ses propos étaient vraiment diffamatoires ou non. (Elle a bien sur le droit d’exprimer un opinion sur les décisions.)

      https://meduza.io/en/news/2016/03/25/kursk-politician-is-charged-with-libel-after-criticizing-putin-on-youtube


      • Lisbeth Levy Le 30 mai 2016 à 12h19
        Afficher/Masquer

        Attention, la source de Meduza est RFL/VOA ou la Voix de l’Amérique donc anti-poutine, anti-russe comme elle était antisoviétique !!https://en.wikipedia.org/wiki/Meduza Meduza est né d’une scission d’avec Lenta-ru et est contrôlée par l’opposition amie de l’Occident : http://www.svoboda.org/archive/radio-svoboda-news/latest/16564/16564.html?id=27633540 en russe ici.
        Donc comme bien des infos sorti de la “Voix de l’Amérique” ou RFL, il faut se méfier la propagande est le nerf de la guerre ou le prélude à une guerre, et celle ci est très “partiale” voir mensongère.
        Je suis désolée si cela choque mais il faut bien voir les choses en face : les médias doivent être étudiés, débunkés, dénoncés quand la Charte de Munich est violée, comme dit le proverbe “qui paie l’orchestre paie la partition “Mais peut-être l’avez vous compris (une perle….) et peut-être aussi que l’affaire peu être réelle ou vraie ??


  10. Terex Le 30 mai 2016 à 09h18
    Afficher/Masquer

    Mais de quoi parle-t-on?

    Moins de 3OO.OOO exemplaires du Monde sont distribués par jour (la chute des ventes est constante depuis des décennies), donc moins de 1% de la population française parcourt le journal au quotidien.
    L’influence sur la population peut être considérée comme quasi nulle.


    • Homère d'Allore Le 30 mai 2016 à 10h05
      Afficher/Masquer

      L’influence du Monde dépasse le strict nombre des exemplaires vendus ou distribués.
      Car, par exemple, tous les autres relais d’opinion se doivent de le lire en tant que “publication de référence”.
      Comme l’écrivait Pierre Péan dans son enquête sur le quotidien du soir, les rédactions des journaux télévisés, par exemple, le lisent intégralement pour savoir quelles informations relayer.
      Ainsi se forme une forme de pensée consensuelle très proche de la doxa officielle

      Je précise qu’en tant qu’athée, je trouve particulièrement insultant que ce M.Vitkine confonde volontairement cette position théologique avec le satanisme et totalement stupide que ce M. Krasnov les ait associés.


    • Crapaud Rouge Le 30 mai 2016 à 10h50
      Afficher/Masquer

      L’influence sur la population peut être considérée comme quasi nulle.” : sauf que ses lecteurs et lectrices sont en général des gens bien placés dans la hiérarchie du pouvoir.


    • Olivier Berruyer Le 30 mai 2016 à 15h38
      Afficher/Masquer

      C’est bien connu, le Top 1 % a une “influence” quasi nulle en France…


    • Ldup Le 30 mai 2016 à 16h35
      Afficher/Masquer

      Attention!
      Le Monde .fr est le 30 eme site le plus consulté en France et le 920eme dans le monde!
      http://www.alexa.com/siteinfo/www.lemonde.fr
      tous les grands journaux français sont dans cette tranche. , ils ont tous fait une transition “naturelle” vers le net. et obtiennent de très fortes audiences loin des 1% de leurs publications papier( facile a vérifier sur le site alexa çi dessus)


      • caliban Le 30 mai 2016 à 23h37
        Afficher/Masquer

        @Ldup

        Je ne pense pas que raisonner en terme d’audience (= nombre de lecteurs) soit vraiment pertinent. Il vaudrait mieux à mon sens penser le poids des journaux nationaux (et de la Presse Quotidienne Régionale) en terme d’écho.

        En effet non seulement ce sont les décideurs qui s’abreuvent aux journaux nationaux (comme le fait remarquer M. Berruyer) mais plus décisif encore à mon avis, il y a aussi les journalistes. Ils sont les premiers lecteurs de cette presse, sont totalement “imbibés”.

        De là :
        • un effet moutonnier (les mêmes informations sont diffusées sur tous les cannaux, TV, Web, Presse quotidienne et magazine)
        • voire un véritable instinct grégaire (les journalistes ne croient que ce qu’ils lisent dans leurs organes favoris, “c’est vrai puisque c’est écrit dans le journal”)

        Et un problème majeur : essayez un peu d’expliquer à un journaliste qu’il se fait enfumer et qu’il enfume d’un même geste. Au quotidien et quasi mécaniquement.

        Sans compter que dévier de la “doxa” c’est à tous les coups pour un journaliste s’attirer des problèmes, la suspicion et le jugement négatif de ses pairs (c’est l'”autorité” cruciale, unique et auto-proclamée pour juger du travail d’un journaliste)


      • Sébastien Le 31 mai 2016 à 16h41
        Afficher/Masquer

        Pourtant, si vous faites un rapide sondage au pifomètre, vous ne trouverez quasiment personne qui déclarera fréquenter ce site.
        Les médias passent leur temps à se citer les uns les autres et à renvoyer sur les sites des journaux officiellement admis dans l’arc républicain.
        Une pub énorme, un quasi-monopole de l’information, le terrorisme intellectuel pour empêcher les gens d’aller voir ailleurs, çà vaut bien leur place…


  11. williamoff Le 30 mai 2016 à 10h30
    Afficher/Masquer

    Un travail journalistique très éclairant, qui nous informe moins sur la Russie tout compte fait que sur l’état de notre journalisme de “référence”. Si l’on y ajoute la politique du “flash-ball” et celle du 49-3, le risque d’une dérive de notre démocratie vers l’autoritarisme n’en est plus un, mais bel et bien une réalité de plus en plus palpable.


  12. christian gedeon Le 30 mai 2016 à 10h34
    Afficher/Masquer

    Il suffirait simplement de rappeler à ce monsieur que les “athéismes ” soviétique,nazi,chinois rouge,khmer rouge and co ont fait quelque dizaines de millions de morts…comme çà,en passant. Ce pendant,attention à ne pas mélanger “vivre ensemble ” et droit à la caricature,fût elle féroce et même stupide. C’est une pente dangereuse,de toute façon.


    • Crapaud Rouge Le 30 mai 2016 à 11h09
      Afficher/Masquer

      les “athéismes ” soviétique,nazi,chinois rouge,khmer rouge and co ont fait quelque dizaines de millions de morts” : et les morts que l’on doit aux US, vous ne les comptez pas ? Pourriez-vous expliquer comment les crimes allégués justifieraient d’interdire la critique des religions ? Je ne vois pas le lien. Et pourriez-vous expliquer comment des nations dites “chrétiennes” ont pu se livrer aux pires guerres, (genre 14/18), avec des slogans tels que : “Dieu est avec nous” ?


    • williamoff Le 30 mai 2016 à 21h30
      Afficher/Masquer

      Sermon de l’évêque de Londres, Arthur Winnington-Ingram, en 1915 :
      « […], pour sauver la liberté du monde, et la Liberté en tant que telle, pour sauver l’honneur desfemmes et l’innocence des enfants, pour sauver tout ce qu’il y a de plus noble en Europe, tous ceux qui vénèrent la liberté et l’honneur, tous ceux qui mettent les
      principes avant le bien-être, et la vie elle même au-dessus de la simple vie
      quotidienne, sont réunis dans une grande croisade, nous ne pouvons pas le nier,
      pour tuer les Allemands. Pour les tuer non pour le plaisir de les tuer, mais pour
      sauver le monde. Pour tuer les bons comme les mauvais, les jeunes comme les
      vieux.[…] . Bref, les tuer de peur que la civilisation entière
      ne soit elle-même assassinée.»
      Texte reprit par Annette Becker et Stéphane Audoin-Rousseau in ‘Première Guerre mondiale: 14-18, retrouver la guerre, Paris, Gallimard, 2000,p. 145-146.


  13. DUGUESCLIN Le 30 mai 2016 à 11h22
    Afficher/Masquer

    Finalement nous sommes dans une fausse guerre de religion instrumentalisée à des fins politiques et de divisions.
    C’est la religion athéiste contre la religion théiste (de préférence chrétienne).
    Celui qui croit en Théos est considéré comme une insulte à l’athéisme (A-Théos) constituant une sorte de blasphème envers l’athéisme.
    Alors que le choix de l’athéisme ou du théisme est d’ordre privé selon la vraie laïcité et ne peut être insulté ou discriminé.


    • christian gedeon Le 01 juin 2016 à 12h21
      Afficher/Masquer

      Vous savez le problème de l’athéisme est qu’il se définit par rapport à “dieu”..a-théos,comme vous dites.Probablement la cause de son échec absolu. Au lieu de proposer,il s’oppose…de l’adolescence en fait.


  14. Kiwixar Le 30 mai 2016 à 11h27
    Afficher/Masquer

    “Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.” (Martin Luther-King)

    Vu comme c’est parti (3e GM : les Zuniens lancent ces crétins d’Européens contre les Russes à nouveau), j’ai comme l’impression que les nord-hémisphériens vont tous mourir ensemble comme des idiots, dans des grands éclairs blancs purificateurs qui feront bien plaisir à beaucoup de psychopathes suicidaires qui ont fait leur chemin jusqu’en haut de la pyramide de la folie occidentaliste suprématiste.


  15. TANAZACQ Vincent Le 30 mai 2016 à 11h42
    Afficher/Masquer

    Je serais surpris d’une condamnation pour athéisme pur.
    Les quelques images jointes ne montrent pas d’éléments anodins ou banalement humoristiques.
    L’hostilité systématique à la Russie est omniprésente chez ceux qui regrettent le communisme, tels nos “bons journalistes gauchistes”.
    Le fiel du Monde plait beaucoup aux américains.


  16. Paddy Le 30 mai 2016 à 13h33
    Afficher/Masquer

    Ce qui s’énonce sans preuve se réfute sans preuve
    (Euclide)


  17. ben Le 30 mai 2016 à 13h48
    Afficher/Masquer

    Les Russes sont des petits joueurs, en France quand quelqu’un dépasse les bornes sur les réseaux sociaux c’est le Premier Ministre qui s’en charge directement, suivi de tout la classe politique et médiatique, pas des étudiants devant une juridiction locale.

    Je fait bien sur référence à M. M’bala M’bala, “puisque c’est comme ça qu’il s’appelle”.


  18. Catherine Le 30 mai 2016 à 14h42
    Afficher/Masquer

    Il y a tant de religions en Russie ( 70 confessions) qu’il vaut mieux qu’il y ait des garde-fous et une protection stricte de la liberté de conscience y compris l’athéisme.

    Il y a aussi 20 millions de musulmans heureusement Russes musulmans. Il vaut mieux ne pas les irriter sur leur foi.

    Mais bon, après Sadam Hussein, Ghadafi, Bachar el-assad, la diabolisation poursuit son chemin et ses buts.


  19. Mr K. Le 30 mai 2016 à 14h49
    Afficher/Masquer

    Superbe travail journalistique, du vrai.

    Dans la même veine, on se souvient du tollé général en occident suite à l’arrestation du groupe Pussy Riot en Russie en 2012. Le groupe Pussy Riot avait investi une cathédrale orthodoxe pour y faire une action anti-Poutine.

    Déjà “Le monde” s’indignait de l’autocratisme scandaleux en Russie :

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/05/15/pussy-riot-les-feministes-punk-qui-defient-vladimir-poutine_1701605_3214.html

    Mais “Le monde” ne s’est pas indigné de ce qui se passait en Allemagne à la même époque :

    Journal Allemand “Frankfurter Rundschau” :

    Résumé :
    Trois activistes allemands ayant interrompu un service religieux à la cathédrale de Cologne, en soutien aux « Pussy Riot », risquent une peine de 3 ans de prison ou amende. Dans une affaire similaire, un homme avait été condamné à 9 mois de prison à Berlin en 2006…

    http://www.fr-online.de/politik/pussy-riot-proteste-im-koelner-dom-kirche-verklagt-pussy-riot-unterstuetzer,1472596,16950362.html


    • xc Le 30 mai 2016 à 17h12
      Afficher/Masquer

      J’aimerais qu’on m’explique pourquoi ces activistes sont allés emm… les Catholiques allemands, alors que les démêlés des Pussy Riot sont avec le Pouvoir et l’Eglise orthodoxe RUSSES?


    • christian gedeon Le 01 juin 2016 à 12h26
      Afficher/Masquer

      Cathédrale,cathédrale….il est vrai que ces pussy et autres débiles ne prendraient pas le risque d’envahir une mosquée ou une synagogue,n’est ce pas? çà reste quand même du domaine de l’égoût mal récuré.


  20. Alex Le 30 mai 2016 à 18h05
    Afficher/Masquer

    Vu les articles anti-russe que cette histoire génère, il viendra peut être à l’esprit d’un sous chef de service des renseignements que les plaignants étaient téléguidés de l’étranger… Y a t’il des lois en Russie qui répriment le détournements des institutions dans le but de nuire à l’image de la nation ?
    Si les plaignants son déboutés V. Kraznov peut il attenter un procés pour procédure abusive


  21. antoniob Le 30 mai 2016 à 20h33
    Afficher/Masquer

    Félicitations pour le temps passé à décrotiquer le travail de propagande du Monde.
    C’est ainsi avec ce canard depuis plusieurs années, au moins depuis l’époque de Colombani, lequel dans un autre domaine, insistait qu’il y avait des ADM en Irak en 2003, selon la pravda des faucons.
    Décortiquer les articles torchons de style Viktine, mais souvent plus caricaturaux encore, de la part des Jégo, Kaufmann, Nougayrède, Smolar, Ayad, remplirait un tome épais.
    En fait, l’absence de déontologie et le niveau de mensonge volontaire est tel, qu’on pourrait croire que la rédaction travaille en synergie avec les centres américano-euro-otanesque de désinformations et formatage des masses peu informées, tels celui de Lithuanie.


    • Lisbeth Levy Le 01 juin 2016 à 00h21
      Afficher/Masquer

      C’est étonnant mais comme le dit un “comique” (a répétition), ils n’ont pas compris “la révolution” “Internet” qui désormais permet a tout un chacun de faire le tri, de croiser les “multiples sources” Avec en prime de nombreux journaux “alternatifs” appelés par eux : la presse complotiste !
      Et encore même si nous trouvons des “sources” du genre “Cia.com”, qui confirment nos dire “ils” continuent a nous servir leur menu pensant être de bons et vrais journalistes a “nos yeux”.


  22. bluetonga Le 30 mai 2016 à 21h28
    Afficher/Masquer

    Entre Le Monde et Libé, c’est la compète à qui cassera le plus du Russe. Petit rappel d’une autre affaire du même acabit, montée en épingle :
    http://www.liberation.fr/planete/2016/05/06/en-russie-la-prison-pour-des-reposts_1450931
    Cette fois c’est la brave Veronika Dorman qui monte au créneau, expliquant qu’un malheureux quidam internaute russe, Boubeev, se retrouve lourdement condamné pour avoir affirmé que “la Crimée c’est l’Ukraine”. Il en aurait pris pour 2 ans. Elle oublie malencontreusement de signaler que le brave garçon relayait aussi sur son site les propos d’un certain Boris Stomakhin, russe russophobe allumé appelant au meurtre de masse des indécrottables barbares russes.
    https://en.wikipedia.org/wiki/Boris_Stomakhin
    C’est sûr que si un quelconque taré postait sur la toile les appels au meurtre de masse de Français, les autorités nationales passeraient l’éponge au nom de la démocratie, de la liberté d’opinion et de la liberté d’expression. Autant pour l’intégrité professionnelle de Libé et de son petit personnel.


  23. Johann Le 30 mai 2016 à 22h43
    Afficher/Masquer

    Un petit (r)appel au boycott des journaux de propagande anti-russe? Cela fait plusieurs années que je n’achète plus, ni ne lit ces torchons.


  24. Piotr Le 30 mai 2016 à 22h44
    Afficher/Masquer

    Vu de Slovaquie,
    dans ma ville : toutes les confessions chrétiennes sont présentes, mais principalement catholiques et orthodoxes et tfu tfu !! on reste calme et on n’allume pas des bûchers ! Moi-même agnostique, je n’hésite à me poser dans une église et j’admire nos icônes ou nos Saints -richesse de l’âme humaine… Alors si votre “Le Monde” oeuvre pour la 3e Guerre mondiale qu’il continue en invitant dans “Notre Dame” les “Pussy Riot” et autres débiles de “l’époque post-sovtsi Eltsinienne”… Quel ques amis russes plus âgés m’ont dit : “Si on nous attaque, cette fois Poedem Do Parija !!” Salut l’ambiance “euromaïdan”, quel beau résultat votre Europe “EvromaÏdan” ( et il faudrait pas que les Slovaques suivent les pas de l’Armée Rouge 2.0 comme en 1944 !


  25. marie Le 30 mai 2016 à 22h47
    Afficher/Masquer
  26. Lisbeth Levy Le 01 juin 2016 à 00h03
    Afficher/Masquer

    En vérité c’est un moyen pervers pour les Usa, l’UE de maintenir leur leadership “économique, bancaire, militaire, en faisant pression contre un pays dont ils convoite les richesses et ce depuis plus de 50 ans : https://www.trumanlibrary.org/whistlestop/study_collections/coldwar/documents/pdf/10-1.pdf !

    Quelque soit son régime c’est une lutte a mort entre 2 capitalismes, les Usa ne peuvent admettre que d’autres pays émergent et la Russie remontée économiquement, alliée a la Chine sont des concurrents sérieux. DONC ils auront tous les défauts avec l’aide “d’activistes” bien entrainés ; http://www.cireport.ca/2012/08/pussy-riot-member-nadezhda-tolokonnikova-could-be-canadian-permanent-resident.html. et http://opinionator.blogs.nytimes.com/2015/02/13/a-military-manual-for-nonviolent-war/

    Les Usa se fiche bien des droits de l’homme ou des “homos” cause prise en otage afin de faire croire au monde que ce pays, régime, “Poutine”, harcèle les “homos” :

    http://quebec.huffingtonpost.ca/jules-falardeau/sotchi-lgbt-nouvelle-guerre-froide_b_4764289.html?utm_hp_ref=fb&src=sp&comm_ref=false&fb_ref=Default


  27. HLFH Le 03 juin 2016 à 23h43
    Afficher/Masquer

    Attention pas d’amalgame. Benoît Vitkine n’est pas anti-russe mais anti-Poutine. Aujourd’hui, faire de l’anti-Poutine, c’est compliqué étant donné la popularité conséquente de Vladimir Poutine. On ne peut donc pas renverser aujourd’hui la ligne politique de la Fédération de Russie contrairement aux États-Unis avec l’arrivée de Donald Trump au pouvoir et sa ligne du nationalisme patriarcal, ce qui étouffera la ligne néoconservatrice. On peut être pro-américain et être contre Hillary Clinton tout comme être pro-russe et être contre Poutine.

    “Vitkine” tout de même comme nom.. Il ne peut pas être russophobe puisqu’il est d’origine russe. Je vois simplement ici qu’au moins deux Russies s’affrontent, celle de Garry Kasparov, et celle de Poutine. En tant que Français, je respecte quand l’Homme se bat pour sa Condition Humaine, quand bien même ce serait en vain, quand bien même au nom de la Liberté, Il en ferait son Cuirassé Potemkine.


    • Lisbeth Levy Le 05 juin 2016 à 21h52
      Afficher/Masquer

      Bjrs HLFH, il a beau s’appeler Vitkine, Benoit pour les intimes, il n’a plus de “relation sentimentale” avec ce pays, mais il est engagé ou “embedded” par l’OTAN et ces nombreux pseudopodes qui lient “fondations, politique” et militaire :

      http://www.globsec.org/globsec2015/panellist/benoit-vitkine

      On lit les noms des personnalités importantes et ingérées dans le conflit ukrainien contre la Russie il suffit d’en faire un listing, j’ai lu le nom de Anne Nivat, la dame qui défendait les valeureux combattants de la liberté, Tchétchènes contre le très méchant Putin.


      • HLFH Le 06 juin 2016 à 18h31
        Afficher/Masquer

        Bonjour hypathia46,

        Eh bien ce cher Benoit Vitkine est grâce à ton point pertinent (https://en.wikipedia.org/wiki/Slovak_Atlantic_Commission) engagé dans l’OTAN, je te remercie. Tout comme son frère Antoine Vitkine l’est aussi en participant notamment – avec sa passion atlantiste – au Cercle de l’Oratoire (https://fr.wikipedia.org/wiki/Cercle_de_l%27Oratoire).

        Mais cela ne veut pas dire qu’il n’a pas ou plus de “relation sentimentale” avec ce pays et une partie de ses citoyens. Loin de là. Malgré les fumisteries médiatiques, la ligne néoconservatrice qui veut s’amarrer à la Russie s’ancre aussi dans le réel pour donner le tempo.

        À chaque combat idéologique, une volonté de feu préexiste à l’image d’une Inès Armand et d’un Lénine qui luttent jusqu’à la mort pour la victoire de leurs idées.

        Certes, soutenir l’OTAN, c’est imposer un Nouvel Ordre Mondial au main d’un paradigme financier international sans éthique, mais peut-être qu’après tout, 17% des russes sont prêts à l’accepter, à y adhérer pour plus de “démocratie” et de libertés (ricanements dans la salle). C’est un commencement. Alors qui sait ? Napoléon a fait enflammer le cœur ardent de l’Empire russe. À chaque fois, la France, en tant qu’épouse de la Russie, cherche à renchérir et imposer sa volonté impériale. Depuis Paris, nous fabriquons des aristocrates de l’esprit de Pol Pot à Zhou Enlai. Autrement dit, les frères Vitkine continueront jusqu’au bout pour que l’âme d’une autre Russie venue d’ailleurs – mais si vive – écarte le “très méchant” Poutine.


Charte de modérations des commentaires